Véronique Lefebvre Stéphanie Degonde

Commentaires

Transcription

Véronique Lefebvre Stéphanie Degonde
V
Edito
oici arrivée l'heure du renouveau à la tête de Buenos Aires Accueil. Après trois années comme
membre du Bureau de l'association puis présidente, mon mari et moi devons partir pour
de nouveaux horizons tout aussi prometteurs en découvertes. Je tiens à remercier tous celles
et ceux qui ont contribué au dynamisme et à la convivialité de BAA au cours de ces années, que ce soit
l'équipe du journal Buena Onda ou notre vice-présidente et trésorière qui veille avec soin à la gestion
de nos finances. Ma gratitude va tout particulièrement a Stéphanie Degonde qui a accepté de prendre
ma suite jusqu’aux prochaines élections de fin d'année.
Je ne peux qu’encourager celles et ceux qui seraient tentés de le faire, de rejoindre l'équipe pour
une expérience associative très enrichissante.
Ce mois-ci, dans notre numéro de mai, quelques idées gastronomiques pour vous rendre l'automne plus
doux. Toujours nos pages culturelles pour en apprendre un peu plus sur l'histoire de l'Argentine, faire vos
choix de livres, de films, d'expos à voir à Buenos Aires en mai. Et pourquoi ne pas essayer le vélo
à Buenos Aires ? Nancy nous parle de la « bicicleteada ». Enfin, bien sûr, relaxez-vous avec la minute zen !
Bon vent à vous tous et peut-être à bientôt sous d'autres latitudes,
Véronique Lefebvre
Merci Véronique,
Nous regretterons ta disponibilité, ta gentillesse, ton sourire et ton engagement en particulier dans les
sorties culturelles. Ta connaissance de Buenos Aires va nous manquer à tous. Un grand merci donc pour
ces années d'engagement au sein de Buenos Aires Accueil.
Je prends donc la place de coordonnatrice d'une équipe dynamique, inchangée en ce qui concerne
la trésorerie et l'équipe journal, nouvelle pour les activités, Delphine et Jacqueline assistées de Milena
Picoli reprenant cette branche et nous ferons au mieux pour atteindre les objectifs de l'association.
A très bientôt.
Stéphanie Degonde
Nous tenons également à remercier Véronique qui nous quitte très prochainement et reprendra,
nous en sommes certains, du service dans un autre accueil !
A Buenos Aires Accueil, elle aura sans relâche dirigé l'association avec beaucoup d'entrain et de
bonne humeur ! Un grand merci à toi, Véro, pour ce que tu as fait pour l'association et nous te
souhaitons une bonne continuation dans la nouvelle aventure qui vous attend !
L'équipe de Buenos Aires Accueil
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 1
Marraines de quartier
Voici l'équipe de Buenos Aires Accueil 2012.
Elle est chargée de représenter et d'animer l'association.
Un réseau de marraines de quartier a été mis en place pour vous accueillir
et faciliter vos premiers pas au sein de votre nouvel environnement.
administration,
accueil
capital
et activités
Belgrano
Stéphanie Degonde
Présidente
Sylvie Delaunay
Trésorière
Sandra Bouyssy
Secrétaire
Contacts
B. A. A
L'équipe 2012
Palermo
Jean-François Chauvin
Trésorier adjoint
Rosemarie
Bachmann-Heller
Tél : 4552 6896
Delphine Crausaz
Activités
Thérèse
Valenza
Tél : 4545 5904
Virginie
Davin
Tél : 4803 0927
Véronique
Hainaut
Tél : 15 5041 8332
Recoleta
journal
et communication
Florence Marciacq
Responsable journal
Isabelle Amalric-Ghozland
Rédactrice journal
Gabriela Fernández-Barboza
Rédactrice journal
Aurore
De Lacombe
Tél : 4822 5486
Nancy
Pacôme-Louveau
Tél : 4801 9950
zona norte
Sophie Heaulme
Rédactrice journal,
Facebook
Marie-Françoise de Ricaud
Rédactrice journal
Peggy Nicolaï
Maquettiste journal
& journal
pôle accueil
pôle activités
pôle communication
[email protected]
[email protected]
[email protected]
Stéphanie Degonde, présidente
Sylvie Delaunnay, trésorière
Sandra Bouyssy, secrétaire
Jean-François Chauvin, trésorier adjoint
Delphine Crausaz, activités
Sylvie Delaunnay, gestion événements
en capitale
Florence Marciacq, responsable journal
Isabelle Amalric-Ghozland, rédactrice
Gabriela Fernandez-Barboza, rédactrice
Sophie Heaulme, rédactrice, Facebook
Marie-Françoise de Ricaud, rédactrice
Peggy Nicolaï, maquette journal
2 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
Isabel
Boisard
Tél : 4792 6069
Marcela
Duzan
Tél : 15 5722 8413
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 3
N° utiles
notre site est en ligne, gratuit et accessible à toutes et à tous !
Police...............................................................................................................911
Pompiers..........................................................................................................101
Urgences médicales.......................................................................................107
Centre de désintoxication.......................................................4262 6666 / 2247
hôpital des brûlés....................................................................4923 3022 / 3025
centre anti-rabique (capital)..............................................................4982 6666
centre anti-rabique (zona norte)......................................................4799 3240
Defensa Civil...................................................................................................103
(accidents, innondations)
Pourquoi, comment, pour qui ?
Consulat / Urgences......................................................................15 4470 3202
Aide à l'enfant.................................................................................................102
Renseignements téléphoniques....................................................................110
Réclamations téléphoniques.........................................................................112
horloge parlante...........................................................................................113
Médias
Contacts
je facebook, tu facebook, il facebook, et buenos aires accueil aussi !
Tout simplement pour rester connecté plus facilement, plus rapidement, plus quotidiennement à votre association préférée. Un facebook est beaucoup plus souple qu’un blog, plus dynamique qu’un site et beaucoup
plus réactif qu’un journal. Mais un facebook ne remplace ni les uns ni les autres.
évidemment il vous faudra un compte facebook pour y accéder. Si ce n'est pas déjà fait, vite, vite à vos
écrans.
Il est ouvert à toutes et à tous, adhérents et non adhérents, de France, d'Argentine ou d'ailleurs. Mais bien sur,
le but est de vous donner envie d'adhérer !
Nous y mettrons régulièrement les différentes activités que vous propose l'association, les dates, les lieux de
rendez-vous, et quelques photos de ces moments passés ensemble, pourquoi pas...
Nous essaierons également de vous faire part de nos coups de coeur, de vos coups de coeur, un bon restau,
un film à voir, un livre passionnant, une expo à ne pas rater. Vos expériences nous intéressent, n'hésitez pas
à nous faire en faire part.
Alors, geek ou pas geek*, nous vous donnons rendez-vous sur www.facebook.com direction Buenos Aires
Accueil !
*Geek=terme d'origine américaine qui désigne sur Internet une personne passionnée d'électronique ou d'informatique.
Baby sitters
Buenos Aires Accueil met à votre disposition une liste de baby-sitters en
Capital et Zona Norte :
CAPITAL
Noémi Bentolila... 4787 0171 / 15 6677 5856
Blanche Berneron...4776 1372 / 15 5059 6759
Laura Buchet............................ 15 3402 7054
Chloé Ghozland... 4783 8090 / 15 5735 2271
Iris Ghozland....... 4783 8090 / 15 5897 9599 zone nord
Martinez
Mathieu Degonde..................... 15 6472 3787
Juliette figini............................. 15 3232 6990
Camillo Fosco....... 4732 4669 / 15 6019 0584
Acassuso
Anton Barrier............................ 15 3772 8418
Clara Misura......... 4792 7943 / 15 4413 1269
Alexia de Nays Candau.4792 4921 / 15 3239 9583
San Isidro
Jean-Pierre Lannou 4723 4688 / 15 3658 1409
Michel Lannou...... 4723 4688 / 15 3658 1366
4 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
Et n'oubliez pas les autres médias qui vous permettent de retrouver toutes les infos de
votre assoc' préférée...
Le site internet, en ligne
depuis 2009 et régulièrement
mis à jour.
www.buenosairesccueil.com
Le journal Buena Onda,
distribué à chaque café
mensuel.
La version 2012
du Guide Premiers Pas.
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 5
Jeudi
Non, ce n'est pas mon petit dernier que j'ai affublé de ce doux surnom…
Oui, cela pourra devenir le B.A.ba du nouvel arrivant en Argentine… mais aussi le B.A.ba de l'habitué… Pour
ceux qui projettent de s'installer, pour ceux qui viennent de s'installer, pour ceux qui sont déjà installés en
Argentine, BABA - Buenos Aires Bonnes Annonces - se propose de devenir une base d'échange de bons plans,
combines et tuyaux divers…
Utilisez BABA pour poser vos questions, pour partager vos coups de coeur et vos bons plans, pour vendre des
affaires, pour mettre en avant un événement, proposer un job, ou en demander un…
C'est très simple. Il suffit de vous connecter à l'adresse suivante :
10 / 05 à 10h30
http://fr.groups.yahoo.com/group/buenosaires_bonnesannonces/
et de cliquer sur « rejoindre ce groupe ».
Inscrivez-vous en demandant un envoi groupé, et recevez directement une compilation des annonces du jour. Et
si vous voulez retrouver une annonce déjà passée, tapez un mot clef dans la zone « recherche ». Vous aimeriez
faire promener votre chien par le monsieur sur la photo et aimeriez avoir une idée de ce que cela peut vous
coûter ? Posez la question, il y a de fortes chances que vous puissiez vous faire une idée rapidement… Vous
avez trouvé un très bon dentiste, qui a été sensationnel avec votre petit dernier qui avait une peur bleue d'y aller ? Même formule, passez une annonce ! Les réponses seront envoyées directement sur votre adresse courriel,
alors, n'hésitez pas ensuite à faire un petit résumé et à partager avec tous !
BABA fonctionnera à condition que l'on n'hésite pas à s'en servir ! A condition de partager ses adresses… Il
faudra suivre quelques règles, que vous retrouverez sur la page d'accueil de Buenos Aires Bonnes Annonces, et
vos annonces seront envoyées une fois qu’elles auront été approuvées par les modératrices…
Nous vous attendons !
Promenade sur l'avenida de Mayo et Manzana de las Luces
Nous parcourrons cette partie du micro-centro qui recèle de nombreux trésors
historiques et architecturaux.
RDV : 10h30 sur la Plaza de Mayo face au Cabildo
Durée : 2h
Tarif : gratuit
Inscription : [email protected]
A bientôt sur BABA !
Catherine
Vendredi
11 / 05 à 10h
Feliz cumple à :
Birgit Zischg le 16/05, Rosemarie Bachmann Heller le 21/05, Christiane Trova le 02/06, Véronique
Lefebvre le 04/06, Valérie Fischer et Anne-Sophie François le 05/06, Melina Pitaud-Laprevotte le
07/06, Hélène Luzatti le 10/06, Sylvaine Cantaloup le 11/06, Franck Mouillard le 12/06, Sylvie
Delaunay le 13/06.
Bienvenue à :
Café Cosmo
Monica Da Fonseca nous présentera son activité gym posturale et nous donnera des
conseils de respiration, d'équilibre postural, d'harmonie du corps et de l'esprit autour
d'un café.
RDV : Chez Stéphanie Las Heras 2231, Martinez
Durée : 2h
Tarif : gratuit
Inscription : [email protected]
Alicia Casalis, Monica Da Fonseca, Julitte Decré, Anne Delerue et Marta Urtubey.
Ont participé à ce numéro :
Catherine Admant, Isabelle Amalric-Ghozland, Magdalena Cadillat, Manuela Caramujo, Delphine
Crausaz, Julitte Decré, Mathieu Degonde, Stéphanie Degonde, Gabriela Fernández Barboza, Jules
Ghozland, Sophie Heaulme, Véronique Lefebvre, Laurence et Hubert Loyer, Florence Marciacq,
Christel Misura, Peggy Nicolaï, Nancy Pacôme-Louveau, Marie-Françoise de Ricaud et Jasjeet Singh.
6 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 7
Actu l'agenda
Buena Onda et vous
BABA est né !
Actu l'agenda
Attention, 2 rendez-vous pour passer un moment convivial
et faire partager vos coups de coeur littéraires...
Lundi
21 / 05 à 10h30
Club des lectrices en Zona Norte
Après une année d'interruption, le club lecture de Zone Nord reprend, une occasion de
parler livres, de s'échanger ses coups de cœur et de passer un bon moment entre nous.
RDV : Jacqueline Moliner, José C Paz 429 (Acassuso)
Durée : 2h
Tarif : gratuit
Inscription : [email protected]
Lundi
Jeudi
24 / 05 à 11h
Les rendez-vous gourmets de Buenos Aires Accueil
Visite du restaurant UNIK à Palermo
Tout savoir sur LA table tendance des soirées porteñas, c'est possible, avec la visite que nous
vous proposons. Guidée par Amélie, directrice générale du groupe Honoré propriétaire du
restaurant, nous aurons l'opportunité d'admirer une collection unique en Argentine de mobilier design des années 60 et 70. Nous passerons ensuite en cuisine ou deux chefs rivalisent de
créativité dans le plus pur respect du produit.
Notre visite se terminera par un déjeuner qui nous permettra de savourer la toute dernière
carte aux saveurs d'automne.
RDV : Soler 5132 (Palermo)
Durée : de 11h à 14-14h30 (déjeuner inclus)
Tarif : visite gratuite, déjeuner à régler par chaque adhèrent. Compter $130 pour entrée/
plat/dessert/1 verre de vin/1 café
Inscription : [email protected] (groupe de 30 à 35 personnes maximum)
nous confirmer à la réservation la participation ou non au déjeuner.
21 / 05 à 14h30
Club des lectrices en Capital
RDV : chez Nancy Pacôme, 1886 Vicente Lopez piso 7
Durée : 2h
Tarif : gratuit
Inscription : [email protected]
Mardi
22 / 05 à 10h30
Mardi
29 / 05 à 11h
Cuisine entre copines
Sortie shopping chez Faiez (sacs à mains et accessoires )
Leila nous fera découvrir la cuisine hongroise avec un vrai Goulash, qui,en réalité est une
soupe (Gulyás leves) et aussi le poulet au Paprikás ainsi que d'autres spécialités hongroises.
Si vous ne connaissez pas encore les sacs et accessoires Peter Kent, allez vite sur le site, admirez la collection et venez faire votre choix chez Faiez à moitié prix.
Il nous recevra dans son showroom à Palermo.
RDV : chez Florence Marciacq, Pasaje Bollini 2249
Durée : 2h
Tarif : 40 $
Inscription : [email protected]
RDV : Thames 1180
Tarif : gratuit. Paiment cash pour tout achat
Inscription : [email protected]
8 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 9
01 / 06 à 12h
Conférence sur le peintre Fader à la Colección Fortabat
La malédiction d'Horacio Quiroga
par Marie-Françoise de Ricaud
Cette conférence devrait être la première d'une série sur les différents peintres représentés
à la Colección
RDV : 11H50 devant la Colección Fortabat, Olga Cossettini 141, Puerto Madero
Durée : 1h30 env
Tarif : 80 $
Inscription : [email protected]
Mardi
05/ 06 à 9h30
Prochain café de BAA
Un café, un thé, des amis, des nouvelles têtes, des infos, un journal, des visites, de la
bonne humeur… C'est le programme du prochain café rencontre !
RDV chez Nathalie Bentolila, Blanco Encalada 1265 (Belgrano).
Venez nombreux !
clubs d'activités
Cette année, Buenos Aires Accueil vous propose de participer à des clubs d'activités, hebdomadaires ou
mensuels, certains gratuits, d'autres payants. Pour ceux qui n'ont pas pu assister au café mensuel chez Mirta,
vous avez la possibilité de contacter les responsables directement à leur adresse e-mail. Vous pourrez ainsi
demander des informations et vous inscrire.
C'est peu de dire qu’Horacio Quiroga, le grand écrivain
argentino-uruguayen, a été poursuivi par le malheur
et par la mort… Sa vie n'a été qu’une longue tragédie.
Voyez plutôt.
N
é le 31 décembre 1878 à Salto en
Uruguay d'un diplomate argentin, il le
perd à l'âge de 2 mois : son père se
tue d'un coup de fusil accidentel au retour
d'une partie de chasse. Sa mère se remarie
rapidement avec un Ascensio Barcos qui, victime d'une congestion cérébrale, finit par se
suicider d'un coup de fusil sous le menton.
En 1902, Horacio perd d'un coup ses 2 frères,
victimes d'une typhoïde foudroyante. La même
année, il tue accidentellement d'un coup de
pistolet son meilleur ami, l'écrivain Federico
Ferrando, venu le consulter pour un… duel.
En 1909 Quiroga se marie avec une « jeunesse », Anna-Maria Cirès, à peine sortie de
l'adolescence, qu’il emmène à San Ignacio,
dans la Province de Misiones, défricher avec
lui les quelques deux cents hectares qu’il
vient d'acheter. Horacio, très adroit de ses
mains, construit lui-même sa maison. Mais
Voici la liste de ces activités, leur responsable et leur contact e-mail :
Bibliothèque Belgrano : Teresa Valenza ([email protected])
Kayak : Christel de Nays Candau ([email protected])
Littérature argentine en castellano : Silvia Heger ([email protected])
Patchwork : Morena Bovina ([email protected])
Théâtre : Milena Piccoli ([email protected])
Yoga : Helge Jan Hager ([email protected])
Golf à Costa Salguero : Maria Marta Abramoff ([email protected])
La magie du langage : Isabelle Amalric Ghozland (iag_fr @yahoo.fr)
10 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
Anna-Maria, elle, sombre dans la dépression
et, en 1915, ingurgite un mélange d'eau et
d'engrais qui ne pardonne pas.
Actu culture et confiture
Actu l'agenda
Vendredi
Atteint d'un cancer de la prostate, Horacio
Quiroga mettra fin à ses jours d'un grand
verre de cyanure le 19 février 1936. Ses enfants connaîtront eux aussi une fin tragique :
Eglé, sa fille ainée, se suicide en 1938, Dario
son unique fils en 1951, et Pitoca, son autre
fille, en 1988. On n'oubliera pas non plus le
suicide en 1938 de ses deux meilleurs amis,
la poétesse Alfonsina Storni et le grand Leopoldo Lugones.
On ne s'étonnera pas que son œuvre la plus
marquante s'appelle Cuentos de amor, de
locura, y de muerte. Comme Maupassant,
son maître, il a en effet aimé les femmes, et
vécu environné par la mort et la folie. Lisez
ces contes, par exemple l'Edredon de plumes, ou A la dérive : magnifiques et terrifiants,
ils peuplent la nature de créatures à la fois
authentiques et fantastiques. Et quand vous
visiterez les chutes d'Iguazu, allez, au sud, visiter les missions jésuites de San Ignacio, et,
à quelques centaines de mètres, les deux
maisons d'Horacio Quiroga, l'une en bois et
l'autre en pierre, construites par lui-même au
milieu de la selva, et qui surplombent le Paraná. Vous ne les oublierez pas.
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 11
Actu culture et confiture
L'AGENDA CULTUREL DE BAA mai 2012
L'agenda culturel s'étoffe un peu et vous propose à compter de ce mois de mai, outre le panel habituel
mais non exhaustif de la scène culturelle de Buenos Aires, la Chronique sportive de Jules et un lien
vers un son ou une vidéo…
A noter que l'expo Bye, bye American Pie proposée par le Malba et indiquée dans notre agenda du
mois dernier peut choquer les âmes sensibles ou les jeunes enfants… (il n'en demeure pas moins que
l'installation de la dernière salle est une farce grotesque qui, prise au second degré, peut faire sourire –
cette dernière remarque n'engageant que la rédactrice dudit agenda !)
Pour les amoureux de Bernard-Marie Koltès :
Sallinger
Sous la direction associée du théâtre San
Martin et de la compagnie française L'Héliotrope.
Du mercredi au samedi à 20h, le dimanche
à 19h.
Tarif : 70 pesos, tarif réduit à 35 pesos le mercredi.
Billetterie ouverte tous les jours de 10h à 22h.
Durée : 2h
Salle Casacuberta
Plus d'infos sur :
musique
PEINTURE, DESSINS, PHOTOS
danse
centro cultural borges
teatro san martin
Mariana Morales, influencée par Kandinsky, Miró, Monet et Kupla, joue avec les
couleurs, la texture, la lumière pour créer
des œuvres abstraites. “L'art abstrait doit
permettre à l'imagination de s'envoler et
de voir ce que chacun veut voir”.
Le ballet contemporain du complexe
théâtral San Martin propose au mois de
mai deux spectacles :
- Zeppelin avec une chorégraphie de :
Carlos Casella-Gustavo Lesgart.
- La consagración de la primavera (reprise). Chorégraphie: Mauricio Wainrot
(Directeur artistique dudit ballet)
Du 17 mai au 10 juin
Viamonte esq. San Martin
www.ccborges.org.ar
Du lundi au samedi de 10h à 21h – Le dimanche de 12h à 21h – Tarif : expos souvent gratuites.
la rural
ARTEBA
Les galeries d'art de Buenos Aires vous
donnent rendez-vous pour découvrir ce
que propose le continent sud américain
en matière d'art contemporain : peintures, photographies, sculptures, installations, performances.
Plus de 120 000 visiteurs en cinq jours
confirment le succès de cet événement
phare qui ne laisse personne indifférent.
Du 18 au 22 mai de 13h à 21h
www.arteba.com
Av. Sarmiento 2704
Pabellon Azul y verde
Se renseigner sur le site internet pour
connaître les dates de spectacle (non
connues au moment du bouclage de la
revue):
teatro del globo
La Bella Durmiente en el Bosque
Opéra pour toute la famille de 1h15 narrant
l'histoire de la Belle aux bois dormant inspirée des contes de Perrault et immortalisée
par les studios Walt Disney… Cinquante artistes sur scène.
Le dimanche 13 mai à 18h
Marcelo T. de Alvear 1155
Billets en vente sur www.ticketek.com
Tarifs : de 80 à 120 pesos (promo 3 pour 2 sur
les places les plus chères).
www.teatrosanmartin.com.ar/htm/institucional/boleteria0.html
Choisir l'onglet : comprar localidades.
Sinon se rendre à la billetterie du théâtre :
la chronique sportive de jules
foot : Marseille emporte sa troisième coupe
de la ligue consécutive sur un score de 1-0
contre Lyon. But marqué par Brandao dans
les prolongations à la 105ème minute. La joie
Phocéene est incroyable car l'équipe sauve sa
saison et se qualifie pour l'Europa Ligue.
tennis : Rafael Nadal est le prince, Monte
Carlo lui appartient. Il a battu Novak Djokovic
en deux sets : 6-3, 6-1.
la video du mois :
Si la technologie en fait rêver plus d'un, le
côté pragmatique de certains est parfois
consternant, non ? (vidéo en allemand mais
qui se passe de traduction…) :
Av. Corrientes 1530
Tous les jours de 10h à 22h
theatre
teatro san martin
www.mozarteumargentino.org/abonos.html
teatro colón- mozarteum
http://biertijd.com/mediaplayer/?itemid=33329
Venue de l'Orchestre National du Capitole
de Toulouse dirigé par Tugan Sokhiev, avec
au piano le virtuose toulousain Bertrand
Chamayou.
Au programme : Modest Moussorgsky, Franz
Liszt et Maurice Ravel.
Les 21 et 22 mai.
Possibilité d'achat à partir du 11 mai avec
la carte Citi ou le 15 mai à la billetterie du
Colón (Tucumán 1161).
12 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 13
Actu culture et confiture
La recette du mois
par Sandra, photos Stéphanie Degonde
[
empanadas
ricas ricas ]
Pour les empanadas de poulet : plongez le blanc de poulet dans de l'eau ( le couvrir entièrement )
et faites bouillir ( environ 20 à 25 minutes ) . Ajoutez une tomate coupée en dés à la farce de légumes ainsi qu’un œuf dur coupé en petits dés, mélangez avec le poulet et remplir les empanadas.
Pour faire dorer, passez un jaune d'œuf battu au pinceau et enfournez 20 minutes.
Pour les empanadas de carne : faire cuire la viande hachée, dans une poêle avec un peu de matière
grasse et un bouillon de viande, du cumin, du sel et du poivre. Ajoutez à la deuxième partie de la
farce de légumes puis remplissez les empanadas et dorez-les au jaune d'œuf puis enfournez 20
minutes.
Pour les empanadas de verduras : ajoutez un œuf dur coupé en dés à la farce de légumes puis
fabriquez les chaussons et faites dorer à l'œuf et enfournez 20 minutes .
Pour les empanadas de jámon y queso : coupez en petits dés le queso port salut, ajoutez un œuf battu
et des dés de jambon blanc, salez et poivrez, fabriquez les chaussons et enfournez 20 minutes.
Cette recette permet de préparer des empanadas de légumes, de poulet, de viande et de
jambon/fromage
L'idée est de préparer une farce de légumes qui servira de base à toutes les autres.
Ingrédients :
• 3 paquets de pâte à empanadas de 20 unités (criollo ou hojaldre).
• 3 oignons moyens.
• 1 botte d'oignons nouveaux.
• 2 poivrons verts et deux poivrons rouges.
• 2 têtes d'ail
• 1 beau blanc de poulet ou deux moyens.
• 500 g de viande hachée.
• Bouillon cube, de viande, de légumes.
• Sel, poivre, mélange provenzal et cumin.
• Œufs (trois œufs durs, un jaune et un œuf entier battu).
Conseil : Pour fabriquer les empanadas, tenir le rond de pate dans la paume de la main, mettez
une grosse cuillère à soupe et demi de farce d'un côté, repliez l'autre moitié pour faire le chausson,
humidifiez un peu le bord pour bien les fermer et laissez aller votre imagination pour décorer les
bords de manières différentes pour reconnaître les différentes sortes d'empanadas préparées.
Cuisson : 15 à 25 minutes (dépend des fours) à 200 degrés.
Pâte : Il est plus rapide d'utiliser les pâtes préparées vendues en supermarchés, criollo (type
pate brisée) ou hojaldre (type feuilletée) dans les deux cas para horno. J'aime assez les copetins, (plus petits) pour l'apéritif. Mais vous pouvez choisir de faire vous-même votre pâte.
Farce : Taillez en touts petits dés les oignons, les oignons nouveaux, les poivrons et l'ail
haché finement et faites les revenir à petit feu avec un peu d'huile d'olive et du mélange provenzal. Salez un peu et poivrez. Une fois bien dorés et fondus, séparez les en trois parties.
14 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 15
par Mathieu Degonde
Cette rubrique a pour but d'éclairer certains ou de faire découvrir à d'autres,
qui sont tous ces personnages qui ont donné leur nom aux rues de Buenos Aires
et des communes d'Argentine, à travers de courtes biographies.
sarmiento
D
omingo Faustino Sarmiento est né le 14 février 1811 dans la province de San Juan en Argentine. Instituteur, homme politique, écrivain, journaliste, pédagogue, sociologue, il a aussi été
président de l'Argentine de 1868 à 1874.
Il a débuté sa carrière comme instituteur dans un village rural de San Juan à l'âge de 15 ans et
rapidement il se reconvertit en député provincial. Le jeune politicien continua sa carrière et grâce
à son éloquence, son investissement dans la vie politique et les nombreux articles qu’il rédigea
pour le journal El Mercurio, il devint une importante figure politique mais connut aussi plusieurs
exils au Chili.
En 1842, le poste de directeur de la première école normale d'Amérique du Sud, lui fut attribué. Durant cette période, Sarmiento écrivit son plus célèbre ouvrage : Facundo, une violente critique de la
dictature de Juan Manuel De Rosas à travers la biographie de Juan Facundo Quiroga, un gaucho représentant Rosas. Le style erratique et les simplifications du livre lui valurent de virulentes critiques
bien que son œuvre soit considérée comme l'une des plus influentes sur la littérature espagnole.
En 1845, le gouvernement chilien l'envoie en Europe et aux Etats Unis pour étudier des méthodes
d'éducation, il revient, trois ans après, convaincu que le modèle américain est celui qu’il faut suivre
en Amérique latine. Sarmiento revient en Argentine pour participer au renversement du dictateur
Rosas. Il continue d'écrire et s'investit dans la politique argentine, pour ensuite, devenir président
en 1868 et appliquer immédiatement ses idées libérales et démocratiques, opposées aux régimes
autoritaires, pour construire une nouvelle Argentine.
Il mit fin à la guerre avec le Paraguay et s'occupa sérieusement de l'éducation et de la culture, dans
un pays où la grande majorité était analphabète, il fit construire des écoles et des collèges ainsi
que des bibliothèques et des musées.
Après la fin de son mandat, il resta actif dans la vie publique et publia plus de 52 livres, avant de
décéder le 1 septembre 1888 à Asunción au Paraguay.
Il est aussi célèbre pour la phrase écrite en français sur un écusson aux armes de la république « On
ne tue pas les idées ! » alors qu’il venait d'échapper à la mort.
16 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
O
R
A
B
R
Á
B
¡
¡
Actu culture et confiture
Petit éclairage sur le nom des rues
par Isabelle Amalric-Ghozland
P
eut-être aurez vous profité du long WE pascal ou du WE du 1er mai pour
partir à l'assaut des routes argentines et découvrir ce qu’est une droite rectiligne (vous savez la droite droite, exactement celle qu’on apprend à tracer
en cours de math en primaire).
Bref, vous avez donc eu tout le loisir d'observer le paysage (tsss, tsss, tsss les mauvaises langues, je vous entends d'ici : « la Pampa : c'est une platitude à perte de vue ».
NAN ce n'est pas tout plat, il suffit d'ouvrir l'œil pour apercevoir au loin un ombú : THE
arbre de la Pampa. Il est également important de noter qu’il y a la Pampa sèche
–partie occidentale- et la Pampa humide -partie orientale- mais aussi la Pampa des
plaines et la Pampa des vallées selon que l'on se place de part et d'autre de la cordillère Ventiana). Bref, outre la chasse à l'ombú, vous aurez tout le loisir d'observer
ce panneau qui a tout d'une mauvaise blague… comme si un “animal suelto” se
baladait comme ça le long des routes…
Ceci étant dit, même si je n'en ai jamais croisé à ce jour, la probabilité est loin d'être
nulle quand on sait que ce pays compte entre 50 ou 55 millions de têtes bovines. Et
seulement 40 millions d'habitants.
Et, si jamais vous faites ce genre de rencontre, n'oubliez pas de vous fendre d'un
petit article pour votre journal préféré.
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 17
Actu culture et confiture
L'Argentine à livre ouvert
par Sophie Heaulme
Remue-méninges
par Stéphanie Degonde
Luz ou le temps sauvage, Elsa Osorio
L
uz est née en Argentine en 1976, sous la dictature des militaires, période troublée et violente
pendant laquelle tous les opposants au régime étaient systématiquement arrêtés, torturés et
assassinés dans le plus grand silence. Des disparus, voilà ce que ces gens sont devenus, des
disparus auxquels on a volé leurs enfants pour les donner à leurs tortionnaires. Vingt ans après,
alors qu’elle vient de donner naissance à un petit garçon, Luz s'interroge sur son passé, son histoire, ses parents. S'ensuivra une longue quête identitaire qui la conduira jusqu’à Madrid, sur les
traces d'un père improbable.
Un livre de plus sur ces enfants disparus de la dictature militaire ? Oui mais un livre qui compte,
tant son auteur Elsa Osorio nous entraîne sur ce chemin avec pudeur et émotion. Un témoignage
historique aux allures de thriller. Un témoignage bouleversant. Une écriture rapide, nette, précise,
parfois déstabilisante pour le lecteur. Présent et passé se mêlent inexorablement, tout comme les
voix alternant entre la première, la deuxième et la troisième personne. Luz ne sait plus qui elle est,
où elle est. Un livre éprouvant que l'on parcourt la gorge serrée mais qui nous laisse sur une note
d'optimisme, comme une lumière après la nuit. Un livre que l'on n'est pas prêt d'oublier.
Extrait
«Luz se demanda par où commencer l'histoire: par l'accouchement à la clinique de Paranà, ou
par l'hôpital de Buenos Aires ? Peut-être vaudrait-il mieux parler d'emblée de ce lien étrange
et puissant qui s'était noué entre Miriam et Liliana. Mais elle laissa venir simplement les
mots, sans même expliquer pourquoi elle connaissait tant de détails d'un côté et de l'autre.
De l'autre, en vérité, elle savait très peu, presque rien, tout juste ce que Liliana avait raconté à
Miriam. Ainsi que les derniers jours de Liliana, ses premiers jours à elle. Si quelqu'un pouvait
l'aider à connaître l'autre côté, c'était lui, Carlos. Mais il semblait tellement perplexe en l'écoutant que pendant cette première heure il l'interrompit à peine pour lui poser une question ou
faire une remarque.»
cette fois-ci un petit quizz de culture générale à faire en famille…
1) Quel pays a pour capitale Copenhague ?
6) Quelle est la ville la plus peuplée du
monde ?
a ) les Pays-Bas b ) le Danemark
c ) la Finlande d ) la Côte d'Ivoire
a ) Mexico b ) Tokyo c ) New York
d ) Shanghai
2) Comment appelle-t-on les entreprises
qui ont remplacé les moulins à vent et à
eau ?
7) Combien y a-t-il de pays au monde ?
a ) les semouleries b ) les moulineries
c ) les minoteries d ) les boulangeries
3) Qui a écrit Les Misérables ?
a ) Honoré de Balzac b ) Victor Hugo c )
Chateaubriand d ) Jules Verne
4) Quelle femme a causé la guerre de Troyes ?
a ) Athena b ) Hélène c ) Aphrodite
d ) Madonna
5) Quel pays a organisé la coupe du monde
de football en 1978 ?
a ) le Mexique b ) l'Argentine c ) l'Espagne d ) l'Allemagne
et on n'oublie pas les petits matheux
a ) 193 b ) 355 c ) 157 d ) 1200
8) Quel est le livre le plus lu au monde ?
a) le petit livre rouge de
M a o Z e n d o n g b ) la Bible c ) le
Coran
d ) le Petit Prince de Saint-Exupéry
e ) Harry Potter
9) Quel avocat et homme politique fut
président de la république française entre
1913 et 1920 ?
a ) Charles de Gaulle b ) Raymond
Poincaré c ) Paul Deschanel d ) Armand Faillière
10) Qui a écrit « Les lettres de mon moulin » ?
a ) Marcel Pagnol b ) Jean de la Fontaine c ) G a s p a r d P r o v a n s a l
d ) Alphonse Daudet
…
1) Dans la division de 100 par 22, quelle est la 33e décimale ?
2) Dans la division de 100 par 21, quelle est alors la 33e décimale ?
solutions p.40
18 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 19
Actu culture et confiture
étoiles & toiles
la mesa
del mes
par Sophie Heaulme
par Sophie Heaulme
L'homme d'à côté*
El pobre
luis
film argentin de Mariano Cohn
et Gastón Duprat
Une grillade comme à Punta !
A
u cœur de Belgrano, et plus précisément dans son petit China Town, voilà un
lieu bien sympathique pour un asado à la mode uruguayenne. Le charismatique montevidéen Luis Acuña vous reçoit dans un décor très... footballistique, et
autour de grillades juteuses et savoureuses. La façon de découper la viande (et donc
les morceaux de viande, les cortes) est légèrement différente, et mérite le détour. Les
plats sont copieux, la viande arrive saignante si vous le précisez (c'est un exploit en
Argentine), et les frites sont fines et croustillantes, bien meilleures que dans la plupart
des restaurants argentins (et ça aussi, ça mérite le détour !). Le service est impeccable,
toujours accueillant et professionnel. Attention, la vaste salle se remplit très rapidement,
une réservation est souvent préférable.
Un bon moment en famille ou entre amis qui deviendra peut être un classique de votre
vie porteña...
El pobre Luis
2393 Arribeños
Tel : 4780-5847
U
ne histoire de voisins qui s'écharpent autour de
la seule maison de Le Corbusier construite en
Amérique Latine. Une belle comédie tantôt drôle
tantôt grave, à peine caricaturale, au cœur de la ville de
La Plata, dans la Province de Buenos Aires.
La maison qui a servi de décors est la maison Curutchet,
conçue par Le Corbusier et achevée en 1954. La maison abrite aujourd'hui le Colegio de Arquitectos de La
Plata. Elle est inscrite à la liste du patrimoine mondial
de l'UNESCO, en tant qu’œuvre architecturale et urbaine
de Le Corbusier.
Et comme parfois quelques critiques valent mieux qu’un
grand discours...
« L'ordinaire glisse vers une autre dimension, insolite, dérangeante, comme dans une nouvelle de Gogol. »
Télérama
« Un must à ne pas rater. ». CinéManiac
« Une étude de mœurs absolument époustouflante ».
toujoursraison.com
*en argentin, «El hombre de al lado», sorti en septembre 2010, disponible en dvd.
Bande annonce à découvrir sur le facebook de Buenos Aires accueil.
« Le face-à-face hilarant entre un designer branché et
son voisin envahissant. » Le Monde
« Une nouvelle preuve du dynamisme du cinéma argentin. » Libération
« Cette comédie grinçante et réjouissante témoigne du
dynamisme du cinéma argentin sur fond de querelle de
voisinage dans une maison dessinée par Le Corbusier.
Il suffit de travaux pour lancer les hostilités entre deux
hommes de milieux différents. Le choc du designer et de
la brute provoque rire et malaise à parts égales. Le travail
visuel et sonore des cinéastes rend cette fable cruelle,
récompensée au festival de Sundance, hautement recommandable. » 20 minutes
« Avec leur art consommé du décalage, Mariano Cohn
et Gastón Duprat distillent un humour dont la causticité
renvoie l'homme de goût moderne à sa propre veulerie. »
Festival d'Autor de Barcelone
20 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 21
Actu culture et confiture
Les fériés 2012 en Argentine
par Gabriela Fernández Barboza
Deux fériés seront de la partie au mois de mai.
L
e 1er Mai… une festivité internationale revendicative des droits des travailleurs au sens général. Le premier
mai, n'est pas un phénomène inconnu
pour le reste du monde : il s'agit du jour
du Travailleur, une journée de lutte revendicative et d'hommage aux Martyrs de
Chicago. Ces syndicalistes anarchistes
ont été exécutés aux Etats-Unis pour leur
participation à la lutte pour la journée de
travail de huit heures, qui a eu son origine
dans la grève entamée le 1 mai 1886 et
son point culminant, trois jours plus tard,
le 4 mai, dans ce qu’on appelle la Révolte
de Haymarket (à Chicago, Etats Unis).
coulait déjà par le sang de ceux qui ont
rejeté les invasions anglaises. On parlait
déjà de révolution dans les réunions entre
les amis révolutionnaires à la savonnerie
de Vieytes, qui abritait les soirées de Juan
José Paso, Castelli, Saavedra, Rodriguez
Peña et Belgrano. « L'idée maligne » qui
prenait forme lors des réunions chez les
O'Gorman, les Alvear, les Sarratea ou les
Anchorena et qui horrifiait les bonnes familles de Buenos Aires.
Cabildo Abierto 25 Mai 1810. On aperçoit Juan José Paso, qui prend
la parole.
le 25 mai 1810, date clé de l'histoire
argentine
En revanche, le férié du 25 Mai, représente pour les argentins une date clé dans
leur histoire. C'est de cet événement dont
nous nous occuperons aujourd'hui.
Un nouvel anniversaire de la Révolution
de Mai s'achève. Une nouvelle commémoration de ces événements produits à
Buenos Aires, une ville très différente de
celle que nous connaissons, quand le
port argentin, loin d'être le conglomérat
moderne tel qu’il est de nos jours, était
seulement un petit groupe de maisonnettes remplies par les maladies et les pestes.
Cet événement constitue la pierre fondamentale sur laquelle repose l'État argentin, et il vaut la peine d'être rappelé. Aucun
événement historique ne se développe
complètement en un jour et la Révolution
de Mai n'est pas l'exception. La révolution
22 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
glaises et les abdications de Bayonne ont
donné forme à un esprit de rébellion jamais
vu dans les colonies espagnoles. La première flamme du droit propre et de la pensée
indépendante a eu lieu quand les nouvelles
de la chute de l'Assemblée de Séville sont
arrivées le 20 mai 1810 à Buenos Aires. Un
groupe armé, Martín Rodriguez en tête, se
présente dans la maison du Vice-roi Cisneros
en exigeant la convocation d'un « Cabildo
Abierto » (Conseil Municipal Ouvert). C'est
ainsi que le lendemain, on a distribué dans
la ville les invitations au Conseil qui aurait
lieu le 22 mai à 9h du matin.
Un événement qui a eu lieu dans une ville très différente de celle
que nous connaissons aujourd'hui.
L'Espagne avait établi un régime d'échange cruel. Le Vice-royaume seulement pouvait importer et exporter des marchandises par le biais de quatre Espagnols
établis au port, et qui, à leur tour, étaient les
grands contrebandiers de l'époque. Entre
eux, Martín de Álzaga et Martínez de Hoz.
Ce fait affaiblissait l'économie des locaux
au point de les livrer aux misères les plus
terribles. La Déclaration d'Indépendance
des Etats-Unis, les idées de la Révolution
française, la résistance aux invasions an-
Quand la session du 22 débuta, la voix de
l'Espagne était représentée principalement
par l'évêque Lué, qui insistait sur le fait que
tant qu'il y aurait un Espagnol en Amérique, il
devrait y avoir le contrôle du gouvernement.
L'orateur des révolutionnaires était Juan
Jose Castelli, dont les phrases sont enregistrées dans la mémoire de la dignité nationale : « Si le droit de conquête appartient au
conquérant, alors l'Espagne doit renoncer
à ses prétentions territoriales et les céder à
la France (*). Les Espagnols de l'Espagne
ont perdu leur terre, laissez les hommes de
l'Amérique nous battre pour sauver le nôtre ». Manuel Belgrano, pendant le discours,
se tenait debout à côté de la fenêtre. Sur la
place, French et Beruti, les chefs de la « Légion Infernale », attendaient son signal. Juan
José Paso a finalement proposé la formation
d'une Assemblée Provisoire, qui convoquerait les représentants de toutes les régions du
Vice-royaume pour qu'ils établissent ensemble un nouveau gouvernement permanent.
Le 23 mai 1810, on a compté les votes et
on a décidé l'abdication du Vice-roi Cisneros, mais dans une manœuvre suspecte,
le même Cisneros a été désigné président
de l'Assemblée. Castelli et Saavedra protestèrent et menacèrent de mener le peuple
aux armes. On convoqua alors à un nouveau « Cabildo Abierto » (Conseil Municipal
Ouvert) le 25 mai. Le jour de la Révolution
était arrivé, mais les heures passaient et les
décisions semblaient être interminablement
retardées. Il y avait beaucoup de points à
décider : un groupe hétérogène était nécessaire, avec des factions conservatrices
et d'autres révolutionnaires ; il fallait déclarer fidélité à Fernando VII, un roi destitué par
les troupes de Napoléon et simuler les intentions d'indépendance pour ne pas soulever
les soupçons de la Grande-Bretagne, qui
exerçait des pressions croissantes dans la
région. Finalement, et après une interruption
armée de Beruti, on désigna la « Primera
Junta » (Première Assemblée) dont le président était Saavedra, conservateur et Chef
de l'armée de Patricios ; les secrétaires : Moreno, chef du groupe révolutionnaire et Paso,
morenista. Les membres désignés étaient les
morenistas : Belgrano, Castelli et Alberti, les
commerçants espagnols Matheu et Larrea,
et le militaire De Azcuénaga.
Notre premier gouvernement patriote venait
de naître, la première expression de souveraineté nationale. La flamme de la Révolution
de mai est encore en train de flamboyer :
elle le fait quand les enfants vont à l'école,
ou bien quand les jeunes assistent à l'université ; dans l'esprit de chaque militant qui
croit encore au pouvoir des idées, dans la
résistance aux intérêts de l'argent. Elle y est
dans les travailleurs infatigables du pays et
chez tout citoyen qui croit qu’une meilleure
Argentine est possible.
Aujourd'hui, plus que jamais… joyeux 25
Mai !
(*) Lors des Guerres Napoléoniennes, les principaux acteurs
étaient : l'Empire Napoléonien contre le Royaume-Uni et l''Espagne. Au départ, les forces françaises avaient l'avantage, et
via les abdications de Bayonne, elles ont obligé le roi d'Espagne à abdiquer. Il a été remplacé par José Bonaparte, frère
de Napoléon ; d'où la « cession » des terres espagnoles aux
Français.
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 23
Actu rencontre
L'expat du mois
Catherine
Admant
De quel pays viens-tu ?
Du Japon, de Tokyo très exactement.
Comment as tu appris ton expatriation en
Argentine ?
Nous avons demandé à partir quelques semaines après le tremblement de terre du 11
mars et le tsunami qui ont fait tant de dégâts
dans le Tohoku (nord du Japon). Nous n'étions
pas loin du terme des 4 ans prévus d'expatriation au Japon, mais le risque pernicieux
du nucléaire, les difficultés et doutes quant
à la nourriture, l'eau, et enfin les secousses
toujours vives, pesaient sur nos épaules.
Après deux ou trois propositions ou fausses
pistes, nous avons eu enfin confirmation, aux
alentours du 15 juillet, que ce serait l'Argentine. Nous ne connaissions ni l'un ni l'autre le
pays, mais c'était un vieux rêve de mon mari
qui parle espagnol
Comment s'est déroulé ton départ ?
Chaotiquement. Nous avons tout d'abord pensé faire effectuer à mes filles (11 et 14 ans) la
« rentrée du mois d'août » du lycée de Buenos
Aires. Mais le planning était très serré.Très vite,
comprenant à quel point il était difficile d'obtenir rapidement les papiers nécessaires, nous
avons choisi de rentrer à Tokyo où elles ont redémarré leur année scolaire. Rien n'avançait,
il n'y avait pas de remplaçant pour mon mari.
Nous avons décidé que je partirai avec les
filles mi-février, pour qu’elles intègrent le lycée
franco-argentin en mars.
24 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
Nous avons ensuite prévu le déménagement de
nos meubles vers mi-décembre, dans l'optique de
les avoir à notre arrivée. Mais les papiers n'étaient
toujours pas là, pour diverses raisons, et nous
n'avons eu notre visa que 3 jours avant notre départ, en février. Le bateau n'est donc parti qu’à ce
moment là. Nous avons donc passé deux mois et
demi en appart-hôtel au Japon pour rien…
Et ton arrivée ?
Nous n'avions pas trouvé de logement avant
notre arrivée, donc, nous avons de nouveau fait
le choix d'aller en appart-hôtel. Mais cela a été
assez folklorique… Nous venions du pays de
la technologie, de l'ordre et de la propreté, et…
nous avons fait un grand écart… Cela a été difficile, assez démoralisant. Très vite, nous avons
changé pour nous installer dans un appartement
meublé et là, nous nous sentons déjà beaucoup
mieux. Reste à trouver notre logement.
Par contre, nous étions déjà en contact avec des
personnes installées ici. Le monde des expatriés
étant quelquefois très petit, nous connaissions
une famille de Tokyo qui était arrivée à BuenosAires en août, une aide précieuse. D'autre part,
nous avions aussi échangé des mails, bien avant
d'arriver, avec une autre famille installée ici, qui
nous a très chaleureusement accueillis, invités,
ce qui nous a permis rapidement de connaître
un peu de monde. Enfin, lors de ma visite de reconnaissance effectuée en novembre, un café
accueil avait été organisé, et j'ai pu y participer.
Excellente initiative que ce café accueil ! Bref,
une belle chaîne de solidarité et d'intégration…
Quelles ont été tes premières impressions à ton
arrivée, étaient-elles conformes à l'idée que tu
te faisais de l'Argentine ?
Quelle idée me faisais-je de l'Argentine ? Enfin de
Buenos-Aires surtout, puisque je n'ai encore pratiquement rien vu d'autre.Des clichés :ville à l'européenne,
gens accueillants, climat clément, de l'insécurité…
J'ai bien retrouvé, pour le côté ville européenne (du
sud…) les klaxons, le bruit, la conduite « à la Fangio »… Un air d'Italie auquel je m'attendais, un air
de Paris pour les crottes de chien dans les rues, je
m'y attendais aussi ! Mais pas les transports publics
d'une grande ville européenne ça, ça a été une grosse déception…
Je m'étais rassurée quand je lisais dans les guides
que l'Argentine « compte parmi les pays les plus sûrs
de l'Amérique Latine ». Mais bien sûr, et ce n'est pas
une surprise,je n'échappe pas à une certaine anxiété.
Après avoir vécu plus de trois ans dans une ville où tu
peux laisser ton sac à main ouvert à ta place quand
tu vas aux toilettes dans un lieu public… une ville où
les enfants se promènent seuls partout sans le moindre sentiment d'insécurité…C'était incontournable.
Mais il y a aussi les arbres en fleurs, une nature qu’on
sent luxuriante, une certaine douceur de vivre, avec
les terrasses, les gens qui aiment manger, discuter
fort, ceux qui se font bronzer au milieu des parcs de
la ville, les cigales qui chantent…
Qu'est-ce que tu détestes le plus à BA ?
Les crottes de chien et les trottoirs défoncés qui
m'empêchent de me promener le nez en l'air !
Qu'est ce que tu aimes le plus à BA ?
Pouvoir manger en terrasse,voir dans certains jardins
de magnifiques arbres, entendre plein d'oiseaux…
Quel est ton prochain voyage ?
J'espère que nous allons bientôt découvrir la région
de Salta…
Une anecdote sur ton séjour dans ce pays ?
A part les boutons fondus de la cuisinière dans
notre appart-hôtel, dignes de figurer dans un
tableau de Dali au côté de ses montres…, une
invasion de fourmis dans les céréales que nous
avions ouvertes la veille (que dis-je… une four-
milière dans les céréales…) , et ma grande surprise (classique !) de devoir faire une bise à tous
les agents immobiliers qui m'ont fait visiter des
maisons… pas d'anecdote particulière !
As tu un projet personnel ici ?
Je suis professeur des écoles (maîtresse,
donc…) et je peux faire des remplacements,
voir trouver un poste à l'école, mais pas tout de
suite. J'ai avant tout envie de m'investir dans
l'Espagnol, de façon intensive si possible, de
découvrir Buenos Aires et aussi de retourner
vers une passion (histoire de l'Art, dessin, peinture…) en pratiquant en atelier, en étudiant…
Quel est ton secret pour voir la vie en rose ?
Une grosse dose d'optimisme. Tout finit par s'arranger… Ça ira mieux demain !
Quel est ton resto préféré ?
Je passe ! Il me faut un peu plus de pratique !
Et ta boutique préférée ?
Je n'ai pas encore eu le temps de faire les boutiques, désolée !
En mot de la fin, quel est ton conseil aux nouveaux arrivants ?
Se débrouiller pour avoir quelques contacts
avant d'arriver, trouver coûte que coûte un logement avant de venir… une arrivée est tellement
plus sereine quand on sait où on va habiter.
Si c'est faisable, selon l'âge des enfants et quitte à écourter l'année en cours…prévoir une arrivée en fin d'année scolaire (15 jours avant la
sortie) pour que les enfants rencontrent déjà
deux ou trois futurs camarades… pour que la
famille s'acclimate à son nouveau pays d'accueil avant de repartir en grandes vacances...
La rentrée s'en trouvera vraiment facilitée !
Si vous souhaitez nous faire part de votre
expérience originale dans ce pays, n'hésitez pas à nous contacter :
[email protected]
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 25
Actu rencontre
Légendes de l'Argentine
par Gabriela Fernández Barboza
EL CALAFATE en PATAGONIE
Au mois de Mai, les couleurs de la Patagonie
s'exacerbent … Nous vous encourageons à faire
une découverte automnale de la région. C'est
une excellente période pour découvrir
l'innombrable gamme des vert, jaune et rouge
de la végétation environnante, parcourir
le chemin des sept lacs, le cerro Bayo, visiter Villa
La Angostura, San Martín de los Andes, etc...
La légende du Calafate
L
priétaires originaires de la terre. Quand l'hies forêts de ñires, lengas et coihues
ver arrivait, ils commençaient à émigrer à
commencent à prendre un ton capied vers le nord, où le
ractéristique, anfroid n'était pas si dur et
nonçant l'automne et
où la chasse ne mandonnant aux arbres
quait pas.
des nuances multiPar rapport à ces micolores, du rouge qui
grations, la tradition
s''intensifie aux ombrapatagonique conserve
ges dorées et oranges.
une légende. Un jour,
Cette transformation
Koonex, l'ancienne rede la nature recombouteuse d'une tribu
mence année après
de
Tehuelches,
ne
année, depuis la nuit
pouvait plus marcher,
des temps. Dans ce
puisque ses jambes
paysage vivaient les
étaient vieilles et fatiTehuelches, les pro- Le calafate, arbuste typique du sud de la Patagonie.
26 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
Lengas et ñires colorient les sentiers
guées, mais la marche ne pouvait pas s'arrêter. Alors, Koonex a compris la loi naturelle
et elle a suivi son destin. Les femmes de la
tribu ont construit une tente avec des peaux
de guanaco, ont rassemblé du bois pour
qu’elle puisse se réchauffer et des aliments.
Elles l'abandonnèrent avec une chanson
traditionnelle. Koonex a fixé ses yeux fatigués
sur l'horizon, jusqu'à ce que les gens de sa
tribu aient disparu. Elle était seule pour mourir. Tous les êtres vivants s'éloignaient et elle
a commencé à sentir le silence comme un
sommeil lourd et enveloppant. Le ciel polychrome s'est lentement éteint.
Beaucoup de soleils et de lunes se sont succédé, jusqu'à l'arrivée du printemps. C'est
alors que pleins de bourgeons sont nés, les
hirondelles sont arrivées, ainsi que d'autres
beaux oiseaux du coin, comme les chorlos,
les chingolos et les bavards perroquets. La
vie reprenait sa place. Sur les cuirs de la tente de Koonex, une bande d'oiseaux s'est posée en chantant. Tout à coup, ils ont entendu
la voix de la rebouteuse qui, depuis l'intérieur
de la tente leur reprochait de l'avoir laissée
seule pendant tout l'hiver. Un petit chingolo,
après la surprise initiale, lui a répondu : « nous
sommes partis car en automne l'aliment
commence à manquer et nous n'avions pas
d'endroit où nous abriter ». « Je comprends »
a répondu Koonex, « et voilà pourquoi, à
partir d'aujourd'hui, vous aurez de la nourriture en automne et un bon abri en hiver,
comme ca, je ne serai plus jamais seule ».
Koonex s'est ensuite éteinte. Une rafale de
vent a arraché les cuirs de la tente, et au lieu
de retrouver Koonex, un bel arbuste épineux
avait pris sa place, plein de fleurs jaunes parfumées. A la fin de l'été, elles se sont transformées en fruits et juste avant l'automne,
ces derniers ont commencé à mûrir en
prenant une couleur bleu-violet de saveur
exquise et haute valeur nutritive. Depuis ce
jour-là, quelques oiseaux n'ont plus émigré
et ceux qui étaient partis, en s'informant
des nouvelles, sont retournés pour goûter le
fruit duquel ils ne se sont plus séparés. Les
Tehuelches l'ont aussi gouté, en l'adoptant
pour toujours. Ils ont dispersé les semences
dans toute la région et, à partir de ce moment là… la légende dit aussi que « celui
qui mange le Calafate, revient toujours ».
Voir un coihue est une expérience inoubliable …
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 27
Actu rencontre
Frédéric Pujol
Président de Francophilie, le club français de El Calafate
di gras, chandeleur…), et toutes les idées
qui n'ont pas encore été développées
comme un spectacle de marionnettes
font partie d'une longue liste de projets.
Comment expliques-tu le succès de ton initiative ?
par stéphanie degonde
de El Calafate, sans connaître personne
ni savoir où cela allait mener.
D'où est venue cette idée de Club français ? Comment a-t-il démarré ?
Peux-tu te présenter rapidement ? Que fais-tu en
Argentine ? Tes impressions …
En France, après une carrière réussie de
dix ans comme consultant en organisation des entreprises, j'ai fait un premier
changement important dans ma vie
professionnelle en devenant ingénieur
territorial à la mairie de Perpignan où j'ai
été directeur adjoint du programme de
la rénovation urbaine. Vivre en Amérique
Latine est un rêve de toujours. Il y a, dans
ma famille, une tendresse particulière
pour la culture sud-américaine qui m'a
plongé dès mon plus jeune âge dans la
marmite. L'Argentine est venue après, à
l'adolescence, avec la musique, la littérature dans un premier temps, puis dans la
recherche des grands espaces et de la
nature sauvage et vierge. Je suis en Argentine depuis seulement deux ans, dont
un an passé dans la petite ville perdue de
ma femme, « 28 de noviembre » de la province de Santa Cruz, près de Rio Turbio. El
Calafate est une ville touristique, qui m'a
permis de travailler comme guide d'une
excursion en 4x4. En mars 2011, nous
sommes donc venus nous y installer et en
novembre 2011, j'ai créé Le Club français
28 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
L'idée a surgi du bon sens, tout simplement. A El Calafate, il n'y a ni cinéma, ni
théâtre, et très peu d'activités culturelles.
Il y a en contrepartie, une fréquentation
touristique française importante que j'ai
pu mesurer avec mon travail. Mon projet,
avant toute chose est de créer un institut
d'enseignement de la langue française
partenaire de l'Alliance française ou des
Lycées français. Il n'y a pas d'école française à El Calafate. L'idée du Club français était donc de créer une représentation de la culture française à El Calafate,
au travers d'un micro centre culturel, sur
lequel s'appuierait le projet d'institut. J'ai
envoyé un mail à tous les guides en français, les agences de voyages, les hôtels,
les restaurants pour leur proposer une
réunion de présentation du projet. J'avais
espéré cinq personnes. Il y a eu vingt
participants. J'ai proposé de créer des
ateliers et de prendre en compte toutes
les initiatives de promotion de la langue
et de la culture française et la réaction
a été immédiate. Nous avons donc des
responsables d'ateliers qui prennent en
charge leur activité. Un atelier gastronomie « Gourmet » prenant la forme d'une
émission de télé, propose d'assister à la
préparation d'un plat français puis de le
déguster. Un atelier culture générale, offre
une présentation d'une thématique définie telle qu’une ville, une province, ou
encore une période de l'histoire. Le ciné
club, qui propose des projections régulières de films français sous titrés et des événements comme la semaine du cinéma
français. Un atelier théâtre, des fêtes (mar-
Bien sûr le succès tient à la qualité et l'intérêt des activités. L'association apporte
une offre d'activités inédites. Le sérieux
et l'organisation, les moyens de communication comme le blog constamment
actualisé et les sites communautaires ont
aussi un rôle dans l'intérêt suscité.
El Calafate accueille environ cinq cent
mille touristes par an, dont un tiers sont
français. Parler français est donc un atout.
Tous les hôtels, les restaurants, les bars, les
agences de voyage reçoivent un public
francophone de plus en plus nombreux
chaque année. Beaucoup de personnes
qui travaillent ici souhaitent profiter de cette opportunité. De plus, la culture française,
perçue comme haut de gamme, est particulièrement appréciée en Argentine.
Quels sont tes projets futurs ?
En priorité, la création de l'institut, bien
sûr. De plus, je suis en contact avec différents acteurs culturels en France et ici
à El Calafate pour créer des événements
promotionnels et faire connaître notre village en France. J'ai proposé à la maison
de l'Argentine de la cité internationale de
Paris, une exposition de l'offre touristique
d'El Calafate, dont dispose la direction du
tourisme sous la forme d'un autobus qui
parcoure le pays. J'ai d'autres projets en
cours comme un jumelage, des échanges scolaires sur lequel je suis déjà en
train de travailler avec des professeurs au
travers d'un blog qui permettra aux élèves argentins d'envoyer des cartes postales virtuelles à des élèves français ainsi
qu’en sens inverse.
Peut-on aider dans tes initiatives ? Comment ?
La première façon de m'aider est certainement de parler de l'association, créer
un lien vers le blog dans la page internet
de BAA. Nous envoyer des invités, un cuisinier, un acteur culturel, des institutionnels,
qui donneront de l'intérêt et du corps à
nos ateliers et renforcer la représentation
de la France. Dans un second temps,
nous avons toujours besoin de diversifier
l'offre de films sous titrés, de livres, des CDs
musicaux, des supports de Karaoké français. J'ai aussi bien sûr besoin de financement pour mes projets, en particulier
l'institut, qui a besoin d'un local équipé,
de matériel multimédia, de publicité, …
Toutes les idées sont les bienvenues !
francophilie
Av. Présidente Péron, 1073
9405 El Calafate
Provincia de Santa Cruz
Fixe: 02902 490 324
Port : 02966 15 35 06 38
http://clubfrancais.eklablog.com
Email : [email protected]
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 29
Actu rencontre
J'y étais !
par Florence Marciacq. Merci également à Isabelle Ghozland et Julitte Decré pour leurs photos, et à Christel Misura et Magdalena Cadillat pour leur commentaire.
Visite de la boulangerie
C
e jeudi 19 avril, nous fûmes nombreux à ne pas manquer le rendezvous. Olivier Hanocq nous ouvrait les portes de son
antre pour nous faire découvrir la boulangerie de L'épi,
petit coin du goût français en
Argentine !
L'histoire commence il y a 7 ans.
En 2005, on propose à Olivier
Hanocq et son associé Bruno
Gillot d'acheter une boulangerie
fermée depuis 3 ans, et en partie détruite. Le point fort de cette
boulangerie, c'est son four à bois,
ancien puisque construit en 1911.
Après des essais de cuisson fructueux dans le four, Olivier et Bruno décident
de lancer L'épi.
L'idée des deux pâtissiers français (Olivier est également boulanger) est de
combler le manque d'un « bon pain »
à Buenos Aires. Pour ce faire, ils s'appuient sur 3 valeurs ajoutées qui
leur sont chères : un travail au levain
(mieux que la levure chimique, le
levain produit un pain de qualité
supérieure), un travail manuel et une
cuisson en four à bois.
Le pain fabriqué et cuit dans cette
boulangerie ne possède ni améliorant, ni additif, ce qui lui confère
une texture supérieure aux pains
que l'on peut trouver à Buenos
Olivier Hanocq devant le four à bois le plus ancien de Buenos Aires
Aires. Il s'agit d'un produit de fermen-
30 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
tation naturelle dans la plupart des cas (quelques pains sont toutefois fabriqués
avec de la levure chimique). Le levain utilisé provient d'une pâte-mère « de 7 ans
d'âge » !
L'épi était initialement destiné à fournir les hôtels, les restaurants et les traiteurs en
« bon pain ». En 2007, face à son succès, Olivier et Bruno ouvrent une première boutique, sur le lieu même de fabrication et de cuisson, au 1769 Roseti (Belgrano R).
Puis en 2010, un deuxième point de vente est ouvert à Recoleta, sur Montevidéo au
numéro 1567.
A ses débuts, seuls 2-3 boulangers officiaient à
L'épi, ils sont aujourd'hui 15 et l'entreprise compte une vingtaine d'employés.
La boulangerie tourne en 3X8 et fabrique une
fournée par jour en semaine et 2 le samedi. La
production représente 600 à 800 kg de pain par
jour dont 200 à 300 kg de pain de campagne.
Le four et le savoir-faire des boulangers sont la
clé de voûte de la boulangerie.
Les dimensions internes du four sont de 6X6 mètres, ce
qui implique l'utilisation de pelles très longues. Il est constitué d'une sole en pierres
volcaniques et d'une voûte en briques réfractaires.
Il faut compter 10 jours pour chauffer le four après un arrêt. En fonctionnement normal, le four est mis en chauffe tous les jours à 17h00, en parallèle de la production
de pain. On l'amène à une température comprise entre 300 et 340°C. On ferme
alors la « oura », sorte de trappe qui, ouverte, laisse passer l'oxygène nécessaire à la
combustion des 100-150 kg de bois d'eucalyptus brûlés quotidiennement. Le four
se stabilise donc en température, et après nettoyage de la sole, la cuisson peut débuter… La magie opère, et vous connaissez tous le résultat, ou si ce n'est pas le cas,
courrez-vite à L'épi vous en rendre compte par vous-mêmes !
et du côté des participants….
De Christel Misura :
« Super moment, on connait tous cette boulangerie et ses bons produits mais on a découvert son histoire, surtout celle
d'Olivier qui nous fait bien sentir qu'il a apporté son savoir-faire à l'ancienne dans son pays d'adoption. Il est très attaché
à respecter les traditions ... Pour lui et son équipe, pouvoir travailler dans cet unique four est une chance inouïe ...
Pour résumer, c'est une belle rencontre entre un four argentin exceptionnel à l'abandon et un expert du savoir-faire à la
française. On déguste toutes ce soir le résultat. »
De Magdalena Cadillat :
« Accueil chaleureux de Olivier qui a pris le temps de bien nous expliquer toutes les étapes du processus de fabrication
du pain. Chez l'Epi pas de précipitation non plus pour fabriquer plus vite. Ici on laisse le temps au pain. C'est la lenteur
des processus qui donne à la pâte la force de se transformer, de devenir un pain plein de saveur… »
Roseti 1769, du mardi au samedi, de 7h30 à 19h30 / dimanche de 9 à 13h00
Montevideo 1567 , du mardi au samedi, de 8h00 à 20h00 / dimanche de 9 à 13h00
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 31
Actu rencontre
La minute zen
du yogi porteño
La phrase sage du mois :
« Un bon mot apporte autant de chaleur qu'il nous faut pour trois hivers. » (Yogi Bhajan)
Chakra du mois :
Nous prenons la suite du dernier mois. Le deuxième chakra, le chakra sacral, est celui
des sentiments et est appelé Svadisthana (un mot en sanscrit qui peut se traduire
par « le lieu des desserts sucrés ». Il est situé aux alentours des organes sexuels et on
l'associe avec l'expression des sentiments (sentir, désirer, créer). Son élément est l'eau
et sa couleur le orange.
Aspects positifs : patience, créativité, avoir des relations responsables et une attitude
positive quant aux fonctions sexuelles.
Aspects négatifs : frigidité, émotions froides, culpabilité, manque de frontières, relations irresponsables, problèmes de reins.
s
e
u
q
i
n
o
Chr
s
a
ñ
e
t
r
o
p
par Sophie Heaulme
Don't cry for me empanadas...
Postures (Asanas) du mois :
Le « papillon »: assieds-toi confortablement par terre, joins les plantes des pieds et approche les talons autant
que tu peux vers toi. Prends tes pieds avec les deux mains et commence à bouger tes genoux rapidement du
bas en haut comme des ailes de papillon.
Méditation du mois :
Assieds-toi confortablement par terre ou sur une chaise, étire ta colonne vertébrale. Mets tes mains avec les
doigts parallèles au sol sur le haut de la poitrine (le pouce vers le haut). Inspire pendant 5 secondes, expire
pendant 5 secondes et garde le souffle expiré pendant 15 secondes. Recommence le cycle. Commence avec 3
minutes et augmente-le graduellement de jour en jour jusqu'à 7 ou 11 minutes. Ceci t'aide à vaincre tes conflits
internes.
Conseil nutritif du mois :
mange une orange par jour. C'est mieux qu'un jus d'oranges pressées, car les fibres sont bonnes également. Le
corps ne peut pas stocker la vitamine C, donc ce que tu as fait hier a déjà perdu son effet - il faut recommencer
chaque jour.
Exercice de Respiration (Pranayama) du mois :
Tu te sens stressé et surchargé par les événements autour de toi ? Prends-toi 3 minutes, ferme les yeux, inspire
rapidement et profondément. Maintenant expire le plus lentement et longtemps possible. Recommence le cycle.
Le stress nous fait inspirer trop, il faut donc apprendre à accentuer plus l'expiration. Le but est une respiration
équilibrée et la plus lente possible.
Question du mois :
Que signifie le mot « yoga »? Le mot est en relation avec le mot biblique « yoke » qui vient du sanscrit « jugit ».
Les deux signifient « unir » et « connecter ». C'est l'union de la conscience individuelle avec la conscience infinie,
ou aussi l'union entre corps, esprit et âme. Parfois, on fait également référence à l'union avec Dieu. Le yoga c'est
donc une technique pour être conscient de cette conscience / de cette union.
Rédigé par Jasjeet Singh,
Instructeur de Kundalini Yoga (KRI),
Masseur (Méthode Traditionnelle Thaïlandaise) et étudiant en Ostéopathie
As-tu une question ? Écris-moi au [email protected]
32 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
S
i l'Argentine était un plat ? Voilà une question finalement bien difficile tant notre cœur balance entre
deux grandes spécialités made in campo, l'asado
et l'empanada. Les deux probablement. Réponse de Normand. Les deux suivant les régions, l'humeur, le temps, le
moment ou le sens du vent.
Les deux ensemble d'ailleurs car très souvent l'asado des
grands jours succède à une mise en bouche bien copieuse à base d'empanadas bien chaudes, histoire de mettre
en appétit le gaucho qui est en vous.
Alors, au risque de mécontenter nos lecteurs argentins,
revenons quelques instants sur l'origine de ce symbole
culinaire.
L'empanada est un petit chausson fourré dont l'origine
remonterait à l'ancienne Perse, ou l'Iran actuel. Mais ça,
c'était avant Jésus Christ. Elle s'est, par la suite, très largement imposée en Espagne (empanadilla) avant de traverser l'Atlantique avec les premiers colons du nouveau
monde.
L'empanada est présente dans la quasi totalité des pays
d'Amérique du Sud puisqu’on la retrouve aussi bien au
Chili qu’en Colombie, au Venezuela, voire même au Panama.
Mais attention, les ressemblances s'arrêtent là. N'est pas
empanada argentina qui veut...
L'empanada est un acte patriotique en Argentine. Il est
même dans certaines régions l'emblème de sa gastronomie et de son savoir-faire. Que serait Salta sans son
empanada salteña ?
Les empanadas sont traditionnellement composées
de viande, hachée ou coupée au couteau, le nec
plus ultra. La viande peut être agrémentée d'oignons
émincés, de rondelles d'œuf dur, d'olives...Les variantes sont pour ainsi dire infinies ou presque. La farce
ainsi obtenue est alors prête à être enroulée dans une
pâte plus feuilletée que brisée, dont les bords roulés
prendront différentes formes suivant sa composition et
parfois le doigté du cuisinier.
On peut aussi trouver des empanadas au poulet, au
jambon-fromage, au maïs et sauce blanche (humita),
aux oignons et fromage, au thon, ou aux épinards.
L'empanada est bien-sûr un encas de gaucho. Il faut donc
le manger avec les doigts. Elle se déguste midi et soir entre amis ou devant un match de River (ou de Boca), et de
préférence chaude. Il est même courant de les commander par téléphone et de se les faire livrer. L'empanada est
aux Argentins ce que la pizza est aux Italiens, un rempart
gastronomique et culturel aux grandes chaînes de fastfood venues du nord du continent. Nous ne citerons pas
de nom.
Alors prêts pour une découverte de l'Argentine à travers
ses empanadas ?
La porteña est souvent relevé de cumin, l'empanada de la
Rioja associe la viande à l'oignon vert et à la pomme de
terre, à moins qu’elle ne soit relevée de piments locaux. A
Tucuman, on lui ajoute olives et raisins secs. A Mendoza et
à San Juan, le secret est à chercher dans le parfait équilibre entre viande et oignons. A Córdoba, le petit plus vient
de l'œuf et du sucre qui lissent sa surface, alors qu’à Santiago del Estero, elles sont juteuses à souhait.
Et à Salta, évidemment à Salta, l'empanada est tout simplement ESPECTACULAR ! La meilleure du monde !
Che Boludo !
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 33
Actu rencontre
Circuit gourmet dans Buenos Aires
par Florence Marciacq, avec l'aide précieuse de Manuela Caramujo, Laurence et Hubert Loyer et
de Julitte Decré.
Idéal pour : celles et ceux qui veulent changer du traditionnel asado ou de la pizza !
Où : sur Arribeños, à partir de l'angle avec
Juramento, Belgrano.
Quand : de mardi au dimanche à partir de
9h (attention, l'étal du poissonnier n'est prêt
que vers 10h).
produits bio
Buenos Aires, la ville des petits cafés, des restaus sans prétention pour déjeuner, ou encore
des restaurants plus branchés ou au contraire plus feutrés pour un dîner. Bref, Buenos Aires,
la ville où manger, partager un café, un repas est un acte social majeur. Mais comment font
ces restaurateurs pour nous offrir des plats de qualité, où s'approvisionnent-ils ?
Ce carnet divers vous propose quelques bonnes adresses pour faire vos courses ou tout
simplement passer un bon moment à découvrir, déguster les spécialités locales.
A vos paniers, c'est parti !
A
première vue, pas de marchés tels
qu’on les connaît en France... Les
supermarchés… rien de très alléchant côtés fruits et légumes, fromages ou
charcuterie. Et pourtant, l'Argentine est un
pays agricole qui produit toutes sortes de
variétés.
En premier lieu, pas très loin de chez vous, en
cherchant bien,vous trouverez une verduleria
qui offrira sans aucun doute des produits
maraîchers de meilleure qualité que dans les
supermarchés. Mais il y a mieux encore…
le mercado del progreso
Le marché le plus ancien de Buenos Aires,
fondé en 1889.
La trouvaille : les fruits secs d'Argentine
ou d'ailleurs.
Idéal pour : celles et ceux qui recherchent la perle rare.
Où : Av. Rivadavia 5430, Caballito.
Quand : de lundi à samedi de 8h à 13h et
de 17h à 20h30.
www.mercadodelprogreso.com.ar
le meilleur marché…
Petit marché situé dans une halle couverte,
mais proposant de nombreux produits.
La trouvaille : Les produits cosmétiques à
base de miel.
Idéal pour : celles et ceux qui recherchent
des produits de qualité plus que le prix.
34 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
El galpon orgánico
La trouvaille : enfin des fruits et légumes bios,
des pains et des produits laitiers artisanaux.
Idéal pour : celles et ceux qui aiment les
produits frais et bio.
Où : Federico Lacroze 4181, Chacarita.
Quand : mercredi de 9h à 12h, samedi de
9h à 18h.
Sabe la tierra
Où : Juramento 2527, Belgrano.
Quand : de lundi à vendredi de 8h à 13h
et de 17h à 20h30 ; le samedi de 8h à
13h.
produits de la ferme
La trouvaille : Les œufs et les poulets fermiers.
Idéal pour : celles et ceux qui profitent du
samedi pour faire leurs courses.
Où : Plazza Almagro (Sarmiento, esquina
Bulnes), Almagro.
Quand : le samedi de 8h à 14h.
Marché bio en zone nord :
La trouvaille : fruits et légumes de producteurs, textiles et laines, plantes aromatiques
et cactus.
Idéal pour : celles et ceux qui aiment flâner
dans les marchés, à l'ombre des platanes.
Où : Station San Fernando du tren de la
Costa.
Quand : samedi et mercredi de 10h à 18h
www.sabelatierra.com
Idéal pour : les nostalgiques des marchés
français…
Où : Artilleros entre La Pampa y Sucre, Belgrano.
Quand : le dimanche matin, de 8h30 à 13h.
Vous trouverez la liste complète des marchés
de quartier avec le lien :
www.buenosaires.gov.ar/areas/espacio_publico/mantenimiento_urbano/
ferias_mercados/ubicacion.php?menu_
id=23759
Et puis il y a des destinations gastronomiques
plus lointaines mais bien agréables, comme
la Ruta del queso (http://rutadelqueso.
com.ar) à Suipacha (2 heures de route de
Buenos Aires), qui, comme son nom l'indique, regorge de fromageries, mais aussi de
culture de myrtilles (www.ilmirtilo.com.ar).
Bref une virée pour allier le plaisir de cueillir
les myrtilles et de déguster des spécialités
laitières à en faire pâlir nos AOC bien françaises. En effet, vous pourrez découvrir le queso
Rebleusson, la Raclette (qui accompagnera
vos longues soirées d'hiver) ou encore le Cabrambert et le Cabrambrie !
poissons de qualité
La trouvaille : Les poissons, surtout le saumon et les crevettes.
Idéal pour : celles et ceux qui en ont assez de la viande !
Où : Rojas 50, caballito.
Quand : de lundi à vendredi de 8h à 13h
et de 17h à 20h30 ; le samedi de 8h à
13h.
Il y a également des possibilités de livraison
de paniers à domicile :
Quinta fresca vous livre sur commandes
fruits, légumes, viandes ou fromages.
www.quintafresca.com.ar
De la huerta a su mesa
www.delahuertaasumesa.blogspot.com.ar
produits asiatiques
Plus connu sous le nom de « marché
chinois », ce barrio regorge de supermarchés aux couleurs orientales.
La trouvaille : Les poissons, sushis et produits asiatiques en tout genre, fruits et légumes exotiques.
Tallo Verde
www.talloverde.com
Livrent tous deux des fruits et légumes bio.
petit marché extérieur de belgrano
La trouvaille : fruits et légumes, charcuterie, fromages, volaille, agneau et porc ; pépiniériste.
Bonnes dégustations !
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 35
Zoom carnet de voyage
Mundo Marino et les Termas Marinas
par Florence Marciacq
Le carnet de voyage de ce mois-ci est destiné aux familles avec jeunes enfants. Cela peut
vous donner des idées de « sortie » le temps d'un week-end.
et un labyrinthe « intelligent » puisqu’il est surplombé par une passerelle qui permet aux parents de
ne pas perdre de vue leurs enfants !
Le parc nous a occupés toute la journée, sans courir d'une attraction à l'autre, mais sans traîner
non plus.
Le lendemain, nous nous sommes rendus aux Termas Marinas, toujours à San Clemente. Les eaux
thermales de San Clemente proviennent d'une source à 1500 m de profondeur d'où elles sortent à
55°C. Elles présentent une haute teneur en différents éléments : fer, calcium, magnésium et sodium,
ce qui leur confère un intérêt thérapeutique.
Plusieurs bassins à différentes températures
sont présents. Il y a notamment un bassin récréatif avec des toboggans pour les enfants.
Les piscines sont entourées d'un parc où il est
possible de se promener, de louer une rosalie… Il y a également un phare et un musée
de la mer et de la navigation.
Bref, l'endroit est agréable et l'on y passe un
bon moment. Seul bémol, l'invasion de moustiques, résistants aux anti-moustiques !!!!
Ils ont aimé…
L'avis de Guillaume, 9 ans ½
S
an Clemente del Tuyu est la 1 ville balnéaire depuis Buenos Aires puisqu’elle
se situe à la frontière du Rio de La Plata
et de l'océan atlantique. Il faut compter
en voiture 3h30 environ pour s'y rendre. De
nombreuses compagnies de bus desservent également cette destination.
La ville en soi ressemble à beaucoup
d'autres lieux de bord de mer. Aucun intérêt particulier donc pour la ville. On y
trouve de nombreux logements (hôtels, locations), tout autant de restaurants et de
salles de jeux (pour enfants, je précise !). Si
vous avez oublié le seau et la pelle, pas de
soucis, tous les kioskos du coin vous proposent ce qu’il faut.
En premier lieu, la destination est intéressante pour la plage. Une étendue de sable à
perte de vue et l'océan et ses vagues. Ouf !
Ca fait du bien quand on vient de Buenos
Aires ! Les enfants sont donc ravis, profitent
de l'eau fraîche (il faut dire que nous y étions
en avril !), et les parents de la plage.
Et puis, il y a le parc aquatique de Mundo
36 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
re
Marino. C'est un lieu très agréable, au milieu
de la verdure qui respecte la nature environnante. Nous y sommes allés en basse saison
et le parc était loin d'être bondé. Je pense
que ce n'est pas le cas en plein été.
Nous avons pu assister à un show avec des
dauphins et un orque. Fait exceptionnel,
l'orque fait des sauts au même titre que les
dauphins. L'été, privilégiez donc les premières places, mais abstenez-vous le reste du
temps ! Impressionnant de voir cette masse
imposante sortir de l'eau…et y retomber !
Il y a de nombreux spectacles avec des
animaux autant marins que terrestres. Les
spectacles sont plutôt bien faits pour les enfants, didactiques et drôles. Evidemment, on
est en Argentine donc le son est plutôt fort,
mais pour le reste, rien à redire.
Nous avons également fait un safari terrestre d'une vingtaine de minutes au cours duquel nous avons pu voir des espèces d'Argentine et d'Afrique.
Sur place, il y a bien sûr de quoi déjeuner,
goûter, boire... Des jeux d'enfants également
er
d il est venu salu
s de haut et quan
tre
mè
4
à
uté
sa
a
l'eau était
« j'ai aimé l'orque qui
s bien parce que
marinas, c'était trè
s
ma
ter
les
.
e
cl
à la fin du specta
isait du bien. »
bonne, que ça fa
pour plus d'informations :
Les 2 parcs font partie du programme de la carte la Nacion. Pour une entrée payée, la seconde est gratuite.
Mundo Marino : www.mundomarino.com.ar
Termas Marinas : www.termasmarinas.com.ar
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 37
par Nancy Louveau Pacome
golf
relocation immobilière et locations temporaires
Sarah Lesaffre
Cel : 15 3894 6497
[email protected]
www.relocation-buenosaires.com
Tu veux aprendre à jouer au golf en t'amusant ?
Cours filmés en espagnol, anglais ou français avec Maria
Marta Abramoff.
Tél : 4771 3841 / 1544477068
www.mariamartagolf.com.ar
********
location
Hola toutes et tous !
Pour une activité en famille...
Vous aimez faire du vélo ????
Vous avez un vélo ???
Vous pouvez louer un vélo ???
Cette information vous intéresse :
Mejor en Bici
C'est le programme de mobilité durable de la Mairie de Buenos Aires.
Chaque bicicleteada défend une cause autour de la santé et de l'environnement
pour promouvoir l'utilisation du vélo en ville.
Una bicicleteada, c'est l'occasion le troisième dimanche de chaque mois (départ 11h) de
rejoindre plus de 2 000 participants amoureux du vélo.
C'est aussi le plaisir, d'une balade, en toute sécurité, pendant environ 1h30 à travers
Buenos Aires, sans esprit de compétition.
Simplement pour le bonheur de se retrouver entre adhérents de la même cause.
A la fin du tour en vélo, les organisateurs tirent au sort des prix offerts par les sponsors
(entre autre des vélos KLM).
Pour s'inscrire et pour tous renseignements : www.facebook.com/MejorenBici
Pour louer votre vélo, nous vous recommandons, entre autre La Bicicleta Naranja :
www.labicicletanaranja.com.ar
Rendez vous pour la prochaine Bicicleteada le dimanche 20 mai
A bientôt... tous en selle !!!
Vous arrivez sur Buenos Aires et bien sûr vous cherchez un
logement… Je vous recommande les services de Suzana,
conseillère en immobilier ; elle parle castellano et français. Elle
est à votre écoute pour vous trouver le logement dont vous
avez besoin, meublé ou non meublé, pour longue ou courte
durée. Vous n'avez aucun engagement. Si vous le souhaitez, je
peux vous faire part de ma propre expérience, vous aider dans
votre choix à propos des différents quartiers et vous conseiller
des locations de meubles en attendant l'arrivée de votre
container. C'est avant tout une solution très confortable…
- Suzana NAVARRO
Tél : 11 4179 5108
[email protected]
- Nathalie GOMEZ
Tél : 11 5478 2809
[email protected]
********
votre agence immobilière en argentine
Vous débarquez à Buenos Aires et cherchez une location .
N´hésitez pas à nous contacter !
Nous parlons français, espagnol et anglais, avons des maisons et des appartements pour tous les budgets dans la
zone Nord de Buenos Aires.
Tél : 4743-4315
www.arrambide.com
Mail: [email protected]
COURS DE LANGUE
Annonces
Zoom associations
Mejor en bici
IMMOBILIER
Como todos los años sigue mi propuesta para las
personas que quieran asistir o armar un grupo de
conversation español. Los cursos son gratuitos. Ofrezco
mi casa para las reuniones.
Josefina Esther MARENCO
Belgrano
Tél : 48961080
[email protected]
********
professeur d'espagnol et de français
Ayant enseigné au lycée Mermoz, je vous propose des
cours à domicile en Zone Nord ou chez moi à Las Lomas
de San Isidro pour tous les niveaux.
- Espagnol pour étrangers, préparation aux examens DELE
(Diplôme d'Espagnol Langue Etrangère)
- Français pour hispanophones (adultes, adolescents
et enfants), préparation à l'examen DELF pour tous les
niveaux.
Marta garriga
Cel : 15 59 63 70 95
[email protected]
SANTE
médecin généraliste francophone (langue maternelle)
INFORMATIQUE
technicien informatique
- réparation, installation et vente d'ordinateurs et de
périphériques
- déploiement de réseaux câblés ou WI-FI
- attention personnalisée pour entreprise et particulier
- travail à domicile
Guy GILLET
Quesada 2813 PB - Capital Federal
Tel : 4546 3608 / 15 5329 2250
[email protected]
Cabinet à Belgrano-Aguilar 2580 (se déplace à domicile)
Appeler Hélène Luzzati au 15 56900161
[email protected]
********
osteopathe
Exclusif francais diplômé de L'Institut Superieur d'Osteopathie ISO-Paris Est
Consultations sur Beccar Zona Norte, se déplace également à domicile.
Appeler Ludovic Oiseau au 15 6809-1920
[email protected]
Langues parlées : Francais Anglais Espagnol
SPORT / FORME
tennis
(tous âges Individuelles ou en groupes)
Personal trainer à domicile, programme personnalisé
Cours de natation à domicile, enfants et adultes
Psychomotricien diplômé : rééducation physique après opération ou lésion (hernie discale, déviation de la Colónne, etc. )
Contacter : Jorge Fernando COSCARELLI
Tel. : 4745-9155 / 15 6151-3325
38 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012 39
Bien-etre
anahat
yoga
- masaje - spa
kundalini yoga
selon les enseignes de Yogui Bhajan (postures, respiration,
chant, méditation et relaxation) cours groupés ou
individuels en Fr., Allm., Angl., Espag. ou Portug.
www.anah.at /Francais/Yoga
[email protected]
Tél : 15 5601 8588
massage thailandais traditionnel
selon les enseignes de WatPo à Bangkok (relaxation,
renouvellement d'énergie, thérapie et prévention)
www.anah.at /Francais/Masaje
[email protected]
Tél :15 5601 8588
à Recoleta, à Villa Urquiza ou à domicile
FILMS ET PHOTOS DE VOS EVENEMENTS
caroline béhague, vidéaste et journaliste
christophe apatie, photographe
Cette équipe de 2 professionnels de l'image vous propose une
prestation vidéo et photo pour vos évènements familiaux ou
institutionnels :
Anniversaires, mariages, soirées, conférences, repas d'entreprise...
Réalisation (tournage et montage) d'un film-souvenir ou d'une
vidéo institutionnelle, reportage photo sur CD et/ou albumsouvenir (photos de l'évènement, portraits, photos industrielles,
produits...)
Devis sur mesure.
Nous vous invitons à découvrir nos travaux sur nos sites
respectifs :
caroline béhague :
www.caroline-behague.com
[email protected]
Tél :15 4029 8242
christophe apatie :
www.christopheapatie.com (galerie « eventos »)
[email protected]
Tél :15 3028 9887
DIVERS
location de verres
Pour vos soirées etc… BAA dispose de 90 verres : coupes à
champagne, verres à vin et divers usages.
Coût : 50 $ la soirée.
Les verres cassés devront être remplacés.
CHANT ET PIANO
tamara moser, pianiste concertiste, musicienne
Classes de Piano et de chant
- répertoire classique et populaire
- harmonie et improvisation.
- préparation aux examens d'entrée des conservatoires et
écoles de musique.
- accompagnement pour chanteurs et intrumentistes.
- composition de musiques originales pour annonces
publicitaires ou artistiques, théâtre et danse.
- arrangement pour orchestre et/ou chorales
Tamara Moser
Tel : 4777 7053 / 15 5386 5735
http://tamaramoser.blogspot.com
myspace.com/tamaramoser
psycho
psychologue parlant français
Enfants, adolescents et adultes
Exerce également au sein de l'ISDEBA www.isdeba.com
(Thérapies individuelles, de couple ou familiale).
Martha URTUBEY
Deux cabinets : CABA et San Isidro
Tel : 4863 1725
Cel : 15 5922 7308
[email protected]
40 BuenaOnda ‫ ׀‬Mai 2012
solutions des jeux
quizz
1) b , 2) c , 3) b, 4) b , 5) b ,
6) b , 7) a , 8) b , 9) b , 10) d
pour les matheux
1 ) 5 car 100 par 22 donne 4, 545454… Les
décimales paires sont 4 et les impaires 5
2 ) 1 car 100 par 21 donne 4,761904 761904…

Documents pareils

Buena Onda | Octobre 1

Buena Onda | Octobre 1 - Responsable cafés/apéro L'Assemblée Générale, au cours de laquelle aura lieu l'élection du nouveau bureau, aura lieu le Mardi 17 Novembre 2015. Les rôles de chacun peuvent évidemment être réparti...

Plus en détail