Calendrier Une coquille vide ! - Ville de Bourg-en

Commentaires

Transcription

Calendrier Une coquille vide ! - Ville de Bourg-en
Q:
Maintenant que l'on paie en ligne, est-ce que je peux encore passer en Mairie pour
acquitter la cantine et les ateliers périscolaires ?
R:
Il est possible de régler en espèce, en carte bancaire ou en chèque au service Action
éducative les services périscolaires de votre enfant (restauration scolaire, garderies,
ateliers du Contrat Éducatif Local). Cependant, pour vous simplifier la vie, la Ville a mis en
place deux nouveaux modes de paiement gratuits et sécurisés : le prélèvement automatique
et le paiement par internet.
Pour bénéficier du prélèvement automatique, vous devez vous rendre à l'Hôtel de Ville
au service Action éducative, muni d’un RIB pour compléter et signer l’autorisation de
prélèvement.
En vous connectant sur le site internet de la Ville www.bourgenbresse.fr, il est également
possible d'effectuer le paiement sécurisé en ligne des services périscolaires à partir des
rubriques suivantes : Vivre-à-Bourg/Enfance-jeunesse/Enfance/Portail-Enfance. Sur simple
demande en ligne, chaque famille obtient un numéro d'identifiant et un code d'accès qui lui
permet de consulter son compte famille et de le créditer avec sa carte bleue.
A noter, ces deux nouvelles possibilités de règlement dispensent de tout passage en mairie
pour recharger le “compte famille”.
TRIBUNE LIBRE
> Service Action éducative : 04 74 45 71 35
© BananaStock Ltd
VOS QUESTIONS
QUESTION-RÉPONSE
Calendrier
L’un des axes forts de la politique de la
majorité municipale, c’est le développement de la démocratie locale, c'està-dire une écoute directe des habitants.
Je suis d’accord avec le but poursuivi
et, dans l’ensemble, avec les moyens
mis en œuvre.
Mais il ne faut pas oublier, pour autant,
l’écoute des élus. Je ne parle pas des réunions du Conseil Municipal, au cours
desquelles le maire donne toujours la
parole à ceux qui la demandent. Je veux
parler du travail des commissions. C’est
là que sont préparées les décisions, où
chacun peut donner son avis et recevoir,
de la part des services municipaux, les
informations nécessaires.
Or, cette année, le calendrier des commissions a été conçu de bien curieuse
manière. Pour ma part, j’appartiens à
3 commissions et, depuis janvier, à 8
reprises, j’ai eu 2 voire 3 réunions le
même jour à peu près à la même heure.
Je suis convié encore à 3 commissions
en même temps le 3 novembre, puis
le 1er décembre. Ce qui naturellement
oblige à faire des impasses sur certains
travaux.
Je ne fais aucun procès d’intention
à quiconque. Je suis sûr qu’il n’y a
aucune volonté délibérée d’empêcher
les élus d’accomplir leur mission. Mais
il y a, malgré tout, au travers de cette
mauvaise organisation, un manque
d’attention à l’égard des conseillers et
un déficit de démocratie.
J’attends pour 2012 un autre calendrier.
Bernard GUILLEMAUT
Conseiller municipal MoDem
Une coquille vide !
Pendant sa campagne, le futur Maire
de Bourg promettait “une véritable
démocratie de proximité et une concertation avant que les décisions ne soient
prises” : 3 ans après, quelle déception !
La réalité a un goût amer : on trace des
voies cyclables sans dialogue avec les
riverains… un beau matin, des bacs
à fleurs s’envolent… puis ce sont des
containers pour le tri sélectif qui disparaissent sans explication.
Il était aussi question pendant la campagne de “définir l’avenir d’Amiot dans
le cadre d’une concertation large”…
Or, ce dossier n’a jamais été évoqué
en conseil municipal, ni donné lieu à
aucun débat. Riverains et commerçants
n’ont jamais été consultés. Pourtant ce
secteur est stratégique pour le développement du cœur de ville. En apprenant
par hasard le transfert de l’école de
musique à Amiot, nous avons décidé
d’organiser une réunion publique et permis aux Burgiens de s’exprimer. Il aura
fallu tout cela pour qu’une véritable
étude soit enfin lancée sur ce secteur.
On est loin aussi de la concertation
annoncée quand on voit que le Conseil
municipal devient une simple chambre
d’enregistrement chargée d’entériner
des décisions prises sans aucun débat
préalable ni aucune concertation… ce
p a g e 2 0 I C ’e s t à B o u r g I w w w. b o u r g e n b r e s s e . f r
comportement aussi antidémocratique
a le seul mérite d’être historique !
Les Conseils citoyens devaient quant à
eux incarner la participation citoyenne.
Apparemment, les avis sont mitigés et,
comme nous l’avons fait pour les samedis piétons, nous évaluerons objectivement ces instances… tout simplement
en écoutant les intéressés.
Pour les élus du groupe d’union
de la Droite et du Centre, Xavier
BRETON.
www.bourgparlonsvrai.fr

Documents pareils