Des racines et des ailes - Paroisse Sainte

Commentaires

Transcription

Des racines et des ailes - Paroisse Sainte
Randonnai
Trimestriel
Septembre 2013
Saint-Mauriceles-Charencey
Chennebrun
n° 72
Tourouvre
Longny au-Perche
Neuilly
sur-Eure
-
“Des racines et des ailes”
e titre d’une célèbre émission télévisée s’applique bien à ce que vit actuellement notre
paroisse Sainte-Anne.
Enracinée dans la foi, avec de nombreux chrétiens “pierres vivantes” de la communauté,
elle voit passer les prêtres qui se succèdent
pour se mettre à son service. Après 44 ans de présence, l’abbé Jean Michaut est retourné vers le Père.
Sa mort laisse un grand vide sur le relais de Neuilly.
Plusieurs pages de votre journal lui sont consacrées,
en forme d’hommage et d’action de grâce à Dieu pour
sa présence et tout le ministère accompli. Après 8 ans
de mission de curé de la paroisse, Mgr Jacques Habert,
notre évêque, m’envoie à Argentan pour être le curé
de la paroisse Bienheureuse Marguerite de Lorraine,
16 communes et 21 000 habitants. Heureux d’être
dans le monde rural, je deviens maintenant citadin
(les 2/3 de la population habitent Argentan). C’est un
gros changement pour moi.
C
C’est aussi un gros bouleversement
rsement
pour notre paroisse. Pendant
ant un
an, il n’y aura pas de prêtre
re résidant sur le territoire. Il faut
aut
donc réorganiser la paroisse
se
pour assurer sa triple misssion de célébrer, témoigner,
r,
servir. Vous vous en doutez,,
le calendrier des messes
s’en trouvera bouleversé
et il sera impossible d’aller
dans toutes les communes.
Enracinée dans la foi et l’espérance, la paroisse est invitée une nouvelle fois à passer le cap, à se donner des
ailes. Se donner des ailes, c’est regarder résolument
vers l’avenir sans regret du passé, c’est aussi, comme
une mère poule qui rassemble ses poussins, continuer
à maintenir l’unité de notre paroisse et jouer le jeu
de cette unité. Chacun y aura sa place pour la faire
vivre et les appels aux bonnes volontés sont lancés.
Merci de tout ce chemin passé ensemble. Bonne route
à la paroisse Sainte-Anne et bonne rentrée pastorale.
Vous aussi, soyez les pierres vivantes qui servent à
construire le Temple spirituel. Vous êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui
appartient à Dieu ; vous êtes donc chargés d’annoncer
les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres
à son admirable lumière. (1 Pierre 2, 5.9)
P. Édouard Leger +
Édito
6117
Journal d’information
de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche
Diocèse de Séez
[[[ Sommaire ]]]
Vie paroissiale
3 > Des nouveaux rythmes
pour la rentrée de la catéchèse
Une nouvelle structure paroissiale
à la rentrée
18 > Livre de vie
19 > De dimanche en dimanche
20 > Quatre clochers pour un relais
Dossier
Des joies et des peines
4
5
7
8
10
> Une paroisse, une famille,
des peines et des joies
> Abbé Jean Michaut
> Douze clins d’œil sur notre père Jean
Michaut
> Départ du père Édouard Leger
> Impressions au bout de 8 ans
Paroisse Sainte-Annedu-Perche
• Longny-au-Perche, Bizou,
Le Mage, L’Hôme-Chamondot,
Malétable, Marchainville,
Monceaux, Moulicent,
Saint-Victor-de-Réno
• Neuilly-sur-Eure,
La Lande-sur-Eure, Les Menus,
Le Pas-Saint-L’Homer
• Randonnai, Bresolettes, Irai
• Saint-Maurice-lès-Charencey/
Chennebrun, Armentières,
Beaulieu, Gournay-le-Guérin,
La Poterie-au-Perche,
Moussonvilliers, Normandel,
Saint-Christophe-sur-Avre
• Tourouvre, Autheuil, Bivilliers,
Bubertré, Lignerolles, Prépotin,
La Ventrouze
Ce journal est le vôtre
N’hésitez pas à nous faire part de vos
remarques, suggestions, idées de reportages, en écrivant au presbytère de Tourouvre ou en nous envoyant un courriel à
[email protected]
Orne actualités
I > Je veux voir Dieu.
Dieu veut nous voir tous.
Pour que ce journal vive, nous avons
besoin de vous, toute participation financière est la bienvenue. Vous pouvez
adresser vos dons au journal à l’ordre de
“Paroisse Sainte-Anne”
Culture
15 > Un spectacle à ne pas manquer :
Le sieur de Beauport
16 > J’ai lu pour vous…
17 > Les calmars
[[[ Comité de rédaction ]]]
> Père Édouard Leger
> Jean-Claude Chevalier, Neuilly-sur-Eure
> Yves et Nicole Delplanque, Randonnai,
> Robert Duyck, Gournay-le-Guérin,
> Emmanuelle Esnol de France, Randonnai,
> Marcel Fonte, Tourouvre,
> Béatrice Jacquand, Tourouvre,
> Pierre Rives, Prépotin
> Ombeline Simonin, Longny-au-Perche
Nous remercions pour leur témoignage
ou leur participation :
>
>
Adresse où nous écrire :
Presbytère de Tourouvre
6 place du Canada, 61 190 Tourouvre
téléphone : 02 33 25 73 21,
site de la paroisse :
http://sainteanneduperche.com
courriel : [email protected]
[email protected]
Publication de la paroisse
Sainte-Anne-du-Perche
RESPONSABLE DE LA RÉDACTION :
Béatrice Jacquand
ÉDITEUR : Bayard Service Édition Ouest,
BP 97 257, 35 772 Vern-sur-Seiche,
Tél. 02 99 77 36 36
[email protected]
www.bayard-service.com
DIRECTEUR DE PUBLICATION : Didier Robiliard
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic.
IMPRIMEUR : Du Loch (Auray - 56)
Dépôt légal à parution
GARAGE Joël BELLANGER
26. rue Mondrel
61190 TOUROUVRE
✆ 02 33 25 73 12 - Fax 02 33 25 31 95
En bref
In memoriam
Geneviève Lépy nous a quittés. Ses obsèques ont été
célébrées à Longny le mercredi 19 juin dernier. Une foule
nombreuse s’était rassemblée avec les pères Raymond Hébert, Jacques Roger et moi-même. Geneviève nous a tous
marqués par sa foi si vivante, son attachement à l’Église et
à la paroisse et le service discret mais toujours efficace de
son prochain, particulièrement au relais de Longny.
“Un grand merci, Geneviève, pour votre témoignage de vie
chrétienne.”
Nous assurons Claude, son époux, et toute sa famille, de
notre profonde sympathie dans cette épreuve si soudaine.
Nous avons foi en Jésus, Chemin, Vérité et Vie.
Départ du curé, le père Édouard Leger
Après huit années de présence, le père Édouard quitte la
paroisse Sainte-Anne pour être curé de la paroisse Bienheureuse Marguerite de Lorraine, à Argentan.
Nous lui dirons au revoir lors de la messe paroissiale unique
célébrée à Longny le dimanche 8 septembre à 10 h 30. À cette
occasion, nous célébrerons le pèlerinage à Notre-Dame de
Pitié. Vêpres à 15 h à la chapelle Notre-Dame de Pitié.
Merci à Marie-Ange
Chacun de vous a pu apprécier la grande compétence de
Marie-Ange pour faire vivre le site Internet de la paroisse.
Mille mercis pour ce travail reconnu jusqu’au niveau du
diocèse. Une nouvelle animatrice du site se profile. Bienvenue
à elle si cela lui est possible.
DE LONGNY-AU-PERCHE
Tél. 02 33 83 57 20
Lundi de 13h30 à 17h - Mercredi et vendredi de 9h à 12h
Vendredi après-midi sur rendez-vous de 13h30 à 17h
S’engage au quotidien auprès des familles, des enfants, des personnes âgées,
handicapées ou malades.
Décoration sur porcelaine et faïence
Pièces uniques faites main et signées - Art de la table
Cadeaux de naissances, Communions, Mariages, anniversaires, etc.
Décoration, pieds de lampes, carreaux,
Fresques en faïence - Plaques de maison - Portraits
Cadeaux personnalisés sur commande - Cours et stages.
Ouvert : vendredi et samedi de 11h à 18h - sur rendez-vous les autres jours
Les Epasses - 61290 MOULICENT - Tél. 02 33 25 53 90
[email protected] - http://www.porcelaines-eglantines.com
2
Vous pouvez
passer vos
commandes
du mardi au jeudi
Des nouveaux rythmes
pour la rentrée de la catéchèse
Rentrée des catés en septembre 2013
Sixièmes
Tous les enfants nés en 2006 ou en CE1 cette rentrée, baptisés ou
non, sont les bienvenus. Pour les inscriptions nouvelles, merci aux
parents, dont les enfants ont été baptisés en dehors de la paroisse
Sainte-Anne du Perche, de venir avec la date et le lieu du baptême
de leur enfant (apporter la carte catholique reçue au baptême, ou
le livret de famille catholique si vous êtes mariés à l’église).
Il n’est plus possible d’assurer la catéchèse le mercredi matin.
M. Peillon, ministre de l’Éducation Nationale, en a décidé ainsi avec
l’école le mercredi matin. Pour tous les relais de la paroisse, la catéchèse des CE-CM se fera donc le mercredi en début d’après-midi.
Pas de changement : rencontre de tous les
enfants de la paroisse, une fois par mois, au
Foyer de l’abbé Brionne à Longny, de 14 h 30
à 19 h, avec participation à la messe de 18 h
à l’église paroissiale.
CE et CM
• Relais de Longny : les mercredis tous les 15 jours de 14 h
à 16 h au presbytère.
• Relais de Neuilly : les mercredis toutes les semaines de
13 h 45 à 15 h (salle du presbytère).
• Relais de Saint-Maurice : les mercredis tous les 15 jours
de 14 h à 15 h 30 (salles du presbytère).
• Relais de Tourouvre : les mercredis tous les 15 jours de 14 h
à 16 h (salles du presbytère).
• Relais de Randonnai : les mercredis tous les 15 jours de 14 h
à 16 h à la Beaugeardière ou chez Paulette Renault (pour une
catéchèse plus attractive, si les enfants sont peu nombreux,
ils rejoindront Tourouvre).
Rencontres de parents
à la rentrée (CE - CM - 6e)
• Relais de Longny : mercredi 4 septembre
à 20 h, au Foyer.
• Relais de Randonnai : jeudi 5 septembre
à 20 h, à l’église.
• Relais de Tourouvre : vendredi 6 septembre à 20 h, au presbytère.
• Relais de Neuilly : lundi 9 septembre à
20 h, dans la salle du presbytère.
• Relais de Saint-Maurice : mardi 10 septembre à 20 h, à la salle paroissiale.
Les calendriers de l’année vous seront donnés aux réunions de parents avec les dates
des retraites et les célébrations de 1re communion et de profession de foi. 
P
endant un an, il n’y aura plus de prêtre résidant sur le
territoire de la paroisse. Le conseil épiscopal nous promet
d’en accueillir un en septembre 2014.
L’équipe pastorale devient encore plus importante pour animer la
vie de la paroisse toute au long de l’année pastorale et assurer
le suivi des célébrations et des demandes.
Béatrice Leys et Sylvain Delobel (bien connu des paroissiens au
niveau de la catéchèse 6e et de l’accompagnement des familles en
deuil et des célébrations d’obsèques) ont accepté de coordonner la
vie de la paroisse. Un grand merci à eux pour ce service d’un an.
Durant ce même temps, le père Ludovic de Mas Latrie, jeune vicaire
à la paroisse de Mortagne, accompagnera l’équipe pastorale, la
catéchèse des 6e et viendra célébrer une messe paroissiale unique
tous les mois. Et le père Denis Mary, ancien curé de Mortagne et
habitant L’Aigle, viendra deux fois par mois célébrer le dimanche et
sera présent aux obsèques, dans la mesure de ses disponibilités.
Le père Daniel Beauval, lui, continuera d’être fidèlement présent
chaque dimanche et assurera la messe dans les deux maisons
de retraite de la paroisse. Un grand merci à eux tous, venant
HOTEL DE FRANCE
BAR RESTAURANT
Annie et Denis Gérard
Ouvert du mardi au dimanche midi
Menu et carte
61190 TOUROUVRE
Tél. 02 33 25 75 55 - Fax 02 33 25 69 43
Du mardi au vendredi : menu à 12 € uniquement le midi
Vie paroissiale
Une nouvelle structure paroissiale à la rentrée
de l’extérieur, d’avoir répondu à cet appel.
Comme écrit dans l’éditorial, vous vous
doutez bien que le calendrier des messes
s’en trouve bouleversé. Il sera impossible
de célébrer dans toutes les communes une
messe dominicale. D’autres temps de prières
peuvent être organisés.
Pendant un an, il n’y aura plus de dates fixes
pour les lieux de messes. Vous aurez à regarder l’affichage dans les églises pour voir où la
messe est célébrée. Dans la mesure de ce qui
est envisagé actuellement, l’équipe pastorale
a préféré honorer des messes dans les cinq
relais de la paroisse, mais il est impossible
de tenir un calendrier de lieux fixes réguliers.
Nous sommes actuellement en train de
trouver un nouveau responsable du site paroissial. Vous pourrez bientôt consulter de
nouveau tous les horaires. 
Bernard SOULIER
Menuiserie - Ebénisterie - Ouvrage de style ou classique
Bois et Fleur de Lys
Maitre Artisan
Portes, fenêtres, boiseries, escaliers, cuisines, meubles…
Atelier : Z.A. de Sainte-Anne - 61190 TOUROUVRE
Tél. 02 33 73 70 29 - Fax 02 33 83 61 43
3
Une paroisse, une famille, des
Deux prêtres nous quittent, l’un s’en va à Dieu, l’autre s’en va à nos frères
d’Argentan, ainsi est la vie d’une paroisse, à l’image d’une grande famille,
nous y vivons les mêmes chagrins, celui des départs ou des séparations
qui nous laissent un peu orphelins, mais aussi les mêmes joies de l’accueil
à bras ouverts pour celui qui nous rejoint, comme le père Ludovic !
Dossier : des joies et des peines
Le père Michaut ne nous a pas vraiment quittés, il est juste de l’autre côté…
Le père Édouard ne sera pas si loin… Il reste notre ami !
Ce beau texte répond à notre émotion et certaines de ses lignes pourraient
être celles du père Michaud, d’autres, de notre père Édouard
qu’il suffira d’appeler, si vous en avez besoin…
uand je ne serai plus là, lâchez-moi !
Laissez-moi partir
Car j’ai tellement de choses à faire et à voir !
Ne pleurez pas en pensant à moi !
Soyez reconnaissants pour les belles années
Pendant lesquelles je vous ai donné mon amour !
Vous ne pouvez que deviner
Le bonheur que vous m’avez apporté !
Je vous remercie pour l’amour que chacun m’a démontré !
Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.
Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous ne serons séparés que pour quelque temps !
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !
Je ne suis pas loin et la vie continue !
Si vous en avez besoin, appelez-moi et je viendrai !
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,
Et si vous écoutez votre cœur, vous sentirez clairement
La douceur de l’amour que j’apporterai !…
Q
Extrait d’une Prière amérindienne
Chers amis
Le père Michaut est décédé le dimanche 26 mai vers 21 h à la
maison de retraite de Longny, jour de la fête de la Trinité et de
la profession de foi à Neuilly.
Averti en début d’après-midi par le père Beauval qui lui a donné
le sacrement des malades et à dit pour lui la prière des mourants, j’ai eu la joie de prier le chapelet auprès de Jean, dans sa
chambre, entre 17 h et 18 h. Un moment Jean a réagit, redisant
avec moi, d’une voix faible, la fin d’un Je vous salue Marie : priez
Travaux d’ensilage, pressage et battage
E. 06 62 90 27 65
C. 06 62 96 47 01
Le soir : 02 32 58 19 75
4
Le père Jean Michaut est né le 12 décembre
1925 à Bois-Colombe (département de la
Seine, à l’époque).
Confirmé en en 1936, il fut élève au Petit
séminaire de Flers (maintenant collège SaintThomas d’Aquin). Par la suite séminariste à
Sées, il fut ordonné prêtre par son excellence
Mgr Octave Pasquet en la cathédrale NotreDame de Sées le 29 juin 1949.
Il fut successivement nommé : professeur à
l’institution Saint-Joseph en septembre 1949,
curé de Beaufay en 1953, curé de Passais en
68, curé de Neuilly-sur-Eure en 1969, chargé
de la Lande-sur-Eure en 1976 et coopérateur
de Sainte-Anne du Perche en 1995.
En 2003, il se retire de sa charge de vicaire
paroissial, mais demeure disponible pour des
tâches pastorales. Il était, depuis août 2012,
en résidence à la Maison de retraite de Longnyau-Perche, où il est décédé, le 26 mai dans
sa 88e année et la 64e de son sacerdoce. 
La Villeneuve
27580 GOURNAY LE GUERIN
TERRASSEMENT
Tél /Fax : 02 32 37 35 07
ASSAINISSEMENT Portable : 06 24 10 49 84
MENUI
Merci aux annonceurs !
Édouard
MR ETIENNE JF
Sarl Philippe
Tél. 02 33 25 63 30
Le Breuil
61 190 Beaulieu
pour nous, pauvre pécheur, maintenant et à
l’heure de notre mort. Ce sont les derniers
mots que j’ai entendu de Jean. Je l’ai quitté.
Il ne semblait pas souffrir et n’avait pas l’air
angoissé.
Prions le Seigneur pour lui et sa famille, pour
notre paroisse et son avenir, pour les vocations sacerdotales. Amitiés. 
SERIE CIMETIERE JEROME
BOIS - ALU - PVC
ESCALIERS - PORTES - FENÊTRES - PARQUETS - ISOLATION
CUISINE SUR MESURE - MENUISERIE GÉNÉRALE
Les Forges - 61290 L’HÔME CHAMONDOT
Tél. 02 33 25 30 46 ou 06 63 60 78 24 - [email protected]
peines et des joies
Homélie, Neuilly-sur-Eure, le 30 mai 2013
Abbé Jean Michaut
Textes lus : 1e lecture : Sagesse 2,23. 3,1-6.9.
Évangile : Marc 16, 1-6
e passage d’évangile que je
viens de lire est une des pages
préférées de l’abbé Michaut. Au
cœur de sa vocation de prêtre,
il y a la foi en Jésus ressuscité.
Oui, “N’ayez pas peur ! Vous
cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il
n’est pas ici, il est ressuscité.” (Mc 16, 6)
Aujourd’hui encore, nous entendons cette
Parole, cette Bonne Nouvelle. Jésus n’est
plus au tombeau, il est ressuscité, vivant
pour toujours, car en lui la mort a été vaincue. En laissant le tombeau vide, Jésus
donne une formidable espérance à tous
les hommes : la mort n’est pas la fin de
tout, elle est passage, naissance à la vie
de ressuscité, à la vie éternelle avec Dieu.
C
Bien sûr, aujourd’hui, le relais de Neuilly
se sent orphelin. Depuis 44 ans, l’abbé
Michaut était là, au milieu de vous. Souvent nous en plaisantions ensemble :
quand Jean est arrivé à Neuilly, moi, le
petit jeune, je n’étais pas encore né. Alors
pour moi, ce qui caractérise Jean, c’est
Micro en main,
je te baptise...
En costume
marin le
jour de la
confirmation
en 1936. Petit
Jean a déjà
des allures de
“Capitaine” !
déjà le mot présence. Il était toujours là,
à tel point que certains ne mesuraient
pas qu’à plus de 80 ans, Jean ne pouvait
plus en faire autant. Présence de Jean
à ce territoire qu’il a servi et aimé. Il est
là encore au milieu de nous en cette
pour rappeler la foi et inviter à en vivre.
célébration, le visage tourné vers l’asIl est mort dimanche dernier, jour de la
semblée, vers les visages de tous ceux
fête de la Trinité, fête de notre Dieu Père,
qu’il connaissait. N’est pas ce que nous
Fils et Saint-Esprit. C’était aussi pour le
pouvons comprendre aussi de son tarelais, la fête de profession de foi. Nous
bleau qu’il donne à l’église de Neuilly ?
avons d’ailleurs prié pour lui. Lui qui aiC’est une représentation de Noël, où, par
mait tant accompagner les enfants du
sa naissance, l’enfant Jésus vient habiter
caté, il les a conduits jusqu’à cette étape
au milieu des hommes. Il se
à la suite de Jésus. D’autres
fait l’un de nous pour partaétapes viendront en leur temps,
ger notre vie, une vie humaine
et c’est du haut du ciel, dans
Jésus s’est
simple, sous le regard de Dieu.
la communion des saints, que
arrêté sur
Jésus s’est arrêté sur cette
Jean continuera à vous accomcette terre
terre de Palestine, comme
pagner de sa prière.
Jean s’est arrêté sur cette
de Palestine,
terre de Neuilly. Et pendant
Une de mes joies comme
comme Jean
44 ans, il a semé la Parole de
curé de la paroisse Saintes’est arrêté
Dieu dans les cœurs, dans les
Anne, c’est que Jean a pu
sur cette terre célébrer la messe jusqu’au
familles.
bout de ses forces, l’été derde Neuilly.
Se sentir orphelin ? C’est
nier. C’est ce qu’il souhaitait
bien naturel. N’est-ce pas le
du fond du cœur. Encore une
signe qu’il était pour vous beaucoup plus
fois, en 44 ans, plus de 2 640 messes
qu’un prêtre, un père. C’est le deuxième
dominicales et fêtes célébrées sur le remot qui, pour moi, caractérise la vie de
lais, plus de 13 420 messes quotidiennes
Jean. Parce qu’il était prêtre de Jésuscélébrées pour vous et pour la gloire de
Christ, pour vous, il était aussi un père.
Dieu. Quelle grande grâce pour le relais
En 44 ans, j’ai recensé dans les registres
et pour l’Église ! Comme un signe, nous
de la paroisse au moins 592 baptêmes,
disons adieu à Jean le jour où l’Église
155 mariages et 414 inhumations. Que
peut fêter la Fête-Dieu, la fête de Saint
de moments partagés avec vous tous,
Sacrement de l’eucharistie, où Jésus
de joies, de peines, d’épreuves ou d’espérances. Jean était encore une fois là,
Suite page 6
La radio dans l’âme
Vivre la région
et partager
ses grands moments
BANQUE ET ASSURANCES
RN 12 - Route de Mortagne - 27130 VERNEUIL-SUR-AVRE
www.bedouet-carrelage-61.fr
02 32 602 952
Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs !
5
ressuscité se rend présent par sa Parole et le pain et le vin
qui deviennent son Corps et son Sang. Oui, Jean était pour
vous et pour moi une belle figure de prêtre. C’est le troisième
mot que je retiens : prêtre. Prêtre de Jésus-Christ pour célébrer les sacrements, prier pour vous le bréviaire ou la Vierge
Marie. Prêtre, il l’a été jusqu’au bout, jusque dans son agonie.
J’en ai été le témoin privilégié : il disait : “Allons mes frères, le
Seigneur soit avec vous ! Allons mes frères, maintenant et à
l’heure de notre mort.” Dimanche dernier, trois heures avant
sa mort, alors que je priais le chapelet à ses côtes,
sa seule réaction a été d’articuler en même temps
Qu’il me soit
que moi, d’une voix presqu’inaudible, la fin d’un Je
vous salue Marie : “Priez pour nous, pauvre pécheur,
permis de
maintenant et à l’heure de notre mort”. Ce sont les
remercier ici
dernières paroles que j’ai entendues de sa bouche.
tous ceux qui À n’en pas douter, Marie l’a accompagné dans son
ont accompapassage, lui qui avait tant confiance en elle.
P. Édouard Leger +
gné Jean tout
au long de ces
années.
Qu’il me soit permis de remercier ici tous ceux qui
ont accompagné Jean tout au long de ces années
et plus particulièrement ces derniers temps. Toute
l’équipe du relais bien sûr (vous comprendrez que
je ne veux nommer personne de peur d’en oublier). Je pense
aussi à toute l’équipe d’aumônerie de la maison de retraite de
la Providence à Longny et de l’hôpital de Mortagne. Je pense
aussi à ceux qui ont reçu mission de notre évêque d’accompagner les prêtres âgés et qui ont été très présents auprès de
l’abbé Michaut. Je pense aussi évidemment à toute sa famille.
Qui remplacera l’abbé Michaut ? Momentanément, aucun prêtre.
Il y a 125 prêtres diocésains à Séez et 90 ont plus de 75 ans,
12 ont moins de 50 ans. Mais Je reste persuadé que Dieu
appelle toujours autant et que c’est dans vos familles qu’il
faut proposer aux jeunes d’être prêtre, serviteur de Dieu et
des hommes, par amour, pour aimer à la manière de Jésus.
N’ayons pas peur de prier pour les vocations et d’appeler à ce
ministère qui rend heureux et fécond une vie entière : votre
présence nombreuse le prouve.
Nous ne perdons pas l’abbé Michaut. Ce qu’il était pour chacun
d’entre-nous, il le reste. Et du haut du ciel, il continue de prier
pour tous et d’accompagner le relais de Neuilly et la paroisse
Sainte-Anne. Oui, comme le rappelle le livre de la Sagesse :
Dieu a créé l’homme pour une existence impérissable. La vie
des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n’a de
prise sur eux. Quand ils nous a quittés, on les croyait anéantis,
alors qu’ils sont dans la paix. Ceux qui mettent leur confiance
dans le Seigneur comprendront la vérité ; ceux qui sont fidèles
resteront avec lui dans son amour, car il accorde à ses élus
grâce et miséricorde. (Sg 2, 23. 3, 3.9)
Boulangerie - Pâtisserie
67
Tél. 02 32 33 03
M. ALLANO Joël
Place du Marché - 27820 CHENNEBRUN
Garage HAUTEMULLE
AGENT PEUGEOT
Peugeot - pas de texte !!!!
1 rue Charles de Gaulle - 61190 TOUROUVRE
Tél. 03 33 25 70 02 - Fax : 02 33 25 29 10
[email protected]
6
Alors, tout simplement, un grand merci Jean,
pour ta présence de père et de prêtre. Un
grand merci pour ce que tu as apporté à
tous. Un grand merci d’avoir été pour nous
témoin et visage du Jésus ressuscité. Par
cette eucharistie, faisons maintenant monter
vers Dieu notre action de grâce. Amen. 
Parfois,
Jean aime
nous mettre
en boite !
D.R.
Dossier : des joies et des peines
Suite de la page 5
Coiffure mixte
Salon
Clotilde
Salle détente avec bac allongé
Service esthétique
✆ 02 33 25 71 21
13 rue du 13 août 1944
61190 TOUROUVRE
RICHARD LAUNAY
TERRASSEMENT - DÉMOLITION
CRÉATION ET CURAGE D’ÉTANGS
FOSSES TOUTES EAUX - LOCATION PELLE
Le Mineraie - 61290 Moulicent - Tél./Fax 02 33 25 77 62 - Port. 06 16 51 05 27
Douze clins d’œil
sur notre père Jean Michaut
P
C’était en 1969 à l’heure du déjeuner, il
faisait beau, un homme montait et descendait la petite place du village devant
chez Monique et Célestin. Intrigués,
ils lui demandèrent qui il était. “Je suis
l’abbé Michaut, nouveau curé de Neuilly”
répondit-il timidement et l’accueil se fit
par un repas partagé à notre table.
Jacqueline et Jean-Marie se souviennent qu’à sa première célébration
de mariage (l’union de Claudine et de
Pierre), où il secondait l’abbé Perrin, ils
se promirent, lui, nouveau curé de Neuilly,
et eux, nouveaux agriculteurs de continuer
à se fréquenter ! Et ce fut le cas jusqu’aux
dernières visites à la Providence à Longny
au printemps 2013.
Élisabeth et Denis ont en mémoire ce
vendredi 5 novembre 76 : Ayant invité le
père Michaut à dîner lors de la messe
de la Toussaint à La Lande, il arriva le
vendredi “comme l’ange Gabriel” et le
lendemain Fabien leur fils aîné venait au
monde.
Paulette nous raconte cette anecdote
qu’on lui a rapporté : le père Michaut invité chez des paroissiens s’est vu demander,
arrivé au dessert : “Mon père, aimez-vous
les religieuses ?” Connaissant son humour,
il a dû en sourire, et, un peu gourmand,
les apprécier tout naturellement.
Renée, catéchiste, se souvient de son
sourire et de sa joie, lorsqu’aux messes
dominicales, une ribambelle d’enfants
de chœur (jusqu’à 8, les belles années)
le secondait ! Pour les récompenser, il
organisait, aux Rameaux, à leur profit,
une vente d’œufs en chocolat, ainsi que
des magnifiques veillées de Noël.
Au Pas-Saint-L’Homer c’est au tour de
Marie-Thérèse et René de se souvenir
du père Jean venant chercher la bannière
représentant la commune et s’affolant de
ne la voir terminée… Elle fut finalement
prête et représente toujours fièrement
le clocher !
Ginette et Georges se remémore les
Rameaux : En 1985, en présence des
4 maires des communes du relais, et
des conseillers municipaux, Mgr Derouet,
évêque de Seez, vint célébrer l’office, en
l’église de Neuilly, en remplacement de
notre père Jean, souffrant. Déjà, en ce
temps-là, les autres prêtres de la paroisse
étaient surchargés…
Elle n’oublie pas non plus les conseils
qu’il lui prodiguait lorsqu’elle était servante d’autel.
Jean, notre menuisier bienfaiteur, nous
rappelle que le père Michaut, lors de sa
dernière messe sur le relais, à l’été 2012,
en voyant la restauration de l’église des
Menus, lui souffla, bien fatigué, l’idée de
refaire l’autel. Ce fut chose faite ! Son seul
regret, c’est qu’il n’ait pas eu le temps
d’y célébrer.
Quand à moi Jean-Claude, je me souviens des nombreux voyages en car que
nous avons fait côte à côte et surtout en
1993, cette mémorable ascension à pieds
du Ballon d’Alsace où, tous les deux, dans
un silence presque monastique, nous
avons échangé nos impressions sur le
monde, la religion, le travail, la famille :
la VIE tout simplement ! 
Jean-Claude Chevalier
Quand à Christiane et John, Ils gardent
le souvenir d’un père jovial et heureux en
bonne compagnie ! Quand il venait déjeuner chez eux, sirotant son petit verre, en
pantoufle, assis dans leur grand fauteuil
devant la cheminée, il leur disait : “Qu’estce qu’on est bien chez vous !”
ÉRIC revoit notre père Jean : binette, serpette ou sécateur à la main, bien décidé
à faire fuir les mauvaises herbes de son
jardin… de curé.
Laura gardera en mémoire la veillée Pascale 2008 où, en l’église de Longny, elle
reçut le sacrement du baptême du père
Édouard, avec à ses côtés le père Jean.
BRUNO MELEUX
Agencement divers
Tél. 02 33 25 32 15 - Port. 06 67 61 19 00
Le Billot - 61190 LA VENTROUZE
Bouvet - 61300 CRULAI - 02 33 34 41 49
D.R.
our nous souvenir encore mieux
du père Michaut, nous avons recueilli quelques anecdotes racontées par une douzaine de ses
paroissiens et croyez bien qu’en
44 ans de sacerdoce, elles sont
nombreuses ! Nous nous rappellerons
aussi des bons moments passés à ses
côtés.
S.A.R.L. Fabien PLESSIS
MAÇONNERIE - COUVERTURE - ISOLATION
TRAITEMENT DE CHARPENTES
61190 LES COUDRAIS - Tél. 06 35 20 00 03
Favorisez le commerce local
en privilégiant nos annonceurs !
7
Dossier : des joies et des peines
Départ du père Édouard Leger
Après huit années passées avec nous depuis
septembre 2005, voilà que le père Édouard Leger
nous quitte pour une autre mission que lui a confiée
Mgr Habert, notre évêque. Comme pour le départ du
père Jacques Roger, nous nous sentons une nouvelle
fois orphelin, ou comme des adolescents qui entrent
en 6e et se posent des questions sur leur devenir.
e père Édouard Leger nous est arrivé après avoir étéé
vicaire dans différentes paroisses du diocèse pour
devenir “notre curé de campagne”, une campagne
de… 32 communes. En prenant la succession du père
Jacques Roger, il a certainement été, à son arrivée,
un peu fébrile devant la surface de sa paroisse, les kilomètres
à parcourir et devant l’ampleur de la tâche.
L
Avec l’aide de l’équipe en place et la joie de vivre de ce nouveau pasteur, les appréhensions, s’il y en avait, furent vite effacés. Nous n’oublierons pas l’accueil des “Beaulieu de France”
quelques jours après son arrivée, “un premier tour de piste
inoubliable, qui a donné le ton !”
Par une homélie qui nous a fait découvrir ses talents, il avait
“embrasé” l’esprit de ses paroissiens et de toute l’assistance, si
bien qu’à chaque rencontre avec des “Beaulieu”, les souvenirs
de cette première messe nous reviennent en mémoire, à notre
plus grande joie.
Parmi les souvenirs les plus marquants que nous garderons de
ces huit années chez nous, il y a la joie d’écouter et de réfléchir
sur le contenu de ses homélies de grande qualité, aussi bien
pour les petits que pour les adultes.
Maintenant nous voilà devant une nouvelle orientation à prendre
et mise en commun de nos réflexions et de nos actions, avec
l’aide de l’Esprit saint, afin de continuer à partager la foi de
chacun et de la transmettre, – avec beaucoup d’humilité mais
aussi de conviction – tout cela dans l’accueil sincère de notre
nouveau guide spirituel, le père Ludovic de Mas Latrie.
Le père Édouard Leger, avec l’aide précieuse
de Christophe Levesque et le talent de Pierre
Rives, nous ont fait vivre un moment unique
et une grande émotion grâce au spectacle
de la Passion. Celui-ci, ainsi que les suivants
(le dernier fût celui de Montligeon “de feux
et de flammes”), nous a tous unis, acteurs
croyants ou non croyants et a fait naître une
amitié forte de notre enthousiasme commun.
Un regret pour quelques-uns d’entre nous
sera les “soirées-Bibles” où nous avons été
comblés par les sujets choisis par le père
Édouard et surtout enrichis par sa connaissance parfaite des textes, des dates et des
événements relatés dans le livre Saint.
Comme tous les ans à la Saint Christophe,
son plaisir a été d’asperger d’eau bénite tous
les véhicules, sans oublier de temps à autre
de viser les conducteurs pour notre plus
grande joie. 
N’oublions pas les spectacles organisés par nos prêtres tels les crèches
vivantes suivies d’un hommage à
Mme de la Peltrie.
PLOMBERIE - CHAUFFAGE
Tél./fax : 02 33 25 20 88
Port. 06 16 82 10 12
Sarl
Energies renouvelables
Entretien Neuf et Restauration - Ramonage
Installation Sanitaire
Le Larry - 61190 TOUROUVRE
SIMON - DROUET
61190
LA VENTROUZE
COUVERTURE - CHARPENTE
ZINGUERIE - ISOLATION
Tél. 02 33 25 05 29 - 02 33 34 41 86 - Fax 02 33 83 30 16 (le soir après 19 h)
8
SOS Soudure Tig
Dominique NOUAUX
Zone Artisanale des Graviers - 61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEYY
Tél. 02 33 83 92 64 (répondeur) - Fax 02 33 83 92 66
Mécan
o
Soudu
Tous M re
étaux
Sylvie MAILLARD
Professeur de Musique
61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEY
Tél. 02 33 25 14 60
SOLFÈGE - ÉVEIL
SYNTHÉ -ACCORDÉON
Quelques réflexions
d’adultes et d’enfants
D.R.
Merci, père Édouard !
u sein de l’équipe pastorale, nous
avons assisté à la “transformation” d’un jeune curé, qui a vite su
prendre ses marques, malgré l’amplitude de sa tâche, et influer la paroisse
de son empreinte. Il a donné à l’équipe
une cohésion et une dynamique personnelle, tout en encourageant la formation et
l’ouverture aux autres. Nous n’oublierons
pas son “parler” franc et sincère, qui parfois ne manque pas de “piquant”, tempéré par des paroles encourageantes et
A
pleines d’intelligence. Sa grande foi et son
indéfectible soutien nous ont guidés et
aidé à réfléchir sur les grands problèmes
auxquels notre société est confrontée et
sur lesquels les catholiques ne doivent
pas rester indifférents.
Merci pour tout cela, père Édouard !
Tous nos souhaits et nos prières vous accompagnent dans votre nouvelle mission
à Argentan où d’autres “challenges” vous
attendent. 
L’équipe pastorale
Tous les trimestres, un samedi matin, le comité de rédaction s’est réuni avec le père
Édouard pour préparer votre journal. Une belle expérience d’échanges constructifs,
d’écoute, d’entraide mais aussi de liens qui se tissent au fil des années !
Merci père Édouard pour ce partage amical, dont l’humour n’était pas absent !
Nous en garderons tous un excellent souvenir.
Au mois de septembre, nous accueillerons le père Ludovic qui prendra la relève, et qui
donnera, à son tour sa couleur et sa tonalité à notre parution. Nous lui souhaitons d’ores
et déjà bienvenue et serons à ses côtés pour que Sainte Anne continue son chemin…
Le comité de rédaction,Emmanuelle, Ombeline, Béatrice,
Nicole et Yves, Pierre, Marcel, Robert, Jean-Claude, Éric
À la question que pensez-vous du père
Édouard Leger, les adultes ont répondu :
- Sa gentillesse, sa joie, sa façon d’être
près des gens, sa disponibilité, son amabilité et sa façon particulière d’encadrer
nos enfants.
- Il a l’amour du prochain et n’est pas
dans le jugement.
- Bon nombre de personnes apprécient
ses homélies très compréhensibles par
tous et son engagement : Il n’a pas peur
d’exprimer son avis sur beaucoup de
sujets d’actualité, il rappelle des vérités
sur la foi de façon très claire.
- Une personne non croyante assistant
à une messe de mariage m’a dit : “Si
tous les curés étaient comme le père
Édouard, je crois que je deviendrai facilement croyant.”
- Nous regretterons sa voix et ce “don”
qu’il a pour entraîner les paroissiens
pour les chants.
- Un adulte a parlé de son merveilleux
“coup de fourchette”, reconnaissons
qu’il est devenu plus raisonnable…
Recueilli par Marie-Caroline
Réflexions d’enfants
- Le père Édouard est dynamique, on ne
s’ennuie pas avec lui !
- Il est sympa !
- Il explique bien la messe !
- Il est rigolo !
- Sa messe est belle !
- Il fait le clown pour nous faire rire !
- Il chante bien !
- Il m’a aidé dans ma vie de chrétien.
- Un enfant de cœur a dit avoir reçu un
coup de pied aux fesses “afin de servir
la messe au mieux”.
Merci père Édouard, pour tout ce que tu
nous a apporté, nous te souhaitons bon
vent pour ta nouvelle mission.
Propos et témoignages
recueillis par Marcel
Fonte et Robert Duick
Ernest TIREL
MAÇONNERIE - COUVERTURE
CARRELAGE - ISOLATION
RESTAURATION
61290 L’HÔME CHAMONDOT - ✆ 02 33 25 67 38
CHAUSSURES
VÊTEMENTS
GRANDE LARGEUR GRANDES TAILLES
Possibilité de mettre des semelles médicales
Maroquinerie
DESVAUX-CHEUTIN
23, rue de l’Eglise - 61290 LONGNY AU PERCHE
Tél. 02 33 73 65 13 - [email protected]
9
Impressions au bout de 8 ans
oilà une question difficile. Pour moi, la paroisse SainteAnne, ce sont en premier et avant tout des visages :
Ceux bien connus des chrétiens les plus engagés dans
la paroisse, -que d’actions de grâces à Dieu pour tout
le travail accompli ! - Ceux moins connus, rencontrés
lors de préparations de sacrements ou de célébrations.
Quelle joie de pouvoir mesurer l’œuvre de Dieu en chacun.
Tous, je suis invité à les porter à Dieu dans ma prière. Ce sont
aussi des liens forts qui se sont créés au fil des années avec
nombre de paroissiens, dont certains nous ont quittés. Je les
retrouverai un jour auprès de Dieu.
C’est aussi le premier poste où je suis curé de paroisse. C’est
pour moi une belle découverte, une belle responsabilité. C’est
un magnifique ministère, un formidable appel de
Dieu à le servir en servant mes frères et sœurs de
Quelle
chance, quelle la communauté chrétienne. J’espère avoir été à la
hauteur de ce qu’on attendait de moi et d’avoir mérité
grâce d’être
confiance. Il y a parfois des difficultés, des échecs ou
croyant et
des déceptions. Tout cela est aussi formateur, tant
de permettre
au plan humain que spirituel.
C’est aussi la rencontre avec les 32 maires de la
à Dieu de
paroisse et les associations de sauvegarde du pase donner
trimoine, les repas des anciens où j’essayais d’être
dans les
présent dans la mesure de mes disponibilités.
sacrements.
C’est aussi l’expérience des spectacles organisés par
la paroisse : un beau charisme qui fédère au-delà
des pratiquants réguliers ou des croyants. Là encore, une belle
expérience humaine et spirituelle.
C’est encore pour moi la joie de témoigner de ma foi, de la
beauté de la foi chrétienne. Quelle chance, quelle grâce d’être
croyant et de permettre à Dieu de se donner dans les sacrements. Quelle chance, quelle grâce d’accompagner les enfants
et jeunes du caté vers la première communion, la profession de foi ou la confirmation
ou tout simplement la découverte de Jésus
et de la foi.
Quelle chance, quelle grâce d’accompagner
les couples vers le mariage et de témoigner
de la foi en la résurrection des morts et la
vie éternelle lors des obsèques.
Mon plus beau cadeau serait d’avoir été pour
chacun, un homme de Dieu, témoin du Christ.
Sûrement, j’ai déçu, parfois choqué : pardon
du fond du cœur à ceux que j’ai blessés.
Et mille mercis à tous pour ce que vous
m’avez appris, donné, et permis d’être.
L’espérance est une vertu chrétienne. Vous
n’en manquerez pas quant à l’avenir de la
paroisse. Accueillez don Ludovic de Mas
Latrie comme un père et un frère durant cette
année où il va accompagner la paroisse, sans
oublier les autres prêtres qui rendront service.
Bonne route à tous et à chacun. Que Dieu
vous bénisse ! 
“Si tu m’as donné pour mission, Seigneur, de
prendre soin de ta famille au nom du Christ,
c’est parce que ton amour est immense et
non parce que je l’ai mérité ; Accorde-moi
la grâce d’accomplir ma tâche comme tu le
veux. Apprends-moi à servir le peuple qui
m’est confié en me laissant conduire par toi
à chaque instant”. (Oraison de la messe pour
le prêtre, en tant qu’il a charge d’âmes)
PHOTOS D.R.
Dossier : des joies et des peines
V
père Édouard Leger
N° Vert : 0 800 800 931
Notre choix respecter le vôtre
E-mail : [email protected] - Site Internet : www.pompesfunebres-bonhomme.com
10
0500
Septembre 2013
Trimestriel
n°63
Orne
Diocèse
de
Sées
Je veux voir Dieu
Dieu veut nous voir tous
D
ès l’âge de 6 ans, celle qui deviendra une maîtresse de vie contemplative, Thérèse d’Avila, courait sur les routes d’Espagne, brûlée par
son grand désir de mourir martyre pour voir Dieu.
Celui que Dieu appelle à la vie contemplative commence par tout
mettre en œuvre parce qu’il veut voir Dieu, pressentant qu’il sera
conduit à une vie de communion avec Dieu. Lui, ce brave ignorant, découvre
peu à peu que c’est Dieu, le premier, qui cherche à le voir. Dieu le regarde d’un
regard d’amour qui le saisit avec tous ses frères humains les plus divers.
Parce que ce sont des pauvres que Dieu appelle, l’Église jalonne leur route à
la suite du Christ en leur confiant ce GPS que sont des vœux monastiques,
autant de jalons qui aident à maintenir le cap au milieu des aléas du chemin
fort beau mais parfois cahoteux et tourmenté.
Amour gratuit
Au cours des siècles, des chercheurs de Dieu ont tracé un beau chemin et
ont entraîné des disciples à leur suite jusqu’à la rencontre de Dieu. Ils ont
parfois codifié leur expérience dans une Règle pour orienter ceux qui sont
appelés à se mettre à leur école pour s’ouvrir à la liberté de l’Esprit qui donne
“de progresser dans la foi de sorte que le cœur se dilate et […] court dans la
voie des commandements de Dieu”. (Règle de saint Benoît).
Frère Luc, moine de La Trappe
CORINNE MERCIER
Certains se demandent parfois à quoi sert un moine ou une moniale. Qu’ils ne
perdent pas leur temps : un moine ne sert à rien. L’amour qui habite le cœur
de ceux que Dieu appelle n’est pas de l’ordre de l’utile, même si les moines
savent aussi être des hommes pratiques et souvent astucieux. L’amour est
d’un autre ordre : il est essentiellement gratuit et même, il brûle tout. C’est
parce qu’il réduit en cendres tout ce qui est transitoire qu’il ouvre le cœur
à la liberté des enfants aimés de Dieu.
I
À la rencontre des
En faisant le tour du diocèse, nous rencontrons des religieux contemplatifs
(p 2 et 3) qui vivent dans ce que l’on appelle la “clôture”, et des religieux
apostoliques plus directement engagés avec les hommes pour répondre
à des besoins particuliers (pauvreté, éducation, santé…), voir page 4.
D.R.
Abbaye bénédictine d’Argentan
Une école du service du Seigneur
otre monastère fut fondé à la fin du VIIe siècle par saint
Évroul, à Almenèches, à 10 km d’Argentan. Sainte Opportune en fut la première abbesse. L’abbaye a traversé
les siècles et bien des vicissitudes, avec cependant deux
interruptions : pendant un siècle et demi, après les invasions
Vikings au IXe siècle, et pendant trente ans après la Révolution.
L’abbaye fut de nouveau détruite par les bombardements de
1944 et, en 1958, ce fut le retour à Argentan, dans des bâtiments tout neufs, situés au bord de l’Orne.
Notre monastère abrite aujourd’hui trente-six sœurs bénédictines, dont une novice et une postulante. Selon l’expression de
saint Benoît, c’est une “école du service du Seigneur” où nous
apprenons à n’avoir “rien de plus cher que le Christ” dans le
silence, la pauvreté et l’obéissance. Tout est organisé pour que
la vie se déroule dans un climat de louange, de charité fraternelle et de paix. Parmi les activités de la journée, la célébration
solennelle de l’office divin, prière “officielle” de l’Église, qui nous
réunit huit fois par jour, à la primauté. Le travail occupe aussi
une place importante : l’abbaye possède une petite exploitation
agricole et un potager, divers ateliers (dentelle, images) et une
petite hôtellerie monastique.
Orne Actualités
N
D.R.
II
Les nombreuses intentions de prière qui
nous sont confiées nous permettent de
vivre concrètement la solidarité avec les
hommes et femmes d’aujourd’hui chez qui
nous sentons une grande soif de Dieu et une
recherche de sens. Pour eux, notre abbaye
reste comme un signe de la stabilité de
l’amour de Dieu au milieu de changements
si rapides de notre monde contemporain.
Les bénédictines d’Argentan
Monastère du Carmel
“Un cœur à cœur avec ce Dieu”
Mère Marie-Catherine, prieure du Carmel
d’Alençon, me reçoit au parloir. Une grille
nous sépare, mais je finis par l’oublier tant la
conversation est facile, ouverte et gaie.
L
es premiers Carmes, disciples d’Élie, étaient des ermites
de Palestine “brûlants de vivre continuellement en présence
de Dieu”. L’Ordre de Notre-Dame du Mont Carmel est né
au début du XIIIe siècle par le désir de ces ermites de suivre
une règle de vie commune.
Chassé de Palestine par les Sarrazins, l’ordre se répand dans
toute l’Europe, mais les bouleversements du Moyen-Âge assouplissent tellement la règle que sainte Thérèse d’Avila entreprend,
au XVIe siècle, une profonde réforme pour retrouver l’esprit des
ermites du Mont Carmel.
Embrasser la vie de carmélite signifie renoncer aux attraits du
monde : carrière, vie de famille, sorties et visites, pour vivre
dans le recueillement :“un cœur à cœur avec ce Dieu dont on
sait qu’Il nous aime. Les carmélites se tiennent au pied de la
Croix pour étancher la soif de Jésus.”
Leur temps est très rythmé. Entre 5 h 30 et
22 h, les cloches les appellent aux différents
temps de prières, d’oraisons, lecture de la
Parole de Dieu, chapelet, travail et repas. À
la récréation, elles se tiennent au courant de
l’actualité par la lecture des journaux, tout
en travaillant.
Aujourd’hui, les carmélites d’Alençon sont
une douzaine. “Des jeunes femmes entrent
mais n’ont pas toujours la force de vivre dans
le silence et la solitude. L’habitude du portable, de la télévision, de l’agitation est un
obstacle à l’éclosion des vocations”.
Les carmélites s’anéantissent dans le silence,
renoncent à leurs propres désirs, pour prier
pour les prêtres, les théologiens et le monde.
“Dans le cœur de l’Église, je serai l’amour”
(Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus).
Propos recueillis par Sophie Curial
consacrés
Communauté cistercienne Notre-Dame de La Trappe
Recueillement, silence, prière
D.R.
L
a fondation de La Trappe semble
avoir été réalisée en deux temps.
Une Maison-Dieu La Trappe
(1120) n’aurait été qu’un lieu de
charité pour accueillir des malades et des
pauvres, et un relais pour des pèlerins !
Quelque vingt ans plus tard, (1140), des
moines de deux monastères bénédictins
s’y seraient réunis, à cause du site isolé,
silencieux, voire sauvage, adoptant la
Règle de saint Benoît.
À la suite du concordat de Bologne, en
1515, le monastère est donné par le roi de
France (en récompense !) à divers nobles,
à partir de 1526. M. de Rancé succède
à son frère, en 1636. Il est alors “abbé
de cour”, mais la vie monastique selon la
Règle de saint Benoît le prend au cœur,
et il vient assumer sa fonction d’abbé sur
place, dans la communauté.
Il veut faire vivre réellement à ses
frères la Règle de saint Bernard
(XIIe siècle) : une vie contemplative, écartée du “monde”,
où les moines sont voués
avant tout à la prière
et vivent du travail de
leurs mains, dans
le silence, la “rumination” de la Parole
de Dieu et la charité
fraternelle. Ce style de
vie attire les recrues et
de nombreux monastères seront fondés
par La Trappe.
Aujourd’hui - “Appelés chacun par son
nom”, selon une belle expression de la
Bible, les frères cisterciens ont accepté
de “n’avoir rien de plus cher que le Christ.”
Rassemblés par le Seigneur, ils sont
“amoureux de ce lieu et de leurs frères”,
quelles que soient les circonstances de
la vie ! Engagés par des vœux solennels
(pauvreté, chasteté, obéissance), ils essaient, en communauté, de vivre “moines
en Église”. Par leur vocation, ils sont
voués, au nom de l’Église, à la louange
du Seigneur dans la célébration en chœur.
Ils prient au nom des hommes, et intercèdent pour eux auprès du Père des cieux.
Les “frères” accueillent volontiers dans
leur hôtellerie qui désire passer avec eux
quelques jours de recueillement, de silence, de prière et de louange.
Frère Arsène,
cistercien
Monastère des Clarisses à Alençon
À
l’initiative de la duchesse Marguerite
de Lorraine, les premières Clarisses
arrivent à Alençon en 1501. Forcées
de quitter leur monastère par la Révolution, les sœurs s’installent en 1819 rue de
la Demi-lune où elles sont toujours présentes. L’Ordre des sœurs Pauvres (aussi
appelées Clarisses) a fêté ses 800 ans
en 2012. Sa fondatrice sainte Claire d’Assise, touchée par la manière dont saint
François avait choisi de suivre l’Évangile,
décida de faire de même. Pour pouvoir
vivre cette vie retirée, dans la prière et la
pauvreté au sein de l’Église, elle rédigea
sa propre règle, nourrie de la forme de
vie que lui avait donnée François et de
son expérience, règle qui fut approuvée
peu de temps avant sa mort.
À la suite de Claire, nous nous efforçons
de “garder l’esprit d’oraison” dans tout ce
que nous faisons et d’imiter le Christ qui
est venu dans le monde et s’est fait pauvre
pour nous, de “nous aimer les unes les
autres de l’amour dont Il nous a aimées
et de manifester cet amour par nos actes”
dans notre vie fraternelle quotidienne ; de
vivre également cet amour par l’accueil,
l’écoute et l’intercession pour tous ceux
qui téléphonent, écrivent ou frappent à la
porte du monastère. Sur ce chemin de vie,
nous essayons d’aller “confiantes, allègres
et joyeuses”, dans la certitude que “Dieu
nous gardera toujours”, pour témoigner
par cette vie toute simple que Dieu nous
donne la vie en abondance dès maintenant
et dans le monde à venir.
D.R.
Une vie de prière et de pauvreté
Les sœurs Clarisses
III
Vie religieuse dans l’Orne
(diocèse de Séez)
Monastères de contemplatifs - contemplatives
• Abbaye Cistercienne (de stricte observance), Notre-Dame de la Trappe,
Soligny-la-Trappe
• Abbaye Bénédictine d’Argentan
• Monastère des Clarisses d’Alençon
• Monastère du Carmel (déchaussées) d’Alençon
• Ermitage bénédictin olivétains, Saint-Evroult Notre-Dame du Bois
Orne Actualités
Religieux apostoliques hommes :
• Salésiens de Don Bosco, Giel
• Pères de Sainte-Marie de Tinchebray
• Servites de Marie, Saint-Michel-des-Andaines
• Frères missionnaires des Campagnes, la Carneille
Religieuses apostoliques :
Congrégations fondées et présentes dans l’Orne :
• Sœurs de la Miséricorde (Sées maison mère, La Ferté-Macé, Flers)
• Sœurs de la Providence de Sées (Sées maison mère, Argentan,
Athis-de-l’Orne, Aube, Berd’huis, Juvigny-sous-Andaine, Trun)
• Sœurs de la Sainte-famille de Sées (chez les sœurs de la Providence à Sées)
• Sœurs de l’Éducation chrétienne (Sées -Flers-Berd’huis)
• Sœurs de la Nouvelles Alliance (fondation) La Chapelle-Montligeon
• Fraternité Notre-Dame de la Brardière (fondation) La Chapelle-Viel
Communautés fondées hors du diocèse présentes dans l’Orne
• Filles du Saint-Esprit (Briouze, La Ferté-Macé, Flers)
• Petites sœurs de Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus (Alençon)
• Sœurs de la Charité Notre-Dame d’Evron (Alençon)
• Sœurs de Saint-François d’Assise (Bagnoles-de-l’Orne)
• Sœurs de Jeanne Delanoue (Domfront)
• Sœurs de Notre-Dame de Fidélité (Saint-Hilaire-le-Châtel)
• Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus de Saint-Jacut-des-Pins
(Gacé, Passais-la-Conception)
Anciennes congrégations diocésaines aujourd’hui fusionnées
avec une autre congrégation :
• Sœurs Notre-Dame de Briouze (aujourd’hui : Filles du Saint-Esprit)
• Sœurs Sainte-Marie de Gacé
(aujourd’hui : Sœurs du Sacré Cœur de Jésus de Saint-Jacut des Pins)
• Sœurs de la Providence d’Alençon
(aujourd’hui : Sœurs de la Charité Notre-Dame d’Evron)
Une journée pour la pasto
des personnes handicapérale
es
La Pastorale des per nes
handicapées pro e une
festive : ATOUT “CŒUson
journée
: ensemble, gagnons pos
Elle se déroulera le dimR”
la fraternité.
anc
he
13
oct
obre de 10 à 17 h
au centre d’accueil “La Sou
rce” à Sées (25 bis rueh Lou
treuil).
Contact : Ser vice diocésain
de pastorale des personnes
handicapées
Maison diocésaine, 29 rue
Conté B.P. 25, 61 500 Sées
Tél. 02 33 81 15 15. Contact
: Jea
Courriel : pastoralepersonnesh n-Marie Poussin
[email protected] diocesedesee
z.org
Miséricorde
Outre sa dimension de louange, notre prière
de baptisées est contemplation, cœur à cœur
avec Dieu dans la solitude ; nous nous y laissons “aimer et transformer par lui”, selon nos
constitutions. Elle est aussi action, c’est-à-dire
regard vers la Trinité, vers les frères. Action
veut dire intercession : une sœur vit dans la
pâte humaine ; elle est lien entre Dieu et les
hommes.
Chaque famille religieuse a sa propre couleur.
Notre regard à nous est marqué par la compassion, le pardon, la miséricorde, parce que
nous sommes vouées à soulager la souffrance,
par charisme et par spiritualité. Notre fondateur*
nous enjoint de rester debout avec Marie près
de la Croix, consigne qui imprègne toute notre
vie de prière.
Sœur Gregoria, supérieure générale
* Père Bazin 1767 - 1865
Frères des campagnes
Les premiers articles de la Charte “repère”
pour le quotidien des Frères missionnaires des
campagnes expriment le sens qu’ils donnent
à leur prière :
La création est un cadeau ; la vie est un don.
Apprends à remercier pour
la vie donnée, reçue.
Invite à “chanter les merveilles
du Dieu vivant”
Prends le temps de respirer ; laisse une
place dans ta vie pour la contemplation,
la louange, la gratuité, l’accueil.
Nouvelle Alliance
Les sœurs de la Nouvelle Alliance développent
intensément la vie eucharistique et prient les
7 offices divins auxquels elles associent les
7 paroles de Jésus en croix. Dans leur bulletin
Fleur de farine, une prière à l’école des saints,
nous éclaire sur la dimension de leur prière :
“C’est par les saints que Tu as révélés à ton
Église les bienfaits de l’adoration […].
Tu as fait d’eux les confidents de ta
miséricorde et de ta tendresse.
Aide-moi à emprunter le même chemin
d’abandon et d’émerveillement,
pour que je devienne ce que
Tu attends de moi.”
PUBLICATION DU DIOCÈSE DE SÉES B.P.25 - 61 500 Sées.
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Guy Fournier, diacre
Éditeur : Bayard Service Édition Ouest, BP 97 257
35 772 Vern-sur-Seiche - Tél. 02 99 77 36 36
[email protected] - www.bayard-service.com
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic
MAQUETTE : Christelle Karpikhine - IMPRIMERIE : IES - Imprimerie
ESCANDRE–SOREL (14) - DÉPÔT LÉGAL : 3e trimestre 2013 - ISSN en cours
Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement sur quelque support que ce soit la
présente maquette Orne Actualités, sans autorisation préalable et écrite de la part de Bayard
Service. Tout contrevenant s’expose à des poursuites pénales.
IV
Un spectacle à ne pas manquer :
Le sieur de Beauport
L’
arrivée au XVIIe siècle des Percherons en Nouvelle France a
constitué indiscutablement un
élément fondamental du peuplement de l’Amérique du Nord et
consolidé l’avenir de la langue française.
Issus de toutes les classes sociales, ces
paysans, artisans, propriétaires terriens
et autres s’en sont allés découvrir le
Nouveau monde. Affrontant, sans jamais
défaillir, les océans, les Indiens et les rigueurs du climat, ils sont partis, animés
seulement par une farouche volonté de
mettre en valeur des terres nouvelles et
par une foi religieuse inébranlable
L’un d’entre eux a mérité
une attention particulière :
Robert Giffard
PHOTOS D.R.
Natif d’Autheuil, petit village de l’Orne,
Robert Giffard, d’abord apothicaire à Tourouvre puis médecin à Mortagne, séduit
très tôt par l’attrait du Nouveau Monde, va,
au cours de plusieurs voyages, découvrir
la région du Québec.
Après s’être fait concéder par la compagnie des Cent Associés, la “Seigneurie de
Beauport”, il va, avec l’aide de laboureurs
et d’artisans percherons, mettre en valeur,
Longny-Tourouvre
de manière rationnelle et méthodique ces
nouvelles terres. Ainsi sera-t-il le premier
à implanter le système de rang, mode
d’organisation de l’espace rural, qui s’est
étendu jusqu’à nos jours.
À sa mort, en 1668, la colonie comptait
3 000 habitants.
C’est cette vie hors du commun que le
spectacle Le Sieur de Beauport tend à
évoquer à travers une réalisation théâtrale
mise en scène sur les lieus mêmes où
Robert Giffard vit le jour.
Interprété par 35 comédiens amateurs,
dans l’enceinte de l’église d’Autheuil,
Notre-Dame de l’Assomption, précieux
témoignage de l’architecture romane, ce
spectacle sera présenté les 13, 14 et
15 septembre prochains, au cours de
5 représentations.
Pendant une heure trente, les spectateurs
pourront, à loisir, découvrir ce que fut la
vie extraordinaire de Robert Giffard et la
grande aventure de l’émigration percheronne au Canada.
La structure du récit est organisée de façon
tripartite : Prologue-intrigue-épilogue.
Après l’introduction musicale, le prologue nous amène, de nos jours, à l’hôpital
Robert Giffard de Québec. Une infirmière
explique au médecin de garde l’origine
de l’établissement et conduit le spectateur vers un voyage dans le temps, au
XVIIe siècle.
L’intrigue nous fait découvrir les différents
épisodes de la vie de Robert Giffard ainsi
que les personnages qu’il a pu rencontrer.*
L’épilogue enfin, avec un retour au
XXIe siècle permet aux spectateurs de
réfléchir sur l’œuvre extraordinaire accomplie par ces conquérants du Nouveau Monde et apprécier le patrimoine
historique et culturel que leurs ancêtres
ont laissé.
Ce spectacle initié par trois habitants
d’Autheuil : Laurent Lepretre, Pierre
Stockman et Béatrice Devedjian a été
conçu, écrit, dialogué et mis en scène
par Pierre Rives et son épouse AnneMarie Rives.
Ces derniers sont à l’origine de nombreux
spectacles historico religieux montés avec
succès dans la région (La route de Béthel,
La Passion, de Flamme et de feu, etc.)
Mêlant fiction et authenticité historique,
incorporant adjuvants iconographiques,
sonores et lumineux, la mise en scène
apporte aux spectateurs émerveillement,
émotion et méditation. 
Rééducation - Hôpitaux
Remboursement par toutes Caisses - Voitures climatisées
TAXI T. BACLE Tél. 02 33 73 67 22 - 02 33 25 68 69
10, rue de l’Église
61290 LONGNY-AU-PERCHE
Port. 06 76 77 47 70 - 06 76 77 47 71
Thierry Chalumeau
RN12 “Le Paradis” - 27130 VERNEUIL/AVRE
Tél 02 32 32 48 48 - Fax 02.32.32.24.53
COUVERTURE - ZINGUERIE - MAÇONNERIE
AMÉNAGEMENT DE COMBLES
Arnaud TIREL
Terrassement avec Mini pelle
PEINTURES, SOLS, PLAQUES DE PLÂTRE,
VITRERIE & REVÊTEMENTS
6, rue des Accacias - 61300 CRULAI
Tél. 02 33 34 40 90
15
J’ai lu pour vous…
Thomas More, au risque de la conscience
de Jacques Mulliez
Éditions de la Nouvelle Cité 2013.
Angleterre, XVIe siècle, Thomas More est chancelier, c’est-à-dire 1er ministre d’Henri
VIII. Humaniste, juriste et philosophe catholique, grand ami d’Erasme avec lequel
il correspondra toute sa vie, il se laisse interpeller par les grandes idées de son
siècle (la Renaissance) à une époque où les bouleversements sont considérables.
Ses nombreuses réflexions, et abondants écrits sur le sens de la vie, et les valeurs
immuables de l’homme depuis le début de la chrétienté, l’ont amené à s’opposer
au totalitarisme grandissant du roi Henri VIII. Ne tolérant pas cette opposition
chez quelqu’un qu’il admirait pourtant, Henri VIII le fit décapiter le 6 juillet 1535.
On ne peut s’empêcher de trouver une similitude évidente avec la mort
d’Antigone, l’héroïne de Sophocle, emmurée vivante par Créon, roi de Thèbes,
pour avoir tenté de donner des funérailles dignes à son frère Polynice dont le
corps est condamné par ce même Créon à être dévoré par les vautours.
Antigone comme Thomas More s’opposaient à des potentats iniques qui
bafouaient les lois naturelles de l’honneur et de la dignité humaine. Ces
deux personnages (l’une sortie de la mythologie et l’autre parfaitement
historique) m’ont beaucoup fait réfléchir au rôle que ma conscience doit
jouer en ces temps nouveaux où fleurissent des lois… contestables.
Être Thomas More ou spectateur tolérant ?
Éric Quenardel
J’ai lu pour vous…
On ira tous au paradis
d’Emmanuel Jaffelin
Culture
Cet essai que vient de publier Emmanuel Jaffelin, professeur de philosophie
de son état, est un ouvrage à la fois réjouissant et passionnant. Il traite
d’un sujet capital : la possibilité intellectuelle d’être croyant aujourd’hui.
Le livre se divise en trois parties :
Dieu expire, Dieu respire, Dieu inspire.
Faisant référence à Bergson et à Simone Weil, Emmanuel Jaffelin nous invite
à réfléchir sur la prière : Est-ce une pratique archaïque, un recours à la magie
contraire à l’intelligence concrète et productive ? L’auteur répond que non car
l’exercice de la prière met en œuvre une énergie qui déclenche l’élan vital.
La prière est donc un moyen pour les êtres de rester humains et dotés d’une âme.
En dépit d’une certaine insolence, Emmanuel Jaffelin, avec un tantinet
d’alacrité et un sens de la formule, nous amène découvrir que croire ne
s’oppose pas à l’intelligence car c’est la forme la plus élevée de l’esprit.
Croire en Dieu ne rend pas “crétin” puisque “la religion participe d’un
ré-enchantement du monde porteur de fortes inspirations”.
Pierre Rives
Olivier MENON
61190 NORMANDEL
MAÇONNERIE
COUVERTURE
CARRELAGE
Le Bourg - 61190 MOUSSONVILLIERS • Tél. 02 33.25 43 23
MEUBLES - SALONS - LITERIES - RANGEMENTS - DÉCORATION
Le Bourg
Tél. 02 32 32 05 49
Fax : 02 32 37 55 69
RN 12 - 27130 VERNEUIL-SUR-AVRE
Terrassement
Assainissement
Voiries
Démolition
Clôtures
61290 NEUILLY sur EURE
✆ 02 33 73 97 93 - Port. 06 09 36 07 26 - Fax 02 33 83 06 96
SYLVIE RETOUCHES
06 78 34 59 92
02 33 73 14 65
61290 LONGNY-AU-PERCHE
16
Mercerie - Couture
rue du 13 Août 1944 - 61190 TOUROUVRE
Tél. 02 33 25 75 61
Les calmars
est la fin de l’été et comme
beaucoup de vacanciers pendant votre séjour en bord de
mer vous avez peut-être “croisé” sur la plage, au marché ou
dans votre assiette nombre de
céphalopodes : pieuvre, méduse, calamar, poulpe, encornet, nautile, ammonite
fossile, vampire des mers ; certains d’un
aspect plus repoussant, d’autres bien
appétissant : simplement revenus à l’ail,
froids en salade, à l’encre, à l’américaine
ou comme je vous le propose plus loin,
farcis avec de la farce, du riz et une bonne
sauce tomate.
C’
Tout d’abord sachez que Calamar, Calmar, Encornet, sont le même animal ; ils
changent volontiers de nom suivant leur
région d’origine. Ils font tous partie de la
famille des Céphalopodes, mollusques
carnassiers, qui se nourrissent essentiellement de poissons, de crustacés et
d’autres mollusques qu’ils attrapent avec
leurs bras et déchiquettent avec leur bec.
Ce sont des animaux très puissants,
grands nageurs, ils nagent à reculons
par propulsion et peuvent se déplacer à
contre-courant en chassant l’eau par leur
entonnoir. Ils ont la possibilité de changer
brusquement de couleurs et possèdent
une glande qui sécrète du noir, l’encre
de seiche, appelé SEPIA qui est utilisée
comme pigment en dessin et en cuisine.
Pour ce qui nous intéresse, la cuisine
justement, il faut savoir que parmi tous
les céphalopodes seuls certains sont comestibles, tels que les seiches, calmars
et poulpes (attention il y en a qui sont
toxiques). Dès l’antiquité romaine, dans
l’ouvrage de Marcus Gavius APICIUS,
cuisinier officiel de l’Empereur Tibère on
trouve mention de recettes de cuisine
incluant des calmars.
Pour notre recette nous aurons besoin
d’un gros calmar entier par personne,
nettoyé, sans tête ni tentacules, prêts
à farcir ; de farce à tomate ; de riz ; de
sauce tomate (maison de préférence) ; de
thym ; de laurier ; de cognac ou pastis ;
d’un oignon ; d’une carotte ; d’ail.
Préparation
Laver les encornets, émincer l’oignon la
carotte, écraser l’ail.
Assaisonner la farce avec sel, poivre, ail,
jaune d’œuf, persil.
Précuire le riz, l’égoutter, le mélanger à
la farce et emplir les encornets à la petite
cuillère puis les fermer avec un pique
en bois.
Dans une cocotte avec un filet d’huile et
du beurre faire revenir les oignons émincés et les rondelles de carottes puis faire
colorer les encornets de chaque coté.
Enfin déglacer avec l’alcool choisi, et ajouter l’ail, le thym, le laurier et la sauce
tomate.
Vérifier l’assaisonnement et mouiller avec
un peu d’eau si nécessaire : la sauce doit
être onctueuse et bien relevée.
Laisser mijoter à feu doux jusqu’à ce que
l’encornet soit mœlleux, piquer avec un
couteau pour vérifier la cuisson (compter
environ ½ heure suivant la grosseur).
Servir bien chaud avec éventuellement
des pommes vapeurs, du riz ou des pâtes.
À déguster avec un rosé de Provence bien
frais et avec modération.
D.R.
Bon appétit.
POMPES FUNÈBRES - MARBRERiE
JEAN-PAUL MOUSSET
en 4 versions :
n°1
Existe
de mots• petits (3-6 ans) • junior (6-12 ans)
x
u
je
s
e
d
• champion (+ 15 ans)
• famille (+ 10 ans/adultes)
Edité par MEGABLEU - 61190 RANDONNAI
Tél. 02.33.85.25.00 - Fax 02.33.85.25.04/E-mail : [email protected]
Merci aux nos annonceurs !
✗ Transport de corps avant et après mise en bière ✗ Chambre funéraire
✗ Organisation complète des obsèques ✗ Contrats obsèques ✗ Menuiserie fabricant
61560 Saint-Germain-de-Martigny - Tél. 02 33 25 30 68
MENUISERIE
Philippe DUBOIS
ÉBÉNISTERIE
Bellevue
61190 TOUROUVRE Fabrication traditionnelle sur mesure
Tél. 02 33 83 60 57 - Fax 02 33 83 28 71
17
Livre de vie
Mariages
Neuilly-sur-Eure
Longny-au-Perche
29 juin : Olivier Richard
et Sophie Lejeune
29 juin : Jean-Loys de Vergnettes
et Anne-Claire Mazery
Baptêmes
Beaulieu
30 mai : abbé Jean Michaut,
87 ans
12 juillet : Raymonde Brandel,
89 ans
12 juillet : Joël Philippot, 57 ans
Randonnai
8 juin : Jean Eudier
Malétable
Bivilliers
29 juin : Antoine Casel
et Zoé Boute
14 mai : Solange
Deschoolmeester, 89 ans
22 juin : Candida Martin, 82 ans
Normandel
Saint-Maurice-lès-Charencey
18 mai : Renaud Brunet
et Lucie Hérouin
24 mai : Maurice Ramond,
64 ans
3 juin : Antoinette Marolle,
90 ans
10 juin : Martine Derchu, 66 ans
26 juin : Daniel Desœuvre,
68 ans
25 juillet : Renée Desœuvre,
89 ans
22 juin : Valentin Garcier
Chennebrun
Vie paroissiale
19 mai : Forian Bunel
et Axel Trioreau
22 juin : Arthur et Romy Rabier
Funérailles
Irai
Armentières
29 juin : Pierre Bizet
Hélène Guillaume, 103 ans
Longny-au-Perche
Bubertré
19 mai : Lola et Zoé Millot
16 juin : Zoé Touret,
Antoine Guillon
23 juin : Corentin Tritten,
Emma Mosur
21 juillet : Olympe Silvy-Leligois,
Abigaël Eon
7 juin : Madeleine Brisebarre,
92 ans
27 juillet : Madeleine Prévost,
93 ans
Randonnai
Longny-au-Perche
18 mai : Zilia Le Bacquer
1er juin : Léonie Riva,
Pauline Carabeuf
15 juin : Léa Guy,
Kiara et Numa Fanuel,
Mathéo Garel
13 juillet : Aïron Sassier
17 mai : Suzanne Drouin, 81 ans
19 juin : Geneviève Lépy, 73 ans
28 juin : Louis Tessier, 82 ans
9 juillet : Hélène Rosse, 85 ans
Tourouvre
Moulicent
16 juin : Alyssia Guiboux
27 juillet : Yban Vacherot
13 mai : Fernand Fournier,
88 ans
Chennebrun
25 juin : Jean Guillot, 76 ans
10 mai : Léon Bigot, 92 ans
18 juin : Raymonde Jouis, 103 ans
25 juin : Pierre Lainé, 82 ans
26 juin : Geneviève Beaudoire,
93 ans
27 juin : Alice Fournier, 83 ans
10 juillet : Marcel Ouvrard, 94 ans
25 juillet : Patrick Piednoir, 66 ans
Marchainville
18 juillet : Andréa Tourneur, 94 ans
Menuiserie - Charpente - Escaliers
Jean LAVENANT
Tourouvre
depuis 1983
NORMANDIE
Eric LEYS
Demeures de caractère
BROTZ - 61290 L’HÔME-CHAMONDOT
TÉL. 02 33 25 74 91 - FAX 02 33 83 70 04
Merci aux annonceurs !
Centre de Tourisme Equestre Stage enfants :
La Plaine de Villeneuve 28340 ROHAIRE - Tél./Fax 02 37 37 50 17
Les Chevauchées du Genetay
Jo u rn é e e
né
et 1/2 jour
Promenades - Rando - T.R.E.C. - Pension box
27820 St. Christophe sur Avre Graziella - 06 64 39 57 06 - www.genetay.fr
18
De dimanche en dimanche
Pour connaître les horaires des
messes chaque week-end, consulter :
- les feuilles affichées chaque
mois à la porte des églises.
- le site de la paroisse :
http://sainteanneduperche.com
(site momentanément en attente d’un
nouveau webmaître. Il fonctionnera
de nouveau dès que possible)
- le répondeur : 02 33 25 73 21
Attention : les changements de
prêtres modifient le calendrier
des messes Nous ne pouvons, à
l’heure où cet article est rédigé,
vous donner un calendrier complet.
Messes de l’été et fêtes patronales
• Samedi 7 septembre :
18 h 30 : Normandel
• Dimanche 8 septembre :
10 h 30 : messe unique à Longny.
Départ du père Édouard et
pèlerinage à Notre-Dame de Pitié.
• Samedi 14 septembre :
18 h : Longny
• Dimanche 15 septembre :
9 h 30 : Saint-Maurice
11 h : Tourouvre, Neuilly
TANNERIE DU PERCHE EURL
61190 TOUROUVRE
Tél. 02 33 25 70 18
Fax : 02 33 83 29 90
Email : [email protected]
Les messes à Gournay-le-Guérin,
Bizou et Malétable ne peuvent
être célébrées. Dans la mesure du
possible, seront maintenues les
messes le 29 septembre à Bubertré
et le 6 octobre à Moulicent.
RENOVATION RESTAURATION
de manoirs, châteaux et maisons de caractères...
Bâtiment - Industrie
Électricité générale - Chauffage - Ventilation
NATURALISATION
TANNAGE TOUTES PEAUX
FABRICATION DE VÊTEMENTS
SUR MESURE
• Dimanche 22 septembre :
10 h 30, messe unique
à Tourouvre. Accueil du
père Ludovic de Mas Latrie.
02 33 25 10 36
lafi[email protected] - Fax : 02 33 83 59 84
42 rue Faubourg St-Eloi - 61400 MORTAGNE-AU-PERCHE
Entreprise de peinture
Peinture intérieure/extérieure - Papiers peints
Revêtements de sols & murs
Tél. 02 33 25 46 48
Lieu-dit RIALIN - 61400 ST-HILAIRE-LE-CHATEL
Tél. 02 33 25 46 48 - Port. 06 86 65 59 21
Port. 06 86 65 59 21
19
Quatre clochers pour un relais
Le Relais de Neuilly couvre de manière transversale quatre communes qui ont
chacune leur église et dont les fondations remontent toutes au XIIe siècle.
Saint Jean-Baptiste à La-Lande-sur-Eure
Située à quelques pas de la rivière, l’église est empreinte de
l’âme de celui qui annonça le Christ et le baptisa : saint Jean
Baptiste dont la statue se tient dans le chœur, le bras levé
vers le ciel avec une banderole portant les mots “Ecce Agnus
Dei” annonçant Jésus, le Messie mort sur la croix. L’autel est
constitué d’un large coffre d’époque Renaissance qui était
l’ancien “banc d’œuvre de la fabrique” où sont sculptées de
manière fantaisiste diverse figures sur pied ; l’on y reconnaît
les saintes, Christine, Barbe, Madeleine et Catherine, et sur les
côtés saint Pierre et saint Paul à droite et saint Jean-Baptiste
et saint Barthélemy à gauche.
Saint Germain d’Auxerre
à Neuilly-sur-Eure
Cette église a été consacrée à l’évêque d’Auxerre qui au V°siècle
exerçait une autorité spirituelle non seulement en Gaule mais aussi
en Grande Bretagne, en Allemagne et en Italie où il s’employait à
faire acte de paix en cette époque troublée par les ravages et le
pouvoir arbitraire. En entrant dans l’église, on est frappé par le
contraste entre la clarté des murs et de la voûte et le bois sombre
de la tribune, de la chaire, des bancs et surtout du beau Christ en
croix, érigé à gauche de l’autel, qui provient d’un calvaire. Dans
les deux chapelles du transept, figurent les scènes de la vie de la
Vierge et de saint Joseph sculptées avec finesse sur des retables.
Saint Laurent aux Menus
Patrimoine
Une église toute simple dont les caractères rappellent l’image
type des églises de la région : nef prolongée par une abside
arrondie, fenêtres en plein cintre entourées de pierres de grison,
les voussures du porche d’entrée, la toiture en tuiles avec sur
le faîtage, le clocher à lanternon couvert d’ardoise. La statue
peinte de saint Laurent martyr brûlé sur des charbons ardents
au IIIe siècle se tient dans une niche à côté de l’autel qui date
du XVIIIe siècle ; le saint a une allure débonnaire et tient dans
sa main droite une flamme, à la place de la
palme habituellement portée par les martyrs
de la foi. De l’autre côté se tient dans une
niche un moine tenant un livre et un bâton.
Un haut bâton- traditionnellement tenu en
tête des processions de la fin juillet- porte
la statuette de saint Laurent tenant son gril.
Saint Laumer au Pas-SaintLhomer
Orthographié différemment selon les
époques et les latitudes, Laumer (Lomer ou
L’Homer) était fils d’un laboureur des environs
de Chartres, instruit puis ordonné prêtre par
l’évêque qui le nomma son économe. Sa
vocation étant la solitude et la prière, il quitta
l’évêché et vint se retirer en ce lieu perdu
au milieu de la forêt en 558. Il fonde en
575, à Corbion, un monastère où il adopte
la règle de saint Benoît. Le 19 janvier 593 il
meurt à Chartres où il est enterré, mais ses
moines enlèvent son corps et le ramènent
au monastère ; cette date deviendra celle de
la fête anniversaire du village.
Après avoir fui les incursions et rapporté les
reliques du saint au Mans puis à Blois, Rotrou
IV rétablit l’ancien monastère de Corbion au
XIe siècle. Par une charte de 1159, il accorde
aux moines “la chapelle Saint-Lomer-du-Pas
avec quatre arpents de terre alentours”. Dans
la sacristie de l’église, on peut encore voir la
grosse pierre où, selon la tradition, le saint
patron marqua l’empreinte de son pas.
Propos choisis par Emmanuelle
Esnol de France
d’après la plaquette de Laurent Boyer
“En visitant les 32 églises de la paroisse”

Documents pareils

Édito - Paroisse Sainte

Édito - Paroisse Sainte besoin de vous, toute participation financière est la bienvenue. Vous pouvez adresser vos dons au journal à l’ordre de “Paroisse Sainte-Anne” Adresse où nous écrire : Presbytère de Tourouvre 6 plac...

Plus en détail