Billets instantanés - European Lotteries

Commentaires

Transcription

Billets instantanés - European Lotteries
No 28 Septembre 2008
EUROPEAN STATE LOTTERIES AND TOTO ASSOCIATION
Billets
instantanés
The Executive Committee of
the European State Lotteries
and Toto Association
President
Dr. Winfried WORTMANN, Managing Director
WESTDEUTSCHE LOTTERIE GmbH & Co. OHG, Germany
1st Vice-President
Mr. Christophe BLANCHARD-DIGNAC,
President – General Director
LA FRANÇAISE DES JEUX, France
2nd Vice-President
Mr Jussi ISOTALO, Deputy Managing Director
VEIKKAUS OY, Finland
MEMBERS
Prof Vesna BAKRAN, General Manager
HRVATSKA LUTRIJA d.o.o., Croatia
Mr. Gonzalo FERNÁNDEZ RODRÍGUEZ, General Director
LOTERÍAS Y APUESTAS DEL ESTADO, Spain
JUDr. Ales HUSAK, Chairman of the Board of Directors
and General Director
SAZKA a.s., Czech Republic
Mr Léon LOSCH, Director
LOTERIE NATIONALE, Luxembourg
Ms Liliana MINCA (GHERVASUC), President,
General Manager
COMPANIA NATIONALA “LOTERIA ROMANA” SA, Romania
Dipl. Ing. Friedrich STICKLER, Deputy General Director
österreichische Lotterien, Austria
Ms Dianne THOMPSON, Chief Executive
The National Lottery CAMELOT, United Kingdom
Mr Tjeerd VEENSTRA, Director
De Lotto, Netherlands
NOVEMBRE
•Séminaire EL/WLA du Jeu
Responsable
«Cas d’études»
Dates:
12 – 14 Novembre 2008
Lieu: Bruxelles / Belgique
Hôte: Loterie Nationale
Hosted by
the business case
CSR &
Responsible
Gaming
November 12 - 14, 2008
Brussels/Belgium
DECEMBRE ou
FEVRIER 2009 au plus tard
•Séminaire Info Sharing
Dates: à confirmer
Lieu: à confirmer
Hôte: à confirmer
•Conférence des Directeurs
sur le Droit de la Concurrence
Date: 19 Novembre 2008
Lieu: Bruxelles / Belgique
Les inscriptions à tous nos séminaires
peuvent se faire sur
http://www.european-lotteries.org
Contenu
1. Message du Président
3. Editorial
4. Loteries instantanées
15. Prof. Virèn
16. Philippe Vlaemminck Conseiller Juridique EL
18. ELISE
21. Nouvelles des Membres
22. Partenaires Premium
25. Partenaire Semi-Premium
26. Ateliers
La publicité traditionnelle est-elle en voie de disparition???
Est-il aussi évident que de nouvelles idées révolutionnaires ont été vraiment universellement adoptées ou ont connu un succès universel, au détriment de l’approche plus traditionnelle de la publicité?
Dans l’ère de la publicité segmentée, de la communication individuelle mobile, et
des consommateurs aux exigences versatiles, les principes fondamentaux de la publicité sont-ils encore appropriés ou devons-nous non seulement continuellement
procéder à des ajustements mais aussi faire preuve de plus d’avant-gardisme?
Avons-nous besoin d’approches radicalement différentes? Ou est-il, paradoxalement, plutôt l’heure d’être conservateur?
Toutes ces questions et bien d’autres seront abordées lors du prochain séminaire conjoint EL/WLA du Marketing qui se tiendra à Londres du 28 au 30
janvier 2009.
Vous pouvez dès maintenant vous inscrire sur notre site Web www.european-lotteries.org sur le quel vous trouverez le programme préliminaire du séminaire en
temps voulu.
Les séminaires précédents ayant rencontré un très grand succès, veuillez vous inscrire rapidement, les chambres et places disponibles étant limitées.
General Secretariat
Bernadette Lobjois
Secretary General
Av. de Béthusy 36
CH-1005 LAUSANNE
Tel. +41 21 311 30 25
Fax +41 21 312 30 11
internet: http://www.european-lotteries.org
E-mail. [email protected]
Veuillez noter par ailleurs que les participants auront la possibilité, lors de leur
séjour, de visiter l’exposition internationale «Casino and Gaming» ICE et ICEi qui
aura lieu à Earl’s Court, Londres, du 27 au 29 janvier 2009.
Une excellente occasion de rencontres et d’échanges.
LES DOCUMENTS, POINTS DE VUE, OPINIONS OU COMMENTAIRES EXPRIMES PAR LES AUTEURS, ORATEURS ET PARTICIPANTS AUX TABLES RONDES LEUR SONT PROPRES ET NE REFLETENT PAS NECESSAIREMENT LA POSITION DE PANORAMA OU DE L’ASSOCIATION
EL. PAR AILLEURS, PANORAMA NE PEUT ETRE TENU RESPONSABLE DE L’EXACTITUDE DES INFORMATIONS TRANSMISES PAR LES
ANNONCEURS. TOUS DROITS RESERVES. AUCUN ARTICLE DU MAGAZINE NE PEUT ETRE REPRODUIT SANS L’AUTORISATION ECRITE PREALABLE DU SECRETARIAT GENERAL EL.
Message du président
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,
Si la nécessité d’une présence EL à
Bruxelles était encore à prouver, alors
elle l’a été de manière indéniable au cours
de ces derniers mois. Les discussions sur
le financement et l’intégrité du sport, le
débat dans le cadre du Règlement UE
sur les Obstacles au Commerce sur les
barrières commerciales au jeu de hasard
sur internet aux Etats Unis, la nouvelle
attitude de la Commission Européenne
quant aux procédures d’infraction, une
meilleure préparation conjointe des discussions au sein du Conseil et avec la
Commission, toutes ces questions ont été
suivies de près par notre représentation
à Bruxelles. L’organisation des jeux de
hasard dans la Communauté Européenne
n’est plus un sujet dont on ne parle qu’au
sein de la Direction Générale du Marché
Intérieur et des Services. Ses incidences
directes et indirectes sur le sport, les
institutions sociales, la lutte contre le
blanchiment d’argent et les fraudes sont
maintenant des sujets de délibération
pour les autres Directions Générales.
Ce à quoi, nous, Loteries Européennes,
avons largement contribué.
Nous sommes parvenus à mieux illustrer
qu’auparavant, comment et pourquoi les
opérateurs d’Etat de jeux d’argent se distinguent des opérateurs commerciaux.
Ce «nous sommes différents» était considéré comme une théorie. Nous sommes
maintenant à même de prouver en quoi
nous sommes différents, et pour quelles
raisons.
C’est sur les mots clés «Intégrité du
Sport» que la discussion s’est engagée.
Pour presque tous les sports, et en particulier le football, il est de plus en plus
évident que la typologie des offres de
paris, non seulement a une influence
considérable sur le comportement des
parieurs, mais met sérieusement en péril la réputation et l’intégrité du sport
comme des athlètes. Le risque potentiel
lié à certains paris en direct, ne peut et
ne doit pas être sous-estimé. Les grandes
organisations sportives se sont saisies de
la question. Avec notre programme de
surveillance des paris sportifs, les activités de MatchInfo, les Membres d’EL s’engagent, sous l’égide de EL. Les décisions
de l’Assemblée Générale de Chypre nous
ont donné mandat et la compétence de
continuer dans cette voie. C’est absolument essentiel.
L’engagement pour un jeu responsable a
des conséquences visibles et concrètes,
non seulement en Europe mais partout
dans le monde. Cet engagement s’impose
tout particulièrement en Europe, où les
débats juridiques sur l’organisation du
secteur du jeu de hasard sont beaucoup
plus virulents que sur tous les autres
continents.
Dans ce contexte, nous parlons toujours
également sur la base de faits tangibles et
de données fiables . Que les données parlent en notre faveur n’est pas une supposition mais bien un fait prouvé. Il est
dès lors primordial qu’en tant qu’Association européenne, nous soyons à même
de fournir rapidement aux institutions
européennes des données fiables pour
leur travail. Si nous ne le faisons pas, qui
d’autre pourrait bien fournir de l’information sur le secteur du jeu de hasard dans
lequel subsistent de si nombreux malentendus? Pour cette raison, j’aimerais vivement vous recommander, dans cette
édition de Panorama, le rapport ELISE.
Je veux également souligner combien il
est important que les éléments de base
essentiels soient recueillis par nous
PAN
RAMA
mêmes – non pas pour marquer des
points face à la concurrence, mais pour
alimenter les personnes qui en ont la responsabilité dans nos juridictions, avec
des données les mieux adaptées à leurs
besoins pour leurs prises de décisions.
Même si notre Assemble Générale de Limassol a été concise, celle-ci a pris des
décisions importantes qui indiquent bien
la voie à poursuivre et repris nombre
d’éléments préparés lors des Journées de
l’Industrie. J’aimerais ici, une fois encore,
vivement remercier nos Partenaires ainsi
que nos hôtes, la Loterie chypriote, au
nom de tous les participants. Nous allons
maintenant, dans les mois à venir, mettre sur pied le Congrès d’Istanbul de juin
2009.
Le concept de deux sièges EL, l’un à
Bruxelles, l’autre à Lausanne, a fait ses
preuves. Plus que jamais, l’amélioration
de la transmission des résultats de nos
activités à nos Membres constitue le défi
que nous nous proposons de lever.
Cordialement
Winfried Wortmann
Président
POWERED BY TEAMWORK.
WINCOR NIXDORF LOTTERY SOLUTIONS.
Start – finish line – victory! Go with Wincor Nixdorf’s powerful team. We’ve got
what champions need: Solutions that fulfill the most demanding requirements.
Perfect technology for dynamic processes. Intelligent concepts for any scenario.
And a finely-tuned service team that supports you anywhere, any time, worldwide.
The best performance – it’s the only way to win the race! That’s why Wincor
Nixdorf’s products undergo continual development to ensure that our customers
benefit from maximum flexibility and a decisive edge over the competition, both
today and in the future. Talk to us. Give us a call at +49 7531 942 26-0 or visit our website at www.wincor-nixdorf.com
EXPERIENCE MEETS VISION.
PAN
RAMA
Editorial
L’ÉVOLUTION DES BILLETS INSTANTANÉS
ET UN AVANT GOÛT DES PROCHAINS SÉMINAIRES
Les billets à gratter sont une forme très
populaire du jeu d’argent, certainement
en raison du fait qu’ils offrent, pour une
mise modeste, la possibilité de gagner
instantanément. Dès son lancement, le
billet à gratter a pris diverses formes,
proposé des tableaux de lots variés et de
multiples variantes de thèmes – la dernière étant le billet à gratter en ligne.
Dans certains pays, la tendance est aux
billets à gratter plus chers, avec des gros
lots très substantiels.
L’histoire des jeux instantanés est relativement moderne puisqu’ils font leur
apparition en 1974 aux Etats Unis, avec
un billet à gratter de la Loterie d’Etat
du Massachusetts. En 1978 a lieu une
nouvelle première, lorsque la Société de
la Loterie Romande, en Suisse, lance le
premier billet à gratter européen. Depuis lors, les jeux instantanés sont très
bien adoptés par les joueurs et dès les
années soixante-dix, quatre-vingts et
début quatre-vingt-dix, la plupart des
Loteries européennes avaient opté pour
cette nouvelle forme de jeux. Vous trouverez dans cette édition de Panorama
une évaluation réalisée auprès d’un certain nombre de Loteries, de leurs expériences avec cette catégorie de jeu et les
différentes manières de lui conserver son
haut niveau de popularité.
2008 aura été une année riche en séminaires et continuera de l’être jusqu’en
décembre. Nous sommes fiers de l’intérêt toujours plus grand que suscitent nos
réunions; n’oubliez dès lors pas notre
prochain séminaire sur le Jeu Responsable, que nous tiendrons conjointement
avec WLA et qui promet d’être particulièrement instructif. Cette année, la palme
va à l’ELU (European Lottery University)
qui a battu tous les records d’assistance
PAN
RAMA
avec 48 participants de partout, Canada
et Afrique compris. Nous nous tournons
déjà vers 2009 et son premier séminaire
où nous comparerons approche traditionnelle et campagnes d’avant-garde en matière de communication et de publicité.
Ce séminaire WLA/EL du Marketing aura
lieu à Londres, comme d’habitude. Les
participants auront alors la possibilité de
visiter ICE, la plus grande exposition internationale des Casinos et du Jeu.
Vous trouverez les informations utiles sur
notre site web en temps voulu, afin que
vous puissiez en retenir les dates.
J’aimerais par ailleurs vous rappeler que
nous travaillons actuellement à l’élaboration de notre rapport ELISE 2007 qui
sera prêt à fin novembre. Un séminaire
«Info Sharing» est en cours de préparation. Vous en recevrez les détails ultérieurement. Si l’une de nos Loteries souhaitait en être l’hôte, elle voudra bien le
communiquer au Secrétariat Général.
J’espère que ce numéro de Panorama
vous plaira et me réjouis de vous revoir
lors d’une prochaine réunion.
Bernadette Lobjois
Secrétaire Général
Loteries instantanées
UN MONDE DE CREATIVITÉ
AVEC LES BILLETS À GRATTER
Les billets à gratter sont des produits à
action rapide et des gains immédiats pour
les joueurs. Bien que les billets instantanés
soient récents, remontant aux années
soixante-dix, quatre-vingts – la «Loterie
de la Suisse Romande» en Suisse étant
le premier opérateur en Europe à avoir
lancé un billet à gratter, ce produit a peu
à peu atteint une position majeure dans
toutes les offres des Loteries. Alors que
la popularité du jeu croissait dans toute
l’Europe, des conceptions plus créatives,
des thèmes plus attrayants, des gains
et taux de redistribution plus élevés se
sont avérés nécessaires. Dans certaines
juridictions, les jeux instantanés
présentés lors de shows télévisés ont
rencontré un énorme succès, comme par
exemple «Le Millionnaire» en France.
Néanmoins, le même phénomène ne
s’est pas nécessairement reproduit
dans d’autres pays européens, et à la
fin des années quatre-vingt-dix, pour
certaines Loteries, les ventes des jeux instantanés ont même connu des baisses
significatives.
Pour cette raison, les opérateurs de
Loterie ont décidé de repenser leurs jeux
instantanés et, depuis lors, les billets à
gratter occupent une part importante
du marché européen de la loterie. Afin
de conforter leur succès, les Loteries
ont évalué et amélioré toutes sortes de
paramètres pour leurs jeux instantanés
– certaines de manière permanente,
d’autres ponctuellement - tels l’ajout
de zones de jeu sur les billets à gratter,
l’extension de la gamme de gains
allant d’un gros lot très substantiel à
une multitude de petits gains, ou plus
récemment, l’introduction de billets à
niveaux de mises plus élevés.
Nous avons demandé à certains de
nos Membres de nous donner une vue
d’ensemble du marché instantané dans
leur juridiction, en mettant l’accent sur
la distinction entre les billets d’accès
à niveau de mise faible, et les billets
premium de niveau de mise les plus
élevés.
Ainsi, La Loterie Autrichienne a lancé son
premier jeu instantané en 1995 et depuis
lors a proposé à ses joueurs, 12 à 13 jeux
à gratter différents à des prix allant de
e1.50 à e5.00. En 2000 et 2001, la Loterie
PAN
RAMA
a lancé des jeux à e7.00 dans la gamme
des prix plus élevés et à e6.50 et e7.50 au
cours des années suivantes, cela jusqu’en
2006. Mais , ils ont eu peu de succès, de
sorte que la Loterie Autrichienne n’a pas
poursuivi dans cette voie.
En Croatie, le premier jeu instantané
a été lancé en 1987 et l’offre actuelle
se concentre sur la catégorie des mises
faibles. L’augmentation du niveau de
mise se fait progressivement, la Loterie
étant d’avis qu’il n’y a pas de demande
significative pour l’instant, pour des
billets à niveau de mise plus élevé sur le
marché croate.
La Loterie du Baden-Württemberg en
Allemagne n’offre pas de jeux à gratter
à niveau de mise élevé pour le moment.
Le billet à e2.00 est très populaire, tout
comme les autres jeux instantanés à
e1.00. En 1999 et 2000, le billet le plus
cher coûtait DM 5.
Dans les pages qui suivent, nous
présentons les points de vues fort
intéressants de plusieurs Loteries sur les
jeux instantanés, les mécaniques de jeu,
les taux de redistribution et les tableaux
de lots: La Française des Jeux/France et
Lottomatica/Italie nous parlent de leurs
expériences avec des jeux à mises plus
élevées, allant jusqu’à e10; Veikkaus/
Finlande a offert, pendant un certain
nombre d’années, des billets instantanés
beaucoup plus chers; Szerencsejáték Zrt/
Hongrie et Loterija Slovenije/Slovénie
préfèrent adapter leurs jeux instantanés
aux préférences de leurs marchés plutôt
qu’aux catégories de mises, alors que
Swisslos/Suisse a depuis longtemps des
jeux dans la catégorie des mises élevées.
Tous ces exposés contiennent des
éléments pratiques d’expérimentation,
qui pourront constituer des références
très utiles sur la diversité possible des
jeux instantanés.
Loteries instantanées
Italie
Lottomatica, la performance des jeux de grattage:
un enjeu crucial
Nous avons commencé à opérer des billets
instantanés en 2004. Tout d’abord, nous offrions des billets de mises unitaires faibles.
En 2005, nous n’avions que des jeux à 1e,
2e et 3e. Les années suivantes, nous avons
lancé un puissant processus d’innovation:
Ce n’est qu’en 2007 que notre gamme de
jeux instantanés comprenait trois jeux à 1e,
sept jeux à 2e quatre à 3e, deux à 5eet un
jeu à 10e. En 2008, nous avons lancé sur
le marché deux jeux à 2e, un à 3e et un
à 1e. En janvier 2007, nous avions décidé
d’explorer une autre catégorie de prix pour
certains jeux instantanés et avions lancé le
premier billet avec une mises plus élevée
de 10e : «Miliardario Mega». Après presque une année, en février 2008, nous avons
lancé un deuxième billet instantané à 10e:
«Colpo Vincente».
Etant donné que nous n’offrons que deux
jeux dans la gamme des mises supérieures, nous ne pensons pas perdre beaucoup
de joueurs qui n’auraient pas les moyens
d’acheter ces jeux à ce niveau de mise.
Nous avons sur le marché 18 jeux dans la
gamme des mises faibles, de sorte que les
joueurs, d’un pouvoir d’achat moindre, ont
l’embarras du choix.
gros lot (1 million e) de toute l’histoire des
jeux instantanés en Italie, auquel se sont
ajoutés un grand nombre de petits lots. Par
ailleurs, le taux de redistribution du premier jeu à 10e est de 75%, alors que le taux
moyen est de 65% pour les autres jeux.
Ces billets les plus récents sont destinés
à un autre segment de consommateurs et
sont développés sur la base de différents
thèmes en fonction de la cible. Un de ces
jeux, le «Miliardario Mega» est un jeu à numéros basé sur un thème d’argent. L’autre
«Colpo Vincente» est un jeu multiple (2
jeux) avec pour thème le jeu de hasard.
Premier dans son genre, le «Miliardario
Mega» à mise élevée a obtenu de très bons
résultats, se vendant pour plus de 730 millions e durant les 3 premiers mois (35% du
total des ventes).
Avant de proposer ces jeux aux joueurs,
nous avons mené diverses études de marché focalisées sur le produit et sa cible.
Afin de satisfaire les attentes des consommateurs sur ces mises élevées, nous avons
développé des caractéristiques de produit
innovatrices: nous avons introduit le plus
Bien que nous ayons rencontré un vif succès
avec ces jeux à 10e, nous ne désirons pas
poursuivre dans ce sens pour le moment:
Nous ne pensons pas que notre marché est
prêt pour des jeux avec des niveaux de mises encore supérieurs mais étudions et testons des solutions en terme de produits qui
seraient potentiellement acceptés par nos
consommateurs, à une mise même encore
plus élevée. En fait, nos billets à mises plus
faibles se comportent très bien et nous allons étendre notre gamme d’instantanés à
ces niveaux. Nos études de marché démontrent que le joueur type s’intéressant aux
jeux de mise élevée est majoritairement
masculin (72%), dans la tranche d’âge 2554 ans (74%). Il joue également à d’autres
jeux (principalement aux jeux de paris et
sur les machines à sous). Plus de la moitié
d’entre eux (54%) vit dans le sud de l’Italie.
Ils sont d’un niveau d’éducation supérieur
à celui des joueurs qui achètent des jeux
de mise moins élevée. Raison pour laquelle
nous estimons que ces joueurs nous resterons fidèles – un fait confirmé par nos études de satisfaction auprès des consommateurs selon lesquelles ils sont très satisfaits
de ce type de jeu qui offrent du suspense et
un taux de redistribution plus élevé.
PAN
RAMA
Afin de préserver au jeu son élément de
divertissement sans danger, nous avons
conçu avec soin les billets, l’échelle des
gains et leur redistribution, pour prévenir le
jeu excessif. Nous envisageons par ailleurs
de limiter le nombre d’émissions de ces
billets de niveau de mise supérieure, pour
en réduire la disponibilité dans les points
de vente. Enfin, nous préparons également
une campagne d’information spéciale pour
décourager tout comportement de jeu
excessif (faisant partie de notre programme de responsabilité sociale d’entreprise)
et avons imprimé un texte dans ce sens au
dos de chaque nouveau billet.
Afin d’apporter toujours plus de variété
à notre gamme de jeux, nous examinons
actuellement de nouvelles formules, telles que «rente à vie» et des jeux combinés
(instantanés et loteries différées).
SOMETIMES THE DEVIL IS IN
MORE THAN THE DETAILS
Interlocking Security Systems from GTECH:
What you don’t see counts most.
Surprises with lottery results are usually happy occasions. Surprises with lottery operations can be quite the opposite, particularly
if no one saw it coming.
“It” can be a sin of omission such as technical mishaps allowing incorrect transactions to be included in drawings or printing
duplicate tickets by not clearing information in the printer before the next ticket is printed. Or, a sin of commission when someone
outside the system tries to change wagers after they are recorded or access the system from an unauthorized terminal.
That’s why GTECH has built its unique system of interlocking security features—a blanket of seemingly small but essential
programs that collectively have the strength to shield a lottery against the devils inside and out seeking to disrupt its business and
sow distrust in its integrity. Time-tested, tried and true, this system is at the core of GTECH products.
With GTECH’s unequalled commitment to looking after the details, everyone gets to enjoy the big picture.
GTECH® is an advocate of socially responsible gaming. Our business solutions empower customers to develop parameters
and practices, appropriate to their needs, that become the foundation of their responsible gaming programs.
PAN
RAMA
Loteries instantanées
Finlande
Veikkaus offre sept jeux instantanés dans
les catégories de prix bas et moyens. Ils
coûtent e1, e2, e3, e3.50, e4.50 et e5.
Parallèlement à cette catégorie d’instantanés, Veikkaus a tenté l’expérience,
entre 1985 et 1988, des billets à gratter
dans la gamme des prix plus élevés. Le
jeu à gratter double, vendu du 2 septembre 1985 au 30 août 1986, offrait des
lots instantanés en espèces à découvrir
sous la surface à gratter, ainsi que des
tirages hebdomadaires et un jackpot de
FIM 1 million (e168 188, correspondant
à e285 247 au cours actuel). Le prix du
billet était de FIM 50 soit e8.41 (e14.26
au cours actuel). L’instantané de la Fête
des Mères et ceux des Jeux Olympiques
(distincts pour les jeux d’hiver et ceux
d’été) ont été mis en vente entre le 20
avril 1987 et le 9 octobre 1988, chacun
d’entre eux sous la forme d’instantanés
saisonniers. Ils coûtaient FIM 50 le billet
(e8.41 soit e13.77 au cours actuel).
Suite à ces essais, Veikkaus a finalement
décidé de proposer un jeu instantané
plus cher pour Noël 2007. Il a été lancé
en tant qu’alternative à l’instantané initial de Noël qui coûtait cinq Euros et qui
était devenu un jeu très populaire en
Finlande dès 1995. Ce calendrier de Noël
2007 coûtait e10.
Le calendrier de Noël 2007 qui, à e10,
appartenait à la catégorie de prix plus
élevés, n’a pas répondu à nos attentes, en
raison du fait que l’impression des billets
Veikkaus Oy / Finlande:
Différentes catégories de prix pour les billets à gratter
s’est faite trop tard et ne nous a pas permis l’application pour le décor du ticket
d’une couche d’aluminium. Par ailleurs,
la planification du tirage additionnel
hebdomadaire et du tirage principal correspondant, s’est avérée inadaptée. En
fait, nous aurions dû prévoir le tirage
principal après Noël.
«Le fait qu’ils aient été annoncés lors de
shows télévisés préenregistrés a fortement influé sur les tirages supplémentaires», a déclaré Riitta MesilaaksoLehtola Directeur Produit pour les Jeux
Instantanés de Veikkaus. «Nous avons
tiré de cette expérience les conclusions
qui s’imposaient et cette année nous prévoyons nos tirages de manière différente»
a-t-elle ajouté. «La mise plus élevée n’est
pas apparue comme un obstacle à l’achat
pour la plupart des joueurs. En fait, le
problème était que les billets se distinguaient mal des autres billets à gratter
puisqu’ils n’avaient pas de passage aluminium. Nous pensions que la différence
de conception retiendrait l’attention», a
poursuivi Riitta Mesilaakso-Lehtola.
Pour les instantanés de Noël, le tableau
de lots se répartit en petits gains, afin
qu’un aussi grand nombre de personnes
possible, ayant acheté un billet ou l’ayant
reçu comme cadeau, puisse gagner quelque chose et ait la chance d’expérimenter
le plaisir de gagner. Le jackpot du tirage
additionnel a été et restera assez conséquent, e100 000. Veikkaus applique son
PAN
RAMA
plus haut taux de retour - 60 pour cent
– aux jeux à gratter de Noël. En ce qui
concerne les autres billets, le taux de
retour aux joueurs varie entre 45 et 60
pour cent.
«Veikkaus ne prévoit pas d’abandonner
sa gamme de jeux instantanés pas chers.
Bien au contraire, les temps étant plus
durs, économiquement parlant, et les
consommateurs devenant plus attentifs à
leurs dépenses, nous devons continuer à
offrir des billets à prix abordables», explique Mesilaakso-Lehtola.
Veikkaus lancera un nouveau Calendrier
de Noël 2008 à 10 Euros. L’instantané
de Noël est un billet saisonnier qui ne se
vend qu’avant Noël. Le jeu est basé sur le
calendrier traditionnel de l’Avent, connu
de tous, et de ce fait facile à jouer.
Loteries instantanées
Les billets à gratter en Hongrie
Hongrie
En Hongrie, nous avons des billets à gratter depuis 1992. Il y a actuellement 13
jeux instantanés sur notre marché. Ce
sont tous des billets à gratter. Les jeux
se vendent à 150-200-300 et 500 HUF
(de e0,60 à e2). Selon les gains, les
billets peuvent offrir 1-2-3 ou 5 jeux différents sur un seul billet. Nos trois jeux
principaux sont: Black Jack (150 HUF
= e0,60), Astro (200HUF = e0,80) et
Fáraók kincse (200HUF = e0,80). Par
ailleurs, nous émettons 5 à 6 nouveaux
jeux chaque année. Les nouveautés sont
lancées tous les deux mois.
Actuellement, notre seul billet cher est
le Szuper Bankó à 500 HUF (2e), en
vente depuis décembre 2007. En termes
de nombre de billets vendus, le Szuper
Bankó a eu plus de succès que les jeux
instantanés à 300 HUF. Etant donné qu’il
est le seul billet à 500 HUF sur le marché, il génère le quart des ventes de tous
les jeux instantanés. Pour 500 HUF, vous
avez 5 jeux différents sur le billet. Les
joueurs apprécient cette possibilité de
pouvoir jouer cinq fois, qui leur offre 5
chances de gagner. A leurs yeux, chaque
jeu ne coûte que 100 HUF. Le jackpot (25
millions de HUF = e100’000) et le nombre élevé de gains intermédiaires constituent de fortes motivations d’achat.
En 2007-2008, nous avons dans la catégorie de prix plus élevés, 1 billet à 500 HUF
PAN
RAMA
(2e) et 2 autres à 300 HUF (1,20e). Ils
offrent déjà plusieurs jeux et, en contrepartie du coût plus élevé, garantissent
aux joueurs de cette catégorie de jeux,
des premiers lots également plus élevés. Le jackpot de 25 millions de HUF
(100’000e) du Szuper Bankó à 500
HUF incite les gens à jouer. Nous offrons
également aux joueurs de la catégorie de
jeux à prix supérieur, un taux de retour
plus élevé. En ce qui concerne les billets
à 300 HUF, le taux de retour est de 62%.
Pour le Szuper Bankó, il est de 65%. Par
ailleurs, plus le billet est cher, plus il offre de zones de jeu. Pour les différencier
des autres jeux de la gamme, le billet plus
cher est plus grand et est également le
seul à être imprimé sur papier métallisé.
Prévoyons-nous de lancer des jeux à mise
encore plus élevée ? Dans l’immédiat,
nous estimons que 500 HUF (e2) est un
maximum et nous envisageons de lancer
un autre jeu dans cette même catégorie
de prix. Actuellement, il semble que sur
le marché hongrois des jeux instantanés,
500 HUF est le maximum que les joueurs
sont disposés à dépenser dans l’espoir
de gagner. Notre mise la plus élevée
Loteries instantanées
(500 HUF) est loin d’être exceptionnellement haute, ainsi que l’a confirmé une
étude de marché dans les autres juridictions en Europe et ailleurs. Il est possible
que dans les années à venir une nouvelle
catégorie à «prix supérieur» (1000 HUF
– 4e) fasse son apparition en Hongrie.
Certains billets à bas prix vont-ils disparaître? Nos billets à 150 HUF seront
retirés dès janvier 2009 et nous allons
augmenter le prix de notre jeu Black Jack
de 150 HUF à 200 HUF. Avant de lancer
ces jeux, nous avons cherché à savoir ce
que les consommateurs avaient à dire de
ces nouvelles mises unitaires. Les études
de marché démontrent qu’une mise
minimum de 200 HUF n’éloignera pas
les joueurs. Nous en perdrons peut-être
quelques uns à court terme mais, avec
de nouveaux instantanés attractifs et des
innovations variées, nous tenterons de
compenser la perte.
L’avenir de nos jeux instantanés: nous
prévoyons de lancer en novembre notre
«World Poker Tour», le premier jeu sous
licence en Hongrie. Avec ce billet à gratter, les joueurs auront la possibilité de
PAN
RAMA
prendre part à un tirage de la deuxième
chance qui leur permettra de gagner des
lots en espèces, en plus du gain monétaire. Nous sommes très enthousiastes
quant au lancement du jeu de Poker qui
devrait avoir une bonne acceptation,
étant donné que depuis 1 année ou deux,
le jeu de Poker semble avoir gagné en
popularité. Nous espérons que ce nouvel
instantané à thème attirera une nouvelle
catégorie de joueurs. Le prix du billet
sera de 300 HUF (1,20e).
En outre, et comme nous l’avons toujours fait, nous continuerons nos efforts
de prévention du jeu excessif et du jeu
des mineurs.
Loteries instantanées
Les billets instantanés,
une autre voie vers le succès
Ce n’est qu’en septembre 2005 que nous
avons finalement lancé un billet à mise
élevée. Le produit se nomme 7Extra et
coûte 10e. Il est présenté dans une pochette en carton. A l’origine, le thème
était l’argent, mais il a été relancé à deux
reprises depuis 2005 avec d’autres thèmes:
un en 2006 (thème des jeux de casino)
ainsi qu’en 2007 (thème des 7 merveilles
du monde). Ce jeu est resté le seul dans le
segment des jeux à mises élevées et aucun
n’autre produit n’a été lancé depuis lors.
Les ventes sont toujours modérées en
comparaison aux résultats enregistrés par
le reste de la gamme de jeux: 7% du total
des ventes des jeux instantanés.
dans une pochette scellée en carton.
En raison de sa taille plus conséquente, le
billet est aisément visible dans les comptoirs de vente et présentoirs. Un autre
atout est constitué par le renouvellement
du thème du jeu chaque année.
Avantages pour le consommateur:
Le jeu offre l’opportunité de gagner un
gain élevé: 100 000e (seconde place
après le Millionnaire 1Me). Il présente
une autre opportunité de maximiser les
probabilités de gains tout en offrant un
nouveau mode de jeu en matière de
billets à gratter:
1. 7 jeux différents,
2. Parmi eux, 3 jeux avec une valeur
perçue de 1e, 3 de 2e et 1 de 3e,
3. Toutes les pochettes sont gagnantes
avec un gain minimum de 3e.
7Extra a obtenu des résultats positifs en
2005 et 2006, et ses ventes se sont à présent stabilisées autour de 250Me:
7Extra: Turnover and market share
300
8,00%
250
7,00%
6,00%
200
Years
Les jeux instantanés ont été lancés en
France en 1984. Pendant plus de 20 ans,
la commercialisation des jeux instantanés
a connu un essor et ce sans mises élevées.
Un record des ventes de e 3.4 milliards
a même été atteint en 2000, uniquement
avec des produits à mises faibles ou
moyennes (5 et 10 FF).
5,00%
150
4,00%
100
3,00%
2,00%
50
1,00%
0
0,00%
2005
2006
2007
CA 7Extra
Market share
Ci-dessus : Ventes en Me/ % des ventes
de jeux instantanés de la FDJ
70% de ventes ont été additionnelles à la
gamme et la cannibalisation s’est avérée
limitée.
Cette innovation était une bonne expérience. Le lancement de ce jeu était un
défi essentiellement technologique:
• Car nous souhaitions une pochette en
carton imprimée et non d’un emballage
transparent (pour une image optimale), le processus de fabrication a exigé
une machine d’impression spécifique.
• En raison du fait que le produit se
compose de 7 jeux à gratter + 1 jeu
bonus, chacun avec leur propre plan
de gains devant se combiner convenablement pour permettre le plan
de gain global, l’imprimeur a été
contraint de développer une nouvelle
technologie de programmation.
• Car 1 seul jeu «principal» (sur les 8)
contient des données logistiques et
financières et doit être activé alors qu’il
est encore emballé, une fenêtre a dû
être crée sur l’emballage… ce qui a requis une nouvelle technique de coupe.
• Car chacun des 8 jeux pouvait être
payé séparément et ne contenait pas
toutes les données, chacun d’eux nécessitait d’être lié au jeu «principal»,
ce qui exigeait une adaptation de la
programmation.
Le Concept:
Le nom du jeu est «7Extra». Le jeu se
compose de 7 tickets de jeux à gratter
ainsi que d’un jeu bonus, lesquels sont
conçus par bandes détachables et vendus
Afin d’expliquer ce nouveau concept aux
consommateurs, le lancement a été fortement publicisé en télévision ainsi que via les matériels dans les points de ven10
PAN
RAMA
Loteries instantanées
tes. En général, le bassin des consommateurs de 7Extra demeure restreint et
assez spécifique.
L’acceptation d’un billet avec une telle
mise élevée est fondée sur plusieurs
facteurs, car avec une mise élevée, les
joueurs s’attendent:
• à un jeu offrant de meilleures cotes,
• à davantage de zones à gratter et de
jeux que sur les billets à 3-5e,
• à un gain maximum important,
• et bien évidemment, à une multitude
de lots intermédiaires (entre 30 et
200e), générant un retour sur investissement attractif.
Alors que le gain maximal pour les
billets à 5e (incluant 5 jeux) était déjà à
50’000e, nous avons décidé d’opter pour
un gain maximal de 100 000e pour le
billet de 10e de 7Extra. Il se positionne
en seconde position dans la gamme des
jeux de grattage (après le gain maximal
du jeu Millionnaire à 1 Million e).
Le taux de redistribution est un autre
facteur important. Pour 7Extra, nous offrons un taux de redistribution de 70%,
l’un des plus hauts de la gamme:
Jeux 1e: 62.5% ou 63%
Jeux 2e: entre 60% et 66%
Jeux 3e: entre 68% et 70%
Jeux 5e: entre 68% et 75%.
7EXTRA édition du 13 septembre 2007
750 000 billets imprimés
Cotes générales: 1 de 4
o. de prix
N
Gains
Total
1
100 000 e 100 000 e
9 000 e
9
1 000 e
50 000 e
500
100 e
225 000 e
4 500
50 e
300 000 e
10 000
30 e
548 000 e
27 400
20 e
778 800 e
51 920
15 e
931 700 e
93 170
10 e
1 550 000 e
310 000
5 e
757 500 e
252 500
3 e
750 000
5 250 000e
TRJ 70,00%
Etant donné que nous avons lancé notre
dernier jeu sur les événements sportifs
(à 5.e sur le thème «Pékin 2008») avec
un taux de redistribution de 75%, nous
planifions de relancer prochainement
7Extra, en portant son taux de redistribution à 75%.
Elles sont toujours soutenues en publicité
télévision, radio, Internet et matériel promotionnel dans les points de ventes. Comme beaucoup d’entre elles sont offertes à
des non-joueurs, il s’agit d’un des moyens
les plus efficaces de recruter de nouveaux
joueurs pour cette catégorie de jeux.
Nous envisageons également d’offrir
des billets en 2009 ou 2010 dans une
tranche de prix de 20 e ou plus, mais
allons tout d’abord élargir notre gamme à 5 et 10 e.
Matériel publicitaire pochettes cadeaux
2007 dans les points de ventes:
En plus de 7Extra, la Française des Jeux
effectue une opération promotionnelle
pour Noël et le nouvel-an qui consiste
en une «pochette cadeau» contenant les
billets des jeux existants et vendue au
prix de 20e.
Cette activité promotionnelle a débuté en
1994 et représente à présent un «rendezvous» majeur pour les consommateurs.
Il s’agit de 4 décors différents de pochettes, contenant chacune des jeux standards de la FDJ, cumulant une valeur
égale à 20e. La période de vente s’étend
de début décembre à mi-janvier
Ces offres de paquets cadeaux ont été renouvelées régulièrement:
1992-1996:pochettes cadeaux classiques
1997:
pochettes cadeaux Pop-up
1998:
pochettes cadeaux musicaux
1999:
pochettes cadeaux calendriers
2000-2002:pochettes cadeaux musicaux
2003-2005:pochettes cadeaux de luxe
2006: pochettes cadeaux Zip
2007: pochettes cadeaux Zip avec
hologramme
Exemple de pochette cadeau 2007:
Cette opération est un vrai succès auprès
des consommateurs et accroît les ventes
des billets à gratter de 25-30% en comparaison avec une semaine moyenne. En
général, les ventes additionnelles représentent 2% du total des ventes annuelles.
Par le biais des ventes promotionnelles,
les pochettes cadeaux sont amenées à être
considérées en tant que produit à part entière par les consommateurs.
Ventes additionnelles générées par les
pochettes cadeaux.
N.B.: les résultants 2001 ont fortement
soufferts du changement de taux de
change (FF-EUR).
11
PAN
RAMA
Loteries instantanées
Les billets instantanés,
une autre voie vers le succès
50%
120 M
45%
+ 89,8 M
100 M
+ 87,6 M
40%
+ 82,9 M
+ 77,7 M
80 M
+ 79,5 M
+ 79,3 M
+ 74,1 M
+ 73,1 M
+ 28,7%
+ 30,5 M
+ 25,3%
+ 28,5%
35%
30%
+ 25,2%
+ 25,8%
+ 24,1%
60 M
+ 28,4%
+ 25,1%
25%
Passage
l’
20%
40 M
15%
+ 9,4%
10%
20 M
5%
0%
0M
1999
2000
2001
2002*
2003
2004
2005
2006
2007
% of sales increase vs annual average week
Additional sales in Million uros
Néanmoins, en 2007 et 2008, nos activités marketing se sont essentiellement concentrées
sur l’élargissement et la rénovation de notre segment de jeux à mises moyennes et élevées:
Concentration de nos activités marketing
1e
2e
2007
Numero
Fétiche:
relancement
Sudoku: nouveau 1,2,3 Adjugé:
lancement de produitjeu thème
St Valentin:
des enchères
jeu calendrier
Jan.-
Juin 2008
Millionnaire:
relancement
3e
5e
10e
Tous derrière
le XV de France:
jeu événement
sportif (rugby)
7Extra:
casino
relancement
thème
St Valentin:
Pékin 2008:
jeu calendrier
jeu événement
Totemia : jeu
sportif (Jeux
thème voyage
Olympiques)
Enquête: jeu thème
enquête policière
7Extra:
relancement
thème 7 merveilles
du monde
Notre gamme pour la période 2007-2008:
1e
2e
3e
5e
Gamme
Jan.
2007-
Juin
2008
Goal
Banco
Morpion
Numero
Fétiche
Millionnaire
Astro
Black Jack
Solitaire
Dédé
Super Bingo
XIII
Sudoku
Scrabble
St Valentin
Enquête
Vegas
Tac O Tac
1,2,3 Adjugé
Totemia
Tous derrière
7Extra:
le XV de France: 7 merveilles
Pékin 2008
du monde
(Jeux Olympiques)
11
4
Nombre 4
de
Produits
La gamme de prix à 2e est primordiale car
elle représente la majorité de nos ventes
(58% des ventes en 2006 et 55% en 2007).
Nous consolidons les gammes à 3e et
5e en augmentant le prix de certains produits de 2e à 3e (le jeu éphémère ST Valentin par exemple) et en introduisant régulièrement de nouvelles références à 5e.
2
Proposer des jeux à mises élevées n’éliminera certainement pas notre offre de
billets à mise plus faibles. Les joueurs
français demeurent très attachés aux jeux
à 1 et 2e, très accessibles et qui constituent souvent leur dépense exclusive.
Par ailleurs, avant de lancer un nouveau
format de jeu, nous étudions toujours les
risques que pourrait créer une offre discriminatoire vis-à-vis des consommateurs de
jeux à mises modérées, et qui n’auraient
pas les moyens d’acheter de tels jeux de
12
10e
1
Loterie. En tant que Loterie d’Etat, nous
ne pouvons nous permettre de prendre ce
type risque. De plus, nous ne cherchons
pas à affaiblir l’offre de jeux à mises modérées car il y aurait un risque élevé de perte
de bassin de joueurs, si nous ne soutenions
pas l’offre de ces billets au profit de jeux à
mises élevées.
La gamme de jeux à mises faibles (1e
le billet) constituée de 4 jeux permanents,
joue un rôle important dans le recrutement
de nouveaux consommateurs.
PAN
RAMA
Avec une mise aussi élevée que le billet
7Extra à 10e, nous attirons peu de nouveaux consommateurs. La pénétration est
modérée: 6% versus 51% pour la totalité
de la gamme des billets à gratter.
Les consommateurs sont plutôt des
joueurs réguliers:
• qui achètent également des billets à 1,
2 et 3e (70% d’entre eux),
• qui dépensent plus que la moyenne
des consommateurs: 6,7e par semaine
contre 3,3e,
• qui achètent aussi plus d’autres billets
que les consommateurs moyens. 10,7
contre 4,9 chaque année.
Nous n’estimons pas que les billets à mises élevées engendrent de problème spécifique au regard de ce niveau de mise.
Cependant, il est de notre devoir de promouvoir, tant que possible, des comportements responsables envers les jeux. Raison
pour laquelle nous mentionnons toujours:
«restez maîtres du jeu», sur toute communication imprimée (billets, matériels de
points de vente, site internet…) et nous
nous assurons toujours que nos spots
publicitaires soient conformes avec notre
politique publicitaire.
Notre stratégie n’est pas d’accroître
constamment les niveaux de mises des
billets. Globalement, nous devons concilier équilibre de probabilités de gains et
jackpots attractifs en vue de maximiser la
croissance. Alors que nous planifions de
lancer d’autres produits à mises élevées
(certains avec un gain maximal supérieur
à l’actuel 7Extra), nous lançons également
des billets à mises moyennes avec des probabilités de gains très élevées (par exemple un billet avec une probabilité de gain
de 1 chance sur 2).
L’objectif est de répondre aux différents
besoins et profils des consommateurs et à
l’animation régulière de la gamme par des
nouveautés.
Loteries instantanées
Slovénie
Billets instantanés conçus en fonction des
préférences des Slovènes
Notre jeu instantané le plus ancien est
«Ekspres Loterija». Ce dernier a été lancé
en 1971. En 1993, nous avons introduit un
nouveau jeu instantané, le «HIP Loterija»,
puis en 1997 le «IZREDNA Srečka», et en
2004 le jeu «KVIZ Srečka».
Aujourd’hui nous vendons quatre catégories de jeux instantanés. Chaque catégorie a des paramètres différents (prix,
taux de redistribution, tableau de lots, lot
maximum, formules de jeu). Chaque année, nous introduisons entre 2 et 6 jeux
différents dans chaque catégorie, pour
un total de 10 à 12 jeux différents. Un jeu
instantané reste habituellement sur le
marché entre 3 et 6 mois avec au moins 6
jeux différents en même temps.
Sur le marché slovène, un ticket coûtant
plus de 3e est considéré comme un jeu
à prix élevé. Nous avons lancé le premier
ticket instantané à prix élevé de 5e à la
fin de l’année 2007 dans la catégorie de
IZREDNA Srečka. Le jeu a été imprimé
en édition limitée et conçu comme une
carte de vœux de nouvel an. La taille du
ticket était au moins deux fois plus grande qu’un ticket normal. Le joueur devait
gratter 12 cases représentant les mois de
l’année et trois cloches au moins devaient
apparaître pour obtenir un gain. Un nombre de cloches plus élevé représentait un
gain plus élevé. Le taux de redistribution
était de 80% et le gain le plus important
s’élevait à 30 000e. C’était le seul billet à
prix élevé sur le marché slovène.
Catégorie
En 2007, nous avons offert 12 jeux différents. Le jeu ayant rencontré le plus grand
succès est «Izredna srečka», également le
plus coûteux parmi tous les jeux instantanés mais qui offre les lots les plus attrayants et le taux de redistribution le plus
élevé. Nos joueurs préfèrent les billets
simples avec des formules de jeu simples
(comme découvrir les gains). Les jeux ont
des thèmes différents. Les jeux de type
casino ont connu, ces deux dernières années, le plus de succès. Depuis 2003, nous
offrons également ce que nous appelons le
billet du nouvel an, qui engendre de bons
résultats en terme de ventes. Le jeu est
plus cher qu’un jeu ordinaire dans la catégorie de Izredna srečka et a un taux de
redistribution plus élevé (plus de 80%).
Année le lancement Prix
Taux redistribution
EKSPRES Loterija 1971
0,50 e
50,00% - 60,00 %
HIP Loterija
1993
1,50 e
60%
IZREDNA Srečka
1997
2,00 e - 3,00 e 70,00% - 80,00%
KVIZ Srečka
2004
1,00 e
13
PAN
60%
RAMA
Les ventes du jeu à 5e n’ont pas atteint
nos espérances. Nous considérons que
la raison principale en est le prix car nos
joueurs n’ont pas l’habitude de payer
plus de 3e pour un ticket. Nous avons
amélioré nos résultats avec une nouvelle
approche marketing, en permettant au
joueur de recevoir un cadeau quand il
achète deux ou davantage de billets.
Ce jeu a été conçu de manière à assurer la
meilleure adoption par le public, avec un
très gros lot et de nombreux petits lots.
Le plus petit gain équivalait au prix du
billet. Le taux de redistribution était de
80% et presque 65% des tickets étaient
gagnants. Le taux de redistribution était
plus élevé que celui des autres jeux instantanés, et de même niveau que pour
certains jeux événementiels (comme les
billets du nouvel an) dans le segment de
Izredna srečka.
Pour le moment, nous ne planifions pas
de lancer de jeux instantanés coûtant
plus de 5e. Selon nos études de marché,
nos joueurs ne sont pas prêts à dépenser
plus pour un ticket de loterie, même si
le gros lot est plus attrayant. Nous poursuivrons notre stratégie actuelle – offrir
4 catégories de jeux instantanés avec
des paramètres différents (prix, taux de
redistribution, tableau de lots, lot maximum, formules de jeu).
Loteries instantanées
Suisse
La Suisse a toujours eu des billets à mises
élevées: le premier billet de loterie a été
vendu en 1937 à CHF 5.--, ce qui pouvait être considéré comme un prix particulièrement élevé.
Des billets instantanés à mises élevées
Outre la gamme des jeux à mises élevées,
nous offrons également les jeux à mises
plus faibles suivants:
CHF 1.-- 1 billet
Le premier jeu instantané a été lancé en
1975 au prix de CHF 5.--. Le billet de loterie passive de l’époque avait tout simplement été converti en un billet à ouvrir
pré-tiré.
CHF 2.-- 2 billets
Au début des années 90, le prix de ce billet est passé à CHF 10.--. Le «Benissimo»
qui dès son lancement a connu un grand
succès, est toujours no 1 des ventes de ce
type de jeu dans notre juridiction.
CHF 7.-- 1 billet
Pour Swisslos, les mises unitaires élevées
ne sont pas une innovation, comme peut
l’attester notre gamme de produits actuelle:
CHF 10.-- Benissimo (billet à ouvrir
avec tirage télévisé)
CHF 15.-- Piratenschatz (deux billets à
jeux multiples dans la même
pochette)
CHF 20.-- 6-Pack (6 billets dans une
pochette)
CHF 100.-- Millionenlos (billet à jeux
multiples avec tirage télévisé
et un billet de fin d’année, introduit en 1999).
14
CHF 3.-- 3 billets
CHF 4.-- 1 billet
CHF 5.-- 4 billets
CHF 6.-- 2 billets
CHF 8.-- 1 billet
CHF 9.-- 1 billet
De toute notre gramme, le jeu instantané ayant le plus de succès – avec des
résultats substantiels – est incontestablement le «Millionenlos», au prix de CHF
100, soit 62e.
(CHF 1.- = EUR 0,62 environ)
PAN
RAMA
Prof. Virèn
Le jeu dans le nouvel environnement du marché:
que savons-nous des conséquences
des changements?1
Prof. Matti Virèn
Université de Turku,
Département de l’Economie, Finlande
Les marchés du jeu changent rapidement.
Le changement se manifeste dans les institutions, la nature des jeux, le volume et
la politique de prix des jeux. Officiellement, le cadre institutionnel n’a pas beaucoup changé ces dix dernières années.
Cependant, à seconde vue, beaucoup
d’événements se sont produits. Le moteur
de changement le plus important a incontestablement été l’Internet, qui a permis
le jeu transfrontalier à une échelle sans
précédent.
Bien que nous ne connaissions pas le
volume exact des ventes transfrontalières, nous pouvons nous référer à l’estimation d’une étude récente auprès des
Loteries Européennes. Selon cette étude,
les ventes transfrontalières représentent
une moyenne de 7.4 pourcent du total des
ventes des sociétés. Ce chiffre n’est pas
vraiment frappant, cependant, lorsque
nous examinons les jeux un à un, nous
découvrons certains pourcentages très
élevés. Par exemple, alors que les ventes
transfrontalières des jeux de loterie représentent approximativement 1 pourcent,
celles des paris sportifs se montent à plus
de 39 pourcent. Pour les organisations en
place et les gouvernements, la situation
est d’ores et déjà alarmante puisqu’elle
entraîne de grosses pertes de revenus.
Les gouvernements sont également touchés: les bookmakers privés ne paient pas
d’impôt sur leurs ventes transfrontalières,
au détriment du trésor public.
Quoi qu’il advienne, il est évident que
nous nous dirigeons vers des marchés
plus compétitifs et les prix chuteront
(avec en parallèle une augmentation des
lots distribués et des taux de retour aux
joueurs). Ainsi, alors que le taux de retour
moyen des Loteries Européennes est actuellement de 53.3 pour cent par rapport
à 48.5 pour cent il y a dix ans, toutes les
sociétés s’attendent à ce qu’il augmente
sensiblement au cours des dix prochaines
années. Selon les Loteries Européennes
d’Etat actuelles, si toutes les restrictions
étaient abolies, le taux de retour pourrait
atteindre 70 pour cent. Ceci augmenterait
forcément le volume des ventes. En nous
servant des évaluations subjectives des
Loteries, nous pourrions prédire qu’un
tel changement du taux de retour ferait
croître la demande globale de presque un
tiers.
De tels changements se répercuteraient
sur tous les indicateurs: dépenses, production, ressources humaines, publicité
et, principalement peut-être, les problèmes liés au jeu. Cela mérite certainement
de tenter d’analyser la nature et l’importance de ces effets plus en profondeur. La
tâche n’est pas facile et nous ne pouvons
pas toujours parvenir à des résultats sans
équivoque; pourtant certains sont tout à
fait clairs. Très brièvement, nous pourrions dire:
• Le jeu est bénéfique; son effet global sur
le bien-être est clairement positif. Par
conséquent, il n’y a pas lieu d’interdire
totalement le jeu, ni de limiter une croissance raisonnable du secteur du jeu.
• La demande en jeux est sensiblement
influencée par les prix – non seulement
par les prix moyens mais plutôt par les
taux de retour aux joueurs. Avec de
«meilleurs» tableaux de lots - et avec de
«meilleurs» jeux, les ventes de jeux de
hasard augmenteront même si le niveau
des prix et le revenu moyen des ménages
ne changent pas.
• Concernant les problèmes liés au jeu,
la plus grande menace ne provient pas
exclusivement de l’expansion du jeu de
hasard mais du changement de la nature
du jeu vers des activités plus intenses à
fréquence accrue. • Nous devrions nous préoccuper de la
structure du marché de l’industrie du jeu
car le secteur du jeu n’est pas un prototype de libre concurrence: en fait, avec
l’abolition du monopole public, nous
15
PAN
RAMA
pourrions nous retrouver avec un monopole privé.
• Les questions d’imposition sont assez
complexes car elles sont de la compétence des gouvernements et des mesures
que ces derniers peuvent prendre pour
assurer les finances publiques et protéger les consommateurs, sans compromettre le libre esprit d’entreprise ainsi
que la libre concurrence. Le fait que le
jeu de hasard soit la source d’importants
revenus ne justifie pas en soi une intervention gouvernementale.
• De nombreuses questions d’ordre public
n’ont pas encore été abordées correctement; notamment la criminalité et le
jeu excessif, tout comme les besoins de
réglementation et de contrôle. Les activités de lobbying et l’interaction entre
les nombreux fournisseurs et bénéficiaires des revenus du jeu de hasard sont
également des préoccupations d’ordre
public. Toutes les parties concernées
et organisations prônent qu’ils tentent
simplement d’améliorer le bien-être des
consommateurs, bien que l’inverse soit
tout aussi possible.
Bien souvent, les alternatives sont présentées comme des choix radicaux. Mais le jeu
n’est pas si simple. Prenez, par exemple,
les problèmes liés au jeu. On peut argumenter que, jusqu’ici, ils sont sous contrôle
et qu’ils ne touchent qu’une minorité de
joueurs, disons 1 pourcent de la population
adulte, une estimation qui semble s’appliquer à la plupart des états. Mais nous devons être prudents quant à la portée des
problèmes liés au jeu. Une participation
réduite ne signifie pas forcément peu d’impact économique. De plus, le contrôle des
problèmes liés au jeu tel que pratiqué jusqu’ici ne donne pas forcément les mêmes
résultats avec d’autres types et volumes de
jeux pratiqués.
Le sens de tout ce qui précède est relativement simple. Avant d’émettre des conclusions affirmatives, nous ferions mieux de
nous informer. Ce qui signifie tout simplement: davantage de données, d’analyses et
de recherche.
1
2
Cet article est basé sur un nouveau livre «Gaming in the New Market Environment» (Matti
Virèn, éditeur), Palgrave/Macmillan, 2008.
L’étude a été menée par la Loterie nationale
finlandaise Veikkaus en avril 2006.
Juridique
Où l’Europe veut-elle aller?
Par Philippe Vlaemminck, Conseiller juridique EL
Lors de plusieurs conférences, j’ai rappelé
que, de 1994 à 2007, la Cour Européenne de
Justice s’est prononcée à l’occasion de 14 affaires préjudicielles en matière de services de
jeu de hasard. En 2008, la Cour a déjà reçu
14 renvois préjudiciels. Ceci démontre clairement que les conflits juridiques liés au jeu de
hasard au sein de l’UE requièrent des solutions
réglementaires.
Dans son avis sur l’affaire Placanica, l’Avocat
Général mentionne en dernière page que les
Etats Membres ont déjà manqué plusieurs occasions de réglementer les services de jeu de
hasard au niveau communautaire. Bien que le
commentaire soit étonnant et injuste, au vu
de l’inadéquation des solutions proposées par
la Commission, cela prouve que la Cour n’est
pas disposée à devenir l’arbitre ultime de ce
qui devient un problème politique de plus en
plus délicat.
Néanmoins, il convient d’admettre que, dans
ce domaine, la Cour Européenne a agi en tenant le plus grand compte des sensibilités et
problèmes en jeu. La Cour, comme d’habitude
et dans toute la mesure du possible, a assumé
ses responsabilités et a largement contribué
à créer les conditions permettant aux Etats
Membres de comprendre ce qui est possible
dans le contexte même du Traité. De Schindler
à Placanica, la Cour a fixé le cadre juridique
des services de jeu de hasard dans le cadre du
Traité, ainsi que ses limites.
Le Traité en soi ne fournit en effet pas de réponses complètes à la complexité des questions relatives au jeu de hasard et la Cour en
est consciente. Le cas portugais du jeu de
hasard sur Internet a démontré l’ampleur des
difficultés. Aucun des Etats Membres présents, et nombreux étaient les intervenants,
ni la Commission ne souhaitent que le marché
16
du jeu de hasard soit gouverné par les forces
du marché. Dans le cas Schindler déjà, l’Avocat Général a expliqué, dans un avis de très
haut niveau et bien argumenté, qu’appliquer
les règles du marché aux services du jeu ne
conduira pas à une meilleure allocation des
ressources, comme le prévoit le Traité.
la seule manière d’arriver à un accord dans ce
domaine complexe. Bien qu’essentiellement
consacrée aux problèmes du marché du jeu en
ligne, la discussion couvrira tous les aspects du
jeu de hasard. Un questionnaire a été adressé à
tous les Etats Membres et leurs réponses sont
attendues pour le 12 septembre.
Aujourd’hui, la crise institutionnelle est sérieuse. Le Commissaire en charge du Marché Intérieur ne veut rien faire d’autre qu’appliquer le
Traité aux services du jeu. Ceci pourrait saper
les structures mises en place par les Etats
Membres afin de répondre aux questions d’addiction et de criminalité liées indiscutablement
au jeu. Il a engagé des procédures d’infraction
contre un nombre croissant d’Etats Membres,
prouvant par là qu’il ne s’agit pas d’un simple problème juridique mais bien plutôt d’un
grave problème politique. Les procédures
d’infraction n’apporteront pas de solution ;
au contraire elles amplifieront les problèmes.
Curieusement, le Commissaire en charge du
Marché Intérieur ne souhaite pas relever le
défi politique, bien que la conscience du problème augmente au sein de la Commission, à
tel point que le Président de la Commission a
déclaré qu’une «solution à l’amiable» doit être
recherchée avec les Etats Membres.
Le Parlement Européen souhaite aussi parvenir à une meilleure solution. En effet, bien que
le Parlement ait initialement rejeté les solutions
proposées par la Commission, il est conscient
que le Traité en soi n’apporte pas de solution.
Lors du débat sur le Livre Blanc du Sport, il est
apparu que le Parlement Européen reconnaît
l’importance du rôle et de la contribution des
Loteries au modèle du sport européen, basé
sur le sport amateur et populaire.
Les autres institutions, qui ont refusé les solutions antérieures jugées inadéquates (directive
sur le commerce électronique, directive sur les
services) proposées par la Commission, assument leur responsabilité politique bien qu’elles
n’aient pas légalement de droit d’initiative.
En effet, à la suite d’une réunion des Agents du
Gouvernement le 10 juillet 2007 à la Cour Européenne, les Etats Membres ont décidé d’ouvrir
le dialogue sur ce sujet. Il a fallu attendre jusqu’à la Présidence française pour que l’idée soit
mise sur pied par le «Groupe de Travail Services et Institutions» du Conseil. La Présidence
française souhaite rendre compte des discussions de ce Groupe de Travail lors du Conseil
de la Concurrence en décembre 2008. De manière surprenante, lors de la première réunion
en juillet, le Commissaire en charge du Marché
Intérieur est allé jusqu’à refuser de participer
au dialogue avec les Etats Membres instauré
par la Présidence française. Espérons que cela
changera et que les services de la Commission,
qui ont au fil des ans ont acquis une bonne
connaissance des problèmes et qui en comprennent les subtilités, pourront prendre part
et contribuer à ce dialogue. C’est effectivement
PAN
RAMA
En septembre, le Comité IMCO du Parlement
Européen souhaite aborder la question du
jeu de hasard dans un rapport de sa propre
initiative. Bien qu’initialement le Parlement
Européen n’ait envisagé d’examiner que
les questions relatives au marché du jeu de
hasard en ligne, il y a de fortes chances pour
que le Parlement prenne en considération tous
les aspects inhérents au consommateur ainsi
que les éléments d’ordre public de prévention
de la criminalité. Le Parlement a également
l’intention de mandater une petite étude sur
certains aspects du marché du jeu de hasard
pour préparer son propre travail.
Les deux initiatives ne peuvent être que
saluées et démontrent combien les deux
institutions assument leur responsabilité dans
la recherche d’une solution politique et de
réponses réglementaires appropriées, éventuellement sur la base du droit communautaire secondaire, ce que la Cour Européenne
ne peut pas faire.
Actuellement, il est clair qu’un seul Etat Membre ne peut fournir toutes les réponses relatives
à une réglementation appropriée du secteur du
jeu de hasard. Le principe de subsidiarité, tel
que défini dans le protocole du Traité d’Amsterdam, exige que l’Union Européenne s’intéresse
aux aspects transfrontaliers principaux du problème. C’est ce qui doit être fait. Les mois à venir nous montreront où l’Europe veut aller. EL
peut apporter une contribution substantielle,
en tant que groupe de réflexion expérimenté et
représentant de la plus grande partie du secteur du jeu, à l’investigation et aux solutions
réglementaires.
17
PAN
RAMA
ELISE
European Lotteries
Information Sharing Extended
ELISE
Des données complètes et de qualité
sur les Loteries – une nécessité
«Disposons-nous des données nécessaires sur les Loteries dans l’Union Européenne pour appuyer nos messages
clés?» se sont demandés les responsables
de l’Unité Business Intelligence de Veikkaus, la Loterie nationale finlandaise, début 2007. Pourrions-nous, par exemple,
indiquer avec précision les montants alloués à la société par les Loteries au sein
de l’UE, sous forme de taxe ou d’attributions aux bonnes causes l’année dernière?
Ou encore, pouvons nous dire si nos ventes ont diminué ou augmenté ces cinq
dernières années?
Malgré les nombreux questionnaires que
reçoivent chaque année toutes les Loteries, la réponse est «non, pas vraiment».
Chaque Loterie a évidemment une idée
précise de sa position dans sa propre juridiction. Cependant, les parties prenantes
hors secteur veulent souvent une image
consolidée. Les données devraient être
rassemblées de manière sensée et résumées à différents niveaux, afin de fournir
une vue d’ensemble fondée sur une base
détaillée permettant aisément, par exemple, des comparaisons entre pays.
Séminaire Info-Sharing
Un Séminaire Info-Sharing sera organisé en décembre 2008 ou au plus tard en
février 2009.
Les Loteries désireuses d’accueillir cet atelier sont invitées à prendre contact avec
le Secrétariat Général
18
PAN
RAMA
Une réflexion politique sensée et fondée, au niveau national et local, ne peut
s’appuyer que sur une base de données
consolidée comparable. Les descriptions
complètes les plus récentes proviennent
de l’Institut Suisse de Droit Comparé
dans son «Etude des services de jeux
de hasard dans le marché intérieur de
l’Union Européenne», datant de juin 2006
et «Les Loteries d’Etat» par le London
Economics de septembre 2006. Toutefois, les données de ces rapports ont cinq
ans et utilisent des moyens de mesure
différents pour les activités économiques
des Loteries. Les deux rapports ont mit
en exergue la nécessité d’améliorer les
données et c’est exactement l’objectif
d’ELISE.
Des données aux messages clés
Raisin et vin sont deux choses distinctes.
Vous faites du bon vin à partir d’une bonne récolte, au bon moment, au bon endroit, de raisin mûri sous la surveillance
d’œnologues et mis en bouteille et servi
à la bonne température, dans le verre
approprié. De la même façon, données
et informations sont deux choses distinctes. La qualité de votre information
dépend tout d’abord du choix et de la
définition des données qui vous seront
utiles pour appuyer le message que vous
voulez transmettre. Ensuite, vous rassemblez les données, vous les contrôlez
pour vous assurez qu’elles peuvent être
clairement consolidées, et finalement
vous dessinez l’image consolidée et transmettez vos messages clés.
ELISE jusqu’à présent
Pour choisir les «grappes» devant être
récoltées, les «vignobles», la manière de
les stocker et le procédé de fermentation, EL et Veikkaus ont organisé un atelier de deux jours, à Helsinki, en février
2007. 30 experts en Business Intelligence
de Loteries ont parlé de structure et ont
confié à un petit groupe la tâche d’élaborer un nouveau questionnaire qui, dans
un premier temps, remplacerait le questionnaire général annuel de EL.
Le groupe a défini les données nécessaires et chacune a été complétée d’une
brève explication, afin d’assurer une
ELISE
compréhension par tous des termes tels
que «revenus bruts des jeux» ou «jeux de
nombres». La «récolte» a été effectuée
par EL qui a envoyé le questionnaire à
quelques 57 Loteries Européennes (Loteries dans l’EEE et trois autres hors EEE
ayant participé à l’atelier) en juin 2007.
Dès qu’un questionnaire était renvoyé à
EL, les données étaient minutieusement
vérifiées par les membres du groupe de
travail connaissant le mieux la Loterie
en question: données complètes, comparables à celles d’autres sources telles
que les rapports annuels, TLF ou WLA…
Après collecte et contrôle, l’Unité Business Intelligence de Veikaus a converti
tous les montants en Euros et consolidé
les données. Finalement, un rapport sur
les Loteries dans l’UE a pu être élaboré
sur la base des données consolidées.
Résultats d’ELISE
Des 57 Loteries dans l’EEE, 54 ont complété le questionnaire, soit un taux de
réponse de 95%. Voici quelques conclusions:
En 2006, l’activité économique globale,
soit le revenu brut du jeu (ventes moins
lots) des 51 Loteries de l’UE (27) était
de 32,2 milliards d’euros. Le montant
reflète la dépense nette des consommateurs européens en jeux offerts par les
Loteries d’Etat.
En tête de liste, les jeux de nombres et
les jeux instantanés comptent pour 87%
du total. Cependant, dans de nombreux
pays, les gouvernements confient aux
Loteries d’Etat l’exploitation d’autres
jeux que ceux généralement connus
comme «loteries traditionnelles». C’est
ainsi que 31 Loteries nationales, dans 15
Etats Membres de l’UE offrent des paris
mutuels alors que 28 proposent des jeux
de paris à cotes fixes dans 13 Etats Membres de UE. Le revenu brut de ces deux
catégories était de 2,3 milliards d’euros.
Le montant total obligatoirement alloué
aux bonnes causes et au Trésor, différenciant les Loteries d’Etat des opérateurs
privés commerciaux, s’est monté à 20,6
milliards d’euros, l’équivalent de 42e per
capita en moyenne sur le territoire de
l’UE.
Le rapport a été approuvé par le Comité
Exécutif EL lors de sa réunion de juin
2008 et est maintenant disponible sur
le site web EL https://www.europeanlotteries.org sur lequel tous les résultats
peuvent être consultés. Il a également
été envoyé aux Loteries participantes,
avec les données consolidées permettant
à chaque Loterie de faire son propre benchmarking et son analyse.
La vision du futur
La collecte des données 2007 a débuté et
un nouveau rapport est prévu pour la fin
de l’année. Le questionnaire a été légèrement modifié sur la base de l’expérience
maintenant acquise mais sans en modifier les séquences. Pour 2007, nous nous
intéresserons en particulier aux Loteries
dans l’UE, aux sommes allouées aux bonnes causes et à l’utilisation d’Internet.
EL et ses Membres sont les mieux placés
pour rassembler des données sur leurs
activités. Nous envisageons donc de
constituer une base de données solide,
précise et de qualité, au niveau européen. En retour, cela permettra à EL et à
ses Membres de partager leur expérience
des Loteries avec les parties prenantes
hors secteur, et d’assurer une discussion
politique sur les Loteries et leur position
au sein de la Communauté Européenne
reposant sur des données concrètes.
Jean M. Jørgensen,
Nordic Lottery Advice
19
PAN
RAMA
Fact box
Le Groupe de travail ELISE est présidé
par M. Léon Losch, Membre du Comité
Exécutif EL et Directeur de la Loterie
Nationale du Luxembourg et ses membres, tels que communiqués par le Secrétaire Général EL, Bernadette Lobjois, sont:
• Mme Alexandra Perrier, Responsable des Relations Internationales, La
Française des Jeux, France
• Mme Annukka Ruuhela, Directrice Business Intelligence, Veikkaus, Finlande
• Mme Lydia Cano Houzé, Responsable Jeux Internationaux, Loterias Y
Apuestas Del Estado, Espagne
• M. Ulrich Engelsberg, Senior Referent,
Westdeutsche Lotterie, Allemagne
• M. Wolfgang Leitner, Membre de la
Direction & Mme Astrid Baier-Löw,
Österreichische Lotterien, Autriche
• M. Richard Hickson, Directeur Politique
& Affaires publiques, Camelot, R-U
• M. Jean Moreau Jørgensen, Nordic
Lottery Advice, Danemark.
Ýstanbul Awaits You...
20
PAN
RAMA
www.el2009.org
Nouvelles des Membres
Suède
Interview de Margareta Winberg,
Présidente de Svenska Spel
marketing et de développement de produits, pour calmer les attaques provenant
de l’UE et éviter un abandon contraint de
la législation restrictive actuelle du jeu.
L’année 2008 aura été très mouvementée
pour la Loterie et le secteur du jeu en
Suède. Les opérateurs étrangers (illégaux) sont toujours plus agressifs – l’un
d’entre eux a même ouvert un point de
vente à Stockholm sans problème, un
“mafioso” est en procès pour gestion de
machines de jeu illégales et élimination
de ses rivaux, le Gouvernement a même
évoqué la possibilité de vendre une partie
des parts de Svenska Spel, cette dernière
est régulièrement accusée par l’Inspection des Jeux de laisser les mineurs jouer
aux vidéo-loteries; enfin le Président Directeur Général et deux des ses directeurs adjoints ont subitement quitté la société en avril dernier après la nomination,
par Anders Borg, Ministre des Finances,
d’un nouveau Président du Conseil, aux
vues divergentes quant à la gestion d’une
Loterie d’Etat.
- Ce fut une surprise, lorsqu’on m’a demandé de présider Svenska Spel, déclare
Margareta Winberg, politicienne de haut
niveau en Suède et plus récemment ambassadrice au Brésil. Je n’ai que très peu
d’expérience du secteur du jeu, hormis
l’inauguration du Casino de Stockholm
il y a quelques années, alors que j’étais
Premier Ministre adjointe, sur sollicitation de Meg Tivéus, CEO de l’époque.
Je suppose que le ministre m’a choisie
pour ma notoriété et aussi du fait que je
n’ai pas peur d’exprimer mes opinions
sur les questions sensibles.
La mission que lui a confiée M. Borg est
claire – Svenska Spel doit faire preuve de
bien plus de responsabilité en matière de
- Je ne savais pas grand-chose de Svenska Spel, de sa RSE et de sa stratégie de
Jeu Responsable lorsque j’ai accepté la
nomination en avril, admet-elle, et de
toute évidence M. Borg ne savait pas
très bien non plus ce qui avait été réalisé et ce qui était en cours au sein de
Svenska Spel. Maintenant, j’ai changé
de position – je suis impressionnée par
le travail engagé et la sensibilisation au
jeu responsable de tout le personnel de
Svenska Spel comme de ses détaillants.
Au vu de la mission qui m’a été confiée,
je me suis naturellement concentrée
sur toutes les questions de RSE et comment Svenska Spel pouvait continuer à
commercialiser ses jeux de manière appropriée. Il est également clair que les
relations entre l’actionnaire et la Loterie
doivent être améliorées. Je pense que
j’aurai plus d’écoute de la part de mon
Ministre que mes prédécesseurs, et que
les choses devraient se passer mieux.
Certaines personnes se sont montrées dubitatives quant à la nomination de Mme
Winberg en tant que présidente – elles
craignaient que mettre trop d’emphase
sur le jeu responsable puisse affecter le
chiffre d’affaires, mais il ne semble pas
que ce soit le cas. Finalement c’est même
un avantage d’avoir une personne de notoriété publique à la tête de l’organisation
puisque les medias ne manquent pas une
occasion de la mentionner quand elle intervient; ce qu’elle fait fréquemment.
Winberg. Elle reçoit ainsi de nombreux
appels, des joueurs à problèmes entre
autres, de sorte qu’elle est maintenant
très au fait des facteurs de risques liés au
jeu. Ces informations lui sont utiles dans
son activité au quotidien, qui du reste lui
prend beaucoup plus de temps qu’elle ne
pensait à l’origine. Pour elle, le choix d’un
nouveau Président Directeur Général est
un objectif prioritaire.
- Nous sommes à la recherche d’un bon
dirigeant de valeur, flexible et ayant de
bonnes introductions dans le monde politique, déclare-t-elle.
Cela pourrait toutefois prendre un certain
temps. Un rapport d’Etat sur le secteur de
la loterie est prévu pour mi-décembre. Il
déterminera comment le Gouvernement
souhaite gérer à l’avenir les jeux de nombres, les paris sportifs, les loteries caritatives, les salles de bingo, les vidéo-loteries
et les casinos. Certaines personnalités politiques aimeraient que le Gouvernement
ne garde la gestion directe que des «jeux
à risques plus élevés» tels que les casinos
et les machines à sous et qu’il s’ouvre à un
système de licences pour les autres produits.
- Le nouveau Président Directeur Général devra par ailleurs s’établir à Visby. Je
ne pense pas que cela soit un problème,
dit Margareta Winberg. La ville est très
attrayante, tout comme la fonction – et
c’est au Gotland que nous avons notre
siège social, conclut-elle.
- Maintenant, je saisis toutes les occasions de faire l’éloge de Svenska Spel
et de ses activités de RSE – je réalise
que le programme responsable de la société jouit d’une excellente réputation
dans le monde de la loterie en général
– et j’espère que ce message parviendra,
peu à peu, aux politiciens, journalistes
et joueurs, déclare-t-elle avec enthousiasme.
Lors du prochain Congrès de la WLA à
Rhodes, elle aura la possibilité de rencontrer d’autres personnalités du monde de la
loterie. – Je me réjouis d’en savoir plus sur
ce secteur différent et fascinant, a-t-elle
ajouté en se rendant à l’inauguration de
la 17ème Spelakademi (Académie du jeu)
à Visby où elle aura l’occasion d’entendre,
entre autres, Jean Jørgensen parler des
affaires juridiques en cours et également
le consultant français Marco Lopinto, à
propos de l’évolution de la législation en
France.
Aucun président de la Loterie suédoise
n’a jamais été aussi connu que Margareta
Interview de Göran Wessberg
Conseiller de Svenska Spel
21
PAN
RAMA
Premium
Tickets de loterie instantanée,
le segment inexploité en Europe
Contrairement à ce qui se passe dans
d’autres parties du monde, les tickets de
loterie instantanée ne connaissent pas le
même succès dans tous les pays d’Europe.
La part de marché européenne des tickets
de loterie instantanée, est habituellement
comprise entre 1 et 20 pour cent. Pour les
États-Unis par exemple, ce chiffre se situe
entre 50 et 70 pour cent. Le loto, le Keno,
les paris sportifs et autres jeux vendus par
l’intermédiaire du terminal d’un détaillant,
d’Internet et du téléphone mobile représentent la part du lion du marché de la
loterie européenne.
Il existe toutefois des exceptions, comme
la France, le Royaume-Uni et la Suède,
pays où la loterie instantanée connaît
un fort engouement. L’Italie également a
connu une augmentation exceptionnelle
des ventes de tickets ces dernières années. À l’origine de la croissance phénoménale du Monopoli di Stato en Italie, le
CSP (Cooperative Services Program) de
Scientific Games, un modèle économique
axé sur les performances dans lequel une
tierce partie propose des services spécialisés habituellement gérés par le secteur de
la loterie. La rémunération de cette tierce
partie est déterminée par les ventes de la
Loterie, une formule avérée efficace pour
approfondir les relations économiques entre la Loterie et le fournisseur tiers car
les risques et les bénéfices inhérents à la
gestion des affaires sont répartis de façon
plus équitable entre les parties. La Loterie
est en mesure de réagir de manière plus
rapide et plus efficace aux exigences en
constante évolution du marché.
22
L’application du CSP était une initiative
clé de l’audacieux plan du Monopoli di
Stato en 2003. À l’époque, l’autorité de régulation italienne des jeux conçoit un plan
visant à revitaliser ses jeux de grattage
instantanés. Cela fait désormais quatre
ans que Monopoli di Stato a mis le CSP en
place et aujourd’hui sa gamme de produits
Gratta e Vinci pulvérise régulièrement les
records de vente. En 2004, les ventes annuelles de Gratta e Vinci (avant le CSP)
représentaient un total de 165 millions
d’euros; d’ici la fin 2008, il est prévu que
les ventes avoisinent les 8,3 milliards
d’euros, ce qui représente une hausse d’à
peu près 4,0 pour cent.
«Certaines Loteries connaîtront une hausse modérée de leurs ventes en appliquant
trois ou quatre de ces facteurs déterminants, mais ne pourront jamais obtenir la
même réussite que s’ils s’engageaient à
appliquer l’ensemble de ces 15 facteurs».
Selon John Walsh, Vice Président Directeur, Global Sales & Services pour Scientific Games, «c’est bien là la solution qui
permettra d’optimiser les ventes de tickets de loterie instantanée».
Prise de conscience
La croissance italienne a permis à d’autres
Loteries européennes d’ouvrir les yeux
sur la situation. De plus en plus, le CSP
est désormais considéré comme un modèle économique viable capable de stopper le déclin ou la stagnation des ventes
de tickets de loterie instantanée. En réalité, cinq autres compétences relevant
du domaine de la loterie ont commencé
à utiliser le modèle économique du CSP.
Les objectifs clés, intégrés dans chaque
nouveau lancement, font partie de ce que
Scientific Games définit comme les 15
facteurs déterminants du marché de
la demande de tickets instantanés. En
voici quelques-uns:
• Développer davantage la gamme de produits et adapter la stratégie marketing.
Les joueurs souhaitent plus de tickets,
de la nouveauté et un choix élargi et
différent lorsqu’ils se rendent dans leur
point de vente.
• Optimiser le positionnement du produit
et revaloriser l’expérience du joueur en
cas de gain.
• Créer des jeux plus attractifs.
• Mettre en valeur la présentation des
jeux de loterie instantanée dans les
points de vente et assurer leur promotion. L’engouement des joueurs pour les
jeux favorise une vente active de la part
des revendeurs.
• Instaurer un système de distribution
de tickets efficace, accessible 24h/24 et
adapté à la demande.
PAN
RAMA
Le 1er août, MSL, le plus important opérateur de loterie en Ukraine, a commencé
à vendre des tickets de loterie instantanée sous le modèle économique du CSP.
«Après avoir observé le succès de Scientific Games au sein d’autres pays européens,
nous avons réalisé que Scientific Games
serait le partenaire idéal pour nous aider à
développer les ventes de tickets de loterie
instantanée en Ukraine», déclare Georgiy
Lozhenko, Président de MSL.
L’histoire complète
Scientific Games possède un département
entièrement consacré aux services au sein
du marché de la loterie. Ce département
compte à présent plus de 200 personnes
dont l’ensemble des compétences et talents permettent de gérer une myriade
d’aspects du marché de la loterie, de la
vente et du marketing à la distribution et
au stockage.
Premium
Comment céer une marque à succès
dans le domaine des jeux instantanés
Il suffit d’un éclair pour être accroc aux
jeux instantanés… mais cultiver la passion des joueurs est une tout autre paire
de manches. Malgré leurs faux airs de
simplicité, les jeux instantanés restent les
produits les plus exigeants sur le marché
de la loterie. Sans compter que l’activité
ne se limite pas simplement à imprimer et
distribuer des cartes à gratter, ou encore à
créer un assortiment de produits gagnant:
les produits s’envolent, soumis aux fluctuations du marché, mais la marque reste.
INTRALOT doit relever un défi: créer une
marque à succès, avec un potentiel à long
terme. Notre objectif ne se résume pas à
combiner judicieusement les ingrédients
afin de créer un produit accrocheur risquant de tomber dans l’oubli. Nos aspirations sont plus ambitieuses: développer une
marque phare et pérenne. Fort de près de
15 années d’expérience dans le monde des
jeux instantanés, INTRALOT a l’envie et les
moyens de mener ce challenge à bien.
Même si les joueurs ne résistent pas aux
jeux instantanés, chez INTRALOT, nous
nous interrogeons et enquêtons pour
trouver les réponses à certaines questions
fondamentales en vue de concevoir LA
marque: quels sont les avis et impressions
des joueurs vis-à-vis des jeux instantanés?
Qu’en est-il des données démographiques,
du marché et de la concurrence dans la région où les jeux instantanés seront introduits? Comment prévoir au mieux l’offre
combinée, le montant des lots et la structure des prix gagnants de manière à garantir un maximum de plaisir et augmenter
les chances des joueurs? Quel est le prix
de vente moyen à fixer et combien de jeux
doivent être proposés à la fois?
Le succès d’une marque de jeux instantanés repose autant sur le design charmeur
de ses billets que sur les agents chargés de
la vente des produits, puisqu’ils peuvent attirer les consommateurs avec leur enthousiasme et engouement. Nous redoublons
d’attention concernant les procédures de
paiement, la densité des agents, leurs niveaux de stocks ainsi que les programmes
incitatifs prévus par la Loterie. INTRALOT
veille à ce que les systèmes de vente, de
paiement et de règlement via les canaux
traditionnels s’avèrent non seulement crédibles, mais contribuent également à maximiser la rentabilité et minimiser la charge
de travail des agents comme des clients.
En vue d’élargir sa marge d’action auprès
de la clientèle, INTRALOT privilégie autant
que possible le recours aux canaux de distribution alternatifs.
Le réseau (solide et équilibré, comme l’établit la description ci-dessus) est renforcé
et soutenu par une stratégie commerciale
performante afin de donner l’envie de
jouer au public et entretenir l’image de la
marque. Nous développons des supports
exclusifs de promotion et de vente pour
soutenir la marque et ajouter un chaînon
au succès croissant des jeux. INTRALOT
analyse toujours de manière exhaustive
les données commerciales et les considère
comme un outil de gestion précieux pour
mieux ajuster tous les aspects de l’activité
liée aux jeux instantanés.
Chez INTRALOT, nous comptons des graphistes de qualité pour inventer des thèmes
novateurs et accrocheurs, des graphismes
attrayants, et des billets conviviaux où figurent des informations pour les joueurs
comme pour les agents. Une fois que nous
aurons enfin déniché les designs appropriés à chaque marché, nous sélectionnerons alors l’imprimeur indiqué pour chaque Loterie, apte à satisfaire pleinement
les critères locaux de chaque marché, sans
exception.
23
PAN
RAMA
Cela exige néanmoins beaucoup plus
de temps, d’efforts et de ressources que
toute autre commercialisation de produits
de Loterie. Pour que les jeux instantanés
rencontrent le succès escompté, l’optimisation de tous ces facteurs est indispensable, comparé à la formule toute faite des
«gros jackpots», laquelle s’impose comme
la solution traditionnelle chez les jeux numériques.
Chaque Loterie qui aspire au succès dans
le domaine des jeux instantanés doit combiner tous les ingrédients cités ci-dessus
pour amener une marque vers le devant de
la scène commerciale et optimiser le résultat final sur le marché.
Fort d’une expérience spécifique dans
plusieurs juridictions à travers le monde,
INTRALOT se présente naturellement
comme le partenaire le plus efficace et crédible à toute Loterie pour faire fructifier le
créneau des jeux instantanés.
Fin connaisseur de tous les aspects liés à
l’activité des jeux instantanés et opérateur
ayant fait ses preuves à l’échelle internationale, INTRALOT peut définir les objectifs
à atteindre et, en coopération étroite avec
la Loterie, les accomplir afin de satisfaire
aux besoins, à court ou long terme, du marché et finalement conquérir une clientèle
fidèle, sachant que les clients satisfaits se
multiplient à travers le monde.
Premium
À VOS MARQUES, PRÊTS,
PARTEZ!
Traditionnellement, démarrer de zéro
une Loterie en ligne ou en reprendre
une existante a toujours été compliqué,
impliquant un investissement important en temps et en argent. À tel point
que les plus petites Loteries pouvaient
considérer l’idée de créer une Loterie
en ligne, réellement sécurisée, fiable et
gérable, comme une tâche franchement
décourageante. Cela n’est plus le cas
aujourd’hui.
GTECH a conçu une solution répondant
aux besoins des nouvelles loteries, en proposant une façon rapide et rentable de se
mettre en place et de vendre des tickets
rapidement: la plateforme GTECH GO™. GTECH GO est une solution tout-en-un
et un système prêt à tourner, contenant
les jeux et applications de base essentielles permettant d’automatiser et de gérer
le fonctionnement des opérations quotidiennes d’une nouvelle Loterie. GO permet aux Loteries de commencer à vendre
rapidement et facilement des tickets, afin
d’enregistrer des bénéfices au plus tôt.
«GTECH s’engage à fournir des solutions
novatrices, rentables et pertinentes à
toutes les opérations de Loterie, quelle
que soit leur envergure ou la structure
concernée», déclare Jaymin Patel, Président et Directeur Général de GTECH.
«La solution GO a été conçue par nos
24
ingénieurs pour fournir l’ensemble des
outils automatisés nécessaires au lancement d’une Loterie rentable permettant
d’économiser du temps et de l’argent,
tout en offrant un déploiement hautement sécurisé».
GTECH GO est une solution de bout en
bout, dotée de jeux préchargés et de
promotions, d’outils de gestion pour les
détaillants, de sécurité et de redondance
intégrées, de fonctionnalités de production de rapports et de comptabilité, ainsi
que d’un moteur de transaction et d’un
système de contrôle des communications
qui ont fait leurs preuves dans ce secteur
d’activité. GO capitalise plus de 25 ans
d’expérience dans ce secteur d’activité,
avec des applications et des mesures de
sécurité qui ont fait leurs preuves sur le
terrain et le nec plus ultra des meilleures
pratiques de l’industrie.
PAN
RAMA
«Nous avons aidé les Loteries aux quatre
coins du monde à faire fonctionner leur
activité depuis presque 30 ans», poursuit
M. Patel. «Nous connaissons les difficultés qui peuvent survenir lorsqu’il s’agit de
lancer une Loterie avec succès et sécurité en partant de zéro, et nous espérons
travailler avec les gouvernements souhaitant en démarrer une. Notre objectif est
de leur permettre de vendre rapidement
et facilement des tickets de loterie, mais
aussi de participer à de bonnes causes et
générer des bénéfices en 90 jours environ», conclut M. Patel.
La plateforme GO prend en charge les
jeux les plus populaires dont: Lotto, Rapid Draw Keno, Numbers, Raffle et les
jeux de paris sportifs 1x2. Tous les jeux
disponibles incluent des bordereaux de
jeu standard, des tickets de jeu et des
écrans qui sont configurés avec le logo
de la Loterie au cours du processus de
vente. En d’autres termes, avec GTECH
GO, vous bénéficierez d’une loterie entièrement automatisée, sans être confronté
à un temps d’installation trop long ou à
des coûts élevés. Avec la nouvelle solution GTECH GO, l’efficacité de la Loterie
en ligne est devenue plus accessible aux
Loteries dans le monde.
Semi-Premium
La passion du loto
Grupo Selco met 1000 nouveaux
terminaux Wincor en réseau
Les Vénézuéliens aiment les jeux de hasard. Chaque centime disponible est mis
de côté pour une visite aux guichets des
nombreuses Loteries du pays. Avec plus
de 3000 succursales mises en réseau,
Grupo Selco est le plus important fournisseur de jeux de loto et de systèmes et
de services d’assistance informatiques au
Venezuela. L’entreprise, qui a son siège à
Barquisimeto et une succursale à Caracas, se fournit en matériel informatique
chez Wincor Nixdorf depuis des années.
Entre-temps, le groupe informatique
mondial, dont le siège principal se trouve
en Allemagne, a installé 3000 terminaux
Xion/M dans l’état des Caraïbes, dont
1000 ont été commandés pour la nouvelle année. Grâce à cette livraison, la principale Loterie du Venezuela a agrandi son
réseau de succursales qui, en passant de
1600 à 3000, a presque doublé en deux
ans et demi seulement.
Les appareils Xion/Mtop répondent aux
normes les plus strictes de Wincor Nixdorf
dans le domaine des terminaux. De plus,
Xiprint+ l’imprimante thermique imprime les reçus de jeu avec une grande
rapidité. L’association très performante
permet un traitement rapide au point de
vente. Depuis 2002, Grupo Selco travaille
en étroite collaboration avec la succursale de Wincor Nixdorf au Venezuela. A
l’aide du groupe d’experts local, l’équipe
de développement du groupe informati-
que a pu continuellement perfectionner
sur place les solutions système et veiller
à un déroulement sans heurts du commerce des terminaux.
La qualité du partenariat est également
visible. En effet, Grupo Selco a fait de la
couleur bleue des terminaux Wincor le signe distinctif de ses points de vente. Dans
tout le pays, l’entreprise appelle ses quelque 3000 guichets «Punto azul», «point
bleu». «La collaboration avec Grupo
Selco est une success story classique qui
reflète nos points forts à la perfection», a
déclaré Andreas Kohlmann, responsable
de l’unité d’entreprise Lottery Solutions
chez Wincor Nixdorf. «Nos équipes travaillent et vivent dans le monde entier. Ils
connaissent les besoins et la mentalité de
nos clients locaux, ce qui facilite la communication et renforce la confiance mutuelle. Il s’agit là de la recette pour établir
des relations client fructueuses et de longue durée», résume Andreas Kohlmann.
Interlocuteur:
Wincor Nixdorf Lottery Solutions,
Markus Sauter (Head of Marketing),
Max-Stromeyer-Str. 116,
D-78467 Konstanz,
phone +49 (0)7531 94226-31,
[email protected]
25
PAN
RAMA
Wincor Nixdorf en bref:
Wincor Nixdorf est l’un des premiers fournisseurs
mondiaux de solutions et services informatiques
pour les banques de dépôt et les entreprises commerciales. L’ensemble des activités de l’entreprise
est orienté vers l’optimisation des procédés commerciaux dans les succursales des banques et des
entreprises commerciales. Pour l’essentiel, il s’agit
de réduire les coûts et la complexité et d’améliorer
le service au client final. L’entreprise utilise le savoirfaire tiré de ses activités de base avec les banques
et les entreprises commerciales pour s’étendre aux
secteurs apparentés tels que les sociétés de loterie.
Wincor Nixdorf est présente dans plus de 90 pays,
avec des filiales dans 36 d’entre eux. Au total, le
groupe emploie plus de 9000 collaborateurs. Dans le
domaine des systèmes de caisses électroniques programmables (EPOS), Wincor Nixdorf est le premier
fournisseur en Europe et le troisième à l’échelle
mondiale. En ce qui concerne la livraison de distributeurs automatiques de billets, Wincor Nixdorf a
progressé à la deuxième place mondiale en 2007 et
augmenté sa part du marché mondial de 21%.
A l’échelle mondiale, le groupe compte 18 des 25
banques les plus renommées et 17 des 25 plus grandes entreprises commerciales parmi ses clients. Au
cours de l’exercice 2006/2007, Wincor Nixdorf a
réalisé un chiffre d’affaires de 2,15 milliards d’euros.
Durant les trois premiers trimestres de l’exercice
courant 2007/2008, le groupe a fait grimper les
produits du chiffre d’affaires de 8% pour atteindre
1,738 millions d’euros ce qui, après un réajustement
de l’effet de change entre l’euro et le dollar américain, correspond à un hausse du chiffre d’affaires de
12%. Un marché européen vigoureux a été un moteur considérable pour la croissance du chiffre d’affaires. De plus, des taux de croissance marqués ont
été enregistrés dans la région Asie/Pacifique/Afrique
et en Amérique. Malgré des conditions économiques générales troubles, Wincor Nixdorf prévoit une
hausse du chiffre d’affaires de 8% pour l’exercice
2007/2008. Pour plus d’informations:
www.wincor-nixdorf.com
Ateliers
Séminaire des Affaires Juridiques Européennes
Porto du 28 au 30 mai 2008
A la satisfaction générale, le séminaire juridique de ce printemps s’est tenu dans la
charmante ville de Porto. Malgré un peu de
pluie, le séminaire fut une nouvelle fois un
grand succès, et pas seulement en raison
du lieu magnifique et d’un environnement
très plaisant. Nos plus sincères remerciements à la Santa Casa da Misericordia de
Lisboa, notre hôte, pour un séminaire hors
du commun.
Après un délicieux Porto (quoi d’autre?!)
de bienvenue dans le bar de notre magnifique hôtel et un charmant dîner mercredi
soir, nous étions prêts pour le coup d’envoi
du séminaire jeudi matin.
La réunion fut inaugurée par M. Vitor Porto,
Directeur de la Santa Casa da Misericordia de Lisboa, qui a pointé les défis auxquels les Loteries sont confrontées dans
l’environnement juridico-politique actuel.
M. Porto a déclaré que c’était un grand
honneur de pouvoir accueillir ce séminaire
EL des Affaires Juridiques en ce moment
crucial.
A la suite de quoi, M. Tjeerd Veenstra, Président du Groupe de travail, a eu le plaisir
de présenter le nouveau concept du séminaire, et a remercié tous les membres de
leur contribution de mise à jour, par pays,
en prévision de ce séminaire.
Le véritable travail a commencé jeudi matin avec un tout nouveau point à l’ordre
du jour: la collecte et le partage de données par EL. Pernille Sonne a annoncé
la création d’une nouvelle étude juridique
qui sera prochainement terminée et qui
s’attache, entre autre, à rassembler des informations d’ordre juridique sur des questions auxquelles différents membres sont
actuellement confrontés dans le cadre de
procédures d’infraction émises par la Commission contre différents Etats membres.
Cette étude a pour but de compléter la
base de données juridiques sur le site web
26
PAN
RAMA
EL. Jean Jørgensen – alias l’homme de
chiffres, tel qu’il se nomme lui-même – a
présenté le nouveau questionnaire ELISE
(European Lotteries Information Sharing
Extended), qui permettra à EL et ses
Membres de fournir des statistiques pour
appuyer les dires avancés dans le débat
juridique et politique. Le Délégué Général
EL, M. Rupert Hornig, a vivement incité
les Membres à fournir à l’Association les
données sur toutes les questions importantes afin de renforcer sa position sur la
scène européenne et de soutenir les arguments juridiques et politiques avancés par
EL. La valeur stratégique des données est
sans aucun doute à la base de chacune des
positions EL.
Ensuite, les Conseillers juridiques EL, Annick Hubert et Philippe Vlaemminck ont
présenté les derniers développements juridiques liés à l’actualité. Ils ont fait référence, en particulier de la récente audience
dans le cas préliminaire portugais, et aux
arguments juridiques spécifiques pouvant
être développés dans les cas futurs. Cette
session a été suivie d’une vue d’ensemble
du statut des différentes procédures d’infraction que la Commission a émis contre
plusieurs Etats Membres et d’une évaluation des points communs qu’ils soulèvent.
Comme d’habitude, nous avons eu ensuite
une table ronde où chaque membre (par
pays) a eu l’occasion d’échanger avec ses
collègues des questions relatives aux développements réglementaires nationaux, cas
judiciaires et autres préoccupations d’ordre
juridique. Comme par le passé, ces échanges sont une véritable source d’information
sur l’actualité de chaque Etat Membre.
Les derniers exposés de la journée, présentés par Jean Jørgensen et Rupert Hornig,
Délégué Général EL en charge des affaires
publiques à Bruxelles, ont fourni aux juristes une vue d’ensemble de la position économique de quelques «concurrents», des
adversaires et alliés politiques. Les affaires
publiques et économiques sont deux choses bien distinctes des affaires juridiques et
certainement pas simples pour les avocats.
M. R. Hornig a expliqué que ces questions
sont d’importance stratégique sur la scène
européenne.
Ateliers
Après une superbe soirée organisée par notre hôte, débutant par une visite de la ville
nous dévoilant ses charmes et se terminant
dans une célèbre cave où nous a été offert
un succulent dîner, le séminaire s’est poursuivi le lendemain matin.
Ce deuxième jour s’est ouvert sur une excellente et minutieuse présentation d’Anne
Pattberg, Camelot, sur l’approche et la certification EL en RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Cette présentation a montré combien EL et ses Membres
consacrent de temps et de ressources pour
trouver un cadre à l’un des débats juridiques UE les plus importants. La présentation a été suivie d’un débat très animé.
La seconde présentation de la journée, par
les Conseillers juridiques EL, Mme Annick Hubert et M. Philippe Vlaemminck,
avait trait aux développements les plus récents de la saga OMC concernant le jeu sur
Internet et l’action TBR (règlement sur les
obstacles au commerce) ultérieure. L’intervention de EL a été expliquée en détail
ainsi que la nécessité d’une coordination
suivie.
Après la pause café, plusieurs juristes de
différents pays, dont MM. A Van’t Veer, G.
Jaeger, M. Janot, E. Romppainen et R. Von
Leesen ont présenté et ouvert à la discussion leur point de vue sur la conformité
juridique concernant la publicité et la politique interne de lots. Ces présentations ont
été la preuve que, bien que différemment
selon l’Etat concerné, des mesures primordiales ont été prises.
Pour clore, le Président du Groupe de travail des Affaires Juridiques EL a résumé
ces deux jours de discussion de manière
exhaustive. La SCML a été félicitée pour la
qualité de son hospitalité.
Annick Hubert &
Philippe Vlaemminck
EL Legal Advisers
27
PAN
RAMA
Ateliers
Hosted by:
Société de la Loterie de la Suisse Romande
SWISSLOS Interkantonale Landesloterie
«Intégrité et Concurrence» –
Séminaire EL des Paris Sportifs
Sports Betting
Seminar
During the EURO 2008
Integrity
& Competition
Challenges
in Sports Betting
Lausanne, du 9 au 11 juin 2008
June 9 - 12, 2008 Lausanne/Switzerland
Avec des intervenants experts en paris sportifs
(loterie et hors loterie), 85 spécialistes férus de
sport et de pronostics, provenant de 20 pays différents, se sont réunis à Lausanne (Suisse), pour
discuter de l’intégrité et de la concurrence au sein
des paris sportifs. De même que l’EURO 2008,
organisé par l’Autriche et la Suisse, les Loteries
Swisslos et de la Suisse Romande ont accueilli le
séminaire. Jean-Luc Moner-Banet, Directeur Général de La Loterie de la Suisse Romande, a souhaité la bienvenue aux participants et souligné
l’importance des questions aussi bien d’intégrité
que de concurrence pour les opérations de paris
sportifs proposés par les Loteries.
«Pouvons-nous vous battre? Probablement non – mais certains d’entre nous y
parviennent»
Telle est la conclusion à laquelle est arrivé Peter
Dahlenmark, directeur de Betting Analysis et
parieur professionnel, qui gagne sa vie comme
joueur et conférencier en paris sportifs. Il a mis
en exergue les instruments qu’il utilise pour battre les opérateurs de paris sportifs. Surveillance
des marchés et connaissance approfondie de la
manière dont les gains (cotes) sont fixés, un mélange de concurrence, d’émotions, de connaissances locales, et parfois de réactions à des rumeurs,
tels sont les outils qu’utilisent les compilateurs
de cotes des Loteries tout comme les parieurs
professionnels. Cependant, la grande différence,
comme l’a expliqué Dahlenmark, est que les parieurs ne sont pas tenus de jouer alors que les Loteries doivent fournir les cotes. Un autre conseil
pour les parieurs souhaitant réussir: «Suivez l’argent mais fuyez les rumeurs des médias et l’opinion publique».
Sauver l’intégrité du sport
Des représentants des plus grandes fédérations
sportives au monde, UEFA, FIFA, et CIO, ont démontré combien les questions d’intégrité les préoccupent et tout ce qu’ils font pour éviter au sport
toute manipulation et falsification des résultats.
Les représentants de la FIFA, Detlev Zenglein et
du Comité d’Ethique du CIO, Pâquerette GirardZapelli, ont profité de l’occasion pour faire savoir
qu’ils venaient de signer un accord par lequel le
système d’alerte de la FIFA se chargerait de la
surveillance des paris lors des jeux de Pékin. Le
directeur général de l’Association Française de
Tennis, Jean-François Vilotte, a expliqué comment ils travaillaient pour garantir l’intégrité de
leur sport et les efforts pour créer des mesures
reconnues internationalement. Jens Nielsen de
Danske Spil et Président du Groupe de travail EL
des paris sportifs a souligné les efforts consentis
28
PAN
RAMA
par EL pour convertir le système de surveillance
bénévole en un système professionnel et une
entité à temps plein.
«Ne comptez pas sur un engagement volontaire des opérateurs de jeu»
De nombreux pays européens sont en train de
revoir leur législation en matière de jeu et ils ne
doivent pas s’attendre à ce que des opérateurs de
paris paient de leur plein gré pour la mise en place
de mesures telles que système de surveillance, formation et édification de normes assurant un sport
propre. «La Loi britannique sur le jeu de hasard
de 2005 n’exige pas des bookmakers qu’ils paient
pour conserver un sport propre. A quelques exceptions près, ils ne paient tout simplement pas»
déclarait William Bush, directeur de la English
Premier League. Les gouvernements doivent
aborder activement l’impact que l’industrie du jeu
a sur le sport et doivent prendre des dispositions
précises dans leur législation sur le jeu. William
Bush a présenté un document de l’Université de
Salford, datant de février 2008, qui analyse les
risques que représente la corruption des paris
pour le sport. Le document fait également état
des dangers potentiels de certains types de paris
pouvant induire des manipulations. Des paris tels
que «le premier à avoir un carton jaune» sont des
«paris de comédie» et devraient être bannis.
Concurrence et comment faire mieux
Walter Watson, De Lotto et Andreas Mattes, tous
deux Membres du Groupe de travail EL des paris
sportifs, ont montré comment les ventes de paris
sportifs des Loteries EL se sont développées ces
trois dernières années. Alors que les paris à cotes
fixes ont augmenté dans certaines Loteries, les
jeux de pronostics classiques (1N2) sont en baisse dans tous les pays, à l’exception de l’Espagne
(LAE). Päivi Puhakka, Veikkaus, a expliqué comment ils avaient trié sur le volet 100 détaillants
pour un programme de formation spécial, de
forums d’échange et de matériel de marketing à
la grande satisfaction des détaillants et de la Loterie. Walter Watson, Ludek Rasocha, Sazka, et
Lennart Nilsson et Ola Carlsson de Svenska Spel
ont exposé les meilleures pratiques de paris dans
les stades aux Pays Bas, en République Tchèque
et en Suède. Le but en soit n’est pas les ventes
en elles-mêmes mais d’attirer l’attention d’un
groupe ciblé de consommateurs sur une marque de
paris.
David Sargeant, Finsoft, a provoqué les participants en prédisant la mort de la Longue Liste.
La version papier statique devrait être remplacée
par des listes de type coupons dynamiques, mul-
Ateliers
tisports et customisés. En Norvège, ils visent la
validation de tous les jeux en ligne avec la carte
joueur avant la fin de l’année. Kai Kristiansen,
Norsk Tipping, a fait l’historique des cartes
joueurs en Norvège: leur nombre actuel s’élève à
plus de 2,1 millions pour une population adulte
de 3,6 millions seulement. La nouvelle carte à
puce garantit l’identification, permet des paiements électroniques, et connecte le joueur avec
le compte en banque de son choix. Il va sans dire
que, pour Norsk Tipping, la base de données des
transactions enregistrées est importante pour sa
GRC (gestion des relations clients).
En 2006, le gouvernement centre-gauche italien
de Prodi a re-réglementé le marché italien du jeu
et Massimo Temperelli, Sisal, a fait le point sur le
marché suite à l’entrée en vigueur des nouvelles
réglementations. Les particularités de la compilation des cotes pour le tennis ont été expliquées
par les croates Danijel Svigir et Marko Stokuca, de
Hrvatska Lutrija alors que Steen Madsen, Danske
Spil et Ronald van Beek, De Lotto, ont expliqué
celles du cyclisme. Un panel nordique avec Johan
Elevant, Svenska Spel, Jens Nielsen, Danske Spil
et Niko Marttinen, Veikkaus a fait le point sur la situation des paris en direct : Danske Spil vend 56%
de ses paris en direct par le biais de ses détaillants,
Svenska Spel seulement 12% alors que Veikkaus
ne passe pas du tout par eux. Un nouveau concept
de jeu basé sur le Quinigol de LAE a été présenté
par Juan Lopéz Martinez de la LAE espagnole.
Les joueurs doivent prédire le score correct de 5
matches mais sont libres de n’en choisir qu’un ou
deux. LAE développe ce jeu à l’échelle nationale
mais étudie une formule multi juridictionnelle qui
pourrait intéresser d’autres Loteries.
«Les paris sportifs des Loteries ont un avenir», a
déclaré Philippe Vlaemminck, Conseiller juridique EL, toutefois il est difficile de le décrire en
raison de la concurrence et des défis juridiques
actuels. Le Directeur Général du Spelinstitutet
suédois, Thomas Nilsson, a 20 ans d’expérience
en recherche et en traitement des problèmes liés
au jeu. Il a vivement recommandé aux Loteries de
continuer à se servir des technologies de pointe,
non seulement pour créer de nouveaux jeux mais
également pour proposer aux joueurs des outils
de lutte contre des dépenses en argent et en
temps excessives.
Self-service, se concentrer ou suivre
La dernière session de travail était réservée aux
quatre Partenaires EL Premium et Semi-premium. Panos Pournaras, d’Intralot/Betting Company, Grèce, voit de grandes possibilités dans
le domaine des détaillants. Il est d’avis que les
terminaux self-service et les écrans multi panels
peuvent améliorer l’expérience des joueurs de
paris sportifs. Markus Sauter de Wincor Nixdorf a
décrit les terminaux à usages multiples qu’ils ont
utilisés au stade de Manchester City et a également mis en exergue les avantages des terminaux
self-service. Pour Scientific Games International,
Stefan Allmer suggère que les Loteries ne doivent
pas nécessairement toutes offrir une panoplie
de paris sportifs aussi large que les bookmakers
privés mais qu’elles doivent être plus sélectives.
Le directeur de Finsoft, filiale de GTECH, Predrag Popovic a démontré comment les Loteries
peuvent neutraliser les bookmakers privés. Elles
pourraient, entre autres, sous traiter les services
tels que la surveillance et la gestion des risques,
renforcer leurs potentialités et “glo-caliser”, c’està-dire offrir toute la gamme de produits sur tous
les canaux mais en leur donnant un parfum régional.
Trois soirées – six matches de l’Euro 2008
– et des paris en direct
Les soirées ont évidemment été toutes occupées
par des matches de l’Euro 2008. Le premier soir,
Lennart Nilsson et ses collègues de Svenska Spel
ont organisé un concours de paris en direct. Répartis en huit groupes, les participants se sont affrontés pour déterminer qui gagnerait le plus avec
une mise initiale de 1’000 Euro (fictifs), sur les
installations de paris en direct de Svenska Spel.
Certains, qui avaient bien écouté les conseils du
joueur professionnel Dahlenmark ont plus que
doublé leur 1’000 Euro fictifs. La deuxième soirée
s’est déroulée dans un hôtel sur les hauteurs du
Lac Léman, avec une vue magnifique sur les Alpes
enneigées, et où les Loteries hôtes, Swisslos et La
Loterie Romande ont offert un magnifique barbecue. Le dernier soir, nous nous sommes joints à
la foule pour regarder les matchs sur écran géant
et déplorer, avec les coteurs des Loteries, le coût
des résultats sportifs du soir.
Nos plus vifs remerciements au Secrétaire Général EL, Bernadette Lobjois et à ses collaboratrices, pour une excellente organisation du séminaire, aux Membres du Groupe de travail EL
des Paris Sportifs et à son Président, Jens Nielsen, Danske Spil, pour avoir concocté un programme stimulant et très professionnel. Et en
dernier lieu, merci également aux deux Loteries
hôtes, Swisslos et La Loterie Romande et à tous
les participants qui ont fait de ce séminaire une
expérience riche, mémorable et formatrice.
Modérateur EL
Jean Moreau Jørgensen
29
PAN
RAMA
Ateliers
Les Journées de l’Industrie 2008
Limassol Chypre, du 18 au 20 juin 2008
Les Journées de l’Industrie 2008 de Limassol (Chypre), en juin 2008, ont réuni plus
de 200 participants: les Directeurs des
trois Partenaires Premium de l’Association, GTECH, INTRALOT et SCIENTIFIC
GAMES, ceux du Partenaire Semi-Premium, WINCOR NIXDORF; le Directeur
de la Loterie hôte, la Loterie Nationale
chypriote, Stavros Michael et son équipe
ainsi que des Directeurs et responsables
des Loteries Membres EL, appartenant à
une cinquantaine de Loteries d’Etat .
• Nous sommes TBI (trop bien informés)
et avons TLC (trop le choix)
• Une «Renaissance marketing» est nécessaire pour trouver des «Marques
ayant une âme».
Sous forme de mini-séminaires, nos quatre Partenaires ont proposé leur vision du
futur et ce que cela impliquait pour les
fournisseurs et les consommateurs.
Les présentations avaient pour thème les
défis de la publicité dans un monde de médias fragmentés, les attitudes des 18-25
ans et les futures tendances de consommation en Europe.
Les messages clés de M. Antonis
Gortzis, conférencier invité, furent d’une
part qu’en 2007, pour la toute première
fois, les dépenses totales en publicité sur
Internet ont excédé celles sur la radio
et que, même si la publicité traditionnelle n’est pas tout à fait morte, elle était
indiscutablement en mauvaise posture.
L’analyste de tendances, Sean Pillot de
Chenesey, a provoqué les participants avec des concepts tels que
• La vie contemporaine n’est plus que
FUD … Fear, Uncertainty and Doubt (CID … Crainte, Incertitude et Doute)
• Les jeunes adultes sont intelligents et
responsables
• My Space et Face Book seront bientôt
obsolètes mais les gens continueront à
vouloir être connectés virtuellement
Pour SCIENTIFIC GAMES, une seule taille ne peut convenir à tous, si l’objectif est d’offrir le meilleur service aux clients. Développer son réseau de distribution sur des nouveaux
médias ne doit pas empêcher de répondre aux besoins des consommateurs traditionnels.
Les attentes des consommateurs «occasionnels» doivent également être prises en compte.
L’expérience des pays nordiques avec les points de ventes dans les supermarchés a été citée, montrant comment les nouveaux terminaux répondaient aux attentes «naturelles» des
joueurs. Référence a également été faite au cas de la Loterie de Hessen qui a relancé ses jeux
de grattage et pratiquement triplé ses ventes en deux ans.
30
PAN
RAMA
Ateliers
Pour INTRALOT, l’univers de contenus
créés par les utilisateurs va s’étendre pour
répondre aux besoins résultant de la croissance des réseaux d’échanges. Paradoxalement, nous avons l’impression de passer
d’un marketing de niche à un marketing
de masse alors que les nouveaux consommateurs montrent une préférence pour le
marketing one-to-one plutôt que celui de
masse.
Les nouveaux équipements et réseaux tels
que Bilyoner.com (portail d’accès privé légal proposant les jeux autorisés en Turquie,
dont les courses de chevaux et les jeux de
la Loterie Nationale Turque) et SBox (chaîne de télévision par abonnement pour les
paris sportifs, comprenant informations et
statistiques du sport) illustrent bien comment le futur est déjà présent.
GTECH a exploré les différents types de canaux de distribution – Loterie Détaillants
(canaux traditionnels de distribution), Loterie Directe (web, téléphones portables et
TV) et Loterie Divertissement (VLT et Casinos). Gtech a également présenté les résultats Topline d’une étude de marché menée sur 10 pays faisant apparaître une nouvelle
tendance très intéressante pour les 18-25 ans: interrogés sur leurs préférences parmi
différentes sortes de jeux, ils ont étonnamment indiqué une préférence pour les jeux
de grattage et les jeux de cartes en peer-to-peer. Nous avons également appris, qu’en
Europe, la technologie n’est pas une exigence pour jouer, mais que la clé du succès est
plutôt dans l’offre de jeux communautaires à de nouveaux joueurs, dans un environnement socialement responsable.
Quant à WINCOR NIXDORF, il se demande
comment «la Sagesse Collective» marche par
rapport aux décisions des experts. La prospective de marché a été expliquée et on nous
a proposé, comme exemple, une prospective
de la nouvelle réglementation allemande du
jeu (Staatsvertrag).
La prospective donne actuellement de
meilleurs résultats que les sondages et les experts en matière de prévision d’événements
inconnus. Les Marchés de Prospective Expérimentale sont maintenant gérés par des universités, des sociétés de solutions software,
de jeu sur internet et de services financiers.
31
PAN
RAMA
Les «Journées» se sont terminées sur deux
sessions durant lesquelles cinq Directeurs
de Loteries ont soulevé thèmes et questions, et se sont joints à une discussion
ouverte avec des représentants de nos
quatre Partenaires. Les points développés allaient de l’actionnariat des sociétés
de Loterie, au jeu responsable, le contrôle
des détaillants, l’évolution des canaux de
distribution, en passant par les probabilités d’un futur jeu mondial. Une réponse
définitive n’a peut-être pas été trouvée sur
ce «que nous réserve le futur» (thème des
Journées de l’Industrie) mais, comme cela
est généralement le cas aujourd’hui dans
tout interaction sociale, le chemin parcouru compte davantage que la destination.
Le Président EL a clôturé la cérémonie
en remerciant chaleureusement la Loterie Nationale chypriote, et le Secrétaire
Général ainsi que son personnel pour le
travail réalisé.
Ray Bates,
Président Honoraire EL
Modérateur
Ateliers
La 11e édition de l’ELU
s’est tenue à DUBROVNIK – CROATIE
du 31 août au 5 septembre 2008
Le secteur de la loterie est simple et
pourtant complexe. Mettre sur pied une
formation réussie en gestion de loterie
est donc à la fois simple et complexe.
Simple parce que, fondamentalement,
elle se compose de sujets conceptuels sur
les fonctions principales de l’activité, ses
défis et préoccupations, et complexe, car
elle doit être constamment mise à jour,
adaptée et améliorée pour tenir compte
de l’évolution du secteur, ainsi que
suffisamment innovante et créative pour
attirer des participants de toute l’Europe,
d’année en année.
En fait, la réputation de l’ELU outrepasse
les frontières de l’Europe. Cette onzième
édition comptait même des participants
du Canada et de la Zambie, avec pour
conséquence indirecte, un apport
d’expériences et de contextes différents,
à faire partager à leurs homologues
européens.
La 11e édition de l’ELU s’est tenue à
Dubrovnik, à l’invitation de la Loterie
nationale croate, qui a fait preuve, après
ELU 9 à Zadar, en Croatie également,
d’un vrai sens de l’hospitalité et d’une
organisation très dynamique.
48 cadres et représentants de quelques 25
organismes de jeu différents se sont réunis
durant cinq jours pour participer à l’ELU,
comme l’avaient fait auparavant 450 de
leurs collègues tout au long des éditions
antérieures.
32
PAN
RAMA
Le programme couvrait les composantes
principales du modèle d’entreprise d’une
loterie, avec des présentations ayant pour
thèmes,
- la gestion d’une société de loterie,
sa structure, les monopoles d’état,
l’environnement
juridique,
la
responsabilité sociale d’entreprise et le
plan de continuité de l’activité,
- l’offre de jeux et les différentes catégories
de jeux: jeux instantanés, paris sportifs,
jeux interactifs,
- les canaux de distribution et les
tendances en matière de nouvelles
technologies, l’image de marque et le
marketing dans l’environnement actuel,
la communication et la publicité, la
vente au détail et les points de vente,
- le contrôle et la distribution des fonds et
la gestion des risques,
- la conception d’un jeu instantané,
l’élaboration d’une stratégie de lancement,
- de l’idée à la commercialisation - le
développement et la mise sur pied d’une
société de loterie moderne.
l’ensemble étant agrémenté de panels
d’échanges, d’ateliers et de discussions
structurées.
Les participants étaient divisés en six
groupes, identifiés sous des noms de
planètes, qui étaient en compétition pour
présenter un plan d’entreprise comprenant
les diverses composantes de l’élaboration et
du développement d’une société moderne
de loterie. Cette année, les vainqueurs en
furent la Loterie «Elucky», selon le jury
composé de Ray Bates, Reidar Nordby et
Jean Marc Lafaille.
Le corps professoral comptait également
André Chaker (Finlande) Evangelos
Cosmidis (Grèce), Alexandros Gerontikos
(Grece), Vincent Hotyat (Belgique), Georges
Nahon (USA), Gilbert Rehayem (Canada)
et Philippe Vlaemminck (Belgique).
Ateliers
Avec le soutien de Ray Bates, Président
Honoraire EL depuis 2006, mené tambour
battant et organisé par Bernadette
Lobjois, Secrétaire Général, et conçu
et animé par Gilbert Rehayem, l’ELU
est maintenant reconnu comme étant
le programme de management le plus
sophistiqué et le plus performant de ce
type. Depuis 11 ans, il a attiré quelques
500 collaborateurs/directeurs de toute
l’Europe et d’ailleurs. Les ELUistes
occupent maintenant tous des postes clés
au sein des Loteries Membres EL. Au fil
du temps, ELU a été élargi, amélioré et
enrichi afin d’offrir un canevas unique de
présentations théoriques, comme d’études
de cas pratiques, d’ateliers et un cercle
d’échanges.
Nous adressons nos plus sincères
remerciements à Vesna Bakran, Présidente
et CEO de la Loterie nationale croate, pour
sa chaleureuse hospitalité, au Secrétariat
Général EL pour une organisation sans
failles du séminaire et nous devons une
reconnaissance toute particulière à tous
les orateurs impliqués qui, grâce à leur
expérience et connaissances ont présenté
toutes les facettes du secteur, ainsi qu’aux
participants eux-mêmes qui, par leurs
commentaires, participation et implication,
font de l’ELU une initiative enrichissante
et utile, tout en étant divertissante.
La prochaine édition de l’ELU promet
d’être encore plus captivante… rendezvous en 2009!!
Gilbert Rehayem
Modérateur EL
33
PAN
RAMA
Access. Reach. Grow.
Wave™ Hello to the Future.
Wave™ is designed, engineered and tested from the ground up with a single
purpose: to make it faster and easier to sell and manage lottery products at
retail. As a high-performance, intelligent gaming terminal, Wave™ offers
retailer access to business solutions for growing and tracking product sales,
integration with point of sale systems, and the smallest footprint of any
full-function lottery terminal in the market today. Combined with Scientific
Games’ Fulline™ lottery solutions, Wave™ empowers lotteries to access new
markets, reach new players, and grow lottery sales.
Contact your Scientific Games Regional Director for more information.
Scientific Games delivers on its commitment to be a good neighbor and good global citizen and,
as such, is committed to socially responsible gaming and sustainable business practices.
34
AN
RAMA
P34
PAN RAMA
©2008 Scientific Games

Documents pareils

Les Loteries: à l`écoute des collectivités

Les Loteries: à l`écoute des collectivités Mr Dipl. Ing. Friedrich STICKLER, Director, Österreichische Lotterien, Austria Ms Dianne THOMPSON, Chief Executive, The National Lottery Camelot, United Kingdom Mr Tjeerd VEENSTRA, Director, DeLott...

Plus en détail

Points de vente - European Lotteries

Points de vente - European Lotteries Vous pouvez dès maintenant vous inscrire sur notre site Web www.european-lotteries.org sur lequel vous trouverez le programme préliminaire du séminaire en temps voulu. Les séminaires précédents a...

Plus en détail