Manuel de formation à la médiation sociale

Commentaires

Transcription

Manuel de formation à la médiation sociale
Des lieux responsables et safe pour les
hommes qui ont des relations sexuelles avec des
hommes.…Everywhere
Un modèle méthodologique européen de
prévention contre le VIH chez les hommes ayant
des relations sexuelles avec des hommes
(HSH) :
Manuel de formation à la
médiation sociale sur la
prévention du VIH en direction
des établissements gays
Production n° 7
Coordinateur
Ben Tunstall
pour le compte du Consortium Everywhere
www.everywhereproject.eu
Titre du projet : Un modèle méthodologique européen de prévention contre le VIH
chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) : le projet
Everywhere
Numéro d’agrément : 2007315
Axe prioritaire d’action: Déterminants de santé (HD 2007). 3.2 Approches
intégratives des styles de vie
Date de début : Avril 2008
Date de fin : Septembre 2010
Directeur du projet : Dr Nigel Sherriff
Titre de la production : Manuel de formation à la médiation sociale sur la
prévention du VIH en direction des établissements gays
Date prévue de la production: M18
Numéro de production: D7
Pack de travail concerné: WP 5 Création d’un réseau de médiateurs sociaux en
direction des entreprises du secteur privé
Partenaire leader: Terrence Higgins Trust (THT)
Responsible and safer places
where men have sex with men.…Everywhere
www.everywhereproject.eu
Page 2
Manuel de formation à la
médiation sociale
Objectifs :
A l’usage de tous, un manuel pour apprendre la médiation
sociale.
A l’usage des médiateurs sociaux, un guide pour la
formation des autres médiateurs sociaux.
www.everywhereproject.eu
Page 3
Index des logos
0 discussion
# écrit
diapositives PowerPoint
polycopié
Ê exercice pratique
Modules d’apprentissage
Introduction
Entrée en matière ()
1 – Médiation sociale et VIH/SIDA
1.1 Acronymes clés ()
1.2 Termes clés ()
1.3 Médiation sociale : historique ()
1.4 Médiation sociale : définitions ()
1.5 VIH/SIDA : aperçu ()
2 – Pratiques prometteuses de la médiation sociale
2.1 Résumé sur les pays partenaires ()
2.2 Pratiques prometteuses de la médiation sociale : normes de santé pour les lieux de
sexe (, )
2.3 Pratiques prometteuses de la médiation sociale : travail de proximité en ligne (, )
2.4 Pratiques prometteuses de la médiation sociale : exercice
3 – Travailler avec des établissements HSH
3.1 Principes de la médiation sociale ()
3.2 Techniques de communication relatives à la médiation sociale ()
3.3 Mesures incitant les établissements HSH à être socialement responsables ()
3.4 Financer la médiation sociale ()
3.5 Coopérer avec des établissements HSH hostiles ()
3.6 Surmonter les obstacles à une médiation sociale réussie : exercice ()
4 – Médiation sociale : études de cas
4.1 Etude de cas n°1 (, )
4.2 Etude de cas n°2 (, )
4.3 Etude de cas n°3 (, )
Evaluation
Questionnaire de satisfaction ()
www.everywhereproject.eu
Page 4
Annexes
Annexe a)
Médiation sociale et prévention contre le VIH – présentation PowerPoint de la formation
Annexe b)
Pratiques prometteuses de la médiation sociale – polycopiés
Annexe c)
Questionnaire de satisfaction sur la formation à la médiation sociale ()
www.everywhereproject.eu
Page 5
Plan de la session : introduction
Titre :
ouverture de la formation.
Durée :
1 heure
But :
donner un aperçu de l’atelier et accueillir les participants.
Objectifs :
 donner un aperçu des principaux volets de l’atelier.
 présenter les participants les uns aux autres et favoriser les échanges.
 aborder toute question ou tout problème susceptible d’entraver l’efficacité de
l’apprentissage.
Animateurs :
Mise en œuvre : présentations, exercice de groupe
Lieu :
Ressources :
;
salle de formation aménagée en salle de conférences
;
ordinateur portable pour la présentation PowerPoint
;
tableau à feuilles
;
marqueurs
;
fiches d’activité d’entrée en matière (pour briser la glace)
Profil des participants :
www.everywhereproject.eu
Page 6
Plan de la session : introduction (veuillez suivre les instructions ci-dessous)
Le formateur dit :
Bonjour et bienvenue à cet atelier sur la médiation sociale. Je m’appelle ………… et je vais
animer cet atelier.
Cet atelier est composé de 4 modules :
Introduction
Module 1 - médiation sociale et VIH/SIDA.
Module 2 - pratiques prometteuses de la médiation sociale.
Module 3 - travailler avec des établissements HSH.
Module 4 - médiation sociale : études de cas.
Evaluation
Le formateur dit :
Avant de commencer la formation, j’aimerais que vous vous présentiez à la personne qui se
trouve à côté de vous.
Apprenez des choses sur elle en lui posant ces questions comme dans un entretien.
Distribuer le polycopié.
Questions pour l’entretien « Apprendre à se connaître » ()
1 polycopié
Le formateur dit :
Dans dix minutes environ, je vous demanderai de présenter votre partenaire à tout le groupe.
Organisation ()
•
Orientation (emplacement des toilettes, de la cafétéria…)
•
Poser des questions et partager ses connaissances.
•
Dites moi si je parle trop vite ou si vous ne me comprenez pas.
•
Que souhaitez-vous apprendre ?
www.everywhereproject.eu
Page 7
Objectifs pédagogiques ()
Module 1
• Décrire la médiation sociale dans le cadre du projet Everywhere.
• Décrire de façon simple le VIH/SIDA et la prévention.
Module 2
• Identifier et décrire des exemples de médiation sociale réussie.
Module 3
• Décrire les grands principes de la médiation sociale.
• Définir les obstacles à une coopération efficace avec les établissements HSH.
• Décrire les stratégies mises en place pour surmonter les obstacles à une coopération
efficace avec les établissements HSH.
Module 4
• Mettre en œuvre une coopération efficace avec les établissements HSH.
• Mettre en œuvre une médiation sociale efficace avec les établissements HSH.
www.everywhereproject.eu
Page 8
Plan de la session : module 1
Titre :
médiation sociale et VIH/SIDA.
Durée :
1 heure
Objectifs pédagogiques :
à la fin de la session, les participants pourront :
 décrire la médiation sociale dans le cadre du projet Everywhere.
 décrire de façon simple le VIH/SIDA et la prévention.
Animateur :
Mise en œuvre :
présentation, exercice
Lieu :
Ressources :
;
ordinateur portable pour la présentation PowerPoint
;
tableau blanc
;
tableau à feuilles
;
marqueurs
Profil des participants
www.everywhereproject.eu
Page 9
Plan de la session : module 1
Durée
Contenu
1 heure
présentation PowerPoint
•
•
•
•
•
Méthode de
formation
Ressources
présentation
PowerPoint : diapositives
acronymes clés
termes clés
médiation sociale : historique
médiation sociale : définitions
VIH/SIDA : aperçu
Acronymes clés ()
VIH : virus de l'immunodéficience humaine
SIDA : syndrome de l'immunodéficience acquise
Hép A : virus de l’hépatite A (VHA)
Hép B : virus de l’hépatite B (VHB)
Hép C : virus de l’hépatite C (VHC)
PANP : pénétration anale non protégée
LGBT : lesbienne, gay, bi, trans
MS : médiateur social
HSH : hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes
Termes clés ()
Consommateurs/clients : utilisateurs d’un service.
Etablissement HSH : établissement qui facilite le sexe entre les hommes.
• agence de voyages
• site internet
• lieu de sexe
• boîte de nuit
• bar
• hôtel
Lieu de drague extérieur : lieu public où les hommes ont des relations sexuelles.
• parc
• plage
• toilettes
Organisation de santé : organisation gouvernementale ou non gouvernementale
responsable des besoins de santé d’une communauté ou d’une population.
www.everywhereproject.eu
Page 10
Pratique prometteuse : exemple de médiation sociale réussie n’ayant pas encore été
officiellement évaluée.
Coopération avec des établissements HSH : courriels, appels téléphoniques, courriers et
réunions avec les propriétaires, les responsables et les employés des établissements.
Engagement d’un établissement HSH : c’est le cas lorsqu’un établissement veut être
socialement responsable et est prêt à contribuer à la santé ainsi qu’au bien-être des clients et
de la communauté. Dans le cadre du projet Everywhere, cet engagement peut prendre la
forme d’une adhésion officielle à une charte, à un code de conduite ou à un protocole.
Réduction des risques : stratégies visant à réduire les risques d’infection par le VIH. Ces
stratégies incluent l’utilisation de préservatifs et d’autres moyens alternatifs choisis en
connaissance de cause, comme le positionnement sexuel, la séroadaptation, l’utilisation de
lubrifiants, le retrait et la prise en compte de la charge virale.
Protocole de prévention contre le VIH : code d’action relatif à la prévention contre le VIH
permettant aux établissements d’obtenir le label RS-VIH.
Label RS-VIH : label de responsabilité sociale RS-VIH.
Médiation sociale : historique ()
Pendant des milliers d’années, les communautés indigènes ont eu recours à la médiation
pour résoudre les problèmes rencontrés au sein d’une communauté en amenant chacun à se
réunir pour débattre et élaborer des projets avec les autres.
Les médiateurs institutionnels apparaissent en France et en Espagne dans les années 70, à
l’instar des médiateurs présents dans les pays scandinaves.
Au cours des années 80, la médiation sociale fait son apparition au niveau mondial. Elle a
alors pour but de trouver des solutions alternatives aux procès criminels.
Médiation sociale : définitions ()
Médiation sociale
- entreprise ayant pour but d’aboutir à un accord.
Médiateur social
- personne qui agit en faveur d’un lien social.
*Social mediation - New ways of conflict resolution in everyday life (National Forum of Urban
Affairs Professionals, Paris – Créteil. Septembre 2000)
La médiation sociale dans le cadre du projet Everywhere ()
La médiation sociale est un moyen de promouvoir les partenariats qui permettent aux
établissements HSH et aux organisations de santé d’obtenir des résultats favorables à
chacun d’eux, à la fois sur le plan économique (bénéfice) et social (amélioration de la santé
publique).
VIH/SIDA : aperçu – transmission du VIH ()
Le VIH se transmet principalement :
www.everywhereproject.eu
Page 11
•
lors de relations sexuelles anales ou vaginales sans préservatif. Le VIH ne peut pas
traverser les préservatifs de bonne qualité et les préservatifs présentent un taux
d’échec extrêmement bas lorsqu’ils sont correctement utilisés. Le VIH peut
également se transmettre lors de relations sexuelles orales mais cela est beaucoup
moins courant.
•
par contact sanguin. Ce type de transmission est principalement lié au partage de
matériel d’injection de drogue. Dans le passé, avant la mise en place du dépistage au
Royaume-Uni, des personnes ont été contaminées par du sang et des produits
sanguins reçus dans le cadre de traitements médicaux. Très rarement, des
professionnels de santé sont accidentellement contaminés au travail, en se piquant
avec des aiguilles par exemple.
•
de la mère à l’enfant. Ce type de transmission, également appelé transmission
verticale, peut se produire au cours de la grossesse, de l’accouchement ou de
l’allaitement.
VIH/SIDA : aperçu – facteurs psychosociaux favorisant les comportements sexuels à risque
()
•
la sexualité
•
l’identité sexuelle
•
l’ethnicité
•
le statut juridique / la possession d’un visa
•
l’âge
•
le statut socio-économique
•
le sexe
•
les risques de violence
•
la santé mentale
•
l’isolement (géographique et social)
•
la discrimination (religieuse, institutionnelle, familiale, culturelle)
•
la consommation de drogue et d’alcool
•
la rupture d’une relation
www.everywhereproject.eu
Page 12
VIH/SIDA : aperçu – réduction des risques ()
Définition : un risque est « réduit » en ce qu’il est jugé inférieur à celui de l’activité à plus haut
risque (PANP réceptive avec un partenaire séropositif) mais supérieur à celui pris en
l’absence de PANP.
•
La divulgation du statut sérologique au partenaire sexuel : l’homme séronégatif
connaît le statut sérologique de son partenaire et peut donc prendre des décisions
éclairées pour réduire les risques de transmission. (1,2)
•
La sécurité négociée : il s’agit d’une forme particulière de séroadaptation. La PANP
n’est pratiquée qu’avec un partenaire séronégatif dans le cadre d’une relation
régulière stable. (1)
•
La séroadaptation : la PANP n’est pratiquée qu’avec des partenaires censés être
séronégatifs. (1,2)
•
Le positionnement stratégique : l’homme séronégatif pratique uniquement la PANP
insertive. (1)
•
Le retrait au cours de la PANP réceptive : l’homme séronégatif ne se prête à la PANP
réceptive que si son partenaire n’éjacule pas dans son rectum. (1)
1. Morin, S.F. et al. A behavioural intervention reduces HIV transmission risk by promoting
sustained serosorting practices among HIV-infected men who have sex with men. J Acquir
Immune Defic Syndr. 49: 544-51, 2008.
2. Fengyi Jin, June Crawford, Garrett P. Prestage, Iryna Zablotska, John Imrie, Susan C.
Kippax, John M. Kaldor and Andrew E. Grulich. Unprotected anal intercourse, risk reduction
behaviours, and subsequent HIV infection in a cohort of homosexual men. AIDS 2009,
23:243–252, Vol 23 N° 2, 2009.
VIH/SIDA : aperçu – prévention contre le VIH ()
•
Les méthodes biomédicales incluent les traitements contre le VIH car les
antirétroviraux réduisent l’infectiosité des personnes (une étude conduite à San
Francisco a révélé que la charge virale moyenne, et donc l’infectiosité, des hommes
gays de la ville avait diminué de deux tiers depuis l’introduction du traitement
antirétroviral hautement actif). La prophylaxie post-exposition, c’est-à-dire la prise de
médicaments contre le VIH immédiatement après une exposition à risque pour
prévenir la contamination, et les programmes d’échange de seringues sont deux
autres moyens de prévention. Les méthodes de barrière, comme les préservatifs,
sont biomédicales bien que les dispositifs mis en place pour promouvoir leur
utilisation ne le soient pas. Il en ira de même pour les technologies de prévention en
développement, comme les microbicides.
•
Les méthodes individuelles incluent les activités de conseil personnalisé comme le
counselling et le dépistage volontaire, la thérapie comportementale cognitive, le
travail de proximité ou de milieu en face-à-face, les lignes d'assistance téléphonique
et certaines opérations internet.
•
Les méthodes de groupe sont celles adressées de façon collective à un petit nombre
de personnes souvent issues du même groupe de pairs. Elles sont généralement
animées de façon spécifique. Elles comprennent l’éducation sexuelle à l’école et le
travail en petits groupes incluant généralement information et formation à la réduction
des risques.
www.everywhereproject.eu
Page 13
•
Les opérations de masse sont adressées à l’ensemble de la population ou (plus
fréquemment) à un public ciblé. Avec cette méthode, contrairement à celles
précédemment citées, les personnes n’ont pas besoin d’avoir une attitude active. Les
opérations de masse incluent les reportages dans les médias et la diffusion de
supports petits médias (des dépliants et des affiches par exemple), les programmes
de distribution de préservatifs, l’autonomisation et l’essor des communautés (y
compris des communautés de personnes séropositives) ainsi que certaines
opérations internet.
•
Les opérations sociopolitiques incluent les changements juridiques, comme la
dépénalisation de l’homosexualité ou des drogues par intraveineuse. Elles
comprennent aussi les sanctions juridiques, comme la pénalisation de la transmission
du VIH. Les interventions stratégiques pouvant permettre la mise en place d’autres
types de travail de prévention, comme les programmes d’échange de seringues, sont
un autre exemple.
www.everywhereproject.eu
Page 14
Plan de la session : module 2
Titre :
pratiques prometteuses de la médiation sociale.
Durée :
2 heures
Objectif pédagogique :
à la fin de la session, les participants pourront :
 identifier et décrire des exemples de médiation sociale réussie.
Animateurs :
Mise en œuvre :
présentation, travail en petits groupes
Lieu :
Ressources:
;
ordinateur portable pour la présentation PowerPoint
;
tableau blanc
;
tableau à feuilles
;
marqueurs
Profil des participants :
www.everywhereproject.eu
Page 15
Plan de la session – module 2
Durée
1 heure
Contenu
Méthode de
formation
Ressources
•
présentation
PowerPoint:
diapositives
Ê exercice
pratique
# écrit
•
•
•
résumé sur les pays
partenaires
normes de santé pour les lieux
de sexe
travail de proximité en ligne
campagne Travelling Safe
1 heure
•
pratiques prometteuses de la
médiation sociale : exercice
2 polycopié
travail en petits
groupes
Chaque groupe
expose son
travail aux
autres groupes.
Résumé sur les pays partenaires : légalisation de l’homosexualité (10)
France
L’homosexualité a été dépénalisée en 1791 lorsque le nouveau code pénal français a été
adopté ; les actes homosexuels entre adultes consentants ont alors été retirés de la liste des
délits. Depuis le 4 août 1982, l’âge de consentement aux relations homosexuelles est
identique à l’âge de consentement aux relations hétérosexuelles fixé à 15 ans. En 2008, la
France a présenté devant les Nations unies la Déclaration relative aux droits de l’Homme et à
l’orientation sexuelle et l’identité de genre.
Italie
L’homosexualité a été dépénalisée en 1890. L’Italie a signé la Déclaration relative aux droits
de l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée devant les Nations
unies en 2008.
Pologne
L’homosexualité a été dépénalisée en 1932. La Pologne a signé la Déclaration relative aux
droits de l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée devant les
Nations unies en 2008.
Hongrie
L’homosexualité a été dépénalisée en 1962. La Hongrie a signé la Déclaration relative aux
droits de l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée devant les
Nations unies en 2008.
Angleterre
L’homosexualité a été dépénalisée en 1967. Le Sexual Offences Act de 1967 (loi sur les
infractions sexuelles) a maintenu les interdictions générales sur la sodomie et les actes
impudiques entre les hommes mais a dépénalisé les actes homosexuels dans la limite où
www.everywhereproject.eu
Page 16
trois conditions étaient réunies. L’acte devait être consenti, se dérouler en privé et concerner
des personnes d’au moins 21 ans. L’Angleterre a signé la Déclaration relative aux droits de
l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée devant les Nations unies
en 2008.
Slovénie
L’homosexualité a été dépénalisée en 1976. La Slovénie a signé la Déclaration relative aux
droits de l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée devant les
Nations unies en 2008.
Espagne
L’homosexualité a été dépénalisée en 1978 (dérogation à la « Loi de dangerosité sociale »
dans laquelle les hommes homosexuels étaient désignés comme délinquants). Cependant,
bon nombre d’homosexuels ont encore été persécutés et arrêtés sous l’effet de la « Loi de
scandale public ». Cette dernière a été révoquée en 1987. L’Espagne a signé la Déclaration
relative aux droits de l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée
devant les Nations unies en 2008.
Chypre
L’homosexualité a été dépénalisée en 1998. Chypre a signé la Déclaration relative aux droits
de l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée devant les Nations
unies en 2008.
Résumé sur les pays partenaires : situation politique et juridique de l’homosexualité dans les
pays participants ()
•
Dans l’ensemble des huit pays participant au projet Everywhere, l’homosexualité
n’est pas considérée comme une infraction.
•
Certains gouvernements locaux ou nationaux ont élaboré des politiques qui
garantissent les droits humains et sexuels des homosexuels. Ces politiques peuvent
prendre la forme de lois anti-homophobie, comme en France, ou inscrire
l’homophobie au rang de circonstance aggravante de certains délits.
•
Les pays participants, à l’exception de Chypre, de l’Italie et de la Pologne, possèdent
des politiques accordant des droits civiques aux homosexuels (relations
matrimoniales…).
•
Il existe des groupes et des organisations LGBT dans chaque pays ou région
participant au projet, à l’exception de Chypre. La France, l’Italie, l’Espagne et le
Royaume-Uni sont les pays qui comptent le plus grand nombre d’organisations. Dans
certains de ces pays, il existe également des fédérations d’organisations LGBT.
Résumé sur les pays partenaires : discrimination envers les personnes séropositives ()
•
Seuls deux pays (l’Espagne et le Royaume-Uni) ont été en mesure de fournir un
rapport identifiant les discriminations faites aux personnes séropositives selon les
protocoles de l’ONUSIDA.
•
Dans la plupart des pays, les personnes séropositives prennent part à des stratégies
de prévention. Dans tous les pays, il existe des programmes de prévention contre le
VIH destinés aux personnes séropositives.
•
La plupart des partenaires estiment que les personnes séropositives victimes de
discrimination dénoncent ces situations. Toutefois, les données sur les cas dénoncés
de discrimination envers les personnes séropositives ne sont généralement pas
disponibles.
www.everywhereproject.eu
Page 17
•
Selon les informations fournies par les organisations, certains HSH séropositifs sont
victimes de discrimination dans les lieux de drague extérieurs.
Résumé sur les pays partenaires : lieux HSH (lieux festifs) ()
•
Dans les huit pays participant au projet, il existe de nombreux lieux festifs (clubs,
bars, boîtes de nuit…) destinés aux LGBT. Ces lieux sont légaux et ouvertement
présentés comme des lieux LGBT.
•
Dans chaque pays, internet constitue le mode de communication le plus utilisé pour
promouvoir ces lieux. La publicité se fait aussi fréquemment au moyen de dépliants
et de prospectus.
Résumé sur les pays partenaires : lieux de sexe HSH ()
•
Dans chaque pays partenaire, il existe des saunas, des clubs avec chambres noires
et des sex-clubs.
•
Les lieux de sexe commerciaux sont illégaux en Italie, en Hongrie et à Chypre.
•
Les actes sexuels dans les lieux publics constituent des infractions dans tous les
pays, à l’exception de la Pologne et de l’Espagne.
•
Seuls la Hongrie, l’Italie et le Royaume-Uni possèdent des lieux de sexe contrôlés en
totalité ou en partie par les autorités de santé.
www.everywhereproject.eu
Page 18
Résumé sur les pays partenaires : lieux de sexe à travers les pays partenaires ()
SKUC/
ANLSIDA COGAM HATTER RUBSI SKA
SNEG SRF THT
UoB
MAGNUS
Milan
Madrid Budapest Nicosie Varsovie
Paris Turin Londres Brighton
Ljubljana
Nombre de saunas gays
dans la ville
Nombre de clubs avec
chambres noires dans la
ville
Nombre de sex-clubs
dans la ville
Nombre de lieux de
drague extérieurs dans
la ville
8
12
2
0
3
1
16
4
20
4
5
9
2
1
9
0
20
2
3
1
IND
8
1
2
2
2
3
4
23
0
IND
4
2
5
3
2
10
50 >
5
Les sex-clubs sont-ils
légaux ?
NON
OUI
NON
NON
OUI
OUI
OUI
NON
OUI
NON
Les actes sexuels dans
les lieux publics
constituent-ils des
infractions ?
OUI
NON
OUI
OUI
NON
OUI
OUI
OUI
NON
NON
NON
OUI
NON
NON
NON
NON
NON
OUI
OUI
Les lieux de sexe sont-ils
contrôlés par les
OUI
autorités de santé ?
IND = information non disponible
Résumé sur les pays partenaires : stratégies de prévention contre le VIH destinées aux HSH
()
•
Les villes impliquées dans le projet possèdent des ONG/associations travaillant
spécialement dans la prévention contre le VIH destinée aux HSH, à savoir des
organisations LGBT et relatives au VIH/SIDA. Seule l’une de ces ONG/associations
travaille en collaboration avec une organisation à but lucratif.
•
A l’exception de l’Italie et de la Hongrie, tous les pays qui ont pris part au projet
travaillent également avec des services publics à la prévention contre le VIH destinée
aux HSH.
•
Dans la plupart des pays, les opérations de prévention destinées aux HSH sont
financées par des institutions publiques locales et nationales.
•
Le travail de prévention destiné aux HSH est principalement axé sur la prévention
contre le VIH et les IST, la promotion d’une sexualité à moindre risque et la
valorisation de la santé sexuelle.
•
Pour mener à bien la prévention contre le VIH auprès des HSH, les partenaires ont
principalement recours au travail de proximité (lieux de drague extérieurs / sites
internet / lieux de sexe), aux campagnes de prévention dans les médias (documents
imprimés et audiovisuels) et aux activités de conseil.
Pratiques prometteuses de la médiation sociale : normes de santé pour les lieux de sexe
(, 3)
www.everywhereproject.eu
Page 19
•
•
•
Charte de Responsabilité – France
Code of Conduct – Sydney
Play Zone – Londres et Brighton
Pratiques prometteuses de la médiation sociale : travail de proximité relatif à la santé sexuelle
sur les sites internet destinés aux HSH (, 4)
Travail de proximité en ligne (www.gaydar.co.uk) – Ecosse, Angleterre, Espagne.
Travail de proximité en ligne (www.gayromeo.com et www.czateria.pl) – Pologne.
Pratiques prometteuses de la médiation sociale : campagne « Travelling Safe »
(Australie 2003) ()
•
Des hommes cambodgiens, chinois et thaïlandais se présentent dans une clinique de
santé sexuelle de Sydney avec les symptômes du SIDA.
•
Presque tous ont contracté le VIH lors de relations avec des prostituées alors qu’ils
étaient en vacances dans leur pays d’origine. La plupart vivaient en Australie depuis
plus de 20 ans et ne savaient pas que la prévalence du VIH chez les prostituées était
forte dans leur pays d’origine.
•
Les hommes sont rentrés à Sydney sans savoir qu’ils étaient porteurs du VIH.
•
Des professionnels de santé ont conçu des « passeports » Travel Safe (voyager sans
risque) indiquant comment ne pas prendre de risque lors de voyages. Les brochures
comprenaient des informations sur le VIH et les IST ; ces informations s’inscrivaient
dans le cadre plus général des comportements sans risque.
•
Les professionnels de santé (à l’aide de traducteurs) ont encouragé les agences de
voyages cambodgiennes, chinoises et thaïlandaises ainsi que les cabinets médicaux
à distribuer les « passeports » Travel Safe à leurs clients et patients avant que ceuxci ne partent en vacances.
Ê exercice pratique
# écrit
Pratiques prometteuses de la médiation sociale : exercice.
•
En petits groupes, expliquez quelle autre pratique prometteuse existe dans votre
pays ou votre ville et pourquoi vous pensez que cette pratique est prometteuse.
•
Chaque groupe expose ses résultats aux autres groupes.
www.everywhereproject.eu
Page 20
Plan de la session : module 3
Titre :
travailler avec des établissements HSH.
Durée :
1 heure 45 minutes
Objectifs pédagogiques :
à la fin de la session, les participants pourront :
 décrire les grands principes de la médiation sociale.
 définir les obstacles à une coopération efficace avec les établissements HSH.
 décrire les stratégies mises en place pour surmonter les obstacles à une coopération
efficace avec les établissements HSH.
Animateurs :
Mise en œuvre :
présentation, travail en petits groupes
Lieu :
Ressources:
;
ordinateur portable pour la présentation PowerPoint
;
tableau blanc
;
tableau à feuilles
Profil des participants :
www.everywhereproject.eu
Page 21
Plan de la session : module 3
Durée
Contenu
Méthode de
formation
Ressources
45 min
•
principes de la médiation
sociale
techniques de communication
relatives à la médiation sociale
mesures incitant les
établissements HSH à être
socialement responsables
financer la médiation sociale
coopérer avec des
établissements HSH hostiles
présentation
PowerPoint :
diapositives
surmonter les obstacles à une
médiation sociale réussie :
exercice
Ê exercice
pratique
# écrit
•
•
•
•
•
1 heure
travail en petits
groupes
Chaque groupe
expose son
travail aux
autres groupes.
Principes de la médiation sociale ()
La responsabilité du résultat incombe aux parties.
Une approche gagnant-gagnant.
Une prise en compte des besoins de chaque partie.
Une aide pour communiquer et collaborer.
Une façon pour les parties de trouver une solution qui convienne à chacune d’elles.
Une aide abordable.
Techniques de communication relatives à la médiation sociale ()
•
Coopération
– Etablir une relation de confiance étape par étape en vue d’une coopération :
– identifier un travailleur clé (responsable, cadre supérieur).
– téléphoner afin de se présenter et de présenter le projet.
– se rendre dans l’établissement pour promouvoir le protocole ainsi que ses
avantages sociaux et commerciaux.
– rédiger une lettre présentant le protocole et le système de travail.
– téléphoner afin de donner suite à l’intérêt suscité.
– se rendre dans l’établissement pour obtenir qu’il s’engage à adhérer au
protocole.
www.everywhereproject.eu
Page 22
•
Partenariats
– Constituer un groupe de partenariat de travail et rechercher des membres
dans le milieu des affaires.
– Fixer un ensemble précis d’avantages pour les membres.
– Définir des attributions précises pour le groupe. (5)
– Se rencontrer dans un endroit ayant un emplacement central.
– Fournir à manger et à boire.
– Inviter les membres de tous les secteurs, ne pas se limiter au secteur de la
santé (forces de l’ordre, personnes accordant les licences, fournisseurs).
•
Audits
– Auditer régulièrement l’établissement (liste de contrôle). (6)
– Identifier les meilleures façons de communiquer les informations liées à la
santé sexuelle.
– Identifier les domaines dans lesquels l’établissement ne répond pas aux
normes fixées par le protocole.
•
Réseau
– Devenir membre des groupes communautaires de travail.
– Devenir membre actif des réunions sur les licences.
– Devenir membre actif des forums de travail locaux.
•
Contact informel
– Rendre des visites régulières.
– Assister aux réunions du personnel (fournir une formation « brève » sur la
santé sexuelle).
– Aller à la rencontre des gens.
– Emmener le propriétaire de l’établissement déjeuner.
Mesures incitant les établissements HSH à être socialement responsables ()
•
Distribution gratuite de préservatifs.
•
Formation sur la santé sexuelle gratuite pour le personnel.
•
Cartes de réductions / promotions.
•
Possibilité de partager les informations, de mettre en commun ses ressources et de
passer des commandes groupées.
•
Possibilité de promouvoir la santé et le bien-être des clients.
•
Possibilité d’augmenter les bénéfices en favorisant le service clients et la satisfaction
des clients.
•
Possibilité de se présenter comme un établissement responsable auprès des
autorités de santé.
•
Possibilité de promouvoir le titre d’« établissement responsable » comme un droit
juste qu’ont les hommes homosexuels en tant que de clients. Cela peut
impressionner les clients.
Financer la médiation sociale ()
www.everywhereproject.eu
Page 23
•
Mettre en avant que les pratiques prometteuses témoignent de l’efficacité de la
médiation sociale à réduire les infections sexuellement transmissibles chez les HSH.
•
Comparer les coûts de la responsabilité sociale aux coûts de santé publique, en
prenant en compte l’augmentation du nombre de personnes séropositives.
•
Rechercher des mécénats d’entreprise.
Coopérer avec des établissements HSH hostiles ()
•
Promouvoir un service sans émettre de jugement de valeur.
•
Etablir une relation de confiance étape par étape avec l’établissement. Prendre son
temps.
•
Mettre en avant la législation européenne, nationale ou locale pour encourager
l’établissement à adhérer aux protocoles.
•
Promouvoir une méthode de réduction des risques, c’est-à-dire favoriser différents
moyens de réduire les méfaits du sexe. Si l’établissement insiste pour apparaître
favorable au bareback (relations sexuelles anales non protégées entre les hommes),
présenter les protocoles visant à réduire les méfaits, comme les campagnes sur les
risques de l’hépatite C.
Ê exercice pratique
polycopiés
Surmonter les obstacles à une médiation sociale réussie : exercice.
Dresser la liste des solutions dans la colonne de droite.
Médiation sociale : obstacles/solutions (7)
Obstacles
Solutions
Manque de mesures incitatives pour les
établissements.
Manque de financement pour les
organisations de santé.
Concurrence entre les établissements.
www.everywhereproject.eu
Page 24
Médiation sociale : obstacles/solutions (8)
Obstacles
Solutions
Mauvaise communication entre les
établissements et les agences de
santé.
Méfiance des établissements vis-à-vis
des organisations de santé et des
gouvernements.
Contrôle des normes minimales fixées
par les protocoles dans les lieux de
sexe.
Médiation sociale : obstacles/solutions (9)
Obstacles
Solutions
Les établissements pensent que les
médiateurs sociaux sont un « service
d’ordre du préservatif » (condom
police).
Forte rotation du personnel dans les
établissements.
Le propriétaire de l’établissement vit à
l’étranger.
www.everywhereproject.eu
Page 25
Plan de la session : module 4
Titre:
médiation sociale : études de cas.
Durée :
3 heures
Objectifs pédagogiques :
à la fin de la session, les participants pourront :
 mettre en œuvre une coopération efficace avec les établissements HSH.
 mettre en œuvre une médiation sociale efficace avec les établissements HSH.
Animateurs :
Mise en œuvre :
discussion de groupe, présentation
Lieu :
Ressources:
;
ordinateur portable pour la présentation PowerPoint
;
tableau blanc
;
tableau à feuilles
Profil des participants :
www.everywhereproject.eu
Page 26
Plan de la session : module 4
Durée
Contenu
3 heures
•
•
•
étude de cas n°1
étude de cas n°2
étude de cas n°3
Méthode de
formation
Ressources
travail en petits
groupes
PowerPoint :
diapositives
Chaque groupe
expose son
travail aux
autres groupes.
polycopié
Etude de cas n°1 ( et 10)
Un dimanche soir, une boîte de nuit utilise ses toilettes du rez-de-chaussée pour en faire un
espace sexuel. Vous contactez le responsable de la boîte de nuit et lui demandez s’il serait
intéressé pour signer un protocole de prévention contre le VIH destiné aux lieux de sexe. Le
responsable vous répond que sa boîte de nuit n’est pas un lieu de sexe car les relations
sexuelles n’ont pas lieu dans les locaux. Vous savez qu’il ment car il présente sa boîte de nuit
comme un lieu de sexe sur un site internet et bon nombre de vos clients vont dans cette boîte
de nuit pour avoir des relations sexuelles.
•
Quels sont les enjeux qui se posent à vous ?
•
Quels sont les enjeux pour la boîte de nuit ?
•
Qu’allez-vous faire ensuite ?
Etude de cas n°2 ( et 11)
Un agent de voyages a signé un protocole de prévention contre le VIH destiné aux agents de
voyages. Il vous dit que la distribution de brochures sur le sexe sans risque aux clients HSH
nuit à l’activité car beaucoup de clients sont offensés lorsqu’on suggère qu’ils puissent avoir
des relations sexuelles à risque durant leurs vacances.
•
Quels sont les enjeux qui se posent à vous ?
•
Quels sont les enjeux pour l’agent de voyages ?
•
Qu’allez-vous faire ensuite ?
Etude de cas n°3 ( et 12)
www.everywhereproject.eu
Page 27
Vous voulez encourager un site de rencontre pour les HSH à signer un protocole de
prévention contre le VIH permettant à vos employés de faire un travail de proximité sur le site
internet. Le siège social se trouve au Canada. Vous appelez le siège social et l’on vous
répond que les dirigeants ne souhaitent pas avoir de travailleurs de proximité en ligne
expliquant à leurs clients ce qu’ils doivent faire, notamment quant à l’utilisation du préservatif.
•
Quels sont les enjeux qui se posent à vous ?
•
Quels sont les enjeux pour le site internet ?
•
Qu’allez-vous faire ensuite ?
www.everywhereproject.eu
Page 28
Appendice a)
Présentation PowerPoint de la formation à la médiation sociale.
www.everywhereproject.eu
Page 29
Appendice b)
1 polycopié
Apprendre à se connaître.
Veuillez poser les questions suivantes à votre
partenaire. Essayez de mémoriser les réponses de
votre partenaire pour pouvoir les répéter à tout le
groupe.
Etes-vous responsable de quelqu’un dans votre
vie ? Si oui, de qui ?
Selon vous, qu’est-ce qui motive les gens à prendre
la responsabilité d’une autre personne ?
www.everywhereproject.eu
Page 30
2 polycopié
Médiation sociale : pratiques prometteuses dans
votre pays.
www.everywhereproject.eu
Page 31
3 polycopié
Les polycopiés suivants sont disponibles sur le site internet :
www.everywhereproject.net
Charte – France
*Voir le PDF intitulé Charte SNEG
Play Zone – Brighton et Londres (Royaume-Uni)
* Voir le PDF intitulé Play Zone
Code of Conduct – Sydney (Australie)
* Voir le PDF intitulé ACON Code of Conduct
www.everywhereproject.eu
Page 32
4 polycopié
Le polycopié suivant est disponible sur le site internet :
www.everywhereproject.net
Netreach Code of Conduct
www.everywhereproject.eu
Page 33
5 polycopié
Le polycopié suivant est disponible sur le site internet :
www.everywhereproject.net
Example ‘terms of reference’ for meetings / networks /
interagencies
www.everywhereproject.eu
Page 34
6 polycopié
Le polycopié suivant est disponible sur le site internet :
www.everywhereproject.net
Business audits - Checklist for Code of Good Practice (Playzone)
www.everywhereproject.eu
Page 35
7 polycopié
Dans la colonne de droite, dressez la liste des solutions que vous
mettriez en place pour surmonter les obstacles à une médiation
sociale réussie.
Médiation sociale : obstacles/solutions
Obstacles
Solutions
Manque de mesures
incitatives pour les
établissements.
Manque de financement pour
les organisations de santé.
www.everywhereproject.eu
Page 36
Concurrence entre les
établissements.
www.everywhereproject.eu
Page 37
8 polycopié
Dressez la liste des solutions dans la colonne de droite.
Médiation sociale : obstacles/solutions
Obstacles
Solutions
Mauvaise communication
entre les établissements et
les agences de santé.
Méfiance des
établissements vis-à-vis
des organisations de santé
et des gouvernements.
www.everywhereproject.eu
Page 38
Maintien des normes fixées
par les protocoles dans un
lieu de sexe.
www.everywhereproject.eu
Page 39
9 polycopié
Dans la colonne de droite, dressez la liste des solutions que vous
mettriez en place pour surmonter les obstacles à une médiation
sociale réussie.
Médiation sociale : obstacles/solutions
Obstacles
Solutions
Les établissements
pensent que les médiateurs
sociaux sont un « service
d’ordre du préservatif »
(condom police).
Forte rotation du personnel
dans les établissements.
www.everywhereproject.eu
Page 40
Le propriétaire de
l’établissement vit à
l’étranger.
www.everywhereproject.eu
Page 41
10 polycopié
Etude de cas n°1
Un dimanche soir, une boîte de nuit utilise ses toilettes du
rez-de-chaussée pour en faire un espace sexuel. Vous
contactez le responsable de la boîte de nuit et lui
demandez s’il serait intéressé pour signer un protocole de
prévention contre le VIH destiné aux lieux de sexe. Le
responsable vous répond que sa boîte de nuit n’est pas un
lieu de sexe car les relations sexuelles n’ont pas lieu dans
les locaux. Vous savez qu’il ment car il présente sa boîte
de nuit comme un lieu de sexe sur un site internet et bon
nombre de vos clients vont dans cette boîte de nuit pour
avoir des relations sexuelles.
• Quels sont les enjeux qui se posent à vous ?
• Quels sont les enjeux pour la boîte de nuit ?
• Qu’allez-vous faire ensuite ?
www.everywhereproject.eu
Page 42
11 polycopié
Etude de cas n°2
Un agent de voyages a signé un protocole de prévention
contre le VIH destiné aux agents de voyages. Il vous dit
que la distribution de brochures sur le sexe sans risque
aux clients HSH nuit à l’activité car beaucoup de clients
sont offensés lorsqu’on suggère qu’ils puissent avoir des
relations sexuelles à risque durant leurs vacances.
• Quels sont les enjeux qui se posent à vous ?
• Quels sont les enjeux pour l’agent de voyages ?
• Qu’allez-vous faire ensuite ?
www.everywhereproject.eu
Page 43
12 polycopié
Etude de cas n°3
Vous voulez encourager un site de rencontre pour les
HSH à signer un protocole de prévention contre le VIH
permettant à vos employés de faire un travail de proximité
sur le site internet. Le siège social se trouve au Canada.
Vous appelez le siège social et l’on vous répond que les
dirigeants ne souhaitent pas avoir de travailleurs de
proximité en ligne expliquant à leurs clients ce qu’ils
doivent faire, notamment quant à l’utilisation du
préservatif.
• Quels sont les enjeux qui se posent à vous ?
• Quels sont les enjeux pour le site internet ?
• Qu’allez-vous faire ensuite ?
www.everywhereproject.eu
Page 44
Appendice c)
Formation à la médiation sociale
Questionnaire de satisfaction
Profession_________________________Organisation_____________________
1. Que pensez-vous de la manière dont les sujets de la formation ont été traités ?
Excellent(e)
Bon(ne) Moyen(ne)
Mauvais(e)
Très mauvais(e)
†
†
†
†
†
Pratiques prometteuses de la médiation sociale
†
†
†
†
Travailler avec des établissements HSH
†
†
†
†
†
Médiation sociale : études de cas
†
†
†
†
†
†
†
†
†
3. Que pensez-vous de la manière dont les questions ont été traitées ? †
†
†
†
†
Médiation sociale et VIH/SIDA
2. Que pensez-vous de l’utilité des exercices de groupe ?†
†
†
4. Que pensez-vous de la pertinence de la formation quant à votre travail ?
†
†
†
†
†
5. Que pensez-vous :
du minutage de la formation ?
†
†
†
†
de la partie administrative précédant la formation ?† †
†
†
†
6. Que pensez-vous de la manière dont le formateur a travaillé avec le groupe ?
†
†
†
†
†
7. Que souhaiteriez-vous ajouter au programme de la formation ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
www.everywhereproject.eu
Page 45
8. Que souhaiteriez-vous retirer du programme de la formation ?
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________
9. Dans quelle mesure le cours vous a-t-il permis...
Beaucoup
Assez
Un peu
Pas du tout
de mieux comprendre l’historique de la médiation sociale ?
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
†
de mieux comprendre la prévention contre le VIH/SIDA ?
†
de mieux comprendre les techniques relatives à la médiation sociale ?
†
d’être davantage conscient(e) des obstacles à la médiation sociale ?
†
d’avoir davantage de stratégies pour surmonter ces obstacles ?
†
†
de mieux connaître les profils des pays partenaires ?
†
†
de mieux connaître les méthodes de prévention contre le VIH du projet Everywhere ?
†
†
†
†
10. Veuillez inscrire tout autre commentaire ci-dessous.
www.everywhereproject.eu
Page 46