Edelweiss au Cervin… Tout va bien à Randa

Commentaires

Transcription

Edelweiss au Cervin… Tout va bien à Randa
Edelweiss au Cervin…
Tout va bien à Randa – certains dorment moins longtemps mais profondément alors que d’autres
ont besoin de plus d’heures de sommeil, la différence est à peine visible le matin.
Après le petit-déjeuner, les groupes de travail formés le dimanche se sont présentés. Tous se sont
donnés beaucoup de peine pour leur présentation, aidés quand même par la „Tierwelt“ et „Goggle“
A présent nous en savons beaucoup plus sur les lapins, volailles, pigeons, tortues, chiens, chats,
vaches, cochons d’Inde et Kanin Hop. Ces petites conférences étaient pour la plupart présentées
simultanément en allemand et en français. Un groupe a fait de la publicité pour le championnat
suisse jeunesse qui se déroulera du 22 au 24 janvier 2016 à Näfels. Nous serons de la partie.
L’après-midi nous avons visité le musée du Cervin à Zermatt. Chers lecteurs, cela vaut le
déplacement: passionnant, intéressant, à
tel point qu’au bout d’un certain temps on
se serait cru transportés à une autre
époque, il y a plus de 150 ans au moment
de la première ascension du Cervin.
Anja, notre future ingénieure en produits
laitiers était tout-à-fait à l’aise dans cette
fromagerie de l’ancien temps.
Nous avons aussi découvert différentes sortes
de souliers de l’époque, plus simples que ceux
d’aujourd’hui mais plus lourds et beaucoup
moins confortables.
Nous serions bien restés plus longtemps dans
ce musée, un endroit qui nous a
particulièrement plu et intéressé.
Après avoir pique-niqué en plein centre de Zermatt où nous avons été filmés et photographiés avec
nos t-shirts Edelweiss, on a enfin pu voir le Cervin!
La visite d‘ Air-Zermatt AG était un autre
moment fort de la journée. La société a été
fondée en 1968 avec un hélicoptère, un
pilote et un mécanicien. Aujourd’hui elle
compte 9 hélicoptères avec 13 pilotes
engagés dans des opérations de sauvetage,
transport et vols-excursions pour les
touristes. Ce sont 68 personnes qui
travaillent dans cette entreprise.
C’est déjà une belle sensation de se
retrouver dans un hélicoptère, il ne reste
plus qu’à s‘envoler….
Elin a joué le rôle d‘une personne blessée
prête à être héliportée.
Voilà de quelle façon on pourrait être treuillé par
l’hélicoptère. Tout est pris très au sérieux et à présent
nous savons qu’en cas d’urgence nous serions bien pris en
charge.
Après une randonnée par monts et par vaux,
agrémentée par des rencontres avec des chèvres et
des marmottes, nous sommes arrivés claqués mais
heureux à Randa.
La soirée s’est prolongée!
D’abord par une partie de loto, puis plus tard dans les chambres des discussions à n’en pas finir, des
allers retours à l’extérieur, jusqu’à ce que les responsables arrivent à imposer le calme….
Nos responsables étaient aussi bien fatigués, n’oublions pas qu’ils ne sont plus si jeunes!

Documents pareils