RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L`HÉPATITE C À propos de l

Commentaires

Transcription

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L`HÉPATITE C À propos de l
RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L’HÉPATITE C
À propos de l’hépatite C

L’hépatite C est transmise par un contact sang-à-sang, lorsque du sang infecté par le virus
de l’hépatite C entre dans votre circulation sanguine.1

Un test sanguin est nécessaire pour déterminer si une personne est atteinte d’hépatite C.2

L’hépatite C peut se transmettre par l’utilisation de drogues injectables (même une fois
seulement), lors de tatouage, de perçages corporels, de pédicures, de manucures ou de
techniques médicales avec de l’équipement mal stérilisé et lors du partage d’articles
d’hygiène personnelle avec une personne infectée (p. ex., rasoirs, brosses à dents,
coupe-ongles).

Les personnes ayant reçu une transfusion sanguine ou des produits sanguins avant
juillet 1990 présentent également un risque accru d’être porteuses de l’hépatite C.

Si l’organisme n’est pas en mesure d’éliminer le virus, une hépatite chronique peut survenir,
laquelle peut entraîner une cirrhose (cicatrices au foie), une insuffisance hépatique et, plus
tard, un cancer du foie. Dans certains cas, une greffe de foie sera nécessaire.

On dit de l’hépatite C chronique qu’elle est une maladie « silencieuse », étant donné que
souvent, aucun symptôme n’apparaît avant que le foie ne soit gravement endommagé.

L’infection est aiguë ou chronique, selon la durée de la présence du virus. On parle
d’infection aiguë lorsque sa durée est inférieure à six mois et d’infection chronique au-delà
de six mois.3

L’hépatite C chronique est encore trop souvent considérée comme une « maladie
honteuse » à cause de son lien avec l’utilisation de drogues par voie intraveineuse.4 Cette
attitude représente un obstacle important au dépistage et au traitement. Sans diagnostic,
certaines personnes risquent, sans le savoir, de continuer de transmettre le virus.5
Prévalence de l’hépatite C au Canada

Environ 300 000 Canadiens sont atteints d’une infection par le virus de l’hépatite C6 et 3 200
à 5 000 nouveaux cas sont répertoriés chaque année.7

L’usage, actuel ou passé, de drogues injectables compte pour plus de 56 % des cas
d’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) au Canada. 8

Environ 35 % des personnes infectées par le VHC ne savent pas qu’elles le sont; l’infection
passe souvent inaperçue jusqu’au jour où les symptômes apparaissent.9

Les transfusions sanguines réalisées avant 1990 sont à l’origine de 13 % de l’ensemble des
infections.10

Au Canada, environ 20 % des porteurs du virus de l’hépatite C sont des immigrants;
l’immigration est à l’origine d’environ 33 % des nouvelles infections.11
Fardeau de la maladie au Canada

L’hépatite C est associée à un lourd fardeau économique. Les coûts directs de l’infection
par le virus de l’hépatite C sont attribuables aux honoraires des médecins, aux
hospitalisations, aux tests diagnostiques, aux traitements antiviraux et à d’autres
interventions médicales, notamment les transplantations hépatiques.12

Les complications à long terme de l’hépatite C sont coûteuses. Les trois quarts des
personnes infectées par le virus de l’hépatite C développeront une infection chronique
et de 14 à 19 % d’entre elles auront développé une cirrhose (cicatrices au foie) 20 ans
après l’infection, qui peut entraîner une insuffisance hépatique, un cancer du foie et la
mort.13

Un traitement précoce de l’hépatite C permet parfois de diminuer les risques de
transmission et les coûts de traitement à long terme de la maladie.14
Diagnostic et traitement de l’hépatite C

Contrairement à ce qu’on observe avec le VIH et l’hépatite B, le traitement de l’hépatite C
chronique peut mener à la guérison.15

L’Association canadienne pour l’étude du foie (ACEF), par l’entremise d’un financement de
la Fondation canadienne du foie (FCF), a publié de nouvelles lignes directrices
consensuelles, qui mettent en évidence des progrès importants dans le traitement de
l’hépatite C, y compris de nouvelles possibilités thérapeutiques plus efficaces et un plus
grand choix de tests diagnostiques.16

La FCF recommande à tous les adultes nés entre 1945 et 1975 de faire un test de dépistage
de l’hépatite C, car des données démontrent que le virus est particulièrement présent dans
ce groupe d’âge.

La FCF propose des renseignements et des outils afin d’aider les médecins à dépister,
diagnostiquer et traiter l’hépatite C. Rendez-vous au www.foie.ca pour de plus amples
renseignements.
Références
1
Fondation canadienne du foie. http://www.liver.ca/fr/hepatitis/hepatitis-c.aspx. Consulté le 11 décembre 2012.
Centre for Disease Control http://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/rr5203a1.htm
3
The Toronto Western Hospital. http://www.torontoliver.ca/education/hepatitis_c.aspx. Consulté le
11 décembre 2012.
4
HCV Advocate. Stigma and Hepatitis C.
http://www.hcvadvocate.org/hepatitis/factsheets_pdf/Stigma%20Guide.pdf. Consulté le 11 décembre 2012.
5
Santé Canada. http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/diseases-maladies/hepc-eng.php. Consulté le
13 décembre 2012.
2
2
6
Fondation canadienne du foie http://www.liver.ca/fr/support-liver-foundation/advocate/clf-positionstatements/hepatitis_C_testing.aspx. Consulté le 11 décembre 2012.
7
Instituts de recherche en santé du Canada. Sur l'initiative de recherche sur l'hépatite C.
http://www.cihr-irsc.gc.ca/f/38855.html. Consulté le 11 décembre 2012.
8
Sherman M, Shafran S, Burak K, et al. Management of Chronic Hepatitis C: Consensus Guidelines. Can J
Gastroenterol (2007).
9
Agence de la santé publique du Canada. http://www.phac-aspc.gc.ca/hepc/pubs/ihp-ips/index-fra.php, Consulté
le 11 décembre 2012.
10
Fondation canadienne du foie. http://www.liver.ca/fr/support-liver-foundation/advocate/clf-positionstatements/hepatitis_C_testing.aspx.
11
Sherman M, Shafran S, Burak K, et al. Management of Chronic Hepatitis C: Consensus Guidelines. Can J
Gastroenterol (2007).
12
Krajden M, Kuo M, Zagorski B, Alvarez M, Yu A, Krahn M. Health care cost associated with hepatitis C:
Longitudinal cohort study. Can J Gastroenterol 2010;24(12):717-726.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3004444/
13
Krajden M, Kuo M, Zagorski B, Alvarez M, Yu A, Krahn M. Health care cost associated with hepatitis C:
Longitudinal cohort study. Can J Gastroenterol 2010;24(12):717-726.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3004444/
14
Werb D, Wood E, Kerr T, Hershield N, Palmer Robert W.H., Remis R. Treatment costs of hepatitis C infection
among injection drug users in Canada 2006-2026. International Journal of Drug Policy 22 (2011) 7076.
15
Pearlman BL et Traub N. Sustained Virologic Response to Antiviral Therapy for Chronic Hepatitis C Virus
Infection: A Cure and So Much More. Clin Infect Dis. Avr. 2011;52(7):889-900.
16
An update on the management of chronic hepatitis C: Consensus guidelines from the Canadian Association for
the Study of the Liver. Juin 2012 http://www.buksa.com/CASL/2012HepCGuidelines_CJG.pdf
3

Documents pareils

Déclaration de principe sur Contexte Traitement Admissibilité

Déclaration de principe sur Contexte Traitement Admissibilité RTrubnikov M, Yan P, Archibald C. Estimation de la prévalence de l’infection par le virus de l’hépatite C au Canada, 2011. Relevé des maladies transmissibles au Canada: Volume 40-19, 18 décembre 20...

Plus en détail