info document

Commentaires

Transcription

info document
LES SERVICES
Météo
Bourse
Jeux-Concours
LES CHRONIQUEURS DU POINT
RSS Les chroniqueurs du Point
Médias 2.0 par EMMANUEL BERRETTA
Le Point.fr - Publié le 08/12/2010 à 16:53 - Modifié le 10/12/2010 à 12:50
Chamboule-tout au Monde
Michaël Boukobza, émissaire du trio BNP désormais propriétaire du journal Le Monde, fait la
chasse au gaspillage. Sans prendre de gants.
Éric Fottorino, patron du Monde © Simon Isabelle/Sipa
Par EMMANUEL BERRETTA
Les anecdotes se multiplient sur la chasse au gaspillage entamée par le trio BNP (Pierre Bergé, Xavier
Niel et Matthieu Pigasse). Leur émissaire, Michaël Boukobza, un proche de Niel, n'y va pas par quatre
chemins. Récemment, il entre pour la première fois dans le bureau d'Éric Fottorino, patron du Monde.
Une chose le frappe : sa grande superficie. Un grand bureau pour un homme seul, ce n'est pas dans sa
culture. C'est décidé : Éric Fottorino et David Guiraud, son vice-président, devront partager le même
bureau. Un procédé vexatoire ? Après tout, Xavier Niel, chez Free, partage le même bureau que
Maxime Lombardini, directeur général. C'est la culture start-up appliquée à un vieux journal né dans les
spasmes de la Libération...
"Le Monde, c'est, grosso modo, 180 millions d'euros de budget, dont 40 millions d'euros pour la
rédaction, indique un proche des actionnaires. Les journalistes ne sont pas un problème. Nous avons
découvert qu'il existait à l'étage administratif toute une technostructure payée plus de 100.000 euros
par an. Avec des baronnies à tous les étages. C'est là qu'on dérange." Autre anecdote : au début de
l'été, Xavier Niel s'apprête à quitter une réunion au journal. Comme à son habitude, il appelle un taxi.
"C'est alors que deux hauts dirigeants se sont disputés pour lui proposer leur voiture avec chauffeur,"
rapporte un témoin de la scène.
Incident diplomatique avec l'AFP
Une maladresse, car non seulement Niel refuse, mais cette insistance sur les voitures avec chauffeur
lui met la puce à l'oreille... N'y aurait-il pas là un foyer d'économies. Alerté, Michaël Boukobza se
penche sur la question : il débusque 46 voitures de fonction dans le groupe Le Monde. Résultat : une
trentaine seront supprimées. La DRH employant, à mots couverts, la menace du licenciement pour
obtenir les restitutions... Ambiance. La renégociation du contrat du Monde avec l'AFP donne lieu à une
scène hallucinante : Michaël Boukobza met la pression en requalifiant l'AFP d'"agence France
Palestine" ! Le ton est monté... Heureusement, les esprits se sont ensuite apaisés et les discussions
ont pu reprendre...
Comment Éric Fottorino peut-il tenir plus longtemps dans ce contexte ? D'autant que la puissante SRM
(Société des rédacteurs du Monde) s'est mis en tête de le remplacer. Mais par qui ? Le trio BNP a
décidé de ne pas se mêler de cette lutte intestine. Selon la règle établie au Monde, le directeur, pour
être nommé, doit recueillir 60 % des voix au sein de la rédaction. Matthieu Pigasse, Xavier Niel et
Pierre Bergé ont annoncé à la SRM qu'ils accepteraient quiconque franchirait la barre des 60 % requis.
C'est à la SRM de débusquer l'oiseau rare.
Trois scénarios sont possibles : 1) la SRM recrute un vieux routier du journalisme qui est passé par
tous les postes ; 2) la SRM porte son choix sur un jeune (comprendre un "quadra") issu de la rédaction
du Monde ; 3) la SRM va chercher ce "jeune" journaliste en dehors de la rédaction. Le trio BNP a une
préférence pour l'hypothèse 3, sinon l'hypothèse 2 et, en dernier lieu, il approuvera le choix 1. Pour
autant, les semaines passent et la SRM n'a encore proposé aucun nom. Éric Fottorino gagne ainsi un
peu de répit. Mais à quel prix ?
MÉDIAS 2.0 - Autres articles
RSS Médias 2.0
Selon Orange, la Freebox est une "box pour les geeks"
TF1 épinglée pour "mise en danger de la vie" d'un technicien
Le "boys band" de prêtres produit par TF1 cartonne !
La nouvelle Freebox suscite les critiques de SFR
Tous les articles - Médias 2.0
Publicité
FORFAIT MOBILE PAS CHER
SIMPLICIME : Des SMS illimités et un forfait 3h pour 19,99€/mois seulement et sans
engagement !
» Plus d'informations
Assurez-vous au mieux !
En 3 clics, votre devis d′assurance auto qui vous correspond au mieux
» Plus d'informations
Epargne: capital garanti
Jusqu′au 27 décembre, profitez des performances des pays émergents et des
matières premières !
» Plus d'informations
18
Commentaires
fg
le 10/12/2010 à 13:00
cure de réalisme
jck
le 10/12/2010 à 09:29
mr
L'oeil ouvert
le 09/12/2010 à 14:26
Les oubliés
alpen
le 09/12/2010 à 10:42
Bravo Niel !
etnareb
le 09/12/2010 à 10:19
Les droits de "l'argent"
Quel bonheur de voir la gauche caviar bien pensante mise au régime
sandwich jambon beurre...
« Le Monde » ! Ce grand journal, « bien pensant », nid où naquirent tant
de grands talents également « bien pensants » ne serait rien d’autre qu’un
nid de vipères lubrico - capitalistes ? Allons donc ! Le trio de « nettoyeurs
» ne peut qu’être une cellule crypto - sarkosienne ou en tout cas crypto capitalo - extremo dextriste tout entière attachée à la disparition du
pluralisme journalistique ou plutôt de la disparition du pluralisme tout court.
Hou, Hou !
De grands absents dans cet article : les précaires, qui sont légions au
Monde, et qui permettent sa sortie, chaque jour.
Car "Bazooka" ne s'attaque pas qu'à l'étage administratif mais aussi aux
pigistes et CDD. Des gens qui s'investissent dans ce journal depuis des
années ne sont plus assurés d'avoir du travail dans quelques mois.
Chercher les économies de fonctionnement, d'accord, taper sur les "petites
mains" qui ne comptent pas leurs heures, c'est un peu facile, injuste et
particulièrement contre-productif...
Si ça continue comme ça je vais m'abonner au Monde. Après tout moins
de sous gaspillés c'est plus de valeur pour le lecteur.
le 09/12/2010 à 10:19
La pluralité des informations est tellement reconnue que le Monde périclite
petit à petit. Bien assis dans des bureaux larges, dans l'aisance, Le
Monde donnait des leçons. Pour savoir la France, il suffisait de lire le
Monde, avec une pointe de gauchisme tout était dit. Pourtant le résultat
est là. Ce ne fut qu'un microcosme qui reproduisait ce que le socialisme a
fait en plus grand. Au fait, les syndicats avaient-ils la prépondérance ? Il
reste 30 ans à refaire les informations, ils se sont trompés !
eric
le 09/12/2010 à 10:11
@jerone
La cigogne
le 09/12/2010 à 06:55
Bazzoka et pendules
AFI
le 09/12/2010 à 06:03
AFP = Agence France Palestine
Clicoeur
le 09/12/2010 à 00:48
@ Konkombrus
elandormeur
le 08/12/2010 à 23:57
Gestion de gauche
"À d'autres entités publiques, ou très proches", ah bon le monde serait
très proche d'une entité publique ? Merci de nous faire rire.
Le Monde perd de l'argent depuis plus de trente ans et ses dirigeants
successifs semblent ne pas savoir comment stopper cette gabegie. Ici, on
pointe les voitures de fonction, la taille du bureau de M. Fottorino ou la
quantité de stylos utilisés par les services, mais il y a aussi les multiples
cadres supérieurs qui font de cette entreprise une véritable "armée
mexicaine" et dont certains se partageaient tranquillement à la fin de
l'année 2007 de copieux bonus en vertu d'on ne sait quels résultats. Ces
éminents "cost killers" venus faire des économies et quittant l'entreprise
après avoir encaissé des primes et salaires délirants, très supérieurs aux
économies proposées et réalisées...
Alors quand l'alerte est sonnée, on pond un "plan social" consistant à
pousser vers la sortie quelques secrétaires, standardistes et garçons de
bureau et on continue à donner des leçons à tout le monde en fonçant
dans le mur avec insouciance, mais surtout sans remettre en cause la
gestion du journal. Et ce n'est pas la rédaction qui est le plus à blâmer,
mais des choix hasardeux consistant à acquérir des titres revendus
quelques années plus tard à la sauvette. A confier le Conseil de
surveillance qui ne surveille rien à un M. Alain Minc [... ] qui s'adresse à
un cabinet de "chasseurs de têtes" pour trouver un successeur à J. M.
Colombani, lequel cabinet, moyennant plusieurs dizaines de milliers
d'euros trouve l'oiseau rare en la personne de Bruno Patino, un homme
faisant partie du groupe "Le Monde" que l'on aurait pu joindre tout
simplement d'un coup de téléphone... Et on en passe !
J'espère que Michel "Bazzoka" remettra durablement et efficacement les
pendules à l'heure, et en plus, il paraît que lui le fait gratuitement. Si c'est
vrai, ça changera un peu de ses prédécesseurs aux compétences
douteuses...
Michaël Boukobza met la pression en requalifiant l'AFP d'"Agence France
- Palestine" ! Tiens je ne savais pas... Et pourquoi il dit ça M Boukobza ?
Très juste, votre commentaire. Je comprends mieux aujourd'hui la
rancœur non - dissimulée d'Edwy Plenel après avoir été remercié du
quotidien Le Monde en 2005. La place était bonne, pardi !
Le Monde, journal de gauche géré comme toute organisation de gauche :
gaspillages et prébendes et "par ici la bonne soupe". Curieux que cela ait
duré si longtemps ! Avec les nouveaux actionnaires ça pourrait changer.
Tous les commentaires
Fermeture des commentaires
Comme chaque année, les modérateurs font une pause les 24 et 25 décembre, ainsi que le 31 décembre et le 1er
janvier.
Très cordialement,
L'équipe de modération.