la Lettre de Manutention

Commentaires

Transcription

la Lettre de Manutention
MANUTENTION
Les équipements de la logistique
Rendez-vous sur www.bienplusqu1industrie.com !
N°38 - JUIN 2015
Sommaire
Profession
1 et 20
Produits
& Services
2 à 11
Marchés
11 à 13
Entreprises
14 à 19
PROFESSION
❍❍Une année de rebond en 2014 et des prévisions en
légère croissance en 2015
En 2014, la production du secteur des biens d’équipement de manutention s’est élevée à
3,45 milliards d’euros en progression de 4,9 % par rapport à l’exercice précédent. Cette performance est somme toute remarquable en comparaison de l’activité globale des industries
mécaniciennes qui ont progressé de moins de 2 % en 2014 et du produit intérieur brut qui est
resté largement en deçà de 1 %. Compte tenu de la conjoncture économique européenne
mais aussi nord-américaine, les prévisions pour 2015 sont aujourd’hui positives, de l’ordre de
2 %. Sur cette gamme de biens d’équipement, l’Europe dans sa globalité représente plus de
60 % des exportations, même si les Etats-Unis et la Chine sont dans le top 5 des pays clients.
Il est intéressant de noter que les pays de l’Union européenne ont progressé de 20 %, signe
d’une activité soutenue en Allemagne et au Royaume-Uni mais aussi d’un redémarrage en
Espagne. A contrario, les autres pays européens et particulièrement la Russie ont décru. La
zone Asie-Pacifique reste très dynamique avec une progression supérieure à 25 %, signe
que la Chine mais aussi l’Inde et la Corée continuent à s’équiper fortement. La variation des
taux de change n’est pas significative pour ce type de matériels, la grande partie des exportations se situant en zone Euro. Néanmoins, cela a une influence sur les pays en zone Dollar,
et cela devrait se traduire dans les statistiques douanières 2015. En conclusion, même si nos
exportations représentent 69 % de notre production, nous demeurons avec une balance
commerciale déficitaire de l’ordre de 210 millions d’euros.
De manière générale, la mécanisation et la recherche de productivité ont continué à favoriser les ventes de matériels de manutention de charges isolées. La poursuite de la forte
activité dans le secteur aéronautique mais aussi dans le secteur du e-commerce avec un
redémarrage dans le secteur automobile et un maintien dans le secteur des industries agroalimentaires ont favorisé des projets de toute taille. Il est intéressant de remarquer que le
territoire national n’est plus absent des grands projets, ce qui peut poser des interrogations
en termes d’offres. Le marché des chariots industriels a continué à progresser particulièrement dans le domaine électrique même si les chariots Diesel ou gaz n’ont pas dit leur dernier
mot. Les matériels de levage industriel et notamment les ponts roulants ont retrouvé un peu
de couleurs après plusieurs années de recul, mais nous sommes très éloignés des marchés
des années 1990/2000.
En France, les incertitudes politiques et budgétaires restent prégnantes ce qui ne facilite pas
un redémarrage franc et massif de l’investissement en biens d’équipement.
Suite page 20
Nous vous rappelons
que toutes les informations figurant
dans ce document sont disponibles sur
www.cisma.fr
PRODUITS & SERVICES
PRODUITS & SERVICES
❍❍ADC
fait évoluer sa gamme de potences standards à rotation partielle
ADC apporte des évolutions fonctionnelles sur sa gamme de potences à rotation partielle, notamment par l’augmentation de l’angle de couverture de + 50° en moyenne. Autres nouveautés,
un système de butées de rotation et un de fin de course réglables si la rotation est motorisée.
Un contrôle d’usure des paliers lisses est proposé sans démontage de la flèche. Le système de
réglage de la verticalité du fût est optimisée et une solution d’ancrage chimique sur dalle béton
fine de 120 mm minimum est incorporée. Des solutions d’électrification élargies, avec l’intégration d’une radiocommande avec ou sans boîte à boutons, complètent l’ensemble. Quatre options standards ont été ajoutées : verrou 3 positions, frein de rotation, capotage « intempéries »
du palan et de la guirlande et capot de protection mécanique du sectionneur.
Guy Bernard, ADC, 05 49 64 87 39
❍❍BOA CONCEPT
propose deux nouveaux produits : Plug-and-Carry® Belt et Plug-and-Carry® Heavy
Load
Boa Concept annonce l’arrivée de Plug-and-Carry® Belt, premier tapis modulaire intelligent. Il est
destiné à la manutention de charges molles, telles que les sachets d’expédition du e-commerce
ou encore les pièces unitaires. La société transpose le concept du convoyeur modulaire intelligent pour charges légères aux charges lourdes au travers du système Plug-and-Carry® Heavy
Load. Objectif : rendre possible le traitement unitaire des palettes nécessaire pour la préparation
des commandes où les palettes sont amenées séquencées sur les postes de travail.
Chantal Ledoux, BOA CONCEPT, 04 77 50 21 24
❍❍ELCOM
développe un nouveau profilé pour applications particulières
Utilisé notamment dans le nucléaire, le nouveau profilé en composite d’Elcom est 100 % conditionnable en fût et ainsi compatible avec la filière déchets radioactifs. Par sa composition
chimique, il est entièrement recyclable dans différentes filières : cimenteries, matériaux composites… Il est généralement utilisé dans les sas de confinement.
Sa composition, à base de résine synthétique, fils et fibres de verre, lui confère résistances électrique, chimique et mécanique, dureté, rigidité et fatigue. Elle lui permet aussi d’être plus léger.
Le profilé assure isolation électrique et compatibilité avec tous les accessoires Elcom.
Eric Vergne, ELCOM, 04 74 43 99 61
❍❍FENWICK-LINDE
lance sa nouvelle gamme de chariots frontaux électriques : E12-E20 EVO…
Fenwick-Linde présente une nouvelle gamme de chariots frontaux électriques E12-E20 EVO.
Adaptés aux plates-formes logistiques, aux sites de production industrielle et au commerce de
gros, les chariots frontaux électriques de 1,2 à 2 tonnes à 3 et 4 roues sont conçus notamment
pour une utilisation en extérieur. Des paramétrages dynamiques ajustables, appelés ECOmodes,
offrent performances et économies d’énergie.
L’autonomie des chariots est augmentée de 40 % pour une consommation électrique réduite
de 16 à 28 %. Son comportement dans les phases d’accélération et les manipulations de mât est
amélioré.
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
Le chariot est équipé d’un système de ventilation du compartiment batterie qui permet de recharger sans ouvrir le capot batterie. Le nouvel indicateur de décharge batterie en minutes permet à l’opérateur d’optimiser et gérer son énergie en évitant les risques de décharge profonde.
Les E12-E20 EVO disposent d’un siège pneumatique avec réglage automatique du poids et une
assise plus large pour la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS).
Pour plus de sécurité, le frein de parc s’enclenche automatiquement lorsque l’opérateur descend
du chariot et se libère lorsqu’il reprend sa place, boucle sa ceinture et commence à actionner
l’accélérateur.
… sa gamme de chariots de manutention robotisés : Fenwick Robotics « driven by
Balyo »…
Fenwick-Linde présente ses solutions de chariots robotisés équipés de la technologie de
Géoguidage conçue par Balyo afin de répondre à la demande croissante d’automatisation des
flux logistiques. Commercialisé sous le nom de Fenwick Robotics et développé en collaboration
avec Balyo, le système de navigation n’impose aucun balisage spécifique du site et ne requiert
aucune infrastructure supplémentaire. Le gerbeur L-MATIC L HP et le tracteur P-MATIC déjà sont
disponibles.
La gamme complète de chariots de manutention robotisés « driven by Balyo » est conçue pour
les plates-formes logistiques et l’industrie. Ils s’interfacent avec les systèmes de gestion d’entrepôt WMS et autres ERP. L’utilisation de ces chariots est optimum s’ils sont engagés sur deux
postes ou plus (3/8).
Le gerbeur L-MATIC L HP dispose d’une capacité de charge de 1,2 tonne et accélère jusqu’à
1,6 m/s, avec ou sans charge. Le tracteur robotique P-MATIC possède une capacité de remorquage de 5 tonnes et atteint une vitesse maximale de 2 m/s.
Ces deux nouveaux chariots robotisés disposent d’un moteur puissant AC de 3 kW sans entretien,
un freinage automatique en pente, un changement de batterie latéral et un accès simplifié aux
organes pour la maintenance.
L’équipement robotique Balyo comprend : un scanner laser longue portée pour la reconnaissance de l’environnement et la navigation, des scanners laser de sécurité avant et arrière, une
caméra 3D ou un scrutateur laser pour la détection d’obstacles en hauteur, un ordinateur embarqué avec écran LCD sept pouces, des indicateurs d’alerte visuels et sonores et un bouton d’arrêt
d’urgence de chaque côté.
Les chariots équipés de cette solution peuvent travailler en autonomie dans un environnement
mixte avec opérateurs et/ou d’autres chariots. Les obstacles sont détectés et le comportement
du robot est ajusté en temps réel.
D’autres modèles de chariots robotisés « driven by Balyo » seront commercialisés progressivement.
… s’investit dans la technologie lithium-ion pour ses chariots…
Dans le cadre de sa stratégie de développement des énergies alternatives à l’instar du GNV et
de la pile à combustible, Fenwick-Linde lance une nouvelle gamme de transpalettes électriques
accompagnants (1,6 et 1,8 tonne) équipés en batterie lithium-ion.
La longévité de celle-ci est doublée par rapport à celle au plomb ouvert, avec 2500 cycles garantis. Elle conserve 75 % de sa capacité nominale et peut être déchargée quotidiennement jusqu’à
90 % sans se dégrader. Autre avantage : une recharge complète en 1h30 par simple branchement
sur chargeur. La technologie lithium-ion autorise des recharges partielles : en 30 minutes une
batterie déchargée à 90 % retrouve 60 % de son autonomie. Elle n’émet pas de gaz hydrogène
et optimise l’énergie utilisée : une batterie lithium-ion de 85 Ah déchargée à 91 % possède une
énergie égale à celle d’une batterie plomb ouvert de 125 Ah déchargée à 60 %.
Co-développer cette technologie avec Saft, leader mondial des batteries haute technologie et
spécialiste du lithium, permet à Fenwick-Linde de maîtriser les éléments de sécurité : adaptation
du soft (régulation électronique) et du chariot aux contraintes du lithium-ion afin d’éviter les
échauffements, utilisation des coffres existants sur les chariots pour intégrer la pile et la régulation électronique.
… propose de nouveaux chariots frontaux thermiques de capacité 1,4 à 2 tonnes :
H14-H20…
La nouvelle gamme H14-H20 EVO reprend les standards des nouvelles générations de chariots
3
PRODUITS & SERVICES
frontaux thermiques Fenwick EVO. Equipés d’une réduction automatique de la vitesse en virage,
les chariots sont dotés d’un système qui adapte la vitesse en courbe en fonction de l’angle de
braquage.
Ces chariots frontaux thermiques sont équipés d’un nouveau poste de conduite avec un accès
simplifié à la cabine et une nouvelle gamme d’accoudoirs et sièges à suspension mécanique ou
pneumatique (en option). Le nouveau siège Super Confort Active se règle automatiquement en
fonction du poids du cariste et absorbe les vibrations. L’accoudoir intègre les nouveaux leviers
DUO® Fenwick pour un contrôle de la charge du bout des doigts.
Afin de limiter la consommation de carburant, la nouvelle génération H14-H20 EVO possède un
moteur VW 4 cylindres (une puissance de 26kW pour les chariots Diesel, 28kW pour les chariots
GPL et 30kW pour les chariots GNV) et une transmission hydrostatique sans organe mécanique
avec une séparation des fonctions de levage et de roulage. Elle intègre trois modes de performances (mode efficacité, économie et performance) appelés ECOModes.
Le système de protection moteur Fenwick est installé sur toute la gamme des chariots EVO en
standard. Il surveille le niveau d’huile du moteur et la pression d’huile, le niveau et la température
du liquide de refroidissement, l’état du filtre à air et la présence d’eau dans le filtre à carburant.
Une alerte de trois niveaux est déclenchée en cas de valeur hors limites. Nouveauté : le gardeboue disposant d’un essieu directeur conçu avec fixations. Il réduit les projections d’eau et de
boue sur le contrepoids et sur les composants liés à la route (éclairage notamment).
Les chariots contrepoids Fenwick ont réussi le nouveau test de stabilité dynamique (EN 16203,
2014), sans la réduction automatique de la vitesse en virage. La conception des chariots réduit les
risques d’accidents liés au basculement de chariot.
… et dévoile de nouveaux gerbeurs 1,4 à 2 tonnes : L14-L20
Fenwick-Linde présente sa nouvelle génération de gerbeurs L14-L20 de capacité 1,4 à 2 tonnes.
Conçus avec ou sans plate-forme pour des hauteurs de levage pouvant atteindre 5,30 mètres, les
nouveaux gerbeurs se dotent d’un système de pesée en standard, d’une nouvelle conception du
capot batterie, de plusieurs variantes de mât et, en option, d’un moteur de levée « ultra rapide ».
Les batteries, d’une capacité jusqu’à 500 Ah, sont adaptées à chaque application.
Ils sont équipés d’un moteur 2,3 kW AC sans entretien, qui accélère jusqu’à 10 km/h en traction.
Afin de protéger l’opérateur en virage, l’angle de braquage induit automatiquement une réduction proportionnelle de la vitesse du chariot pour une sécurité optimum.
Le nouveau dispositif de pesage intégré au chariot est actif jusqu’à 1,50 mètre de hauteur de
levage. Il mesure la charge avec une précision de +/- 50 kg.
Le capot batterie plongeant et la nouvelle conception de mât améliorent la visibilité des opérateurs sur les fourches lors de la prise d’une palette au sol. Autre fonction de protection en
standard : « l’atterrissage en douceur ». Elle permet de déposer la charge sans saccade et sans
dommage en fin de descente en réduisant automatiquement la vitesse.
La tête du timon, la plate-forme et les rambardes rabattables forment un seul bloc composant
un poste de conduite suspendu qui est découplé du châssis par des silents bloc. Cette solution
limite les vibrations, avec une valeur en dessous de la norme (0,68 m/s2), protégeant l’opérateur
contre les troubles musculo-squelettiques.
Le poids de la charge, les codes pannes, l’horamètre ou les interventions d’entretien s’affichent
sur le nouvel écran large couleur. En plus du changement vertical standard, les gerbeurs sont
disponibles avec le changement latéral de batterie en option. Dans ce cas, des rouleaux et un
levier d’assistance permettent de sortir la batterie sans effort. 26 types de mâts, standard, duplex
et triplex sont proposés.
Céline Fiorina, FENWICK-LINDE, 01 30 68 47 27
et de traction simples. Disponible en 150, 300 et 500 kg, il peut être utilisé pour la maintenance
de lustres ou pour manœuvrer des portes, des trappes…
Le Motorbox dispose d’un tambour en acier mécanosoudé, pièces mécaniques usinées et protégées par cataphorèse et d’un fin de course en standard. La puissance du moteur est adaptée
à toute utilisation, avec un frein monophasé 230 volts à condensateur permanent. De classe F, il
propose une protection IP 44 pour le modèle 150 kg et IP 54 pour les modèles 300 et 500 kg. Une
commande directe permet son utilisation à l’abri des intempéries.
… sa gamme TRBoxter…
La gamme de treuils électriques compacts TRB disparaît et laisse la place aux nouveaux TRBoxter.
Avec des forces à la dernière couche annoncées de 250 à 1500 kg et un nouveau modèle de variateur plus compact, ces treuils électriques multifonctions bénéficient de plusieurs possibilités de
fixation et de sorties de câble.
Les treuils TRBoxter sont adaptés au BTP, à l’industrie, au secteur scénique. Ils répondent à des
utilisations en levage ou en traction telles que le halage de bateau, le levage de charges diverses
et peuvent être intégrés sur d’autres appareils.
La gamme est disponible en trois versions de commande : directe et basse tension, modèle à une
vitesse ou à variateur de vitesse. Elle dispose d’un tambour en acier mécanosoudé et d’un carter
en aluminium. Ses moteurs sont asynchrones, monophasés ou triphasés selon les modèles. Sont
proposés en option : interrupteur de mou de câble, module électronique de positionnement,
tambour rainuré, châssis de chantier, capotage anti-pluie, peinture spécifique C4 ou C5M, nouvelles radiocommandes (halage, levage ou levage VV proportionnel).
Ces treuils sont conformes aux réglementations en vigueur (norme NF EN 14492-1 et directive
Machines 2006/42/CE).
… sa gamme de tripodes télescopiques aluminium…
Huchez élargit sa gamme de tripodes télescopique aluminium avec le lancement de la version
250 kg. Déjà proposées en 500, 1000, 2000 et 3000 kg, elles sont peu encombrantes et faciles à
transporter sur tous les chantiers. Elles sont notamment utilisées pour les travaux de voiries et de
réseaux souterrains.
D’un poids de 23 kg et d’une hauteur entre 1,40 et 2 mètres, elles disposent d’une structure en
aluminium alliant légèreté, solidité et haute résistance à la corrosion. Leur tête en acier à plusieurs points d’ancrage permet le mouflage ou les accrochages divers. Des pieds articulés avec
3 positions pour s’adapter aux différents types de terrains.
… et dévoile le GS250 sur remorque
La version de la multigrue GS250 est proposée sur une remorque et peut être déplacée sans
démontage. Elle est optimisée pour les travaux en réseaux souterrains, les travaux de voiries…
De construction mécanosoudée, la multigrue possède une force de 250 kg pour un poids de
495 kg et permet une rotation à 360°. Elle dispose d’une capacité de câble de 42 mètres et d’une
portée de 1,15 mètre (bord du châssis). Son alimentation est de 230 volts monophasée – 50 Hz
ou de 400 volts triphasée – 50 Hz. La remorque est équipée d’un timon réglable, de 4 vérins, d’un
niveau à bulles pour assurer la mise à niveau de l’ensemble et de 4 contrepoids intégrés.
Séverine Leclere, HUCHEZ TREUILS, 03 44 51 11 33
❍❍INTERROLL
lance sa nouvelle gamme de modules pour la transitique
❍❍HUCHEZ
élargit ses gammes de treuils électriques compacts…
Huchez lance le Motorbox 150. Gamme de treuils manuels motorisés pouvant remplacer certains
treuils manuels dans le cadre de la réduction des troubles musculo-squelettiques (TMS), elle
possède les mêmes fixations que les Manibox GR 150, 300 et 500 kg pour en faciliter le remplacement. Ce treuil électrique est conçu pour un usage occasionnel dans des applications de levage
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
Interroll dévoile sa nouvelle gamme de modules automation pour l’intralogistique. Nouveauté
majeure : un système robuste, modulaire, qui incorpore les divers éléments clés d’une solution
complète de convoyage. Ils peuvent être assemblés facilement pour une solution de transport
des marchandises complète. Les modules sont préassemblés et les supports de guidage sont
indépendamment réglables. Le pas des rouleaux est ajustable, les supports peuvent accueillir les
chemins de câblage et des espaces sont conçus pour recevoir des accessoires.
Trois largeurs standards : 420, 620 et 840 mm. A la demande, elles peuvent être ajustées. La société propose un nouveau logiciel de configuration « Interroll Layouter » pour assembler, calculer et
5
PRODUITS & SERVICES
simuler une solution de manutention optimisée.
Les modules Interroll de cette nouvelle gamme sont compatibles avec les générations précédentes. Les clients peuvent ainsi étendre ou adapter leurs systèmes existants en intégrant simplement les nouveaux modules.
Les convoyeurs à rouleaux emploient deux technologies d’entraînement différentes. D’une part,
les solutions 24 volts contrôlent un convoyeur zone à zone et d’autre part, les versions 400 volts
et courroie assurent un entraînement continu du convoyeur. Un activateur 24 volts suffit à examiner toutes les cartes de contrôle d’Interroll, et ainsi optimiser un convoyeur en accumulation
sans pression.
Le module de transfert haute cadence (HPD) basé sur un rail pivotant placé sous le convoyeur
est disponible en alimentation 24 et 400 volts. Le positionnement au cœur du convoyeur se fait
par 4 vis, ce qui permet la flexibilité de l’élément HPD. Il est conçu sous la forme de cassettes de
120 mm, qui peuvent venir s’ajouter les unes aux autres. Il permet des cadences allant jusqu’à
3600 unités par heure et le réglage de l’angle de transfert se fait au degré près entre 0 et 90°.
Une version « Belt Curve Light » est proposée pour convoyage de produits de petites dimensions.
Alimenté en 24 volts, il permet un convoyage zone à zone. La version d’entraînement 24 volts par
RollerDrives permet l’accumulation sans pression. Le convoyage en continu par l’entraînement
400 volts est sans fonction d’accumulation. Ces variantes sont disponibles également pour des
convoyeurs droits. Ces modules sont prévus pour le transport de charges allant jusqu’à 50 kg.
Le nouveau système a été soumis à des tests d’endurance et de performance.
Julien Sanquer, INTERROLL FRANCE, 02 98 24 69 09
❍❍JUNGHEINRICH
propose à ses clients un centre de pièces de rechange…
Jungheinrich dévoile un service d’approvisionnement en pièces de rechange d’origine avec un
système d’expédition « in-night ».
Ce projet a été conçu et réalisé par le Département Systèmes Logistiques de Jungheinrich. Les
services Systèmes Automatiques et Logistique des pièces de rechange, ainsi que le centre de
distribution Nord de Jungheinrich ont également participé au projet. Le système de gestion
d’entrepôt (WMS) et le système de commande sont des produits maison. L’automatisation a permis d’accroître la productivité du centre de 60 % après une année de fonctionnement. De plus,
le centre propose des livraisons en 24 heures 365 jours par an.
D’une superficie de 22 000 m² sur un terrain d’environ 65 000 m², l’entrepôt a représenté un investissement total de 35 millions d’euros. Il comprend un entrepôt à rayonnages grande hauteur
de 31 mètres de haut, permettant le stockage de plus de 65 000 articles sur 110 000 emplacements. Le rendement atteint jusqu’à 1000 positions à l’heure, ce qui assure la livraison de pièces
de rechange dans des régions situées dans différents fuseaux horaires (Amérique, Europe centrale et Asie).
Pour assurer cette disponibilité, Jungheinrich mise sur ses 4000 techniciens à travers le monde.
La gestion d’itinéraires informatisée assure réactivité et trajet optimum pour une gestion efficace des techniciens itinérants. Les techniciens du Service Après-Vente représentent déjà un tiers
des effectifs de la société et un tiers de son chiffre d’affaires consolidé.
… et une nouvelle série de tracteurs : EZS 570, 580 et 590
A l’occasion du salon LogiMat 2015 (du 10 au 12 février à Stuttgart), Jungheinrich a présenté sa
nouvelle série 5 de tracteurs d’une capacité allant de 7 à 9 tonnes.
Ceux-ci sont équipés d’un moteur 48 volts de la génération actuelle des moteurs asynchrones.
« Ce moteur permet des accélérations puissantes et des vitesses élevées allant jusqu’à 18 km/h, » explique Oliver Rosenthal, responsable produits pour les tracteurs. Parallèlement, une harmonisation efficace entre motorisation et régulation assure rendement élevé et économie d’énergie.
L’attelage de plusieurs remorques permet d’augmenter le transport de charges avec flexibilité.
Un déverrouillage semi-automatique (en option) libère les remorques sans qu’il soit nécessaire
que le cariste quitte son siège. Les chariots de la série EZS peuvent être équipés de différents
modèles d’attelage, adaptables à toutes les remorques.
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
Le frein de service électrique est monté en série sur les tracteurs de la série 5. Il se déclenche
automatiquement dès que le tracteur est à l’arrêt. Au démarrage, le frein de service est débloqué
automatiquement. En outre, le freinage générateur à récupération d’énergie permet d’économiser l’utilisation de la batterie.
Le variateur électronique Speed Control augmente la sécurité et la rentabilité de ces tracteurs.
La vitesse présélectionnée peut être maintenue dans toutes les situations. Par ailleurs, trois programmes de conduite préréglés sont personnalisables. Le sélecteur de vitesse lente, de série,
permet une translation à vitesse très réduite, par exemple en cas de changement de direction du
train de remorques ou en espace restreint.
Béatrice Renault, JUNGHEINRICH FRANCE, 01 39 45 68 12
❍❍KONECRANES
présente son service de pont connecté : Truconnect…
Konecranes Lifting Businesses France propose une maintenance préventive à travers son service
d’Internet industriel : Truconnect. De série sur les ponts roulants CXT NEO, cet outil de surveillance à distance permet de monitorer leur activité en temps réel, facilitant ainsi la prévision des
opérations de maintenance et de modernisation.
Cet outil se présente sous la forme d’une interface en ligne (sur ordinateur, smartphone et
tablette) qui communique des informations inhérentes à la sécurité, aux statistiques d’exploitation et à la durée d’utilisation réelle du pont roulant. Autre nouveauté : les rapports standards
avec des alertes de sécurité. Par exemple, un SMS est envoyé simultanément aux techniciens
(clients et Konecranes) lors de surcharges du pont ou d’une défaillance du système de levage.
… le pont roulant connecté : CXT NEO®…
Nouvelle solution de levage : le pont roulant CXT NEO, pouvant soulever jusqu’à 12,5 t, à 30 m de
portée. Ce nouveau concept allie levage, technologie de pointe et Internet industriel.
La technologie ASR du NEO permet d’adapter la vitesse de levage à la charge manutentionnée.
La vitesse maximale est augmentée de 50 % à faible charge, réduisant les temps à vide, ce qui
améliore la productivité. Le variateur diminue les tensions exercées sur le pont et les structures,
garantissant ainsi une durée de vie plus longue et des coûts d’exploitation moins élevés.
Ce pont dispose d’une radiocommande de contrôle qui intègre un mini joystick et le module
Truconnect qui permet de recevoir les statistiques en temps réel. Le module est associé à un
contrat de maintenance préventive Trucare : le pont NEO est garanti 10 ans.
… les palans électriques à chaînes : CLX et SLX…
Les nouveaux palans électriques à chaînes CLX et SLX sont développés pour une utilisation intensive du poste de travail. Ils partagent le même design, primé en 2013 par le RedDot design award.
Ces palans, pouvant soulever jusqu’à 5000 kg, proposent notamment : une noix de chaîne brevetée réduisant les contraintes sur la chaîne, un frein électromagnétique à rattrapage automatique
d’usure, un limiteur de couple, des interrupteurs de fin de course supérieurs et inférieurs intégrés
au corps du palan. En cas de dysfonctionnement éventuel, la maintenance et l’accès aux composants ont été facilités avec des composants enfichables, limitant le temps d’immobilisation.
Le SLX, version améliorée du CLX, intègre un variateur permettant de doubler la vitesse à faible
charge et de réduire les temps de cycles. Le SLX inclut également un système de tension automatique de la chaîne.
… et l’équilibreur pneumatique : ATB - Air Balancer
L’équilibreur pneumatique ATB fonctionne à air comprimé. Son système « plug and play » permet
une utilisation adaptée pour la production, l’emballage ou l’assemblage. Silencieux, l’ATB peut
soulever jusqu’à 350 kg, avec une vitesse réglable jusqu’à 1,5 m/s. Une poignée intuitive « sans
bouton » est l’une des options disponibles.
Jean-Maxime Guhur, KONECRANES, 02 38 71 94 47
7
PRODUITS & SERVICES
❍❍MECALUX
❍❍STILL
optimise son Pallet Shuttle...
commercialise deux nouveaux gerbeurs : EXV et EXV-SF
Spécialement conçue pour le stockage par accumulation haute densité de palettes dans des
entrepôts à températures variables comprises entre -30 et 45°C et pour des produits à forte rotation,
Pallet Shuttle propose désormais un système de verrouillage par électro-aimants. Le blocage sur
les fourches du chariot élévateur réduit le risque de chute accidentelle. Une caméra de positionnement permet à l’opérateur de centrer la navette entre les deux rails du palletier à accumulation.
65 navettes fonctionnent quotidiennement dans des entrepôts de toutes tailles dotés d’une capacité variant entre 200 à plus de 7000 palettes.
Still complète sa gamme de gerbeur EXV avec le lancement de 6 nouveaux modèles d’une capacité
jusqu’à 2 tonnes : l’EXV 14-20 (à conducteur accompagnant) et l’EXV-SF 14-20 (à conducteur porté
debout) disponibles pour des capacités de 1400, 1600 et 2000 kg. L’EXV-SF possède une plate-forme
rabattable qui augmente la vitesse de déplacement et diminue la fatigue de l’opérateur sur les longs
transferts.
L’EXV, gerbeur à conducteur accompagnant, possède une vitesse maximale de 6 km/h. Il est proposé avec une direction électrique de série. Le timon Still Optispeed adapte la vitesse en fonction
de l’angle du timon. La fonction Curve Speed Control (Contrôle de vitesse en virage), également de
série, a pour effet de réduire automatiquement la vitesse dans les virages. L’EXV est aussi équipé en
option de la marche lente adaptée aux endroits exigus.
La vitesse maximale de l’EXV-SF, gerbeur à conducteur debout, est de 10 km/h sans charge et 8 km/h
avec charge. Il est utilisé sur des parcours longs.
L’EXV/EXV-SF peut soulever une charge à une hauteur de levée maximale de 5,466 mm, grâce à un
moteur asynchrone de 2,3 kW ainsi qu’un moteur de levée d’une puissance de 3,2 kW. La vitesse de
levée des fourches est de 0,16 m/s avec charge et de 0,30 m/s sans charge. La vitesse de descente
est de 0,40 m/s.
Pour le stockage, un appareil à mât triplex peut soulever 730 kg à une hauteur de 5,402 m, et 880 kg
à une hauteur de 4,802 m. Grâce à l’affichage de la charge sur le mât, l’opérateur a une vision permanente du poids et de la hauteur de la charge. Grâce à la fonction « transfert de charge au sol sur
levée initiale », l’EXV 14i à 16i et l’EXV-SF 14i à 16i peuvent transporter 2 tonnes. Cette option permet
d’utiliser le gerbeur avec une fonction de transpalette tout en gardant une capacité maximale.
Autre option : un changement latéral de la batterie. Lors du déverrouillage, la batterie est déjà partiellement extraite, ce qui permet un chargement plus rapide, plus sûr et plus économique.
Le timon de l’EXV possède des touches accessibles d’une seule main sans changer de position.
Still propose en série sur tous les appareils, le programme de conduite « BOOST » pour un transfert
rapide, le mode d’économie d’énergie « ECO » avec des vitesses de déplacement, de levée et de
descente réduites, ainsi que la fonctionnalité Blue Q. Selon le profil d’utilisation et l’équipement de
l’appareil, des économies d’énergie allant jusqu’à 7 % peuvent être réalisées en mode Blue Q tout
en gardant la vitesse maximale disponible. Des émissions sonores inférieures à 67 décibels et une
recyclabilité de 95 % assurent le respect de l’environnement.
… augmente la performance de son convoyeur pour charges légères…
Le nouveau système de convoyeurs pour charges légères intègre la conception du rail ou guidage
latéral. Celui-ci réduit le coefficient de frottement de la charge et de la dépense énergétique. Le
regroupement par zones des armoires électriques permet de diviser leurs nombre par deux et le
développement d’un bus de communication des données contrôle tous les éléments de l’installation (scanners et pupitres de zone par exemple).
… et développe un système de sécurité pour rayonnages
Nouveauté, les goupilles de sécurité sont intégrées de chaque côté de la lisse pour assurer une sécurité optimale lors des opérations de chargement et de déchargement avec engins de manutention.
Cette innovation facilite l’installation de la lisse en la clipsant sur les montants, évite la perte de goupille, réduit le temps de montage de l’installation et augmente la sécurité des biens et du personnel.
Naïma Mimouni, MECALUX FRANCE, 01 60 11 92 92
❍❍PMS
lance son nouveau harnais de sécurité : IZI EVO
PMS Industrie commercialise son nouveau harnais de sécurité, le IZI EVO. Sur la base du harnais IZI,
il est équipé d’une boucle anti-garrot brevetée d’un nouveau système de réglage. Deux opérations
sont suffisantes pour régler la taille du harnais ainsi que le positionnement des points d’ancrage
sternal. Le harnais IZI EVO est bicolore afin de distinguer la partie haute et la partie basse. Il est doté
d’une traçabilité individuelle avec numéro d’identification unique et répond aux normes en vigueur.
Lise Gerbet, STILL, 01 64 17 40 73
Julien Ducret, PMS INDUSTRIE, 03 81 96 30 15
❍❍TOYOTA
dévoile sa nouvelle solution de préparation au sol : BT Optio
❍❍SSI SCHAEFER
présente sa tour de stockage LogiMat
Avec la nouvelle tour LogiMat, SSI Schaefer modernise sa gamme de produits de stockage.
Présentée à l’occasion du salon Intralogistics 2015, elle est équipée de fonctionnalités de base, qui
peuvent être complétées par trois kits d’options préconfigurés, des options d’extensions individuelles et un logiciel de gestion d’entrepôt. Cette solution de stockage et de préparation de commandes se caractérise par sa structure modulaire et évolutive, son concept de sécurité intégré et sa
conception ergonomique.
Le LogiMat peut être utilisé en tant que système autonome ou intégré dans une application automatisée. Il est équipé d’un automate programmable industriel (API).
Il est ainsi disponible en huit largeurs, en deux profondeurs et sa hauteur peut atteindre 24 mètres.
De structure compacte, la tour dispose de fonctions telles que le stockage des plateaux à intervalles
de 25 mm, la stratégie d’entreposage par hauteur fixe et/ou optimisation intelligente de la hauteur
(IHO) ou les plateaux avec possibilités de compartimentage conçu pour l’optimisation des capacités
de stockage et de charge.
Maryline Méchineau, SSI SCHAEFER, 03 82 59 14 71
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
Avec son nouvel équipement de conduite à distance proposé sur ses préparateurs de commandes
au sol BT Optio, Toyota Material Handling accroît la productivité et améliore l’ergonomie. Cette
gamme de chariots préparateurs de commandes au sol BT Optio (capacités de 1,2 à 2,5 tonnes) est
équipée de la conduite à distance. Ce concept donne au cariste la liberté de faire avancer le chariot,
sans avoir à y monter. La conduite à distance est activable depuis un bracelet, les mains restent ainsi
libres pour le picking.
Pour augmenter leur productivité, certaines opérations spécifiques de picking utilisent des tracteurs
avec remorques. Toyota Material Handling propose une gamme de tracteurs portés assis ou debout
dotée de cet équipement et destinée aux applications intensives.
Patricia Horain, TOYOTA MATERIAL HANDLING FRANCE, 01 64 77 85 17
❍❍VAN BEEST FRANCE
présente sa nouvelle gamme d’accessoires Excel® grade 100
A l’occasion du récent salon Intermat qui s’est déroulé à Villepinte, Van Beest a présenté sa nouvelle gamme d’accessoires Excel® grade 100 pour chaîne diamètre 20.
9
PRODUITS & SERVICES / MARCHÉS
Plus performant, le grade 100 dispose d’une capacité de 25 % supérieure au grade 80. Plus la
charge à lever augmente, plus l’utilisation du grade 100 est adaptée, allégeant l’élingue et la
pénibilité du travail de l’opérateur. Par exemple, privilégier une élingue 4 brins diamètre 16 en
grade 100 de CMU 21,2t à une élingue 4 brins diamètre 20 en grade 80 de CMU 26,5t permet
d’alléger fortement la masse globale de l’élingue.
Nathalie Jacquemin, VAN BEEST FRANCE, 04 73 51 56 13
❍❍VERLINDE
lance un palan manuel à chaîne ZHV Inox et chariot manuel CHZ Inox…
Destinés aux applications agroalimentaires, ZHV Inox et CHZ Inox sont des équipements issus de
la gamme Food Process de Verlinde. Le palan et le chariot manuels en inox de nuance 314/316L
sont destinés à la manutention de charges allant de 500 à 1000 kg.
Le palan manuel ZHV Inox dispose d’un corps de palan, d’un crochet, d’une chaîne de levage
haute résistance et d’une chaîne de manœuvre, entièrement en inox. La noix de levage et les
engrenages de réduction sont usinés afin d’assurer un fonctionnement plus efficace et plus doux
lors des manœuvres de levage. La hauteur de levage de 3 mètres et la longueur de la chaîne de
manœuvre de 2,5 mètres en standard peuvent être ajustées sur demande jusqu’à 8 mètres.
ZHV Inox est une solution adaptée aux applications d’assemblage et à la maintenance en process
agroalimentaire. En version 1000 kg, il pèse moins de 20 kg pour un volume de 20 x 20 x 40 cm.
Il dispose d’un capotage inox qui assure une protection de la noix de levage et des engrenages.
Ses crochets supérieurs et inférieurs sont certifiés ISO avec des linguets de sécurité. Il est proposé
en option avec un chariot CHZ Inox à hauteur perdue normale (HPN).
Egalement tout inox, y compris les flasques, la traverse et les galets, le chariot CHZ Inox permet la
suspension de tout type d’appareil de levage muni d’un crochet. Il est facilement réglable pour
différentes largeurs de flasques et son déplacement s’effectue par poussée sur la charge. Il dispose de galets compatibles avec tous les types de profilés I et H, qui sont fabriqués par usinage
pour avoir un mouvement régulier. Les roulements à billes des roues sont étanches et sans entretien. Livré avec un certificat CE, CHZ Inox est proposé en option avec le palan ZHV Inox.
… un manipulateur sur crochet Digichain…
Digichain est un manipulateur ergonomique sur crochet, à bouton poussoir, destiné à positionner précisément les charges allant jusqu’à 500 kg. De par sa conception à double poignée de
préhension et double système de commande, il peut être utilisé par des opérateurs gauchers ou
droitiers. Une vis de réglage permet d’obtenir l’orientation du crochet de levage et de la poignée
de manutention.
Pour assurer la sécurité des opérateurs, le câble de commande disposé en spirale évite tout
risque d’accrochage en cours de manipulation. Il dispose aussi d’un fin de course électrique haut
et bas et utilise une commande TBT 48 volts. Digichain pèse 3,2 kg pour une hauteur de levée
maximale de 5 mètres.
… une nouvelle gamme de palans électriques à chaîne : Eurochain VR Inox…
Eurochain VR, la nouvelle gamme de palans électriques à chaîne de Verlinde, s’étend au modèle
inox, destiné aux applications agroalimentaires. Elle est proposée avec des options spécifiques à
ce marché, telles que de l’huile biodégradable ou une version ATEX, et peut manutentionner des
charges de 63 à 1250 kg. Ergonomique, Eurochain VR garantit de hauts niveaux de sécurité, de
productivité et une facilité de maintenance.
Les nouveautés : des noix de levage avec des dents intermédiaires pour l’entraînement de la
chaîne, 2 vitesses de levage, un Marche/Arrêt de type coup de poing sur boîte à boutons, un
limiteur de couple, un frein de levage à disque, une commande très basse tension (48 volts), une
variation de vitesse en direction et un fin de course électrique de sécurité pour position haute et
basse. Il est conforme à la directive CE relative aux machines.
Tous les modèles proposent une large gamme de vitesses, 25 % plus rapide que la génération
précédente. Le moteur de levage est bi-vitesse en standard pour un fonctionnement plus souple.
Dans sa version agroalimentaire, Eurochain VR Inox est équipé d’une chaîne de levage inox. Sa
hauteur de levage standard est de 3 mètres et son moteur étanche de niveau IP 55. Protection
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
thermique sur le moteur de levage et protection tropicalisée assurent son bon fonctionnement
dans les zones à fortes température (de - 40°C jusqu’à 70°C) et forte humidité (jusqu’à 95 %). Il
dispose d’une boîte 2 boutons sur palan axe, ou avec chariot à direction par poussée, et d’une
boîte 4 boutons sur palan accouplé à chariot de direction électrique. Il est compatible avec toute
alimentation.
Lubrifié à vie pour réduire la maintenance, le réducteur des palans est dimensionné pour des
durées de fonctionnement allant jusqu’à 3200 heures. Les usinages hautes-précisions réalisés
sur les trains d’engrenages assurent un faible niveau de nuisance sonore. Des options spécifiques
aux applications agroalimentaires : crochet de levage inox, peinture blanche, huile biodégradable NSF H1 pour le réducteur de levage, le chariot de direction et la chaîne de levage ou encore
des galets inox sur le chariot de direction. Il est également proposé en version ATEX Zone 1, EEx
et en version ATEX Zone 22, ainsi qu’avec une étanchéité de niveau IP 66. Il peut être équipé d’un
boîtier de commande mural en remplacement de la boîte à boutons, ainsi que d’une commande
à distance radio ou d’un chariot de direction (par poussée sur la charge ou électrique).
… et une gamme de palans pour le spectacle : Stagemaker SR1
Stagemaker SR1 est la version petite charge, jusqu’à 250 kg sur un brin (500 kg sur 2 brins), de la
nouvelle gamme de palans Verlinde pour le spectacle. Avec un poids de 10,5 kg, il peut s’insérer
dans une poutrelle aluminium de 12’’. Il est équipé en standard d’un double frein, d’un guide
chaîne spécifique ChainFlux®, d’une noix de levage breveté PerfectPush®, de zones de manipulation caoutchoutées sur les moufles des crochets. Même en deux freins, ses dimensions (344 x
153 x 100 cm) lui permettent de s’intégrer dans une poutrelle aluminium carrée de 30 cm. Son
niveau de fonctionnement sonore est bas (50 dB), indispensable lors des utilisations pendant
une représentation.
Stagemaker SR1 est proposé avec des vitesses de levage de 4m/mn en triphasé et 3m/mn en
monophasé. Chaque modèle est disponible en version A, B ou S. Dans la version A, il dispose d’un
moteur avec commande en tension directe et dans la version B d’un moteur avec commande
basse tension. La version S est pour le monophasé. La charge nominale sur un brin de chaîne
permet de proposer ce palan en D8+ à 125 kg.
Il est équipé d’un double frein de levage en standard afin de le rendre compatible D8+ et comporte un nouveau concept de noix de levage de la gamme.
Stagemaker SR est équipé du « PerfectPush® », dents intermédiaires pour l’entraînement de la
chaîne, et du « ChainFlux ® MKII », système de guidage de la chaîne. Avec SR1, la gamme élargit
son champ d’application afin de répondre au mieux à chaque utilisation sur un brin de chaîne :
SR1 pour des charges jusqu’à 250 kg, SR2 jusqu’à 320 kg, SR5 jusqu’à 500 kg, SR10 jusqu’à 1000 kg
et SR25 jusqu’à 2500 kg.
Jean-Yves Beaussart, VERLINDE, 02 37 38 96 26
MARCHÉS
❍❍BA SYSTÈMES
équipe Candia d’un nouveau système AGV
BA Systèmes vient de finaliser l’installation de 7 AGV de type Convoyeurs Motorisés pour le transport de 3 palettes en simultané (CM3) sur le site de Candia à Vienne (38). Il s’agit du deuxième
site du groupe à faire confiance à la société pour l’optimisation de ses flux intralogistiques après
l’usine de Lons (64) en mars 2014.
Ce projet fait suite à la réorganisation par Candia Vienne de ses bâtiments et de ses flux internes.
Le rôle des AGV a d’abord été d’automatiser le transfert des produits finis vers des zones d’expéditions dédiées. Ils viennent alimenter des convoyeurs gravitaires en y déposant des commandes
prédéfinies par le logiciel de supervision AGV Manager. Les palettes de produits finis sont ainsi
prêtes à être chargées dans les camions pour leur destination finale.
Le logiciel reçoit, via un automate concentrateur, des missions issues du logiciel de gestion d’entrepôt de Candia. Suivant des règles de gestion paramétrées, il donne aux AGV des séries de
missions organisées afin d’optimiser les flux de stockage et d’expéditions.
La flotte d’AGV est équipée du système de changement automatique de batteries breveté par
11
MARCHÉS
BA Systèmes : Autoswap. Ils sont également dotés du guidage laser pour allier souplesse de fonctionnement, sécurité de navigation et précision de positionnement.
Spécificités de ce projet : le passage des AGV dans une partie extérieure du bâtiment, et la cohabitation avec un système concurrent. L’installation a été réalisée en plusieurs phases pour qu’elle
n’impacte par la productivité de ce dernier.
capacité, ils permettent deux déchargements par minute. La décélération des produits lors du
déchargement correspond à la chute d’un colis d’une hauteur de 5 cm.
En 2015, deux autres plates-formes TNT, également équipées de déchargeurs U-Care P, ouvriront
à Brisbane et Melbourne.
Yann Jaubert, MATERIAL TECHNOLOGIES, 02 41 71 38 38
Guy Caverot, BA SYSTÈMES, 02 99 85 11 00
❍❍STAS
❍❍DEMAG
connaît du succès en France avec son nouveau pont roulant Demag type V
Lancé sur le marché français en novembre 2014, le pont roulant type V assure des cadences
élevées, des capacités de charge pour un poids mort réduit et des sollicitations plus faibles sur
les charpentes porteuses. Allégé, réduit et moins consommateur d’énergie, ce nouveau modèle
représente 20 % des commandes Demag enregistrées en ponts monopoutre depuis janvier 2015.
Agnès Adnot, DEMAG CRANES & COMPONENTS, 03 26 66 74 10
apporte une solution de manutention à un fournisseur d’Airbus
La Stas a remporté un projet destiné à la manutention de moules lors de la fabrication des fuselages d’avion. Plusieurs contraintes techniques : une faible hauteur sous plafond et un entraxe
des points d’accroche atteignant 6 mètres.
Les ingénieurs de la Stas ont développé un palonnier d’une hauteur réduite, basé sur une structure permettant de soulever des fuselages de 2,5 tonnes sur une grande portée. Un axe mobile
a été ajouté afin de désengager aisément le crochet du pont roulant. Des élingues galvanisées
et des accessoires de levage viennent compléter le système développé et expédié en un mois.
Gaëtan Lambert, STAS, 01 30 86 01 33
❍❍JUNGHEINRICH
renouvelle la flotte de chariots élévateurs d’Ardo…
❍❍VERLINDE
Ardo, spécialiste du commerce de légumes et de plats surgelés, place sa confiance en Jungheinrich pour le renouvellement de sa flotte de chariots élévateurs sur son site de Gourin (56), soit
une cinquantaine d’appareils.
Partenaire depuis de nombreuses années avec le site d’Ardo à Gourin, Jungheinrich a su pérenniser sa relation en intégrant à son offre un Service Après-Vente personnalisé : prise en charge de
matériels d’autres marques et mise à disposition d’un technicien à poste fixe sur le site.
AED Rent renouvelle sa confiance en Verlinde pour ses moteurs
… et équipe les locaux de Lucien Georgelin
Lucien Georgelin, confiseur et confiturier français, agrandit son usine de Virazeil dans le Lot-etGaronne et confie le projet intralogistique à Jungheinrich. Objectif : centraliser en interne l’ensemble de ses produits et de son processus de conception.
Jungheinrich l’a accompagné de la planification du projet à sa remise clé en main. Un projet
comprenant une solution cross-selling mêlant du rayonnage traditionnel d’une capacité de 4800
palettes en température ambiante et du rayonnage mobile de 50 mètres de long avec une capacité de 2600 palettes en froid négatif (-25°C). Un sas en froid positif a été installé entre ces deux
zones. Jungheinrich a aussi équipé l’usine de navettes UPC (Under Pallet Carrier) pour le transfert
de marchandises entre les différentes zones et de différents chariots à mât rétractable dont un
équipé cabine grand froid.
Après 1000 unités livrées l’an dernier, AED Rent réitère sa confiance dans les moteurs Stagemaker
de Verlinde en signant une nouvelle commande de 750 exemplaires, dont 200 unités du dernier modèle de la gamme, Stagemaker SR1. Les nouveaux moteurs remplaceront une partie de
l’ancienne série SM et répondront à l’augmentation de l’activité location d’AED Rent.
Stagemaker SR1 est la version petite charge, jusqu’à 250 kg sur un brin (500 kg sur 2 brins), de la
nouvelle gamme de palans Verlinde pour le spectacle, Stagemaker SR (voir article p. 11).
Jean-Yves Beaussart, VERLINDE, 02 37 38 96 26
❍❍VIASTORE
conseille l’INRA pour la création du Centre de Recherche innovant ARCAD…
❍❍MATERIAL TECHNOLOGIES
Projet d’envergure mondiale, ARCAD sera un centre de conservation et d’études des ressources
génétiques des espèces méditerranéennes et tropicales sécurisé et automatisé. Son objectif est
de mettre à la disposition de la communauté scientifique une banque de données 60 000 échantillons de graines ou d’ADN.
Viastore Systems a été retenue pour concevoir au sein de la maîtrise d’œuvre un système automatisé qui organisera la conservation et le transfert des ressources conservées dans ARCAD, vers
les différents bureaux et laboratoires. Viastore peut comparer plusieurs process (automatisés ou
non) et technologies (propriétaires ou non) avant et pendant la mise en œuvre.
se développe en Australie
… et équipe Cofel pour son nouveau site de production et de stockage
Les solutions pour le déchargement de colis proposées par Fimec Technologies se développent
sur le marché des services postaux et du transport express australien. Après avoir équipé
Australia Post avec plusieurs unités de déchargement automatisées U-Care, l’entreprise française
renforce sa position dans ce pays en équipant trois plates-formes logistiques de TNT.
La première a été ouverte à Sydney et a atteint une capacité de traitement de 25 000 colis/heure,
colis hors normes (lourds et encombrants) compris.
Pour atteindre cette performance, TNT a notamment sélectionné des déchargeurs U-Care P
intégrés par BCS. Adaptés au déchargement de palettes et de conteneurs postaux de grande
Cofel, filiale du groupe Pikolin, a retenu Viastore pour équiper son nouveau centre logistique
à Criquebeuf-sur-Seine (27). Le système comprendra : un stockage réserve automatisé sur
7000 m2, un système automatisé de préparation des commandes et une suite progicielle [email protected]
qui gèrera les zones automatisées et manuelles de l’entrepôt.
Le groupe Cofel a investi plus de 30 millions d’euros dans son nouveau site de fabrication et de
stockage de 37 000 m2. Des convoyeurs de grandes dimensions ont été conçus et seront produits
par Fimec, partenaire de Viastore, pour la réalisation du système logistique. Le site sera opérationnel début 2016.
Béatrice Renault, JUNGHEINRICH FRANCE, 01 39 45 68 12
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
Stéphanie Froehlich, VIASTORE SYSTEMS, 02 38 61 99 57
13
ENTREPRISES
ENTREPRISES
❍❍ADC
❍❍CURTIS
intègre la division Fayat Métal
Entreprise internationale, Curtis fête cette année ses 55 ans. La société offre des solutions en
matière de variation de vitesse moteur, de surveillance batterie et de systèmes intégrés pour
tous types d’applications électriques. Elle commercialise des produits de signalisation lumineuse.
fête ses 55 ans
Dans le cadre de la récente réorganisation du groupe Fayat, ADC intègre la division Fayat Métal. Elle
propose ainsi des solutions clés en main pour le calcul, la conception optimisée et la réalisation de
tous types de bâtiments industriels équipés de moyens de manutention. Les entreprises qui constituent Fayat Métal proposent une offre diversifiée et complémentaire de métiers, de compétences
et de moyens. Elle permet à la division d’intervenir sur des réalisations standards et sur-mesure, tant
en France que sur des marchés export (Afrique, Maghreb, Moyen-Orient...).
De la conception à la livraison, Fayat Métal apporte des réponses globales à des projets de bâtiments industriels, agricoles ou commerciaux, ensembles de bureaux ou de logements, installations
sportives ou culturelles, gares et aéroports, plates-formes pétrolières, ponts routiers et ferroviaires.
Guy Bernard, ADC, 05 49 64 87 39
Le groupe Curtis compte 15 filiales à travers le monde et 3 usines de fabrication qui servent le
marché mondial.
Tous les produits Curtis sont soumis à une série de tests de vieillissement accéléré, de résistance et de fiabilité des composants aux chocs, vibrations, température et humidité. Durant
la fabrication, la pose et la soudure des composants sur les cartes électroniques sont automatisées et les procédés d’assemblage robotisés. Le groupe Curtis Instruments est certifié ISO
9001 : 2008 et 14001 : 2004. La filiale française renouvelle chaque année sa certification ISO
14001.
Jean-Benoît Rossignol, CURTIS INSTRUMENTS, 01 53 99 95 40
❍❍APROLIS
partenaire du projet de chariots à piles à combustible
❍❍DEMAG
En tant que partenaire du constructeur de chariots électriques Crown, Aprolis participe au projet de
chariots à piles à combustible actuellement en test chez FM Logistic. Crown, société d’équipement
de manutention, apporte son soutien à la société française de logistique FM Logistic en facilitant
l’adoption des piles à combustible dans son parc de chariots. Cette initiative s’inscrit dans le cadre
du projet HAWL (Hydrogen And Warehouse Logistics), financé par la Commission européenne.
Par l’intermédiaire de son distributeur français Aprolis, Crown a fourni ses chariots à mât rétractable série ESR 5200 ainsi que des transpalettes WT 3000 à conducteur porté, conçus pour pouvoir être alimentés par des piles à combustible. Ce projet doit démontrer la compétitivité, la
maturité technique et l’acceptation par les utilisateurs des parcs de chariots élévateurs alimentés
par piles à combustible dans un environnement intralogistique.
décroche deux prix du design
Annick Le Jeune, APROLIS, 01 43 99 89 08
La structure du nouveau pont Demag avec poutre en forme de V a remporté deux prix : l’iF
Design Award dans la catégorie « industrie / métiers spécialisés » en février 2015 et le Red Dot
Award dans la catégorie « machines » en mars 2015.
Agnès Adnot, DEMAG CRANES & COMPONENTS, 03 26 66 74 10
❍❍FENWICK-LINDE
signe un partenariat exclusif avec Balyo…
Cette coopération permettra à Linde MH d’intensifier ses activités de chariots de manutention
automatisés et à Balyo d’augmenter la pénétration de sa technologie sur ce marché.
❍❍BOA CONCEPT
participe à trois prix
Boa Concept a été le parrain d’Oscaro.com, société labellisée « Productivez ! ». Dans la foulée, la
société a remporté le coup de cœur Manut’Innovation lors du salon Manutention 2014 pour son
convoyeur tapis Plug-and-Carry Belt. Dernièrement, elle été nominée aux Trophées Cap’Tronic.
Chantal Ledoux, BOA CONCEPT, 04 77 50 21 24
Les deux sociétés collaborent dans le développement, la fabrication et la commercialisation
sous le nom de « Linde Robotics » et « Fenwick Robotics » pour la France. Objectif : étendre leur
offre d’automatisation afin de proposer des solutions intégrant différents niveaux d’exigences.
Le système de navigation Balyo n’impose aucun balisage spécifique de l’infrastructure et les
chariots Linde Robotics sont équipés de solutions de sécurité avancées permettant une intégration simple dans un environnement mixte avec opérateurs (voir article p. 3).
… et participe au salon SITL à Paris
Fenwick-Linde a participé à la Semaine Internationale du Transport et de la Logistique (salon
SITL Paris 2015) du 31 mars au 2 avril. Une présence inédite sur deux espaces dédiés, au travers de deux partenariats : l’association française du GNV et Balyo. L’opportunité pour Fenwick
d’exposer ses dernières innovations au service de la performance de la supply chain.
❍❍CMCO
souffle ses 140 bougies
Le groupe Columbus McKinnon auquel appartient CMCO France fête cette année ses 140 ans.
Premier produit commercialisé en 1875 : le palan différentiel Yale® développé grâce au brevet
de l’ingénieur anglais Thomas A. Weston.
Le groupe représente aujourd’hui 18 usines de production dans 7 pays et une quarantaine
de filiales de distribution dans 23 pays. Toutes les usines du groupe sont certifiées ISO 9001
et travaillent pour le développement et la fabrication d’une ou plusieurs familles de produits.
Situé sur l’espace « Transport next generation », le stand en partenariat avec l’association française du GNV avait pour objectif de répondre aux attentes exprimées par les directeurs supply
chain de l’industrie et de la distribution.
Laurène Gaumet, CMCO FRANCE, 02 48 71 91 51
Céline Fiorina, FENWICK-LINDE, 01 30 68 47 27
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
Le stand partagé avec Balyo, situé sur l’espace Intralogistics, visait à promouvoir les dernières
avancées technologiques favorisant la création de valeur et l’optimisation de la chaîne logistique.
15
ENTREPRISES
❍❍FIVES INTRALOGISTICS
… démarre bien l’exercice 2015…
attribue la marque Engineered Sustainability® à son Geni-belt™
Avec une augmentation de plus de 9 % des commandes en valeur et de plus de 22 % en nombre d’unités, Jungheinrich connaît une progression de 4 % de son chiffre d’affaires. La croissance du marché de
8 % en volume en Europe permet à la société de prévoir un chiffre d’affaires consolidé pour 2015 entre
2,6 et 2,7 milliards d’euros.
Le Geni-belt™, trieur cross-belt de Fives, s’est vu attribuer la marque Engineered Sustainability®. Mis
en place par la société dans le cadre de son programme de RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise),
il s’agit d’un processus d’écoconception exigeant mené sur le long terme. Il débouche sur l’attribution
de la marque aux équipements se démarquant par leurs performances opérationnelles et environnementales.
Fives a reçu la note de 68/100 par Ecovadis, le plaçant dans le top 10 % des 20 000 entreprises évaluées
par cet organisme indépendant.
Le programme d’actions RSE de Fives est structuré autour de trois engagements phares :
•minimiser l’empreinte environnementale du groupe et des équipements industriels qu’il fournit
•agir de manière responsable et loyale sur les marchés
•fournir un environnement de travail sûr et motivant.
Emmanuel Perez, FIVES INTRALOGISTICS, 04 78 73 54 01
❍❍GH CRANES & COMPONENTS
signe un partenariat avec Danieli Centro
Danieli Centro Cranes et GH ont signé un accord de coopération commercial et technologique pour
les prochaines années. Cet accord inclut l’engagement de GH à fournir auprès de l’entreprise italienne
une nouvelle génération de palans d’une capacité allant jusqu’à 12,5 tonnes et leur personnalisation.
Javier Jimeno, GH CRANES & COMPONENTS, 02 40 86 12 12
Les commandes en valeur, tous secteurs confondus, ont atteint 418 millions d’euros pour les deux premiers mois de l’exercice, soit une progression de 9 % par rapport à l’exercice précédent (384 millions
d’euros). Les commandes de chariots neufs, en nombre d’unités, ont progressé de 22 %, atteignant 15
800 unités pour les deux premiers mois de l’exercice.
Le chiffre d’affaires consolidé réalisé par Jungheinrich durant les deux premiers mois de 2015 a été de
391 millions d’euros, en hausse de 4 % par rapport au chiffre correspondant de l’exercice précédent
(375 millions d’euros). Sur la même période, la production en volume a été ramenée à 13 700 chariots,
une diminution de 6 % liée à un nombre inférieur de jours de production.
Compte tenu des prévisions conjoncturelles favorables, de manière quasiment générale dans toutes
les régions du monde et notamment dans la zone euro, l’entreprise mise sur une poursuite de la croissance en volume du marché des chariots de manutention. En Europe, l’évolution devrait être positive.
En Europe occidentale, la demande devrait continuer de progresser, bien qu’à un rythme moins soutenu que l’exercice précédent, alors que l’évolution en Europe orientale devrait rester stable. Jungheinrich table sur une croissance persistante du marché asiatique si le marché chinois se redresse dans le
courant de l’année. La croissance du marché nord-américain devrait également perdurer.
… est primé pour son interface logistique JH-LI…
Standard Jungheinrich, l’interface JH-LI permet de relier chaque chariot de manutention au WMS (système de gestion d’entrepôt) entre eux. Lauréat au salon LogiMat 2015 grâce à une solution innovante,
Jungheinrich s’est imposé dans la catégorie « Logiciels, communication, IT » avec son interface logistique JH-LI primée comme « Meilleur produit ». Décerné par un jury indépendant, ce prix est devenu
l’une des distinctions les plus convoitées dans le secteur de l’intralogistique.
❍❍HAULOTTE
… et participe à la journée européenne de la logistique
résultats 2014
Créée par l’ELA, Association Européenne de la Logistique, cette journée du 16 avril a pour volonté de
promouvoir les métiers de la logistique auprès du grand public.
Haulotte a publié un résultat opérationnel courant en hausse de 77 % par rapport à 2013. Un résultat
net consolidé de + 29 M€. Le marché mondial 2014 de la nacelle a été tiré par l’ensemble des continents
à l’exception de l’Amérique Latine. Dans ce contexte, le groupe a vu son chiffre d’affaires croître de 20 %
en 2014, porté par l’Asie-Pacifique (+ 33 %), l’Europe (+ 29 %) et l’Amérique du Nord (+ 28 %).
Hors gains et pertes de change, le résultat opérationnel courant des activités poursuivies
s’établit à 7,7 % du chiffre d’affaires contre 5,2 % pour l’exercice 2013. Cette progression est principalement liée à l’impact des volumes additionnels sur la marge brute, à la poursuite de l’amélioration de la
performance industrielle et à la contribution croissante des activités de service.
Le résultat opérationnel des activités poursuivies est en forte progression à 38 M€, bénéficiant de la revalorisation significative du dollar face à l’euro constatée en fin de période. Le résultat net des activités
poursuivies atteint ainsi son plus haut niveau depuis 2008 à 29 M€. L’augmentation du besoin en fonds
de roulement qui en résulte explique en partie la croissance de 32,5 M€ de la dette nette sur la période.
Carine Ploton, HAULOTTE GROUP, 04 77 29 24 24
❍❍JUNGHEINRICH
expose au salon Intralogistics Europe 2015…
Les équipes Systèmes Logistiques de Jungheinrich étaient présentes au salon Intralogistics
Europe à Porte de Versailles du 31 mars au 2 avril 2015. Objectif : présenter aux visiteurs les solutions
systèmes de la société. Etaient exposés sur le stand : l’EKS 110 et son volant Jet Pilot, ainsi qu’un préparateur de commandes vertical nouvelle génération, pour la préparation de commandes du premier
au troisième niveaux de rayonnage. Les équipes de boutique en ligne exposaient la plate-forme de
commandes comprenant plus de 150 références de produits à petit prix en stock.
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
En France, l’ASLOG (Association française de la Supply Chain et de la Logistique) a organisé l’événement pour la deuxième année consécutive, avec plus de 30 entreprises et 72 sites qui ont ouvert leurs
portes. Dans ce contexte, BSH (Bosch and Siemens Home Appliance group), en collaboration avec
Jungheinrich, a ouvert à une trentaine de personnes les portes de son site de Tournan-en-Brie (77).
La journée s’est conclue par une visite guidée des installations du site de BSH entièrement équipé en
chariots Jungheinrich.
Béatrice Renault, JUNGHEINRICH FRANCE, 01 39 45 68 12
❍❍SAVOYE
renforce les synergies de ses marques et expertises
La division Savoye, solutions logistiques globales du groupe Legris Industries, a mis en ligne un portail
web commun à l’ensemble de ses marques : Savoye, pour la conception de solutions automatisées
et mécanisées, a-SIS, pour l’édition d’une suite logicielle complète pour la supply chain (Logistics Manager Suite), Prodex, pour la fabrication d’équipements de stockage dynamique et Retrotech, pour
l’ingénierie logistique et la modernisation de systèmes ASRS. Ce portail illustre l’unité du groupe et sa
palette de services : www.savoye.com
Pour l’occasion, le design du site a été revu et adapté à la mobilité (lecture possible sur smartphones, tablettes, ordinateurs). Nouveauté complémentaire : un accès aux réseaux sociaux tels
que LinkedIn, Youtube ou encore Google +, assurant l’échange avec les équipes de la Division.
Nathalie Giry, SAVOYE, 03 80 54 40 00
17
ENTREPRISES
❍❍SSI SCHAEFER
Pour SSI Schaefer, 2014 fut une année record en entrée de commandes avec un développement
significatif en Amérique du Nord. Gerhard Schäfer, son dirigeant, a réorganisé les instances dirigeantes sous forme d’un management opérationnel transversal. L’actionnariat, composé à 100 %
de la famille Schäfer, affiche une volonté claire de conserver son statut d’entreprise familiale.
Maryline Méchineau, SSI SCHAEFER, 03 82 59 14 71
❍❍STILL
déménage sa direction régionale Est et nomme son directeur régional…
La solution récompensée par Volkswagen permet, notamment lors d’un chargement/déchargement, que les chariots émettent automatiquement une demande d’assistance aux autres chariots automatisés de la flotte. Un chariot disponible intercepte la demande et offre son aide.
Ils se rendent simultanément au point de livraison, où le déchargement des marchandises est
assuré de manière totalement automatique. La coopération entre les machines est ensuite interrompue jusqu’à ce qu’un nouveau besoin se présente. Durant tout ce processus, chaque véhicule optimise indépendamment son propre parcours en fonction de la configuration des lieux et
d’éventuels obstacles. Grâce à ce système innovant, Still propose des solutions d’automatisation
qui permettent plus de flexibilité et d’autonomie dans la gestion d’entrepôt. Avec ce nouveau
concept d’automatisation, la société introduit l’intelligence artificielle dans les entrepôts pour
une meilleure productivité en toute sécurité.
Lise Gerbet, STILL, 01 64 17 40 73
Pour suivre le développement de son activité, la direction régionale Est de Still emménage dans
de nouveaux locaux à Eckbolsheim (67).
Situés à proximité de la N4 et l’autoroute A35 pour rayonner dans toute la région, les 2500 m² de
locaux ont été personnalisés en fonction des spécificités de la manutention. Ainsi, un atelier de
préparation de 500 m² a-t-il été installé pour assurer l’entretien et la remise en état des chariots.
Still possède également une activité de location courte durée et de vente de chariots d’occasion, et plus de 1200 m² sont dédiés au stockage des chariots.
A la tête de cette direction régionale : Laurent Faure. Entré chez Still en 2006 en tant que responsable technique, il devient responsable SAV en 2007, puis responsable service grands comptes
en 2010. A 47 ans, il prend la tête de la direction régionale Still Est qui couvre 12 départements :
l’Aube (10), la Côte d’Or (21), le Doubs (25), la Haute Marne (52), la Meurthe et Moselle (54), la
Meuse (55), la Moselle (57), le Bas Rhin (67), le Haut Rhin (68), la Haute Saône (71), les Vosges
(88) et le Territoire de Belfort (90).
… est nominé quatre fois pour le Prix IFOY 2015…
Le Prix IFOY du « Chariot élévateur international de l’année » (International Forklift Truck of the
Year) est une récompense convoitée. Les produits (RX20, RX60-80 et FM-X) ainsi qu’une solution
de gestion automatique d’entrepôt ont été nominés dans les quatre catégories du concours :
•Catégorie « chariots élévateurs à contrepoids jusqu’à 3,5 tonnes » : parmi les finalistes, le RX 20
de la société, d’une capacité de charge de 1,4 à 2 tonnes.
•Catégorie « chariots élévateurs à contrepoids au-delà de 3,5 tonnes » : le RX 60-80, conçu pour
des charges allant jusqu’à 8 tonnes, se trouve parmi les nominés pour un prix IFOY.
•Catégorie « chariots de magasinage » : Still présente sa nouvelle génération de chariots à mât
rétractable, le FM-X d’une capacité de charge de 1 à 2,5 tonnes.
•Catégorie « solutions intralogistiques » : l’entreprise a été nominée grâce à la conception et la
réalisation, en neuf semaines, pour le fabricant de film plastique Kuraray Trofisol, d’un système
intégré opérant la gestion automatique d’un entrepôt de matières premières assurant 24h sur
24 l’approvisionnement de la production.
Pendant une semaine, les produits seront soumis à un ensemble de tests (protocoles IFOY-Test
et IFOY-Innovation Check) sur le site du partenaire logistique officiel de l’opération, Hellmann
Worldwide Logistics à Osnabrück en Allemagne.
Les lauréats sont désignés, récompensés et honorés lors d’un gala organisé le 5 mai 2015 à
l’occasion du salon logistique [email protected] à Munich.
… et récompensé par Volkswagen pour son intelligence embarquée
Still a reçu le titre de « fournisseur récompensé » dans le cadre du concours « Innovations logistiques » organisé par Volkswagen à Wolfsburg en Allemagne.
Cette distinction, attribuée à 10 entreprises sur 100 candidats, récompense les résultats des
recherches de Still dans le cadre du projet Marion. Acronyme signifiant en allemand « robots
mobiles autonomes et coopératifs en chaînes de valeur ajoutée complexes », Marion a débouché
sur un système autonome de transport intralogistique qui associe autonomie et flexibilité.
La société a développé une nouvelle génération de chariots automatisés qui permet de la flexibilité et minimise les interventions humaines. Les chariots de manutention et de magasinage sont
capables de percevoir et d’analyser leur environnement de travail. Ils peuvent aussi communiquer et coopérer entre eux sans intervention humaine.
LA LETTRE DU CISMA N°38 JUIN 2015
19
Suite de la page 1
Les carnets de commandes sont mieux orientés en ce début d’année, même si aucune euphorie ne se fait jour. Les taux
d’emprunt sont certes attractifs mais l’accès au crédit bancaire reste difficile pour nombre d’entreprises. Mais c’est avant
tout la confiance qui n’est pas au rendez-vous.
La conclusion de l’an passée reste valable : « le commerce mondial est dans sa moyenne de longue durée sur des volumes
plus importants car il touche une population mondiale en demande croissante de biens de consommation ». Pour cela les
équipements de manutention et de logistique sont indispensables.
Marché français en unité
Année
2013
Année
2014
Ponts
roulants
standards
1 510
1 360
1 400
+3 %
-40 %
----
Chariots
industriels
48 800
49 800
50 200
+1 %
-10 %
+6,5 %
4 200
3 900
4 440
+16 %
-33 %
----
Nacelles
Années
2014 / 2013
∆ % 1er
semestre
2015*
Année
2012
Années
2014 / 2008
* estimation
Production de matériel de manutention en millions d’euros
2013
2014
Variation
Levage industriel
921
943
+2,4 %
Systèmes de charges isolées
866
975
+12,6 %
1 358
1 387
+2,1 %
147
149
+1,1 %
3 292
3 453
+4,9 %
Chariots
Stockage
Total
Renaud Buronfosse, CISMA, 01 47 17 63 20
Tél. : 33 (0)1 47 17 63 20 – Fax : 33 (0)1 47 17 62 60 – E-mail : [email protected]
45 rue Louis Blanc, 92400 Courbevoie – 92038 Paris La Défense Cedex
Limites au droit de reproduction : Sur support presse, la Lettre du Cisma ne peut faire l’objet que d’une courte
citation avec mention de la source. Sur Internet, seuls des liens vers le site Cisma (www.cisma.fr) sont autorisés.
Renseignements complémentaires : Renaud Buronfosse, Cisma au 01 47 17 63 20.

Documents pareils

Lettre CISMA 33

Lettre CISMA 33 l’avancement de la préparation et évite ainsi à l’opérateur de se pencher. Ce dernier démarre son poste avec deux palettes vides, l’une est positionnée à la verticale sur le mât, l’autre à l’horizo...

Plus en détail

sommaire

sommaire de service, historique et documentation technique du chariot. Si pendant la maintenance, le technicien utilise une pièce de rechange, il saisit sa référence et génère ainsi automatiquement une comm...

Plus en détail

manutention

manutention MANUTENTION Les équipements de la logistique

Plus en détail