Conseils cliniques et perles de sagesse

Commentaires

Transcription

Conseils cliniques et perles de sagesse
Septembre 2015
Conseils cliniques et perles de sagesse
Benjamin Barankin, MD, FRCPC
Dans la publication américaine The Dermatologist, je rédige une chronique intitulée « Clinical
Tips » où nous publions des conseils et des perles de sagesse sur le diagnostic, le traitement, la
gestion d’un cabinet et toutes les autres facettes de l’art et de la science de la dermatologie. Skin &
Aging a bien voulu nous permettre de republier ces conseils et ces perles de sagesse dans le
bulletin électronique de l’ACD puisque la publication n’est pas facilement disponible au Canada.
Dans chaque numéro du bulletin électronique de l’ACD, nous publierons dorénavant trois de ces
conseils et de ces perles. Nous vous invitons à soumettre les vôtres afin de garder cette tribune
active pour notre bienfait. Vous pouvez les envoyer par courriel à [email protected]
Le BOTOX contre l’hyperhidrose chez les enfants
Les injections consistent en trois unités par injection, à environ 1,5 cm l’une de l’autre, disposées en
quadrillé.
Un total de 50 unités par aisselle suffit à peu près pour une foule d’enfants, la plage pouvant
s’étendre de 35 à 75 unités par aisselle selon l’étendue de la surface de sudation excessive.
BOTOXMD est super sécuritaire, son pire effet secondaire étant qu’il peut dégonfler votre
portefeuille si vous n’avez pas d’assurance-médicaments pour le payer.
J’aime bien utiliser des seringues à insuline BD-II de 0,3 ml et des aiguilles de calibre 31 parce
qu’elles font le moins mal.
J’utilise du BOTOXMD reconstitué avec 1 ml de solution physiologique normale et un préservatif à
l’alcool de benzoyle.
J’effectue l’injection dans le derme en soulevant une petite papule, un peu comme un test
dépistage de la tuberculose.
Je fais une pause à la fin de chaque injection pour laisser baisser la pression interstitielle afin de
gaspiller moins de BOTOXMD qui fuit de la peau et du bout de l’aiguille chaque fois que je retire
l’aiguille de la peau.
Il importe de s’assurer que la seringue ne contient pas de bulles parce qu’elles se comprimeront au
cours de l’injection et se dilateront ensuite après le retrait de l’aiguille, ce qui fait sortir le BOTOXMD
du bout de l’aiguille et le gaspille.
Il est très utile d’avoir une lumière vive et de la bonne musique dans les salles de traitement.
Kevin C. Smith, MD
Perle clinique au sujet de la dermatite irritante de la lèvre
Appliquer un onguent au zinc, de la gelée de pétrole ordinaire, une lotion à base de céramide ou
du baume pour les lèvres (TrueLipids TrueLips Lip Balm, Vanicream Lip Protect) avant (et après) le
brossage des dents. C’est parce que même si l’application après l’exposition de la lèvre aux
surfactants et aux aromatisants contenus dans le dentifrice est thérapeutique, la prévention
s’impose aussi.
Sharon E. Jacob, MD et Alina Goldenberg, MD
Rinçage à la solution physiologique en sclérothérapie
Pour éliminer toutes les petites bosses de solution physiologique hypertonique qui se forment au
point d’injection, j’utilise de la solution physiologique normale pour diluer l’agent sclérosant et
réduire (l’effet de lyse osmotique dans les tissus au point d’entrée) la probabilité de formation de
gales ou de cloques. La solution physiologique normale est injectée dans le derme où se trouve la
boursouflure et il faut le faire avec prudence afin d’éviter qu’elle « rince » la varice où l’on effectue
l’injection.
Anna D. Guanche. MD
Editorial Board /
Conseil de rédaction
National editor/
Rédacteur en chef
Charles W. Lynde, MD
Markham, ON
Chief Executive Officer /
Chef de la direction
Chantal Courchesne
Ottawa, ON
Regional editors /
Rédacteurs régionaux
Robert Jackson, MD
Ottawa, ON
Paul Kuzel, MD
Edmonton, AB
Benjamin Barankin, MD
Toronto, ON
Ian Landells, MD
St. John’s, NL
G. Daniel Schachter, MD
Toronto, MD
Marc Bourcier, MD
Moncton, NB
Catherine McCuaig, MD
Montréal, QC
Victoria Taraska, MD
Winnipeg, MB
Nicole Hawkins Scoon, MD
Saskatoon, SK
Kathleen Moses, MD
Ottawa, ON
Catherine Zip, MD
Calgary, AB
Statements and opinions expressed in the CDA eBulletin
reflect the opinions of the authors and not necessarily the
CDA. The CDA does not assume responsibility or liability for
damages arising from errors or omissions or from the use of
information or advice contained in the CDA eBulletin articles
or letters.
The Canadian Dermatology Association eBulletin is issued monthly as a
forum for Association news, information of interest to members and for
members’ opinions. Please notify the Chief Executive Officer of any
change in address.
L’Association canadienne de dermatologie publie chaque mois le
bulletin électronique en tant que forum de nouvelles de l’Association,
Les textes et les opinions publiés dans le bulletin
électronique de l’ACD reflètent les points de vue de leurs
auteurs et non pas nécessairement ceux de l’ACD. L’ACD ne
peut être tenue responsable des dommages qui pourraient
résulter d’erreurs ou d’omissions reliées à l’utilisation de
renseignements ou de conseils inclus dans les articles ou
lettres apparaissant dans le bulletin électronique.
d’informations qui pourraient intéresser nos membres, ainsi que pour
recueillir leurs opinions. Prière d’aviser Chantal Courchesne, chef de la
direction, de tout changement d’adresse.
CHANTAL COURCHESNE
CHIEF EXECUTIVE OFFICER / CHEF de la DIRECTION
425-1385 rue, Bank Street, Ottawa, ON K1H 8N4
Tel: (613) 738-1748 / 1-800-267-3376 | Fax: (613) 738-4695
[email protected]

Documents pareils

Conseils cliniques et perles de sagesse

Conseils cliniques et perles de sagesse les ultrasons, la physiothérapie, etc. Alors, je lui ai proposé d’essayer de lui injecter du Botox dans les pieds. Je lui ai injecté 20 unités, et trois semaines plus tard, elle a noté une améliora...

Plus en détail

Job Opportunities - Canadian Dermatology Association

Job Opportunities - Canadian Dermatology Association tenue responsable des dommages qui pourraient résulter d’erreurs ou d’omissions rélées à l’utilisation de renseignements ou de conseils inclus dans les articles ou lettres apparaissant dans le eBACD.

Plus en détail

British Columbia News - Canadian Dermatology Association

British Columbia News - Canadian Dermatology Association Dr. Jerry Shapiro closed his office after the World Congress of Dermatology and moved to New York full time. Drs. Larry Warshawski, John Amiss, David Tsang, Nhiem Nguyen, Alastair Carruthers, and R...

Plus en détail