Chef de projet Espace social et culturel commun

Commentaires

Transcription

Chef de projet Espace social et culturel commun
Chef de projet
Espace social et culturel commun
L’établissement public de coopération intercommunale, « Coglais communauté- Marches de
Bretagne » et le « Département d’Ille et Vilaine » ont décidé de réaliser ensemble les études préopérationnelles permettant la création d’un Espace social et culturel commun (ESCC) sur la commune
de St Brice en Coglès.
Ce travail intègre à la fois le projet social et le projet immobilier correspondant.
Aussi, ils ont décidé conjointement de recruter un Chef de projet pour avancer sur trois composantes
opérationnelles du projet : 1- le projet social de l’ESCC, 2- le pré-programme servant de base à la
consultation des maitres d’oeuvre, 3- les scénarios du montage opérationnel et financier de la
maitrise d’ouvrage.
Définition du poste
Le Chef de projet Espace social et culturel commun sera recruté par Coglais communauté – Marches de
Bretagne et placé sous son autorité hiérarchique. Fonctionnellement, il rendra compte aux 2 collectivités
de l’avancement de ses travaux au comité de pilotage organisé conjointement.
Le chef de projet devra, dans le délai d’une année, pour le compte des 2 maitres d’ouvrages (Le
Conseil général 35 et Coglais communauté - Marches de Bretagne), traduire les orientations politiques
et les collaborations professionnelles dans un projet d’animation et dans un projet immobilier.
Il organisera son travail de façon à mener les actions nécessaires lui permettant :
1.
De préparer le projet social de l’ESCC en lien avec les professionnels et les maitres d’ouvrage
concernés (environ 50% de la mission).
2.
De réaliser le document de pré-programme pour la consultation ultérieure des maitres d’œuvre
(environ 30% de la mission).
3.
De proposer des scénarios de montages opérationnel et financier du projet (environ 20% de la
mission).
Activités
Recenser, analyser et synthétiser les attentes et besoins des partenaires amenés à intégrer l’ESCC et de la
population pour les traduire, d’une part, dans la rédaction du projet social de l’ESCC, d’autre part, dans un
schéma immobilier fonctionnel détaillé des besoins en locaux et surfaces. Pour ce faire, le chef de projet
devra :
Communiquer auprès des partenaires et de la population sur les finalités et enjeux de l’intervention
des collectivités concernant ce projet.
Gérer le réseau des partenaires, favoriser les échanges d'expériences entre les partenaires de
l’ESCC et animer des dispositifs de concertation et favoriser la participation des usagers.
Animer, organiser des comités de pilotage, des groupes techniques, des commissions thématiques.
Assister et conseiller les élus dans leurs choix et décisions pour la présentation régulière de l’avancement de
la mission et l’alerter sur les opportunités et les risques (techniques, juridiques, financiers, etc.) inhérents à
l’avancement du projet.
Evaluer les moyens (financiers, techniques, juridiques, humains) nécessaires aux interventions et à la mise
en œuvre du projet.
Compétences
Capacité à développer et coordonner des projets sociaux, culturels inter et intra services (prévention,
insertion, actions éducatives…) dans le cadre d’une démarche globale concertée de développement sociallocal.
Maitrise des méthodes d’ingénierie de projets dans le cadre de la mise en œuvre des politiques sociales et
culturelles sur les territoires.
Capacité à proposer des scénarios de montages d’opération et d’évaluation financière, notamment dans le
cadre de montage juridique complexe.
Capacité d’élaboration d’un préprogramme technique et fonctionnel dans le cadre d’une démarche
environnementale.
Rigueur dans la gestion des contraintes, l’organisation de la concertation, le choix des priorités et la maitrise
globale des couts et des délais.
Conditions d’exercice
Travail en bureau et déplacements fréquents
Grande disponibilité
Horaires irréguliers, avec amplitude variable en fonction des contraintes liées à la mission
Activité incompatible avec l'exercice de la maîtrise d'œuvre sur une opération donnée
Autonomie et responsabilités
Autonomie dans l'organisation des activités, dans le respect des orientations politiques générales des
collectivités,
Force de proposition et aide à la décision auprès des élus,
Niveau de responsabilité élevé : une erreur d’appréciation dans la faisabilité du projet est de nature à
entrainer des conséquences juridiques et financières importantes pour les maitres d’ouvrage.
Liens fonctionnels
Relations permanentes avec les référents techniques et les élus de Coglais communauté- Marches de
Bretagne et du Conseil général d’Ille et Vilaine, rôle d'interface entre les 2 maîtres d'ouvrage et les
intervenants externes
Relations fréquentes avec les partenaires et les usagers,
Relations avec les autres services internes, notamment les services financier, marchés publics, urbanisme,
foncier, juridique, etc.
Savoirs
Connaissance de l’environnement territorial
Réglementations dans le domaine social et dans le domaine culturel
Méthodes de conduite de projets
Réglementation de l'accessibilité des bâtiments
Technique de travail coopératif, d’écoute et de concertation