Hydrotraitements

Commentaires

Transcription

Hydrotraitements
Hydrotraitements
Formation pratique sur simulateur dynamique IndissPlus de RSI
4 Jours
A savoir
RAF/HDT
NIVEAU
Perfectionnement
PUBLIC
Opérateurs extérieurs expérimentés, opérateurs-tableau, consolistes, chefs de quart, contremaîtres des unités
d'hydrotraitement des raffineries.
Personnel des raffineries, des centres de recherche, des sièges de compagnies pétrolières concerné à des titres
divers par le fonctionnement de ce type d'unité.
Une session en anglais destinée aux ingénieurs est disponible sur notre catalogue "Refining Training
Courses".
FINALITÉ
Apporter un perfectionnement technique relatif au fonctionnement, à l'exploitation et à l'optimisation des unités
d'hydrotraitements.
OBJECTIFS
Connaître les caractéristiques des transformations chimiques et les domaines d'application de ces procédés.
Acquérir une meilleure connaissance du mode d'action des catalyseurs, les exigences opératoires liées à leur mise
en œuvre.
Intégrer l'influence des variables opératoires et être en mesure d'apprécier les performances des unités de
désulfuration des gazoles, kérosène et essence.
Connaître la logique de protection de l'unité face à un incident.
Détailler les opérations particulières intervenant dans les phases de démarrage et de régénération ou de
manutention des catalyseurs.
LES + PÉDAGOGIQUES
La pédagogie est active et participative, elle intègre des applications et des études de cas traitées en groupes,
basées sur des situations rencontrées en marche normale ou dégradée de l'unité étudiée.
L’utilisation d’un simulateur dynamique pour visualiser l’effet des changements de conditions opératoires contribue
à l’efficacité de la formation.
L'intervention possible d'un exploitant de ce type d'unités, le dernier jour, complète la formation par un retour
d'expériences sur des situations vécues.
Programme
ORIGINE ET QUALITE DES COUPES A TRAITER
0.25 j
Inconvénients liés aux impuretés (soufre, oxygène, azote et métaux) et aux hydrocarbures insaturés.
Spécification des produits commerciaux et exigence de qualité des charges de certains procédés.
Teneur en impuretés et en insaturés des coupes issues du fractionnement du pétrole brut et des procédés
de craquage.
Nature et origine des composés les plus réfractaires.
Nous contacter : [email protected]
www.ifptraining.com
TRANSFORMATIONS CHIMIQUES
0.5 j
Élimination des impuretés : transformation des composés soufrés, azotés, oxygénés et des métaux.
Hydrogénation des insaturés dioléfiniques, oléfiniques, ou aromatiques.
Réactions secondaires : hydrocraquage, formation de gommes, cokage, réversion.
Caractéristiques de ces réactions : consommation d'hydrogène, effet thermique, vitesse.
Effet des paramètres d'opération (température, pression partielle d'hydrogène, temps de séjour) sur
l'avancement des réactions et sur les performances du procédé.
CATALYSEURS
0.5 j
Rôle des catalyseurs et mode d'action.
Sélectivité des différentes phases actives en fonction des charges à traiter, rôle du support.
Propriétés catalytiques, physiques et mécaniques.
Agencement des différents lits d'un catalyseur d'HDS (catalyseurs et inertes) et chargement dense.
Présulfurisation des catalyseurs : rôle, différentes méthodes.
Sensibilité aux poisons. Vieillissement. Régénération : procédure et rôle de chaque étape.
ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE UNITE : HYDRODESULFURATION
PROFONDE DE GAZOLE
1.25 j
Schéma de l'unité
Circuits : réaction, séparation des effluents, recyclage, fractionnement.
Rôle des principales régulations et analyseurs.
Analyse des conditions de fonctionnement
Conditions opératoires : températures, pressions, débits, composition des flux.
Bilan matière. Bilan soufre. Consommation d'hydrogène.
Définition et signification des variables d'opération : température moyenne et profil, taux de quench, taux de
recyclage, pression partielle d'hydrogène, débit de charge et vitesse spatiale, taux de charge craquée.
Équipements : réacteurs, métallurgie, corrosion, analyseurs.
APPLICATIONS INDUSTRIELLES DES HYDROTRAITEMENTS
0.25 j
Pour chacun des procédés présentés, les différents schémas possibles, les conditions opératoires et les
performances des unités sont comparées.
Traitement des coupes légères de distillation. Traitement des essences de pyrolyse (vapocraquage).
+
Traitement des essences de craquage catalytique, Prime G, Prime G . Hydroisomération des coupes C4 de
craquage catalytique.
Traitement des distillats moyens (kérosène et gazoles).
Désulfuration des distillats sous vide. Désulfuration et démétallisation des résidus.
Procédés de production et de purification d'hydrogène.
CONDUITE DES UNITES
0.75 j
Influence des variables d'opération : débit de charge, température, pression, débit de quench, taux de
recyclage, pureté de l'hydrogène.
Paramètres sensibles en désulfuration profonde. Notion de temps de réponse du procédé à des
changements de paramètres opératoires.
Effets de la nature de la charge : volatilité, composition, teneur en soufre, en azote, en insaturés et coupes
craquées.
Optimisation de l'opération et adaptation des conditions opératoires au bilan hydrogène de la raffinerie.
Aspects sécurité, hygiène et protection de l'environnement en exploitation.
Plusieurs de ces variables d’opération sont illustrées par des manipulations avec une unité virtuelle sur
simulateur dynamique.
MARCHES DEGRADEES - INCIDENTS
Incidents de fonctionnement : charge trop réactive (riche en composés craqués et aromatiques), mauvais
contrôle de l'exothermicité de la réaction, montée en soufre en sortie, couleur de produit off-spec, …
Marches dégradées : arrêt du compresseur d'appoint ou de recycle, de la pompe de charge, défaut d'air
instrument, de vapeur ou du système de refroidissement, corrosion à l'hydrosulfure d'ammonium (NH4SH),
augmentation de la #P dans les réacteurs, causes principales de corrosion.
0.5 j
Information / Inscription
Calendrier des sessions 2015
FR
DATES
01 - 04 Déc
LIEU
Martigues
PRIX HT
1 900 €
PAR EMAIL
[email protected]

Documents pareils