CTS COPD Committee - Canadian Respiratory Guidelines

Commentaires

Transcription

CTS COPD Committee - Canadian Respiratory Guidelines
Feuillet d’information sur la réadaptation pulmonaire
Maladie pulmonaire obstructive chronique
La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une maladie pulmonaire chronique
caractérisée par l’essoufflement, la limitation aux activités et la toux. C’est une expression
générale qui englobe diverses maladies, notamment la bronchite chronique et l’emphysème. La
MPOC est une maladie progressive irréversible; elle est associée à des exacerbations fréquentes
« attaques pulmonaires», à des hospitalisations et au décès prématuré.
Compte tenu de l’accumulation des antécédents de tabagisme au Canada et le vieillissement de la
population, la MPOC est l’une des maladies chroniques qui connaît l’essor le plus rapide au
pays. Elle y est la quatrième principale cause de décès; aux États-Unis, elle a récemment
déclassé l’accident vasculaire cérébral, au troisième rang des principales causes de décès. Parmi
les principales maladies chroniques, la MPOC occasionne le plus haut taux d’hospitalisation au
Canada1. Elle entraîne l’essoufflement, une détérioration de la qualité de vie liée à la santé, des
difficultés à accomplir les activités de la vie quotidienne, des visites à l’urgence et des
hospitalisations. La durée moyenne d’un séjour à l’hôpital pour une exacerbation de la MPOC
est de dix jours, à un coût moyen de 10 000 $ par hospitalisation2. Les coûts en soins de santé
pour la MPOC sont estimés à 1,5 milliards $ par année, au Canada3.
La prise en charge de la MPOC a pour buts de : poser un diagnostic précoce; prévenir la
progression de la maladie; améliorer le contrôle des symptômes (p. ex., essoufflement,
intolérance à l’exercice); améliorer la qualité de vie; et réduire la fréquence et la sévérité des
exacerbations.
Réadaptation pulmonaire
La réadaptation pulmonaire (RP) est une intervention fondée sur des données probantes,
interdisciplinaire et complète, pour les patients atteints de maladies pulmonaires chroniques
comme la MPOC; elle inclut l’évaluation du patient, l’entraînement à l’exercice, l’éducation à
l’auto-prise en charge en vue de changements comportementaux et le soutien psychologique4,5.
L’ensemble d’un programme de RP peut être fournie en milieu externe ou hospitalier, ou
supervisée à distance du domicile du patient. Un programme typique dure environ six à 12
semaines; les patients suivent des séances d’éducation à l’auto-prise en charge et font entre deux
et cinq séances d’exercice par semaine. À l’aide de diverses modalités, les programmes
d’exercice personnalisés incluent généralement un entraînement aérobique et musculaire qui
englobe à la fois les membres supérieurs et inférieurs.
La réadaptation pulmonaire est une composante essentielle de la prise en charge de la MPOC en
tant que maladie chronique; elle est considérée comme une norme de soins pour les patients
atteints de MPOC qui demeurent symptomatiques malgré une thérapie optimale avec
bronchodilatateur3,4,6.
Bienfaits de la réadaptation pulmonaire
Il est démontré que la réadaptation pulmonaire est la stratégie thérapeutique la plus efficace pour
atténuer l’essoufflement et améliorer la qualité de vie et la tolérance à l’exercice7,8, tout en
1
réduisant les exacerbations, les hospitalisations et les coûts en soins de santé4. Ces observations
démontrent que la RP est un outil important pour améliorer les résultats des patients.
Ressources requises pour la réadaptation pulmonaire
Le coût de la fourniture d’un programme interdisciplinaire de RP peut sembler élevé à première
vue; toutefois, le coût de la RP par patient est nettement inférieur au coût d’une hospitalisation
pour la MPOC(10 000 $)2. Des études ont démontré que le coût de la RP est compensé par la
diminution des coûts liés à l’utilisation des soins de santé par les patients atteints de MPOC, à la
suite d’une RP9. Le rapport coût-efficacité de la RP est semblable ou supérieur à d’autres
thérapies cliniques courantes, comme le remplacement d’une hanche, le pontage coronarien et
l’hémodialyse3.
La disponibilité de la RP est très limitée, au Canada : seulement environ 1 % des patients y ont
accès10. Selon les lignes directrices de la Société canadienne de thoracologie, il est urgent
d’améliorer l’accès des patients à la RP, partout au Canada;3 et les professionnels de la santé, les
patients et les systèmes de santé ne devraient plus accepter le statu quo actuel, puisque les bien
faits de la RP sont trop importants pour qu’on les ignore6.
Sommaire
À l’heure actuelle, la MPOC constitue une importante cause de morbidité et de mortalité et l’un
des principaux motifs d’hospitalisation et est un lourd fardeau pour les patients et la société
canadienne. La RP est un aspect clé de la prise en charge de la MPOC en tant que maladie
chronique; des ressources supplémentaires sont requises pour élargir les services de RP, afin
d’améliorer les résultats des patients et de réduire le nombre d’hospitalisations et les coûts en
soins de santé.
References
1
Health Indicators, Canadian Institute of Health Information, 2008; 21,
http://secure.cihi.ca/cihiweb/products/HealthIndicators2008_ENGweb.pdf.
2
Mittmann N, Kuramoto L, Seung SJ, et al. The cost of moderate and severe COPD
exacerbations to the Canadian healthcare system. Respiratory medicine 2008; 102:413421.
3
O'Donnell DE, Aaron S, Bourbeau J, et al. Canadian Thoracic Society recommendations
for management of chronic obstructive pulmonary disease - 2007 update. Can Respir J
2007; 14 Suppl B:5B-32B.
4
Ries AL, Bauldoff GS, Carlin BW, et al. Pulmonary Rehabilitation: Joint
ACCP/AACVPR Evidence-Based Clinical Practice Guidelines. Chest 2007; 131:4S-42S.
5
Nici L, Donner C, Wouters E, et al. American Thoracic Society/European Respiratory
Society Statement on Pulmonary Rehabilitation. Am. J. Respir. Crit. Care Med. 2006;
173:1390-1413.
6
Marciniuk DD, Brooks D, Butcher S, et al. Optimizing pulmonary rehabilitation in
chronic obstructive pulmonary disease--practical issues: a Canadian Thoracic Society
Clinical Practice Guideline. Can Respir J 2010; 17:159-168.
7
Lacasse Y, Goldstein R, Lasserson TJ, et al. Pulmonary rehabilitation for chronic
obstructive pulmonary disease. Cochrane Database Syst Rev 2006:CD003793.
8
Lacasse Y, Wong E, Guyatt GH, et al. Meta-analysis of respiratory rehabilitation in
chronic obstructive pulmonary disease. Lancet 1996; 348:1115-1119.
9
Griffiths TL, Phillips CJ, Davies S, et al. Cost effectiveness of an outpatient
multidisciplinary pulmonary rehabilitation programme. Thorax 2001; 56:779-784.
2
10
Brooks D, Sottana R, Bell B, et al. Characterization of pulmonary rehabilitation programs
in Canada in 2005. Can Respir J 2007; 14:87-92.
Annexe
Ressources disponibles pour développer un programme de réadaptation pulmonaire
Diverses lignes directrices et trousses d’outils sont disponibles pour aider les cliniciens à
développer des programmes de RP. Voir :
1. CTS PR Guidelines: http://www.respiratoryguidelines.ca/
2. COPD Tool Kit: www.copdtoolkit.org
3. The Canadian COPD Alliance. How to start a Pulmonary Rehabilitation Program.
http://www.lung.ca/about-propos/medical-medicales/ccaacm/CCAProject_July02_08.pdf
4. Réseau québecois de l'asthme et de la MPOC (RQAM). Les 5 étapes pour
implanter un programme de réadaptation avec succès...
http://www.readaptsante.com/
5. American Association of Cardiovascular and Pulmonary Rehabilitation
(AACVPR): http://www.aacvpr.org
6. Australian Physiotherapy Association: www.pulmonaryrehab.com.au
7. American Thoracic Society/European Respiratory Society Pulmonary
Rehabilitation Guidelines:
http://www.thoracic.org/sections/publications/statements/pages/respiratorydisease
-adults/atserspr0606.html
8. ACCP/AACVPR guideline document:
http://www.chestnet.org/accp/guidelines/pulmonary-rehabilitation
Préparé par le Comité sur la MPOC du SCT, Mai 2012
3

Documents pareils