Conseil Pédagogique Master Cinéma

Commentaires

Transcription

Conseil Pédagogique Master Cinéma
Mention Cinéma, documentaire, Médias – Année 2009-2010*
Spécialité - Etudes cinématographiques
Master Recherche – Parcours « Histoire et esthétique du cinéma »
Conseils pédagogiques
S’inscrire en master est un engagement de la part de l’étudiant, qui doit être certain de son
désir de ses motivations pour poursuivre ses études à ce niveau.
Il s’agit d’une année riche en cours et séminaires, où les travaux à rendre sont importants.
Cette formation suppose donc de façon générale une bonne capacité de travail, et une
certaine disponibilité (penser notamment qu’il faudra concilier les cours avec une activité
professionnelle, peu de cours se déroulant le soir ; toutefois des aménagements peuvent
souvent être trouvés pour les étudiants salariés)
La rédaction d’un mémoire de master d’au minimum 60 pages, qui est l’aboutissement de
l’année de M1, suppose une capacité à produire une réflexion écrite, correctement organisée,
argumentée et rédigée, une bonne culture générale et cinématographique, ainsi qu’une
maîtrise de l’analyse filmique.
Pour cette raison, une formation antérieure en cinéma, même dans le cadre d’autres cursus
(lettres, histoire, philosophie), est importante.
Dans le cadre de la réalisation du mémoire, il convient également de mener des recherches
documentaires et bibliographiques, et donc de fréquenter régulièrement les bibliothèques,
cinémathèques et autres institutions patrimoniales.
Choix du sujet
Un sujet de mémoire en études cinématographiques peut porter sur : des cinéastes, des films
ou groupes de films de toutes origines, fiction ou documentaires, des documents, des
archives, des personnalités diverses (acteurs, scénaristes, producteurs, scénaristes, etc), des
notions théoriques, des problématiques historiques ou esthétiques, des points de culture,
d’économie, des questions relatives à la critique des films, à leur réception par les publics, des
comparaisons cinéma / autres arts, des mouvements esthétiques, etc.
Aucun sujet n’est bon ou mauvais a priori, mais il convient, avant d’arrêter son choix, d’avoir
exploré sérieusement plusieurs possibilités. Par exemple, il serait absurde de s’engager à
travailler sur des films ou des documents qui s’avèreraient indisponibles, ou dans des
domaines dans lesquels on ne dispose pas du moindre bagage antérieur. A l’inverse, le choix
du sujet doit valoriser les compétences particulières (par exemple : ne pas s’engager dans un
sujet philosophique sans avoir de vraies compétences en philosophie, ou un sujet portant sur
une culture particulière sans avoir les connaissances culturelles et linguistiques nécessaires,
etc).
Plus le sujet sera précis, délimité, documenté, original, susceptible d’être traité dans les délais,
en accord avec les intérêts et les capacités des candidats, plus il aura des chances d’aboutir à
une année de master réussie.
Pour cela il est indispensable de prendre contact aussi longtemps que possible à l’avance
avec des enseignants et de discuter avec eux de la pertinence du sujet envisagé et des
méthodes choisies.
Soutenance en juin et rythme de travail
Le mémoire devra obligatoirement être soutenu à la session de juin 2010, ce qui suppose
une organisation stricte en amont :
se mettre au travail dès l’obtention d’un accord oral avec un enseignant
se mettre en rapport avec son directeur de recherche le plus tôt possible
convenir d’un rythme de rencontres avec le directeur de recherche et ne pas accumuler
de retard dans ce domaine
avoir avancé autant que possible lors des entretiens de mi-parcours qui ont lieu à la fin
du S1 et donnent lieu à l’obtention de deux notes (« Mémoire 1 » et « Méthodologie »)
après ces entretiens, se mettre dès que possible au travail en vue de la rédaction
définitive du mémoire, sans perdre de vue les travaux de validation des séminaires.
M2
L’année de M1 est une année de tronc commun, à la fin de laquelle on peut soit solliciter une
inscription en M2 recherche, qui n’est pas de droit, et fait donc l’objet d’un dossier SESAME,
soit passer le concours du master pro DEMC (concours très sélectif, auquel participent un très
grand nombre de candidats).
Stages
Si l’étudiant de M1 trouve un stage en accord avec ses projets professionnels, il peut le suivre,
tout en veillant à ce que ce stage ne fasse pas obstacle au suivi régulier de la formation à
l’université. Consulter M. Vernet, responsable des stages ([email protected]).
Jacqueline Nacache, responsable pédagogique du master 1 d’études cinématographiques
([email protected])
27/04/2009
* En attente d’habilitation pour 2009-2010

Documents pareils