Le visage changeant des commerces de détail du centre-ville

Commentaires

Transcription

Le visage changeant des commerces de détail du centre-ville
LE VISAGE CHANGEANT
DES COMMERCES DE DÉTAIL
DU CENTRE-VILLE
LE CŒUR DU SECTEUR DU COMMERCE DE DÉTAIL
2
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
CINQ CENTRES COMMERCIAUX SOUS-TERRAIN
 Cinq centres commerciaux ont également leur façade directement sur la rue
Sainte-Catherine Ouest
3
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
L’INCIDENCE DU VIRAGE DÉMOGRAPHIQUE
Ce secteur a enregistré un accroissement de la population de :
18,7 %
entre 2010 et 2015
15,2 %
entre 2015 et 2020
Cette croissance se traduit par 13 000
résidents supplémentaires au centre-ville
4
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
FAITS IMPORTANTS À NOTER :
 La majorité de ces résidents appartiennent à la cohorte d’âge
des 25 à 34 ans,
 Le revenu familial moyen est de 76 000 $,
 On compte seulement 1,6 personne par ménage, et
 Plus de 57 % de la population du centre-ville possède
un diplôme universitaire
5
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
DÉVELOPPEMENT DE DÉTAIL
Projets immobiliers à usages mixtes
 Projet CarbonLéo (Holts/Ogilvy sur de la Montagne)
Source: Montreal Gazette
6
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
DÉVELOPPEMENT DE DÉTAIL
Projets immobiliers à usages mixtes
 Projet Royalmount (CarbonLéo à ville de Mont-Royal)
Source: Carbonleo
7
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
DÉVELOPPEMENT DE DÉTAIL
Projets immobiliers à usages mixtes
 Quais de Lorimier - Projet SICAM (à la basse du pont Jacques- Cartier)
Source: SICAM
8
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
LA LOI DE DARWIN
 Les fermetures dénotent au contraire la réactivité du marché aux besoins en
constante mutation des consommateurs,
 Quelques-uns des nouveaux arrivants sont :
 La majorité de ces détaillants de mode se consacrent à un groupe
démographique plus jeune.
 Même avec les changements mentionnés ci-haut, le taux d’inoccupation
entre la rue Guy et le boulevard Robert-Bourassa est passé de 6 % au
printemps de 2014 à 4,4 % au printemps de 2015.
9
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
À PLUS LONG TERME
 À plus long terme, nous pouvons nous attendre à voir s’installer au centreville des détaillants comme :
10
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
LE FUTUR DU COMMERCE DE DÉTAIL
 La tendance sera aux magasins avec
des surfaces plus petites étant donné
que la marchandise deviendra
minimale et moins nécessaire
 Des magasins qui permettront une
interaction à distance entre les
produits et les associés de vente
 La technologie émergente telle que
des cabines d’essayage virtuelle
 Des appareils permettant une prise de
mesures exacte de notre silhouette
11
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
LE FUTUR DU COMMERCE DE DÉTAIL
 Service au volant désigné à la collecte de
marchandise assurant une économie de
temps
 La technologie permettra aux
consommateurs de contrôler leur
expérience de magasinage
 Les magasins de marque vont commencer
à se concentrer davantage sur la promotion
de la marque que sur la vente de
marchandises - exprimant les valeurs de la
marque, témoignages clients, implication
sociale et communautaire, etc.
12
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE
EN CONCLUSION
L’EXPÉRIENCE
EN BOUTIQUE
SERA PLUS
IMPORTANTE
QUE LES
PRODUITS QUI Y
SONT VENDUS!
13
LE VISAGE CHANGEANT DES COMMERCES DE DÉTAIL DU CENTRE-VILLE

Documents pareils