metro-nemir - Concerts et Spectacles à PAU

Commentaires

Transcription

metro-nemir - Concerts et Spectacles à PAU
Nemir, le shérif du rap français vient de Perpignan
Loin des turbulences de la planète rap qui s'étripe à coup de clashs, un petit
nouveau va faire parler de lui : Nemir. Son album de dix titres, intitulé Ailleurs,
porte bien son nom. Il renoue avec un rap dansant et introspectif, qui risque de
toucher un large public.
C'est un phénomène. Rire contagieux qui ponctue ses phrases, Nemir est
chaleureux et sans manières. Les réseaux sociaux s'affolent pour le rappeur de 28
ans. Pour autant, il n'est pas qu'un simple buzz sur le net. Les MCs de sa génération
ne tarissent pas d'éloges et veulent tous rimer de concert avec lui. Wake Up, lâché
sur la Toile l'année dernière et titre-phare de son mini-album est en duo avec l'un des
membres du groupe 1995, Alpha Wann. Ce dernier a surnommé Nemir, qui vient du
Sud "l'impertinent de Perpignan". Pour la rime, mais aussi en clin d'œil à un rappeur
respecté, Fabe, aujourd'hui moins présent sur le devant de la scène musicale. Nemir
et les rappeurs de sa génération connaissent leurs classiques.
Le morceau Ailleurs, excellente carte de visite pour rentrer dans son univers, est un
hymne pêchu, où il marque sa différence, en collaboration avec Deen Burbigo, autre
jeune espoir de la scène rap, originaire de Marseille. Totalisant plus d'un million de
vues, le clip achève de le faire connaître aux aficionados de hip-hop français.
L'album n'était pas dans les bacs qu'une tournée pour 2013 est déjà organisée, seul
ou en première partie de valeurs sûres telles que Grems, Disiz ou encore
Youssoupha. Et tous sont unanimes : le futur du rap français s'écrira avec Nemir.
Le shérif du rap français
Son flow, facétieux et ciselé rebat les cartes du "rap jeu". À part, Nemir brasse audelà des radios spécialisées. Le titre Wake Up, autre pierre angulaire du disque, est
en playlist sur France Inter. Dans ce joyeux ego-trip à l'instru cool, où résonnent les
cuivres, le Perpignanais auto-proclamé shérif du rap français, surpasse ses
collègues par son groove imparable et ses audaces. Il s'acoquinerait volontiers avec
la chanson française et twitte son amour pour Pauline Croze. Son univers
gargantuesque convoque tous les styles, même si sa base reste hip-hop. "Je suis
avant tout un passionné de musique, tempère t-il. Ce goût remonte à loin, lui qui
taquine les percussions dès le collège, "les seuls instruments que je maîtrise".
Issu d'un milieu social qu'il qualifie de "pauvre", le rap s'impose vite comme le moyen
d'expression. "Pas besoin de beaucoup de moyens techniques", souligne celui qui a
pris le micro vers onze ans. Avec Lauryn Hill et son album The Miseducation of
Lauryn Hill ou le leader du groupe Outkast, ANDRE 3000, des références, il a en
commun de savoir tout faire. Rimer, mais aussi (bien) chanter. "J'essaie des choses,
je fais les chœurs, les refrains. Je suis plus un MC qui met son chant au service du
rap", rectifie t-il. "Je suis dans une démarche lucide, je reste calme. J'arrive
doucement." Pari est pris que grâce à ce mini-album et ses concerts, où il brûle
littéralement les planches, les trompettes de la renommée ne tarderont pas à sonner.