CSAE Ottawa Gatineau

Commentaires

Transcription

CSAE Ottawa Gatineau
Fall / automne
2012
September
6TH Event
Page 14
Rick Baker, RA Centre,
Jeff Calderwood, National Golf Course Owners Association,
Peter Cuthbert, Canadian Association of Chiefs of Police
September
26TH luncheon
PAGE 22
April Horrigan-Quinn, Sheraton Ottawa,
Ashley Matthews, Sheraton Ottawa,
Geraldine Hyland, Canadian Library Asso
ciation
@ogcsae
2012-2013
Board of Directors
Conseil d’administration
Executive – Exécutif
• President / Président
Richard Baker
[email protected]
• Vice-President / Vice-président
Jasmin Lidington, CAE
[email protected]
• Past President / Président sortant
Nick Neuheimer, CAE
[email protected]
Board members –
Membres du conseil
• Francois Brunet
[email protected]
• Katherine McColgan, CAE
[email protected]
• Brett Filson
[email protected]
• Clementine Van Veen
[email protected]
• Dana Cooper, CAE
[email protected]
• Dawn Kelly, CAE
[email protected]
• Stephanie Seguin
[email protected]
• Nancy Barrett,CAE
[email protected]
• Carol Ann Banks, CMA
[email protected]
Secretariat/Secrétariat
• Kathryn Cyr
[email protected]
The Ottawa-Gatineau Executive is published by
the Ottawa-Gatineau Chapter of the Canadian
Society of Association Executives. Published five
times a year, it is distributed to all CSAE OttawaGatineau members as a benefit of membership.
Le bulletin de la Région Ottawa-Gatineau est
publié par le Chapitre Ottawa-Gatineau de la
Société canadienne des directeurs d’association.
Publié cinq fois l’an, il est distribué gratuitement
à tous les membres de la SCDA Ottawa-Gatineau
en tant que service aux membres.
CSAE Ottawa-Gatineau Secretariat
Secrétariat SCDA Ottawa-Gatineau
PO Box 72024, Kanata North RPO,
Kanata, Ontario K2K 2P4
Tel: 613-271-1476 Fax: 613-271-2721
[email protected]
Ottawa-Gatineau CSAE Partners
with Greenfield Services for
Social Media Management
O
ctober 1, 2012, Alexandria, ON – We are pleased to announce that the
Ottawa-Gatineau Chapter of the Canadian Society of Association Executives
(O-G-CSAE) has selected Greenfield Services Inc. as its strategic partner for
social media management.
Greenfield Services will research and gather feedback from members, committees and CSAE
National to produce social media guidelines, policies and procedures. These documents will
be shared with various committee members and volunteers of the Chapter.
Greenfield will also manage the Chapter’s social media posts and interactions, ensuring
that the Chapter remains positioned as the “go-to” source for association management
news and best practices in the Ottawa-Gatineau area. This will include sharing of relevant
content, starting and maintaining discussions with members, prospective members, and the
community at-large, and the promotion of professional development and events.
The team will be led by Meagan Rockett, Director of Client Solutions, who sits on the
Membership Committee and the Communications Committee of the Chapter. Meagan also
participates in the newly developed Mentorship Program.
Greenfield Services President and Chief Strategist Doreen Ashton Wagner stated, “We look
forward to this partnership, helping the CSAE Ottawa-Gatineau Chapter demonstrate the
effectiveness of social media for event promotion and member engagement.”
For more information on the program, please contact Meagan Rockett at 613-288-4517,
[email protected], or @rockettm on Twitter. ■
3
4
5
6
8
Partenariat de la section Ottawa-Gatineau
de la SCDA avec Greenfield Services pour la
gestion des médias sociaux
President’s Column
Le mot du président
Integrated Accessibility Standards – The Next
Step in AODA Compliance
Normes d’accessibilité intégrées – la
prochaine étape de la conformité à la Loi sur
l’accessibilité pour les personnes handicapées
de l’Ontario (LAPHO)
10 CSAE MEMBER SURVEY ANALYSIS
12 ANALYSE DU SONDAGE DES MEMBRES DE
LA SCDA
2
14 Chapter Kick-off Sets Exciting Tone for the Year
15 Un lancement des activités de la section qui a
donné un ton excitant à l’année
16 CSAE Ottawa Gatineau – ‘Association with
Associations’ Event - Breakfast on the Hill
18 Section Ottawa-Gatineau de la SCDA –
L’activité « Association avec des Associations »
- Petit déjeuner sur la Colline
20 September 26, 2012 - CSAE Ottawa-Gatineau
Chapter Luncheon
21 Déjeuner du 26 septembre 2012 de la section
Ottawa-Gatineau de la SCDA
22 Member Profile: Deborah Krause
23 Profil de membre : Deborah Krause
OTTAWA - G AT I N E AU E X ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
Partenariat de la section Ottawa-Gatineau de la
SCDA avec Greenfield Services pour la gestion
des médias sociaux
1
er octobre 2012, Alexandria (Ontario) – Nous sommes
heureux d’annoncer que la section Ottawa-Gatineau de la
Société canadienne des directeurs d’association (SCDA) a
choisi Greenfield Services Inc. comme partenaire stratégique pour
gérer ses médias sociaux.
Greenfield Services réunira et analysera les observations des
membres, des comités et de la SCDA nationale pour établir
les lignes directrices, les politiques et les procédures des médias
sociaux. Les documents ainsi produits seront distribués aux
différents membres des comités et aux bénévoles de la section.
Greenfield gérera également les messages de la section affichés
dans les médias sociaux, et les interactions, pour assurer que la
section demeure la source de choix pour obtenir des nouvelles
et s’informer des pratiques exemplaires en matière de gestion
d’association dans la région d’Ottawa-Gatineau. Il s’agira
notamment de diffuser le contenu pertinent, de lancer et de
maintenir des discussions avec les membres, les membres en
STAGING YOUR WORLD
puissance et la collectivité, et de promouvoir le perfectionnement
professionnel et les activités de la section.
L’équipe sera sous la direction de Meagan Rockett, directrice des
solutions de la clientèle de Greenfield Services, qui fait partie du
Comité des membres et du Comité des communications de la
section. Meagan participe également au programme de mentorat de
la SCDA qui vient d’être créé.
La présidente et stratège en chef de Greenfield Services, Doreen
Ashton Wagner, a déclaré : « Nous avons hâte d’entreprendre
ce partenariat, d’aider la section Ottawa-Gatineau de la SCDA à
démontrer l’efficacité des médias sociaux pour promouvoir les
activités et susciter la participation des membres. » [traduction]
Pour en savoir plus sur le programme, veuillez communiquer avec
Meagan Rockett au 613-288-4517, à [email protected]
ou à @rockettm sur Twitter. ■
your
GettinG
messaGe
heard on the
hill
For over 10 years, Brendan Hawley & Associates
has been assisting national associations forge
constructive and respected relationships with
the federal government.
CORPORATE EVENTS,
ASSOCIATION EVENTS, GALA EVENTS
CONVENTIONS, PRODUCT LAUNCHES,
TRADESHOWS & EXHIBITS
Author of
What’s Your Point?
A Guide to Advocacy in Ottawa
www.frischkornav.com
For more information, please visit www.brendanhawley.com
or call Brendan Hawley at 613-612-0136
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 3
President’s Column
—Rick Baker (MA.Ed)
Your Chapter Hard at Work
O
n behalf of the CSAE Ottawa-Gatineau Chapter Board
of Directors, I am pleased to provide our valued members
with an update of recent events and those planned for the
upcoming Fall and Winter sessions.
Kudos go out to Stephanie Séguin and Dennis Turpin and the
AMCES team for the wonderful “Kick–off” dinner held at the Royal
Ottawa Golf Club on Thursday, September 6th. It was so great to see
many of our colleagues networking and enjoying the fine hospitality
and cuisine of the Royal. Our special guest Maureen O’Neil brought
greetings from our Chapter charity “Dress for Success”. It is very
comforting to see our fund-raising initiatives go to such a worthy
cause.
The first Program and Continuing Education (PACE) Committee
Fall Luncheon was held on Wednesday, September 26th at the
Sheraton Hotel. Guest speaker Gus Takkale, speaking on the theme
of change, was able to motivate attendees and challenge them from
Being Good to Going Great. It was an exhilarating session and he
left many messages for us all. The PACE Committee under the
leadership of Andrew Horsfield and Katherine McColgan have a
superb program lined up for the Fall. Check out the program in the
newsletter.
The Government Relations Day held on Thursday, September 27th
provided a great opportunity for 15 members of our Chapter to
meet with Parliamentarians for a first ever breakfast session. The
chance to meet with Members of Parliament to provide them with a
clearer understanding of our association business and to glean from
them how we can assist Parliamentarians in their daily business was
very rewarding. It is our goal to hold these sessions on a semi-annual
basis. Thanks go out to Dana Cooper who took up the challenge to
work with Impact Affairs and to Susie Grynol and Nick Neuheimer
for their vision of holding the meeting.
The Board of Directors has been working hard on your behalf to
provide direction and manage the affairs of the Chapter. Some key
initiatives are the Mentorship Program under the guidance of Past
President Nick Neuheimer, the Social Media Strategy under the
leadership of François Brunet and Dawn Kelly and the planning of
the Tête-à-tête trade show for January. We have instituted a review
of our Chapter’s strategic plan to ensure that the designed goals
and objectives are attainable and determine if there should be any
adjustments or additions to the plan as we go forward.
4
This year the CSAE National Conference is being held in Ottawa and
we are pleased to be playing a very supportive role to ensure delegates
from across Canada have a first-class experience in our great city. A
number of our Chapter members are playing key roles in the planning
and execution of the program and social events. A personal thanks
goes out to Glenn Duncan of Ottawa Tourism and Tami Leblanc of
the Westin Hotel for their commitment and leadership. Delegates are
invited to join the O-G Chapter Board of Directors in the OttawaGatineau Rideau Reception Suite after the evening functions on
Thursday and Friday, November 1st and 2nd. ■
A demand generation consultancy
dedicated to the needs of associations
Data Cleansing
Recruitment, Retention
& Surveys
Event Attendance Promotion
Exhibitor & Sponsorship Sales
SEO & Social Media
Management
Contact Meagan Rockett at 613-288-4517
www.greenfield-services.ca
Helping your organization
and
GROW
PROSPER
OTTAWA - G AT I N E AU E X ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
Le mot du président
—Rick Baker (M.Éd.)
Votre section en action
A
u nom du conseil d’administration de la section OttawaGatineau de la Société canadienne des directeurs d’association
(SCDA), je suis heureux de faire le point, à l’intention de nos
membres estimés, sur nos dernières activités et celles qui sont prévues
pour l’automne et l’hiver.
Des félicitations sont de mise pour Stephanie Séguin, Dennis Turpin
et l’équipe d’AMCES qui ont su si bien organiser le magnifique
dîner de lancement offert au Club de golf Royal Ottawa le 6
septembre dernier. C’était fantastique de voir un si grand nombre
de nos collègues tisser des liens et profiter de la fine cuisine et de
l’hospitalité du Club de golf Royal Ottawa. Notre invitée spéciale
Maureen O’Neil nous a transmis les salutations de « Dress for
Success », l’organisme de bienfaisance appuyé par notre section. Il
est très agréable de voir nos initiatives de financement servir à une
si noble cause.
Le premier déjeuner automnal du Comité des programmes et de
l’éducation permanente a eu lieu le mercredi 26 septembre à l’Hôtel
Sheraton. Le conférencier, Gus Takkale, nous a entretenus du thème
du changement. Il a réussi à motiver les participants et les participantes
en les mettant au défi de faire encore mieux en se distinguant. La
séance a été excitante, et il nous a laissé de nombreux messages à
tous et à toutes. Le Comité des programmes et de l’éducation
permanente, sous la direction d’Andrew Horsfield et de Katherine
McColgan, nous a préparé un superbe programme pour l’automne.
Jetez-y un coup d’oeil dans le bulletin.
La journée des relations avec le gouvernement organisée le jeudi
27 septembre a été une excellente occasion pour 15 membres de
notre section de rencontrer des parlementaires pour notre tout
premier petit déjeuner sur la Colline. Il était très gratifiant de
rencontrer des députés et leur permettre de mieux comprendre
ce que fait notre association, en les écoutant en retour nous
expliquer comment nous pouvons aider les parlementaires dans
leurs affaires quotidiennes. Nous avons l’intention d’organiser ces
rencontres deux fois l’an. Merci à Dana Cooper, qui a relevé le
défi de travailler avec Impact Public Affairs, (that is what I see at
http://www.csae.com/fr/Courset%C3%A9v%C3%A9nements/
Lecongr%C3%A8snational2012/Pr%C3%A9sentateurs.aspx) et
à Susie Grynol et Nick Neuheimer, qui ont eu la vision d’organiser
cette rencontre.
Le conseil d’administration n’a pas ménagé ses efforts en orientant et
en gérant les affaires de la section pour vous. Entre autres initiatives
clés, mentionnons le programme de mentorat dirigé par notre ancien
président Nick Neuheimer, la stratégie des médias sociaux portée par
François Brunet et Dawn Kelly, et la planification de l’exposition
Tête-à-Tête pour le mois de janvier. Nous avons instauré une revue
du plan stratégique de notre section pour assurer que les buts et les
objectifs fixés sont atteignables et déterminer s’il y a lieu de faire des
ajustements ou d’apporter des ajouts au plan en allant de l’avant.
Le congrès national de la SCDA a lieu cette année à Ottawa, et nous
sommes heureux de le soutenir dans une pleine mesure pour assurer
que les délégué(e)s de l’ensemble du Canada vont y connaître
une expérience de grande qualité dans notre merveilleuse ville.
Certains membres de notre section ont des rôles très importants
dans la planification et l’exécution du programme et des activités
sociales. Nous tenons à remercier personnellement Glenn Duncan
de Tourisme Ottawa et Tami Leblanc de l’Hôtel Westin Hotel pour
leur engagement et leur leadership. Les délégué(e)s sont invité(e)s
à se joindre aux membres du conseil d’administration de la section
Ottawa-Gatineau de la SCDA dans la salle de réception OttawaGatineau après les réceptions en soirée, le jeudi et le vendredi 1et et
2 novembre. ■
JOHN BUTCHER
IAF Certified Professional Facilitator
President
P.O. BOX 3678, STATION “C”
OTTAWA, ONTARIO K1Y 4J8
(613) 725-2280
www.associatesinplanning.ca
E-MAIL: [email protected]
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
ASSOCIATES IN
PLANNING INC.
ORGANIZATIONAL
PLANNING
AND
PROCESS
FACILITATION
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 5
Integrated Accessibility Standards –
The Next Step in AODA Compliance
W
ith the compliance deadline for the Accessibility Standard
for Customer Service – the first of five standards under
the Accessibility for Ontarians with Disabilities Act
(AODA) – now past, organizations across Ontario need to begin
planning how they are going to meet the next set of requirements
under Ontario’s accessibility legislation - the Integrated Accessibility
Standards. The Integrated Accessibility Standards (IAS) came into
effect on July 1, 2011 and significantly impact most organizations
in Ontario with respect to their human resources practices and the
way they do business.
The Integrated Accessibility Standards address accessibility in three
areas: Information and Communications; Employment; and
Transportation. Similar to the Accessibility Standard for Customer
Service, organizations across public, private and non-profit sectors
must comply with accessibility in these three areas. The IAS is
somewhat complex in its application as compliance with each section
is not consistent for all. The majority of compliance deadlines are
phased in between January 1, 2012 and January 1, 2017 (some
extend beyond 2017), but the deadlines within each standard vary
so it’s incumbent on businesses and organizations to know which
elements of which standards apply to them and by when.
Who do the Integrated Accessibility
Standards Apply to?
General Requirements
The IAS Regulation opens with a set of General Requirements that
cover:
•
Accessibility Policies and Plans
Obligated organizations are required to develop, implement
and maintain policies on how they will achieve accessibility
requirements and commit to removing barriers to inclusion.
Obligated organizations will be required to establish,
implement, maintain and document a multi-year accessibility
plan which outlines the organization’s accessibility strategy
to meet the requirements of the integrated standard. The
plan must be posted on the organization’s website, provided
in an accessible format and be reviewed at least once every
five years.
•
Mandatory Training
Obligated organizations must train employees on the
IAS requirements which include the Information and
Communications, Employment and Transportation
standards. The requirements are numerous and training
should be specific to the duties/nature of one’s job, meaning
employee training needs will differ.
Employees must also be trained on the Ontario Human Rights
Code as it pertains to persons with disabilities. Other groups
which must also be trained include volunteers, persons
who develop policies (i.e. board members) and anyone
who provides goods, services or facilities on behalf of the
organization
The IAS applies to the Ontario Government and Legislative
Assembly, every designated public sector organization and every
person or organization that provides goods, services or facilities
to the public or to third parties and has at least one employee in
Ontario.
There are five classifications of organizations under the IAS with
targeted compliance in the following order:
1. The Government of Ontario and Legislative Assembly
2. Large designated public sector organizations (50+ employees)
3. Small designated public sector organizations (between
1–50 employees)
4. Large private and not-for-profit organizations (50+ employees)
5. Small private and not-for-profit organizations (between
1–50 employees)
Other General Requirements include the procurement of goods,
services or facilities and self-service kiosks.
Information and Communications Standard
The Information and Communications standard covers:
•
Accessible Formats and Communication Supports
Obligated organizations must, upon request, provide accessible
formats and communication supports. Examples include but
are not limited to enlarged print, braille, accessible electronic
formats, captioning, sign language interpreters and reading
aloud. Accessible formats and communication supports must
be provided or arranged for in a timely manner and at a cost
not exceeding the regular cost charged to other persons.
What is involved in each Standard?
•
Accessible Websites
Below is a summary of categories and the primary requirements
associated with each category. As the requirements under the IAS
are fairly extensive, please note this is not a complete list but a high
level overview only. Look out for additional information in the O-G
CSAE newsletter on the Integrated Accessibility Standards over the
coming months.
Most organizations will be required to make their internet
websites and web content conform to the World Wide
Web Consortium Web Content Accessibility Guidelines
(“WCAG”) 2.0. These guidelines define the requirements
for an accessible website and identify four principles of web
accessibility: perceivable, operable, understandable and
All organizations with the exception of small private and not-forprofit organizations (less than 50 employees) are required to report
compliance to the government.
6
OTTAWA - G AT I N E AU E X ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
robust. Adherence to these guidelines will increase readability
and allow persons with disabilities to use assistive devices, such
as screen readers, to navigate web content without frustration.
•
Feedback Processes
Any organization that has processes for receiving and
responding to feedback are required to ensure they are
accessible to persons with disabilities by providing accessible
formats and communication supports, upon request.
Other Information and Communications requirements
include: emergency procedures; educational and training
resources and materials; and requirements for public libraries
and libraries of educational and training institutions.
Employment Standard
The Employment standard is specific to employers as it relates to
the employment of paid individuals. It establishes obligations for
employers regarding recruitment, accessible information, employee
accommodation, return to work, performance management, career
development and re-deployment. In almost all cases, this will entail
training managers on their responsibilities and training employees
on their rights under the AODA.
•
Individualized Workplace Emergency Response Information
Obligated organizations must provide and document
individualized workplace emergency plans for employees
with a disability. While employees are not required to
disclose a disability, organizations must request that staff
inform them if the existing emergency response plan does
not meet their needs.
Enforcement and Penalties
Failure to comply with the AODA requirements can lead to
administrative monetary penalties and prosecutions. The Accessibility
Directorate of Ontario has the power to conduct inspections, assign
monetary penalties and prosecute through the courts. Penalties for
non-compliance range from $200 to $2,000 for individuals and
unincorporated organizations; and $500 to $15,000 for corporations.
In the case of an offense under the AODA, penalties can reach a
daily maximum of $50,000 for individuals or unincorporated
organizations and $100,000 daily for corporations. ■
This article was written by Melissa Magder, Director of Diversity,
HR and Cross-Cultural Training at proLearning innovations.
ProLearning innovations assists small and large businesses across
all sectors in complying with AODA requirements as well as other
HR compliance and diversity needs. For more information, email
[email protected] or call 647-847-1853.
D. E. Systems Ltd.
Computer Rental Services
Conference and Event Technology Services
Desktop Computers
Notebook Computers
Laserjet Printers
Multimedia Projectors
Display Equipment
Registration Services
Ottawa (613) 723-1166 Toronto (905)507-6660 Montréal (514)340-1440
www.desystems.com
This requirement must be met by January 1, 2012.
•
Recruitment Practices
Employers must ensure that all aspects of the recruitment
process are accessible to persons with disabilities. This
includes jobs being posted in accessible formats and locations;
consulting with applicants to provide or arrange suitable
accommodation in a manner that takes into account the
applicant’s disability; and providing communication supports
and information in an accessible format.
•
Employee Accommodation
Upon request, employers must meet an employee’s need
for accessible formats and communication supports for
information needed to perform the employee’s job and to
access information that is generally available to employees in
the workplace.
CSAE O-G
Christmas Dinner
Snowfall is in the air
So let’s get together and prepare
For a winter wonderland, a CSAE must attend affair!
On December 6th we will raise a glass
And toast the seasons, members, volunteers and staff
The Delta City Centre will be the place
So, please dear friends, do make haste
Transportation Standard
The Transportation standard primarily applies to organizations
that provide public or specialized transportation services. Examples
include but are not exclusive to municipalities, taxis, school
boards, hospitals, colleges and universities. This standard addresses
accessibility with respect to equipment, announcements and wait
times, to name a few. The details of the Transportation standard are
numerous and technical in nature. Organizations should carefully
review this standard to determine whether or not it applies to them.
Register now, don’t be the last
To be part of an event that will surely be a blast
For complete details visit www.csae.com/ottawa
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 7
Normes d’accessibilité intégrées –
la prochaine étape de la conformité à la Loi
sur l’accessibilité pour les personnes handicapées
de l’Ontario (LAPHO)
M
aintenant que les délais de conformité aux Normes
d’accessibilité pour les services à la clientèle – la première des
cinq normes établies en vertu de la Loi sur l’accessibilité
pour les personnes handicapées de l’Ontario – sont derrière nous, les
organisations de l’Ontario doivent commencer à planifier comment
elles vont respecter la prochaine série d’exigences en vertu de la
législation de l’Ontario sur l’accessibilité, les Normes d’accessibilité
intégrées (NAI). Entrées en vigueur le 1er juillet 2011, les NAI ont une
incidence considérable sur la plupart des organisations de l’Ontario
des points de vue de leurs pratiques de ressources humaines et de la
conduite de leurs affaires.
Elles touchent trois domaines de l’accessibilité : l’information et les
communications, l’emploi, et le transport. Comme dans le cas des
Normes d’accessibilité pour les services à la clientèle, les organisations
des secteurs publics, privés et sans but lucratif doivent assurer
l’accessibilité dans ces trois domaines. L’application des NAI est
relativement complexe parce qu’il n’y a pas d’uniformité en ce qui
a trait à la nécessité pour tous de se conformer à chacune de leurs
sections. La majorité des dates limites pour se conformer aux NAI
sont échelonnées entre le 1er janvier 2012 et le 1er janvier 2017 (et
même au-delà de 2017), mais comme les dates limites à l’intérieur
de chacune des normes varient, il appartient aux entreprises et aux
organisations de savoir quels sont les éléments de quelles normes qui
s’appliquent à elles et pour quand.
Qu’est-ce que chacune des normes comporte?
Voici un résumé des catégories et des exigences particulières
associées à chaque catégorie. Comme les exigences des NAI sont
relativement complexes, veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’une liste
complète, mais seulement d’un grand aperçu. Vous trouverez plus
de renseignements sur les Normes d’accessibilité intégrées dans le
bulletin de la section Ottawa-Gatineau de la Société canadienne des
directeurs d’association (SCDA) au cours des prochains mois.
Exigences générales
Le Règlement sur les NAI présente d’abord une série d’exigences
générales couvrant ce qui suit :
•
Les politiques et les plans d’accessibilité
Les organisations assujetties doivent élaborer, mettre en
œuvre et maintenir des politiques indiquant comment elles
s’y prendront pour satisfaire aux exigences d’accessibilité
et s’engager à supprimer les obstacles à l’inclusion. Elles
devront établir, mettre en œuvre, maintenir et documenter
un plan d’accessibilité pluriannuel décrivant sommairement
leur stratégie d’accessibilité pour respecter les exigences des
normes intégrées. Ce plan doit être affiché sur le site Web de
l’organisation, fourni dans un format accessible et revu au
moins une fois tous les cinq ans.
•
Formation obligatoire
Les organisations assujetties doivent former leurs employés
en ce qui a trait aux obligations prévues par les NAI,
concernant notamment les normes sur l’information et les
communications, l’emploi et le transport. Les exigences sont
nombreuses et la formation devrait porter de façon précise
sur les fonctions et la nature du travail, ce qui signifie que les
besoins de formation des employés vont varier.
Les employés doivent également être formés concernant le
Code sur les droits de la personne de l’Ontario et les personnes
handicapées. Entre autres groupes à former également,
mentionnons les bénévoles, les personnes qui créent les
politiques (c.-à-d. les membres des conseils d’administration)
et quiconque fournit des biens, des services ou des installations
au nom de l’organisation.
À qui les Normes d’accessibilité intégrées
s’appliquent-elles?
Les NAI s’appliquent au gouvernement de l’Ontario, à l’Assemblée
législative, à toute organisation désignée du secteur public et à toute
autre personne ou organisation qui fournit des biens, des services
ou des installations aux membres du public ou à d’autres tiers et qui
compte au moins un employé en Ontario.
Les NAI visent cinq catégories d’organisation qui doivent se
conformer dans l’ordre suivant :
1. Le gouvernement de l’Ontario et l’Assemblée législative
2. Les grandes organisations désignées du secteur public
(50 employés et plus)
3. Les petites organisations désignées du secteur public (entre
1 et 50 employés)
4. Les grandes organisations privées et sans but lucratif
(50 employés et plus)
5. Les petites organisations privées et sans but lucratif (entre 1 et
50 employés)
Toutes les organisations à l’exception des petites organisations privées
et sans but lucratif (moins de 50 employés) doivent faire rapport de
leur conformité au gouvernement.
8
D’autres exigences générales couvrent notamment l’obtention de biens, de services ou d’installations et les guichets
libre-service.
OTTAWA - G AT I N E AU E X ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
Normes pour l’information et les
communications
employés ne sont pas tenus de révéler un handicap, les
organisations doivent demander que les employés les avisent
si le plan relatif aux interventions d’urgence qui existe ne
répond pas à leurs besoins.
Les normes pour l’information et les communications couvrent ce
qui suit :
•
Formats accessibles et aides à la communication
Les organisations assujetties doivent fournir des formats
accessibles et des aides à la communication sur demande.
Cela inclut, sans s’y limiter, les textes en gros caractères, en
braille, les formats électroniques accessibles, le sous-titrage,
les interprètes de langage virtuel et la lecture à haute voix. Les
formats accessibles et les aides à la communication doivent
être fournis ou prévus à point nommé et à un coût qui n’est
pas supérieur au coût ordinaire chargé aux autres personnes.
•
Sites Web accessibles
La plupart des organisations devront rendre leurs sites internet
et leur contenu Web conformes aux Règles pour l’accessibilité
des contenus Web (WCAG) 2.0. Ces directives définissent les
exigences d’accessibilité d’un site Web et définissent quatre
principes fondamentaux pour l’accessibilité des contenus
Web, soit qu’ils doivent être perceptibles, utilisables,
compréhensibles et robustes. La conformité à ces directives
accroîtra la lisibilité et permettra aux personnes handicapées
d’utiliser des dispositifs d’aide, comme des lecteurs d’écran,
pour naviguer dans le contenu Web sans frustration.
•
Processus de rétroaction
Toutes les organisations qui ont en place des processus qui
leur permettent de recevoir de la rétroaction et d’y répondre
doivent s’assurer que ces processus sont aussi accessibles aux
personnes handicapées, en leur offrant des formats accessibles
et des aides à la communication sur demande.
Entre autres exigences relatives à l’information et à la
communication, notons les procédures d’urgence, le
matériel et les ressources pédagogiques et de formation, et
les exigences qui s’appliquent aux bibliothèques publiques
et aux bibliothèques d’établissements d’enseignement ou de
formation.
Normes pour l’emploi
Les normes pour l’emploi visent précisément les employeurs parce
qu’elles ont trait à l’emploi d’individus rémunérés. Elles établissent les
obligations des employeurs concernant le recrutement, l’information
accessible, le besoin de mesures d’adaptation pour les employés, le
retour au travail, la gestion du rendement, le perfectionnement
professionnel et la réaffectation. Cela signifie dans presque tous les cas
qu’il faudra former les gestionnaires concernant leurs responsabilités
et les employés en ce qui a trait à leurs droits en vertu de la LAPHO.
•
Renseignements individualisés relatifs aux interventions
d’urgence sur le lieu de travail
Les organisations assujetties doivent fournir et documenter
des plans individualisés relatifs aux interventions d’urgence
sur le lieu de travail pour les employés handicapés. Si les
Cette exigence doit être respectée pour le 1er janvier 2012.
•
Practices de recrutement
Les employeurs doivent assurer que tous les aspects du
processus de recrutement sont accessibles aux personnes
handicapées. Cela inclut afficher les postes dans des formats
et à des endroits accessibles; consulter les candidats pour
offrir ou prévoir une mesure d’adaptation appropriée selon
ses besoins; et offrir de l’aide à la communication et de
l’information dans un format accessible.
•
Mesures d’adaptation pour les employés
Sur demande, les employeurs doivent répondre au besoin
d’un employé qui requiert des formats accessibles et des aides
à la communication pour consulter l’information nécessaire
pour faire son travail et pour avoir accès à l’information
généralement offerte aux employés du milieu de travail.
Normes pour le transport
Les normes pour le transport s’appliquent principalement
aux organismes qui offrent des services de transport public
ou adapté. Les exemples incluent, sans que ce soit exclusif,
les municipalités, les taxis, les commissions scolaires, les
hôpitaux, les collèges et les universités. Ces normes traitent
de l’accessibilité concernant l’équipement, les annonces et les
temps d’attente, pour n’en donner que quelques exemples.
Les détails des normes pour le transport sont nombreux et
de nature technique. Les organisations devraient les examiner
minutieusement pour déterminer si tous les détails des
normes s’appliquent ou non à elles.
Application et pénalités
Le défaut de se conformer aux exigences de la LAPHO peut donner
lieu à des pénalités administratives d’ordre monétaire et à des
poursuites. La Direction générale de l’Ontario pour l’accessibilité a le
pouvoir de faire des inspections, d’attribuer des pénalités monétaires
et d’intenter des poursuites devant les tribunaux. Les pénalités en cas
de non-conformité vont de 200 $ à 2 000 $ pour les individus et les
organisations sans personnalité morale, et de 500 $ à 15 000 $ pour
les sociétés. Dans le cas d’une infraction en vertu de la LAPHO,
les pénalités peuvent atteindre un montant maximum de 50 000 $
par jour pour les particuliers ou les organisations sans personnalité
morale, et de 100 000 $ par jour pour les sociétés. ■
Le présent article a été rédigé par Melissa Magder, directrice de
la diversité, ressources humaines et formation interculturelle chez
proLearning innovations. ProLearning innovations aide les petites
et moyennes entreprises de tous les secteurs à respecter les exigences de
la LAPHO et d’autres besoins en matière de ressources humaines et de
diversité. Pour en savoir plus, écrivez à [email protected]
ou appelez au 647-847-1853.
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 9
CSAE MEMBER
SURVEY ANALYSIS
By Rick Baker, MA.Ed
INTRODUCTION:
Presentation style preference
1. Roundtable discussions
2. Lecture/Speech by subject matter expert
3. Powerpoint presentation
4. Panel discussion
5. Case study methodology
6. Motivational speaker
5.
Format preference
1. 38.6% Luncheons
2. 20.5% ½ Day workshop
3. 19.3% Breakfast Session
4. 13.3% Full day Workshop
5. 4.8% Evening Networking Function
6. 3.6% Webinars
6.
Sessions participated in
1. 71.1% Luncheons
2. 63.9% Tête-à-tête
3. 54.2% Christmas Luncheon
4. 39.8% September Kick-off
5. 38.6% Annual General Meeting
7.
Value of Chapter functions (Very Valuable to Outstanding)
1. Tête-à-tête
2. Monthly Luncheons
3. Christmas luncheon
4. Annual General Meeting
5. September Kick-off
8.
Time of day most available or preferred
• Speaker Presentations Luncheons
• Education Sessions
Breakfast
• MarCom
Breakfast
• Leadership Forum
Breakfast
• Christmas Social
Luncheon
• September kick-off
Evening
• Golf Nine and Dine Evening
M
• 101 responses were received which is up from 74 the previous year
• 17.4% response rate which is very good for a survey and
provides a representative sample
• 67.5% responses from Executive members
• 32.5% responses from Business members
1.
The importance of belonging to CSAE
1. Networking
2. Keeping up to date with industry trends
3. Professional development and training
4. Benchmarking: learning about best practices
5. Access to CSAE resources
• 86.8 % of Respondents indicated their membership as being
very valuable
2.
Six topics of most interest to members
1. 61.4% Social Media
2. 56.6% Communications/Technology
3. 53.0% Leadership Development
4. 45.8% Managing Change
5. 42.2% Strategic Planning
6. 42.2% Marketing
3. What are your top professional challenges?
• Managing internal change
• Staying ahead of the curve
• Aging membership
Fiscal constraints
Meeting rising expectations
Time management
Impact of Canada’s not-for-profit legislation
Communications with my members
4. embers of the CSAE Ottawa-Gatineau Chapter were
asked to complete a survey by June 1st, the results of
which would be shared with the membership.
Purpose: to garner the viewpoints and interests of Chapter
members in one survey with the results to be used to assist the Board
committees in determining their annual work plans.
•
•
•
•
•
Tête-à-Tête 2013 Featuring Keynote Presenter, Jamie Clarke
and 160 Exhibitors and Sponsors
Join us for a complimentary breakfast keynote presentation with Jamie Clarke, extreme adventurer
and motivational speaker to the Fortune 500 Elite. A charismatic storyteller who keeps audiences on
the edge of their seats, moving from laughter to tears to awe. Tête-à-Tête is your opportunity to get
all the latest news from the premier suppliers to the association and meetings industry.
Delegate Registration Opens November 20th, 2012
Please visit www.csae.com/ottawa for Exhibitor and Sponsor Details
Admission is Free
www.jamieclarke.com
Delegates are invited to a complimentary
breakfast featuring keynote speaker,
Jamie Clarke
“Above All Else: The Power of Passion”
Tête-à-Tête is open to all Association and Not-For-Profit Executive Directors
and Employees, Professional Meeting Planners and Government Procurers.
Closed to Non-Exhibiting Suppliers.
For more information, contact Kathryn Cyr, CSAE Ottawa-Gatineau Secretariat
at 613-271-1476 or email [email protected]
January 31st, 2013
Ottawa Convention Centre
55 Colonel By Drive, Ottawa, ON
7:00 am – 2:30 pm
10 OTTAWA - G AT I N E AU EX ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
9.
Recommended topics for education
• Governance
• Member Satisfaction and Needs
• Membership Marketing and Recruitment
• Future of Associations
• Change Management
• Relationship Building
• Ontario Not for Profit Act
• Alternate Revenue Sources
10.Do Chapter programs meet or exceed your needs
•
•
•
•
49.4%
38.6%
7.2%
4.8% Great Signs.
Great Service.
Guaranteed.
Agree
Strongly Agree
Agree completely
Disagree
11.Support for using Chapter financial resources for a
Mentorship Program
• 56.6% Yes
• 43.4% No
Specialists in Signs & Great Ideas
for Meeting Planners
12.Engaging in a Mentorship Program
• 44.1% As a Mentor
• 29.4% As a Mentee
• 26.5% As a Volunteer
Your Go To Experts in Eco Friendly
Signage Solutions
13.Preference in receiving Chapter event notices and registration
information
• 62.7% Bi-Weekly e-broadcast
• 60.2% Separate e-mail promotion per event
• 28.9% Newsletter mailing
• 25.3% Chapter Website
• 22.9% Postings on LinkedIn
• 13.3% Twitter
• 9.6% Facebook
CSAE Ottawa-Gatineau
Business Member of the Year
2006
14.Preference to receive Chapter newsletter (The Executive)
• 69.9% Electronic Format
• 20.5% Printed Format
• 9.6% No Preference
MPI Ottawa 2012
PRIX PRESTIGE AWARD
Supplier of the Year
15.Social Media tools used in your organization
• 71.4% LinkedIn
• 68.8% Facebook
• 64.9% Twitter
Next steps – In our Strategic Planning session the survey was
reviewed by all Committee chairs who shared the results with
their committee volunteers. Committees have put forward their
respective work plans for the upcoming year and with your feedback
set the roadmap for many of the new initiatives. In upcoming issues
of The Executive we will provide regular updates as these plans
evolve into action.
Thank you again for your participation and feedback! ■
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
613-523-7446
www.millermcconnell.com
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 11
ANALYSE DU SONDAGE DES MEMBRES DE LA SCDA
4. Discussion en groupe
5. Méthodologie d’étude de cas
6. Conférencier motivateur
Par Rick Baker, M.Éd.
INTRODUCTION
L
es membres de la section Ottawa-Gatineau de la Société
canadienne des directeurs d’association (SCDA) ont été
invités à répondre pour le 1er juin à un sondage dont les
résultats allaient être communiqués aux membres.
Objet : Réunir les points de vue et les intérêts des membres de la
section au moyen d’un sondage dont les résultats seraient utilisés
pour aider les comités du conseil d’administration à établir leurs
plans de travail de l’année.
•
•
•
•
1.
101 réponses ont été reçues, une augmentation par rapport
à 74 l’année précédente
le taux de réponse de 17,4 %, très bon pour un sondage,
constitue un échantillon représentatif
le taux de réponse des membres Cadres était 67,5 %
le taux de réponse des membres Affaires était 32,5 %
5.
1. 38,6 % : Déjeuners
2. 20,5 % : Atelier d’une demi-journée
3. 19,3 % : Petit déjeuner
4. 13,3 % : Atelier/colloque d’une journée complète
5. 4,8 % : Soirée de réseautage
6. 3,6 % : Webinaires
6.
7.
2.
Six sujets qui intéressent le plus les membres
1. 61,4 % : Médias sociaux
2. 56,6 % : Communications et technologie
3. 53 % : Développement du leadership
4. 45,8 % : Gestion du changement
5. 42,2 % : Planification stratégique
6. 42,2 % : Marketing
3.
Vos principaux défis professionnels?
•
•
•
•
•
•
•
•
4.
Gérer le changement interne
Demeurer à l’avant-garde
Le vieillissement des membres
Les contraintes fiscales
Répondre aux attentes croissantes
La gestion du temps
L’incidence de la législation du Canada sur les organismes
sans but lucratif
Les communications avec mes membres
Styles ou méthodes de présentation que vous préférez
1. Tables rondes
2. Conférence ou allocution d’un expert en la matière
3. Présentation PowerPoint
Utilité des programmes de la section (Très utile à
Extraordinairement utile)
1. Tête-à-tête
2. Déjeuners mensuels
3. Déjeuner de Noël
4. Assemblée générale annuelle
5. Lancement de septembre
1.
2.
3.
4.
• 86,8 % des répondants ont indiqué que leur adhésion était
très précieuse
Programmes et séances auxquels vous avez participé
1. 71,1 % : Déjeuners
2. 63,9 % : Tête-à-tête
3. 54,2 % : Déjeuner de Noël
4. 39,8 % : Lancement de septembre
5. 38,6 : Assemblée générale annuelle
Importance d’adhérer à la SCDA
Occasions de réseautage
Demeurer au fait des tendances du secteur
Perfectionnement professionnel et formation
Évaluation comparative – apprentissage des pratiques
exemplaires
5. Accès aux ressources de la SCDA
Format que vous préférez
8.
9.
Moment de la journée où vous êtes le plus disponible ou que
vous préférez
•
•
•
•
•
•
•
Exposés de conférencier : déjeuner
Séances d’éducation : petit déjeuner
Séance de réseautage MarCom : petit déjeuner
Forum sur le leadership : petit déjeuner
Rencontre de Noël : déjeuner
Lancement de septembre : soirée
Golf - 9 trous et à table : soirée
Sujets recommandés pour la programmation
•
•
•
•
•
•
•
•
Gouvernance Satisfaction et besoins des membres
Marketing et recrutement des membres
Futur des associations
Gestion du changement
Tisser des liens
Loi de l’Ontario sur les organisations sans but lucratif
Autres sources de revenus
10.Dans quelle mesure convenez-vous que les programmes et
les services de la section sont conformes ou supérieurs à vos
besoins?
•
•
•
•
49,4 % : D’accord
38,6 % : Tout à fait d’accord
7,2 % : Complètement d’accord
4,8 % : Pas d’accord
12 OTTAWA - G AT I N E AU EX ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
11.Soutien en faveur de l’utilisation des ressources financières de
la section pour développer un programme de mentorat
• 56,6 % : Oui
• 43,4 % : Non
12. Participer à un programme de mentorat
• 44,1 % : À titre de mentor
• 29,4 % : À titre de mentoré
• 26,5 % : À titre de bénévole
13.Comment préférez-vous recevoir les avis d’activité de la
section et les renseignements pour s’inscrire?
•
•
•
•
•
•
•
62,7 : Diffusion électronique toutes les deux semaines
60,2 % : Courriel distinct de promotion d’activité
28,9 % : Bulletin par la poste
25,3 % : Site Web de la section
22,9 % : Affichages sur LinkedIn
13,3 % : Twitter
9,6 % : Facebook
14.Préférence pour recevoir le bulletin de la Section (The
Executive??)
• 69,9 % : Format électronique
• 20,5 % : Imprimé
• 9,6 % : Pas de préférence
Félicitations à toutes les nouvelles
personnes qui ont obtenu la
désignation de caé de la section
Ottawa-Gatineau de la Société
canadienne des directeurs d’association
(SCDA), indiquant leur compétence à
titre de cadres d’association
Sophia Hanafi, caé
Ottawa Safety Council
Paul Lansbergen, caé
Association des produits forestiers
du Canada
Moira Lassen, caé
SME Consulting
Sherri MacKenzie, caé Société canadienne de pédiatrie
Gathoni Njuguna, caé Association du barreau canadien
Diane Posterski, caé
administratif
Association du personnel
Kristin Willemsen, caé
Produits de santé consommateurs
du Canada
des collèges de l’Ontario
15.Outils de médias sociaux utilisés dans votre organisation
• 71,4 % : LinkedIn
• 68,8 % : Facebook
• 64,9 % : Twitter
Étapes suivantes – Les présidents des comités ont tous examiné les
résultats du sondage dans notre séance de planification et les ont
communiqués aux bénévoles de leurs comités. Les Comités ont
présenté leurs plans de travail respectifs pour l’année à venir et ont
établi la feuille de route de nombreuses nouvelles initiatives en
tenant compte de vos observations. Gardez l’oeil sur les numéros à
venir de The Executive où nous vous informerons régulièrement de
l’évolution de ces plans en mesures concrètes.
A forward-thinking approach
to labour law
A sensitivity to human resources
Merci encore pour votre participation et vos observations! ■
Activité annuelle de la période des fêtes de la section Ottawa-Gatineau
de la Société canadienne des directeurs d’association (SCDA)
Glebe Chambers
707 Bank Street
Ottawa, Ontario
K1S 3V1
Le Comité des activités spéciales travaille fort pour organiser une
soirée élégante pour le plus grand plaisir de tous et de toutes le
6 décembre 2012 au Delta Ottawa City Centre nouvellement rénové.
Faites votre inscription et celle de vos collègues aujourd’hui!
Visitez www.csae.com/ottawa
Telephone: (613) 563-7660
1 (888) 563-7660
n
workplace policies
n
human rights
n
wrongful dismissal
n
employment standards
n
workplace safety and insurance
n
occupational health and safety
n
employment contracts
n
privacy compliance
n
pay equity
n
employment equity
n
labour board proceedings
n
labour arbitration
n
collective bargaining
Advice for unionized and non-unionized employers
www.ehlaw.ca
Services dans les deux langues officielles
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 13
Chapter Kick-off
Sets Exciting Tone for the Year
By Stephanie Séguin and Dennis Turpin
I
t was a perfect, hot summer evening with a stellar venue and,
most of all, a great turn out for this year’s CSAE O-G Chapter
Kick-off event. The elegant Royal Ottawa Gatineau Golf
Club was an impressive setting to host our 130 members. This
complimentary event has become a must-attend as it celebrates
the past year’s achievements and creates buzz for the coming year’s
activities.
Our generous reception sponsor, Travel Alberta represented by
Jennifer Holly, Business Development Manager, helped created a
vibrant reception to start off the evening and donated an excellent
prize for a lucky winner.
Rick Baker, our chapter President, addressed the members with a
strong message about involvement in the Chapter, highlighting the
hard work all of our amazing volunteers do every day to keep the
Chapter successful and, of course, encouraging those who have yet
to register for this year’s CSAE National Conference being held in
Ottawa to do so. Rick also noted all the hard work that the Program
and Continuing Education (PACE) Committee has done in creating
a strong education line-up for our monthly luncheons, and touched
upon the new Government Relations initiative as well as our new
Mentorship Program.
When asked “Why a mentorship program?”, Nick Neuheimer who
is leading the initiative explained that it is a perfect match to the
CSAE and our Chapter’s mission and values, essentially it helps to
“make our members more successful.” Mentorship makes members
stronger as professionals and will certainly make our Chapter and
community stronger too.
How will the Mentorship Program be carried out? Over the next
month, we will be contacting those members that have already signed
up to be mentors and mentees, to firm up the roles and responsibilities
of the mentor-mentee relationship. The program will start with
15 “pairings” in October and continue through to May 2013.
The evening moved along all too quickly as colleagues, friends and
new acquaintances mingled. A heartfelt message was conveyed by
Maureen O’Neil from the Chapter’s new charity, Dress for Success.
The Chapter presented the charity with its first donation in the
amount of $1,132, as well as hundreds of new jewelry items to add to
their show room. Dress for Success assists vulnerable women to find
confidence to make the best impression for potential employment.
As Ms. O’Neil says “When you look good, you feel good.”
Co-MCs Dennis Turpin and Stephanie Séguin, co-chairs of the
Chapter’s Special Events Committee ended the evening thanking
their committee for its work, AVW- TELAV for its sponsorship, the
Dress for Success – Jewellery collection
Royal Ottawa Golf Club for an elegant evening and most delish
dinner, and Travel Alberta for its involvement for the third year. Of
course, we would be remiss not to have thanked Kathryn Cyr and
AMCES for its continuing support.
Both co-chairs reminded members to keep in mind, when attending
the Chapter’s various events, to donate generously to Dress for
Success, as the charity will greatly benefit. ■
Congratulations to all new
CSAE O-G Certified Association
Executive (CAE)
Sophia Hanafi, CAE
Ottawa Safety Council
Paul Lansbergen, CAE
Forest Products Association
of Canada
Moira Lassen, CAE
SME Consulting
Sherri MacKenzie, CAE Canadian Paediatric Society
Gathoni Njuguna, CAE The Canadian Bar Association
Diane Posterski, CAE
Ontario College Administrative
Staff Association
Kristin Willemsen, CAE Consumer Health Products
Canada
14 OTTAWA - G AT I N E AU EX ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
Un lancement des activités de la section qui
a donné un ton excitant à l’année
Par Stephanie Seguin et Dennis Turpin
L
a chaude soirée d’été était parfaite, l’endroit extraordinaire et,
surtout, il y avait foule à l’occasion de l’activité de lancement
de cette année de la section Ottawa-Gatineau de la Société
canadienne des directeurs d’association (SCDA). L’élégant Club de
golf Royal Ottawa à Gatineau était un décor de rêve pour accueillir
nos 130 membres. Cette activité gratuite est devenue un rendezvous à ne pas manquer, à la fois pour célébrer les réalisations de
l’année précédente et pour présenter avec effervescence les activités
de l’année à venir.
Notre généreux commanditaire de la réception, Travel Alberta,
représenté par Jennifer Holly, directrice du développement des
affaires, a aidé à créer une réception dynamique pour démarrer la
soirée, offrant en outre un excellent prix à une heureuse personne
gagnante.
Rick Baker, notre président de la section, a présenté un message fort
aux membres, s’attardant sur la participation à la section, mettant en
valeur les efforts ardus quotidiens de tous nos incroyables bénévoles
pour continuer d’assurer le succès de la section et, évidemment,
encourageant les retardataires à s’inscrire au congrès national de la
SCDA de cette année, à Ottawa. Rick a souligné tous les efforts
déployés par le Comité des programmes de l’éducation permanente
afin de créer un menu éducatif substantiel pour nos déjeuners
mensuels, et il a mentionné aussi la nouvelle initiative de relations
avec le gouvernement et notre nouveau programme de mentorat.
À la question posée à propos de la raison d’être d’un programme de
mentorat, Nick Neuheimer, qui est à la tête de l’initiative, a expliqué
que ce programme concorde parfaitement avec la mission et les
valeurs de la SCDA et de notre section, en aidant essentiellement
nos membres à mieux réussir. Le mentorat rend les membres plus
forts à titre de professionnels et il solidifiera à coup sûr notre section
et notre communauté aussi.
Comment le programme de mentorat se déroulera-t-il? Au cours du
prochain mois, nous allons communiquer avec les membres qui se
sont déjà inscrits comme mentors et comme protégé afin de préciser
les rôles et les responsabilités des rapports entre les mentors et les
protégés. Le programme débutera avec 15 « pairages » en octobre et
se poursuivra jusqu’en mai 2013.
La soirée a passé beaucoup trop vite pour les collègues, les amis et
les nouvelles connaissances occupés à échanger. Maureen O’Neil de
Dress for Success, le nouvel organisme de bienfaisance appuyé par la
section, nous a transmis un message qui venait du cœur. La section
a remis un premier don de 1 132 $ à l’organisme, accompagné
de centaines de nouveaux bijoux à ajouter à
leurs articles. Dress for Success aide les femmes
vulnérables à trouver la confiance dont elles ont
besoin pour faire la meilleure impression possible
dans leurs démarches pour obtenir un emploi.
Comme Madame O’Neil le disait : « Quand vous
paraissez bien, vous vous sentez bien. »
Les deux maîtres de cérémonie, Dennis Turpin
et Stephanie Seguin, coprésidents du Comité
des activités spéciales de la section, ont clôturé la
soirée en remerciant le comité pour son travail,
AVW- TELAV pour sa commandite, le Club
de golf Royal Ottawa pour une soirée élégante
et un délicieux dîner, et Travel Alberta pour sa
participation pour la troisième année. Et nous
n’avons surtout pas oublié de remercier Kathryn
Cyr et AMCES pour leur soutien continu.
Maureen O’Neil – Dress for Success
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Les deux coprésidents ont rappelé aux membres de
garder à l’esprit, à l’occasion des diverses activités
de la section, de donner généreusement à Dress for
Success, qui en bénéficiera grandement. ■
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 15
CSAE Ottawa Gatineau –
‘Association with
Associations’ Event
Breakfast on the Hill
Thursday, September 27, 2012
T
he sun was rising over the Peace Tower as 15 association
executives gathered on Parliament Hill for the
inaugural ‘Association with Associations’ breakfast with
parliamentarians. This new Ottawa-Gatineau CSAE (O-G CSAE)
event was intended to raise awareness of the value associations
provide, not only the value to Canadian society, but also the potential
value to parliamentarians. As it turned out, there were some valuable
take-aways for associations as well.
Rick Baker, O-G CSAE President, welcomed everyone to the event
and introduced Mr. John Carmichael, MP Don Valley West who
was our official parliamentary sponsor for the event and who has an
extensive history of involvement with associations. Mr. Carmichael
and his peers shared their insights on working with associations and
how associations can be more effective in getting the attention and
support of parliamentarians.
Other parliamentarians in attendance included: Joe Daniel, MP
for Don Valley East; David Sweet, MP for Ancaster-DundasFlamborough-Westdale; and, Senator Joseph Day from Saint John-
Kennebecasis. Although several others were expected to attend,
those experienced in coordinating events with parliamentarians
understand the challenges of securing their attendance given the
demands on their time.
A parliamentarian’s days are tightly scheduled as indicated by
observations they shared such as the only time a workout can
be scheduled is by running to work in the morning or by taking
6:00 am swims.
Also in attendance were Michael Anderson, President and CEO,
and Ed Barissa, Chair, of CSAE National. As the national voice
for Associations in Canada, the CSAE plays an important role in
advocacy on behalf of associations and has an active Government
Relations Committee.
Certainly, a significant challenge for any association is to be heard
above the noise of the multitude of voices and issues aimed at
parliamentarians. Several suggestions were provided as to the best
opportunity to get your issue before a parliamentarian. Still, even
if you manage to discuss your issue with a parliamentarian, it is
possible he/she may not agree with your position.
Mr. Carmichael stated it is critical to ensure the parliamentarian
clearly understands the issue you are advocating on and what you are
asking of him/her. Be clear and above all concise! Parliamentarians
handle reams of paper on a daily basis and the easier your information
is to digest, the greater likelihood it will be reviewed. One page
will suffice to introduce the issue, explain why the parliamentarian
should be interested and what you are asking him/her to do.





Is your association’s strategic intent focused and linked to performance measures?
Is your governance structure appropriate?
Is your association turning information into knowledge for your members?
Do you need your policy manual updated or new policies developed?
Do you truly understand your members wants and needs, and are you
asking them the right questions to get the right answers?
 When was the last time you invested in orientation and training for your
leaders?
 Is your association benchmarking for better practices?
 Are you efficiently using the staff you have and do you have the staff you require?
These are some of the questions that high performing associations ask. AMCES specializes in developing
solutions for the above areas as well as many other association leadership and management areas.
For more information, contacts us at 613-839-0085 of [email protected]
Visit our website at www.amces.com
16 OTTAWA - G AT I N E AU EX ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
As for meetings with MPs they are more relevant and memorable
for MPs if they are attended by one of their constituents, as MPs
place importance on hearing about issues of importance to their
constituents. You will have a maximum of 30 minutes with your
MP, so brevity, clarity and memorability are critical.
Having a constituent attend may not always be possible at the
MP’s Parliament Hill office but it is at the MP’s constituency office.
The constituency office may present the best opportunity to get
the attention of an MP and obtain some face time. While in their
constituencies, MPs spend time reviewing information and will more
likely have time to meet on your issue, whereas at their Parliament
Hill office, your issue would be in competition with many other
matters.
Rather than individually pursue an issue, associations often form
partnerships or have multiple stakeholders advocate a common
position and this is an effective way to add resonance to an issue
Parliamentarians will take notice when there is a large breadth of
support for a particular issue; therefore, one submission presented by
all interested parties is most effective, rather than one from each party.
Parliamentarians are also quick to recognize ‘form’ submissions
from ones where a person has taken the time and effort to prepare
thoughtful communication. There is much greater stock put into
genuine communications and practically none into form letters that
require little more than the click of a button to send.
There is recognition from parliamentarians that associations
represent the interests of organizations, professionals and individuals
that have valuable information to contribute to policy decisions. This
information can take the form of the implications or consequences a
policy direction may have on an association’s stakeholders or may be
a retroactive perspective of how implemented policies have affected
stakeholders. Either way, to aid busy parliamentarians, associations
must be proactive in providing information and feedback to
parliamentarians so they have the information they need to inform
their peers and decision makers.
Overall the inaugural ‘Association with Associations’ event provided
good take-aways for the association executives present. The O-G
CSAE is intending to offer this event again and has already begun
discussing a format that provides value for parliamentarians and
associations alike.
Take-aways
• Ensure the MP is clear about and understands the issue you are
advocating
• Provide a very clear ‘ask’ of what you are requesting your MP
do for you
• Keep submissions concise - MPs are inundated with information
so state your case succinctly in one page that explains the issue,
why the MP should be interested, and what you wish him/her
to do.
• Bring a constituency member from the riding of the MP you are
approaching - you will have a maximum of 30 minutes, which
will be preceded and followed by other groups also requesting
something from the MP, so be memorable and add relevancy for
the MP by bringing a constituent to the meeting.
• Use the constituency offices of MPs to bring an issue to the
MP’s attention - when in their constituencies, MPs spend
time reviewing correspondence, meeting constituents, and
attending events. Using the constituency office rather than the
Parliament Hill office can be a more effective venue to engage
with MPs.
• When working with multiple stakeholder groups on a common
issue, MPs recognize when there is a breadth of support for
an issue. Only one submission from the relevant stakeholder
groups is required.
• MPs recognize ‘form’ submissions from ones where a person
has taken the time and effort to prepare communication to the
MP. There is greater stock put into genuine communications
and practically no stock put into form letters that required little
effort.
• Associations need to be proactive in providing information
and feedback to parliamentarians on the implications
or consequences of policies on their stakeholders so
parliamentarians have the information they need to inform
their peers and decision makers. ■
Tête-à-Tête 2013 avec le conférencier Jamie Clarke et
160 exposants et commanditaires
Joignez-vous à nous pour un petit déjeuner gratuit en compagnie de Jamie Clarke, aventurier de l’extrême,
conférencier motivateur du Fortune 500 Elite, causeur charismatique habitué des auditoires suspendus à ses
lèvres, le souffle coupé entre les rires et les larmes. Tête-à-Tête est votre occasion de prendre connaissance de
toutes les dernières nouvelles, des fournisseurs de marque aux représentants de toutes les branches du secteur
des associations et des planificateurs et planificatrices de réunions.
Ouverture de l’inscription des délégué(e)s le 20 novembre 2012
Visitez www.csae.com/ottawa pour tous les détails sur les exposants et
les commanditaires
www.jamieclarke.com
Admission gratuite
Les délégué(e)s sont invité(e)s à un déjeuner
gratuit en compagnie du conférencier
Tête-à-Tête invite tous les directeurs et employés d’associations et d’organismes sans but lucratif, les
planificateurs d’événements professionnels et les autorités publiques responsables des acquisitions.
Pour les fournisseurs exposants seulement,
Jamie Clarke
« Au-delà de tout : la puissance de la passion »
Pour plus de renseignements, communiquez avec Kathryn Cyr, Secrétariat du Chapitre Ottawa-Gatineau
de la SCDA, au 613-271-1476 ou par courriel à [email protected]
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
31 janvier 2013
Centre des congrès d’Ottawa
55, promenade du Colonel By
Ottawa (Ontario)
7 h à 14 h 30
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 17
Section Ottawa-Gatineau de la
SCDA – L’activité « Association
avec des Associations »
Petit déjeuner sur
la Colline
Jeudi 27 septembre 2012
Accueillis par le soleil qui se levait sur la Tour de la Paix,
15 dirigeants et dirigeantes d’association se sont retrouvés sur la
Colline du Parlement pour le premier petit déjeuner « Association
avec des Associations » en compagnie de parlementaires. Cette
nouvelle activité de la section Ottawa-Gatineau de la Société
canadienne des directeurs d’association (SCDA) avait pour objet
d’accroître la sensibilisation aux valeurs offertes par les associations,
non seulement pour la société canadienne, mais aussi en ce qui a
trait à ce qu’elles peuvent apporter aux parlementaires. Et elle a aussi
permis aux associations d’en retirer des indications précieuses.
Rick Baker, président de la section Ottawa-Gatineau, a souhaité la
bienvenue à tout le monde et présenté M. John Carmichael, député
de Don Valley-Ouest, qui était notre parrain parlementaire officiel
pour l’activité et qui a une longue histoire de participation aux
activités d’associations. M. Carmichael et ses pairs ont parlé de leur
travail avec les associations et de ce que celles-ci peuvent faire pour
mieux attirer l’attention des parlementaires et obtenir leur appui.
Les autres parlementaires présents étaient Joe Daniel, député de Don
Valley-Est; David Sweet, député d’Ancaster-Dundas-FlamboroughWestdale; et le sénateur Joseph Day, de Saint John-Kennebecasis.
Quoique plusieurs autres parlementaires étaient censés être
présent(e)s aussi, il suffit d’avoir déjà coordonné des activités avec
des parlementaires pour savoir à quel point on les sollicite sans cesse
à gauche et à droite et combien il est difficile d’obtenir leur présence.
Les journées des parlementaires sont remplies d’obligations, comme
ils nous l’ont expliqué, au point que les seuls moments dont ils et
elles disposent pour faire de l’exercice sont en joggant pour se rendre
au travail ou en allant nager à 6 h le matin.
Le président-directeur général et le président de la SCDA nationale,
Michael Anderson et Ed Barissa, étaient également présents à ce petit
déjeuner. À titre de voix nationale des Associations au Canada, la
SCDA joue un rôle important de défense des intérêts des associations
et son comité des relations avec le gouvernement est actif.
Il est certes très difficile pour une association de se faire entendre de
façon particulière dans le tumulte et le chaos de questions avec lequel
les parlementaires doivent composer. Plusieurs suggestions ont été
proposées quant à la meilleure occasion de saisir les parlementaires
de vos enjeux. Et encore, même si vous réussissez à discuter de votre
enjeu avec un ou une parlementaire, cela ne veut pas nécessairement
dire qu’il ou elle sera d’accord avec vous.
M. Carmichael a dit qu’il était essentiel de faire en sorte que les
parlementaires comprennent clairement les enjeux que vous
défendez et ce que vous attendez d’elles ou d’eux. Soyez clairs et,
surtout, concis! Les parlementaires traitent des tonnes de papier tous
les jours, et plus votre information est facile à saisir, plus vous avez de
chances qu’elle sera examinée. Une page suffit pour introduire l’enjeu,
expliquer pourquoi le ou la parlementaire devrait s’y intéresser et ce
que vous lui demandez de faire.
En ce qui a trait aux rencontres avec les député(e)s, elles sont plus
pertinentes et susceptibles de rester gravé dans leur mémoire si
l’un ou l’une de leurs électeurs et leurs électrices y participe, parce
que les député(e)s trouvent important de prendre connaissance
des questions qui sont importantes pour les personnes de leur
circonscription. Puisque vous aurez un maximum de 30 minutes
avec votre député(e), il est essentiel de faire preuve de brièveté et de
clarté, en vous organisant pour qu’on se souvienne de vous et de ce
que vous voulez transmettre.
S’il n’est pas toujours possible qu’un électeur ou une électrice de
sa circonscription puisse se rendre au bureau du député ou de la
députée sur la Colline, ça l’est à son bureau de comté. C’est peutêtre au bureau de comté que vous aurez la meilleure occasion de
saisir l’attention du député ou de la députée et d’obtenir du temps
en face à face. Quand les député(e)s sont dans leurs circonscriptions,
ils et elles prennent le temps d’examiner l’information et seront plus
susceptibles d’avoir le temps de vous rencontrer à propos de votre
enjeu, tandis qu’à leur bureau sur la Colline, votre enjeu sera en
concurrence avec de nombreux autres.
Plutôt que de tenter de faire avancer seules un enjeu, les associations
forment souvent des partenariats ou s’organisent pour que plusieurs
intéressé(e)s défendent une position commune, ce qui est une façon
efficace de conférer plus de résonance à un enjeu. Vous attirerez
l’attention des parlementaires sur un enjeu particulier quand ils
ou elles constateront que celui-ci réunit beaucoup de soutien;
par conséquent, la présentation d’un exposé par toutes les parties
intéressées plutôt que par chaque partie tour à tour est plus efficace.
Les parlementaires reconnaissent en outre rapidement les exposés
« type » de ceux d’une personne qui a mis le temps et l’effort pour
concevoir une communication réfléchie. Les communications
authentiques captent beaucoup plus l’intérêt, tandis que les lettres
types qui n’exigent rien d’autre qu’un clic sur un bouton pour se
rendre à destination peuvent également être balayées aussi prestement.
Les parlementaires reconnaissent que les associations représentent les
intérêts d’organisations, de professionnel(e)s et de personnes qui ont
des renseignements précieux à contribuer à des décisions de principe.
Ces renseignements peuvent prendre la forme d’implications ou de
conséquences qu’une orientation politique pourrait engendrer sur
les adhérents à une association, ou il peut s’agir d’une perspective
rétroactive sur la façon dont des politiques qui ont été mises en œuvre
peut avoir touché les intéressés. D’une manière ou d’une autre, pour
aider les parlementaires au calendrier chargé, les associations doivent
être proactives et leur fournir l’information et les observations
pertinentes afin que ceux-ci et celles-ci disposent de l’information
requise pour informer leurs pairs et les décideurs.
Dans l’ensemble, la première mouture de l’activité « Association avec
des Associations » a permis aux dirigeant(e)s d’association présent(e)s
18 OTTAWA - G AT I N E AU EX ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
de glaner de précieuses indications. La section Ottawa-Gatineau
de la SCDA a l’intention d’offrir à nouveau cette activité et a déjà
commencé à examiner un format bon pour les parlementaires et
pour les associations.
Points à retenir
• Assurez-vous que le député ou la députée saisit clairement et
comprend l’enjeu que vous défendez.
• Présentez bien clairement « ce que vous demandez » au député
ou à la députée de faire pour vous.
• Présentez des exposés concis, parce que les député(e)s sont
inondé(e)s d’information. Décrivez succinctement votre
dossier sur une page qui explique l’enjeu, pourquoi le député
ou la députée devrait s’y intéresser et ce que vous souhaitez qu’il
ou elle fasse.
• Présentez-vous en compagnie d’un électeur ou d’une électrice
de la circonscription du député ou de la députée dont vous
sollicitez l’appui. Vous aurez un maximum de 30 minutes
après et avant d’autres groupes qui souhaitent également
obtenir quelque chose, alors prenez les moyens pour qu’on se
souvienne de vous et faites-vous accompagner d’un électeur ou
d’une électrice de la circonscription du député ou de la députée
pour rendre la rencontre pertinente.
• Utilisez les bureaux de circonscription des député(e)s pour attirer
leur attention sur un enjeu. Quand ils et elles sont dans leurs
circonscriptions, les député(e)s consacrent du temps à examiner
leur correspondance, à rencontrer leurs électeurs et leurs électrices et à participer à des activités. Passe par le bureau de comté
plutôt que par celui de la Colline du Parlement peut être une
façon plus efficace de nouer des liens avec les député(e)s.
• En travaillant avec des groupes qui réunissent plusieurs
intéressés autour d’un enjeu commun, les député(e)s sont
en mesure de reconnaître les enjeux qui suscitent beaucoup
d’appui. Il suffit de présenter un seul exposé pour le groupe
d’intéressés qui veulent faire connaître le même enjeu.
• Les député(e)s ont l’oeil pour démêler les exposés « types »
des exposés conçus par une personne qui a mis le temps et
les efforts pour bien communiquer avec eux et avec elles. Les
communications authentiques sont beaucoup mieux accueillies
et les lettres type transmises en deux temps trois mouvements
sont vite reléguées aux oubliettes.
• Les associations doivent être proactives en fournissant de
l’information et des observations aux parlementaires sur les
répercussions ou les conséquences de leurs politiques sur leurs
adhérents, afin que les parlementaires disposent de l’information
requise pour informer leurs pairs et les décideurs. ■
www.McConnellHRC.com
ORGANIZATION
DESIGN
Reduce costs by achieving
full alignment between your
corporate strategy and your
organizational structure.
COMPENSATION
Build a Compensation
program that is internally
fair, externally competitive,
and keeps your CFO happy.
HR SERVICES
Effectively manage
Human Resources
through part-time “insourced’ HR services.
McConnell HR Consulting Inc.
Email: [email protected]
260 Hearst Way, Suite 603
Ottawa, Ontario K2L 3H1
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Phone: (613) 836-4648
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 19
September 26, 2012
CSAE OttawaGatineau Chapter
Luncheon
We kicked off our first luncheon of the 2012/2013 luncheon speakers
series on September 26th, 2012 at the Sheraton Ottawa. A wonderful
and unique meal, presented and served by the Sheraton banquet
and sales team, was enjoyed by 110 members and colleagues. Our
luncheon speaker, Gus Takkale provided a dynamic and engaging
presentation with very high energy and crowd participation.
MAKE IT HAPPEN – EMBRACE CHANGE
AND THRIVE ON IT
Mr. Takkale shared that to excel in our
workplace, we need self-accountability…
and with that accountability, comes
personal power that results in a lasting sense
of certainty and effectiveness. Specifically,
we need to:
• Embrace a new mindset, skills and
tools to thrive on change
• Aim higher, acquire PHP (purpose,
hunger and passion), and eliminate
the E-word (excuses)
• Take action, aim higher and take
personal responsibility for our results
• Regain traction during and after
change
• Create great relationships to work
more effectively with colleagues,
clients and suppliers
• Become proactive in developing
workplace effectiveness
Mr. Takkale took the audience through the
5 C’s of change: Character, Constructiveness, Commitment, Communication and
Contribution.
To view Mr. Takkale’s luncheon presentation please visit our website at www.csae.
com/ottawa under library.
Gus Takkale
Mark your calendars for our next two luncheons:
• October 24th, 2012 at the Holiday Inn Hotel & Suites, Kanata
– speaker topic ‘Strategic Revenue Generation’
• November 21st, 2012 at the CE Centre – speaker topic ‘Round
Table Discussions‘. ■
Host venue: Sheraton Ottawa
20 OTTAWA - G AT I N E AU EX ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
Déjeuner du
26 septembre 2012
de la section OttawaGatineau de la SCDA
Nous avons présenté notre premier déjeuner-conférence de la
série 2012-2013 le 26 septembre dernier au Sheraton Ottawa. Le
repas succulent et tout à fait particulier présenté et servi par l’équipe
des banquets et des ventes du Sheraton a ravi les 110 membres
et collègues présents. Notre conférencier, Gus Takkale, a offert
un exposé dynamique et captivant avec beaucoup d’énergie, et
l’audience a bien répondue.
FAITES BOUGER LES CHOSES – SAISISSEZ LE
CHANGEMENT ET PROFITEZ-EN
Monsieur Takkale a dit que pour exceller dans notre milieu de
travail, il faut s’autoresponsabiliser... et que la responsabilisation
s’accompagne du pouvoir personnel qui engendre un sentiment
durable de certitude et d’efficacité. Voici ce que nous devons faire de
façon particulière :
• Se saisir d’un nouvel état d’esprit, de compétences et d’outils
pour profiter du changement.
• Viser plus haut, avoir un but, un désir et une passion, et
éliminer le mot en « E » (excuses).
• Passer à l’action, viser plus haut et prendre la responsabilité
personnelle de nos résultats.
• Retrouver la traction durant et après le changement.
• Créer d’excellents rapports pour travailler plus efficacement
avec nos collègues, nos clients et nos fournisseurs.
• Devenir proactif en développant l’efficacité dans le milieu de
travail.
Monsieur Takkale a énoncé les cinq principes suivants du changement : caractère, aspect constructif, engagement, communication et
contribution.
Pour voir l’exposé de Monsieur Takkale, visitez notre site Web à
www.csae.com/ottawa et cliquez sur « library ».
Inscrivez nos deux prochains déjeuners conférence à votre calendrier :
• 24 octobre 2012 au Holiday Inn Hotel & Suites, Kanata –
thème « Stratégies de génération de revenus ».
• 21 novembre 2012 au CE Centre – thème : « Tables rondes ». ■
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 21
Member Profile:
Deborah Krause
A
Helping you
solve the human
equation.
We can help maximize the potential of your
most valuable asset – your people. We can work
with you to attract, retain and develop staff,
and advise on performance management,
motivation, compensation, job descriptions,
succession planning and administration.
We also provide group training to develop staff
competencies, with over  one and two-day
business skills courses that can be offered
on-site at your location.
Performance Management Consultants
Providing Practical Solutions
for over 30 years
 Bank Street, Suite , Ottawa, ON, KS W
-- ext. 
www.pmcedge.com / [email protected]
s the Governance Officer for the Federal Superannuates
National Association (FSNA), Deborah Krause provides
governance information and counsel to the executive director,
the board, and committees. Even though Deborah admits to being
“one of those strange individuals that finds governance, bylaws etc.
interesting”, it’s the volunteers and staff that keep Deborah’s suitcase
packed as she meets with them at any one of the 84 branches spread
across the country.
It’s the commitment they bring to the table, Deborah says. “Both for
staff and volunteers, there is an energy about doing something for an
association that I didn’t find as much in the for profit world.
I am fortunate to have some wonderfully supportive volunteers and
some great co-workers that make my job enjoyable. I enjoy looking
for solutions to help the association and those working for it to be
productive.”
Working with volunteers also provides the challenges that keep
Deborah engaged.
“We have a fairly complex organization structure with an almost
50 year history, so helping everyone understand the new Canada Notfor-Profit Corporations Act and its implications for us is a challenge.
Exploring our options under the Act, with over 177,000 members
and the impact of voting for fundamental issues is one of the issues
that will make the next couple of years interesting.”
Before coming to the FSNA, Deborah was the executive assistant
to the CEO of Pembroke Regional Hospital where governance was
a big issue. The province had closed one of two hospitals in town:
one was denominational, the other was not. Deborah came to that
position with a 3 year college diploma in business and she learned a
lot about governance as her work duties expanded.
“While at the hospital, I decided to complete a university degree
while working full time. I have a Bachelor of Arts with a major in
economics and a minor in management. It was great to be able to
observe and learn from work while I completed my studies.”
Deborah took that experience and has stayed with the theme of
continuous learning as she pursues her CAE designation while at
FSNA.
She’s a believer in a healthy work life balance, even if she is on the
road for weeks at a time.
“While I enjoy the work I do and who I do it with, I find it is
important to have other things to occupy my time and mind with
to help keep things in perspective. I am taking riding lessons (there’s
that continuous learning theme again). I find it is a great way to get
both a physical work out and a mental one.
It is also a good exercise in communication, which is key when you
are directing an animal that weighs ¾ of a ton.” ■
22 OTTAWA - G AT I N E AU EX ECUTIVE • Fall / Automne, 2012 Connecting members, Sharing Knowledge CANADIAN SOCIETY OF ASSOCIATION EXECUTIVES
Profil de membre :
Deborah Krause
À
titre d’agente de gouvernance de l’Association nationale
des retraités fédéraux (ANRF), Deborah Krause fournit de
l’information et des conseils sur la gouvernance à la directrice
générale, au conseil d’administration et aux comités. Même si
Deborah admet qu’elle est l’une de « ces personnes étranges qui
trouvent que la gouvernance, les règlements, etc., sont intéressants »
[traduction], ce sont les bénévoles et les membres du personnel
qui font en sorte qu’elle ne défait jamais entièrement ses bagages,
puisqu’elle se déplace constamment entre les 84 sections de l’ANRF
réparties dans l’ensemble du pays pour rencontrer tout le monde.
C’est l’engagement dont ils font preuve, dit Deborah. « Tant chez
les employés que chez les bénévoles, il y a une énergie d’agir pour
une association que je ne percevais pas autant dans le monde à but
lucratif. J’ai le bonheur de côtoyer des bénévoles merveilleusement
aidants et d’excellents collègues qui rendent mon travail agréable.
J’aime trouver des solutions pour aider les associations et leurs
effectifs à être productifs. » [traduction]
Travailler avec des bénévoles comporte également des défis qui
stimulent Deborah.
« Nous avons une structure d’organisme assez complexe puisque nous
existons depuis presque 50 ans, et il n’est donc pas aisé d’aider tout le
monde à comprendre la nouvelle Loi canadienne sur les organisations
à but non lucratif et comment elle nous touche. L’exploration de
nos options en vertu de la Loi, pour plus de 177 000 membres, et
l’incidence de devoir voter sur des questions fondamentales, sont
parmi les aspects qui vont rendre les prochaines années intéressantes.
» [traduction]
Avant de se joindre à l’ANRF, Deborah était l’adjointe administrative
du directeur général de l’Hôpital régional de Pembroke, où la
gouvernance avait beaucoup d’importance. La province avait fermé
l’un des deux hôpitaux de la ville; l’un était confessionnel, et l’autre,
non. Munie d’un diplôme d’études collégiales de trois ans en affaires
lorsqu’elle a accédé à ce poste, Deborah et a beaucoup appris sur la
gouvernance à mesure que ses fonctions se sont élargies.
« Quand je travaillais à l’hôpital, j’ai décidé d’obtenir un diplôme
universitaire complet tout en travaillant à temps plein. J’ai un
Baccalauréat ès arts avec une majeure en économie et une mineure
en gestion. C’était formidable de pouvoir observer et apprendre au
travail pendant que je terminais mes études. » [traduction]
Forte de l’expérience ainsi acquise, Deborah a poursuivi son
cheminement dans la sphère de l’apprentissage continu et s’affaire
actuellement à obtenir sa désignation de c.a.é. à l’ANRF.
Elle croit à un sain équilibre entre les activités professionnelles et la
vie privée, même si elle voyage parfois pendant des semaines.
« Tout en appréciant mon travail et les personnes que je côtoie
dans mes activités professionnelles, je crois qu’il est important aussi
d’occuper mon temps et mon esprit pour garder les choses dans
leur juste perspective. Je prends des leçons d’équitation (toujours
l’apprentissage continu). C’est une excellente façon d’être active
physiquement et mentalement.
Eco-friendly event
packages now available
at Hilton Lac-Leamy!
The Hilton Lac-Leamy now offers a solution to event
planners who wish to manage their events responsibly,
by offering four new eco-friendly event packages.
There are several advantages to organizing an ecofriendly event, such as reducing your environmental
footprint and boosting your association’s public profile.
Selection includes:
• Carbon Neutral Package;
• Zero Waste Package;
• Locavore Package;
• the All-Inclusive Package.
All our packages include:
• a personalized approach to guide you through
the green planning process;
• our in-house specialized team and equipment;
• a personalized report summing up your green
event, as well as tips to improve future events.
For more information, please contact our Account
Executive & CSAE member, Vicky Thériault at
819-790-6499 or [email protected]
C’est également aussi un excellent exercice de communication, qui
fait foi de tout. ■
S oci é t é canadienne des di r ecteu r s d ’association Ti sser des liens, Partager le savoir
Stay connected with our
free wireless network.
Fall / Automne, 2012 • OTTAWA-GATI NE AU E XE CUT I VE 23