The French Country Music Magazine - Country Web Bulletin

Commentaires

Transcription

The French Country Music Magazine - Country Web Bulletin
Le bulletin s’imprime sous un format A5 sur une feuille A4 tout simplement nous imprimerons 2 pages sur une
feuille voici comment procéder
1) ouvrir fichier
H 2)
W imprimer
3) cliquez propriétés
4) couleur qualité : automatique
5) ok
6) pages par feuille : 2 pages par feuille
7) mettre àl’échelle du papier : A4 210 x 297
8) ok
9) à la 5ème feuille retournez ces dernières sur l’imprimante afin d’avoir un recto verso.
TV SAT :
ASTRA 19° EST : en mode analogique et numérique
Country road sur la chaîne allemande 3SAT
Samedi 03 Décembre 2005 13h15 à 14h45
Sont annoncés sur scène dans le cadre de la cérémonie Dierks Bentley, Big &
Rich, Bon Jovi avec Jennifer Nettles de la formation Sugarland, Brooks & Dunn,
Garth Brooks, Kenny Chesney, Sara Evans, Faith Hill, Alan Jackson, Alison
Krauss and Union Station Featuring Jerry Douglas, Miranda Lambert, Martina
McBride, Brad Paisley, Rascal Flatts, Julie Roberts, George Strait, Sugarland,
Keith Urban, Gretchen Wilson, Lee Ann Womack, mais ausssi Willie Nelson et
Paul Simon.
Pour pouvoir recevoir la chaîne autrichienne 3Sat qui diffuse chaque mois les émissions de
country et de temps à autre des concerts ou cérémonies consacrés à la country music c'est assez
simple. Il faut savoir que la réception se fait via une antenne satellite. Le coût de l'installation est
d'environ 35€. Si vous avez une possibilité d'installation sur une terrasse un balcon une pelouse
tout ira bien. Vous devez avoir une orientation possible vers le Sud Est . Il ne faut pas installer
l'antenne trop en hauteur car il peut y avoir des modifications à faire en raison des déréglages
pour cause de grands vents. Il est indispensable de posséder une boussole afin de pouvoir
orienter l'antenne depuis face au Sud de 19 degrés vers l'Est. L'inclinaison est donnée par le
fabricant. Ensuite il suffit de chercher 3Sat sur votre écran TV à l'aide de la télécommande du
démodulateur (après branchements). A savoir qu'il existe deux types de démodulateurs ( les
antennes sont les mêmes) Analogiques ( 35€) et Numériques ( (70€ voir moins). Avec le
numérique vous avez la possibilité de recevoir des chaines en langue française en allemand
anglais espagnol roumain italien etc..... ET TOUT CA GRATUITEMENT. En fin d'année cette
chaine 3Sat diffuse également des concerts de country lors du 1re de l'an. Pour info l'année
dernière Shania Twain, Willie Nelson, Lynyrd Skynyrd, J Cash et bien d'autres choses. Vous
avez encore le temps de vous préparer!!!
The French Country Music Magazine
COUNTRY WEB BULLETIN
L
U
C
K
Y
A
R
M
s
W
E
B
Le mot
Pour la première fois vous pouvez retrouver les Texas Music
Charts dans votre CWB. Vous remarquerez que nombre des
artistes présents dans ces charts ne nous sont pas inconnus car
ils ont fait ou feront la scène de Craponne/Arzon. La rubrique
'Dans le texte', qui est destinée aux traductions de chansons, nous
réserve une surprise de taille. A vous de découvrir Olivier Jouin
de la formation Armadillo son style et les paroles me rapellent un
peu (beaucoup!) les chanteurs de country (voir folks) engagés
dans toutes sortes de luttes: Woody Guthrie, Steve Earle, le Boss,
J Mellencamp, E Harrys, W Nelson,etc.....Dans quelques jours
nous seront réunis en famille et entre amis alors joyeuses fêtes à
tous mais ayons aussi une pensée pour ceux qui n'auront pas
cette chance.
By
Cactus
And
friends
R
E
V
I
E
W
Sommaire :
Portrait Faith Hill par Marie France Simon
Biographie: Loretta Lynn par Eric'Cactus' Coste
Découverte: Roy Heinrich par Jean Charles Smaine
Roots: Lefty Frizzel par Eric "Cactus" Coste
Country en France: Annabel par Annabel
Dans le texte Prairie Boy Blues par Olivier Jouin
News, Brèves, TV Sat, radios etc…par, Jean ‘’Charles’’ Smaine, Cactus, Rockin’Boy
Cd reviews: Dolly Parton, Gretchen Wilson, Chris Guenther, Holly Williams, G.Bush,
Nashville Cats, par Doc, Cactus, Jacques ‘’Rockin’Boy’’ Dufour
Made in France : La chronique de l’actualité country française par Jacques Rockin’Boy
Dufour
Agenda par jacques Rockin' Boy Dufour
On y était : Zip code 2025 à Saint-Pierre et Miquelon
Contact CWB
[email protected]
Site WEB
http://countrybulletin.free.fr/
The French Country Music Magazine
Copyright 2005
FAITH HILL
Par Marie France Simon
« It’s a long way from Star, Mississippi to the stage I’m singing on tonight »…
“C’est un long chemin, depuis Star, dans le Mississippi jusqu’à cette scène où je chante
ce soir”
Ainsi débute le tout dernier succès de Faith Hill, « Mississippi Girl »*, dans lequel elle
rappelle ses origines et déclare que, décidément, non, elle n’a pas changé, malgré le
succès.
Ce qui est vrai, c’est qu’elle a bien été élevée à Star, toute petite bourgade du
Mississippi. Née à Jackson, Mississippi, le 21 septembre 1967, elle sera adoptée à l’âge
d’une semaine. Elle s’appelle alors Audrey Faith Perry, et vit une enfance paisible avec
ses deux frères, Wesley et Steve.
Dès son plus jeune âge, elle chante à l’église et développe un goût certain pour la musique country. Elle
chantera dès qu’on lui en donne l’occasion : réunions de famille, lycée, églises, rodéos, foires… Elle fait un
bref séjour à l’université, avant de laisser tomber les études et de se rendre, à 19 ans, à Nashville, ville
mythique pour qui veut devenir chanteur country.
La gloire n’est pas immédiatement au rendez-vous. Faith Hill occupera plusieurs petits emplois (vente de Tshirts à la Fan fair, emplois de bureau…). Elle sera embauchée en qualité de secrétaire-standardiste aux
Editions Musicales Gary Morris. Ce dernier, l’entendant fredonner une chanson qui passait à la radio, lui
demandera d’enregistrer une démo. Son premier engagement professionnel sera choriste pour Gary Burr,
qui deviendra plus tard son co-producteur. C’est lors d’une apparition avec Gary Burr au Bluebird Cafe
qu’un dirigeant de chez Warner Bros –Martha Sharp- la remarquera et lui proposera son premier contrat. A
cette époque, elle est mariée à un cadre de l’édition musicale, nommé Dan Hill, dont elle divorcera en
1991. Elle ne conservera que son nom…
Son premier album « Take me as I am » sort en 1993 et connaît un succès certain, notamment grâce aux
titres « Wild One » et « Piece of My Hart », reprise d’un titre de Janis Joplin. « Wild One » restera n°1
pendant 4 semaines consécutives, ce qui n’était pas arrivé à une vedette féminine de la country depuis
Connie Smith, en 1964 (« One a Day »).
Son deuxième album est différé, Faith Hill devant subir une intervention sur les cordes vocales. « It Matters
to Me » sortira en 1995, et permettra à cette interprète de talent d’obtenir son 4e titre classé n°1 des ventes
en peu de temps. L’album sera vendu à 4 millions d’exemplaires.
Faith Hill part en tournée, avec les superstars que sont Reba McEntire, Brooks & Dunn, Alan Jackson ou
George Strait. En 1996, elle signera pour plus de 140 dates dans le « Spontaneous Combustion Tour »
(Tournée de la Combustion Spontanée) avec Tim McGraw. D’après les intéressés eux-mêmes, ils se sont
rencontrés sur la scène du Country Jam, fameux festival qui se tient chaque année à Eau Claire,
Wisconsin(1). L’histoire ne dit pas où se trouvait le bus dans lequel Tim fit sa demande, juste avant de
monter sur scène. Et ce n’était pas la première fois ! Mais Faith Hill a cette fois répondu « Oui », avec un
gros marqueur sur le miroir de la loge. Ils se sont mariés le 6 octobre 1996, à Rayville, Louisiane, état d’où
est originaire Tim McGraw.
Faith Hill enregistre un premier duo avec Tim McGraw « It’s Your Love », titre qui restera 6 semaines en
tête des hit-parades et lui vaudra sa première récompense aux CMA Awards, en 1997, pour la catégorie
« Evènement de l’année ».
Son album suivant, « Faith », sortira en 1998 et marquera un tournant dans le style de la chanteuse, plus
orienté vers un courant pop. Beaucoup de ses fans de la première heure seront désappointés. Cependant,
le titre phare, « This Kiss », sera classé n°1 au hit-parade country et n° 7 au hit-parade pop. La vidéo
tournée pour ce titre obtiendra une récompense CMA en 1998. Il permettra à Faith Hill d’emporter 5
récompenses de l’Académie de Country Musique (ACMA).
Avec deux autres extraits de l’album, « Let Me Let Go » et « Just to Hear You Say That You Love Me », un
autre duo avec Tim McGraw, « Faith » sera vendu à plus de 6 millions d’exemplaires.
The French Country Music Magazine
FAITH HILL (suite)
Durant cette période, Faith aura aussi donné naissance à deux filles, Gracie (née le 5 mai
1997) et Maggie (née le 12 août 1998).
Le succès de l’album « Faith » (quadruple platine) vaudra à Faith Hill d’être invitée en 1999
par la chaîne VH1, à partager la scène avec Tina Turner, Cher et Whitney Houston, dans
l’émission « Divas Live ». Elle deviendra le nouveau visage de la marque de cosmétique
« Cover Girl » et de nombreux magazines lui consacreront leur couverture : Country Weekly,
People, Galmour… Elle signe aussi avec Pepsi Cola et Alltel.
1999 verra la sortie de son album « Breathe », qui débutera directement 1er au classement Billboard des
200 meilleures ventes d’albums. Il s’en vendra plus de 8 millions d’exemplaires. La vidéo tournée à cette
occasion, dans laquelle Faith Hill roule sur un lit de satin blanc lui vaudra l’attention des producteurs
cinématographiques. « Breathe » présente une grande diversité d’influences, et les 13 titres semblent
presque autobiographiques. Faith Hill sélectionne les titres en fonction de leur signification, pour elle, pour
ses fans. Elle a voulu, dans cet album, faire percevoir la variété de ses goûts musicaux : country, mais
aussi pop, gospel et rhythm and blues. 3 Gammy Awards, 1 nomination en tant que meilleure artiste
féminine aux CMA Awards 2000 viendront récompenser cet album.
En 2000, Faith Hill et son mari partiront en tournée. « Soul 2 Soul » rapportera 49,6 millions de dollars, la
meilleure tournée de l’année et, en 2001, donnera naissance à Audrey (6 décembre).
Là ne s’arrête pas le travail de Faith Hill. Elle enregistrera « Where Are You Christmas ? », pour la bande
son du film “The Grinch” et, l’été suivant, “There You’ll Be”, pour le film “Pearl Harbour”.
« Cry » sortira en 2002 et sera vendu à –seulement- 2 millions d’exemplaires. Le titre principal de l’album
permettra à Faith Hill de remporter le Grammy de la meilleure chanteuse de l’année en 2003, titre écrit et
originalement interprété par Angie Aparo(2).
Elle obtiendra un second rôle dans « The Spepford Wives », aux côtés de Nicole Kidman. Le film sortira en
2004. Cette expérience est également évoquée dans sa chanson « Mississippi Girl », premier titre extrait
de son album « Fireflies », qui est sorti le 2 août 2005. Elle retourne à ses racines country avec cet album.
Les ventes -plus de 300 000 exemplaires la première semaine- vont propulser l’album à la première place
du Billboard des 200 meilleures ventes et du Billboard Country.
Le couple Faith Hill-Tim McGraw participe à de nombreuses œuvres de charité. Le 21 septembre dernier,
ils ont participé à un concert télévisé sur NBC, pour la collecte de fonds pour les sinistrés de l’ouragan
Katrina. De part leurs origines géographiques (Mississippi et Louisiane), ils se sentaient profondément
concernés. Un autre grand combat de Faith Hill est celui de l’illettrisme. Elle a créé, en 1996, le « Faith Hill
Family Literacy Project ». En association avec une chaîne de restaurants, elle demande à ses fans
d’apporter des livres à ses concerts. Ces ouvrages sont ensuite distribués aux enfants déshérités, de part
le monde, pour leur permettre de lire. Ce problème la préoccupe tout particulièrement car son père, pour
aider à nourrir les 13 enfants de sa famille, a été contraint de quitter l’école très tôt et n’a jamais appris à
lire. C’est pour que des situations de cette sorte ne se renouvelle pas qu’elle a créé cette œuvre. Elle fait
également des dons importants à la NCFL (Centre National pour l’Instruction des Familles).
Faith Hill participera aux prochains CMA Awards, qui pour la première fois, se tiendront à New York et
seront retransmis sur CBS. Sa nouvelle vidéo est visible sur différents sites « Like We Never Loved At
All », un duo avec… Tim McGraw, où ils jouent un couple divorcé des années 60.
Par Marie France Simon
The French Country Music Magazine
COUNTRY EN FRANCE
ANNABEL
ANNABEL est née d'une famille de musiciens amateurs de folk et de country
music. Depuis sa tendre enfance elle écoute des artistes tels que Joan Baez, Bob
Dylan Emmylou Harris, Doc Watson ou encore Paul Simon... Quelques années
plus tard elle rencontre les musiciens de « RAILROAD CROSSING » (un duo de
blues) et commence un travail d'arrangements et d'écriture avec Gérard Védèche,
guitariste et dobroiste et Alain Védèche, chanteur guitariste.
En 1998, Annabel reçoit de Terry Smith (auteur compositeur américain de talent
travaillant entre autre pour Johnny Cash, Alison Krauss et The Carter family)
une dizaine de titres spécialement écrits pour elle. Elle retient pour son premier
album la chanson « Maybe a mama is praying »
Elle s'entoure pour son le, CD « Keep your mind changing » de musiciens tels que Thierry Lecocq un
des meilleurs violoniste de la scène country et d'André Derennes au banjo pour son style réputé unique en
son genre. La direction artistique de l'album est confiée à Gérard Védèche dont les arrangements soignés
et novateurs soulignent avec maestria la personnalité d'Annabel.
ANNABEL, au fil de ses rencontres scéniques, se produit avec autant de bonheur avec des artistes
comme Graeme Allwright, Michael Jones (TV FR3) ou encore Yves Duteil et Jean Félix Lalanne. Puis
une rencontre exceptionnelle: en 1999, Charlie Mc Coy. Charly demande à Annabel d'assurer toutes les
premières parties de ses spectacles européens. Depuis la magie s'est installée et Charlie rappelle
Annabel chaque soir pour chanter en duo une chanson mythique: « Wayfaring stranger » et un gospel : «
Swing down chariot »
Depuis 1999, ANNABEL enchaîne les Festivals comme le Festival de Cerexhe (Belgique), Mîrande, Crans
Montana (Suisse), Tullins, Lingolsheim, les scènes d'automne de Cambrai, Cagnes sur Mer, Trevillers,
Sallaise sur Sanne et les salles de spectacle :Théâtre de Courbevoie, salle Jeanne d'Arc à St Etienne, salle
Louis Daquin (Ricamarie), Théâtre Princesse Grace de Monaco, le Palais des spectacle de St Etienne,
stade vélodrome de Roubaix etc... Après plusieurs tournées en compagnie de Charlie Mc Coy et plusieurs
dizaines de festivals, elle entre de plein pied sur la grande scène Country et progresse au niveau
international en se produisant seule ou accompagnée de ses 4 musiciens ;un quatuor acoustique et vocal
dont les arrangements, mariant énergie et sensibilité, sont entièrement au service des compositions
d'Annabel. Elle fait passer à son public une telle émotion à l'état pure qu'un journaliste Lyonnais à dit
d'elle: « sa voix vous aère l'esprit et son style acoustique vous plonge dans une atmosphère chaleureuse et
intimiste qui vous va droit au coeur. »
L'année dernière est sorti le dernier album d'ANNABEL: « By My side ». Elle s'est encore une fois bien
entourée ... on retrouve bien entendu Gérard Védèche et Thierry Lecocq mais aussi Liane Edwards
avec laquelle Annabel a travaillé les compositions ... . Enregistré à St Etienne cet album c'est écoulé à
plusieurs milliers d'exemplaires et à déjà remporté les « Bravo » de Trad Magazine, «
Les cris du coeur » du magazine le « Cri du Coyote » les « Power play » de Georges
Lang sur RTL. A vec ce second album, la jeune chanteuse confirme et poursuit ce
qu'elle nous avait déjà fait entendre Forte de son expérience acquise durant ces
dernières années,
ANNABEL a écrit « By my side » qui se veut traditionnellement différent. Le choix
instrumental est acoustique, les compositions sont écrites dans un esprit novateur tant
par les thèmes abordés que par les arrangements musicaux. Si les langues françaises
et anglaises s'y côtoient et les styles musicaux se mélangent,
Annabel reste avant tout une artiste à l'attitude folk.
The French Country Music Magazine
CD REVIEWS
DOLLY PARTON «Those Were The Days»
Par Doc
La belle Dolly semble rajeunir à chaque album, la preuve en est la photo de
couverture de celui-ci où on la voit habillée comme si elle revenait du festival de
Woodstock. Elle nous explique dans les notes du livret qu’elle a eu l’envie de
rassembler des chansons des années 60-70 qui l’avaient touchées et de les
reprendre à sa façon, dans un style bluegrass qu’elle affectionne particulièrement et qui est sa
marque de fabrique depuis plusieurs années. Pour l’occasion elle a invité un très grand nombre
d’artistes à venir en studio avec elle, en essayant de mélanger les anciens et les modernes et,
autant que faire se peut, d’associer à l’événement ceux qui avaient connu le succès avec les
chansons choisies. C’est ainsi que l’on a le plaisir de retrouver au long des plages de ce cd les
noms de Mary Hopkin, Kris Kristofferson, Cat Stevens( Yusuf Islam), Roger McGuinn ou
encore Judy Collins cotoyant ceux de vedettes actuelles comme Keith Urban, Norah Jones ou
Alison Krauss, pour en citer quelques-uns. L’album débute par le titre éponyme « Those Were
The Days » avec la participation de la créatrice Mary Hopkin, une chanson de folk music, comme
on disait à l’époque, qui est surement restée dans la mémoire de certain avec sa version française
« Le Temps des Fleurs ».Dolly retrouve également son vieux complice Porter Wagoner à la tète
d’une bande de vétérans réunis sous le nom d’Opry Gang, parmi lesquels George Jones, Mel
Mc Daniel, Brenda Lee, Jimmy C. Newman, et plein d’autre encore qui semblent bien s’amuser
dans les background vocals. Vient ensuite le succès planétaire de Bob Dylan « Blowing In The
Wind » dans lequel Dolly prend quelques libertés avec la mélodie originale mais de telle façon que
personne ne peut lui en vouloir, surtout pas le groupe Nickel Creek qui vient lui apporter son
soutien sur ce morceau. Le titre suivant est une très vieille chanson de Pete Seeger « Where
Have All The Flowers Gone » très antimilitariste, pour laquelle la superbe interprétation de Dolly
vient ajouter à la beauté des paroles, d’autant que l’on trouve également derrière le micro Norah
Jones et Lee Ann Womack. Parmi les autres chansons marquantes de cet album il faut citer une
très bonne version de « Me And Bobby Mc Gee », avec une belle intro d’harmonica et dans
laquelle Kris Kristofferson essaie autant que possible de se faire entendre, et puis un autre
hommage à Pete Seeger avec « Turn, Turn, Turn » Dolly étant ici épaulée par Roger McGuinn,
histoire de rappeler que les Byrds avaient fait un énorme succès dans les années 70 avec la
reprise de cette chanson. On ne peut pas s’empècher de penser Johnny Cash et June Carter en
entendant « If I Were a Carpenter », même si la version de Dolly avec Joe Nichols en duo est fort
bien réussie.
Parmi les autres titres, moins connus du grand public, il y en a deux qui sortent du lot : D’abord le
duo avec Keith Urban qui est peut-ètre le seul interprète à faire presque jeu égal avec Dolly sur le
superbe « Twelth Of Never », et puis on peut citer surtout pour l’émotion qu’elle dégage « The
Cruel War », une chanson magnifique où la voix cristalline de la « diva » est très agréablement
soutenue par Alison Krauss, Dan Tyminski et Mindy Smith.
Les autres plages, « Where Do The Children Play » de et avec Yusuf Islam, alias Cat Stevens,
« Crimson And Clover », avec Tommy James et « Both Sides Now » avec Judy Collins et
Rhonda Vincent ont moins d’intérêt sans étre pour autant à jeter. Et puis l’album se termine en
beauté avec « Imagine » de John Lennon à laquelle la voix de Dolly apporte un surplus
d’émotion. L’ensemble donne un disque de grande qualité porté, bien sur par le charisme et le
vocal exceptionnel de Dolly Parton, disque qui fera surement oublier le précédent « For God And
The Country » et réconciliera la chanteuse avec ses fans
The French Country Music Magazine
CD REVIEWS
Gretchen Wilson "All Jacked Up'
Par Cactus
Voilà un album qui était attendu. Et pour cause Gretchen Wilson exprime le
retour à la country music version musclée. Musclée dans la zic mais aussi
dans les textes. La 'Redneck Girl'' n'a pas fait dans la demi-mesure pour ce
second album sorti sur le label Epic. En effet le redneck style est présent tout
au long de ce cd, qui est aussi un reflet de la 'vraie vie'. Onze titres, plus un
bonus, dont sept ont été écrits ou co-écrits par Gretchen Wilson, mais aussi
Don Rich, Vicki McGehee, Matraca Berg, Jim Collins. Le douzième est une surprise et un vrai
régal. Le premier titre qui a aussi donné le titre de l'album est ''All Jacked Up''. Cette chanson est
accompagnée d'un clip vidéo qui ne laisse pas sans réaction. Hank Williams Jr et Charlie
Daniels, les complices de son premier album, l'ont fortement influencé et de ce fait cette chanson
est un country rock et une drinkin' song de surcroît. 'Redneck' dans l'âme Gretchen Wilson l'est
certainement et le second 'cut' de l'album se veut être le reflet de l'Amérique qui veut vivre à l'abri
du regard de la West Coast. Avec la chanson 'California Girl' elle dénonce cette course à celle qui
se doit être la plus fine, la plus sexy, la plus enviée etc…; rien de mieux que de manger un fried
chicken BBQ et de paraître naturelle, sans fard et sans prothèses siliconées, le tout sur un country
rock du même acabit que le premier titre. La maternité peut-être une période de réflexion et de
remise en question. Avec 'Full Time Job'' Gretchen nous lance un cri du cœur : << I'm a mother, a
lover, a chef, a doctor …. 7 days a week … I ain't askin' for a medal…>> ce qu'elle voudrait c'est
un peu de liberté de temps à autres pour souffler un peu. Une superbe ballade que ''He ain't cold
yet'', cette chanson me donne des frissons dans le dos car c'est l'histoire de cette fille qui va
danser et flirter alors que son mari vient de décéder et que le corps n'est pas froid (ain't cold yet),
dur!!! Retour au honky-tonk pur et dur avec ''One Bud Wiser'' : bière ou jukebox à vous de
découvrir! La chanson autobiographique de l'album ''Not bad for a bartender'' nous rappelle sa vie
d'avant, quand elle travaillait comme serveuse dans un bar et qu'elle montait sur scène pour
chanter alors qu'elle était adolescente. La plus 'redneck' des chansons de l'album est certainement
''Politically Uncorrect''. Dans cette chanson Gretchen Wilson affiche ses opinions et la couleur
<<I'm for the bible…I'm for the flag…I'm for the workin' man…I'm for the preacher… the farmer, the
soldier, ..>> C'est clair et rouge* (comme le cou?) On notera la présence de Merle Haggard qui
intervient à plusieurs reprises dans cette chanson, mais ils ne chantent pas en duo. La surprise, à
mon goût, vient du bonus. Gretchen Wilson nous gratifie d'une reprise d'une chanson de Billie
Holliday ''Good morning heartache''. Avec le jazz, et certainement le blue, Gretchen Wilson nous
fait découvrir certaines nouvelles facettes de son talent. On en redemande!!!!
En 2004 G Wilson avait remporté un ''Horizon Award' (meilleur espoir) de la CMA. De
nombreuses nominations pour 2005 ont été annoncées. Si son album est classé en tête des charts
country et pop/rock cela n'est pas pour rien. A noter qu'il existe deux versions de cet album 1) la
formule classique cd à 12 titres 2) la formule Dual disc avec sur une face les chansons et sur
l'autre face des vidéos en format DVD. Rock, honky-tonk, ballades All Jacked Up à ne louper
sous aucun prétexte www.country-france.com cd corner
* rouge: les rednecks ou cou-rouges sont les paysans des états du sud mais cela est aussi
devenu une culture à part entière dont certains artistes comme G Wilson Toby Keith se réclament.
Ils sont le plus souvent ultra conservateurs, républicains, anti-avortement, anti-homos... etc. Le
rouge et le bleu sont comme chez nous des couleurs attribuées aux formations politiques avec une
différence majeure la 'gauche' (démocrates) est bleue tandis que la droite (républicains) est rouge.
Mais tous sont patriotes, fortement épris de libertés individuelles et en recherche permanente du
consensus. Pour tout savoir sur les states lire:'Faut il avoir peur de l'Amérique' de Nicole
Bacharan (Seuil)
The French Country Music Magazine
CD REVIEWS
Chris GUENTHER Destination Unknow
Par Cactus
Voilà cinq ans que Chris Guenther n'avait rien sorti, jusqu'à sa rencontre avec
l'un des musiciens de Chris Ledoux qui a su le persuader de rentrer en studio
pour graver une nouvelle galette. Après un essai transformé en 2000 le voici de
retour sur nos platines avec une country music traditionnelle. Sa musique est
inspirée par Georges Strait et Chris Ledoux dont il garde les timbres de voix. Coté textes c'est du
coté de Merle Haggard et Waylon Jennings qu'il faut chercher. Notons que Chris Guenther
signe les dix chansons présentent sur cet album. Le son est complètement tournée vers le honkytonk, quelques balades et beaucoup d'intonations texanes dans sa voix.. Chris est un rural et cela
s'entend. Les paroles nous rappellent la vie de tous les jours dans ces contrées désertes de l'Utah
ou de l'Arizona (ou d'ailleurs!!!!) Les musiciens qui accompagnent notre cow-boy sont vraiment
excellents et malgré une batterie assez présente, la voix n'est jamais couverte. Chris Guenther se
produit régulièrement dans les rodéos ou autres manifestations du même genre avec toujours un
très grand succès. Un seul regret il n'y a pas de livret et les paroles ne sont pas fournies.
Destination Unknow est un très bon album de country music que l'on se le dise.
http://www.honkytonkdrifters.com/ , http://www.comestockrecords.com/
Holly Williams ''The ones we never knew"
Par Cactus
Parfois on peut rencontrer dans le monde de la country music quelques dynasties.
Celle des Williams est de celles ci. Au début il y a eu Hank, qui donna vie à deux
enfants l'un légitime l'autre illégitime. Le premier des deux est Hank Junior dit
Bocephus, qui lui même a donné vie à deux petits: Hank Williams III, le garçon et
Holly Williams la fille. Si toute la famille est dans la musique et plus
particulièrement dans le monde de la country music, chacun a un style bien particulier. Si Hank
Williams est l'un des plus grand chanteur de honky-tonk et à l'origine de nombre de titres de
rockabilly, son fils HW Jr s'adonne au country rock et le petit fils, H W III, a marqué un retour au
style de son grand père avec une touche personnelle bien électrique. Holly Williams quant à elle
fait une incursion dans le monde de la country avec un style folk reconnu dans cet univers musical.
J'ai rencontré pour la première fois Holly Williams sur la bande musicale du film "The Passion of
the Christ" de Mel Gibson dans laquelle Holly Williams interprète un titre de son grand-père
"How can you refuse him now". En début d'année, tombait dans les bacs européens son premier
album sorti sur une major: "The ones we never knew". 12 titres se succèdent sur cet album et pour
tout vous dire Holly Williams est une artiste complète car elle écrit ses chansons paroles et
musiques, de plus elle maîtrise parfaitement la guitare et le piano. Le style de cet album est
complètement folk donc pas besoin de s'étendre sur la zic. Holly a découvert le vrai talent de son
grand-père lors de son adolescence et c'est en hommage à l'artiste qu'elle a écrit trois titres,
présents sur cet album. L'album débute avec l'une de ces chansons ou plutôt un rêve "Sometimes'
dans laquelle elle souhaite tour à tour être un coucher de soleil, un bon vin, un ange ayant vécu le
le 1er janvier 1953 (date officielle de la disparition de Hank) ayant voyagé dans une Cadillac bleue.
L'inspiration elle l'a trouvé au coté du livre de J Kerouac "On the road" 'sur la route', puisque grâce
à lui elle découvert les USA avec le sac-à-dos et du coup ne tient plus en place d'où le titre 'Til only
break your heart". Une autre " Take me down" quand il n'existe plus d'amour dans un couple mais
uniquement une recherche de sécurité. Vous l'aurez compris ''The ones we never knew" est un
album à écouter avec ses oreilles. Line dancers s'abstenir.
The French Country Music Magazine
CD REVIEWS
G.BUSH – « Sings Country Music »
Par Jacques « Rockin’Boy »Dufour
Je ne pense pas que le fait de sortir un disque sous le nom de G.Bush puisse
vous valoir des ventes impressionnantes dans le contexte actuel. Et si c’est
(hélas !) le nom véritable de ce chanteur, et bien on a choisi des pseudonymes
pour des raisons bien moins gênantes ! Imaginez en France un cd de chansons
d’amour par J.Chirac ou les succès du musette par F.Miterrand !… Soyez
toutefois rassurés, bien qu’il soit fan de country, ce n’est pas le locataire de la Maison Blanche qui
chantera dans votre salon si vous vous procurez ce cd. L’amateur de country traditionnelle ne
saurait pourtant ignorer cet album qui nous replonge dans une époque où la country n’était pas
sur-produite, où le vocal n ‘était pas couvert par la batterie. « G.Bush sings country » s’adresse
aux fans de Merle Haggard, George Jones et Lefty Frizzell. G est un bon chanteur à l’automne
de la carrière qu’il n’a pas eu. Car qui est-il et d’où vient-il ? Mystère. En tout cas balades et honky
tonks s’enchaînent agréablement. Les reprises sont très bien interprétées : « Col, cold heart,
Always on my mind,He stopped loving her today ». D’autres titres signés Hank Cochran, Leon
Russell, Sonny Curtis, Bobby Braddock. Un album fort plaisant et apaisant. Allez, pour une fois,
soutenez G.Bush ! http://www.bswrecords.net/
NASHVILLE CATS – Sans titre
Par Jacques « Rockin’Boy »Dufour
Lors de sa dernière tournée Française avec les Stray Cats avant la
séparation du trio, Brian Setzer nous avait montré qu’il savait aussi se
servir d’un banjo. Bien des années plus tard c’est vers le jazz qu’il s’est
dirigé et non vers la country. Mais en plein phénomène néo-rockabilly de
cette fin des années 80 ont était loin d’imaginer que le répertoire de ces
« chats errants » allait inspirer un groupe de bluegrass Français. En effet, les Arkansas
Travellers, après 2 albums de musique acoustique, optent pour la dénomination des
Nashville Cats pour adapter les compos de Setzer dans un style plus proche de la country.
On apprécie cette démarche originale. Certe, cet album ne plaira certainement ^pas aux
fans de bluegrass, de rockabilly ou de blues. Mais si, comme nous, vous aimez le
bluegrass, le rock and roll, le blues et la country, vous apprécierez ce disque. Vous aurez
compris que la musique des Nashville Cats n’est pas faite pour les puristes. Ces quatre
jeunes musiciens du sud de notre pays ont réussi la fusion de toutes ces musiques
Américaines que l’on aime, par le biai des compositions du leader des Stray Cats. A
l’exception de « Rock this town » (bluegrass/rock n’roll), le choix ne s’est pas porté sur les
titres les plus connus. Du reste, les deux chansons que vous reconnaitrez sont les seules
reprises non signées Setzer sur ces 8 plages : « Looking out my back
door »(Fogerty/Creedence) et « My one desire »(Dorsey Burnette/Rock and roll Trio). On
passe allègrement du country/bluegrass au bluegrass/blues sur des tempos dynamiques.
Les musiciens sont tous à citer car excellents : Marc Raynaud (chant/guitare), Laurent
Beteille (banjo/dobro), Vincent Pinsseau (contrebasse) et Laurent Guillot (batterie). Alors
comme on est exigeant au CWB on attend déjà la suite avec impatience. En attendant,
allez donc les voir sur scène, vous ne devriez pas vous ennuyer.
http://nashvillecats.chez.tiscali.fr
The French Country Music Magazine
ROY HEINRICH ...
Le Honky Tonk style d'AUSTIN
Ils sont encore nombreux sur la scène d'Austin à n'avoir pas encore réussi à
s'évader de cette caverne d'Ali Baba sans fond: ainsi pour notre ami Roy
Heinrich une fois de plus uniquement abordé chez nous par le seul Bernard
Boyat ... Èn espérant que sa proximité avec un certain festival permettra à ma
modeste voix de mieux se fàire entendre ! 'Country alternative? ' 'Ca c'est du
Honky Tonk pur jus!'...voilà le cri du coeur de Roy sur son site Internet ... Il est né à Houston et a
naturellement grandi dans la passion vibrante de la Country Music entendue sur les radios locales
alors que dans le même temps ses parents en étaient d'excellents danseurs ... c'était il est vrai
bien avant la 'line dance'. La découverte à 5 ans d'Elvis sur le 'show' d'Ed Sullivan va bouleverser
la vie du jeune homme qui, tout en s'adonnant au Rock'n'Roll, nourrit un amour parallèle et tout
aussi fourni du Blues du Tex-Mex et des valses et autres polkas de ses grands parents issus
de Schulenburg, Allemagne.
Après un petit accident aux doigts 1 Roy stoppe temporairement la guitare; quatre années
d'apprentissage de 1' accordéon et à nouveau les Beatles chez Ed Sullivan! Puis la 'high school'
où il fait partie de divers 'combos' avant et après ses examens avec même le premier ensemble
'punk' de la région d'Houston ce qui l'amène tout droit au 'CBGB's', Ie temple new-yorkais du genre
en 1978.Puis,il se recycle dans le Blues ...
En 1989,il s'oriente vers le Western Swing avec,à Los Angeles, la f9rmation des Sunset Cowboys,
inspirés du maître Bob Wills. Il passe ainsi ay rameux 'Palomino' et autres lieux mythiques de
Californie jusqu'en 1992 où la 'CMA' locale le récompense avec ses musiciens comme meilleur
chanteur et meilleur groupe de l'année.
De retour à Austin, Roy Heinrich se fait bien vite remarquer et apprécier par le public. Avec ses
Pickups qu'il qualifie de 'meilleur groupe Country',,,: Bill McCoy, guitare basse, vocal;John
McGlothin, batterie, vocal; Dave Fisher, basse acoustique à six cordes, mandoline et Mickey
Coover, guitare solo,'steel' guitare. Roy est influencé par des artistes ,on ne s'en étonnera pas,tels
que Dave Dudley, Johnny Cash, Ernest Tubb ou encore Charlie Walker.
Photographiquement, il a assez peu enregistré: en 1993 'After all this time' (1100 proof records'),
quelques titres sur diverses compilations(chez 'Free-dom, Watermelon', 'Stockade', 'Vinyl Junkie'
et 'Texas round Up' qui distribue aussi les tout petits labels précités) avec notamment 'Mental
cruelty', un duo avec Elizabeth McQueen, puis les albums 'Listen to your heart' (1996) et 'Smoky
night in a bar' (1999) tous deux chez 'Stockade' pour finir en 2002 par le 'Playin' favorites'
enregistré devant un auditoire du studio '1A' de 'KUT' radio, Austin: à côté de ses propres titres, il
délivre ici la parole de Johnn Cash, Hank Williams, Johnny Horton ... Du très bon boulot
qu'évidemment peu d'européens auraient peine a égaler, même s'il lui reste encore a imprimer sa
griffe personnelle comme 'songwriter'. On est donc en droit d'espérer un nouvel album qui
multiplierait entre autres les critiques de Julie F Laskett ('Country Music People', du pré-cité 'B.B.'
ou encore le votre serviteur ... S'il poursuit le même cycle, allez savoir, le prochain devrait sortir
avant la fin 2006 ??? Et,on l'espère, sur une marque plus conséquente que '3 H records' ...
Toujours très occupé à se produire entre le 'Continental' d'Austin, le 'Broken Spoke', le 'Gruene
Hall', le 'Elephant Saloon' de Fort Worth et autres Santa Fe Saloon' ainsi que dans les états
voisins, la notoriété de ce "marginal" ne lasse pas d'intriguer des 'fans' européens et lui-même,
avec modestie, se déclare très chaud à venir jouer dès qu'on se décidera à le réclamer. 'Wait and
see', donc!
JEAN 'CHARLES' SMAINE (enregistrements disponibles chez 'CIA MUSIC')
The French Country Music Magazine
LES NEWS DU SALOON
La rançon de la gloire. Brad paisley a effectué une tournée dans plusieurs villes pour promouvoir
son 4ème album « Time well wasted ». Au Wild Bill d’Atlanta, Georgia, après que les portes se
soient refermées sur les 4800 places disponibles, il restait encore environ 1500 personnes sur la
parking ! La radio locale a dû passer des annonces pour inviter les gens à rester chez eux…
Lila Mac Cann qui lança sa carrière à l’âge de 16 ans en 1997 tente un retour. Elle interprète une
chanson de Victoria Shaw sur la compile « The Disney Songbook ».
La chanteuse Italienne Fiorella Mondo qui remplaça au pied levé Pat James au Sud Country
Rock Festival de Junas (30) a enchaîné trois concerts en Haute Savoie le mois dernier, dont un
sur un bateau à Annecy pour l’arrivée du vin nouveau. Le 26 Novembre elle présentait, dans le
Piémont, son nouvel album intitulé : »Chris dans la terre des chevaux »( ? !). [email protected]
Triny Triggs et Jett Williams se sont associés pour écrire des chansons. Ils aparaissent tous les
deux dans le dernier clip vidéo de David Ball.
Toujours plus jeune. Kelsey a 14 ans, elle arrive de Dalton, Georgia, et sort son premier single.
George Strait a battu son propre record de ventes d’albums sur la première semaine de sortie :
245.000 exemplaires achetés pour « Somewhere down in Texas »
Sous le nom de Live 8 ont été organisés une série de concerts dans plusieurs pays en Juillet pour
inciter les fortes puissances à annuler les dettes des pays pauvres. Keith Urban et Toby Keith
ont chanté pour cette occasion devant une foule estimée à 600.000 personnes à Philadelphie.
Faith Hill et son mari Tim Mac Graw était devant le Cirque Maxime de Rome pour la même
cause : 200.000 personnes. Après le concert le couple star de la country a visité le Vatican, qui lui
n’a pas besoin d’aides…
20.000 personnes ont assisté le 4 Juillet à l’annuel Willie Nelson Picnic à Fort Worth, Texas,
organisé depuis 32 ans ! Au programme : Ray Price, Cross Canadian Ragweed, Johnny Bush, les
Doobie Brothers, Asleep at the Wheel, Janie Fricke, Jessi Colter, Billy Joe Shaver, les Texas
Playboys, Leon Russell, David Alan Coe, Bob Dylan et… Willie !
La première du film « Walk the Line » sur la vie de Johnny Cash avec Joaquin Phoenix s’est
tenue le 18 Novembre. Deux jours plus tôt a été organisé un gala « A Night for Johnny Cash » au
cours duquel plusieurs célébrités ont interprété les succès de l’Homme en Noir : Norah Jones,
Jerry Lee Lewis, U2, Sheryl Crow, Alison Krauss, Kris Kristofferson, Dwight Yoakam, Martina Mac
Bride, Brad Paisley et Shooter Jennings qui interprète son père dans le film. La présentation du
spectacle était assurée par Reese Witherspoon, Phoenix et Dennis Quaid.
Organisateur de la manifestation « Tennessee River Run » chez lui dans le Tennessee, Darryl
Worley a récolté $125.000 au profit d’associations telles que le fond de secours de la Croix Rouge
pour les sinistrés de l’ouragan Katrina. Tournois de golf et de pèche, courses de motos et de
bateaux et concert avec Jamie O’Neal, Ronnie Millsap, Hot Apple Pie (Brady Seals) et Darryl.
The French Country Music Magazine
Zip Code 2025 à Saint-Pierre et Miquelon
Article à paraître prochainement dans tous les grands médias internationaux s'intéressant à la fois
à Zip Code 2025, à Saint-Pierre et Miquelon, à la recette du homard, aux derbies entre équipes de
hockey sur glace, à la musique et la vie péninsulaire en général.
"Où sont situées les îles de Saint-Pierre et Miquelon ?", "Pourquoi on prend
l'avion ?" et "A quelle heure est-ce qu'on arrive ?" sont les principales
questions que l'on se pose en arrivant.
"Pourquoi cet endroit est-il unique au monde ?", "Pourquoi les gens y sont-ils
aussi accueillants ?" et "Quand est-ce qu'on y retourne ?" sont celles qu'on
se pose en repartant.
Entre les deux, il ne s'est pourtant passé qu'une grosse semaine seulement en temps "métropole"
mais cela n'est qu'un détail qui n'a aucune importance.
Là, en théorie, il y a une page de publicité mais comme j'en ai pas, on va mettre un jolie photo de
paysage.
Suite de l'article à paraître prochainement dans tous les grands médias internationaux
s'intéressant à la fois à Zip Code 2025, à Saint-Pierre et Miquelon, etc, etc...
Cet article va être ordonné, structuré, intelligible, clair. Pas comme d'habitude où le lecteur se rend
compte à l'arrivée qu'on l'a baladé en lui racontant n'importe quoi avec un ton haletant et
aujourd'hui daté qui a fait un temps le charme des articles d'Actuel.
Et puis, on pourrait aussi bien tout raconter dans le désordre, avec la même gourmandise
d'anecdotes qu'une troupe de gaulois attaquant une légion romaine. Quel rapport entre un petit
village gaulois et Saint-Pierre et Miquelon ? Mais mon, cher, allez-y et vous saurez ce que
représentent ces quelques kilomètres carrés perdus au milieu des contrées du nouveau monde !
Sur la carte, le continent Américain paraît immense et malgré la présence amicale des Québécois,
le français n'est pas vraiment en position de force.
Là, il devrait y avoir une photo satellite super-balèze où on voit que les îles de SPM sont toutes
petites par rapport aux voisins d'Amérique du Nord.
Concours du Phoque d'or 2005
Hier inconnue, cette manifestation a été inventée sur le Zodiac
pendant qu'Hélène et David nous accompagnaient. Sa finalité est
de remettre un prix à celui qui prendra la plus jolie photo de
phoque. Du coup, comme on est des winners, on a pris 276
photos de phoques. Attention, le fait que notre groupe reprenne
par moment une chanson des Village People n'a absolument
aucun rapport.
Les gens
Les gens sont gais et sympathiques et gentils et serviables et on se
demande si c'est parce qu'on est venu les voir ou si c'est l'absence
de stress qui les rend plus disponibles.
Toutes les dates de la "2005 SPM World Tour" :
14 : "Place de la Poste", Saint-Pierre
15 : "Le Petit Bacchus", Saint-Pierre
16 : "Entre nous", Miquelon,
19 : "Le Joinville", Saint-Pierre
Pour aller jouer, il nous était déjà arrivés d'utiliser voitures, épaves, métro, TGV, bus, et avion mais
c'était la première fois qu'on terminait en canot à moteur. On est bien content de ne pas jouer de
soubassophone ni de marimba géant.
The French Country Music Magazine
Zip Code 2025 à Saint-Pierre et Miquelon (suite)
Les musiciens
Pour ce festival des "Déferlantes Atlantiques", 3 groupes étaient venus de
métropole : Tonton Georges Trio, Oliv' et ses noyaux et nous, Zip Code
2025. 2 groupes avaient fait le voyage du Canada : Michel Thériault et
Roland Gauvin et le reste de la programmation était originaire de SPM.
Invraisemblable de qualité pour une population de moins de 7 000
habitants ! Bravo à Henri Lafitte, Alexandra, Ginseng Guarana, Isidore et
les Grat'moutes, Phare Ouest et Metazo.
Les maisons
Sur les îles de SPM, les maisons sont peintes de couleurs gaies pour
les jours (les mois ?) où une présence persistante de brume risquerait
d'affecter le moral des habitants. La preuve avec des photos de
maisons.
Les paysages
Les paysages sont impressionnants de beauté,
d'harmonie, de majesté, d'une pureté que Lamartine aurait pu mettre en
vers et, pour faire court, beaucoup moins fréquentés que la côte d'azur.
Les remerciements
Remerciements très spéciaux à tous les mais de SPM et remerciements
très ordinaires aux phoques qui nagent trop vite.
Et n'oubliez pas le 20 octobre 2005 à 20h25 pour
les résultat du Concours du Phoque d'or 2005
RADIOS FRANCAISES COUNTRY sur Internet
EMISSION
RADIO
JOUR
HORAIRES
LIEN INTERNET
Permanent
Music box
Tous les jours
toutes heures
Country Box
Country Unlimited
Country Land
Le saloon
Big Cactus
Country Club
Countryshow
Stetson RDV
Country Souvenir
Country RDV
Destination Country Music
RCF
Radio 666
Lyon 1ère
Lyon 1ère
VIRE FM
RIG
RPL
IDFM
RCF
Radio Pluriel
Dimanche
Dimanche
Dimanche
Dimanche
Lundi
Lundi
Mercredi
Mercredi
Jeudi 1/2
Jeudi
13 à 14 h
19 / 20h
20/22h
22/23h
19-30 / 22 h
20h30/22h30
17/ 20 h
20/22h30
21/22h
20h10 à 22h
RCF
Radio 666
Lyon 1ère
Lyon 1ère
VIRE FM
RIG
RPL
IDFM
RCF
http://www.plurielfm.org/
Country-Fire
Studio 5FM
vendredi
21h à 22h
Studio 5FM
Country music
AGORA
Vendredi
22h à 24 h
AGORA FM
W COUNTRY
Country Roots
Country Road
RTL
Arc en Ciel
RCT
0h10 / 3h
10 à 12h
18h à 20h
RTL
AEC
http://www.radio-rct.com/
Samedi
Samedi
Samedi
The French Country Music Magazine
AWARDS CCMA
Depuis quelques années les artistes canadiens de country music tous genres confondus ont
envahi les charts américains. Si il existe trois grandes zones d'influences aux USA: Nashville,
Austin et Bakerfield, il ne faut oublier la dernière venue: Calgary au Canada. En effet nombre
d'artistes canadiens qui se sont expatriés sur les USA reviennent vers ce nouvel eldorado de la
country nord-américaine. Les studios d'enregistrement, les labels mais aussi les maisons
d'éditions musicales poussent comme des champignons sur ce nouveau Music Row. Depuis le
début des années 90 nombre d'artistes canadiens ont su se faire connaître et reconnaître aux
USA, et au Canada: Shania Twain, Terri Clark, George Canyon, Lisa Brocop, Paul Brandt,
Emerson Drive, Jason McCoy, The Roadhammers, Tracy Millar, lan Tyson, Carolyn Dawn
Johnson, Aimee Peterson, Aaron Pritchet, Cord Lund band, Rylee Madison et bien d'autres
encore. Aussi il était normal qu'une association reconnaissent l'ensemble de ces artistes en créant
ses propres awards. C'est ce qu'a fait la Canadian Country Music Association (CCMA) basée à
Calgary. Le plus de ces awards canadiens réside dans le fait que non seulement les majors labels
sont représentés mais aussi les labels indépendants ainsi que les artistes indépendants. Tous se
retrouvent unis sous une même bannière celle de la country music. Bien évidemment on ne peut
pas dire que ces awards soient hors business mais au moins tout le monde en profite ce qui
permet aux petits labels de prospérer et de promouvoir des artistes en plus grand nombre. Les
artistes les plus connus comme T Clark, S Twain, P Brandt ou G Canyon, servant de
locomotives pour les artistes émergeants comme The Roadhammers ou Amanda Wilkinson.
Ont été déclarés vainqueurs de ces awards CCMA
Chanteuse de l'année: TERRI CLARK
Chanteur de l'année: GEORGE CANYON
Groupe ou Duo de l'année: THE ROAD HAMMERS
Album de l'année: THIS TIME AROUND; PAUL BRANDT
SingIe de l'année: "MY NAME;" GEORGE CANYON
CMT Video de lannée: "CONVOY;' PAUL BRANDT
Roots Artist ou Groupe de l'année: THE CORB LUND BAND
Chevy Trucks espoir: AMANDA WILKINSON
The French Country Music Magazine
ROOTS
R LEFTY FRIZZELL
O
O
T
S
Depuis les débuts de la country music certains
artistes ont su se faire remarquer auprès du public, les uns pour leurs voix, les autres
pour leurs travers, leurs addictions ou pour tout à la fois. Lefty Frizzell fait parti de
cette dernière catégorie. Né à Corsicana au Texas en mars 1928, William Orvill
Frizzell a été inspiré dès son plus jeune âge par le père de la country music: Jimmie
Rodgers (comme pour la plupart des jeunes de sa génération dont Hank Williams
fait parti) Surnommé 'Sonny' par ses proches, c'est plutôt sous le surnom de 'Lefty'
qu'il est surtout connu. car 'fausse patte'pour certaines de ses rencontres de 'ring' ou
parce que tout simplement gaucher. Il passe une partie de sa jeunesse à courir les
clubs et honkytonks du Texas et de l'Arkansas, état qui l'a vu grandir. Adolescent, il
se produit dans les radio-shows des radios locales. Comme écrit plus haut certains
chanteurs de country & western ont connu des périodes qui leur ont apporté, si ce
n'est une notoriété, au moins un son et laissé une empreinte dans leur musique.
Lefty Frizzell a été jeté en prison en 1947 pour une sombre histoire de viol. A sa
sortie de prison il délaisse la musique et retourne travailler avec son père dans les
champs pétrolifères texans. C'est dans l'un des honky-tonks locaux qu'en 1950 il
rencontre Jim Beck propriétaire d'un studio et en relation étroite avec certains
majors labels dont Columbia. Après avoir enregistré quelques démos chez Jim
Beck, Lefty Frizzell signe un contrat chez Columbia à Nashville. Le premier disque
de Lefty est un réel succès. Les deux faces de ce premier vinyl: "if you got the
money" et 'l love you a thousand way" (chanson écrite par Lefty alors qu'il était en
prison) se classent de suite no 1. Suite à cet incontestable succès Lefty Frizzell est
invité à entrer en studio afin d'enregistrer d'autres chansons. Les enregistrements
suivants rencontrent le même engouement. Que se soit "Shine, shave, shower its
Saturday", "Always late", "Give me more more more kisses" touts ces titres se
placent en tête des Tops. En 1953 Lefty Frizzell quitte Nashville pour la Californie
pour s'essayer sur les planches du Town Hall Party. Sa période californienne lui
amènera de grands succès: "Run 'em off', "I love you mostly". La période des '55-'58
sera plutôt creuse mais le 'Revival' se fera avec une chanson de Marty Robbins:
"Cigarettes and Coffee blues". Début'60 Lefty Frizzell revient à Nashville où il
continue d'enchaîner nombre de succès. En 1972, il quitte Columbia (CBS) pour
ABC avec qui il enregistre quelques titres majeurs : "Lucky Arms", "I never go around
mirrors". En 1975 Lefty Frizzell est victime d'un accident cardiaque qui lui est fatal.
Au total ce sont 240 titres qui auront été enregistrés entre 1950 et 1975. Des
pointures comme W Nelson et D Yoalkam ont repris certaines de ses chansons
avec le succès que l'on connaît. En 1982 Lefty Frizzell a été élu au Country Music
Hall Of Fame
Par Cactus
The French Country Music Magazine
Dans le Texte
Dans ce numéro c'est un français du groupe Armadillo qui est à l'honneur pour ses talents de songwriter:
Olivier Jouin. Olivier est un musicien et chanteur de country de très grand talent et il écrit en anlo-américain
mieux que les originaux. Son style est du type scène d'Austin autrement dit alternatif et honky-tonk selon ses
inspirations. Lorsque j'ai entendu cette chanson la première fois j'ai de suite pensé à cette mère américaine
Cindi Sheehan qui est parti en lutte pour le retour des soldats engagés en Iraq où son fils Casey est mort alors
qu'il servait dans les marines. Après 'Letters From Home' voici PRAIRIE BOY BLUES ou Le Blues de l’enfant de
la Prairie. Vous pouvez écouter et télécharger gratuitement cette chanson (et d'autres) depuis le site
http://www.sundance-boulevard.com/
There ain't no time in these lands of plenty
To spend on the tears of a mother crying
For her soldier boy who'd just turned twenty
He died for the Country and all of this is fine
Personne n’a de temps, dans ces contrées d’abondance
A consacrer aux larmes d’une mère qui pleure
Son enfant soldat qui venait juste d’avoir vingt ans,
Il est mort pour la patrie et tout cela semble normal.
All she's got left from him is a lonesome Prairie
Where the grass used to be greener in the past
And the wide and happy smile he would be givin'
From the nursery school's playground, when she'd
pick him up at last
Tout ce qu’il lui reste de Jimmy n’est qu’une Prairie
solitaire
Où l’herbe semblait bien plus verte auparavant
Et le large sourire heureux qu’il lui offrait
Du fond de la cour de l’école maternelle
Quand elle venait enfin le chercher.
And the blue wind blows on the Prairie
Where Jimmy used to play and run
And from the graveyard on the Prairie
Comes the sound of a battle drum
All across the land goes the shadow of Jimmy's
father
All alone he goes on this land he once adored
He used to teach his son the sense of duty
Now he took away from us his army sword
Now who still cares for the seasons at Jimmy's
Summer Spring Fall Winter, what the hell ?
Life is now a dark endless valley
'Till we all can hear the Final Bell
And the blue wind blows on the Prairie
Where Jimmy used to play and run
And from the graveyard on the Prairie
Comes the sound of a battle drum
Poor Jimmy died far away from his folks
Far away from the God he thaught was around
No longer will he tell these funny jokes
No longer will he watch us having fun
No longer will Jimmy hug his brother
No longer will he love the Prairie belles
No longer will Jimmy feel the Glory
And the Pride of watching sunsets coming down
And the blue wind blows on the Prairie
Where Jimmy used to play and run
And from the graveyard on the Prairie
Comes the sound of a battle drum
Et un vent bleu souffle sur la Prairie
Où Jimmy jouait et courait
Et du cimetière sur la Prairie
Monte le son du tambour de guerre
Partout dans la lande, l’ombre du père de Jimmy erre
Tout seul il marche sur ces terres que jadis il aima,
Il avait appris à son fils le sens du devoir…
Désormais il a rangé son sabre de guerre !
Qui se soucie encore des saisons chez Jimmy
Eté, Printemps, Automne, Hiver, qu’importe ?
La vie ne sera désormais qu’une vallée sombre et
infinie,
Jusqu’à ce que l’on entende sonner le glas
Et un vent bleu souffle sur la Prairie
Où Jimmy jouait et courait
Et du cimetière sur la Prairie
Monte le son du tambour de guerre
Le pauvre Jimmy est mort loin des siens
Loin de ce Dieu qu’il pensait proche.
Plus jamais il ne racontera ces histoires drôles
Plus jamais il ne nous verra nous en amuser
Plus jamais Jimmy n’enlacera son frère
Plus jamais il n’aimera les belles filles de la Prairie
Plus jamais il ne ressentira la Gloire
Et la Fierté de voir descendre un coucher de soleil !...
Et un vent bleu souffle sur la Prairie
Où Jimmy jouait et courait
Et du cimetière sur la Prairie
Monte le son du tambour de guerre
The French Country Music Magazine
PORTRAIT
Loretta Lynn
Souvenez vous de ce film sorti sur les écrans en 1980, Sissi Paycek apparaissant sur
les écrans pour incarner le rôle de celle qui est l'une des figures les plus emblématiques
de la country musique classique des années '60-'70. ce film c'est "Coal Miner's
daughter". Il retrace la vie de Loretta Lynn. Donc vous l'aurez compris nous allons
'parler' de Loretta Lynn et d'une existence qui est loin d'être tranquille. Loretta est née
sous le nom de Loretta Webb en 1934 à Butcher Hollow dans l'état du Kentucky. Et
c'est au sein d'une famille de huit enfants qu'elle grandit. Son père est mineur de fond
dans l'une de ces mines de charbon des Appalaches. Ils vivent dans une seule pièce et
dans une misère que l'on peut qualifier de totale. Aussi à 14 ans elle décide de quitter le
nid familial en se mariant avec Oliver Lynn qui vient d'être libéré de ses obligations
militaires, il revient de la guerre, nous sommes en 1948. Quatre ans plus tard elle est
mère de quatre enfants, elle n'a que 18 ans. Les principales occupations dans ces
régions sont le jardinage et la musique. La famille Lynn n'échappe pas à cette règle.
Pendant qu'elle s'occupe de sa maisonnée, Lorretta s'adonne au chant. Le soir dans
c'est les petits clubs de son comté qu'elle se produit sur scène, en chantant ses
compositions accompagnée par son frère et quelques copains. La vraie aventure
commence en 1959. Loretta signe un contrat avec un label ' Zero Records'. C'est sur ce label
que sort en 1960 son premier single "I'm a honky- tonk girl'. Puis Loretta et son mari Oliver
prennent la route en démarchant les radios locales et de leur proposer ce single. Cette démarche
se montre payante car rapidement " l'm a honkytonk girl ' se place dans les charts à la 15ème
place et 50000 albums vendu pour 120 000 kms rendus. Bien évidemment leur route les mène
droit à Nashville et c'est là que le couple est remarqué par les Wilburn Brothers, Loretta signe en
1961 avec le label Decca chez qui elle rencontre le producteur de Patsy Cline. En 1962 Loretta
se produit régulièrement dans l'émission du Grand Ole Opry et partage l'écran avec d'autres
vedettes dans le show des Wilburn Brothers. Son premier album sort cette même année et se
place dans le top 10, chaque titres devenant un hit. Les années suivantes se placent dans les
charts tous les albums de Loretta Lynn comme
"Blue Kentucky Girl" ou "Before I'm over you".
Mais aussi certains singles sont de très gros succès car ils parlent tout simplement de la vie des
femmes de l'époque " Wine Women and sings" "Don't came home a drinkin'... " etc.... C'est en
1969 que Loretta sort la chanson qui restera certainement le titre phare de sa carrière "Coal Mine
Daughter". Cette chanson complètement autobiographique raconte l'histoire de cette jeune fille
née dans le milieu ouvrier, son combat pour la vie, l'amour des siens . "Coal Mine Daughter" se
placera dans les charts en 1970 et c'est en 1980 qu'un film portant le même titre sortira sur les
écrans, avec en vedette dans le rôle de Loretta : Sissi Paycek.
Durant les ''70 Loretta place tous ses singles en tête des charts, ses albums sont certifiés gold. En
1972 Loretta est la première femme à remporter l'Entertainer Award de la CMA, puis de l'ACM en
1975. Les années '80 ne sont pas en reste puisqu'elle est élue au Country Music Hall of fame et
au Nashville Songwritter Hall of Fame.
Loretta enregistre en duo avec Conway Twitty avec qui elle place nombre de singles et d'albums
dans les charts "As soon as 1 hang up the phone", "The Letter" "It's true love" etc....
Son frère Lee wall s'adonne à la country en-tant que musicien, ses sœurs ne sont pas en reste
non plus, qui ne connaît pas Peggy Sue, Chrystal Gayle , Lissy, Patsy and Peggy, son fils
Ernest Ray vivent de la country music . son parcourt pourrait rappeler un peu celui de Dolly
Parton. N'a t elle pas tout comme elle ouvert un parc à thèmes : le loretta Lynn Dude ranch. En
1983 c'est avec Dolly et Tammy Wynette qu'elle participe à l'album "The Honky Tonk Angels" (ne
pas confondre avec Trio) L'année dernière est tombé dans les bacs son dernier album Van Lear
Rose" Van Lear étant la ville proche de Butcher (Ky) qui a vu sa naissance .
Par Cactus
The French Country Music Magazine
CIA MUSIC INFO
par J C Smaine
La maison de Johnny Cash/June Carter à Hendersonville, Tennessee en vente pour. $
2,5 millions (….au lieu des 2.9 initialement demandés) et c'est Tommy (vu à
Mirande),frère de L'Homme en noir qui gère l'affaire. La marque 'Bandit records' de
George Jones qui vient d' effectuer 32 dates d'adieux au Canada tire son nom des
royautés non versées à l'époque où il était 'superstar' des ventes--- A la ' CMA' Ed
Benson se concentre sur les projets spéciaux pour laisser sa place à Tammy
Genovese --- Le 15 Octobre Garth Brooks est venu chanter pour les 80 ans du 'Grand
Ole Opry. LeAnn Rimes a quitté programme 'Nashville Star'. L'artiste Doug Stone de
"Lofton Creek records' condamné à une peine de 6 mois d'emprisonnement --- toujours suite à ses
problèmes de drogue, Minddy McReady assignée à résidence de 19 h à 6 h et 8 heures de travail
d'intérêt général chaque mois --- Membre fondateur de l'association des auteurs de Nashville, Alex
Zanetis, 83 ans, est décédé le 13 Septembre; il écrivit entre autres succès pour Jim Reeves,
George Jones et Porter Wagoner. Wanda Ballman, 82 ans, s'est également éteinte, le 21
Septembre; elle écrivit des succès pour Carl Perkins, Kitty Wells ou Loretta Lynn --- Le 12
Octobre, décès de Baker Knight à 72 ans en Alabama; il signa beaucoup de succès de Rick
Nelson mais aussi d'autres pour Elvis Presley, Hank Snow et Mickey Gilley --- Récent membre
du Grand Ole Opry, Dierk Bentley est passé sur 'American Country Countdown' de Bob Kingsley
que l'on peu entendre chaque semaine sur des 'FM' américaines et canadiennes --- Après son
'showcase' à l'Hollywood Planet de Paris, Ian Scott sera le 12 Janvier au 'Billy Bob's de Marne la
Vallée --- Shania Twain et Terri Clark se talonnent dans les charts' US avec 'Shoes' et 'She didn't
have time', LeAnn Rimes avec 'Probably wouldn't be this way? y est plutôt distancée-- Le site de
Danny Mack, légende méconnue chez nous: www.dannymack.com--'It's almost Xmas' de Patricia
Conroy est son dernier 'clip' avant la sortie de son nouvel album en Janvier qui fait suite à son
dernier 'hit' ('When?')_ La reconnaissance du regretté Roger Miller arrive paradoxalement du
Canada avec 'Ain't got no cigarettes', livre écrit par le musicien Lyle E. Style du Manitoba d'une
part et l'album du groupe du Susi Arioli de Montreal, 'Learn to smile' ('Justin Time records') avec 6
succès du 'King of the road' --- Cord Bamford collectionne les 'singles' à succès issus de son
album 'Life is good, 'Broken Bow recordst ont sorti une compilation hommage à Larry Cordle avec
des interprétations de Terri Clark mais aussi Garth Brooks, Travis Tritt, Ricky Skaggs, Alison
Krauss, Kenny Chesney, etc --- Paul Brandt et Sylvia Tyson toujours directeurs honorifiques de
la 'CCMA' qui a renouvelé son bureau directeur --- Le bassiste Ken Kalmusky est décédé le 19
Octobre en Ontario où il était né il y a 60 ans; il avait travaillé notamment avec Todd Rundgren,
Jerr Reed, lan et Sylvia Tommy Hunter a reçu une 'award' lors des 27èmes 'Convenant Awards,
justement le 22 Octobre à Toronto --- Il s'agit d'un classement de musique religieuse-- Dans le
même genre, 2ème tournée 'Country Xmas tour' avec 34 villes du 2 Novembre à mi-Décembre
avec Sean Hogan, son instigateur, soutenu par Jamie Warren, Lisa Hewitt, Duane Steele,
Diane Chase, Jason Blaine, Colin Amey et de nombreux invités --- (www.canadianchristmas.net)
--- Le 'single' d'Eli Barsi, 'Heart of a Christmas night' sur toutes les radios (extrait de l'album
'Christmas in the canyon') elibarsi.com --- Album 'live' de Wendell Ferguson:
www.wendellferguson.com--- Shania Twain, George Canyon, Terri Clark sont actuellement les
seules vedettes canadiennes distribuées par des 'majors' US tandis qu'Emerson Dribe, Paul
Brandt, Carolyn Dawn Johnson, Aaron Lines, etc s'y retrouvent sans soutien médiatique de
taille --- A l'issue de sa tournée en ouverture de George Jones, Ronnie Prophet est retourné à
Branson, Missouri pour sa série de 'shows' de Noël en compagnie de son épouse-chanteuse
Glory-Anne --- Le pionnier Johnny Burke a été élu au 'Country Music Hall of Fame' du New
Brunswick--Si
vous
voulez
tout
savoir
sur
celui
de
l'Ottawa
valley:
www.ottawacountrymusichof.org --Avec son album sur 'Rounder', on parle de partout d' Alana
Levandoski du Manitoba --- Tournée de 22 dates (20 Novembre-29 Décembre) pour l'inusable
Michelle Wright; album 'I'm dreaming of a Wright Christmas' (il fallait oser) sur 'Universal'
www.michelle-wright.com --- Heureux lauréat des 'awards' 2005 de la 'CCMA' Paul-Brandt qui
cartonne avec son album 'This time around, présente un 'top 10' des 'singles' sur le 'network' radio
du groupe DaSilva --Nouveau 'single' indépendant, 'Ready for the week end' pour Rylee Madison
-- George Canyon ('Who would you be?'),Paul Brandt ('Alberta bound'),Terri Clark ('She didn't
have time') Lisa Brokop ('Big picture'), Aaron Lines ('It takes a man') et Michelle Wright ('Everyt
ing and more') parmi les 10 premiers de 'automne devant Shania Twain ('Shoes') toujours
conquérante tandis qu'en Novembre Rylee Madison ('Ready for the weekend') était déjà n'59 à sa
sortie
The French Country Music Magazine
MADE IN FRANCE
RUDY CHALARD s’est produit « live » dans les studios de la radio FréquenceK le 12 Octobre à
l’occasion de l’émission « Special Rock and Roll & Billy & Country » présentée par Vince Rogers
de Nice. Infos http://larockstory.over.blog.com/
Jb.Louwagie du groupe MADE IN France vend une guitare Martin D28 année 1976 réglée et
entretenue par Franck Cheval. Micro Fishman, chevalet bien équilibré, belle sonorité, puissante.
Prix 2200 euros. [email protected]
Le groupe WILD WEST qui tourne à l’heure actuelle pricipalement dans les Bouches du Rhône
(13) recherche une chanteuse « New Country ». Les postulantes peuvent contacter Jean Balme au
06 83 81 88 71 ou [email protected]
Merci à Tahiana de nous communiquer sa nouvelle adresse internet.
Le mois prochain nous devrions parler de 5 nouveaux festivals Français et des groupes GENERAL
STORE, Les COWBOYS, ROCKINCHER, etc…
Organisateurs, artistes, associations de line-dance, merci d’adresser vos dates et infos pour les
bulletins de Décembre et Janvier à [email protected]
Outre Gas Oil que nous vous avons déjà présenté dans le CWB, le département du Gard offre
également aux amateurs de country les COWBOYS. Trois musiciens : Thierry Jircovsky au piano,
Vincent Berry à la basse et Jean-Luc Barbier aux baguettes encadrent le chanteur/guitariste
Californien Robert Smutz. Leur répertoire couvre toutes les facettes de la country, de la « new »
(Alan Jackson, Yoakam, Vince Gill), au bluegrass (Ricky Skaggs) en passant par le honky tonk, le
country rock, le western swing et même le rockabilly de Carl Perkins. Le groupe est jeune (2005 !)
mais a déjà bien tourné cet été. Un DVD et un CD quatre titres sont disponibles pour mieux les
connaître.
www.thecow-boys.com [email protected]
Dans le Nord on est doué, et à Douai particulièrement (ouaf !). RICK CAVAN propose un
répertoire dédié aux pionniers du rock and roll : Elvis en première ligne, mais aussi Little Richard,
Eddie Cochran, etc... En intro de ses prestations sa fille CARO, 13 ans, présente un bouquet des
plus célèbres tubes de Shania Twain. Contact 06 24 11 68 96
LILY WEST est revenue enchantée de sa première tournée en Ecosse. Des prestations ont eu lieu
dans les Highlands, dans l’Argyll, avec des bœufs en compagnie de musiciens locaux dans de
nombreux pubs…
TREMPLIN des nouveaux talents de la country : c’est le dernier mois pour adresser vos
candidatures à [email protected]
Pour
tout
savoir
sur
la
Louisiane,
http://www.bayouprod.com/gazette.htm
lisez
La
Gazette
des
Bayoux :
Le 1er Festival de Bluegrass de la Baltique a été organisé les 25 et 26 Novembre à Vilnius,
Lituanie. Le budget était limité cette année mais Algirdas Klova, instigateur de l’événement, qui
recherche des groupes pour 2006, assure le logement, les repas et une participation aux frais de
déplacement. Algirdas a participé aux rencontres EWOB en Hollande et en Tchéquie. Il est
violoniste et auteur d’une méthode de fiddle bluegrass. Si le voyage vous tente : [email protected]
Vos infos concernant cette rubrique sont à adresser à [email protected]
Bonne lecture Jacques « Rockin’Boy » Dufour
The French Country Music Magazine
TEXAS MUSIC CHARTS
Pour la première fois dans votre CWB voici les charts des radio Texanes.
1)Cross Canadian Ragweed Fightin’ For
Garage (Universal South)
2)Jack Ingram Wherever You Are
Live Wherever You Are (Big Machine)
3)Miranda Lambert Kerosene
Kerosene (Epic)
4)Cory Morrow Beat of Your Heart
Nothing Left to Hide (Smith Ent.)
5)Randy Rogers Band Down & Out
Rollercoaster (Smith Ent.)
6)Billy Joe Shaver Live Forever
The Real Deal (Compadre)
7)Reckless Kelly These Tears
Wicked Twisted Road (Sugar Hill)
8)Todd Fritsch Small Town Radio
Todd Fritsch (Diamond Music)
9)Forty 5 South I’ve Been There Too
We’re Country So We Can (Tilo Ent.)
10)Josh Grider Band Mama
Josh Grider Band (JG)
11)Rodney Crowell Say You Love Me
The Outsider (Columbia)
12)Sonny Burgess Jesus and Bartenders
Stronger (CPI)
13)Stoney LaRue Walk Away
The Red Dirt Album (Smith Ent.)
14)Eli Young Band That’s the Way
Level (Carnival)
15)Big Blue Hearts Lovin’ You
Here Come Those Dreams Again (BBH)
16)Allie Danielle I Gotta Know
Allie Danielle (Rocky Top)
17)Jason Allen John Boat Blues
Wouldn’t It Be Nice (D Records)
18)Kevin Fowler Don’t Touch My Willie
Loose, Loud & Crazy (Equity)
19)Aaron Watson True Love Ways
Ten in Texas (Ice House)
20)Honeybrowne Something to Believe In
Something to Believe In (Compadre)
AGENDA
BOURBON RIDERS-10/12 à Sauvigny les Bois (58), 17/12 à Livry (58). EDDY RAY
COOPER-03/12 à Roquebrune Cap Martin, CCL (06), 10/12 au Jack Blues Café de
Cagnes sur Mer (06)..FREDCASTER’S-03/12 à Gelos, Pau (64).HILLBOYS & GIRLS16/12 à Vitrolles (13).LIANE EDWARDS-02/12 à Condeissiat (01), 03/12 à Malbuisson
(25), 09-10/12 à Varetz (19).MARY & C°-02/12 au Prisca de Villeurbanne
(69).MILWAUKEE-09 et 10/12 James Grill Café de Toussieu (69).QUARTIER
FRANÇAIS-16/12 à MJC de St Saulve.ROCKY MOUNTAINS-03/12 à La Cabine de St
Hugues en Chartreuse (38).TURQUOISE-09/12 au Billy Bop’s d’Eurodisney à Paris
(75).TEXAS SIDE STEP-03/12 à Faulquemont (57) et à Strasbourg (67 pour le
réveillon.CHARLIE WEST-11/12 à Verneuil (27), 31/12 réveillon au Moulin de Sannois
(95).ZIP CODE 2025-22 et 23/12 Espace Jemmapes à Paris 10è (75).
2 ème ROCKIN’GONE PARTY à St Rambert d’Albon (26) 03/12 avec les Tawny Owls,
The Houserockers, Earl & The Overtones, Jim Carlisle et Little Rachel.
www.rockarocky.com
Envoyez vos dates pour Janvier/Février à [email protected]
The French Country Music Magazine

Documents pareils

CD REVIEWS par Jacques « Rockin`Boy » Dufour

CD REVIEWS par Jacques « Rockin`Boy » Dufour leur région : Alan Jackson, Brad Paisley, Clint Black. A noter le jeune âge du bassiste, ce qui est très bon signe pour la relève. Autre formation Lyonnaise, TENNESSEE STUD jouie d’une bonne renomm...

Plus en détail

n° 77 – mai / juin 2013 sommaire

n° 77 – mai / juin 2013 sommaire dépendrait de la CMA mondiale pour promouvoir les Etats Unis en France, mais bien, une CMA destinée à promouvoir et à défendre la Country Music sur notre territoire. En France, la CMA existe de faç...

Plus en détail