CWL018(210_212) DossManu fr fla

Commentaires

Transcription

CWL018(210_212) DossManu fr fla
Techno dossier
Manutention de marchandises
Répondre
à tous les besoins
S'il ne fallait retenir qu'une seule tendance récente auprès
des fournisseurs de matériel de manutention de
marchandises, ce serait certainement leurs efforts pour
fournir à leur clientèle une gamme exhaustive de services.
Outre un catalogue bien fourni, cela revient surtout à
proposer aux clients du "one-stop-shopping", pour la
manutention de marchandises, le transport interne, le
stockage, les installations fixes, les rayonnages et même
les appareils de nettoyage.
Hendrik De Spiegelaere
Un parfait exemple de cette
philosophie nous est donné
par la firme Motrac, qui a
étendu sa gamme d'appareils
de manutention de marchandises (Linde) et de nettoyage
(Tennant) par un assortiment
de rayonnages et propose
dorénavant un aménagement
sur mesure et de A à Z de tout
entrepôt.
D'autres constructeurs/
importateurs, songeons à
Jungheinrich ou BT, et
des importateurs/distributeurs (comme de
Ronde et Drubbel, qui
commercialisent aussi
des étagères, diables,
roues, vestiaires, etc.)
appliquent cette formule depuis quelque
temps. À l'échelle
mondiale, les rachats
récents ont souvent
été échafaudés dans
le but d’étendre la
gamme d'accessoires, le réseau
de distribution/de maintenance ou de s’attaquer à des secteurs connexes.
Marché test
Par son importance comme centre
européen de distribution et
de transit et par le niveau
d'exigence de la clientèle
belge, notre
royaume est fort apprécié
par les fabricants qui le
considèrent comme un
marché témoin pour y tester de nouveaux concepts
et techniques.
Presque tous les grands
acteurs planétaires y
sont présents. On
remarque d'emblée
que le rôle qu'ont
longtemps joué les
constructeurs de
l'ancien bloc
de l'Est (Desta
par exemple) est
aujourd'hui repris
par des marques chinoises et taïwanaises
(Heli, Irisman), capables
de faire jouer des atouts
identiques (simplicité de
la mécanique, tarification
très intéressante).
■ En unissant leurs forces, les constructeurs sont
capables de proposer une gamme nettement plus
diversifiée sous leurs propres marques.
À l'échelle mondiale, le groupe Toyota
occupe toujours la première place
(y compris ses filiales Raymond, BT et
Cesab), suivi du groupe Linde (avec Still
et OM Pimespo), puis de Jungheinrich,
NACCO (Hyster, Yale, Sumitomo-Yale),
MCF (Mitsubishi, Caterpillar), Komatsu,
Nissan et Daewoo qui arrivent en force.
Tous ont évidemment leur représentation
au Benelux.
Dans cet aperçu, n'oublions pas que
la Belgique joue un rôle majeur
dans le domaine de l'approvisionnement en pièces détachées et de
rechange, notamment via un géant
comme Thermote & Vanhalst.
Vous trouverez dans les pages suivantes un aperçu des grandes tendances
dans le domaine technique et un tableau
récapitulatif du marché belge.
■
■ Constructeurs et distributeurs
s'efforcent de fournir à leur clientèle
un service global, allant jusqu'au
matériel de stockage et de nettoyage.
Warehouse & Logistics 18 •
45
Techno dossier
Côté technique, la grande
tendance de ces dernières années
concerne l'adoption massive
des moteurs à courant alternatif
par les appareils électriques.
En cause (notamment) :
un rendement nettement
supérieur. Les autres évolutions
caractéristiques ont trait à la
modularité, l'ergonomie, la
sécurité, l'écologie des moteurs
à combustion et de plus grandes
possibilités de financement,
de location et de leasing.
■ Le design est une facette importante
du matériel moderne. Certaines marques font
même appel à des stylistes automobiles réputés.
Hendrik De Spiegelaere
Tendances techniques
Courant alternatif
En design industriel, on parle de "axioma
form follows function". Cela signifie que
l'apparence des engins dépend en grande
partie de leurs fonctions et de leurs
champs d'application, mais également de
la modularité, l'ergonomie, la sécurité, les
coûts de production et les matériaux. Il est
réjouissant de constater que les fabricants
s'efforcent, avec succès, de donner une
esthétique soignée et séduisante à leurs
produits purement utilitaires. Question
d'image de marque.
Grâce à ses chariots élévateurs et engins
de magasinage, le groupe Linde a déjà
remporté plusieurs prix prestigieux tels IF
Design Award, Roter Punkt Design
Innovationen et Erkenning Goed
Industrieel Ontwerp.
Électricité : tendances…
alternatives !
Les appareils électriques de manutention
de marchandises sont en train de creuser
l’écart sur leurs rivaux à moteur à combustion. Leur succès s'explique par leur
faible pollution (sonore) et leurs techniques sophistiquées. À tous les niveaux,
du plus petit transpalette jusqu'au plus
lourd chariot élévateur électrique, les
moteurs à courant continu cèdent le pas
au courant alternatif.
Ce dernier est crédité de plusieurs atouts,
comme une meilleure exploitation de
l'énergie, un fonctionnement plus progressif et plus linéaire, de meilleures performances (traction et levage jusque 20%
plus rapides), un échauffement moins
rapide du moteur et surtout, une moins
grande sensibilité aux entretiens. Une
autre aptitude inhérente au courant alternatif est de récupérer l'énergie en cas de
freinage et/ou en descente. Tout bénéfice
pour le rendement (qui augmente d'environ 16%) et, par conséquent, pour l'autonomie d'une charge de batteries.
L'évolution de l'électronique et des systèmes CAN-bus a joué un rôle majeur dans
cette évolution. En utilisant moins de
pièces détachées, ces systèmes sont plus
fiables, plus faciles à entretenir et génèrent de substantielles économies de
masse.
Grâce à l'assistance de l'électronique, les
paramètres de ces appareils (vitesse de
conduite, de levage et de descente) sont
plus faciles à adapter et à moduler individuellement. L'électronique facilite aussi
l'accouplement des systèmes entre eux
(connecteurs aux normes) et la pose de
diagnostics (auto diagnostic par l'appareil
ou par un connecteur dans l'atelier).
Les appareils sont de plus en plus compacts pour s'adapter à la structure des
entrepôts conçus pour mieux exploiter
l'espace disponible.
C'est surtout sur les plus récentes générations d'appareils de manutention en
entrepôts que se remarque la tendance à
une plus grande modularité. Un seul
concept de base associé à des modules
distincts (moteur et alimentation, environnement de travail, fourche, mât) permet
de composer des appareils très différents:
gerbeur, préparateur, transpalettes,
monte-palettes, chariots élévateurs
(à fourche rétractable), tracteurs industriels. Chaque appareil est donc adapté et
modulé en fonction d'une tâche bien précise. Le grand nombre de composants
communs génère aussi des économies à
plusieurs niveaux: stock et maintenance
de pièces détachées, achats, coûts de
conception et de production.
Moteurs à combustion :
l’environnement d'abord
Les moteurs à combustion des chariots
élévateurs adoptent, eux aussi, les
Warehouse & Logistics 18 •
47
Techno dossier
■ Toyota a introduit sur ses chariots élévateurs 7 Generation un système de stabilisation de la suspension d'essieux, mieux
connu sous l'abréviation SAS.
■ Le MX-X de Still est un exemple de modularité très
poussée.
récents développements enregistrés par
l'industrie des motorisations, surtout en
ce qui concerne l'écologie, les émanations
nocives, le bruit et la consommation. Les
moteurs "common rail", les systèmes
d'injection électronique, les filtres à particules et les catalyseurs font progressivement leur intrusion.
Par leurs caractéristiques plus favorables
à celles des moteurs à essence, les génératrices diesel prennent largement le dessus, mais le LPG reste une solution populaire, surtout en Belgique. Les carburants
alternatifs le sont nettement moins, même
si des expériences sont menées avec les
biocarburants. Le département SPED de
Hyster a mis au point un chariot élévateur
au gaz naturel; de son côté, Still a présenté un prototype à alimentation hybride.
Autre développement logique: les normes
plus strictes en matière d'hygiène et d'environnement intérieur bannissent les chariots élévateurs à moteurs à combustion
de nombreuses tâches d'entreposage,
surtout dans le secteur alimentaire, l'industrie pharmaceutique et les environnements à risques d'explosion.
Ergonomie et sécurité
Un environnement de travail ergonomique
est le pré requis pour la sécurité. Une
manipulation aisée, des instruments bien
48 • Warehouse & Logistics 18
visibles et des organes de commandes
accessibles sont autant de conditions
pour assurer la sécurité du personnel et
du matériel. Réduire le bruit et les vibrations permet d'atténuer la fatigue de
l'opérateur et par conséquent, de moins
émousser ses réflexes.
La plus récente génération d'appareils
joue visiblement la carte de la liberté de
mouvements et de la facilité de monter et
de descendre de l'engin : meilleures possibilités de levage pour éviter au maximum de se courber, limitation des mouvements non naturels, poste de conduite
pivotant ou à double commande pour restreindre tant que possible les marches
arrière ou le mauvais positionnement du
corps en oblique.
Certaines entreprises vont encore plus
loin. BT par exemple : son reachtruck
Reflex-E fait basculer la position assise
pour conserver une bonne visibilité des
opérations de levage sans devoir se
contorsionner et faire souffrir inutilement
le dos et le cou. Les poignées, timon, boutons et manettes de commandes n'ont pas
été oubliés : ils tiennent mieux en main,
sont plus faciles à manipuler et regroupent davantage de fonctions au même
endroit.
Sur les appareils récents, la sécurité est
l'un des critères de base de la conception.
Ces derniers temps, les éléments de sus-
pension ont bénéficié d'une attention
toute particulière. De nouveaux systèmes
de suspension compensatoires ont été
imaginés pour garantir la stabilité des
engins - souvent le point sensible
(SAS System ou Active Stability de Toyota
et IntelliDrive de OM Pimespo par
exemple), les ressorts ont été améliorés,
les voies des engins élargies et les essieux
stabilisés.
Des systèmes automatiques agissant sur
la vitesse en virage servent à prévenir de
nombreux accidents potentiels. Le système S3 (Stability Support System) de Atlet
contrôle tous les mouvements du mât et
de l'appareil, de façon électronique. Au
besoin, il intervient pour réduire la vitesse
de l'engin ainsi que le nombre de fonctions de mât exécutables simultanément.
Signalons encore que la plupart des appareils sont munis d'un capteur pour les protéger contre toute surcharge et d'une
fonction de sécurité pour permettre la
descente sous contrôle de la charge en
cas de panne des conduites hydrauliques.
Le leasing a la cote
Les concepts modernes comme le leasing,
le renting et la location sont de plus en
plus populaires par rapport aux méthodes
d'acquisition classiques. Leurs avantages
sont évidents : apport moindre en capital,
Carburants alternatifs
■ Les constructeurs et distributeurs proposent à leur clientèle des formules
globales, comprenant l'entretien, la
formation du personnel et la gestion
des batteries.
■ Still a livré à une entreprise allemande
8 chariots élévateurs alimentés au gaz.
■ Les marques de chariots élévateurs de Tchéquie ont plié
bagage au profit des rivales de Chine et de Taiwan.
risques plus limités, pas de problème de
perte de valeur de revente des appareils,
aperçu toujours clair et prévisible des
frais, certitude d'avoir des appareils en
parfait état (grâce aux contrats d'entretiens intégrés), sans immobilisation technique, avec une intervention rapide d'un
technicien en cas de panne. Certains
contrats de location vont même jusqu'à
couvrir les batteries de traction et les installations de recharge.
La tendance actuelle est à l'arrivée sur le
marché de nombreux appareils récents,
commandés selon les contrats de location
cités ci-dessus, mais avec une durée d'utilisation nettement plus courte (de deux à
quatre ans) que celle des appareils autrefois achetés sur fonds propres (entre huit
et dix ans).
De ce fait, ce sont jusque 120.000 appareils de seconde main qui sont déversés
chaque année sur le marché européen. La
mise au point de moteurs de recherche sur
Internet, qui a permis à la clientèle potentielle d'avoir un aperçu et un accès à
l'énorme diversité d'appareils disponibles
aux quatre coins du continent, a également eu une grande influence sur le marché de l'occasion.
Comme ces machines électriques sont
très prisées auprès les petites et
moyennes entreprises qui apprécient de
suivre les évolutions techniques, plu-
■ Un exemple de tête de timon ergonomique manipulable d'une seule main :
Jungheinrich.
sieurs grands distributeurs ont prévu des
programmes de rénovation ou des équipements électriques neufs adaptés aux
appareils plus anciens. Thermote &
Vanhalst par exemple a récemment introduit la programmation et la reprogrammation de machines existantes. Avec un
module de gestion adapté, les paramètres
sont ajustables et commandés comme sur
les modèles neufs.
Maintenance
Mais aujourd'hui, la maintenance dépasse
largement ce cadre. Elle englobe notamment les conseils pour l'achat, la planification, l'aménagement des infrastructures
de production et de stockage, la gestion
complète de la flotte (entretiens, réparations, remplacements, mises à niveau,
gestion de batteries, stations de charge,
etc.). Ce faisant, nous revenons au point
principal de ce dossier : le one-stop-shopping.
BT était un précurseur dans ce domaine.
Dès les années 80, il avait mis au point son
système Compass pour le calcul de la
capacité de stockage et du transport interne, pour chaque type d'application d'entreposage et de transbordement. Deux
décennies plus tard, ce système a évolué
en BT Virtuel Warehouse, un module logiciel conçu comme une solution de base
Malgré la grande popularité des chariots
élévateurs électriques, leurs
homologues à moteurs à combustion ne
sont pas prêts à partir à la retraite. Les
carburants et techniques d'alimentation
alternatifs leur permettent d'envisager
des lendemains meilleurs. Still est
particulièrement actif dans le domaine :
il vient de fournir en Allemagne
8 chariots élévateurs de la série R70
alimentés au gaz naturel, meilleur
marché et plus sûr que le LPG.
Mais une piste intéressante pour le
chariot élévateur reste la pile à
combustible. Le R60 de Still est le
premier à en être équipé. Il sera testé
jusqu'à la fin de l'année sur l'aéroport
de Munich. Cela devrait permettre au
fabricant de mieux comprendre le
fonctionnement technique et
économique de la pile à combustible
pour le transport interne.
La batterie de traction est remplacée par
une pile à combustible composée de
trois modules de 40 cellules chacun.
Elles fournissent ensemble une
puissance continue de 6 kilowatts, ce qui
est nettement suffisant pour exécuter les
activités ordinaires au quotidien. Le
carburant est de l'hydrogène ; en
ajoutant de l'oxygène pur puisé de l'air
ambiant, on provoque une électrolyse
inverse qui génère de l'énergie. Les seuls
résidus qui s'en dégagent sont de la
vapeur d'eau et de la chaleur.
pour une situation donnée pour un entrepôt, des systèmes de stockage et du
matériel à utiliser.
Linde, pour prendre un autre exemple, a le
système logiciel Logis pour la planification
de flotte et Stratos pour le warehouse
planning et l'analyse des flux de marchandises.
Un autre aspect sur lequel s'attardent les
constructeurs et importateurs concerne
les formations des conducteurs et des
mécaniciens.
■
Warehouse & Logistics 18 •
49
Techno dossier
Engins de manutention
Pour tous les usa
Ce tableau récapitulatif
dresse la liste des principaux
acteurs sur le marché belge.
Nous nous sommes limités
aux appareils courants de
manutention de
marchandises et de transport
interne. Nous n'avons donc
pas tenu compte des
catégories très spécialisées
comme les chariots
élévateurs 4x4, les gerbeurs
latéraux, les chariots
élévateurs d'entraînement...
Hendrick De Spiegelaere
Nous avions l'intention d'indiquer aussi
dans ce tableau le nombre d'exemplaires
vendus. L'idée a fait long feu : plusieurs
importateurs/constructeurs n'ont pas cru
bon de répondre à notre demande d'information - traitent-ils également de la
sorte leurs clients potentiels ?
Finalement, seul BT Belgium était disposé
à nous présenter ses statistiques sans
aucune réserve - nous le remercions pour
son esprit d'ouverture. Les autres ont-ils
quelque chose à cacher ? Nous utiliserons donc les chiffres publiés à l'occasion
de la réunion annuelle de Sigma.
■
Le tableau reprend les marques avec
leurs importateurs et les principales
catégories d'appareils, à savoir :
A) transpalettes manuels
B) transpalettes électriques
C) gerbeurs
D) chariots à fourche rétractable
E) chariots élévateurs électriques
F) chariots élévateurs à moteur à
combustion
G) chariots préparateurs
H) engins de magasinage fixes
I) appareils automatiques et Automatic
Guided Vehicles
50 • Warehouse & Logistics 18
Marque
Importateur
Adresse Internet
A
Atlet
Atlet BV
www.atlet.com
Non
Ausa
Brit
BT
Matermaco NV
Barloworld Handling NV
BT Belgium NV
www.matermaco.be
www.barloworld.com
www.bt-belgium.com
Non
Oui
Lifter
Carer
Caterpillar
Clarck
Combilift
Crown
MABO-Lifting NV
MT Lift NV
Motor Products NV
MABO-Lifting NV
Crown Handling NV
www.mabo-lifting.be
www.mt-lift.be
Non
Non
Non
Daewoo
Dambach
Egemin
HLIft
Heli
Hyster
Thermote & Vanhalst Group
Thermote & Vanhalst Group
Egemin NV
Hermans Heftrucks Bvba
Motor Products NV
Barloworld Handling NV
www.tvh.be
www.tvh.be
www.egemin.com
www.hermans-hetrucks
Icem
Incab
Irisman
Jungheinrich
www.mabo-lifting.be
www.crown.com
PTH
www.barloworld.com
Non
Non
Non
Oui
Non
PM
Motor Products NV
Motor Products NV
Euro-Forklifts NV
Jungheinrich NV
www.euroforklifts/be
www.jungheinrich.be
TM - TX - SM
Ouick - Vega
Non
AM 2200
Komatsu
Matermaco NV
www.matermaco.be
Non
Lafis
Linde
Thermote & Vanhalst Group
Motrac Handeling & Cleaning
www.tvh.be
www.motrac.be
M-Serie
LOC
Logitrans
Mitsubishi
Montini
Nichiyu
Nissan
Lex Havelange SA
Logitrans Belgium NV
MT Lift NV
Sanders
Matermaco NV
Crepa Reyners NV
www.lexhavelange.be
www.logitrans.be
www.mt-lift.be
OMG
ACD Handling
www.omg.be
Mod 120
OM Pimespo
de Ronde en Drubbel NV
www.de-ronde.com
P
Prat
Prins
Rocla
Lex Havelange
Prins Maasdijk
Crepa Reyners NV
www.lexhavelange.be
2200
Non
TMA - RHW
ELF
Still
Still NV
www.still.be
Tailift
TCM
MABO-Lifting NV
Lex Havelange
www.mabo-lifting.be
www.lexhavelange.be
Non
Non
Toyota
Toyota Tsusho Europe NV
www.toyota-tiee.com
HT
Yale
Hilaire Van der Haeghe NV
www.vanderhaeghe.be
HP
www.matermaco.be
Panther - GL
Non
TM20
Non
Non
ages
Aperçu du marché belge
B
Piccolo - Presto Ergo
Non
Non
Orion
Minimover
Stratos
Non
NP-Serie
Non
C
D
E
F
Doppio - Solo Ergo - Nova
Non
Non
Ixion Stratos
Tergo
Non
Non
Non
Non
Reflex
Non
Non
Cargo-E
Oui
Non
Cargo
Non
NR-Serie
Non
C-serie - Yedi
RC - RR - RD
Oui
EPK
Oui
SC - FC
Non
DB - CB
Oui
C-serie
Non
TP - GL - CPS - GP
TS Star
Non
EME - EJE ERE - ESE
EKE
MWP
Non
NS-Serie
Non
C-serie - Yedi
B - M - ST - SX
WS - WE - WR - WB
Non
Non
Non
Oui
Non
RS-Serie - S-Serie
C-Serie - T-Serie
SB - ST - TE - GTE
Top - Star - S600
Non
EMC - EMB EJC - EJB
ERC - EKC - EJD
MWS
BR-Serie
Hi-Racker
Non
Non
Non
Matrix - R-Serie
RM-Serie
Retron - CTS
B-Serie
Non
Non
Non
CPD
A-Serie - J-Serie
E-Serie
KE
Newton
Oui
EFG
D-serie
Non
Non
Non
CPCD - CPCQ
S-Serie XM XL
Non
Newton
Oui
DFG - TFG
FB
AX - BX - CX DX - EX
LPLL
T-Serie
L-Serie
E-Serie
WP - PW PE - PC - PR
Non
Non
Non
Oui
Non
RP-Serie - P-Serie
Non
ETM - ETV EFX - EKX
ETX
FB
Non
Non
Radioshuttle
Non
Non
Autopilot
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Oui
Oui
Non
Hi-Racker
Oui
Non
Non
Non
Non
TOPAS
Oui
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Flexstore
Non
Non
Non
FTS
MWQ
Non
Non
H-Serie
N-Serie - V-Serie
K-Serie
Non
Oui
Non
FB
E-Serie - Bingo
FBT - FBC - FB
NX - Q02 PO1/P02
CP01 - CP02
Ergos
Non
FD - FG
E-Serie
Non
D01/D02 - LX F04 -F05
Non
OPB
MC - ME
RB
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
710K - 715
Neos
XR-ac Thesi
Siro-TH - Four-D
Retract - RCL
Non
TEM - C F-H-S
FM - ESSM EGC - GX - GQ
Non
FRB
E - XE EU - Fase
Gerprat
Non
Non
D - G - XD XG - DI
Non
Oui
Non
R - RX
R
Non
Non
XNA-ac CTX - Siro
CLR - CLD
TLR - Compact
Non
TME/TMF - SW SP - TTI - SST
EGV - EGD SD - EFV
Non
Non
Non
FB - FTB - FC
Generation 7
Easymover
SM Generation 7 SLL
7FBRE - 5FBE FBESF - FBMF
7FBEF
MP - MO - MC
MS - MO - MOS
MR - MC
RCF - ATF AAF - ABF - AGF ALF - AKE
FD - FG
FD/FHD - FG/FHG
Acroba
7FDF/7FGF 5FG/5FD
7FG/7FD
AF - RF/TF LJ/MJ - HC
Logos - 320K 520K
TSX - TL/TN - Siro
Pollux - 2001 - SP
Non
SPD - TW - T TP - KTI
EGU - SU - EFU
ErgoPicker Select
Non
Non
Opus - Ergomover
Opal - OP Vector - Veflex
Non
NO-Serie
Non
I
Non
RFT
Non
GPF - Euroloc
LL - SELL - LF - HSS
SB
H
Non
L-Serie - E-Serie
R-Serie - A-Serie
Startruck
SEHS
RB - RBM
R-Serie
FBR - FBS
C01
Panther - SGL - LT
P - PB
TE
PLD - LP
Non
G
SP - Wave50 TSP - TS
Non
MOBAK -ABKO
Non
Non
Non
K-Serie LO-Serie
TE - CEM
Non
Non
ECE - EKS
620 PF/PM 420RX
810/813US - 901- 902
XOP1 - XOP3
Logo - Modo - Dual
TMD
Non
PHL - PL - TP P - PF - PM
VNA - MX CS - EK - MQ
Non
Non
MoDo
Non
Non
Non
MMS MCS
Non
Non
Non
Non
Robotruck
Oui
Non
Non
PMO
MO
Warehouse & Logistics 18 •
51

Documents pareils

manutention

manutention ❍❍ Une activité correcte en 2012 et des prévisions en demiteinte pour 2013 En 2012, la production du secteur des biens d’équipement de manutention s’est élevée à 3,3 milliards d’euros, en progress...

Plus en détail