XI Semaine de la Langue Italienne dans le monde 111

Commentaires

Transcription

XI Semaine de la Langue Italienne dans le monde 111
XI Semaine de la Langue Italienne dans le monde
Buon compleanno Italia!
17- 21 Octobre 2011
Mercredi 19 – 10h00
Institut Supérieur des Langues de Tunis
Université de Carthage
Rendez-vous avec le célèbre auteur-compositeur Gualtiero Bertelli qui rencontrera les
étudiants de langue italienne de l’Institut Supérieur des Langues de Tunis.
L’artiste, grand nom de la chanson d’auteur italienne et vénitienne et
connaisseur de la musique populaire, racontera l’histoire de l’Italie vue à
travers les yeux des conteurs d’autrefois.
Samedi 22 – 20h00
Acropolium de Carthage
Dans le cadre de l’Octobre Musical de Carthage, le «Quartetto di
Venezia» se produira dans un concert intitulé «Viaggio in Italia».
Le «Quartetto di Venezia», formé par Andrea Vio et Alberto Battiston
(violons), Giancarlo di Vacri (alto) et Angelo Zanin (violoncelle), vont interpréter le
merveilleux «Quartetto N° 1 in mi bemolle maggiore» de Cherubini, suivi par « I crisantemi »
de Puccini et le «Quartetto in mi minore» de Verdi.
Mercredi 26 – 16h30
Institut Culturel Italien de Tunis
Projection du film «Happy Family» de Gabriele Salvatores
Année: 2010 - Genre: Comédie - Durée: 90 min
Un film inspiré du spectacle théâtral du même nom, écrit par Alessandro Genovesi, inspiré du
drame de Pirandello « Sei personaggi in cerca d'autore ».
C’est l’histoire d’un scénariste qui, dans le but d’écrire des histoires qui
finissent bien, s’immisce dans le quotidien de deux familles contraintes de se
fréquenter à cause de leurs enfants de seize ans qui veulent se marier.
Ces deux familles, qui n’ont rien en commun, sont à l’image de la société
actuelle constamment en évolution, à la fois gaie et confuse, et toujours en
équilibre précaire.
« Happy Family » est une comédie qui raconte l'existence compliquée d’une
famille submergée par les difficultés et effrayée par les contradictions quotidiennes. Le film
transmet cependant un message d’espoir : le bonheur existe, malgré tout.
Les artistes...
Gualtiero Bertelli
Né à Venise le 16 février 1944, il s’initie à l’accordéon dès l’âge de cinq ans. A sept ans, il se
produit déjà comme soliste avec le groupe d’accordéonistes de son maître.
Vers la fin des années cinquante, il fonde deux groupes musicaux dans lesquels il joue
jusqu’en 1963. C’est pendant cette période qu’il s’affirme en tant que chanteur et auteur.
Son expérience artistique se concrétise avec le “Nuovo Canzoniere Italiano” auquel il prend
part dès 1965. En 1972, il fonde le “Nuovo Canzoniere Veneto”, qui sera actif jusqu’en 1980.
Après une interruption de quelques années, il reprend son activité musicale en produisant
plusieurs disques et en collaborant avec de nombreux artistes. A partir de 2002, il se tourne
vers l’organisation d’activités musicales et théâtrales en fondant la “Compagnia delle Acque”
composée de chanteurs et musiciens.
Il fait actuellement partie d’un projet dédié à sa ville natale: «Raccontare e cantare Venezia».
Quartetto di Venezia
L’ensemble, reconnu dans le panorama musical européen, a assuré plusieurs concerts dans de
prestigieux espaces en Italie et dans le monde dont la National Gallery à Washington, le
Palais des Nations-Unies à New York, la Salle Unesco à Paris, l’IUC à Rome, les Soirées
Musicales de Milan, le Kissinger Sommer, l’Ossiach/Villach, le Klangbogen Vienne, le Palais
de la Musique de Barcelone, le Tivoli Copenaghen et la Société Philharmonique à Bruxelles.
Gabriele Salvatores
Réalisateur et scénariste italien né à Naples en 1950.
En 1972, il commence son activité en fondant à Milan le Teatro dell'Elfo, où il dirige
plusieurs spectacles jusqu’en 1989, année où il se consacre définitivement au cinéma.
En 1989, il réalise le film Marrakech Express, suivi par Turné en 1990.
Mais ce n’est qu’en 1991 qu’il connaît le succès international avec Mediterraneo en obtenant
l’Oscar du meilleur film étranger, mais également trois prix David di Donatello du meilleur
film, meilleur montage et meilleur son ainsi que le Nastro d'Argento pour la mise en scène.
En 2003, Salvatores met en scène le film Io non ho paura qui lui a valu une nomination pour
l’Oscar du meilleur film étranger ainsi que le Gattopardo d'oro - Premio Luchino Visconti.
Les thèmes dominants des scénarios de ses films sont la fuite d’une réalité incompréhensible
et inacceptable qu’on ne parvient pas à changer mais aussi la nostalgie et le voyage sans
destination précise.

Documents pareils