L`opium et le bâton, Mouloud mammeri

Commentaires

Transcription

L`opium et le bâton, Mouloud mammeri
Source littéraire
L’OPIUM ET LE BÂTON, Mouloud Mammeri
Mouloud Mammeri
Né le 28 décembre 1917 dans le village de Taourirt-Mimoun en
Kabylie et décédé le 26 février 1989, est un écrivain, poète,
anthropologue et linguiste algérien. Il fait ses études primaires
dans son village natal. En 1928, il part chez son oncle à Rabat
(Maroc), où ce dernier est alors le précepteur de Mohammed V.
Quatre ans après il revient à Alger et poursuit ses études au Lycée Bugeaud. Il part ensuite au
Lycée Louis- le-Grand à Paris ayant l'intention de rentrer à l'École Normale S upérieure.
Mobilisé en 1939 et libéré en octobre 1940, Mouloud Mammeri s'inscrit à la Faculté des
Lettres d'Alger. Remobilisé en 1942 après le débarquement américain, il participe aux
campagnes d'Italie, de France et d'Allemagne. A la fin de la guerre, il prépare à Paris un
concours de professorat de Lettres et rentre en Algérie en septembre 1947. En 1952, il publie
son premier roman, La Colline oubliée. Sous la pression des événements, il doit quitter Alger
en 1957. De 1957 à 1962, Mouloud Mammeri reste au Maroc et rejoint l'Algérie au lendemain
de son indépendance.
Synopsis
L’Opium et le Bâton est le récit de la guerre d’Algérie dans un village de montagne, Tala, en
Kabylie, où la majorité de la population est ralliée au mouvement indépendantiste, le FLN.
Thèmes et personnages
-
-
-
docteur Bachir Lazrak : pour lui le fait d’avoir étudié en France rend sa position
ambiguë vis-à-vis de la guerre d’Algérie. Pourtant, par l’entremise de son ami
Ramdane, il quitte Alger pour la Kabylie. Sa mission consiste à rallier la Wilaya III
afin de réorganiser le service sanitaire. Il transite par Tala son village natal. Là, il est
confronté avec la dure réalité de la guerre : le village a beaucoup changé.
Ramdane : intellectuel et ami de Bachir avec qui il a de fréquents désaccords sur la
guerre. Il se fait arrêter par la police à Alger.
Ali : jeune frère de Bachir qui est rallié au FLN. À la fin, il est exécuté sous les
yeux des villageois réunis. À la suite de quoi Tala est bombardé après avoir été vidé de
ses habitants.
Bélaid : frère aîné de Bachir qui est rallié du côté français.
Villageois de Tala : ils sont d'accord accaparés par les gestes traditionnels mais, peu à
peu, s'engagent dans l'engrenage de la guerre.
Tayeb : homme méprisé de tout le village, rallié aux Français, qui tente de faire payer
à tous les habitants son humiliation jadis.
Inté rêt du roman
Témoignage vivant de la guerre d’Algérie. L’auteur montre la vie quotidienne des Algériens
lors des évènements.