Antilles - Ville de Houilles

Commentaires

Transcription

Antilles - Ville de Houilles
Pour clôturer l’année scolaire sur une note ensoleillée, les cuisiniers de la Ville de Houilles
proposent aux enfants une petite escapade aux Antilles.
Au menu de ce jeudi 25 juin, les petits Ovillois pourront déguster une salade exotique en
entrée, un colombo de poulet et son riz créole, un yaourt aux fruits suivi d’un gâteau à la
noix de coco.
Un repas qui s’annonce riche en saveurs !
Le chef vous dévoile sa recette du colombo de poulet.
COLOMBO DE POULET
Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 6 cuisses de poulet
- 2 citrons verts
- 4 cuillères de poudre à colombo
- 3 pommes de terre
- 2 carottes
- 2 gros oignons
- 3 gousses d’ail
- 1 botte de cive
- 3 feuilles de laurier
- 3 clous de girofle
- persil frais
- sel et poivre
Préparation
Faire mariner le poulet dans un récipient avec un oignon coupé en dés, une cuillère de
colombo, les clous de girofle, la botte de cive, du sel, du poivre et le jus d’un citron. Laisser
mariner pendant une nuit au réfrigérateur.
Faire dorer le poulet dans une sauteuse. Puis le mettre de côté.
Dans la même sauteuse, faire revenir les oignons. Ajouter les pommes de terre coupées en
quatre, les carottes coupées en morceaux ainsi que les gousses d'ail écrasées.
Rajouter le poulet, le colombo et le persil haché.
Couvrir à l’aide de la marinade (ajouter de l’eau si besoin) et laisser mijoter 20 mIn en
recouvrant.
Servir de préférence avec du riz basmati.
Conseils du chef
Le colombo va permettre de lier la sauce, il peut être vendu en pâte dans les magasins
exotiques.
Il est important d’entailler les chairs du poulet afin de parfumer la volaille pendant la
marinade.
Un bon citron vert est un citron qui dégage une odeur intense lorsque l’on gratte son écorce.
Le « plus nutrition »
La poudre à colombo n’est pas une épice mais un mélange d’épices. C’est l’équivalent
antillais du curry indien.
Le colombo est un emblème de la cuisine créole. Il se décline et s’adapte à tous les goûts !
Son nom désigne également les plats qu’il parfume : colombo antillais, colombo de porc, de
poulet ou de poisson sont les plus connus.
La composition de la poudre peut varier : curcuma, cumin, coriandre, clous de girofle, poivre
noir, fenugrec, moutarde, gingembre. Certaines familles (surtout d’origine indienne) y
ajoutent de la cardamome et du tamarin. D’autres, additionnent du laurier séché, du
gingembre, du fenouil, du safran, de l’anis,…
Les épices sont aujourd’hui reconnues pour leurs vertus nutritionnelles. Elles sont une
source naturelle d’antioxydants tout à fait remarquable. Consommés régulièrement en
complément d’une alimentation variée et équilibrée, elles permettent de compléter nos
apports en antioxydants pour le bon fonctionnement de notre corps. Attention toutefois à
ne pas en abuser pour favoriser leur tolérance digestive !
La cuisine des Antilles est simple, mais toujours parfumée et riche en saveurs. Elle tient sa
variété des différents ingrédients consommés par les peuples qui y ont fait escale : les épices
des Indiens, les « légumes racines » (patate douce, igname, manioc) et la banane plantain
des Africains, ou bien les ingrédients de base de la cuisine française et européenne comme la
farine, le riz, la poitrine et le lard fumés, les légumes secs ou la morue séchée.
Principalement composés de produits de la mer, les plats antillais sont préparés en
marinades souvent élaborées à base de piments antillais pour en améliorer le goût.
Quelques plats typiques antillais :
 Les Dombrés et Ouassous (boulettes de farine accompagnées d’écrevisses locales,
appelées « z’habitants » en Martinique).
 Le calalou (soupe constituée de mélange d’herbes : pourpier, épinards, feuilles de
chou caraïbe,…).








Le matété ou matoutou (recette à base de crabes macérés dans du citron)
Les ragoûts de Chatroux (petite pieuvre) ou de Lambis (crustacé local)
Le bébélé (plat à base de tripes et de bananes vertes)
Le crabe farci
Le colombo (plat de viande et légumes mijotés au curry)
Les acras de morue
Le féroce d'avocat (recette à base d’avocat, morue et farine de manioc)
Le pâté en pot martiniquais (potage aux légumes et aux abats)
La cuisine antillaise est une cuisine très variée, saine et savoureuse. Elle est riche en fruits et
en légumes exotiques, en tubercules (igname, manioc, patate douce,…) mais aussi en
poisson frais et en fruits de mer.
Elle est très généreuse et peut être copieuse. Attention à bien gérer les quantités selon votre
appétit !