contrastes simultanés

Commentaires

Transcription

contrastes simultanés
CONTRASTES
SIMULTANÉS
EXPOSITION DU 10 SEPTEMBRE
AU 11 DÉCEMBRE 2016
AU CHÂTEAU DE CADILLAC
Dans le prolongement de l’Année internationale de la Lumière.
ARTISTES
JEAN-CHARLES BLANC, MATTIA BONETTI,
GEORGES BRU, PASCAL CONVERT, RAYMOND
DEPARDON, RALPH GIBSON, ANDRÉ
KERTÉSZ, NICOLAS MILHÉ, JOACHIM
MOGARRA, THIERRY MOUILLÉ, BERNARD
PLOSSU, DAVID SEIDNER, PIERRE VADI,
DIDIER VERMEIREN, WILLY ZIELKE
COMMISSARIAT
OLIVIER DU PAYRAT, CENTRE DES
MONUMENTS NATIONAUX ET
KAREN TANGUY, FRAC AQUITAINE,
VERNISSAGE
JEUDI 15 SEPTEMBRE À 18H30
AU CHÂTEAU DE CADILLAC
CONTACTS PRESSE
Cyril Vergès
[email protected]
INFORMATIONS PRATIQUES
Frac Aquitaine
Hangar G2, Bassin à flot n°1
Quai Armand Lalande
33 000 Bordeaux
05 56 24 71 36
www.frac-aquitaine.net
Château de Cadillac
Place de la Libération – 33410 Cadillac
Tél. 05 56 62 69 58
www.chateau-cadillac.fr
Tarif : 5€50 - 4€50
Gratuit pour les moins
de 18 ans, les 18-25 ans (ressortissants
de l’Union Européenne et résidents
réguliers non-européens
sur le territoire de l’Union
Européenne) et les premiers
dimanches du mois
(novembre à mai)
Jusqu’au 30 septembre :
du lundi au dimanche
de 10h à 13h15 et de 14h à 18h
Octobre - décembre :
ouvert tous les jours sauf le lundi,
de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30
Une sélection d’œuvres d’art contemporain issues de la
collection du Frac Aquitaine entre en résonance avec les salles
historiques et valorisées du château de Cadillac, monument national.
Contrastes simultanés, exposition accessible à tous, pose la
question du « comment voir » entre art contemporain et patrimoine
monumental.
Comment voir ce château qui renvoie à un souvenir souvent trop
lointain, d’avant sa restauration ? Comment voir ces œuvres d’art contemporain
disposées dans les appartements du duc et de la duchesse d’Epernon, en
Contrastes Simultanés avec la valeur patrimoniale du bâti et ses
collections aux riches références chromatiques : tapisseries, cheminées
monumentales et décors peints ? Comment voir l’histoire du château, et
ses intérieurs aujourd’hui valorisés et suffisamment forts pour renouer avec
l’accueil de pièces d’art contemporain ?
Quatre grandes œuvres se confrontent directement aux salles historiées,
celles de Nicolas Milhé, Thierry Mouillé, Pierre Vadi et Pascal Convert. Cette
dernière, sculpture composée de deux cénotaphes évoquant la question de
l’apparition et la disparition, trouve place dans un château qui renvoie à de
nombreuses présences-absences : Marguerite de Foix-Candale, 1ère duchesse
d’Epernon, décédée avant la construction du château fin XVIe siècle; Henri III
en l’honneur duquel, vingt ans après sa mort, le château est somptueusement
décoré ; le jeune Henri de Navarre, qui visite avec la reine Margot le vieux
château-fort puis, devenu Henri IV, qui incite le 1er duc d’Epernon à bâtir ce
palais à la mesure de sa richesse - mais qui finira assassiné avant la fin de sa
construction ; sans oublier ces centaines de femmes et jeunes filles, détenues
dans ce qui fut une prison de 1818 à 1952…
Une douzaine d’œuvres, photographies (Mattia Bonetti, Raymond Depardon,
Ralph Gibson, d’André Kertész, Joachim Mogarra, Bernard Plossu, David
Seidner, Didier Vermeiren, Willy Zielke), peinture (Jean-Charles Blanc) et dessin (Georges Bru), prolongent le parcours, jouant entre art et lumière sur la
profondeur de contrastes en noir et blanc dans l’aile Sud du château datant
du XIXe siècle.
Contrastes simultanés s’inscrit dans le programme d’expositions
Lumière(s) organisé au Frac Aquitaine, au Château de Cadillac, à la Villa
Ducontenia & Rotonde à Saint-Jean-de-Luz, et complété de la Fiction à
l’œuvre Mémorial pavillonaire d’Éric Chauvier écrite à partir de l’œuvre
Respublica de Nicolas Milhé
(coédition Frac Aquitaine et confluences).
Pascal Convert, Sans titre, 1987
Collection Frac Aquitaine
© Adagp, Paris, Photo : Frédéric Delpech

Documents pareils