RACINES182 - avril08 XP7

Commentaires

Transcription

RACINES182 - avril08 XP7
RACINES182 - avril08 XP7
20/03/08
16:14
Page 46
Dossier coordonné par
Jean-Baptiste Lenne
La Sicile, berceau
des civilisations
Décollage immédiat pour la plus grande île de la Méditerranée,
la Sicile, province italienne et bijou historique…
L’île aux orchidées Ç
Avec près de 80 espèces
d’orchidées dont 80 % environ sont
visibles en avril, la Sicile est une destination prisée des orchidophiles d’Europe.
Certaines de ces espèces sont communes
à la France continentale et à la Corse.
Cependant, de nombreuses espèces,
notamment au sein du genre Ophrys, sont
endémiques de Sicile.
1
2
1. Orchis longicornu
2. Ophrys lutea
3. Orchis italica
a y est, vous venez d’atterrir à
Catane, sur l’un des deux aéroports internationaux de la Sicile.
Il y fait 20° C en ce mois d’avril, un
temps ensoleillé, sec et agréable, qui
ne cessera de se réchauffer, pour atteindre 30° C en août. Mais le vent méditerranéen rafraîchit la vieille ville.
Devant vous, près de 5 000 ans
d’histoire se dressent aux quatre coins
de cette province italienne : de l’arrivée
des Sicanes, au nord de l’île, au IIIe millénaire avant notre ère ; jusqu’à la lutte
anti-mafia des juges Borsellino et Falcone, assassinés en 1992… Tour à tour
grecque, romaine, arabe, normande,
la Sicile a su se créer une identité fascinante et exubérante, baroque et traditionnelle…
❒ Syracuse, l’antique
Départ pour Syracuse, bouillonnante
cité antique, si longtemps désirée par
le regretté Henri Salvador. Ce n’est pas
pour rien que
l’auteur latin
Cicéron la présenta comme
“la plus grande
et la plus belle
des villes grec ques”. Son centre
La fontaine
fait partie, depuis
Aretusa.
2005, du patrimoine
mondial de l’humanité,
établi par l’Unesco.
Syracuse fut fondée au VIIIe siècle
avant J.C. par des colons grecs venus
de Corinthe. De nombreuses civilisations s'y sont succédées : les Arabes, les
Romains, les Normands, les Byzantins
et les Espagnols. Ce mélange de culture fait de Syracuse, une ville extraordinairement riche en parfums, couleurs
et saveurs.
Visiter Syracuse c'est un peu remonter le temps et plonger dans l'histoire
3
RACINES
46
avril 2008
RACINES182 - avril08 XP7
20/03/08
16:15
de la Sicile. Les touristes commencent
le plus souvent par l'île d'Orthygie où
se trouve le centre de la cité antique.
On peut y admirer les restes du temple dédié à Apollon, mis à jour vers
1930 ; la place d'Archimède avec la
fontaine d'Artémis; la place du Duomo
et les restes d'un grand temple ionique
archaïque du VIe av. J.-C.
Syracuse, c’est aussi une province
aux milles facettes, à commencer par
Noto, la capitale de l’époque
baroque, les réserves naturelles de
Vendicari et Cavagrande del Cassibile. Si la durée de votre séjour vous
le permet, vous vous baladerez également dans la ravissante Caltagirone,
reconnue pour ses céramiques, et
dans les splendides gorges de
l’Alcatara… En outre, le littoral de
Syracuse offre de merveilleuses plages
à l’eau cristalline.
Page 47
Buon appetito !
La cuisine sicilienne s’inscrit
naturellement dans la tradition culinaire italienne, avec les pâtes, les pizzas et les anti-pastis, mais elle compte
de nombreuses spécialités liées aux
influences des peuples qui se sont succédés sur l’île. Le risotto aux fruits de
mer, l’arancino (boulettes de riz au fromage), les polpettine (paupiettes de
veau), le farsumagru à base de veau
farci, les pâtes aux sardines ou encore
les maccheroni alla Norma sont parmi
les plats les plus originaux du terroir
sicilien.
Arrêtons-nous à présent sur une des
pâtisseries siciliennes les plus connues,
le cannolo (cannoli au pluriel). Autrefois produit uniquement durant la
période du carnaval, il est aujourd'hui
préparé toute l'année en Sicile. Le cannolo est composé d'une croûte de pâte
frite et d'une farce à base de ricotta.
Pour la croûte, on prépare de petits
disques de pâte (faite de farine de blé
❒ Au Moyen-Âge
à Palerme
Notre machine à remonter dans
le temps nous emmène à présent au
temps fastueux de la conquête arabe
puis normande… à Palerme. Immortalisée dans Le Guépard, film de Visconti, elle est la plus grande ville de
Sicile avec 720 000 habitants. Elle se
situe dans une baie sur la côte nord
de l'île.
Après que Palerme eut été délaissée par les Grecs puis les Romains
au profit de Syracuse ou Taormine,
ce sont les Arabes qui, dès le IX e
Carte de la Sicile avec ses villes principales.
siècle, ont fait de cette ville leur
capitale, rebaptisée “Al Medina” (la
ville).
La conquête de la cité par les
Normands, en 1091, réduisit la population musulmane, qui y habitait
depuis des siècles, en servitude. Mais
les administrateurs Roger Ier et son fils
Roger II reconnurent très vite la
grande civilité des
vieux conquérants
et réussirent à faire
vivre en intelligence les deux
peuples.
Ainsi, cette
étonnante harmonie est visible dès
l’arrivée devant la
cathédrale, le
Duomo. Cet édifice crénelé unit
l’art arabo-normand sous un
dôme néo-classique et sur une
place cernée de
balustres. De là,
RACINES
47
avril 2008
Cannoli, friandises de la période du Carnaval.
tendre, vin, sucre et saindoux) qui sont
enroulés sur de petits tubes de métal
et ensuite frits, selon la tradition dans
le saindoux, mais aujourd'hui dans
des huiles moins coûteuses. La farce
était composée traditionnellement de
ricotta de brebis tamisée et sucrée.
Aujourd'hui, rares sont les pâtissiers
qui la préparent encore de cette
manière. On utilise désormais de la
ricotta de vache, qui lui donne une
saveur moins marquée, et même de
la crème pâtissière ou la crème au
chocolat.
passage obligé à la Chapelle
Palatine, très bel exemple de l’architecture
normande, avec
ses trois nefs et
absides. Les mosaïques qui enrichissent les parois de la petite
chapelle sont un
exemple extraordinaire de l’art byzantin.
On ne saurait imaginer un
voyage à Palerme sans faire une
“plongée” dans ses marchés historiques que sont le Capo, la Vucciria, le Ballaró et le Borgo Vecchio.
Des étalages débordant de fruits,
de poissons, de viande, de dattes,
de noix, d’escargots et de tout ce
que l’on pourrait désirer. Mille couleurs et mille parfums, tantôt sucrés,
tantôt âpres ou épicés ; des voix
grinçantes, chantantes ou rauques ;
un melting-pot humain qui rappelle,
une fois de plus, les souks du
Maghreb.
RACINES182 - avril08 XP7
20/03/08
16:15
Page 48
Sicile pratique
❒ La Sicile
baroque
La Sicile exubérante, théâtrale, et
joyeuse, nous la
retrouvons pour
cette troisième et
avant-dernière étape
de notre périple, celle
des huit villes du sud-est
de la Sicile : Caltagirone, Militello Val di Catania, Catane, Modica,
Noto, Palazzolo, Raguse et Scicli.
Celles-ci ont toutes été reconstruites
après le terrible tremblement de terre
de 1693. Elles offrent un témoignage
exceptionnel de l’art et de
l’architecture du baroque tardif : statues de monstres, palais surprenants,
façades colorées. Ici, c’est la théâtralité de l’âme sicilienne qui explose…
Nous commençons notre périple à
Noto, reconstruite au XVIIIe siècle. Avec
sa pierre calcaire jaune miel, la ville
n'est qu'une succession vertigineuse
d'églises aux perrons majestueux,
palais et couvents… On peut citer la
Chiesa di San Francesco, la Chiesa
Santa Chiara et l'extraordinaire Dôme
avec son escalier à trois rampes.
À présent, direction Raguse, dont
la ville haute, classée au Patrimoine
mondial de l’humanité, déploie un
impressionnant éventail d'architecture
baroque. Avec par exemple, l'église
Saint-Georges, dominant un escalier
de marbre particulièrement massif et
composé de 250 marches. À
l’extrémité orientale de la ville, on
appréciera, pendant les périodes de
forte chaleur, les Jardins Hybléens,
avec leurs terrasses et leurs allées
ombragées par des palmiers et autres
végétaux. Trois églises de style
baroque s'y dressent.
L’exubérance baroque, nous la
retrouvons enfin à Catane (photo). La
ville de 300 000 habitants recèle une
multitude de bijoux baroques, dont le
célèbre palais Biscari. La plupart des lieux
à voir sont dans le centre ville, dans un
périmètre étroit autour de la Via Etnea.
À la tombée de la nuit, Catane est très
vivante avec ses bars et ses restaurants.
La ville vaut surtout le détour pour l’ogre
Etna (le volcan…), qui la surplombe.
Superficie : 25 708 km2.
Population : 5 164 000 habitants.
Langue officielle : italien mais
le dialecte sicilien est couramment
employé dans les conversations.
Statut politique : région autonome
depuis 1946, dotée d’un parlement
régional.
Sites siciliens classés au patrimoine mondial de l’Unesco : zone
archéologique d’Agrigente ; les Îles
Éoliennes ; Syracuse ; la nécropole
rocheuse de Pantalica et les villes du
baroque tardif de la vallée de Noto.
Climat : de type méditerranéen, les
étés sont secs et les températures varient
entre 25 et 32 °C. Le sirocco (vent chaud
venu d’Afrique) rend parfois l’at mosphère irrespirable pendant plusieurs
jours. L’hiver, dans les plaines et sur les
côtes, les températures descendent rarement en dessous de 8 °C.
Comment s’y rendre: des vols
desservent la Sicile depuis l'Italie et les
principales villes européennes dont
Paris, avec des vols réguliers. Les deux
aéroports en Sicile sont Punta Raisi, à
32 km de Palerme, et Catane. Des bus
directs relient Palerme, Trapani, Messine, Catane et Agrigente au départ de
Rome. Pour rejoindre l'île, les automobilistes en provenance de la péninsule
doivent prendre le ferry à Villa San Gio-
❒ L’ogre Etna
Avec plus d'une centaine d'éruptions
au cours du XXe siècle, l’Etna offre
aux Siciliens et aux touristes,
le volcan le plus actif du
continent et par conséquent, l’attraction la
plus dangereuse d’Europe… Du haut de ses
3 350 m, il domine la
Sicile et les trois mers
qui l'entourent, ainsi que
la Calabre. L'Etna offre
des aspects multiples et suggestifs à travers ses centaines de
RACINES
48
avril 2008
Les ruelles de Palerme.
vanni (Calabre). Vous pouvez aussi
opter pour la voie maritime depuis
Gênes, Livourne, Naples, Malte et la
Tunisie.
Adresses utiles : Office national italien du tourisme (ENIT) :
23, rue de la Paix, 75002 Paris. Tél.
01 42 66 66 68 ou sur www.enitfrance.com.
Site de l’office du tourisme sicilien (en français,
anglais et italien) : http://www.regione.sicilia.it/
turismo/web_turismo/
cratères adventifs, ses effroyables coulées de lave, ses bois, ses plantations
d'agrumes et ses vignobles verdoyants
qui attirent la curiosité scientifique et
l'intérêt touristique des visiteurs.
Avec la nouvelle télécabine de l'Etna, il est possible d'atteindre aisément les zones sommitales du volcan, effectuant ainsi une excursion enrichissante en été
et donnant, en hiver, la
possibilité unique de pratiquer les sports de neige à
quelques kilomètres de la mer.

Documents pareils

Balade en terre de volcans Jour 1 : samedi 17/10/2015 Paris

Balade en terre de volcans Jour 1 : samedi 17/10/2015 Paris Catane (en italien Catania) est une ville de la province du même nom en Sicile en Italie. C'est la deuxième ville la plus peuplée de l'île (environ 315 000 habitants) derrière Palerme. La conurbati...

Plus en détail