Buenos Aires

Commentaires

Transcription

Buenos Aires
Destinations:
Buenos Aires
L’une des villes du monde les plus spontanées, les plus
belles et les plus hautes en couleurs : Buenos Aires
Il est difficile d’imaginer que, il y a seulement 200 ans, mis à part La Boca, San Telmo et
quelques rues du centre-ville, Buenos Aires n’était rien de plus qu’un ensemble de
prairies. C’est maintenant une métropole qui regorge de vie, fière de ses bâtiments
merveilleux, de ses galeries impressionnantes, de ses établissements de restauration de
classe mondiale, et en phase avec les dernières tendances de la mode.
En fait, la ville de Buenos Aires a été fondée, non pas une fois, mais deux fois, au 16e siècle. La première
implantation a été établie par l’explorateur espagnol Don Pedro de Mendoza en 1536, qui l’a nommée Ciudad del
Espíritu Santo y Puerto Santa María del Buen Ayre. La deuxième et dernière implantation de la ville s’est produite en
1580, grâce à Juan de Garay. Le 19e siècle a marqué le début d’une grande vague d’immigration lorsque des
populations d’Espagne, d’Italie, de Syrie, du Liban, de Pologne et de Russie sont venues s’installer. Cette vague s’est
poursuivie au 20e siècle, avec l’arrivée dans la ville de latino-américains, d’asiatiques et d’autres individus venant
d’autres régions d’Argentine.
Un tiers de la population d’Argentine réside dans la capitale, Buenos Aires, et il n’est pas difficile de savoir pourquoi.
C’est une ville où l’on vit vraiment, dans tous les sens du terme. Malgré l’installation de Starbucks en 2008, les rues
pavées de style européen, remplies de cafés, ont fait gagner à la ville la réputation d’être « le Paris de l’Amérique du
Sud ». Il n’en reste pas moins vrai que la nature intensément passionnée de ce pays continue de s’exprimer par
l’abondance du tango de rue et la ferveur des supporters de football. La célèbre équipe de football argentine, Boca
Juniors, est basée dans le vieux quartier de La Boca où le tango a fait ses débuts.
L’esprit argentin trouve également sa voix au cours des protestations sur la Plaza et l’Avenida de Mayo, régulièrement
remplies de foules agitées. Bien que la ville ait souvent été évitée au cours de ses années turbulentes, le tourisme y
est maintenant florissant. Le nombre d’étudiants à Buenos Aires est monté en flèche, et il y a une grande communauté
d’expatriés. Actuellement, les quartiers du sud sont sur le point d’être rénovés, et les designers, artistes et restaurants
de San Telmo sont tous prospères.
Selection de lieux et d’activités
La Boca
Recoleta
Ses fameux bâtiments colorés forment un ensemble des plus
distinctifs de tout Buenos Aires, qui porte judicieusement le
nom de
« Caminito », titre d’une chanson de tango. Leur apparence aux
couleurs vives imite les maisons originellement construites par
les immigrés qui utilisaient les matériaux restants des chantiers
navals. Assistez à une performance de tango dans la rue et
veillez à reconnaître les couleurs bleu et or de l’équipe de
football Boca Juniors. Leur stade est sans doute le point de
ralliement du quartier ! Après avoir rempli vos yeux de tango et
de football, partez à la découverte du merveilleux musée d’art
moderne, Fundacion Proa, dans Av. Pedro de Mendoza. De
l’intérieur, vous pourrez admirer le port, et vous pourrez
également flâner dans l’une des meilleures librairies de la ville en
matière d’art.
Ce quartier élégant offre de nombreuses possibilités de
promenade, dont le Cementerio de la Recoleta, où plusieurs
Argentins célèbres sont enterrés, y compris l’ancienne
Première dame d’Argentine, Eva Perón. Il fait bon de se
promener
dans Recoleta, en admirant ses bâtiments
somptueux et ses merveilleux parcs. De nombreuses galeries
et plusieurs musées d’art ont également choisi de s’installer
ici. La collection impressionnante du Museo Nacional de Bellas
Artes dans Av. del Libertadorv. vaut la peine qu’on s’y
attarde. Accolé à la principale limite sud du quartier Recoleta
se trouve le quartier Barrio Norte. Cet endroit branché est
traversé en son centre par Santa Fe Avenue, et c’est un
endroit idéal pour faire des achats ou observer les gens dans
la rue.
• D’une largeur de 140 mètres, l’Avenida 9 de
Julio est la plus vaste avenue au monde. Deux
fois plus large que les Champs-Élysées, les
bâtiments et les monuments qui entourent
cette avenue rappellent de manière frappante
Paris.
Teatro Colón
Anciens mausolées dans le célèbre cimetière recoleta
Palermo
Le quartier de Palermo ravira vos yeux et vous offrira une foule d’activités. Prenez un
repas dans l’un des nombreux bars de tapas (amuse-gueules) de Palermo Hollywood ;
partez faire des achats au marché aux puces de Dorrego et Niceto Vega ; visitez le
Museo de Arte Latinoamericano de Buenos Aires (MALBA) aux façades lisses, situé
dans l’Avenida Figueroa Alcorta ; et passez la nuit à danser dans le quartier Las
Cañitas. Si vous êtes avide d’air frais et de tranquillité, faites un tour de Los Bosques
de Palermo, immense espace vert situé au nord de l’Avenida del Libertador.
Tigre
Assurez-vous de ne pas oublier de visiter cette banlieue de Buenos Aires en bordure de
fleuve. Elle est située à environ 35 km au nord du centre-ville, mais elle vaut vraiment
le déplacement. Lieu d’échappade prisé de la population locale, vous pouvez y louer un
bateau pour la journée, ou pour seulement une ou deux heures. Il y a de nombreux
restaurants, un parc d’attractions ouvert le week-end, un casino et un grand marché
intéressant à explorer. Pour éviter la foule, le mieux est de vous y rendre en milieu de
semaine.
Teatro Colón
Cet opéra majestueux, édifié il y a 104 ans et doté d’une acoustique exceptionnelle, est
reconnu comme l’un des meilleurs opéras au monde. Maria Callas, Richard Strauss,
Arturo Toscanini, Igor Stravinsky, Enrico Caruso et Luciano Pavarotti ont tous donné
des représentations dans cet opéra. Il a été construit en utilisant des matériaux
importés d’Europe et il ressemble aux grandes salles italiennes et françaises. Une fois
que vous serez à l’intérieur, soyez prêt à jeter votre regard sur l’impressionnant lustre
central qui illumine une salle pouvant accueillir 3 000 personnes. Profitez d’une visite
guidée, puis achetez un billet à 2 USD pour assister, debout uniquement, à une
représentation le même jour.
• Plus de 50 % de la population de Buenos
Aires est d’origine italienne.
• Le yerba maté est la boisson nationale.
Préparé à partir des feuilles de l’arbre Ilex
paraguariensis, il est traditionnellement infusé
et servi dans une calebasse séchée et évidée,
et bu à petites gorgées en utilisant une paille
métallique muni d’un filtre à l’une de ses
extrémités. Nombreuses sont les personnes
qui marchent dans la ville tout en consommant
cette infusion amère.
• Au début du 20e siècle, l’Argentine était
l’un des 10 pays les plus riches au monde. La
sophistication de l’infrastructure de la ville
continue de refléter son impérialisme d’antan.
• L’Argentine a remporté deux fois la Coupe du
monde, y compris en 1978 lorsque ce pays a
accueilli la Coupe. Le ballon utilisé au cours de la
compétition s’est vu attribuer le nom de «
Tango », pour respecter la tradition consistant
à choisir des noms qui ont un sens pour le
pays d’accueil.
Informations clés sur la ville
Population:
12 988 millions
Température: Température moyenne
en janvier : 23 °C (73,4
°F)
Température moyenne
en juillet : 10 °C (50 °F)
Fuseau horaire: UTC-3 (2 heures en
avance sur Washington,
DC en période d’heure
Devise:
Peso argentin
Aéroport qui dessert la ville :
Ministro Pistarini (Ezeiza) International
Airport
Transport à Destination/à partir de la ville
L’aéroport Ezeiza International Airport se trouve à
environ 35 km au sud de Buenos Aires. Connu
officiellement sous le nom de Ministro Pistarini
International Airport, il est relié à la ville par la
voie express General Ricchieri Expressway. Il
n’est pas recommandé de conduire à Buenos
Aires ; par conséquent, le mieux est de prendre
un taxi blanc, ou la navette qui, pour environ 14
USD, vous conduit à la station principale de la
société de transport par autobus, en centre
ville. Il existe des bureaux de réservation dans
le hall d’arrivée, mais vous pouvez consulter les
horaires et obtenir des renseignements pour
réserver en ligne sur le site
www.tiendaleon.com.ar. Une fois arrivé dans la
ville, le mieux est de marcher pour voir les sites
; une promenade dans la zone principale du
du centre-ville prend environ 30 minutes. Vous avez cependant de nombreuses options en matière de transport public parmi lesquelles
le bus, le Subte (le métro) ou le taxi.
Sources : www.timeout.com/buenos-aires/ www.fodors.com/world/south-america/argentina/buenos-aires/feature_30001.html www.lonelyplanet.com/argentina/buenos-aires/history www.cwtindustrywatch.com/industry_watch/en/global/article/2012-06/article2.html www.bue.gov.ar/?mo=portal&ac=componentes&ncMenu=58
www.frommers.com/destinations/buenosaires/2299010001.html www.apartmentsba.com/barrio-norte-8/ www.teatrocolon.org.ar/en/index.php?id=historia www.latamairlinesgroup.net/phoenix.zhtml?c=81136&p=irol-newsArticleMedia&ID=1707783&highlight= www.argentinaindependent.com/travel/top-5-ways-to-ezeiza-and-back/
http:// articles.latimes.com/2009/mar/16/health/he-nutrition16 http:// footballs.fifa.com/Football-Facts www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/ar.html www.bbc.co.uk/weather/3435910 www.studyspanishargentina.com/argentina/historyBA.asp
Faits intéressants