sommaire

Commentaires

Transcription

sommaire
n°19
MAI 2009
2008 : une année contrastée
Après une année 2007 exceptionnelle, l’année 2008 a montré un visage à double
facette : les trois premiers trimestres se sont poursuivis au rythme de l’année 2007
en facturations mais aussi en commandes, tant en France qu’à l’international.
L’arrêt brutal des prises de commandes en septembre/octobre a profondément changé
la physionomie de l’année.
La production de la manutention, qui s’élève à 3,8 milliards d’euros, présente une
baisse de 6,5% (+18% l’année précédente).
Au plan du commerce extérieur, les exportations ont enregistré une baisse de
8% après une hausse exceptionnelle de 26% ; celles-ci restent toujours néanmoins
orientées vers l’Union européenne.
Le marché intérieur s’élève à 3,55 milliards d’euros. La part des importations est
restée stable.
Production par branche d’industrie
L’ensemble des branches Manutention est en retrait en 2008, à l’exception du stockage. Les prix de vente du secteur ont connu une légère
progression en 2008. Cette évolution a permis de compenser partiellement le coût des matières premières, ainsi que celui de l’énergie lors
du premier semestre. L’appréciation forte de l’euro n’a pas réellement
pesé dans les exportations de la branche, celles-ci étant principalement
tournées vers la zone euro.
Le levage industriel a baissé de 8%. Il faut distinguer les nacelles en
forte contraction (27%) liée au marché de la construction et plus particulièrement au secteur de la location, des ponts roulants et accessoires
de levage qui eux ont connu une progression de 5%.
Suite page 23
sommaire
Profession
1, 23 et 24
Produits & Services
Marchés
Entreprises
2 à 14
14
15 à 22
www.cisma.fr
• LM_WCS® passe en technologie J2EE : une plus grande flexibilité
PRODUITS & services
A-SIS
3 nouvelles solutions pour optimiser la performance de l’entrepôt
• LM_Slotting® : une réimplantation picking performante
LM_Slotting® est le premier produit d’a-SIS entièrement dédié à la gestion des emplacements de
picking. Son principal atout : sa capacité d’analyse qui lui permet de réaliser une réimplantation
picking efficace, tout en laissant la possibilité d’établir une classification ABC du stock (selon la
« valeur du stock »).
À partir d’une synthèse des consommations sur une période donnée, LM_Slotting® analyse le
positionnement des emplacements picking. Il visualise les consommations d’unités logistiques
(conditionnements tels que les colis, palettes…), les adresses de prélèvement et calcule les
moyennes, écarts types et variabilité des prises qui serviront à définir les emplacements ad hoc
pour chaque référence. L’objectif étant, bien sûr, d’améliorer les performances de l’activité.
LM_Slotting® réalise également la classification ABC des unités logistiques (non limitatif à 3 classes
de rotation), en fonction du nombre de visites, de prélèvements, du volume prélevé ou encore
de la diversité des conditionnements. D’autres filtres peuvent également être ajoutés. Cette solution développée par a-SIS propose enfin une réorganisation picking des emplacements libres,
« dormants » (depuis x jours) en fonction de la classification des rotations et des éventuelles
contraintes (articles liés devant être stockés à proximité, à ne pas placer de manière contiguë,
etc.). L’ensemble des préconisations sont exportées vers le WMS.
LM_Slotting® est intégré à la suite LM et est interfaçable avec les logiciels a-SIS de gestion
d’entrepôt LM7®, Logys® et Magistor®.
• Le WMS Logys® : encore plus de fonctionnalités
Logys® permet d’organiser, piloter et suivre tous les flux physiques de l’entrepôt en temps réel et
d’ordonnancer des opérations, améliorant ainsi la qualité et la productivité.
Les performances de Logys® sont renforcées en 7 points :
- gestion des ressources humaines : Logys® calcule et planifie les ressources et la charge de
travail pour chaque processus opérationnel de l’entrepôt
- réception : Logys® permet de visualiser le planning de réception des commandes fournis seurs ainsi que les charges attendues. Une fonction supplémentaire permet de gérer les
rendez-vous fournisseurs/transporteurs et la durée d’occupation d’un quai selon le temps
dévolu pour les opérations de déchargement
- tableaux de bord : pour compléter les différents écrans de restitution de l’activité de l’en trepôt, Logys® se dote d’un outil de supervision graphique permettant de visualiser en
temps réel les différents flux logistiques de l’entrepôt (avancée des réceptions, suivi des
vagues de préparations selon les zones et types de préparations, colis en gare de prépara tion, activité des opérateurs…) et écrans de synthèse afin d’alerter sur les anomalies de pro ductivité
- confection/déconfection : Logys® intègre des fonctions avancées de gestion de la confec tion et déconfection de produits, incluant le lancement des missions de réapprovision nement des ateliers de fabrication et de réintégration en stocks des composants réapprovi sionnés non consommés
- numéro de série : Logys® gère les entrées et trace les sorties des numéros de série vers les
clients finals
- outil de réorganisation des stocks picking : en complément de l’outil de recalcul des classes
de rotation et de la consommation article selon le conditionnement et sur une période ter minée, Logys® définit et optimise les missions de réorganisation des stocks picking,
qu’ils soient affectés ou éphémères
- lancement automatique : Logys® se dote d’un écran de paramétrage permettant de lancer
en mode automatique les commandes clients en fonction de critères définis par l’ordon nanceur.
2
LM_WCS® d’a-SIS est une solution interfacée aux logiciels donneurs d’ordres (ERP, WMS), qui permet de piloter des équipements mécanisés (convoyeurs, machines d’emballage, magasins automatiques…) et des outils techniques (chariots, terminaux radios, solutions vocales, afficheurs…).
Il vise à optimiser et équilibrer l’activité -en temps réel- en fonction des ressources humaines et
techniques disponibles, des opérations à réaliser et de l’état des équipements à piloter : charge,
saturation…
Aujourd’hui, cette solution passe en technologie J2EE*. Avantage majeur pour le client : ses fonctionnalités peuvent être déployées au fur et à mesure du développement de son activité grâce à
une conception modulaire de l’applicatif. LM_WCS® permet ainsi d’assembler à la carte des composants de pilotage des équipements (ligne de préparation mécanisée, stockage automatisé,
systèmes pick-to-light, solutions vocales…) tout comme des composants dédiés à l’optimisation
de l’activité (équilibrage de charge, lancement automatique, dépose de documents…).
La solution bénéficie en outre d’une grande flexibilité grâce à son architecture ouverte quels que
soient la plate-forme, la base de données et le WMS utilisés.
Grâce à sa forte capacité d’ordonnancement de l’activité et d’exploitation des équipements,
LM_WCS® répond à la complexité croissante des processus opérationnels des centres logistiques
et aux défis posés notamment par de fortes augmentations des flux.
* J2EE (ou Java 2 Enterprise Edition) est une norme de Sun visant à définir un standard de développement d’applications d’entreprises multi-niveaux.
Annick Gamond, a-SIS, 04 77 49 47 00
APROLIS
lance le NO20NE de Cat® Lift Trucks pour optimiser le rendement des préparations
de commandes
La plate-forme pour opérateur, plus longue de 40%, facile d’accès et aux angles arrondis, permet
au cariste de monter et descendre plus rapidement et plus facilement. Ce dernier peut même s’y
tenir debout pour préparer des commandes de part et d’autre d’une allée. Grâce à une meilleure
accélération, le temps de trajet entre les préparations de commandes est encore raccourci. La
combinaison de ces fonctions a permis d’améliorer de 20% le rendement des préparations de
commandes en applications client, par rapport à l’ancien modèle NO20S.
En termes d’ergonomie, le NO20NE offre d’excellents résultats. La fonction « d’homme mort » est
assurée par l’ensemble de la plate-forme de l’opérateur en lieu et place de la pédale traditionnelle (qui oblige l’opérateur à conserver une position déterminée pour maintenir la pédale
enfoncée). L’opérateur peut ainsi adopter n’importe quelle position et bouger librement pour
trouver la position de travail la plus confortable. La plate-forme spacieuse inclut aussi un marchepied bas et un dossier moulé de manière ergonomique pour le plaisir et le confort permanent
du cariste.
Le volant de direction multifonction réglable – de type automobile – permet à l’opérateur d’exécuter toutes les fonctions de direction, de levage et d’abaissement à l’aide d’une des deux mains,
même en marche arrière, ce qui réduit les niveaux de fatigue et facilite les commandes intuitives
et sans erreur. Un volant électronique traditionnel est également disponible. La fonction Driveby-side en option permet à l’opérateur de commander le NO20NE pendant qu’il l’accompagne
sur le côté, permettant d’accélérer encore les cycles de préparation lorsque les commandes à
saisir sont situées sur une courte distance.
La sécurité du chariot est quant à elle renforcée par la direction à assistance progressive et par
le contrôle automatique de la vitesse dans les virages ainsi qu’un système qui limite la vitesse
maximale du chariot en fonction du poids de la charge à transporter. Toutes ces fonctions sont
incluses d’origine. Le chariot est également équipé d’une fonction d’accès par code PIN et de
réglages spécifiques à l’opérateur pour des paramètres de sécurité importants tels que l’accélération et la vitesse maximum. Contrairement à la plupart des préparateurs de commandes au
sol, le NO20NE intègre d’origine des feux avant à DEL qui s’allument automatiquement à chaque
mise en marche du chariot, ainsi que des feux clignotants commandés par bouton. Combinées
au nouveau design haute visibilité du chariot, ces fonctions rendent pratiquement impossible,
pour les autres chariots ou les piétons, d’ignorer la présence du NO20NE ou la direction qu’il
emprunte.
La lettre du Cisma n°19
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
mai 2009
3
La facilité d’entretien du NO20NE est aussi exceptionnelle. L’alimentation est assurée par une
batterie 24v 375 Ah ou 24v 465 Ah, située derrière le poste de conduite pour un accès aisé.
Le moteur AC du chariot assure d’excellentes performances et porte les intervalles d’entretien
à 600 heures. Le NO20NE a également été conçu pour optimiser l’accès à tous ses composants,
ce qui accélère les entretiens.
Le nouveau NO20NE peut aussi être personnalisé. Le large éventail d’options individuelles est
complété par quatre kits d’options différents (préparation de commandes par liste, préparation
basée sur l’identification par fréquence radio, préparation vocale…) ainsi que des options de
remplacement de batterie incluant une table de changement de batterie et un verrouillage de
batterie sécurisé.
Annick Le Jeune, APROLIS, 01 43 99 89 08
ATLET
met en ligne un site dédié aux chariots d’occasion
Atlet vient de mettre en ligne un site dédié aux chariots d’occasion www.marcheduchariotoccasion.fr
ou accessible sur www.atlet.fr, rubrique « les chariots d’occasion ».
En créant ce site, Atlet souhaite répondre aux besoins de toutes les entreprises. Celles-ci ont un
accès direct et en temps réel au stock de chariots d’occasion proposés et garantis par le constructeur. Cette offre concerne les chariots de marque Atlet, mais également les chariots d’autres marques.
Concrètement, les personnes intéressées par l’achat d’un chariot d’occasion peuvent effectuer
une recherche par type de matériel (chariots de magasinage, chariots frontaux…), par catégorie de matériel (transpalette, gerbeur, chariot frontal 3 roues, préparateur de commandes…),
par marque (Atlet…) et obtenir une liste de matériels mise à jour quotidiennement. En cliquant
sur un produit de la liste, l’internaute obtient une fiche détaillée du matériel (état, horamètre,
descriptif technique…), les photos et le prix.
Par ailleurs, le client peut remplir un formulaire de recherche d’un certain type de machine et
Atlet effectuera les recherches pour lui sur l’ensemble du groupe et ailleurs.
Des chariots vendus et garantis selon des critères bien précis : les chariots d’occasion sont répartis en 4 niveaux, de 2 à 5 étoiles. Sachant que les chariots 5 étoiles sont entièrement reconditionnés et donc, pratiquement à l’état neuf, alors que les chariots 2 étoiles sont vendus « en l’état ».
Lorsque le client a trouvé le chariot qui lui convient, il lui suffit de cliquer sur le mail qui est
proposé sur la fiche produit ou de téléphoner au numéro indiqué pour manifester son intérêt.
Le responsable occasion rappelle alors la personne pour fixer les modalités de commande.
L’offre Atlet permet au client de tester le chariot en location pendant quelques mois avant de
l’acheter (une partie des loyers déjà versés étant déduite du prix du chariot). Cette flexibilité
est très importante pour les entreprises et permet de s’assurer que le chariot réponde bien aux
besoins. Une garantie de reprise est également accordée, dans le cadre de la location, si le chariot
ne convient pas. Atlet l’échangera alors contre un autre chariot de sa gamme. Isabelle Le Ruyet, ATLET, 01 34 40 32 21
BT FRANCE
présente BT Easy®, un système de gestion de la maintenance au top…
Avec plus de 23 000 contrats de service, dont 13 000 chariots élévateurs en location long terme
(60 mois), BT France se doit de proposer à ses clients une gestion de la maintenance particulièrement efficace.
Dès 2003, la société a mis en place un système performant dénommé Easy® (Engineer Administrative System) basé sur l’utilisation d’un ordinateur de poche (PDA). Les objectifs premiers
étaient de réduire les délais de réponse et par conséquent d’améliorer la réactivité, de supprimer
le papier et de limiter les erreurs de saisie.
4
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
Pour maintenir la qualité de leurs prestations, les 285 techniciens BT seront progressivement
équipés de la dernière génération d’ordinateur de poche : le CN3 commercialisé par la société
Intermec. Ces nouveaux PDA, dotés de nouvelles fonctionnalités, réduisent encore les temps de
communication grâce à une technologie basée sur le GPRS, beaucoup plus rapide que le GSM.
Grâce à l’ordinateur de poche, le processus d’intervention est simple et rapide. Lorsqu’un client
demande une intervention, celle-ci est immédiatement transmise sur le PDA du technicien avec
toutes les informations nécessaires : coordonnées du client, informations complètes sur le contrat
de service, historique et documentation technique du chariot. Si pendant la maintenance, le
technicien utilise une pièce de rechange, il saisit sa référence et génère ainsi automatiquement
une commande de réapprovisionnement. Dès le lendemain, le technicien reçoit la pièce. De plus,
il ne peut terminer son intervention sans avoir validé une liste de contrôle des points de sécurité
du chariot. Enfin, le client valide l’intervention via une signature électronique sur le PDA.
L’avantage client est évident. L’intervention est très rapide car le technicien détient tous les éléments relatifs au chariot et dispose dans son stock des pièces de rechange nécessaires. Les
engagements contractuels sont respectés, la facturation est sans surprise car l’intervention validée électroniquement par le client est envoyée par e-mail ou télécopie dans la journée. À noter
également que le client BT a la certitude que le chariot est conforme aux normes de sécurité en
vigueur grâce aux contrôles de sécurité obligatoires effectués en fin d’intervention.
Le système se révèle aussi très intéressant dans des cas plus particuliers. Par exemple, lorsque
le technicien est confronté à un problème de réparation, il peut immédiatement transmettre
le code erreur à son support technique via son PDA quelle que soit sa localisation. Le support
technique prend le relais et aide le technicien à réparer l’appareil. Autre exemple, lorsque les
logiciels des chariots doivent être mis à jour, le technicien reçoit directement les actualisations
dans son PDA et les télécharge sur les appareils. Auparavant, c’est le support technique qui
devait se déplacer pour réaliser la mise à jour sur chaque machine. Là aussi, le gain de temps est
considérable.
La mise en place de cette nouvelle génération de PDA, le CN3 d’Intermec, accélère encore les
temps de communication. Ainsi, BT marque sa différence en apportant à ses clients la technologie qui diminue l’immobilisation des appareils et rend de ce fait leur entrepôt plus efficace.
… et rend l’inox abordable
BT propose une formule très économique aux sociétés qui utilisent des gerbeurs ou des transpalettes en inox. Le capotage en inox répond aux besoins des entreprises qui n’exigent pas
des chariots élévateurs tout inox mais où l’aspect extérieur doit rester propre. Le capotage est
également destiné aux sites où les conditions d’utilisation des matériels sont rudes comme
dans les milieux salins ou humides.
L’avantage du capotage en inox, c’est son coût très abordable par rapport à un matériel tout inox.
La marque BT propose cette option à sa clientèle. Tous les chariots des gammes de transpalettes
et gerbeurs BT sont ainsi modifiables : transpalettes électriques accompagnant (BT Levio) ou
porté (BT Orion) et gerbeurs électriques accompagnant (BT Staxio) ou porté (BT Ixion).
Le capotage en inox consiste à refaire toutes les pièces amovibles et à recouvrir d’inox (type alimentaire) les parties de structures du châssis. Les fourches sont recouvertes au choix d’inox lisse
ou gaufré qui améliore l’adhérence. Les mâts des gerbeurs restent standards.
Pour les utilisateurs qui souhaitent prolonger la durée de vie de leurs transpalettes ou gerbeurs,
il est également possible, avant le capotage en inox, de métalliser toutes les pièces en acier
(y compris les mâts des gerbeurs). Pour cela, le chariot doit être complètement démonté pour
être préalablement sablé. L’allongement de la durée d’utilisation varie évidemment en fonction
de l’application. Mais il a été constaté qu’après 5 ans, les appareils conservent un aspect tout à
fait correct.
Karine Heden-Dejon, BT FRANCE, 01 64 77 85 16
CFM TOYOTA
Les nouveaux transpalettes 8 PM
Les nouveaux transpalettes électriques à conducteur accompagnant Toyota, d’une capacité de
charge allant de 1,4 à 2,5 tonnes sont conçus pour le chargement et le déchargement de véhicules, ainsi que pour tous les transports de palettes habituels dans les entrepôts.
Cette nouvelle gamme a été développée et fabriquée en appliquant le Système de Production
de Toyota (TPS). Pour assurer une qualité et une fiabilité de niveau supérieur, le TPS applique
la méthode « amélioration continue » (kaizen) pour l’ensemble du processus de production : du
développement du produit au service après-vente, en passant par la production et la livraison.
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
5
En phase avec cette philosophie, ces chariots ont été conçus avec des moteurs d’entraînement
AC, qui ont moins de pièces d’usure qu’une motorisation DC, pour augmenter la durée de vie.
La plupart des coussinets des chariots sont en composite recouvert de téflon. Ils améliorent la
durée de vie et le graissage n’est plus nécessaire. Grâce à sa structure robuste, cette nouvelle
gamme est conçue pour être contrôlée seulement une fois par an pour le fonctionnement en
équipe régulière.
- Manipulateur MIF : manipulateur pneumatique Micropartner - MI « aérien fixe » dont la
configuration permet d’éliminer tout encombrement au sol (fixation à la charpente du
bâtiment ou à une potence adaptée)
Le châssis est compact et possède 5 points d’appuis pour une parfaite stabilité et un meilleur
équilibre de la charge. Les transpalettes sont également équipés du castorlink Toyota. Lorsque
le transpalette tourne, la pression s’effectue sur la roue extérieure par l’intermédiaire de la barre
de torsion qui renforce ainsi la stabilité. Sur les sols irréguliers, les roues restent alignées évitant
ainsi les casses de roues stabilisatrices tout en assurant également la stabilité.
Les caractéristiques d’accélération, de vitesse et de freinage peuvent être configurées pour
s’adapter individuellement aux opérateurs. Le démarrage avec un code PIN signifie que le chariot
reconnaît l’opérateur et applique directement les paramètres pré-configurés pour un maximum
de sécurité. Un bouton « tortue » permet la réduction temporaire de la vitesse, et la fonction
« vitesse escargot » permet de manœuvrer le chariot avec le timon vertical. Ce qui s’avère idéal
dans des zones restreintes et encombrées.
Les pieds de l’opérateur sont protégés à la fois par la jupe de protection (35 mm du sol) et par
l’ensemble moteur contrôleur – frein qui assure l’anti recul en rampe.
Marianne Cirier, CFM TOYOTA, 02 40 09 13 16
CMCO FRANCE
Un cahier des nouveautés n°5 chez Columbus McKinnon France
Columbus McKinnon France vient d’éditer son cahier des nouveautés n°5 : 12 pages présentent
tous les nouveaux produits 2009 :
• La nouvelle gamme de palans manuels ATEX
• La nouvelle gamme de chariots manuels ATEX
• Les nouvelles gammes de pesons
• Les nouveaux treuils de chantier
• La nouvelle gamme de palonniers réglables aluminium
• Un nouveau transpalette peseur inox
• Un nouveau gerbeur manuel
• Un nouveau transpalette ciseaux électrique
• Des évolutions de gammes sur les palans électriques, les aimants permanents…
Ce recueil rassemble un large éventail de nouveautés (issues des besoins exprimés par les industriels) et d’innovations produits.
Toutes les informations techniques seront consultables sur le site Internet www.cmco-france.com
Laurène Gaumet, CMCO FRANCE, 02 48 71 91 51
sol, sur embase autostable ou sur chariot autostable motorisé mobile sur rail)
- Manipulateur MIS : manipulateur pneumatique Micropartner - MI « aérien mobile ». Le mon tage sur chariot mobile dans un chemin de roulement aérien permet de couvrir une zone
de travail importante.
ENERSYS
Powertech IQ : la nouvelle génération de chargeurs HF
Des performances électriques accrues et la communication sans fil sont les principaux avantages
du Powertech IQ, la nouvelle gamme de chargeurs à haute fréquence (HF) d’Enersys. Développés pour fournir à l’utilisateur des coûts en électricité réduits grâce à un rendement accru et un
coefficient de charge inférieur, les chargeurs Powertech IQ sont totalement programmables.
Ils sont dotés d’une horloge en temps réel qui permet de programmer la charge au moment
choisi et ainsi bénéficier des tarifs « heures creuses » d’électricité. La charge d’égalisation peut
être démarrée au moment le plus opportun et des dates réelles peuvent être programmées pour
chacun des événements.
La communication sans fil entre le chargeur et la batterie s’effectue par le biais du WI-IQ adapté
au câble principal de la batterie. L’information sur la charge, la température et la tension peut
être téléchargée sans fil à un PC pour l’analyse de données.
Un port USB situé sur la face avant du Powertech IQ permet de charger et télécharger des données. Un port Ethernet pour des diagnostics à distance est disponible en option afin de permettre la gestion à distance d’un parc de chargeurs. L’état de charge est clairement indiqué grâce
à un afficheur avec fond luminescent de différentes couleurs et le menu du chargeur est programmable par l’utilisateur.
La charge est toujours réalisée de façon optimale en fonction de la température, capacité et
technologie de la batterie. La communication s’effectue tout au long de la charge pour contrôler
la température et compenser toute perte de courant dans les câbles. Le grand écran LCD affiche
l’état de charge en temps réel. Cinq couleurs différentes indiquent les différents états et fonction. Le chargeur Powertech IQ interrompra même la charge en cas de température excessive
et la charge ne débutera pas si un pourcentage de décharge préalablement défini n’a pas été
atteint.
Enersys apporte une sécurité accrue dans les chargeurs Powertech IQ grâce au système anti-arc
de connexion/déconnexion. Cette nouvelle gamme de chargeurs à haute fréquence intelligents
combine tous les avantages de la technologie HF associés à d’autres nouveaux atouts innovants
dans un design compact de chargeurs muraux pour gagner de l’espace.
DALMEC
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
Patrick Sikora, ENERSYS, 03 21 60 27 43
Manipulateurs pneumatiques à bras articulé aérien mobile
FENWICK-LINDE
Cet équipement est monté sur un chariot mobile dans un chemin de roulement aérien afin de
couvrir une zone de travail importante. Pourvu d’un dispositif de préhension à pinces, il est particulièrement adapté pour la manipulation de pièces mécaniques, avec inclination pneumatique
pour la charge/décharge des machines-outils.
Fenwick-Linde présente son nouveau logiciel exclusif permettant de proposer aux entreprises
utilisatrices de chariots élévateurs de calculer et d’optimiser les concentrations de polluants dans
leur environnement.
Le manipulateur Micropartner - MIS se caractérise notamment par sa grande maniabilité et souplesse d’utilisation liées à son encombrement réduit. Il est l’instrument idéal pour les manipulations de charges « moyenne-légère » en absence d’effort et dans tous les points du volume de
travail. Le Micropartner - MI permet ainsi à l’opérateur de travailler sans fatigue, avec rapidité et
précision, dans des conditions optimales d’ergonomie et de sécurité. Les outils de préhension
associés au Micropartner - MI sont conçus et réalisés aux mesures de la charge à manipuler et
en tenant compte des contraintes liées à l’accessibilité du produit. Dans l’ensemble de son offre
« produit » de manipulateurs Micropartner de la gamme MI, Dalmec propose différentes configurations adaptées selon les contraintes de l’environnement de travail et de la zone à couvrir :
6
Paola Tullio, DALMEC, 01 39 47 10 00
- Manipulateur MIC : manipulateur pneumatique Micropartner - MI « sur colonne » (fixation au
Oxygène : le nouveau logiciel by Fenwick
Le leader français de la manutention apporte une nouvelle preuve de son engagement volontaire, actif et mesurable en faveur du respect de l’homme et de son environnement. Son nouveau logiciel Oxygène sera lancé en juin 2009 et permettra de faire le lien entre les émissions
polluantes émises par les chariots et la concentration de polluants respirés par les opérateurs
en tenant compte de l’environnement dans lequel ils évoluent. Objectif : préserver et garantir
la santé comme la sécurité des caristes à long terme.
Aujourd’hui, tous les fournisseurs sont capables de renseigner leurs clients sur la quantité de
polluants émis par leurs chariots élévateurs. Oxygène communique une dimension nouvelle :
il est le premier logiciel capable de fournir au chef d’établissement un rapport sur les concentrations de polluants présents dans l’environnement de travail. Il prend en compte tous les paramè-
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
7
tres de l’activité et de l’entrepôt : taille du dépôt, ventilation, nombre et fréquence d’utilisation
des chariots… Le chef d’établissement peut ainsi modifier ou prévoir son activité en fonction
de cette étude.
Le chariot E2.2-3.5XN est disponible en cinq modèles proposés dans de nombreuses configurations. Sa conception permet de réduire son coût d’exploitation. Il est fiable, performant, peu
gourmand en énergie, confortable et facile d’entretien.
Aujourd’hui, deux législations existent en termes d’émissions polluantes : la législation « constructeur » portant sur la quantité de gaz à la sortie du pot d’échappement et la législation à laquelle
est soumis le chef d’établissement, basée sur les polluants respirés par les utilisateurs (monoxyde
de carbone : co ; hydrocarbures : HC ; oxyde d’azote : Nox ; particules : PT). Le logiciel Oxygène
fait le lien entre les deux législations. Il aide l’utilisateur à procéder au meilleur choix énergétique
en fonction de la législation et de son environnement de travail. L’utilisation du chariot dans
l’entrepôt est ainsi optimisée tout en respectant la sécurité du personnel et la protection de
l’environnement.
Doté de la technologie courant alternatif sur les moteurs de traction et de levage, ses paramètres de fonctionnement peuvent être personnalisés. Performant, le modèle E2.2-3.5XN bénéficie d’une autonomie accrue et nécessite peu de changements de batterie. Les bandages qui
équipent ce chariot assurent une excellente traction sur les surfaces intérieures régulières et
contribuent à diminuer la consommation d’énergie.
La valeur moyenne d’exposition (VME), mesurée ou estimée sur la durée d’un poste de travail
de 8 heures, est destinée à protéger la santé des travailleurs à long terme, elle peut être vérifiée
par la CRAM ou la médecine du travail. Une étude avec le logiciel Oxygène peut être faite pour
un parc de chariots existant ou dans le cadre d’un projet futur. Il va permettre de s’assurer que
les VME sont ou seront conformes à la législation. Par la suite, des actions pourront être mises en
place afin de réduire ces valeurs pour offrir aux opérateurs un environnement sain et de meilleures conditions de travail.
Le logiciel Oxygène sera présenté en avant-première lors du salon Préventica Lyon, les 16, 17 et
18 juin prochain.
Christian Sauzin, FENWICK-LINDE, 01 30 68 47 78
FRONIUS
limite les coûts d’exploitation des batteries
Grâce au contrôle du coût d’exploitation des batteries, Fronius propose la réponse adaptée pour
réduire les coûts d’exploitation relatifs aux batteries.
Avec un chargeur composé d’un transformateur 50 Hz, technologie encore largement répandue
sur le marché, aucune valeur n’est accordée aux coûts d’exploitation relatifs au chargement
des batteries. Les frais d’électricité et de maintenance, ainsi que la durée de vie des batteries
figurent en arrière-plan. Grâce à un outil de calcul spécial, Fronius met en évidence les coûts
d’exploitation des batteries et montre aux entreprises les potentiels d’économie possibles
dans le cas d’une charge effectuée avec la technologie Active Inverter.
En intralogistique, les exigences des utilisateurs pour la trilogie véhicule/batterie/chargeur sont
toujours différentes. Il est donc nécessaire de proposer une configuration optimale pour chaque cas. Grâce au contrôle du coût d’exploitation des batteries, les entreprises sont désormais
en mesure d’effectuer une analyse détaillée sur leurs propres sites. Fronius établit tout d’abord
une analyse de la situation actuelle sur place. Une analyse détaillée est ensuite réalisée : identification de tous les chargeurs de batteries utilisés, de leur fréquence de mise en œuvre ainsi que
des conditions ambiantes spécifiques. Après l’analyse du besoin actuel, l’outil de calcul permet
de déterminer les coûts pour un passage à la technologie Active Inverter de Fronius et les potentiels d’économie possibles en comparaison avec la technique de transformateur 50 Hz.
Une fois les résultats présentés, Fronius délivre des conseils d’aide à la décision. Objectif :
convaincre l’entreprise intéressée d’avoir une vision économique globale des avantages d’un
tel investissement. Des entreprises renommées telles que BMW, Renault ou Flora Holland ont
fait réaliser le contrôle du coût d’exploitation des batteries en interne et, après présentation
des résultats, ont remplacé leurs chargeurs de batteries 50 Hz par les systèmes de chargeurs de
batteries intelligents Fronius Inverter.
mai 2009
Pour garantir un coût d’exploitation réduit allié à une fiabilité optimale, le circuit électrique comporte un réseau de communication CANbus géré par le gestionnaire des systèmes du véhicule
(VSM) Pacesetter qui surveille en permanence le fonctionnement du chariot et protège les éléments vitaux. Pour optimiser les performances du moteur, les moteurs de traction et de levage à
courant alternatif, qui nécessitent peu d’entretien, sont dotés de détecteurs thermiques reliés à
un système de refroidissement intelligent, lui aussi géré par le VSM. Très faciles d’accès et dotés
d’un système de diagnostic embarqué, les chariots de la gamme EXN sont très simples d’entretien, avec des intervalles de maintenance de 1000 heures en standard.
Christine Pena, HYSTER FRANCE, 01 60 43 58 72
JUNGHEINRICH
offre des solutions d’identification automatisée des palettes…
Jungheinrich a lancé sur le marché une série de systèmes innovants pour identifier et suivre les
palettes. Une traçabilité totale des articles est aujourd’hui de la plus grande importance, particulièrement dans les industries alimentaires et de la boisson. « Une saisie et un suivi automatiques des palettes et de leurs mouvements via un logiciel de gestion d’entrepôts (WMS) contribuent de manière décisive au respect des normes européennes en vigueur », explique Markus
Heinecker, Responsable des logiciels de gestion d’entrepôt au sein du département Systèmes
logistiques de Jungheinrich AG.
Les nouveaux chariots 2,2 à 3,5 tonnes d’une efficacité redoutable !
Les modèles E2.2-3.5XN sont les dernières nouveautés de la gamme de chariots élévateurs
électriques nouvelle génération d’Hyster. Disponibles dans des capacités pouvant atteindre 3,5
tonnes, ils ont été spécifiquement conçus pour une utilisation en intérieur que ce soit pour les
secteurs de l’imprimerie, du papier, du conditionnement, de l’agroalimentaire, de l’industrie, du
transport ou de la distribution. De dimensions compactes, équipés de bandages, ces chariots
sont d’une efficacité et d’une productivité exceptionnelles.
La méthode à privilégier lors de l’identification d’une seule palette consiste à scanner son ID en
utilisant un scanner automatique fixé à l’arrière de la fourche du chariot. Le cariste glisse cette
dernière dans la palette concernée. Le scanner enregistre automatiquement le code barres situé
sur celle-ci, ce qui entraîne une vérification immédiate et la saisie de la donnée dans le WMS.
Résultats : économie de temps (par rapport à un scan manuel), réduction de la charge de travail
du cariste, haute fiabilité du processus et taux d’erreur très bas.
Guy Missiaen, FRONIUS, 03 44 63 80 00
HYSTER FRANCE
La lettre du Cisma n°19
Grâce au pont moteur ultramoderne, aux freins assistés à régénération et à l’essieu directeur
doté du système de stabilité Hyster HSM™, l’opérateur a toute confiance dans la stabilité et la
maniabilité du chariot. Autant d’atouts qui permettent d’augmenter la productivité et d’effectuer des changements de sens de marche rapides. Les dimensions compactes du chariot et le
mât à grande visibilité contribuent à l’excellente maniabilité. Ces chariots peuvent ainsi circuler
dans les allées étroites qui dopent la productivité et le rendement.
Cela va permettre de gérer les données (numéros de lots ou dates de péremption) de façon
cohérente d’un bout à l’autre du système. « Si un lot fait l’objet d’un rappel, poursuit-il, on peut
identifier les palettes concernées par celui-ci avec précision et surtout, rapidité ». Afin de garantir une identification unique, il faut enregistrer un seul identifiant par palette, par exemple
le numéro de colis et le transmettre au (pro)logiciel de gestion d’entrepôt (WMS). En pratique,
on distingue 3 cas classiques d’identification des palettes : l’identification d’une palette unique,
de 2 ou plusieurs palettes côte à côte et enfin d’une ou plusieurs palettes les unes derrières les
autres.
8
Compte tenu des coûts liés aux opérateurs ayant une incidence non négligeable sur le coût de
fonctionnement global, l’attention apportée à l’ergonomie est très importante. Le compartiment opérateur est spacieux. Il offre une visibilité maximale et un confort de travail optimal,
grâce à son siège à suspension totale et à son accoudoir réglables, à son espace généreux pour
les pieds et à son vaste espace de rangement. Les options de commande, et notamment les
mini-leviers TouchPointTM, assurent une conduite aisée et réactive. Le marchepied surbaissé,
quant à lui, permet de monter et de descendre très facilement du chariot. La poignée de marche arrière et le bouton de l’avertisseur sonore intégré facilitent la conduite en marche arrière.
L’afficheur tête haute, placé à l’avant dans l’angle supérieur droit du compartiment opérateur,
offre à l’opérateur un champ de vision bien dégagé, lui permettant d’obtenir d’un seul coup
d’œil les informations voulues sur l’état de fonctionnement du chariot et sur les paramètres de
fonctionnement.
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
9
Cependant, le scan automatique ne suffit pas pour identifier 2 ou plusieurs palettes disposées
côte à côte ou les unes derrière les autres. Dans ce cas, il est nécessaire de constituer des unités
et de scanner, désignant ainsi une ID clé. Cela implique de combiner plusieurs palettes en unités
logiques, donc en blocs, soit dans la zone de réception des marchandises, soit au moment où ces
dernières quittent la production. Chaque palette se voit attribuer une étiquette portant une ID
de palette. Ensuite, une ID clé est attribuée à chaque bloc de palettes. La logique veut que l’on
utilise l’ID de l’une des palettes placées la plus en avant.
Pour exécuter l’étape suivante du scan, le cariste glisse la fourche du chariot dans la palette
concernée. Le scanner enregistre automatiquement le code barres situé sur cette palette clé. Le
WMS identifie alors l’ensemble des palettes appartenant au bloc. Elles sont toutes vérifiées et
saisies de façon simultanée. Ce système présente les mêmes avantages que le scan automatisé
d’une seule palette.
Identifier des palettes de façon fiable grâce à un scan automatique fait appel à différents composants du système Jungheinrich. En sus du WMS Jungheinrich, il faut en effet un réseau radio,
un terminal embarqué Jungheinrich et un scanner automatique fixé entre les fourches ou sur le
mât. L’identification de palettes multiples implique également l’utilisation du module « formation de blocs » dans le WMS. Néanmoins, cette solution facilite tout juste le suivi indirect d’une
palette au sein d’un bloc défini. La technologie RFID est nécessaire pour identifier plusieurs
palettes disposées côte à côte ou les unes derrière les autres. Chaque palette porte un transpondeur contenant l’ID unique de celle-ci. Le lecteur est monté dans le mât. Le système est
complété par un terminal embarqué Jungheinrich, un réseau radio et le logiciel de gestion
d’entrepôt « Jungheinrich WMS », incluant le module de « détection des palettes multiples ».
Le processus d’identification est simple. Chacune des palettes est équipée d’un transpondeur
contenant une ID de palette unique. Le cariste glisse la fourche du chariot dans les palettes
concernées. L’antenne, intégrée dans les bras de fourche, passe tout simplement tout près des
transpondeurs individuels au moment où les palettes sont prises. Les ID de palettes sont lues
individuellement durant ce processus. En même temps, les palettes prises sont vérifiées et
enregistrées dans le WMS.
Cette solution est particulièrement avantageuse dans les circuits fermés de palettes. En plus
d’un gain de temps significatif et d’une réduction de la charge de travail du cariste, on retiendra d’autres bénéfices tels que la grande fiabilité de fonctionnement du système et une marge
d’erreur proche de zéro.
… et lance un nouveau gerbeur électrique
Jungheinrich lance son nouveau gerbeur électrique à conducteur accompagnant. Fabriqué dans
son usine de Norderstedt en Allemagne, le nouvel EMC 110 peut transporter jusqu’à 1000 kg de
charge à une hauteur de levée pouvant atteindre 2 mètres. Compact, efficace et d’une grande
simplicité d’utilisation, ce chariot s’adapte à tous types d’applications.
L’EMC 110 sert également de table élévatrice dans différentes situations car il permet au cariste
de lever des palettes rapidement et facilement à la hauteur souhaitée, sans solliciter son dos.
L’EMC 110 est livré équipé de série avec la tête de timon nouvellement mise au point, spécialement conçue pour répondre à l’ensemble des besoins du cariste. Un système de code couleurs
permet un fonctionnement intuitif et la tête multifonctions garantit une manœuvre en douceur
du chariot quelle que soit la position du timon. Toutes les fonctions de translation et de levée
sont contrôlables d’une seule main. Le cariste peut ainsi se concentrer entièrement sur la levée
et la dépose des marchandises, gagnant ainsi en sécurité.
Une série d’améliorations ergonomiques et technologiques font de l’EMC 110 un gerbeur à
conducteur accompagnant particulièrement sûr et simple d’utilisation: le timon long, par exemple, demande moins d’efforts au cariste et offre une grande sécurité. Une autre optimisation
inclut les éléments hydrauliques à deux niveaux proposés en option. Contrôlés électro-hydrauliquement par un bouton sur la tête de timon, ils permettent d’ajuster tout en finesse la vitesse
de descente. La dépose en douceur des marchandises fragiles est garantie.
L’EMC 110 est un gerbeur de grande compacité. Sa partie motrice courte (535 mm) et son faible
poids total de seulement 545 kg en font le chariot idéal pour les espaces restreints, comme les
monte-charge, mais aussi les mezzanines. Le bouton « vitesse lente » permet au cariste de déplacer le chariot en toute sécurité avec le timon relevé. Enfin, l’étroitesse du mât mono poutre lui
assure une visibilité maximale.
10
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
Une version à bras encadrants du nouveau gerbeur est également proposée depuis avril.
Ce modèle EMC B10 convient particulièrement pour la préparation de commandes avec palettes
fermées. Il peut également être équipé d’un tablier porte fourche ISO sur lequel peuvent être
adaptés une grande variété d’accessoires (palans, pinces à fûts) élargissant ainsi de façon notable l’éventail des applications possibles.
Tous les chariots EMC sont livrés équipés de la dernière génération de moteur asynchrone triphasé de Jungheinrich. Ce dernier permet d’atteindre des performances exceptionnelles pour
cette catégorie de chariot, un élément clé pour un fonctionnement aussi efficace et économique. Le gerbeur est fourni avec un bloc batteries 70 Ah sans entretien accompagné d’un chargeur intégré qui fonctionne par simple branchement électrique sur la plupart des prises 230v.
L’indicateur de décharge de la batterie affiche en permanence son état de charge. Grâce à ce
« package énergie » composé d’un chargeur intégré et d’une batterie sans entretien, l’EMC peut
fonctionner à plein régime environ 2 heures, soit un rapport prix/performance unique pour un
gerbeur.
En outre, les pièces simples à entretenir assurent sur le long terme une réduction des coûts de
maintenance. Au moteur asynchrone triphasé ne nécessitant pas d’entretien, s’ajoute un capot
d’un seul tenant du chariot assurant un accès facile et rapide à toutes les pièces.
Béatrice Reignier, JUNGHEINRICH FRANCE, 01 39 45 68 12
POCLAIN HYDRAULICS
lance une nouvelle gamme de valves d’échange
Les trois nouvelles valves d’échange VE10, VE30 et VE60 de Poclain Hydraulics couvrent des débits d’échange allant de 10 à 60 L/min sur des circuits à 450 bar. Les versions VE30 et VE60 permettent d’ajuster la pression d’échange entre 12 et 30 bars.
La valve d’échange offre la possibilité de prélever une quantité d’huile chaude pour l’acheminer
vers un refroidisseur. Une fois refroidie, l’huile régule en continu la température du circuit
hydraulique.
Avantages de ces nouvelles valves :
- compacité : intégration aisée sur tout type de circuit hydraulique
- modularité : flasquable ou tuyautable
- adaptabilité : pression d’échange réglable en fonction du besoin du client.
Grégory Bœuf, POCLAIN HYDRAULICS, 03 44 40 78 18
SSI SCHAEFER
développe un établi modulable s’adaptant à tous les postes de travail :
[email protected]
Quel que soit l’environnement de travail, SSI Schaefer adapte le concept pour permettre à l’opérateur de disposer de tous les éléments nécessaires à portée de main. Ergono[email protected] est
un poste de travail ergonomique modulable à volonté qui peut être relié aux systèmes de
convoyages et rayonnages de tous types.
L’établi est conçu sous forme de modules. Il est équipé et personnalisé suivant les besoins et les
souhaits de chacun. Une multitude de configuration est possible : plan de travail, repose-pieds,
tiroirs, réglage en hauteur électrique, mémorisation des postes de travail...
Et de nombreuses possibilités permettent d’augmenter l’espace de rangement. Grâce à ce
système de construction évolutif, le poste de travail est toujours adapté aux opérateurs, à l’environnement de travail et aux impératifs de productivité.
Et tout a été pensé pour le bien-être et le confort de l’opérateur : tiroirs ergonomiques à hauteur
de préhension, établi sur roulettes pour être au plus proche du lieu de montage, systèmes de
convoyage pour relier les établis entre eux...
Précurseurs, ces établis répondent d’ores et déjà aux normes Niosh (National Institute for
Occupational Safety and Health) visant à limiter le taux de TMS (trouble musculo-squelettique)
en entreprise. Ils sont étudiés pour réduire la pénibilité du travail et augmenter la productivité.
SSI Schaefer a aussi conçu un tiroir « énergie » qui permet de recevoir l’alimentation électrique
et la ventilation. Et tout est prévu : des prises 230v avec couvercle de protection, disjoncteur,
connexion électrique 63A, alimentation pour la ventilation...
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
11
Ce nouveau poste de travail offre aux opérateurs une meilleure préhension des pièces et des
outils. Le taux de performance est optimisé et le taux d’erreurs diminué. Avec le système de
convoyage, les produits viennent à l’homme pour une meilleure rentabilité.
Expert en intra-logistique, SSI Schaefer étudie et analyse tous les flux de l’entreprise afin d’adapter les postes en fonction des besoins.
SSI SCHAEFER, 03 82 59 14 70, [email protected]
STILL
RX70-16/18/20, le chariot sous la barre des 2 litres
L’Ineris, organisme certifié et identifié sous la référence 0080, a accusé réception des fichiers
techniques Verlinde conformément à la procédure en vigueur. La documentation technique a
été consignée sous la référence 20372/08.
Le RX70 possède le taux de consommation le plus bas du marché : il consomme à peine 2 litres
de Diesel à l’heure (pour 60 cycles de travail conforme à la VDI 2198). Il est aussi le premier chariot
thermique doté du programme d’économie d’énergie de Still : la touche intelligente « Blue-Q »
qui permet d’économiser jusqu’à 10% d’énergie supplémentaires.
YALE MANUTENTION
Le nouveau RX70-16/18/20 est aussi le chariot le plus compact de sa catégorie, ce qui le rend
extrêmement maniable. Utilisé aussi bien en intérieur qu’en extérieur, il peut travailler dans des
endroits exigus : allées étroites, chargement et déchargement de camions. Son centre de gravité
très bas lui assure une très grande stabilité et permet de fortes capacités de gerbages aux plus
grandes hauteurs de levées. De plus, un simple relâchement de l’accélérateur suffit, même sur
les pentes les plus fortes pour immobiliser le chariot. Le cariste dispose de 5 programmes de
conduite différents. Ainsi, il est en mesure d’adapter son comportement de conduite en fonction
des charges transportées. En cas de nécessité, il peut accélérer rapidement jusqu’à une vitesse
de plus de 20 km/h.
Le RX70 offre une visibilité unique au monde : le grand pare-brise abaissé et la disposition ergonomique des instruments offrent une vue sans encombre sur les pointes de fourche. En haut,
le profil des montants de toit et les grandes vitres de sécurité dégagent la vue sur les charges
soulevées. Et vers l’arrière, le contrepoids laisse une place maximale à la visibilité. Cette visibilité
a été récompensée par l’ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club) qui a placé le RX70 en
numéro 1, toutes catégories confondues.
Still a également amélioré le poste de conduite pour que le cariste puisse travailler rapidement
et en toute sécurité. Ainsi, des mini-leviers avec accoudoir intégré permettent la commande des
fonctions hydrauliques (levée, inclinaison, translation…). Ils peuvent même être maniés précisément avec des gants.
Lise Gerbet, STILL, 01 64 17 40 73
VERLINDE
propose une version ATEX de son palan à chaîne manuel VHR
Proposé en option avec des chariots de direction ATEX, le palan version ATEX de Verlinde est
particulièrement destiné aux applications de levage (de 500 à 10 000 kg) et de maintenance en
atmosphères explosives type zones 1 et 2, zones 21 et 22.
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
La version ATEX bénéficie évidemment des performances techniques qui ont fait la réussite de
VHR en version standard : limiteur de charge, crochets ISO avec linguet de sécurité, hauteur de
levage standard de 3 mètres… En outre, une hauteur de levage non standard peut être proposée en option, ainsi que la chaîne de levage en inox, un collecteur de chaîne, ou l’intégration de
chariots de translation. Les palans VHR ATEX peuvent ainsi être livrés avec un chariot de direction
intégré extrêmement compact (chariot version hauteur perdue réduite ou chariot dit combiné),
également en version ATEX. Deux versions sont proposées : le chariot à direction par poussée
et le chariot à direction par chaîne. Ils comportent également des engrenages et des pignons
usinés. Leur corps est chromé et leur largeur de fer ajustable. La forme des roues des chariots les
rendent compatibles avec une large gamme de rails.
Le chariot thermique RX70 (1,6 à 2 tonnes) est utilisé dans les environnements de travail intense,
en chargement, déchargement de camion et pour le transport de marchandises. Peu importe
si le milieu ambiant est froid, humide, sale ou poussiéreux, le RX70 s’adapte à tous les besoins
et tous les secteurs d’activité : bâtiment, logistique, industrie, grande distribution, négoce de
matériaux…
Sur simple pression d’une touche, le mode Blue-Q est activé et l’énergie est économisée où elle
n’influence pas le processus de travail. Par exemple, quand le cariste quitte le véhicule, les projecteurs orientables, les feux de croisement ou le chauffage peuvent être arrêtés. Grâce au Blue-Q,
le cariste est responsabilisé et peut désormais réduire consciemment sa consommation d’énergie. Avec le Blue-Q et grâce à sa technologie hybride, le RX70 devient le premier chariot thermique au monde à descendre sous la barre des 2 litres !
12
(60 µm-CuZn36 ou CuZn39Pb2), la chaîne de manœuvre est en acier inoxydable (316L).
En s’appuyant sur leur expérience acquise sur les milliers de palans manuels à chaîne VHR en service
dans le monde, les équipes Verlinde ont re-conçu la mécanique du système afin d’éliminer les
risques de génération d’étincelle en fonctionnement. Pour ce faire, toutes les pièces du mécanisme de levage sont en acier inoxydable ou en bronze. Les pignons et engrenages sont fabriqués par usinage et non par fonderie, afin d’éliminer les chocs mécaniques qui pourraient
générer des étincelles. Ainsi les capotages sont chromés, les crochets sont revêtus de bronze
Jean-Yves Beaussart, VERLINDE, 02 37 38 96 26
Les nouveaux chariots Veracitor VX Yale 7 : un succès en béton !
Creagh Concrete a pris livraison des tout nouveaux chariots élévateurs Veracitor VX Yale 7 tonnes
destinés à la manutention de produits en béton précontraint et préfabriqué dans son usine de
Newbridge, située près d’Edimbourg en Écosse.
Quand leurs opérateurs utilisant les chariots élévateurs à contrepoids Veracitor GDP70-VX Yale
effectuent des opérations de manutention de dalles de plancher en béton mesurant 8 mètres de
long et pesant jusqu’à 4 tonnes chacune, ils sont bien conscients qu’ils n’ont pas droit à l’erreur
lorsqu’ils chargent les remorques qui attendent et qui alimenteront les chantiers de construction
de tout le Royaume-Uni.
La manutention des produits en béton est l’une des tâches les plus ardues qu’un chariot élévateur puisse assumer. En effet, la poussière abrasive générée par cette opération s’incruste partout. Les concepteurs des chariots élévateurs Veracitor VX Yale 6 et 7 tonnes l’ont bien compris.
C’est pourquoi le dernier GDP/GLP60-70VX Yale, doté d’un moteur Diesel ou gaz au choix, a été
conçu pour réaliser les opérations les plus intenses et les plus difficiles. Considéré comme un des
chariots élévateurs les plus productifs de sa catégorie, le nouveau Veracitor GDP/GLP60-70VX
délivre désormais une puissance de 74 kW à 2200 t/min, des performances en rampe, une force
de traction accrues et un couple maximal accru de 37%. Grâce à une accélération, à des vitesses
d’élévation et à des vitesses maximales accrues, ce chariot offre une plus grande productivité
(mesure par rapport au cycle VDI).
La protection et le confort de l’opérateur ont été des critères importants pour Creagh Concrete
dans le choix des chariots élévateurs Veracitor VX Yale. La grande poignée latérale gauche située
sur le protège-conducteur, la poignée droite située sur le support de siège du chariot et les marches d’accès, d’une hauteur optimisée de 32 cm, 65 cm et 84 cm, permettent à l’opérateur de
monter et descendre avec facilité. La hauteur de plancher, de 110 cm, offre aux opérateurs une
bonne visibilité au-dessus des charges hautes et du contrepoids arrière.
Les commandes hydrauliques dotées de mini-leviers et actionnées du bout des doigts contribuent à réduire davantage les tensions subies par les muscles et les articulations. Elles permettent de minimiser la pénibilité pour l’opérateur. En outre, le volant de faible diamètre, très réactif,
qui ne nécessite que 4 tours de butée à butée, réduit la tension subie par les épaules de l’opérateur. Pour ceux qui préfèrent cette option, les leviers manuels sont proposés de série sur les
modèles Veracitor VX Base.
Les chariots élévateurs Veracitor VX fournis à la société Creagh Concrete sont dotés d’une cabine
entièrement vitrée résistant aux intempéries et d’une cabine acier offrant une protection supplémentaire aux opérateurs.
Le moteur Diesel Cummins QSB3.3 à faibles émissions et le choix entre deux transmissions
constituent des composantes essentielles du GDP60-70VX Yale. La transmission Powershift à
commande électronique de série est dotée de 2 vitesses en marche avant et de 2 vitesses en marche arrière. L’inversion maîtrisée du sens de marche « Soft Shift » est une option idéale pour les
applications de manutention de charges instables ou fragiles. Elle contribue également à limiter
l’usure des pneus et des freins. La transmission Techtronix 332 est dotée de 3 vitesses en marche
avant et de 2 vitesses en marche arrière. Les caractéristiques de série pour cette transmission
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
13
améliorée comprennent le système de décélération automatique (ADS), l’inversion maîtrisée du
sens de marche (CPR) et l’anti-recul maîtrisé en rampes.
Le système de gestion électronique VSM Intellix, très fiable, assure un meilleur rendement et une
meilleure productivité. Il contribue également à la réduction des coûts inhérents à la maintenance. Ce système permet de paramétrer les performances du chariot à l’aide d’un dispositif embarqué ou d’un PC, pour une parfaite adaptation à l’application. Ce système procède également
au diagnostic rapide et efficace des fonctions essentielles du chariot et permet de maintenir un
temps de fonctionnement effectif optimal.
Carine Içelli Manfredi, YALE FRANCE MANUTENTION, 01 49 89 31 90
entreprises
APROLIS
et Arc International signent un accord d’externalisation
Cet accord signé le 27 février dernier est le fruit d’un partenariat de longue date entre les deux
sociétés. Il comprend l’acquisition, puis la re-location avec maintenance par Aprolis, de l’ensemble des 700 matériels du parc manutention ainsi que d’autres matériels roulants.
Cette externalisation dépasse le simple contrat de sous-traitance. Aprolis, entreprise familiale
française de 1000 personnes, spécialisée dans la manutention depuis plus de 60 ans, en connaît
bien les spécificités.
Principaux atouts de l’externalisation :
• Recentrage stratégique
En choisissant d’externaliser son parc de matériels et la maintenance, Arc International, leader
dans son domaine des arts de la table, se recentre sur son cœur de métier : la fabrication industrielle du verre et la vente d’une offre complète de produits des Arts de la Table.
marchés
• Maintenance sur tous matériels roulants
Cette externalisation s’applique aux matériels traditionnels de manutention, comme les chariots
élévateurs, les gerbeurs et les transpalettes de toutes marques. Elle concerne également tous
les matériels roulants du site historique d’Arc International comme les voitures, les camions, les
tracteurs… et même les vélos !
A-SIS
Le spécialiste de la « mode plaisir » va mettre en œuvre Logys® d’a-SIS
Pour faire évoluer sa logistique et faire face à ses nouveaux besoins, l’enseigne de prêt-à-porter féminin Xanaka a décidé d’acquérir une solution de gestion d’entrepôt temps réel qui sera
interfacé avec sa gestion commerciale Storeland. Après plusieurs consultations, la société a choisi d’implémenter le WMS d’a-Sis, Logys®, pour ses deux entrepôts situés à Neuville-en-Ferrain
(59).
À compter de novembre 2009, Logys® assurera la gestion complète des flux logistiques du
premier entrepôt où sont stockés les produits à plat en carton multi RCT. Puis, dès 2010, ceux
du second entrepôt dédié à la distribution des pièces suspendues et pliées pour les magasins
français et internationaux.
Ce premier entrepôt a pour fonction d’alimenter, selon le niveau des seuils de stock par RCT, les
quantités nécessaires pour l’entrepôt de distribution. Afin de conserver une qualité optimale,
des contrôles pointus seront assurés dès la réception. La gestion des prises de rendez-vous des
livraisons fournisseurs sera également assurée. Un certain nombre de cartons sera prélevé et un
contrôle des pièces systématiquement réalisé. Les produits importés seront également bloqués
tant que l’accord des douanes n’aura pas été reçu.
Logys® va permettre à Xanaka d’améliorer la productivité de ses deux entrepôts, soit par une
préparation picking soit directement dans la réserve suivant les quantités à prélever afin de
minimiser les mouvements internes. Par l’utilisation de la radiofréquence, tous les mouvements
des pièces et des opérateurs seront pilotés en temps réel et restitués via l’outil de reporting du
suivi de l’activité de l’entrepôt.
« Pour relever le défi de nos nouvelles ambitions logistiques et répondre aux enjeux stratégiques d’optimisation de notre productivité et d’amélioration de nos process internes, nous avons
décidé de remplacer notre outil maison sur AS400 par une solution progicialisée.
Le choix de Logys® s’est imposé par sa couverture fonctionnelle, sa simplicité et son évolutivité
répondant parfaitement à notre contexte. Tout doit être prêt pour le 31 octobre ; a-sis s’est donc
engager à respecter ce délai », explique Xavier Debal, Directeur Flux et Systèmes d’Information.
14
Annick Gamond, a-SIS, 04 77 49 47 00
• Rajeunissement du parc de chariots élévateurs
L’externalisation a permis à Arc International d’envisager plus rapidement le renouvellement de
ses chariots les plus anciens tout en optimisant sa flotte selon les différents postes de travail.
• Gestion simplifiée et réduction des coûts opérationnels
Un fournisseur unique, un interlocuteur unique, un loyer forfaitaire mensuel avec maintenance
intégrée et une meilleure connaissance des coûts liés à la manutention, font de l’externalisation
un outil de gestion stratégique et moderne.
• Intégration du personnel Arc International
Ce contrat d’externalisation prévoit le transfert du personnel de maintenance. Les salariés mécaniciens et administratifs qui s’occupaient du garage chez Arc International sont donc devenus
des collaborateurs Aprolis aux mêmes conditions d’ancienneté et de salaire qu’auparavant. Ils
continuent d’assurer la maintenance et l’entretien des matériels.
Annick Le Jeune, APROLIS, 01 43 99 89 08
BT FRANCE
remporte le prix du Design Produit iF 2009 pour ses transpalettes électriques
BT Levio…
BT France, filiale française de Toyota Material Handling Europe (TMHE), annonce que la toute
nouvelle gamme de transpalettes électriques accompagnant BT Levio a conquis le très renommé
prix du Design Produit iF 2009. Lancés lors du Salon CeMat 2008 de Hanovre, ces transpalettes
sont conçus pour assurer sécurité, longévité et maniabilité dans les opérations de chargement/
déchargement, de préparation de commandes et de déplacement de palettes. Cinq modèles
accompagnant sont proposés avec des capacités nominales de 1,4 à 2,5 tonnes.
Le design du BT Levio a été conçu sur la base d’une étude clients, menée à grande échelle en
Europe. Il est donc particulièrement adapté aux plus de 30 pays européens où il est commercialisé. De plus, sa fabrication bénéficie de standards de qualité stricts propres au Toyota Production System (TPS) utilisés sur le site de production et de développement situé à Mjölby (Suède).
Depuis 55 ans, le prix iF du Design est un label mondialement reconnu, accordé aux designs les
plus innovants. En remportant cette récompense, le BT Levio a reçu le sceau iF de l’excellence
La lettre du Cisma n°19
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
mai 2009
15
du design, qui reste valable tout au long du cycle de vie du produit. BT Levio concourait dans
la catégorie « Véhicules spéciaux/Construction/Agriculture ».
Les critères pris en compte par le jury du prix du Design Produit se fondent sur la qualité du
design, le soin apporté à la fabrication, le choix des matériaux, le degré d’innovation, l’adéquation avec l’environnement, la fonctionnalité, l’ergonomie, la facilité d’utilisation, la sécurité,
la reconnaissance de la marque, l’universalité du design et de la marque. Parmi les 2808 produits
qui ont soumis leur candidature dans 16 catégories, 802 ont reçu un prix, dont le BT Levio.
L’obtention de cette certification démontre l’engagement de BT France à intervenir de manière
responsable dans le respect de notre environnement et des meilleures pratiques de santé et
de sécurité pour ses employés et ses clients.
« Avec le BT Levio, nous nous sommes concentrés sur la conception du produit tout au long
du processus de développement », indique Magnus Oliveira Andersson, Responsable Design
Produit chez TMHE qui était en charge du design extérieur du BT Levio. Le design industriel fait
partie intégrante de notre vision stratégique chez Toyota Material Handling Europe. Non seulement le design du BT Levio se concentre autour de l’opérateur, mais il bénéficie également d’une
nouvelle combinaison de couleurs qui renforce la reconnaissance de la marque ».
… et annonce deux nouvelles nominations
… informe que le groupe Toyota Industries Corporation (TICO), dont il est la filiale
française, est à nouveau classé leader mondial des ventes de chariots élévateurs…
Au 1er avril également, Michel Thomas devient Directeur « Support Clients » de BT France. Disposant d’une solide expérience, il a notamment occupé des fonctions importantes dans différentes
sociétés dans les domaines du support Client et de la logistique. Il était chargé plus récemment
du poste de Directeur « Centre de Réponse Clients et de la Logistique » chez Carrier Transicold
Europe.
Pour la 8e année consécutive, TICO se positionne en tête du classement mondial des sociétés
œuvrant dans le secteur des chariots élévateurs. Cette information a été publiée fin 2008 par
deux magazines allemands, Logistik Journal et DHF. Leur classement est basé sur les résultats du
groupe sur l’année fiscale se terminant fin mars 2008. Sur cette période le chiffre d’affaires mondial de la branche « matériels de manutention » du groupe TICO a atteint plus de 4,8 milliards
d’euros. Les ventes nettes du groupe TICO au cours de l’année fiscale ont dépassé 12,3 milliards
d’euros répartis sur cinq divisions : automobile, logistique, machines pour l’industrie textile ainsi
que matériels de manutention.
En plus du classement conjoint de DHF et Logistik Journal, le magazine Fortune a positionné
TICO numéro 31 parmi les 50 entreprises les plus admirées dans le monde.
La division « matériels de manutention » du groupe TICO – Toyota Material Handling Group
(TMHG) – est dotée de cinq organisations régionales qui couvrent le Japon, la Chine, l’Amérique
du Nord, l’Europe et l’International. Elle est leader sur les marchés japonais et nord-américain et
au niveau mondial avec plus de 20% de part de marché.
Représentant TMHG en Europe, Toyota Material Handling Europe (TMHE) est implanté dans plus
de 30 pays et offre à ses clients une gamme complète de chariots élévateurs de marque BT et
Toyota : transpalettes manuels et électriques, gerbeurs manuels et électriques, préparateurs de
commandes, chariots à mât rétractable, chariots pour allées étroites, chariots frontaux électriques et thermiques…
BT France, filiale directe de TMHE en France, bénéficie ainsi de l’appui d’un groupe solide mondialement reconnu. Nul doute que dans un environnement économique difficile où les entreprises doivent garantir la pérennité de leurs services, appartenir à un groupe de cette dimension
représente un véritable atout pour les clients BT.
… obtient la certification MASE-UIC pour son agence Nord-Picardie…
Déjà détentrice au niveau national des certifications qualité et environnement selon les normes
ISO 9001 et ISO 14001, la société BT France annonce l’obtention de la certification système commun MASE-UIC (Manuel Assurance Sécurité des Entreprises-Union des Industries Chimiques)
pour son agence couvrant la région Nord-Picardie.
Le référentiel commun MASE-UIC définit les exigences auxquelles doit satisfaire le système de
management de l’entreprise en ce qui concerne les domaines de la sécurité, de l’hygiène industrielle et de la protection de l’environnement. Il s’appuie sur cinq axes fondamentaux : engagement de la Direction, compétence et qualification du personnel, préparation et organisation du
travail, contrôles et amélioration continue.
Cette certification permet à BT d’intervenir en tant que prestataire extérieur selon les règles de
santé sécurité sur des sites de l’industrie chimique y compris des installations classées Seveso
« seuil haut ». L’entreprise répond à l’arrêté ministériel du 23 décembre 2003 qui prévoit que
toute entreprise entrant dans le champ de la convention collective de l’industrie chimique
est tenue de faire intervenir sur ses sites des sociétés habilitées MASE-UIC. BT a décidé dans
un premier temps d’entamer la démarche pour son agence Nord-Picardie. Le bureau Veritas,
organisme indépendant mandaté par MASE-UIC, a mené l’audit de certification qui s’est
16
déroulé en quatre temps : un audit documentaire suivi d’un audit terrain. Le dossier BT a été
ensuite présenté par le bureau Veritas devant la commission MASE qui l’a enfin validé. BT France
se tient prêt à certifier au niveau national ses autres agences en se basant sur ce système de
management de la sécurité MASE-UIC.
Patrick Chouraqui a été nommé Directeur « Commercial et Location » de BT France le 1er avril
2009. Arrivé dans la société en 1986, Patrick Chouraqui a occupé différentes fonctions commerciale et de location. Dans son précédent poste de Directeur « Location et Grands Comptes »,
il a développé avec succès les activités location et grands comptes de l’entreprise.
Karine Heden-Dejon, BT FRANCE, 01 64 77 85 16
CESAB
accueille un nouveau collaborateur
Alain Duval remplace Jean-Michel Hambourier au poste de Responsable national « Service ».
Alain Mariani, CESAB, 01 49 38 97 30
CRISPLANT
devient plus indépendant et concentre sa stratégie sur les solutions de tri de pointe
en Europe, Afrique, Moyen-Orient, Asie et Australie
Suite à la division de FKI Logistex en deux unités, Crisplant annonce être dirigée comme une
entité plus autonome depuis le 23 mars. Crisplant est présent dans toute l’Europe et l’Asie avec
des bureaux basés au Danemark, Benelux, France, Allemagne, Espagne, Singapour, Hong-Kong
et Afrique du Sud. La division anglaise conservera quant à elle, le nom de FKI Logistex et poursuivra son activité de solutions globales pour la distribution et les entrepôts.
En reprenant son nom d’origine, Crisplant met en valeur son expertise en solutions de tri et de
prestations dont la renommée s’est construite au fil de nombreuses années en développant des
technologies de tri et des systèmes de supervision innovants.
Les points clés de cette réorganisation :
- agir en tant qu’entité indépendante, pour faire bénéficier les clients de solutions de tri
fiables ainsi que d’une assistance durable pour tous les besoins en systèmes de manuten tion automatisés
- renforcer les équipes commerciales, de réalisation d’affaires et celles du service après-vente
- proposer les derniers produits de pointe Crisplant comme le LS4000 à plateaux basculants
ou à bandes motorisées, le Crisbag, le Mini-sorter, ou encore le LibraryMate, guichet self service pour bibliothèque, et les systèmes de contrôle et de supervision Crisplant.
« Notre équipe est inchangée et nous nous renforcerons en nous appuyant sur notre approche
globale, notre gamme de produits, nos valeurs et notre réseau d’assistance. Crisplant, en tant
qu’entité plus indépendante, gagnera en flexibilité et en efficacité pour la fourniture de solution
de tri à nos clients. La concentration sur l’excellence de nos produits, la réalisation de projet et
celle de notre assistance après-vente, fortifiera notre position de fournisseur innovant et de partenaire fiable », déclare Ranjit Bhabra, Directeur général de Crisplant.
Les prestations d’assistance et de service après-vente couvrent les contrats de maintenance
intégrale et ceux d’entretien, l’assistance hotline 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les interventions
techniques, la fourniture de pièces de rechange, l’analyse des systèmes en exploitation, leur
La lettre du Cisma n°19
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
mai 2009
17
optimisation, leur mise à jour et leur rénovation. En plus d’un support local proche de ses clients,
le centre de recherche et d’innovation implanté au siège social de Crisplant au Danemark
permet de réaliser des démonstrations pour nos clients.
Anne Mourlevat, CRISPLANT, 04 78 26 58 72
JUNGHEINRICH
bat un nouveau record de son chiffre d’affaires 2008 malgré un environnement
économique difficile
Jungheinrich AG a clos son exercice financier 2008 avec un chiffre d’affaires record et des
bénéfices élevés malgré le ralentissement économique du 4e trimestre. Le groupe a publié ses
résultats financiers provisoires le 12 mars dernier : les entrées de commandes, toutes divisions
confondues, ont augmenté de 1% pour atteindre 2145 millions d’euros (contre 2120 millions
d’euros l’année précédente). Le chiffre d’affaires net du groupe s’élève pour 2008 à 2145 millions
d’euros soit une hausse de 7% par rapport à l’année précédente (2001 millions d’euros). En 2008,
le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a baissé de 13% pour représenter 121,8 millions d’euros
(contre 139,5 millions pour l’exercice précédent), soit le 2e meilleur résultat dans l’histoire de la
société. Le ROS (« return on sales », taux de rendement EBIT/CA) s’est élevé à 5,7% (contre 7%
l’année passée).
Le directoire de Jungheinrich AG va proposer au Conseil de Surveillance de soumettre à l’assemblée générale annuelle du 9 juin prochain un projet de résolution envisageant une faible
réduction du dividende de 0,03 euros, faisant ainsi passer de 0,52 à 0,49 euros l’action ordinaire
et de 0,58 à 0,55 euros l’action préférentielle. Le Directoire, ce faisant, s’en tiendrait au principe
de la continuité des dividendes.
« Jungheinrich a poursuivi sa course bénéficiaire en 2008 malgré le déclin du marché, déjà notable au second semestre. Les perspectives de notre secteur se sont encore assombries en 2009.
Le marché de la manutention s’est substantiellement affaibli. Nous nous sommes adaptés à
cette situation difficile à temps et avec rigueur, en mettant en œuvre les mesures et les projets
ad hoc. Fort notamment de sa solide position en tant que prestataire de services logistiques,
Jungheinrich est bien armé et sortira renforcé de cette crise économique mondiale », déclare
Hans-Georg Frey, Président du Directoire de Jungheinrich AG. Compte tenu du contexte économique incertain et des impondérables qui peuvent en découler, le groupe préfère ne pas émettre de prévisions pour l’instant sur l’évolution de l’activité. « Nous devons attendre les prochains
mois pour avoir une idée plus claire de l’évolution de notre activité cette année. Ce qui apparaît
comme une certitude, c’est que nous ne pourrons pas nous démarquer de la tendance économique générale », conclut Hans-Georg Frey.
Toutefois, pour le 5e mois consécutif, les mesures de déstockage et d’ajustement des capacités
de production ont permis de réduire les stocks conformément aux objectifs définis dans le Plan
Performance 2011.
Pour 2009, le groupe confirme anticiper une réduction de l’ordre de 40% de son niveau d’activité
en incluant Gehl. Compte tenu de la gravité et de la profondeur de la crise, Manitou poursuivra
la mise en œuvre des mesures d’adaptation annoncées, en déployant le Plan Performance 2011
conçu pour abaisser le seuil de rentabilité et améliorer la génération de cash-flow. Par ailleurs,
le groupe annonce avoir mis en place, à compter de début avril, une nouvelle structure organisationnelle destinée à améliorer son efficacité opérationnelle dans ses différents métiers, et
à renforcer sa proximité vis-à-vis de ses clients et de ses marchés. Elle s’articule autour de trois
divisions opérationnelles placées sous le contrôle d’une Direction Générale Corporate et l’autorité du Président du Directoire. Ainsi, la nouvelle organisation opérationnelle du Groupe comprendra :
- une division « Manutention Tout Terrain » qui regroupe les activités core business dans les
chariots à mât, les chariots télescopiques à châssis fixe et rotatif et les nacelles, pour l’ensem ble des zones géographiques hors du continent américain
- une division « Manitou Industrie » qui regroupe les activités du groupe dans la manuten tion industrielle et le magasinage
- une division « Compact Equipment Amériques » qui regroupe les activités de Manitou sur
l’ensemble du continent américain.
Cette nouvelle organisation, qui sera finalisée dans les semaines à venir, permettra au groupe
de communiquer une information financière sectorielle à compter de la fin du 1er semestre 2009,
conformément à la nouvelle norme IFRS 8.
Pascale Noël-Hudson, MANITOU, 02 40 09 10 56
MECALUX
accroît son chiffre d’affaires de 6% et ses bénéfices de 2%
MANITOU
Mecalux conserve une notable croissance des ventes de 6% et une augmentation des bénéfices
de 2%. En 2008, les ventes consolidées ont représenté 636 millions d’euros à la clôture de l’exercice 2008, alors que ces ventes avaient été de 598 millions d’euros en 2007. L’un des marchés qui
a le plus contribué à ce développement, c’est le marché brésilien où les ventes ont augmenté
de 71% en monnaie locale. Le bénéfice net de la société atteint 36 millions d’euros, ce qui représente une progression de 2%.
Le chiffre d’affaires consolidé des trois premiers mois de l’exercice fait état d’un repli de 46,2%
à 192,1 millions d’euros, soit un résultat légèrement supérieur aux prévisions du groupe pour
la période. À périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires serait ressorti en baisse
de 50,7% à 176,2 millions d’euros. La contribution de la société Gehl s’élève à 20,5 millions d’euros.
Les ventes par régions géographiques se structurent de la manière suivante :
- Europe : sur les marchés de l’Europe du Sud (Espagne, France, Italie et Portugal), les ventes
restent stables. L’évolution des marchés d’Europe centrale et de l’Est a été très positive,
puisque leur chiffre d’affaires a augmenté de 30% par rapport à la même période de l’exer cice précédent. Le chiffre d’affaires de la filiale polonaise a progressé de 41%
Béatrice Reignier, JUNGHEINRICH FRANCE, 01 39 45 68 12
1er trimestre 2009 : une réduction d’activité conforme aux prévisions du groupe
Par nature d’activité, les évolutions sont les suivantes :
- les ventes d’accessoires et de pièces de rechange, avec une baisse de 2,5%, ont mieux
résisté que les ventes de matériels
-
les ventes de matériels sont globalement en baisse de près de 52,5%. La réduction d’activité a touché tous les secteurs d’activité : matériels compacts et matériels de manutention
tout terrain (-60%), matériels de manutention industrielle (-46%) et sous-traitance industrielle (-64%).
Les activités sont en retrait dans toutes les zones géographiques. Le chiffre d’affaires réalisé hors
de l’Union européenne a cependant été moins affecté car bénéficiant de l’apport des activités
de la société Gehl à hauteur de 14,2 millions d’euros.
Le niveau des prises de commandes s’inscrit dans la continuité de fin 2008. Le retrait ressort à
18
près des trois quarts par rapport au 1er trimestre 2008, qui avait enregistré un niveau de commandes record lié d’une part au lancement de la nouvelle gamme de chariots télescopiques
destinée au secteur de la construction, et d’autre part à des commandes de précaution des
réseaux de distribution en raison de l’allongement des délais de livraison (proches de 6 mois à
l’époque).
- Nafta : les marchés américains de cette zone ont subi une baisse d’environ 3% en raison de
la conjoncture économique actuelle. Ce marché représente 14% des ventes du groupe
- Mercosur : au cours de cet exercice, les ventes ont augmenté de 53% en Amérique du Sud.
En Argentine, où le groupe Mecalux conserve son leadership, les ventes se sont accrues de
57% en monnaie locale.
Mecalux poursuit fermement sa stratégie d’expansion et de croissance, ainsi que le lancement
de produits et de systèmes qui permettent de consolider sa position stratégique au niveau international. Grâce à son leadership et à son excellente situation financière, Mecalux se place dans
une magnifique position pour progresser sur le marché mondial.
La dette nette de Mecalux est de 27 millions d’euros par rapport aux 169 millions d’euros de
l’année précédente, ce qui représente une amélioration de 84%. Les fonds propres augmentent
La lettre du Cisma n°19
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
mai 2009
19
de 75%, passant de 222 millions d’euros à 388 millions d’euros au cours de cet exercice. Le ratio
d’endettement net sur les fonds propres baisse donc de 91% et se situe à 0,07% par rapport à
0,76% lors de l’exercice 2007. De son côté, le taux d’endettement net sur l’EBITDA est de 0,34%
par rapport à 2,04% lors de l’exercice 2007, ce qui représente une baisse de 83%. L’EBITDA de la
société atteint 78 millions d’euros par rapport aux 83 millions de l’exercice précédent.
Il faut tenir compte de l’augmentation de capital de 168 millions d’euros en juillet 2008, qui
représentait une prise de participation de 20% de Caja Madrid dans la société.
Au 2e trimestre, un inspecteur technique est intervenu pour expliquer les choix techniques
du matériel Still mis en place dans le lycée. Il a pu détailler toute la technologie du chariot, en
particulier la technologie hybride propre à l’entreprise.
SAVOYE
Durant le 3e trimestre, ce sera la découverte terrain : les élèves seront invités à visiter l’agence Still
de Paris Nord (Tremblay-en-France) et son usine de Montataire (Oise) pour voir la fabrication des
appareils de magasinage. Puis ils devraient être reçus par la société Case New Holland (Oise) qui
possède plus de 150 chariots Still utilisés pour manutentionner des pièces de matériel agricole
et de travaux publics, domaine que ces élèves connaissent parfaitement bien.
Avec une activité comparable à celle de l’an dernier (95 millions d’euros de commandes) et un
carnet de commandes à fin décembre 2008 rempli pour les six prochains mois, Savoye envisage
l’avenir avec sérénité. Le spécialiste de l’ingénierie logistique mondiale résiste bien face à une
conjoncture difficile. Mieux, il envisage une croissance significative de son activité en 2009.
Une première tranche de 12 lycées dans toutes les régions de France est concernée par ce partenariat. Cette action relaie l’action du Cisma sur les actions possibles vers le monde enseignant.
Le but de cette action est de fournir aux lycées des supports de formations modernes et à la fin
de l’année scolaire 2008/2009, d’inciter une dizaine d’élèves à devenir technicien après-vente
chez Still.
Céline Pascual, MECALUX FRANCE, 01 60 11 92 92
Une bonne année 2008 dans un contexte morose
Les importants efforts financiers consentis au cours des deux dernières années en termes d’innovation ont été payants. Sa nouvelle solution automatique de stockage et de préparation de
commandes de bacs et cartons « le PTS Picking Tray System », lancée début 2008, a remporté le
Prix de l’Innovation Logistique de l’année en Allemagne. Sa filiale a-Sis a opéré une refonte complète de son offre informatique WCS avec une architecture SOA (Architecture Orientée Services)
et un nouveau langage de programmation. De nouvelles solutions logistiques ont également
été développées pour les secteurs de la vente directe, du livre, du textile, de l’alimentaire et de
la grande distribution.
Savoye a par ailleurs accéléré son déploiement international, en Russie, au Moyen-Orient, en
Amérique du Nord et plus récemment en Chine. Enfin, sa filiale Prodex (stockage dynamique)
affiche de très bonnes performances.
Le profit opérationnel de la division Savoye est passé de 5,7% de son chiffre d’affaires en 2007 à
6,3% en 2008. Sur la même période, sa trésorerie a progressé de 13 millions d’euros. Sa trésorerie
nette positive s’élève ainsi à 20 millions d’euros à fin 2008.
Le début d’année 2009 est marqué par d’importants succès dont deux applications significatives
du PTS, en France et au Benelux, l’équipement d’un centre logistique traditionnel dans le secteur
cosmétique en Angleterre, une solution à base de trieurs grandes cadences destinée à un centre
logistique « textile » en France, ainsi que plusieurs lignes de machines d’emballage aux ÉtatsUnis, pour l’industrie du livre et des fournitures informatiques.
Malgré ces débuts prometteurs, Jean-Michel Guarneri, PDG de Savoye, reste vigilant : « Beaucoup de nos clients souffrent en raison de la mauvaise conjoncture. Aujourd’hui plus que jamais,
nous devons faire preuve d’imagination et de pertinence pour les aider à trouver de nouvelles
solutions logistiques leur permettant de réduire leurs coûts et d’améliorer leur taux de service.
Surtout nous devons les préparer à bénéficier des effets positifs d’un retournement conjoncturel. Celui-ci aura très certainement lieu ces prochains mois et peut-être avec plus de violence
qu’on pourrait l’imaginer. C’est tout le bien que nous souhaitons à l’économie mondiale et à nos
entreprises ! ».
Nathalie Giry, SAVOYE, 03 80 54 40 59
STILL
investit pour l’avenir en formant les jeunes générations…
Still vient de créer un partenariat avec l’Éducation Nationale pour promouvoir les métiers de
l’après-vente dans les secteurs agricoles, travaux publics et manutention. La mise en place de
moyens pédagogiques créés en interne va permettre aux élèves de mieux découvrir le monde
de la manutention.
« Il est de plus en plus difficile de recruter des techniciens qualifiés », explique Jean-Louis Godot,
responsable des méthodes après-ventes chez Still et chargé du partenariat. « Avec le Cisma et
l’opération « Allez de l’avant ! », nous allons faire connaître notre métier à la source avec nos
propres outils de formations à l’intérieur même des lycées techniques. »
20
Lors du 1er trimestre scolaire, un technicien après-vente Still est venu présenter son métier et
les outils mis à sa disposition lors des interventions. Les élèves ont ainsi pu échanger sur tous
les aspects de son travail au quotidien.
… et ouvre un nouveau site au Mans pour la location de chariots élévateurs
Dans un environnement qui change continuellement et dans lequel les entreprises doivent sans
cesse réagir instantanément, Still renforce sa présence pour apporter une disponibilité renforcée à ses clients.
« Nous souhaitons être encore plus proches et réactifs vis-à-vis de nos clients », explique Davy
Guillemard, Responsable Still de la Direction régionale Centre. Nous avons déjà huit techniciens
itinérants sur la Sarthe ».
L’avantage de cette proximité est de pouvoir répondre rapidement à toutes les demandes aussi
bien pour la location courte, moyenne et longue durée. Un jour, un mois, un an, Still propose des
chariots pour tous les secteurs d’activité : arboriculteurs, maraîchers, industries, marchands de
matériaux, logisticiens…
Parmi plus de 4000 appareils disponibles en location, Still va donc sélectionner des chariots
pour adapter spécialement son offre à la demande locale : transpalettes électriques, gerbeurs,
frontaux thermiques et électriques…
Disponibilité, réactivité et spécificité de l’offre par rapport au marché local sont les piliers de ce
nouveau site de location appelé à un bel avenir. Et une vingtaine d’autres sites viendront renforcer la présence de Still partout en France !
Informations pratiques :
Still
Entrepôt Merdrignac
10-22 boulevard d’Estienne d’Orves
72100 Le Mans
Tél. : 0820 20 01 01
Implantée à Saran près d’Orléans, la Direction Régionale Centre est composé de 66 personnes
dont 42 techniciens SAV. Par ce dispositif, la direction régionale dispose d’une structure commerciale complète, d’une activité Occasion Location et d’un pôle technique SAV important.
Lise Gerbet, STILL, 01 64 17 40 73
TRACTEL SOLUTIONS
rejoint le pôle de compétitivité Pôle Nucléaire Bourgogne (PNB)
Ce pôle fédère les capacités d’innovations des entreprises du secteur de la mécanique et de la
transformation métallurgique afin d’assurer leur compétitivité sur le marché mondial de la fabrication et de la maintenance des réacteurs nucléaires.
Seule entreprise spécialisée en levage et manutention au sein du PNB, Tractel Solutions apportera son expérience importante dans la réalisation d’équipements de levage spécifiques aux
installations nucléaires, illustrée récemment par son engagement dans la réalisation des moyens
La lettre du Cisma n°19
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
mai 2009
21
lourds de levage de l’EPR Flamanville. En rejoignant le PNB, Tractel Solutions entend s’associer
dès l’origine aux projets de recherche et de développement de technologies dans le secteur
nucléaire.
Frédéric FOSSI, TRACTEL SOLUTIONS, 04 78 50 18 18
VANDERLANDE
nomme un nouveau CEO
Michiel Peters (42 ans) a été nommé au poste de CEO de Vanderlande Industries, dont le siège
se trouve à Veghel aux Pays-Bas, à compter du 1er avril 2009. Il succédera dans ces fonctions à
Peter Gerretse.
Ce dernier est entré au service de la société en 1995 et a occupé les fonctions de CEO durant
les 7 dernières années. Il a exprimé son souhait de consacrer plus de temps à d’autres activités
professionnelles et privées.
Michiel Peters était Directeur d’exploitation chez Vanderlande Industries depuis 2004. Il avait
auparavant travaillé pour des entreprises telles que Stork Fokker Elmo et McKinsey.
Vanderlande Industries conçoit, installe et entretient des systèmes de manutention. Ces systèmes sont utilisés dans des centres de distribution et de services de messagerie ainsi que pour
le traitement de bagages dans les aéroports. L’entreprise a réalisé d’excellentes performances
au cours des dix dernières années et est aujourd’hui devenue l’un des leaders mondiaux dans
son domaine spécialisé. Vanderlande Industries opère depuis divers sites dans plusieurs pays
européens ainsi qu’en Amérique du Nord, en Chine, en Inde et en Afrique du Sud. L’entreprise est
représentée par des agents dans de nombreux autres pays. La société emploie 2000 personnes
et réalise un bénéfice annuel d’environ 650 millions d’euros. NPM Capital, filiale à part entière de
SHV, est le premier actionnaire de la société, avec une participation de 85% dans son capital.
Le CEO sortant Peter Gerretse a dit de la nomination de Michiel Peters qu’elle était « le signe de la
force de Vanderlande, capable de trouver un nouveau CEO dans ses propres rangs. Les états de
service de Michiel Peters sont excellents et je suis certain que Vanderlande Industries continuera
sur la voie du succès sous sa houlette ».
Pascal Darcheville, VANDERLANDE INDUSTRIES, 01 45 12 79 05
Suite de la page 1
Dans les systèmes, la manutention continue des charges isolées a connu un retrait
de 7%. Néanmoins, il faut noter une bonne tenue du marché français, synonyme
d’une part d’une activité soutenue, et d’autre part d’une intensification de l’automatisation et de la mécanisation des sites logistiques. Les carnets de commandes
restent bien garnis.
Les chariots ont connu une année en deux phases. Les six premiers mois à la
poursuite de 2007, puis un second semestre difficile, voire en chute libre. En termes
de chiffre d’affaires de production, les marchés français et internationaux se sont
contractés de 6%. Le marché français est redescendu sous la barre des 60 000
chariots. De leur côté, les chariots télescopiques ont souffert du retournement
du marché de la construction, le marché de l’agriculture restant dynamique mais
insuffisant pour combler le déficit.
Le stockage a connu une seconde année de croissance avec un chiffre d’affaires
de production en hausse de 4%, le marché français restant dynamique.
À effectif stable, la production ayant légèrement diminué, le ratio production /
effectifs s’établit à 260 000 euros.
Production
(millions d’€ prix courants) redressé d’échantillon
2007
2008
Levage industriel
∆% 08/07
en € courants
1 528
1 414
- 8 %
457
426
- 7 %
Chariots
1 890
1 783
-6%
Stockage
147
153
+4%
4 022
3 776
- 6,5 %
Montage/Maintenance
190
185
-3%
Manutention
4 212
3 961
- 6.3 %
14 755
14 588
Systèmes charges isolées
Manutention industrielle hors services
Effectifs Manutention (moyenne annuelle)
Commerce extérieur
Exportations
La majorité des branches de la manutention a été en retrait à l’exportation de
manière significative, en particulier pour les secteurs des systèmes de charges
isolées (-29%) et du stockage (-12%).
L’Europe, dans son ensemble, représente 72% du marché (76% en 2007).
Le trio de tête reste le même, à savoir : Allemagne, Espagne et RoyaumeUni. Cette baisse est principalement due au ralentissement des échanges avec
l’Espagne (-46%) et le Royaume-Uni (-30%).
22
La lettre du Cisma n°19
La lettre du Cisma n°19
mai 2009
mai 2009
23
Importations
Les importations sont restées stables en 2008. Elles représentent 2 milliards d’euros
de chiffre d’affaires.
Les principaux pays fournisseurs sont là aussi originaires d’Europe (83%). La Chine
confirme sa cinquième place avec 5,7% des importations.
Prévisions 2009
Globalement, pour la profession, nous retenons une prévision négative de -12%
avec des variations importantes entre produits à cycle court (>20%) et produits à
cycle long (±5%).
Manutention : chiffres-clés 2008
• nombre d’entreprises (branche)*
• effectifs
• production
• ratio production / effectifs
• ∆% 2008/2007 en manutention industrielle
170
(€ courants redressés d’échantillon, hors services)
- 6,5%
• production + services (20%)
4,6 milliards d’€
14 588
3,8 milliards d’€
260 k€
• répartition par branche :
poids en termes de
production
marché
- levage industriel
37%
30%
- systèmes charges isolées
11%
15%
- chariots
47%
40%
- stockage
5%
15%
Manutention
100%
100%
• taux d’exportation
• taux de couverture
• marché intérieur (hors services)
105% (111% en 2007)
53% (55% en 2007)
3,55 milliards d’€
* dont l’activité principale est ou non la manutention. Les autres agrégats ont trait à la notion de branche
(ensemble des fractions manutention d’entreprises). Périmètre recomposé (en moins : vrac, grues, téléphériques…).
Tél. : 33 (0)1 47 17 63 20
Renaud Buronfosse, CISMA, 01 47 17 63 20
Fax : 33 (0)1 47 17 62 60
E-mail : [email protected]
Limites au droit de reproduction : Sur support presse, la Lettre du Cisma ne peut faire l’objet que
d’une reprise partielle avec mention d’origine. Sur Internet, seuls des liens vers le site Cisma (www.cisma.fr)
sont autorisés. Renseignements complémentaires : Renaud Buronfosse, Cisma au 01 47 17 63 20.
45 rue Louis Blanc, 92400 Courbevoie
92038 Paris La Défense Cedex

Documents pareils

la Lettre de Manutention

la Lettre de Manutention chemins de câblage et des espaces sont conçus pour recevoir des accessoires. Trois largeurs standards : 420, 620 et 840 mm. A la demande, elles peuvent être ajustées. La société propose un nouveau ...

Plus en détail

manutention

manutention de leurs matériels : vue dynamique du parc, rapports et analyses personnalisées, carnet de bord électronique, ouverture en ligne d’une intervention, planning et suivi en temps réel des intervention...

Plus en détail

variation électronique

variation électronique d’ÉCHANGE STANDARD disponible sur stock, pour un service immédiat à sa clientèle.

Plus en détail

EJE 110 / 116 / 118 / 120

EJE 110 / 116 / 118 / 120 ARRÊT D'URGENCE, traction, direction et freinage............................... Prise, transport et pose d’unités de charge ............................................. Aide en cas de dérangements...

Plus en détail