RENAUD

Commentaires

Transcription

RENAUD
Monsieur SÉCHAN,
Aujourdʼhui, ce nʼest pas au chanteur RENAUD que je mʼadresse.
Mais à lʼhomme , malade, à vous .
Le Baclofène existe !
Vous le saviez ? Nʼest ce pas !
Peut-être, aviez vous déjà tenté lʼaventure ?
Peut-être, aviez vous arrêté prématurement?
Faute de quoi?
Dʼimpatience, devant la lenteur de la molécule?
Trop dʼeffets indésirables ? parce que votre répartition était mal adaptée?
Mal entouré,mal conseillé ?
Votre médecin qui vous prescrit vos médicaments anti-alcool , antidépresseurs et autres
anxiolytiques...Commencez donc par lui offrir le livre de Renaud de BEAUREPAIRE
«Vérités et mensonges sur le Baclofène.- La guérison de lʼalcoolisme.»
Quand vous irez mieux ,lisez le témoignage du Docteur AMEISEN «le dernier verre».
Vous vous y reconnaitrez !
Vos angoisses, votre mal de vivre, votre dépression, tout y est, croyez moi !
Lʼalcoolisme est une maladie neurobiologique quʼon peut traiter efficacement,
et lʼAbstinence nʼest plus la seule alternative !!
Je vais vous confier un secret:
Vous pourrez boire pendant le traitement, ce nʼest pas conseillé mais vous pourrez.
Une fois Indifférent , vous pourrez déguster votre pastaga préféré !!
Un verre puis un autre et la molécule veillera à ce que vous nʼayez pas envie de finir la
bouteille !
Un rêve ?
Un idéal?
Non , Monsieur SÉCHAN !
La réalité !
Cʼest en effet le rêve de tout malade alcoolique: ne plus jamais rechuter sans toutefois
être abstinent,en se permettant de boire modérément sans conséquence aucune,rien que
pour le plaisir.
Une consommation qui se contrôle dʼelle-même sans aucun effort.
Cʼest le but du baclofène,grâce à cette molécule, ce rêve devient possible,la maladie de
lʼalcool est vaincue et lʼon redevient une personne normale.
Ceci est nouveau eT encore mal compris,parce ce que révolutionnaire.
Comprenez-le: vous y avez droit, vous le méritez, vous avez beaucoup trop
souffert !
Allez si jʼosais, je vous la ferais en chanson:
De Mister Renard au Docteur Renaud,
Avant que tu dises:
Cʼest mon dernier bal,
ma dernière virée.
Demain dans le journal,
yʼaura mon portrait.
A la pointe de son stylo
Le Renard n´a que des gros mots
La parano et le cafard
N´lui inspirent que des idées noires
Si tu es fatigué,
de croire et dʼespérer,
fatigué de sourire,fatigué de pleurer,
fatigué de lʼocéan de boue où sombre la pensée.
Etre né sous le signe de lʼalcool,
on peut pas dire que ce soit bandant.
Il te faudrait une grosse torgniole,
et le baclofène comme traitement.
Viens faire un tour sur mon forum dʼentraide aux addictions,
histoire de tʼabreuver des fils des guéris !
A consommer sans modération,
cʼest anonyme et cʼest gratuit.
Eh ! déconne pas Renaud
Lance toi dans lʼaventure Baclo !
Dix comprimés dʼavalés,
Cʼest une bouteille qui disparait.
Dès que le vent Baclo soufflera , tu tʼen iras.
Tu pourras chanter dix fois,cent fois,
hurlé et crié sur tous les toits,
Putain dʼalcool, tu mʼauras pas !