11 NOV. 17 DEC. 2015 Lettres

Commentaires

Transcription

11 NOV. 17 DEC. 2015 Lettres
11 NOV.
17 DEC.
2015
CHRISTINE ANGOT
CLAIRE DITERZI
DELPHINE DE VIGAN
GRAND BLANC
LLUIS LLACH
ANNA MOUGLALIS
SIMON LIBERATI & PILOOSKI
MAYLIS DE KERANGAL
LINO (ÄRSENIK)
FESTIVAL
en toutes
Paris
Lettres
11-22 Novembre
Passage Molière
157, rue Saint-Martin 75 003 Paris
VIRGINIE DESPENTES
MEDHI & BADROU (LES KIDS)
SONIA WIEDER-ATHERTON
& ANDRÉ MARKOWICZ
...
www.maisondelapoesieparis.com
01 44 54 53 00
EDITO
Le festival Paris En Toutes Lettres est fondé sur les hybridations entre les
genres littéraires et les formes artistiques ainsi que sur les résonances
entre la géographie parisienne et sa vie littéraire. À la Maison de la Poésie
et Hors-les-Murs, il se déploie dans une quinzaine de lieux, du 11 au
22 novembre.
Revisitant l’actualité littéraire (Christine Angot, Olivier Rolin, Delphine de
Vigan, Simon Liberati, Maylis de Kerangal, Nicole Lapierre, Christophe
Boltanski, Tobie Nathan, Mehdi & Badrou, Lluis Llach, William Cliff…),
le festival fait la part belle aux créations mêlant littérature et musique
avec notamment Claire Diterzi, Rodolphe Burger, Grand Blanc, Lino,
X-Men, Albin de la Simone, Sonia Wieder-Atherton, les siestes de Bastien
Lallemant… Parmi plus de cinquante concerts littéraires, rencontres et
lectures (Romain Gary par Camélia Jordana, Hélène Bessette par Anna
Mouglalis et Claudine Hunault, Alice au pays des merveilles par Véronique
Ovaldé, La Soit-disant Utopie Beaubourg par Jacques Bonnaffé &
André Minvielle…), on trouve également d’insolites conférences, de
curieuses performances et le désormais célèbre Bal littéraire. À travers ce
foisonnement de lieux et de propositions, d’une ouverture saluant Roland
Barthes à une clôture dédiée à la bande dessinée, c’est à un Paris vivant
et traversé de littérature que le festival donne voix.
Une maison poétique et vivante,
curieuse et foisonnante,
dont le programme se renouvelle
chaque jour ou presque.
Après cette période festivalière, la Maison de la Poésie n’abandonnera
pas son rythme quotidien avec notamment un cycle autour de la COP 21
réunissant des écrivains, poètes, philosophes et experts ou encore avec
de grandes soirées thématiques : la nouvelle poésie néerlandaise, les
archives de Louis Althusser (avec l’IMEC), la poésie de Raymond Carver,
l’œuvre de Charlotte Salomon…
Un lieu réactif, sensible à l’actualité
et ouvert au monde,
qui s’adresse aussi bien à ceux qui
ont toujours un livre en poche qu’à ceux
qui découvriront le texte porté autrement,
par la scène, la voix, la musique, l’image...
Olivier Chaudenson, Directeur
Maison de la Poésie / Scène littéraire
Passage Molière - 157, rue Saint-Martin - 75 003 Paris
01 44 54 53 00 du mardi au samedi de 14 h à 18 h
M° Rambuteau - RER Les Halles - Bus 29, 38, 47, 75
Une scène de lectures et de créations,
de rencontres et de débats dédiée
à la voix des poètes et des écrivains.
www.maisondelapoesieparis.com
©Yves Bernard
CALENDRIER
Festival Paris En Toutes Lettres
du 11 au 22 novembre
à la Maison de la Poésie & Hors-les-Murs
MER. 11 - 20h
Clôture du centenaire Barthes
« Cent Barthes » - Antoine
de Baecque, Christian Prigent,
Philippe Sollers & autres invités
JEU. 12 - 20h Concert littéraire
Claire Diterzi
« Journal d’une création »
JEU. 12 - 20h Scène ouverte
Slam B - Dominique Massaut,
Benjamin Pottel, Simon Raket,
Ayla Reyna & Volauvent
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
VEN. 13 - 19h
« Congrès-performance » :
Francis Ponge / John Cage /
Federico Garcia Lorca /
Frédéric Boyer par Pierre Baux
VEN. 13 - 19h Rencontre
Nicole Lapierre &
Christophe Boltanski
➜➜Maison Victor Hugo
VEN. 13 - 19h30 Lecture-parcours
Le Dictionnaire khazar de Milorad Pavić par Emmanuelle
Weisz & Philippe Varache
➜➜Bibliothèque historique
de la Ville de Paris
VEN. 13 - 20hPerformance
Chloé Delaume - Alienare
VEN. 13 - 20h Lecture musicale
William Cliff & Frédéric Daverio
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
SAM. 14 - 15h Sieste acoustique et littéraire
Bastien Lallemant,
Barbara Carlotti, Albin de
la Simone, Marie Richeux
& Manuel Candré
➜➜Mairie du 4e
SAM. 14 - 15h MasterClass
Flore Vesco,
lauréate du Prix St-Exupéry
SAM. 14 - 19h Lecture d’auteur
Christine Angot
Un amour impossible
SAM. 14 - 19hLecture-rencontre
Olivier Rolin
À y regarder de près
➜➜Maison Victor Hugo
SAM. 14 - 21h Lecture musicale
Delphine de Vigan
D’après une histoire vraie
avec Maëva Le Berre
& Isabel Gonzalez
DIM. 15 - de 13h à 20h Performance
« 7 tomes À la recherche
du temps perdu / 7 heures »
par Véronique Aubouy
➜➜Bibliothèque historique
de la Ville de Paris
DIM. 15 - 15h Sieste acoustique et littéraire
Bastien Lallemant, Barbara
Carlotti, Albin de la Simone,
Brigitte Giraud & Vincent
Almendros
➜➜Mairie du 4e
DIM. 15 - 15h Lecture musicale
Alice au pays des merveilles
de Lewis Carroll
Par Véronique Ovaldé
DIM. 15 - 16h Lecture
« Les écrivains du Marais »
par Xavier Gallais
➜➜Musée Carnavalet
DIM. 15 - 18h Lecture à goûter
Paul Fournel - Le Bel appétit
LUN. 16 - 19h Rencontre
« Les enfants des livres »
avec Timothée de Fombelle,
Valérie Zenatti...
LUN. 16 - 19h Lecture-dictée
Les dictées loufoques du
Professeur Rollin
➜➜Bibliothèque historique
de la Ville de Paris
MAR. 17 - 21h Lecture musicale
La Vie devant soi de Romain Gary
par Camélia Jordana
avec Laurent Bardainne
& Antoine Montgaudon
LUN. 16 - 20h30
MER. 18 - 19hRencontre-lecture
Tobie Nathan
Ce pays qui te ressemble
➜➜Institut du Monde Arabe
Lecture musicale
Sonia Wieder-Atherton
& André Markowicz
Requiem d’Anna Akhmatova
➜➜Carreau du Temple
LUN. 16 - 21hLecture
Maylis de Kerangal
À ce stade de la nuit
MER. 18 - 19h
Conférence artistique
Grand Magasin
« Éloge et défense de la routine »
JEU. 19 - 19h Lecture musicale
Requiem des innocents
de Louis Calaferte par Virginie
Despentes avec le groupe Zerö
JEU. 19 - 21h Lecture musicale
Hélène Bessette par Anna
Mouglalis & Claudine Hunault
JEU. 19 - 21h Concert littéraire
Rodolphe Burger - Concert secret
VEN. 20 - 19h
Rencontre-lecture
Lluis Llach - Les Yeux fardés
VEN. 20 - 19h
MAR. 17 - 12h30 Bistrot littéraire avec
Patrick Declerck
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
MER. 18 - 20h Lecture collective
Ellis Island de Georges Perec
par les étudiants de l’ESAD
➜➜École Supérieure
d’Art Dramatique de Paris
MAR. 17 - 19hLecture
Mehdi & Badrou (Les Kids)
Burn out
MER. 18 - 20h Lecture musicale
Alice Zeniter & Nathan Gabily
« Il y a eu de bons moments »
Pasolini par René de Cecatty
Lecture d’Accattone par
Nathalie Richard
➜➜Galerie du jour Agnès b.
MAR. 17 - 20hLecture musicale
Les Garçons Manqués
Nicolas Rey & Mathieu Saïkaly
« Et vivre était sublime »
MER. 18 - 21h Concert littéraire
Lino (Ärsenik)
VEN. 20 - 20h JEU. 19 - 18h Rencontre
« Barthes, une vie à l’œuvre »
par Tiphaine Samoyault
➜➜Théâtre de l’Odéon
Lecture-rencontre
Gabriel Gbadamosi - Vauxhall
VEN. 20 - 19h Rencontre-lecture
Rencontre-lecture
Carte blanche à Patrick Declerck
Lecture par J. C. Quenon
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
VEN. 20 - 20hPerformance
« L’invisible équation »
Olivier Mellano
& Laurent Derobert
➜➜Bibliothèque historique
de la Ville de Paris
SAM. 21 - 20h30 Bal littéraire
Samuel Gallet, Alexandra Badea,
Pauline Peyrade, Guillaume Poix
& Eddy Pallaro
➜➜Gaîté lyrique
VEN. 20 - 21h Concert littéraire
Rodolphe Burger - Concert secret
➜➜Archives nationales
SAM. 21 - 21h Concert littéraire
Les X-Men
VEN. 20 - 22h Lecture mixée
Simon Liberati & Pilooski
« Electrolitt’ »
Installation-performance
SAM. 21 - 15h MasterClass
Quitterie Simon,
lauréate du Prix St-Exupéry
SAM. 21 - 18hLecture
Victor Hugo vient de mourir
de Judith Perrignon
Lecture par Nicolas Martel
➜➜Tours Notre-Dame
SAM. 21 - 19h Lecture musicale
La Soi-disant Utopie Beaubourg
d’Albert Meister
par Jacques Bonnaffé
& André Minvielle
➜➜BPI - Centre Pompidou
SAM. 21 - 19h Concert littéraire
Grand Blanc
« La forme d’une ville »
SAM. 21 - 19h Exposition orale
Yves Pagès - Photomanies
SAM. 21 - 20h Lecture musicale & photo
Albin de la Simone &
Jean-François Spricigo
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
DIM. 22 - de 14h à 18h
Les Souffleurs commandos
poétiques - « Salon de Chasse »
➜➜Musée de la Chasse
DIM. 22 - 16h Lecture & vidéo
Enrico Di Giovanni
& Miller Levy
DIM. 22 - 18hLecture
Victor Hugo vient de mourir
de Judith Perrignon
Lecture par Nicolas Martel
➜➜Tours Notre-Dame
DIM. 22 - 18h Lecture dessinée
La BD à voix haute
Avec Charles Berberian,
Lisa Mandel...
LUN. 23 - 19hPerformance
2b company
« Conférence de choses »
SAM. 28 - 17h
LUN. 23Spectacle
& MAR. 24 - 20h
Introspection de Peter Handke
Mise en scène Michel Vuillermoz
Avec Laurence Colussi
SAM. 28 - 20h30
MAR. 24 - 19hRencontre
Rick Bass - Toute la terre
qui nous possède
Remise du prix Laure-Bataillon
DIM. 29 - 17hPerformance
5 X 15, le think tank culturel
spécial COP 21
MER. 25 - 19h30Conférence
L’avenir de la terre, un
« improbable bénéfique »
avec Luisa Fernanda Arias
Villegas, Yves Cochet,
Michel Deguy...
JEU. 26 - 19hRencontre
« Autour de la nouvelle
poésie néerlandaise »
Anne Vegter, Mustafa Stitou,
Marjolijn van Heemstra,
Emmanuel Moses...
JEU. 26 - 20hHommage
Alcide Mara (Pierre Louyot)
« Une percée décisive »
Lecture par Éric Pintus
VEN. 27 - 19h
Cycle « Fiction / Non-fiction »
Sylvain Bourmeau reçoit
Mathieu Larnaudie
& Antoine Lilti
VEN. 27 - 19h30
Les rencontres de l’IMEC
Soirée Louis Althusser
Lecture par André Wilms
Entretiens de Po&sie
Rencontre avec Catherine Coquio
Lecture musicale
La Dame au petit chien
de Anton Tchékhov
par Arthur H & Aurélia Thierrée
DIM. 29 - 19h
Carte blanche
Les 25 ans des éditions Thélème
LUN. 30 - 19h
Lecture-rencontre
Raymond Carver, poète
Avec Olivier Cohen, Jacqueline
Huet & Jean-Pierre Carasso
LUN. 30 - 20h
Spectacle
Introspection de Peter Handke
Avec Laurence Colussi
DÉCEMBRE
MAR. 1er - 19h
Rencontre
François Armanet
La Bibliothèque idéale du naufragé
avec Alain Mabanckou, Régis
Jauffret & Dany Laferrière
MAR. 1er - 20hSpectacle
Introspection de Peter Handke
Avec Laurence Colussi
MER. 2 - 19hLecture-rencontre
Nathalie Azoulai
Titus n’aimait pas Bérénice
Lecture par Marie-Sophie Ferdane
MER. 2 - 20h30
Cycle « Édition alternative »
Cyril Desclés - L’Affaire Koltès
JEU. 3 ET VEN. 4 Colloque
de 9h à 18h
« Barthes et la critique littéraire
au présent »
VEN. 11 - 20h
Carte blanche
Revue IntranQu’îllités
James Noël, Vénus Khoury-Ghata,
Magik Malik...
JEU. 3 - 20h Soirée remue.net
Général Instin - « Présences »
SAM. 12 - 17h
VEN. 4 - 20h Rencontre-lecture
Alessandro Mendini - « Lexi »
Lecture par Pierre Baux
SAM. 5 - 20hConcert
Gaber, Io e le cose
& Shakespeare songs
Régis Huby, Maria Laura
Baccarini...
DIM. 6 - 17h
Goûter d’écoute
Goûter d’écoute ARTE Radio
LUN. 7 - 19h30Rencontre
Revue Portrait : Elias Sanbar
& Alexandra Schwartzbrod
LUN. 7 et MAR. 8 - 20h
Spectacle
Introspection de Peter Handke
Avec Laurence Colussi
MAR. 8 - 19hLecture
« Raconter la vie :
100 ans dans les champs »
conçu par Hélène Mathon
MER. 9 - 20h Lecture musicale
Nancy Huston & Quentin Sirjacq
« Anima laïc »
JEU. 10 - 19hRencontre-lecture
Pierre Adrian - La Piste Pasolini
JEU. 10 - 19h
Carte blanche
Lancement de la revue RELIEFS
Avec Pierre Fahys,
Patrick Deville...
Entretiens de Po&sie
Rencontre avec Feriel Kaddour
SAM. 12 - 20h
Lecture à deux voix
Christophe Manon
Extrêmes et lumineux par l’auteur
& Jean-Marc Bourg
SAM. 12 - 20h30Lecture
La Grande Eau de Zivko Cingo
prix Nocturne 2014
Lecture par Thibault de
Montalembert & Hélène Babu
SAM. 12 - 21h30 Remise de prix
Remise du Prix Nocturne 2015
DIM. 13 - 17h
Carte blanche
L’association de lecture Les Filles
du Loir fête ses 10 ans
LUN. 14 et MAR. 15 - 20h
Spectacle
Introspection de Peter Handke
Avec Laurence Colussi
MAR. 15 - 19hRencontre-lecture
Charlotte Salomon
Lecture par Nathalie Richard
MER. 16 - 19hDébat
« À double tranchant : la dette »
par la Cité - Tribune du Citoyen
JEU. 17 - 19h Lecture -projection
Olivier Py - Le Cahier noir
Adresses des lieux partenaires du festival
Archives nationales
60, rue des Francs Bourgeois,
75 004 Paris (M° Rambuteau)
www.archives-nationales.culture.gouv.fr
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés Saint-Bernard,
75 005 Paris (M° Jussieu)
www.imarabe.org
Bibliothèque historique de la Ville de Paris
24, rue Pavée, 75 004 Paris (M° Saint Paul)
www.equipement.paris.fr/bibliothequehistorique-de-la-ville-de-paris-bhvp-16
Labo des histoires
161, rue Saint-Martin,
75 003 Paris (M° Rambuteau)
www.labodeshistoires.com
Bibliothèque Publique d’Information - BPI
Centre Pompidou, 1, rue Beaubourg,
75 004 Paris (M° Rambuteau)
www.bpi.fr
Mairie du 4 e arrondissement
1, place Baudoyer,
75 004 Paris (M° Hôtel de Ville)
www.mairie04.paris.fr
Carreau du Temple
4, rue Eugène Spuller,
75 003 Paris (M° Arts et Métiers)
www.carreaudutemple.eu
Maison Victor Hugo
6, place des Vosges,
75 004 Paris (M° Bastille)
www.maisonsvictorhugo.paris.fr
Centre Wallonie-Bruxelles
46, rue Quincampoix,
75 004 Paris (M° Rambuteau)
www.cwb.fr
Musée Carnavalet
16, rue des Francs Bourgeois,
75 003 Paris (M° Saint-Paul)
www.carnavalet.paris.fr
École Supérieure
d’Art Dramatique de Paris
2 bis, rue du Conservatoire,
75 009 Paris (M° Grands Boulevards)
www.esadparis.fr
Musée de la Chasse et de la Nature
62, rue des Archives,
75 003 Paris (M° Rambuteau)
www.chassenature.org
Galerie du jour Agnès b.
44, rue Quincampoix,
75 004 Paris (M° Rambuteau)
www.galeriedujour.com
Gaîté lyrique
3 bis, rue Papin,
75 003 Paris
(M° Réaumur Sébastopol)
www.gaite-lyrique.net
Tours de la cathédrale
de Notre-Dame - CMN
6, parvis Notre-Dame - place Jean-Paul II,
75 004 Paris (M° Cité)
www.notre-dame-de-paris.
monuments-nationaux.fr
Théâtre de l’Odéon
Place de l’Odéon,
75 006 Paris (M° Odéon)
www.theatre-odeon.eu
Durant le festival Paris En Toutes Lettres
Exposition de Miller Levy - « Autour de la philosophie floue »
Miller Levy se définit comme un « artiste de variétés » parce qu’il s’intéresse à la logique qui est l’origine,
selon lui, du second degré. L’ironie joyeuse et décalée de son œuvre s’installe à la Maison de la Poésie
dans une exposition qui présente notamment le travail entrepris depuis 1996 autour de la collection
« Que sais-je ?».
À lire - La Philosophie floue, PUF, 2015.
Claire Braud
Claire Braud est auteur de bandes dessinées. Baroudeuse joyeuse, elle s’intéresse à mille choses, qu’elle
croque avec énergie et humour. Elle arpentera Paris En Toutes Lettres carnet à la main, s’installera dans
certains lieux pour retranscrire à sa manière, en dessins donc, sa vision du festival ! À suivre sur les
réseaux sociaux de la Maison de la Poésie.
À lire - Alma (2014) et Mambo (2011), L’association, coll. « Éperluette ».
MERCREDI 11/11 - 20h
Soirée Barthes
11-2M2
BRE
« Cent Barthes »
Clôture du centenaire
de Roland Barthes
NOVE
2015
FESTIVAL
6e édition
Grande soirée festive de
dialogues, projections, rencontres,
conversations, musique,
documents inédits.
Avec Antoine de Baecque,
Bernard Comment, Sepand
Danesh, Colette Fellous, Céline
Flécheux, Marie Gil, Perrine
Lamy-Quique, Patrizia Lombardo,
Patrice Maniglier, Éric Marty,
Vincent Messeen, Magali
Nachtergael, Jean Narboni, Benoit
Peeters, Christian Prigent et
Venda Benes, Jean-Loup Rivière,
Judith Roze, Ryoko Sekiguchi…
« Cent Barthes », c’est à la fois une absence, celle
créée par la mort en 1980 et c’est une hyper
présence à travers la voix de ceux qui l’ont connu,
croisé, ou qui s’en nourrissent aujourd’hui plus
que jamais. Des amis d’autrefois, des élèves
d’hier et d’aujourd’hui, des créateurs lui rendent
un hommage dans la nuit précédent le jour de sa
naissance, cent ans après. Par les temps obscurs
actuels, les textes et la pensée de Roland Barthes
continuent de nous éclairer. C’est notre plaisir.
C’est notre bonheur. C’est notre salut.
Soirée coordonnée par Nathalie Lacroix avec le
conseil de Bernard Comment et Éric Marty.
À lire - Éric Marty (dir.), Roland Barthes.
Album. Inédits, Correspondance et Varia,
Seuil, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
©D.R.
1
JEUDI 12/11 - 20h
3
Concert littéraire
VENDREDI 13/11 - DE 19h À 23h Performance
AVEC PAUSES ET ENTRACTE
Claire Diterzi - « Journal d’une création »
« Congrès-performance » : Francis Ponge /
John Cage / Federico Garcia Lorca /
Frédéric Boyer par Pierre Baux
Accompagnée par Christophe Rodomisto,
David Aknin & Antoine Simoni
« 69 battements par minute » est son dernier opus en date. Un album à l’image
de cette « Calamity Jane » de la chanson française : ardent, irrévérencieux,
sans aucun sens de la déférence, ultra poétique, bref : vivant (on ne sera
d’ailleurs pas étonné d’y trouver bon nombre de textes du trublion argentin
Rodrigo Garcia). Pourtant la genèse de ce projet n’aura pas été de tout repos.
C’est ce que Claire Diterzi raconte dans le « Journal d’une création » qu’elle
a tenu en 2014. Textes écrits au fil de la composition de l’album, dessins,
collages : autant de matières visuelles pour entrer dans son univers vivace et
insoumis. Le spectacle conçu au moment de la sortie de l’album comportait
quelques pages de ce journal. Ce soir elle vient nous en lire l’intégral.
Évidemment elle ne manquera pas de chanter. Et de projeter moult images.
Bref : un spectacle total, comme toujours avec elle.
Parler en public, se montrer, n’est pas naturel pour un poète ou un musicien,
un artisan, censé vivre plutôt caché à son établi (Francis Ponge). Pourtant
beaucoup ont pratiqué cet exercice périlleux, par goût, par nécessité, désir de
reconnaissance, obligation de se soumettre aux lois du succès ou aux besoins
matériels du moment. Si certains en font un cours magistral, d’autres se
livrent à cette expérience d’un point de vue poétique, interrogeant la démarche
elle-même, l’envisageant comme une performance. Une perception du monde
commune où l’expérimentation prime sur la théorie.
Une table, une chaise, un pupitre, quatre pensées qui se déploient à vue et un
seul conférencier. Un congrès-performance.
Au programme (possibilité de voir une ou plusieurs « conférences ») :
Tentative orale - Francis Ponge - durée : 1 h 10
Conférence sur rien - John Cage - durée : 50 min
Jeu et théorie Dudende - Federico Garcia Lorca - durée 1h
Construire une épopée, What is like to be a hero - Frédéric Boyer - durée 45 min
Son : François Gouverneur - Lumière et vidéo : Vincent Idez - Régie : Cédric
Grouhan.
À écouter - Claire Diterzi, « 69 battements par minute », Je Garde le Chien
/ Au Pays des Merveilles, 2015.
À lire - Claire Diterzi, Journal d’une création, éd. Je Garde le Chien,
disponible lors des concerts et en librairie, 2015.
Claire Diterzi
Slam B
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Pierre Baux
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
JEUDI 12/11 - 20h
Conception et jeux : Pierre Baux - En collaboration avec Violaine Schwartz
Vidéo : Michèle Constantini
VENDREDI 13/11 - 19hRencontre
Nicole Lapierre
& Christophe
Boltanski
Poésie, musique et scène ouverte
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
Slam B - avec Dominique Massaut, Benjamin
Pottel, Simon Raket, Ayla Reyna & Volauvent
➜➜Maison Victor Hugo
Nicole Lapierre & Christophe Boltanski
Rencontre animée par Francesca Isidori
« Dans ma famille, on se tuait de mère en fille. Mais c’est fini. Il y a longtemps
déjà, je me suis promis que cela devait s’arrêter avec moi. Ou plutôt, avant
moi. Sauve qui peut la vie ! » écrit Nicole Lapierre.
Christophe Boltanski explique lui : « Nous avions peur. De tout, de rien, des
autres, de nous-mêmes. De la petite comme de la grande histoire. Des
honnêtes gens qui, selon les circonstances, peuvent se muer en criminels.
De la réversibilité des hommes et de la vie. Du pire, car il est toujours sûr. Cette
appréhension, ma famille me l’a transmise très tôt, presque à la naissance. »
Entretien autour des ces deux histoires familiales dont les auteurs s’emparent
pour faire récit et échapper ainsi aux névroses intimes et collectives.
Slam B comme Slam Belgique. Cela sonne aussi comme plan B. Mais le
slam n’en est pas un. Il est de la poésie à plein titre. Découvrez des voix
neuves, vivantes et percutantes du slam et de la poésie belge. Le tout rythmé
en musique.
Dominique Massaut, poète et slameur liégeois, officiera comme maître de
cérémonie. Le guitariste Benjamin Pottel ponctuera la soirée d’intermèdes
musicaux. L’accompagneront dans cette déambulation orale Simon Raket,
Ayla Reyna et Volauvent.
Pas de slam sans scène ouverte. Apportez donc vos textes !
(Inscription sur place pour une lecture de 3 minutes maximum.)
À lire - Christophe Boltanski, La Cache, Stock, 2015 - Nicole Lapierre,
Sauve qui peut la vie, Seuil, coll. « La librairie du XXIe siècle », 2015.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
1. Claire Diterzi ©Micky Clément 2. ©D.R.
3. Pierre Baux ©M.Constantini ©D.R. 4. Christophe Boltanski ©Julien Falsimagne
Entrée libre dans la limite des places disponibles
2
4
2
VENDREDI 13/11 - 19h30 Lecture-parcours
VENDREDI 13/11 - 20h
Emmanuelle
Weisz
& Philippe
Varache
➜➜Bibliothèque historique de la Ville de Paris
Le Dictionnaire khazar de Milorad Pavić
par Emmanuelle Weisz & Philippe Varache
Menés par Emmanuelle Weisz et Philippe Varache, les chasseurs de rêves
s’emparent de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris pour faire revivre
l’épopée du peuple khazar, telle que Milorad Pavic a tenté de la reconstituer
dans son fameux Dictionnaire.
En 1988, cette même équipe réalisa une adaptation théâtrale du texte, qui fut
jouée dans des châteaux et des abbayes de la France entière ; aujourd’hui,
c’est à une simple lecture qu’ils vous convient, mais une lecture jalonnée de
mystères. Le labyrinthe khazar prendra forme sous vos yeux et vos ouïes dans
ce temple de l’archive, de l’histoire et de l’érudition, décoré pour l’occasion
des costumes utilisés pour l’adaptation théâtrale d’alors.
Lecture musicale
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
William Cliff & Frédéric Daverio
Soirée en l’honneur du Prix Goncourt de Poésie 2015,
William Cliff, accompagné de l’accordéoniste
Frédéric Daverio
Chloé Delaume
« Qui n’a pas vu dans sa vie William Cliff se découvrir de page en page,
de Gallimard à La Table Ronde, ignore encore que le poète est l’acteur de
son écriture, d’un charisme ténébreux [...] Et cet accordéoniste, venu de sa
banlieue parisienne, le merveilleux Frédéric Daverio, dialogue avec les mots,
éclairant les no man’s lands, les états des lieux. Une précieuse rencontre qui
engendre un spectacle plus qu’une lecture. »
Jo Dekmine, fondateur du Théâtre 140.
À lire - Milorad Pavić, Le Dictionnaire khazar, 1984, trad. du serbe par
Maria Bejanovskaréed, Le Nouvel Attila, 2015.
À lire - William Cliff, Amour Perdu, Le Dilettante, 2015.
William Cliff &
Frédéric Daverio
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Flore Vesco
VENDREDI 13/11 - 20hPerformance
SAMEDI 14/11 - DE 15h À 17hMasterClass
➜➜Labo des histoires
Chloé Delaume - Alienare
Accompagnée de Sophie Couronne
Flore Vesco, lauréate du Prix Saint-Exupéry
Il fallait bien que ça arrive. Avouons qu’on l’attendait avec impatience (plutôt que
de déplorer la très hypothétique disparition du livre) : une fiction entièrement
numérique, une vraie création à la croisée de la littérature, de l’image et du
son. Sommes-nous très étonnés que Chloé Delaume soit l’une des premières
à investir ce champ si excitant, elle qui a toujours eu à cœur de se confronter
aux avant-gardes ? Accompagnée de Franck Dion et de Sophie Couronne,
elle livre donc Alienare, une fiction à découvrir sur tablette. À vous d’inventer
votre trajet dans cet univers postapocalyptique. À vous d’aller au-devant des
sept héros et héroïnes de cette aventure entre littérature et cinéma. Plaisir
amplement ludique, que cette navigation inédite. Non, le livre n’est pas mort.
Voilà que le XXIe siècle nous suggère un espace de création pluridisciplinaire
et supplémentaire. Qu’on se réjouisse ! Mais, au fait, Alienare sur scène,
ça donnerait quoi ? Rendez-vous avec Chloé Delaume à la Maison de la Poésie.
Dans le cadre d’un programme soutenu par la Fondation Antoine de
Saint-Exupéry pour la Jeunesse, le Labo des histoires Paris propose une
masterclass avec Flore Vesco, lauréate du Prix Saint-Exupéry - Valeurs
Jeunesse dans la catégorie Roman pour De Cape et de mots.
Après un temps d’échanges et de discussion avec l’auteur, une lecture d’un
extrait de son roman, les participants sont conviés à un atelier d’écriture à
partir de l’univers de l’auteur.
MasterClass gratuite et ouverte aux enfants et jeunes de moins de 25 ans.
Inscription sur le site www.labodeshistoires.com
ou par e-mail : [email protected]
À lire - Flore Vesco, Illustrations de Charlotte Gastaut, De Cape et de mots,
Didier Jeunesse, 2015.
À télécharger - Alienare, une fiction numérique. Créée avec le réalisateur
de films d’animation Franck Dion et la musicienne Sophie Couronne.
Se télécharge sous forme d’application, disponible sur iTunes, pour
iPhones et iPad, éd. Le Seuil, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1
3
1. C. Delaume ©Nicolas Comment
2. H W. Cliff & F. Daverio ©D.R 3. Flore Vesco ©D.R
1
SAMEDI 14/11 - 15h Sieste acoustique
➜➜Mairie du 4e - Salle des mariages
SAMEDI 14/11 - 19h
Lecture d’auteur
Sieste acoustique et littéraire avec
Bastien Lallemant, Barbara Carlotti,
Albin de la Simone, Laurent Saligault,
Marie Richeux & Manuel Candré
Christine Angot
Un amour impossible
« J’aime bien cette phrase de Duras :
“Trouver quoi écrire encore.” Entre deux
livres, j’ai toujours pensé, à un moment
ou à un autre : ma mère, faire un livre
où on la verrait. Où on verrait ce que
c’est, avoir une mère. Dire ce qu’est cet
amour. Et ce qu’il devient. Écrire ce que
je sais depuis que je suis à son contact,
c’est-à-dire toujours. Je pense à un
tel livre depuis trente ans, depuis que
j’écris. Pas un livre sur ma mère. Ça, ce
n’était pas possible.
“Vous faites un livre sur quoi ?” On
entend souvent les gens dire ça. Je ne
comprends pas, un livre sur quelque
chose, ou sur quelqu’un, un livre
au-dessus, en surplomb, le discours
sur, l’auteur au-dessus de la chose.
Non. Essayer d’écrire, pour moi, c’est
essayer de me souvenir que j’ai été
dedans. Dans les choses. À l’intérieur
des moments. Sans surplomb. En train
de vivre. Pas d’avoir un discours sur. »
Lors d’une conférence à la Maison de
la Poésie en septembre, Christine Angot
expliquait par ces mots le cheminement
littéraire, intellectuel et sensible qui
l’a menée du projet d’écriture au livre
lui-même, en l’occurrence Un amour
impossible, œuvre majeure de cette
rentrée. Pour faire entendre un tel
texte, bouleversant et d’une incroyable
justesse, la voix de l’auteure s’imposait.
Paris En Toutes Lettres invite Bastien Lallemant, ses complices musiciens et
des auteurs, à inventer une sieste littéraire. Les artistes construisent ensemble
un concert en acoustique entremêlé de lectures. Le public a sa part de
responsabilité dans l’affaire : il s’agit de s’allonger dans une semi pénombre
pendant une heure, se laisser bercer puis laisser venir, s’il vient, le sommeil les ronflements sont les seuls « bruits » acceptés !
Bastien Lallemant,
Barbara Carlotti,
Albin de
la Simone...
À écouter - Bastien Lallemant, « La Maison Haute », Zamora Label /
L’Autre Distribution, 2015.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Olivier Rolin
SAMEDI 14/11 - 19hLecture-rencontre
Christine Angot
➜➜Maison Victor Hugo
Olivier Rolin - À y regarder de près
« [...] L’Invention du monde se proposait orgueilleusement de tailler un
costume de mots à la planète entière. L’idée m’était venue de m’essayer
ensuite à l’art de la miniature. Après celui du monde, tenter le portrait de
menues choses, je dirais des chétivités, si j’avais pour inventer des mots
l’audace de Chateaubriand. C’était comme un défi à relever : aller d’un
extrême à l’autre. Il y avait, de nouveau, de l’orgueil dans ce projet. Des
circonstances imprévues m’en éloignèrent bientôt. Plus de vingt ans ont
passé, et j’y reviens. » dit Olivier Rolin en introduction de ce recueil en forme
de zoom sur des choses du quotidien : asperge, oursin, mouche, plume, etc.
Douze objets décrits avec la plus grande précision, un peu à la façon de
Ponge mais surtout à la manière de Rolin, et magnifiquement illustrés par les
gravures d’Érik Desmazières.
Lecture créée aux Correspondances
de Manosque 2015.
À lire - Olivier Rolin & Érik Desmazières, À y regarder de près, Seuil, 2015.
À lire - Christine Angot, Un amour
impossible, Flammarion, 2015.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
1. ©Charles Berberian 2. Olivier Rolin ©Hermance Triay
2
Christine Angot ©J.L Bertini-Flammarion
1
SAMEDI 14/11 - 21h
3
Lecture musicale
DIMANCHE 15/11 - 15h
Sieste acoustique
➜➜Mairie du 4e - Salle des mariages
Delphine de Vigan - D’après une histoire vraie
Sieste acoustique et littéraire
avec Bastien Lallemant, Barbara Carlotti,
Albin de la Simone, Laurent Saligault,
Brigitte Giraud & Vincent Almendros
Accompagnée de Maëva Le Berre (violoncelle)
& Isabel Gonzalez (voix)
« Quelques mois après la parution de mon dernier roman, j’ai cessé d’écrire.
Pendant presque trois années, je n’ai pas écrit une ligne. » Ainsi s’ouvre le
nouveau livre de Delphine de Vigan. La narratrice vient de rencontrer le succès en
publiant un roman familial qui n’a pas manqué de lui attirer également quelques
foudres (et des lettres anonymes virulentes). Il est temps d’avancer et, sans
doute, de se remettre à écrire. Certains prétendent qu’elle a écrit le livre de sa
vie et qu’elle est condamnée à ne publier dorénavant que des ouvrages mineurs ;
d’autres attendent une suite, un nouveau récit autobiographique. La narratrice ne
veut rien de tout ça : elle a une idée de fiction pure qui aurait trait à la télé-réalité.
C’est alors qu’elle rencontre L. : femme fascinante, gracieuse, redoutablement
fine... Une amitié naît, fusionnelle. La romancière traverse une passe dépressive :
L. vient s’installer chez elle, la seconde en tout, jusqu’à répondre à ses mails
et jouer le rôle de l’écrivain en certaines circonstances professionnelles.
L. prétend que sa nouvelle amie, et désormais hôte, doit aller plus loin dans le
péril autobiographique. Exit la fiction. L. est convaincante, omniprésente, bientôt
indispensable. Trois ans comme ça. Bien sûr, ça va mal finir.
Bastien Lallemant,
Barbara Carlotti,
Albin de
la Simone ...
Véronique Ovaldé
Paris En Toutes Lettres invite Bastien Lallemant, ses complices musiciens et
des auteurs, à inventer une sieste littéraire. Les artistes construisent ensemble
un concert en acoustique entremêlé de lectures. Le public a sa part de
responsabilité dans l’affaire : il s’agit de s’allonger dans une semi pénombre
pendant une heure, se laisser bercer puis laisser venir, s’il vient, le sommeil les ronflements sont les seuls « bruits » acceptés !
À écouter - Bastien Lallemant, « La Maison Haute », Zamora Label /
L’Autre Distribution, 2015.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Delphine de Vigan
À lire - Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, JC Lattès, 2015.
Proust par
Véronique Aubouy
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
DIMANCHE 15/11 - 15h
Lecture musicale
Les aventures d’Alice au pays des
merveilles par Véronique Ovaldé
DIMANCHE 15/11 DE 13h À 20h Performance
➜➜Bibliothèque historique de la Ville de Paris
Accompagnée de Bertrand Soulier (musique)
& Véronique Dorey (illustrations)
« 7 tomes À la recherche du temps perdu /
7 heures » par Véronique Aubouy
En 1865, Lewis Carroll publiait les aventures mythiques d’Alice, petite fille en
proie à l’ennui qui suit un lapin dans son terrier et pénètre dans un monde
aussi inattendu, désarçonnant que merveilleux : pays de l’absurde, du temps
déréglé, de la cruauté (incarnée bien sûr par la Reine de Cœur)... Ce conte,
adapté au cinéma par Walt Disney ou plus récemment par Tim Burton, fête
cette année ses 150 ans. Nous avons donc proposé à la romancière Véronique
Ovaldé de nous le faire entendre, elle dont l’univers littéraire a souvent
emprunté au conte. Elle sera accompagnée en musique par Bertrand Soulier.
L’illustratrice Véronique Dorey, quant à elle, dessinera le décor... en direct. Une
lecture musicale et dessinée pour toute la famille.
Ce conte en 7 heures est un partage - avec des lecteurs ou non lecteurs de
la Recherche - d’une expérience de lecture, du souvenir qu’elle laisse, de
son interprétation, de ses fantasmes, de ses détails, de ses inventions, de ses
imprévisions, de ses oublis.
Véronique Aubouy est cinéaste et artiste. Depuis 1993, elle fait lire À la
Recherche du temps perdu de Marcel Proust devant sa caméra par des
personnes de tous horizons, toutes générations. Plus de mille personnes ont
participé à ce film qui dure à ce jour 112 heures. Depuis 2008, elle fait une
performance intitulée : Tentative de résumer la Recherche en une heure,
notamment lors du Festival Paris En Toutes Lettres 2014.
Le festival lui propose cette année cette nouvelle forme inédite. Chacun est
invité à s’installer le temps qu’il souhaitera.
À lire - Véronique Ovaldé, La Grâce des brigands, L’Olivier, 2013.
Tarif : 10 € / adhérent et enfant : 5 €
À lire - Véronique Aubouy, Mathieu Riboulet, À la lecture, Grasset, 2014.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
2
4
1. D.de Vigan ©Nemo Perier Stefanovitch 2. V. Aubouy ©Laure Vasconi
3. ©Charles Berberian 4. Véronique Ovaldé ©Christian Kettiger
2
DIMANCHE 15/11 - 16hLecture
LUNDI 16/11 - 19h
➜➜Musée Carnavalet
Xavier Gallais
« Les écrivains du Marais »
Lecture par Xavier Gallais
Paul Fournel
& Katherine
Khodorowsky
Comment un quartier s’habite pour les écrivains ? Comment devient-il
personnage de romans ? À l’occasion de l’exposition « Le Marais en
héritage(s) - 50 ans de sauvegarde depuis la loi Malraux » qui se tient au
Musée Carnavalet, une lecture pour faire entendre le Marais par les écrivains
qui le décrivent et ceux qui y vivent. Promenade libre à travers des époques et
des récits à dimension historique ou fictive.
« Les enfants des livres » avec Timothée
de Fombelle, Valérie Zenatti & les jeunes
chroniqueurs
Rencontre animée par Emmanuel Davidenkoff
L’émission radiophonique « Les enfants des livres » (diffusion sur France Info
le dimanche à 9 h 25, 14 h 55 et 20 h 25) propose des idées de lecture et
décortique l’actualité éditoriale des livres pour enfants et ados de 3 à 16 ans.
Depuis la rentrée, Emmanuel Davidenkoff donne directement la parole aux
jeunes lecteurs, en partenariat avec le Labo des histoires. Ainsi, chaque
semaine, un(e) laborantin(e) explique pourquoi tel livre l’a intéressé, ému,
bouleversé... Une nouvelle façon de voyager dans la passion de la lecture,
tous genres confondus - du roman jeunesse aux classiques en passant par
l’heroic fantasy ou la SF.
Une quinzaine de jeunes se sont succédés au micro d’Emmanuel Davidenkoff
pour évoquer entre autres Le Livre de Perle de Timothée de Fombelle, Autre
Monde de Maxim Chattam, Les Effacés de Bertrand Puard ou encore Jacob,
Jacob de Valérie Zenatti.
Timothée
de Fombelle
& Valérie Zenatti
François Rollin
À lire - Le Marais des écrivains, texte réunis par Patrick Maunand,
illustrations Marine Israel, Pimientos, 2003.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Rencontre proposée par le Labo des histoires, en partenariat avec France Info.
Lecture à goûter
DIMANCHE 15/11 - 18h
En savoir + - www.labodeshistoires.com
Paul Fournel & Katherine Khodorowsky
Le Bel appétit
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Touche-à-tout prolixe, Paul Fournel est tour à tour éditeur, romancier,
attaché culturel, essayiste, poète. Dans Le Bel Appétit, recueil de poèmes
de table, il évoque parfums de ragoûts et caresses de légumes, célèbre la
recette comme souvenir d’un régal et espoir d’une liesse prochaine, mais
aussi le travail du cuisinier, qui la respecte ou la transgresse, la questionne,
la recrée à chaque tentative. Il en est de même pour le poète, qui respecte
ou transgresse, questionne, recrée. Alternant vers libres, prose et formes
classiques, Le Bel Appétit est un recueil gourmand qui exhorte ses convives
au plaisir continu des mots et de la table.
Pendant la lecture, Katherine Khodorowsky (auteur de Tout sur le chocolat :
Le guide de l’Épicurien, éd. Odile Jacob) confectionnera sur scène un
chocolat chaud aux épices, selon une recette traditionnelle du XVIIe siècle.
Un chocolat - et quelques accompagnements - que chacun pourra goûter à
l’issue de la rencontre.
LUNDI 16/11 - 19hRencontre-dictée
➜➜Bibliothèque historique de la Ville de Paris
Les dictées loufoques du Professeur Rollin
Gare à vos doigts ! Le Professeur Rollin sort la règle en métal pour vous
prodiguer ses règles de savoir-vivre !
Humoriste trublion, professeur émérite ès-tout, François Rollin, dont l’excellence
linguistique n’est plus à démontrer, revient avec 50 dictées improbables,
chacune suivie d’un cours de grammaire « rollinisée », c’est-à-dire parfaitement
exacte et délicieusement absurde. Entre la célèbre dictée de Mérimée, revisitée
pour l’occasion à la sauce 2015, et la dictée du footballeur, truffée de fautes,
il vous propose de venir vous mesurer à ses facéties orthographiques dans les
droites lignées de Roland Topor et de Pierre Desproges.
À lire - Paul Fournel, Le Bel appétit, P.O.L, 2015.
À lire - François Rollin, Les Dictées loufoques du Professeur Rollin,
La Martinière, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Entrée libre dans la limite des places disponibles
1. Paul Fournel ©H. Bamberger/P.O.L.
1
3
2. Valérie Zenatti ©Patrice Normand 3. François Rollin ©D.R.
1
LUNDI 16/11 - 20h30
3
Lecture musicale
MARDI 17/11 - 12h30 Bistrot littéraire
➜➜Carreau du Temple
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
Sonia Wieder-Atherton & André Markowicz
Requiem d’Anna Akhmatova
Bistrot littéraire avec Patrick Declerck
Une pause déjeuner en compagnie de l’écrivain,
mais aussi de Shakespeare, Schopenhauer, Nietzsche,
Freud et les autres.
« Depuis longtemps, sans nous connaître, nous nous suivions. Nous nous
sommes rencontrés, Sonia Wieder-Atherton et moi, en 2010, à la Cité de la
Musique, grâce à France Culture, autour des poèmes d’Ossip Mandelstam et
d’Anna Akhmatova, et nous nous sommes dit que ce serait bien de travailler
ensemble encore une fois, pour évoquer le Requiem d’Anna Akhmatova, cette
suite de poèmes écrits et tout de suite appris par cœur, pour qu’il n’en existe
pas de manuscrits, sur la terreur stalinienne. Un sommet absolu de la poésie
russe [...]. Sonia a retrouvé des trésors de musiques « soviétiques » inconnues,
jamais jouées, composées dans ces années effrayantes, entre 1930 et 1940 ;
moi, je dirai le texte russe, et je le traduirai à la volée. Il s’agira pour nous,
autant que nous pouvons, de partager la terrible beauté de cette langue, son
exigence et sa simplicité ; de faire entendre, d’une façon ou d’une autre, la
résistance de tout un peuple - car c’est bien de cela qu’il s’agit. »
André Markowicz
À l’occasion de la semaine qui lui est consacrée, Patrick Declerck évoquera
ses interrogations - pour ne pas dire ses obsessions - philosophiques. Qui,
finalement, a raison ? Schopenhauer ou Nietzsche ? L’histoire existe-t-elle ?
Est-elle possible au-delà de cet éternel vomissement du même ? Peut-on
encore croire en un vaguement concevable « après Auschwitz » ? Qu’en est-il,
au-delà de toute pratique thérapeutique, de Schopenhauer, maître à penser
de Freud, cet autoproclamé « pessimiste joyeux » ?
Dans le cadre d’« Une semaine avec Patrick Declerck » du 16 au 20 novembre
au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris.
Patrick Declerck
Ce duo atypique, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton et le traducteur
André Markowicz, met en musique et en voix le Requiem d’Anna Akhmatova,
immense poétesse russe.
Musique de Benjamin Britten (3e suite pour violoncelle seul opus 87).
Mehdi & Badrou
(Les Kids)
MARDI 17/11 - 19h Lecture
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
LUNDI 16/11 - 21h
Tarif unique : 5 €
Sonia WiederAtherton
& André Markowicz
Lecture d’auteur
Mehdi & Badrou (Les Kids) - Burn out
En 2007, Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah écrivent leurs premiers
reportages à quatre mains pour le Bondy Blog. Ils sont encore lycéens.
Repérés par Pascale Clark, qui les appelle les « kids » ils créent des balades
radiophoniques à deux voix, stylées et engagées, durant cinq saisons, pour
«Comme on nous parle», son émission matinale sur France Inter.
Leur premier roman est né d’une incompréhension révoltante, à savoir les
raisons qui ont poussé en février 2013, un chômeur algérien installé à Nantes
à s’immoler devant son agence Pôle Emploi. L’homme a côtoyé le racisme
ordinaire, les institutions expéditives et les patrons sans scrupules... Mais de
là à s’immoler ? Les « kids » ont voulu comprendre. Il leur a fallu tout imaginer.
Maylis de Kerangal
Maylis de Kerangal - À ce stade de la nuit
« La nuit s’est creusée comme une vasque et l’espace de la cuisine se met
à respirer derrière un voile fibreux. J’ai pensé à la matière silencieuse qui
s’échappe des noms, à ce qu’ils écrivent à l’encre invisible. À voix haute,
le dos bien droit, redressée sur ma chaise et les mains bien à plat sur la
table et sûrement ridicule en cet instant pour qui m’aurait surprise, solennelle,
empruntée, je prononce doucement : Lampedusa ». Maylis De Kerangal écrit
la nuit du 3 octobre 2013, la nuit où elle apprend qu’un bateau débordant
de réfugiés sombrait au large de l’île italienne. Elle est seule dans sa cuisine
cette nuit-là, elle écoute la radio, les images et les mots se superposent Visconti et Burt Lancaster réapparaissent - et la romancière de méditer sur les
douloureuses errances du monde.
À lire - Mehdi Meklat & Badroudine Said Abdallah, Burn out, Seuil, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
À lire - Maylis de Kerangal, À ce stade de la nuit, éd. Guerin, 2014,
rééd. Verticales, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
2
4
1. S. Wieder-Atherton © Mondino 2. Maylis de Kerangal ©C. Hélie/Gallimard
3. Patrick Declerck ©C. Hélie/Gallimard 4. Les Kids ©Astrid di Crollalanza
1
MARDI 17/11 - 20h
3
Lecture musicale
MERCREDI 18/11 - 19h Rencontre-lecture
➜➜Institut du Monde Arabe - Salle d’actualité
Les Garçons Manqués avec Nicolas Rey &
Mathieu Saïkaly - « Et vivre était sublime »
Tobie Nathan - Ce pays qui te ressemble
Rencontre animée par Philippe Lefait
Lecture par Raphaëlle Saudinos
Mise en scène : Emmanuel Noblet
« Depuis mes 16 ans, je mets les textes dont je tombe amoureux dans une
boite à chaussures. Je suis tombé amoureux à plusieurs reprises : Rilke, Céline,
Carver, Albert Cohen, Robert Mc Liam Wilson, Philippe Jaenada, David Thomas...
Un soir, j’ai rencontré Mathieu Saïkaly. Il avait, depuis l’âge de 6 ans, gardé
dans sa guitare tous les disques dont il était tombé amoureux : Dylan, Sinatra,
Bright Eyes, Gainsbourg, Radiohead, Elliott Smith...
On a parlé dans un bistrot en tête-à-tête. Je l’ai trouvé très beau. Il m’a trouvé
très vieux. Mais nous avons décidé de fusionner nos deux histoires d’amours.
D’en faire un beau mélange. Et ça m’a donné envie de sourire à nouveau. Voilà
comment les choses ont commencé. Et je vous invite à nous suivre d’un geste
bleu. Et j’aime déjà cette fille dans le public. Et vivre était sublime. »
Nicolas Rey
C’est dans le ghetto juif du Caire que naît, d’une mère flamboyante et d’un
père aveugle, Zohar l’insoumis. Sa sœur de lait, Masreya, issue de la fange du
Delta, danseuse aux ruses d’enchanteresse, le conduit aux portes du pouvoir.
Les mendiants et les orgueilleux, les filous et les commères de la ruelle, les
pauvres et les nantis, petit peuple qui va roulant, criant, se révoltant, espérant
et souffrant, traversent cette saga aux couleurs du soleil millénaire de l’Égypte.
Lors de cette rencontre, l’ethnopsychiatre Tobie Nathan nous parlera du pays
de son enfance, de la chute du monde ancien et de la naissance d’un monde
moderne, pris entre dieux et diables.
Nicolas Rey
& Mathieu Saïkaly
Camélia Jordana
En partenariat avec l’Institut du Monde Arabe, dans le cadre de ses cafés
littéraires.
En coproduction avec les Productions de l’Explorateur et À gauche de la lune.
À lire - Tobie Nathan, Ce pays qui te ressemble, Stock, 2015.
À lire - Nicolas Rey, L’Amour est déclaré, Au Diable Vauvert, 2012.
À écouter - Mathieu Saïkaly, « A million particles », Polydor 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
MARDI 17/11 - 21h MERCREDI 18/11 - 19h
Lecture musicale
Grand Magasin (Pascale Murtin & François
Hiffler) - « Éloge et défense de la routine »
Tobie Nathan
La Vie devant soi de Romain Gary
par Camélia Jordana
Grand Magasin
Accompagnée de Laurent Bardainne
& Antoine Montgaudon
Nos exposés durent moins d’une heure. Ils se font à une table, à deux ou
trois voix.
Nous y théorisons sans autorisation ni autre recours que l’expérience
personnelle et la documentation immédiatement accessible.
Juste un peu plus que de simples lectures mais largement au-dessous de
celles du Collège de France, ces conférences souhaitent faire la part belle à
la réflexion intuitive, procédant à la fois de la composition musicale, du journal
de bord et de l’enfoncement de porte ouverte.
Notre sujet sera, ce 18 novembre, un éloge de la Routine et notre combat,
celui d’en redorer le blason. Il s’agira d’en réhabiliter les charmes, les
pouvoirs, la beauté.
« La Vie devant soi est le livre qui m’a donné goût à la lecture, au roman.
Romain Gary s’invente Émile Ajar. Il s’autorise alors une rare liberté d’écriture.
Il raconter la vie de Momo et celle de Madame Rosa, hantée par ses souvenirs
des camps. Il défend alors “les femmes qui se défendent” et leur progéniture.
L’amour va jusqu’à la mort, on ne sait pas si le temps s’arrête pour autant. »
C’est ce soir la première session d’une présence régulière de Camélia
Jordana à la Maison de la poésie. Gary/Ajar en voix donc (et quelle voix ! )
mais également en musique puisque la jeune prodige vient accompagnée de
Laurent Bardainne (leader du groupe Poni Hoax) et de Antoine Montgaudon.
Production : Grand Magasin avec le soutien du Théâtre Nanterre - Amandiers
Grand Magasin est soutenu par le ministère de la Culture et de la
Communication (Drac - Île de France ) et par le conseil général du Val de Marne.
À écouter - Camélia Jordana, « Dans la peau », Sony Music, 2014.
À lire - Émile Ajar (Romain Gary), La Vie devant soi, Gallimard, 2004.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
1. N. Rey & M. Saikaly ©E. Noblet 2. Camelia Jordana ©Claude Gassian
Conférence artistique
2
4
3. Tobie Nathan ©J.Falsimagne 4. Grand Magasin ©D.R.
1
MERCREDI 18/11 - 20h 3
Lecture collective
MERCREDI 18/11 - 21h
➜➜École Supérieure d’Art Dramatique de Paris
Lino (Ärsenik)
Ellis Island de Georges Perec
par les étudiants de l’ESAD
Fondateur du groupe Ärsenik avec son frère Calbo au début des années 90,
Lino a marqué l’histoire du rap français. Membre du Secteur Ä et du collectif
Bisso Na Bisso, Lino révolutionne la manière d’écrire et de poser sa voix : une
image choc à chaque ligne, et toujours le mot juste. « Obsédé textuel », comme
il se qualifie sur son nouvel album « Requiem », Lino enchevêtre ses rimes
pour dessiner sa vision du monde, acide et ironique. Avec Lino, les sonorités
ricochent sur des morceaux entiers, rappelant que si le rap est affaire de
fougue, il n’est rien sans technique. Il propose un concert littéraire, où en
plus de ses chansons, il donne à entendre quelques textes d’écrivains qui
l’ont inspiré et marqué.
Lecture dirigée par Baudoin Cristoveanu
Avec Lucas Dardaine, Hugo Klein, Coralie Meride, Alex Mesnil, Julien Moreau,
Pauline Murris, Lymia Vitte.
Ce n’est pas Lampedusa c’est Ellis Island ; autre temps de migration, autre
histoire, mais toujours les mêmes douleurs de l’exil.
« Ce que moi, Georges Perec, je suis venu questionner ici, c’est l’errance,
la dispersion, la diaspora. Ellis Island est pour moi le lieu même de l’exil,
c’est-à-dire le lieu de l’absence de lieu, le non-lieu, le nulle part. »
Georges Perec, Ellis Island.
Ellis Island
de Georges Perec
À écouter - Lino, « Requiem », Capitol Music France, 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
À lire - George Perec, Ellis Island, P.O.L, 1995.
Alice Zeniter
& Nathan Gabily
Entrée libre dans la limite des places disponibles
JEUDI 19/11 - 18h Rencontre
Lino (Ärsenik)
MERCREDI 18/11 - 20h
Concert littéraire
➜➜Théâtre de l’Odéon
Barthes
par Tiphaine
Samoyault
Lecture musicale
« Barthes, une vie à l’œuvre »
par Tiphaine Samoyault
Rencontre animée par Catherine Portevin
Alice Zeniter & Nathan Gabily
« Il y a eu de bons moments »
Figure centrale de la pensée de son temps, Roland Barthes (1915-1980)
était aussi un être à la marge. Un père mort à la Première Guerre, l’amour
inaltérable d’une mère, de longues années passées en sanatorium,
la découverte précoce de son homosexualité lui donnent très tôt le sentiment
de sa différence. Il a vécu à distance les grands événements de l’histoire
contemporaine. Pourtant sa vie est prise dans le mouvement précipité, violent
et intense de ce siècle qu’il a contribué à rendre intelligible.
Tiphaine Samoyault vit à Paris où elle enseigne la littérature comparée à
l’Université Paris 3 - où elle a récemment publié Bête de cirque (2013) - et
collabore à La Quinzaine littéraire. Elle est l’auteur d’essais, de récits et de
traductions littéraires dont la biographie sur Roland Barthes.
Cette lecture musicale propose un montage de textes extraits de Jusque dans
nos bras, Sombre Dimanche, De qui aurais-je crainte et Juste avant l’Oubli,
construit autour des thèmes de l’amour et du désir. Les histoires se mêlent
jusqu’à ce que les personnages semblent se répondre d’un livre à l’autre
et créer ensemble un nouveau texte, une nouvelle émotion portée par les
voix des deux lecteurs et les boucles mélancoliques et aériennes de musique.
À lire - Alice Zeniter, Juste avant l’Oubli, Flammarion, 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Dans le cadre du cycle « Penser, passé, présent » animé par Catherine Portevin
et proposé par le Théâtre de l’Odéon.
À lire - Tiphaine Samoyault, Roland Barthes, Seuil, 2015.
Tarif unique : 6 €
1. ©Christophe Raynaud de Lage 2. Alice Zeniter ©Raphaël Nael
2
4
3. Lino ©Romain Rigal 4. Roland Barthes ©D.R.
1
JEUDI 19/11 - 21h
JEUDI 19/11 - 19h
Lecture musicale
Hélène Bessette
par Anna Mouglalis & Claudine Hunault
Requiem
des innocents de
Louis Calaferte par
Virginie Despentes
Accompagnées de Vincent Artaud
« Alors nous sommes deux. Femmes. Retrouvées l’une l’autre après 20 ans.
Un coup de fil le 28 septembre 2015 matin : « Allo Anna ? C’est Claudine. »
Après 20 ans. Nous parlons de Bessette immédiatement. Plus tard ce sera de
Kathy Acker. Deux femmes de plateau. Premier acte : nous lirons du Bessette. »
Claudine Hunault
Ces deux grandes interprètes nous proposent ce soir des extraits de deux
livres d’Hélène Bessette : N’avez-vous pas froid ? et Suite Suisse. Elles feront
entendre la langue « poétique » de Bessette qui était, selon elle, « forcément
celui de ce temps difficile (...) Dans un monde bruyant, angoissé, une phrase
qui se fait entendre. Une phrase qui doit être lancinante. Voisine du Jazz.
Qui retient. Cruelle peut-être. Ce qui prouve qu’elle est à sa place. » Elles
seront accompagnées par l’étonnant musicien Vincent Artaud.
Accompagnée du groupe
Zerö : Éric Aldea (guitare),
Ivan Chiossone (claviers),
Frank Laurino (batterie)
Son : Wilo
Depuis Baise-moi en 1994, Virginie
Despentes s’est imposée comme un
écrivain majeur avec notamment Les
Jolies Choses (prix Flore 1998), Teen
Spirit, Apocalypse bébé (prix Renaudot
2010) ou encore son essai King Kong
Théorie. C’est qu’il y a chez elle une
énergie d’écriture salutaire et sans
concession, mais aussi une intelligence
rare. L’acuité de son regard sur le monde
contemporain (tantôt hilarant, tantôt
glaçant de vérité), on la retrouve dans
la « série » Vernon Subutex, fresque
incroyable dont les deux premiers tomes
sont parus. Personne n’échappe à
Virginie Despentes et, en même temps,
elle sait très bien qu’il est jouissif de
canarder à tous crins. Elle s’efforce donc
de prendre à bras-le-corps, et d’aimer
aussi, cette galerie de personnages
ultramodernes qu’elle met en scène.
Lecture musicale
À lire - Hélène Bessette, N’avez-vous pas froid ?, 2011 - Suite Suisse,
2008, Léo Scheer.
2
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Virginie Despentes
Anna Mouglalis &
Claudine Hunault
JEUDI 19/11 - 21h
Rodolphe Burger
Accompagné de Sarah Murcia
Concert littéraire
Rodolphe Burger - Concert secret
Un lieu habituellement inaccessible au public - en l’occurrence la bibliothèque
cachée de la Maison de la Poésie, un son « haute fidélité », 25 personnes et
pas une de plus. L’occasion rare de parcourir le répertoire hautement musical
et éminemment littéraire de Rodolphe Burger, accompagné ce soir par Sarah
Murcia. Nous ne dirons pas un mot de plus à propos de ce « concert secret » ;
n’ébruitez pas.
Ce soir elle vient accompagnée du groupe
de rock Zëro pour payer une dette littéraire :
celle qu’elle doit au mythique Requiem des
innocents de Louis Calaferte.
Tarif : 15 € / adhérent : 10 € - réservation indispensable
À lire - Virginie Despentes, Vernon
Subutex (tomes 1 et 2), Grasset, 2015.
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
Virginie Despentes ©JF Paga/Grasset
3
1. Anna Mouglalis ©D.R. 2. Claudine Hunault ©D.R. 3. R. Burger ©Emma Pick
1
VENDREDI 20/11 - 19hRencontre-lecture
VENDREDI 20/11 - 19h Rencontre-lecture
Lluis Llach – Les Yeux fardés
➜➜Galerie du jour Agnès b.
Rencontre animée par Philippe Lefait
Quatre amis traversent l’enfance et l’adolescence dans le quartier populaire
de la Barceloneta. Après l’âge des premières amours et des découvertes, les
caractères s’affirment et les destinés s’esquissent mais personne n’échappe
à son milieu. Véritable chant d’amour pour Barcelone, ce roman saisit avec
une grande justesse le combat de tous ces « sans voix ». Qu’il dénonce
les stigmates du franquisme, l’opprobre jeté sur les amours « maudites »
ou l’immuable joug des puissants, Lluis Llach est en littérature, comme à
la scène, une conscience en alerte, un résistant éternel. Figure de proue
du combat pour la culture catalane pendant le franquisme, Lluis Llach a
enregistré une trentaine de disques. Il a mis fin à sa carrière de chanteur
en 2007.
Pier Paolo Pasolini
par René de Ceccatty
Rencontre animée
par Hervé Aubron
Présentation d’Accattone
par Hervé Joubert-Laurencin
Lecture d’extraits
par Nathalie Richard
À lire - Lluis Llach, Les Yeux fardés, Actes Sud, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
VENDREDI 20/11 - 19hLecture-rencontre
Gabriel Gbadamosi - Vauxhall
Poète et dramaturge anglais, Gabriel Gbadamosi raconte dans ce premier
roman une enfance au bord de la Tamise : le ciné du samedi et le caté, les
bagarres et les clochards, les fantômes et les terreurs nocturnes. Les amis
pour toujours et la jalousie entre les frères et sœurs. Le père et la mère qui se
querellent et se séparent, se retrouvent, se soutiennent, s’aiment. Les fêtes
qui réunissent la communauté nigérianne ou la famille irlandaise. Les parents
sont des étrangers dans ce Londres des années 60-70, dans ce quartier de
Vauxhall, du «mauvais» côté du fleuve. On peut y grandir noir ou métis sans
savoir qu’on l’est, jusqu’au jour où le monde extérieur vous tend son miroir.
Et le roman de résonner tristement avec des problématiques actuelles.
À lire - Gabriel Gbadamosi, Vauxhall, traduit de l’anglais par Elisabeth
Gilles, éd. Zoé, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Lluis Llach
Gabriel
Gbadamosi
Pier Paolo
Pasolini
par René
de Ceccatty
Dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975,
entre le jour des Saints et le jour des
Morts, on retrouve, sur un terrain vague
d’Ostie, le corps massacré de Pier
Paolo Pasolini. Quarante ans après son
assassinat, Pasolini reste vivant au point
de nous brûler.
Écrivain, éditeur et traducteur, René de
Ceccatty connaît admirablement l’œuvre
de Pier Paolo Pasolini. Il lui a consacré
une biographie (Pasolini, Gallimard,
2005) et vient de traduire et préfacer
Poésie en forme de rose, recueil de
poèmes de Pasolini. Dans le même
temps, les éditions Macula publient
Accattone. Hervé Joubert-Laurencin
présentera cet ouvrage composé de
deux volumes, le scénario et des textes
de Pasolini d’une part, un dossier
d’autre part. Pour clore cette soirée,
Nathalie Richard lira quelques extraits
de textes de Pasolini sur Accattone.
À lire - Pier Paolo Pasolini, Poésie
en forme de rose, trad. de l’italien
et préface par René de Ceccatty,
Rivages, 2015. Accattone, préface
de Carlo Levi, éd. Macula 2015.
À voir - Exposition des photographies
de Tazio Secchiaroli.
Entrée libre dans la limite
des places disponibles
1. Luis Llach ©Peter Godry
Pasolini ©D.R
1
VENDREDI 20/11 - 20h
Conférence mathématique
et musicale
➜➜Bibliothèque historique de la Ville de Paris
« L’invisible équation »
par Olivier Mellano & Laurent Derobert
Laurent Derobert a conçu et développe les mathématiques existentielles.
Docteur en sciences économiques et chercheur, il interroge notre rapport au
monde sous forme algébrique et produit des équations qui sont autant de
poèmes rigoureux et sensibles.
Son propos est de reconquérir, à l’aide de l’outil mathématique, des champs
inexplorés de la conscience et des rapports humains.
Olivier Mellano est musicien, compositeur, improvisateur, auteur et guitariste.
Il alterne projets pop-rock et compositions pour orchestre symphonique. Son
travail de composition s’étend également au cinéma, au théâtre, à la danse,
à la littérature et à la poésie.
Ce soir, l’harmoniste et l’algébriste tresseront mathématique et musique
existentielles, l’une et l’autre dévolues à l’expression des émotions, des
pensées, des doutes. « Pour aller où tu ne sais pas, passe par où tu ne sais
pas », telle sera la maxime qui présidera à la dérive de ce tandem.
VENDREDI 20/11 - 20h Rencontre-lecture
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
« Presque ailleurs... »
Carte blanche
à Patrick Declerck
Lecture par l’auteur
& le comédien
Jean-Christophe Quenon
Patrick Declerck
Olivier Mellano
& Laurent
Derobert
Rodolphe Burger
À lire - Laurent Derobert, Fragments de mathématiques existentielles,
éd. Délirium, 2012.
À écouter - Olivier Mellano, « MellaNoisEscape », Ulysse Productions, 2014.
En savoir plus - www.mathematiques-existentielles.com - www.oliviermellano.com
En prélude à la lecture d’un recueil
inédit de haïkus, l’auteur nous emmène
sur les chemins de son œuvre, depuis
Les Naufragés (Plon) jusqu’à Démons
me turlupinant (Gallimard), de l’essai
à la fiction, de l’étude d’une société à
l’examen de soi...
Après une opération du cerveau en
2013, Patrick Declerck reçoit en cadeau
deux recueils de haïkus. Ce hasard
apparent le poussera à s’inspirer de
cette littérature japonaise particulière et
à écrire, en l’espace de plusieurs mois,
un millier d’haïkus à sa façon.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
VENDREDI 20/11 - 21h
Rodolphe Burger - Concert secret
Accompagné de Sarah Murcia
Dans le cadre d’« Une semaine avec
Patrick Declerck » du 16 au 20 novembre
au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris.
Un lieu habituellement inaccessible au public - en l’occurrence la galerie du
Parlement des Archives nationales, un son « haute fidélité », 25 personnes et
pas une de plus. L’occasion rare de parcourir le répertoire hautement musical
et éminemment littéraire de Rodolphe Burger, accompagné ce soir par Sarah
Murcia. Nous ne dirons pas un mot de plus à propos de ce « concert secret » ;
n’ébruitez pas...
À lire - Patrick Declerck, Démons
me turlupinant, Gallimard, 2012.
Entrée libre dans la limite
des places disponibles
Patrick Declerck ©C. Hélie/Gallimard
Concert littéraire
➜➜Archives nationales
Tarif : 15 € / adhérent : 10 € - réservation indispensable
2
1. Olivier Mellano ©Richard Dumas 2. R. Burger ©Emma Pick
1
VENDREDI 20/11 - 22h 3
Lecture mixée
SAMEDI 21/11 - 18h Lecture
➜➜Tours de Notre-Dame
Simon Liberati & Pilooski - « Electrolitt’ »
Victor Hugo vient de mourir - Judith Perrignon
Lecture par Nicolas Martel
Mixer de la lecture autant que de la musique... Qui, mieux que Simon Liberati,
héros de nombreuses nuits parisiennes - il a notamment été le personnage
nocturne d’un roman de Frédéric Beigbeder - pouvait relever ce défi ? Et quel
roman, si ce n’est Eva, cet éloge vibrant et amoureux à un autre oiseau de
nuit, une enfant « terrible » des années 1980, « petite fée » que Liberati a croisé
et recroisé au détour de ses errances pour finalement l’aimer plus que de
raison, pouvait mieux se mêler au mix de Pilooski ? Rencontre entre le rythme
envoûtant et entêtant des mots et de la musique pour une soirée sans aucun
doute hypnotique.
Victor Hugo vient de mourir. La nouvelle résonne dans tout Paris, les hommes
les plus importants de la IIIe République se succèdent à son chevet, les
journaux crient la mort du grand auteur et dans les faubourgs, la révolte
gronde, le peuple souffre d’avoir perdu son chantre. Devant la demeure du
poète, la foule se presse. On aperçoit, parmi les tricolores, des drapeaux
rouges de la Commune. 15 ans après, on craint de nouvelles barricades...
Le deuil est national. Conformément à sa demande, la dépouille d’Hugo
sera installée dans « le corbillard des pauvres ». On parle du Père Lachaise.
Mais, début juin, il sera finalement conduit au Panthéon, suivi par un cortège
funèbre de plus de 2 millions de personnes.
En haut des tours de Notre-Dame, la voix de Nicolas Martel se mêlera à la
rumeur de la ville, faisant ressurgir cette émotion nationale d’il y a 130 ans.
À lire - Simon Liberati, Eva, Stock, 2015.
À écouter - www.pilooski.com
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
À lire - Judith Perrignon, Victor Hugo vient de mourir, L’Iconoclaste, 2015.
Tarif unique : 10 € - réservation indispensable
Nicolas Martel
SAMEDI 21/11 - DE 15h À 17h MasterClass
➜➜Labo des histoires
Simon Liberati
& Pilooski
Quitterie Simon,
lauréate du Prix Saint-Exupéry
Jacques Bonnaffé
& André Minvielle
SAMEDI 21/11 - 19h
Lecture musicale
➜➜BPI du Centre Pompidou
Quitterie Simon
Dans le cadre d’un programme soutenu par la Fondation Antoine de
Saint-Exupéry pour la Jeunesse, le Labo des histoires Paris propose une
masterclass avec Quitterie Simon, lauréate du Prix Saint-Exupéry - Valeurs
Jeunesse dans la catégorie Album pour Le Renard perché.
Après un temps d’échanges et de discussion avec l’auteur, une lecture d’un
extrait de son roman, les participants sont conviés à un atelier d’écriture à
partir de l’univers de l’auteur.
La Soi-disant Utopie Beaubourg
d’Albert Meister
par Jacques Bonnaffé & André Minvielle
Avec La Soi-disant Utopie Beaubourg, le sociologue Albert Meister
(1927-1982) imagine dans les sous-sols du Centre Pompidou officiel,
l’organisation d’une vie collective et autonome explorant l’art, l’amour,
l’éducation, la politique, dans un texte aussi drôle qu’intelligent.
Lecture par le comédien Jacques Bonnaffé, accompagné par le musicien
André Minvielle.
MasterClass gratuite et ouverte aux enfants et jeunes de moins de 25 ans.
Inscription sur le site www.labodeshistoires.com
ou par e-mail : [email protected]
Lecture organisée dans le cadre du cycle Littérature en scène de la BPI.
À lire - Quitterie Simon, illustrations de Magali Dulain, Le Renard perché,
Casterman, 2014.
À lire - Albert Meister, La Soi-disant Utopie Beaubourg, éd. Burozoïque, 2010.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
1. Simon Liberati ©Francesca Mantovani 2. Quitterie Simon ©D.R
2
4
3. Nicolas Martel ©C. Veilhan 4. ©Willem
1
SAMEDI 21/11 - 19h
3
Concert littéraire
SAMEDI 21/11 - 20h
Grand Blanc - « La forme d’une ville »
Albin de la Simone
& Jean-François Spricigo
Fraîchement débarqué de l’Est froid, Grand Blanc mêle cold wave rocailleuse
et mélodies pop, dans des compositions entêtantes, qui convient autant les
fantômes de Joy Division que ceux de The Cure ou de Bashung. Bercés
d’ennui et de littérature, entre cathédrales et hauts fourneaux, les quatre
Messins distillent des ambiances abruptes qui évoquent tout à la fois
urbanisme terne, petites frappes, filles faciles et peines de cœurs, tours en
rond et terrains vagues. Rapidement repéré par le label Entreprise, fer de
lance de la nouvelle scène française (Moodoid, Jérôme Echenoz, Bagarre...),
le groupe Grand Blanc sort son premier EP et s’impose incontestablement
comme la sensation rock de 2015. Durant ce concert littéraire ils mêleront
leur propre répertoire et leurs auteurs de chevet.
À écouter - Grand Blanc, EP « Grand Blanc », Entreprise, 2015.
Musicien et chanteur, Albin de la Simone a sorti quatre albums pendant la
dernière décennie. Pianiste et arrangeur, il travaille également avec Miossec,
Vanessa Paradis, Keren Ann, Arthur H ou Alain Souchon. Inspiré par les choses
de la vie, les thèmes éternels de l’amour, de l’amitié, du temps qui passe et
parfois aussi des Piranhas, Albin les creuse sur le mode intime.
Jean-François Spricigo photographie, filme, publie et expose son travail depuis
plus de dix ans. Il est représenté à Paris par la galerie Agathe Gaillard et la
galerie Maeght. Il traque l’horizon autant qu’il le peut, court encore beaucoup,
apprend désormais à marcher, et aime inconditionnellement la nature et
les animaux. Il commence pas à pas à vivre sereinement l’inconstance de
l’espèce à laquelle il appartient.
L’un a réalisé deux clips pour l’autre qui est venu chanter plusieurs fois dans
l’exposition du premier. La complicité entre les artistes et leur travail résonne
comme une évidence et se prolonge ce soir dans un dialogue musical,
littéraire et visuel.
Grand Blanc
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Yves Pagès
SAMEDI 21/11 - 19h
Lecture musicale & photo
➜➜Centre Wallonie-Bruxelles
Albin de
la Simone
& Jean-François
Spricigo
Exposition orale
Yves Pagès - Photomanies
Écrivain et éditeur, Yves Pagès évolue dans un univers de mots et d’enjeux
littéraires qui nourrissent en parallèle un travail de photographe. Depuis
quelques années, il collecte avec obstination des instantanés de la vie
quotidienne, alliant l’acuité du voyeur à la distance amusée du flâneur.
Répétitions de motifs entêtants, rapprochements formels et échos
symboliques, instants décisifs et occasions manquées constituent la trame
de ses photographies qu’il fragmente en catégories loufoques et poétiques.
Les voici regroupées sous le nom de Photomanies, mélange d’images
littéraires et de textes optiques que cet esprit obsessionnel livrera sur scène
dans une performance visuelle où il sera question de « monolubies », de
« binômanies » et autres « fiascoramas »...
A lire - Jean-François Spricigo, Toujours l’aurore, éd. de l’Œil, 2014.
A écouter - Albin de la Simone, « Un homme », Tôt ou tard, 2013.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Les X-Men
SAMEDI 21/11 - 21h
Concert littéraire
Les X-Men
Souvent cités comme les précurseurs d’un nouveau mouvement hip-hop en
France à la fin des années 1990, les X-Men est un groupe mythique du rap
français. Le binôme, constitué par Ill et Cassidy, revient avec un art aussi
maîtrisé des allitérations, assonances et jeux de mots éclatants. Alors que leur
nouvel EP Modus Operandi vient de sortir, ils proposent un concert littéraire,
accompagnés d’un groupe de musiciens jazz en acoustique : une invitation
au voyage où ils mêlent leurs chansons, des évocations d’Aimé Césaire et
d’autres auteurs qui les ont marqués dans leur écriture.
À lire - Yves Pagès, Photomanies, Le Bec en l’air, 2015 - Souviens-moi,
L’Olivier, 2014.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
À écouter - Les X-Men, « Modus Operandi », Addictive Music, 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
1. Grand Blanc ©Guillaume Lechat 2. Yves Pagès ©Arianne Aud
2
4
3. A. de la Simone © J.F. Spricigo 4. Les X-Men ©D.R.
1
SAMEDI 21/11 - 20h30
3
Bal littéraire
DIMANCHE 22/11 - 16hLecture-vidéo
➜➜Gaîté lyrique
Enrico Di Giovanni & Miller Levy
Bal littéraire
Pour Miller Levy dont des œuvres sont exposées à La Maison de la Poésie,
la collection “Que sais-je ?” est la plus grande pourvoyeuse en énergie
« termique », celle-là même qui lui permet d’entremêler astucieusement
deux volumes de la prestigieuse collection pour faire apparaître de nouveaux
titres... Alors que dans le monde vivant certaines espèces animales possèdent
des capteurs thermiques ultra performants, nous les humains sommes les
seuls à disposer de récepteurs « termiques ». Ce sont eux qui seront sollicités
lors de cette séance où s’associeront des extraits de lecture et la diffusion de
quelques unes des nombreuses vidéos réalisées par l’artiste.
avec Samuel Gallet, Alexandra Badea,
Pauline Peyrade, Guillaume Poix & Eddy Pallaro
Imaginé par Fabrice Melquiot et Emmanuel Demarcy-Mota, le bal littéraire
est devenu le moment incontournable du Festival Paris En Toutes Lettres.
Le principe : cinq auteurs se réunissent à l’aube autour d’un litre de café et
d’un stock de leurs tubes préférés pour constituer une playlist de chansons
très connues. Ils élaborent ensuite une fable commune et se répartissent
les épisodes, textes courts dont chaque fin doit énoncer le titre de l’un des
morceaux choisis.
Le soir, les spectateurs sont en piste et les auteurs livrent à plusieurs voix
cette histoire unique, écrite à dix mains dans un temps record pour ce bal
littéraire, qui dure environ une heure trente. Les spectateurs-danseurs sont
invités à écouter sagement chaque texte et à danser follement sur chaque
morceau - et pas le contraire !
Enrico Di Giovanni
& Miller Levy
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Nicolas Martel
Bal accompagné par les images et l’installation super8 d’Olivier Lubeck.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Bal littéraire
DIMANCHE 22/11 - 18h Lecture-rencontre
Les Souffleurs
commandos
poétiques
DIMANCHE 22/11 - DE 14h À 18h Performance
➜➜Musée de la Chasse et de la Nature
Les Souffleurs commandos poétiques
« Salon de Chasse »
➜➜Tours de Notre-Dame de Paris
Victor Hugo vient de mourir - Judith Perrignon
Lecture par Nicolas Martel
Victor Hugo vient de mourir. La nouvelle résonne dans tout Paris, les hommes
les plus important de la IIIe République se succèdent à son chevet, les journaux
crient la mort du grand auteur et dans les faubourgs, la révolte gronde, le
peuple souffre d’avoir perdu son chantre. Devant la demeure du poète, la
foule se presse. On aperçoit, parmi les tricolores, des drapeaux rouges de
la Commune. 15 ans après, on craint de nouvelles barricades... Le deuil est
national. Conformément à sa demande, la dépouille d’Hugo sera installée
dans « le corbillard des pauvres ». On parle du Père Lachaise. Mais, début juin,
il sera finalement conduit au Panthéon, suivi par un cortège funèbre de plus
de 2 millions de personnes.
En haut des tours de Notre-Dame, la voix de Nicolas Martel se mêlera à la
rumeur de la ville, faisant ressurgir cette émotion nationale d’il y a 130 ans.
Les Souffleurs commandos poétiques présentent « Salon de Chasse », un
face-à-face de salon entre proies et prédateurs dans le cadre de leurs installations-performances « Heaume-Animal Gesticuler une Pensée du Monde ».
Un canevas de lignes de tension travaillera le face-à-face du Salon de Chasse
dans les dessous d’une forêt miniature et engagera résolument une tentative
de réconciliation par les racines. La performance se déploiera dans une
forêt de « morsures sonores poétiques » commandées pour l’occasion, par
Poésie is not Dead et les Parvis Poétiques, auprès d’une vingtaine de poètes
francophones contemporains.
Poètes invités : Linda Maria Baros, Eric Brogniet, Stéfanu Césari, Francis
Coffinet, Véronique Daine, Marc Delouze, Kim Doré, Myriam Eck, Alain Freixe,
François Guerrette, Hélène Lanscotte, Anne Mulpas, Samira Negrouche,
Isabelle Pinçon, Jean-François Poupart, Anna Serra et Annabelle Verhaeghe.
À lire - Judith Perrignon, Victor Hugo vient de mourir, L’Iconoclaste, 2015.
Tarif unique : 10 € - réservation indispensable
Entrée gratuite au Musée sur présentation du
programme du Festival Paris En Toutes Lettres
1. ©Cédric Baudu 2. ©D.R.
À lire - Miller Levy, La Philosophie floue. Une approche, PUF, 2015.
À voir à la Maison de la Poésie - exposition de Miller Levy « Autour de la
philosophie floue » qui présente le travail entrepris par l’artiste depuis 1996
autour de la collection « Que sais-je ? ».
2
4
3. ©D.R. 4. Nicolas Martel ©C. Veilhan
2
DIMANCHE 22/11 - 18hLecture
LUNDI 23/11 - 19hPerformance
La BD à voix haute
« Conférence de choses » - 2b company
Avec Charles Berberian, Lisa Mandel,
(distribution en cours)
Avec Pierre Mifsud - Conception : François Gremaud
« Conférence de choses » est une déambulation au cœur du savoir
encyclopédique participatif contemporain, révélant à la fois les vastes
étendues qu’il recouvre et quelques-uns des improbables chemins qui le
traversent. Pierre Mifsud - sorte de Pécuchet contemporain - arrive dans
un espace, salue l’audience et, de lien en lien, de sujet en sujet, de rebond
en rebond, du bison à la Reine Margot, de Descartes au bonbon Haribo, ne
s’arrête plus de parler. Le texte écrit laisse la place à des improvisations liées
au contexte de la représentation/performance.
Lire de la bande dessinée à voix haute sans projection
d’images, voici le principe de ce rendez-vous. Sous
l’égide de Charles Berberian, quelques auteurs
de bd se réunissent sur scène pour se prêter à ce
jeu plus complexe qu’il n’y parait. Car il ne s’agit
pas uniquement de lire le texte ou les bulles, non,
il faut décrire, raconter, expliquer, préciser chaque
case. L’expérience est singulière, souvent très drôle,
et permet d’entrer pleinement dans l’univers des
« bédéistes ».
Charles Berberian est aussi musicien, il prévoit
quelques plages musicales pour rythmer ce moment.
Pas impossible d’ailleurs, que pendant ce temps, les
dessinateurs en profitent pour sortir leurs crayons...
Production : 2b company - En partenariat avec le Centre culturel suisse
Tarif : 6 € / adhérent : 1 €
1
À lire - Charles Berberian, Christophe Conte,
La Pop française, Hélium, 2015.
Lisa Mandel, Super Rainbow,
coll «Professeur Cyclope», Casterman, 2015.
La BD
à voix haute
2b company
LUNDI 23 & MARDI 24/11 - 20hSpectacle
Laurence Colussi
Introspection de Peter Handke
Mise en scène par Michel Vuillermoz
Avec Laurence Colussi
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
« Il y a quelques mois, chez des voisins viennois, nous avons découvert dans
les plis d’une couche de leur nouveau-né, une petite boîte en bois précieux.
Partant du principe que c’est toujours ce que nous sommes qui attire ce qui
nous arrive, nous n’avons pu résister au désir de regarder à l’intérieur.
Et là, je vous demande de me croire, Ô miracle, nous avons trouvé le sens de
la vie et les réponses à
toutes les questions du monde !
Pas mal, non ?
Un peu ivres, nous avons décidé de jouer aux dés.
Laissant faire le hasard, qui n’en est sans doute pas un, nous voilà là.
Donc c’est vous qui voyez...
Âmes fragiles s’abstenir. »
Michel Vuillermoz
FIN DE LA
6eÉDITION
À lire - Peter Handke, Introspection, d’après Outrage au public et autres
pièces parlées, trad. de l’allemand par Jean Sigrid, L’Arche, 1968.
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
3
1. © Ch.Berberian
2. Pierre Mifsud - Conférence de choses ©D.R. 3. Laurence Colussi ©D.R
MARDI 24/11 - 19h
Rencontre / “Autour de la COP 21”
JEUDI 26/11 - 19hRencontre
Rick Bass - Toute la terre qui nous possède
« Autour de la nouvelle poésie néerlandaise »
Rencontre animée par Pascal Jourdana
Remise du prix Laure-Bataillon à Aurélie Tronchet
Avec Anne Vegter, Mustafa Stitou, Marjolijn van Heemstra,
Emmanuel Moses & Kim Andringa, traductrice
Soirée animée par Margot Dijkgraaf
Que ce soit à travers ses nouvelles, romans ou essais, Rick Bass écrit toujours sur les problèmes environnementaux
et la disparition progressive de la nature sauvage. Engagé en faveur de la protection de sa région d’adoption l’extrême nord-ouest du Montana, il fait partie de plusieurs associations écologistes. Son dernier livre, Toute la terre
qui nous possède, met en scène une femme sublime à la pâleur surnaturelle, un chasseur de trésor unijambiste,
un éléphant de cirque en cavale, un poisson-chat gigantesque, des chercheurs de pétrole tenaces.
À l’issue de cette rencontre exceptionnelle, le prix Laure-Bataillon de la meilleure œuvre traduite en français dans
l’année sera remis à la traductrice de Rick Bass, Aurélie Tronchet.
Rencontre proposée par MEETING, Maison des Écrivains Etrangers et Traducteurs de Saint-Nazaire.
À lire - Rick Bass, Toute la terre qui nous possède, trad. de l’anglais (États-Unis) par Aurélie Tronchet,
éd. Christian Bourgois, 2014.
En 2003 a paru Le Verre est un liquide lent, un recueil de poésie néerlandaise, publié par les éditions Farrago.
Qu’est-ce qui s’est passé depuis ? Quelles sont les nouvelles thématiques, les nouveaux mots-clés dans ce genre
qui se renouvelle à chaque instant ?
Discussion, interviews et lectures avec la participation de trois poètes néerlandais, un poète français qui connaît
bien les Pays-Bas et une traductrice.
En collaboration avec l’Ambassade des Pays-Bas et le Centre International de la Poésie-Marseille.
À lire - Le Verre est un liquide lent, 33 poètes néerlandais, collectif, éd. Farrago, 2003.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1
2
MERCREDI 25/11 - 19h30
Conférence-débat / “Autour de la COP 21”
3
JEUDI 26/11 - 20hLecture
L’avenir de la Terre : un « improbable bénéfique » ?
Hommage à Alcide Mara (Pierre Louyot) - « Une percée décisive »
Avec Luisa Fernanda Arias Villegas, Yves Cochet,
Michel Deguy, Laure Jaumouillé & Raphaël Larrère
Modération : Jean-Patrice Courtois
Lecture par Éric Pintus, présentée par Thieri Foulc
Ce moment de réflexion associera une partie réflexive sur les enjeux des modifications de l’Anthropocène et une partie
issue des arts et des continents avec la poésie première des peuples indigènes d’Amérique latine et les propositions
d’artistes contemporains. Il s’agit bien de « renouveler l’attachement au monde » (Michel Deguy), de comprendre la
difficulté cognitive liée aux menaces (Yves Cochet) et de revoir la politique de la protection de la nature (Raphaël Larrère).
On s’aidera des Grands Frères autochtones des forêts andines et de leur poésie orale visant à une écoute de la terre
(Luisa Arias Villegas) et des artistes visuels en leurs « motifs de pensée » en images et en paroles (Laure Jaumouillé).
Alcide Mara (Pierre Louyot), né en 1970, s’est donné la mort le 19 décembre 2012. Il avait publié Boire les miroirs,
poèmes, en 2005 chez Gallimard, et Tout n’est pas rose, avec des linogravures de Jean-Marie Queneau, en 2009.
Avec celui-ci il avait entrepris une percutante correspondance qu’on découvre aujourd’hui. Ensuite, il s’était lancé
dans des écritures peu ordinaires. Sur des centaines de bristols adressés à quelques correspondants il inscrivait
des « intersignes », dont une sélection posthume a paru comme Notes d’un oisif. Surtout, il avait trouvé une forme
et un ton tout à fait neufs pour Les 9 -bert, neuf fois neuf séquences, dont le premier « -bert » seul a été achevé :
Fulbert. C’est là une œuvre si décisive qu’il ne put s’empêcher de suivre la voie mortelle de son personnage.
Avec Luisa Fernanda Arias Villegas, journaliste et professeur à l’université de Manizales, Yves Cochet, ancien ministre de l’environnement et du développement
durable et président de l’Institut Momentum, Michel Deguy, poète, philosophe, et directeur de la revue Po&sie, Laure Jaumouillé, historienne de l’art et critique d’art,
Raphaël Larrère, agronome, sociologue, et ancien directeur de recherche à l’Inra, et Jean-Patrice Courtois, poète et Maître de conférences à l’Université Paris Diderot.
À lire - Correspondance du poète Alcide Mara et du peintre Jean-Marie Queneau, éd. Au crayon qui tue, 2015.
Alcide Mara, Notes d’un oisif, Collège de Pataphysique, 2012 - Tout n’est pas rose, éd. de La Goulotte, 2009 Boire les miroirs, Gallimard, 2005.
À voir - Leviathan, film de Verena Paravel & Lucien Castaing-Taylor, 2012.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1. Rick Bass ©Mathieu Bourgois 2. ©Hamish Fulton 3. M. van Heemstra ©Kick Smeets
2
VENDREDI 27/11 - 19hRencontre
SAMEDI 28/11 - 17h
Cycle « Fiction / Non-fiction » #2
Mathieu Larnaudie & Antoine Lilti
« la célébrité »
Rencontre avec Catherine Coquio
Mathieu Larnaudie
& Antoine Lilti
Peur de l’oubli, sacralisation de la mémoire, angoisse de la disparition de la
vérité... Les grandes catastrophes du XXe siècle ont laissé une trace durable
sur les sociétés et engendré une hantise de l’effondrement ; qui a donné lieu
à une religion de la transmission. Mais, de ce besoin de conserver à tout prix
la mémoire, paraît naître un écran entre le réel et ce dont cette culture de la
transmission se réclame : la réalité passée et sa mémoire.
Professeur de littérature comparée à l’université Paris Diderot et présidente
de l’Association internationale de recherche sur les crimes contre l’humanité
et les génocides (Aircrige), Catherine Coquio questionne la culture de la
mémoire, et tente de trouver de nouvelles pistes pour renouer avec le présent.
Elle s’entretiendra à cette occasion avec le comité de la revue Po&sie et le
public de la Maison de la Poésie.
Louis Althusser
André Wilms
Rencontre conçue et animée par Sylvain Bourmeau
Pour ce deuxième épisode du cycle « Fiction / Non-fiction » Sylvain Bourmeau
fait dialoguer Mathieu Larnaudie, romancier et auteur de Notre désir est sans
remède, et Antoine Lilti, directeur d’études à l’EHESS, chercheur et auteur
d’une étude sur l’émergence de la notion de la célébrité, Figures publiques.
Aux origines de la célébrité (1750-1850).
Dans Notre désir est sans remède, Mathieu Larnaudie met en scène la figure
de Frances Farmer, star de cinéma des années 30, rejetée par Hollywood et par
la bonne société américaine que son indocilité affichée dérange. Il questionne
le réel par la fiction, en suggérant que la célébrité est peut-être la manière la
plus irrémédiable d’échapper à soi-même, ou de se perdre. En dialogue avec
Antoine Lilti, spécialiste de la sociologie et de l’histoire de la célébrité, Mathieu
Larnaudie évoquera les aspects délétères et ostracisants de la célébrité, tout
autant que son importance dans l’imaginaire contemporain.
Entretiens de Po&sie
À lire - Catherine Coquio, Le mal de vérité ou l’utopie de la mémoire,
Armand Colin, 2015.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
À lire - Mathieu Larnaudie, Notre désir est sans remède, Actes Sud, 2015.
Antoine Lilti, Figures publiques. Aux origines de la célébrité (1750-1850),
Fayard, 2014.
SAMEDI 28/11 - 20h30
Lecture musicale
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
La Dame au petit chien - Tchekhov
VENDREDI 27/11- 19h30Rencontre-lecture
Avec Arthur H, Aurélia Thierrée & Élodie Messmer
(violon)
« Les rêves d’Althusser »
Présentation par Yann Moulier-Boutang & Olivier Corpet
Lecture par André Wilms
Dans les archives de Louis Althusser qui fut l’un des philosophes majeurs de
notre temps, figurent les rêves nombreux, troublants, parfois bouleversants,
qu’il notait et transcrivait, en les mêlant à des fragments de journal intime et
de réflexions sur les femmes qu’il avait aimées, ses proches ou son analyste.
Avant de se lancer dans l’écriture de L’Avenir dure longtemps, la fameuse
autobiographie par laquelle il cherche à comprendre et à expliquer ce qui
l’a conduit à étrangler en 1980 son épouse, Hélène Rytman, on sait qu’il a
longuement consulté ses récits de rêve pour tenter d’y trouver la prémonition
de l’acte irréparable qui fit d’un philosophe un meurtrier.
Dans ces textes qui viennent d’être publiés, une théorie du rêve se dessine :
« la vie, écrit-il, vérifie toujours ce que le rêve a discerné et conclu avant elle. »
Catherine Coquio
Arthur H
& Aurélia Thierrée
Soirée en partenariat avec l’IMEC.
« La Dame au petit chien a été inspirée à Tchekhov par l’atmosphère
artificielle de Yalta. L’histoire de cet adultère, qui débute comme un simple flirt
de vacances et se transforme en un amour profond mais sans espoir, est toute
empreinte du charme désuet de la station.
Gourov et Anna sont pris au piège de leur condition d’êtres mariés, ils vivent
dans le mensonge. Ils se comparent à un couple d’oiseaux migrateurs que
l’on aurait capturés et contraints de vivre dans deux cages séparées. Gourov
dit à Anna “Nous allons bien trouver quelque chose”. L’avenir sera nouveau,
magnifique, mais ils savent bien, Anna et Gourov, que le plus difficile ne
fait que commencer. Comme beaucoup de personnages de Tchekhov ils
se réfugient dans le futur. C’est cette cruauté si délicatement amenée par
l’auteur qu’il s’agit de raconter ici ».
Rosanna Delpiano (http://rosannadelpiano.perso.sfr.fr)
À lire - Anton Tchekhov, La Dame au petit chien et autres nouvelles,
Folio Classique, 1999.
Tarif : 20 € / adhérent : 15 €
À lire - Louis Althusser, Des rêves d’angoisse sans fin, Grasset/IMEC, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1
1. L. Althusser ©D.R 2. Arthur H ©D.R.
1
DIMANCHE 29/11 - 17h
“Autour de la COP 21”
LUNDI 30/11 - 20hSpectacle
« 5 X 15 », le think tank culturel - Spécial COP 21
Introspection de Peter Handke
Avec Franck Courchamps, David Solon,
Maxime Beaugrand, Alain Gachet & Alice Audouin
Mise en scène de Michel Vuillermoz
Avec Laurence Colussi
5 personnalités parlent pendant 15 minutes de leur vie, de ce qui les inspire, d’une passion ou d’une obsession.
Une seule règle : être seul pendant 15 minutes sur scène et sans script.
Ce concept a été créé en 2010 à Londres par Rosy Boycott, Daisy Leitch et Eleanor O’Keeffe. 5X15 a été décliné
à Paris en 2011 et à New York en 2012. Cette forme surprenante permet d’aborder la littérature mais aussi des
horizons culturels divers : art, cinéma, histoire, science, philosophie...
« Il y a quelques mois, chez des voisins viennois, nous avons découvert dans
les plis d’une couche de leur nouveau-né, une petite boîte en bois précieux.
Partant du principe que c’est toujours ce que nous sommes qui attire ce qui
nous arrive, nous n’avons pu résister au désir de regarder à l’intérieur.
Et là, je vous demande de me croire, Ô miracle, nous avons trouvé le sens de
la vie et les réponses à
toutes les questions du monde !
Pas mal, non ?
Un peu ivres, nous avons décidé de jouer aux dés.
Laissant faire le hasard, qui n’en est sans doute pas un, nous voilà là.
Donc c’est vous qui voyez...
Âmes fragiles s’abstenir. »
Michel Vuillermoz
Avec Franck Courchamps, écologue et chercheur au CNRS (auteur de L’Écologie pour les Nuls), David Solon,
directeur de la rédaction du magazine Terra Eco, Maxime Beaugrand, avocate pour l’Institut for Governance and
Sustainable Development (IGSD), Alain Gachet, ingénieur des Mines, explorateur géologue-géophysicien pétrolier,
expert International auprès des Nations Unies et instructeur radar (auteur de L’homme qui fait jaillir l’eau du désert,
éd. JC Lattès), et Alice Audouin, fondatrice d’Art of Change 21.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
5 X 15
Spécial COP 21
Michael Lonsdale
Pierre-François
Garel & Robin
Renucci
À lire - Peter Handke, Introspection, d’après Outrage au public et autres
pièces parlées, trad. de l’allemand par Jean Sigrid, L’Arche, 1968.
Raymond Carver
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
LUNDI 30/11 - 19hLecture-rencontre
Carte blanche
DIMANCHE 29/11 - 19h
«Raymond Carver, poète »
Avec Olivier Cohen, Jacqueline Huet
& Jean-Pierre Carasso
Les éditions Thélème fêtent leur 25 ans
Avec Michael Lonsdale, Pierre-François Garel,
Robin Renucci & autres invités
Rencontre animée par Sylvain Bourmeau
« Mes premières créations furent des poèmes. Ma première publication fut
un poème. Je serais très content que sur ma tombe on ajoute ces mots :
“Poète et nouvelliste - et occasionnellement essayiste”, dans cet ordre
précis. » Ainsi parlait Carver. Et puisque les éditions de l’Olivier publient un
passionnant recueil de ses poèmes (volume 9 des œuvres complètes) en plus
de la substantielle biographie signée par Carol Sklenicka, nous souhaitons
consacrer une soirée à cette dimension peu connue du grand auteur disparu
en 1988. Pour cela, on fera entendre quelques-uns des fragments saisissants
qui composent le recueil, puis Sylvain Bourmeau interrogera l’éditeur Olivier
Cohen ainsi que les deux traducteurs Jacqueline Huet et Jean-Pierre Carasso
qui ont une connaissance intime et profonde de cette œuvre.
Depuis 25 ans, les éditions Thélème proposent en livres audio les œuvres de grands auteurs lus par des grands
acteurs. Ce sont plus d’une cinquantaine de grands acteurs comme Guillaume Gallienne, André Dussollier, Denis
Podalydès, Zabou Breitman... ainsi que de jeunes comédiens diplômés du Conservatoire qui ont donné vie aux
héros de chefs d’œuvre classiques ou contemporains
Pour fêter leur 25 ans, les éditions Thélème proposent une soirée exceptionnelle de lecture de grands textes par
de grands acteurs comme Michael Lonsdale, Pierre-François Garel, Robin Renucci et d’autres qui enregistrent
régulièrement des livres audio avec les éditions Thélème.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
À lire - Raymond Carver, Poésie, Œuvres complètes 9, trad. de l’anglais
(États-Unis) par Jacqueline Huet et Jean-Pierre Carasso, éd. de l’Olivier, 2015.
Carol Sklenicka, Raymond Carver, une vie d’écrivain, trad. de l’anglais
(États-Unis) par Carine Chichereau, éd. de l’Olivier, 2015.
1. Laurence Colussi ©D.R 2. Raymond Carver ©Marion Ettlinger
2
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1
MARDI 1/12 - 19hRencontre
François Armanet
La Bibliothèque idéale du naufragé
RENDEZ
avec Alain Mabanckou, Régis Jauffret & Dany Laferrière
VOUS
« Quels sont les trois livres que vous emporteriez sur une île déserte ? » : c’est
la question qu’a posé François Armanet à 200 écrivains du monde entier,
convaincu que chacun se nourrit des livres écrits par d’autres et cultive un
jardin secret où figurent des titres remarquables. Il tente ainsi, à travers cette
grande enquête littéraire, de dresser une manière de bibliothèque idéale,
échafaudée par ceux qui ont fait de l’écriture leur vie.
François Armanet est rédacteur en chef à L’Obs, mais également auteur de
nombreux romans et réalisateur pour le cinéma. Il invite Alain Mabanckou,
Régis Jauffret & Dany Laferrière à venir discuter en sa compagnie de la
bibliothèque idéale issue de son enquête, et des livres qu’ils aimeraient,
quand ce n’est pas le cas déjà, y voir figurer.
À lire - François Armanet, La Bibliothèque idéale du naufragé,
Flammarion, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
décemb
MARDI 1/12 - 20hSpectacle
Introspection de Peter Handke
François Armanet
Mise en scène par Michel Vuillermoz
Avec Laurence Colussi
« Il y a quelques mois, chez des voisins viennois, nous avons découvert dans
les plis d’une couche de leur nouveau-né, une petite boîte en bois précieux.
Partant du principe que c’est toujours ce que nous sommes qui attire ce qui
nous arrive, nous n’avons pu résister au désir de regarder à l’intérieur.
Et là, je vous demande de me croire, Ô miracle, nous avons trouvé le sens de
la vie et les réponses à
toutes les questions du monde !
Pas mal, non ?
Un peu ivres, nous avons décidé de jouer aux dés.
Laissant faire le hasard, qui n’en est sans doute pas un, nous voilà là.
Donc c’est vous qui voyez...
Âmes fragiles s’abstenir. »
Michel Vuillermoz
Laurence Colussi
2015
À lire - Peter Handke, Introspection, d’après Outrage au public et autres
pièces parlées, trad. de l’allemand par Jean Sigrid, L’Arche, 1968.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
2
1. F. Armanet ©S.Lavoué/Flammarion 2. Laurence Colussi ©D.R
1
MERCREDI 2/12 - 20h30Rencontre-lecture
« Édition alternative » #2 :
François Koltès & Cyril Desclés
Lecture par Abel Jafri & Tony Harrisson,
accompagnée d’archives vidéos
Modératrice : Sophie Quetteville
MERCREDI 2/12 - 19h
Lecture-rencontre
Les éditeurs alternatifs n’ont intégré ni les grands flux de la diffusion, ni ceux
de l’information. Cela les rend par essence discrets et les oblige à penser
leurs catalogues différemment. Ce cycle s’efforce de mettre en avant leur
travail. Ce soir est présenté L’Affaire Koltès, de Cyril Desclés, aux éditions
L’Œil d’or. Ce livre revient sur les procès qui opposèrent la Comédie Française
et François Koltès suite à leur désaccord sur la pièce Le Retour au désert, et
plus précisément l’origine ethnique du comédien devant jouer le rôle d’Aziz.
Nathalie Azoulai
Titus n’aimait
pas Bérénice
Lecture par
Marie-Sophie Ferdane
Titus n’aime plus Bérénice. Il lui préfère
Roma. Aux échanges par mobile,
sms ou messenger, se substituent
d’autres figures, un autre Titus, une
autre Bérénice et derrière eux, celle de
Racine, de ses vers et des tragédies qui
accompagnent Bérénice (la moderne)
dans l’expérience de son chagrin. Au
fil de ses lectures, des parallèles se
dressent entre les héroïnes classiques
et Bérénice, entre leur douleur et la
sienne. C’est alors que commence son
voyage sur les traces de Jean Racine, de
Port-Royal à Paris, de l’école en français
à l’Académie, des salons à la Cour du
Roi. Elle découvre alors un homme pétri
par les contradictions, déchiré entre
l’intégrité janséniste qu’on lui a inculqué
à Port-Royal et la courtisanerie que
nécessite son ambition démesurée, et
dont, petit à petit, la voix, la conscience
vont remplacer celle de la narratrice...
Nathalie Azoulai nous livre une
bio-fiction audacieuse qui tente de
percer le marbre de Racine pour mettre
à jour toutes les facettes de l’homme.
Lecture proposée par la compagnie des Treizièmes et Thibault Amorfini, en
partenariat avec les Éternels FMR.
Cycle proposé et présenté par Jean-Luc A. d’Asciano, auteur et éditeur.
À lire - Cyril Desclés, L’Affaire Koltès, éd. L’Œil d’Or, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
JEUDI 3 ET VENDREDI 4/12 - DE 9h30 À 18hColloque
Barthes et la critique littéraire au présent
Nathalie Azoulai
François Koltès
& Cyril Desclés
Colloque Barthes
Ce colloque se propose de réunir de jeunes chercheurs pour débattre de ce
que l’œuvre et la vie de Roland Barthes nous donnent à penser et à faire au
présent : en quoi continuent-elles de nourrir la critique littéraire qui se pratique
aujourd’hui à l’université ou dans le monde de la presse ?
La première journée sera centrée sur l’œuvre de Barthes dans sa relation
avec d’autres auteurs, la seconde sur les options théoriques de Barthes et leur
pertinence actuelle dans leur rapport au mythe, à la lecture, à la subversion.
Les deux journées se concluront, de 16h30 à 18h, par un grand entretien :
Jeudi 3/12 : avec Tiphaine Samoyault (auteure de la biographie de
Barthes parue en janvier au Seuil).
Vendredi 4/12 : avec Jean Birnbaum (rédacteur en chef du Monde des livres).
Programme détaillé sur www.maisondelapoesieparis.com
À lire - Nathalie Azoulai, Titus n’aimait
pas Bérénice, P.O.L, 2015.
Colloque organisé par Philippe Daros (Université Paris III Sorbonne) et Vincent
Message (Université Paris 8 Saint-Denis).
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Nathalie Azoulai ©John Foley/P.O.L.
1. Tony Harrisson ©D.R.
JEUDI 3/12 - 20h
Soirée remue.net - Lectures, musiques et performances
Général Instin
Général Instin - « Présences »
Soirée présentée par Lucie Taïeb, Benoît Virot
& Patrick Chatelier
Depuis 1997, un spectre hante la littérature et se propage à d’autres arts. Son
nom : Général Instin. Un projet artistique qui dessine, davantage qu’un collectif
d’auteurs, une mouvance aux multiples avatars.
Avec, entre autres : évocations d’esprits liés au Général - Philippe Aigrain et
Rimbaud / Nicole Caligaris et Balzac / Benoît Vincent et Spoon River d’Edgar
Lee Masters / Lucie Taïeb et Le chasseur Gracchus de Kafka / Sébastien
Rongier et les fantômes / le « quintête » de Climax.
Également au programme, performances de SP 38 (street-art), la « Chanson
du général » par Ludovic Hary, Anne Chantal Carrière et Philippe Régnier, et un
concert de Ghost Rythm’s (sous réserve).
Alessandro
Mendini
SAMEDI 5/12 - 20hConcerts
Régis Huby
& Maria Laura
Baccarini
Giorgio Gaber & Sandro Luporini :
textes et musiques - Régis Huby :
arrangements - Maria Laura
Baccarini : voix - Régis Huby :
violon ténor électroacoustique,
violon électrique & effets
Gaber, Io e le cose
Shakespeare songs
Une traversée musicale du
monde de William Shakespeare
Andy Sheppard : saxophones
Guillaume de Chassy : piano,
composition Christophe
Marguet : batterie, composition
Delphine Lanson : récitante
Patrick Chatelier a développé l’œuvre collective « Général Instin » dans le
cadre du programme de résidences d’écrivains de la Région Île de France.
À lire - Anthologie Général Instin et Climax, fiction collective, deux premiers
opus d’une nouvelle collection aux éditions Le Nouvel Attila, 2015.
En savoir plus - www.lenouvelattila.fr/general-instin - http://remue.net/instin
La question demeurera sans doute à jamais
insoluble de décider si le chant précéda la parole
ou l’inverse, mais le geste artistique consistant
à explorer les liens et réinventer l’articulation
entre musique et poésie s’impose comme un
des enjeux esthétiques les plus riches. Ces
deux projets s’inscrivent dans ce mouvement en
mettant au cœur le rapport à la langue, et plus
précisément à la musicalité et à la théâtralité
d’une langue « étrangère ». Qu’il s’agisse de
composer un matériau entièrement original
autour d’extraits d’œuvres de Shakespeare,
cherchant à transposer/traduire dans un idiome
jazz contemporain la modernité et l’extrême
musicalité de leur prosodie ; ou - dans une autre
optique - de donner à « entendre », dans un travail
de réinvention de leur environnement musical, la
richesse des textes du grand auteur-compositeur
transalpin Giorgio Gaber. C’est à chaque fois le
mystère des liens de résonance entre son et
sens qui est interrogé.
VENDREDI 4/12 - 20hRencontre-lecture
Alessandro Mendini - « Lexi »
Lecture par Pierre Baux
Soirée animée par Catherine Geel,
en présence d’Alessandro Mendini
Alessandro Mendini, né en 1931, est un des designers les plus connus du
mouvement du design radical italien né dans les années 1970. Pendant plus
de quarante ans, il a publié des textes récemment traduits en français. Il existe
en Italie cette tradition de designers et d’architectes rédacteurs en chef de
magazines, au ton parfois provocateur, qui observent et dissèquent les objets,
les villes et les sociétés. Textes critiques et théoriques, éditoriaux sombres
et violents, poésie anaphorique et joyeuse... Alessandro Mendini, qui a par
ailleurs mis en forme le fameux tire-bouchon gadget Anna G. ou le Fauteuil
de Proust, livre dans ces textes son regard sur un certain état de la société
marchande. Une entrée littéraire et décapante dans le monde du design.
À lire - Alessandro Mendini. Écrits. Architecture, design et projet 1972-2012,
C. Geel (éd.), trad. de l’italien par P. Caramia et C. Geel, Les presses du réel, 2014.
Tarif : 20 € / adhérent : 15 €
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
1. A. Mendini ©atelier A. Mendini
1
M. L. Baccarini ©Jeff Humbert
1
DIMANCHE 6/12 - 17h
Goûter d’écoute
Goûter d’écoute ARTE Radio
Animé par Silvain Gire & les auteurs
Le rendez-vous du « cinéma pour les oreilles ». Référence de la jeune création
radiophonique, ARTE Radio propose chaque mois une séance d’écoute gratuite
suivie d’un goûter. Une heure pour découvrir une sélection de documentaires
et créations sonores, assis(e) dans la salle ou allongé(e) sur scène.
Des courts-métrages audio de 2 à 30 minutes, ludiques, politiques ou
érotiques, présentés par leurs auteurs et l’équipe de la radio web d’ARTE.
LUNDI 7 & MARDI 8/12 - 20h
Spectacle
Responsable éditorial : Silvain Gire. Chargées de production : Chloé
Assous-Plunian & Sara Monimart. Réalisateurs : Samuel Hirsch & Arnaud
Forest.
Introspection
de Peter Handke
À découvrir - 2000 courts-métrages sonores sur www.arteradio.com
Mise en scène par
Michel Vuillermoz
Avec Laurence Colussi
Entrée libre dans la limite des places disponibles
LUNDI 7/12 - 19h30Rencontre
« Identité et Écriture » :
Elias Sanbar & Alexandra Schwartzbrod
en dialogue avec Yannick Haenel
Goûter d’écoute
ARTE Radio
Lecture par Raphaëlle Saudinos
Soirée proposée par la revue PORTRAIT
Elias Sanbar
& Alexandra
Schwartzbrod
Tous les deux sont auteurs de fiction, tous les deux connaissent l’importance
de la transmission du savoir dans la construction d’un monde plus juste.
Alexandra Schwartzbrod fut correspondante à Jérusalem pour le journal
Libération, aujourd’hui, elle en est la directrice adjointe, Elias Sanbar, lui, est
ambassadeur palestinien à l’Unesco. La première a signé un long portrait du
second dans le numéro 3 de la revue PORTRAIT, dédiée aux géographies
intérieures, aux mondes d’hier et d’aujourd’hui qui habitent chacun de nous.
Alexandra Schwartzbrod et Elias Sanbar vont s’entretenir du rôle que joue
l’écriture dans leur travail.
Raphaëlle Saudinos lira des extraits du portrait d’Elias Sanbar et de son livre
Le Bien des absents (Actes Sud).
« Il y a quelques mois, chez des voisins
viennois, nous avons découvert dans les
plis d’une couche de leur nouveau-né,
une petite boîte en bois précieux. Partant
du principe que c’est toujours ce que
nous sommes qui attire ce qui nous
arrive, nous n’avons pu résister au désir
de regarder à l’intérieur.
Et là, je vous demande de me croire,
Ô miracle, nous avons trouvé le sens de
la vie et les réponses à
toutes les questions du monde !
Pas mal, non ?
Un peu ivres, nous avons décidé de jouer
aux dés.
Laissant faire le hasard, qui n’en est
sans doute pas un, nous voilà là.
Donc c’est vous qui voyez...
Âmes fragiles s’abstenir. »
Michel Vuillermoz
À lire - Peter Handke, Introspection,
d’après Outrage au public et autres
pièces parlées, trad. de l’allemand par
Jean Sigrid, L’Arche, 1968.
À lire : N° 1, 2 et 3 de la revue PORTRAIT en vente en librairies et sur
http://larevueduportrait.fr
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1. Arte ©Nicolas Bérat 2. A. Schwartzbrod ©P. Bevilacqua
2
Laurence Colussi ©D.R
1
MARDI 8/12 - 19h
Lecture-spectacle /
“Autour de la COP 21”
MERCREDI 9/12 - 20h
« Cent ans dans les champs », extraits de
la pièce d’Hélène Mathon & Benoit Di Marco
Hélène Mathon
& Benoit Di Marco
Avec Elsa Bouchain, Benoit Di Marco, Karl Eberhard
& Hélène Mathon
Nancy Huston - Anima laïc - Rites
et rythmes pour une existence sans dieu
Accompagnée au piano par Quentin Sirjacq
« Paradoxalement, un monde sans spiritualité n’est autre qu’un monde sans
animalité. Nier notre animalité a toujours pour effet de porter atteinte à notre
spiritualité. Ont été ritualisés par les humains, toujours et partout, les moments
de la vie où se faisait sentir leur appartenance au monde animal, c’est-à-dire
essentiellement leur mortalité. Être humain, c’est savoir que l’on est mortel.
D’après tout ce que nous pouvons observer, nous sommes la seule espèce
animale à scander le temps... à remémorer et commémorer... à se donner
rendez-vous... à prévoir... à marquer et à remarquer les mouvements de notre
planète et de notre corps mortel, afin de non seulement constater la nature
mais la fêter, l’amadouer, danser avec elle... mais aussi, progressivement,
à mesure que la technologie se développe – la dompter, la contrôler, la
soumettre, la nier... voire la détruire. »
Nancy Huston
Nancy Huston
« Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de
chasse continueront de glorifier le chasseur. » Proverbe africain
« En janvier 2011, nous avons engagé un travail d’écriture dramatique pour le
projet « Cent ans dans les champs », une petite histoire de l’agriculture de 1945
à 2045. Nous avons rapidement constaté que, si les archives et les analyses
d’historiens sur ce sujet ne manquaient pas, les témoignages d’agriculteurs
restaient une denrée rare : ce monde se parle peu et s’écrit encore moins.
Aussi sommes-nous allés à sa rencontre : nous avons sillonné la campagne
française du Nord au Sud à la rencontre d’agriculteurs afin de récolter ce qui
servirait à écrire le spectacle.
Les témoignages que nous avons récoltés nous semblent précieux pour tous
ceux qui, de près ou de loin, s’interrogent sur la réalité agricole contemporaine
et sur l’avenir de notre environnement. Aussi avons-nous voulu, en ces jours
de conférence climatique, en livrer quelques extraits afin de contribuer
modestement à combler ce manque criant de paroles sur le monde agricole. »
Hélène Mathon & Benoit Di Marco
Lecture musicale
Pierre Adrian
Anima laïc a fait l’objet d’une commande pour les fictions de France Culture.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Texte à paraître dans la collection « Raconter la vie » dirigée par Pierre
Rosanvallon - Le Seuil.
JEUDI 10/12 - 19hRencontre-lecture
En savoir + - http://la-langue-ecarlate.com
Pierre Adrian - La Piste Pasolini
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Rencontre animée par Victor Pouchet
À 23 ans, Pierre Adrian part sur les routes de l’Italie à la poursuite de celui qui,
40 ans après son assassinat, hante encore puissamment ses contrées. Virulent
et sans concession, Pasolini n’a cessé de questionner l’embourgeoisement de
son pays, les dangers de l’industrialisation et de l’abandon de la vie pastorale,
la bêtise de la télévision et de la société de consommation, s’acharnant à
tout désacraliser pour trouver, à l’ère contemporaine, ce qui, justement, reste
du sacré. En parcourant ses traces, Pierre Adrian n’est pas seulement parti
mener l’enquête sur un auteur brûlant et passionné, il est parti aussi en
quête d’un frère, en quête d’un maître, à la recherche des raisons même
de ce que pousse à écrire. Un voyage initiatique intense du Frioul “vide et
infini” de l’enfance de Pasolini à l’agitation des nuits de Rome où il terminera
brutalement sa vie.
À lire - Pierre Adrian, La Piste Pasolini, éd. des Équateurs, 2015
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
1. 100 ans dans les champs ©D.R. 2. Nancy Huston ©Fanny Dion
2
3
3. Pierre Adrian ©éd. des Équateurs
JEUDI 10/12 - 19h
Lecture, musique & projections / “Autour de la COP 21”
SAMEDI 12/12 - 17h
Revue Reliefs
Lancement de la revue Reliefs
Avec Pierre Fahys, Patrick Deville, le groupe AAMOUROCEAN & autres invités
Carte blanche à cette nouvelle revue, dédiée aux grands voyageurs, explorateurs et aventuriers d’hier et de demain.
Le premier numéro - disponible en avant-première à La Maison de la Poésie - plonge le lecteur dans le monde
fascinant des abysses. Des habitats sous-marins à la découverte des sources thermales, en passant par le fameux
Nautilus, c’est tout un univers mystérieux qui se dévoile. La revue à la magnifique iconographie prend appui sur
des archives rares autant que sur les points de vue d’écrivains et penseurs contemporains. Pour fêter ce premier
numéro, lectures par Patrick Deville suivi d’un set musical et vidéo.
Entretiens de Po&sie
Rencontre avec Feriel Kaddour
Revue
IntranQu’îllités
Forte d’un parcours universitaire riche (École Normale Supérieure,
Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et École Normale de
Musique), Feriel Kaddour possède une solide formation à la fois littéraire et
musicale. Elle partage aujourd’hui son emploi du temps entre ses concerts
(France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie), l’enseignement et la recherche.
Dans sa thèse, achevée en 2009, Feriel Kaddour décrivait le geste du pianiste
et partait à la recherche de son origine, des structures qui l’encadraient.
Aujourd’hui, elle poursuit ce travail de musicologue en se consacrant à
l’écriture d’un essai sur le même sujet.
Feriel Kaddour
Christophe
Manon
À lire - Reliefs, #1 Abysses, en librairie le 7 janvier 2016.
À lire - Feriel Kaddour, Le geste du pianiste : étude sur le jeu musicien
(thèse), 2009. Disponible sur https://methodos.revues.org/2600
À écouter - Feriel Kaddour, « Œuvres pour Piano : Anatoly Alexandrov »,
Ar Re Se, 2014.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Entrée libre dans la limite des places disponibles
VENDREDI 11/12 - 20h
SAMEDI 12/12 - 20h
Carte blanche
Lecture à deux voix
Christophe Manon - Extrêmes et lumineux
Revue IntranQu’îllités - James Noël
Lecture par Christophe Manon & Jean-Marc Bourg
Avec Vénus Khoury-Ghata, Magik Malik, Laure Limongi, Julien Delmaire,
Sylvia Lacarrière, Laura Vasquez, Francesco Gattoni, Hugo Fontaine,
Makenzy Orcel, Natalie Castera, Némo Perier Stefanovitch,
Valérie Marin La Meslée, Fanette Mellier & autres invités
D’énigmatiques annotations au dos de photos défraîchies d’aïeuls oubliés,
des souvenirs disparates et diffus, la saga d’un théâtre ambulant, un petit
hameau perdu au cœur d’une campagne ingrate et inhospitalière, deux vieilles
femmes, des filles et des garçons, un bureau, un grenier, un side-car, des
tractions avant et des Fiat 500, une tribu de Ritals, un enterrement, de l’alcool
et des drogues, toute l’immensité des détresses enfantines, des moments de
grâce, des étreintes sauvages, ardentes, exaltées... À la fois, exploration de
la mémoire, histoire d’amour et enquête familiale, ce récit composé d’une
succession haletante de scènes fondatrices nous livre le tableau d’une
sensibilité qui s’éveille et s’ouvre au monde. Un hommage rendu aux morts
et aux mots qui sauvent...
Un rêve déguisé en revue dans l’union libre des genres est la définition qui convient le mieux à IntranQu’îllités.
Magie des images mêlées au sang des mots dans des domaines divers et variés. Orgie de mondes féconds de
poésie et de songe. Jorge Luis Borges, Jacques Stephen Alexis donneront le LA de la soirée. Sous la houlette du
poète James Noël, maître-d’œuvre de la revue, plusieurs contributeurs et amis interviendront afin de produire une
soirée « de grande magnitude » proportionnelle à celle qui a eu lieu ici même l’année dernière en partenariat avec
le Grand Palais.
Venez vous perdre et fêter parmi une foule de voix qui nous parlent du monde entier. Elles sont, à l’image de la
revue, de singulières et insolentes boussoles qui se passent d’étoiles polaire. La revue IntranQu’îllités vient d’une
Haïti qui, toutes voiles dehors, s’échappe vers des rives inédites.
Texte écrit dans le cadre du programme de résidences d’écrivains de la
Région Île de France.
À lire - IntranQu’îllités, éd. Passagers des Vents, diffusion Zulma.
À lire - Christophe Manon, Extrêmes et lumineux, éd. Verdier, 2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
1
1. Ch. Manon ©S Maestraggi
2
SAMEDI 12/12 - 20h30Lecture
DIMANCHE 13/12 - 17h
La Grande Eau de Zivko Cingo
Prix Nocturne 2014
L’association de lecteurs
Les Filles du Loir fête ses 10 ans
Thibault de
Montalembert
& Hélène Babu
Par Thibault de Montalembert & Hélène Babu
Comme Michel Vuillermoz le fit l’an dernier pour La Nuit aveuglante, d’André
de Richaud, les deux comédiens Hélène Babu et Thibault de Montalembert
donnent voix au lauréat du dernier prix Nocturne en prélude à la remise du
nouveau par l’équipe du Nouvel Attila.
Dans ce récit (unique récit adulte de son auteur, le macédonien Zivko Cingo),
deux enfants vivent dans un orphelinat cerné de murs montant jusqu’au ciel :
des murs bâtis pour les oiseaux. Ils passent leur temps à guetter à travers un
trou du mur la « Grande Eau », symbole pour eux de toutes les libertés, qui leur
permet d’échapper à l’oppression, à l’ennui et à la mort.
La prose répétitive et incantatoire de Zivko Cingo déchire par son rythme
frénétique et transcende d’une manière hallucinée la malédiction de Lem et
d’Isaac.
Carte blanche
Les Filles du Loir fêtent leurs dix ans à la Maison de la Poésie, dix années
passionnantes de découvertes, de lectures, de rencontres et de partage.
Créée en 2004, Les Filles du loir est une association réunissant des lecteurs
autour des écritures contemporaines, françaises et étrangères, sans
distinction de genre.
Fonctionnant à la manière d’un groupe de lecture, l’association envoie aux
adhérents, par saison, cinq livres (roman, essai, bande dessinée, poésie,
polar, sciences humaines) qui font l’objet deux mois plus tard d’une rencontre
avec l’auteur en librairie à Paris. Le but de l’association est de mettre ainsi
en relation les lecteurs et les auteurs qui nourrissent une même exigence
créatrice et littéraire, une même volonté de construire un univers échappant
à l’éphémère.
Prix Nocturne
2015
Les Filles du Loir
Laurence Colussi
En savoir + - www.lesfillesduloir.com
À lire - Zivko Cingo, La Grande Eau, Le Nouvel Attila, 12/12/2015.
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
LUNDI 14 ET MARDI 15/12 - 20hSpectacle
SAMEDI 12/12 - 21h30
Remise de Prix
Introspection de Peter Handke
Remise du Prix Nocturne 2015
Mise en scène : Michel Vuillermoz
Avec Laurence Colussi
Fondé en 1962 par Roland Stragliati, de la revue Fiction, le prix Nocturne a
été remis trois fois dans les années 1960 : en 1962 à Léo Perutz (Le Marquis
de Bolibar), en 1963 à Bruno Schulz (Le Traité des mannequins), en 1966 à
Hugues Rebell (Les Nuits chaudes du Cap français). Le jury auquel Jean Ray,
Paulhan et Caillois n’étaient pas étrangers, était une sorte de société secrète,
remettant son prix dans les circonstances les plus mystérieuses...
En 2006, quarante ans après sa dernière proclamation, le prix Nocturne a été
ressuscité par la revue Le Nouvel Attila. Ce prix s’intéresse à des écrivains
« nocturnes » qui appartiennent à une histoire parallèle, clandestine et pirate
de la littérature. Il récompense des livres épuisés, insolites ou fantastiques.
L’attribution du Prix Nocturne 2012 à La Nuit aveuglante d’André de Richaud
a facilité sa réédition aux éditions Tusitala. Le lauréat 2014 était La Grande
Eau de Zivko Cingo. Nous découvrirons ce soir le Prix Nocturne 2015.
« Il y a quelques mois, chez des voisins viennois, nous avons découvert dans
les plis d’une couche de leur nouveau-né, une petite boîte en bois précieux.
Partant du principe que c’est toujours ce que nous sommes qui attire ce qui
nous arrive, nous n’avons pu résister au désir de regarder à l’intérieur.
Et là, je vous demande de me croire, Ô miracle, nous avons trouvé le sens de
la vie et les réponses à
toutes les questions du monde !
Pas mal, non ?
Un peu ivres, nous avons décidé de jouer aux dés.
Laissant faire le hasard, qui n’en est sans doute pas un, nous voilà là.
Donc c’est vous qui voyez...
Âmes fragiles s’abstenir. »
Michel Vuillermoz
À consulter - Liste des titres en lice pour le prix 2015 sur
www.maisondelapoesieparis.com
À lire - Peter Handke, Introspection, d’après Outrage au public et autres
pièces parlées, trad. de l’allemand par Jean Sigrid, L’Arche, 1968.
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Tarif : 15 € / adhérent : 10 €
1. La Grande Eau 2 ©D.R
1
3
2. Les Filles du Loir ©D.R. 3 Laurence Colussi ©D.R
MERCREDI 16/12 - 19h
MARDI 15/12 - 19h
Rencontre-lecture
Charlotte Salomon
Vie ? ou Théâtre ?
Lecture par Nathalie Richard
Présentation par
Frédéric Martin
Charlotte
Salomon
Débat & performances
« À double tranchant : la dette »
Soirée animée par Mazarine Pingeot & Isabelle Sorente
Nathalie
Richard
À force d’être dans l’air du temps, certains mots ne s’entendent plus.
Ils deviennent un bruit de fond. Perdent leur sens, disent le contraire de
ce qu’ils veulent dire ou servent d’alibi. Les soirées « À double tranchant »
retournent les doubles sens et creusent les concepts trop sympathiques pour
être honnêtes. Au cas où quelque chose serait caché dessous.
Après le bonheur, ce deuxième rendez-vous s’attaque à la dette. De la crise
grecque à la COP 21, il est toujours question de dette : qu’elle soit là ou à
venir, la dette engage et crée du lien : entre hommes, pays, générations. Lien
pervers ou lien qui oblige ? Nietzsche ne disait-il pas que la dette est le début
de la mauvaise conscience... La dette est-elle l’autre nom de la culpabilité ou
s’apparente-t-elle à la responsabilité ? De la civilisation judéo-chrétienne aux
lois du marché, la dette demeure l’invariant souterrain aujourd’hui triomphant.
Pour la questionner, tous les moyens sont bons : la philosophie et l’art, sans
oublier bien sûr le débat vivant.
Olivier Py
Charlotte Salomon, artiste allemande
déportée et assassinée en 1943, a,
entre 1940 et 1942, réalisé l’œuvre
de sa vie. En moins de deux ans, elle
peint plus d’un millier de gouaches et en
retient 781 qui formeront - avec le texte
qu’elle écrit simultanément - sa grande
œuvre : Vie ? ou Théâtre ?
Vie ? ou Théâtre ? est réalisé
exclusivement à partir des trois couleurs
primaires et présente des peintures sur
lesquelles se juxtaposent des calques
où sont calligraphiés le récit, des
dialogues et des annotations musicales.
L’ensemble se lit comme un roman
graphique virtuose et frappé d’une ironie
mordante, un étonnant mélange de
tragédie et de comédie.
Soirée conçue par La Cité – Tribune des citoyens.
Programme détaillé sur www.maisondelapoesieparis.com
Tarif : 5 € / adhérent : 0 €
JEUDI 17/12 - 19hLecture-projection
Nathalie Richard prêtera sa voix pour
quelques extraits de cette œuvre sans
équivalent. On l’a vu au cinéma chez
Jacques Rivette, Cédric Klapisch,
Catherine Corsini, Olivier Assayas,
Michael Haneke, François Ozon. Elle
est aussi l’une des personnalités
féminines les plus marquantes du
théâtre contemporain : Jean-Pierre
Vincent, André Engel, Yves Beaunesne
et Jean-Louis Benoit l’ont, entre autres,
dirigée.
Olivier Py - Le Cahier noir
« Moi je veux ouvrir un néant discret dans le cœur de mon cœur. Sinon je ne
sers à rien, non vraiment, moi et moi seul, enorgueilli comme un grand blessé,
je peux demander à la littérature d’être la rature du monde. » Le garçon qui
écrit ces lignes au bel accent rimbaldien a dix-sept ans. Il vit en province. Et il
témoigne déjà d’une écriture incroyablement puissante et inspirée. Ce cahier,
Olivier Py l’a longtemps caché dans une caisse pleine de dessins, de poèmes,
de pièces de théâtre avortées, de lettres et de photographies. Le relisant, il a
compris qu’il y avait là toute la source de l’œuvre à venir mais également de
tous ses désirs. Soit donc un écrivain précoce, homosexuel, provincial, au
début des années 1980. Un cahier lumineux et envoûtant.
À lire - Charlotte Salomon, Vie ?
ou théâtre ?, Le Tripode, 2015.
À lire - Olivier Py, Le Cahier noir, Actes Sud, 2015.
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Tarif : 10 € / adhérent : 5 €
Charlotte Salomon ©Tripode ©D.R
1
1. Olivier Py ©Ch. Raynaud de Lage
Résidences et ateliers en cours
À la Maison de la Poésie
L’Atelier mobile
Rodolphe Burger
est en résidence de création à la Maison de la Poésie.
Eugène Savitzkaya et Hélène Mathon
sont en résidence de création (avec le soutien du Ministère de la Culture - DGCA)
Yann Apperry
mène un atelier d’écriture poétique et de traduction français-anglais avec trois classes du Lycée
Michelet de Vanves : Écrire, traduire, lire la poésie : la poésie d’une langue à l’autre, atelier soutenu
par la région Île de France (projet « ALYCCE ») et l’Académie de Versailles.
Retrouvez dans le hall de la Maison de la Poésie « l’Atelier mobile »,
comptoir de livres de la librairie l’Atelier qui présente chaque soir
les ouvrages liés à la programmation en cours.
Librairie l’Atelier
2 bis, rue du Jourdain
75 020 Paris
Installation Super8 d’Olivier Lubeck : « Ainsi de suite »
François Beaune
est en résidence numérique avec le soutien de la DASCO de la Ville de Paris dans le
cadre du dispositif « L’Art pour grandir ». Des élèves des collèges Alberto Giacometti
(Paris 14 e), Sonia et Robert Delaunay (Paris 19 e) et Madame de Staël (Paris 15 e) sont
invités par François Beaune à collecter auprès de leurs proches « des histoires vraies ».
Ils se familiarisent avec l’art du récit grâce à des échanges réguliers avec l’auteur via
le site de web-éducation - www.histoiresvraies.web-education.net
À découvrir dans la salle Pierre Seghers avant chaque événement, l’installation Super8 d’Olivier Lubeck
dialogue avec le lieu et le public comme un préambule poétique qui se renouvellera au fil des saisons
et « Ainsi de suite » ...
Plasticien du Super8, Olivier Lubeck tourne ou détourne des séquences de films sur pellicules qu’il
monte en boucles sur des projecteurs d’époque pour composer dans l’espace des projections de
tailles diverses sur tous types de surfaces (écrans suspendus, murs, arbres, ...). Le bruit des machines
participe au rayonnement nostalgique et la musique environnante, à la dynamique de ses installations
monumentales ou minimalistes.
Gauz
est en résidence au lycée professionnel Étienne Dolet (Paris 20 e), avec le soutien de la Direction
Régionale des Affaires Culturelles d’Île de France et de la Délégation aux Arts et à la Culture de
l’Académie de Paris : à l’instar de son roman Debout-Payé (éd. Le Nouvel Attila), il propose aux élèves
« d’observer, de décrire et écrire la société par la distanciation, la nuance et le rire ».
ARLT
est en résidence in situ, en partenariat avec la Maison de la Poésie, dans le cadre du dispositif
« La Culture et l’Art au Collège ». Ce projet est soutenu par le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis
- Direction de la Culture, du Patrimoine, des Sports et des Loisirs. Le duo musical d’Éloïse Decazes
et Florian Caschera (www.arltmusic.com) installe son espace de travail pour une année au cœur du
collège Anatole France aux Pavillons-sous-Bois.
Retrouvez l’actualité des résidences et ateliers en cours sur www.maisondelapoesieparis.com
Les couvertures pastiches de Clémentine Mélois
Clémentine Mélois pratique à merveille le détournement poétique. Son délicieux livre Cent titres (Grasset,
2014) recueille ses couvertures pastiches de grands classiques de la littérature (Cools d’Apollinaire ou
de La Nuit remue d’Henri Michou). Elle en expose un aperçu sur les murs de la Maison de la Poésie.
Exposition Droodles - Roger Price
Un dessin minimaliste et abstrait, une légende humoristique et décalée qui lui donne tout son sens, et
voilà, vous avez un droodle ! Inventés par Roger Price au début des années 1950, ces drôles de petits
dessins vont connaître un succès fulgurant et s’exporter dans le monde entier... jusqu’à faire dire à
Georges Perec : « Les Américains ne sont pas drôles mais Roger Price, si ! »
Une exposition à retrouver à la Maison de la Poésie à partir du 14 décembre.
À lire - Un mexicain sur soin vélo (et 119 autres droodles de Roger Price), La Table Ronde, 2015.
Labo du contemporain
La Maison de la Poésie accueille chaque mois le Labo du contemporain. Le Labo du contemporain est un
groupe de recherche indépendant et international qui s’est donné deux missions principales. Il constitue
une cellule de veille critique sur la notion de contemporain. Ses membres scrutent les publications, les
activités de recherche, les œuvres significatives, les dispositifs sociaux mettant en jeu une pensée du
contemporain et sur le contemporain. Il est un laboratoire de et sur la recherche-création. Réunissant
des chercheurs issus des domaines du savoir et de la création, des écrivains et des artistes, le Labo
prend acte de l’artificialité de cette distinction et encourage au contraire à penser et pratiquer des
procédures communes. Il fonctionne sur invitation.
Labo des histoires
RESTONS EN CONTACT
RESTOTANCS
T
EN CON
Afin d’être informé(e) de l’actualité
de la Maison de la Poésie, inscrivez-vous
à notre lettre info : laissez-nous votre mail
à l’accueil ou rendez-vous sur notre site internet
www.maisondelapoesieparis.com
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
www.facebook.com/maisondelapoesieparis
La Maison de la Poésie accueille l’antenne de Paris du Labo des histoires,
structure dédiée à l’écriture sous toutes ses formes et ouverte à tous les jeunes
âgés de moins de 25 ans.
Le Labo des histoires propose toutes les semaines de nombreux ateliers gratuits.
Les inscriptions sont obligatoires et fonctionnent sur le principe du premier inscrit,
premier servi.
En dehors de son espace d’atelier, le Labo des histoires intervient également en
milieu scolaire, dans des espaces publics et en milieu hospitalier. L’association
dispose d’antennes dans d’autres territoires (Lorraine, Martinique...) et a reçu le
label présidentiel « La France s’engage ».
www.twitter.com/maisonpoesie1
@maisondelapoesie
Informations complémentaires, inscriptions et programmes sur le site de
l’association : www.labodeshistoires.com
RESERVATIONS
PAR TÉLÉPHONE 01 44 54 53 00 OU AU GUICHET
DU MARDI AU SAMEDI DE 15 H À 18 H
PAR LA BILLETTERIE EN LIGNE
www.maisondelapoesieparis.com
PARTENAIRES
La Maison de la Poésie est soutenue par
Collaborations
Ambassade des Pays-Bas
MEET (maison des écrivains
étrangers et des tradcuteurs)
ARTE Radio
remue.net
Centre culturel suisse
Revue Po&sie
Partenaires institutionnels et financiers
IMEC (Institut Mémoires
de l’Édition Contemporaine)
Partenaires médias
La Maison de la Poésie est membre du réseau
de coopération des Musées et Institutions culturelles
du Marais, MARAIS CULTURE +.
www.maraiscultureplus.wordpress.com
La Maison de la Poésie est membre du réseau RELIEF
(Réseaux des événements littéraires et festivals).
wwww.reseau-relief.blogspot.fr
OS
INF
TIQUES
PRA
CARTE MAISON DE LA POESIE
Président
Bernard COMMENT
ÉQUIPE
DEVENEZ ADHERENT
• carte valable 1 an
• 5 € de réduction sur chaque manifestation* (env. 300 par an)
• invitations et offres privilèges sur certains événements
• envoi de la lettre info par mail et du programme par courrier
• avantages auprès de nos partenaires culturels
Directeur
Olivier CHAUDENSON
Administratrice
Caroline BOIDÉ BRÉNAUD
[email protected]
Régisseur général
Antoine GALLIENNE
[email protected]
Tarif Carte : 20 €
Tarif réduit Carte 10 € : pour les moins de 26 ans,
les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du RSA
Tarif Carte Duo : 35 €
Responsable
des relations publiques
Geneviève BRUNET
[email protected]
Responsable
de la communication
Béatrice LOGEAIS
[email protected]
Responsable de la billetterie
et de l’accueil
Marc HERNOUX
[email protected]
Assisté de Lucille NÈGRE
Comptable
Renaud MESINI
[email protected]
Conseillers artistiques
Arnaud Cathrine, Colombe Boncenne,
Victor Pouchet
Relations presse
Anne Vaudoyer Tél : 06 63 04 00 62
[email protected]
Arnaud Labory Tél : 06 22 53 05 98
[email protected]
* sauf mention contraire
Maison de la Poésie
artin
St-M
Horl
eau
oge
M
ubo
urg
Ram
but
de l’
Bea
Rue
rtier
T. 01 44 54 53 00
du mardi au samedi
de 15 h à 18 h
Rue
Rue
Pas
s
Moli age
ère
Qua
C
Pom entre
pid
ou
oix
amp
Rue
Qui
nc
Bou
leva
rd
Séb
asto
po
l
Passage Molière
157, rue Saint-Martin
75 003 Paris
M° Rambuteau
RER Les Halles
Bus 29, 38, 47, 75
Parkings
quartier de l’horloge,
centre Pompidou,
boulevard Sébastopol
Ainsi que Baptiste Boumard, Margaux Planche, Clément Somon,
l’équipe d’accueil, d’entretien et le personnel intermittent
Licences d’entrepreneur de spectacles
1084454 / 1084455 / 1084456
Cope APE 9001Z
Siret 325 909 612 00047
Directeur de la publication : Olivier Chaudenson
Conception graphique : Sugar, Pepper & Salt
Impression : Frazier
11 novembre
ROLAND BARTHES
CLÔTURE DU CENTENAIRE
22 novembre
13 novembre
LA BD À VOIX HAUTE
CHARLES BERBERIAN
ET SES INVITÉS
WILLIAM CLIFF
15 novembre
FESTIVAL
VÉRONIQUE OVALDÉ
21 novembre
Alice au pays
des merveilles
BAL LITTÉRAIRE
11-22 Novembre
21 novembre
16 novembre
LES DICTÉES LOUFOQUES
DU PROFESSEUR ROLLIN
19 novembre
17 novembre
ANNA MOUGLALIS
& CLAUDINE HUNAULT
CAMÉLIA JORDANA
Hélène Bessette
La Vie devant soi
Romain Gary
Et aussi : Rodolphe Burger / Les X-Men / Xavier Gallais / Olivier Rolin / Tobie Nathan
/ Alice Zeniter / Paul Fournel / Nathalie Richard / Yves Pagès / Nicole Lapierre
& Christophe Boltanski / Jacques Bonnaffé & André Minvielle / Rick Bass / Arthur H
& Aurélia Thierrée / André Wilms / Soirée Raymond Carver / François Armanet
/ Alessandro Mendini / Christophe Manon / Nathalie Azoulai / Elias Sanbar
& Alexandra Schwartzbrod / Nancy Huston & Quentin Sirjacq / Olivier Py...
www.maisondelapoesieparis.com
Conception :
ALBIN DE LA SIMONE
& JEAN-FRANÇOIS
SPRICIGO

Documents pareils