EIN VOLK, EIN REICH, EIN FURHER

Commentaires

Transcription

EIN VOLK, EIN REICH, EIN FURHER
.
EIN VOLK, EIN REICH, EIN FURHER
…………………
……………………… ……………………….
………………………………………………………………………………………
Pour chaque texte, quelle est l’idée principale ?
UNE SOCIETE SANS CLASSES.
« La conception raciale ne croit nullement à l’égalité des races […]. Les
Aryens ont été les seuls fondateurs d’une humanité supérieure, celle qui a
créé la civilisation ».
A Hitler, Mein Kampf, 1923.
« Le camarade Lénine
nettoie la saleté du
monde. »
Lois de Nuremberg, septembre 1935. : Loi pour la protection du sang
allemand et de l’honneur allemand.
Article 1 : les mariages entre Juifs et citoyens de sang allemand ou similaire
sont interdits […]
Article 2 : les relations extras-conjugales entre Juifs et citoyens allemands
sont interdites.
Article 4 : Il est interdit aux Juifs de hisser le drapeau national du Reich […]. Il
leur est en revanche permis de pavoiser aux couleurs juives.
Ordonnances de 1938 :
Article 1 : Il est interdit aux Juifs d’exploiter des magasins de vente ou
d’exercer un métier artisanal indépendant.
Article 2 : Un Juif ne peut plus être à la tête d’une entreprise.
« La politique extérieure de l’Etat raciste doit assurer les moyens d’existence
sur cette planète de la race. […] Seul un espace suffisant sur cette terre
assure à un peuple la liberté d’existence. L’avenir de notre politique extérieure
se trouve dans une politique de l’Est, dans le sens de l’acquisition de la terre
nécessaire à notre peuple allemand ».
A Hitler, Mein Kampf, 1923.
…………………………………………………………………………………………..
Décrire et interpréter les images.
A la lecture de ces deux textes, quel point commun apparaît ? Quelle différence apparaît ?
« Le parti communiste dirige, commande et domine tout l’appareil
d’Etat. »
Constitution de la République socialiste de Russie, 1918.
Le parti national socialiste des travailleurs allemands [NSDAP ou
parti nazi] constitue le seul parti politique d’Allemagne
Loi du 14 juillet 1933.
« Les bolchevicks brisent impitoyablement tout ce qui leur résiste.
Il n’y a plus de liberté de la presse. »
D’après L. De Robien, Journal d’un diplomate en Russie,
1917-1918, Albin Michel 1967.
Il est désormais possible de restreindre les droits à la liberté
personnelle, à la liberté d’opinion, à la liberté de la presse […] à
la confidentialité des communications postales, télégraphiques et
téléphoniques.
Ordonnance (Loi) du 28 février 1933.
………………………………………………………………………………………………………….
Décrire les affiches. Quel message veulent-elles faire passer ? Pour qui ?
……………………………………………………………………………………………….
On nous parlait des koulaks1 aux réunions. La radio, le cinéma, les écrivains et
Staline lui-même disaient tous la même chose : les koulaks sont des parasites,
ils brûlent le blé, ils tuent les enfants. […] Et on nous a déclaré sans ambages :
il faut soulever les masses contre eux et les anéantir tous, en tant que classe,
ces maudits. […] Dès qu’on les aura exterminés, une ère heureuse
commencera pour la paysannerie.
La dékoulakisation a commencé en 1929, à la fin de l’année, mais elle a battu
son plein en février et mars 1930 […]. C’était la Gépéou 2 qui procédaient aux
arrestations […] Tout le premier contingent a été fusillé. Personne n’en a
réchappé. Quant à ceux qu’on a arrêtés à la fin de décembre, on les a gardés
en prison deux à trois mois et on les a envoyés en « migrations spéciales »3.
Vassili Grossman, Tout passe, 1963.
Fais une recherche simple sur la « Nuit des longs couteaux ».
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
1- Le mot désigne la classe des paysans riches ou moyens par opposition aux plus
pauvres.
2- Police politique aux ordres de Staline (qui succède à la Tcheka et précède le
NKVD).
3- Déportation vers le Goulag.
Dans le texte, soulignez l’extrait qui montre l’utilisation de la
propagande.
Qui sont les koulaks ?
Expliquez à l’aide du texte ce qu’est la dékoulakisation.
(Quand ? Qui ? Quoi ? )
Bilan de la grande terreur stalinienne (1937-1938)
ARRESTATIONS.
1 600 000
EXECUTIONS.
750 000
Dont Parti
Sur 1966 délégués du parti au congrès de
communiste.
1934, 1108 sont exécutés
Dont Armée rouge.
Sur 80 000 officiers, 35 000 sont exécutés.
D’après N. Werth, Le livre noir du communisme, Laffont, 1997.
Quand a lieu la Grande Terreur ? Qu’arrive-t-il ? Quels groupes
sont notamment visés ?
Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, les nazis organisent la
« Nuit de Cristal ». Une centaines de juifs sont assassinés, des
milliers arrêtés et envoyés en camp de concentration. Des
centaines de magasins juifs sont pillés et environ 200
synagogues.

Documents pareils