L`estuaire du Shannon - GIP Seine-Aval

Commentaires

Transcription

L`estuaire du Shannon - GIP Seine-Aval
Saint-Laurent
Shannon
Mondego
-
Gironde
-
Loire
-
Seine
-
Escaut
-
Rhin-Meuse
-
Elbe
-
Tamise
-
développement de l’industrie et du tourisme au
détriment de l’aspect scientifique
Humber
-
L’estuaire du
Shannon :
Page 63
Saint-Laurent
Shannon
Le Shannon (en irlandais ; Sionainn) est le plus long fleuve
d’Irlande. Il divise l’Ouest de l’Irlande (principalement la
province de Connacht) de l’est vers le sud (province de Leinster et la majeure partie de la province de Munster) Figure 1.
Le fleuve constitue une voie navigable importante depuis
l’Antiquité. Cartographié pour la première fois par Ptolemy,
ce fleuve long de 259 km s’écoule en direction du sud depuis
Shannon Pot dans le Comté de Cavan, avant de s’orienter à
l’ouest pour se jeter dans l’océan Atlantique par l’estuaire du
Shannon qui s’étend sur 113 km. La ville de Limerick monte
la garde au point de rencontre de l’eau fluviale et de l’eau de
mer de l’estuaire. Ce n’est qu’à l’est de Limerick que le fleuve
n’est plus affecté par la marée.
Humber
-
Caractéristiques générales de l’estuaire
Tamise
Elbe
-
Géographie
La rivière prend sa source dans les Monts Cuilcagh situés
dans le sud du Comté de Fermanagh et traverse 11 des 32
Comtés que compte l’Irlande. Le Shannon possède plusieurs
lacs dont le Lough Allen, le Lough Ree et le Lough Derg ainsi
que des affluents que sont la Suck et la Brosna.
Histoire
Bien que le fleuve s’étende sur plus de 300 km, il s’élève seulement à 76 m au-dessus du niveau de la mer. La navigation
est donc aisée, le fleuve ne comprenant que quelques écluses. Près de Limerick, à Ardnacrusha, une centrale hydroélectrique appartenant à l’Electricity Supply Board (ESB) est
implantée.
Gironde
-
-
Escaut
Seine
Loire
-
Rhin-Meuse
Figure 1. L’estuaire du Shannon, 2 juin 2006. Depuis Loop Head jusqu’à Limerick, soit environ 100 km.
Economie
-
Le port offre les équipements suivants :
1.Kappagh Pier, près de Kilrush : Commerce local
2.Port de Foynes : Aliment pour bétail, marchandises générales
3.Terminal maritime de Money Point : Charbon
4.Terminal maritime de Tarbert : Pétrole
5.Terminal maritime d’Aughinish alumina : Bauxite, alumine
6.Quai à pétrole de l’aéroport de Shannon : Carburant aviation
7.Docks de Limerick : Marchandises générales.
La gestion des ports de l’estuaire est du ressort de la ‘Foynes Shannon Port Company’, qui est chargée de la zone délimitée par le Pont de Shannon et par une ligne imaginaire
allant de Loop Head dans le Comté de Clare à Kerry Head
dans le Comté de Kerry, soit une superficie de 520 km2, ce
qui en fait la plus importante zone portuaire de la République d’Irlande. Elle est donc chargée des travaux suivants :
Le fleuve suit le cours que nous connaissons aujourd’hui depuis la fin de la période glaciaire. Les Vikings s’installèrent
dans cette région au 10ème siècle et utilisèrent la rivière pour
piller les riches monastères situés dans l’intérieur des terres.
En 937, les Vikings de Limerick affrontèrent ceux de Dublin
sur le lac Lough Ree et furent vaincus. Oliver Cromwell dit
un jour que les Irlandais iraient «en enfer ou à Connaught»,
référence à la situation à laquelle ils avaient été confrontés,
obligés de choisir entre la migration forcée de l’autre côté du
fleuve ou la mort.
Mondego
pour en faire de l’alumine. Ce produit est ensuite exporté
vers le Canada pour y être transformé en aluminium. En
1985, une importante centrale électrique au charbon s’est
implantée sur le site de Money Point, alimentée par des tankers de 150000 tonnes.
La navigation dans l’estuaire du Shannon a connu un développement considérable dans les années 1980 grâce à
des investissements dépassant 2,5 milliards d’euros. Ces
fonds ont permis la construction d’un terminal pétrolier à
Foynes et d’un quai à pétrole à l’aéroport de Shannon. En
1982, une importante usine d’extraction de l’alumine a vu
le jour à Aughinish. Des cargos de 60000 tonnes acheminent aujourd’hui la bauxite brute en provenance des mines
d’Afrique de l’Ouest jusqu’à cette usine où elle est raffinée
Page 64
• Le dragage et le dépôt des produits de dragage afin d’assurer une profondeur suffisante pour le passage des navires
faisant escale dans le port.
• La mise en place de balises afin d’assurer la sécurité du
chenal.
• L’élaboration de plans d’urgence et d’intervention dans
l’éventualité d’accidents entraînant une pollution pétrolière
ou chimique, de collisions ou de naufrages…
Le site de l’estuaire du Shannon possède des atouts exceptionnels pour le développement industriel maritime :
• Il peut accueillir des navires de 200000 tonnes sur plusieurs sites à l’intérieur de l’estuaire.
• Des vraquiers de 400000 tonnes pourraient faire escale
dans des eaux abritées en effectuant des travaux de dragage
mineurs.
• L’estuaire offre 96 km d’eaux abritées et un chenal en eau
profonde.
• Présence de sites et d’infrastructures permettant de répondre aux besoins de l’industrie lourde notamment des
parcelles de terrain viabilisées.
• Contrairement aux grands ports traditionnels d’Europe du
Nord-Ouest, l’estuaire du Shannon n’est pas concerné par
les encombrements ou les approches étroites, le manque de
terrains ou d’autres contraintes liées à la proximité de vastes bassins de population.
• Un volume pouvant atteindre 136 millions de litres par
jour d’eau douce traitée et de consommation industrielle est
disponible.
Les principales entreprises industrielles et maritimes implantées dans l’estuaire sont les suivantes :
•Aughinish Alumina (producteur d’alumine à partir de bauxite importée).
• ESB, Money Point (centrale thermique au charbon).
• ESB, Tarbert (centrale à mazout).
Limerick
Située à la pointe de l’estuaire du Shannon, la ville de Limerick est le siège du Comté du même nom et compte 60000
habitants. La ville possède un port avec deux bassins. Les
céréales, le bois et le charbon constituent les principaux produits d’importation tandis que les exportations concernent
les produits agricoles et le poisson. La pêche au saumon,
l’industrie agroalimentaire, la minoterie, la construction
informatique et la dentelle au fuseau sont les principaux
secteurs d’activité de Limerick. Limerick abrite un institut
La centrale électrique de Money Point est située à Money
Point, sur la rive nord de l’estuaire du Shannon, dans le
Comté de Clare. Cette centrale est située dans un milieu
très rural et peu peuplé, Limerick, la ville la plus proche,
étant à environ 50 km. Dans cette région essentiellement
de pâturages, le bétail est élevé pour la viande et les produits laitiers.
Le site de la centrale occupe 170 ha, dont 24 ha ont été gagnés sur l’estran. Ce site a été choisi car il offrait des conditions favorables à la construction d’un poste d’accostage en
eau profonde pour l’approvisionnement en charbon.
La centrale électrique de Money Point a été construite entre
1979 et 1987 et la première turbine est entrée en service
en 1985. Avec trois turbines, assurant chacune une puissance fournie de 305MWatt, cette centrale dispose d’une
puissance nominale maximale de 915MWatt. La décision
de construire une centrale au charbon de cette importance
(26 % de la capacité nationale de 1985) était motivée par les
chocs pétroliers des années 1970 et la volonté d’être moins
dépendants des unités de production au fuel. Cette dépendance est passée de 26 % en 1985 à 8 % dès 1988.
Les trois chaudières à tubes d’eau de Money Point consomment près de 2 millions de tonnes de charbon par an et utilisent la technologie des brûleurs à charbon pulvérisé.
Saint-Laurent
Shannon
Humber
Tamise
Elbe
Rhin-Meuse
-
En revanche, l’estuaire présente l’inconvénient d’être relativement éloigné des principaux marchés et des sources de
matières premières, ce qui impose des coûts de transport
importants pour tout projet international. Par ailleurs,
l’industrie maritime est par nature une activité hautement
capitalistique et des projets de ce type sont relativement rares. C’est ainsi que depuis les projets Aughinish et Money
Point qui se sont développés dans les années 1970 et 1980
aucun autre projet majeur n’a vu le jour sur l’estuaire.
C’est pourquoi les atouts industriels maritimes de l’estuaire
s’inscrivent dans une stratégie à long terme.
Le tourisme
Le secteur du tourisme occupe une place centrale dans l’estuaire du Shannon et doit être pris en compte dans la définition d’une stratégie de gestion de la zone côtière. L’estuaire dispose de plusieurs «zones» touristiques offrant des
prestations distinctes.
La péninsule de West Clare possède de véritables atouts
touristiques :
• Loop Head : Beauté de la zone côtière.
• Carrigaholt : Village de pêcheurs dans un cadre pittoresque.
• Kilrush : Centre touristique offrant des services dont un
port de plaisance de 110 postes de mouillage.
• Ile de Scattery : patrimoine archéologique.
Page 65
Escaut
La centrale au charbon de Money Point
L’estuaire du Shannon dispose de plusieurs atouts majeurs
sur le plan international, en particulier, la présence d’eau
profonde en bordure de terrains industriels potentiels et
une faible densité de population. Contrairement aux ports
maritimes existants, l’estuaire possède de larges espaces
pour accueillir des projets de développements industriels
maritimes.
-
L’usine Aughinish alumina consomme une grande quantité
d’énergie, c’est pourquoi l’entreprise a entrepris la construction sur le site d’une centrale à production combinée à gaz.
Les systèmes de production combinée permettent de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur utile à partir de
la même centrale. Les installations de cogénération sont généralement situées le plus près possible du site d’accueil où
la chaleur est utilisée, leur taille étant, dans l’idéal, proportionnelle à la demande de chaleur. Les surplus ou les insuffisances en électricité générée sont compensés par l’achat ou
la vente des kilowatts-heure au réseau national.
L’importance de l’étendue des zones recensées souligne la
nécessité d’une gestion coordonnée du système de biodiversité qui soit intégrée aux différentes utilisations.
Seine
Aughinish Alumina emploie en permanence un effectif de
production de 500 personnes, auquel il faut ajouter près de
200 intérimaires. Selon les informations disponibles sur le
site Internet d’Aughinish Alumina, la contribution directe
de l’entreprise à l’économie locale dépasse les 90 millions
d’euros/an.
Sur l’estuaire du Shannon, un certain nombre de zones entre déjà dans le cadre de ce dispositif.
• Zones spéciales de conservation : la totalité de l’estuaire
du Shannon.
• NHAs/SPAs : l’estuaire de Fergus, l’estuaire du Shannon
à l’Est de Askeaton/Kildysert ; la baie de Clonderlaw ; la
baie de Poulnasherry ; la baie de Ballylongford ; Tarbert et
d’autres sites.
-
La société Aughinish s’est implantée entre 1978 et 1983.
Cette installation a représenté un investissement de 1 milliard d’euros, soit l’investissement privé le plus important
jamais réalisé à ce jour par une seule entreprise dans l’économie irlandaise.
Loire
L’implantation d’Aughinish Alumina
En 1992, le Conseil des Communautés européennes a adopté la Directive Habitats relative à la conservation des habitats naturels et semi-naturels ainsi que de la faune et de
la flore sauvages. Cette Directive a pour objet de mettre en
place le dispositif «Natura 2000», réseau de zones protégées
dans l’ensemble de la Communauté Européenne. Il incombe
à chaque État membre de définir des Zones Spéciales de
Conservation (SACs) dans le but de protéger les habitats et
les espèces, qui, associées aux zones de protection spéciale
(SPAs) définies au terme de la Directive Oiseaux de 1979,
constituent le réseau Natura 2000.
-
Le rapport indique que les bâtiments du terminal ont récemment fait l’objet de travaux de rénovations importants
et que l’accès à l’aéroport a été amélioré. Cependant, le véritable potentiel de ces infrastructures n’est pas exploité en
raison de la faiblesse du réseau routier et de l’absence de
connexion ferroviaire.
Les Zones de conservation spéciales (SACs)
et les Zones de protection spéciales (SPAs)
Gironde
En 1997, l’aéroport de Shannon accueillait 1,8 million de
passagers contre 10,2 pour l’aéroport de Dublin. La demande enregistre une croissance continue de 9 %, bien supérieure à la moyenne européenne qui est de 5,9 %.
-
L’aéroport de Shannon
Aucun système de réduction des émissions de SO2 n’a été
installé. Entre 1995 et 1996, des brûleurs à faible émission
de Nox ont été installés pour réduire les émissions de Nox
de la centrale. Des précipitateurs électrostatiques permettent de réduire les émissions de particules.
Mondego
de formation des professeurs et l’‘Institute for Higher Education’ (Institut national de l’enseignement supérieur), rattaché à la ‘National Univ. of Ireland’.
Saint-Laurent
Shannon
Humber
Tamise
Elbe
Rhin-Meuse
Escaut
-
Un rapport publié récemment intitulé ‘Special Interest Marine Tourism in the West Clare Peninsula’, (Tourisme maritime à thème dans la Péninsule de West Clare) a souligné
les atouts de cette région (‘Clare County Council’, ‘Marine
Institute’, ‘Shannon Development’, 1999). Les principales
recommandations concernaient le développement d’activités (plongée sous-marine, découverte de la nature, voile et
pêche en mer), l’amélioration de la coordination au niveau
local, le développement des infrastructures et d’une stratégie marketing axée sur «l’écotourisme», fondée sur les spécificités environnementales de la région. A la suite de cette
étude, un groupe de travail sur l’écotourisme a été créé.
En tant que tel, l’estuaire du Shannon n’offre pas d’attractions touristiques de niveau international. A elle seule la
beauté des paysages ne fait pas de l’estuaire une destination
touristique de premier ordre. La majeure partie de l’activité
touristique dans la région de l’estuaire n’est pas tournée
vers le fleuve et n’en dépend pas.
L’Aquaculture
Une étude récente “Aquaculture Potential of the Shannon
Estuary” menée par ‘Galway Aqua Consulting’ et l’‘Aquaculture Development Centre NUI Cork’ (en avril 1998), à la
demande du ‘Shannon Development’ et du ‘Bord Iascaigh
Mhara’ (Conseil des pêcheries en mer) présentait des conclusions et des recommandations pour l’avenir de ce secteur.
Cette étude montrait que l’activité d’aquaculture émergente
présente dans l’estuaire du Shannon pouvait être développée. Ces possibilités d’expansion concernent les espèces
existantes d’huîtres et de moules. Selon cette étude, il existe
également un potentiel de développement pour de nouvelles espèces telles que le turbot, les anguilles, les vers pour
la pêche et les ormeaux. Bon nombre de ces espèces pourraient être élevées dans des dispositifs situés à terre, en utilisant la technologie de recirculation de l’eau.
L’énergie éolienne
L’énergie éolienne connaît un développement rapide en Irlande depuis l’an 2000 en raison de l’augmentation des besoins énergétiques, de la signature du Protocole de Kyoto et
de l’adoption par l’Etat irlandais d’une politique qui exclut
le nucléaire conformément aux souhaits de la population
irlandaise du Nord et du Sud.
Les plans de développement des trois comtés engagés dans
le processus de Gestion intégrée des zones côtières (‘Integrated Coastal Zone Management’ (ICZM)), (les comtés de
Limerick, de Clare et de Kerry) comportent tous un volet
consacré à l’énergie renouvelable.
Mondego
-
Gironde
-
Loire
-
Seine
• Observation des dauphins : Activité de niveau international (+ de 20000 visiteurs par an).
• Ferry de Killimer : importante connexion nord/sud, véritable attraction touristique.
L’impact sur les zones
de patrimoine naturel
La région du Shannon inférieur compte parmi les plus importants sites d’hivernage d’Europe pour les oiseaux sauvages, ce qui lui vaut d’être classée comme Zone Spéciale
de Conservation, certains sites étant même classés Zone de
Protection Spéciale. Les ZPS revêtent une importance particulière pour les populations d’oiseaux. Les recommandations actuelles qui datent du milieu des années 1990 et qui
Page 66
sont également reprises dans les exigences du Conseil de
Comté de Cork en matière de planification de l’espace concernant le développement de l’énergie éolienne dans la région de Cork, stipulent que ces équipements soient installés
à 200 m de la limite de ces sites protégés. Même en l’absence
de classement en zone protégée, l’expérience montre qu’il
convient de respecter une zone tampon d’environ 400 m en
bordure d’une rivière importante.
Le ‘River Basin District’
(RBD) Zone de bassin versant
La zone de bassin versant correspond à la zone terrestre et
maritime constituée d’un ou de plusieurs bassins versants
ainsi que des eaux souterraines et côtières. Les eaux côtières s’étendent à un mille marin au-delà de la ligne des eaux
territoriales.
La République d’Irlande comprend cinq zones de bassin
versant (RBD) constituées de 40 zones hydrométriques. La
gestion de la région du bassin versant de l’estuaire du Shannon ou ‘Shannon River Basin District’ est assurée par les
autorités locales des Comtés de Cavan, Clare, Cork, Galway,
Kerry, Leitrim, Limerick Corporation et le Conseil de Comté
de Longford, Meath, Offaly, Roscommon, Tipperary NR, Tipperary SR et Westmeath.
Recherches scientifiques sur l’environnement de l’estuaire du Shannon
Le nombre de publications scientifiques se rapportant à la
faune dans l’estuaire du Shannon est important. Il est possible de se procurer la liste de ces références par courrier
électronique à l’adresse suivante : [email protected]
fr. Bien que quelques références puissent ne pas figurer,
notamment concernant les oiseaux, on constatera que les
travaux scientifiques sur l’environnement de l’estuaire du
Shannon reflètent en grande partie les priorités des chercheurs, des équipes de recherche et des institutions. Exception à cette règle, les rapports annuels publiés par la ‘Shannon Free Airport Development Authority’ et les travaux
réalisés dans le cadre d’une étude de référence menée entre
1978 et 1982 par Aughinish Alumina, Ltd. Le Département
d’Océanographie a également coordonné des travaux sur les
paramètres physico-chimiques de l’estuaire, mesurés lors
des études océanographiques menées à la fin des années
1970, ainsi qu’une thèse de doctorat et un article sur les cténophores planctoniques de S.Y. Yip en 1980, un mémoire
de maîtrise sur le zooplancton dans l’estuaire présenté par
Hensey en 1980 et une thèse de doctorat sur la spéciation
des métaux en traces présenté par Walsh en 1997. Près de
dix ans après les travaux réalisés par le département d’océanographie, le département de microbiologie de l’University College de Galway a publié une étude océanographique
relative à l’estuaire du Shannon, comportant des données
sur la biomasse de microplancton et sur l’atténuation de la
lumière et du mélange. D’autres articles et des thèses ont
été publiés sur la présence de métaux lourds dans l’eau, les
sédiments et les organismes par O’Leary et Breen. De nombreuses études ont également été réalisées sur le dauphin
à gros nez (environ 20 publications publiées par Berrow et
ses collègues) conjointement au développement de l’observation des dauphins devenue activité touristique.
Dr. Ian R. Jenkinson
Agency for Consultation and
Research in Oceanography
Lavergne, 19320 La Roche Canillac France
[email protected]
Voir le site web suivant : www.npws.ie/en/PublicationsLiterature/Allpublications/file,840 (zip)
www.npws.ie/PublicationsLiterature/IrishWildlifeManuals/