Les tours de Bologne

Commentaires

Transcription

Les tours de Bologne
vial
ro
e C.
Piet
Ber
ti P
la
re l
sca
v. Filip
i
A.
Za
no
lin
i
via F
. Selm
ia
e
’Union
via S.
Leonardo
via dell
etti
Ma
rleon
ore
za
Les tours nobiliaires, bâties entre la fin du XIe et la
Ve
cch
première
moitié du XIIIe siècle, étaient un instrument
io
de défense et en même temps un status symbol.
Parmi les Piazzetta
cent tours originaires, de nos jours on en
Morandi
compte peu plus d’une vingtaine, mais l’on connaît
précisément l’emplacement de cinquante-deux autres
Piazza
tours, à présent disparues.
C’était une véritable forêt,
Carducci
renfermée à l’intérieur de la première et plus ancienne
enceinte de murailles
qui protégeait l’agglomération
ante
via D
urbaine de presque 20 hectares.
da z
t ro
Porta
v
Maggiore M ia G.
azz
ini
nio
v ia
Pe
Fo n
S an
v. d
e
i Be
rsa
g lie
uerra
v ia
l la
ta
rse
l la
ste
mo
Re
Ca
da z
za
v ia
olt
v ia
ell
i
Fo n
ialto
eo
no
iulia
i
tier
v ia
d e’
But
via G. Pascoli
Or f
an G
’C
de
v ia
ngeli
v ia
via S
via R
ti
ggi
ri
z zi
rla
Po s t e
via G
vicolo
via To
ro cc a
via B
o
ada
u ov
gon
Bor
e
indos
vicolo
so
Bologn
gatto
v ia
Beg
at t
o
Piazza
Aldrovandi
via Be
ni
. Re
saren
Les tours
de Bologne
v ia
Porta
Castiglione
eg li A
via Sa
viale E. Panzacchi
via dell’Oro
via d
XII
v ia
oloni
v. A. Bert
p o Re
stampa: Ikone srl - Piedimonte Matese (CE) - Octobre 2015
Ma
t re c
ento
via C
via G
v ia
ia
ler
r to
Ca
le
G iu
Information touristique
Porta San
g
tel. +39 051 239660 - +39 051 6472201 no
Mamolo
olo
ento
la
v ia
om
S. D
V ia
a
venell
rc a
Pe t r a
via F.
Cor
te Is
olan
i
co
eni
via Paglietta
i
land
1/e
Aeroporto G. Marconi, via Triumvirato
via 84
Porta
San Vitale via G. Mas
o
G ua
tello
via Arienti
[email protected]
via Mi
Piazza
Maggiore
rasole
el Ces
loro
an
ef
G.C .
via D
elme
St
via
via d’Azeglio
rtuso
V ia Malpe
a
ur
scelli
via B
o
sc
via Va
via So
www.bolognawelcome.it
lferino
o
nt
lle
v ia
el B
re l
sca
Ma
v ia
nt a
v. M
e
via de via dell’Inferno
’G
iudei
via G. Oberdan
Drapperie
via
Piazza
S. Domenico
Piazza dei
Tribunali
co m
Sa
Va
v. delle Tovaglie
rdo
. Gia
via
da
Via Castelfi
i
uti
ducci
z za
La tour Alberici présente une structure particulière: son sommet
a été converti en mirador et sa base, privée du socle en sélénite,
pourrait être définie comme la plus ancienne boutique de Bologne.
vial
e A.
Le contrat par lequel les propriétaires confièrent la commission
à
Aldi
ni le
deux maîtres maçons, Aldrovandino et Bonaventura, d’élargir
rez-de-chaussée date de 1273.
v ia
via d
ro
Piet
di S.
orgo
el B
via d
via del Cane
via Garibaldi
zeglio
via d’A
na
via G. Oberdan
lla
via Pie
via Albiroli
via dell’
Archiginnasio
via d’Azeglio
usari
v. de’
F
v. Volto Santo
v. Val d’A posa
via Tagliapietre
l Riccio
via de
via del Fossato
e
via Nosadella
via Senz anom
na
C ateri
hiar
via F. Malag
ar
viale G. C
via S.
via dell’Indipe
ndenza
via Galliera
via Nazario Sauro
ttisti
ella
osad
via N
go
sina
Fr a s
orgo
po di
via C a
via de
rini
L u cc a
ss and
po di
via A le
via C a
se
n C arl
o
via Avesell
a
via Gallie
ra
Marco
ni
via Pole
g ni
. Morga
via G.B
ni
via A. Testoni
mbruti
via de’ Go
Piaz za
Malpigh
i
via de’ Marchi
via Pietralata
via Cesare Ba
diso
Pa r a
via
via
via S. G
ta
rala
Piet
o
via S. Croc
Ro cc
e
via F. Cavallotti
via S.
via
e’ C
lione
viale de
via d
vi
Str
o
pramo
ta
an
ef
ni
V ia C a
San
St
Aldi
v ia
o
ento
via de’ Poeti
astig
e A.
’
de i
viaepol
P
via Farini
Piazza
S. Giovanni
in Monte
via C
l Risorgim
via Farini
Piazza de’
Piazza Calderini
Cavour
zza
vial
Piazza
S. Stefano
Piazz atti
Ming he
via Sarago
11. Tour Alberici (27 m)
ti
nt
via Marsili
bet
Sa
via Urbana
via S
via
gio
lle a
Co ag n
v ia i Sp
d
rbonesi
ni
Tro
m
to
na
Do
lani
B. Erco
via de’ Ca
e
e
ot t i
za
ragoz
via Sa
r ia
gior
o
an
ef
rbe
Mag
St
Ba
Corte
Galluzzi
Piazza
Galvani
da
o
v ia
Piazza de’
Celestini
via
Via dei MClavature
usei
tiglion
. Guid
Porta
Saragozza
Via Santo Stefano, 29
via O. Belluzzi
v. S. Margherita
Stra
Piazza
della
Mercanzia
ie
s
via Ca
ot
poli
udin
C. Pe
R. A
atica
Piazza
Galileo
V. Caprar
ni
.
aS
via San Vitale
nt
viale
via
via A
za
a’ Se
lv
Piazza
Maggiore
go
bo
via San Vitale
Rizzoli
via Orefici
Piazza
Roosevelt
v. IV Novembre
o
Sa
ot t i
Torre Alberici
goz
via Sara
L’intérieur de la tour Asinelli
via Porta Nova
vi
mb
ni
via
. Guid
via C
Piazza via
Re Enzo
Piaz za
G. Verdi
a
aZ
za
viale G.
a
Piazza
del
Net tuno
lar
m
ni
via A
via S. Isai
i
a
vi
a
aZ
ro
a
via Alt abell
via Ugo Bass
r ti
et
Piazza
S. Francesco
zoni
via Monte Grappa
via Ugo Bassi
atello
gi
o
elle A
la
Re rgo
sp
ig h
i
Piazza
v
S. Mar tino ia Mars
ala
piazzetta
Marco Biagi
via Castiglione
via S. Isai
ce
via Man
via Goit
via B
ne
.P
i
via del Pr
via Pari
v. de’ Monari
oli
aG
alar
Porta
S. Isaia
atello
Fe l i
via S. Giorgio
via Marsala
eM
a
Porta
San
Donato
vi
M. C
via del Pr
S an
e
am
v ia
ervasio
le L
a
G rad
ell
via Bertiera
via G.
ce
del
a
dell
Fe l i
via
via
via
ini
G. Vic
viale
Elles sont le symbole de la ville. La plus grande, des Asinelli, fut
élevée à sa hauteur actuelle de 97,2 mètres quand elle devint
propriété de la Municipalité à la fin du XIIIe siècle; à l’origine, elle
devait arriver à 60 mètres: les murs sont plus minces à partir de
cette hauteur et cela montre la volonté de hausser la tour sans la
charger d’un poids excessif, ce qui aurait été dangereux
o pour sa
via Sabotin
stabilité. En plus, la hauteur actuelle était tout à fait inutile pour
le but premier de la structure (la défense), tandis qu’elle était
fonctionnelle à la nécessité de la Mairie de profiter d’un point
d’observation pour les signaux lumineux venant de la campagne.
La Garisenda aussi devait être à la hauteur de 60 mètres et elle
fut abaissée aux actuels 47,5 à la moitié du XIVe siècle, parce
Costaqu’elle
qu’on craignait qu’elle ne s’écroulât. On estime, via
enA.effet,
S an
v
Marco
no
v ia
via Sa
Piazza
M. Azzarita
via Riva di Re
eno
di R
vi
t
an
ti
Filopan
e
Lam
Porta
S. Felice
via G.
v. del Ro
ndone
via Ercolani
Scalo
oli
lle
de
gn
via U. Lenzi
iva
ia R
icha
R
C.
viale Q.
Bru
via
via Graziano
G.
via Battistelli
v ia
via dello
e
Lam
affi
elle
Resistenza
A. S
Piazza Ravegnana
d
via
10. Les Deux Tours
via
via F.l
li Ros
selli
ait commencé à s’incliner tout de suite à cause d’un affaissement
dei Martiri
via Pier de
via de
1943-1945
’ Crescenz de terrain (le surplomb
Porta
via
est de 3,2 mètres). Sans
i Mille
i
del aucun doute,
Po r
Lame
to
elle était penchée
aux temps de Dante, qui la compare
au géant
Les «tours perdues» sont cinquante-deux et l’on en connaît
Via Albiroli, 1-3
Antée dans le chant XXXI de l’Enfer (les rimes sont gravées vsur
ia de
parfaitement l’emplacement,
comme c’est le cas de la Mussolini,
l Po r
v ia
Piazza
la plaque du côté oriental de la tour),
mais elle est célébrée to
Az
Cette tour est la seule à subsister des quatre tours possédées
ia Irne s’engagea très peu
zo
une famille guelfedell’8
qui, c’est difficile à vcroire,
i
via Malvasia
G
rio
n
ard
dans
que Carducci a
a un sonnet de teneur tout à fait différente
Agosto
par la famille Guidozagni, des nobles de la faction guelfe qui
ino
dans la vie politique
de la ville. De cette tour subsiste une partie
ilv
S
.
attribué
à
Dante
lui-même:
«No
me
poriano
giamai
fare
menda
A
participèrent à deux croisades (en 1094 et en 1291). Si l’on fait
du mur en briques avec bossage de presque vingt mètres au v
le
ia
per la
via / de lor gran fallo gl’occhi mei, set illi / non s’ acechasero,
quelques pas le long de la via Albari et que l’on se tourne pour
croisement entre la Strada Maggiore (numéro 42) et le vicolo Irnerio
Largo l
via L. Calori / torre miravo cum gli sguardi belli. / E
de conober
Garisenda
non
Caduti
regarder la Coronata, la vue des deux tours si proches l’une de
Bianchetti.
ro
vo
quella, ma’ lor prenda, / ch’ è la magior de la qualLase favelli», où
l’autre nous permet d’envisager le véritable panorama de la ville
via Augu
sto Righi
egnami
le
poète
se
plaint
de
ses
yeux
qui,
enchantés
par
la
Garisenda, ne
via de’Fal
médiévale munie de tours.
Texte
de
Roberto
Colombari
purent
pas voir une belle dame passer.
v. d
via Riva di Reno
via N. Nannetti
Piazza della
v. S. Apollon
12. Les tours perdues
di S.
ne
L u cc a
Piazza
Porta
Mascarella
l Pallo
i
Parco della
Montagnola
ilazzo
nt
via dell’Indipe
9. Maison-tour Guidozagni (20 m.)
Minzon
aA
ra
via Don
vi
via Gallie
i
ndenza
via F.lli
di
via C. Casarin
Piaz za
del Baracc
ano
Porta
1. Tour de l’Arengo (47 m.)
Au-dessus de la voûte du Palais du Podestat, la tour de l’Arengo
s’appuie majestueuse sur les 4 piliers qui soutiennent le
bâtiment. Elle fut édifiée non par une famille nobiliaire, mais par
la Mairie suite à la délibération de 1252 pour garder les cloches qui
convoquaient l’assemblée des citoyens (arengo).
Vierge Glorieuse, dit des frères joyeux, créé afin de réconcilier les
factions guelfes et gibelines. Loderingo et Catalano gouvernèrent
Bologne par deux fois et en 1266 il furent appelés à Florence, mais
l’on peut lire le récit de leur faillite dans le Chant XXIII de l’Enfer
où Dante les place parmi les hypocrites, contraints à se mouvoir
sous le poids de lourdes capes en plomb recouvertes d’une
dorure éblouissante. L’extérieur se caractérise par d’étroites
fenêtres, une porte architravée, des modillons en sélénite et un
amortissement de briques disposées en chevrons.
2. Tour de l’Orologio (48 m.)
4. Tour Galluzzi (30 m)
La tour faisait partie de la maison d’Accursio, le chef de file le plus
célèbre de l’Ecole des Glossateurs de Bologne (la glossa, du grec
langue, était une annotation afin d’éclaircir un passage ou un mot
à la signification obscure). En 1287, son fils aîné Francesco vendit
l’habitation à la Mairie, qui fit poser une horloge mécanique sur
la tour pendant le XVe siècle; un carrousel en bois, enlevé en
1796, battait la cadence des heures de la nuit aussi: les Mages, un
chevalier et un ange avec la trompette défilaient à chaque heure,
s’inclinant devant l’image de la Vierge à l’Enfant.
La Cour des Galluzzi est encore aujourd’hui la démonstration que
les familles nobles les plus puissantes avaient occupé et fortifié
une partie du terrain public afin de mieux protéger le lieu où elles
vivaient. C’est ainsi que la tour, les maisons, les magasins, les
étables, le puits et la chapelle de famille donnaient sur la cour,
ou bien curie. La porte originelle de la Tour Galluzzi est bien
visible à plus de 6 mètres de haut: les tours surgissent en tant
que fortifications et l’accès était donc plus élevé que le niveau du
sol; en cas d’assaut, on enlevait les axes du pavé sur lesquelles
l’entrée était posée. Une chronique de la seconde moitié du
XVe siècle raconte l’histoire d’amour entre Virginia Galluzzi et
Malatesta, appartenant à la lignée ennemie des Carbonesi: les
frères de Virginia découvrirent leur mariage secret et les tuèrent
tous les deux, simulant leur suicide.
Piazza Maggiore, 1
Piazza Maggiore, 6
6.Tour Scappi (39 m)
Via Indipendenza, 3
La légende raconte que le nom de la famille Scappi est dû à
une femme qui, voyant les cheveux blonds de Re Enzo sortir
d’une hotte, s’écria « Scappa, Scappa! » (« il s’échappe! »),
faisant ainsi échouer sa tentative de fuite. Re Enzo était le fils
de l’Empereur Frédéric II, capturé en bataille par le Bolonais en
1249. La hotte est un type de cuve que l’on porte sur le dos au
moyen de courroies.
Corte de’ Galluzzi, 1
3. Tour Catalani (16 m.)
Vicolo dello Spirito Santo
Il s’agit de la maisontour
édifiée
pendant
la première moitié du
XIIIe siècle par la famille
Malavolti, dite ensuite
Catalani d’après Catalano
né en 1210 environ, qui fut
podestat dans non moins
de neuf villes différentes.
Avec
Loderingo
degli
Andalò, il fut parmi les
promoteurs de l’ordre
militaire et religieux de la
Torre Galluzzi
5. Tours Lambertini (25 m)
et Ramponi (25 m)
Piazza Re Enzo et via Rizzoli, 8
7.Tour Azzoguidi (61 m),
Via Altabella, 7
La via Altabella doit son nom à la tour Azzoguidi: c’est la
seule tour parfaitement verticale. De cette famille se détache
particulièrement Baldassarre, le premier imprimeur de Bologne:
le tout premier livre qu’il publia ne fut pas un texte de droit,
comme l’on pourrait croire, mais les œuvres d’Ovide (1471) .
La maison-tour fut construite pendant la première moitié du XIIe
siècle par une des familles principales de la ville et fut cédée à la
Mairie en 1294. Le représentant le plus célèbre de la famille est
le cardinal Prospero, le cinquième des papes bolonais, portant le
nom de Benoît XIV (1740-1758). La Tour Ramponi est plus difficile
à reconnaître. Elle se trouve entre la via Rizzoli et la via Fossalta;
il y a longtemps, on l’a convertie en un magasin, lambrissée et,
au XVIIIe siècle, privée de ses blocs caractéristiques en sélénite
à la base.
Torre Prendiparte
Base de la tour Azzoguidi
4. Torre
dell’Orologio
3. Torre
Arengo
8. Tour Prendiparte (60 m.)
Via Sant’Alò
1. Torre Azzoguidi
2. Torre
Lambertini
5. Torre
Ramponi
La Tour Prendiparte est aussi appelée la Coronata (couronnée)
à cause du retrait (c’est-à-dire la réduction de l’épaisseur des
murs) en forme de couronne à quelques 50 mètres du sol. Le
bâtiment fut érigé au XIIe siècle, et après 1550 la tour fut destinée
à une extension du Séminaire Archiépiscopal du cardinal Paleotti.
Ensuite, le siège du Séminaire étant déplacé ailleurs, en 1751 le
cardinal Lambertini, Pape Benoit XIV, la transforma en geôle de
l’Archevêché pour les crimes contre la religion.