n° 77 – mai / juin 2013 sommaire

Commentaires

Transcription

n° 77 – mai / juin 2013 sommaire
N° 77 – MAI / JUIN 2013
Mail : [email protected]
A l'attention des artistes : pour nous informer de votre actualité, pour nous
communiquer vos dates de concerts, pour nous faire parvenir les photos de vos
formations, contactez Jacques : [email protected]
SOMMAIRE
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
●
Les news de Nashville : Nouveautés, CMA France, American
Journey's de Cambrai, Blake shelton, Albums à venir, David Allan
Coe, par Alison
CMA France, par Rose Alleyson
Salut Etranger, par Will White
Les news de Nashville : The Band Perry, hunter Hayes, Charlie
Daniels, Nouveautés, par Alison
Cd reviews : Aziliz Country Band, Eric Sitbon, Mary Lou et Lonesome
Day, The Studebakers, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
La gazette de Richmond : Le Héro mal aimé , par Bruno Richmond
Hommage : Adieu à Joël Guiganton, par Jacques « Rockin’Boy »
Dufour
Hommage : Goodbye George, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Les news de Nashville : Viva Las Vegas, ACM Awards 2013, par
Alison
Lee la Divine / Tim Bradley, par Jacques Donjon
Mainstreet à Couzon au Mont d'Or, par Jacques « Rockin’Boy »
Dufour
Les Schlàbble Ritter, par Marion Lacroix
Rencontre avec Bruno Richmond, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Carrie Underwood, par Gérard Vieules
Cd reviews : Amanda Cevallos, Amber Digby, Jake Penrod, Wayne
Hancock, par Marion Lacroix
Les news de Nashville : Nouveautés, Country Music Hall of Fame,
Alabama, Lonestar, Trace Adkins, CMA Music Fest, par Alison
Made in France, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
L'été des Festivals, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
L’agenda, par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Radios Country sur le Net, par Gilles Bataille
02
Des nouveautés dans les bacs !
Brad Paisley nous Il est auteur compositeur et interprète, mais
aussi connu pour être le fils du mythique chanteur outlaw Waylon
Jennings, j’ai nommé Shooter Jennings. Il est arrivé dans les
bacs de vos disquaires. Son nouvel opus s’intitule « The Other
Life » traduisez par « l’autre vie. ». Shooter est également en
tournée pour 28 dates aux Etats-Unis : la tournée s'appelle du
nom de son album. « The Other Life Tour ». Elle adébuté par la
quatrième éditions de la Kid Rock Cruise une croisière délirante
qui a duré 4 jours, au départ de Miami en direction des îles des
caraïbes ! Alors si vous aimez le son triple X de Shooter
Jennings, ne manquez pas la sortie de « The Other Life » !
Le chanteur country Billy Dean, célèbre au
milieu des années 90, est de retours sur les
ondes des radios Country US ! Il a présenté
son tout nouveau single « I Can’t Leave A
Good Thing », extrait de son dernier opus
sorti en septembre 2012 « A Man A Good
Fortune ».
Justin Moore sort un nouveau single inédit
intitulé « Point At You » que l’on retrouvera
sur son nouvel album. Justin Moore a débuté
une nouvelle tournée aux Etats-Unis :
« Outlaws Like Me 2013 » avec en première
partie l’excellent Dustin Lynch accompagné
du nouveau venu Jon Pardi de quoi passer
une excellente soirée !
La CMA en France un moment mémorable.
Le 1er mars, s'est déroulé le tout premier sommet dédié à l’étude du marché de la Country
music en Europe. Un événement réservé aux professionnels, médias, radios, journalistes, et
l’équipe des News de Nashville était bien sûr présente sur place.
Ce séminaire Country a pu voir le jour grâce au travail et à la collaboration entre Gilbert Rouit
de la division spectacle de Disneyland Paris et de Steve Moore le président de la CMA épaulé
par Bobbi Boyce, la directrice de CMA international Disneyland Paris et sa superbe
infrastructure hôtelière, l’hôtel New Port Bay Club avec ses salles de conventions, ses
restaurants et le Disney Village avec son célèbre Billy Bob’s Country & Western Saloon
étaient l’endroit rêvé pour y organiser le premier séminaire Country dédié au marché
Européen. Un séminaire très intéressant qui nous a permis de mesurer les différences entre
les marchés country de 7 pays européens.
Un sondage a même été réalisé en février 2013 auprès de 1000 personnes âgées de 18 à 65
ans dans chaque pays concerné. Le pourcentage des adultes qui écoutent de la musique
country régulièrement, au travers de YouTube et Spotify est de 43% en Norvège, de 41% en
Irlande, de 32% au Royaume Uni, 24% en Suède, 29% en Allemagne, 25% en France et 18%
en Finlande !
03
Vous l’avez remarqué les pays qui obtiennent les plus forts résultats en termes d’intérêt du
public envers la musique Country en Europe sont le Royaume Unis et la Norvège. Nos voisins
scandinaves et britanniques ont plus de chance que nous en France, car la country music y
passe à la télévision. Les multiples shows de Nashville, comme les CMA Awards ou le CMA
Music Fest y sont régulièrement retransmis. Sans oublier la série Nashville qui y fait
également un carton.
Et puis dans ces pays, la country music passe beaucoup plus à la radio et notamment sur les
radios du service public. Ce qui n’est absolument pas le cas chez nous. En France, hormis
une radio country FM en région parisienne, ce sont surtout des radios associatives,
commerciales à des heures très tardives ou indépendantes et quelques animateurs
passionnés qui font le travail que devrait assurer le service public : Radio France qui a
toujours voulu bannir ce genre musical de son réseau France Blue ou autre.
Heureusement il y a quelques émissions country qui passent sur des radios locales ou
régionales ça et là, un peu partout en France, Comme nous le faisons chaque semaine au
travers de notre réseau de 120 radios partenaires du BCC. Sinon c’est sûr il n’y aurait pas
grand-chose de Country à la Radio en France.
Le séminaire de la CMA nous a permis de mesurer la différence de niveau, le gouffre qu’il y a
entre les moyens de communication Country des Américains, Canadiens, Australiens et
Anglais et le reste de la vieille Europe. Des débats et échanges ont eu lieu dans le but de
trouver des solutions pour améliorer nos points faibles. Le but de la CMA étant de mettre en
œuvre un nouveau réseau pour promouvoir la Country music d’aujourd’hui hors des USA et
notamment en Europe.
Nous avons pu faire de nombreuses rencontres avec des journalistes, DJ’s, organisateurs de
festivals, médias, radio, télévisions, artistes, promoteurs venus du monde entier. Bref une
journée de business vraiment très réussie ! Et bien sûr le soir à partir de 20H s’est déroulée la
première édition française des CMA Songwriter’s series du coté du Billy Bob’s Country And
Western Saloon et l’entrée y était gratuite pour tous ! A
Au programme, d’abord un show 100% acoustique avec les meilleurs auteurs compositeurs et
interprètes de Nashville, j’ai nommé : Bob Dipiero, Dallas Davidson, Kristian Bush du duo
Sugarland sans oublier Brett James, qui nous ont bien évidement interprété en live, des hits
qu’ils ont composé pour des stars comme Luke Bryan, Kenny Chesney, Carrie Underwood,
bien sûr le duo Sugarland ou encore Trace Adkins et beaucoup d’autres ! Ce show a été suivi
d’un autre excellent concert, celui du très talentueux Carlton Moody accompagné du groupe
Franco-Américain Détour Band. Un moment inoubliable.
On espère que ce premier séminaire très réussi de la CMA sera le premier d’un longue série
pour construire une vraie passerelle entre Nashville et l’Europe et nous permettre d’applaudir
encore plus d’artistes Country !
American Journey’s de Cambrai, le retour !
Si vous n’avez pas encore réservé le week-end du 24, 25 et 26 mai prochains, c’est le
moment de le faire, car la treizième édition du festival American Journey’s de Cambrai vous
attend.
Si vous ne connaissez pas ce superbe festival c’est le moment de venir découvrir les
nombreux stands de vêtements et bottes western, bijoux indiens agrémentés de plusieurs
points de restauration avec le service et l’hospitalité unique du nord.
04
Afin que vous ou votre petite famille ne manquiez de rien, une mini fête foraine pour les
enfants ce trouve à l’extérieur ainsi que des tepees indiens, sans oublier les voitures, motos et
camions américains. Vous l’aurez compris les concerts et animations payantes se déroulent
au « Palais des Grottes », un endroit convivial et couvert en cas de pluie. Sur place vous
retrouverez divers stands, mais aussi des animations de danse country et bien sûr une
multitude de concerts prévus tout au long de ces trois jours de festival. Cette année les
organisateurs Naima Ayache, Jean Marc Lobjeois et toute leur équipe ont travaillé dur pour
nous proposer un programme constitué de 13 groupes venus d’Europe, de France et des
même des Etats-Unis et il y en aura pour tous les goûts.
Alors dès le vendredi 24, si vous aimez le
mélange country, rock et southern rock, ne
manquez pas le show de l’excellent quintet
The Bootleggers dont le leader et chanteur
s’appelle M. Didier Céré ! Puis Miss Ruby
Ann vous offrira un show 100% Rock &
Roll et pour terminer la soirée on restera
dans l’ambiance rockabilly avec le groupe
Jake Calipso and His Red Hot !
Sarah & The White Mountain Band ouvrira
la journée du samedi avec un show
country, suivit d’un superbe concert cajun
avec le Morand Cajun Band. Pour les
amoureux de country Blues roots déjanté
avec du dobro et de l’harmonica à gogo, ne
manquez le quintet, Cotton Belly’s ! Retour
à un style Old Time et country très
traditionnelle avec le groupe Wheel’s Fargo
Nightingales venu spécialement d’Italie
pour festival American Journey’s afin nous
transporter au cœur de la musique des
années 30 à 50.
Le cinquième groupe du samedi c’est le trio féminin Baskery, composé de trois sœurs
originaire de Suède dont le répertoire est assez varié, allant d’un Country Blues décapant à un
style très Country alternatif. Pour terminer la soirée du samedi, restez bien jusqu’à la fin, car
l’artiste qui suit est américain, originaire de Détroit dans le Michigan, il s’appelle : Marcus
Malone. Il va mettre le feu avec son style teinté de blues et de rock à ne surtout pas
manquer !!!
Pour la journée du dimanche, une grande et belle parade aura lieu comme chaque année,
dans la superbe ville de Cambrai avec ses camions américains, voitures, motos pour se
terminer aux palais des grottes ! Eh oui ! La fête continue avec le groupe français Union Spirit
qui ouvrira la journée du dimanche, immédiatement suivit par les Acoustique Five ! Un groupe
qui porte bien son nom, avec une mixture Folk bluegrass et un concert qui vous fera taper du
pied ! Autre formation country made in France, les Dreamliners seront également de la fête et
pour clôturer le festival American Journey’s de Cambrai 2013 en beauté c’est le groupe de 6
garçons Larry And His Flask qui vont faire trembler le « Palais des Grottes » avec leur cocktail
musical explosif mixture de Folk punk et bluegrass sur-vitaminé, vous allez adorer !
Alors maintenant que vous connaissez la programmation du superbe et 13ème American
Journey’s festival de Cambrai, il ne vous reste plus qu’à réserver votre dernier week end du
mois de mai pour cela rendez vous sur le site : www.american-journeys.com.
05
Blake Shelton N°1 aux USA
Blake Shelton a encore décroché la première
place du classement médiabase ! Le 13ème
titre N°1 des charts Country aux USA depuis le
début de sa carrière en 2001. Le titre en
question c’est le denier single : « Sure Be Cool
If You Did », extrait du tout nouvel opus
« Based On A True Story », 7ème album studio ,
toujours sur son label « Warner Bros
Nashville ». Malgré tout le remue-ménage que
Blake Shelton avait provoqué ces derniers
temps dans la presse américaine, d’une part à
cause de son franc parler et d’autre part pour
ses critiques caustiques à l’égard des vieux
artistes de la country music traditionnelle,
Blake Shelton semble toujours plaire au public
américain!
Blake est en tournée aux Etats-Unis et ce, jusqu’à la fin de l’année. Alors si vous comptez aller
faire un tour aux USA vous pourrez peut-être le voir en concert, pour en savoir plus sur les
dates de sa tournée, rendez vous sur le site www.blakeshelton.com
Les albums à venir !
Est sorti l’album du duo mari et femme, Thompson Square, intitulé « Just Feels Good » sur le
label Stoney Creek records, un album sans surprise à classer dans la catégorie Pop Country.
Parution importante pour tous les fans d’Alan Jackson, et ils sont nombreux en France. Le
mythique cowboy nous offre le deuxième volume de « Precious Memories ». 7 années après
la sortie du volume un, qu’il avait entièrement dédié à sa mère, Alan Jackson revisite ici les
hymnes de la country teintée de gospel.
Ne manquez pas l’excellent 1er opus de la
talentueuse Maggie Rose baptisé « Cut To
Impress », un album fortement conseillé par
les News de Nashville.
Le trio familial The Band Perry propose son
deuxième opus intitulé « Pioneer », qui promet
lui aussi d’être superbe !! Et la redneck
woman, Gretchen Wilson nous offrira le
premier des 3 albums qu’elle a prévu de nous
présenter en 2013 ! C’est « Right On Time » à
paraître sur son propre label Redneck records.
Je vous rappel que Gretchen est l’une tête
d’affiche du festival « Country Night de
Gstaad » en Suisse du 20 au 22 septembre.
Notez bien cette date dans vos agendas!
Sortie aussi du 8ème album studio de l’excellent auteur compositeur, guitariste virtuose et
chanteur de talent Brad Paisley intitulé « WheelHouse » !
06
L’album défraye actuellement la chronique
dans la presse de Nashville, car les titres ou
les termes utilisés au travers de ses
nouvelles chansons comme « l’esclavage,
raciste accidentel, chrétiens fous, la mort
d’un homme marié ou encore mort d’un
célibataire, semblent créer une polémique
dans l’univers très politiquement correct de
Nashville. Affaire à suivre.
Et la sortie d’un album exceptionnel, qu’il ne
faudra pas manquer celui de Mister George
Strait! « Love Is Everything ». Le nouvel
opus du king of country music verra le jour
le 14 mai prochain. Je vous rappelle que
George Strait a annoncé qu’il souhaitait
partir à la retraite, une fois achevée sa
longue tournée USA, qui va durer 2 ans et
se terminer en 2016.
David Allan Coe aux urgences.
Le Redneck déjanté David Allan Coe, célèbre auteur compositeur et interprète du mouvement
Outlaw, a bien failli nous quitter pour de bon la semaine dernière car il a été victime d’un très
grave accident de voiture dans la ville d’Ocala en Floride. Le 4/4 que conduisait David est
totalement méconnaissable tellement le choc a été violent.
David Allan Coe a tout simplement grillé un
feu rouge ce qui a provoqué la collision entre
ces deux véhicules. Fort heureusement tout
le monde est en vie mais c’est tout juste,
David Allan Co s'en sort avec de très graves
blessures et le couple de l’autre véhicule est
également très grièvement blessé. Du fait de
ses blessures, son manager Bruce Smith, a
dû annuler des dates de sa tournée dans les
villes de St Louis et Louisville.
David Allan Co est connu pour être l’un des pionniers du mouvement Outlaw dans les années
1970, aux cotés de Waylon Jennings, du mythique Willie Nelson ou encore Johnny Paycheck.
Il a également composé de nombreux classiques du genre, comme les titres: “You never Even
Called Me By My Name », « The Ride », « Would You lay With Me » pour le man in black
Johnny Cash, ou encore la fameuse chanson “ Take This Job And Shove It » qui fît l’objet
d’un film du même nom et d’un hit pour pour Johnny Paycheck.
07
LA CMA FRANCE, C’EST REPARTI ! par Rose Alleyson
CMA signifie : Country Music Association. C'est une structure qui est présente dans de
nombreux pays, pour promouvoir la musique Country partout sur le globe. La référence, c’est
la CMA américaine qui récemment était à Disney pour un cycle de conférences sur le
marketing. Elle s’occupe de la promotion, et, dans ce cadre, c’est elle qui organise les
prestigieux CMA Country Music Awards dont tous les animateurs radio et journalistes vous
parlent chaque année. Ils ont récompensé les plus grandes stars de la Country Music dans le
monde...
Pour certains, la CMA telle que celle qui est venue nous rendre visite en France, est
uniquement une BIG MARKETING MACHINE qui est juste destinée à ouvrir de nouveaux
marchés aux américains…
Mais il existe d’autres façons de voir la CMA et…Une importante réunion a eu lieu en mars
dernier pour bâtir une nouvelle CMA made in France, une CMA qui ne serait pas un outil qui
dépendrait de la CMA mondiale pour promouvoir les Etats Unis en France, mais bien, une
CMA destinée à promouvoir et à défendre la Country Music sur notre territoire.
En France, la CMA existe de façon indépendante depuis 1994. Elle était plus ou moins en
sommeil, mais des gens de bonne volonté ont voulu réveiller cette structure de référence.
Alors voilà, le bureau des membres fondateurs de cette CMA nouvelle version a été élargie et
il comprend désormais des représentants des tous les mondes associés à la Country music en
France : organisateurs d’évènements, presse radio, presse écrite, association de danse et
artistes bien sûr… Et bientôt la CMA sera ouverte à tous.
Des objectifs ont été définis :
•
•
•
•
•
•
•
Créer une structure de défense des musiciens
Création d’un « plateau de téléchargement » pour les musiciens pour tout ce qui
concerne les contrats de travail et documents juridiques ou bien la gestion (feuilles de
paie, déclarations diverses…)
Création d’un pôle d’aide pour les structures qui veulent organiser un événement
Création d’un pôle d’aide dans les relations SACEM
Création d’une plate-forme de création de musique et/ou textes où les musiciens
pourront collaborer et trouver des paroles ou des musiques avec lesquels ils voudront
enregistrer…
Création d’un pôle de vigilance de qui référencera les artistes ou organisateurs
indélicats pour que les différents acteurs de la profession soient protégés des
personnes peu scrupuleuses
Organisation des CMA Awards en France avec une soirée de remise des prix. Des
récompenses (CMA Awards) qui soient reconnus comme sérieux et qui montrent au
monde entier que la Country Music française existe bel et bien et qu’elle est belle et
bien jouée !
Les projets ne manquent pas !!!
QUI peut adhérer ?
08
Les Artistes, les passionnés de Country Music, les organisateurs d’événements, les tourneurs
et agents, les danseurs, et tous ceux qui voudront œuvrer pour que la Country Music se
fédère et gagne en puissance.
Adhésion : 15 € membres - 17 € membres actifs - 30 € et plus bienfaiteurs
Quel intérêt ?
•
•
•
•
•
Faire que la Country music se développe en France, autant la country américaine, que
la country française. Faire avancer les choses de façon structurée.
Défendre et aider les musiciens et les organisateurs.
Développer une force commune qui permettra d’être un interlocuteur de poids auprès
de la CMA internationale.
Encourager la création.
Faire sortir notre Country music de nos frontières
Et c’est bien une CMA à la française qui a vu le jour lors de cette réunion. Une CMA qui se
veut au service de la Country Music en France.
Une CMA qui fera ce qui sera en son pouvoir pour aider les artistes, mettre des gens en
contacts, et qui a d’ores et déjà des projets pour exporter le savoir-faire de la France !!!
Alors, vous qui aimez la Country Music, rejoignez cette première structure qui vous permettra
de poser vous aussi une pierre sur l’édifice, et de faire progresser cette musique que nous
aimons tous…
Comment rejoindre la CMA ?
•
•
•
•
•
Les adhésions seront ouvertes à partir du mois de juin 2013, sur le site :
www.cmafrance.com
qui est en cours de mise à jour, et où vous trouverez :
des vidéos des Awards précédents
des liens
un sondage sur les habitudes d’écoute des radios country (un nouveau sondage sur les
Festivals Country est en cours de mise en place)
Des rendez-vous ?
•
•
Une première rencontre des adhérents et sympathisants aura lieu lors du festival de
Cagnes sur mer, le FRENCH RIVIERA FESTIVAL les 02 et 03 août 2013.
Les CMA awards en mars 2014
09
SALUT ETRANGER ... par Will White
Note de la rédaction, par Gilles Bataille :
Le South by Southwest (SXSW) est un ensemble de festivals de musique, de films et de
Richmedias (vidéos et photos) se tenant chaque année au mois de mars à Austin, Texas, au
Austin Convention Center. Il s'agit d'un des rendez-vous musicaux les plus importants aux
Etats-Unis. Cet événement contribue largement à la promotion de la scène musicale d'Austin
et de ses composantes. SXSW est l'un des plus grands festivals de musique aux États-Unis.
L'article de Will White est destiné à donner quelques conseils, sur la manière d'aborder ce
festival, en posant des bases essentielles de conduite et de comportement durant cet
événement.
Bien sûr, il ne faut sans doute pas faire une généralisation des points de vue énoncés et du
code de conduite préconisé. Mais il faut néanmoins se poser la question : quand on est un
« étranger » comme le dit Will, sait-on vraiment où on met les pieds, et ne devrait-on pas
suivre ses conseils, pour ne pas se faire remarquer d'une manière négative quand on est sur
place ?
En tous cas, voici un point de vue intéressant, qui est probablement le reflet des usages en
place au Texas, dans un grand nombre d'établissements.
Alors lisez attentivement, merci à Georges Carrier qui a bien voulu faire la traduction pour le
Country Web Bulletin.
Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'article dans sa forme originale sur ce LIEN .
Non Texans Coming To SXSW: Some Friendly Advice ...
(Article de Will White publié le 8 mars 2013 dans World Press)
Salut Etranger !
C’est ainsi que nous autres texans nommons amicalement toute personne qui n’est pas de
chez nous. Prenez bien note des conseils énumérés ci-dessous pour bien vous immerger
dans le rituel et annuel South By SouthWest. C’est le seul moyen pour vous de ne pas passer
pour un imbécile. Il y en a d’autres mais ceux-ci sont les plus importants.
1. Donnez de bons pourboires aux groupes de musiciens dans les bars ainsi qu’aux
serveurs et pensez que tous ces gens se font chier à mort à cette période de l’année pour que
vous puissiez vous éclater comme Charlie Sheen quand il se bourre la gueule à Tijuana et
cela même si la bière et le concert sont gratuits.
2. Suivez ces règles: Si vous êtes dans un bar/dance-hall (particulièrement quand un
groupe de country/honky-tonk/rockabilly est entrain de jouer) et que les gens essayent de
danser, NE RESTEZ PAS sur le parquet! Et N’AYEZ PAS UN VERRE À LA MAIN si vous
dansez! Oui on sait bien que vous avez fait de nombreux kilometres pour voir ces groupes et
que vous êtes des grands qui avez peu l’occasion de les voir, mais vous êtes sur un
PARQUET DE DANSE et non sur UN PARQUET TOUT COURT. Moi, je ne plante pas chez
vous devant la TV pendant que vous regardez un match !
10
3. LA LINE DANCE EST INTERDITE: Contrairement à tout ce que vous avez pu entendre
ou voir dans les films, la line-dance n’a rien à voir avec le Texas. Certains Dance-Halls
l’interdisent explicitement et à juste titre. Si vous essayez quand même, attendez-vous à ce
que l’on se moque de vous, que l’on vous pointe du doigt et que l’on vous demande à juste
titre d’arrêter car cela effraye les enfants et les personnes âgées.
4. Habillez-vous de manière adéquate: par là je veux dire ne faîtes pas comme tous ces
imbéciles de faux cowboys qui portent des chapeaux, des chemises aux couleurs du drapeau
Texan et des bottes de cowboy. Oui, il est vrai que le Texas peut être fascinant. Mais très peu
de vrais Texans portent des chemises aux couleurs de leur drapeau (tout du moins
régulièrement), car nous savons qui nous sommes et d’où nous venons. Si je vais en
Australie, je ne porterai pas une chemise avec un drapeau Australien et des pantoufles en
forme de kangourou. Je vais essayer de me fonder dans la population et non pas hurler “Hey
les mecs, je suis un touriste”. Je garderai ma chemise australienne pour quand je rentrerai
chez moi. J’ai pris l’exemple de l’Australie mais ceci est valable pour tous les autres pays.
5. SOYEZ COURTOIS: On aime les bonnes manières au Texas. Nos parents y veillent.
De manière générale si vous rencontrez des Texans ils seront très serviables pour vous
indiquer votre chemin, vous suggérer des concerts et activités et toute autre chose dont vous
auriez besoin. Bien sûr, il y a des cons, comme partout ailleurs, mais ce n’est pas la majorité.
Alors comme on dit... "Il faut s’adapter aux goûts et aux coutumes". Si vous bousculez
quelqu’un dites "Je suis désolé". Si vous renversez un verre de bière et cela vous arrivera,
excusez-vous et proposez d’en offrir une autre. Le mot “Merci” est très utilise ici. Enfin, croyezmoi, ne cherchez pas la merde avec les gens du coin. Mon voisin en est un bon exemple !
6. CONNAISSEZ VOS LIMITES: Nous ne supportons quand nos concitoyens sont
complètement bourrés dans la rue, on ne vous trouvera pas du tout marrant si c’est vous qui
êtes bourré. Oui je sais que la bière n’est pas aussi alcoolisée que c’est vous mais ce n’est
pas une raison pour vous en envoyer 3 litres d’affilée et être incapable de bien vous tenir. Et si
vous vous faites arrêter par les mecs en bleu vous avez intérêt à ce qu’ils soient de bonne
humeur car ils supportent moins que quiconque les gens alcoolisés. Éclatez-vous mais
discrètement en public!
7. RESTEZ COOL: Si vous demandez à 100 Texans quel est le meilleur BBQ, où l’on
mange les meilleurs steaks, la meilleure cuisine mexicaine, attendez-vous à avoir 100
réponses différentes. Ici, chacun pense qu’il est le meilleur. Comment je le sais? Parce que
chaque menu, chaque affiche ou panneau le dit Et chaque Texan vous dira que sa mère est la
meilleure cuisinière au monde. Et c’est vrai.
8. NON, NOTRE ACCENT N’EST PAS BIZARRE, C’EST LE VÔTRE QUI L’EST!:
"Fixin'ta", "Jeet", "Aint'cha", et “Mere” sont tous des vrais mots au Texas donc
n’essayez pas de nous corriger, même si à l’école on vous a appris, "About to", "You
eat", "Are you", et "Come here"...
PRENEZ DU BON TEMPS, AMUSEZ-VOUS, SOYEZ CLEAN DANS TOUS LES SENS DU
TERME, MAINTENANT C’EST VOTRE TOURNÉE !
11
The Band Perry nouvel album!
Sortie mondiale du deuxième et nouvel opus du trio familial The
Band Perry intitulé « Pioneer ».
Deux singles sont déjà extraits de ce magnifique opus, d’abord
« Better Dig Too » qui a terminé sa course au sommet des charts
Country US C’est leur 3ème titre N°1 !
Puis deuxième single fraîchement paru : La chanson « Done »
qui gravite déjà dans le Top 20 américain ! Deux excellents titres
dont le style est plutôt country rock.
Découverts par Bob Doyle, qui n’est autre que
l’ancien manager de Garth Brooks, le trio
Kimberly, Neil et Reid Perry, The Band Perry est
originaire de Greenville dans le Tennessee et a
commencé timidement sa carrière en 2009 avec
un premier single intitulé « Hip To My Heart ».
Puis tout s’enchaîna très vite avec l’arrivé sur les
ondes d’un single qui fut révélateur « If I Die
Young » qui sera leur premier numéro 1 ! A partir
de là le trio prendra de la hauteur et deviendra
l’un des poids lourds actuels de la scène Country
US.
Hunter Hayes cartonne sur les ondes des radios US !
Il est auteur, compositeur, excellent musicien et
interprète, le jeune Hunter Hayes a de nouveau été
numéro 1 du classement Country « médiabase »
avec le titre « Somebody’s Heartbreak » extrait de
son premier opus éponyme sorti chez Atlantic
Records ! C’est le deuxième titre numéro 1 pour
Hunter, le premier, rappelez vous c’était
« Wanted » tiré du même album.
Ce virtuose de la musique originaire de la
Louisiane et qui n’a que 21 ans à choisi de
présenter son nouveau single inédit intitulé « I
Want Crazy » en live à l’occasion des derniers
ACM Awards de Las Vegas le 7 avril dernier! Cette
nouvelle chanson est tirée d’un prochain album à
venir dans les bacs et à découvrir très vite dans les
News de Nashville.
Charlie Daniels en convalescence
Le mythique Charlie Daniels, talentueux chanteur, guitariste et violoniste du monde du Rock
Sudiste viens de faire un petit séjour à l’hôpital. Il souffrait d’un léger ralentissement
cardiaque ! Charlie a donc du subir une intervention chirurgicale..
12
Mais rassurez-vous, malgré ses 76 ans Charlie Daniels est un costaud ! Il va beaucoup mieux
et a pu passer les fêtes de pâque en famille et n’a pas l’intention de supprimer ses dates de
tournées aux Etats-Unis et ce jusqu’à la fin de l’année !
Les nouveautés dans vos bacs
« Pionner » le nouvel opus de The Band Perry, et
notez également la sortie de celui de la redneck
woman Gretchen Wilson intitulé « Right On Time »
paru sur son propre label Redneck Records.
Le premier album Live du bad boy Eric Church,
baptisé « Caught In The Act » sur le label EMI
Records ! Je vous rappel qu’Eric Church fait partie
des artistes qui ont obtenu le plus de nominations
pour la cérémonie des ACM Awards de 2013 à Las
Vegas.
Pour tous les fans de country music traditionnelle,
le mythique Willy Nelson et sa Family a sort un
nouvel opus intitulé « Let’s Face The Music and
Dance »
Kenny Chesney a présenté son nouvel album, « Life On A Rock » sur lequel vous retrouvez
son dernier single « Pirate Flag », que vous avez pu découvrir il y a quelques semaines en
avant-première dans les News de Nashville.
La chanteuse LeAnn Rimes sort son 11 ème
album studio intitulé « Spitfire » sur le label
Curb Records ! Un opus à ne pas manquer
Pour terminer le 9ème album studio du
guitariste
virtuose,
Brad
Paisley
« Wheelhouse », album qui contient 17 titres
qui portent la griffe de l’auteur- compositeur
Brad Paisley, avec quelques invités de
marque comme Charlie Daniels, Dierks
Bentley, Roger Miller et entre autres le jeune
Hunter Hayes ! Une édition spéciale collector
de cet opus sortira exclusivement dans la
célèbre chaine de restaurants américains
Country « Cracker Barrel Old Country
Store » !
13
CD REVIEWS par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
AZILIZ COUNTRY BAND
Depuis l’an dernier l’ex-chanteuse des Partners vole de ses propres ailes. Aziliz a réuni cinq
musiciens dont quelques membres du groupe précédent comme Jean-Jacques Bohnert
(guitare et chant) et Emma Sempere (fiddle). Bruno Vasse est à la contrebasse, Marc Limballe
aux percussions et Pascal Verheyde à la guitare.
Le répertoire ne change pas dans le sens
où il est toujours orienté vers la danse mais
les chansons actuelles ne figuraient pas
forcément au menu des Partners.
Ce premier album propose neuf reprises de
country moderne dont trois titres du Zac
Brown Band et deux compositions d’Aziliz.
Le début de la future orientation du groupe.
J’étais déjà un adepte du vocal de la blonde
chanteuse et là je confirme que la jeune
interprète plane réellement dans sa
catégorie.
La présence constante du violon d’Emma
fait plus que soutenir la voix, elle l’enrobe.
Et la guitare acoustique est d’un très haut
niveau.
Je félicite également les responsables des arrangements, du mixage, de la production et la
personne qui faisait le café car le résultat sonne très américain.
Voici de la country moderne de qualité. Je ne suis pas spécialement fan de Taylor Swift, de
Carrie Underwood ou de Laura Bell Bundy mais là j’écoute attentivement et j’apprécie. Every
Little Thing pulse bien, Strawberry Wine est toujours aussi émouvante et Mary donne envie de
danser. Aziliz a composé la seule ballade, Delicate Thing, et son Rock My Life se range au
côté du Burning Love qu’elle reprenait sur l’album des Partners.
Une réussite totale.
ERIK SITBON « Back To The Roots »
Après Paul Mac Bonvin et Chris Almoada (sans parler, il y a peu, de Brian Setzer), c’est au
tour d’Erik Sitbon d’être allé visiter les mythiques studios SUN à Memphis, Tennessee, afin d’y
enregistrer un album.
Si le chanteur/pianiste Valaisan s’était surtout inspiré de Jerry Lee Lewis, c’est le King qui est
à l’honneur sur cet album enregistré en avril 2012.
Nous avons six succès d’Elvis, un de Cash et deux compos pour seulement neuf titres. Erik
s’accompagne à la guitare et bénéficie du soutien de Perry Mc Kinney à la contrebasse et du
bien connu Manu Bertrand à la guitare, au dobro, à la mandoline et aux chœurs partagés avec
Jessy Roussel.
14
Comme le chante Erik dans le bon
rockabilly composé avec Chris George,
Back To The Roots, cet album est un retour
sur l’époque où la musique était simple et
spontanée.
Une guitare acoustique, une contrebasse, le
dobro de Manu et c’est amplement suffisant
pour soutenir le vocal du chanteur, nous
faire taper du pied ou nous replonger dans
l’ambiance des slows langoureux avec Blue
Moon.
Tous ces titres ont été maintes fois
entendus jusqu’à une époque où tous les
groupes de rockabilly ont préféré puiser
dans le répertoire des obscurs rockers
oubliés des années 50.
Donc c’est avec grand plaisir que l’on déguste à nouveau ces classiques indémodables que
sont Blue Suede Shoes, Mystery Train ou Trying To Get To You. Le second original, Tupelo
Boy, se situe dans un registre country-rock medium et Give My Love To Rose nous incite à
espérer qu’Erik reparte prochainement à Memphis pour y graver une suite consacrée cette fois
à Johnny Cash…
MARY-LOU ET LONESOME DAY « Rencontre Country & Western »
Le texte de présentation figurant à l’intérieur
du livret de ce premier album commun vous
explique mieux que je ne saurais le faire
l’esprit de cet enregistrement.
« Lonesome Day et Mary-Lou sont deux
formations bretonnes qui, depuis plus de 20
ans, oeuvrent inlassablement à la
présentation des musiques et de la culture
du sud des USA au public français.
Ces deux groupes ont plaisir à se retrouver
sur scène, lorsque leurs agendas respectifs
le leur permettent.
En enregistrant cet album en public, ils ont
voulu garder l’esprit de ces rencontres
authentiques, chaleureuses et amicales ! »
Les albums précédents de Mary-Lou ont été
chroniqués dans les CWB de décembre
2006, août 2009 et septembre 2012.
Ceux de Lonesome Day dans ceux de juin 2006 et avril 2009. Je ne vous présenterai donc
pas ces deux formations au style commun. Le titre de l’album vous dit tout à ce sujet.
15
Rencontre Folk Country & Western. L’enregistrement a été réalisé « live » en petit comité chez
Mary-Lou et mixé chez Lonesome Day, dans le Finistère. Contrairement aux albums
précédents la priorité n’a pas été donnée aux compositions originales.
Ce sont des standards qui ont été retenus comme Blues Stay Away From Me, Right Or
Wrong, Ghost Riders In The Sky, Roly Poly, New San Antonio Rose ou des œuvres de
compositeurs connus tels Dan Fogelberg, Michael Martin Murphey ou Roy Acuff.
On y retrouve curieusement le These Boots Are Made For Walking de Nancy Sinatra et, plus
moderne, le Seminole Wind de John Anderson. Ah si, il y a un texte original en français, Aller
Au Lit, sur le Long Gone Lonesome Blues d’Hank Williams.
Glissons-nous dans leur intimité musicale pour partager ces quelques airs connus dans un
esprit bon enfant.
THE STUDEBAKERS « Wrecked Starliner »
Ils portent le nom d’une marque automobile qui faisait rêver dans les années 50. Logique
puisque leur musique nous reporte à l’époque de la naissance du rock and roll.
Ce quartet constitué de musiciens
chevronnés qui ne sont plus des « pieds
tendres » est basé dans le Gard. Cet
album douze titres, enregistré en 2012
est bien équilibré entre reprises (5) et
compositions (7).
Nous avons affaire ici à du rockabilly et à
du rock and roll assez basiques mais
excellemment interprétés par de solides
exécutants.
Un bon son de guitare, un vocal
énergique, quelques chœurs d’époque et
pas un seul titre lent. Les Studebakers
ont des chevaux sous le capot comme
en témoignent une reprise de Please
Don’t Leave Me de Fats Domino
interprété à fond la caisse avec un piano
de formule 1 (ou de Nascar !) ainsi que
l’instrumental final où tout le monde se
met en relief.
Un morceau verse dans le boogie, un autre dans le bon vieux rock and roll. Hungry For Her
Love me remémore Johnny Kid. Tout le reste est du rockabilly bien ronflant qui aide à rester
éveillé mieux qu’avec une boisson énergétique.
16
LA GAZETTE DE RICHMOND par Bruno Richmond
Le Héros mal-aimé
Avec ce titre qui rappelle un célèbre western (1), (puisqu'on n'aime que ce que l'on
connaît bien) je tiens à crier haut et fort que JESSE JAMES n'est pas le personnage peint par
le Café du Commerce... On fait de Jesse un brigand, bien-aimé ou non, nouveau Robin des
Bois ou non, alors qu'il fut un résistant sudiste.
Après l'assassinat de Lincoln le 14 avril 1865 par un vengeur du Dixieland, la
répression nordiste fut impitoyable : violation de propriétés, expropriations, viols, exécutions
arbitraires, déportations de populations... C'est dans ce contexte épouvantable, que le gang
de Jesse James attaqua sa première banque.
UNE ENFANCE RUDE
Jesse Mikael Josepher Woodson James, naît à Kearney le 5 septembre 1847. Né au
Missouri, Jesse y mourra. C'est un enfant du Sud, qui restera farouchement imprégné de cette
culture. L'amour du Dixieland est fondé sur ces libertés individuelles, que le totalitarisme
nordiste et puritain lui contestera jusqu'à lui faire la guerre... Jesse est le second enfant de la
famille James (dont le père est pasteur) qui compte l'aîné Frank et une petite sœur. Maman
Zérelda est une femme forte et lorsque le Missouri choisira la Sécession, elle fera de ses fils
de vrais défenseurs du Dixieland.
La jeunesse de Jesse est riche en événements : En 1848 son père, comme des
milliers d'Américains, part chercher de l'or en Californie ; il n'y trouvera que la mort. Sa veuve
épousera ensuite un fermier brutal, dont elle se séparera trois ans plus tard. Elle se remariera
avec un brave médecin, le docteur Reuben Samuels. On connaît des enfances plus calmes.
Mais nous sommes à l'époque de la frontière, où la vie était moins facile qu'aujourd'hui et où la
mort guettait à chaque instant (maladies, attaques à main armée, duels...) Vous avez cidessous la photographie de Jesse James prise vers 1867
LES JAMES DANS LA GUERRE
1854, alors que le Kansas devient un Etat
abolitionniste, des premiers heurts se font à la frontière avec le
Missouri. Lorsque la guerre éclatera, l'aîné des deux fils James
enfila l'uniforme des Missouri State Guards confédérés.
Sérieusement blessé à la bataille de Wilson's Creek, victoire
sudiste, Franck rentrera à la maison en 1863. Mais sa
réputation de soldat gris a retentit jusqu'au Kansas voisin.
Il est arrêté par des soldats fédéraux de Liberty lors
d'un raid. Les tuniques bleues saccagent la maison, lynchent le
brave beau-papa Samuels (qui sera décroché à temps par sa
brave épouse.) Jesse, âgé de 16 ans seulement est passé à
tabac. Jesse rejoint les rangs des buswhackers sudistes de
William Quantrell et William Anderson (surnommé Bloody Bill
en raison de sa férocité).
L'aventure militaire s'arrêtera avec la capitulation du
Sud à Appomatox en avril 1865.
17
APRES LA DEFAITE
Comme chaque combattant sudiste, Jesse se rendait aux autorités fédérales (l'Union
avait promis l'amnistie...) Mais en chemin, un parti nordiste attaque le groupe qui se dirige
paisiblement vers un camp militaire. L'intention est de tuer ! Jesse, grièvement blessé, réussit
à s'enfuir. Déclarée coupable d'abriter des Sudistes refusant les propositions généreuses de
l'Union, la famille Samuel-James est déportée au Nebraska.
On y est pauvre. On s'endette auprès des banques (nordistes) pour payer les
factures... « On manque d'argent ? Qu'on aille le chercher là où il est : dans les banques
nordistes ! » suggère Jesse à son frère, qui accepte. Une nouvelle vie commence.
PREMIERES ATTAQUES
Pourtant plus jeune que Franck, Jesse
va montrer rapidement les qualités de
chef de gang, dont son frère aîné était
dénué.
Le 13 février 1866, les frères James,
aidé de Cole Younger rencontré chez
Quantrell, attaquent leur première
banque. Montant du butin : 62 000
dollars !
La réussite facile de l'opération les
engage à continuer.
Le 30 octobre 1866 les James attaquent
la banque fédérale de Lexington. L'effet
de surprise est total : ce sont les
premières attaques de banque aux
États-Unis !
Les populations meurtries du Sud
vénèrent Jesse James qui redistribue
une partie de ses butins aux fermiers
ruinés par les usuriers yankees.
Il est d'autres banques, roulantes celles-ci, les trains de l'Union. La surveillance est quasiment
nulle. Personne ne peut imaginer qu'on puisse attaquer un train en marche. Ce n'est qu'aux
haltes, qu'un détachement armé prenait normalement en charge l'argent pour le convoyer, de
la gare jusqu'aux établissements bancaires.
Le 21 janvier 1873, les passagers effarés voient des cavaliers masqués galoper à la
hauteur de leurs fenêtres, bondir de leurs selles, s’agripper aux barres d'appui et grimper en
marche ! Revolvers aux poings, les frères James viennent d'attaquer leur premier train. Et le
15 janvier 1874, pour la première fois, une diligence convoyant l'or fédéral, sera attaquée par
des Blancs !
L'opinion se passionne pour les exploits du gang et la classe politique est divisée à
leur sujet : Une lettre de Jesse James publiée en juin 1870 dans le « Kansas-City Times »
précise les vrais mobiles de son action en rappelant que les Sudistes sont les seules vraies
victimes de toute cette sale histoire, qui remonte à 1861...
18
LE VENT TOURNE
Silas Woodson, Gouverneur du Missouri, furieux d'entendre la litanie des attaques
perpétrées par les James, qui n'a pas réussi à obtenir l'accord du Congrès pour lever une
troupe armée, engage l'agence privée Pinkerton, œuvre d'un ancien Nordiste. Entre-temps,
Jesse James a épousé Zérelda Zee Mimms le 24 avril 1874 (3).
Le 26 janvier 1875, les Pinkerton sont informés que les deux frères James sont
absents de la ferme familiale. Qu'importe, les policiers sans scrupules ont décidé de terroriser
la famille. Le bâtiment est encerclé de nuit. Une bombe incendiaire est lancée dans la maison.
Le petit Archie âgé de 8 ans est tué sur le coup. Maman Zerrelda a un bras arraché...
C'est un échec provisoire pour Silas Woodson, puisque l'opinion (la presse a révélé
que les James n'étaient pas là au moment de l'attentat...) est révoltée. Et les élus démocrates,
de tradition, favorables au Sud, exigent une amnistie immédiate ! Mais les James se moquent
de leur amnistie ; ils font la guerre aux banques nordistes, afin de continuer à aider les
fermiers, que les carpetbaggers (2), à la solde des banques, pressurent.
En 1876 l'attaque de la banque fédérale de
Northfield, Minnesota, est un échec total. La bande
cesse ses activités et se sépare. Mais Jesse
reprendra, seul, les attaques et écumera la région
jusqu’en 1881. Repérée par les Pinkerton, la petite
famille de Jesse James est à Saint-Joseph, Missouri.
C'est alors qu'un partisan de Jesse, <= Robert
Ford, manipulé par les détectives, consentent à le
trahir. On promet au Judas 10 000 dollars de
récompense offerts par le sénateur Thomas T.
Crittenden. Ci-dessous : Bob Ford
Le 3 avril 1882, la famille Howard prend son
petit-déjeuner avec des amis. Tout le monde passe au
salon ensuite. Tom Howard remarque qu'un tableau
poussiéreux est mal accroché au mur.
Comme l’œuvre est placée à côté de la
fenêtre, il dépose ses armes pour être discret et
monte sur une chaise.
C'est à ce moment que les frères Robert et
Charles Ford font irruption. Bob sort son revolver et
tire une balle derrière la tête du hors-la-loi. Jesse
James avait 35 ans.
Sur sa tombe, la digne et courageuse
maman Zerrelda fait inscrire « A mon fils Jesse
James assassiné par un lâche et un couard dont le
nom n'est pas digne de figurer ici »
Apprenant la mort de son frère, Franck
James => se rendra aux autorités. Il sera acquitté
en août 1883.
19
Il finira sa vie comme vendeur de chaussures puis concierge au Standard Theater de
Saint-Louis. Il sera également garde du corps du président Roosevelt.
En 1903 et 1910 il participe aux shows westerns de Cole Younger, « The Cole
Younger and Frank James Wild West Company » et « Hell on the Border. » Il mourra à
Kearney le 18 février 1915.
Terminons en tordant le coup au serpent de mer du brigand Jesse James : Lui qui
était la terreur des chemins de fer, n'avait jamais tué aucun innocent. Lui qui volait les
banques ne dérobait pas les petites gens, comme certains ministres de chez nous... Sur les
derniers jours de sa merveilleuse jeunesse aventureuse, Jesse James disait à ses proches
scrupuleux et craintifs (qui lisaient les nouvelles annonçant la mise à prix de la tête de leur
célèbre parent : « Je n'ai jamais attaqué que des trains nordistes. Mes victimes étaient toutes
yankees ». Mais, comme dit le proverbe : « Qui veut tuer Rantanplan l'accuse de la rage. »
La vérité sera rétablie grâce aux travaux de son fils, Jesse E. James Jr. rappelé à
Dieu en 1951. « Jesse James mon Père » est un document unique paru aux Editions de Paris.
Il retrace les aventures du guérillero confédéré, sa participation à la guerre dans les rangs
sudistes, ses attaques de banques et de trains, sa mort par traîtrise.
« Entré de son vivant dans la légende, Jessie James s’est vu consacrer de nombreux
livres d’histoire et de fiction. Son fils nous livre ici un récit, jusqu’alors inédit en France, et
publié en 1899. » (Country News)
JESSE JAMES EN BD
« Jesse James » une aventure de Lucky Luke
« Quantrill » une aventure des Tuniques Bleues (en raison du parti-pris de cette série de BD,
l'album en question ne reflète pas la véritable histoire de William Quantrell et de Jesse James)
JESSE JAMES EN CHANSON
Légère allusion de George STRAIT dans « Troubadour » : « I feel like Jesse James »
« Just like Jesse James » CHER
« Jesse James » THE POGUES (reprise de la célèbre ballade)
JESSE JAMES POUR QUELQUES FILMS ET SERIE TV
« Le Brigand bien aimé » un film d'Henry King (1939) avec Tyrone Power et Henry Fonda
« A la Poursuite de Jesse James » de Joseph Kane (1939)
« J'ai tué Jesse James » de Samuel Fuller ( 1946) avec Reed Hadley
« Le Brigand bien aimé » de Nicholas Ray (1957)
« La Légende de Jesse James » un film de Philip Kaufmann (1972) avec Cliff Robertson et
Robert Duvall
« Le Gang des Frères James » de Walter Hill (1980) avec Stacey Keach et David Carradine
« L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford » d'Andrew Dominik (2007) avec
Brad Pitt et Casey Affleck
« Lucky Luke » de James Huth (2009)
« La Petite Maison dans la Prairie » épisode 8 saison 4
1. « Jesse James le Brigand bien-aimé », réalisé en 1939 par Henry King, avec Henri
Fonda (Fanck James), Tyrone Power (Jesse James), John Carradine (Robert Ford)
2. Usuriers se déplaçant avec des mallettes en tapisserie (carpetbag) qui rachetaient à
bas prix scandaleux les propriétés ruinées par la guerre...
3. Le couple aura deux enfants, Jesse Edwards Jr. en 1875 et Mary Susan en 1879.
20
ADIEU A JOEL GUIGANTON
par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Le milieu de la country française a une nouvelle fois été frappé par la disparition d’un
musicien. Il s’agit de Joël Guiganton qui était le pedal steel guitariste du groupe Toulousain
Rockincher. Bien connu dans le monde des musiciens et particulièrement des steelistes Joël a
perdu son combat contre la maladie.
Outre son appartenance à Rockincher
Joël Guiganton avait eu l’occasion
d’accompagner le chanteur Norvégien
Arly Karlsen et de travailler avec
Leslie Ryan, Orville Grant, Charlie
West, Christopher Bock et CC Rider.
Il jouait avec Rockincher depuis 2009
mais c’est dans les années 80 qu’il
devait démarrer sa carrière en tant
que guitariste d’Alex et les Lezards
avant de se tourner vers la country.
Joël était toujours souriant, prêt pour
la musique et ravi d’expliquer son
instrument.
« Nous savons qu’il sera en bonne compagnie là-haut. Il y a déjà pas mal de zicos qui
l’attendent de pied ferme avec un jack prêt à brancher… ce qui ne nous empêche pas d’être
triste et de penser très fort à lui » Daniel (Rockincher)
GOODBYE GEORGE par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
George Jones, Saratoga, TX 12/08/1931 – Nashville, TN 26/04/2013
On l’avait surnommé « La Rolls Royce de la Country Music », mais on l’avait également
baptisé « Le Possum » ou encore « No Show Jones ». George Jones fût le maître à chanter
de plusieurs générations de chanteurs, à l’instar d’un Merle Haggard.
Si on le connaissait mois en Europe que
Johnny Cash ou Willie Nelson c’est qu’il
s’y était moins produit. Je me félicite de
l’avoir vu à Gstaad en 1995 sur scène au
côté de son ex-épouse Tammy Wynette,
disparue en 1998.
Il n’existe pas de chanteur country qui
n’ait été marqué par la manière de
chanter de Jones. Une façon si
particulière de faire onduler les sons
surtout sur les fins de phrases, ce que
n’ont jamais manqué de faire ses
nombreux imitateurs.
21
George Jones fût une méga star de la country music avec une collection de 13 n°1 au
Billboard pour un total de 165 succès classés sur une période de près de 50 ans ! L’une de
ses dernières apparitions en 2001 fût un duo avec Garth Brooks.
Sur le plan du succès commercial il est l’artiste qui a obtenu le plus grand nombre de Top 40
(142) de toute l’histoire de la country music. Il devance Johnny Cash, Conway Twitty, Merle
Haggard, George Strait et Dolly Parton.
La carrière de George Jones a pris naissance à la grande période du rockabilly en 1955 aussi
c’est dans ce style qu’il connaîtra ses premiers succès comme Why Baby Why (n°4), Who
Shot Sam ou White Lighning, son premier n°1 en 1959.
Pour l’anecdote précisons que son n°1 suivant, Tender Years, resta sept semaines au sommet
du Billboard en 1961 et, adapté en français, valu à Johnny Halliday l’un de ses premiers
succès (Tes Tendres Années).
Une partie de la carrière de George Jones resta attachée à celle de Tammy Wynette avec qui
il fût marié de 1969 à 1975. Ils eurent plusieurs n°1 ensemble dont Golden Ring en 1976.
Jones classa plusieurs duos avec différents partenaires comme Melba Montgomery, Gene
Pitney (années 60), Johnny Paycheck (années 70), Merle Haggard, Ray Charles, Brenda Lee,
Lacy J Dalton, (années 80), Randy Travis, Sammy Kershaw, Alan Jackson, Patty Loveless
(années 90). Rappelons également le fameux I Don’t Need Your Rockin’Chair en 1992 pour
lequel il reçoit le renfort vocal de Vince Gill, Mark Chesnutt, Garth Brooks, Patty Loveless,
Trvis Tritt, Joe Diffie, Alan Jackson, Pam Tillis et Clint Black ! Mentionnons enfin Who’s Gonna
Fill Their Shoes en 1985, devenu un classique.
Qui remplacera ces géants qui bâtirent l’histoire de la country music ?
Parmi ses succès He Stopped Loving Her Today a été nommé chanson de l’année en 1980.
George a été intronisé au Country Music Hall Of Fame en 1992.
George Jones laisse une épouse,
Nancy,
et
une
fille
unique,
Georgette, fruit de son union avec
<= Tammy Wynette.
Après une première carrière en tant
qu’infirmière, Georgette Jones s’est
lancé à son tour dans la country et
sur son nouvel album elle reprend
des chansons de son père et de sa
mère.
Terminons cet hommage avec une
anecdote cocasse. Son addiction à
l’alcool qui lui valu le surnom de
« Pas de Show Jones » a bien
souvent perturbé sa carrière et ses
prestations… quand il les honorait !
On raconte que son épouse un jour lui avait caché la clef de sa voiture afin qu’il n’aille pas se
ravitailler en boisson à l’épicerie du coin. Jones s’y est rendu quand même… avec sa
tondeuse à gazon !
Repose en paix George.
22
Viva Las Vegas !
Du 27 au 31 mars nous sommes rendus à Las Vegas aux
célèbre et magnifique « Orleans Casino » pour assister au plus
grand festival de Rockabilly au monde, autrement dit la 16 ème
edition de « Viva Las Vegas ». L’équipe des News de Nashville
était invitée par Jean Baptiste Cabantous le PDG de la chaîne de
restaurant américains « HD Diner », qui pour la deuxième année
consécutive était le sponsor officiel de ce méga événement
100% Rock’n’Roll 50’s. C’est véritablement l’endroit rêvé pour
tous les passionnés de ce genre de musique et de la Kustom
Culture, avec des centaines de voitures américaines, car tout Las
Vegas vivait aux couleurs des années 50.
Mais cela ne s’arrête pas là, tout le monde, que ce soit hommes, femmes et même les
enfants, tous arboraient fièrement les tenues vestimentaires de l’époque avec beaucoup
d’élégance et de classe, avec bien sûr, tous les jours de nouvelles tenues, mais aussi de
nouvelles coiffures et maquillages. Tout au long de ces 4 jours, de nombreux concerts se sont
déroulés dans tous les coins de l’énorme Orleans casino.
Un car show gigantesque attendait les
visiteurs. On
pouvait y admirer de
magnifiques voitures de collection ou
customisées, des Cadillacs, Dodges, Buicks,
Chevrolets et beaucoup plus encore…Des
concours divers et variés organisés avec par
exemple le fameux concours de maillots de
bains rétros, homme et femme, des défilés de
mode et de tatouages …On pouvait
également y faire du shopping, de nombreux
stands étaient présents, dans le casino et à
l’extérieur ! Bref, nous ne savions plus ou
donner de la tête tellement il y en avait de
choses à voir !
Coté musique, il y avait pas loin de 60 groupes, mais
impossible d’être partout ! Nous avons pu découvrir de
superbes formations qui nous ont offert de
magnifiques prestations, autant visuelles que sonores.
Pour commencer ce sont les excellents « The Vintage
Vandals » qui ont ouvert le bal ! Venus tout droit de
la ville de Sacremento, capitale de la Californie, ce
groupe est composé de trois jeunes californiens Cat
Daddy Corey le leader du groupe et guitariste, Dan J
Deville à la batterie et Nick Lamb à la contre basse.
Un trio très sympathique et talentueux qui a mit le feu
grâce à son énergie sur scène et à un style musical
que l’on peut comparer à celui des célèbres légendes
Johnny Cash ou encore Chuck Berry !
Pour les amoureux de pure rockabilly je vous conseille
fortement le trio « The Vintage Vandals » !
23
Autre moment fort la prestation du talentueux chanteur Marcel Riesco, leader d’un excellent
groupe de la scène californienne dénommé Truly Lover Trio, qui a rendu un hommage
poignant et parfait en tous points au mythique Roy Orbison.
Bien sur nous n’avons pas manqué la prestation de la très talentueuse Rosie Flores, une exchanteuse Punk reconvertie au Rockabilly et à la Country, Rosie en duo avec la chanteuse
Marti Brom, pour un bel hommage en duo à la mythique Janis Martin. Rosie Flores en a profité
pour nous glisser quelques titres de son dernier album « Working Girl’s Guitar ».
Très bon concert également celui du
trio Danny Kay and The Nightlifers
dans un style rock’n’ roll teinté
country, encore un groupe explosif
sur scène et très intéressant !
Nous
avons
aussi
fait
la
connaissance des excellents et ultra
dynamiques Phat Cat Swinger, un
groupe qui ne fallait surtout pas
manquer.
Imaginez 9 musiciens venus tout
droit de Californie et totalement
déjantés, bondissants et débordants
d’énergie sur scène !
Un énorme show 100% swing avec une section de cuivres : trompette, saxophone, trombone
et j’en passe, digne des big bands des années 40, sans oublier la guitare électrique vintage, la
contrebasse, bref un son et un véritable spectacle façon Las Vegas de quoi en prendre plein
les oreilles !
Phat Cat Swinger un groupe à connaitre absolument ! D’autres belles découvertes issues de
la scène calIfornienne : le quintet Whiskey Kiss, la chanteuse à la voix puissante Dawn
Shipley & The Sharp Shooters et la Texane Miss Kay Marie qui nous éblouit avec son chant
yodel à sauce texane et l’excellent groupe allemand Ray Collin’s Hot Club..
Egalement au programme de « Viva Las Vegas », le concert
très attendu des Blue Caps !
C’est le nom du groupe mythique de Gene Vincent !Il s’agît
là d’un show spécial en hommage à Gene Vincent, avec la
présence de Graham Fenton l’ancien chanteur du célèbre
groupe britannique de Rockabilly Matchbox et de Dickie
Bebop Harrell, le batteur qui toute sa vie a suivit Gene
Vincent !
Mais malheureusement le batteur Dickie n’a pu se rendre au
« Viva Las Vegas », à cause d’une chute qu’il aurait faite sur
scène lors de l’un de ses précédents shows.
Alors pour le remplacer on a fait appel à une pointure du
genre qui est très loin d’être un débutant : le seul et l’unique
<= Mister Slim Jim Phantom batteur des Stray Cats, qui n’a
pas manqué l’occasion de venir jouer avec les Blue Caps !
24
Nous avons pu rencontrer Slim Jim Phantom en backstage et il nous a confié qu’il était en ce
moment en studio pour produire un nouvel album en collaboration avec une des superstars de
la scène Rockabilly Revival qui n’ai autre que « Imelda May ».
Le temps passe très vite et l’heure est déjà venue, pour toutes les pin-ups, les bad boys en
perfecto, les punks à crête rouge fluo ou encore les bandes de chicanos tatoués et gominés
venus en famille spécialement depuis East L.A, pour s’installer en masse devant la grande
scène du car show en plein air !
L’une des têtes d’affiches du « Viva Las Vegas » c’est le très attendu maître de la Surf music
californienne, et virtuose de la guitare, monsieur Dick Dale ! Après avoir été victime d’un
cancer, Dick c’est remis sur pied et malgré ses 74 ans il nous a concocté un show haut en
couleur, une prestation à vous en couper le souffle sous la lourde chaleur de Vegas !
Les Britanniques The Rockats ont littéralement
enflammé l’atmosphère avec un show très pro
et totalement rockabilly Revival à souhait.
Puis la tête d’affiche tant attendue du samedi
soir, Monsieur Little Richard est arrivé, en
fauteuil roulant, tel un chef d’état, entouré d’une
ribambelle de gardes du corps et policiers. =>
Little Richard, le king du rock’n’roll nous a paru
très très fatigué. Il nous a quand même
interprété ces plus grands hits dans une version
rock’n’roll plutôt sage et ça se comprend, car il
est tout de même âgé de 80 ans !
« Viva Las Vegas », un magnifique événement dans un superbe casino où l’on est totalement
plongés dans les années 50’s, alors si ça vous dit, rendez-vous l’année prochaine pour la 17
ème édition du « Viva Las Vegas » c’est du 17 au 20 avril 2014 ! Ça vaut le détour !
Les ACM Awards 2013, les grands gagnants !
On reste à Las Vegas, mais cette fois dans l’ambiance New country, pour parler de la 48 ème
cérémonie des ACM Awards, autrement dit les Academy Of Country Music Awards, qui se
sont déroulés le dimanche 7 avril au Casino MGM Grand de Las Vegas !
Lors de notre séjour à Vegas, on a pu y voir de
nombreuses affiches, publicitaires pour les
ACM Awards !
On a également constaté que Brad Paisley
allait donner un concert le même soir non loin
du MGM, dans l’arène du casino Orleans avec
une retransmission en direct pendant la soirée
des awards.
C’est le grand show à l’Américaine. Vous le
savez, cette année Blake Shelton n’était pas
seul pour présenter, il était accompagné du
chanteur Luke Bryan, une toute première pour
lui !
25
Je vous rappelle que le plus chanceux, en
terme de nominations, c’était le chanteur
Eric Church qui en avait raflé 6.
Malheureusement il est reparti avec
seulement deux awards : un pour album de
l’année
avec
« Chief »
puis
pour
l’événement vocal en compagnie de Luke
Bryan et Jason Aldean pour le titre « Only
Way I Know ».
J’en profite pour vous annoncer que ce même jour Eric sortait son 1er opus live « Caught In
The Act » que je vous recommande fortement !
La Texane Miranda Lambert avait décroché
4 nominations, réalisera presque un sans
faute, car elle repartira avec trois awards !
Celui de la meilleure chanteuse féminine de
l’année et deux pour la chanson et single de
l’année grâce au titre « Over You » co-écrit
avec son mari Blake Shelton.
Le quatuor vocal, Little Big Town, n’en fini
plus de briller, car il remporte deux awards :
groupe vocal de l’année mais aussi vidéo,
avec le titre « Tornado » !
Je ne vais bien sur pas oublier de vous annoncer le nom de l’artiste qui a remporter le prix
suprême d’Entertainer Of The Year traduisez, par artiste de l’année, c’est mister Luke Bryan
qui rafle son seul et unique award de la soirée.
Un moment qu’il n’est sûrement pas prêt d’oublier !
Pour connaître la liste complète de ce superbe événement new country de Las Vegas, je vous
donne rendez-vous sur le site www.bigcactuscountry.fr !
26
LEE LA DIVINE / TIM BRADLEY par Jacques Donjon
Salle des fêtes de Vaugneray (69) - Le 27 avril 2013
Pluie, froid, un temps à ne pas mettre un Country-Gone dehors. En s'approchant de la
salle des fêtes, peu de bruit, pas de musique. D'habitude, une salle de concert c'est une vraie
ruche. L'explication, est que la majorité des personnes présentes se sont réchauffées une
bonne partie de l'après midi entre "Easy come, easy go" et "Cowboy charleston". En ce
moment ils se restaurent, reprenant des forces pour la partie concert de la soirée.
Vers 21h30 la salle s"éteint. Le temps pour Rémi de régler le son, les lumières, les balances,
d'accorder sa basse et de dire à Laurent Dutrait "C'est bon, on peut y aller …" Intro "Elle vient
de Normandie, exprès pour chanter ici à Vaugneray..."
Blonde, robe blanche à frou-frou
dont elle tiens un pan sur ses
bottes
blanches, LEE LA
DIVINNE commence son show
par "You ever do", une
Cucaracha qui remplit la piste de
danse. Comme un certain
nombre de groupes français le
répertoire
de
Lee
est
principalement axé sur le plaisir
des danseurs.
De "Down on the corner" à "
Redneck woman" en passant
par "Sweet home Alabama" ce
sont
principalement
des
standards
du
répertoire
country.
Certains s'éclatent, d'autres apprécient peu la voix de Lee. Vocalement, je la trouve pas si
mauvaise que ça, J'ai entendu pire, y compris dans nos groupes locaux.
Elle interprète aussi quelques compositions, dont "Au temps du Far West", dont j'ai apprécié
certaines paroles : "On pouvait tirer sur nos ennemis, au temps du Far West"... (Mon beaufrère n'a qu'à bien se tenir !)
Par contre son show a duré trop longtemps. Non pas par le nombre de titres
interprétés, mais entre chaque chanson, elle "jacasse". Humour ou bonne humeur ? Ses
plaisanteries sur le guitariste, ses blagues pas très fines finissent par lasser. J'ai entendu une
danseuse dire "Lee elle est sympa mais trop bavarde"
Autre détail qui a froissé la déontologie des puristes de la Good Old Country : Lee
n'est accompagné que par son bassiste-technicien-manager et un guitariste. Les autres
musiciens sont "en boite" je veux dire par là que la boite à rythmes c'est pratique, mais que ça
ne plait pas à tous
C'est avec un certain soulagement que Lee nous annonce le dernier morceau "Paix
sur nos vies", composition à tendance Gospel pendant laquelle Claude va la rejoindre sur
scène.
27
Entracte très très très courte, mauvais pour la buvette ça…Mais vu le temps pourri, les
danseurs n'avaient probablement pas très soif ! J'ai terminé ma "Désespérée" , TIM BRADLEY
était déjà sur scène. Une prestation musclée qui débute par "Road to Nashville" qu'il enchaîne
aussitôt par "Texas train". Est-ce pour rattraper le temps perdu que Tim nous fait un show sur
les chapeaux de roues ?
Nul n'est besoin d'être un spécialiste pour s'apercevoir que nous avons devant nous
un excellent guitariste - Par certains aspects il me rappelle un peu Brad Paisley. Le chapeau
blanc, souvent rabattu sur le nez y est sûrement pour quelque chose.
On reconnaît au passage "You and me in Tennessee". A part quelques clips
visionnés sur Youtube, nous sommes venus ce soir à Vaugneray sans pratiquement rien
savoir de cet artiste, excepté que sa maman est norvégienne et que son italien de papa faisait
déjà partie d'un groupe. Tim est tombé très tôt dans la musique. Un batteur dont le rythme ne
faiblit pas, un bassiste calmos au sourire permanent, lui assurent un accompagnement de
haute qualité.
Suivant les morceaux, Tim
change souvent de guitare (Fender
Télecaster ) N'y voyez pas là une
critique négative mais, lors des
instrumentaux je me lasse assez
vite des duos - parfois trios - entre
les divers instruments, ou bien ces
solos interminables de guitares
que l'on torture.
C'est peut être pour cela
que je n'ai jamais eu une
admiration démesurée pour Jimmi
Hendrix ou Eric Clapton. Je sais
que certains adorent ce genre de
prouesses technico-musicales, je
respecte, chacun ses goûts.
Et peut être que ceux là ont moins préféré ces tendres ballades où il s'accompagnait
à la guitare acoustique. Barrière de la langue? Ses échanges avec le public sont toujours
restés assez concis, tout en étant chargés d'émotion. Emotion que l'on sentait sincère lorsque
à plusieurs reprises, la main sur le cœur, "Thank you very much … God Bless You".
Combien de rappels avant ou après la chanson de Bob Dylan ? Il termine un titre,
chuchote à l'oreille de ses musiciens, et c'est parti pour un autre. Je pense que nous avons
été nombreux ce soir à découvrir un artiste hors norme. Mais, où l'as tu trouvé Claude ?
En tout cas, merci pour cette soirée dans l'Ouest lyonnais. J'ai entendu un danseur
dire "C'est dommage que Georges Carrier n'ait pas pu venir, il aurait aimé". C'est vrai que
c'est le genre d'artiste qu'il a signé pendant des années pour notre plaisir à Craponne /Arzon.
Une soirée exceptionnelle, même si je déplore, comme souvent, le trop grand nombre
de spectateurs qui quittent la salle bien avant le dernier riff de guitare. Combien étions-nous
encore devant la scène, à 00h 30, à scander "On n'est pas fatigués!"? Il n'était pourtant pas
bien tard. Non?
28
MAINSTREET A COUZON AU MT D’OR
par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Malgré les soirées CD’s qui fleurissent un
peu partout, organisées pas des
associations de line-dance au budget
limité, les manifestations qui proposent un
vrai concert avec orchestre ont encore un
bel avenir.
En effet les salles de sports ou des fêtes
des environs de Lyon ont encore tourné à
plein cet hiver, que ce soit à Mions (Doug
Adkins), à Heyrieux (Jay Ryan), à
Péronnas (Lilavati), à St Cyr (Joni Harms)
ou encore à Couzon au Mont d’Or ce
samedi 30 mars.
Les danseurs aiment bien mettre à profit
les chorés qu’ils ont apprises dans ces
ambiances festives et conviviales mais
aussi les amateurs de musique et les
accompagnateurs non-danseurs peuvent
avoir comme cela l’occasion de découvrir
de bons groupes en dehors des festivals
de l’été.
Après les Belges de Kentucky, les Tarnais de Rusty Legs et les Parisiens des Partners, Polo
du Jam’s Country Club de cette commune du bord de Saône a invité les Varois de Mainstreet
sur la foi d’un award récolté il y a peu. Malgré l’un des lead guitaristes (Xavier) originaire de
Lyon et le chanteur dont la belle famille est Bressanne, le groupe ne s’était encore pas produit
dans les environs de la capitale des Gaules. Apparemment ils auraient bien apprécié
l’accueil…
Les musiciens de ce sextet venu du
sud donnaient ce soir le premier
concert d’une saison 2013 qui se
poursuivra par quelques festivals dont
le « Off » de Craponne sur Arzon.
L’organiste/pianiste donnait du reste sa
première prestation avec le groupe et
ma foi il semblait bien à l’aise sur
scène.
Il faut dire que le clavier remplace la
pedal steel guitar dans la country
moderne.
Et Mainstreet est certainement le reflet le plus exact en France de cette musique produite
actuellement à Nashville, qualifiée de nashpop, country pop ou tout simplement rock !
Acceptée par certains dont les plus jeunes et rejetée par les traditionalistes. N’espérez pas
entendre un Jambalaya ou un Take Me Home Country Roads lors d’une soirée animée par
Mainstreet.
29
Ses musiciens n’ont pas découvert la country par Johnny Cash ou Merle Haggard. Ils
viennent du rock sudiste (Alman Brothers, Lynyrd Skynyrd) et donc ont accroché à ce son
saturé actuel dominé par les guitares.
Aucune reprise de standards si ce n’est l’obligé Sweet Home Alabama car même en reprenant
les artistes connus comme Craig Morgan, Darryl Worley, Blake Shelton, Kenny Chesney,
Darius Rucker ou le Zac Brown Band ce ne sont pas forcément leurs succès dans les charts
qui sont repris.
Le répertoire moderne de Mainstreet puise chez Eric Church, Luke Bryan, Billy Currington,
Kevin Fowler, Pat Green, the Farm, Rodney Adkins, Dierks Bentley…Soit vraiment pas des
artistes que l’amateur de country éduqué par George Jones ou Willie Nelson écoute en boucle
chez lui…
Pas non plus des chansons qui ont été forcément
chorégraphiées. Aux bons danseurs expérimentés
à trouver une danse qui corresponde… s’ils le
peuvent !
Les autres regardent le groupe. D’ailleurs
Mainstreet est davantage un groupe de concerts
ou de festivals qu’une formation formatée pour
faire danser les gens.
Bon, cet aspect rock de leur musique, on l’accepte
ou pas. Personnellement je suis plutôt traditionnel
dans l’approche de ma country.
Mais je dois avouer avoir pris du plaisir à l’écoute
de Mainstreet car chacun de ses cinq musiciens
est un virtuose de son instrument.
Laissant mes préjugés, je ne me posais pas la question de savoir si j’écoutais de la country ou
pas. J’appréciais de bons musicos, un point c’est tout ! Visuellement ils sont intéressants à
observer car ils sont totalement pénétrés par leur musique.
Le bassiste en est la meilleure image, presque à l’orée de la transe. Les deux guitaristes
solistes rivalisent de prouesse et le chanteur est très bon. Avec une allure de soul man il vient
du reste à l’origine du blues.
Comme quoi il n’y a pas de barrières entre les styles. Et toutes les musiques sont
intéressantes à écouter quand elles sont exécutées par de bons musiciens, ce qui est le cas
avec Mainstreet.
30
SCHLÀBBE-RITTER par Marion Lacroix
Invités dans l’émission de Country Music de Marion, « Country Roots », sur Radio Arc En Ciel
au mois de mars 2013. L’émission commence par la présentation du groupe des SchlàbbeRitter, quatre gars bien sympas et qui ont beaucoup d’humour.
C’est Jean-Luc (Bassiste chanteur) qui
commence. Il est le fondateur de ce
groupe en 2004 et responsable (mais
pas coupable) pour la Country Music et
les titres et textes en alsaciens. Vient
ensuite Dany, clavier & synthé. Il fait
partie de ce groupe depuis au moins 8
ans. Christian est le guitariste et fait
partie des secondes voix. Il a rejoint
cette bande pour leur sympathie et parce
qu’ils chantaient en alsacien, sa langue
maternelle. Et pour terminer, JeanPhilippe, le batteur, qui les a rejoint car il
adore les « schlàbbe » (pantoufles)...
ML : Quels étaient vos goûts musicaux de l’époque et par quels genres de musiques avez
vous débutés comme musiciens ?
SR : A l’époque c’était le Rock ‘N Roll. Ensuite nous avons débuté par de la musique de bal.
De la variété. Dany, Jean-Philippe et Christian, du rock ‘N Roll, Hard Folk, enfin nous avons
touché un peu à tous les genres.
ML : Quels sont aujourd’hui vos goûts musicaux ?
SR : Jean-Luc aime bien ce que faisait Johnny Cash, John Fogerty, Lynyrd Skynyrd ou même
la musique classique. Nous avons d’ailleurs repris et adaptés en alsaciens plusieurs titres de
ces Artistes. Les autres ne sont pas tous amateurs de Cash mais tous semblent aimer
Rammstein (groupe de Hard-Métal).
ML : Et comment en êtes vous arrivés à jouer de la Country Music ?
SR : C’est par amour de Jean-Luc et par l’alcool, la bière ( !). Jean-Philippe précise que leurs
répétitions étaient essentiellement axées sur les test de bières. Après avoir écouté « Folsom
Prison » de Johnny Cash nous arrivons à parler d’un de leur titre qui est « Elsau Keffi-Blues »,
l’Elsau étant le nom du quartier dans lequel se trouve la prison à Strasbourg. Jean-Luc
m’explique, de façon ironique, que c’est un beau bâtiment construit d’après les nouvelles
normes basses consommations il y a une vingtaine d’années. C’est en écoutant « Folsom
Prison » alors qu’il passait devant cette prison que l’idée de cette chanson lui est venue. Dany
rajoute, avec humour, que c’est là bas qu’ils se seraient tous connus.
ML : Envisagez vous d’y enregistrer un album live ?
SR : Ca pourrait être une idée mais ceux qui s’y trouvent aiment plutôt le rap et nous n’en
jouons pas.
ML : Comment choisissez vous les chansons de votre répertoire ?
SR : Ce sont des airs que nous entendons, que nous adaptons et arrangeons, mais c’est
toujours Jean-Luc, un homme de poids, qui a le dernier mot. En plus c’est lui qui écrit les
paroles en alsacien. Il a, comme il dit, son dico alsacien dans la tête. Enfants, nous ne parlions
qu’alsacien et avons appris le français à l’école. Les paroles alsaciennes des chansons n’ont
souvent rien à voir avec le texte original.
31
ML : Tout votre répertoire est en alsacien ?
SR : Oui, c’est notre signature et il est plus facile pour nous de chanter dans notre langue
maternelle.
ML : Est ce que vous aimez le Bluegrass car il y a un festival renommé juste en face en
Allemagne.
SR : Nous aimons le Bluegrass mais n’en jouant pas car nous n’avons pas les instruments
pour jouer ce genre. Un violoniste qui joue sur un clavier ce n’est pas trop Bluegrass.
ML : Avez vous déjà composé vos propres chansons ?
SR : Pas trop car cela prend énormément de temps. Nous avons fait un essai avec « Hesh de
Wille » mais pour l’instant nous en sommes resté là. Il est plus facile pour nous de reprendre
un titre qui nous plait en se disant que s’il nous plaisait il devrait aussi plaire au public. Nous
avons aussi repris les paroles d’une chanson d’Eddy Mitchell, « Il ne rentrera pas ce soir »
pour les traduire en alsacien sur un air de Fogerty.
ML : Vous êtes vous déjà produit ailleurs qu’en Alsace ?
SR : Ou en Allemagne et en Moselle.
ML : Vous intéressez vous à la line dance ?
SR : Nous ne faisons pas spécialement de la musique pour les danseurs. Il arrive que ceux-ci
dansent sur quelques titres mais ce n’est pas notre objectif.
ML : Est-ce que vous avez un titre favori dans votre répertoire ?
SR : Jean-Luc aime bien « Castroville » qui est une reprise de « Nobody gonna tell me what to
do » des frères Van Zant (Lynyrd Skynyrd) sur laquelle j’ai mis un texte relatant l’émigration
alsacienne vers le Texas et la fondation de cette ville des USA. Christian a un faible pour
Jambalaya et Jean-Philippe en général les chansons qui sont rythmées. Nous jouons aussi du
Blues, qui est de notre génération, mais notre répertoire est composé de 80% de Country
Music.
ML : Dans votre bio il est inscrit que vous
faites partie de la « Hundsnation » (la nation
des chiens)
SR : Cette expression est ancienne et
désignait les habitants des faubourgs nord
de Strasbourg, c’est à dire Schiltigheim,
Bischheim et Hoenheim. A cette époque les
commerçants utilisaient des chiens pour tirer
les charrettes pour aller au marché. D’ou
cette expression qui est restée dans le
langage local.
Nous nous quittons sur un dernier air des
Schlàbbe-Ritter,
« Uff
de
Wantzenauerstross », sur la route de la
Wantzenau (village proche de Strasbourg)
ou Jean-Luc a vécu une cinquantaine
d’années.
32
RENCONTRE AVEC BRUNO RICHMOND
par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
C’est au sein même du CWB que j’ai choisi la
victime de mes questions. Pour ce numéro
c’est l’auteur de la Gazette de Richmond,
Bruno, qui fait l’objet de mon interview.
Bruno est également l’animateur d’une
émission de radio que vous aurez la curiosité
d’aller écouter sur le net après avoir lu cet
article. Alors j’ai vérifié le chauffage de mon
automobile, me suis équipé de pneus neige
(voir de chaînes !) et j’ai attendu que les
congères commencent à fondre pour prendre
la route de la Haute Loire en ce début de
printemps, à la rencontre de Bruno
Richmond…
CWB : Bonjour Bruno
Bruno : Bonjour Jacques. Je te remercie pour
ton invitation. Je suis enchanté de pouvoir
répondre aux questions du « Country Web
Bulletin » qui est ce qui se fait de mieux en
tant que country webzine.
CWB : Merci. Tu es le spécialiste de la grande et de la petite histoire de l’Amérique que tu
nous expliques dans le CWB et sur les ondes. Comment cette passion t’est-elle venue ? Tu
jouais aux cowboys et aux indiens quand tu étais petit ?
Bruno : Je te remercie du compliment, mais je tiens à préciser que je ne suis pas le
spécialiste de la question américaine. Je cède volontiers le fauteuil à des amis dont c'est le
métier, journalistes et historiens, comme Alain Sanders (1) et Serge Lenfant (2). Disons que je
suis un amateur un petit peu éclairé, voilà. C'est ma passion, c'est tout. J'ai l'Amérique au
cœur, comme l'écrit Alain (3), sauf que mon Amérique à moi, comme le chante Johnny, n'est
pas l'Amérique officielle.
Bien-sûr que je jouais aux cowboys et aux indiens étant môme. Je continue toujours,
pourquoi ? (Rire) Tu sais, je suis de la génération en or, à qui la télé offrait de fréquents
rendez-vous avec le western. A l'époque j'avais la télévision. Comme c'est une boite-à-çons,
je m'en suis débarrassé vers la fin des années 1990... Mais lorsque j'avais cette machine
infernale, elle était assez aimable pour nous régaler de séries westerns de qualité. On y voyait
« Les Mystères de l'Ouest » qui offrait une vision fantastique du mythe de la Frontière revisité.
On pouvait admirer les exploits de Josh Randall le chasseur de primes de « Au Nom de la Loi
». Et il y avait des long-métrages westerns épatants !
Bon, tout n'est pas bon dans le western. Je pense par exemple à « Cowboys et ExtraTerrestres » qui, pour moi, est une grosse daube. Imaginer une telle rencontre, ça fait peutêtre plaisir aux frères Bogdanov ou à Raël, mais c'est loufoque ... La seule planète peuplée,
c'est la terre. Et au lieu de rêver à Mars, les hommes feraient mieux d'explorer les abysses
marins, que l'on ne connaît pas.
Évidemment, je suis à la diète depuis les années 1990. Les bons westerns sont rares et le
génial Clint Eastwood est fatigué ...
33
Alors j'ai trouvé un remède de remplacement, l'étude de la vieille Amérique et la réalisation de
« Couleur Country » sur Radio-Ondaine (4) et FM43 (5) émission que, grâce à Internet, on
peut écouter partout dans le monde et non plus seulement dans la Loire et la Haute-Loire.
CWB : Dans ta chronique « La Gazette de Richmond », tu nous as déjà parlé de certains
épisodes de l’histoire de l’Ouest ou des westerns justement. Un peu moins de la littérature.
Lisais–tu Jack London, Mark Twain ou Hemingway étant plus jeune ?
Bruno : Oui, à l'école. Maintenant, quitte à faire grincer les dents de mon ami Alain Sanders,
je dirais que je lis très peu country. Un peu du Louis Lamour ou du Albert Bonneau, mais c'est
tout. Je n'ai aucune excuse.
CWB : Si tu étais né vers la fin du 19è siècle, aurais-tu pris position en faveur du Nord ou du
Sud lors de la guerre civile (ou de sécession pour les Français) ?
Bruno : Il faut avoir vu des séries TV intelligentes comme « Nord et Sud » (avec le regretté
Patrick Swayze) et lu des livres non-conformistes, pour s'apercevoir que le Sud n'était pas un
gigantesque goulag pour esclaves noirs !
Alain Sanders en parle dans son ouvrage « La Désinformation autour de la Guerre de
Sécession » (6). Lincoln ne déclara pas la guerre au Sud, pour faire cesser l'odieuse institution
de l'esclavage, mais pour des motifs bassement économiques et pour céder aux pressions
des abolitionnistes les plus exaltés du Parti Républicain. Sans hésiter, je me serais engagé du
côté des États du Sud.
Près de chez moi, à La Voute (Le Puy-en-Velay) habite un descendant de la famille de
Polignac, dont les ancêtres comptaient une amie de la reine Marie-Antoinette, un ancien
ministre de Charles X, etc. Et le Prince Camille de Polignac s'était engagé au Sud, sous les
ordres du Général de Beauregard. Le Général, lui-même descendait de combattants
vendéens de 1793 !
Certes oui, j'aurais pris fait et cause pour le Sud, agressé au mépris de tout droits par les
descendants des puritains de Nouvelle-Angleterre !
CWB : On va parler de choses plus légères. Côté musique, est-ce ta passion de l’Amérique
qui t’a amené à la découverte de la Country ? Sont-ce les chansons de Johnny Cash par
exemple ?
Bruno : Non, tu vas rire. C'est l'amour du western... Je me suis dit : Le western se meurt au
cinéma. Retrouvons donc « le ailleurs ». Et ce « ailleurs » c'est l'Histoire de la Frontière et des
Guerres Indiennes. C'est l'épopée confédérée, à laquelle participa la noble tribu des
Cherokees d'ailleurs...
C'est la musique populaire originelle des Appalaches sudistes, la Country Music, qui
s'internationalise de manière incroyable : On joue de la Country en France, mais aussi en
Angleterre, en Allemagne, au Japon... Alors Johnny Cash et June Carter, bien-entendu ! Il faut
avoir entendu nos deux tourtereaux sur « Pick the Wildwood Flower » !
Je compte sur le Country Web Bulletin pour faire un dossier lourd sur le dixième anniversaire
de leur rappel à Dieu, cette année.
CWB : Compte sur nous. Comment es-tu devenu animateur radio ?
Bruno : Par hasard ! Après mon service militaire dans l'Infanterie de Marine en 1981, comme
il me fallait bosser pour vivre, et non l'inverse, j'acceptai une mission TUC payée une misère,
pour me former en animateur professionnel sur une grosse radio nationale, dans le Sud de la
France. Toujours le Sud... Sans aller jusqu'à dire que j'aimais tout ce que j'étais obligé de
diffuser, je dois avouer que c'était la bonne école pour apprendre à parler dans un micro,
articuler, bref. Mais c'était du pousse-bouton.
34
« Les auditeurs s'en foutent de la vie de... » me disait invariablement mon chef, à chaque fois
que je voulais donner la biographie du chanteur Jim Kerr, par exemple.
Mon rôle se bornait à donner le titre de la chanson à venir et à donner la météo du jour... Et
pour la musique, hormis pour la New-Wave dont je raffolais, le reste pour moi était de la soupe
populaire. A propos de pop anglaise années 80', eh bien Johnny Cash a repris « Personal
Jesus » sur le 4eme opus de la série « American », l'album « The Man Comes Around ». C'est
très émouvant.
Vint ensuite la passion pour la Country & Western Music, son vrai nom. Mais il fallait survivre
et je bossais toujours en radio, durant 10 ans et toujours pour des antennes provinciales de
grosses stations FM pour lesquelles je ne veux pas faire de pub. Elles n'en manquent pas les
chéries. Une reconversion économique m'a fait quitter ensuite la radio professionnelle.
Et la Providence me permit de rencontrer Kenny Saniez, le producteur de Lilly West, dans un
magasin de bricolage stéphanois. Kenny, qui est ensuite devenu un véritable ami, m'a appris
que la radio FM43, à Yssingeaux en Haute-Loire, cherchait un animateur. Et l'aventure de «
Couleur Country » démarrait en 2010 !
CWB : Ton émission hebdomadaire dure une heure, mais combien t’en faut-il (d’heures !) pour
la préparer vu que tu ne fais pas du pousse-disques mais que tu travailles par thèmes et avec
des montages ?
Bruno : « Couleur Country » fait 50 minutes exactement ; les 10 minutes restantes sont prises
par la pub. J'ai voulu effectivement une émission avec un concept. Bref du sens et non du
pousse-boutons, chose que j'avais trop connu. L'élaboration (recherche de documentation et
de plages sonores, écriture et réalisation) prend 3 heures. C'est un concept général, qui prend
en compte tout le paysage country : dans « Couleur Country », il y a de la musique bien sur,
mais aussi des chroniques, des extraits de westerns et parfois des entretiens avec des
vedettes.
Le dernier en date est une rencontre avec Chris Evans, que l'on ne présente plus aux hillbilies
country-rock stéphanois, à l'occasion de la sortie de son album « Lonesome Cowboy Solitaire
». Et chose très importante, je tiens beaucoup à jouer les artistes country français.
L'émission est, via Internet, écoutée au Québec grâce à l'aimable publicité du chanteur
Ghislain Côté (7) véritable star en Nouvelle France. Elle est aussi écoutée au MassachusettsUSA, malheureux État bien éprouvé, par les attentats de Boston, sans compter le récent raz
de marée...
Mon ambition est d' être régulièrement diffusé en Amérique pour la communauté française.
CWB : Je te le souhaite ! Une chose me plaît particulièrement dans ta conception : c’est que
tu fais les choses très sérieusement mais sans te prendre au sérieux. Loin de toi l’attitude du
conférencier. Tu introduis de l’humour, comme par exemple Willie Nelson qui toque à la porte
du studio pour savoir à quel moment sa chanson sera programmée… Tu as souvent des idées
comme ça ?
Bruno : (Rire) Je ne manque pas d'imagination. J'ai toujours un carnet sur moi pour noter
l'idée rigolote qui passe par la tête en regardant le spectacle du monde.
CWB : Toujours dans ton émission que je recommande à nos amis lecteurs pour son aspect
atypique, tu n’es pas passéiste et rétro et au côté des anciens ou des classiques de la country
tu glisses des artistes actuels et modernes. C’est un effort que tu fais ?
Bruno: C'est à moi de te retourner le compliment ! Je recommande le « Country Web Bulletin
» à mes amis, mes connaissances, sans compter qu'il est partenaire de « Couleur Country » et
que j'en assure la pub à chaque émission...with pleasure !
35
Je pense à certaine publication country de qualité ou tout ne l'est pourtant pas country, par
exemple un article sur Junior Brown coincé entre les résultats des présidentielles américaines
et un reportage sur General Motors ou sur le Catch américain. Mais dans le CWB tout est
country, de A à Z...ou plutôt de C à Y ! Bravo !
Pour répondre à ta question un peu difficile : Comme tu le sais, un public radio est varié par
définition. Si je fais de mon émission une étagère pour galettes de cire... je vais barber un
public plus jeune qui se sent plus attiré par la New Country ! Ceci dit, je raffole aussi de cette
musique. En fait je ne m'interdis, ou ne diffuse que très très rarement, les chansons fort peu
country à mon goût, comme celles des Lady Antebellum, de Taylor Swift... C'est pourquoi
dans « Couleur Country », je tape dans tous les styles ou presque, avec un impératif : Il faut
que ce soit country ! « Musique correcte exigée » comme j'dis.
Je connais une célèbre émission country française, qui ne passe presque exclusivement que
de la Country américaine actuelle. Je pense que c'est un tort. Chez nous, de Lilly West au
Mary Lou, en passant par Marie Dazzler, on a des interprètes de talent. Côté américain, il ne
faudrait pas oublier non plus ceux qui inventèrent la Country. Ce serait injuste et idiot.
CWB : Justement, une question plus facile : quels sont tes coups de cœur chez les
Américains et les artistes Français que tu aimes bien ?
Bruno: Côté américain : Je suis plutôt honky-tonk, à l'écoute de George Strait, Allan Jackson.
Mais... la Musique a été assassinée sur Music Row, chantent George et Allan. D'accord avec
eux, je jubile à l'écoute de la Country texane en provenance d'Austin : Dwight Yoakam, The
Asleep At The Wheel, etc... Je recommande à tes lecteurs une autre de mes passions, Gene
Autry, le cowboy chantant. Et sa chanson « South of the Border » qui est un vrai bijou.
Parmi ses fans, le regretté Gene comptait ... Jerry Lee Lewis ! Tous les pionniers, de la Carter
Family à Johnny Cash ont mes suffrages et sont souvent joués dans « Couleur Country ».
Côté français, je reste un inconditionnel de Lilly West dont j'attends le prochain album avec
impatience. Je pourrai aussi citer Charlie West et Pierre Lorry. Et je lève la patte, comme un
chien de chasse à l'arrêt, à chaque fois que j'entends des accords des Mary-Lou.
Je dois préciser que je me sens bien Français. Et si les choses s'étaient passées
normalement avant 1865, le Dixieland se serait débarrassé, à sa manière et avec sa lenteur
coutumière en raison du climat quasi-tropical, de l'abominable institution de l'esclavage,
désarmant ainsi le Nord yankee. Et ce serait le Southern Cross qui flotterait sur la Maison
Blanche, qu'elle soit à Washington ou à Richmond. Et le visage du monde aurait changé, sans
tous ces massacres qui portent la marque de fabrique yankee : massacres et déportations de
Sudistes, génocide des Amérindiens, soutien au Gouvernement mexicain qui massacrait les
catholiques cristeros en haine de leur foi entre 1826 et 1973, tapis de bombes sur les villes
européennes en 1944, bombes A sur le glorieux Japon de Hiro-Hito en 1945. Bref... je dois
dire que ça m'énerve un peu de voir tous ces clubs country français qui arbore le drapeau
américain actuel... Revenons à la musique.
CWB : Heu oui, ça calme. Côté concerts ou festivals, tu te déplaces souvent ?
Bruno : Non... Je suis un très mauvais élève de ce côté. Avant la Country, c'est ma famille qui
compte le plus à mes yeux. Je ne me réserve que pour les plus importants, comme Craponne
par exemple. Je ne compte pas divorcer tout de suite.
CWB : As-tu d’autres activités en dehors de la radio et du CWB dont tu souhaiterais parler ?
Bruno : Tu sais, je ne suis pas encore retraité et le temps me file entre les doigts. J'ai plutôt
des passe-temps : la lecture, la natation, la canne de combat que je pratique en amateur avec
mes fils et des amis.
36
CWB : Bruno, je te laisse le mot de la fin dans le cas où l’on n’aurait pas parlé de quelque
chose que tu aimerais évoquer…
Bruno : Volontiers. La Country est une musique du terroir, même si nous Français avons
tendance à l'oublier. Dans chaque pays où elle est jouée, les thèmes des chansons devraient
respecter cet état d'esprit.
On peut très bien concevoir tradition culturelle et modernité technologique. Ce n'est pas
incompatible. Alors pourquoi vouloir abandonner ces références culturelles et adopter des
syncopées pop ? Pourquoi les groupes américains de country n'hésitent pas à chanter leur
pays, jusqu'à prendre son nom pour le leur (Alabama) et pourquoi les Français préfèrent
chanter la bière et les filles ? A quand une chanson country française sur l'Auvergne, véritable
Montana en réduction ?
J'ai très peu parlé de la Country Line Dance en France, et là je suis souvent partagé entre le
rire et les larmes. Comme j'étais allé à une soirée country où on m'avait invité, l'organisateur
me dit : « Tu t'en vas ?... Il en faut pour tous les goûts... » La musique diffusée hésitait entre
Abba, Allan Jackson et Rednex. Le boss portait une chemise fluo hawaïenne et un stetson
rose. Les auttres danseurs sont venus comme ils étaient...Bref la cata. C'est le problème de
nombreux clubs country, qui veulent ratisser large. J'ai même fait la connaissance d'un caller
(aboyeur) de Square Dance, la danse authentique des pionniers dans les albums de Lucky
Luke, qui refusait de se dire country...
Alors, il existe heureusement de vrais assoces CLD comme celles de mes amis Alain et
Solange Palka (8) Country Rangers 42, une assoce pure country comme dirait George ! Qui
ne fait danser QUE sur de la country. On a même le projet ensemble d'organiser une soirée
CLD dans un ranch texan français ! Couleur Country et Country Rangers 42.
Un stetson ? Des bottes ? C'est ringard ! Ringard ? D'où viens-tu Johnny Reb ? Ce qui semble
se passer actuellement, c'est que les grosses Majors de la Musique country veulent pour
demain une musique qui différera peu de ce qu'on inflige aux oreilles en Europe. C'est pour
cela que Lady Antebellum apparaît pour être pop à Paris, et country à Nashville. Moi, je reste
country d'Austin-City et tant pis pour Paris et Nashville !
Lilly West est la marraine de Couleur Country (http://www.kennylilly.fr)
Notes :
1 Site web d'Alain Sanders, journaliste et écrivain : http://www.countrymusicattitude.com
2 Site web de Serge Lenfant, journaliste et écrivain : http://www.countryserge.fr
3 Pour en savoir plus sur « L'Amérique au Coeur » d'Alain Sanders :
http://www.countrymusicattitude.com/index.html
4 Site web de Radio Ondaine : http://radio-ondaine.fr (Couleur Country c'est le samedi à
12h10 et le mardi à 19h10)
5 Site web de Radio FM43: http://www.radiofm43.com (Couleur Country c'est le samedi à 10h
et le lundi à 13h00)
6 « La Désinformation autour de la Guerre de Sécession » Editions Fol'fer (www.atelierfolfer.com) tel : 06 74 68 24 40
7 Le site web de Ghislain COTE: http://ghislaincote.net
8 Contact Country Rangers 42 : 06 08 00 33 52
37
CARRIE UNDERWOOD par Gérard Vieules
Carrie Marie Underwood est une auteur-compositeur-interprète et actrice américaine. Son
univers musical est proche de la country et de la pop.
Elle est la fille de Stephen et Carole Underwood. Elle naît le
10 mars 1983 à Muskogee en Oklahoma et grandit dans la
ferme de ses parents dans une petite ville rurale, Checotah
en Oklahoma. Elle a deux grandes sœurs, Shanna et
Stephanie. Son père, Stephen, travaillait dans une fabrique
de papier et sa mère était institutrice. Elle commence à
chanter dès l'âge de trois ans dans The Free Will Baptist
Church.
Pendant son enfance, Carrie participe à différents évènements locaux à Checotah en tant que
chanteuse. En 1996, elle est en négociation pour un contrat avec Capitol Records mais les
négociations avortent quand la maison de disques change de direction.
Carrie obtient son baccalauréat à Checotah en 2001. Après le
lycée, elle entre à l’université de Tahlequah (la Northeastern
State University) et en sort avec un diplôme en communication
option journalisme en 2006. Pendant deux ans, durant l’été,
elle chante au Northeastern’s Downtown Country Show à
Tahlequah. Elle participe également à de nombreux concours
de beauté à l'université au cours desquels elle est sélectionnée
comme finaliste Miss NSU-up en 2004.
En plus d'être une chanteuse, Carrie Underwood est aussi
guitariste et pianiste. Elle joue de la guitare pendant les
représentations de certaines chansons comme ‘’Don’t Forget to
Remember Me ‘’et ‘’Inside Your Heaven’’ lors de certains de
ses concerts en direct, ainsi que sur les albums. Originaire de
l'est de Oklahoma, elle a co-écrit une chanson dédiée à sa ville
natale,’’ I Ain't in Checotah Anymore’’.
Carrie Underwood montre également qu'elle porte un
grand intérêt au sport. En 2005, elle interprète le StarSpangled Banner ("Le Star-Spangled Banner" est l’hymne
national des États-Unis d' Amérique) pour le quatrième
match de la Finale NBA entre les ‘’San Antonio Spurs’’ et
‘’Detroit Pistons’’.
Carrie Underwood rencontre pour la première fois le 21
mars 2008 le joueur de hockey sur glace de l'équipe
américaine des Predators de Nashville, Mike Fisher,
lorsqu'il se rend en coulisses pour parler avec elle après
qu'elle ait donné un concert à Ottawa.
Le 10 juillet 2010, Carrie Underwood et Mike Fisher se sont mariés au Ritz Carlton Resort à
‘’Reynolds Plantation ‘’ à Greensboro en Géorgie.
38
Lors de l'été 2004, Carrie auditionne pour
l’émission ‘’American Idol’’ (American Idol,
nommée : ‘’The Search for a Superstar ‘’ est
une émission télévisée américaine dont le
premier épisode a été diffusé en juin 2002.
Il s'agit de l'adaptation de l'émission
britannique ‘’Pop Idol’’, adaptée en France
sous le titre ‘’Nouvelle Star’’.) à Saint-Louis
dans le Missouri. Elle chante ‘’ Alone ‘’ du
groupe de Rock ‘’ Heart.’’
Elle remporte le concours en 2005.
Après un premier single, ‘’Inside Your Heaven’’, sorti le 15 juin 2005, le premier album de
Carrie, ‘’Some Hearts’’, sort le 15 novembre 2005 aux États-Unis. Il se propulse directement à
la première place du top du Billboard. Il est certifié sept fois disque de platine par la RIAA.
Il devient l’album country qui s’est vendu le plus
rapidement au classement album américain (Nielsen
SoundScan).
Some Hearts contient trois chansons devenues numéro
1 dans les classements américain et canadien :
‘’Jesus’’, ‘’Take the wheel’’, ‘’Wasted ‘’et ‘’Before He
Cheats’’. ‘’ Some Hearts’’ se vend à plus de sept
millions d’exemplaires et devient la meilleure vente
pour un premier album dans l’histoire de la musique
country.
Cet album donne lieu à de nombreux singles et ‘’ Don’t
Forget To Remember Me’’, troisième single, atteint la
seconde place au Bilboard Country Charts.
‘’Before He Cheats’’ prend le relais en tant que quatrième single. Le 21 novembre 2006,
Carrie est nommée aux American Music Awards dans les catégories «meilleure artiste
féminine country» et «artiste de l'année».
Carrie Underwood revient l'année suivante pour interpréter la chanson son single ‘’Jesus,
Take the Wheel ’’. Cette chanson a une histoire, à savoir :
« La chanson raconte l'histoire d'une mère qui vit une vie
trépidante. À la fin de la nuit de Noël, elle glisse sur une
route recouverte de neige sur le chemin de Cincinnati, dans
l’Ohio. La femme commence à démêler ses émotions et se
plaint de ne pas avoir assez de temps pour faire les choses
qui comptent vraiment. Puis, sa voiture heurte un morceau
de glace noire, elle perd le contrôle du véhicule. Elle
panique, met ses mains sur le volant et crie à Jésus; peu de
temps après, la voiture s'arrête de tourner et s'arrête en
toute sécurité. Après l'inventaire de la situation (et, voyant
que son bébé est resté endormi sur le siège arrière), la
femme décide de laisser Jésus prendre sa vie en main
("Jésus Take the Wheel"). »
39
En mars 2007, elle participe à l’émission ‘’Saturday Night Live’’
pour chanter ‘’Before He Cheats’’ et ’’Wasted’’. Son second album,
‘’Carnival Ride’’, sort le 23 octobre 2007. Il se vend à trois millions
d’exemplaires aux États-Unis et contient trois tubes : ‘’So Small’’,
‘’All-American girl’’ et ’’ Last Name’’. Elle co-écrit quatre chansons:
‘’All-American Girl’’,’’ Crazy Dreams’’,’’ Last Name’’ et’’ So Small’’.
En novembre 2007, elle participe à la bande originale du film
‘’Enchanted ‘’ de Walt Disney Pictures, (Il était une fois...) en
interprétant la chanson ‘’Ever Ever, After’’.
Dans l’ album de Noël’’ Hear Something Country Christmas’’ de
cette même année, elle reprend la chanson ‘’Do You Hear What I
Hear’’.
En deux albums, la chanteuse réussit à vendre dix millions de disques.
Toujours dans l’émission ’’American Idol’’, en 2007 elle
interprète : ’’ll Stand by you’’ du single ‘’Wasted’’.
Lors de la septième saison d’American Idol en 2008,
Carrie reprend une chanson de George Michael,
‘’Praying for time’’, tirée du single ‘’Last Name’’ pour la
finale, le 21 mai 2008.
Carrie enregistre la chanson ‘’Home Sweet Home’’ qui
se vend uniquement sur ITunes et dont les bénéfices
sont reversés à l'association de défense des animaux
‘’The Humane Society of the United’’.
Il faut savoir que Carry est une végétarienne amoureuse des animaux. Elle cesse la
consommation de viande à l'âge de treize ans, car elle ne pouvait pas supporter l'idée de
manger un de ses propres animaux.
En janvier 2008, Carrie Underwood part en tournée avec Keith Urban. La tournée s’ appelle
‘’Love, Pain and the Whole Crazy Carnival Ride Tour’’.
Le 10 février 2008, elle gagne les
Grammy Awards avec ‘’ Before He
Cheats’’.
Le 15 mai 2008, elle est invitée par
Randy Travis au Grand Ole Opry, à
vingt-cinq ans, elle en est le plus jeune
membre.
Le 21 juillet 2008 sort ‘’Just a Dream’’, le
quatrième single de ‘’Carnival Ride’’. Il
arrive en tête du Bilboard Country Charts
le 8 novembre 2008.
Elle devient ainsi la troisième artiste dans l’histoire de la musique country, après Rosanne
Cash et Shania Twain, à avoir quatre singles du même album classés numéro 1
40
Les prix et récompenses se suivent pour Carrie.
L’artiste remporte le titre de « Chanteuse de l'année » à la 44e cérémonie des Country Music
Awards qui se déroule le 5 avril 2009 à Las Vegas. Elle y interprète son nouveau single’’ I Told
You So’’ et un extrait de ‘’All American Girl’’.
Carrie Underwood sort son troisième album studio le 3
novembre 2009 chez Arista à Nashville qui s'intitule ‘’Play
On’’.
Le premier single de l'album, ‘’Cowboy Casanova’’, atteint la
première place sur les palmarès country et fait de Carrie
Underwood l'artiste avec le plus de TOP10 country chez les
femmes en solo de la décennie, suivie par Faith Hill et
Martina McBride avec neuf récompenses chacune.
‘’Cowboy Casanova’’ s'est vendu à plus de 1 million d'exemplaires, devenant ainsi son
cinquième single certifié Platinium. En mai 2011, Carrie Underwood atteint un total de douze
millions de ventes d'albums et devient l'artiste d’American Idol la plus vendue aux États-Unis,
dépassant Kelly Clarkson.
Carrie Underwood est nominée à la 52e
cérémonie des Grammy Awards qui se
déroule le 31 janvier 2010. La chanteuse y
concourt dans les catégories ‘’meilleure
performance féminine’’ pour ‘’Just A Dream ‘’
et ‘’meilleure collaboration country ‘’ pour son
duo avec Randy Travis sur ‘’I Told You So’’.
La chanteuse remporte le second prix.
Mai 2012, un premier single qui s'intitule
"Good Girl" extrait de son quatrième album,
intitulé "Blown Away", est produit par Mark
Bright.
Elle est classée 1 er au Top 20 du GAC de février 2013. Avec ‘’Two Black Cadillacs’’, extrait
de l'album Blown Away sorti le 26 novembre 2012.
Concernant l'album ‘’Some Hearts’’ Stephen Thomas Erlewine dit:
« Elle est très convaincante aussi bien sur des chansons sentimentales comme ‘’Jesus’’,
‘’Take the Wheel’’ que sur des chansons pop comme ‘’Some Hearts’’. Sur le reste de l’album,
la production est belle, elle navigue entre le monde country et le monde pop avec aisance, et
c’est surtout sympathique que Carrie Underwood soit une ancienne d’American Idol »
Sean Daly du St. Petersburg Times écrit à propos de la chanson ‘’Someday When I Stop
Loving You ‘’ :
« elle nous plonge dans l’atmosphère des années 70 et rappelle tous ces grands morceaux du
vieux Chicago ». Le titre fort de l'album ‘’Someday When I Stop Loving You’’, est « une
chanson encadrée merveilleusement pour sa performance délicate, tandis que ‘’What Can I
Say’’, en collaboration avec le trio familial Sons of Sylvia est une solution simple et élégante,
une déclaration nostalgique.»
http://www.carrieunderwoodofficial.com/us/home
41
CD REVIEWS par Marion Lacroix
Amanda Cevallos « I'll Never Honky Tonk You »
Amanda Cevallos est une jeune texane qui est passée à St Agrève en 2012 et qui sera à
Mirande en 2013. Malgré son jeune âge elle chante de la Country Music plutôt classique mais
sans forcer le « ton » trop traditionnel. Elle est passé par le célèbre honhy tonk d’Austin, le
« Broken Spoke » et a fait de la scène avec les Derailers, Rick Trevino ou Todd Snider.
Après son CD live, ceci est un CD frais avec
tous les ingrédients qui nous sont chers dans ce
style. Elle a commencé à chanter de la musique
Tejano et a participé à un show, en hommage à
Doug Sahm, en compagnie de Dale Watson,
Earl Poole Ball et Augie Meyers.
C’est un auteur compositeur, patient, car dit elle
« il faut savoir attendre pour que vienne
l’inspiration ». Elle chante ses compositions
mais aussi des reprises comme « Ready For
The Time To Get Better » le n°1 de Crystal
Gayle en 1978. Son père est le sujet de son titre
« Jose Guadalupe », un gars joyeux avec une
forte voix.
« Read My Hips Swaying Good Bye » a été co-écrit avec Steve Carter du groupe Stop The
Truck et « Good For Nothing But Each Other » avec Jonathan Terrell qui est en duo sur ce
titre.
Un bon album sur lequel elle est accompagnée de bons musiciens comme Redd Volkaert,
Dale Watson, Lloyd Maines ou son producteur James Hyland.
Amber Digby « The World You're
Living In »
Sortit en janvier 2013 sur le label Heart of
Texas Records, Amber nous propose un
album de quatorze titres. Elle est
accompagnée par le légendaire "A-team" de
Nashville, Lloyd Green, Pig Robbins et les
texans Dicky Overbey et Justin Trevino qui
en est aussi le producteur.
Passée sur la scène de Craponne en 2012,
elle m’a laissé un excellent souvenir par son
style, sa gentillesse et cette musique texane
indémodable qui nous rappelle ce qu’est la
Country Music.
42
Ses influences, des plus classiques (Loretta Lynn, le regretté George Jones, Connie Smith ou
Tammy Wynette), marquent ce CD qui vous transportera par ses ballades et sa voix douce.
Une partie de ses chansons a été écrite ou co-écrite par Amber dont « One More Thing I
Wished I’d Said ». « The One I Can’t Live Without » est une ballade composée avec Vince Gill
avec qui elle la chante en duo. Elle interprète aussi un autre duo, avec Randy Lindley, le
classique succès George Jones & Tammy Wynette « We Loved It Away ».
Un album, considéré par les spécialistes comme son meilleur, mais qui est tout à fait dans la
tradition d’Amber et celle de la Country Music texane, celle qui m’a fait rêver, me fait toujours
chaud au cœur et me transporte quelques décennies en arrière quand les artistes portaient
des tenues excentriques.
Jake Penrod « Closer To Me »
Encore un excellent album sortit en janvier 2013 sur un petit label Ah Ha Music Group. C’est
son troisième album et si vous aimez Hank Williams ou James Hand vous craquerez pour
celui-ci.
Tous les titres sont de sa composition et
dans un style rétro qui rappelle les années
60.
D’ailleurs la couverture du CD nous le
rappelle car Jake y est en tenue « Country »
rétro avec une grosse américaine (voiture ! !)
de l’époque en arrière plan.
Il vient d’avoir 28 ans en avril et sa voix
pourrait être comparée à du Hank Williams,
James Hand et parfois même Hank III.
Certains titres comme « A Bright-Red Indian
Paintbrush » rappellent aussi le style de
Hank Thompson qui fait partie de ses
« héros ».
C’est un auteur compositeur qui a décidé de chanter dans le genre qui a bercé une partie de
sa jeunesse, mais aussi de celle de ses parents car il est trop jeune pour avoir baigné dans ce
genre.
Il a été « contaminé » quand il avait 8 ans, après avoir vu Hank Williams dans un pub TV. Cela
avait étonné ses parents et alors que dans les années 1992-1993 tout le monde écoutait
George Strait ou Garth Brooks, lui écoutait du Hank Williams Sr.
Un must pour les amateurs de Country Music traditionnelle et pour ceux qui veulent découvrir
un talent neuf, qui interprète ses propres chansons dont certaines l’ont été en se remémorant
ces grandes vedettes disparues aujourd’hui.
Wayne Hancock « Ride »
Nous l’avons apprécié sur scène à Craponne en 2004 et le voici de retour avec un nouveau
CD sortit en février 2013. C’est son huitième et il a été produit par l’inévitable Lloyd Maines.
Wayne a fait du chemin depuis son premier album en 1995.
43
Son honky tonk me rappelle le Texas, Hank
Williams, le grand père, mais aussi Hank III et
sa voix nasillarde. La musique est d’une
qualité irréprochable et bien que son style
rappelle Hank Sr il est d’une qualité sonore
bien actuelle et vous berce de ses
instruments joués à perfection. Sa voix bien
qu’encore nasillarde est plus douce, moins
railleuse.
Tous les titres sont de sa composition
excepté « Any Old Time » composé par
Jimmie Rodgers en 1929.
Ce CD est d’une douceur caressante et sa
musique vous transporte dans les sixties avec
une ambiance un peu jazzy dans « Gal From
Kitchen’s Field ».
C’est de la musique du Sud avec le steeler Eddie Rivers et les guitaristes Eddie Biebel et Bob
Stafford, des pointures, qui nous régalent de leurs solos. C’est toujours un plaisir d’écouter ce
honky tonk dont personne ne peut douter que c’est de la vraie Country Music.
Des nouveautés dans les bacs !
Carrie Underwood revient en force sur les ondes des radios US
avec le titre "See You Again" qui est le quatrième single extrait
de l’album "Blown Away". Un vrai tube Pop parfaitement formaté
pour les radios Country d’aujourd’hui qui est certes bien loin de la
country musique traditionnelle, mais au travers duquel Carrie
montre tout son potentiel vocal.
Puisqu’on parle de Pop Country la jeune Rachel Holder a
semble-t’il choisit de rendre hommage à la star Shania Twain
tellement le style de sa nouvelle chanson « Five Days » rappel
celui de Shania ! Un titre crée sur mesure pour envahir très vite
le Top 40 des charts Country !
Le jeune et talentueux Hunter Hayes a pris soin de
présenter au public américain sont tout nouveau
single inédit « I Want Crazy » interprété en live à
l’occasion des ACM Awards de Las Vegas ! Une
mélodie accrocheuse qui vous fera taper du pied et
dont la source d’inspiration est plus qu’évidente :
Keith Urban ! Sur cette nouvelle chanson réalisée en
studio, Hunter a une fois de plus fait preuve d’un
incroyable talent puisqu’il est auteur, compositeur et
intervient en tant que multi-instrumentiste bref un
véritable artiste. I want Crazy Il s'agit de son
quatrième single, une chanson inédite tirée d’un
nouvel album à paraître et dans les news de
Nashville, nous l’avons déjà ! Hunter Hayes
nouveauté
44
3 nouveaux membres aux Country Music Hall of Fame
Le Country Music Hall of Fame, c’est la mémoire, le gardien de la renommée de la country
musique basé à Nashville ! Cette institution et également un musée destiné à documenter
toute l'histoire de la musique country, ainsi qu'à honorer ses membres les plus marquants.
Cette semaine, trois nouveaux noms sont entrés au célèbre Country Music Hall Of Fame de
Nashville. D’abord le mythique Kenny Rodgers, l’auteur compositeur et interprète Bobby Bare
sans oublier l’auteur, compositeur, producteur et personnalité incontournable de la musique
Country & Rock’n’Roll Mr Jack Clément. Pour Jack ce n’est pas nouveau, car on le retrouvait
déjà inscrit au Rockabilly Music Hall Of Fame ainsi qu’au Music City Walk Of Fame.
Voici donc une consécration de plus pour Jack Clement qui a reçu les honneurs de la Music
City en présence du maire de Nashville et de nombreuses personnalités. Pour celles et ceux
qui ne connaitraient pas Jack Clement, rappelons qu’il s’agît là d’un personnage hors du
commun qui a démarré sa carrière en tant que stagiaire dans les mythiques et légendaires
studios Sun de Memphis Tennessee dans les années 50 avant de devenir le celui qui a
découvert et produit Jerry Lee Lewis.
Après une longue carrière de chanteur, producteur et même acteur, Jack a collectionné de
très nombreux souvenirs. Il avait précieusement gardé divers instruments de musique
appartenant à de grands artistes, des enregistrements audio jamais diffusés, des photos
inédites, bref, une vraie caverne d’Ali Baba, de quoi remplir un musée !!
Mais malheureusement un drame
est arrivé en 2011 car sa propriété
est partie en fumée, réduisant en
cendres tous ces souvenirs
« collector » à l’exception de la
guitare du king Elvis Presley qui a
échappé aux flammes, une
guitare acoustique toute simple
mais qui a la particularité d’avoir
été totalement rayée sur la partie
arrière par la boucle de ceinture
du king du rock and roll Elvis
Presley!
Si vous comptez vous rendre à Nashville pour vos vacances, n’oublier pas de venir rendre une
petite visite au Country Music Hall of Fame de la Music city, histoire de saluer les nouveaux
arrivant Kenny Rodgers, Bobby Barre, Jack Clement et tous les grands noms que l’on n’est
pas près d’oublier dans le monde de la Country music.
Alabama fête leurs 40 ans
2013, sera une grande année pour le légendaire groupe Alabama, car il célèbre ses 40 ans de
carrière. Pour ce faire, le leader Randy Owen, son cousin Ted Gentry et le guitariste et
violoniste Jeff Cook sont revenus en studio pour nous offrir un énième opus qui s’intitulera tout
simplement « Alabama and Friends ». On y retrouvera du beau monde: Jason Aldean, Tim
McGraw, le groupe pop country les Rascal Flatts, Luke Bryan, ou encore Mme Garth Brooks
Tricia Yearwood sans oublier le cowboy, Toby Keith.
Et puisque l’on parle de Toby Keith, ce tout nouvel album du groupe Alabama paraîtra sur son
label « Show Dog Universal ».
45
Sa sortie est prévue dans le courant de
l’année 2013, alors pour connaître la date,
restez bien à l’écoute des News de
Nashville !
Alabama est en tournée à travers tous les
Etats Unis, et sachez que le groupe
mythique,
présente
également
une
croisière du 24 au 28 octobre 2013,
baptisée « Alabama & Friends festival At
Sea » organisée par la compagnie
Sixthman et Royal Caribean.
Cette croisière Country de 4 jours partira de Miami en Floride pour ce rendre dans les îles de
Nassau aux Bahamas et sur l’île de Grand Stirrup Cay, avec de la musique Country du matin
au soir et quelques invités de marque : Randy Travis, Le groupe Diamond Rio et Craig Morgan
et beaucoup d’autres groupes à découvrir. Alors si vous avez envie de passer des vacances
de rêve au soleil avec vos groupes préférés, vous pouvez passer votre réservation sur le site :
www.alabamafestivalatsea.com .
Lonestar revient dans les bacs !
Le quatuor Lonestar vient d’annoncer dans la presse américaine, la sortie imminente d’un
neuvième album studio intitulé « Life As We Know It » la date à laquelle il devrait arriver dans
les bacs c’est le 4 juin prochain.
Il y a quelques mois dans les News de
Nashville Vous avez pu découvrir, leur tout
nouveau single extrait de cet album
« Maybe Someday ». Lonestar un groupe
qui dans le passé a remporté de nombreux
trophées en tous genres, plusieurs disques
d’or et de platine et primé à maintes
reprises ! Malheureusement cet excellent
groupe que l’on peut classer dans la
catégorie pop country des années 90, a
rencontré de nombreux soucis de label,
mais également au sein groupe, avec
plusieurs
changement de chanteur et
leader et notamment le départ de la voix du
groupe Richie McDonald !
Finalement au bout de quelques années Lonestar est revenu au point de départ, le chanteur
Richie McDonald a retrouvé sa place de leader ! Lonestar qui a un peu de mal à remonter la
pente en terme de popularité, ne lâche pas le morceau, car il se prépare à partir en tournée et
assurer ainsi les premières parties des concerts du Zac Brown Band, en compagnie de Darius
Rucker et du duo Thompson Square, ce qui est plutôt pas mal !
Trace Adkins sur tous les fronts
“Love Will” c’est le nom du 11ème album studio du chanteur et acteur Trace Adkins qui arrivera
dans les bacs de vos disquaires le 14 mai prochain à paraître sur le label du cowboy Toby
Keith Show Dog Universal Music.
46
Je vous en ai déjà parlé il y a de cela quelque semaine dans les News de Nashville, Trace
Adkins est l’une des têtes d’affiche principale de la «Country Cruising » croisière Country qui
se déroulera du 12 au 19 janvier 2014 en partant de Miami en Floride et naviguera dans les
mers des caraïbes vers les îles de la Jamaique, puis celles du Grand Cayman sans oublier
Cozumel au large du Mexique.
En plus de faire le tour de toutes ces îles
paradisiaques vous allez pouvoir passer 7
jours de rêve en compagnie de vos artistes
préférés, en voici quelques exemples car la
liste est très longue: la talentueuse Wynnona
Judd, le duo Montgomery Gentry, Craig
Morgan, Lonestar, l’excellent Neal McCoy, le
duo Love & Theft, la nouvelle venue Maggie
Rose, Ray Scott avec bien évidement la tête
d’affiche le cowboy Trace Adkins => et
beaucoup d’autres, c’est le moment ou jamais
de vous offrir des vacances inoubliables !
Bientôt ! La 42ème édition du CMA Music Fest
Du 6 au 9 juin dans la ville de Nashville dans le Tennessee, se déroulera le plus grand
évènement country de l’année, le célèbre CMA Music Festival, organisé par la country Music
Association. Cette année ce sera la 42ème édition, pour ce qui était jadis la « Fan Fair » !
Pendant ces quatre jours, la music city portera, plus que jamais son nom, car la country music,
qu’elle soit pop, rock ou traditionnelle s’installera « Downtown » dans tous les coins de rues du
centre ville, dans les Honky Tonks bars comme par exemple, l’incontournable petit bar : Le
Tootsie’s Orchide Lounge, l’authentique Robert’s Honky Tonk, ou bien le Second Fiddle, le
Stage ou encore le WildHorse Saloon et beaucoup d’autres !
Bien sur comme chaque année, plusieurs scènes seront installées un peu partout dans la ville,
la scène « Chevy » devant la Bridgestone Arena », dans le centre de convention, mais aussi
devant la célèbre Cumberland River sur la grande scène du River Front. Mais cette année
grande nouveauté ! Le maire de Nashville, Mr Karl Dean a investi et a fait construire un tout
nouveau centre de convention appelé « Music City Center », qui portera le nom de « Fan fair
X ». X comme extraordinaire, exceptionnel, excellent. Ce nouveau centre a été inauguré au
mois d’octobre 2012, en même temps que se déroulait la prestigieuse cérémonie des CMA
Awards !
Beaucoup d’artistes plus ou moins connu feront partie de la fête tout au long de ces quatre
jours, un peu plus de 400 groupes pour vous faire découvrir ou redécouvrir les meilleurs titres
de leur répertoire ! Pour ce qui est des concerts du soir, ils se dérouleront dans le gigantesque
stade de football américain, le LP Field, où plus de 65 000 personnes y sont attendues chaque
soir ! Une immense scène sera installée sur place pour y accueillir de très grandes
personnalités, tel que Gary Allan qui a cartonné cette année sur les ondes des radios US avec
son titre « Every Storm Run», l’excellent quatuor vocal Little Big Town, Jack Owen, le
guitariste virtuose Brad Paisley, Lady Antebellum, Miranda Lambert et son mari Blake Shelton,
Keith Urban, le bad boy Eric Church, le jeune Hunter Hayes, le Zac Brown Band et beaucoup
d’autres surprises vous attendent !
L’équipe des News De Nashville sera bien sur place !! Et si vous aussi, vous souhaitez
participer à la 42ème édition du CMA Music Fest de Nashville c’est du 6 au 9 juin 2013, il vous
suffit de vous rendre sur le site : www.cmaworld.com pour réserver vos billets ! Faite vite !
47
MADE IN FRANCE par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Merci à tous les groupes qui nous communiquent leurs dates et informations pour alimenter
cette rubrique.
La rubrique de l’actualité de la scène country en France, Romandie et Belgique francophone.
Vos infos sont à adresser à [email protected]
Les habitués du petit écran des années 70/80 se souviennent certainement de Robert
Charpentier, un chanteur de variété qui fréquenta les plateaux de Bouvard, Drücker, Lux et
autre Carpentier. Ses chansons figuraient dans les hit-parades et Johnny Haliday lui en a
même écrit personnellement une en 1975. Les années ont passé. Robert est devenu père de
famille mais avec toujours un regard sur le milieu. Mieux que cela, disposant de son propre
studio et aiguillonné par son fils, musicien et membre d’un jazz band, l’ex-chanteur pour
adolescents décide de revenir à la musique mais dans un style différent et qu’il aimait déjà à
l’époque sans avoir été autorisé à le faire : le country-rock. Robert adopte le pseudonyme de
Gil Roberts et soutenu par quelques- uns de ses anciens
potes musiciens il réalise un album, Drôle d’Etoile, qui sort
en début d’année 2013.
Il comprend neuf compos inspirées par Tony Joe White,
son influence majeure, par Willie Nelson, Garth Brooks ou
Johnny Cash.
On y retrouve également trois reprises dont City Of New
Orleans et Busted mais le tout en français. Un seul titre
est en anglais. L’album est en pré-écoute sur le site
htpp://gilroberts.com Gil pense à présent à faire découvrir
ses chansons sur scène. Histoire de renouer avec le
passé…
Si vous êtes Normands ou de passage dans l’Eure vous pouvez aller faire une visite au gîte
Western Life qui est situé dans la vallée de l’Andelle, à 20 km de Rouen. Les gérants sont
des passionnés de culture de l’Amérique du nord. Des activités annexes au gîte sont
proposées comme un atelier guitare ou des informations sur des voyagzes en Amérique.
[email protected] et 02 32 48 07 55
Field & Thompson c’est le nom d’un duo
constitué de la chanteuse et guitariste
Américaine Sue Thompson, originaire de
Seattle, et de James Field, également
Américain mais de la côte opposée puisque
du Rhode Island (Nouvelle Angleterre),
chanteur et guitare acoustique. Mais ils ne
sont pas seuls et cette appellation rassemble
également trois autres musiciens. Il y a Percy
Copley, mandoline et banjo, qui est Anglais et
vit du côté de Coulommiers. Henrich Novak
est Slovaque et joue du dobro. Enfin la
contrebasse
est
soutenue
par
une
musicienne Anglaise, Alice Coleman.
48
Les chansons sont principalement interprétées en duo par Sue et James. Le répertoire est un
mélange de bluegrass, de old time et de country classique des années 40, 50 et 60 avec
notamment George Jones au programme. La formation sera présente cet été au festival de
bluegrass de La Roche Sur Foron (74) [email protected]
Nouveau groupe en Lorraine après l’arrêt
de Wanted et avec la naissance de
Yellowstone. Il s’agit d’un quintet
comprenant une chanteuse, Olga, et un
chanteur, Julien, qui s’accompagne à la
guitare acoustique. Le guitariste soliste était
il y a peu membre de Laurette Canyon, et
Eric à la batterie est un ancien Yankees.
Jean-Paul est le bassiste. Le répertoire est
dirigé vers les danseurs avec Mary Chapin
Carpenter, Dixie Chicks, Wynonna, Scooter
Lee, Travis Tritt, Alan Jackson, Vince Gill,
Tracy
Byrd,
les
Eagles…
[email protected]
Fin de parcours en décembre 2012 pour le groupe breton Blue Djinn’s. Son chanteur/bassiste
Patrick a bifurqué vers une formation qui reprend les classiques de Cliff Richard et les
Shadows, mais aussi quelques originaux dans le style. Ce nouveau groupe s’intitule Jigsaw
(Puzzle) Tribute To The Shadows. A la guitare officie le président du fan-club des Shadows
pour la France, Alain Le Guéhennec, ex-Albatros et Skeudou Ar-Skads. Il joue de la strato et
de la telecaster. Alan Arkless est le batteur Anglais. Il est en France depuis 2003 après avoir
joué dans différents groupes blues ou r’n’b de son pays. Patrick Régis est musicien de
groupes depuis les années 60 en région parisienne. Revenu à la musique dans les années
2000 il joue du rock-blues puis enchaine avec Blue Djinn’s. Il tient la basse et chante les
classiques de Presley, Perkins, Jerry Lee et … Cliff Richard. Pierre Antoine Delpierre,
guitariste, a débuté par le Conservatoire et la musique classique, puis après être passé par
différentes formations, il accompagne sa fille Matilda qui s’est également lancée dans la
musique. www.jigsaw-land.com
Les Cactus Brothers sont provisoirement en arrêt vu que l’un de ses membres, Jean-Marc
Delon, participe à la tournée San Severino Bluegrass Tour 2013 de mars à fin juin.
Le trio Holy Wood a mis en ligne 9 compositions sur son site www.holywood.fr Le public est
encouragé à voter pour indiquer sa chanson préférée.
Le Ben Clay Country Band donnera son premier concert le 8 juin à La Baville en Seine
Maritime. C’est vous dire à quel point ce groupe normand de 7 musiciens est jeune : à peine 6
mois d’existence. C’est Pascal Gallelli qui a rassemblé les musiciens. Batteur, il faisait du
blues et du rock californien. Il dispose d’un studio d’enregistrement. Son frère Franco est
guitariste ainsi que Ben Clay qui est démonstrateur et professeur de guitare. Il évolue entre la
France et les Etats Unis. C’est l’un des deux vocalistes du groupe car il partage le chant avec
Claire Langlois, ex-chanteuse de blues/rock/r’n’b/jazz. La basse est tenue par Lucas Ravet.
L’orgue et le piano occupent Marc Lécuyer, ex-musicien de rock/blues. Enfin Pascal Finet au
fiddle est le seul issu du milieu de la country puisqu’il a aussi joué entre autres pour Charlie
West. Le répertoire est constitué pour moitié de titres pour la line-dance (l’épouse de Pascal
est danseuse) avec Toby Keith, Brad Paisley, Alan Jackson, Sugarland, Little Texas, Mary
Chapin Carpenter, Gary Allan et pour l’autre moitié de titres plus rarement entendus dans les
bals country avec les Eagles, Gretchen Wilson, Chris Cagle, Crossin’ Dixon, Thompson
Square, Jason Aldean.
49
L’objectif de Pascal et de ses compagnons est d’intégrer par la suite le plus possible de
compositions. Un groupe à suivre pour l’instant sur Rouen et sa région.
[email protected] + My Space avec des chansons en écoute.
Chill Out est une formation alsacienne du
Haut Rhin qui a démarré en 2010 sur
Colmar, c’est-à-dire à une portée de
lance-pierre du siège de notre Bulletin,
situé près du Rhin. Hervé Rychlik en est le
batteur et l’arrangeur (claviers/violon). Il a
recruté la chanteuse Emmanuelle qui est
passée par le groupe voisin Coastline.
Elle est la seule à avoir des antécédents
country. Les autres musiciens viennent du
rock et du heavy metal. Emmanuelle, qui
joue aussi de la guitare, est secondée par
Cindy qui chante et assure les chœurs.
Dominique est le bassiste et Patrick le guitariste soliste. Il chante également. Comme
Emmanuelle et Patrick chantaient précédemment en duo du pop/rock sous le nom Chill Out,
ils se sont contentés de rajouter « country ». Le répertoire est conçu de manière à répondre à
la demande des nombreuses associations de line-dance de la plaine d’Alsace. Une maquette
démo est en préparation.
Chili Con Country, la nouvelle formule de G G Gibson et Tim Broadbent, enregistre l’arrivée
de nouveaux musiciens avec l’apport de la violoniste Katrina Frosista (ex-Country Postal), Loïc
Montag, bassiste, et Florent Allard, batteur. La base de leur musique reste country mais avec
quelques emprunts au rock, blues, folk, bluegrass et musique irlandaise. Ils seront tous sur la
grande scène de Mirande le 13 juillet. Une variante à trois est disponible avec GG, son fils
Shan (15 ans) à la batterie et Dudulle d’Alès à la basse. Disponible également le spectacle de
Tristan Rock et GG Gibson « Rock & Roll Dream » qui relate l’épopée du rock jusqu’aux
années 80 (gospel, rockabilly, country, r’n’b, punk…). Enfin sachez que GG peut également se
produire en solo. www.gggibson.fr
Laredo est un concept de un, deux ou trois musiciens, accompagnateurs habituels du
chanteur Franc-Comtois Dan Galli, qui se produisent sur une bande orchestrée. Nous avons
Alain au chant , à la basse et à la guitare acoustique, Jean-Pierre, membre également d’un trio
jazz, est à la guitare électrique et aux chœurs. Laredo est autonome sur le plan de la
sonorisation. Le répertoire va de Billy Ray Cyrus aux Mavericks en passant par Alan Jackson,
les Shadows ou Robert Palmer. http://laredo.theartists.fr
Quatre des musiciens du Frank Silver Country Band sont basés à Soissons dans l’Aisne.
Seul le bassiste, Xavier Duboc, est de la région parisienne. Le début de la formation est assez
récent et remonte à deux ans et demi. Frank Silver était passionné de culture américaine et de
country music depuis longtemps mais c’est seulement en 2010 qu’il se décide à faire de la
musique avec Jimmy (clavier et arrangements). Frank chante et s’accompagne à la guitare.
Pour certains titres il joue également du fiddle et de la mandoline. Trois autres musiciens sont
venus compléter la formation. Xavier, cité plus haut, ainsi que David Rigollet à la batterie,
Patrick Kuchne, second guitariste acoustique et électrique en plus du banjo. Le Frank Silver
Country Band propose une formule acoustique à trois qui est un peu plus folk. Sinon le
répertoire est formaté pour les danseurs avec les habituels Alan Jackson, Zac Brown Band,
Toby Keith ou Brad Paisley. Le groupe bouge pas mal et sur 2012/2013 il s’est produit dans la
Marne, la Meuse, la Loire Atlantique, les Vosges ou encore la Lorraine. Un premier album
devrait sortir en mai avec des reprises mais aussi quelques compositions dans un style
county-rock. http://www.franksilver.fr/
50
L’ETE DES FESTIVALS
par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Jason Boland-04/05 Mayfest de Pontivy
Kaleb Mc Intire-18/05 Disney Marne la Vallée, 19/05 Westrennes Country Days Tinteniac
Old Tme Fiddle-18/05 Salle du Carré Romilly sur Andelle 02 32 48 07 55
Joey Greco & the Showmen-19/05 Espace Langevin Herblay (ex-orchestre de Johnny
Halliday avec Bobbie Clarke)
6ème Westrennes Country Days-18-19/05 Tinténiac (35) entre Rennes et St Malo avec Sdi
Steff Nevers (NO), Dche Bootleggers, Kaleb Mc Intire (USA), Caramelka (CZ)
www.westrennescountry.fr
Fête Country Creutzwald (57)-18-19-20/05 Bord du Lac Parc Municipal avec Outland, Far
West et Yves D. Gratuit 03 87 90 26 57
Festival Austin’s Country-25-26/05 Hauteville Lompnes (01) Sdi Johnny Ross, Lee la Divine,
Rose Alleyson, Alan Nash Dche Lee la Divine www.austinscountry.jimbo.com 06 10 65 87 15
[email protected]
Salaise sur Sane (38)-31/05 Foyer Laurent Bouvier Avec Truck Stop Rules, Sarah Savoy &
the Francadians, Doug Adkins
3ème USA Salon-01-02/06 Parc des Expositions Nîmes avec Sdi Al Willis & the Swingsters,
Sherry BB, Big Jamboree (ESP) Dche Lady Pirate & ses Dollies www.salon-USA.com
Rouvroy sur Country-01-02/06 Rouvroy sur Audry avec Nasly & Chattahoochee, Nashville
Band www.rouvroysurcountry.com
Festival de Froges (38)-08-09/06 avec Wayne Law (AUS) http://wewesternben.free.fr 06 71
90 05 64
8ème Festival Western Country de Marcenais (33)-07-08-09/06 Vdi Black Orchid Sdi Phil
Fasan, Kevin Buckley, Lil’Dixie Dche Gamblers [email protected]
Country Day 3 Neyron (01)-08/06 Stade Francisque Payé avec Hillbilly Rockers et Stacie
Collins (USA) 06 84 73 50 01 et 07 70 52 86 22
Festival Country Rock St Privat-08-09/06 Sdi Michael Jones, Bootleggers Dche Nashville
Cats, Franck Danyels (Show Elvis) www.festi-west-country.com
2ème Journées Américaines-15-16/06 Goussainville (95) Espace Pierre de Coubertin Sdi
gratuit avec Rick Cavan & Eally Boop Dche gratuit avec Fool Man, Cour Suprême, Suspense
Fools Family Sdi payant avec Nashville Band www.countrydancers.fr
American Fair VIII Chateauneuf les Martigues-15-16/06 Sdi Shoepolishers, Old Man
Trouble (USA), J C Harrisson (CAN) Dche Mariotti Brothers + spectacle cabaret Cotton Girl,
spectacle western C° Western Show, spectacle équestre Western Pleasure
Country Night Col des Roches-22/06 Salle Dixi Le Locle, Jura (CH) avec Rodeo Ranchers
(CH), Honky Tonk Farmers (CH), Kim Carson (USA) www.countrycoldesroches.ch
Sathonay County Fair-23/06 Parc de la Mairie Sathonay Village (69) avec Tequila Sunrise et
Doug Adkins [email protected] 04 72 54 34 19
Festival de Quatremare (27)-28-29-30/06 avec Sandy & les Prairie Dogs, Backslide,
Dreamliners, Kevin Buckley, Aziliz Country Band
6ème Courpière Country Festival (63)-28-29-30/06 avec Rick Levis (show Elvis), Yves D.,
Liane Edwards [email protected] 06 67 27 01 77
5ème Festival Counsals Il Etait Une Fois l’Amérique-28-29-30/06 Le Coudray Montceaux
(91) avec Ian Scott, Rose Alleyson, Chris Agullo, Texas Side Step, Los Mariachi Atlixco
(MEX), John Permenter, Caramelka (CZ) www.festivalcountrycoudraymontceaux.fr 06 17 66
67 42 [email protected]
3ème Fest’Country Hérépian (34)-05-06/07 Au Stade Gratuit Vdi Eclipse (rock) et Backwest
Sdi Bluegrass d’Oc et Rockincher [email protected] 06 68 17 82 42
NB : Pour juillet/août nous avons Craponne sur Arzon, St Viaud, Cagnes sur Mer, Le Barp,
Gramat, Ensisheim, Chamberet et septembre Sadirac. Si vous organisez une manifestation
country sur cette période adressez-nous vos infos à [email protected]
Bons concerts et festivals à tous.
51
L’AGENDA
par Jacques « Rockin’Boy » Dufour
Merci aux artistes et aux organisateurs qui nous adressent leurs dates.
L’AGENDA MAI/JUIN
Etabli exclusivement avec les dates communiquées par les groupes et les organisateurs.
Saluons un nouveau lieu country en Haute Savoie en remplacement du Hillbilly Country
Western Club de Chavanod : Cowboy Barn. Il s’agit d’un bar-restaurant avec piste de danse
qui accueillera des concerts qui vous seront annoncés dans le CWB. Il est situé à La Balme de
Sillingy. La première invitée en août sera Joni Harms.
Alan Carter-06/06 Festival de Dourges (62), 15/06 Vieux
Fumé (14)
<= Alan Nash-17/05 Toulon, 25/05 Austin’s Country
Hauteville (01), 31/05 Toulon, 08-09/06 Festival de Toulon,
21/06 Sanary sur Mer (83), 23/06 Les Sablettes (83), 29/06
Théatre de Verdure Gémenos (13)
Aziliz Country Band-04/05 Pub la Terrasse Etampes (91)
Backslide-25/05 St Astier, 05-06-07/07 Off du Festival de
Tours
Backwest-08/05 Festival de St Rémy de Provence, 17/05
Festival d’Albertville (73), 25/05 Roquefort la Bedoule (13),
01/06 Caussade (82), 21/06 Belmont sur Loire (42), 22/06
Festival de St Maximin (83), 05/07 Festival d’Herepian (34)
Black Orchid-11/05 Miramont de Guyenne (47), 12/05
Artigues (33), 25/05 Roumens (81), 26/05 Lannemezan (65),
07/06 Festival de Marsennais (33), 08/06 St Antonin
Nobleval (82), 22/06 St Victorien (87), 29/06 Gujan Mestras
(33), 30/06 Dieupentale (82), 06/07 Castanet Tolosan (31)
Blue Bayou-01/06 St Sernin du Bois (71) pour les 20 ans du groupe + Maman Roulaille
Blue Night Country-11/05 Lure (70), 25/05 La Crosette Denges (CH), 15/06 Grattery (70),
21/06 Champagnole (39), 29/06 Moffans (70)
Bootleggers-18/05 Westrennes Country Days Tinteniac, 24/05 American Journeys Cambrai
(59), 01/06 Rock & Cars Festival Lavaur, 07/06 Festival St Privat, 28/06 Aquitaine Showbike
Montalivet
C C Rider-25/05 Festival de Fouras (17), 26 au 31/05 Santa Suzanna (ESP)
Cadillac Slim-14-15/05 Petit Journal Montparnasse Paris
Charlie West-01/05 Tourville Sur Pont Audemer (27),
05/05 Hainneville (50), 11/05 Oust Marest (80), 12/05
Mamers (72), 19/05 La Haye Malherbe (76), 08/06
Lieuvillers (60), 29/06 Marcille Robert (35)
Chattahoochee-01/06 Rouvroy Sur Audry (08), 08/06
Monnières (44), 15/06 Ste Luce Sur Loire (44), 22/06 Les
Loges En Josas pour Nasly Show (78)
Chill Out Country Side-29/06 Saulcy, 30/06 Etang de la
Truite Colmar, 06/07 Casino Ribeauvillé
Chili Con Country-19/05 Féria Nîmes
Coastline-11/05 La Grange Burklé Masevaux (68)
Conniving-18/05 Fête de la Grenouille Joeuf (54)
Countrybreakers-09/05 Pub Paddy Mullins Arles
(13), 21/06 Chez Nini Cassagnoles (30), 07/07
Salazac (30)
52
Country Side & Wanted Men-25/05 Cléder (29), 06/06 Ste Marie du Mont en duo (50) =>
Countrytime-04/05 Carol’s Restaurant Tex Mex Pourriere
Dan Galli-18/05 Twin Café Courlaoux (39), 21/05 La Croisée des Routes Ecole Valentin (25),
23/06 Villers les Pots (21), 29/06 Marché Nocturne Rougemont (25), 07/07 Ladoix Serrigny
(21)
Dancin’Colt-11/05 Le Dude Grattery (70)
Departementale 63-04/05 Intermarché Le Cendre (63), 25/05 Limonest (69)
Dreamliners-16/05 Le Georges Reims (51), 19/05 Fête des Fleurs Fismes (51), 24/05 Le
Sherlock Reims (51), 26/05 American Journeys Cambrai (59), 01/06 Center Parc Chamouille
(02), 29/06 Festival Quatremare (27)
Eddy Ray Cooper-10/05 Brignoles, 16/05 Bowling Narbonne, 25/05 Troquet des Artistes
Antibes, 15/06 Sale de Spectacle Nice
Field & Thompson-08/05 European World of Bluegrass Voorthuizen (NL), 18/05 Willisau
Bluegrass Fesrtival (CH)
Frank Silver-25/05 Haybes (08), 02/06 Fontenoy (02), 15/06 St Thomas de Conac (17), 21/06
Cachan (94), 29/06 St Etienne les Rimeront (88)
G G Gibson-21/06 St Restitut (26), 22/06 Restaurant Bio le Méli Mélo Montélimar (26)
G G Gibson Trio-11/05 Café de la Mairie
St Chef (38), 01/06 Gibson Hall Berre (13)
Greenbow-25/05 Graville Le Havre (76)
GRP Country-21/06 Le Puy Ste Réparade
(13)
Hamac-09/06 St Laurent Nouan (41),
29/06 Villebougis (89)
Hillbilly Frogs-17/05 Pub Fox & Frog
Senonches (28) + 06/07
Hillbilly Rockers-04/05 Feigères (74),
08/06 Festival Neyron (01), 22/06 Cowboy
Barn La Balme de Sillingy (74) + Doug
Adkins (USA), 29/06 Country Trucker
Festival Interlaken (CH) =>
Holy Wood-18/05 Disney Village Festival Western
Honky Tonk Farmers-04/05 Port Sur Saône (70), 24/05 Echandens (CH)
Jack Nichols-08/06 St Denis les Bourg (01)
Jefferson Noizet-03-04/05 Théatre Pont Neuf Toulouse, 17/05 La Cavalette Lavalette (31),
07/06 La Pistoullerie Cassagnabère Tournas (31)
Jigsaw-21/06 Plescop (56)
Jodie Lynn-04/05 Rebrechien (45)
53
Kentucky-05/05 Roye (80), 19/05 Feignies (59), 01/06
Woutsviller (57), 06/06 Marcq en Baroeul (59), 08/06 Fleurus
(B)
Kevin Buckley-17/05 Billy Bob’s Disney Paris, 08/06 Festival
Marcenais (33), 15/06 St Fromont Duo (50), 16/06 Festival St
Thomas de Conac (17), 22/06 Cotignac (83), 23/06 Festival
Country Horses Mably (43), 29/06 Festival Quatremare (27)
Laurette Canyon-25/05 Palais des Congrès St Raphaël +
Doug Adkins, 15/06 Vernier (CH)
Lee la Divine-05/05 Hendreville (27), 09/05 Pizza à Gogo
Dreux (28), 25-26/05 Country Bugey Festiweek Hauteville
Lompnes (01), 22-23/06 Festival St Po Wissant (62), 07/07
American Festival Samoens en quintet (74)
Liane Edwards-05/05 Foire Expo Limoges, 02/06 Festival
Rock en l’Air Genève (CH), 29/06 Festival Courpière (63)
Liane Edwards Trio Unplugged-Centre Vacances Cap
d’Agde
Lil’Dixie-22/06 Cotignac (83)
Lilly West-25/05 Maurs (15), 02/06 La Varenne Noisy le Grand (93), 08-09/06 Festival St
Privat (07), 22/06 St Chély d’Apcher (48), 29/06 Salle Pian Di Sco L’Horme (42), 06/07 Festival
St Jean Montclar (04)
Little Creek-25-26/05 Festival Moissac (82), 23/06 Fête du Vélo Le Thoureil (49)
Little Kim-14/05 Leopoldpark Ostende (B), 19/05 Zevenaar (NL), 25/05 Stasegem (B), 22/06
Kaprijke (B), 29/06 Asserede (B)
Mainstreet-22-23/06 Festival St Victurnien (87), 07/07 Festival Gragnague (31)
Mariotti Brothers-11/05 Buis les Baronnies (26), 25/05 La Roche sur Yon (85), 08-09/06
Plage du Mourillon Toulon, 16/06 Chateauneuf les Martigues, 21/06 Eysines (33), 22/06
Briollay (49)
Mary-Lou-12/05 Restaurant Chez Arnold’s St Brévin les Pins (44), 08/06 Ste Mère l’Eglise
(50), 25/06 Clères (76)
Matthieu Boré-08/05 Sunset Sunside Rue des
Lombards Paris 1er + 08/06, 14/05 au 18/05
Tournée en Corée du Sud, 28/05 Jazz à St
Germain des Prés Paris, 01/06 Jazz à Aix
Noulette, 13/06 l’Astrolabe Orly, 21/06 Château
Mentone St Antonin Var
Mr Jay’s Band-11/05 American Spirit Festival
Mmers, 06/07 OK Corral (13) =>
Nashville Band-02/06 Rouvroy sur Audry (08),
15/06 Goussainville (95), 06/07 Dangan (56)
Nashville Cats-09/06 Festival St Privat, 16/06
Agde (34)
Open Road-25/05 La Chapelle St Aubin (72),
26/05 Festival du Foin St Pathus (77)
Outlaw-04/05 Bessens (82), 11/05 Festival Bourg de Péage (26), 17/05 Villemur sur Tarn,
25/05 Maurs (25), 15/06 Festival Lamonzie Montastruc (24), 07/07 Aramits (64)
Partners-12/05 Epeignes les Bois (37), 19/05 Festival Viry Chatillon (91), 25/05 Fourques sur
Garonne (47), 01/06 20 ans Amis Du Far West Paris 1, 08/06 Boissy le Cutte (91) et Paray
Douaville, 21/06 Aulnay sous Bois (93), 22/06 Festival de Marines (95), 29/06 Bléré (37)
Paul Mac Bonvin-02/05 Petit Lancy, GE (CH), 11/05 Festival Patois Aoste (IT), 07/06 Pré
Orvin, BE (CH)
Pony Express-25-26/05 Salon Auto Spécial USA Gueugnon (71)
54
Rockincher-25/05 Festival Moissac (82), 28/06 Festival Muret (31), 06/07 Festival Hérépian
(34), 07/07 Festival Gragnagues (31)
Rodeo Girls-17/05 Rock the Country Disney Village
Roots 66-08-09/06 Arconsat (63), 21/06 Villelongue des Monts (66), 29/06 Verneuil en
Bourbonnais (03)
Rose Alleyson-25/05 Hauteville (01), 30/05 Chanas (38), 28/06 Le Coudray Monceaux (91)
R N 10-04/05 Centre Culturel Lièvre d’Or Dreux (28)
Rusty Legs-04/05 Cambounet (81), 05/05 La Palme (11), 11/05 Florange (57), 18/05 Ardialle
Puylaurens (81), 25/05 Festival Lannemezan (65), 26/05 Moissac (82), 01/06 Le Vernet (31),
08/06 Royan (17), 15/06 St Jean de Rives (81), 21/06 Castres (81), 22/06 Festival Ecouen
(95), 29/06 Chatelaillon Plage (17), 05/07 Cuq Toulza (81)
Sabrina & Country Fever-25/05 Marans
(17), 08/06 Jard sur Mer (85), 29-30/06
Vallet (44)
Sandy & les Prairie Dogs-01/06 Orchies
(59), 22/06 Dives, 30/06 Festival Quatremare
(27)
San Severino-02/05 Boulogne sur Mer,
03/05 Nogent sur Seine, 04/05 Nîmes, 16/05
Cormeilles en Parisis (95), 21/05 Porto
Vecchio (20), 24/05 Schiltigheim (67), 25/05
le Diapason St Marcellin (38), 22/06 St
Barthélémy d’Anjou (49)
Showbus Band-21/06 Plein Air Roquebrune
sur Argens (83)
Station-11/05 Mamers (72)
Studebakers-10/05 Bar le Prolé Alès (30), 11/05 Le Vigan (30), 09/06 Secret Place St Jean
de Védas (34)
Tennessee Stud-29-30/06 Festival Gujan Mestras (33)
Texas Line-11-25/05 + 08-22/06 Rêves de Bisons Muchedent (76)
Texas Side Step-01 au 10/05 Mur de Bretagne (22), 11/05 St François Lacroix (57), 18/05
Obersasheim (68) + Kate Sala, 25/05 Salle des Marais Saône Besançon (25), 01/06 Brette les
Pins (72), 08-09/06 Luneray (76), 29-30/06 Le Coudray Monceaux (91)
Thierry Lecocq-14-15/05 Théatre Ganchou Fontainebleau, 24/05 Salonières (37) +
Westerners, 28/05 Provins, 01/06 Urmatt + New Step in Grass, 15/06 Martigues + JC
Harisson, 28-29/06 La Rochelle + Rocky Williams
Toly-04/05 Vervins (02), 17/05 Epernay
(51)
Tristan Rock & G G Gibson-24/05
Théatre la Salamandre Avignon, 08/06
Domaine
la
Destinée
Orange
Chateauneuf du Pape, 16/06 Les Angles
(30) =>
Truck Stop Rules-31/05 Salaise sur
Sanne (38)
Tumbleweed Music Band- 25/06 Fox &
Frogs à Senonches (28), 22/06 Houdan
(78)
Vintage-22/06 Reconvillier (CH)
Yves D.-04/05 Aiguebelle (73), 11/05 plaisir (78), 20/05 Creutzwald (57), 01/06 Hauteville
Lompnes (01), 02/06 Chessy les Mines (69), 08/06 Reyersviller (57), 18/06 Thonon les Bains
(74), 21/06 Crémieu (38), 29/06 Courpière (63), 30/06 Frauquevaux (30), 05-06/07 Ecublens,
VD (CH) + orchestre
Yellowstone-12/05 St François Lacroix (57), 29/06 Creney (10)
55
RADIOS COUNTRY SUR LE NET par Gilles Bataille
Tous les Jours
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
Radio Country Club
Big Cactus Country
Radio Country Family
Big boss country
Country Show Radio
WTCR FR
Jean-Yves
Johnny D
Gérard
Vivianne
Patrice
Isi
24h00 / 24h00
Country Line FM
Yvon
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
24h00 / 24h00
10h30 - 11h30
et 15h30 16h00
07h30 et 19h30
The Buffalo
Pure Country
HighwayFM
Emmanuel
Patrick
Jean A
www.radiocountryclub.com
www.bigcactuscountry.com/
www.radiocountryfamily.info/
www.country24.net/
http://countryshowradio.ifrance.com/
www.radionomy.com/wtcr-fr.aspx
http://www.radionomy.com:80/FR/Radio/co
untry-line-fm
http://www.thebuffalo.fr
http://pure-country.over-blog.com/
http://www.highwayfm.com/
Country Music
Max
www.rvmfm.net/
Country route
Phil
www.rsr.ch/option-musique
Couleur Country
Country Music
Kanga routes
Country Club
Country club
W country
Artistes français
Country-Collines
Planète country
Bruno Richmond http://www.radiofm43.com/
www.radiocraponne.com/
Roland
www.rcf.fr (Rouen)
Jessy
http://www.radiomorbihansud.com/
Michel
www.virefm.com
Jean-Michel
www.radioplus.fr
Mickael
www.bergerac95.fr
Boss & Slide
www.collines-laradio.fr/
Jean-Pierre
www.country.fr.tc
Lundi
13h00 - 14h00
13h30 - 14h30
18h30
18h00 - 20h00
19h30 - 22h00
20h00 - 21h30
20h00 - 23h00
21h00 - 22h00
22h00 - 00h00
Mardi
13h30 - 14h30
17h30 - 18h30
18h00
19h30
20h00 - 21h00
20h30 - 21h30
Country Music
On the Road Country Music
Kanga routes
Coun’trip
Country and Co
20h30 - 22h00
Free Country
20h00 - 22h00
22h00 - 23h00
Chicken Country
Guitar Town
Mercredi
11h00 - 11h30
13h30 - 14h30
18h00 - 20h00
18h30 - 20h00
19h00 - 21h00
Coast to Coast
Country Music
Country Time
Jack in the Box
Crossroads
20h00 - 21h00
Honkytonk Radio
20h00 - 22h30
Country souvenir
Jeudi
13h30 - 14h30
18h00 - 20h00
20h00 - 22h00
20h00 - 20h45
20h30 - 22h00
Country Music
W country
Country World
Interstate 40
Destination country music
21h00 - 22h00
FACM Country Show
21h00 - 22h00
CM radio magazine
Phil et Jean
Kenny
Roland
Sergio
Gilles
Chris et
Morgane
Didier
Konrad
Jean-Pierre
Kenny
Jacky
Dj Jack
Bernard
David et JeanLuc
Patrick
Jean-Michel
Jean-Yves “Bill”
Patrick
Fredéric
Jean-Luc et
David
Patrice
www.radiocraponne.com/
http://www.aligrefm.org/
http://www.cjmxradio.com/
www.rcf.fr (Rouen)
http://perso.wanadoo.fr/primitive
Radio beffroi 95.2 FM Thionville
www.radio-liberte.com
www.heleneFM.fr
www.rqqg.fr
www.rcf.fr (Nancy)
www.radiocraponne.com/
Www.frequenceverte.com
www.soleilfm.com/
www.radioarverne.com
www.rvrradio.fr/
http://idfm98.free.fr/
www.radiocraponne.com/
www.radioplus.fr
www.frequencemutine.net/
www.rcf.fr
www.plurielfm.org
www.rvrradio.fr/
www.terremarinefm.com
56
Vendredi
09h00 - 10h00
13h30 - 14h30
15h00 - 16h00
18h00 - 20h00
19h00 - 21h00
20h00 - 22h00
Jack in the Box
Country Music
Passion Country 35
Sur la route de Nashville
Country Show
City of Lights
La country en côte des
légendes
Country music
Dj Jack
Couleur Country
Country roots
Crossroads (Redif)
Guitar Town
Fred’s country
Only country
Country circus
Country Road
Country Music
Bruno Richmond
Marion
Bernard
Konrad
Fred
Philippe
Michel
Cowboy Kurt
Kenny
http://www.radiofm43.com/
www.radioarcenciel.com
www.radioarverne.com
www.rqqg.fr
www.rcf.fr (Vivarais)
www.rcf.fr (Aude)
www.radio-galaxie.com
www.racdiocite.ch
www.radiocraponne.com/
Kanga routes
Roland
www.rcf.fr (Rouen)
Big boss country
Big boss country
1 sdi sur 2
Vivianne
www.radioperigueux103.org/
www.radio-resonance.org/
Dimanche
11h00
12h00 - 13h00
17h30 - 18h30
18h00 - 19h00
19h00 - 20h00
20h00 - 21h00
20h00 - 22h00
20h30 - 21h30
Fred’s country (Redif)
Passion Country 35
Country Music
Country circus (Redif)
Country land
Country Road
Rockin’Boy Saloon
Country and Co
Fred
www.rcf.fr (Vivarais)
www.westrennescountry.fr
www.radiocraponne.com/
www.radio-galaxie.com
www.radio666.com
www.racdiocite.ch
www.lyonpremiere.com
Radio beffroi 95.2 FM Thionville
21h00 - 22h00
FACM Country Show
20h00 - 21h30
22h00 - 24h00
Samedi
10h00 - 11h00
10h00 - 12h00
13h00 - 15h00
16h00 - 17h00
17h00
17h00 - 18h00
17h00 - 18h00
18h00 - 19h00
18h00 - 19h00
18h30 tous les
15 jours
19h00 - 20h00
20h00 - 21h00
Christian
Patrice
Christophe
www.soleilfm.com/
www.radiocraponne.com/
www.westrennescountry.fr
www.rpl-radio.com
http://rigcountryshow.ifrance.com/
www.beaubfm.com
Dominique
www.radio-emeraude.org
www.agorafm.fr
Michel
Caroline
Cowboy Kurt
Jacques
Gilles
Jean-Luc et
David
www.rvrradio.fr/
LIRE OU TELECHARGER LE COUNTRY WEB BULLETIN, OU
REVOIR LES NUMEROS PRECEDENTS, C’EST SUR :
http://www.cwb.countryenalsace.com/
Avec la collaboration de :

Documents pareils

The French Country Music Magazine - Country Web Bulletin

The French Country Music Magazine - Country Web Bulletin Dès son plus jeune âge, elle chante à l’église et développe un goût certain pour la musique country. Elle chantera dès qu’on lui en donne l’occasion : réunions de famille, lycée, églises, rodéos, f...

Plus en détail

Juin – Juillet 2014 - Country Web Bulletin

Juin – Juillet 2014 - Country Web Bulletin N° 83 – JUIN/JUILLET 2014 A l'attention des artistes : pour nous informer de votre actualité, pour nous communiquer vos dates de concerts, pour nous faire parvenir les photos de vos formations, con...

Plus en détail