Télécharger - Les Enfants de Pondypatch

Commentaires

Transcription

Télécharger - Les Enfants de Pondypatch
Les
Enfants de Pondypatch
Le Journal
« Tout ce qui n’est pas donné est perdu »
Numéro 2
Septembre 2000
Nous voici à nouveau de
retour de notre quatrième
voyage à Pondichéry. Nous
sommes très heureux de
vous donner d'excellentes
nouvelles de l'atelier. "Nos"
six
jeunes
femmes
travaillent de mieux en
mieux et avec beaucoup de
plaisir. Nous leur assurons,
vous leur assurez, un salaire
(encore modeste mais dans
les normes indiennes), un
statut social, une formation
de qualité et un travail
gratifiant. Elles vont bien et
nous chargent de vous
transmettre
amitiés
et
remerciements. Dans les
écoles
(11
écoles
maintenant), il y a 117
enfants de plus. A chaque
visite ils nous accueillent
avec des chants. Tous vous
attendent et seraient si
heureux de vous recevoir.
Sundaram et Amudha enfin
vous
remercient
avec
beaucoup d'émotion. Nous
nous
sommes
engagés
auprès d'eux à tout vous
raconter. Alors voilà...
Octobre 2000
Les Enfants de PondyPatch est une association loi 1901 créée pour assurer le
fonctionnement de 11 écoles du soir réservées aux enfants socialement et économiquement
défavorisés de la région de Pondichéry (Tamil Nadu, Inde). Cette association est chargée
d ‘écouler en France et ailleurs en occident des produits réalisés par 6 jeunes femmes à
Pondichéry. Ces produits sont :
•
des cartes exécutées sur du papier fait main avec de la terre et des végétaux locaux.
•
des objets textiles : patchworks, sacs, pochettes, mobiles, nappes etc…
Toute la matière première et la main d’œuvre sont indigènes.
Les responsables à Pondichéry sont Sundaram, chargé du suivi des écoles, et son épouse
Amudha qui encadre les six jeunes femmes.
En France, l’association est présidée par Francine Flattard, initiatrice de cette action, et
gérée par un conseil d’administration.
-
Qui sont les élèves des
écoles du soir ?
-
Ce sont actuellement 573 enfants
(chiffre fin août 2000) qui suivent les
cours du soir de onze petites écoles, tous
les soirs de 18h à 20h sauf jours de fêtes
et dimanches.
Jean-Paul et Francine
Flattard.
Les cours sont dispensés en tamoul,
langue du sud de l'Inde, et s'adressent
aux enfants de six à quatorze ans
groupés dans une classe unique.
Ils étudient le tamoul, le calcul, l'anglais,
l'histoire, acquièrent quelques notions de
sciences, d'hygiène et de vie sociale.
L'enseignement n'est pas livresque mais
entièrement basé sur des méthodes
actives où la participation des élèves est
importante : chants, jeux, mimes, danses
créés par les maîtres pour mieux faire
passer les leçons.
Selon les écoles, de 20 à 50 % des enfants
reçoivent là la seule instruction qui leur
sera donnée mais ils le font assidûment.
Dans la journée ils gardent leurs petits
frères ou sœurs pendant que leurs parents
sont aux champs, ou bien ils surveillent le
maigre
cheptel.
D'autres
enfants
complètent ici, avec des maîtres qualifiés
et motivés et des méthodes plus adaptées,
un enseignement classique peu à leur
portée.
Au tableau à la lueur d’une lampe à pétrole
D'autres, enfin, viennent faire là, sous le contrôle des
maîtres, les devoirs du soir que leurs parents ne peuvent
surveiller. Les robes partent parfois en lambeaux et les
pieds sont souvent nus, mais il émane de ces enfants une
grande concentration, une belle vivacité d'esprit et une
profonde soif d'apprendre.
Les Enfants de PondyPatch -Maison Pour Tous
6, rue A. Le Barillier 64600 ANGLET
Les écoles pour lesquelles nous travaillons sont dans un
dénuement extrême. Accompagné de notre ami Sundaram,
Jean-Paul les a toutes visitées et photographiées.
Pour toutes, nous avons une description précise du bâtiment,
son état extérieur et intérieur, les travaux de première
nécessité et ceux qui peuvent attendre un peu plus, le mobilier
existant et le mobilier souhaité. Nous avons, pour chaque
école, un devis pour un équipement de base : des bancs pour
les enfants, un bureau pour le maître, une armoire et une
chaise. Pour l'instant ce minimum n'est pas atteint partout.
Site internet : http://www.pondypatch.fr.st
E-mail : [email protected]
1
Certains des enfants scolarisés sont dans un dénuement total. Pour eux, Sundaram vous
demande des tee-shirts, des chemisettes, des shorts inutilisés.
Merci de donner ces vêtements propres, reprisés si nécessaire et bien pliés.
Sundaram nous faisait aussi remarquer que ces petits viennent de loin pour suivre cet
enseignement et que leur corps fragile supporterait mieux des petits sacs de classe
dorsaux plutôt que des poches chargées, à bout de bras. Donc si à la rentrée, vous avez
équipé votre progéniture de nouveaux cartables, merci de ne pas laisser moisir les
ancien dans un coin. Et pourquoi ne pas y glisser une carte postale avec un petit mot en
anglais ? Vous imaginez les sourires resplendissants et les hurlements de joie !
N'oubliez pas de chercher auprès de vos amis et collègues tous ces articles et envoyez
les en coliéco à notre adresse personnelle :
Le Cam 40390 Saint-Martin de Seignanx.
Santosha Nanban
Santosha Nanban est un petit
foyer d'hébergement, d'éducation
et de formation pour les enfants
de la rue et enfants de prostituées
de Pondichéry.
Il est dirigé par Philippe Libois,
un belge un peu découragé ces
temps-ci par l'ampleur de la tache.
Un petit atelier de sérigraphie
mitoyen donne une formation
professionnelle aux enfants.
Vous aiderez beaucoup ces
enfants et le foyer (à qui est versé
10 % du montant) en leur confiant
vos petits travaux d'imprimerie :
papier à lettre à en-tête (sur papier
fait main), cartes de visite,
étiquettes textiles pour vêtements
et patchworks, invitations...
Les étiquettes de nos patchworks
ont été faites là-bas pour un prix
minime.
Enfants dans une école.
Contact:
Philippe Libois (de la part des
Enfants de PondyPatch)
Suite à notre appel dans le précédent journal, nous avons reçu et
transmis à Pondichéry quatre sacs de médicaments.
Sundaram vous envoie cette lettre :
104 Tille Mesry Street
Pondichéry 605001 Inde
"Chers amis des Enfants de PondyPatch,
E-mail:
merci beaucoup pour votre généreuse aide. Nous avons reçu tous vos
médicaments. Ils sont très utiles car, lorsque nous sommes malades nous
[email protected]
ne pouvons aller à l'hôpital, les médicaments sont trop chers, nous ne
pouvons les acheter.
Nous envoyer ces précieux médicaments représente pour nous une très grande aide que nous n'oublierons
jamais."
Comme il y avait beaucoup de médicaments, nous nous sommes permis, avec l'accord de Sundaram, d'en
donner un peu à une autre association humanitaire pondichérienne : Santhosha Nanban.
Nos amies des Pays de Loire et du Centre, adhérentes de France-Patchwork, ont récolté du
matériel de couture de qualité à faire passer à notre atelier indien, et nous soutiennent
activement en achetant nos produits.
Merci à elles de tout cœur.
2
Nos jeunes femmes vont pouvoir apprendre à coudre à la machine :
Nos
six jeunes femmes de
l'atelier
ont
maintenant
chacune un vélo neuf dont
elles ont payé la moitié, le
reste étant offert par notre
association : un peu plus de
facilité de vie et d'autonomie.
En effet, Paulette Appercel, nouvelle recrue de valeur, passe l'hiver à Pondichéry
et propose de les former au maniement de notre machine à pédale. Une
qualification de plus pour ces jeunes femmes et un pas de plus vers l'autonomie et
la reconnaissance sociale.
Un autre motif de satisfaction est qu'elles commencent à utiliser leurs fonds
iconographiques indiens en compulsant des livres d'art ce qui constitue une
ouverture à leur propre culture.
Récupération …
Avez-vous de vieux
bijoux fantaisie à nous
donner ? Les perles,
breloques et autres
sequins peuvent gagner
une seconde vie à
Pondichéry et nous
revenir en décor de sacs
ou de mobiles !
De gauche à droite : une voisine, Dana, Vénilla, Pokulé, Mano, Lata. Assise à la
machine à coudre, Suguna.
Merci bien sincèrement aussi aux Editions de Saxe qui avaient
déjà fourni des montres à nos six jeunes femmes et qui passe un
long article sur notre association dans leur revue de patchwork
européenne, éditée en six langues.
Merci également à la revue Info Yoga de nous ouvrir
régulièrement ses colonnes et de nous apporter ainsi de
nouveaux adhérents.
Si, vous aussi, avez des contacts avec quelque organe de presse,
faites nous connaître.
Mano au travail.
Nos prochaines manifestations
Le
marché médiéval à Bayonne, la foire nocturne du Boucau, la journée des associations à Anglet, la
rencontre France-Patchwork dans le Berry, une conférence à Saint-Martin de Seignanx ont beaucoup fait
pour notre association : information, adhérents, ventes. Dans les mois à venir, nous aurons le marché de Noël
du 14 au 18 décembre à Anglet et deux soirées "Contes indiens" au cabaret la Luna Negra à Bayonne les 18
janvier et 13 mars offertes par l'association "Et si on racontait...". Merci Evelyne !
3
Nos produits
Nous allons bientôt faire un mini catalogue de nos produits pondichériens. Pour l'instant, il vous faut de
l'imagination et de la confiance !
Cartes : 15 F ; 50 F les quatre ; 100 F les dix
Mobiles : éléphants 60 F l’un / 100 F les deux
gros oiseaux 40 F / 70 F
étoiles, chats, sapins 30 F / 50 F
cœurs, carrés, petits oiseaux 20 F / 30 F
Sacs à dos : petits 20 F / moyens 40 F / grands 60 F
Aumonières : petites 20 F / grandes 30 F
Pochettes : simples 30 F / décorées 50 F
Patchworks : 180 F
Dessus de lits doublés : 450 F
Nappes : 350 F
Sets de table : 60 F les deux / 100 F
les quatre / 150 F les six
Ce bulletin est pour moi l'occasion de dire à quel point est appréciable l'aide de chacun. Il y a beaucoup de
générosité autour de nous. Surtout, ne faiblissez pas, faites-nous connaître, faites adhérer, photocopiez et
distribuez ce bulletin, vendez et faites vendre autour de vous, prenez des commandes de cartes, de mobiles, de
patchworks, de nappes ou de sacs ; l’avenir de l’association, de ces six jeunes femmes et des 573 enfants est en
grande partie entre nos mains.
✄---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les Enfants de PondyPatch
6, rue A. Le Barillier
64600 ANGLET
NOM : ………………………………………………………………………………………………
Prénom : …………………………………………………………………………………………….
Adresse : ……………………………………………………………………………………………
……………………………………………………
Fax : ……………….
Membre :
Tél : ………………………
E-mail : ……………………………………………...
❏ Actif (50FF)
❏ Bienfaiteur ……………………FF
4

Documents pareils

Entrevue avec Dr Nallam Président de l`Alliance française de

Entrevue avec Dr Nallam Président de l`Alliance française de que c’était pas possible pratiquement. Ils ont donc voulu le coller. Alors le juge, Mr Rassendren a dit : « C’est pas possible, un garçon aussi brillant que ça, pourquoi voulez-vous le coller ? » C...

Plus en détail