Ruede la Patience

Commentaires

Transcription

Ruede la Patience
JOURNAL
D E L’ É TA B L I S S E M E N T
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VALLÉE
D E L’ A R V E
Rue de la Patience
902.039
Octobre 2014
ÉDITO
SOMMAIRE
Objectif juillet 2015
Vous vous souvenez très certainement de l’objectif de rentrée évoqué
dans le « Rue de la Patience » du mois de septembre : la certification.
Vous avez très certainement assisté, depuis, à une présentation de la
démarche, en CME, à l’attention des cadres et responsables ou de
l’ensemble des professionnels de l’EPSM. Si cela n’est pas le cas,
n’hésitez pas à vous rendre à une prochaine rencontre proposée par
l’équipe « Qualité » et découvrez, au fil des pages suivantes, les
nouveautés de la V2014 : les audits de processus sur les thématiques du
manuel, la méthode du patient traceur.
Pour cette prochaine démarche, la Haute Autorité de Santé « entend
passer une étape pour agir sur les cultures hospitalières et faire en sorte
que la qualité irrigue réellement le management des organisations… »
Cette approche se fait notamment par la gestion des principaux risques
de l’établissement, les démarches d’amélioration, les évaluations…
La date de la visite est prévue au mois de juillet 2015 ; et si je vous
proposais que notre, votre objectif, au-delà de la préparation de la visite
soit :
Pour une certification sans réserve, sans recommandation…
Monique Cros
Directrice Adjointe
Certification de l’EPSM
• Analyse des processus
• Patient traceur
P.2
P.3 -4
...............
..............................
• Tableau de bord « qualité
et gestion des risques »
P.5
Semaine « Sécurité
des patiens »
P.6
...............
..................................
Enquête de satisfaction :
service informatique
P.6
Conseil de Surveillance :
élection du Président
P.7
Comité d’Éthique
P.8
....................
...................
GPMC
..........................
P.9-10
...............................................
Marche inter-services
En bref
P.11
..................
P.12
.............................................
Certification de l’EPSM
Certification de l’EPSM…
…le compte à rebours commence
10
L’année 2015 sera l’année de la prochaine visite de certification.
- 9
J
Cette procédure, obligatoire tous les 4 ans pour chaque établissement
de santé, aura lieu à l’EPSM en juillet 2015.
Elle concerne toutes les structures de notre établissement, en intra et en
extrahospitalier, en pédopsychiatrie et psychiatrie générale. Elle
concerne toutes les activités de l’établissement, en particulier la prise en charge des patients, mais aussi la fonction
restauration, le linge, les déchets, le circuit du médicament, les ressources humaines, l’informatique, les finances…
m o i s
En vue de la certification de l’établissement en juillet 2015, une évaluation des pratiques de l’établissement sera
organisée au regard du référentiel de la Haute Autorité en Santé, HAS (organisme certificateur). L’objectif est de
faire émerger les risques principaux dans chaque thématique.
Cette évaluation sera réalisée selon deux méthodes :
- L’analyse des processus de l’établissement
- La réalisation de « patients traceurs » dans les unités de soins.
ANALYSE
DES PROCESSUS
Les exigences du manuel de certification ont été regroupées en 21 processus
dont 19 concernent notre établissement.
- Dossier patient
- Prise en charge médicamenteuse
- Imagerie, biologie
- Éducation thérapeutique du patient
- Prise en charge et droit des patients en fin de vie
- Don d’organes et de tissus
• Processus de Management :
- Management stratégique, gouvernance
- Qualité de vie au travail
- Management de la qualité et des risques
- Gestion du risque infectieux
• Processus de Prise en Charge :
- Identification du patient à toutes les étapes
- Prise en charge des urgences et des soins non
programmés
- Parcours du patient (accueil, évaluation initiale, PEC
somatique, continuité et coordination, urgences
vitales, état nutritionnel, risque suicidaire, sortie)
- Droits des patients (bientraitance, dignité et intimité,
confidentialité, accueil de l’entourage, libertés
individuelles et mesures de restriction, information
du patient, consentement et participation, hospitalisation sans consentement, information en cas de
dommage lié aux soins)
- Prise en charge de la douleur
2
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
Octobre 2014
PUBLIC
DE
• Processus support :
- Gestion des ressources humaines
- Gestion des ressources financières
- Gestion du système d’information
- Processus logistiques
Pour réaliser ce travail, un groupe par processus
va être constitué et mené par un responsable.
Ces groupes auront pour mission :
- de décrire le processus,
- d’identifier les points critiques et les risques associés,
- de recenser les évaluations menées sur la thématique,
- de proposer un plan d’amélioration et d’un calendrier afin de maîtriser les risques.
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Certification de l’EPSM
Le responsable et les membres des groupes
de travail seront les personnes relais de la
démarche. Ils doivent représenter leur
corps professionnel dans les réunions
et diffuser les informations et les
travaux auprès de leurs collègues.
Les 11 processus en italique, page
précédente, ont été définis comme
« prioritaires ». Ils sont à étudier
pour la fin du mois de janvier et feront
l’objet d’un rapport appelé « compte
qualité » à envoyer à la HAS.
© Ryan McVay
Ce nouvel outil formalise les engagements de
l’établissement en matière d’amélioration de la qualité
et de maîtrise des risques. Il a pour ambition d’être un outil de
suivi puisqu’il sera à mettre à jour et à transmettre à la HAS tous les 2 ans. Il permettra aussi de personnaliser
la visite de certification au regard des enjeux et des risques de chaque établissement. Le compte qualité est
décrit dans la procédure de certification publiée au JO du 21 décembre 2013.
PATIENT
TRACEUR
Cette nouvelle méthode inspirée d’expériences dans d’autres pays, évalue, au travers de l’expérience de soins
d’un patient, les modalités de sa prise en charge et donc les processus et les organisations qui s’y rattachent.
Le parcours d’un patient est analysé par l’équipe pluridisciplinaire de manière rétrospective à partir de son
dossier et vise à identifier les points positifs et les points à améliorer.
Cette méthode n’est pas une évaluation de la pertinence de la stratégie diagnostique et thérapeutique du
patient.
Elle sera utilisée début 2015 à l’EPSM pour étudier différents parcours de soins représentatifs de notre activité.
Voici des exemples de parcours réalisés dans les établissements psychiatriques :
• Patient adulte psychotique en hospitalisation sous contrainte en situation d’isolement
• Patient âgé pris en charge en géronto psychiatrie avec comorbidités associées
• Patient réintégré suite à rupture de soins
• Jeune patient pris en charge en hôpital de jour au long court
Le choix de nos « parcours patients » sera fait au regard de nos prises en charge par la Commission Médicale
d’Établissement.
Le bureau qualité et le COVIRISQUAL seront les garants de la bonne réalisation de ces évaluations. Nathalie
Bercker, cadre supérieur de santé et Sophie Misserey, assistante qualité apporteront le soutien méthodologique
à toutes les réunions. Une communication régulière sera faite afin que tout le monde puisse y prendre part.
Toute cette démarche représente un gros travail sur un temps assez court, nous en sommes conscients.
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Octobre 2014
3
Certification de l’EPSM
Beaucoup de thèmes ont été abordés, évalués, améliorés, d’importants changements ont eu lieu ces dernières
années. Il s’agit maintenant de les valoriser, d’en faire un bilan et d’identifier ce qu’il faut encore réaliser.
Cette démarche est primordiale pour la reconnaissance du travail de chaque professionnel de l’établissement
au bénéfice de la sécurité des patients. Nous comptons sur le soutien et la participation de tous pour la mener
à bien.
Sophie Misserey
Pour le bureau qualité
4
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
Octobre 2014
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Certification de l’EPSM
Tableau de bord « qualité et gestion des risques
INDICATEURS
INDICATEURS
NATIONAUX GÉNÉRALISÉS
2013
2014
Taux de recueil du poids à l’admission
44.8%
76.1%
æ
Taux de recueil de l’IMC à l’admission
39.6%
71.0%
æ
Taux de validation de l’administration des médicaments
À venir
C
â
Nombre de prescription de mise en isolement par mois
À venir
A
è
Nombre de prescription de suivi de la prise en charge de la douleur
À venir
94%
A
æ
Résultat
Atteinte
objectif
national
Évolution
Note
LUTTE CONTRE LES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS
(résultats 2012)
Résultat
Score agrégé
68.32%
B
64%
B
Consommation de produit hydro alcoolique ICSHA
47.3%
Consommation des antibiotiques ICATB
83,75%
Lutte contre les infections nosocomiales ICALIN
Maitrise des Bactéries multi résistantes ICA-BMR
QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE
(résultats 2014 sur dossiers de 2013)
SPÉCIFIQUES
Évolution
Tenue du dossier patient
79%
B
æ
Délai d'envoi du courrier de fin d’hospitalisation
61%
C
æ
Dépistage des troubles nutritionnels
36%
C
æ
Atteinte objectif
national
Positionnement / moyenne en psy
ÉVALUATION
DE LA
SATISFACTION DES USAGERS
QUESTIONNAIRES DE SORTIE
Taux de retour en 2013
9.5%
Taux de retour en 2012
5.1%
Accueil
Soins
Douleur
Informaon du paent
Confidenalité - Inmité
Hotellerie
Restauraon
Transport
Prestaons
Sore
GESTION DES PLAINTES
æ
æ
Nombre de plaintes en 2013
40
Nombre de plaintes en 2012
36
Mofs des plaintes - 2013
78,0%
78,4%
Vie quodienne /
environnement autre
10%
84,8%
74,7%
facturaon
8%
n Prise en charge :
aspects médicaux
contestaon du
diagnosc médical
12%
n Prise en charge :
aspects
paramédicaux
90,9%
95,4%
81,3%
66,7%
76,3%
88,7%
æ
perte / vol / objet
endommagé
8%
divergeance sur les
actes médicaux
12%
mécontentement sur
les prestaons
hotelières
Prise en charge
3%
aspects paramédicaux
n Vie quodienne /
environnement
relaons avec les
médecins
10%
n Accueil
administraon
autre
13%
Prise en charge
aspects médicaux
autre
17%
DEMANDES DE DOSSIER MEDICAL
coordinaon des soins
2%
relaon avec le
personnel
5%
Nombre de demandes en 2013
49
Nombre de demandes en 2012
50
â
Domaines
de sécurité :
&
SÉCURITÉ
DES SOINS
GESTION DES RISQUES
FICHES D’EVENEMENTS INDESIRABLES
Nombre de signalement en 2013
212
Nombre de signalement en 2012
154
æ
RETOURS D’EXPERIENCE
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
PUBLIC
Réalisés en 2013
9
Réalisés en 2012
4
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
æ
VA L L É E
D E L’ A R V E
Octobre 2014
5
SEMAINE « SÉCURITÉ DES PATIENTS »
agi
ser
utili
bien
r
semaine
de la sécurité
des patients
+
comprendre
Du 24 au 28 novembre aura lieu la semaine nationale de sécurité des
patients. Pour la 4ème année consécutive, l’établissement s’engage et propose
des animations et activités autour du thème « ensemble, engageons-nous pour
des soins continus entre la ville et l’hôpital ».
Ainsi des rencontres sont prévues avec nos partenaires du CHAL et d’Espoir
74, une intervention des mandataires judiciaires, une participation de
l’Amicale Edelweiss. Mais aussi la contribution de l’association prévention
routière, un micro-trottoir et une chambre des erreurs…
Bref, venez discuter autour de l’information partagée, tenter de déceler les pièges de la chambre mystère,
découvrir les effets de l’alcool sur notre perception extérieure…
Le programme complet sera affiché mi-novembre.
ENQUÊTE DE SATISFACTION : SERVICE INFORMATIQUE
Le Service Informatique de l’EPSM vous permet de disposer d’une famille d’outils informatisés, d’applications
et de services qui doivent faciliter le travail de chacun des employés au sein de l’Institution.
Ces solutions permettent également d’améliorer la qualité de service ou d’accueil rendue aux patients, d’assurer
leur sécurité, et une personnalisation optimale de leur accompagnement.
Dans le cadre du projet d’établissement, la Direction et le Service Informatique travaillent ensemble sur les opportunités d’évolution du Système d’Information pour demain. Votre avis est fondamental dans cette démarche.
Aussi nous vous invitons à consacrer quelques minutes pour répondre à un questionnaire.
Il sera mis en ligne du 15 octobre au 15 novembre 2014 sur le lien suivant :
https://docs.google.com/forms/d/1GFQuQslVu7TCbVNQ0m0JHyfz28Tkje_WyJivw_qVNWI/viewform
Ce lien direct a été envoyé sur toutes les boîtes mail de l’EPSM,
il est également disponible sur la page d’accueil de l’intranet.
Nous vous remercions
de votre témoignage
et du temps que vous
voudrez bien nous
consacrer.
6
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
Octobre 2014
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Conseil de surveillance
Élection du Président
soumis à certification ; il nomme, le cas échéant, le commissaire aux comptes ;
• il entend le directeur sur l’état prévisionnel des recettes
et des dépenses (EPRD) ainsi que sur le programme
d’investissement.
Compétences décisionnelles :
• le projet d’établissement ;
• le compte financier et l’affectation des résultats ;
Lors du dernier Conseil de Surveillance, le 18 septembre
dernier, l’assemblée a élu à l’unanimité M. Jacky
Deschamps Berger comme Président du Conseil de
Surveillance.
• le rapport annuel sur l’activité de l’établissement
présenté par le directeur ;
• la participation de l’établissement à une Communauté
Hospitalière de Territoire
•…
Quelques informations :
Le conseil de surveillance de l’EPSM est composé de
15 membres.
Il est constitué de trois collèges dont le nombre de membres est identique.
• Collège 1 : Représentants des collectivités territoriales
• Collège 2 : Représentants du personnel
• Collège 3 : Personnalités qualifiées
Attributions (CSP Art. L. 6143-1.)
Le conseil de surveillance est doté des attributions
suivantes :
Compétences consultatives :
• la politique d’amélioration continue de la qualité, de
la sécurité des soins et de la gestion des risques ainsi
que les conditions d’accueil et de prise en charge des
usagers ;
• les acquisitions, aliénations, échanges d’immeubles et
leur affectation, les baux de plus de 18 ans, les baux
emphytéotiques et les contrats de partenariat mentionnés aux articles CSP L. 6148-2 et L. 6148-3 ;
• le règlement intérieur de l’établissement.
• Il se prononce sur la stratégie de l’établissement.
Fin de mandat (R 6143-12 CSP)
• Il exerce le contrôle permanent de la gestion de
l’établissement :
Le mandat des membres prend fin en même temps que
le mandat ou les fonctions au titre desquels les intéressés
ont été désignés :
- Il peut communiquer à l’Agence Régionale de Santé ses
observations sur le rapport annuel présenté par le directeur et sur la gestion de l’établissement ;
- Il peut opérer à tout moment les vérifications et les
contrôles qu’il juge opportuns et peut se faire communiquer les documents qu’il estime nécessaires à l’accomplissement de sa mission ;
- Il peut formuler ses observations sur les comptes de
l’exercice qui lui sont adressés par le directeur aux fins
de vérification si les comptes de l’établissement sont
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
• Membres désignés par les assemblées délibérantes des
collectivités territoriales : fin de mandat lors de chaque
renouvellement de ces assemblés. Toutefois ces membres continuent de siéger jusqu’à la désignation de
leurs remplaçants par la nouvelle assemblée.
• Membres désignés sur proposition des organisations
syndicales : fin de mandat lors de chaque renouvellement du CTE. Toutefois ils continuent de siéger jusqu’à
la désignation de leurs remplaçants.
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Octobre 2014
7
Comité d’Éthique
Le Comité d’Éthique est une commission composée de
professionnels de l’EPSM, de juriste, philosophe, représentants des élus, représentants des usagers et des familles,
représentants de culte…
L’éthique concerne des conflits de valeurs qui imposent
d’interroger les biens fondés et le sens des pratiques
concernant l’être humain (principes d’autonomie, de bientraitance, de non malfaisance, d’information, de liberté, de
justice, de dignité…).
Vous pouvez prendre contact avec un des membres (la liste est
disponible sur l’intranet) ou saisir le Comité de réflexion éthique
de l’EPSM en remplissant une fiche de saisine disponible sur Intranet, Internet
et à l’accueil de l’EPSM, à envoyer par mail ([email protected]), ou en sélectionnant dans Outlook le groupe
« bureau comité d’éthique » ou par courrier à l’adresse suivante :
EPSM de la Vallée de L’Arve
Bureau du Comité Éthique
530 rue de la Patience
CS 20149
74805 La Roche-sur-Foron
L’EPSM poursuit dans le cadre de son Comité d’Éthique la réflexion sur de nombreux sujets.
Thèmes 2014 :
• Relations sexuelles entre patients
• Port de bracelet : identification des personnes âgées hospitalisées
• Intervention de professionnels de l’EPSM à l’hôpital de Sallanches en périnatalité
• Question sur la toxicomanie
L’avis émis par le Comité d’Éthique est adressé par le Président, à la personne qui a effectué la saisine, charge
à elle d’en effectuer la communication si elle le souhaite.
© Wild Orchid - Fotolia.colm
Afin de faire un état des lieux des questions éthiques de l’EPSM, vous pouvez faire part de vos questionnements
éthiques liés aux activités de l’établissement par mail au secrétariat de direction : [email protected]
ou par courrier à l’adresse du Président. (Référence au critère 1.c du Manuel de Certification)
8
Monique Cros
Pour le Bureau du Comité d’Éthique
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
Octobre 2014
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
GPMC
Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences
L’EPSM S’ENGAGE
ET AVANCE
DANS UNE DÉMARCHE GPMC.
DE QUOI S’AGIT-IL ?
La Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences (GPMC) est un dispositif qui a pour objectif de
déterminer les ressources actuelles de l’établissement
et les besoins futurs en terme de compétences et de
métiers afin de réduire les écarts constatés.
La mise en place de la GPMC change le système de
penser des ressources humaines. Avant ce dispositif,
le grade et la qualification permettaient de caractériser un agent. Désormais, avec l’arrivée de la GPMC,
l’agent est considéré par son métier et également par
les compétences qu’il utilise dans son travail. Pour la
mise en place de la GPMC, la Direction des
Ressources Humaines a monté un projet auprès
de l’Agence Nationale de Formation Hospitalière. Ce
projet a été retenu et nous permet d’être accompagné
gratuitement par un consultant pour la mise en place.
La démarche GPMC s’effectue en plusieurs étapes :
La première étape consiste à réaliser une cartographie des métiers et des compétences à une date précise ainsi
qu’une pyramide des âges. Pour l’EPSM, cela a été réalisé en date du 30/04/2014. À partir d’une liste de
tous les agents contractuels, stagiaires et titulaires présents en effectif physique, la Direction des Ressources Humaines, les syndicats et avec l’accompagnement d’une consultante, nous avons rattaché une fiche métier à
chaque agent en fonction de son métier et de ses compétences mobilisées sur son poste de travail.
Les fiches métiers, extraites du « répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière », sont nationales.
Elles seront retravaillées pour certaines, afin que les compétences requises soient en adéquation avec la particularité du travail en psychiatrie.
La deuxième étape consiste à moderniser, objectiver et personnaliser les entretiens annuels d’évaluation. Grâce
au soutien de l’Agence Nationale de Formation Hospitalière, l’EPSM va être équipé au 1er trimestre 2015,
de l’outil informatique GESFORM-GPMC. Ce logiciel permettra d’évaluer l’agent en fonction des compétences
attendues pour l’exercice du métier, ce qui générera des propositions de besoins de formations. Nous souhaitons
qu’en juin 2015, les agents, soient évalués selon la nouvelle méthode d’entretien GPMC sur informatique.
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Octobre 2014
9
GPMC
Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences
La troisième étape est la gestion à court, moyen et long terme des Ressources Humaines. Elle consiste à prévoir
les futurs projets de l’EPSM, les métiers futurs, les départs à la retraite, les souhaits de mobilités et d’évolutions
des agents… afin de pouvoir anticiper et quantifier les besoins de l’établissement.
Cette cartographie à + 5 ans est à réaliser.
Pour résumer, la GPMC est un outil de travail important permettant d’identifier les ressources actuelles et les
besoins futurs en matière de compétences, et ainsi de réduire les écarts en développant nos ressources humaines.
La GPMC est donc l’affaire de chacun.
Charlotte Avrillon
Pour la DRH
La pyramide des âges à l’EPSM au 30/04/2014
10
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
Octobre 2014
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Marche inter-services
Le 26 septembre dernier, l’intra hospitalier était
largement représenté mais également le CATTP Adultes
de Bonneville ainsi que l’hôpital de Jour Adultes de
Vetraz. Au total, 59 marcheurs se sont « élancés » sur
le chemin reliant le Col de la Ramaz au Lac de Roy.
Facile pour certains, plus dur pour d’autres, le sourire
était pourtant sur tous les visages à l’arrivée. Tous
satisfaits de l’avoir fait ! Et pour ne rien gâcher, le soleil
a illuminé cette journée de rayons chauds qui ont
permis un pique-nique fort convivial et agréable dans
un sympathique pâturage surplombant le petit lac de
montagne à 1661 mètres.
Après cette belle balade, la rencontre s’est clôturée au
musée Paysalp de Viuz-en-Sallaz pour une visite
guidée au travers de centaines d’objets et d’anecdotes
pittoresques concernant les traditions montagnardes
d’antan.
Le cadeau souvenir récompensant chaque participant
a été également très apprécié.
L’automne a également vu la reprise d’activités
régulières, comme l’atelier chant inter-services, l’atelier
écriture, lecture, probablement danse en lignes.
Quelles soient régulières ou événementielles (bientôt
la Semaine du goût sera à l’honneur en octobre en
proposant des animations à la fois pédagogiques,
ludiques et éducatives mettant l’accent sur les bénéfices
pour la santé d’avoir une alimentation saine et diversifiée : ou plus éloignée, la Semaine de la Sécurité des
patients proposée par le Ministère des Affaires
Sociales et de la Santé fin novembre), ces activités ne
sont pas de simples moments occupationnels, ils vont
au-delà de l’intention bienveillante et représentent aussi
une médiation thérapeutique offrant une possibilité de
prise en charge et d’accompagnement individuel du
patient dont chaque soignant peut se saisir. Les
échanges, la communication et le lien humain entre les
individus qu’elles permettent ont également un rôle très
important dans le SOIN apporté au Patient.
Annie Guyon
Présidente de l'Amicale Edelweiss
JOURNAL
D E L ’É TA B L I S S E M E N T
PUBLIC
DE
S A N T É M E N TA L E
DE LA
VA L L É E
D E L’ A R V E
Octobre 2014
11
EN BREF
EPSM
de La Vallée de l'Arve
530 rue de la Patience
74805
La Roche
sur-Foron
www.ch-epsm74.org
Responsable
de la publication :
François Bernier,
Directeur
Relecture et validation :
Monique Cros,
Directrice adjointe
Coordination
et mise en page :
Fanny Lemasle,
Secrétaire de direction
Impression :
Services économiques
et logistiques
Imprimerie Uberti-Jourdan
74130 Bonneville
*Mouvements du mois
d’octobre 2014.
DÉMARCHE QUALITÉ
Procédures mises en place et accessibles sur Intranet, onglet « procédures » :
• Délivrance des médicaments en dehors des heures d’ouverture
de la pharmacie
• Vidéosurveillance
• Utilisation du standard téléphonique
• Guide des bonnes pratiques d’hygiène dans les offices alimentaires
• Remplacement accueil, admission et standard par le service sécurité
• Demande de levée par le tiers demandeur ou un proche agissant
dans l’intérêt du patient
• Accueil et prise en charge d’un patient lors d’une consultation
ou d’une hospitalisation
Procédures mises à jour :
• Fonction linge
• Grève
• Procédure à suivre en cas d’accident de travail ou accident de trajet
par les agents
Merci d’en prendre connaissance
Un nouveau dispositif va être testé en octobre pour la présentation des procédures
aux équipes de soins. Nathalie Bercker, cadre supérieur de santé chargée de la
qualité et Sophie Misserey, assistante qualité viendront présenter avec le cadre
de l’unité d’intra les procédures de soins, suite à leur rédaction, modification ou
suite au signalement d’un événement indésirable. Ce temps de présentation aura
lieu entre 14h00 et 14h30, (13h00 -13h30 à l’Unité Franz Fanon) selon un
calendrier défini. Si une procédure pose particulièrement problème n’hésitez pas
à nous interpeller à ce sujet.
Mouvements du personnel*
BIENVENUE À :
Mme BRUNET Laetitia, IDE aux Voirons
M. CALLEWAERT, ASH au Bargy
Mme PRADEL Mathilde, IDE au Brévent
Mme REMBOTTE Clarisse, IDE aux Aravis
Mme RIBAL Amanda, IDE aux Voirons
Mme TABACCO Christelle, IDE au Bargy
Mme ZEDIRA Amina, IDE aux Aravis
BONNE CONTINUATION À :
Mme BANET Julia, Psychologue à la pédopsychiatrie de liaison Mont-Blanc
Mme GOMEZ Claudine, IDE au Brévent
Mme LESAINT Christelle, Psychologue au CMPI de Saint-Julien
Mme MBANG Herline, IDE au Bargy
M. MAZZOCUT Stéphan, Archiviste - Documentaliste
Mme TAVERNET Angélique, ASH à l’Unité Franz Fanon
Mme WYKLAND Daria, IDE aux Aravis