L`entreprise derrière l`organigramme

Commentaires

Transcription

L`entreprise derrière l`organigramme
L'entreprise derrière l'organigramme
Du TGV à l'AGV : dépasser l'entreprise hiérarchique
pour aboutir à l'entreprise communautaire
Rafaël STOFER
Manager Entreprise Content Management
Paris, le 13 mars 2008
Logica Management Consulting
© Logica 2008. All rights reserved
L'importance de l'informel
Objectif de la présentation de ce soir
• Echanger
autour d'une certaine vision des rapports
sociaux et surtout de l'entreprise
• Vous faire part d'une vision des réseaux sociaux
– Opportunités
– Contraintes
– Régulation
– Discipline sociale
– Contrôle et solidarité
• Vous sensibiliser à la nécessité de changer de modèle
de pensée
L'importance des relations dites sociales entre acteurs
• Déjà
tout petit…
◦ Demandez à des enfants d'une classe d'école primaire quels sont leurs amis
dans leur classe. Seules 60% des amitiés seront réciproques.
L'importance des relations dites sociales entre acteurs
• … puis plus tard :
◦ Le monde est tout petit : une série d'études à montré qu'un courrier pouvait
aller d'une côte à l'autre des Etats-Unis en ne changeant en moyenne que
6 fois de mains.
◦ Une étude chez HP a montré le lien entre la morphologie des réseaux et
les trajectoires de carrières chez les cadres. Moins il y a de redondance
entre les contacts d'un acteur, plus son réseau est efficace pour sa carrière
(hétérogénéité des profils et dons des apports).
L'entreprise derrière l'organigramme
Dans la pratique
Organigramme formel
PDG
Jean
PDG
Jean
Finance
Françoise
Recherche
Luc
Industrie
Bernard
Finance
Françoise
RH
Ventes
Franck Isabelle
Industrie
Bernard
Usine A Usine B
Jacques Marie
Secteur A Secteur B
Michel
Louis
RH
Franck
Ventes
Isabelle
Recherche
Luc
Secteur A
Michel
Usine A
Jacques
Secteur B
Louis
Usine B
Marie
Les évolutions actuelles de l'entreprise
• Les nouveaux enjeux :
– Favoriser la coopération interne et la transversalité
– Accroitre les synergies avec l'environnement extérieur de l'entreprise
– Gérer les connaissances
◦ Valoriser les expertises informelles
◦ Capitaliser pour ne pas réinventer la roue tous les jours
◦ Se protéger contre les vulnérabilités
– Fidéliser les salariés et garder contact avec les anciens salariés (le monde est petit)
– Mettre en place des communautés de pratiques
– Intégrer les différentes générations présentes dans l'entreprise
– Etre capable d'innover
– Réduire le time to market
– Protéger l'environnement
Les répercussions sur le management et la vie professionnelle
• Les acteurs de l'entreprise viennent travailler avec leur sphère sociale.
– Le fait d'avoir une sphère sociale n'est en rien nouveau
– La fait de l'amener sur son lieu de travail non plus
• Ce qui est nouveau, c'est que les moyens technologiques à la disposition des
acteurs ont 2 caractéristiques intéressantes pour notre approche :
– Les outils personnels sont souvent plus efficaces que ceux mis à disposition par les
entreprises
– Ces outils permettent aux acteurs d'être en liaison avec leur sphère sociale en
permanence
Une vision de la sphère sociale
Sphère « Personnelle »
ai
n
n
Co
ss
Anciens d'Ecole
Anciens collègues
Voisins
Coéquipiers
s
ce
n
a
Am
is
m
Fa
ill
e
Clients
VOUS
Collaborateurs
Personnels de l'entreprise
Partenaires
Sphère « Entreprise »
So what ?
• A quoi servent les sphères sociales ?
– Elles constituent le CAPITAL RELATIONNEL
◦ Elles permettent de :
– Trouver des clients
– Valider des informations
– Coopter
– Se faire recruter
– Acquérir du contrôle sur des situations, des acteurs, ou d'autres sphères
– Trouver un intervenant pour une conférence…
• Leur prise en compte permet d'élargir les horizons de l'entreprise et de ses acteurs
pour évoluer vers un modèle de management plus participatif et un modèle de travail
plus collaboratif
Demain
Aujourd’hui
TGV
Sécurité et Rapidité
Performance et Modularité :
Motorisation en tête : traction
Motorisation répartie : propulsion
Innovation de rupture
Se baser sur un existant fort
Comment y parvenir ?
• Pour s'intégrer dans une telle organisation , il convient de changer de
modèle intellectuel :
– Passer d'une logique de consommateur (utilisateur) à une logique de contributeurinvestisseur (acteur).
– Passer d'un modèle centré sur l'individu à un modèle centré sur la communauté
d'appartenance.
– Il faut également comprendre et accepter le fait qu'il y a un coût social inhérent à tout
échange : même si aucune relation sociale n'est totalement réciproque, il faut intégrer
l'idée de redevabilité à une communauté.
– Il faut prendre en compte le fait que les réseaux sont organisés autour des rôles et des
statuts. Tous les individus ne jouent pas le même rôle dans une structure sociale, et
tous les acteurs n'ont évidement pas le même statut dans l'organisation. De ces rôles et
statuts découlent des opportunités, des obligations, des profits et des
comportements différents.
– Dans le cadre professionnel le réseau rapporte même si on ne peut le manipuler
complètement : il est utilisé individuellement pour obtenir de nouvelles informations,
des coups de main, surveiller la concurrence, se tenir au courant des évolutions.
– C'est par exemple le modèle de la communauté du logiciel libre.
Alors qu'est-ce que ça veut dire tout ça concrètement ?
- Si je veux progresser dans ma carrière ?
- Je dois avoir accès aux informations avant les autres.
- Je dois figurer sur les bonnes listes. Les gens doivent penser à moi.
- Comment ? En tissant des liens avec des personnes d'horizons très différents.
- Si je suis à la recherche d'un emploi ?
-
Je dois me poser la question de "qui je connais ?" avant de "qu'est-ce que je veux faire?".
Qui va pouvoir me conseiller ou m'aider efficacement ?
Qui est en position de m'aider ?
Qui connait qui ?
- Si je viens de rejoindre une entreprise ?
- Je dois observer les relations autour de moi pour cartographier les forces en présence.
- Avec qui suis-je en concurrence ou non ?
- Au regard de ces éléments, sur qui puis-je m'appuyer pour obtenir les informations qui vont m'être
nécessaires avec un niveau de confiance élevé.
Conclusions
Le networking est un investissement relationnel :
• il faut accepter de donner sans un retour calculé,
• sans une échéance précise,
•mais avec un retour éventuellement indirect.
•Mais il faut se garder d'instrumentaliser les
personnes.

Documents pareils