Lyon-Turin – en Italie le gouvernement fait des

Commentaires

Transcription

Lyon-Turin – en Italie le gouvernement fait des
La cognée du ministère de l’économie s’est abattue sur les compensations financières du TAV
promises au val de Suse qui passent ainsi de 112,5 à 32 Millions d’€. Une coupe sombre qui n’a pas fait
beaucoup de publicité, contrairement aux promesses faites alors à grands renforts d’annonces, et
assurances aussi bien par le Gouvernement, le Président de la Région Piémont M. Chiamparino et le leader
de la Métropole de Turin, M. Fassino.
La réduction des fonds pour les compensations territoriales liées à la construction de la Nouvelle Liaison
Ferroviaire Lyon-Turin ainsi prévue par la délibération du CIPE ( Comité interministériel pour la
Programmation Economique) publiée dans le journal officiel de la République Italienne, constitue, selon le
Sénateur Stéfano Esposito ( pro-Lyon-Turin qui était intervenu en faveur du maintien intégral des
promesses faites au territoire), un fait d’une extrême gravité, inacceptable politiquement et juridiquement .
Pour le Sénateur Esposito les vrais ennemis du projet ne se trouvent pas dans les rangs du mouvement
NO.TAV, mais dans certains bureaux ministériels, et parmi des dirigeants et fonctionnaires obtus qui selon
lui n’hésitent pas à saboter le travail engagés depuis des années par l’Observatoire du Lyon-Turin pour faire
comprendre à l’opinion publique tous les bienfaits et l’intérêt stratégique du projet.
Pour les opposants au projet cette issue était prévisible, les promesses se révélant pour ce qu’elles sont.
En Maurienne, si on ne parle pas de compensations à proprement parler mais de ʺDémarche Grand
Chantierʺ, pour l’heure, il est annoncé 136 millions d’€ de retombées fiscales pour toutes la durée du
chantier du Tunnel de base ( soit sur 10 ans ) et un plan d’accompagnement de 40,7 millions d’€ par le
contrat de plan Etat-Région pour la période 2015-2020, ces annonces faites auprès des élus se vérifierontelles à l’avenir ? Ou bien comme certaines promesses annoncées, n’engageront – elles que ceux qui les
croient ?

Documents pareils