2. - Fonds des maladies professionnelles

Commentaires

Transcription

2. - Fonds des maladies professionnelles
Pathologies lombaires et
maladies professionnelles.
Dr Kathleen HUTSEBAUT
Chirurgien orthopédiste Hôpitaux IRIS – SUD
Maitre de stage en évaluation dommage corporel U.L.B.
Médecin expert au F.M.P.
Présentation A.S.M.A.
21 mars 2012
Présentation du F.M.P.
 Etablissement
 public
 doté de la personnalité civile,
 placé sous la garantie de l'État
 dépendant du ministère de la santé, de
l’emploi - travail.
Les missions du FMP
A.R. du 3 juin 1970
- Assurer la réparation des dommages résultant des M.P
- Promouvoir la prévention des M.P.
- Écartements
- Vaccins
- projet pilote dos
- Réaliser des expertises médicales
- Donner des avis exposition aux M.P. < demande
médecin du travail ou conseiller en prévention
Maladies reconnues comme
maladies professionnelles
1. Liste des M.P. indemnisables (A.R)
2.
Système hors liste = système ouvert.
« cas exceptionnels »
antichambre de la liste
Pas la liste européenne ≈ Accident de travail
Jamais de double reparation A.T. et F.M.P.
Risque professionnel
Lorsque l’exposition à l’influence nocive
est inhérente à l’exercice de la
profession et est nettement plus grande
que celle subie par la population en
général et dans la mesure où cette
exposition constitue dans les groupes
de personnes exposées, selon les
connaissances médicales généralement
admises, la cause prépondérante de la
maladie.
(Art.32 lois coordonnées 3 juin 1970)
Qui peut s’adresser au FMP ?
- Salariés du secteur privé assujettis en tout ou
en partie à la loi du 27 juin 1969 concernant la
sécurité sociale
- Élèves, étudiants, apprentis, stagiaires
-
( Ouvriers mineurs et assimilés, Marins de la marine marchande
- Secteur public :
- APL (via l’employeur)
- Autres administrations (via le SSA, …)
Maladies professionnelles
Le demandeur doit fournir les preuves :
1. Son statut (secteur, privé, …) et utiliser le
bon formulaire (complet, signé,…) 
évaluation administrative
2. Est atteint de la maladie  évaluation
médicale
3. A été exposé au risque de la maladie
professionnelle évaluation technique par
les ingénieurs
1.605.03
Malgré la mécanisation et les
évolutions technologiques
33% des travailleurs se plaignent de
« maux de dos »
qu’ils attribuent à leur travail
Facteurs potentiellement en cause
Levage charges lourdes, vibrations mécaniques
Surcharge pondérale
Anomalie vertébrale
Âge,
Facteurs génétiques
État général
Facteurs physiques
dus au travail
Facteurs
organisationnels
Facteurs
individuels
Facteurs
externes
Bricolage
Jardinage,
Sports,..
Mauvaises ergonomies
du poste de travail
Mauvaises organisations
Facteurs
psychosociaux
Facteurs
extraprofessionnels
Tabagisme,
Situation familiale ( couple recomposé)….
M.ROCCARO-LUCZAK-FMP
Stress, dépression larvée
Non épanouissement
Exposition physique professionnelle
Contraintes
posturales
(rotation du tronc,flexion)
vibrations
mécaniques
Transmises par
le siège
EXPO.
Physique
professionnelle
mouvements
Répétitifs
du tronc
M.ROCCARO-LUCZAK-FMP-
manutention
manuelle
Charges lourdes
« Lombalgies » = Plaintes
Reconnaissance pour une pathologie
La Pathologie = Radiculopathie
Un code =1.605.03
Maladie 1.605.03
Syndrome mono ou polyradiculaire
de type
1. sciatique,
2. syndrome du canal lombaire étroit
3. syndrome de la queue de cheval
1.« La sciatique » S1
PERONEUS
LONGUS AND
BREVIS
La sciatique « S1 »

 Atteinte radiculaire S1
 Douleur face postérieure de la cuisse




et du mollet
Douleur  5 ème orteil
# réflexe achilléen
Rarement déficit de l’extension du
pied ( marche sur pointe)
D+  au Lasègue
REFLEX
S1
SENSATION
S1
1.« La sciatique » L5
EXTENSOR
HALLUCIS
LONGUS
 La sciatique « L5 »
 Atteinte L5
 Douleur externe au niveau
de la cuisse, face ant,
jambe
 Douleur  gros orteil
REFLEX
NO REFLEX
 Déficit de flexion dorsale
du pied (marche s/ les
talons)
 D+  au Lasègue
SENSATION
L5
Lasègue
Braguard
Contre lasègue
Douleur sciatique ≠ origine lombaire
2.Canal lombaire étroit
 Racines ou moelle comprimées dans un espace trop petit
 Sténose
 Centrale 10%
 Latérale 45%
 Les 2 associées 45% des cas
3. CLE :
Epidémiologie
 Niveaux le plus souvent atteints L3-L4 et L4-L5
puis L2-L3 et
rarement L1-L2 ou L5-S1
 Lésions associées
spondylolisthésis dégénératif L4-L5
instabilité qui aggrave la sténose
sténose relative <10 mm ou 10 mm²
sténose significative <8mm ou 8 mm²
sténose sévère <6mm ou 6 mm²
2. CLE :
Epidémiologie
 Constitutionnel
 Rarement symptomatique
 Pédicules courts
 Lames proches de ligne médiane
 Fréquent en Asie et le long du bassin méditerranéen
 Des phénomènes acquis sont nécessaires dans 98% des cas
pour décompenser un état latent
 Acquis
 Discopathie dégénérative
 Arthrose inter-apophysaire postérieure
 Lyse isthmique
 Maladie de Paget, acromégalie,…
2. C.L.E. : Anamnèse
 Claudication neurogène = signe de Verbiest
 du périmètre de marche < douleurs, paresthésies
Faiblesse des m.inf.
Disparait en position assise
 Camptocormie = signe du Caddie
Cyphose lombaire réductible
Causes de camptocormie
2. C.L.E.
Anamnèse
 Lombalgie
en position debout
Aggravée par la marche
 Cruralgie ( L3-L4) ou
sciatalgie (L5 ou S1)
Uni ou bilatérale
Parfois déficitaire
Évoquant une H.D.
 Mais Valsava –
 Lasègue inconstant
 Paresthésies des membres
inférieurs
Brûlures,
Engourdissements,
Fourmillements,
Picotements parfois nocturnes
Plus rarement
 Troubles sphinctériens
 Dysurie, pollakiurie
 Incontinence
 Érection à la marche
 Paresthésies majorant la
marche
2. C.L.E.
Examen clinique
 Pauvre
 Examen de la col. Lombaire
 Examen neurologique
 Examen vasculaire
 Recherche de signe de majoration
 EMG parfois négative
 Devrait pouvoir être réalisée debout
 Doit être confronté à l’imagerie critères
radiologique
3.Syndrome de la queue de
cheval
Etiologie
• Canal lombaire étroit
• Étroitesse congénitale, arthrose, spondylolisthésis, Paget,
acromégalie
• Hernie discale
• Hématome spinal
• Neurinome
• Ependymome
• Métastase
• Arachnoïdite
• Méningo-radiculite
• CMV, syphilis, lyme, post radique
2. Syndrome de la queue de cheval
 < compression des dernières racines sur l’arc
postérieur .
 tableau parfois brutal
• de troubles sphinctériens ( incontinence, rétention
urinaire)
• trouble de l’érection
• hypoesthésie ~ constante en selle.
• atteinte radiculaire sus-jacente sensitivo-motrice.
• Atteinte progressive, sévère
 pronostic sévère < séquelles sphinctériennes.
 prise en charge en urgence
Maladie 1.605.03
Syndrome mono ou polyradiculaire objectivé
de type
1. sciatique,
2. syndrome de la queue de cheval
3. syndrome du canal lombaire étroit :
-
Consécutif à…
A.
une hernie discale dégénérative provoquée
exposition professionnelle:
 par le port de charges lourdes
 des vibrations mécaniques transmises au corps
par le siège,
à la condition que le syndrome radiculaire se
produise pendant l’exposition au risque
professionnel ou au plus tard un an après la fin
de cette exposition,
Consécutif à…
B.
consécutif à une spondylose ou spondylarthrose
dégénérative précoce aux niveaux L4-L5 ou L5S1
provoquée par exposition professionnelle:

port de charges lourdes

vibrations mécaniques transmises au corps par le
siège.
Spondylose ou spondylarthrose
dégénérative précoce
L’arthrose doit s’être manifestée radiologiquement
avant l’âge de 40 ans.
Imagerie de l’arthrose
 Signes radiographiques:
 pincement focal de l’interligne (zone d’appui)
 condensation osseuse sous-chondrale zone contrainte
méc. maximale
 géodes sous-chondrales
 ostéophytes prolongeant l’interligne articulaire
 inflammation:
 épanchement intra-articulaire
 prise de contraste de l’os sous-chondral en IRM
 hyperfixation en scintigraphie
Pourquoi « 40 ans »?
Etude de Dupuis et Zerlett 1987
Probabilité de corrélation RX- exposition
 47 % pour les 32 -34 ans
 23 % pour les 35 -39 ans
 17 % pour les 40 - 49ans
Interprétations difficiles
 MRI of lumbar spine in people without back pain (N Engl J Med
1994 Dec 1; 331(22):1525)
36 % d’IRM normales ...
 Relationship between the MRI of the lumbar spine and low
back pain, age and occupation in males (Eur Spine J
1997;6(2):106-14 )
no correlation found
Spondylarthrose dégénérative précoce et significative
Critères radiologiques:Échelle de Kellgren (RX)
D’un degré de gravité de minimun 3 sur l’échelle de
Kellgren/Coperman
0 (pas d’arthrose)
hauteur discale normale sans ostéophyte
1 (douteux)
usure discovertébrale antérieure avec
ostéophytose débutante
nette altération discovertébrale ant.
+ ostéophytose et minime pincement discal
affaissement discal significatif (1/3),
ostéophytose et sclérose sous-chondrale
ostéophytes développés, affaissement discal
important (> 1/3) et sclérose des plateaux
vertébraux
2 (minime)
3 (moyen)
4 (sévère)
Comment introduire une
demande
 Introduire une demande d’indemnisation
pendant qu’on souffre d’une M.P.
 Utiliser les nouveaux formulaires 501/503 et
les compléter correctement.
 Fournir les preuves médicales < rapports
cliniques circonstanciés.
Formulaires de demande
RX avant 40 ans
Rapport médical circonstancié
Documents à fournir :
 EMG des MI (avec tracés et vitesses de
conduction)
Si EMG – mais phase aigue
 Si EMG – mais CLE
RAPPORT ultra détaillé

 Clichés montrant la HD / l’arthrose
 Clichés RX avant 40 ans si arthrose (preuve de la
précocité )
 Rapport médical (historique, plaintes, traitements…)
Étapes de la procédure au FMP
1. Instruction administrative : statut, secteur d’activité,
employeur…
2. Étude du risque : enquête d’exposition au risque par 1
ingénieur
3. Instruction médicale :
1.
2.
3.
4.
5.
analyse du dossier,
conclusion sur documents introduits,
lecture iconographie,
examen médical
commissions médicales (avis experts)
Enquête d’exposition au FMP
 Critères d’exposition
 l’exposition doit atteindre un niveau suffisant pour
induire la M.P. : relation dose-effet
 Temps de latence
 vibrations mécaniques = norme ISO 2631 de 1997
 port de charges = calcul selon le modèle M.D.D .
La méthode de dose Mainz-Dortmund (MDD)
C’est une méthode standardisée d’évaluation des forces
exercées sur la colonne lombaire qui dépend :





de la posture du corps ;
du mode de manipulation des charges ;
du poids des charges manipulées ;
de la durée des opérations
de la fréquence des opérations.
La méthode de dose Mainz-Dortmund (MDD)
C’est une méthode standardisée d’évaluation des forces
exercées sur la colonne lombaire qui dépend :





de la posture du corps ;
du mode de manipulation des charges ;
du poids des charges manipulées ;
de la durée des opérations
de la fréquence des opérations.
1ère étape :
Calcul de la Force de compression, méthode générale
Lever à deux mains
Force de compression sur L5-S1 en Newton
L= charge en kg
F= 1800 + ( 75 x L )
Lever à une main
F= 1800 + ( 130 x L )
Déplacer à deux mains
F= 800 + ( 75 x L )
Déplacer à une main
F= 800 + ( 240 x L )
Porter devant ou à côté du corps
F= 1000 + ( 85 x L )
Nature de l’activité
Porter des deux côtés du corps, sur F= 1000 + ( 60 x L )
l’épaule ou sur le dos
Position d’inclinaison extrême du F= 1700
tronc
2ème étape :
Calcul de la Dose journalière ( Dr)
Critères minima pour le calcul de Dr
Pour calculer la dose journalière, la force exercée doit être:
1) > 3200 N pour les hommes
2) > 2500 N pour les femmes,
3) > 1700 N pour le fléchissement
Dr = √
å(F2i x ti / tréf)
I
x tréf
Dr= dose journalière (Nh)
Fi = force de compression sur L5-S1pour activité i ;
ti = durée de chargement pour l’activité i en heure
tréf = 8 heures
3ème étape :
Calcul de la Dose cumulée
Critères minima pour le calcul de Dcum (Nh)
Pour calculer la dose journalière, la force exercée doit être:
1) > 5500 Nh pour les hommes
2) > 3500 Nh pour les femmes,
Dcum = å( Drj x dj x aj)
Drj= dose journalière pour l’activité j
dj = période d’expo pour l’activité j pour 1 an ;
aj = Nombre d’année d’expo
Syndrome radiculaire dû à une Hernie Discale
Risque engendré par
le port de charges lourdes les vibrations mécaniques
1) Condition préliminaire
1) Condition préliminaire
Dcum sur l’année précédent DM
« ≥ 0,625E06 Nh pr Homme »
« ≥ 0,425E06 Nh pr Femme »
2)
Dcum sur l’année précédent DM
« ≥ 20 m2s-4d »
Conditions préalables
2)
Conditions préalables
(MDD)
a)
Les vibrations doivent être transmises à la
colonne vertébrale par le siège.
a) Activité professionnelle: plus de 7 ans
b) Chaque année: Plus de 60 postes
pertinents
c) Poids soulevé à 2 main au moins 50 fois
plus de 15 kg pour Homme et
plus de 7,5 kg pour femme
3)
Examen principal
a)
Calcul de Dcum sur la carrière jusque
DM
90% des Valeurs Références si
flexion/rotation de plus de 30 pour plus
M.ROCCARO-LUCZAK-FMP-03.2006
de ½ temps sur la journée.
b)
b)
Un jour d’exposition n’est pris en
considération que si aw équivaut au moins
à 0,8 ms-2.
3)
Examen principal
Calcul de la dose vib. sur la carrière jusque
DM
selon la norme ISO 2631-1 (deuxième
édition, 1997)
4) Conclusion
Evaluation de l’exposition
Force (N)
Dr (Nh)
Dcum (Nh)
Homme
3200
5500
25 106
Femme
2500
3500
17 106
Fléchissement
1700
EXPOSITION
Causes de rejet rapide en liste
o 501/503 pas ou mal complétés. (identité –n° SIS)
o Pas les pièces médicales requises (avec le 503 ou
malgré demande par courrier).
o N’est pas une maladie de la liste
o Ne correspond pas aux critères de la liste.
Causes de rejet au 1.605.03
 Documents fournis attestent ∄de M.P.
 Pas d’arthrose sur les RX,
 EMG des MI normale pour 1.605.03. et pas de rapport
annexe
 Examen médical au FMP :
 pas de démonstration de la maladie.
 Enquête technique :
 pas exposé au risque de la maladie professionnel
demandée.
Le FMP indemnise
 ITT totale ou partielle (max 365 j avant la demande), 1e ITT d’au
moins 15 j
 IPP % médical + FSE (max 120 j avant la demande, 60 j si
révision)
 Soins de santé (max 120 j avant la demande)
 Aide tierce personne (rare pour pathologie lombaire)
En cas d'incapacité temporaire
 Si I.T.T.  rv de remplacement = 90% du salaire maximum
de base (salaire plafonné) environ 36.000 €
 Si I.T.P.  une indemnité pour perte de salaire
 La demande pdt l’I.T.T. et celle-ci doit s'étendre sur au moins
15 jours.
En cas d'incapacité permanente
 Indemnisation pour I.P. = à % rémunération
(plafonnée) de l'année précédant la date de début
de la maladie
 % établi ./. la  chance sur le marché du travail (
F.S.E.)
 Révision toujours possible dans le sens d’une
aggravation
Message to go home

1.60503
sciatique,
2. syndrome du canal lombaire étroit
3. syndrome de la queue de cheval
1.
Consécutif à
a)
b)
une hernie discale dégénérative
une spondylarthrose précoce au niveaux L4-L5 ou L5S1
pendant l’exposition au risque professionnel ou au plus
tard un an après la fin de cette exposition

 EMG
 Clichés RECENTS
 Radios à 40 ans
 Rapport médical CIRCONSTANCIE
 Pathologies récentes
 Pendant que le patient souffre
 Attention aux niveaux
 PAS LOMBALGIE, PAS Lombarthrose,
 Ce qui est reconnu en liste, ne l’est pas en
système ouvert
 Introduisez une demande en reconnaissance
Contacter le FMP
service médical
francophone :
- Tél. : 02/226.62.11
- Fax : 02/226.68.00
Infos et News sur notre
site :
www.fmp-fbz.fgov.be
 Aux Dr Ayadi, Dr Lambion , Dr
Thimpont
 Mme Roccaro ( ingénieur)
MERCI à vous
Questions?

Documents pareils

LA LOMBALGIE

LA LOMBALGIE lombalgie en raison de la riche innervation des capsules articulaires. Les douleurs lombaires en position debout sont typiques et sont majorées en extension. La dégénérescence articulaire entraîne ...

Plus en détail

lombo-radiculalgies d`origine discale

lombo-radiculalgies d`origine discale L’entretien quotidien de la sangle musculaire lombo-abdominale, la perte de quelques kilos superflus, le respect des règles de l’hygiène lombaire sont essentiels à poursuivre de façon régulière. Le...

Plus en détail