les-chroniques-lycee.. - Association Jets d`encre

Commentaires

Transcription

les-chroniques-lycee.. - Association Jets d`encre
JOURNAL JEUNE DU LYCEE ALBERT SCHWEITZER DE MULHOUSE
Les Chroniques
LYCEENNES
MAI 2013
> Sommaire
2 - Sport :
Emergence du Qatar
2 - Société :
Scoop (suite)
Mariage pour tous
4 - Politique :
Fraude fiscale
5 - Faits divers :
Mort de la Dame de fer
6 - Europe :
Citoyenneté européenne
7 - Religion :
François
7 - Environnement :
Notre-Dame-des-Landes
8 - Culture :
Eurovision
Edito
Les dessous Scandaleux d’Express’O
Il n’aura échappé à aucun des participants que
la scandaleuse demande de sujet sur les scoops
ne constitue en réalité qu’un écran de fumée
destiné à masquer les véritables scandales du
festival. En effet, son président souffre d’une
évidente et scandaleuse surcharge pondérale dont les premiers indices étaient
déjà perceptibles l’an
dernier.
Est-il en mesure de
nier l’évident rapport
de proportionnalité
entre sa croissance
abdominale et la
décroissance
des
caisses de trésorerie. Nul doute que sa
volonté acharnée et
dictatoriale de faire
grossir d’année en
année ce festival n’a
d’autre but que de lui
faire subir le même
sort qu’à Loric.
Le même festival
ne vante-t-il pas la
qualité permanente de ses accortes et avenants
bénévoles sous lesquels se cache en réalité un
ramassis d’étudiants attirés par la perspective
d’un buffet gratuit et dont la fainéantise affichée
n’a d’égale que leur mauvaise humeur et leur
absence totale de scrupules.
La fourberie patente de ce staff pédophage
éclate une fois encore au travers de ce scan-
daleux écran de fumée qui constitue cette demande éhonté de reportage sur le scoop.
On voit par là combien la vacuité de l’information le dispute à l’arrogance d’un certain
machiavélisme.
Et si nous n’étions
pas persuadés que
la profondeur de la
référence intellectuelle ne leur échappât, nous pourrions
leur jeter à la face,
si nous usions des
même
manières
qu’eux, comme un
camouflet salutaire
voire salvateur le
poétique pamphlet
de Guy Debord, célèbre situationniste
qui prospectivement
avait mis un nom
sur leur conception
du journalisme : la
société du spectacle.
Il existe en ontologie
comme en physique
le principe de la propagation qui fait que nul ne peut échapper à la
conséquence de ses actes.
Aujourd’hui enfin des voix s’élèvent pour soulever le vice sous le masque de la vertu.
Messieurs, vous vouliez du scoop, nous vous en
jetons à la face !
Lucas Lo-Brutto, Rédacteur en chef
Les Chroniques Lycéennes - HS
Société
Scoop toujours : le phénomène Nabilla
Qatar : L’envers de la carte postale
Paris, la Tour Eiffel, son club de football, ses stars planétaires… et ses
casseurs. Le Qatar a fait l’amère découverte que la ville lumière n’était
pas toujours la carte postal idyllique qu’il imaginait. Avec les nombreux incidents ayant émaillé la remise du trophée du champion de
France, les richissimes propriétaires du PSG
ont trébuché dans leur marche triomphale.
Ce devait être une fête mémorable pour ce
troisième titre national de l’histoire du club,
après ceux de 1986 et 1994. Mémorable ce
lundi 13 mai le sera après les débordements
de certains « supporteurs » parisiens. L’apparition des champions n’aura duré en tout
et pour tout que cinq minutes.
Pas de croisière en bateau-mouche sur la
Seine non plus pour les joueurs et leurs
familles.
Mais derrière le PSG il y a l’émirat, dont
2
l’image est inextricablement liée depuis son rachat en 2011. Que va-ton penser à Doha d’être associé à de tels débordements ?
Lucas L.
Les Chroniques Lycéennes - HS
Société
Mariage gay : des images pour apaiser des mots
Divers
Comment
mal organiser
son Express’O ?
1 - Attendre d’avoir les dates du festival pour récolter des fonds.
2 - Attendre les sous-sous pour chercher les membres.
3 - Constituer une équipe principalement composée de novices.
4 - Décider du thème et des happenings une fois l’équipe constituée.
5 - Ne pas faire de check-liste du
matériel à emmener.
6 - Attendre la veille pour réaliser les
préparatifs
7 - Oublier du matos sur le quai du
TGV ou du Métro.
8 - Faire une nuit blanche la veille du
festival !
3
Les Chroniques Lycéennes - HS
Politique
Cahuzac : Une comédie en trois actes
Entre l’accusation du 4 décembre par médiapart, son inculpation et sa démission de son poste de ministre du budget le 19 mars, et son déballage publique, Cahuzac aura jouer pleinement son rôle dans une comédie burlesque.
Cahuzac, un nom à rajouter à la liste des patriotes finaux. Ministre du budget, il dément
détenir un compte quelconque à l’étranger.
nous vivions chez les Bisounours où personne ne ment et où tout le monde sait tout.
N’est-il pas vrai que la Suisse et Singapour
sont des colonies françaises ? Bien sûr, sa-
Pourquoi mentir alors ? Les Bisounours ne
mentent jamais et, quand il y a un problème,
ils le règlent et mettent tout à plat. C’est la
raison pour laquelle le chef de l’Etat souhaite
instaurer trois nouvelles lois :
- l’interdiction de tout mandat publique
pour les élus comdamnés pour fraude fiscale
ou corruption ;
- le renforcement de l’indépendance de la
justice ;
- une loi sur l’indépendance du parquet.
chant que les dernières colonies françaises
sont devenues indépendantes durant les années 70. Nous avions, semble-t-il, un ignorant comme ministre du budget en ce qui
concerne la géographie et l’histoire.
Un autre point positif est qu’il est têtu car
il dit depuis le début : C’est moi qui dit la
vérité.
119 jours se sont écoulés entre le début de
l’affaire et ses aveux, du 4 décembre au 2 avril.
Il a finalement avoué posséder 600000€.
119 jours est le temps qu’il aura fallu pour
qu’il admette s’être trompé en géographie et
600 000€ est ce qu’il dit avoir mis dans une
banque pensant qu’elle était française. Plutôt
bête comme erreur de la part d’une élite.
De plus, cette erreur s’ajoute à celle du président voulant absolument croire un des
piliers importants de son gouvernement.
Cependant comment est-il possible qu’un
ministre soit aussi inculte et un président de
la République aussi naïf ? Il semblerait que
Pourquoi ces lois alors que nous vivons dans
le meilleur des mondes où la République est
exemplaire où les citoyens et les élus font
face aux problèmes et sont contraints de
faire les mêmes efforts pour résoudre ces
problèmes.
Quelle bonne idée, également, d’étaler les
richesses des élus ! Et pourquoi pas leur
demander de les restituer, de prouver leurs
origines, de payer une amende en cas de
fraude comme les concitoyens ?
N’élisons pas ces ministres et le président
qui va avec, et payons par les impôts pour
justement qu’ils soient honnêtes avec nous,
pour qu’ils fassent des choses en accord
avec leurs positions hiérarchiques et leurs
propos ?
Désaccords, mensonges, affaires fiscales
discréditent de plus en plus les politiques et
la légitimité du gouvernement en place. On
se demande alors : Les hommes politiques
étant d’abord des hommes, n’est-il pas illusoire d’espérer une politique parfaite ?
Dans le sein du pouvoir, les tentations sont
grandes, trop grandes pour ne pas succomber à ces dernières.
Etienne S.
4
Les Chroniques Lycéennes - HS
Faits de Printemps
Maggie : Biche or Bitch ?
tty
First Prime Minister from 1979 to 1990, she
emboddied the deepest contradictions of
neoliberalism. The head of states’ reactions
clearly represent this paradox: if sadness is
felt by all, opinions on her policy are more
ambiguous. She managed to become unpopular since her first position in the British
government when she decided to put an
end to milk delivery in schools.
Since then, she got all the most despised
nicknames such as “The milk thief ”, “The
most unpopular women of the year” as well
as “The Iron Lady”, “Mrs T” or “Miss Maggie”.
Her neoliberalism policy called “Thatcherism” caused serious social troubles but
she never surrendered neither in front of
miners, nor the IRA or facing the French
Prime Minister. Her policy made The City
financially powerful but ruined public services.
This controversial character embodied so
intensely both “Good and Evil” that she inspired while alive numerous artists as nobody else did before her.
Premier ministre de 1979 à 1990, elle a incarné la plus profonde contradiction du néolibéralisme. La réaction des chefs d’états représente clairement ce paradoxe : si la tristesse
est ressentie par tous, les opinions concernant sa politique sont plus divergentes. Elle
est parvenue à devenir impopulaire dès son
premier poste au sein du gouvernement britannique lorsqu’elle a décidé de mettre fin à la
distribution laitière dans les écoles. Dès lors,
lui furent attribués les surnoms les plus infâmes, tel que “La voleuse de lait”, “La femme
la plus impopulaire de l’année” ainsi que “La
dame de fer”, “Mme T” ou “Mlle Maggie”. Sa
politique néolibérale également appelée «
Thatcherisme » a engendré d’importants problèmes sociaux mais elle n’a jamais cédé cette
salope ni face aux mineurs, ni l’IRA ou même
encore face au premier ministre français. Sa
politique a enrichi la City tout en ruinant les
services publics.
Ce personnage controversé a incarné si
intensément le Bien et le Mal qu’elle a inspiré de son vivant de très nombreux artistes
comme jamais personne ne l’avait fait auparavant.
5
Gaëlle O. et Adam W.
Les Chroniques Lycéennes - HS
Europe
ConférAnce - d’ébats
La vieille Europe : elle ne revivra jamais :
La jeune Europe offre-t-elle plus de chances ?
WTF
Les coulisses de la
rédac’
Comme l’a un jour dit Charles De Gaulle :
« Je ne vais pas sauter sur ma chaise comme un cabri en criant
‘‘ l’Europe, l’Europe ! ’’»
Et ben nous, pareil !
Gaëlle O. et Adam W.
Aujourd’hui, en agressant un rouleau de PQ, je me suis retrouvé dans
la merde ... VDM
Aujourd’hui, j’ai gobé un yaourt à
l’aveugle ... J’ai mal aux yeux. VDM
Aujourd’hui, je me suis endormi
sous le stand. J’ai mal au crâne ...
Saleté de Jingle. VDM
Aujourd’hui, je vais faire de la divination : après le 2ème litre de café,
j’en ai marre du marc. VDM
Corruption des médias (même vous !)
Inspiré du pamphlet Les chiens de garde de Nizan, Les nouveaux chiens de garde de Balbastre
et Kergoat dénonce les liens trop étroit entre médias, économie et politique.
Maxime, intervenant ACRIMED – Action Critique Media – , et Jacqueline Papet, journaliste
retraitée et bénévole RSF, se sont joints au débat
pour nous éclairer sur les ombres grandissantes
de la subjectivité des médias. En effet, les pressions des grands capitalistes censurent et poussent
à l’auto-censure des pigistes.
A l’autre extrémité de l’échelle médiatique, le
copinage entre grands des deux côtés du micro,
permet-il encore une information objective ? De
même, le nombre très réduit de spécialistes et
leur appartenance parallèle aux trusts concernés
laisse-t-il une place à la vérité ?
Ce débat fut intéressant, productif, mais nous
6
laissera le souvenir d’une amère déconvenue : le
grand frère médiatique est corrompu jusqu’à l’os.
Les solutions proposées, confrontés à la dure réalité, ont aussi bien souffert : empêcher l’influence
des patrons et réduire les sommes investis par les
grandes fortunes risque fort de ne rester qu’une
utopie au regard du prix de l’information.
Le plus réaliste reste sûrement la transparence absolue pour connaître les tendances de dérives …
Mathieu A. et Etienne S.
Les Chroniques Lycéennes - HS
Religion
Nostradamus : l’annonce d’un Vatican 2.0
Le mystère du pape noir promis depuis tant de
siècles, qui avait donné lieu à des prévisions et
des craintes de plus en plus hétéroclites et invraisemblables, a enfin été résolu en cette fin d’hiver.
Fin d’un hiver franciscain ? Peut-être bien. Ce
jésuite argentin, déjà nommé « pape du peuple »,
« ascète des pauvres » et, moins glorieusement,
« pape noir et blanc » [NDR : le pape noir est
le titre officieux du général jésuite], après une
ascension fulgurante et une élection sans appel
du Saint Conclave, a rompu violemment avec les
traditions papales en se présentant des plus pauvrement sur le très saint balcon – sans cape, ni
dorures.
Monseigneur Bergoglio, ancien prêtre argentin
et pacificateur lors des noires années Videla, a
déjà grandement montré son appartenance à
l’ordre jésuite en se retirant en 2005 face à celui
WTF
Bizutage, nan mais
allô quoi !
D’après des sources sûres, le préExpress’O a encore dérapé. Cette
année, la victime ne fût pas Alizou
(de retour du Machu Pichu), mais
Théophile - nouvel orga’ - alias Nabila qui, sous le feu de ses accolytes
- mousse à raser et PQ - a eu t un
entraînement pour ce soir.
qui fut Benoît XVI et en acceptant presque à
contrecœur les fonctions, après avoir déclaré «
Celui qui sera appelé à la charge du Pape, cette
fois-ci, ne devra pas renoncer ».
Fin d’une Eglise où transition ? François on
compte sur toi !
Mathieu A.
S’envoyer en l’air : Une ou deux voies ?
La polémique court toujours,
Notre-Dame-des-Landes a-t-elle
besoin d’une autre voie de passage ?
Bulletin mitigé aidant, les partis
continuent de débattre de e projet
prévu pour 2017. Lorsque les uns
arguent une baisse des vols longscourriers, les partisans répondent
que les départs méditérannéens
sont en constante augmentation.
Si les uns veulent dynamiser l’extrême ouest
- Ayrault
en tête - les oposants verts, rouges
ou de mauvais goût répliquent aussitôt que 500 millions d’euros et
40 exploitations agricoles sont un
sacrifice bien trop grand pour un
aéroport à tendance low cost vampirisé par Paris et le nouveau tronçon TGV le Mans-Renne.
Alors, développement capitaliste
ou protection de l’environnement ?
7
Mathieu A.
Les Chroniques Lycéennes - HS
Culture
OURS
Rédacteur en chef :
Lucas Lo-Brutto
Rédaction :
Mathieu Althuser
Etienne Schwarz
Gaëlle Oding
Olivier Vissecq
Floriane Mouthon
Gaulthier Petitdemange
Antoine Lamielle
Théo Maire
Adam Wild
Illustration :
Olivier Vissecq
www.pointamine.canalblog.com
Correction :
Gaulthier Petitdemange
Mathieu Althuser
Mise en page :
Antoine Lamielle
Lycée Albert Schweitzer
Mulhouse
Eurovision : Un concours à la hauteur de nos
ambitions musicales
A croire que nous aimons rester dans les cin
dernières places. En même temps, on ne peut
s’étonner de prendre une telle place avec de tels
chanteurs et de telles chansons. Prenons les
Fatals Picards. On arrive deuxième en 2007,
en partant de la fin. Avec Amaury Vassili ou
Patricia Kaas, on arrive également à des places
misérables. On a des chanteurs et des chansons
dignes de musiques de base mal interprétées,
mais en plus, pour promouvoir ce programme,
on prend des commentateurs géniaux (Nelson
Monfort, Philippe Candelero, ...). Franchement, ca motive qui de regarder un tel programme ? Autant voir Inspecteur Derrick, c’est
plus intéressant, plus dynamique et surtout plus
intellectuel.
Encore une fois, la France s’est illustrée avec
brillo, on a montré notre talent, notre génie de
composition et notre magnifique interprétation. J’ai une autre explication sur le pourquoi
de notre classement pourri. Etant donné que
le premier doit organiser l’événement l’année
suivante, on préfère ne pas prendre le risque
de dépenser des millions d’euros (qu’on n’a déjà
pas) dans l’événement.
Pour cela, on chante une chanson en corse avec
aucune émotion, ou alors un air d’enterrement.
Les pays nordiques et de l’est ont compris l’intéret et les retombées (financières, culturelles, ...)
possibles, ce qui fait qu’ils font à chaque édition
des chansons correctes, qui ont pour but de
divertir.
Etienne S.