Le mot du maire - le site de la ville d`ETRETAT

Commentaires

Transcription

Le mot du maire - le site de la ville d`ETRETAT
Le bulletin d’Étretat
Mes portes
sont toujours ouvertes
Numéro 12
décembre 2010
Le mot du maire ...
En cette fin d’année où les moments de joie sont
prédilection, on peut également regarder derrière soi pour
retracer les derniers mois, les derniers émois.
M
oments ponctués de déception
parfois, mêlée d’insatisfaction.
C’est le cas avec le dossier de
la TNT qui nous aura
contraint à choisir/subir entre deux maux le
moindre après que l’Etat a décidé de nous
priver de télévision gratuite et de notre droit
à l’information en laissant un des sites les
plus célèbres de France dans la zone
d’ombre malgré notre détermination.
Obligeant les élus à prendre une décision qui
unanimement ne satisfait personne - pas
même les élus - mais qui permettra à chacun
d’accéder au numérique sans exception.
Contraignant à voir fleurir des paraboles sur
nos toits au moment où nous obtenons la
première fleur sur le panneau de la ville.
Déception, c’est ce qu’on entend aussi
parfois lorsque la commune ne fait pas
l’acquisition de demeures ayant appartenu à
nos illustres : la Guillette, la villa Orphée, les
Pelouses, l’atelier Artus… et j’en passe…et
le temps passe. Question de temps.
Celui d’hier où les finances auraient permis
d’acquérir certains biens, celui d’aujourd’hui
où les incertitudes fiscales quant à la taxe
professionnelle ou les recettes du casino
nous amènent à rester prudents en
conservant notre ambition pour demain.
Ambition avec de nombreux projets d’avenir
intégrés dans l’étude du Plan de Référence
qui a débuté avec l’équipe du CETE et une
étape de découverte de notre territoire pour
établir un diagnostic, et de rencontres avec
notre équipe municipale et les habitants.
Habitants qui resteront au cœur des
préoccupations, au cœur de notre action.
Page 1 Le mot du maire
Page 2 Travaux
Page 3 Urbanisme
Page 4 Vie citoyenne
Page 5 Vie environnementale
Pages 6 et 7 Dossier spécial TNT
Pages 8 et 9 Vie sociale
Page 10 Vie culturelle
Page 11 Bilan touristique / Fleurissement
Page 12 Vie pratique
Avec un désir d’innovation, notamment avec ce
plan de référence qui pourrait être subventionné cas exceptionnel - à 80% par le FNADT*. Mais
aussi avec les systèmes de télérelève ou de détection
de fuites installés sur le réseau d’eau. Preuves en
sont les nombreux travaux engagés pour réparer les
plaies et les blessures touchant nos réseaux
d’assainissement bien malades, nos lignes
électriques disgracieuses et nos voiries pansées de
toutes parts. Pour le confort des Etretatais.
Innovation également avec les animations, les
créations et l’instauration de nouvelles instances qui
impliquent les Etretatais dans la vie quotidienne et
développent la vie démocratique, le lien entre les
générations, l’écoute, l’action permanentes (conseil
de jeunes, de sages, commissions Circulation et
accessibilité) et la proximité.
Alors, s’il y a ceux qui parlent et qui jugent sans
savoir, il y a ceux qui agissent et décident pour
l’intérêt général. Nous agissons. Nous décidons.
Il y a ceux qui gèrent les « crises » et ceux qui les
commentent. Nous gérons.
En maintenant, contrairement à l’Etat, le droit à
l’information.
Ce bulletin en est l’incarnation. Conviction sans
faille que nous travaillons pour le bien de tous, en
prenant des décisions parfois douloureuses, mais
toujours guidées par la raison et la bonne gestion.
Pour obtenir la satisfaction du plus grand nombre
et donner des explications à ceux qui nous ont élus
– et aux autres aussi - sans distinction.
Car si « Nos portes sont toujours ouvertes », « nos promesses
sont toujours tenues avec le temps nécessaire à la réflexion »
pourrait compléter notre devise. Si personne ne
vient y mettre des bâtons dans les …gonds.
En conservant cette humanité dans notre action.
Pour agir avec passion pour Etretat.
Voeux du maire
samedi 8 janvier 2011
à 17h00 - Salle Boissaye
Les Etretatais
sont cordialement invités.
Invitation à l’intérieur du journal
* FNADT : Fonds National pour l’Aménagement et le Développement du Territoire
[Travaux ]
Dans le quartier des Haules,
pour la rue Dorus, la première
étape menant aux travaux
d’enfouissement des lignes EDF
et du téléphone est terminée. En
attendant les branchements
d’assainissement qui devraient suivre en janvier. En effet, lors de l’inspection télévisée des
canalisations d’assainissement des rues impactées par les travaux concernés, les techniciens de
la Lyonnaise des Eaux nous ont fait part de l’état de vétusté de certaines conduites
confirmant la nécessité d’intervenir dans les mois et les années à venir malgré une
programmation et une mise en garde sur l’état général datant de 2005... Par conséquent, la
municipalité actuelle a décidé de prendre le taureau par les cornes et de mettre tout en œuvre
pour mettre en conformité notre réseau d’assainissement et réhabiliter nos voiries. Les
canalisations vont être changées en totalité rue Dorus et partiellement rue Isabey, (entre
l’hôtel New Windsor et le carrefour rue A Karr). En attendant le résultat de la mise en
concurrence dans le cadre d’un marché public, les différents intervenants continuent
d’œuvrer dans les rues Cochin et Isabey avec un calendrier respecté et des visites de
chantiers et des rencontres permanentes entre élus, prestataires et services techniques.
Pour le secteur concerné par ces travaux d’envergure, profitant de la réfection totale de
la voirie, Gaz de France a écrit aux habitants pour leur demander s’ils souhaitaient un
branchement gaz. Pour les retardataires il reste quelques jours pour le faire, il est bien
compréhensible qu’une fois les travaux terminés il ne sera plus possible de détériorer ces
rues refaites à neuf (coût global 1 000 000 €).
Chemin du Valaine : Des ornières dues à la fois à l’érosion naturelle et aux passages
d’engins agricoles ont rendu impraticable le passage du chemin du Valaine sur la falaise
d’aval, nos services et une entreprise locale ont été chargés de le remettre en état pour un
montant avoisinant les 2 000€.
RPA : Sous le contrôle de Monsieur Resse, responsable des
services techniques, Messieurs Fréval, Fanonnel et Lecroq ont remis en état trois
appartements de la maison de retraite Germaine Coty. Economies et compétences ainsi
réunies.
Excellente nouvelle également pour notre résidence (et notre budget) puisque la commune
a sollicité la prise en charge par l’organisme la Basse Seine de l’installation prochaine d’une
parabole collective pour recevoir les dix huit chaînes de la TNT. Prise en charge validée
pour la résidence mais aussi pour les logements de l’ancienne gendarmerie. Chaque résident
devra alors s’équiper d’un décodeur TNT Satellite.
Alcéane : Après diverses sollicitations des locataires, Franck Cottard, maire, a rencontré
Monsieur JP Niot, directeur d’Alcéane, sur place afin d’établir une programmation de
travaux. Ainsi, le ravalement des façades est actuellement en cours. L’installation de jeux est
prévue pour 2011 ainsi qu’une réfection de la clôture avant des travaux d’envergure pour
2013. Alcéane a également été contacté en vue d’installer une parabole collective pour que
les résidents puissent profiter de la TNT dès le 1er février 2011. Demande validée suite à
l’intervention du maire. Restera à chacun d’effectuer l’achat d’un décodeur TNT satellite.
Chemin de Saint Clair : Une réfection de la chaussée s’imposait sur cette voie d’accès empruntée par de nombreux
touristes qui se rendent à l’hôtel restaurant du Donjon et les quelques Etretatais qui souffraient de la dégradation de
cette voirie que, lors de gros orages, la pluie ravine les bas côtés entraînant ainsi des volumes de terre et de cailloux
(coût 15 000 €). La rue sera recouverte uniformément lors de l’intervention globale à l’automne 2011.
Dans le cadre de la campagne de renouvellement des branchements (retrait du plomb), une partie de la rue
Guy de Maupassant et les voiries programmées en 2011, seront l’objet du contrat qui lie la Ville et la Lyonnaise des
Eaux prévoyant 93 nouveaux branchements conformes aux exigences réglementaires. A partir du carrefour de
l’avenue de Verdun et en se dirigeant vers les écoles, les branchements seront mis aux normes, continuant ainsi
l’engagement pris par la Municipalité.
Enfin, suite à une demande de riverains, un ralentisseur sera installé rue du colonel Raynal pour plus de sécurité.
22
[ Urbanisme ]
L’ensemble du conseil municipal était invité à rencontrer le CETE, bureau
d’études chargé du Plan de Référence d’Etretat, projet phare, lors d’une
Commission Circulation et Accessibilité élargie. Occasion de dresser un premier
bilan, valider les objectifs de la municipalité et cibler les pôles d’actions.
M
airie et Office de
tourisme ; Cœur de
Ville ; Ecole et
complexe sportif ;
Place De Gaulle ; Villa Molière, Pôle
nautique et casino ; Clos Lupin et
La commission au travail RPA ; Gare, Eglise et salle Boissaye ;
Golf ; Front de mer et sites
(falaises) ; Espace Nungesser et Coli ; Camping et entrées de ville sont les champs
d’actions intégrés au Plan de référence. Le CETE a livré ses premières réflexions et ainsi
montré que les objectifs et les ambitions de la commune étaient respectés. Les
préoccupations locales également et la population. Ainsi, plusieurs types d’usagers ont été
ciblés : résidents (enfants, personnes âgées) ; résidents saisonniers ; commerçants ; services
techniques ; visiteurs de passage.... Et étudier transversalement leurs attentes et leurs
comportements à l’intérieur de thématiques majeures : modes doux de déplacement
(piétons, cyclistes,..) ; accessibilité ; paysage ; développement de l’habitat et foncier ;
commerces de proximité ; tourisme de passage et de séjour ; patrimoine ; mobilité ; avec
en filigrane l’impact sur l’économie locale et l’emploi.
Après avoir parcouru le territoire étretatais à pied ou à vélo avec des élus, le CETE a une
première vision générale et une réflexion, l’objectif majeur sera : essayer de bâtir une ville
autrement avec une certaine qualité de vie tout en mettant la commune en valeur. Le
patrimoine culturel d’Etretat pourrait être utilisé pour créer les portes d’entrée de zones de
rencontres où les voitures sont tolérées mais où le piéton est prioritaire avec les cyclistes.
L’aménagement induit le comportement des gens. La réflexion à long terme doit être
menée sur un développement de la ville sans supprimer la voiture mais en la maîtrisant. La
municipalité définira qui sera prioritaire dans le projet afin de ne pas pénaliser les
Etretatais mais au contraire les privilégier au quotidien par rapport aux touristes.
La communication sera essentielle. Elle se traduira par des rencontres avec les
habitants concernés et par l’organisation de réunions publiques d’information.
103
Le nombre de places est resté stable ces temps ci.
Mais il variera ces prochains mois avec les nouveaux
projets municipaux. Toujours plus.
’une part avec les aménagements prévus sur la
place de Gaulle suite aux demandes d’installation de nouvelles terrasses et
le souhait des commerçants de la rue Alphonse Karr de rendre cette voie,
rénovée en 2010, plus attrayante. Un espace de flânerie sera donc créé
mais chaque place supprimée sera compensée par la création de nouveaux espaces de
stationnement inscrits au futur budget ou dans le plan de référence. Soit en
rationalisant ceux existant soit en s’appropriant de nouveaux lieux. Aménagements
possibles grâce aux places supplémentaires qu’apporte le parking de Fréfossé initié en
son temps par Mme Chevessier, maire, et mené à bien par M Wattelle et M Lemaire,
adjoints de l’ancienne mandature. D’autre part, la municipalité, en collaboration avec la
commission circulation et stationnement, avance sur la possibilité de mettre en place
des parkings réservés aux riverains sur les places centrales moyennant un abonnement
annuel. A suivre donc. Une façon de répondre à une préoccupation majeure des
Etretatais qui subissent la difficulté de stationner dans le centre ville. En créant de
nouvelles aires de stationnement et en développant ailleurs de nouvelles zones d’achats
rapides favorables au commerce local..
D
33
Villa Molière
Parmi les dossiers dont s’est
emparé la commune, le cas de
« La villa Molière » n’est pas des
plus simples.
A
près que le maire a
décidé de faire
intervenir un expert en
sollicitant le Tribunal
administratif en novembre 2008 et
pris un arrêté de péril sur cette
habitation menaçant de ruine depuis
de longues années, la valse des
interlocuteurs (propriétaire, avocate,
notaire et tutelle) n’a pas permis de
trouver d’accord pour régler cette
situation malgré les sollicitations
municipales. Pour mettre en
sécurité la zone, les habitants et les
passants, la ville d’Etretat a engagé,
après un nouvel avis d’expert et la
détermination des élus d’en finir,
une procédure visant à une
démolition/déconstruction de cette
demeure devenue dangereuse et
irrécupérable. La mairie envisage
ultérieurement de faire l’acquisition
de ce lieu pour lui donner une
destination touristique et culturelle
accompagnée de logements et
récupérer ainsi d’autres locaux
communaux pour la réalisation de
projets en faveur des Etretatais
(bibliothèque, salles). En respectant
l’architecture et la mémoire de cette
maison à l’Histoire fort riche.
[ Vie citoyenne ]
Le 20/10
le Conseil Municipal a décidé :
D
’approuver la programmation des travaux de voirie pour l’année
2011, afin de pouvoir déposer une demande de subvention
auprès du Département avant le 31 octobre. Plan de financement
prévisionnel :
Montant des dépenses H.T.214000 € ( Financement Département 25 % :
DGE 25 %)
Les travaux de voirie portent sur les rues suivantes : Bec Castel, Isabey, Louis Lahure,
Abbé Cochet, Aristide Briand, Chemin Damilaville, Chemin de Saint Clair, Accès au
Golf, aménagement parking RD 940.
- d’approuver les travaux de renouvellement du réseau d’assainissement des
rues Dorus et Isabey en raison de leur état de vétusté particulièrement avancé
et dangereux, et d’autoriser toutes demandes de subventions nécessaires à la
réalisation des travaux. Le plan de financement s’établirait comme suit :
Montant des dépenses H.T 140 000 € (Financement prévisionnel Département
30 % , Agence de l’eau 20 %)
- de retenir les propositions faites par le cabinet d’assurances AXA (AGENCE
DE CRIQUETOT L’ESNEVAL) à compter du 1er janvier 2011, portant sur
les contrats suivants : flotte automobile, RC collectivités et dommages aux
biens, bris informatique, propositions économiquement avantageuses et qui
étendent de surcroit les risques couverts.
– de valider le règlement de voirie mis en place en raison des gros chantiers en
cours. Le règlement de voirie a pour objet de définir les règles d’occupation et
de travaux sur le domaine public de la Commune d’Etretat.
– d’accorder une subvention exceptionnelle de 1 000 € au club de tennis
d’Etretat.
– d’autoriser une demande de subvention dans le cadre de l’acquisition de 7
prises d’alimentation électrique pour un coût de 945 € HT, subventionnable à
60 % par le syndicat d’électrification.
Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal que la Ville d’Etretat, en
raison de sa situation géographique, n’est pas couverte par la TNT. Elle fait
partie des 5 % du territoire dit en « zone d’ombre ». Monsieur le Maire rappelle
son mécontentement quant à cette situation subie par le Conseil Municipal et
les habitants (lire par ailleurs) jugée injuste et inégalitaire. Le 1er février 2011,
les habitants d’Etretat ne recevront plus la télévision par voie hertzienne. Il
appartient au Conseil Municipal de décider du choix de diffusion de la
télévision en mode numérique, soit par la pose d’un émetteur TNT, soit par la
réception ADSL (ligne téléphonique) ou par satellite (pose d’une parabole).
Après étude des avantages et inconvénients et du coût de chaque mode de
réception, et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide de ne pas
financer l’installation d’un émetteur TNT à Etretat par 9 voix contre 5. Les
modes de diffusion retenus seront l’ADSL et la pose de paraboles discrètes
(lire le dossier spécial en pages centrales).
Monsieur le Maire rappelle aussi l’engagement du Conseil municipal contre le
projet de port méthanier, au côté du collectif des élus et des associations, et
souligne qu’il faut garder la plus grande vigilance sur ce dossier (lire ci-contre).
24
Conseil de jeunes
Le nouveau Conseil Municipal de
Jeunes, officiellement mis en place le
samedi 23 septembre, s’est réuni une
première fois pour constituer des
commissions, selon les affinités de
chacun (commission environnement ou
vie culturelle et sportive ou bien vie
citoyenne) et pour échanger leurs
premières propositions pour les mois à
venir. Par exemple : faire un skate park,
installer des boites pour récupérer les
piles usagées, faciliter l’accès à la plage
pour les personnes handicapées, et s’il
neige, organiser des batailles de boules
de neige !
Au programme de l’année à venir : un
forum au printemps avec des Conseils
municipaux de jeunes de la région, une
sortie et des rencontres.
Des actions concrètes sont aussi déjà
en route, participation au Téléthon, aux
futures festivités de Noël, à la
cérémonie de vœux du maire.
Le CMJ au travail
Vie environnementale
EOLIENNES
A
l’heure où la
m e n a c e
méthanière
disparaît,
le
projet de parc éolien au
large d’Etretat réapparaît.
La municipalité, dont 4
membres font partie du
comité de pilotage, pèse de
tout son poids pour en
limiter l’impact visuel.
Les nombreuses avancées
obtenues ont permis le
recul de celui-ci au large
des côtes qui situerait alors
ce futur parc de 50 à 60
éoliennes en mer à 18 km
de notre site.
Projet inscrit dans le
développement des
énergies propres et
durables, la commune
reste vigilante quant à son
évolution. Après une
réunion publique organisée
en 2009 ne soulevant pas
les foules, les contacts se
sont poursuivis et c’est
avec l’appel d’offres, lancé
par l’Etat que ceux-ci
resurgissent. A n’en pas
douter, certains avis
divergent quant à la crainte
de cette nouvelle
implantation sur notre côte
qu’il faut préserver mais
dont il faut aussi maîtriser
l’évolution. C’est d’autre
part un projet novateur et
naturel qui – ce qui n’est
pas négligeable – serait
porteur d’emplois et de
nouvelle manne financière
pour les communes
limitrophes.
Pour mieux prendre
conscience de cette
potentialité, des photos de
simulation de ce parc
éolien sont visibles en
mairie.
TERMINAL
METHANIER
]
Après l’inquiétude,
l’espoir.
S
uite à l’annonce du GPMH
(grand port maritime du Havre,
ex Port-autonome) de ne pas soutenir
financièrement
Gaz de Normandie, c’est une nouvelle victoire pour le collectif des élus – dont fait
partie le Maire d’Etretat – des associations et des habitants opposés au projet de port
méthanier à Saint-Jouin, sur notre littoral.
Comme a pu le dire Franck Cottard lors de la réunion organisée en novembre à Saint-Jouin,
« c’est aux élus de décider de l’avenir de leur territoire, en plaçant les habitants au cœur des
préoccupations ».
Avec ce combat de longue lutte qui semble donner un avantage aux « antis », c’est la raison
qui devrait l’emporter face à de sombres projets où les protagonistes semblaient en panne de
financement…un comble pour une entreprise qui se targuait de développer l’acheminement
d’énergie fossile… d’un autre temps.
Projet qui était estimé à 600 millions d’euro initialement, un milliard aujourd’hui pour créer
40 à 50 emplois.
Etretat serait ravie de disposer de telles sommes pour créer bien plus d’emplois, investir
davantage, car l’économie est également au cœur des débats actuels et les opposants au projet
méthanier l’ont bien intégré en proposant un développement touristique créateur d’emplois.
Etretat l’applique déjà en ayant développé les terrasses (créatrices d’une douzaine d’emplois),
engagé des travaux considérables pour améliorer le cadre de vie et rétablir un réseau
d’assainissement obsolète, bien malade malgré des diagnostics alarmistes (travaux
pourvoyeurs d’emplois auprès des prestataires et entreprises locales) et action en faveur de
l’emploi grâce à l’étude du plan de référence initiée (7 personnes du CETE y travaillent) avec
en perspective de nombreux chantiers.
Un soutien à l’économie indispensable en ce contexte budgétaire difficile en rappelant que la
part des collectivités représente 70% des investissements. L’emploi aussi grâce aux contrats
que la ville a mis en place (8 salariés) avec l’aide de l’Etat. Etat qui aujourd’hui se désengage
en ne les renouvelant pas. Le froid de l’hiver ne gèle pas que les habitants.
Argent public rare qui nous oblige à faire des choix dans les dépenses d’aujourd’hui avec
cette obligation de gérer des frais de fonctionnement qu’une rigueur budgétaire a permis de
compresser, et d’investir pour l’avenir et l’emploi.
Sans pour autant jeter l’argent par les fenêtres (seules les portes sont toujours ouvertes) mais
en faisant des choix ambitieux.
Ce qui signifie que la Ville d’Etretat ne fera pas l’acquisition de toutes les résidences d’artistes
illustres mais saura saisir les occasions pour montrer son attachement au développement
culturel et touristique – économique – de ce lieu unique au monde qu’est Etretat non pas
pour soigner un quelconque égo mais parce que notre site est sans égal.
Preuve que développement durable, respect de l’environnement et emplois sont compatibles
sur notre trait de falaise qui pourrait évoluer d’un patrimoine cantonal de l’UNES-CAUX à
celui, mondial, de l’UNESCO.
Car tous les combats, quand ils sont menés avec la volonté de proposer d’autres alternatives,
sans jamais faillir ni désespérer, sont les plus beaux et les prometteurs d’un meilleur avenir.
Sans oublier pour rappeler notre détermination cette volonté de protéger notre
environnement pour offrir un territoire préservé aux générations futures.
Emploi, environnement, tourisme, des sujets dont il faudra se souvenir lors des prochaines
échéances électorales, sans mettre de côté l’action sociale pour qu’au-delà d’être un électeur,
l’habitant soit considéré comme un citoyen et qu’il soit mis au centre des projets humains.
53
Réunion à Saint-Jouin-Brunval
[
T.N.
[ Dossier spécial ]
Concernant le sujet épineux qu’est la TNT, j’aimerais réagir en insista
S
Préconisation pour la
pose des paraboles :
Qu’elles soient le moins
visibles possible depuis
l’espace public.
Qu’elles s’intègrent de manière
soignée et discrète à la construction. (Parabole transparente,
parabole peinte, parabole rectangulaire de petite dimension, parabole recouverte d’une vitrophanie paysagée, parabole de
jardin en forme de cube ou de
lampadaire, etc…) Toute parabole en applique devra s’intégrer
au mieux avec son support Les
immeubles collectifs et les hôtels
seront équipés d’une parabole
unique. Si la pose de la parabole
se fait en lieu et place de l’antenne hertzienne
existante
(râteau), cette dernière sera enlevée définitivement et le mât support sera coupé à hauteur discrète. Rappel : techniquement rien
n’oblige la pose de la parabole
sur le toit ou la façade de la maison, dans tous les cas le technicien recherchera dans la propriété l’endroit de pose le mieux
adapté esthétiquement afin de
ne pas nuire à l’architecture de la
bâtisse. La ville d’Etretat a pris
contact avec les bailleurs sociaux
et les professionnels pour leur
rappeler ces préconisations.
ubi une situation inique en notre site unique. La démocratie aura été bafouée a
quelle notre commune a été plongée. Injustice culturelle face au droit de l’informa
télévision. Injustice sociale face à l’obligation pour tous de s’équiper. Même si la
sions et conduisait la collectivité à gérer la télévision.
Comme une majorité d’élus, il n’est d’ailleurs pas anodin que les communes de Veules-les
table de nous substituer aux obligations de service public.
Le vote du Conseil municipal aura montré notre mécontentement et notre insatisfaction, n
toujours été qu’Etretat soit traitée de façon égalitaire en bénéficiant de la télévision numéri
A compter du 1er février 2011, l’émetteur d’Etretat, com
Pour continuer de regarder nos émissions préférées (excepté « Baie d
ne ») il nous restera à nous Etretatais deux possibilités :
L’ADSL, la plus esthétique et la moins contraignante.
La TNT « passe » par le câble téléphonique. Pour cela, contacter u
fournisseurs présents sur le territoire étretatais (Bouygues,
Orange, SFR) pour contracter un abonnement téléphonique
dénommé : Internet+TV+ téléphone.
Ainsi vous pourrez recevoir à la fois vos appels téléphoniques,
regarder la télévision et éventuellement « surfer » sur internet
(aucune obligation de posséder un ordinateur pour obtenir la
TNT par ADSL). Attention, la technique actuelle ne permet
d’installer que deux décodeurs sur une même ligne téléphonique. On ne peut donc alimenter que deux téléviseurs.
La seconde possibilité consiste à installer une parabole afin de
capter les émissions provenant d’un des deux satellites qui diffusent la TNT. Cette installation est règlementée par une directive municipale* et nécessite l’intervention d’un technicien antenniste. Tout comme pour le système ADSL il faut un décodeur TNT par pos
télévision, sous certaines conditions techniques, il est possible d’installer plu
décodeurs sur une même antenne parabolique. Plusieurs maisons voisines ou a
tements dans un même immeuble peuvent recevoir la TNT sur une parabole
mune. Pour une esthétique améliorée et des économies réalisées.
Il y une différence financière entre ces deux possibilités : pour l’ADSL il s’ag
régler un abonnement mensuel au diffuseur, quant à la parabole c’est une instal
qui est facturée le jour de la pose.
« Inju
et cu
à l’
respect
l’inf
Q u e l q u e s
exemples
de
modèles qu’on
trouve à Etretat:
26
La transparente
La noire
.T.
(Télévision Numérique Terrestre)
TNT
à
réactions
ant sur le fait que le Conseil municipal n’a pas choisi, il a subi. Les Etretatais aussi.
après que la municipalité a agit sans relâche pour être entendue et sortir ainsi de la zone d’ombre dans laation - d’autant plus forte au moment où la solitude est déclarée cause nationale - et à la culture qu’offre la
a pose d’un émetteur paraissait une alternative crédible, elle ne garantissait pas une réception sûre des émis-
s-Roses, Yport et Saint-Jouin-Bruneval aient fait le même choix qu’Etretat, il ne me semblait pas souhai-
nos hésitations et nos doutes et amené à choisir entre deux maux le moindre puisque la volonté des élus aura
ique gratuitement. Plus notre plus grand regret et notre infinie déception, l’Etat en aura décidé autrement.
‘La ville d’Etretat aurait
du installer un émetteur.
Les travaux de voirie et
d’assainissement
ne servent à rien.
M.D., retraité
mme beaucoup d’autres en France, ne diffusera plus la télévision
de Sei-
un des
Pour les habitants en résidence principale à Etretat, l’Etat a mis en place
une aide de 250 euros. Pour l’obtenir il faut remplir un formulaire qui est à
votre disposition en mairie, cette aide est attribuée sans condition de
ressources. Il est également possible de télécharger ce formulaire sur
internet : www.tousaunumerique.fr ou vous le procurer en
téléphonant au 0970 818 818. (GIP France Télé Numérique)
Afin de permettre à chacun de s ’équiper, la municipalité et le
CCAS réfléchissent à la mise en place d’une aide municipale
sous conditions de ressources et du retrait de l’antenne râteau.
Les dossiers de demande sont à déposer en mairie et seront
étudiés par le CCAS en janvier. Cette aide n’excédera pas le
montant de la dépense engagée après avoir cumulé l’aide de
l’Etat et sera attribuée pour une seule installation TNT.
Le jeudi 16 décembre sur la place du marché vous pourrez
rencontrer le personnel du GIP France Télé Numérique de 9
heures à 15 heures. Cette tournée nationale dénommée « Info
Mobile Tous au Numérique » a pour vocation d’aller à la
rencontre des téléspectateurs afin de les accompagner face à ce changement
technologique.
Ce même jour dans la salle du foyer des anciens place de la mairie, des
techniciens des divers fournisseurs ont été invités par la commune et se tiendront à la
disposition des habitants pour expliquer le mode de réception TNT via la ligne
téléphonique.
Des démonstrations et des documents vous seront remis gratuitement afin de faciliter
votre prise de décision finale : Téléphone ou Satellite.
ustices sociale
ulturelle dues
’Etat qui ne
te pas le droit à
formation »
ste de
sieurs
apparcom-
git de
llation
e
La rectangulaire
La rouge
La peu discrète
73
‘la municipalité a fait le
bon choix car un
émetteur ne garantissait
pas la retransmission des
émissions dans de bonnes
conditions
M.R., technicien TV
‘ce n’est pas à la
commune de gérer la
télévision, c’est une
obligation de l’Etat
Mme D., retraitée
‘les résidents ont le droit
à l’information et nous
ferons le nécessaire pour
que ce droit soit respecté.
M H Alcéane
[ Vie sociale
]
Cross des écoles
À
vos marques. Prêts ? Partez !
C’est avec des conditions idéales que les enfants des écoles élémentaires et maternelles d’Etretat, de Bordeaux,
Bénouville et Gonneville se sont rencontrés pour participer à leur cross annuel organisé par l’école et la mairie
d’Etretat ainsi que les parents d’élèves.
Plus de 200 écoliers ont emprunté des parcours différents autour du terrain de football et du chemin des Haules. Une
organisation parfaite avec des courses qui se sont déroulées dans de très bonnes conditions, les différents parcours étant
sérieusement balisés d’après les judicieux conseils de Madame Mahaud.
Les trois premiers de chaque course ont reçu un trophée et une superbe médaille qu’ils arboraient fièrement autour du
cou. De plus, en fin de course, chaque enfant a pu profiter d’un petit goûter fortement apprécié. De nombreux parents
d’élèves, profitant de la météo clémente étaient également présents sur le terrain pour encourager les enfants des
différentes classes.
C
Nouveaux
arrivants
et
« Prénommier »
Et pourtant, elle tourne
’est devenu un rituel de début
d’automne. La Boule étretataise a
lancé une nouvelle invitation aux
élus et personnel communal pour
se rencontrer lors d’un tournoi en doublette
tiré au sort fort amical. C’était l’occasion
d’inaugurer le terrain de boules refait à neuf
au printemps pour la plus grande satisfaction
de tous. Occasion de remercier une voisine
de l’immeuble tout proche, Mme Metzger,
qui a offert un nouveau panneau au club
bouliste.
Beaucoup de monde samedi 27 novembre à la maison
commune pour accueillir les nouveaux arrivants à Etretat. Il
faut dire qu’une heure plus tôt, au Parc des Roches, Franck
Cottard et son conseil avaient accueilli les courageux parents
qui avaient bravé la bise pour se regrouper autour du
« prénommier » au pied duquel chaque prénom était gravé.
Le maire félicitait les parents des dix huit bébés nés cette
année à Etretat, qualifiant cette année de « bon cru ». Avec
les présidents d’associations, Franck Cottard félicitait les
nouveaux arrivants de leur choix, aussi bien les nouveaux
commerçants que les particuliers heureux d’habiter la station
balnéaire. Une belle rose était offerte aux dames ainsi qu’un
petit porte clefs lumineux,
sans oublier les guides , le
guide pratique, celui des
associations et celui de
l’Office de Tourisme pour
permettre à chacun de bien
s’installer. Un pot amical
concluait cette matinée
d’accueil.
28
La Résidence Germaine Coty
était à l’honneur en ce mois de novembre.
Conseil de Sages
L
es membres du Conseil de
Sages,
avant
son
renouvellement, ont souhaité
dresser un petit bilan de l’année
écoulée.C’est ainsi que madame Souday a
remercié la ville d’Etretat suite aux travaux
réalisés : Le marquage du parking pour les
véhicules des résidents, la clôture du
passage du terrain de derrière, la pose d’un
panneau « propriété privée »,
l’ aménagement d’une pièce au 2ème étage
pour le séchage du linge, l’entretien des
parterres de fleurs autour de la résidence.
Le Conseil souhaite également rappeler les
activités organisées : loto en juin, aprèsmidi mardi gras, barbecue, visite de la
mairie du Havre illuminée, visite du
Tréport, promenade à Jumièges pour les
cerises, visite du Petit Lourdes, visite de la
ferme animalière et 2ème loto en
novembre. Remerciements ont été
présentés à monsieur le maire, monsieur
Lefrançois, madame Doutreleau et tous
les conseillers municipaux pour l’aide
apportée à la réalisation des projets des
sages et à leur générosité envers les
résidents (pas d’augmentation de loyer ni
du prix du repas). Remerciements à la
directrice pour son aval et au personnel
pour le travail supplémentaire occasionné
par ces manifestations.
E
n effet, il s’agissait tout
d’abord de renouveler
le conseil de résidents
qui est d’ailleurs un
conseil de résidentes puisque ce
sont 8 femmes qui en font partie.
Après que Madame Delaistre ait
souhaité mettre fin à sa
participation, c’est Mme L. Colombe
qui l’a
remplacée pour rejoindre Mesdames R.. Lemaistre, G. Bernard, J. Souday, T. Cornu,
M. Tasserie, Y.Malandain et R. Basille.
Leur rôle est de faire part des attentes au quotidien pour améliorer la vie à la
résidence lors des repas mensuels que les élus responsables de la RPA partagent avec
elles, notamment le Maire, Monsieur Lefrançois, adjoint, et Nathalie Doutreleau,
conseillère. Ce conseil se charge également d’organiser des moments de rencontre ou
des activités ouvertes aux personnes extérieures (après-midi jeux,…) ou des sorties
avec le mini-bus auxquelles Francis Lemaire, bénévole assidu, donne de sa personne
et de son temps pour conduire les volontaires au gré des découvertes. A noter que
depuis peu, Cathy Villers, animatrice municipale, en plus du temps dévolu
hebdomadairement à la RPA (mais pas seulement) propose des séances de gym
douce. Pour se sentir encore mieux dans son corps. Tout cela dans un esprit convivial
encouragé et motivé par Annie Poyer, directrice émérite, et le personnel toujours
disponible et à l’écoute.
GERMAINE COTY
Novembre aura été aussi l’occasion d’honorer la
mémoire de Germaine Coty, bienfaitrice locale Anniversaire singulier puisque le rituel veut que l’on
fête celui-ci le 10 novembre alors qu’elle a disparu un
12 novembre - Un des nombreux mystères étretatais.
Cérémonie qui aura permis de se retrouver entre amis,
résidents, responsables d’associations et offert l’occasion aux plus âgés de rencontrer
les membres du Conseil de jeunes fraîchement élus. Moment intergénérationnel bien
sympathique et émouvant que la municipalité développe régulièrement lors des
cérémonies officielles ou autres instants privilégiés.
Franck Cottard, aura rappelé le souhait des élus d’illuminer la vie des résidents. Chose
faite par l’action quotidienne et … les nouvelles illuminations de Noël installées dans
le parc Germaine Coty. Et pour parfaire le décor et maîtriser le budget, les agents
communaux se chargent désormais de la rénovation des appartements libérés. Un
investissement financier moindre, un investissement technique supplémentaire en
utilisant au mieux les compétences nombreuses du personnel communal.
PORTE OUVERTE.
Appartements rénovés qui trouveront probablement preneurs. Après avoir constaté
que de nombreux logements restaient vacants et pour respecter la devise locale, les
responsables de la RPA, le Conseil de Résidents, et
les élus ont décidé d’organiser un week-end portes
ouvertes à la résidence. Accueil chaleureux de
quelques curieux mais aussi de personnes
susceptibles de venir s’installer dans ce lieu fort
agréable. Occasion de constater ô combien la vie y est
active et douce grâce aux
l’encadrement de qualité et au
ainsi que 3 à 4 appartements
accomplies donc avec le souci
chacun a tant besoin.
93
activités diverses, à
confort proposé. C’est
seront bientôt alloués à de nouveaux locataires. Missions
premier d’apporter cette présence humaine et sociale dont
[
Vie
culturelle
]
« Entre pages et plage »
P
our le troisième festival " Entre pages et plage" la
municipalité d'Etretat en partenariat avec l'Office de
tourisme avait donné rendez-vous aux amoureux des
livres Salle Adolphe Boissaye. Ouvert aux
professionnels du livre, aux auteurs comme
Jacques
Derouard , Philippe Valletoux, Roger Hilliquin et Yoland
Simon, aux passionnés comme Gilbert
Marical, aux
associations comme l'Afga, la Main Verte ; ce festival a
rencontré un bon succès de l'avis des participants.
Quelques jours auparavant, Yoland Simon avait été invité à la
Résidence Germaine Coty pour une lecture sur l'enfance . A
travers les textes de Jules Vallès, Victor Hugo, Marcel Aymé,
Alphonse Daudet , Yoland invitait l' auditoire à se remémorer
sa jeunesse. Beaucoup de bons souvenirs étaient évoqués ,
quelques mauvais aussi, au moment des guerres mais
toujours dans un climat affectif serein malgré les difficultés
matérielles.
A l'école élémentaire dans les classes de Thierry Grisel et de
Valérie Vignolet, Yoland a présenté des contes recréant ainsi
l'ambiance des veillées quand il n'y avait pas la télévision.
Amusant d'entendre ces enfants qui l'ont toujours connue et
qui ont du mal à évoquer la vie sans elle. Et pendant ce
temps , Virginie préparait le concours pour les écoles du
canton
Dimanche c'était la proclamation des résultats, c'était le
moment de rencontrer les gagnants avec leurs parents , avec
leurs enseignants, avec leur Maire .
Cette année, il fallait réaliser un calligramme sur l'un des
quatre éléments (eau, vent, feu, terre) ou sur la nature.( un
poème ou un texte dont l'expression graphique forme un
dessin)
Apollinaire n'en serait pas revenu tant les
calligrammes proposés étaient intéressants et de grande
qualité.
Dans la catégorie 8 -10 ans c'est Jacob Powel de Beaurepaire
qui fut déclaré vainqueur et Marion Baudu de Criquetot
l'Esneval pour les 10-12 ans. Grégoire Micaux Maire de
Beaurepaire, Alain Fleuret Maire de Criquetot et Claude
Lesueur Maire du Tilleul assistaient Franck Cottard et son
équipe pour la remise des récompenses. Chaque récipiendaire
gagnait pour sa classe, un déplacement au choix pour une
manifestation culturelle ou la visite d'un musée . Une
heureuse initiative de la municipalité d'Etretat toujours
soucieuse de favoriser l'épanouissement culturel des jeunes .
410
Bilan touristique
Et notre Office de Tourisme,
L
a saison se termine, les rigueurs de l'hiver nous le
rappellent. L'heure est au bilan, l'heure est aux constats , l'heure est à la réflexion pour préparer la nouvelle saison avec les nouveaux chantiers et orientations que nous devrons assumer.
D'abord, cela sert à quoi un Office de tourisme ? A rien pour
certains ou du moins à pas grand chose, à renseigner les gens,
à promouvoir la Cité, la Communauté de communes pour
d'autres ; encore faudrait-il préciser le terme de promouvoir .
Bref, les missions de l'Office de Tourisme d'Etretat ne sont
pas toujours bien claires dans l'esprit de nos concitoyens. Elles
sont régies par une convention triennale d'objectifs fixés par
la Mairie. Signalons d'ailleurs que cette convention expire fin
décembre 2010. Elles sont mises en application par un conseil
d'administration composé de quatre délégués du conseil municipal, un représentant de la Communauté de communes (le
Président en l'occurrence) et quatre représentants des activités,
professions ou organismes touristiques. Le Conseil d'Administration est l'organe de décision de l'Office. Le journal officiel
de la République Française dans ses arrêtés du 12 novembre
2010 stipule les obligations d'un Office troisième catégorie
comme le nôtre. N’énumérons pas les mentions obligatoires
mais plutôt insistons sur celles que nous ne remplissons pas,
ou incomplètement, et qui pourraient servir de base à notre
projet 2011. Un OT est d'abord et reste un organisme de Service Public avec ses missions d'accueil et d'information des
touristes, de promotion et de commercialisation de produits
touristiques, d'organisation d'animations touristiques. Il doit
offrir la possibilité de consultation des disponibilités pour tous
les modes d'hébergements classés par lui et les partenaires en
dehors des horaires et périodes d'ouverture.
Nous ne serons jamais un organisme comme Booking ou Venere, mais pourquoi pas -et à condition que tout le monde
joue le jeu- monter notre propre centrale de réservation !
(nous y travaillons)
Enfin ce dernier article précisant que
l'OT doit intégrer les nouvelles
technologies d'information et de
communication, notamment les
réseaux sociaux,( stages de formation
pour la Directrice et une Conseillère),
la téléphonie mobile et la géo localisation.. Nous ne manquerons
pas de vous tenir informés des avancées dans ces différents
domaines.
Quelques chiffres définitifs pour cette année, le mois de décembre
n'apportera pas de changement radical. 426 000 internautes, 40
000 personnes ont été renseignées 60 000 sont passées à l'Office
et en sont ressorties avec au moins deux documents (programme
des Galetjades, animations, documentations touristiques, cartes de
randonnées, hébergement , hôtels restaurants. Ce n'est pas
beaucoup moins que l'an dernier malgré une redéfinition de la
plage d'ouverture de l'Office 10h-18h. La fréquentation du point
plage a baissé cette année. Au-delà de l'effet météo du mois d'août,
les touristes ont cherché à valoriser au mieux leur court séjour en
Haute et Basse-Normandie ("Normandie Impressionniste" oblige)
d'où leur passage par la "maison mère" qui a les relais internet et
une documentation plus importante. D'un point de vue
fréquentation, on assiste au retour des Anglais, une fréquentation
toujours intéressante des Belges, Néerlandais et Allemands. Les
Italiens ont été plus nombreux au mois d' août, les touristes de
l'est de l'Europe et du sud-est asiatique toujours bien représentés.
Enfin le festival "Normandie Impressionniste" a attiré une
population touristique du sud de la France qui ne serait pas"
montée" dans nos régions sans cet évènement. Il n'y a pas eu de
répercussion franche sur l'hôtellerie, parce que cette population
était itinérante, mais indéniablement sur la restauration. Si vous
souhaitez consulter les informations de l'Office de tourisme,
n'hésitez pas à taper etretat.net. Si vous voulez consulter notre
blog relié à twitter et facebook( nous avons plus de six cents
amis),faites http://www.etretat-impressionniste.fr/
Fleurissement
Dites le avec des fleurs…
V
endredi 12 Novembre à 17h30 , Franck Cottard Maire, Laurence Hamel Adjointe, Magali
Dallet Thuillier Directrice et André Brochec Président de l'Office de Tourisme et l'équipe
Récompenses d’aujourd’hui
municipale , les Sages , l'équipe de la Main Verte accueillaient les nombreux participants au
concours du Fleurissement d'Etretat. Monsieur Le Maire remerciait les nombreux participants
qui oeuvrent pour la beauté d'Etretat ainsi que l'équipe de jardiniers qui ont mis tout leur coeur tout leur savoir faire pour fleurir le
village. A ce sujet, la première "Fleur du village fleuri" vient d'être décernée à notre commune. La remise officielle de ce label aura
lieu début décembre à Rouen. Franck Cottard exprimait ainsi sa grande satisfaction d'avoir obtenu et pour la
première fois à Etretat cette distinction qui pourra être apposée au-dessous des panneaux d'entrée de ville. Il invitait
aussi, tout un chacun, à poursuivre voire même développer le fleurissement de notre Village pour qu' il puisse
prétendre au titre très convoité de " Plus beau village de France". Le fleurissement fait, bien sûr, partie des critères.
C'est à Magali Dallet Thuillier que revenait le plaisir d'énoncer le palmarès. Mme et M René Lebas, Mme et M
Michel Leborgne, Mme Rolande Avenel, M Alain Hébert, M Pierre Beauchamps, Mme Sabrina Quibeuf, M Jon
Cooper ainsi que la Caserne des pompiers obtenaient un Premier Prix pour ne citer que les premiers dans les
différentes catégories. Les trois premiers prix se voyaient remettre un bon d'achat à utiliser à Etretat. Un petit buffet
Et fleurissement
bien arrosé (fleurs obligent) et c'est important pour les belles fleurs terminait cette charmante soirée.
de demain
115
[
Vie
pratique]
Petit rappel
citoyen
Secours - Urgences - Services
Mairie : 02.35.27.01.23
Police municipale : 02.35.28.76.72
Centre anti poison : 02 35 88 44 00
Gendarmerie : 17 - Samu : 15
Sapeurs pompiers : 18
Médecins : Dr Acher 02.35.10.76.08
Dr Dudout 02.35.27.07.56
Infirmières : 02.35.27.02.98
Dentistes : Florent Challet Hayard
et Déborah Gayet : 02.35.28.07.91
Kinésithérapeute : M. Clisson 02.35.27.02.36.
Pharmacie : M. van Caenegem 02.35.27.01.45
Assistante sociale :
Permanence de l’assistante sociale Mme Le Calvez de
14h30 à 16h30, à la mairie, le lundi.
Service des Aides à domicile :
Mme Delamare est présente du lundi au vendredi de 8
h 30 à 12 h00. Sur rendez-vous de 13 h30 à 17 h00
Rue Monge ou à domicile.
Bibliothèque municipale :
Mercredi : 9h30 à 12h00
Vendredi : 17h00 à 19h00
Les 24 et 31 décembre ouvert de 10h00 à 12h00
Horaires d’ouverture de La poste :
Lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h45
et le samedi de 9h00 à 12 h00.
Protection de l’environnement - Lutte contre le bruit
Horaires d’utilisation des tondeuses et autres engins motorisés
de jardinage et de bricolage.
Les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 30 à 20 h 00.
Les samedis de 9 h 00 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 19 h 00.
Les dimanches et jours fériés de 10 h 00 à 12 h 00.
Il est rappelé qu’un arrêté préfectoral interdit les feux de
végétaux (hors incinérateur) à Etretat.
Déchets encombrants
Inscription obligatoire en mairie uniquement. Au
02.35.27.01.23 ou dépôt en déchetterie à Criquetot l’Esneval.
Tél. : 02.35.28.98.68
Lundi de 14 h00 à 18 h 00 Mercredi, vendredi,
samedi : 9h00 à 12 h 30 et 14h00 à 19h00. Fermé le dimanche.
Ordures ménagères
Compétence de la Communauté de communes :
Tél : 02 35 27 27 00.
Tournées les lundis, mercredis, vendredis.
Conteneurs
Déneigement des trottoirs
(au cas où…)
En cas de neige, pour la sécurité des piétons, pensez
à déneiger vos trottoirs. En hiver, nous vous rappelons que les propriétaires et occupants d’immeubles
doivent assurer le déneigement des trottoirs devant
la façade de leurs habitations.
La sécurité des passants en dépend. Merci pour eux !
Notre municipalité, soucieuse du bien-être de chacun et du
respect de l’environnement vous rappelle que, conformément à
votre engagement de respecter le règlement lors de la remise
des conteneurs, ces derniers doivent être sortis la veille des
jours de ramassage le plus tard possible et impérativement
rentrés avant 10h00 après le passage des équipes de collecte.
L’équipe municipale compte sur votre sens civique
et vous remercie de votre compréhension
Nouveau à Etretat
Le 11 novembre cette année aura été l’occasion d’honorer la
mémoire des soldats disparus en compagnie des gendarmes et
pompiers, des associations, des anciens combattants et des
porte-drapeaux ainsi que du Conseil de jeunes... Occasion,
sous le déluge de ce jour, de s’imaginer quelles souffrances nos
valeureux héros ont subies. Le maire, Franck Cottard, aura
remis la médaille du travail pour 40 ans de service à monsieur
Claude Martin.
Réflexogue plantaire et Relaxation Bien-être
Corinne Hérubel
tel : 02 35 29 84 46 ou 06 71 35 23 57
du lundi au dimanche sur rendez-vous
Réflexologue certifiée
Membre de la Fédération Française
des Réflexologues
(Ecole affiliée au Reflexoly in Europe Network)
Florence Lemoine
Sur rendez-vous à domicile au 06 18 41 43 17
florencelemoine@sfr.fr
12
12
Le temps presse
avec l’asso ABCD,
c’est vous qui votez…pour
désigner l’événement le plus
marquant de cette année 2010
à Etretat, c’est sur www.etretatmag.fr, vous allez sur la page
« Et aussi », vous cliquez sur
l’isoloir pour découvrir la
sélection de 24 événements, et
vous votez sans oublier de
valider votre vote !
Directeur de la publication :
Franck Cottard
Mise en page :
Yves Liberge
et le Service Communication
Dépôt légal :
L 100– 923/08

Documents pareils

Le mot du maire

Le mot du maire Comme j’avais pu l’annoncer l’an passé lors de la cérémonie des vœux, 2011 aura été une année charnière durant laquelle les portes auront été ouvertes vers divers horizons. Ceux du passé avec les d...

Plus en détail