acta helvetica - beim Kanton Aargau

Commentaires

Transcription

acta helvetica - beim Kanton Aargau
ACTA
H E L V E T I C A
BAND
108
REGESTEN
Erläuterungen s. Registerband
AH 108
BESCHRIEB:
Heller Pappband (zahlreiche lose Blätter bzw. Faszikel, Bindung
stark beschädigt; ca. 36 mal 24 cm.; 371 Blätter unterschiedlichen Formats.
ACTA HELVETICA, GALLICA, GERMANICA, HISPANICA, SABAUDICA ETC.
NECNON GENEALOGICA STEMMATIS ZUR-LAUBIANI
[I-IV]
(paginiert),
(paginiert),
bzw. f o l i i e r t
38-364,
1-18 (paginiert),
[365]
(foliiert)
19-22 ( f o l i i e r t ) ,
23-37a
handschriftlich paginiert
von Beat Fidel Zurlauben. Die nicht gezählten
Seiten zwischen 12/13 und 37/38 wurden mit 12a und 12b und 37a,
die nicht gezählten Blätter zwischen 188a/189, 230/231 und 265/
266 wurden mit 188b, 230a und 265a-2651 und die doppelt vorhandenen Blätter 111, 127, 188 und 214 mit l i l a ,
127a, 188a und
214a bezeichnet.
Blätter:
19, 22, 47-48, 56, 65, 72, 75, 92, 94-97, 100-104,
107, 116-119, 122-125, 139-140, 143-145, 151, 154, 176-177,
189, 206, 223-224, 226, 228, 238, 242-252, 259-260, 263-264,
270 bis 273, 275, 299, 307-308, 342-344 und 347 fehlen;
I/II,
III/IV,
Blätter
364 und 365 leer.
Nach 1750 gebunden.
Auf der Innenseite des Vorderdeckels findet sich nachfolgender
von Beat Fidel Zurlauben stammender handschriftlicher
Eintrag:
"Jnscrit dans le Catalogue [wobei unklar i s t , was Zurlauben
konkret damit gemeint hat: im Register zu den Acta Helvetica
etc. - s. Meier/Zurlaubiana "Handschriften"
1106 Nr. 107 - oder
im eigentlichen Bibliothekskatalog - s. ebenda 1148 Nr. 140 konnten jedenfalls keine diesbezüglichen Hinweise festgestellt
werden]".
Standort: Aargauische Kantonsbibliothek Aarau MsZF 1
1
1511 Februar 7., Baden im Aargau
"ALLIANCE HEREDITAIRE [=ERBEINUNG MIT ÖSTERREICH UND DER FREIGRAFSCHAFT BURGUND] ENTRE LES MAISONS D'AUTRICHE ET DE
BOURGOGNE [=HABSBURG], D'UNE PART, ET LES LIGUES SUISSES,
DE L'AUTRE"
s.
EA III
2, 1343 (Beilage
Nr.
19)
In franz. Sprache, wohl 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel
Zurlauben, den Autor der Histoire militaire, geschrieben
AH 108, 1-14 - Seiten 12a und 12b leer
2
1543 September 9.,
"Camp de femidel
[=Venlo?]"
"CONFIRMATION DE L'ALLIANCE HEREDITAIRE [=ERBEINUNG MIT ÖSTERREICH UND DER FREIGRAFSCHAFT BURGUND VOM JAHRE 1511] ENTRE SA MAJESTE JMPERIALE [KARL V.], A CAUSE DE LA MAISON
DE BOURGOGNE [=HABSBURG], ET LES CANTONS DES LIGUES SUISSES"
s.
EA IV 1 d, 1085
(Beilage
Nr.
1)
In franz. Sprache, von der gleichen Hand wie AH 108/1; wohl 1750? für
Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire
militaire, geschrieben - AH 108, 15-18 - Seite 18 leer
3
[1753]
NACHTRAG1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN,
DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE ZU BAND I (PARIS 1751)
62F. IN BAND V I I I (PARIS 1753) 329F. BEZÜGLICH DER
SCHLACHT VON SANKT JAKOB AN DER BIRS VOM JAHRE 1444]
1)
Der erwähnte Nachtrag
hat eine anlässlich
besagter
Schlacht
vom franz.
König Karl VII. geprägte
Gedenkmünze zum Gegenstand.
Zurlauben
zitiert
hier
in AH 108/3:
"françois[-Eudes
de] mezeray H[istoire]
de france
T[ome] II.
p 90-91.
Paris
[Matthleu]
Guillemot
1646 in
fol[io]
fig[ures]".
Diese sehr seltene
und kostbare
Ausgabe konnte in der Zur-
laubiana
nicht
festgestellt
werden. Im uns zur Verfügung
stehenden
"Abrégé"
(Paris
1717) - BQ 223 - von Mezerays grossem Werk aber
findet
sich die hier
erwähnte Beschreibung
nicht.
AH 108, 17 (aufgeklebt)
3A
[1750?]
AUSZÜGE [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE], AUS: [JEAN DONNEAU] DE VIZE[! =VISE:] "MEMOIRES1 POUR SERVIR A L'HISTOIRE DE
LOUIS [XIV] LE GRAND"
Aus dessen "Tome
Second Paris
zitiert Zurlauben die
1697: fol[io]"
Seiten: 192, 201, 207, 218, 234, 235, 239, 242 und 257 mit die Fremden
Dienste der eidg. Orte betreffenden Fakten und Personennachrichten.
Wie Zurlauben weiter feststellt, bringt "T[ome]
diesbezüglich
par le meme"
1)
Das Werk
selber
konnte
I.
Paris
1697.
fol[io]
"rien".
in der
Zurlaubiana
nicht
festgestellt
werden.
AH 108, 18 (aufgeklebt)
4
1756 September 1., Paris
A
SCHREIBEN VON [HPTM.] RYHINER1 [AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER
BEAT FIDEL ZURLAUBEN]
"Je viens
d'obtenir
de sa Majesté
de son prix,
puisqu'elle
et me prive
de L'honeur
Come oficier
m'oblige
d'etre
de quitter
J'ose
séparation,
vous Remercier très
de me faire
persuadé de toute
ma vive
J'ai
et de vous
Obligation
sentant
a
Mons.r
appartenir
vous assurer
bien La perte
humblement des Bontés que Vous
mon Envie a Les meriter,
entiere
Je puis
d'etre
Connu de Vous; et
la grâce de me la Continuer
Reconnoissance pour celles
qui diminiie
Le Regiment des gardes,
de la Compagnie que Vous Comandéz;
m'avez temoignêz depuis que J'ai l'honeur
vous suplie
XV.] une grâce,
sous Vos ordres,
. . . de tout mon Regret pour cette
que Je fait;
[Ludwig
Vous pouvez et re
et vous pouvez etre
sur de
que J'ai Receues;
Votre Oncle [Gardeoberst
Beat Franz
—
Placidus Zurlauben]
du poste
que Je viens
sion de la Compagnie Gaudard
...
[Jugez]
...
J.UÖ/4-D
d'obtenir,
c'est
au Regiment de [Oberst
Vous meme, de toutes
celles
La Comis-
Samuel] Jenner,
que Je dois Luy avoir,
Bontés et Les Grâces dont J1 m'a Comblé pendant que J'avois
d'etre
Oficier
veillance
nel
en m'accordant
général
d'Eu];
a tout
de Zurlauben;
Récit,
vous me disiez
fait
de Bourbon, Comte
de Pinchène, als des Gardeobersten
Je vous avoiie ...,
que J'eusse
que Je craint
mérité
Colo-
pas tout
témoigné
Gattin
qu'après
cela,
tout ce
Je convient
du
avec Vous, Cependant, si La Reconnoissance que J'ai est aussi
proportionée,
votre
cotté
c'est
a dire
que c'est
que Je veut meriter
qu'il
n'y a point
singulier
sans Bornes,
toujours
d'autre
pour toutes
à Vous obliger
...
convenir
...
aussi de
c'est
moyen pour moi,
jointe
Maison et pour
et auquel Je Répété encore mon
Jnclination
que Votre famille
ne soit
des Adressaten
Gattin
en chemin de s'augmenMaria Barbara Helena
Kolin dann am 21. März 1757 in der Person von Maria
Elisabeth
Plazida
Zurlauben
ein Kind zur Welt bringen
avec Ardeur puisqu'il
Je compte de partir
puis-
à mon attachement
Elisabeth
d'une aussi bonne ...
elle
ma Reconnoissance;
[- in der Tat sollte
le souhaite
par
de ces Bontés et des Vôtres
Les Personnes qui Composent votre
et toute
Je ne doute point
J1 faudra
quelque chose; Aussi
La Continuation
vous ... particulièrement,
ter
Louis-Charles
[dem
cela Les grandes Bontés que m'a toujours
[Marie-Florimonde
verh.J
L'honeur
marque de sa Bien-
sa Recomandation auprès de S.A.S.
des Suisses et Grisons,
Ajouté
Madame
de sa Compagnie et Cette derniere
Les
-],
ne peut Jamais en avoir
Anna
du moins Je
...
[assez]
[race];
le 5 .
e
de ce mois pour Joindre
Le Reg[Jenner]
a
Valencienne;
J'ai
1)
L'honeur
de me dire
Bei Meier/Zurlaubiana
avec Respect
"Briefwechsel"
...".
631
irrtümlich
Daniel
Ryhiner
zuge-
wiesen.
Original
-
AH 108, 20-21
5
1511 Februar 7., Baden im Aargau
"ERBEINIGUNG1 [DER EIDG. ORTE], MIT DEN HÜSSERN ÖSTERRYCH UND
BURGUND [=HABSBURG, D.H. MIT ÖSTERREICH UND DER FREIGRAFSCHAFT BURGUND]'1
s.
EA III
2, 1343 (Beilage
Nr.
19)
1UÖ/3-/
1)
'
s. auch Zurlaubiana
AH 108/1
Wohl 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire, geschrieben - AH 108, 23-34
5A
1543 September 9.,
im Lager bei Venlo im Herzogtum Geldern
"BESTÄTTIGUNG1 DER ERBEINUNG [MIT ÖSTERREICH UND DER FREIGRAFSCHAFT BURGUND VOM JAHRE 1511], ZWÜSCHENT KEY. M.T
[KARL V.] VON WEGEN DES HUS BURGUND [=HABSBURG], GEGEN
DEN ORTHEN EINER EYDTGNOSCHAFFT"
s.
1)
EA IV 1 d, 1085
(Beilage
a. auch Zurlaubiana
Nr.
1)
AH 108/2
Von der gleichen Hand wie AH 108/5, wohl 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire, geschrieben - AH 108, 34v-36
6
[1755?]
ADRESSE1: "POUR M. PINARD [COMMIS AU BUREAU DE LA GUERRE] CHES
MADAME DE FOYAL RÜE DE CONDE VIS A VIS L'HOTEL DE PROVENCE [IN PARIS]11
1)
Die besagte
freilich
nicht
von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben selbst
geschriebene
Adresse dürfte
dieser
in Zusammenhang mit
seinem Briefverkehr
mit Pinard
- s. Meier/Zurlaubiana
"Briefwechsel"
618 - gebraucht
haben.
s. ebenda I, XIV.
Ueber
zurlaubens
Mitarbeit
an
Pinard/Chronologie
AH 108, 36 (aufgeklebt)
7
[1764?]
"EXTRAITS A FAIRE[:] h1
"de L'art.e
2.e du traitté
d'aillance
[zwischen
Frankreich
und den
iuö//—a
kath.
Orten plus
"de la 2.e Lettre
und den eidg.
annexe au traittê
Orten]
"du 8.e art.e
de 1715"2
Wallis]
de
"de L'art.e
7. du traittê
"de L'art.e
30. du même traittê
re]
a
M.r
1663ni
de 1715"5
de 1715"6
Le Blanc [Secrétaire
de M.r [Claude]
meyer
[zwischen Frankreich
de 1663
du dit traittê
"de la lettre
d'alliance
Commandant Le regd'affry
d'Etat
[vom
de la guer-
5. April
1717]7 [s.
\
Vogel/Privilèges]
page
"J1 est a observer
de la part
wig XIV.
gistrer
ist]
1)
2)
3)
50?
[richtig:
503]"
que La Nation
du Parlament
a esté exposée a pareille
[von Paris?]
Sur ceque le Roy [bis 1715 Lud-
und ab 1715 Ludwig XV.] n'a pas jugé a propos d'y
Les traittés
de La
difficulté
faire
enre-
[wobei im spez. an das Bündnis von 1715 zu denken
Suisse."
Obwohl nicht
von Gardehptm. und Maréchal
de camp Beat Fidel
Zurlauben,
dem Autor des Code militaire,
selbst
geschrieben,
dürften
die nachfolgenden Auszüge trotzdem
für ihn gemacht worden
sein.
s. EA VII 1, 1361 (Beilage
Nr. 5): Pt. 2, S. 1362f
[Bestätigung
des Ewigen Friedens
von 1516 sowie der Bündnisse von 1521 und 1663].
Beachte,
dass damals Stadt
und Amt Zug durch Beat Jakob II.
Zurlauben
vertreten
war.
Unklar,
ob es sich dabei um den in EA VI 1, 1658 unter a) erwähnten
"Revers zu vorstehendem Bündnis [von 1663] zu Gunsten der katholischen
Orte
[24.
September 1663]"
oder um die bei Rott/Représentation
VI im Register
832 erwähnten
"Lettres-annexes
accordées
aux cantons
protestants
[1er
juin
1658]"
handelt.
Beachte,
dass 1663 Stadt
und Amt Zug durch
Heinrich
II.
Zurlauben
vertreten
war.
4)
s. EA VI 1, 1641
5)
s. ebenda VII 1, 1366 [Befreiung
der eidg.
Truppen von Abgaben auf der
Verpflegung]
s. ebenda VII 1, 1375 [Anerkennung der gegenseitigen
Justiz]
s. Zurlauben/CM
IV 367f
6)
7)
(Beilage
Nr.
12), Pt.
8, S. 1648 [Soldzahlungen]
AH 108, 37r (aufgeklebt)
8
[1753?]
NOTIZ1: "RENOUVELLEMENT D'ALLIANCE ENTRE LE ROY TRES CHRESTIEN
[LUDWIG XIV.] D'UNE PART ET LES LOUABLES CANTONS [CATH.]
DE LA SUISSE ET LA LOUABLE REPUBLIQUE DE VALAIS, DE
L'AUTRE. FAIT A SOLEURRE LE 9 MAY 1715. EN ALLEMAND ET EN
FRANCOIS"2
Zurlauben/HM
1)
VIII
Obwohl nicht
tor
der
230 Preuve
XIV
von Gardehptm.
Histoire
militaire,
und Brigadier
selbst
Beat
geschrieben,
Fidel
dürfte
Zurlauben,
die
dem Au-
vorliegende
iUO/ o ^
2)
Notiz
trotzdem
Der Text fehlt
mit dessen genannter
Publikation
in Zusammenhang stehen.
hier
in AH 108/8,
s. diesen in BA VII 1, 1361
(Beilage
Nr. 5) bzw. 1379
durch Beat Jakob
(Beilage
Nr. 6). Beachte,
dass Stadt
II.
Zurlauben
vertreten
war.
und Amt Zug damals
AH 108, 37r (aufgeklebt)
8 A
[1764?]
NOTIZ1: "CAPITULATION2 DU 25. 7 . B R E [=SEPTEMBER] 1731. DU REGIMENT SUISSE DE [OBERST FRANZ ADAM] KARRER RENOUVELLEE PAR
. . . JEAN FREDERIC PHELYPEAUX COMTE DE MAUREPAS POUR ET AU
N
O
M DE SA MAJESTE [LUDWIG XV.]; LEQUEL RENOUVELLEMENT A
ETE ACCEPTE PAR LE[DIT] S. R CHEVALIER KARRER, COLONEL
DUD. REGIMENT"
1)
2)
Obwohl nicht
von Gardehptm. und Maréchal
de camp Beat Fidel
Zurlauben,
dem Autor des Code militaire,
selbst
geschrieben,
dürfte
vorliegende
Notiz
trotzdem
mit dessen genannter
Publikation
in Zusammenhang stehen.
Der Text fehlt
hier
in AH 108/8A,
findet
sich jedoch bei Zurlauben/CM
III
398 CCLXII.
AH 108, 37r (aufgeklebt)
9
[1750?]
MATERIALSAMMLUNG1 MIT EINIGEN WENIGEN AUSFÜHRUNGEN [ANGELEGT
VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN] ÜBER
DIE "PROCONSUL [Z.Z. DES ROM. KAISERREICHES]" DEREN "INSTITUTION", "PREROGATIVES" UND "ABOLITION"
1)
Neben andern antiken
Autoren wie Gaius Julius
Caesar,
Gaius
Sallustius
Crispus,
Strabon,
Gaius Tranquillus
Sueton und Quintus Septimius
Florens
Tertullian
zitiert
Zurlauben
auch modernere Schriftsteller
wie
JeanJacques Chifflet,
Andrea Domenico Fiocchi,
Antoine
Pagi,
Jean-Baptiste
Plantin,
Johann Rossfeld,
Abbé Sébastien
Le Nain de Tillemont
und Markus
Heiser.
AH 108: 38-39; 57-64, wobei dieser Faszikel eine eigene Paginierung:
1-14 aufweist; 108-109; 141-142; 146-147 - Blatt 57v und 141v leer
—
lUo/1U~11
10
1648 Mai 31., Paris
A
"BREVET DE SERGENT DE BATAILLE [FÜR JEAN DE MARTINET]"
"Aujourd'huy
...
le Roy [Ludwig
XIV.]
estant
a Paris
1
noistre
les fidelles
et agreables
Services
rendu en plusieurs
occasions
experience
de la Guerre vigilance
fidélité
au fait
et affection
Signalées
en divers
pour Son Service
Sieges Batailles
tenu ordonné et éstably
resnavant
en faire
tés prérogatives
nent,
tels
reilles
1)
2)
importantes
voulant
que le S. Martinet
et Se Confiant
et bonne Conduitte,
dont il
preeminences estats
et en Sa
Sa Majesté
l'a re-
pour do-
et User aux honneurs
et apointemens qui y
charges,
m'ayant
Sa Majesté
VI
autori-
appartien-
et Semblables dont jouissent
s. hiezu Pinard/Chronologie
Hier bricht
der Text ab.
a
a rendu des preuves
et rencontres
en jouir
luy
a Sa Valeur
en la charge de Sergent de Bataille
les fonctions
recog-
r
ceux qui Sont retenus
p
... ".
en pa-
42If
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 40 - Blatt 40v leer
11
1584 Dezember, Saint-Germain-en-Laye
A
"LETTRES PATENTES1 PORTANT ERECTION DE LA CHARGE DE COLONEL GENERAL DE L'JNFANTERIE FRANÇOISE EN OFFICE DE LA COURONNE"
"Henry [III]
nir
Salut.
...
Roy de France Et De Pologne A touts
Comme L'honneur
Et la Gloire
Droitement
Estimons nous Estre
D'adviser
à L'Execution
fort
Pour ce qui Peut Servir
Selon Que Les occasions
neur Et De dignité,
des actes Dignes De Louages, aussy
Decent Et Convenable En tout
Etat
Bien
à L'accroistre,
S'en Présentent,
Et En emplifier
Soyent aussi
mesmement Quand Elles
La Splendeur De leurs
Vertus,
Policé
des Pre-
En ce Qui Regarde la Conservation
Pourveues de Beaucoup De Valeur,
De la
n'y a Rien Qui Les Con-
à ce Que Les Charges de la Guerre qui Se trouvent
mières Et Des Principales
Et ave-
Sont Les vrayes Nourices
Vertu Ez Cours des hommes Genereux, Et Qu'il
duise plus
Présents
D'Jceluy.
les
Limites,
Remplies D'hon-
Sont Conferées En Personnes
Et Qui Les Peuvent faire
Reluire
de
ce Qu'ayant Reconnu En La Personne de
IUÖ/11
Nostre
très
Cher Et amé Cousin [Jean-Louis
?
r
Le Duc D'Epernon,
Pair
tilhomme De Nostre
Chambre, Gouverneur, Et Nostre Lieutenant
Ez villes
De Metz,
Toul,
L'aurions
y a ja
Nostre
dire
D'autant
rie,
francoise^
une Des plus
ou Entreprendre
Grans Progres
De Nos ordres,
De L'Etat
Grandes de Nostre Royaume,
on veut tenir
si Elle
n'est
De Guerre,
qu'il
Nerf Conjointe
Présentes,
Erigé,
nous a faits.
trop
Jnfanterie
francoise4
Et Etat
Et Déclarons,
navants dire
D'office
autres
Colonel
gemeint]6,
authorités
Concédés aux autres
Que S'ils
Estoient
droits
nostre
Qui S'est Rendu
icy
faisons
Couronne5,
Royale avons Par ces
General De Nostre
Et L'avons
General De France,
officiers
tant
Jouisse
de Nostre
Et Déclarés,
Declarées
au Pouvoir
Pourveu,
tel
Déclaré
J1 Se Puisse DoresDeçà Que De-
avec Led.
Preeminance, franchises,
Speziffiées
Et authorités
dignes Et no-
Que Nous de Nostre
D'Jcelle
Et Qu'il
Titre
Privileges
Couronne, tout
outre
qu'il
Nostre
Et En Levées des Gens De Guerre qui Se feront
Nostre
d. Cousin aud. Cas Puisse faire
vôts Des Bandes la Connoissance de tout
trouveront
avoir
Soldats,
y eschet,
Gens de Guerre à Pied,
(en ce Qui Sera de Sa
Selon Les formes Et Statuts
a ssavoir
desd. Cas Crimes Et Délits
absence aux M.es
taines
Et plus
aud. Colonel
de Camp Pris
Qui Se trouveront
Saine Partie
L'avis
Gardés Entre
après avoir
fait
General de france,
Et opinion
Jnclusivenosd.
Raport
Et En Son
D'Jceux Et Des Capi-
End. trouppes Ez armées ou De la plus Grande
D'Jceux qui Signeronts
gements qui Jnterviendront,
Jugeront
res Cas Despendants De L'Ordre,
Est ou Sera cy après Jnstituée
ce, Sur Lesd.
[à savoir]
Qui Se
Et Goujarts
Charge) armées ou En Campagne, Jusques à Sentence De Morts
ment, Si Elle
Pour même
cas, Crimes Et Délits
ez Garnison
Pour
Prendre Par Ses Pré-
Esté Commis Par Les Capitaines,
des Compagnies de Gens De Pied^ Soit
ainsy
a de Nous Pour
Charge; Qu'en Camps Et Armées qui Se dresseront
occasion,
Et
Et Pardessus Les
Raison de lad.
Service
Et Pour
Lad.
Cousin est à present
Que Comme officier
Alpen
des memes honneurs,
Libertés
honnorer
Charge De Colonel
de Nostre
Et Jntituler
la Les Monts [die
lad.
De laquelle
Voulant
Seavoir
Puissance Et Authorité
Et Erigeons
ne Peut
avec La Cavalerie,
Que nous ne Seaurions
Propre mouvement Pleine
milice,
Composée D'un Bon nombre D'Jnfante-
à nous Par ces Grandes Vertus Et Plusieurs
Services
En Titre
Pour La
la Campagne, forcer
Charge même Pour Le Respects De Celuy Qui La tient
tables
General De
Et Comme nous Estimons Cette Charge Se
Comme De Son Principal
agreable
General
De Colonel
Quelques Beaux Exploits
Cette Cause considérants
très
Premier Gen-
Et Verdun, Pays Messin Et Verdunois, Nous
Qu'une armée avec Laquelle
Places,
faire
Chev.
quelque tems Pourveû
Jnfanterie
Pouvoir
De France
de Nogaret de La Valette]
Gens De Pied,
avec Lesd. Prévôts
aussy lesd.
Prévôts
Reglement, Discipline
Par nous ou Le Colonel
Les Ju-
de touts
Et Police
aut-
Qui
General De fran-
Les Jugements desquels Nous des mainten
'
Comme Lors,
Et
Des Lors Comme maintenant
dons Et authorisons
par ces présentes,
Recherchées à L'avenir.
Conseilliers
de Nostred.
jls
validés
Sans qu'ils
facent,
Nostre
Lire,
que
en Registres
Jnviolablement
Et
En tesmoin De Quoy nous avons Signé ces Présentes de
Nostre Propre main, Et à Jcelles
Sauf En autre
Donné à ...
Estre
à Paris,
Et Enregistrer
Cour, Et Le Contenu Garder, Et observer
à tousjours.
vali-
à nos amés Et féaux
Cour de Parlement
Publier,
il-i^
Et authorisês,
En Puissent
Si Donnons en Mandement,
Les Gens tenants
Cesd. présentes
IUÖ/
Chose nostre
au ...
fait
Droit,
mettre
Et apposer nostre
Et L'aultruy
En
Scel,
touttes.
Et De Nostre Regne Le onzieme.
Signé henry
Et Sur Le Reply Par Le Roy
Signe [Pierre]
[=Brulart,
Bruslart
"Leves Publiées
Et Registrées
Roy, Sans que La Jurisdiction
Entre Les Gens de Guerre,
Prejudice
A Paris
aux Justices
Secrétaire
d'Etat]"
y Consentant Le Procureur
y mentionnée Puisse avoir
Selon qu'il
General Du
Lieu Sinon
y Est Contenu, n'y faire
aucun
ordinaires.
En Parlements Le 22. Jour De Janvier
1585.
Signé henez."
1)
s. Pinard/chronologie
III
509, wo als Datum der Registrierung
im
ment von Paris
freilich
der 16. Januar 1585 angegeben ist.
Name und Titel
sind
unterstrichen.
Vom Komma weg bis hierher
ist der Text
unterstrichen.
Von "... Présentes,"
weg bis hierher
ist der Text
unterstrichen.
s. Anm. 3
Von "...
Déclarons,"
weg bis hierher
ist der Text
unterstrichen.
Von "...
occasion,"
weg bis hierher
ist der Text
unterstrichen.
2)
3)
4)
5)
6)
7)
Parla-
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 41-42
12
1690 J u l i 15., Versailles
A
"REGLEMENT DE SA MAJESTE [LUDWIG XIV.] POUR LE SERVICE DE SES
GARDES1 ET AUTRES TROUPES QUI COMPOSENT SA MAISON"
1.)
"Mes
Gardes doivent
Cavalerie
tel qu'il
estre
Soit
Sous les ordres
pour le Service
a Cheval de Ma Maison ou celle
gemeint]
il
ordinaire
de Mon fils
n'y a que pour le guet qu'on doit
compte a personne."
d'un
commandent
de la
et pour la Garde
[den Dauphin Louis I
detacher
e r
sans rendre
J-Uö/J.^
2.) "L'officier
tel
qu'il
de mon
qui
Soit
Commande L'Escadron
même de Cavalerie
doit
des Gardes devant la maison
prendre
la parole
de Moy ou
fils."
3.) "Les Seuls avantages que doivent
avoir
mes gardes et mes autres
Compagnies Sont que eux qui sont Commandez pour l'ordonnance
chez le Colonel
qu'ils
Soient
General ou autres
et que celuy
de la Gendarmerie
pour le reste
Ma[réch]al
qui
commandant
fait
des Logis
il
doit
du maréchal de Camp de jour car
executer
de la Cavalerie
ce que mande le
Sans faire
4.) "Quand je ne Suis pas a L'armée n'y mon fils
point
de Gardes devant mon Logis
doivent
le
aller
reste
Nulle
difficulté."
et qu'ils
ne font
n'y de Guet auprès de Nous ils
a la grande Garde et voir
de la Cavalerie
tels
la Charge de Maréchal des Logis
prenne la parole
du Service
la Cavalerie
soit
les gardes ordinaires comme
a moins que le General ne Se Servit
d'Eux
d'ailleurs."
5.) "Quand il
y a de mes gardes et de mes Gendarmes
ou de Mes autres
Compagnies Commandez pour un party
tachement que Se[l]
chal
Soit,
mandant la Cavalerie
6.)
Si celuy
de camp le Brigadier
des troupes
"Si
ou Chevaux Legers
qui
commande le tout
qui Se trouve
il
doit
ou quelque dé-
le premier
donner l'ordre
est maré-
est réputé Com-
et se mettre
a la
tête
de Ma Maison".
le Commandant n'est
que Brigadier
il
se peut mettre
a la
tête
te
des troupes de mad.
maison et donner tous les ordres
nécessaires;
mais celuy qui le Suit ne se [oder besser?: le] peut, le détachement n'étant
que de Cavalerie,
et celuy qui commande estant
consite
derez comme commandant
de Lad.
7.) "Pour ce qui est du Salut
pliquer
[dit]
plus
fils,
j'ay dit mes intentions
und dessen Sohn Philippe
II
de France,
und darnach Duc d'Orléans gemeint]
Bourbon] Le Comte de Toulouze [=Toulouse]
le Duc Dumaine [=du Maine, Colonel
Grisons]
et le Général de L'armée S'il
autre
qu'ils
e r
fils
les
de France,
bis 1701 Duc
[Louis-Alexandre
général
de
de
des Suisses et
est maréchal de france
tout-
les voyent hors de ma présence ou de Celle de
et pour le Général de la Cavalerie
que la premiere
Commandant
I
(V.),
et [Louis-Auguste
Bourbon]
tes les fois
que mon
et petits
du Sang [im spez. des Königs Bruder Philippe
de Chartres
luer
Saluer
Duc de Bourgogne; Philipp
und Charles de France, Duc de Berry]
Duc d'Orléans
Mon fils
et pour les Ex-
mes Compagnies ne doivent
[Louis (II),
Ses fils
Duc d'Anjou
Princes
clairement
Cavalerie."
fois
ou la derniere
de la cavalerie
ne doit
ils
fois
ne le doivent
qu'ils
etre
Sa-
le voyent nul
Salué."
Es folgt eine Anekdote von anderer Hand:
"N3 M le M.al
Hector,
Marquis]
[de France - was dieser
de Villars
n'estant
erst
1702 wurde -
encore que ...
Claude-Louis-
[commissaire]
Gè-
'
néral
de la cavalerie
M.a[de
camp, Félix
des Gendarmes
"Si
avoit
le général
réchal
de france
veu faire
a la
fois
qu'ils
Saluer
lesd.
que jusqu'aux
officiers
tête
mes Gar-
pas fait
Seront n'est
que Lieutenant
a la
general
Maréchaux
inférieurs
pas Ma-
Général ou Maré-
que la premiere
le voyent comme le Colonel
ne doit aller
f- q
M. le
droite".
ne Soit
ne le doivent
a la
au Roy qui répondit.
et Nonant aussy de n'avoir
ou qu'il
de Camp ils
Saluer
on S'en plaignit
de L'armée ou du Corps ou ils
chal
Salut
Le Comte, Comte] de Nonant qui étoìt
de Saluer
gauche ce qu'il
8.)
en 1689. les Gardes du corps le Saluerent.
le refusa
des ont eu tort
J.UÖ/J.Z-J.J
et derniere
de la Cavalerie ce
de Camp on ne doit
pas
quand même ils commanderoient
en Chef."
9.) "Voila
mes jntentions
Sur le Service
res Compagnies et si par hazard il
je
ne Scaurois
prévoir
arrive
mon intention
que quelques officiers
de
Mesd.*~es
1)
2)
feroient
qu'ils
quelque chose qui me Seroit
que
cedent et remettent
mes intentions
cherché mal a propos et je veux bien
ils
quelques difficultez
est qu'ils
a la fin de la Campagne de Sçavoir
bizarre
de mes Gardes et de mes aut-
Sur
L'jncident
Compagnies auroient
Sachent qu'en
ce cas
desagreable."
Eine der Halbkompagnien
im eidg.
Garderegiment
Gardehptm. Beat Heinrich
Josef Zurlauben
inne.
Die Aussage des Königs ist
unterstrichen.
hatte
damals
auch
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 43-44
13
1649 April 26., Saint-Germain-en-Laye
A
"[LETTRE DE] SURVIVANCE DE LA CHARGE DE M.E DE CAMP DU REGIMENT
DES GARDES FRANÇOISES EN FAVEUR DU S. R [GUY-ARMAND] DE
GRAMMONT [=GRAMONT, COMTE DE GUICHE] FILS [VON ANTOINE I I I BIS 1644 COMTE DE GUICHE DARNACH DUC DE GRAMONT]
(NE EN 1638 [RICHTIG 1637] 1 ) 2,1
"Louis [XIV.
Grammont
Guerre,
portantes
] &c. A Nostre Cher et Bien amé Le S.r
Compte De Guischë^,
Comme Entre
Et Qui Concernent la garde de nôtre
Et Considérables
nos Gardes françoises,
Est Celle
aussi
Cher Et bien
les Charges de la
Personne,
une Des Plus Jm-
ne la mettre
Confiance,
amé Cousin le[dit]
de
De M.e De Camps du Regiment De
nous desirons
Que d'une Personne d'une Entiere
très
Salut,
[Guy-]Armand
s.r
...
Et Considérant
[Antoine
III]
[en] mains
que Notre
De Grammont Ma-
1UO/ J.J
rechal
De france,
Et Bearn, Et
s'emploie
les
fonctions
Qualités,
de lad.
Et a fait
gloire
Et affection
à nostre
se sont Présentées
dans les
Pere que dieu
absolve,
Friedensschlüssen
zustande gekommenl
Service
aiant
Exposé Sa vie Pour
Jmportantes
Enemis De Cette
1643] Notre très
Et Du Nostre
-],
[nous] pouvons nous Reposer
mit
Et aiant
1648 war in den Westfälischen
[-
Beaucoup Contribué
allemagne,
à Luy. Et aux Siens,
spez.
honnoré Seigneur Et
aber mit Spanien
aux victoires
Jtalie,
Et
Et Espagne En
Sorte que Nous Sommes Conviés de le Recognoistre
utile
[im
Couronne Du Regne
dem Röm. Reich nicht
Progrès De nos armes En flandres,
Estre
occasions
Guerres Contre Les Etrangers
gest.
ein Friede
1639] dans
seit
Commandements de Nos armées
dans les plus
das Rom. Reich und Spanien gemeint]
XIII.,
[françaises],
Et Ses aut. Recommandables
Combien ...
Et avantage de Cet Estât
du feu Roy [Ludwig
années [d.h.
Sa prudence,
Connaître
General En Navarre
Regiment des Gardes
Charge, Et En Divers
Sa valeur,
Sur Sa fidélité
qui
De Camps de nostre
Lieutenant
Jncessament depuis plusieurs
ou J1 a Signalé
la
Gouverneur, Et nostre
M.e
En tout
Et Jugeant ne Le Pouvoir
ce qui
peut
mieux
ni Lui Donner une marque de Bonne Volonté
qui Lui
Soit
Plus avantageuse,
en lad.
Charge De M.e De
Qu'en vous Establissant
Camp dud. Regiment de nos gardes nous avons bien
Demission Qu'il
Survivance,
Services
tivées
sin
en a faitte
D'Autant
En nos mains à votre
même Que nous avons tout
De Vertu qui Paroissent
Comme Elles
Sont Par les
par Celuy de Vostre
De votre
ne d'Autriche]
Et octroyé,
main lad.
naissance,
Et De Capp.ne
pour L'avoir,
En jouir,
dont a Joui
ou doit
votre
Pere [während
Zeitliche
De Commander
d. Regiment ce qu'ils
nous Plaira
bereits
...
dieser
francoises,
De Camp D'Jceluy
aux
auront
Estats,
Jouir
Capp.nes
à faire
erst
1678 verstarb,
ou de vous lad.
Sur la
de Survivance,
Et
Nostre
Et En
appointeCousin,
officiers,
Et Soldats
Pour nostre
Sans Qu'advenant Le Deced de nostre
1673],
que
Et user Par Vous à Sa Survivance,
ments Qui y appartiennent
Qu'il
ainsi
Signées De nostre
à la Condition
Pouvoirs
tant
Et ne Pouvez
de la Royne Regente [An-
De la Compagnie M.e
auctorités,
de nostre
Cou-
De Votre Pere, Et Ceux
Par Ces Présentes
Son Absence aux honneurs,
vous donnant Pouvoir
Conduitte,
A Ces Causes Et aud Bonnes
Cousin Vostre Pere,
tenir,
Cul-
que nostre
De Camp du Regiment De nos gardes
Particulier
Demission de nostre
Que les
honorée Dame et mere, nous vous avons Donné
Donnons Et octroyons
Charge de M.e
De
Digne Successeur de Ces Char-
Et Des Services
gemeint].
très
agrée la
à Condition
Soins Extraordinaires
a ce nous mouvants de l'avis
nostre
faveur
Charge avec Vostre Propre mérité,
maison [Gramont
[considérations]
volontiers
Lieu D'Esperer
ges Comme de Sa Genereuse prudence Et fidele
lad.
Chere, Et
En vous dès Votre Bas âge Estans
Votre Pere En Prend vous deviendrez
manquer de Remplir
plus
faire,
Service,
Cousin
segnete der Sohn das
Charge Puisse Estre
Declarée
—
Vacante ni Jmpetrable
Sur Le Survivant
Reservê Et Reservons,
ni Qu'il
Soit
velles
Commissions que la presente
Nostre
très
Cher Et très
Le Duc D'Epernon
Pair
aient
De france
à Vous réconnaitre
Et féaux Conseilliers
Qui vous Seront
nostre
Besoin De Prendre de nous de nouEt Le tout
Colonel
Sous L'authoritê
general
Et obéir
de
de Nogaret de La Valette]
Et officiers
Les Trésoriers
Guerres que Les d. Etats
des deux auquel nous L'avons
amê Oncle [Bernard
Roiaume. Mandons aux Cappitaines
qu'ils
1UÖ/1J-14
de L'Jnfanterie
De nostred.
de Ce
Regiment
En lad. Charge Et à nos amês
Généraux de L'extraord.re
Et appointements
ordonnés par Vos Estats
de nos
à lad. Charge apartenans Et
jls
Baillent
Et Délivrent
à
d. Cousin Votre Pere Pendant Sa vie, Et à vous appres Son Deced
en vertu
des Présentes
les Duement ...
ce De nostre
Rapostans par Eux lesquelles
[collâtionnées]
pour une fois
Seulement,
avec
d. Cousin Votre Pere ou de vous Sur ce Suffisante
Voulons les d. Estats
Depense de leurs
Et appointements
Comptes desduits
Estre
Passés Et Alloués
Et rabattus
ausquels mandons ainsi
Donné à ...
1)
s. Dictionnaire
2)
3)
Das in runden
Name und Titel
le faire
Le ... L'an
16, 927 Nr.
D'JcelQuittanNous
En La
de la Recepte d'Jceux
par nos amés Et féaux les gens de Nos [chambres
Plaisir;
ou Copies
des] Comptes à Paris,
Sans Difficulté.
Car tel Est Nostre
... Et De nostre
Regne Le Six."
20
Klammern Stehende ißt
sind
unterstrichen.
unterstrichen.
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 45
14
1683 September 4., Fontainebleau
A
SCHREIBEN VOM [SECRETAIRE D'ETAT A LA GUERRE, FRANÇOIS-MICHEL
LE TELLIER, MARQUIS] DE LOUVOIS, AN [FRANÇOIS DE TOURVOYE], COMTE DE "MONTBRON [=MONTBERON] GOUVERNEUR DE
CAMBRAY ET LIEUTENANT GENERAL DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XIV.]"
Ueber dem Schreiben steht:
"Décision
du Ministre
[Louvois]
Concernant le Logement des troupes de
la Maison du Roy à Cambray."
"Monsieur
j'ay
reçu la lettre
mois passé,
tion
que vous avés pris
qui ne desire
la peine
de m'ecrire
de reponse que pour vous dire
du Roy, est que les troupes
que
le 31. du
L'jnten-
de Sa Maison Soyent logées dans les
lUÖ/14-iD
Cazernes comme les autres
troupes
je Suis &c.".
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/12; vermutlich 1750? in den Besitz
von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 46r
15
1683 November 18.
A
SCHREIBEN VOM [SECRETAIRE D'ETAT A LA GUERRE, FRANÇOIS-MICHEL
LE TELLIER, MARQUIS] DE LOUVOIS, AN [CLAUDE-ANTOINE] DE
DREUX, [COMTE DE NANCRE], "LIEUTENANT DE ROY [LUDWIG XIV.] A CAMBRAY"
Die Ueberschrift in AH 108/14: "Décision
du Ministre
[Louvois]
Concer-
de la Maison du Roy à Cambray." gehört
nant le Logement des troupes
auch zum uns hier mit AH 108/15 vorliegenden Dokument.
"Monsieur
Pour prevenir
les difficultés
qui pouroient
arriver
a Cambray
au Sujet
du Logement des Gardes du Corps du Roy, Sa Majesté m'a Commandé de
vous faire
Scavoir
que Son intention
Cazernes, Sans qu'ils
du Bourgeois,
je suis
puissent
est qu'ils
pretendre
soyent logés dans les
d'ustancilles
ny autre
choses
...".
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/14; vermutlich 1750? in den Besitz
von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt
AH 108, 46r - Blatt 46v leer
16
1661 [ J u l i 30.J1
A
"COMMISSION DE COLONEL DU REGIMENT DES GARDES FRANÇOISES PO.R
M.R [ANTOINE I I I ] LE DUC DE GRAMONT"
"Louis [XIV.]
. . . Roy de France Et De Navarre à notre
Bien amé Cousin Le Duc De Grammont,
verneur
Et notre
Lieutenant
Pair
à nostre
mais la Charge De Colonel
Service
Cher,
Et Maréchal De france,
General En Navarre Et Bearn, Et
Camps Du Regiment de nos Gardes françaises
pos Et nescessaire
très
Salut.
D'esteindre
Aiant
M.e
Et
GouDe
Estimé à pro-
Et Supprimer pour Ja-
General De Notre Jnfanterie
Laquelle
a vaqué
par Le Decês naguierre
[Bernard
arrivé
De nostre
de Nogaret de La Valette]
très
Cher Et très
Le Duc D'Epernon
tems Résolu De Vous Donner le nom Et tiltre
Regiment Des Gardes françoises
En Cette Qualité
De Colonel
nous avons en même
de Colonel
De nostre
pour Désormais Continuer
Jmmediatement
amê oncle
à Le Commander
Sous nostre
authoritê,
chant que nous ne Pouvons nous Reposer D'un Commandement
portance,
plus
S'agissant
digne Sujet,
pour les
Et En qui nous Puissions
grands Et Jmportans Services
Roy [Ludwig XIII.,
Glorieuse
tant
De la Garde Et Sécurité
gest.
personne Sur un
plus
De Confiance,
fonctions
livré
desd. Charges que Dans les Divers
lées Sur nos Enemis [bis
darnach bis
En La guerre
Commandedes Pla-
Et Remporté des Victoires
Signa-
1648 im spez. das Rom. Reich und Spanien und
1659 Spanien gemeint]
Prisonnier
années
Vous avez assiégé Et Pris
des Combats Et Batailles,
au feu
honoré Seigneur Et Pere De
memoire Que Dieu absolve qu'a nous Depuis plusieurs
dans les
faict
très
Sa-
de Cette Jm-
que vous avez Rendus tant
1643] nostre
ments de nos Armées avec Lesquelles
ces,
de nostre
Prendre
d.
au Perii
de vostre
de Guerre, Et Receu Plusieurs
accompagnées d'une fidélité
vie,
y aiant
Blesseures
Et affection
Eté
Glorieuses
Jnviolables
à
9
notre
Service
, mais aussi D'une Prudente Et Sage Conduitte,
Capacité Et adresse Singulière
portantes,
au maniement Des affaires
Ce qui nous a obligé
deur Extraordinaire
la Derniere
de Vous Choisir
Et Plénipotentiaire
Election
am Main vom Juli
1657 -],
Et Depuis [d.h.
I.
- Wahltag in Frankfurt
1659] de Vous honorer
de nostre
Cher, Et très
Amê Oncle, Et Beaupere Le Roi Catholique
resia
très
Ambassadeur Extraordinaire
à present
[d.h.
seit
près
de Notre
[Philipp
Entiere
Et D'Estime,
Satisfaction,
Et Désirant
Que de la Continuation
bonnes Considérations
Et i
1660] notre
très
vant L'avoir
De Nostre Bienveillance.
rités,
Pouvoirs,
aux appointements
nant Pouvoir
nostre
Prérogatives
autres
Signées de Nôtre main
en Jouir
D'Jceluy,
Et user aux honneurs,
autho-
Et Preeminances qui y appartiennent,
De Commander aux Cappitaines,
d. Regiment Ce Qu'ils
Et De Cappour Doresna-
Qui vous Seront ordonnés par Nos Estats,
Et officiers
ainsi
A Ces Causes et
Par ces présentes
Et Exercer,
Sous Nostre Auctoritê
pitaines
acquités
à ce nous mouvants, nous vous avons Donné Et
De la Compagnie Colonelle
Tenir,
The-
avez Acquis Beaucoup De Reputation,
la Charge De Colonel Du Regiment De Nos gardes françoises,
Particulier
v.
Chere Et
vous donner des marques de la Nôtre,
Octroyé Donnons Et octroyons
pitaine
très
IV.
amêe Epouse Et Compagne Desquels Emplois vous vous Estes
à notre
tout
aussi
D'Espagne [Maria
Demander En mariage L'infante
von Oesterreich],
Plus Jm-
pour nostre Ambassa-
de la dignité
Spanien] pour lui
les
En Allemagne Sur Le Sujet De
[Leopold
De L'empereur
Et D'une
Auront
Et tant
à faire
qu'il
officiers,
de Nostre d. Regiment qu'ils
Vous Don-
Et Soldats de
Pour Nostre
nous plaira.
Et
Service,
Le
Mandons aux Capaient
à Vous Recon-
iUÖ/ID-1/
naître
—
En lad. Qualité
Con.ers
Les Trésoriers
Les d. Estats
de Colonel D'Jceluy
Généraux de L'extraordinaire
Et appointements
des présentes
Collationnées
fisantes,
Jls vous Baillent
Rappostans Lesquelles,
pour une fois
Et Qui vous
Et Délivrent
ou Copie d'Jcelles
Seulement avec vos Quittances
nous voulons Les d Estats
alloués
de Nos guerres que
à La d. Charge appartenans
Seront ordonnés par nos d. Estats,
vertu
Et à nos amés Et féaux
Et appointements
En La Depence de Leurs Comptes, déduits
En
Dûment
Sur Ce Suf-
estre
Passés Et
Et Rabattus De la Re-
cepte D'Jceux Par nos amés Et féaux Les gens de nos [chambres des]
Comptes a Paris,
tel
auxquels mandons ainsi
Est Nôtre Plaisir.
Donné a
Le faire
Sans Difficulté;
Car
...".
"la datte, manque. "4
1)
Ergänzung
2)
3)
s. hiezu Dictionnaire
16, 919 Nr.
Hier bricht
der Text ab.
anhand von Pinard/Chronologie
4)
Diese
vom Kopisten
II 523.
5
stammende Feststellung
ist
unterstrichen.
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/13; vermutlich 1750? in den Besitz
von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histroire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 49
17
1748 Februar 4., Versailles
A
SCHREIBEN VON [NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA
GUERRE], AN [DEN FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT
"Copie de la Reponse de M. De Regemorte
demande pour
Servir.":
"J'ay
la lettre
30.e
faites
ner-
Recû ...
du mois dernier;
d'Etre
que Vous m'avés fait
Je Reconnois votre
Employé
que vous soyés pris
Conserve En alsace
L'honneur
England und Holland
de m'Ecrire
des Jngenieurs
le
und Spanien ei-
andererseits]
pendant
mais Je vous avoiie que Je ne Suis point
au mot, parce qu'il
Sur sa
zele dans la demande que Vous
à la Guerre [zwischen Frankreich
und u.a. Oesterreich,
la Campagne prochaine;
a M.r De sommerecour
Est Jndispensable
sur lesquels
on puisse
d'avis
que l'on
Compter dans
un Cas d'Evénement.
J'ay
L'honneur
Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 50r
1UO/iO-13
18
1748 Februar 16., Versailles
A
SCHREIBEN VON [NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA
GUERRE], AN [DEN FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT
"Copie de La Reponse de M. de Regemorte
à M.r De sommerecour
Sur le
meme Sujet.":
"Je Reconnois ...
m'avés fait
avec grande satisfaction
L'honneur
de m'Ecrire
avés témoigné pour le service
cependant pas possible
le 9 de ce mois,
dans toutes
que Vous Serviéz
ne prochaine
[- Krieg
Oesterreich,
England und Holland
Je ne Laisseray
Paulmy] le
votre
C.te
point
[de Weil]
bonne Volonté,
en flandres
D'argenson
J1 Sera Jnutil
Elle
Luy Est Suffisamment
J'ay
L'honneur
-];
militaires
à
le zele que Vous
J1 ne sera
pendant la Campag-
und Spanien einer-
andererseits
Jgnorer
que Vous
les occasions,
zwischen Frankreich
presume, J1 y à quelques dispositions
du Rhin,
dans la lettre
M.r
mais Si Comme on le
a faire
sur les bords
[Marc-Pierre
[Secrétaire
de L'Entretenir
und u.a.
de Voyer
d'Etat
de
de la guerre]
de la
Capacité.
Connûe.
...".
Von gleicher Hand wie AH 108/17. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des
Code militaire
- AH 108, 50
19
1748 Dezember 29., Versailles
A
SCHREIBEN VON [NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA
GUERRE], AN [DEN FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT
"Copie de la Reponse ...":
"Je fais
passer
...
a M. [le Lieutenant-général
paquet qui accompagnoit la lettre
m'Ecrire
que Vous m'avés fait
D'aumale
L'honneur
le
de
le 24 de ce mois
A L'Egard
de la lettre
de Voyer
de Paulmy, Comte de Weil]
guerre],
Charles]
que Vous m'avés adressée pour M. [Marc-Pierre
Je la luy presenteray;
ment à prononcer
cupera du travail
D'argenson
Mais comme jl
Sur la demande qu'elle
qu'il
dans le Corps du genie,
doit
faire
[Secrétaire
Remettra
Contient,
aussi
de la
vraisemblable-
au temps ou il
pour la distribution
Je Remettrai
d'Etat
des grâces
à ce moment la, à faire
S'oc-
Valloir
Vottre
ministre
sieurs
J'ay
1)
ancienneté
Vous trouve
Jngenieurs
L'honneur
et Vos Services*,
Et Je Souhaite
que
dans le Cas de Vous donner la preference
qui demandent
le[dit]
Sur plu-
la meme grâce.
...".
s. Zurlaubiana
AH 108/24
Von gleicher Hand wie AH 108/18. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 50v
20
1749 Januar 6., Hüningen
A
SCHREIBEN VON [FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT AN
[NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA GUERRE]
"Copie de la Lettre
"Dans la liste
Votre amitié
...":
des off.rs
Généraux, Je trouve
pour un Corps [nämlich
war selbst
Ingenieur]
ou trouver
ceux, qui y Sont compris,
faire
passer ma lettre
J'aye
Eû L'avantage
Vous Rapeller
pour leurs
de servir
Executions
Pierre
de Voyer
d'Etat
de la guerre]
pour le grade de
qui Vous
attaché,
j'Espere
que Je prend;
[Règemorte
Comme Je ne Scais pas
que Vous Ne me Sçaurés
de Vous prier
de leur
De Simple Compliment, dans la quelle
ce que J'ay
Je Vous seray bien
"du génie"]
Est véritablement
pas mauvais gré de la liberté
avec Joye des marques de
à leurs
faits
ordres,
obligé
de Rapeller
de Paulmy] Le
Je ne les prie
en Conséquence, puisque
Vous â Rendus témoin
C.te
...
quoy que
Votre
point
de
zele
de mes manoeuvres, que
dans la memoire de M. [Marc[de Weil]
pour le déterminer
D'Argenson [Secrétaire
de M'accorder
Co.* Sur mes Camarades
la preferance
qui demandent
la meme
grâce que moy.
Je Vous en auray L'Entiere
Je suis
obligation
comme des precedentes
...".
Von gleicher Hand wie AH 108/19. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 51
lUO/Zl
21
[1749 Januar] 19.,
[Hüningen]
A
SCHREIBEN VON [FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT AN
[NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA GUERRE]
"Jdem
"J'ay
le 19. [d.h.
trop
wie in AH 108/20]":
de Marques de Votre amitié
pour ne pas Esperer
Me sçaurés pas mauvais gré de ma nouvelle
ler
mes Services,
mes Camarades,
ditions
par la Seule crainte
de Paulmy]
la guerre]
qualité
que J'ay
à portée
Le C.te
le nombre de leurs
des
miens1,
dans le Corps [du
mes fatigues
services
en quoy Je puis
point
dire
Non plus
des guerres]
auch Ingenieur]
1744],
après lequel
que Je me Suis
J'Entray
du quel vous voulûtes
um die Nachfolge
ou J'Etois
von Kai-
Resté Seul
à la tete
bien
rendre
[1744],
extraordi-
des grenadiers,
y fit
Vos bontés plus
de Vouloir
bien
vous Jnformates
S.t
de la charge d'aidemajor
m'Empecherent
de Recevoir
qu'après
au logement du quel Je Recûs une blessure
m'Empêcha pas de Servir
au Siege de fumes
détaché de L'armée de flandres,
vous
la Croix de
la prise
legere,
[=Veurne
Je me Suis trouvé
ou en débouchant à L'attaque
place
M. D'argenson de
de la Recompenser par
que les fonctions
le
Vous en charger
parce que le logement de cette
loin,
de
Compte à M. [Charles]
Encore Communiqué avec le Reste de la tranchée,
1744],
war
dans la quelle ap-
ma manoeuvre, Et vous L'Engageates
[i.Br.
und u.a.
la Commission de Capitaine,
d'une Redoute à ypres
ne Croyant pas ma besogne finie,
fribourg
um die
avés Eté Témoin, Comme du Siege de ... [Menin
D'aumale, parce que Je Vous Suppliay
quel,
...,
des places, de
desalmon [=Des Aimons, Commissaire
res deux Reconnoissances,
couvert,
à témoin
und Spanien einer-
anderseits
Vous me procurâtes
meme que de la prise
[1744]
de
de la
pour passer à des choses dont Vous [Règemorte
selbst
m'avés procuré,
d'Etat
zwischen Frankreich
que des Mouvements
zwischen Frankreich
avec M. [Joseph Perrin]
louis
[Marc-Pierre
dem Starken in Polen -] que J'ay Esté détaché
im Rom. Reich -] dans Jngolstatt,
...
d'Expé-
und Russland anderseits
ser Karl VI.
poussâtes
de
de Mon ancienneté
dans le Service
und u.a. Oesterreich
de treves,
point
M.r
au prejudice
Sans Compter celuy
England und Holland
n'Etoit
a
à plus
et Vous prendre
Oesterreich,
logement,
Servir
D'argenson [Secrétaire
pendant la guerre de 1733. [- Krieg
donné [1743 - Krieg
naire
que plusieurs
valoir
de guerre
de mon Exactitude
von August II.
dans le pais
pour Vous Rapel-
génie].
und Spanien einerNachfolge
de faire
[de Weil]
Sur Eux de L'avantage,
Je ne parleray
ou Je Suis,
qui ont Eû le bonheur de pouvoir
que moy, ne Soient
de Voyer
Jmportunité
que Vous ne
1744],
que vous
du chemin
qui ne
après le-
au Siege de
du chemin Couvert,
Je Reçus une blessure,
dispenser
d'achever
que Je ne Crus pas asses Considérable
le logement dont J'Etois
ayant Eû au Commencement de L'attaque
qui me mit
dans le Cas de placer
quel tems, Je Recû la furieuse
ma Vie,
quoy qu'elle
procurer
L'avantage
d'aide
major,
les travailleurs
de Jour,
Vous desirates,
partout
Etat,
ou Je Croiois
de la melée de la bataille
taines
après le Siege de la Citadelle,
té pour moy, Vous ont déterminés
place
C'est
par Ces Considérations
avoir
de mon attention
le bien
du Service,
Jnstances,
un plus
Je suis
de Cer-
vos vûes de bon-
en alsace,
Vous m'aves
Nommer
qui pouvoient
[ingé-
d'avoir
Jnterresser
de Vous Renouveller mes
la preferance
Sur de mes Ca-
grand nombre d'Expéditions
pas Eû l'avantage
passés de Votre
le detail
gemeint]./.
les parties
de me procurer
gués, que Je n'alleguerois
alors
L'Exi-
Et du Contentement que Vous avies parû
a Remplir
pour vous prier
qui n'auront
[Hüningen
m'acquittay
de fontenoy
En me faisant
que Je prends la liberté
marades, qui auroient
1)
à M'Envoyer
donné des marques de la Continuation,
en chef de cette
Je
les fonc-
que Mon devoir
la grâce de me demander
nieur]
toute
de Me
que Je fis
dont vous m'avés fait
...
pendant le
dont Je me Ressentiray
dont malgré mon m'auvais[l]
circonstances,
ce
la Campagne de 1745. qu'on Commença par
dans lequel
Jusqués dans le fort
Seul,
tous mes Camarades blessés,
blessure,
de servir
de mon mieux, me portant
geoit,
que Je fis
ne m'aye pas Empêché de Vous Solliciter
le Siege de tournay,
tions
chargé,
pour me
des Circonstances
pas Si hardiment,
Si elles
que moy, Et
aussy
distin-
ne S'Etoient
pas
Scû et Vûe.
...".
a. Zurlaubiana
AH 108/24
Von gleicher Hand wie AH 108/20. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 51-52r
22
1749 Januar 27., Versailles
A
SCHREIBEN VON [NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA
GUERRE], AN [DEN FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT
"Copie de la Reponse ...":
"J'ay
Recû ...
la lettre
19 de ce mois*,
qu'elle
Contient,
me J'ay
toujours
que Vous m'avés fait
Je n'ay pas oublié
et Je rendray
fait
que L'on
la plus
1'honneur
legere
compte dans toutes
ne peut Rien ajouter
de m'Ecrire
le
des Circonstances
les occasions,
com-
au zele que Vous
avez témoigné,
et Je diray
tout
desirable:
le talent
Rendray au ministre
Je peux faire,
fera
d'Etat
accompagnerons
de Voyer
le Compte que Je
de Paulmy, Comte de Weil
de la guerre]
de L.^ Coc'est
des Jngenieurs
tous ce que Je dois,
qui deman-
et Tout ce que
le Reste dépendra de la Comparaison que M. D'argenson
des portraits
ger par
que ce zele à Eté accompagné de
Ces titres
[Marc-Pierre
d'Argenson, Secrétaire
dent la Reforme
de plus,
de chacuns des officiers;
Vous meme, Si les motifs
Vous Serés en Etat
qui L'aurons
tibles
de Représentations,
faire,
Je m'engage à les appuyer par
determiné
et si Vous Vous trouvés
de Ju-
Sont Suscep-
dans le Cas d'en
tous les motifs
que Je Viens de
Citer.
J'ay
1)
L'honneur
...".
s. Zurlaubiana
AH 108/21
Von gleicher Hand wie AH 108/21. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 52r
23
1750 Oktober 9., Hüningen
A
SCHREIBEN VON [FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT AN [DEN
FRANZ. AMBASSADOR BEI DEN EIDG. ORTEN, ANTOINE-RENE DE
VOYER D'ARGENSON], MARQUIS DE PAULMY
"Copie de la Lettre
"Vous
m'avés fait
lence,
un Etat
voudrois
blessures
bien
...".*
la Grâce de me permettre
de mes Services*,
les faire
Valoire,
Et celle
non deffaut
dues ceux de Guerre quand les Circonstances
casions
de meriter
la continuation
de me faire
Je n'En Enfle
et mes Jncommodites, Et
Reprendray avec la meme ardeur,
d'adresser
point
à Votre
Excel-
Esperer
qu'elle
le detail,
mes
de volonté,
ont Suspen-
le Requerrerons,
Je les
que Je Rechercheray
de la protection
...
toutes
de Votre
les oc-
Excellen-
ce.
Je suis
1)
...".
s. Zurlaubiana
AH 108/24
Von gleicher Hand wie AH 108/22. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 52
24
[1750 Oktober 9., Hüningen]
A
"ETAT DE SERVICES DU S. R [ADAM] DE SOMMERECOUR [=SOMMERECOURT],
CH.R DE L'ORDRE ROYAL ET MILITAIRE DE S. T LOUIS JNG.R EN
CHEF A HUNINGUE"
Gehört
zu AH 108/23
"En 1720.
Cadet
d'Jnfanterie.
1722
Lieu.*"
au Regde
1729.
Jngenieur
1734.
Jusqu'en
1743.
Campagne de baviere
1736. détaché dans le païs
Retraite
1744.
champagne.
d'amberg,
[das mit
blocus
de treves
Frankreich
et Siege
verbündet
war],
d'Jngolstatt.
Siege de menin.
Siege D'ypres,
blessé
legerement
à L'attaque
du chemin
couvert.
Siege de furnes
Siege de fribourg
très
1745.
[=Veurne].
[i.Br.],
dangereusement
Siege de la Ville
Bataille
cellence
Voyer
[der
franz.
faire
obtenir
une pension
de tournay.
Et du mérité
Ambassador bei den eidg.
...
bien
sa Recommandation
[de Weil]
du chemin Couvert.
de tournay.
de L'ancienneté,
de Vouloir
C.te
et Ensuitte
de fontenoy.
d'Argenson]
Supplié
legerement
à L'attaque
Siege de la Citadelle
En Considération
blessé
le Marquis de Paulmy
luy
accorder
auprès de Mg.r
Sur L'ordre
Orten,
d'Etat
Co.1 ou S'il
de S.fc louis,
humblement
de Sa protection
[Marc-Pierre
Son Ex-
Antoine-René de
... Est Très
L'honneur
d'argenson [Secrétaire
le grade de
de Ces Services
de Voyer
de Paulmy] le
de la Guerre],
n'y en a point
et de
pour luy
de Vacant,
auquel J1 à Eû L'honneur
d'Etre
agrégé après deux Reconnoissances d'une Redoute au Siege d'ypres
Etre
Entré
à la tete
des grenadiers,
y avoir
Communication au Reste de la tranchée,
toutes
les autres
ou dans les places
1)
2)
Circonstances
fait
le logement Et
et pour S'Etre
Comporté
ou J1 à Eté Employé, Soit
En brave Et Jntelligent
y
Sa
dans
a la guerre
officier./
Krieg zwischen Frankreich
und Spanien einerund u.a. Oesterreich
und
Russland anderseits
um die Nachfolge
von August II.
dem Starken als
poln.
König,
welcher Konflikt
1735 im Frieden
von Wien beigelegt
wurde.
Krieg zwischen Frankreich
und Spanien einerund u.a. Oesterreich,
England und Holland
anderseits
um die Nachfolge
von Kaiser
Karl VI. im Röm.
1UO/ ä £à\J
Reich,
wurde.
welch
letzterer
Konflikt
1748
im Frieden
von Aachen
beigelegt
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/23. Vermutlich aus dem Besitz von
Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire
militaire und des Code militaire - AH 108, 52v
25
1750 Oktober 26., Fontainebleau
A
SCHREIBEN VOM [FRANZ. AMBASSADOR BEI DEN EIDG. ORTEN, ANTOINERENE DE VOYER D1ARGENSON], MARQUIS DE PAULMY, AN [DEN
FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT
"Copie de la Reponse ...":
"Je ne puis
mieux Vous prouver
Recommander
a mon oncle
d'Argen son, Secrétaire
te [Commis
la
lettre1
votre
[Marc-Pierre
d'Etat
Combien J'ay
de Voyer
de la guerre]
au département de la guerre],
de Ce dernier,
y
memoire
dispositions
...,
que Je luy
ou il
me parois
adressé;
à votre
à Vous
de Paulmy, Comte de Weil
et a M. [Noël]
de Regemor-
qu'en Vous Envoyant copie de
En Reponse à celle
avois
Eté attentif
dont J'avois
Je suis
Sujet,
accompagné
charmé des bonnes
comptez au Reste que Je ne
negligeray
aucunes des occasions qui Se présenterons de Vous rendre
Service,
et de Vous faire
Connoitre avec quels Sentiments Je Suis
•
• •
•
1)
s. Zurlaubiana
2)
Vermutlich
AH 108/26
ebenda AH 108/24
gemeint.
Von gleicher Hand wie AH 108/24. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 52v-53r
26
1750 Oktober 22., Fontainebleau
A
SCHREIBEN VON [NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA
GUERRE], AN [DEN FRANZ. AMBASSADOR BEI DEN EIDG. ORTEN,
ANTOINE-RENE DE VOYER D'ARGENSON], MARQUIS DE PAULMY
"Copie de la Reponse ...":
"J'ay
Recû la lettre
que Votre Excellence
M'a fait
L'honneur
de m'En-
XUö/zo-z/
voyer,
^^
Et qui luy
Jngenieur
à Eté Ecritte
En chef a hunmgue;
Est Exactement Vray;
d'Eprouver
C'est
L'Etat
d'Etat
avec beaucoup de Joye à L'ordre
a Son souvenir
pour
... Sommerecour./.
Je suis
1)
qui mérité
[Marc-Pierre
de Weil D'argenson [Secrétaire
peller
de Ses Services
un officier
les bontez de Mg.r
. . . [de
par M.r [Adam]
Sommerécourt]1
qu'il
d'Etre
y a Joint
protégé,
de Paulmy] le C.' e
de Voyer
de la guerre],
et Je Satisferay
que me donne Votre Excellence,
dans L'occasion,
qu'elle
et
veut bien
de Ra-
S'Jnteresser
...".
s. Zurlaubiana AH 108/23
2) s. ebenda AH 108/24
Von gleicher Hand wie AH 108/25. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 53r
27
1751 März 27., Solothurn
A
SCHREIBEN VOM [FRANZ. AMBASSADOR ANTOINE-RENE DE VOYER D'ARGENSON], MARQUIS DE PAULMY, AN [DEN FESTUNGSINGENIEUR ADAM]
DE SOMMERECOURT
"Copie de la lettre
"J'aprend
...":
avec bien
donné la peine
du plaisir
de m'Ecrire
cordé une gratification
auprès de Mon oncle
... par la lettre
le 25.e de ce mois,
de 500.L
[dem
que la cour Vous a ac-
Je Suis charmé que ma Recommandation
Secrétaire
d'Etat
de la guerre,
de Voyer
de Paulmy, Comte de Weil d'Argenson],
bon Effet
que Vous En attendiez,
m'Employeray
avantageux,
Suitte
toujours
ait pû produire
à tout
ce qui pourra
tout
par une
de Ces Sentiments pour vous, que Je ne Crois pas devoir
après la grâce que Vous venés d'obtenir)
pension
600.L
de
Sur L'ordre
Vacante par la Mort de
medoc, Je Craindrois
ser passer
cette
de
dans le
desja
Nous Serions par conséquent peut Etre
Sollicitations,
qui Jouissent
fort
S'en trouve
avoir
Paulmy
Et Je Vous Conseille
Et Comme les officiers
à Vous en faire
bat.on
de Nouvelles
Sont pour la plus part
L'année prochaine
de
faire
la demande de la
[dessen Kanzler
Comd.*~
de Ne pas Réussir,
Se passe une année Sans qu'il
cantes,
louis
D'ouze1
année, Sans faire
de semblables sujets;
tes de pensions
M.r
le
vous Etre
En meme temps dépendre de moy; c'est
(aussitost
qu'il
Marc-Pierre
Et vous pouvez Etre persuadé que Je
a Contribuer
et qui pourra
que Vous Vous Etes
war]
Regde
de
Laispour
de ces Sor-
âgées, J1 est Rare
quelqu'unes[l]
à portée
une de cette
De
nature,
des vatravailler
et Vous
ne devês pas douter
veur;
de tout
vous connoissês
avec les quels J'ay
1)
Bezüglich
dieser
...
ce que Je pouray dire
tous les Sentiments
L'honneur
Person
d'Etre
brachte
que J'ay
IV
en votre fa-
pour vous et
...".
weder Colleville,
du roi noch Susane/L'infanterie
alors
384-394
Saint
näheren
Christo/Ordres
Aufschluss.
Von gleicher Hand wie AH 108/26. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 53
28
1751 September 21., Hüningen
A
SCHREIBEN VON [FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT AN [DEN
FRANZ. AMBASSADOR BEI DEN EIDG. ORTEN, ANTOINE-RENE DE
VOYER D'ARGENSON], MARQUIS DE PAULMY
"Copie de la Lettre
"Je me faisois
. . :
un sensible
à Votre Excellence
plaisir,
bei
trotzdem
den eidg.
blieb
Orten;
nahm, versah Sieur
louis,
gen. le Chevalier
nécessaires
liberté
à proposer
tinuer
cette
S.fc louis,
m'ont
Jusqu'à present
re Coeur bien
faisant
Je ne doute nullement
grâce plus
distinguée,
croira
dans cette pla-
de Remplir
privation
de Vouloir
un devoir qui
m'Engage ...
bien me faire
auprès de ...
à prendre la
Coou
procurée
Veut faire
annuellement
que Votre Excellence,
celle
de
de Voyer
de la
Sur L'ordre
de
et de mes blessures qui
une gratification,
de nouvelles
dont Je Vous aurez
d'Etat
d'une pension
de mes Services1
J'es-
la grâce de Me Con-
[Marc-Pierre
d'argenson [Secrétaire
de
En Considération
L'Etat
un bon voyage à Votre Excellence,
de Sa protection
pour la Reforme
forti-
pour y Regler
que vous voudrez bien me pardonner
de Paulmy] Le Comte [de Weil]
guerre],
des
le memoire de ceux qu'il
de L'occasion
par Ecrit
Votre Excellence
L'honneur
das Amt -Ja
pour L'année prochaine
me prive
pere En meme temps ...
1753, als Anne-
den Posten über-
als Chargé d'affaires
année, et faire
ma Satisfaction,
de Souhaiter
Supplier
o. Ambassador
de Chavigny,
de me Rendre à Strasbourg
ce [Hüningen gemeint],
fait
mehr nach Solothurn zu-
Recû de M. Baudoin [Directeur
que J'ay
des ouvrages de cette
auroit
nicht
ma Cour
vom 26. Septem-
vom 26. September bis in den Juni
de 1'Alsace]
les plus
er kehrte
de Vertmont
mais L'ordre
fications
de faire
er bis zum 1. März 1752 nominell
Chevignard,
Théodore
L'honneur
à Son passage [- Paulmy befand sich
ber 1751 weg in Frankreich;
rück;
d'avoir
Jnstances
Si vot-
En ma faveur,
ne me fasse accorder une
...
toute
L'obligation./.
J.UU/ AU
Je suis
1)
...".
s. Zurlaubiana
AH 108/24
Von gleicher Hand wie AH 108/27. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 53v
29
1751 Oktober 6., Versailles
A
SCHREIBEN VOM [FRANZ. AMBASSADOR BEI DEN EIDG. ORTEN, ANTOINERENE DE VOYER D1ARGENSON], MARQUIS DE PAULMY, AN [DEN
FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT
"Copie de la Reponse ..." :
"J'ay
Reçu . . . la lettre1
re
21. du mois dernier,
le
aves Eté obligé
Voir
de
que vous
Je Suis bien
faire
a Strasbourg,
à mon passage par
XV.] de me faire
[Marc-Pierre
de Voyer
[=Secrétaire
d'Etat]
[intéressez]
asses a tout
part
possible
m'ait
que le Voyage
privé
du plaisir
...
la grâce qu'il
m'Ecri-
que
Vous
de
Vous
En m'accordant
à plu a Sa Majesté
la Survivance
de mon oncle
de Paulmy, Comte de Weil d'Argenson]
de la guerre,
à cette
ministre
Je Suis persuadé que vous vous
ce qui me Regarde, pour prendre
toute
...
la
nouvelle./.
Je Verray lorsque
j'auray
pour vous procurer
l'une
colonel
fâché
de
basle./.
Vous Sçavés Sans doute a presept
[Ludwig
Etes donné la peine
vous
oder Ausrichtung
quelques tems à moy, ce qu'il
des deux grâces [Beförderung
einer
vous demandés, et J'en parleray
y à à faire
zum Lieutenant-
Pension auf den St. Ludwigsorden]
à mon[dit]
oncle avec dessein
que
de Réus-
sir.
Vous Connoissés ...
ration
1)
avec laquelle
s. Zurlaubiana
tous mes sentiments
Je suis
pour Vous Et toute
la Considé-
...".
AH 108/28
Von gleicher Hand wie AH 108/28. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 53v-54
—
1UÖ/JU-JUÄ
30
1751 November 6., Versailles
A
SCHREIBEN VON [NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA
GUERRE], AN [DEN FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT
"Copie de la Reponse ...":
"J'ay
Remis ...
le paquet qui accompagnoit la lettre
fait
L'honneur
de m'Ecrire
tout
mon Coeur Sur L'occasion
a M. [Antoine-René
de Voyer
bassador bei den eidg.
donné, doivent
de mon coté,
J'ay
d'Argenson,
Marquis]
de
Connoitre
De Paulmy
[franz.
les témoignages de bonté qu'il
tout
le plus
Je Vous félicité
que Vous avés Eû de Vous faire
Orten];
Vous faire
J'auray
et qui pourra
le 29 du mois dernier,
que Vous m'avés
Am-
Vous à
Esperer pour Votre avancement, auquel
grand Empressement
de Contribuer
par
tout
dépendre de mes Soins.
L'honneur
d'Etre
avec le plus
Jnviolable
attachement
...".
Von gleicher Hand wie AH 108/29. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 54r
30 A
1752 März 2., Hüningen
A
SCHREIBEN VON [FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT AN
[MARC-PIERRE DE VOYER] COMTE [DE WEIL] DA
' RGENSON, [SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE]
"Copie de la lettre
"J'ay
L'honneur
...":
de Vous Remercier de la gratification
Vous m'avés accordé,
la
faire
convertir
Je suis
1)
que votre
Coeur bien
En pension En Considération
mon zele dans toutes
[Ludwig
J'espere
les Circonstances
de 500.L
faisant
Voudra
de mes blessures*
pour le bien
que
du service
bien
et de
du Roy
XV.].
...".
s. Zurlaubiana
AH 108/24
Von gleicher Hand wie AH 108/30. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 54r
1UÖ/J
31
1752 März 2., Hüningen
A
SCHREIBEN VON [FESTUNGSINGENIEUR ADAM] DE SOMMERECOURT AN
[NOEL] DE REGEMORTE, [COMMIS AU DEPARTEMENT DE LA GUERRE]
"Copie de la
"Recevez
Vient
lettre
mes Sinceres
de m'Etre
L'honneur
proposer
accordée,
à M.
r
les
Circonstances
protection
1)
de Voyer
...
sur la Continuation
fp
de Paulmy] Le C.
de la guerre]
de mes
blessures1
de Voyer
Je Vous En auray ...
de
[de Weil]
de la Convertir
En pen-
et de mon zele dans toutes
du Roy [Ludwig
pour Le Service
de 500.L qui
Esperer que vous Voudrez bien
d'Etat
de M.r [Antoine-René
de Paulmy,
Je suis
que J'ose
[Marc-Pierre
en Considération
de la gratification
Je Compte Si fort
de Votre amitié,
D'argenson [Secrétaire
sion,
Remerciments
XV.],
d'Argenson]
une Extrême
Soutenû de la
Le ... [Marquis]
obligation.
...".
s. Zurlaubiana
AH 108/24
Von gleicher Hand wie AH 108/30A. Vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 54-55 - Blatt 55 leer
32
[1751?]
NOTIZ1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE]: "CAPITULATION2 DU REGIMENT
DE [OBERST KASPAR] GALLATY [=GALLATI], DEPUIS [D.H. SEIT
1619] REGIMENT DES GARDES-SUISSES3, LE 8 FEVRIER 1615"
1)
Ueber
2)
strichen .
s. Zurlauben/HM
allem
3)
Inhaber
einer
steht
die Laufnummer:
"T[ome]
der
II.
p[age]
Gardekompagnien
AH 108, 55r (aufgeklebt)
"XVII.";
die ganze Notiz
ist
durchge-
297-302"
war damals
auch Konrad
III.
Zurlauben.
—
IUÖ/JZA-JZD
32 A
[1751?]
NOTIZ1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE]; "ARTICLES DE LA CAPITULATION2 FAITE AVEC LE SIEUR GASPARD GALLATY [=GALLATI] AU
MOIS DE JUIN 1619, LORS QUE LES COMPAGNIES DU REGIMENT
DES GARDES SUISSES3 FURENT MISES SUR LE PIED DE . . . [200]
HOMMES"
1)
2)
3)
Ueber allem steht
die Laufnummer: "XVIII.";
die ganze Notiz
strichen .
s. Zurlauben/HM
"T[ome] II.
p[age]
302-305"
Inhaber
einer
dieser
Gardekompagnien war damals auch Koorad
ben .
ist
durchge-
III.
Zurlau-
AH 108, 55r (aufgeklebt)
32 B
[1751?]
NOTIZ1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE]: "RESPONSE DU ROY
LOUIS X I I I AUX AMBASSADEURS [ - U.A. AUCH KONRAD I I I . ZURLAUBEN - ] DES CANTONS CATHOLIQUES EN JUILLET 1623. CONCERNANT LES PRIVILEGES DE LA COMPAGNIE DES CENT SUISSES
DE LA GARDE ORDINAIRE DE SA MAJESTE . . . 2 ON Y TROUVE AUSSI . . . 3 LES JNSTRUCTIONS ET LES REQUETES PRESENTES A CE
MONARQUE DE LA PART DES X I I I CANTONS EN 1620 SUR LE MEME
OBJET"
1)
Ueber
2)
3)
strichen .
s. Zurlauben/HM
"T[ome] III.
p[age]
565-567"
s. ebenda "pagfej
555-563".
Beachte,
dass auf S. 555 fälschlich
Datum 1. Juli
1660 anstatt
richtig
1. Juli
1620
steht.
allem
steht
die Laufnummer:
AH 108, 55r (aufgeklebt)
"XIX.";
die ganze Notiz
ist
durchge-
das
33
1745 August 21., "au Camp de Melisse près Lipploo
[=Lippelo]"
A
"REGLEMENT1 POUR LE REGIMENT DES GARDES SUISSES [IN WELCHEM
BEAT FRANZ PLAZIDUS ZURLAUBEN OBERST UND BEAT FIDEL ZURLAUBEN CAPITAINE-COMMANDANT IN DER ERSTEREM GEHÖRENDEN
KOMPAGNIE WAR]"
"Les Capitaines
du Regdes
Royal des Jnvalides
gardes Suisses ne placeront
[in Paris]
que les Soldats
a
hors d'état
l'hotel
de ser-
vir.
Les soldats
plus
Servir
qui Seront reçeu a 1'hôtel
dans aucune des
du aux Capitaines
soldats
[gez.]
Royal des Jnvalides
des Gardes Suisses,
du Reg.*~ des G.S. de recevoir
qui auront
"J'approuve
Comp.es
été plaçés
le present
L[ouis-]A[uguste]
a l'hotel
royal
ne pourront
il
dans leurs
est deffenComp.es les
des Jnvalides
Reglement.
De Bourbon [Prince
de Dosâtes,
Colonel
général
des Suisses et Grisons]"
1)
In einer Anmerkung - der Text selbst
ist nicht
von ihm geschrieben
verweist
Beat Fidel
Zurlauben
1750?, der Autor der Histoire
militaire
und des Code militaire,
auf eine ähnliche
1750 bei "[François]
de Chennevieres":
"détails
[militaires]
T[ome] III.
p[age]
148"
publizierte
"[Orjdonnance
du 7. Septembre 1724".
Das besagte
Werk
von Chennevières
- s. auch zurlaubiana
AH 115/23
- findet
sich übrigens
noch heute
unter
der Sign. B 2712 in der
Zurlaubiana.
Kopie
-
AH 108, 55r (aufgeklebt)
34
1758 April 7., Aire
A
SCHREIBEN1 VON [GARDEHPTM. UND BRIGADIER FRANZ VIKTOR JOSEF]
SETTIER, [MAJOR IM GARDEREGIMENT], AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "RUE NEUVE DE LUXEMBOURG",
PARIS
"J'ay
Reçu . . . par M.r [Gardehptm. und Brigadier
premier
Tome de Votre
Vous L'avez
fais
[1758 in Paris
erschienenen]
chargé pour moy, je vous en fais
Un plaisir
de Lire
pour La nation
qui Sert
Elle
nes que Vous Vous donnés, et Souhaiter
doit
Code Militaire
Le
dont
mil remercimens et je me
un ouvrage qui renferme
en france
Abraham] d'Erlach
tant
Vous Scavoir
qu'elles
d'instructions
gré des pei-
Vous procurent
Une Sa-
"
tisfaction
proportionnée,
iUÖ/JI-JO
La Survivance
Beat Franz Plazidus Zurlauben]
Votre Oncle [Gardeoberst
mencement, Recevés en mon compliment,
ray toujours
une part
de La Comp.e entiere
bien
Sincere
de M.r
en est Un com-
et Soyés persuadé que je prend-
a tout
ce qui Vous Arrivera
d'heu-
reux.
2
Nous sommes îcy
comme L'oiseau
quel costé prendre
c'est
a dire
notre
Vol,
a reprendre
de terrein
en atendant
Les principes
gés, quant aux mannoeuvres
cuper faute
Sur la [...]
il
Sans scavoir
nous travaillons
qu'on Avoit
encore de
Le reg
entièrement
ne nous est pas possible
négli-
de nous en oc-
et de quoy metre Une demie Compe en
Ba[tail-
1]e.
Jl
est defendu au Com[man]d.'
j'en
ay demandé L'ordre
Auguste Fouquet,
la guerre]
d'icy
a M le Ma[réch]al
représentant
la nécessité
un grain
[de France,
[=Belle-Isle,
Duc] de Bellille
en luy
de délivrer
d'exercer
les nombreuses Recrues des deux Ba[taill]ons
encore tiré
une amorce, point
Jl
fait
icy un froid
les matins
J'ay
"répondu
1)
2)
le 15 avril
de
les soldas Au
qui n'ont
pas
n'est
a la bonne heure,
d'hyver
d'estre
d'Etat
de reponce, Aparement que la chose
depuis quelques jours
de la glace de l'epaisseur
l'honneur
Charles-Louis-
Secrétaire
feu Surtout
pas Assés interressante,
de poudre
d'une
puisqu'il
y a tous
Ligne,
...".
1758"
Auf dem Adressenschildchen
ist zudem von anderer Hand der Abgangsort
"aire"
verzeichnet,
welter
findet
sich ein vermutlich
durch die Post angebrachter
Zahlenvermerk,
der als Taxangabe zu interpretieren
sein
dürfte.
Rest der Aussage
fehlt.
Original, mit Siegel. Dorsualnotiz von Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 66-67
35
[1758]1 Mai 6.,
"aire En artois"
A
SCHREIBEN2 VON DE CASTELLA, [GEN.] "PATRIARCHE", AN BARON [BEAT
FIDEL] ZURLAUBEN, GARDEHPTM. UND "BRIGADIER DES ARMEES DU
ROY [LUDWIG XV.]", "RUE NEUVE DU LUXEMBOURG CARTIER ST
HONNORE", PARIS
"je
vous Remercy
...
des bonnes dispositions
ou vous estes sur le
Compte de mon Pere; je ne doute pas que Ce que vous aurez dit la dessus a monsieur le Colonel
ne fasse
un très
bon Efait.
[aux gardes,
C'est
Beat Frans Plazidus
une marque d'amitiée
Zurlauben]
de votre
part,
1UO/
a la qu'elle
d'estre
je
extremenent
persuadez de toute
1'honeur
de vous ecrire,
Zurlauben]
fais
suis
sensible;
j 'ignorois
que vous veniez
la
d'obtenir;
survivance
si
paris
legere,
nous en Couteroit
ne nous avoit
en deppensant beaucoup; nous seronts
Krieg
zwischen Frankreich
England anderseits
sons a devenir
pouroit
-],
jeneral;
bien
qui nous donneroit
plus
de besogne, que l'on
mis nous deux gouteux sçavoir
des Offiziere
apris
obersten
suplie
...
de luy
se [konkret
notre
Egale,
man?] n'est
mander qui
le sçavoir;
plaisir
•
•
ne suis point
Justus?]
la
politique,
tec[h]terman[n]
tous le Reste Ce porte
mon très
assez
de Pinchène, als
etoit
et
fort
[bei-
bien;
des Garde-
incommodée, je vous
humble Respects,
a partir
de mesme qu'a
pour la
vous y souete baucoup de plaisir.
les mêmes, nous menons la vie
tranquilitée
on dit
En attendant,
du mon-
de nos jeunes
oserai[-]je
vous de-
des Raisons particulières
de m'ecrire,
j'ay
de
que mr bouman [=Bu-
a monsieur le Colonel,
1'amitiée
suisCeux
sage qu'on ne l'etoit
la
apropos ...
le Ramplace; j'ay
de m'en instruire
dabort.
hirsel [von
etonnez de voir
vous me faite
Contre, Ce
prévue
du tout
nous,
[Johann Heinrich
et je
attachez
pour
vous devez en sçavoir
et nous soment bien plus
es ce qui
si
Ce déclara
de fas-
l'honeur
pour
vous me ferez
d'estre
•
mon frere
"Jizpondu.
1)
2)
plus
mais C'est
s'allume
ne 1'avoit
que vous vous disposez
gens, Cela ne Ce Conçois pas.
qu'icy
nous avons par-
sonts toujours
temp, vous seriez
de
aulieu
aise,
est
des Concequances justes,
agreer,
j'imagine
icy
ainsy
de Zurlauben
Zug gemeint].
jouis
de la plus
fair
a partir
que 1'espagne Ce déclaré
[Marie-Florimonde
verh.]
allons
und Preussen und
guerre
[Jean-Joseph-Gaspard-Nicolas?]
que Madame
mr le Colonel,
dont je
je
im Garderegiment].
Gattin,
que la
que la hollande
assez pour tirer
et
einer-
suivre
vous 1'estes
Saint-Gratien]
mal a notre
s'en
que nous, d'ailleur
que nous
pas exortez
icy
dessus plus
amie pour
pour la Campagne prochaine
me parois
des nouvelles,
vous en
chèrement tous Ce qui
on dit
vous estes au sentre
je
votre
enfin
und Oesterreich
Car il
trop
que j'eu
Gardekompagnie
beaucoup^ moins,
fort
une leçon dont nous nous souviendronts
j'ay
suis
en agetant
pour Cela;
il
[der
fois
quoy qu'un peu tard
necessaire
a la
l'on
a Cet égard
la derniere
pas anchantez de Cet evenement. on dit
Camper; et nous nous y disposons
et il
vous prie,
ma Reconnoisance;
mon Compliment de tous mon Coeur; je
n'estre
[-
je
me charge de vous fair
un million
de Compliments."
le 12 mai 1758"
Ergänzung durch den Adressaten.
Auf dem Adressenschlldchen
ist
zudem von gleicher
Hand wie in AH 108/34
der Abgangsort
"aire"
verzeichnet;
weiter
findet
sich ein vermutlich
von
der Post angebrachter
Zahlenvermerk,
der als Taxangabe zu
Interpretieren
sein
dürfte.
—
3)
Dieses
Wort Ist
XUÖ/JO-Jb
durchgestrichen.
Original, Siegel abgefallen, mit einer Notiz von Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 68-69 - Blatt 69r leer
36
1757 August
A
SCHREIBEN1 VON [FRIEDRICH I I . DEM GROSSEN], "ROI DE PRUSSE", AN
"MILORD MARECHAL [=EARL MARISCHAL GEORGE REITH] GOUVERNEUR DE NEUCHATEL EN SUISSE"
"les Grenadiers
jmperiaux
von Franz I.]
[gemeint
Preussen und England einer-
und Frankreich
und Oesterreich
-] Sont une troupe
teur,
que ma meilleure
jnfanterie
gust]
ferdinand
von Hohenzollern] qui la commandoit,
Sept fois,
qu'il
avoient
1'avantage
honneur à [Josef
Prusse peut
les Ennemis [die
de 1'artillerie
fut
presente
j'avais
et oisive,
donnai avec ma Gendarmerie
une hau-
[General
Oesterreicher
Au-
attaqua
S'empera d'une
nombreuse et bien
Seule lui disputer,
ma cavalerie
il
von] Liechtenstein
Wenzel
defendoient
n'a pas pû emporter,
a la premiere
mais inutilement.
ne put pas garder,
cent comp.es
ander-
seits
[Prinz
admirable,
[- Krieg zwischen
batterie,
gemeint]
Servie,
elle
fait
qui en est le Directeur,
trop peu d'jnf[ante]rie.
a un coup de collier
poudre,
mais en échangé les Ennemis n'épargnèrent
avoient
pour eux des hauteurs
toute
près
et quelque Dragons, ferdinand
la
que je
attaqua Sans
pas la leur,
ils
et une prodigieuse
des retranchemens,
4- c
Artillerie,
[Ludwig Prinz
mes dignes
ce jour
von
freres,
plus
6. Mai 1757 -]
Ligue
...
bereits
mit
sen selbst
[Friedrich]
des merveilles,
la fortune
m'a tourné
...
mieux une autre
von Sankt Petersburg
fois.
vom 2. Februar
le Grand Electeur
rich III.
bzw. I.]
Friedrich
II.
richiens,
presque toute
Seroit
bien
der Grosse gemeint]
[100000] auxiliaires
l'allemagne
françois.
aux prises
vous de cette
1757 zwischen
II.
dem
den Gros-
König Fried-
Son petit
fils
[wiederum
avec les Russes, les Aut-
[das Rom. Reich gemeint],
je ne Sçai,
poste
und Russland -], qui
[und spätere
étonné de voir
je de-
Ba[tail-
hommes, d'un
que le marquis de Brandebourg [Friedrich
gemeint],
23
Que dites
verbündeten Oesterreich
le dos
von Prag vom
nuisible,
[60000]
pour
von Kolin]
le Succès [- Schlacht
pas pour déloger
Henri
je tremble
1757 in der Schlacht
donne Souvent une confiançe
Frankreich
n'a pour objet
fusilés.
Sont trop braves,
am 18. Juni
Nous ferons
[- Allianz
furent
fit
d'jnf[ante]rie.
ne Sufisoient
avantageux.
Hohenzollern]
ils
là [gemeint
vai prendre
l]ons
de mes Reg
plusieurs
S'il
et
...
y aura de la honte à
108/35-37
w
moi de Succomber, mais je Sçais qu'il
y aura peu de gloire
à me vainc-
re. "
1)
In Friedrichs
ses Schreiben
J4T. des Grossen:
nicht
enthalten.
Politische
Correspondenz
Bd.
15 ist die-
Kopie, von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 70 - Blatt 70v leer
37
1757 September 3.
A
"REPONSE DU ROI [LUDWIG XV.] A LA DEPUTATION DU PARLEMENT DE
PARIS"
"Je reçois
avec Satisfaction
ner de votre
lontés.
joiiissês
l'avantage
voirs.
fait
zele,
de votre
les témoignages que vous venés de me donfidélité,
du bonheur de plaire
de contribuer
au bien
et de votre
Soumission à mes vo-
à un maitre,
qui vous aime et de
de mes Sujets
en remplissant
Achevés de répondre aux viies et aux intentions
connaître
Frankreich,
seits,
Russland und Oesterreich
welcher
15. Februar
réaliser
Confreres
pour le rétablissement
freilich
erst
1763 Wirklichkeit
mit
de la paix
einer-
que je vous ai
[im Kriege zwischen
und u.a. Preussen ander-
dem Frieden
werden
sollte],
von Hubertusburg
et je ne tarderai
les esperançes que je vous ai donné par rapport
dont vous Sollicités
en mes volontés.
le retour,
Si vous pouviés
en douter,
vos de-
aiez
une entiere
vous cesseriez
dignes."
Kopie, von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 71r
vom
pas à
à ceux de vos
confiançe
d'en
etre
xvu/ -J / r\
37 A
[1757 September]
SPOTTGEDICHT13 [AUF DEN PREUSSISCHEN KÖNIG FRIEDRICH I I . DEN
GROSSEN, DEN VERLIERER DER SCHLACHT VON KOLIN VOM 18. JUNI 1757, VERFASST? UND AUFGEZEICHNET VON GARDEHPTM. UND
BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN]
"Chanson Sur l'air,
-
ah le bel oiseau, Maman"
-,
Ht^o? a uii
-
AdJ®?"
'VA-oe^C«.
dU- Óbt.y^ilu.
Mu^ac».
L
^Mt^.
I
\
Kt t»a- jrßx» ft^jJU frpw Wo**.
.
\
y»'
Jc'SàOU^.
{Ȇ
_
-
.
_
_
,I
,—
' JU<
/ Z*
/^nl.
C'A
ins
ÏilVU^
iLjo^-Cyfc^
c/k
a
JL (Ajvi«.U.
.
.
T-^U+A
.
\
.i
t /O
s
fâ)
e^L^/ht-iiu.
V
/
m
•
—cu*—«*.*»
,
„/
_
AgSU-êta.SL&fo&^U+üf
"
~
i tjTuP^TjcL^^4^ '
CoJ-c+JWJl^*^
y
/
^
' ^
t
/y
I tgarfl^LlAhitèlr-
f
cU ? uUou^C^+f
V '
h£ ol (ouM-
<
V
OuÇ? U. Uau. CÄeu,'Ò*. t>i<>Q> ,
f
'A*. ,
l . ï o . H ^ ^ . i t / ^ /
•
e^lyeC)
»
!
f
. cgo^yur+i, JJ-U*.
f*- ««-t «-«^v-H» .
!
/ Lt
, Ì
{ « . e c t + C - * . -
I
o^' U &U Ct**,
.
MÄ ,
IUÖ/ J/A-JÖ
'
la)
Das Ganze ist auf dem Hintergrund
des Krieges,
den damals
Frankreich,
Russland und Oesterreich
einerund u.a. Preussen anderseits
führten,
zu
sehen.
lh) =Einfall
Preussens vom August 1756 nach Sachsen
2)
=Schlacht
von Prag vom 6. Mai 1757
3)
=Karl Alexander
Prinz
von Lothringen,
österr.
Feldherr
und einer der
Hauptverantwortlichen
für den Sieg über Preussen in der Schlacht
von Kolin.
4)
=Karl XII.,
König von Schweden, 1718 im Krieg gegen Norwegen
gefallen
5) Anspielung
auf die Schlacht
von Poltawa vom 8. Juli
1709 zwischen
Russland und Schweden; der grosse Verlierer
derselben
war Karl XII.
AH 108, 71
38
[1750?]
A
"ORDRE QUE LE ROY [LUDWIG XV.?] VEUT ESTRE TENU PAR LES
[1200] SUISSES DE SA GARDE EXTRAORDINAIRE"
"Que les D. ...
Cotés Du Logis
[1200]
Suisses fassent
de Sa Majesté
Tant De Jour que de Nuit,
Deux Corps De Garde aux Deux
Chacun de ...
Et
Qu'ils
[150]
hommes Etant
Ne S'eccartent
Nullement
En Garde
Des dits
Corps De Garde.
Qu'ils
Posent Leurs sentinelles
Qu'ils
ont accoustumé, Et
Sur Les avenues du dit Logis,
Que Les Dittes
Sentinelles
Soient
ainsi
toujours
armés.
Que la Moitié
Toujours
armés Tant De nuit
Combattre,
Sa
S'il
fera
tements affin
vent,
De Ceux qui Seront au Dits
En Survient
Pourvoir
Qu'ils
Et Se tenir
Que De Jour affin
d'estre
plus
prêts
aussy
à
occasion.
au Payement
aient
Corps De Gardes Soient
de Leurs Estats,
moyen De faire
En L'Equipage
Ordonné
Soldes,
Le Dit Service
Et appoin-
Qu'ils
Doi-
Cy dessus./."
Kopie, vermutlich aus dem Besitze von Gardehptm. und Brigadier Beat
Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire sowie des Code militaire - AH 108, 73 - Blatt 73v leer
^
108/39
39
[1750?]
A
LISTE DER "REGLEMENS ET ORDONNANCES DU ROY LOUIS XIV POUR LES
GENS DE GUERRE DEPUIS 1655. JUSQUES EN 1660. I E R E PARTIE"
[ANGEFERTIGT DURCH GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL
ZURLAUBEN, DEN AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE
MILITAIRE]
1.)
"Brevet
du Roi d'assurance
le Duc d'Espernon
Colonel
a M. [Bernard
general
premiere
charge de Cap[itain]e
le Regt
des Gardes françoises1
ici
tout
du Roy pour faire
[des]
qui viendra
de france
de la
a vaquer par mort dans
le 26. mai 1655 a Compiegne. il est
fournir
du pain
de munition
Cent Suisses de Sa garde Archers
des de M le Cardinal
de ...
de l'jnfanterie
au long."
2.) "Ordre
corps
de Nogaret de La Valette]
[Jeumont]
3.) "Ordonnance
aux Gardes
de la Prevosté
Mazarin du 4 août 1655. fait
[Jules]
de
et Gar-
au camp
Sur Sambre."
du Roy de Paris
le 8 fevrier
1656 pour obliger
les
2
Sergens du Regiment des Gardes françoises
major de Place et a prendre
Corps de garde lorsqu'il
et faire
fera
prendre
le mot d'un
les armes dans les
Ses rondes."
4.) "Reglement du Roy concernant
taine
a recevoir
les fonctions
de la charge du Capi-
de la Comp[agni]e des Cent Suisses de Sa majesté
des quatres
Comp[agni]es de Ses gardes a Paris,
et
celles
du 17 fevrier
1656".
du Roy a Monsieur de Villiers
5.) "Lettre
Rubentel [de Mondétour]
Sr [Denis-Louis]
ses,
quoi qu'il
non, et cela
n'ait
Duc] de Grandmont
quis
6.)
françoises.
"premier
est
8.)
ici
te] rie
[=Gramont]
m
de M le Duc d'Esper-
[de France, Antoine
mestre de Camp dudit
d'iceluy.
le dernier
III,
Regiment de Gar[Mar-
août 1656."
en chaque Comp[agni]e du Reg[imen]t
Brevet
le
aux Gardes françoi-
de Chaumejean] Sr de Monstreuil
L' Colonel
du 26 janvier
d'un
des Gardes
1657."
de Brigadier
en la Cavalerie
le 8. juin
1657.
il
rapporté."
"Ordonnance
fournie
[du]
de recevoir
du Roy a M. le Duc d'Espernon pour l'établissement
Sous Lieutenant
7.) 3
...
dire
cappe
encore l'attache
a1
et du [Michel
de] fourilles
"Lettre
point
en l'absence
des françoises
pour luy
du Roy portant
Reglement de 1'estappe
en languedoc aux officiers
et de Cavallerie
22 fevrier
1658."
françois
qui devra
majors des Reg[imen]ts
et étrangers
estre
d'Jnf[an-
[u.a. suisses],
du
±uö/jy-4u
^
9.) "Jncorporation
du Reg[imen]t
de Carignan 22 janvier
10.) "Commission
Cappne
de
[=Sallières]
du Roy qui regle
en exerçant
general
dans
celui
1659."
[Louis]
de Maupeou
conservera
Son dit rang
que le chev.
dans le Reg^ des Gardes françoises
Cape
esté pourvu,
la charge de Sergent-major
du 10 juillet
de 1 'jnfanterie
en iceluy
dont il a
1659. addressé au Duc d'Espernon
al
du Royaume,
mestre de Camp dudit
1)
2)
3)
de Salieres
Regdes
au Duc de Gramont
Gardes
Colonel
m
de france
françoises."
Die beiden letzten
Wörter sind
unterstrichen.
Die drei
letzten
Wörter sind
unterstrichen.
Die Pte. 7-10 sind auf Blatt
74v
aufgeklebt.
AH 108, 74
-
Blatt 74v leer
40
[1764?]
A
LISTE UNTERSCHIEDLICHER FRANZ. SCHRIFTSTÜCKE [ANGEFERTIGT DURCH
GARDEHPTM. UND MARECHAL DE CAMP BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEN
AUTOR DES CODE MILITAIRE]
"[Handschrift
juin
Sieur Du] Cange 14 may 1643[-16
von Charles Du Fresne,
1645:]"
1
1
M[Lettre]*
1.)
de Rétablissement
1'jnfanterie
lette]
de france
en faveur
le Duc d'Epernon
2.) "Commission
bault]
Paris
de Colonel
[Jacques d'Etampes,
de la charge de Colonel
de m [Bernard
de la ferte
Ecossaise
jmbault
a m
[=de La Ferté-Jm-
du 11 août 1643."
3.) "[Commjission
.
de Colonel
general
[Henri-François-Alphonse
ville
de Nogaret de La Va-
de l'jnf[ante]rie
3
...
de
en août 1643. en entier"
general
Marquis]
general
3
d'jnfanterie
Corse ...
[pour]
Marquis d']ornano
Gouverneur
de la
m
et chateau de Tarascon. 20 Septembre 1643."
du Roy [Ludwig
4.) "Lettre
XIV.]
au S.r
[Paul Le Prévost]
Baron d'Oy-
?
sonville
Lieutenant
de Brissac,
wig]
d'Erlach
3. janvier
5.) "Lettre
d'Orleans
cier
6.)
portant
garnison
règlement
[=Lieutenant
des fo[n]ctions
gouverneur et dudit
du Gouverneur]
de m. [Johann Lud-
Baron [d'Oysonville].
Paris
1644."
du Roy a monsieur
[Gaston-Jean-Baptiste
Son oncle pour le prier
de l'armée.
"Lettre
a[u goujvernement
Paris
ce dernier
du Roy a mr d'Erlach
de Brissac
du 16 juin
de France]
le Duc
de ne donner congé a aucun
[=31] juillet
1644."
pour le logement des Soldats
1645."
offi-
de la
-LUÖ/1U
"[Handschrift
7.)4
von Du] Cange [de l'Jannêe
"Ordonnance
et d'autre
du Roy portant
Nation
et aux Colone[l]s
retenir,
tier.
de Sortir
1646[-1650:]"
commandement
f- q
des Reg
et Cap[itain]es
et
des dits
Suisses;
en admettre ny
15 fevrier
1646 en en-
a Perpignan
Reding)6
Theodor]
et qui ont refusé
le 30 juin
leur
Dietrich
pour casser deux Comp[agni]es
Heinrich
die der Gardehauptleute
von Wolfgang
d'aller
1646. en cas que les
7
...
I.]
Zurlauben
et
[die
des Gardes Suisses qui Sont
[par mer] en Toscane. Paris
[compagnies] persistent
dans
refus."
"Commission
Louis
de Colonel
XIV [du]
Palatin
10.)
le
d'y
françois
"5
([nämlich
9.)
[compagnies]
Regts
Sur les peines y contenues Paris
"Ordre du Roy au Commissaire fivardy
8.)
...
a tous Soldats
general
13 Décembre
1646 en faveur
Angloise
par le Roy
du Comte Robert Prince
Robert von Pfalz-Simmern]"
du Rhin [=Rheingraf
"Ordonnance
de 1'jnfanterie
du Roy portant
commandement
aux officiers
et
Soldats
françois,
Anglois,
Ecossois, Jtaliens
et Jrlandois
estant dans les
ts
•
.
.
ts
Reg
Suisses d'en Sortir
et deffenee aux Colonels des dits Reg
d'en admettre s'ils
ne Sont de leur nation ou allemans. du 16 janvier
11.)
164 7"8
"Reglement fait
Solde.
Paris
par le Roy touchant
du 22. octobre
1647. il
les
Suisses qui Sont a [sa]
y a 9. articles.
adressé a m
g
de Schömberg Colonel
[Charles]
12.)
"Ordonnance
et estrangers
du Roy portant
des Suisses
commandement
troupes
serve des allemands qui auront
été enrôliez
lors
d'icelles,
de la vie
peine
d'en Sortir
parti
a peine
Suisses de les y retenir
de privation
23 Novembre
de leurs
et d'y
[et
Grisons]"
a tous Soldats
dans les
tain]es
qui ont pris
général
françois
Suisses a la
de la
levée
et aux Colonels
en admettre
et
Cap[i-
a l'avenir
appointemens et de leurs
re-
Sur
charges, du
1647. adressée a m de Schömberg Colonel
des Suisses
[et
Grisons]."10
13.)
"Ordre
portant
vayer-Montet]
precederà
mand jnfanterie.
Regts
[le]
14.)
il
que le Regiment Suisse de Molondin
en toutes
29. fevrier
écrit
Estaalle-
que les]
et Lokman [=Lochmann] [furent]
licentiés
1654."11
"Reglement concernant
du Colonel
le Regiment Royal
du 2 Décembre 1647. en bas [est
Suisses de Molondin
y a quatre
occasion
[korrekt:
articles,
le payement du Regiment des Gardes Suisses.
du 8. fevrier
Freuler]
[Kaspar
1648. Paris
avec la
Signature
[zu denen auch Hein-
et des Capitaines
12
rieh
15.)
I.
Zurlauben
gehörte]
dudit
Reg[imen]t".
"Ordre donné par le Roy aux Cap[itain]es
ses contenant
Soldats
ce qui
Prisonniers
leur
du Regdes
Sera accordé pour la délivrance
es mains des Ennemis, du 10 fevrier
Gardes Suisde leurs
13
1648."
J.U8/4U-4J.
16.) "Commission (par le Roy) de Colonel
Cavalerie
faveur
Polonoise
estant
du Sr Prince
...
a mr le Maréchal
vergne,
Vicomte]
de Turenne
noistre
et obéir
au Sr d'Erlach.
aux troupes
[de France,
et leur
de l'armée d'al-
Henri
enseignant
1648 en
[=Radsiwill]
de Radzivil
[défense]
et
de 1'jnfanterie
du Roy le 14 avril
[Johann Ladislaus]
17.) "Ordre du Roy portant
lemagne d'obéir
au Service
general
de La Tour d'Au-
d'avoir
a recon-
a S. Germain en Laye du 7 mars
1649."
18.) "Ordonnance
Cap[itai]nes
du Roy portant
officiers
ts
qu'Est rangeres mesme des Reg
•
f- ç
et autres
et aux ...
[vieux]
Reg
généraux et Maréchaux
Du 9. avril
19.) "Lettre
tain]e
de Ses troupes
tant
de Camp
françoises
de Ses Gardes françoises
et Suisses
,
,
,
de recognoistre
de Camp en toutes
du Roy a mr [Alexandre]
et obéir
aux
occasions
Lieutenants
de guerre.
Dijon
des estant
[de Garnison]
du 26 avril
[du Boso] Cap[i-
de Vit[t]ermont
des Gardes françoises
avec les autres
d'icelle.
a tous mestres
1650."14
au Reg[imen]t
d'obéir
commandement
Cap[itain]es
pour luy
des dix
ordonner
Comp[agni]es
a Dunkerque au Lieutenant
des Gar-
au gouvernement
1650."
1)
2)
3)
4)
Text zerstört,
sinngemäss
ergänzt
Die beiden letzten
Wörter sind
unterstrichen.
s. Anm. 1
Bei den Punkten 7-9 und 11-19 befindet
sich jeweils
am Blattrand
ein
Stern.
5)
s. Zurlauben/CM
II 169 XLVIII
6)
Von Zurlauben
in spitze
Klammern
gesetzt.
7) s. Zurlaubiana
AH 147/6
8)
s. Zurlauben/CM
II 172 XLIX
9)
s. ebenda 186 LII
10) s. ebenda 194 LIII
11) s. ebenda 198 LIV
12) s. ebenda 204 LVI
13) s. ebenda 210 LVII
14) s. ebenda 214 LX
AH 108, 76-77
-
Blatt 77v leer
41
1617 Mai 28., Paris
A
SCHREIBEN VON [FRANÇOIS DE] BASSOMPIERRE, [COLONEL GENERAL DES
SUISSES ET GRISONS], AN HPTM. [BEAT JAKOB] ZURLAUBEN, VON
ZUG
"Vous aurez sceu avant La recep.on
s'est
de ceste lettre
partie
de ce qui
passé en ceste Cour [- Entmachtung der Königinmutter
Medici1,
d'Ancre
Ermordung
am 24. April
von Cosme-Jean-Baptiste
1617 -],
Le s.r
Concini,
Marie de
dit le Maréchal
des estangs vostre
Conducteur
g[é]n[ér]al
l'ordre
vous pourra
dire
qu'on Luy a donné
ment que le Roy [Ludwig
Regiment Fégely]
le reste,
po.r
V[ot]re
XIII.]
fait
que du reste
met z que vous aurez tout
et vous declarera
conduicte
tant
de sa Ma.
si
par
re jnterestz
que J'ay
le
tout
de ses armees Ensuite
subject
de vous contenter
J'y
a
ay apporte
aill.rs
Compagnie [im
de cela Je me produ bon traictem
ce qui m'a este possible comme
ou Je verray
...
et ou vous me voudrez emplojer
de vostre
mérité,
et de l'aff.on
de sad. te Wa.te que po.r
service
[votre]
tant
[qu'il]
y va de v[ot]~
por la bonne opinion
que m'avez tesmoignee po.r
1'inclina[ti]on
part.re
de me Conserver en voz bonnes grâces et de voz supérieurs
y
Rat* von Stadt
v[ot]re
1)
2)
licentie-
.
, de ma part
feray-je
conforme au
de ...
te
amplement
und Amt Zug] ausquelz J'escriz
Reccommand.on
Croyez moy cependant
que J'ay
[Ammann
un mot de l[ett]re
und
en
...".
s. etwa Zurlaublana
AH 96/91
Einer
der Stadtund Amtsräte
war damals auch des Adressaten
Bruder Konrad III.
Zurlauben,
der zudem bis zur Landsgemeinde vom 7. Mai 1617 auch
Ammann war.
Original, mit Siegel
-
AH 108, 78-79
-
Blatt 78v und 79r leer
42
[1751?]
A
NOTIZ [BEAT FIDEL ZURLAUBENS] ZUR GESCHICHTE DER STADT ZUG
"Tugium
Celticum.
M. [Johann Daniel]
ces périodes
Alsatia
Schopfflin
de l'histoire
Jllustrata1
1751 in fol.
1)
Romanum. Francicum.
Dieses
Werk
Auctor
Germanicum.
[=Schöpflin]
Liberum.
a également aussi
defini
d'alsace.
Jo. Daniel
Schoepflinus.
[2 Bde.],
Colmarae
fig."
findet
sich
laubiana.
AH 108, 79r (aufgeklebt)
unter
der
Signatur
BF 77 noch heute
in der
Zur-
J.UÖ/4J
^^
43
[1750]
A
AUFSTELLUNG DER VOLLMACHTEN, IN DEN EIDG. ORTEN FÜR DIE FRANZ.
DIENSTE TRUPPEN ANWERBEN ZU DÜRFEN, [ANGEFERTIGT DURCH
GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEN AUTOR
DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
1.)
"Pouvoir
de Sancy [a.o. franz.
Sieur]
[Nicolas
pour
donné a Bloys le 2 fev.
Brulart,
lever
2.)
"Pouvoir
Extr.
[o. franz.
[=Regimenter Erlach,
l'armée
3.) "Pouvoir
Ambassador
ebenda]
Wichser, Arregger
und
d'allemagne.
1589 a m de Sancy de Lfc general
Extr.
des guerres."
donné au Camp devant Poissy
pour lever
Orten] et
des guerres."
donné a Tours le 22 avril
Comandant
de Harlay,
Ambassador bei den eidg.
de Sillery
Sieur]
des Suisses
Schauenstein]*.
1589 a m [Nicolas
des troupes pour l'armée
le 8 aoust 1589 a m de Sancy
d'allemagne
Extr.
des guer-
res."2'3
4.) "Pouvoir
donné au Camp de Pesme[s] le 24 juillet
pour faire
des levé[e]s
5.) "Pouvoir
Julian
en Suisse et en allem.
donné au Bois de vincennes
[=Saint-Julien]
avisera
Extr.
des guerres
le 8 mars 1541 a [James
de]
Gentilhomme de la chambre [und a.o. franz.
Ambassador bei den eidg.
Cape qu'il
1595 a m de Sancy
Orten]
pour lever
et les mener Servir
3000 Suisses Sous tel
en Piedmont.
Extr.
des guer-
res."4
6.)
"Pouvoir
rant]
Sr
ses ...
donné a Montpellier
de Boisrigault
[outre]
7.) "Pouvoir
[a.o.
ses Extr.
8.)
"Pouvoir
d'Auge-
en Suisse pour lever
les 6000 de nouvelles
levée Extr.
Orten]
8000 Suis-
des guerres."
le 28 mai 1553 a M [Claude]
Ambassador bei den eidg.
fr
de Chateauvieux
pour lever
10000 Suis-
des guerres"
donné a fontainebleau
Mendossa [=Mandosse,
pour lever
9.) "Pouvoir
Ambassadeur
donné a Paris
franz.
le 22 août 1542. au [Louis
le 20 mars 1553 a m [Diègue]
de
a.o. franz.
Ambassador bei den eidg. Orten]
7
des Suisses Extr des guerres"
donné a St Germain en Laye le 5 juillet
1555 pour lever
o
6000 Suisses [=Regiment Hug] Extr des guerres"
10.) "Pouvoir donné a Paris le 4 oct. 1556 pour lever
[=Regiment Frölich]
pour le Piedmont.
11.) "Pouvoir donné à Paris le 4
Extr."
6000 Suisses
9
Jre
[=Dezember]
autres
Suisses
12.) "Pouvoir
t[e]auvieux
1)
[=Regiment Ritter]
donné a Monceaux
pour lever
s. Susane/L'infanterie
Extr."10
[=Monceau]
6000 Suises Extr.
V 218f.
1556 pour lever 4000
Nm. 287-290
le 2 juin
des
sowie
1558 au Sr de cha-
gueres."11
Zurlauben/HM
V
315f
2)
s. Rott/Représentation
II 397
3)
4)
5)
6)
7)
8)
Die Pte. 1-3 sind durch eine Klammer verbunden.
s. Rott/Représentation
I 409f
s. May/Histoire
militaire
VI 40
s. Rott/Représentation
I 513f
8. ebenda 514f
s. ebenda 515, wo freilich
von 4000 Mann die Rede ist; 8. auch May /Histoire
militaire
vi 42
9)
s. Rott/Représentation
I 516 sowie May/Histoire
militaire
VI 42
10) s. Susane/X,'infanterie
V 193 Nr. 31
11) s. Rott/Représentation
I 518
AH 108, 80
-
Blatt 80v leer
44
[1751?]
A
AUSZÜGE [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN] AUS
[SEINEM] "CODE [RICHTIG: SEINER HISTOIRE!] MILITAIRE DES
TROUPES SUISSES AU SERVICE DE LA FRANCE"
"I.
Création
de la Compagnie des Cent gardes Suisses
ordinaires
[Histoire
=HM:]
T[ome]
III.
Schweizer]
1496 par Charles VIII.
du Corps du Roy le 27 fevrier
militaire
[=Hundert
p[age]
volez
511-515.1
II.
Traité
de la paix
perpetuelle
[XIII]
Cantons et alliez
entre
des Ligues
le Roy François I.
l'an
et les
T. IV.
1516. [HM:]
p
...
489-528.1
III.
Formules du Serment ordonné pour les Regimens et Compagnies Suisses le
15 Novembre
1552. 11 août 1567, en 1576, le 13 avril
1639 au Service
de la France,
voiez2
[HM:] T. III.
p 340 et 530, T. VI. p 466-467 et T. VIII.
1619 et 11. avril
p 521-528 T.
IV.
p 352-356.
IV.
Articles
du Reglement fait
nung vom 12. Juni]
den hiefür
-]
...
avec l'ambassadeur
[HM:]
1553 [- Stadt
annuelle
de Baden [=Jahrrech-
und Amt Zug war dabei nicht
in Frage kommenden Anton II.
allenfalls
de Bas se font aine],
en la Diete
de france
au Sujet
[Sébastien
du Service
Zurlauben
durch
vertreten
de L'Aubespine, dit
des troupes
Suisses
l'Abbé
en france
T. iv. p 535.4
V.
Capitulation
stian]
de la Compagnie de [Anton II.]
Zurlauben
Schoen [=Schon], du Canton de Zug [konkret
bzw. von Menzingen],
au Regiment Suisse de [Oberst
et de [Chri-
aus der Stadt Zug
Ludwig]
Pfiffer
[=Pfyffer]
le
juillet
9.
T. IV.
1567. [HM:]
p
540-543.
VI.
Provisions
17. juin
de Colonel-general
des Suisses,
datées de Gaillon
le
1571. pour Charles de Montmorenci Seigneur de Meru [Duc de
Damville]
[HM:]
T. I.
p
327-332.
VII.
Ordonnance
[Oberst
du Roy Charles IX pour la reforme des Regimens Suisses de
[=Kraft]
Hans] Krafft
et de [Oberst
[=Vonlanthen]
JohannJ Heid
T. IV. p 590-596.
en 1573. [HM:]
VIII.
Promesse
Se faict
1582.5
aux Grisons par Henry
faicte
levée
[HM:]
de plus
de ...
T. v. p
573-574.6
[6000]
III.
d'un Regiment à part,
Suisses,
Henri II
leur
le 29. de Novembre
avoit
fait
la même promes-
8
7
se le 12 juillet
1550.
ter le traité
d'alliance
ibidem p 479-488.8"
s'il
voiez
iv. p 528-530.
on peut aussi
Louis XII et les Ligues Grises
consulen 1509.
T.
entre
1)
2)
Der Literaturhinweis
ist
Dieses letztere
Wort ist
3)
s. EA IV 1 e 779
wie 797 "Zu z."
4)
5)
s. Anm. 1
Dieses Faktum trat
erst
1589 ein, als das Regiment von Oberst Rudolf von
Schauenstein
ausgehoben wurde.
s. Anm. 1
Dieses Faktum trat
wiederum erst
ein, als der obgenannte Oberst
Schauenstein
erstmals
1557 ein Regiment
aushob.
s. Anm. 1
6)
7)
8)
AH 108, 81-82
-
(Nr.
unterstrichen.
unterstrichen.
267), bezüglich
des hier
Gesagten
spez.
784 z so-
Blatt 82 leer
45
1660 Oktober 25., Paris
A
"ORDRE TOUCHANT LE COMMANDEMENT QUE DOIT AVOIR SUR LES TROUPES
LE S. R [LOUIS] DE CASTELAN EN QUALITE DE MARECHAL DE BATAILLE"
"Le Roy [Ludwig
XIV.],
ayant pourveu le S.r de Castelan
d'une Compagnie au regiment
Ma[réch]al
du feu S.r
de Bataille
[Henri]
de Ses Gardes Françoises
en L'jnfanterie
de frange
et autorités
Bargue et ceux qui l'ont
lement que Sa Majesté
qu'a fait
précédé en lad.te
en a fait
expedier
de la Charge de
vacante par le deceds
de la Bargue [=La Barge] et Voulant
se aux Mernes pouvoirs
capitaine
qu'il
ou deub faire
en
l e d . . .
charge conformément
en faveur
dud.*~
feu
jouis-
...
au règBar-
—
grue du 10: avril
que pretexte
M.es
1656. et empescher qu'il
que ce Soit
Sa Majesté
de Camp et Colonels
Etrangère
leurs
recevront
de Bataille
Sur peine
jesté
et executeront
troublé
Sous quel-
et de Cavalerie
en toutes
Castelan,
françoise
occasions
faisant
et
les ordres
lad.te
qui
charge de
en Ses armées ou dans les Corps de Ses troupes
aux contrevenans
a Ses Lieutenans
ayant commandement
appartiendra
n'y Soit
a ordonné et ordonne que tous les
d'jnfanterie
Seront donnez par l e d . . .
Ma[réch]al
J.UÖ/4D-4Ö
de desobeissance.
Mande et ordonne Sa Ma-
Généraux, en Ses armées, Ma[réch]aux
Sur ses troupes,
de tenir
et autres
la main a 1'observation
officiers
de Camp
Généraux
de la presente,
fait
qu'il
a
• • • JL& ••• •
"Pour Za Suisse"1
1)
Diese
Dorsualnotiz
könnte
ev. von Beat
Fidel
Zurlauben
stammen.
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 83
46
[1750?]
A
NOTIZ ÜBER DAS AMT EINES "COLONEL GENERAL DE L'JNFANTERIE"
"Jl
ne fut
pas Difficile
à M.r [Jean-Louis
D'une Charge qui n'avoit
Les Droits
Eté Crée [1584]1
[1589] De Ce Monarque
du Colonel
General,
jl
Que Pour Son Elévation.
jls
Corps d'Jnfanterie
Continueroient
tousjours
Se Reserva la Disposition
De la
et des autres
Entendant neantmoins Que Comme par Le Passé
De Preter
Son attache,
alternativement
Mais
henry 4. Son successeur Diminua
Charge de M.e De Camp Du Regiment Des Gardes françoises
vieux
Valette,
De Conserver Pendant La vie D'henry 3. Les Prérogatives
Duc] D'Epernon
après La mort
de Nogaret de La
Serment au Colonel
General Et Prendroient
Le Roy Se Reserva aussy Le Pouvoir
avec Le Colonel
De nommer
General aux Compagnies aux Gar-
des.
Ces Restrictions
Du Pouvoir
Tems que M. [Charles
rément de la Charge de
I
e r
]
M.e
Du Colonel
General furent
De Crequy [=Créquy
faittes
dans Le
de Blanche fort]
De Camp Du Regiment Des Gardes
En
au Colonel Estoient
Qu'il
Eut
L'ag-
1601.
Les honneurs Qu'on Rendoit
loit.
Deux Compagnies avec Le Capitaine
Garde à Son Logis Les tambours Battans
Presque tels
Vou-
Et Le Drapeau montoient La
au Champ Quand jl
Entroit
ou
X UÖ/4Ö-4/
Sortoit.
'
Ses appointements
Pour Livres
1)
Sur touts
s. Zurlaubiana
Estoient
de 19667.L
Les Payements
outre
Les 6. deniers
du Regiment."
AH 108/11
Von gleicher Hand wie AH 108/11. Vermutlich 1750? in den Besitz von
Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire
militaire und des Code militaire, gelangt
AH 108, 84-85 - Blatt 84v und 85 leer
47
1716 Juni 23., Paris
A
"LETTRE CIRCULAIRE DU CONSEIL DE LA GUERRE CONCERNANT LES PERSONNES QUI DOIVENT ESTRE EXEMPTES DU LOGEMENT DES TROUPES"
"Le Conseil
de la Guerre voulant
journellement
de la part
des villes
des Gens de Guerre [einer
Beat Franz Plazidus
Nombre
il
XX. du
que vous trouverez
et Bourgs,
seiner
Reglement1
cy joint,
cette
L'Exemption;
continuent
du Logement
war damals auch
GardekompagnieJ
ne faut
d'en jouir,
Lettre
Sur le grand
Sujets;
pour vous faire
Sçavoir
le 4. novembre 1651.
est re la base et la regle
de ceux qui y Sont Compris,
tes les charges Crées depuis ce temps-là
Suprimées il
au Sujet
à Poitiers
fait
doit
les Logements, que Séparément
privilege
qui arrivent
dont la charge retombe sur ceux qui y Sont
à propos de Vous écrire
que L'article
aux plaintes
der hievon Mitbetroffenen
Zurlauben mit
d'Exempts,
a jugé
remedier
ausquelles
pour
il
tous
y a tou-
on a accordé par
mais comme un grand nombre de ces Charges Sont
plus
Souffrir
que tous ceux qui les possedoient
de mesme que ceux dont les annoblissements ont
esté revoquez.
De plus
de ...
tous les Titulaires
[10000] Livres
des Charges dont la finance
Et dont les privilèges
serve de ceux qui pourroient
estre
est au dessous
Sont revoquez,
à la re-
Compris dans le Reglement de
1651.
Les Commençaux des Maisons Royales doivent
officiers
et Archers
Les Monnoyeurs
té establis
par tout
d'autre
joiiir
de Mareschaussées, les officiers
et les Changeurs en titre
Sont,
profession
et les Directeurs
dans Les Villes
les
des Monnoyes,
ou par Commission qui ont es-
dans les départemens, les Maistres
où ils
de l'Exemption,
des Postes aux chevaux
des Lettres
qui ne font
et Lieux principaux
pas
des Bureaux de
Distribution.
Comme Les Troupes Sont actuellement
en Marche, du moment que vous au-
—
rez reçeô cette
L'Etape,
1)
vous en envoyerez Copie dans tous les Lieux de
et dans les villes
vent tenir
former.
Lettre
garnison.
XU o/H/—HO
de votre
Departement oû les troupes
Et vous manderez
aux maires des Lieux
Doi-
de S'y Con-
"
s. Zurlaublana
AH 108/48
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 86
48
1651 November 4., Poitiers
A
"REGLEMENT [BEZÜGLICH DER EINQUARTIERUNG VON TRUPPEN IN FRANKREICH] "
Gehört
zu AH 108/47
"Article
XX
J1 N'y aura aucun habitant
exempt de Logement hors les
ques, les Gentilshommes faisant
compagnies d'Officiers
me Presidens
nels
et Lieutenans
Généraux et particuliers,
les gens du Roy des Sieges Présidiaux
Receveurs des tailles
Gabelles,
traites
foraines
Généraux et particuliers
tuel
des deniers
ront
estre
et taillon,
ou autres
et Eschevins
à faute
dequoy il
-], Com-
et Crimi-
Commis des fermiers
trésoriers
ou principaux
n'y Sera point
des
où receveurs
et ayant le Maniement Acassis
ne pour-
du Commissaire à la Conduite,
gemens led.*~ Commissaire Signera les billets
Eschevins,
Civils
et les Logemens estant
changez que par l'ordre
XIV.
et Royaux, Les Maires et
fermiers,
estans en Exercice,
de Sa Majesté,
des Maires
des armes, les Chefs des
Royaux [- König war damals Ludwig
Echevins,
L'avis
profession
Ecclésiasti-
habitans,
avec
desquels Chan-
avec lesdits
Maires
Et
déféré
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/47; vermutlich 1750? in den Besitz
von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt
AH 108, 87 - Blatt 87v leer
49
[1758?]
A
"EXTRAIT1 DE LA GENEALOGIE DE LA MAISON DE MULINEN [VON BERN]2"
"La Maison de Mulinen
est originaire
fin
le Lieu
du XII.me
Ville
siecle
de Brougg [=Brugg]
Come il
paroit
de Mulinen
en Ergeuw
par un Traité
vom 12. November]
a Conrad
de leurs
Peres [- Vater der drei
moirie
qu'ils
leurs
ainsj
d'Or,
[=Aargau]
ont été transmis,
que parle
et Papiers
de cette
[1221?]
une fem[m]e
[=Hedingen], il
lin,
Genealoge] fait
liance
[1273?]
Schwandegg],
qui
s'allia
linen4
Rouchenstein
[1298?]
et fut
qui Acquit
[=Ruchenstein]
jl
reçut
en fief
dé encore Aujourd'huit
l'Jnvestiture
Chevailler
trouva
en 1386: a la Bataille
Duc Leopold [III]
son portrait
Marj de Cecillia
d'Autriche,
et ses Armoiries
de Mu-
[Ier]
et Chat[e]aux
J1 prit
de
fem[m]e
[gemeint mit NN von Nessenberg]
[1307?]
de Margerite
avec son frere
de Castelen
[Egbrecht
de Vienne]
[Iere]
IV.?]
qui en 1365: et
[^Ung-
de Mulinen
[=Veltheim]
posséUmikon
Eveque de Basle don[n]a
et ses freres
gemeint];
de Rynach [=Reinach]
de Sempach ou il
et fut ensevelj
se trouvant
Jean [IV von
VI. ] de Königstein
Thalheim feltheim
de
du Comte Jean [II]
V. und Johann Hemman V. von Miilinen
Albert
de Mulinen,
Berchtold
[V] de Mulinen son fils
en 1371: a Albert
Egbrecht
mit Bertha von
Nobles que la famille
[=Umiken] fie: &c. dont Jean [III
[insbes.
I.]
[=Kasteln];
ce fut luj
a Castelen
Al-
[gemeint mit NN von
de Mulinen, Marj
des fiefs
[dessen
[=Buce-
prit
Jean [III]
en 1311: Les Terres
la Terre et Chat[e]au
l'acquisition
pour Ar-
Boucellinus
[konkret
Vater]
de Jean de Seon et Ulman [=Ulrich
1366: fit
porte
1256: Celluicy
en 1345: conjointement
de Habsbourg[-Laufenburg];
en Original
de Mulinen
[Gabriel]
[richtig
et Castelen
[IV]
von Miili-
aujourd'huit[!],
[Ier]
dans la Maison d'Jffenthal
pere d'Eggbrecht
Miilinen]5
stein]
dont
dans la Maison de Wessenberg
Trostberg;
la quelle
de Pier[r]e
eut [neben besagtem Peter
Chevailler,
riere
les ont hérité
qui subsiste
dans la Maison de Schwandegg
dont il
des fonds
de
Anna] de la Maison de Hedinguen
von Mulinen],
et eut pour fils
frere
[Ier]
Rais.
mention sous l'An[n]ée
[1256?]
Ifentai],
[nämlich
fut [Grand-?]Pere
Vater war Johann III.
et Louis
le quel se trouve
a la Rouë de sable de huit
de la
après st: Martin [d.h.
et qu'ils
Maison,
Ce Conrad Tige de la Maison de Mulinen
prit
non loin
Vorgenannten war Johann I.
cet Acte,
sur la
dans le Canton de Berne;
de Mulinen leur
[Ier]
tels
dans les Archives
[=Mülligen]
daté du Vendredj
Mulinen,
c'est
et possedoit
l'An 1221: par le quel Jean [II]
Mulinen remettant
nen -],
de Suisse,
perdit
cet
se
la Vie avec le
avec luj a Königsfelden,
encore aujourd'huit
dans
'
1'Eglise
de Königsfelden
qui perirent
[V]
heim [verh.
ster
dans le Nombre des Chevalliers
avec ce Prince.
de Mulinen
J1 etoit
tint
Marj
[dudit
[VI],
Louis
[Ier]
et Eglj
[=Egbrecht
Sigismond
de 1'Empereur
pour Eux et leurs
des Terres
Castelen
de meme que de celles
qu'ils
acquierojent
dans aucun Cas etre
cités
tement devant la person[n]e
g[e]ois
ou Citojen,
en allemagne,
ment qu'aucun Prince
dits
sujets
linen.
[VI]
et Jean Frederic
dont celle
[II
[von Wildegg]
[1640]
von Wildegg].
von Miilinen]
fait
[II]
du st:
le
sepulcre
et de ste.
1584/85,
1586/87,
Margerite
Nägelj
[Ier
1500?] Beat Louis
1588/89,
[verh.
von Miilinen] nêe[l]
[verh.
1589/90,
deux fils
Albert
[XIII]
[Ier
[Johann VI.
gemeint],
J1
fut
autres
fait
Che-
J1 eut de
Advojer
1580-1582,
1593/94,
[verh.
1595/96]:
qui de
Enfans Jean Antoine
de Gleresse [=Ligers]
entra
[1671?]
Beat Louis
1643?] eut entre
de Mulinen et Wolfgang
né en 1645[/49?]:
l'Jnvestitu-
von Miilinen],
Rued], qui eut d'elle
qui de Madelaine Tscharner
bert
enco-
[IV von Miilinen] née en 1588: Marj
Miilinen]:
[XIII]
subsiste
du Mont sinay.
en 1565: qui d'Ursule
d'Anne Marie May [von
et la Ca-
de Mulinen qui
ou il
1572-1574,
1591/92,
1542?] eut entre
1587?] eut Beat Louis
[1608?]
Catarine
l'ainée
de Grandson, J1 eut de
Terre sainte
de Berne en 1568[-1570,
Effinguer
... [Effinger
von Miilinen
1477/80?] Caspar [Ier]
Vojage de la
Verene de Diesbach [verh.
1624];
dont
avec ses freres
en 1476: apres la Bataille
fit
de la Republique
en 1611 [richtig
Sigismond d'Erlach
VII.
[VII]
Branches,
[von Rotberg] Eveque de Basle
Barbara de Scharnachthal [verh.
1434Ce
Jean Albert
Chef de la Branche qui
genannte Hans Albrecht
de Mu-
Michel
que deux filles,
susmentionnés conjointement
en [1507?/]1517:
de leurs
de Mulinen qui d'Ursule
III]
finale-
des dits
[von Miilinen] Jean Thuring
en 1452: d'Arnold
Chevailler
vailler
exiger
nom[m]és
eteinte
épousa [1638]
Jean Frideric
und der bereits
fut
s'est
de Bilger[in
Jeanne Margerite
re des fiefs
deux fils
ny
et
von Miilinen] Chefs de deux Différentes
[VII]
ne pou-
pour Bour-
et consentement,
ne pourojent
son Epouse [1598?] n'eut
[Esther
reçut
sujets
[den 30. September] après la st:
de Jean Albert
dans la Person[n]e
re,
aucun de leurs
bon vouloir
eut entre Autres
et
que direc-
qu'aucune Ville
aucune Charge ny Jmpot, que du bon vouloir
Jean Albert
dete
a 1'advenir
Des-
le Roy des Romains ou son
de plus,
Comte ny seigneur
daté du Jeudj
Ursule
recevoir
sans leur
de Rouchenstein
par devant aucun Tribunal,
de l'Empereur,
Com[m]unauté, ne pourojent
de Mulinen ses
VI.]
sujets
[=Reichsvikar]
Hemman
Abesse de Konigsfelden,
que ny Eux ny leur[s]
Vicaire
Johann]
Chanoine de [Bero-]Mun-
cendants,
rojent
Distinction
d'Agnès de Ryschach [=Reischach] ob-
[1421?]
avec Jean Guillaume
Cousins les privilèges
...
[von Miilinen]
[nachgew. 1417] et Ursule
[VI]
frere
de
qui de Dorothea [oder Agnes?] de Winkels-
Chevailler,
1371?] eut Jean Albert
ce Jean Albert
X Uö/IS
[III]
au service
[V
von
autres
de Mulinen,
Al-
de France a la
Levée du Regiment [von Oberst Johann Jakob] d'Erlach
eut une Compagnie en 1673: il
se Bernois
[richtig:
au service
1705/06]:
d'Enfans
freres
senateur
XIII
war bereits
l'Jnvestiture
les
fils
il
1674 als
V, Egbrecht
J1 servit
en 1712 [-Villmergerkrieg-]:
[bernois]
et Brigadier,
il
dolf
[III],
et Marie
Catherine
dans les Anciens
Eclesiastiques
tem[p]s
les plus
Terres
Elle
d'Anne Manuel [1692?]
Nicolas
en
Frideric
d'un Regiment
[V],
[VI],
Républi-
sa premiere
Jean Ro-
de Diesbach qu'il
et d'Ester
Emanuel [II],
les plus
de la Naissance,
Autentiques
Epou-
et [Johanna]
a Berne [v.
en Original
1464] elle
successivement
eminentes [gemeint
considérables,
telles
[=Auenstein],
n'a jamais
par ses alliances,
toutes
et les
dont les
de filiation
1200:
jus-
Dès son
mais a possédé jusques a
de la Republique meme
das Schultheissenamt].
que sont celles
changé d'Armoirié
de meme
a non seulement conservé le Rang
les Dignités
Wildenstein
Titres
dès l'An
et
dignités
dans ses Archives.
du a la Noblesse de son Origine,
Auwenstein
direc-
dans la G[u]erre
Collonel
par les Ordres Millitaires
ques a nos Jours se trouvent
aujourd'huit
et Eve-
en 1366: et dont
et Banderet de la
par son Ancieneté
qui exigent
que les preuves
etoit
com[m]e
[von Mulinen],
Cette Maison est Jllustrêe
qui
Prince
gefal-
Miilinen]
[von
Etablissement
acquis
avec Distinction
Beat Ludwig [VII],
sa en seconde Nopces [1705?],
von Senef
de Vienne] Eveque de Basle en
mourut senateur
que de Berne en 1735: et a laisse
[XIV],
avec ses
descendant en Ligne
avojent
né
V und Johann Hemman V von Miilinen]
de suisse
fem[m]e: Albert
les
[III]
eu
- Beat Ludwig VI von
in der Schlacht
de Jean [III
sus est dit.
Wolfgang
Conrad [von Roggenbach]
qui
suis-
sans avoir
en 1676: conjointement
Fähnrich
il
mourut en 1606
[de Berne]
V von Miilinen
ou
d'un Regiment
1684?],
susmentionés com[m]e
reçu l'Jnvestiture
1371: com[m]e
reçut
de Mulinen
[Albrecht
avojent
de la Republique
de [Johann]
[IV]
Collonel
Généraux en 1693: il
und Nikiaus
que de Basle des Fiefs
te d'Egbrecht
ensuite
Marie Manuel [verh.
la Tige,
[Albrecht
Miilinen
len]
des Etats
de sa fem[m]e
en 1665: continua
fut
[von Bern]
a possédé des
de Rouchenstein
Schinznacht,
et portoit
Elle
schöftland
deja il
y a trois
Castelen,
&c &c.
siede
le Casque Coroné."
"MuUin&n"
1)
2)
Vermutlich
stammt das vorliegende
Dokument aus dem Besitz
von Beat Fidel
Zurlauben,
dem Autor des geplanten
Nobiliaire
suisse
- s.
Meier/Zurlaubiana 271-274
sowie -Werkverzeichnis"
1252 C 24 -, doch von wem er es
zugeschickt
erhielt
- der Briefwechsel
mit den beiden bekannten
Genealogen der Familie,
Albrecht
XV. und Nikiaus
Friedrich
VI.
von Mtilinea
setzt
erst
1786 ein -, konnte bisher
nicht
festgestellt
werden.
Die nachfolgenden
genealogischen
Angaben wurden anhand des HBLS V 179181, des Schweizerischen
Geschlechterbuches
V 447-460,
von Merz/Wehrbauten Aargau spez. 282/83
sowie des Standardwerkes:
Grafen von Mülinen
verglichen
und gegebenenfalls
ergänzt
bzw.
korrigiert.
J.UÖ/4y-DU
Zurlaubens
Zurlaubiana
Version
einer
Genealogie
St 8. 234-254,
2701
der
Familie
Millinen
findet
sich
in
3)
4)
Eine Abschrift
dieser
Urkunde findet
sich unter Zurlaubiana
St 84. 395.
s. hie zu Schweizerisches
Geschlechterbuch
V 449; der älteren
Literatur
zufolge
ist Berchtold
der Sohn von Peter
I. von Millinen,
wofür dessen
später
Tod einiges
spricht.
5)
Nach Merz/Wehrbauten
Aargau 281 war bei diesem
sondern dessen Bruder Albrecht
IV. von Mülinen
6)
s. Grafen
von Mülinen
75 (Beilage
Nr.
Kauf nicht
Johann IV.
mitbeteiligt.
3)
Mit kolorierter Wappenabbildung - s. deren Wiedergabe am Schlüsse von
AH 108 - und Dorsualnotiz - AH 108, 88-89
50
[1758?]
A
VORARBEITEN1 [BEAT FIDEL ZURLAUBENS ZU SEINEM GEPLANTEN "NOBILIAIRE SUISSE"]2
Hoppler in Tigurina
"Nobiles
anno 1357 Scultetus
dît ione.
Vitoduranus
fuit
Nobilis
Hop [pjler.
Hartmannus
•3
Domini
facti
sunt
[im 15. Jh.] Castri
Langenhart
posteaque adeo Egeni,
ut Rusticum Statum eligere
Castrum [im 16. Jh.?]
vendiderint.
16. Jh.] in Hettlingen
Nobiles
Patritii
et Opffickon
Scultetus
tilitia
videntur
ejus
familiae
ziskanerkirche
Ursellam
Sicut
[-Hospental]
ab Hospital
o
Supra
tal,
in Bern]
[=Urserental]
id est latiné
coacti
etiam
et
[im 15. und
[=Opfikon].
Leonardus ab Holtz4.
Bernensis
in Ecclesia
Notavit
Franciscanorum
Stumphius 1. VIII
Gen-
[=Fran-
pag
518.5,6
Uranienses.^
in Monte S. Gothardi
Hospitium,
fuerint,
[=Abhols].
Bernenses ab Holtz
anno Domini 1342 fuit
Equités
habitaverunt
[=Langenhard],
videtur
Hospi-
quod Sané jam tempore Romanorum per
9
istum Montem transeuntium
fuit
data,
Sicut
Constat
co nondum impresso.
lebris
Nobilis
intitulant.
Schlacht
Kampf
Stabat.
anno Domini 1321 pugna
ex quodam antiquo
Ol im fuit
in [dem
Domus ejusdem Nominis,
Latino
Dorf]
ìllic
Vallesiae
Hospital
Arx,
chroniSedes Ce-
quam quidam Baronico decore
anno Domini 1388 die 24. Decembris in pugna farw
an der Totenhalde
gegen Oesterreich]
ab hospital,
anno Christi
gemeintTugienses
Hartmann
1403 iterum
Ru-
Tugiensis
ab Hospidal Eques Strenuissimus.
claruit
tempore Maximiliani
[I.]
[=Kuno] ab Hospidal Uraniensis
Catharina
[im
Suum Ammannum Equitem Uraniensem
dolphus
1450 vivebat
perdiderunt
[die
Caesaris
Ammannus fuit
anno Domini 1507 adhuc
[richtig:
Strenuus Capitaneus.
ab Hospital
König] Cunzo
anno Domini
Uxor Joannis Keiser
Tugiensis.
-LUÖ/DU
Nobiles
^^
Patritii
Vitodurani
anno Domini 1408fuit
Hunzikon]
ab Hunzickon [=von
Scultetus
.
Vitoduranus
Nobilis
Henricus
ab
72
Hunzickon, Jterumque anno 1477** eodem munere [d.h. das Schultheissenamt von Winterthur]
fruitur
Nobilis
Erhartus ab Hunzickon.
•
arce Hunwyl
quae dedit
nomen cuidem Locui
Lungeren [=Lungern]ultimi
huius
inter
ab Hiìnwyl
[-
.
ab Hiinwyl [=von Hunwil] in Sylvaniensi
Nobiles
quos anno 1474 Henricus
Hunwil war in folgenden
Sylvaniani
familiae
von Heinrich
fuerunt1^
manserunt Lucernae,
fuit
Scultetus
Jahren Schultheiss:
ejus Urbis
1449, 1451, 1453,
von Hunwil 1474] extincti
quoque aliquando
Domini Arcis
anno Domini 1440 Herdägen [=Herdegen]
mansit
in ista
arce,
quam cum Helvetii
1Q
tione
res
in pignore
[=Werdegg]
incendissent
anno 1444 in
vendidit
90
...
Vater Herdegen] Satis
habuerant.
diû
cum tota
Elgg],
[seit
Jurisdic-
quae ejus Majo-
1443] tenuerant,
Jägistorff
Nobiles
[=von Jegistorf]
ab Jägistorff
vixit
Solodurani
22
Cives Hugo
ab
A° Domini 1181.
ab Yberg [=Abyberg]
Patritii
anno 1322 abbas S. Urbani fuit
•
et
...
21
Nobiles
in Tur-
[=Hinwil]*^
ab Hünwyl
oppidum castrumque Elgkow [=Herrschaft
sein
...
ìlle
factus est Patronus Tigurinorum
.
dessen gleichnamiger
Sohn Herdegen von Hin-
anno Domini 1494 Tigurinis
[d.h.
nunc [mit
1S
antiquo Tigurino bello,
idem Herdägen [richtig:
wil]
sunt
Werdegk
govia.
ab
propé pagum
1455, 1457, 1459, 1461, 1463, 1465, 1468, 1471, 1474 -].
dem Tod
11
Cantone appellati
Suitenses
Henricus
ab yberg
Iberg].
[=von
23
• •
[=von Ifental]
L. Barones ab Yffental
Praefectura
Göskoniensi
[=Ifenthal]
prope montem Howenstein.
fuerunt
[=Vogtei
in dit ione
L. Barones ab Yffenthal,
p /T
nasterii.
Gösgen] Arx vetusta
[1194]
[=Propstei
mina Sophia [von Pfäffnach?]
na legavit
Monasterio
Confundatores
ab Yffenthal
Schöntal]
vidua Henrici
S. Urbani.
positurae
Zoffingensis
Custos Henricus
ab yffental
dolphus ab Hawenstein [=Hauenstein]
thal
filius
non paucis
erat
proventibus
Nobilis
quaedam bo-
ab yffental
.
fuit,
ejusdemque Prae-
[von 1279-1295]28.
frater
Ru-
Monachus in S. Urbano [und da-
vidua Nobilis
Ulrici
bene-
ab yffen-
S. Urbanense Monasterium dotavit.
Otho ab yffenthal.
rediti-
anno 1281 Do-
selbst Abt von 1296 bis 1302]29,
et Marquardus ab yffenthal.
IO
. .
.
JV
Anno
Domini 1285. Wernerus ab yffental
Eques eximius fuit
factor
S. Urbani Monasterii
anno Domini 1287 Domina Margaretha
ex qua
S. Urbani Mo-
ab yffenthal
Dominus Leutoldus
anno [1264-1286]
jacet,
optimis
dotavit.
27
Praepositus
yffental
nunc Semi deruta
anno Domini 1226 Gotfridus
bus Coenobium schönthal
Solodurensiin25
eorum
^
Anno 1300 Joannes ab yffenthal,
bona faciunt
Eques et Dietmarus
erga eandem Abbatiam.
Joannes ab yffenthal
bona praestantia.
Confundator
Attestatum
bach. eodem anno vixit
Anno 1311 [richtig
Anno 1302[l]
fuit
fidelisque
cui
dedit
est Supra à Conrado de Trim-
Scriptum
[von Frick]
optimam Se praestitit
Urban],
[=Johanniterkommende]
vidua
Equitis
benefactricem
anno 1331 Johannitar.
Reyden [=Reiden]
Domino in
Nobilis
hujus Monasterii,
1321?] Elisabetha
idem Monasterium [St.
ab Hagberg multa
Hartmannus ab yffenthal.
Hartmann! ab yffenthal
Marquardo
iUÔ/ÛU
fundatur
erga
Equit. Domus
Locupletissimé
à
Jffenthal.
31
ab
Aare]
anno 1358 usque ad 1374 Scultetus
fuit
Dominium Soloduranis
prêt
ab yffenthal.
Eques Henricus
datur
Biirensis
anno
[=Biiren an der
[1458]
Jffenthalense
Thoma de Falckenstein
à Nobili
quodam
io."
1)
Der vorliegende
Doppelbogen muss Bestandteil
eines grösseren
Faszikels
gewesen sein,
finden
sich doch auf Blatt
90 Angaben über Familien,
deren
Name mit einem "H" beginnt,
und auf Blatt
91 solche mit " J " , welche
Buchstaben Zurlauben
als grosse Initialen
über jede entsprechende
Seite
angebracht
hat.
Auf Blatt
90r
finden
sich oben noch die
Buchstaben
"DX.".
2)
s. Meier/Zurlaubiana
271-274
sowie ebenda "Werkverzeichnis"
1252
Nr. C 24
Zurlaubens
Quellenbeleg:
"a[)
Johannes] Stumph. [=Stumpf]
1. VC. XXIX
[Blatt
440r]
et XXXIII
[Blatt
449r].
- Diese Quellenangaben
beziehen
sich
auf stumpf/Schweizer
Chronik.
Dieses Werk findet
sich nicht
in der Zurlaubiana.
3)
4)
5)
Dieser
ist
weder in der Berner Schultheissenliste
in HBLS II
157 noch
jener
von Leu/Lexicon
III
177
aufgeführt.
Aufgrund der Durchsicht
aller
zur Verfügung stehenden
Druckausgaben
Stumpfs muss bei der vorliegenden
Quellenangabe
angenommen werden,
es
handle sich um einen Hinweis auf ein
Manuskript.
6)
Bis
7)
8)
s. Zurlaubiana
St 45, 131
Zurlaubens
Quellenbeleg:
"a[)]
stumph.[/Schweizer
Chronik]
1. VI C. 31
[Blatt
515r]
et 1. IX C. 1 [Blatt
600v]".
s. Leu/Lexicon
X 303, wo ebenfalls
nicht
angegeben wird,
wer an diesem
Gefecht
teilnahm.
s. Zurlaubiana
AH 100/98
Laut HBLS IV 324 war Heinrich
von Hunzikon von 1406 bis 1407 und zwischen 1412 und 1419 viermal
Schultheiss
von Wlnterthur.
Erhard von Hunzikon war zwischen 1463 und 1488 zehnmal Schultheiss
von
winterthur,
s. ebenda
a.a.O.
Zurlaubens
Quellenbeleg:
"a[)]
Stumph.[/Schweizer
Chronik]
1. VII C.
III
[Blatt
524v]".
Laut HBLS IV 323 aber stammten die von Hunwil vom Hof Hunwil in Römerswil ab.
_
-
9)
10)
11)
12)
13)
14)
hieher
ist
der
ganze
Text
durchgestrichen.
'^jjLi.
1 5 )
16) Zurlaubens
Quellenbeleg:
C. XXIX [Blatt
439v]".
in
"b[)]
idem
17) Beachte,
dass Beat Fidel
Zurlauben
Hunwil und von Hinwil
vermengt.
[=Stumpf/Schweizer
in
diesem Abschnitt
Chronik]
die
1.
Familien
V
von
-LUÖ/OU-OJ.
18) Zurlaubens
Quellenbeleg:
"c[)] idem [=Stumpf/Schweizer
Chronik]
1. V
C. XXXI [Blatt
445r]".
19) 8. HBLS IV, 228 Nr. 15
20) Hier irrt
sich Zurlauben:
Herdegen löste
1494 die 1453 von seinem Vater
an Zürich
verpfändete
Herrschaft
wieder aus und war also seit
1494 Gerichtsherr
von Elgg,
s. HBLS III,
23.
21) Zurlaubens
Quellenbeleg:
"a[)] Haf[f]ner[/Schauplatz]
P[ars]
2^a
pag. 91". Dieses Werk Franz Haffners
findet
sich noch heute unter der
Signatur
BQ 24 in der
Zurlaubiana.
22) Zurlaubens
Quellenbeleg:
"b[)J
stumph.[/Schweizer
Chronik]
1. VII C.
[Blatt
553v]".
s. auch Zurlaubiana
St 69, 5ar sowie 82, 556.
XXV
23) Helvetia
Sacra III/3,
405 weist
diesen Abt nicht
den Abyberg von Schwyz
zu, sondern vermutet,
er könnte von den Herren von Iberg
abstammen. Beachte,
dass in Leu/Lexicon
XX 2 gleich
wie hier
bei Zurlauben
besagter
Abt den Abyberg zugewiesen
wird.
24) s. Merz/Sisgau
I 230
25) Zurlaubens
Quellenbeleg:
"a[)J
Stumph[/Schweizer
Chronik]
1. VII
C.
XXXIV
[Blatt
566v]".
26) Zurlaubens
Quellenbeleg:
"b[)] Haf[f]ner[/Schauplatz]
P[ars]
2da pag.
376".
s. auch Helvetia
Sacra III/3,
376, 381
27) s. Helvetia
Sacra II/2, 549
28) s. Anm. 24
29) s. Helvetia
Sacra HI/3,
402, wo allerdings
keine
verwandtschaftlichen
Beziehungen
zu den Freiherren
von Ifental
erwähnt werden. Auch in der
Stammtafel
derer
von Ifental
- s. Anm. 24 - findet
sich dieser
Rudolf
nicht
verzeichnet.
30) Zurlaubens
pag.
377".
Quellenbeleg:
"c[)]
idem
[=Haffner/Schauplatz
II]
ibidem
et
31) Zurlaubens
Quellenbeleg:
"d[)J
idem [Haffner/Schauplatz
II]
ibidem pag.
378".
32) Bezüglich
der Amtsdaten finden
sich abweichende Angaben: Während
Merz/Sisgau
I 230 vermerkt,
Ifental
sei ab 1369 Schulthelss
gewesen,
nennt Leu/Lexicon
IV 438 die Amtsdaten
1358-1367.
33) Zurlaubens
Quellenbeleg:
"e[) Haffner/Schauplatz
II] pag. 379".
AH 108, 90-91
51
[1750?]
A
LISTE1 DER FRÜHEN "COLONELS GENERAUX DES SUISSES", [ANGELEGT
DURCH GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEN
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
Pinard/Chronologie
"Extr.
jtem
562f
22 may 1542 [James
de] St julien
1. août 1542 Hans Picher
touts
jtem
III
[=Bircher,
[=Saint-Julien]
von Luzern]
Cape general de
les bandes Suisses au Siege de Perpignan.
1. août 1542. Hans Bruckermandegry2
Suisses nouvellement
levés.
Cape general
de 22 Enseignes
jtem
1. juillet
1544. [Jean IV de Brosse]
48 Enseignes Suisses levés
jtem
levés
en 1546 on ne trouve
21 Janv.
provis.
1568 [Charles
Le Tourneur[:]
general
26 avril
Duc de Damville,
Sieur de]
de tous les Suisses en charge
de Harlay,
de la [compagnie]
1 fev.
wig XIV.]
ce jour
...
[Capi-
vom Colonel gé-
de Bourbon, Duc du Mai-
Louis-Auguste
Altermatt
machet ...
Generale [d.h.
le rang de Cap[itain]e
1696 [Urs]
aux Gardes,
du] Roy [Lud-
[Commission
pour lui donner la [commission]
de ladite
de] Sancy
Sieur
1694 m [Johann Bartholomäus]
des Suisses et Grisons,
ne] obtient
nant]
jour,
de Montmorency,
1596 [Nicolas
taine-lieutenant]
le
[géné-
1571 meru
21 fev.
néral
Colonel
plus
meru nommé Colonel
17 juin
ledit
Col. de
jour
1544. [Claude de] Clermont[-]Dampierre
1. juillet
ral ] des Grisons
jtem
le dit
Duc d'Estampes
de ...
[Capitaine-lieute-
le 27 mars 1668
Comp[agni]e
•3
Brigad[iers]
de Cav. crées [le 8] juin
1657
[Brigadiers]
d'jnf[ante]rie
1667 [richtig:
crées
...
la grande Conference des ordonnances et Edits
nois.
Paris
Colonels
1678 in fol.
3 vol.5
il
y e[s]t
Gue-
Roiaux par Pierre
porté
des Commissions des
généraux."
1)
2)
3)
Die nachfolgende
Liste
Bei Pinard/Chronologie
s. ebenda VIII
2
5)
Das Werk
AH 108, 93
selbst
-
konnte
scheint
III
562
in der
teilweise
wieder durchgestrichen
"Brugkler
Mandegry"
geschrieben.
4)
s. ebenda 4
Zurlaubiana
nicht
festgestellt
zu
sein.
werden.
Blatt 93v leer
52
[1750?]
A
NOTIZ [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
"James de ...
[Saint-Julien]
Colonel
des ou Enseignes en Piémont 1542 au I
[Quelle:]
2e volume de 1'extraord[inaire]
S. Julien
famille
de Bresse par
AH 108, 93v (aufgeklebt)
[général]
e r
[Samuel]
des Suisses
eu Six ban-
de juin
des guerres pag.
Guichenon."
703.
1UO/JJ
^
53
[1750?]
A
NOTIZEN1 ÜBER VERSCHIEDENE HOHE FRANZ. OFFIZIERE
1.)
"M.1S de Vignolles
7. Juillet
1636. I
2.) "francois
(Bertrand
...
[Lieutenant-]col.
d'Erlack
Regimentes von Oberst Johann Jakob von Erlach]
gadier]
d'Jnf.
3.) "[Jean]
a l'armée
26. may [richtig
...
[de]
März]4
1649.
5.) "henry de Schömberg depuis
fait
M.ade
g.1
...
[d.h.
[Maréchal
seit
Frankreichs
des
... [Bri-
en 1678. "
20 may
[Maréchal
de camp]
16545"
de camp] 6. may 1654"
1625] Maréchal de trance fut
Camp des Troupes allemandes
den Diensten
du
[d.h.
se trouve
de Gacheo] ...
L.fc
Guy d'Jhaudanger^
4.) "[Jacques
Roussillon
[=Balthazard
Baltasard
la hire)
[Lieutenant-général]2"
e r
de Muralt
Louis
de Vignolles
[Marquis]
[d.h.
der deutschen,
stehenden Kriegsknechte]
in
24 ... [Septem-
7
ber, richtig
Dezember ] 1616"
6 . ) "Les Brig.ers
de Cava.rie
[du]
4. may 1667 [furent:]
8
la
Tour du Pin
7.) "Les
"francois
[-
[Marquis]
[Brigadiers]
Ca[s]telan*°
8)
...
Cap. puis
rudella
1642 vor -] et se trouve
sous M. [Henri
Jacques]
de Praroman
und Inhaber
l'a
Louis de
francoises"
greder
besagtes Regiment von 1635 bis 1637
Oberst Ridola
Employé
de Lorraine]
1667. [furent:]
a eu en 1641. le Regcyd.
Greder hatte
und von 1639 bis 1641 inne;
..."
12. Juin
major des gardes
[=Ridola]
Oberst Wolfgang
de Montauban
d'Jnf.rie
René ... [De]
9
stand ihm von 1641 bis
a l'armée
de Picardie
le C. t e d'harcourt.
eu apres luy [letzterer
M.
en 1642.
[Nicolas-
war dessen Oberst
von 1642 bis 1648]."
1)
Die nachfolgenden
Notizen
chen worden zu sein.
2)
Laut Pinard/Chronologie
IV 1-7 gab es diesen Offiziersrang
aber
bereits
seit
1621; vignolles
La Hire ist in deren Reihenfolge
somit nicht der
Ersternannte,
sondern der
Sechste.
VIII
scheinen
37
später
3)
s. ebenda
5)
s. ebenda IV 196-199,
wo übrigens
auch auf
standekommen von Pinards
Werk hingewiesen
auch I Préface XIV.
6)
7)
9)
Hier in AH 108/53
"haudanger de guy"
s. Pinard/Chronologie
II 464f
Rest der Passage - ca. 3-4 Wörter -
10) Laut Pinard/Chronologie
27. März 1668.
4)
VIII
9 erfolgte
teilweise
s. ebenda
VI
wieder
durchgestri-
255
Zurlaubens
Mitarbeit
wird,
s. hlezu ganz
geschrieben.
8)
s. ebenda
zerstört.
dessen
Ernennung
IV
jedoch
am Zuallgemein
277
erst
am
Aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem
Autor der Histoire militaire und des Code militaire.
AH 108, 93v (aufgeklebt)
^
XUÖ/D4-OD
54
1754 Januar 23., Paris
A
SCHREIBEN VON DESMARAIS1 [AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT
FIDEL ZURLAUBEN]
"il
y a très
long tems que je m'etois
même quelques petittes
corrections
re 4.e vol. de 1'histoire
sont pas d'une
crains
de vous trois
stoire
Paris
j'ay oublié
de l'oublier
encorre
derniers
militaire
doute pas ...,
content
qu'ils
sortant
leurs
ainês,
sitant.
j'ay
1)
2)
nation
ne soient
1751].
cependant
ce petit
Elles ne
nécessaires,
papier^.
et je
l'annonce
von Zurlaubens Hi-
bien
m'en a fait
ressouvenir,
reçus du public
a fait,
et quoique cadets ils
Autheur.
toujours
Vous devés etre
point
ne feront
in
je ne
je les ai lu avec
de la meme main ne seront
et serai
dans vôt-
in den Jahren 1752-17531 gleichfalls
plaisir,
inférieurs
a
pas moins d'hon-
pardonnez si je ne suis pas vi-
Vous connoissés mes sentimens,
été, je suis
a faire
[Paris
volumes [- die Bände VI-VIII
et a leur
a vous
de vous les remettre,
et de perdre
que l'on leurs
ces derniers
neur a leur
je les crois
-] dans les journaux
de l'accueil
freres
des suisses
jusqu[']icy
waren bereits
erschienenI
qui me paroissent
militaire
grande importance,
vous en jugerés.
proposé de vous remettre
et l'attachement
avec
lequel
...".
Es ist wohl kaum anzunehmen, dass es sich hiebei
um den natürlichen
Sohn
von König Ludwig XV. namens François
surnommé Torchon Desmarais
handelt.
s. Zurlaubiana
AH 108/89
Original
-
AH 108, 98-99
-
Blatt 98v und 99 leer
55
[1750?]
A
INHALTSWIEDERGABE EINER ORDONNANZ DES [FRANZ.] KÖNIGS [LUDWIG XIV. DURCH GARDEHPTM. BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEN AUTOR
DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
"ord.
du Roy du 10 fevrier
Servy deux ans entiers
1663. portant
dans le Regdes
mandera congé a Son Capitaine
en Son absance, ledit
...
qu'après
Gardes françoises
ou a l'officier
[Capitaine]
fois
le I
du mois d'avril
octobre
jusqu'au
1
e r
que ledit
et qu'il
qui commandera
ou Officier
donner congé, pourveu toutes
e r
qu'un Soldat aura
Sera obligé
Congé Soit
ensuivant,
de-
la Compe
de lui
demandé depuis
et que pendant
J.UÖ/DO-DÖ
"w
ce temps là, la Comp[agni]e dont Sera le Soldat
pagne et a la charge par ledit
qu'il
luy pour[r]a
Soldat
ce qu'il
devoir,
Soldat
pas en Cam-
de payer a Son Cap[itain]e
et qu'aussy
luy pour[r]a
ne Servira
ledit
pareillement
Cap[itain]e
ce-
payera
audit
devoir."
AH 108, 99v (aufgeklebt)
56
[1750?]
A
LISTE VERSCHIEDENER DEN FRANZ. KRIEGSDIENST BETREFFENDER DOKUMENTE [ZUSAMMENGESTELLT VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT
FIDEL ZURLAUBEN, AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
1) "Survivance
de l'office
de Colonel
ce deçà et delà les monts [die
les-Gaston
d'Espernon
...
et ensuite
le Duc d'Epernon
quel dernier
cet
office
les
lettres
qui en avoit
pour Son fils
patentes
là
terie
de Collonel
le Duc d'Espernon,
charge avoit
Louis XIII.
l'jnfanterie
le Duc
juin
e r
1610. le
1649 la Survivance de
Pair
de france,
ayeul
general
du 15
charge en office
de france
de m. [Bernard
tant
de la
deçà que de-
à Paris
general
de
l'jnfan-
de Nogaret de La Valette]
en Août 1643.
laquelle
année Supprimée par feu
Duc d'Espernon."
des charges de Connetable et de Colonel
de france par Louis XIII.
en avril
general de
1643.
enregistrés
5
A
...
au Parlement de Paris."
4) "Edit
portant
de france
veur
le 29 juin
de cette
pos-
et confirmés.
de cette
et otée audit
3) "Suppression
été pourvu le 1
general
par Louis XIV
été en avril
été
de Nogaret de La Valet-
de la charge de Colonel
en faveur
par
de la charge de Colonel
d'erection
de rétablissement
de france
[Bernard
donnée au Duc d'Espernon
les monts y Sont rappellés
2) "Edit
qui
obtint
de Provision
y
Septembre 1581 et l'Edit
[Louis-Char-
avoit
le Sus dit Duc de Candalle
francoise
Couronne avec titre
office
de fran-
de Nogaret de La Valette]
par Son fils
Duc d'Espernon
de 1'infanterie
1649. lequel
[Jean-Louis
pour M.
le Duc de Candale.
de Nogaret de La Valette]
sédé [1581] par
de 1'infanterie
Alpen gemeint?]
Louis XIV. a Amiens le 29juin
te]
general
...
erection
en office
dorénavant
alors
general
de Nogaret de La Valette]
pourvu de cette
le titre
de Colonel
de la Couronne par Henri III.
[von Jean-Louis
etoit
de l'état
de Colonel
de
en 1584. en faDuc d'Espernon
charge et a lui permis
general
de france
l'jnfanterie
de porter
ayant la charge et
lUÖ/OO-O/
commandement
Sur tous les gens de guerre a pied
res ne furent
vante il
,
enregistrees
au Parlement de Paris
y est dit que françois
7
1'jnfanterie
françoise
5) "Lettres patentes
1'jnfanterie
erection
françoise
Jean-Louis
institua
les
lett-
que l'année Sui-
le Colonel
general de
".
de Henri
cembre 1584 portant
I.
françois^
III.
a S. Germain en Laye au mois de Dé-
de la charge de Colonel
en office
general de
de la Couronne en faveur
de Nogaret de La Valette]
... [von
Duc d'Espernon pourvu de cette
o
charge de Colonel
de S'intituler
delà
re]
general
de 1'jnfanterie
doresnavant
Colonel
les monts signé Henry [III]
Bruslart
[=Brulart,
françoise
general
de françe
et Sur le Replis
Secrétaire
d'Etat].
a lui permis
tant
par
Registrée
deçà que
le Roy [Pierau Parlement
g
Paris
6)
le 22. Janvier
"L'ordre
et ...
1585. signé Henez."
[règlement]
que le Roy [Heinrich
III.]
veut
estre
désormais gardé en la Presceance et marcher des Regiments de Ses
Gens de pied
françois
Sans que chacun en puisse
stance a S.M. ny le disputer
au contraire.
cy apprès faire
Blois
in-
22. Novembre
1588."
1)
2)
3)
4)
5)
6)
7)
8)
9)
Pinard/Chronologie
III
557 nennt den "20. Juin
1649".
Die letzten
4 Wörter sind
unterstrichen.
s. hiezu ganz allgemein
Pinard/Chronologie
III
556f
ev. Platzaussparung
für die Datumsangabe
Laut Pinard/Chronologie
I 178-180 wurde ersteres
Amt freilich
Januar 1627 aufgehoben.
Die letzten
18 Wörter sind
unterstrichen.
Die letzten
beiden Wörter sind
unterstrichen.
Die letzten
6 Wörter sind
unterstrichen.
s. Zurlaubiana
AH 108/11
AH 108, 105-106
-
bereits
im
Blatt 105v und 106r leer
57
[1755 n. November 29.]
A
BERICHT ÜBER DIE "RECEPTION (A) 1 DE S.A.S. [LOUIS-CHARLES DE
BOURBON] MGR. LE COMTE D'EU COLONEL GENERAL DES SUISSES
ET GRISONS"
"Conformément
a l'ordre
ment des Gardes Suisses
Franz Plazidus Zurlauben
que le Roy [Ludwig
[zu dessen Offizieren
und Gardehptm.
XV.] avoit
donné le Regi-
auch Gardeoberst Beat
Beat Fidel
Zurlauben
gehörten]
2
s'assembla
à Versailles
le 29 du mois de Novembre
dans la Place d'armes vis a vis de la Grille
bataillon
quarré;
a midi
de l'année 1755
du Chateau et il
forma
et demi Mgr. le Comte d'Eu ayant averti
le
un
-LUÖ/O /-Oö
Sous les armes, Sa Majesté monta a cheval
Roy, que le Regiment etoit
accompagnée de Mr.
d'Argenson
Ministre
Guerre ainsi
Secretaire
Le Bataillon
quarré
de Voyer
et Secretaire
que de Mr.
de Paulmy
Suite
[Marc-Pierre
d'Etat
[Antoine-René
d'Etat
ayant le département
de Voyer
en Survivance
S'ouvrit
et avec les officiers
de Paulmy, Comte de Weil]
a l'arrivée
d'Argenson]
...
[dudit]
un Cercle
un Second Cercle
autour
sième. Apres que les Tambours
Signal
du Major,
eurent
et alla
autour
de S.M.;
de S.M.;
Se placer
le Major a eu l'honneur
avec Sa
cessé de battre
de S.M.;
vis a vis de la petite
de luy
indiquer,
les
un
Lieutetroi-
aux champs au
le Comte
et de luy obéir
ensuite
se re-
Les Capi-
les Sergents
General des Suisses et Grisons
ce qui concerne le Service
taillon
en dehors;
le Roy ordonna au Regiment de reconnoitre
d'Eu pour Colonel
tout
Mr. D'Argenson;
des Gardes du Corps et le Bataillon
des Gardes Suisses firent
nans formèrent
le Marquis
du Roy; S.M. y entra
ferma Sur le champ, les Gardes du Corps restant
taines
de la
le Roy Sortit
ecurie
en
du Ba-
a la place que
d'où S.M. vit defiler
le Re-
3
giment,
fut
Mgr.
passée,
le Comte d'Eu etoit
ce Prince
se plaça
a la tete;
lorsque
auprès de S.M.,
dans Son Chateau de Clagny un Somptueux diner
ment et il
fit
distribuer
du pain
il
la premiere
ligne
donna le meme jours
aux officiers
du Regi-
de la viande et du vin a tous les
Soldats".
1)
Von Beat Fidel
Zurlauben
eigenhändig
mit der unterstrichenen
Anm. "(a)
Extrait
des archives
du Regiment des Gardes Suisses."
versehen.
2)
Zuerst
stand:
"de l'année
derniere",
wieder durchgestrichen
und in "1755"
lässt
vermuten,
dass besagter
Bericht
3)
Dieses
Wort ist
ein von Beat
Fidel
was aber von Beat Fidel
zurlauben
geändert
wurde. Diese
Korrektur
wahrscheinlich
erst
1756
entstand.
Zurlauben
gemachter
Einschub.
Kopie, von unbekannter Hand, aus dem Besitze von Beat Fidel Zurlauben,
dem Autor des Code militaire - AH 108, 110-111 - Blatt 111 leer
58
[1750?]
A
NOTIZEN [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE] ÜBER
DIE ERRICHTUNG DER STELLEN EINES LIEUTENANT GENERAL, MARECHAL DE CAMP BZW. BRIGADIERS IN FRANZ. KRIEGSDIENSTEN
"Les Lieutenans
généraux ont etè[l]
a 7
crées en 1633 [richtig
1621J1 pour
al
qu'il
y ait un grade entre le m * de france et le m
de camp et excite davantage l'émulation,
le premier Lieutenant
et le seul d'abord en
datte a etè melchior mitte de chevrieres[-Miolans]
Marquis de St cha-
^
mond [=Saint-Chamond],
2
1621]
fut
qui
aiant
cree Lieutenant
Dezember
1630]3
chevalier
des ordres
etè fait
general
et mourut le
X
U
Ö
O
/Ö
a7
m
de Camp en 1627
10
le
6 fevrier
7bre
1633 [richtig
[=September]
du Roy [Ludwig
[richtig
den 4.
1649 agè de 63 ans
XIV.].
Diesbach4
a7
avant la création
officier
Supérieur
dessigner
trouve
rich
des Lieutenans
généraux le m
dans les Armées après le General,
le Camp pour chaque troupe
des maux
II.
de Camp etoit
ne l'etoient
pagne Seulement, puisqu'on
loger
tems de françois
de Camp dès le
mais ils
et a la voir
c'etoit
I.
IV [dieser
Louis XIII.
brevets
crois
regierte
[dieser
maux
de
que ces
en trouve
qui Se qualifioient
de Camp des premiers
Sur toutes
Diensten
les
que du tems d'Hen-
d'avoir
deux choses y portent
tems n'avoient
troupes,
allemandes
stehenden
point
les
ont eu des
pendant leur
j'en
vie.
je
point commande-
trouve
Dezember^] 1616 un brevet
troupes
Frankreichs
On ne Se flatte
Hein-
une preuve
Henry de Schömberg auquel on expedia
[=September, richtig
Camp pour toutes
on
Simplement cy
que ceux qui
de Camp en ont gardé la qualité
au Depot de la Guerre dans[l]
7bre
et partir,
1589-1610] et Sous le commencement du regne de
ment comme aujourd'hui
24.
a
que par commission et pour une cam-
begann 1610 zu regieren]
maux
a lui
[richtig:
devant maréchal de Camp des Armées du Roy. ce n'est
ri
le Seul
[d.h.
le
de maréchal de
der deutschen,
in den
Kriegsknechte].
la Suite
obstacle,
exacte des j
la premiere,
c'est
maux
e r s
de Camp J
que beaucoup des
al
aydes des maréchaux de Camp prirent
et on en fait
mention en cette
montgommeri
Corberon [=Louis
pas abus le
qualité
titre
dans les
de m
de Camp
historiens,
de Courbouzon-Montgomeri]
dans Son
traité
o
de la milice
françoise
assure que de Son tems (1617 et avant)
ces aydes prenaient
cette
ce Sont Ses termes,
la Seconde, c'est
ver d'états
qualité,
des promotions
ment les minuttes
et qu'on n'y
qu'on n'a point
de ces premiers
de 4 ou 5 brevets
connoissoit
plus
encore pu
temps, j'ay
trouvé
ce temps. Jean de Losse fut
Ecossoisse
des Gardes du Roy [Karl
1578 Gouverneur
le
titre
fait
troude-
.
mr
IX.]
rien,
Seule-
avant 1635 et les promotions
al
puis
tous
de Camp en 1562
le
Cap[itain]e
10 Decemb[re] et mourut en
de verdun.
de Brigadier*
est donné a celui
qui commande plusieurs
trou-
ts
pes reunis
nit
qu'on
appelle
dans l'occasion
commandoient
Brigades,
Suivant
d'abord
ce Sont plusieurs
la volonté
les Brigades,
du general,
mais les
Reg
les
qu'on
jnaux
discussions
qui
reu-
de Camp
S'eie-
voient journellement
entre les plus anciens maux
de Camp et les
maux
de Camp des plus anciens Regiments qui pretendoient
également aux Cornai
mandemens des Brigades,
d'Auvergne,
[mit
Vicomte]
Spanien]
qui
engagerent le m
de Turenne
finit
dans les
[de France,
dernieres
Henri
de La Tour
années de la guerre
par la Paix des Pyrenées [1659]
à demander
que
lUÖ/DÖ-33
la Cour nomma des maux
meure, ce que l'on fit
de Camp experimentés pour les commander
Sans leur
1667 qu'on en expedia tant
Cavalerie
gadiers
[richtig
expedier
des brevets.
pour l'infrie
[richtig
le 15 juin
1667 [richtig
Ce ne fut qu'en
1668] que pour la
1657] et les Dragons [richtig
d'jnfanterie
à de-
1672].
Premiers
27. März 1668]10
de Castelan Major du Reg*~ des Gardes françoises
et michel
BriLouis
Comte de
Breval11
Premier Brigadier
de Cavalerie le 4 mai 1667 René de la Tour [du Pin]
12
t.
marquis de montauban , depuis [d.h. seit dem 5. Januar 1677] L general . "
I)
3)
4)
5)
6)
7)
8)
9)
s. Pinard/chronologie
IV 2
2)
s. ebenda VI
73
s. ebenda iv 7, somit war saint-chamond
nicht
der Ersternannte
unter den
Lieutenants
généraux,
sondern folgt
Bernard de Nogaret
de La Valette,
Duc d'Epernon,
der dieses Amt bereits
seit
dem 4. Juli
1621
Innehatte,
als
Zweiter.
Unklar,
was dieser
Geschlechtsname
in diesem Zusammenhang zu suchen hat.
Die Ersternennung
eines Maréchal
de camp erfolgte
am 1. März 1552, s.
ebenda VI 1, 7.
s. Zurlaubiana
AH 108/53 Nr. 5
s. demgegenüber Pinard/Chronologie
VI 1-6
Besagtes Werk - s. Moréri/Dictionnaire
VII 658f - konnte in der
Zurlaubiana nicht
festgestellt
werden.
s. Pinard/Chronologie
VIII
lff
10) s. Zurlaubiana
AH 108/53 Nr.
7
II) Eine solche Ernennung konnte weder anhand von Pinard/chronologie
noch des Dictionnaire
7 nachgewiesen werden.
12) s. Zurlaubiana
AH 108/53 Nr. 6
AH 108, llla-112
-
VIII
Blatt 112 leer
59
1750 Januar 3., Bern
A
SCHREIBEN1 VON A[LEXANDER] L[UDWIG] VON WATTENWYL [AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN]
"L'on
ne scauroit
et etre
plus
flatté
ner dans touttes
attachement
avoir
plus
de Considération
des marques d'Amitié
Les Occasions,
inviolable,
et mille
que Vous voulés bien me don-
Recevois[I]
...
les assurances de mon
remerciement de la part
nés à 1'Advancement de mon Oncle [Emanuel
eben zum Obersten über ein eidg.
que j'en ay pour Vous,
que vous pre-
von Wattenwil,
Regiment in holländischen
dieser war
Diensten
ernannt worden].
2
Monsieur
étions
[Albrecht
flatté
Friedrich
d'avoir
oder Abraham] d'Erlach
le plaisir
de Vous voir
ici
et moy nous
[- dieser
Berner
'
Aufenthalt
Zurlaubens dürfte
der Histoire
militaire
se sera toujours
avoir
in Zusammenhang mit
bzw. des Nobiliaire
une bien grande fete
cet honneur: Je n'aurois
mes occupations
Literaire,
pitre
[=Graf
détails
mon gout pour les Lettres.
de Soleure,
gestanden haben -],
pour Nous quand nous pourons
war Grossrat
dont Vous avés découvert
suisse
dessen Arbeiten an
pas beaucoup de chose à vous dire sur
milles
chargé [- von Wattenwyl
de suivre
±
ü
8
/
r
>
y
&
u
du Gouvernement
-] ne me laissent
pas le
Le Comte de Lentzburg
le tombeau peut bien avoir
vraisemblablement
les trois
dont je suis
[=Lenzburg]
été Prevot
freres
loisir
du Cha-
d'Arnolphe
I.? von Lenzburg] ou dumoin ses deux cadets auront été
Arnold
d'Eglise4;
Jl y à à deux lieu
d'ici
magnifique
tombe d'un Comte de Bucheck [=Buchegg]^
voûte au dehors du mur de l'Eglise.
à Buchsj
J'ay
[=Münchenbuchsee]
1'honneur
une
dessous une
petite
de vous envoyer
6
un
7
sur les deux Collonels
[Albrecht
von Wattenwyl
und Joo
hann Franz von Wattenwyl
], et de me dire avec une Considération
par-
petit
Memoire
faite
...".
1)
Bei diesem Dokument scheint
es sich um das erste
uns
erhaltengebliebene
Schreiben
der höchst interessanten
Korrespondenz
zwischen von Wattenwyl
und Zurlauben
- s. Meier/Zurlaubiana
309f sowie "Briefwechsel"
661f - zu
handeln.
2)
3)
s. Zurlaubiana
AH 73/102
Wohl ein Irrtum
des Absendersl
Die Helvetia
Sacra II 2, 507ff
kennen jedenfalls
keinen Propst namens von Lenzburg.
Das Genealogische
Handbuch I 56-62
[Verfasser:
Walther Merz] liefert
uns
diesbezüglich
keinerlei
Hinweis.
Auch hier
führt
das Genealogische
Handbuch I 68-72 [Verfasser:
Walther
Merz] nicht
weiter.
s. Zurlaubiana
AH 108/60
7) s. ebenda AH 108/60 Nr. 1
8. ebenda AH 108/60 Nr. 2
4)
5)
6)
8)
Original
-
AH 108, 113
60
[1750 Januar 3.?]
A
"MEMOIRE1 SUR LA VIE D'ALBERT [=ALBRECHT] DE WATTEVILLE [=VON
WATTENWYL] SEIG: DE DIESBACH, COLLONEL EN FRANCE ET CAPITAINE AU GARDES SUISSES [VERFASST VON ALEXANDER LUDWIG
VON WATTENWYL]"
Gehört
1.)
zu AH 108/59
"Albert
de
...
de Watteville
[Wattenwyl]
[Wattenwyl]
seigr.
de Diesbach etoit
et de Caterine
Stólli,
fils
et Petit
de Sigismund
fils
de Jean de
Advoyer de Berne [und der Magdalena Nägeli].
Jl
est
IUÖ/OU
né l'an
1616 [oder
lontaire
1617?].
J1 fit
ses prémieres
dans la Prêmiere Compagnie [im Regiment von
Gaston de Nogaret de La Valette]
jusqu'en
hann Franz von]
Collonel
Le Roy [Ludwig
s.
incorporée
Zurlauben/HM
II
Que se fut
46,
"En 1654 On reforma
fut
que jusqu'en
dans le regiment
expediée porte
Zeile
couplée avec celle
entra
1652. qu'il
fut
colonelle]
des Gardes , La Patente
Zeile
Jo-
] Luy confera
que Luy
en Reconoissance des services
15-47,
la moitié
1634.
et
XIV.
cependant on Luy conserva sa Compagnie [dite
2
fut
en fut
depuis
dans le Regiment [von Oberst
le Regiment en 1646. qui ne subsista
reformé,
Louis-Charles-
une Compagnie franche,
[Wattenwyl],
...
Duc de Candale
...
1636. En 1639. J1 obtint
en 1642. comme Lieutenant
qui
Campagnes comme Vo-
..."
13
de sa Compagnie, et sa demi Compagnie
de Mr.
[Gardehptm.
de Villars-Chan-
Paul]
dieu.
En 1658 Le Roy Luy accorda des Lettres
tion
..."
de Watteville
liance.
son Neveu et son héritier
de Dies[s]bach
est mort en 1671. âgé de 56.[I?]
[1671]
en 1691. à l'âge
Nicola
et de Jegistorf
de 38. Ans, Nicola
de cette
branche et à 4. fils
von Wattenwyl,
2.)
seigr.
seul
de
héritier
von Wattenwyl
Nicola
Al-
und Abraham
né en 1724. est Major
au service
de LLHPP
Hollands]."
"Le Collonel
loit
Dont l'ainé
seigr.
von Wattenwyl,
de [Oberst Abraham von] Graffenried
Reg.mt
[d.h.
est le
Niklaus
Sigmund Rudolf
von Wattenwyl]
Friedrich
vivant
al-
1675] est mort
[Wattenwyl]
de ...
[nämlich
Ans sans
[Wattenwyl]
de ...
[=Jegenstorf
Diesbach et de Montbenay, aujourd'huy
du
En Considéra-
s. ebenda 47, Zeilen 18-22
"Albert
brecht
de Naturalité
de Watteville
Jean francois
[Wattenwyl]
[von Wattenwyl],
les particularités
en grande faveur
1610] comme font
famille
entré
et etoit
auprès d'Henri
foy les Lettres
fort
Ainé Albert
[=Albrecht
Gardes, et avoit
soeur de Mad[am]e
dont l'ainé
mort Capitaine
Wattenwyl]
main du Roy que la
1590. et leva
soit
l'an
J1 est mort
est mort à Paris
épousé Charlotte
[d'Hurtebize,
als
de Hurtebise
Gattin
[von Wattenwyl]
fut
Capitaine
Hollandoises,
dans [le
ne
une nombreuse postérité.
fut
à été Capitaine
Je
bis
pas douteux qu'il
von Wattenwyl]
Gardes
[=Nägeli],
regierte
qui
dans les
...
comme son pere
Marquise de Marcilly,
francois
s'apel-
de Jean de
du Roy Louis XIII.
fils
verh.]
[dieser
Jeune; J1 est Né l'an
1655. âgé de 65. Ans, et à laissé
au[x]
IV.
n'est
l'an
Marcilly,
fils
de la propre
il
1639. Un Regiment pour le service
tebize]
le Regiment
de ses services"*,
Conserve pretieusement,
au service
taine
obtint
Advoyer de Berne et de Magdalaine Negueli
ne scai point
etoit
dont Albert
régiment
Son
Capi-
[=d'Hur-
des Marquis de
Mere de deux
fils
en france
le Cadet [Karl
von Oberst
et
est
von
Wolfgang]
'
Creder, tout les deux sont mort sans
Jaque [von Wattenwyl]
wyl]
à fait
iUÖ/OU-61
lignée.
le second des fils
[von
de Jean françois
beaucoup de chemin dans la Republique
Watten-
[Bern gemeint] et
est mort l'an 1695.
Un de ses petit
fils
tenant
du Reg.mt
Collonel
dem Statthalter
la
soeur d'Abraham
1)
est actuellement
des Gardes du Prince
von Holland]
du Roy [Ludwig
[von Wattenwyl]
Alexandre
d'Erlach,
[Wilhelm
d'Orange
et à Epousé [1735 Margaretha
Baron de Riggisberg
LieuIV.,
von Erlach]
Brigadier
des Armées
XV.]."
2)
Bei der Bearbeitung
des vorliegenden
Dokumentes wurden die
nachfolgenden, diese bekannte Berner Familie
betreffenden
Werke benützt:
HBLS VII
430-435,
Leu/Lexicon
XIX 200-212,
Holzhalb/Supplement
VI 311-318
und das
Schweizerische
Geschlechterbuch
III
478-512
sowie die Stammbäume in Zurlaubiana
St 8, 650-675
[Verfasser:
Alexander
Ludwig von Wattenwyl]
und
9, 747-828
[Verfasser:
Beat Fidel
Zurlauben,
Autor der Histoire
militaire und des Code
militaire].
s. Zurlauben/HM
II 45-4 7
3)
s. hiezu
etwa
Susane/L'Infanterie
V 277 Nr.
809
Aus dem Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 114-115
61
[1747?]
A
MEMOIRE1 VON BARON [GEORG FRANZ JOSEF IGNAZ] VON ROLL ZUHANDEN
VON [LOUIS-PHILOGENE BRULART], MARQUIS DE PUYSIEUX, DEM
"MINISTRE . . . DES AFFAIRES ETRANGERES [IM AMT SEIT 1747]"
"Monseigneur le Marquis de Puysieux Ministre
affaires
Et Secretaire
d'Etat
des
Etrangères
Monseigneur
Le Baron de Roll
suisses
Prince
Capitaine
et Grisons
[d.h.
Commendant
der Kompagnie von Louis-Auguste
de Dombes, Colonel
giment]
de crime dans les prisons
n'est
voit
général
, reclame des soldats
Lieutenant
Criminel
La justice
d'implorer
que fait
S'il
de Bourbon,
im Gardere-
à Paris.
il
Jl a fait
l'en a prié
prier
de les rendre
du Roy [Ludwig
Jl Est en droit
commande,
qu'il
de les reclamer,
il
Se
XV.].
de reclamer
c'est
M.r le
même, et ce
est fondée Sur deux propositions
naturelles.
cessoit
Générale des
Compagnie detenus Sous pretexte
ce Magistrat
l'autorité
qui Sont de la Compagnie qu'il
sitions.
de cette
du Chatellet
de sa démarché
Simples et toutes
des Suisses et Grisons,
de les Lui délivrer,
que sur le refus
obligé
de la [compagnie]
toutes
ces Soldats
la premiere
enviendroit
des propo-
responsable
J.UO/ Dl
C'est
'
la Seconde.
Pour juger
de la premiere
les maximes usitées
mun; en tant
juges,
il
Conventions
les
en france,
qu'elles
faut
proposition
décident
s'attacher
qui
cable
en pareil
Or dans le
l'article
entre
ensemble, toute
dud. traité
il
des suisses
C'est
ou pour mieux dire
article
distinction,
et Criminelle,
et non par
elle
officiers
ont ils
l'autre
Telont
est
inapli-
louis
c
[1663par
quatorze
annexe Sur
de france
que la
Sera administrée
d'autres.
Sa lettre
annexe est
renferme donc toute
sans aucune re-
jurisdiction
Civile
moins la revoguer en doute que le
Suisses au Service
restez
et qu'ils
Espece de jurisdiction,
d'avoir
et toutes
Soit
res de ses
Soit
par des arrêts
font
partie
de
les pieces
au present
jointes
quelques-unes
qui
la prolexité
on s'est
de l'une
fois
par des lettres
Soit
et de
que des Magistrats
Sa Majesté
de les
detenir
ou de proceder
n'a pas manqué
de Cachet et de
enfin
par des
Lett-
de qualité
contente
d'autres
eviqui
Civile.
n'y
concernant
encore qu'aucun autre
d'informer
contre
égard a des recollements
Soit
de produire
et pour
quantité
Juge qu'eux ne doit
que ce puisse
du délit,
ajouter
et Criminelles
en prison,
les yeux Sur
Criminelle
jurisdiction
J1 S'ensuit
à leur
que jetter
la jurisdiction
de leur
Sous quelque pretexte
ne faut
disponsé d'y
civiles
suisses.
il
memoire, on S'est
de la qu'aucun autre
des affaires
soldats
vérité
constattent
1'exercice
J1 S'ensuit
droit
en conséquence du
Ministres.
de cette
noître
les
de ses conseils,
Pour se convaincre
demontrent
france
de les y troubler,
la bonté d'y pourvoir
jussion,
de la
constamment dans l'exercice
du Royaume ont entrepris
Soit
jurisprudence
de ces Juges suisses,
les Militaires
traité
ger,
aux
Major.
Aussi
les
ce qu'elles
à été convenu expressement;
et on peut d'autant
Roy paye les
ter
autre
au Service
de la nation
1'Etat
et voir
confirmée
par les juges
n'y
com-
public,
mémoire, et nommement dans la seconde lettre
a l'égard
serve,
du droit
deux Puissances Souveraines.
Cantons Suisses,
de l'alliance3
huitième
justice
ordinaires
n'y[I]
cas.
traité
de Glorieuse
réglés
pas consulter
de la compétence ou incompétence des
ont été faites
et contractez
les
ne faut
uniquement aux maximes du droit
que Sous le Roy et les
Stipulez
n'y
il
être,
Soit
de complicité
ne peut
les
officiers
juge
le
interro-
confrontations
de connexité
de Crime,
et
n'ait
Eux de les
et
con-
de Cause,
ou tout
autre.
C'est
soldats
donc a tort
que M. le Lieutenant
en question,
refuse
et que malgré la réclamation
ron de Roll,
il
craint
de blesser
point
Criminel
continue
contre
Eux les poursuittes
la dignité
de ce magistrat
de rendre
qu'en à fait
au Criminel,
en disant;
les
le Baon ne
qu'il
1UO/Dl-Difl
est Juge incompetant
dispenser
de protester
memoire, contre
tes procédures
•
J1 peut
en celle
le Lieutenant
formellement,
le détention
contraventions
a la Jurisdiction
cette
et contre tou-
militaire
que le refus
en question
et des atteintes
du tribunal
par le present
au Chatelet
protestation
et les procédures
formelles
ne peut Se
mal a propos contre Eux.
moins négliger
Criminel
comme il le fait
de ces Soldats
que l'on à faites
d'autant
et le Baron de Roll
partie
de M.
Sont autant de
au traité
de l'alliance,
et
de la nation
Helvetique
établi
en france.
Si le Baron de Roll
Son memoire:)
(et c'est
dans des Circonstances
essantes manquoit d'implorer
prejudicieroit
rains,
lier,
il auroit
et le plus
Par ces raisons
il Supplie
de lui accorder
Sa protection
la
des droits
conservation
d'iceux
delicattes
et aussi
et la protection
pour sa personne et Ses biens
le Roy de vouloir
bien
dans le Cas present
de la nation
Helvetique
lui faire
la grâce
de
et pour
le maintien
de la Compagnie générale
des suisses
du Chatelet
transferez
dans celles
pour Si le cas l'exige,
de la nation
et parfait
le sort
auquel il S'agit
detenus dans les prisons
fait
particu-
fâcheux.
ordonner que les Soldats
être
interSouve-
et aux Siens en
et Grisons
cès leur
de
du Roy; il
des Cantons Ses legitimes
Suisse en général
même à craindre
désagréable
la Seconde proposition
aussi
l'autorité
en ce cas aux droits
à ceux de la nation
le plus
ce qui fait
lui soient
par la Jurisdiction
militaire
rendus et
leur
pro-
de la Gé-
nérale. "
1)
2)
3)
4)
5)
ob das vorliegende
Dokument in einem Zusammenhange mit
Zurlaubiana
AH 108/62 bzw. AH 117/5 steht,
ist höchst
fraglich.
Oberst des Garderegimentes
war damals Beat Franz Placidus
Zurlauben.
s. EA VI 1, 1641 (Beilage
Nr. 12)
Beachte,
dass das 1715 geschlossene
Bündnis bloss zwischen
Frankreich
und den kath.
Orten plus Wallis
- s. ebenda VII 1, 1361
(Beilage
Nr. 5) - zustande kam.
s. ebenda VI 1, 1662: "b) Erster
Beibrief
..."
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 120-121 - Blatt 121v leer
61 A
[1755 April?]
A
ABHANDLUNG1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN,
DEM AUTOR DES CODE MILITAIRE] ÜBER DAS VERHÄLTNIS ZWISCHEN DEM EIDG. UND DEM FRANZ. GARDEREGIMENT
"la dépendance du Reg[imen]t
des G[ardes]
S[uisses]
vis a vis de
celui
iUÖ/OIA
^
des G[ardes]
g[imen]ts
ffrançaises]
font
mais cette
Brigades
brigade
la guerre
ensemble Sous le
titre
plus
lors
que les
de Brigade
etroites
2 Re-
des Gardes,
que celle
des autres
d'jnffanterie]
Gfardes]
des Gfardes]
est toujours
de l'armée,
aux G. f.
S fuisses]
chef de
Capfitainje
e r
Colonel
qu'a
dependançe a des limites
1. le Rfégiment]
2. le I
n'existe
quoique de la Bfrigade]
tranchèfl],
de ce corps Sans titre
immediatemfent]
non Brigadier
des
de Brigadier
après le plus
et avant tous les
et le Second
ancien
Capfitainje
Cap. aux G. f.
autres
non
Brigadiers.
3. les
detachemens et les postes
depuis
1646 [und darübergeschrieben
ciers
et de Soldats
ciers
aux G. f.
4. le major
des G. S. a l'armée
au Cap. Commandant
6. la police
intérieure
Nation
fz.Z.
ponsable
[et
XV.] est a l'armée,
de droit
la Comp, aux
tout
particulière
ce tems
au Commandant
du Rfégiment]
de ce Regfimenjt
war dies Beat Franz Plazidus ZurlaubenJ
z.Z.
offi-
la G. f.
et la discipline
qu'au Colonel
Grisons,
commandés par des
en aucune maniere durant
Subordonnée
des G. S. appartient
d'offi-
est payé comme major de brigade.
war dies Ludwig
est de garde n'est
et en garnison
1746J Sont composés que
Suisses et ne Sont point
5. quand le Roi fz.Z.
G. S. qui
des G. S. a l'armée
qui n'en
de Son Corps et qu'au Colonel
war dies Louis-Auguste
Suisse de
est
gdes
res-
Suisses
de Dom-
de Bourbon, Prince
bes J.
la dépendance n'est
que momentanée et très
qui a donnée naissance
[1616]
pas que ce Corps étranger
de
ordonnance porte
de Brigade
avec tel
née de ces Brigades
dressoit
des G. S. ne permettant
absolument d'un Reg[imen]t
importans pour la Sûreté du Roy ou le
expressement que tel
reich.
et on ne connoit
que par les
ordres
seinen Abschluss]
de bataille
et par
gegenüberstanden,
et que par les
dépendance n'a
des autres
sich
fand dann bekanntlich
Gardes S: toujours
Brigade
la
f.
Salut
qu'on
imprimoit
dieser
sog.
Östervon Aachen
des Sieges et des
avec les
G Fr.
depuis
batail-
1673.
mais
été que momentanée, pendant la Campagne a
Regts
d'jnfa.
et lorsque
conséquent toute
et
1741, als Frankreich
1748 im Frieden
relations
de brigade
Sera a l'armée
formation momenta-
au commencement de la Campagne [gemeint
Erbfolgekrieg
cette
Reg[imen]t
Reg[imen]t,
und im spez. Oesterreich
star
la meme politique
l'Etat.
nulle
les.
au Reg[imen]t
depende jamais
dans des momens infiniment
limitée,
la Campagne etoit
dependançe a toujours
finie
l'intoute
cessée
•3
différent
franc.4
de 1694J
[Paris
cité
par le P[ére
1721] p[age]
Gabriel]
273 ne peut
etre
en Campagne ou le R. des G. S. Se trouvoit
Daniel
cité
T[ome]
II.
milice
que pour le Service
dans la meme armée que les
~
G. f.
Comme partie
de la Brigade
menjt des G. fra[nçaises]
continuent
1)
3)
4)
1U8/61A—63
des Gardes dont est chef le Reg[i-
que Suivant
a marcher le premier
l'ordonnance
du 26 mars
de tous les Regfimenjts
s. auch Zurlaubiana
AH 108/80
s. ebenda 253f
Das Werk selbst
findet
sich noch heute
Zurlaubiana.
2)
unter
d'jnfanterie."
s. Zurlauben/HM
der
Sign.
1670
II
BQ 889 in
228
der
AH 108, 12lv (aufgeklebt)
62
[1747?]
BITTGESUCH VON BARON [GEORG FRANZ JOSEF IGNAZ] VON ROLL ZUHANDEN VON [LOUIS-PHILOGENE BRULART] MARQUIS DE PUYSIEUX,
"MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES [IM AMT SEIT 1747]"
s.
Zurlaubiana
AH 117/5
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 126-127 - Blatt 127 leer
63
[1754?]
A
NOTIZ [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DES CODE MILITAIRE], ÜBER BEFÖRDERUNGEN VON EIDG.
OFFIZIEREN IN FRANZ. DIENSTEN
"M [Christian
Friedrich
hptm. und Brigadier]
de Waldner
Dagobert]
pension
a M. [Josef
moyennant 40 mille
sich
Viktor
um Marie-Marguerite
II.
Travers
Gardekompagnie
1)
III.
letzte
Wort ist
a Madame
Travers1
Planta
[von
le 25 juillet
[dabei
von Gardehptm.
sei. und Mutter
Travers
mit der von Planta
y
war, handeln] ".
Dieses
Ludwig August]
Lallemanû, die Gattin
von Ortenstein
dehauptmanns Johann Viktor
legt
payables
Garde-
1754 et la demie
du mont [=Dumont]
Maria?]
livres
Freudenstein
de 1500L le 17. juillet
Comp[agni]e de [Gardehptm. und Brigadier
Wildenberg]
[von
muss es
Johann
des dermaligen
von Ortenstein,
1754
Gar-
dessen halbe
und nunmehr von Dumont zusammenge-
unterstrichen.
IUÖ/0J-04
2)
"
Mehr über diese streitbare
Person findet
sich in: Schweizerisches
Geschlechterbuch
IV 606f.
Um Elisabeth
Josefa Theresia
Reding, die sich
1753 mit Johann Viktor
III.
Travers
von Ortenstein
vermählt
hatte,
wird
es sich bei dieser
"Madame Travers"
jedenfalls
kaum gehandelt
haben.
AH 108, 127v (aufgeklebt)
64
[1750?]
A
LISTE DER "NOMS DES CONSEILLERS ET TRESORIERS DU ROY1 GENERAUX
ALTERNATIFS ES LIGUES SUISSES ET GRISONS POUR LA CHARGE
ALTERNATIVE DESDITS TRESORIERS [ZUSAMMENGESTELLT VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER
HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]"
1.)
"Création
tobre
de la charge alternative
1568 elle
etoit
auparavent
susdite
general
es Ligues
fut suspendu de Son dit
bare Vorgänger
par
von Bugnons] obtint
de Henri IV dattées
lettres
der König eben belagerte].
l'avoit
vint
exerçêe pendant
tresorier
3.) "françois
general
Sr de Lyverdis
deur aux Grison
un Contrat
[17]
dudit
Stadt
Goulas Son Oncle qui
Goulas]
de-
des guerres."
[et de Mortefontaine]
Conseiller
de Suisse gendre de Jehan Grangier
des Ligues
aussi
Conseiller
du Roy et Son Ambassa-
[o. 1574-1587 und a.o. 15821],
passé entre
unmittel-
charge le 1. août 1594.
ans, et qui [gemeint
de l'ordinaire
[=Liverdis]
war der
du Camp devant Laon [welche
Hotman Sr de fonteney
du Roy et Tresorier
cette
au lieu
...
offi-
Suisses"
"Claude de Bugnons Neveu de Jean Goulas [dieser
2.)
IX en oc-
unique dans la personne de Claude
Juge qui a cause de Ses malversations
ce de Tresorier
par Charles
les dits
comme il
Hotman et Grangier
paroit
par
le 22 Septembre
1574."
4.) "Claude de Bugnons Tresorier
exercoit
rier
encore cette
de ladite
charge en fevrier
année à Pierre
nons, wohl eine Verwandte
des finances
ladite
5.)
à Lyon,
Chomel obtint
Chomel
dudit
de Paris
"Michel
Meusnier
[=Musnier]
XIII."
Suisses et Grisons
la ceda le 13 fév-
[dessen Gattin,
Anne de Bug-
chomel Signé Henry [IV]
le 30 Décembre
du Roy Louis
general
pour
1607."
de feu Pierre Chomel
XIII."
pourvu de la meme charge au lieu
Claude Chomel qui la lui resigna
Louis
1607. il
la meme charge au lieu
Son pere le 11. mars 1622. brevet
6.)
des Ligues
von Claude Bugnons war] Trésorier
le brevet
charge est datté
"Claude2
general
le 22 Décembre
1627. brevet
de
de
1UÖ/D4-00
7.) "Claude Du Ryer pourvu de la meme charge le 24 Janvier
lieu
de michel
Louis
Claude du Rier
17. fevrier
brevet
qui l'avoit
brevet
11.)
resignée,
d'Ulisse
1659 au lieu
du Roy
brevet
[=Ulysse]
de Louis
1643 au lieu
de
XIII."
pourvu de la meme charge
de Jean Galloys
qui l'avoit
resignée,
de Louis 14."
Sonnet [de la Tour]
10.) "Jean-Baptiste
avril
brevet
pourvu de la meme charge le 13 avril
9.) "Louis Maslard [Sieur]
le
resignée,
13."
"Jean Gallois
8.)
meusnier qui l'avoit
1633 au
1686 au lieu
de Louis Maslard d'Ulisse
Sonnet [de la Tour]
"Pierre-Louis
1705 aulieu
de la Tour, brevet
12.) "Louis
de Son frere
resignée,
pourvu de la meme charge le
...
utérin
Jean baptiste
Sonnet
de Louis 14."
Claude Auzillon
16 janvier
qui l'avoit
14."
de Louis
18 Janvier
pourvu de la meme charge le 29
1725 aulieu
Sonnet [de la Tour]
de Berville
de Son oncle[l]
Son oncle[l]
pourvu de ladite
au lieu[l]
charge le
de Pierre
Louis
decedè^."
1)
Die beiden vorausgehenden
Wörter sind unterstrichen,
die beiden
nachfolgenden sind ein von Zurlauben
nachträglich
angebrachter
Elnschub.
2)
Beachte,
dass "Chomel jun." in Zurlaubiana
AH 20/117
- s. R 6 Add. &
Corr.
3 - irrtümlich
als "Pierre
Chomel" ergänzt
wurde. Richtig
aber
müsste es heissen
"Claude chomel",
dessen Bruder Pierre
Chomel ergriff
nämlich nach einer
kurzen Laufbahn am Parlament
in Paris
die
geistliche
Laufbahn und war somit nie in einer
Stellung
an der franz.
Ambassade in
Solothurn.
3)
Beachte,
dass dieser
1717
verstarb.
AH 108, 127a
-
nach unsern
bisherigen
Annahmen freilich
bereits
Blatt 127av leer
65
[1750?]
A
AUFSTELLUNG VON WERKEN MIT ANGABEN ÜBER DIE ERNENNUNG HOHER
FRANZ. OFFIZIERE, [ZUSAMMENGESTELLT DURCH GARDEHPTM. UND
BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER HISTOIRE
MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
1.)
"Receuil
de france
de Pouvoirs
[Franz
1559] depuis
[Ludwig
2.)
"Pierre
I.,
donnez a des officiers
reg.
1539 jusqu'en
d'Armées
bis 1547, und Heinrich
II.,
par
les Rois
reg. bis
1557 in fol. Msc. Bibliothèque
du Roy
XV.] num. 8632."
Rebuffe
[=Rebuffi]
annotations
Sur les edits
et ordonnan-
lUÖ/OD-OO
' W
ces des Rois de france
[1226-1559]
[erschienen
posthum in Lyon
1599]1"2
3.) "Preuves de l'histoire
Bouchet Paris
1662 in
[de la Maison]
de Coligny
par
[Jean] du
fol."3
Es folgen diesbezügliche Auszüge der Seiten 457-461, 471-472, 472,
1088, 1112-...[1115], 1118
4.) "[Histoire
de la maison royale
de la Couronne par Pierre
de France et des grands
Guibours,
dit le Père] Anselme
5
Es folgen diesbezügliche Auszüge aus Band VIIIs "[III]
1)
2)
3)
4)
5)
6)
216",
"IV."6,
"V pag. 217",
219",
"IX pag. 220"
"VI.",
officiers
"VII
p. 218",
"VIII.
p[age]
pag. 218,
s. Moréri/Dictionnaire
IX 92
Das Werk selbst
konnte in der zurlaubiana
nicht
aufgefunden
werden.
Das Werk selbst
findet
sich noch heute unter der Sign.
BF 64 in der Zurlaubiana.
Zu dessen früheren
Besitzer
Charles[-René]
d'Hozier
s.
Meier/Zurlaubiana
"Vorbesitzer"
1346 Nr. 418.
Das hier
angezogene Werk
erschien
stark
erweitert
unter der Leitung
von
Paul Lucas, dit le Père Simplicien,
posthum 1733 in Paris.
Es konnte in
der Zurlaubiana
nicht
festgestellt
werden.
Der Beginn,
d.h. die Nummerns I-III,
findet
sich zusammen mit andern
Auszügen unter Zurlaubiana
AH 108/176.
Es werden hier
keine Seitenangaben
gemacht. Möglicherwelse
finden
sich
die nachfolgenden
Passagen auf der gleichen
Seite
wie Nr. III.
Die im
Text selbst
gemachten Literaturangaben
beziehen
sich auf früher
erschienene Bände bzw. auf andere Autoren.
Dies gilt
entsprechend
auch für das
Nachfolgende.
AH 108, 128-129
66
1757 Mai 27., Versailles
"ORDONNANCE1 DU ROI [LUDWIG XV.], PORTANT EXTENSION DE L'AMNISTIE ACCORDEE AUX DESERTEURS PAR CELLE DU 20 AVRIL DERNIER"
1)
Diese Ordonnanz ist auf dem Hintergrund
des Krieges
zu sehen, den Frankreich
damals zusammen mit Oesterreich
und Russland einergegen Preussen
und England anderseits
führte.
Druckwerk, aus der "Imprimerie Royale", Paris 1757. Vermutlich aus dem
Besitz von Gardeoberst Beat Franz Plazidus Zurlauben.
AH 108, 130-131 - Blatt 131 leer - Abb. der Titelseite s. am
Schlüsse von AH 108
—
-
1UÖ/0/-0Ö
67
[1747?]
"MEMOIRE1 VON BARON [GEORG FRANZ JOSEF IGNAZ] VON ROLL [ZUHANDEN VON LOUIS-PHILOGENE BRULART, MARQUIS DE PUYSIEUX, DEM
MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES]"
s.
Zurlaubiana
la SuciA&"
"POWL
1)
AH 108/61
Die uns hier
vorliegende
Version benennt keinen Adressaten.
Materiell
und formal
weist sie sonst keine Unterschiede
zu AH 108/61
auf. Dies mit
Ausnahme von Abschnitt
2, wo hier
in AH 108/67
der zweite
und
teilweise
auch der dritte
Satz unterstrichen
ist.
Kopie, von anderer Hand als AH 108/61; die nurmehr fragmentarisch vorhandene Randglosse stammt vermutlich von einer dritten Hand; wahrscheinlich gleichfalls 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des
Code militaire, gelangt. AH 108, 132-133 - Blatt 133v leer
68
1711 November 24., Versailles
A
SCHREIBEN VOM "MINISTRE [=SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE, DANIEL" FRANÇOIS VOYSIN DE LA NOIRAYE]" AN DEN [COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS, LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON],
DUC DU MAINE
"Lettre
...
concernant
le décompté des derniers
Compagnies suisses
n .
. . .
•
"Monseigneur
J'ay
receu la lettre
que lors
que V.A.S. m'a fait
de la premiere
reich
und Spanien einer-
seits
-] que l'on fit
[Oberst
plus
Reveue de Campagne [- Krieg
und Oesterreich,
cedent,
comme aux termes de l'ordonnance
composées, le Tresorier
Suisses couplées ne doivent
d'homme
zwischen Frank-
und England ander-
de quelques hommes que le nombre de ...
etre
ce pied
Holland
être
a fait
difficulté
la, sans entrer
[100]
dont
elles
de payer l'ex-
les deux derniers Compagnies
considérées
que pour une Seule et mê-
de 200. hommes et que le décompté leur
que l'autre
sur ce
von] May quelques demi Compagnies ayant passé
doivent
me Compag.ie
de m'ecrire
au mois de May 1710: au Regiment Suisse de
Johann Rudolf
fortes
l'honneur
doit
être
fait
sur
en Connoissance Si une demie Compagnie a plus
laissant
aux Capitaines
la liberté
De S'accorder
lUö/bö-by
entre
^
eux la dessus, je mande au Tresorier
de Faire
un nouveau décomp-
té aux dites
deux Compagnies Sans les Separer au moyen de quoy cet ex-
cedent qu'il
y a eu dans quelques unes ne Se trouvera
Seront jointes
Majesté
et le payement en Sera fait
[Ludwig XIV.].
Suivant
je Suis avec un très
plus
quand elles
1'intention
profond
de sa
respect
Kopie, wohl 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 133v (aufgeklebt)
68 A
1711 November 24.
A
SCHREIBEN [VOM SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE, DANIEL-FRANÇOIS
VOYSIN DE LA NOIRAYE] AN [DEN INTENDANTEN DER FRANZ. ARMEE IN FLANDERN, CHARLES-ETIENNE MAIGNART, MARQUIS] DE
BERNIERES
Gehört
zu AH 108/68
"L'intention
de sa Majesté
[Ludwig XIV.]
sagten Halbkompagnien im Regiment
re d'hommes
qui fera
semble, bien
entendu que S'il
les
le total
compagnies doivent
être
May]1
est qu'elles
soient
[gemeint
payées suivant
die bele nomb-
des deux demies Compagnies jointes
excedoit
en-
le nombre de 200 [hommes]
composées, le Surplus
ne leur
dont
sera pas
payé. "
1)
s. Zurlaubiana
AH 108/68
Von gleicher Hand wie AH 108/68, wohl 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 133v (aufgeklebt)
69
1757 Juni 20., Wien
A
SCHREIBEN1 VON [KAISERIN] MARIA THERESIA "AU ROY TRES CHRETIEN
[LUDWIG XV.]"
"Monsieur mon frere
juste
ner-
Cause [- Krieg
et Cousin le Seigneur a fait
zwischen Oesterreich,
und Preussen und England anderseits
triompher
Frankreich
-],
je viens
enfin
notre
und Russland eid'en
avoir
L'jm-
'
portante
et 1'agréable
[Leopold
Josef Maria Graf]
schen Waffen
18. Juni
unter
1757 -],
à Votre Majesté
et je n'ay
rien
qu'elle
M'est
...
attendant
tout
je ne Sçais jusques
un second
qu'elle
Seulle-
providence
avec un
assuré que votre
audela de ce que Contient
Compter que je
la
de faire,
Compter Sur Votre Majesté,
beau de Ma Vie que votre
Croy e pour toujours
et Cousine
S'agit
qui me parviendront
de tirer
party,
on fera
et je Sçais a quel point
je regarde ainsy
en
de
de ma part
je Peut
Ce Moment comme le plus
Majesté me Continüe Son amitié
Mon frere
lett-
l'jnformeray
je croy que nous pouvons beaucoup Esperer Des suittes
grande Journée dont il
Ueber
la part
icy quant a mon armée qui
des Détails
Courier
ce qui sera possible
1)
rien
bei Kolin vom
un Sy grand Evé-
de la Divine
parce que je me tient
Ny d'ailleurs
österreichi-
et Moyennant cela non
[von Daun], mais Votre Majesté peut
Sans delay par
Cette
parvenüe je Sçait
même ce bienfait
Ma joye
du Ma[réch]al
que de la Communiquer
N'apprenne avec plaisir
accroyssement de Satisfaction
re
de plus pressé
a ce qui me regarde,
nement mais je reçois
Est Dans praque,
ci jointe
D'aune [=von Daun] [- Sieg der
ment je ne doute pas qu'elle
Majesté partage
par la lettre
Daun über Preussen in der Schlacht
telle
veut bien prendre
Nouvelle
IUÖ/OS-/U
et qu'elle
me
et Cousin de Votre Majesté Bonne soeur
...".
dem Text
steht
noch:
"...
de la Main
de Sa Majesté
[Maria
There-
sia ] ".
Kopie, wohl aus dem Besitze von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel
Zurlauben - AH 108, 134-135 - Blatt 135 leer
70
1757 [September?]
A
AUFSTELLUNG [FRANZ. TRUPPENVERBÄNDE ENTLANG DER ATLANTIKKÜSTE KRIEG U.A. ZWISCHEN FRANKREICH UND ENGLAND - ZUM SCHUTZ
VOR ANGRIFFEN DER ENGL. FLOTTE]
•
"Jle
de Rez [=Ré]
1.
de languedoc*
1.
du Royal Corsse
2.
des grenadiers Royeaux
1.
de Milice
2000.
d'oleron
;
de s.fc Brieux
de garde Côtes
2.B de Rouargue
[=Rouergue]
1.
de milice
de gasconne
1.
de milice
de Poitou
[=Saint-Brieuc]
UÖ/ /
2000.
fourare
[=Fouras?]
garde Côtes
6.
picquets
du Bearn et Bigor[rJe
du Regimen[t]
1.
B*[taill]on
Maixant
Le Reg.*~ de R[oyal]
300 hommes
D'Aville[?J2
d e
m i l i c e
300 [hommes]
d e
B
t
[=Saint-Maixant]
Dragons entre
les Vilages
de la Rochelle
a Rochefort
2000.
hommes de gardes Côtes
D
a Soubize
[=Soubise]
1.
2000.
La Rochelle[:]
de La Sarre
de garde Côtes
Regiment de Bearn et Bigorre
1.
d e mi2_£ce d e
Ba[taill]on
chelle
jRennes entre la Ro-
et Lucon [=Luçon]
200. hom[m]es
de Troupe bourgeoises
200. Volontaires
de la Rochelle
tous jeune gens
Riches
1.
B.a[taill]on
franCais
D e s G a r d e s
Le 12.
2. B.
Le 13. et 14.
gardes
Suisses3
grenadiers
Le 15
a Cheval
Le 17
garde du Roy [Ludwig XV.]
Le 19. et 20.
cheveaux Legers et gendarmes
Le 21. et 23
300. hommes
1.ere
Comp.e des mousquetaires
Le 23.
150. hommes
2.me
Comp.e
Le 25.
150. he
Départ des Trouppes
pour aller
a la Rochelle
et Rochefort
De Bordeaux 2.^ de Limousin
4. B .
a
l
t a i l l
l°
de R.le
n
Vaisseaux
2. de Bourbon Jnfanterie
2. B. de Bervick
[=Berwick]"
. .4 M de. T ti o y e. A Pi&iid&nt"
1)
Bedeutet:
für
}
1 Bataillon
alle
du
weiteren
tâ^u^
des Regimentes
Analog
gilt
dies
auch
S^t-éva^,
3)
Ueber den tatsächlichen
rie
II 155. Gardeoberst
ben, dessen Neffe Beat
ben vor.
4)
Die ersten
1 oder
Languedoc.
Angaben.
Einsatz
des Garderegimentes
s.
Susane/L'Infantewar übrigens
damals Beat Franz Plazidus ZurlauFidel Zurlauben stand der Gardekompagnie
Zurlau-
2 Wörter
fehlen.
Von unbekannter Hand. Glosse von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel
Zurlauben, dem Autor des Code militaire - AH 108, 136
J.UÖ/
/ J.
71
[1755 April?]
A
"SUITE DU MEMOIRE1 QUI N'EST ENCORE QUE
' BAUCHEE MAIS QUI SERA
INCESSAMMENT EN ETAT DE PAROITRE"2
"origine
du Regiment des Gardes Suisses,
des Gardes
motifs
ses.
nel
les
de la création
Seroient
entièrement
des Gardes françoises
garde
avec
celle
françoises.
politiques
ils
et Son paralelle
[1616]
du Regiment des Gardes Suis-
détournés,
le pouvoir
S'il
avoit
que celuici
été donné au Colo-
pretend
Sur
cette
etrangere.
Colonels
Zurlauben]
sons,
des Gardes Suisses
Sous l'autorité
[z.Z.
des Colonels
z.Z. war dies Louis-Auguste
avec leur
approbation
war dies Beat Franz Plazidus
ont faits
ment des Gardes Suisses.
généraux des Suisses
de Bourbon, Prince
de Dombes] et
des reglemens pour la poliçe
Exemples Sous Louis
XIII
[et Gri-
[reg.
du Regi-
1610-
1643].
ils
ont toujours
portés
des Gardes françoises
Biron]
n'ont
Ordonnance
portant
le titre
[z.Z.
de Colonels,
war dies Louis-Antoine
été que mestre de camp ...
du Roy [Ludwig XIV.,
[jusqu'en]
lonels
et qu'ils
majesté,
c'est
les commanderont
là l'epoque
des Gardes françoises,
general
lors
de 1'jnfanterie
Ordonnance
du titre
1661.
1661
françoises
désormais la qualité
immédiatement Sous l'authorité
de Colonel
de la Suppression
d'abord
de Code Sa
donné au mestre de Camp
de la charge de Colonel
du Roy concernans les Regimens des Gardes françoises
même mois,
Duc de
françoise.
Suisses pour un même objet,
celles
mais données à des jours
differens
pour les Gardes françoises
...
[et
et
dans le
puis]
des Gardes Suisses.
Déclaration
du Roi Louis XIV [vom
29. April
des Regimens des Gardes françoises5
du logement dans quelques quartiers
toute
de Gontaut,
que les mestres de camp des Regimens d'jnfanterie
a la Solde de Sa majesté prendront
nels
les Colonels
reg. 1643-1715] du 28 juillet
estant
celle
tandisque
ordonnançe concernant
rectement
aux Colonels
En 1683 le 21 janvier
Gardes françoises,
des Gardes Suisses,
à Paris
cette
addressée aux Colo-
et Suisses^ pour 1'Exemption
de Paris.
les Gardes Suisses toujours
adressée di-
généraux des Suisses
le Roi fit
et le 5 fevrier
a meudon la reviie du Regiment des
de la meme année celle
du Regiment
cela est prouvé par la Gazette de france imprimée
année in 4° p[age]
48 et
72.
Le Regiment des Gardes Suisses n'a jamais
des françoises
1667]4
dependu du Regiment des Gar-
en Campagne avant l'établissement
[v. 1659] des Briga-
UÖ/
/
des Sous Louis XIV.
Le Colonel
droits
des Gardes françoises
du Colonel
general
a bien
d'infanterie
le Regiment des Gardes françoises.
des autres
Colonels
d'infanterie
en 1672 à des Jnspecteurs,
ses a resté
l'autorité
l'unique
françoises,
Son pouvoir
diminué,
au lieu
Jnspecteur
du Roi [z.Z.
Succédé à la plupart
a la
jourd'huy
les
dont il
d'jnfanterie
Heinrich
de Son Regiment immédiatement
Josef
concernant
mention dans ce Reglement que
de ce corps
des Gardes françoises,
particulière
et la
ré-
de 1691 qui donne le rang de Code ces deux Regimens [-
Garderegiments befand sich
Zurlauben
contraint
quelques Sentinelles
Sentinelles
unter den
damals auch Beat
-].
des Gardes françoises
campagne est finie,
ni
toute
que pendant Sa durée qu'elle
En 1704. le
puis
fait
ordonnance y
jusqu'au-
dependu des Ord-
en garde chez le Roi ni
a Pa-
en tems de paix.
Dès que la
n'est
Sous
du Regiment des Gardes
du Regiment des Gardes Suisses n'a jamais
res du Colonel
ni
n'est
aux Capitaines
des eidg.
Le Service
ris
avec les
de l'ordonnance
Hauptleuten
des Gardes françoi-
Ludwig XV., reg. 1715-1774]
dans un ou deux endroits,
lonels
celui
ont été soumis
Cour et en campagne, donné en 1691. et Suivi
Gardes Suisses,
pétition
a été augmenté et
que le Colonel
ne concerne que ce Regiment, nulle
qui Se trouvent
mais uniquement Sur
ces derniers
le Reglement General du Roi pour le Service
françoises
des
Colonel
Ludwig XV.]
Grisons]
et ce n'a
pretoit
prêté
[1614 z.Z.
cesse,
et ce
V de Gramont,
von Ludwig XIII.
general
von
les mains d'un
été que Sous le regne actuel
Serment entre
Comte
der Nachfolger
Serment entre
que cela a été changé, le Colonel
a tousjours
stallation
[Antoine
1720 Duc de Gramont,
Duc de Bouffiers]
maréchal de france
d'infanterie
Subsiste.
des Gardes françoises
1695 Duc de Guiche, puis
Louis-François
Brigade
[d.h.
unter
des Suisses
[et
les mains du Roi depuis
also]
du maréchal
l'in-
[François]
de
Bassompierre.
Les Colonels
lui
des Gardes françoises
des Capitaines
d'Aubusson]
ne portent
des Gardes du Corps du Roy que depuis M [François
le Duc de la feuillade
oberst] . mais cet honneur n'ote
[dieser
rien
ses qui après le Roi ne reçoivent
et de leur
Distinction
dans les
ber]
[diese
particulière
hatte
den Colonel
indépendamment
deoberst
war von 1672-1691 Garde-
à 1'jndependance
des ordres
[des Suisses et Grisons]
le
le bâton Semblable a ce-
Colonel
que du Colonel
general
particulier.
Gardes Suisses,
général
des Gardes Suis-
la Compagnie Genera-
des Suisses et Grisons
de la Compagnie Colonelle
[deren
zum Inha-
Inhaber
der Gar-
war].
Nul honneur rendu au Colonel
Gardes Suisses.
des Gardes françoises
par le Regiment des
tout travail
peut
etre
avec le Roi concernant
fait
que par
le Colonel
le Regiment des Gardes Suisses ne
general
des Suisses
et Gri-
sons.
Le Colonel
des Gardes françoises
Roi les jours
a toujours
de Reviie et cela pourquoi?
defilé
à pied
devant le
Exemples primitifs
de cet
usage.
Le Regiment des Gardes Suisses a toujours
l'Armée
et en garnison,
trouvant
Soit
étant
été le Second Regiment de
avec les Gardes françoises,
Sans les Gardes françoises.
Exemples
Soit Se
anciens."
1)
Der Verfasser
des vorliegenden
"memoire" ist Gardehptm.
und
Brigadier
Beat Fidel
Zurlauben,
Autor des Code militaire;
zum "memoire" selbst
s.
auch zurlaubiana
AH 108/78
und spez. 80.
2)
3)
5)
6)
Der Titel
ist vom Autor unterstrichen
worden.
s. Susane/L'infanterie
II 133
4)
s. Zurlauben/CM
Dessen Oberst war damals Antoine
III
Duc de Gramont.
Dessen Oberst war damals Laurent
d'Estavayer-Montet.
I
284f
Text stellenweise stark beschädigt und kaum mehr lesbar
AH 108, 137-138
72
1638 August 17., Abbeville
A
SCHREIBEN VOM [SECRETAIRE D'ETAT A LA GUERRE, FRANÇOIS, SIEUR
DE SUBLET] DE NOYERS, AN KÖNIG [LUDWIG X I I I . ]
"Je ne manquai Pas hier
ster
De Rapporter
Duc de Richelieu],
Armand-Jean du Plessis,
m'avoit
Commandé, Et S'il
ris,
J'en
Eusse aussitôt
pris
les Devants.
à Son Eminence [den
se trouvoit
Ce Que Votre
M
Des Paresseux Quand on va à Paté
Rendu Compte à Votre M.
Je fus Contraint
Kardinalmini-
D'attendre
mais Chacun ayant
Le Retour De Na-
zin.
S.E. Estime que Votre Majesté
Denis
[=Saint-Denis]
Qu'il
Doit
Estant
S.E. Ne trouve
faire
que Du S.r Goulard
Creature
de Votre
aucun Scrupule
ne [Anne d'Autriche],
Justice
Ne peut
à Celuy qui En Etoit
Choix Pour s.fc
qui ne manquera Jamais à Ce
Majesté.
à Remplir
puisque
un meilleur
la Charge De Guidon De la Rey-
Celuy qui ne La Sert
Pourveu,
s'il
Point,
Peut Justiffier
Sauf à faire
Son Absen-
ce.
Les Capp.nes
rich
I.
Du Regiment Des Gardes Suisses1
Zurlauben
-] Supplient
Votre Majesté
1800.L
par mois pour La solde De ...
qu'ils
Doivent
Lever Pour Joindre
[100]
[- einer
De leur
davon war Hein-
accorder
à Chacun
hommes D'augmentation
à Leurs Compagnies à La Charge
J.UÖ/ /4-/ J
Qu'ils
[-
^
les armeront Et
bekanntlich
Entretiendront
lag Frankreich
-].
Comme Leurs autres
damals u.a. mit dem Röm. Reich und Spa-
nien
im Kriege
Jls Demandent
ront
Rabatus à Compte Du Jour que Les Dits
De Leur Pays [den eidg.
S.E. rend très
prendre
qu'autant
Je Prie
trois
mois D'advance,
...
[100]
qui Leurs Se-
hommes Sortiront
gemeint].
humbles Grâces à votre
Elle
Majesté Du Soin Qu'il
ne Demeurera
Luy
Plait
à Pequiny [=Péquigny]
que Votre Majesté L'a Commandé.
Dieu qu'il
Et Qu'elle
1)
Orten
de Sa Conservation
Soldats
Comble De Gloire
Et De Bénédictions
Votre Majesté
me face La grâce De me Croire
Am Rande steht
Suisses".
die vom Kopisten
angebrachte
Glosse:
"RegDes
Gardes
Kopie, wohl um 1750? für den Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 148
73
[1750?]
A
AUSZÜGE1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN,
DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE] AUS VERSCHIEDENEN, DIE
FRANZ. KRIEGSDIENSTE BEHANDELNDEN GESCHICHTSWERKEN
p
1.)
"Histoire
de Louis XIV
1718 in 12. il
T. III.
par
n'y a rien
[touchant
Rotterdam 1718 in 12."
"T. IX. pag[e]
T. I.
[Isaac
276 et Suiv.
de] Larrey T[ome]
II. Rotterdam
la Suisse]
Seiten 325-330, 539-542
...
il
n'y
p a rien Rotterdam 1718 in 12 fig."
2.) "Histoire
du Regne de Louis XIV par [Henri-Philippe
T. II.
amsterdam
Seiten 431-433, 571-573
1717 in 12 fig."
Seiten 201-214, 491-494
"T.
VII. amsterdam
1717 in 12."
"T.
III.
1717 in 12 fig."
"T.
V. amsterdam
lauben]
amsterdam
1717 in 12 fig.
a Hochstett
[gemeint
sowie Seite 295
"T IV amsterdam
1717 in 12 fig."
3.) "abregé chronologique
[reg.
bis 1643] et Louis
celui
de françois
Seite 427
"T.
Seiten 369, 370
I."
[Graf
Beat Jakob] Surlaube [=Zur-
Sous les Régnés de Louis XIII
de l'histoire
XIV [reg.
von Höchstädt 1704]
Seiten 17, 431
bis 1715] pour servir
[Eudes] de Mezeray.
T. II."
Seiten 261-263, 314-317
an der Schlacht
pag 583 et 598."
de] Limiers
Amsterdam
de Suite a
1728 in 12 fig.
'
XUÖ/
Seiten 358-359
"T. III."
«
4.) "[Abraham-Nicolas]
Historiques,
.
Amelot de la Houssaie T. I. memoires
Politiques,
Critiques
et Littéraires.
/
J-/4
3
Amsterdam
1722
in 12
T. I."
Seiten 75-76
1)
Die besagten
die Fremden Dienste
der eidg.
Orte zum Gegenstand habenden
Auszüge dürfte
Zurlauben
für seine 1753 zum Abschluss
gebrachte
Histoire
militaire
verwendet haben, s. auch Zurlaubiana
AH 108/3A.
Die uns hier
vorliegenden
Hinweise
sind teilweise
wieder
durchgestrichen.
2)
3)
Das Werk selbst
konnte in der Zurlaubiana
Die Zurlaubiana
ist - Buchsignatur
B 1346
Ausgabe vom Jahre 1731.
nicht
aufgefunden
werden.
- im Besitz
der Amsterdamer
AH 108, 149
74
1572 März 2., Blois
A
"LETTRES PATENTES DU ROY [KARL IX.] SUR LA CONTINUATION DE LA
SUBVENTION ORDONNEE PAR SA MAJESTE, POUR FAIRE LE PAYEMENT DES REISTRES [=DEUTSCHE BERITTENE KRIEGSKNECHTE] ET
SUISSES1 DES DEUX ANNEES CINQ CENTS SEPTANTE DEUX [=1572]
& CINQ CENTS SEPTANTE TROIS [=1573]"
"Charles
[IX]
par la grâce de dieu Roy De France,
ou Son Lieutenant
Promesse
audit
Lieu
Salut.
Comme pour acquitter
De la Pacification
[- Friede
Laye vom 8. August 1570 -] des troubles
longuement fait
De Nostre Peuple,
dinaires
rainct
jets
Rechercher tout
à Nostre
très
Durant
habitants
grand Regret,
trois
Faire
Etat
années Consécutives
des Bonnes Villes,
Et
tant
Baillages
Et Seneschaulsées,
Certain
Proceder par les Maire,
Bourg mentionnez aud. Extraict
Et Le plus
esté
Cont-
D'une Subvention
des villes,
Su-
[5]
un De-
Que Par
Bourgs et
Eté Envoié avec Nos
Consulz,
ou Roolle
Conseil
Par Généralités
dont l'extrait
vous auroit
en Nostre
de Commission à vous adressées Du ...
Des Tailles,
Dépenses tant or-
Bourgs, Et Bourgades de Nostre
de lad. Subvention
Prévôté
appres
de Nos Bons Et Loyaulx
general
Bourgades De Vostre
Et
au soulagement
Nous aions L'année Derniere
partement
faict
foi
Saint-Germain-en-
moiens Possibles
arreter
pour faire
Nostre
[-Hugenottenkriege-]
Roiaume: Et en Nostre Presence faict
Patentes
von
mesme par Retranchement de toutes
Que Extraordinaires
Generale,
De Paris
envers les Reist res Et Suisses Du Paiement De ce que leur
avons accordé lors
avoir
au Prevot
lettres
mars ... [1571]
Et Echevins des villes
Et
en la maniere acoutumée,
au
Egalement que faire
Se Pouroit
au Depar-
J.UÖ/ / 4
tement De la
par led.
Somme à Laquelle
Roolle,
Sans acception
Quelque Qualité,
Et Condition
ou Exempt, Exceptez toutes
maisons,
Que nos tailles,
Que aurions
qu'il
fois
Soit,
les
Encores Qu'il
gens D'eglise,
dans L'une
Les Taxes, Et Cottizations
ce que nous avons promis Et accordé faire
rions
faire
Sans lad.
Proceder Suivant
Du ...
Mars 1571. Et Ces Présentes
nos dictes
Levée des Sommes payables
des villes
Pour les Dicts
Par lui
ral
reçeuz et Distribuez
du ...
led.
[5]
ce que Ne Pou-
premieres
lettres
au Departement,
Establi
Mars [mille]
Et Envoiés Jncontinent
aud. Paris,
Et Par lui
aussi
Vous Enjoignant
y user De Votre Part,
que nous Puissions
Et ne faillez
Verbal,
dans le Premier Jour du dict
voierez
aux Gens De Noz finances
Ce faire
cial,
les,
Bourgs,
Pour nous En faire
les maires,
Et Bourgades De Votre Dicte
niers
De Paier
Et affaires,
par les
Contraintes
Prevosté
ges lettres
res:
D'Exemption,
Arrests,
très
Et Autres
Expressement à tout
que Vous En-
Rapport.
De
Et Consuls Desd.
De Proceder
le
...
Et De nostre
Par Le Roy En Son Conseil,
des finances].
Jaulne."
Vil-
Jnconti-
Particuliers
Chacun D'eux aura Eté
Nonobstant Quelsconques
ou Appellations
Cottizê
Privile-
à Ce Contrai-
Quelconques, Dont
Et Jugement,
L'inter-
Juges même a noz Cours de Parlements
Quelconques.
Donné a ...
Cire
Votre procez
Sommes, Et Les
nous avons Retenû Et Reservé la Cognnoissance[1]
disant
Jntention
Et mandement Spe-
Jugements, Et Lettres
Nonobstant aussy oppositions
y
accoutumées Comme Pour nos de-
la Somme à laquelle
ou Taxé. Car Tel Est Nostre Plaisir.
Nostre
leur
Pouvoir
Echevins,
nent Et vacquer aux Departement des dictes
habitants
par
Gene-
user de si Bon-
mois De May Prochain
Vous avons Donné, Et Donnons Plein
mesme De Contraindre
Cognoistre
nous en Certiffier
Et
Envoiez au
Subvention
Et faire
atta-
unze:
au Receveur
Etabli,
Eté Suivie:
Et
Par Les ha-
Cinq cent Soixante
au Bureau De la Recepte Generale de la Dicte
avoir
Jmposition
nommés au Roolle
plutost
Et Debvoir
De Commission
mis Es mains du Receveur Des Tailles
ou Son Commis portez
ne Diligence
Et Par
Paiement en
le Premier Jour de may Prochain
Deniers Estre
de Nos finances,
ainsi
Et Suisses.
D'Jceluy,
Et Bourgs de Vostre Baillage
ché à nosd. Lettres
Bourgs,
Vous mandons, Commettons Et ordon-
nons faire
bitants
Eussent
Subvention
Pour Ces Causes Et Considérations,
[5]
Privilégié
Levées Et Receiies
Continuer
Jusques au Parfait
fut
Villes,
Pour le Paiment Desd. Reistres
Deux années Prochaines,
Cottizê
sinon Quils
des dittes
Et après les Deniers
Ordonné
ou Bourg Estoit
De Personne, Et Sans aucun Excepter de
Et Biens Patrimoniaux
Et Bourgades: Pour Estre
ainsi
Chacune Ville
Regne le Douzième
Signé,
[Claude]
(Et Plus Bas Est Ecrit)
Pinard
Et Scellée
[Secrétaire
d'Etat
du Grand scel Sur
—
'
1)
Zu den damals in franz.
auch Beat I. Zurlauben,
Nr. 8.
1UO/
Diensten
weilenden
3. Meier/Zurlaubiana
eidg.
Hauptleuten
"Bio-Bibliographie''
/t
/o
gehörte
877
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/72; vermutlich 1750? in den Besitz
von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der
Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 150
75
[1750?]
A
AUSZÜGE1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN,
DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE] AUS: "HISTOIRE2 DU MARESCHAL [DE FRANCE, JACQUES I I ] DE [GOYON-]MATIGNON GOUVERNEUR ET LIEUTENANT GENERAL POUR LE ROY [HEINRICH I I I . ]
EN GUYENNE [1580]. PAR M. [JACQUES] DE CAILLIERE [BALLIERE] PARIS 1661 IN FOL[10] FIG[URES]"
Es werden die folgenden Seiten zitiert: 90-91 "liv[re]
re]
IX.",
"liv.
II
109 "liv.
ch. XV.",
I.
212 "ch.
sowie 331-332 "liv.
XVII."
186-187 "1. II.
ch. X.",
XVI
III.
liv.
I.
202-203
ch. XIV.",
230-234 "liv.
II.",
ch[apitII. ch.
ch. XXII".
1)
Die besagten
die Fremden Dienste
der eidg.
Orte zum Gegenstand habenden
Auszüge dürfte
Zurlauben
für seine 1753 zum Abschluss
gebrachte
Histoire
militaire
verwendet haben, s. auch Zurlaubiana
AH 108/73.
Die uns vorliegenden
Hinweise
sind teilweise
wieder
durchgestrichen.
2)
Das Werk
selbst
konnte
in der
zurlaubiana
nicht
aufgefunden
werden.
AH 108, 152v (aufgeklebt)
76
[1750?]
A
MÜNZBESCHRIEB [DURCH GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN]
"un ecu d'argent
d'un
coté le buste de Henri
Navarre Duc de Bourbon depuis
france,
l'entour
avec une vache au bas,
Henricvs.
les H... [?]
tent
...
[d.h.
II.
de fleur
[quatre?]
seit
II
[richtig:
1589 als Heinrich
qui est la marque de la ville
D. G. Rex. Navarae. D. B. de l'autre
de lis
bâtons
III]
le milieu
[?]
une roule
une fleur
...
...
Roi de
IV.] Roi de
de Pau, a
coté
de la quelle
de lys. a l'entour
...
parde
UÖ/ /
l'ecu
-
ces mots Gratia.
Dei. Svm. id. Qvod. Svm. 1581."
Da der Text nicht in all seinen Teilen gelesen werden konnte und ihm
zudem eine Zeichnung beigegeben ist, wird er hier nachfolgend auch
noch abgebildet:
. .
*
' r-i. tfJ -
C
W
«
!
Cy^i.^. 1 o*. -cfv^.
--•
\ h f
1*0
^
^
^
^
^fvo"";;. C/VIK. . »5"^!•
AH 108, 153v (aufgeklebt)
77
[1755?]
A
NOTIZEN [VON BEAT FIDEL ZURLAUBEN ZUR BIOGRAPHIE ZWEIER ZUGER
GEISTLICHER1]
"Joannes Schwerzmann
ex Zug 1584 iar [1602-1604]
plebanus
in Muota-
thal.
Joannes Franciscus
kanats
1)
Suter
Zug-Bremgarten]
[von Hünenberg, vor 1691] Sextarius
[des De-
et [von 1654-1691] Parochus in Walchwil."
Die beiden unten genannten Geistlichen
stehen insofern
in einem Zusammenhang, als beide Beichtiger
- schwerzmann von 1602 bis 1604 und Suter
von 1691 bis 1706 - im Kloster
St. Josef in Muothatal
waren, s.
Iten/Tugium Sacrum I, 372 und 409.
AH 108, 153v (aufgeklebt)
^
1
U
Ö
/
/
Ö
78
1755 [April?]
A
"OBSERVATIONS HISTORIQUES1 SUR LE COMMANDEMENT DES TROUPES
SUISSES ET LE SERVICE DU REGIMENT DES GARDES SUISSES2.
PAR LE BARON [BEAT FIDEL] DE ZUR LAUBEN BRIGADIER ET CAPITAINE [DES] GARDES SUISSES3"
"Depuis Engilbert
...
le. Abbé de] Brantôme
de Cleves [Comte
de Nevers] (a [Pierre
[=8 r a n t o m e:] hommes /llustres
de France-* T[ome] III.
pfage] 254 Leyde 1666 in 12]^ gui accompagna Charles VIII
Naples en 1494 jusqu'aujourd'hui,
liste6
on a la
de Bourdeil-
au Royaume de
des Colonels généraux
des Suisses et Grisons.
La Charge de Colonel General de 1'jnfanterie
tuée par françois
I en
Colonels de l'/n^anterie
1554.7
Jean Sire
françoise
a etè[i]
insti-
de Taix (6 le m
ê
m
e Piscours
Françoise p. 38. T. IV des Capitaines
des
^nxmço-u, Leyde 1666
o
•Ln 12. P-ieAAe. R e 6 u f f i. Recueil
p. 994. Lyon 1575 in fol.)
titre
de *Colonel
des Ordon.
a etè le premier
des Rois de France,
qui l'ait
General de 1'jnfanterie
liv. III.
possedè Sous le
françoise
tant
deçà que delà
g
les monts [die
Alpen gemeint] .*
nels. [Maréchal de France,
[=Schlacht
me que [Oberst
Wilhelm]
B e l l a y, mem.11 lliure]
exerça (c Brantôme Piscours
Blaise de] m o n t Z u c, mémoires'"}
Colonel Generale de 1'jnfanterie
de Cerisolles
il
françoise
vom 14. April
froelich
bataille
1544 bei Ceresole Alba],
de mê-
[von Solothurn]
(d mcvuLLn [1^]
revetu
On ne prouvera
de cette
jamais
Dignité
françoise
de [James
Depuis 1542.
que le Colonel
aie eue la moindre autorité
Colonel General des Suisses et Grisons,
ni Sur les troupes
ces troupes,
qui montoient
a plus
combattoient
toujours,
lier,
de qui elles
quelque fois
aiant
reçevoient
a leur
tete
leur
immédiatement
de ...
[Anne Baron de Montmorency],
la bataille
de moncontour ...
Alno] V a V i l a Htit.12
mem.13 de [Michel de]
Paris 1659. in
Bien plus,
lorsque
leurs
Civiles
ordres.
fils
Colonel
3. Oktober]
des Guerres
i combattit
a leur
tete
general
[Paris 1666]
dans cette
mais encore pour celui
hommes,
particu-
Charles de
puinè du Conné-
1569 et (fi
le Roi Charles IX crea le 17 juin
des Suisses,
Suisses,
[30000]
Castelnau[-Mauvissière]
de meru, Colonel-General
la guerre,
[vom
etoit
Sur le
Colonel general
montmorency, Seigneur de meru [Duc de Damville],
table
de]
l. IX. p. 975. 976. 978. 979. 9«S. 998.
ni par actes ni par 1'histoire
General de 1'jnfanterie
d u
X. p. 1077 et 1080. a la Rochele 1573 in 8) la
qui (e Vu ßeMay iòid.
et 999.) etoit
Sa Charge de
la même année a la
charge de Colonel General des Suisses avec la permission
Saint[-]Julien,
des Colo-
des Suisses à
[En/Uco
T. I. liv. V p 547-553.
T. I. p. 255.
celebre
journée.
1571 le même m.
*non Seulement pour le tems de
de la paix*,
aiant
Cote-
etè le premier
J.UÖ/ /8
des Äois qui aie gardé des Regimens Suisses à Son Service
paix,
ce Prince
in 4°.
les
*leur
mêmes lettres
les
de la milice Françoise
de cette
Suisses,
création,
pouvoir
Suisses,
de leur
[Henri]
commander
Colonel
boufu
Sous l'autorité
le Duc d'Anjou,
frere
III.],
general
directe
et lui
de NogaAet de La Valette]
de Sa majesté,
qui
etoit
du Roi [und 1574 als dessen
mention dans ces lettres
du
françoise.
de 1'jnfanterie
(6 [Pierre
françoise
Gui-
etè declarèe
office
1655 in
elle
donnoit
Sur tous les gens de pied
que Ses
a celui
1584 en faveur
qui en etoit
françois,
revetu
et les Mestres
une
de Camp
Lieutenans-Colonels.
non seulement le Colonel-General
n'ont
Paris 1622. in. fai. I n'a
de la Couronne qu'en Décembre
Duc d'Espernon.
n'estoient
du [Jean-Louùs
partie p. 35. PaJvU
Vue d'E tpetinonl.
III. l. XX. tl&üie XXXII/. p. 796-797.
Code17 d'Uenxy
Nation
et en
mil. inane. T. I. lev. II/. p. 268. 270. et 280. Bainabé. 8 r i s s o n
VanieJt
autorité
donnoit
le. Pere A n s e l m e Hist.Geneal. des G. ofâ. de. la CouAon.
dit]
du[dit]
de tous
reconnoistre
T. l/III. p. 213. Parts 1733 in fai. Guillaume G i fi a r d Htit.^7
fol.
Par ces
general
General de Sa majesté,
nulle
General de 1'jnfanterie
La Charge de Colonel
rangées**5.
aux Suisses de le
du Lieutenant
König Heinrich
Nachfolger
batailles
m. de meru, Colonel
ordonnoit
1721.
deja combattu avec
en tems de guerre que de paix,
Son absençce Sous celle
alors
en trois
le Roi constituoit
pour tel tant
T. II. lu/. X. p. 291-295. Pali*
que m. de meru avoit
commandant
gens de guerre
tousjours
(a le Pere [Gabriel]
dit expressement dans les lettres
V a n i e l, H-Ut.i4
pendant la
jamais
des Suisses et les troupes
dépendu du Colonel
general
de cette
de 1'jnfanterie
fran18
çoise, mais encore les Colonels généraux des [troupes]
Corses , dont
la Charge fut instituée
(c [le Père] Vaniel mil. Inane.. T. I. liv. II/. p. 2791
19
par Charles IX en faveur du Maréchal [de France, Alphonse] d'Ornano ,
70
ni le Colonel general de 1'jnfanterie
jtalienne
qui Subsistoit
Sous
.21
Henri
III,
ni le Colonel
general
des Ecossois
mais dépendus, en aucune maniere.
çues d'ordres
torité
que du Colonel
immediate du Roi [z.Z.
etè Si flattés
de cette
Les troupes
general
ont également ja-
Suisses n'ont
XV.],
qu'en
1587 (a Reçès de la Viete de
,
en août 1587)
ils
1619 Marquis de] Sillery
Helvétique,
*qu'il
donner un Prince
reits
...
demandèrent
à [Nicolas
à Sa majesté
leur
faire
[10000]
du Reglement,
Sieur
III
du Corps
qu'ils
abbé de Basse fontaine,
1571 bis 1596 der bede tous leurs
accordé au Roi Henri II
hommes24,
ils
Signerent
avoient
arrêté
Regi-
un nouveau Se-
par le premier ar-
avec [Sébastien
Ambassadeur du Roi,
près
puis
cet honneur de leur
[-im Amt war damals, d.h. seit
-] pour Colonel-general
,
Brulart,
Ambassadeur du Roi Henri
Dès l'an 1553 aiant
cours de ...
ticle
plût
genannte Damville
mens.23*
Sous l'au-
et les Cantons ont toujours
no
WillC&au
jamais re-
des Suisses et Grisons
Ludwig
distinction,
^ n'en
de L'Aubespine]
au Sujet
du Service des
^
troupes
Suisses en france,
J
.
U
Ö
/
/
B
*Que Sa majesté
nommoit t'on[l]
Sur les troupes
de la Nation
un Colonel*
ral,
est prouvé par la teneur même de cet acte
et cela
(ainsi
etabliroit
alors
Zurlauòen] HL&t. mil. des Suisses T. II/. p 535) qui parle
ticuliers
de cette
sent avoir
leurs
recours,
griefs,
trouver
levée)
*qui
leur
et représenter
et ce qui leur
Soit
Survient,
Situation
duquel elles
XIV.]
des Rege
l mens de guerre
juillet
Supprima
pan. [Charles Vu Fresne,
non, fils
[von Jean-Louis
est fait
L'origine
puissent
de Nogaret de La Valette,
aucune mention de troupes
du Regiment actuel
Suisses ou
general
che, de même que le Colonel
encore du Colonel
general
françoises,
françoises
françoise,
jusqu'en
du Gua] (e Girard, vie du
et il
des Suisses et Grisons,
pretoit
et celuici
une Compagnie [dite]
de Camp, ainsi
remonte
en prenoit
avoit
general de
dans le Regiment des Gardes
qui passoit
le Colonel
devant la Mestre
general
des Suisses a
dans le Regiment des Gardes Suisses Sa Compagnie Generale,
Colonelle,
Regiment le drapeau blanc.
des Suisses,
c'est
un Colonel
qu'il
et qui par distinction
Ce qui est particulier
n'a jamais
Sous l'autorité
joui
general
des Suisses, les
de la même distinction,
General de l'jnfanterie
vie du Vue d'EipeAnon
a la Seule de ce
au Regiment des Gar-
mestre de Camp du Regiment des Gardes françoises
au Colonel
devoit
françoise,
P. II. p. 211-213, et 270-274.
ûianc. T. II. p 264 et Suiv. ) Henri IV retrancha
[Jean-Louis
qui passe
eu de mestre de Camp, mais tou-
du Colonel
Regimens Suisses ont toujours
de la pique
l'atta-
le mestre de Camp du
Serment au Colonel
Colonelle
encore aujourd'hui
devant la [dite]
Subordonné
du Regiment des Gardes Suisses la prend
Regiment des Gardes françoises
l'jnfanterie
etrangeres.
T. I. p. 281-282.} etoit
De 1'jnfanterie
il
Sur les Colonels de l'jn^s ) Son
mestre de Camp [damals war dies Louis Béranger
au Colonel
Duc d'Eper-
Duc d'Epernon]
des Gardes françoises
Vue d'Espernon F. I. p. 35. Paniel mil.
de france
[de La Valette]
1574. (d Extr. des guerres 1574, Brantôme. V-Uc.
Girard,
et
Sieur Vu] C a n g e T. II.) de
General de l'jnfanterie
vaquante par la mort de Bernard de Nogaret
autres
puis-
(c Bibliothèque. du Roi, Recueil
par Son edit
1661 la charge de Colonel
jours
par-
Secours et avancement.*
Le Roi [Ludwig
n'y
(b [Beat Fidel
auquel elles
tems leur
et près
gene-
des Colonels
agréable,
en tout
le Colonel
l'jnfanterie
françoise
d'Epernon]
la nomination
françoises
[- von 1581 bis 1605 wurde
au Colonel
aussi
le
le Salut
En 1602. (a
[le PèreJ
Vaniti mil.
General de
de Nogaret de La Valette,
Duc
de mestre de Camp du Regiment des Gardes
dieses Amt durch Louis
de Balb
pc
de Bertons,
Chevalier
vint
avec le[dit]
nies
de ce Regiment,
General,
ensorte
nie vaquante,
il
de Crillon
Duc d'Epernon,
il
versehen1 -]
, mais ce monarque con-
que pour les Capitaines
les nommeroit alternativement
que le Roi aiant
agréeroit
nommé un Capitaine
le Capitaine
de la premiere
des compag-
avec le Colonel
pour une Compagqui vaqueroit,
XUÖ/ / ö
Sur la nomination
les
Capitaines,
Seroient
du Colonel
prendroient
point
installez
General.
leur
Que tant
attache
le mestre de Camp que
du Colonel
et ne prendroient
General;
pas leur
General nommeroit de Son autorité
tous les
la
Colonelle,
les
1'Etat-major,
ses feroit
Le[dit]
toutes
officiers
Serment entre
quel Sous le[dit]
Charges de
les mains du
Colonel-General.
(b -ib-cdem p. 267) a rapporté
Duc d'Epernon fils,
françoise,
le
cermonial
avec le
[von 1642-1661] Colonel
de
vançe de Son pere le Maréchal
Ungnade gefallen,
Anwartschaft
on voit
ral
par
[de France] Antoine
mussten beide
pg
verzichten
re-
en Survi-
Duc] de Gramont
[III
1671 auf das Amt bzw. auf dessen
-]
de] Bassompierre
les mémoires de [François
des Suisses
l'jn-
de Gramont] le Comte de Guiche fut
[Guy-Armand
çu en 1658 mestre de Camp du Regiment des Gardes françoises,
[-in
de
et Que le mestre de Camp du Regiment des Gardes françoi-
Pere Daniel
fanterie
et generalement
ne
rang Sans cela;
que le Colonel
[compagnie]
qu'ils
et Grisons
1614-1635 und 1643-1646]
[Colonel
géné-
(c j'ouAnat T.
II.
27
p 505. Cotogne. 1665! Zn 12. Se.)
Gardes Suisses pretoient
des Suisses,
les
neral
Serment entre
et que ce dernier
Capitaines
, que le Colonel
françoise
giment des Gardes françoises,
[damals war Jean-Louis
de Sa Charge, Droit
avoit
Capitaines
aux
les mains du Colonel General
nommoit et pourvoioit
Suisses en vertu
de 1'jnfanterie
et les
les
Colonels
que le Colonel Ge-
également eu d'abord
mais qui
lui
avoit
dans le Re-
etè restraint
de Nogaret de la Valette,
et
en 1602
Duc d'Epernon,
Amts-
inhaber] .
Le Regiment des Gardes Suisses,
crée en 1616 [-
1619 wurde
dann die
28
Gardekompagnie
établissement
jamais
lonel
von Konrad
a 1'estime,
III.
Zurlauben
à la reconnoissançe
le Regiment des Gardes françoises,
general
de 1'jnfanterie
ses aucune autorité
ner leurs
ordres
eurent
predominante,
Sur ce Regiment étranger.
de ifuxnce
, devoit
Son mestre de Camp ou le Co-
Sur le Regiment des Gardes Suisdu droit
Les Rois ont toujours
tranchée
de ces Sieges,
d'avoir
eu l'attention
le pas
de don-
Sous le regne de Louis XIII,
1640Ua.
Separement
entr'autres
Son
et
Separement a chacun de ces Regimens. a tous les
montée la
journeaux
-]
et a la politique,
a la reserve
ges ou ces Corps Se Sont trouvés
toujours
errichtet
l'un
celui
de l'autre,
d'arras
ils
témoins
Sieont
les
en 1640 (a Gazette,
Paris In 4°. p. 320. 324. 4SI. 482. 536. 559. 560. 566. 567. et
570.). le Regiment des Gardes françoises
Se trouvant
celui
toujours
des Gardes Suisses,
celuici
etoit
en campagne avec
le Second de
l'Ar-
mée.
Le Colonel
pouroient
veiller
General des Suisses,
et Sous lui
Seuls donner des ordres
a Sa police,
La Charge de Colonel
en conformité
general
le Colonel
particulier
au Regiment des Gardes Suisses,
des ordres
de 1'jnfanterie
et
du Roi.
françoise
aiant
etè Sup-
—
1UO/
primée en 1661 [- Tod von Bernard de Nogaret de La Valette,
d'Epernon
-],
le Roi [Ludwig XIV. ] donna le 28 juillet
nance (b [le Père] VanieZ mil.
T. I p. 285-287.)
Mestres de Camp des Regimens d'jnfanterie,
celui
des Gardes françoises,
nels,
et qu'ils
majesté,
les commanderoient
cette
au Colonel-General
Suisses ayant toujours
liens,
les
les Ecossois,
leurs
que 1'jnfanterie
de 1'jnfanterie
(c mem. du maréchal [de
n'obtint
d'honneurs
françoise,
de france,
F/urnce, Antoine III Vue] de
du grand éclat
il
de la Char-
y eut néanmoins
ne lui a jamais
Sur le Regiment des Gardes Suisses,
Supérieur
que le Colonel
aussi
deux Regimens de leurs
cette
donné aucune
qui n'a jamais reconnu
General des Suisses et Sous lui Son
les Rois ont-t'ils
Gardes; lorsqu'ils
toujours
leur
distingué
(a [Vu]
du Roy [Ludwigs XIV.]
T. II. a la 8i6l. du Roy.), du 25 Novembre
Capitaines
ont adressé des ordres!
hausse[-]col
Ordonnançe
d'armes tant
et la pique
II.
tout
la garde
ailleurs
du 3. Décembre
avec le
1662, portant
du Regiment des Gardes Suisses
Zurlauben gehörte]
monteront
d'armes tant
et la pique
que dores navant
monteront
a Dunkerque que par
du Roy, lb le même ib-Ldem),
damals auch Heinrich
haussecol
1662, portant
à Dunkerque que par tout
32a
à la main.
[zu denen
la garde dans
ailleurs
avec le
•3 •}
Reglement general
8. Décembre
,
du Roy pour le Regiment de Ses Gardes françoises
1691. on y trouve
Sa majesté
1'ordonnançe
donne le rang de Colonel
des Regimens de Ses Gardes françoises
damals auch Beat Heinrich
ves.
ce Reglement,
vice
et la police
n 'y astraint
de guerre
à la main.
dores navant les Capitaines
les places
Congé Recueil des Reglern,
du Regiment des Gardes françoises
dans les plaçes
Josef
de 27 mars
a chacun des
et Suisses
Zurlauben],
Capitaines
[zu letzteren
et regle
qui a Souvent été imprimé,
1691.par
leurs
ne roule
du Regiment des Gardes françoises,
gehörte
prérogati-
que Sur le Ser-
aucune ordonnançe
les Gardes Suisses qui même ne Sont nommées que dans
quelques endroits,
nelles
les
un exemple memorable.
Ordonnance
laquelle
les
françoise
que par Succession de tems. mais
et de prérogatives
Colonel particulier,
le
de Sa
[d [le Père] VanieZ ifuxtem T. II. p. 268 et Sulv. et T. I. p
287.Ì que ce Colonel
gradation
12.)32
du Regiment des Gardes françoises.
des prérogatives
en voici
de Colo-
General de 1'jnfanterie
II. p 285. PaAli 1716. -in
ge du Colonel
les
désormais la qualité
etoit
Colonel general, les Corses, les jta29
30
les Anglois
et les Polonois
aiant eu de mêmes
de la Charge de Colonel
21
GJiamontT.
d'autre
des quels
eu leur
a été l'epoque
autorité
que les
Separement.
L'extinction
[1661]
qui portoit
immédiatement Sous l'autorité
ordonnançe ne concernoit
Seule Subordonnée
Duc
1661 une ordon-
a la tete
prendroient
/o
françoises
encore Seulement pour designer
auprès des Suisses.
la place
des
Senti-
que
-LUÖ/ /ö
^
En 1683 le 21 janvier
le Roi fit
le Gazette, de. ^Aance. 1683.34a
Sur la montagne près de Meudon
Gardes françoises,
et le 5. fevrier
de la meme année Sur la même mon-
du Regiment des Gardes Suisses,
les Brigadiers
d'jnfanterie
guerre
furent
d'hollande
gimens Suisses et la
traités
les
des traités
autrefois
empechoient la dispersion
semble, aiant
a leur
tete
chacun de ...
forge
des Re-
gemeint].
les
hommes, et
combattoient
[des Suisses
et
Grisons].
et lors
ancien Regiment
les
en-
1672 ont etè le premier
des Gardes françoises,
après le plus
la
[6000]
des Regimens. ils
1616 jusqu'en
après celui
giment n'en Servat pas,
de Regiment Suisse
[Kapitulationen
le Colonel-General
Gardes Suisses depuis
ment de l'Armée,
Brigade
Raisons de ce retardement,
teneur
Regimens Suisses etoient
crées en 1668.
en 1672 nulle
avec un Regiment françois.
Jün. 4.° p. 48 et
la revue du Regiment des
tagne la reviie
Avant la
VoJiU
Regi-
que ce Re-
d'jnfanterie
35a
françoise.
il
y a là dessus une ordonnance du 31. octobre
mais aucune ordonnance de ces tems n'enjoignoit
faire
conjointement
Service
mant le même Corps,
possession
les
avec les
aux Gardes Suisses de
Gardes françoises,
ces Regimens prennoient,
il
et les
Gardes Suisses relevoient
Gardes françoises,
*voiez
le Siege de Valenciennes
voie]
des Dunes [vom
14. Juni]
le Comte de Soissons,
Suisses
[et
Grisons],
giment des Gardes françoises
Douai en
1667.*J
[-
avec tel
de ces Brigades
etè Subordonné
[Antoine
III
Bei all
II.
expressement,
que par les
ses ont toujours
dependançe n'a
autres
[Eugène-Maurice
à la
de Sa-
general des
Duc de Gramont],
*voiez
aussi
le
il
n'auroit
siege de
war auch die Kompagnie
Zurlauben mitbeteiligt
Regiment,
Depuis le
en 1656*
au mestre de Camp du Re-
diesen Aktionen
que tel
ordres
de bataille
avec les
la
formation
qu'on
relations
siege de ma[a]stricht
etè de Brigade
-]
Regiment Sera a l'armée
et on ne connoit
mencement de la Campagne, et que par les
batailles.
tranchée
,
ordonnançe porte
de Brigade
Si
ensemble
a la
1673] Colonel
des Gardes Suisses.
von Gardehptm. Heinrich
Nulle
1658
[von 1657 bis
avoient
pas combattu a la tete
•30
...
et comme for-
est vrai,
des villes,
bataille
1657.
momentanée
imprimoit
au com-
des Sieges et des
39
en 1673
les
Gardes Suis-
Gardes françoises,
mais
cette
etè que momentanée pendant la Campagne à *1'instar*
Regimens d'jnfanterie,
et dès que la Campagne finit,
tout
des
Bri-
gade cesse dès ce moment.
jamais
une Brigade
d'jnfanterie
n'a
etè formé que pendant la campagne
ou dans un camp de paix,
et on ne voit
point
aux Gardes Suisses d'etre
de Brigade
avec les
dant la paix,
ten franz.
à Paris
ou à Versailles
d'ordonnance
qui
enjoint
Gardes françoises,
pen-
[den beiden vom König bevorzug-
Höfen].
Quoique depuis
1673 le Regiment des Gardes Suisses ait
etè de la
Bri-
gade des Gardes en campagne, et par conséquent Subordonné au Brigadier
72.*)
1UÖ//
commandant
la Brigade
des Gardes françoises,
toutes
et quantes
fois
qu'une Compagnie de ce Regiment a monté la garde chez le Roi en campagne, elle
Colonel
n'a
jl
pendant toute
mutuel
Suisse
des deux Regimens à la Cour n'est
et conjoint
pres-
par aucune ordonnançe.
est prouvé que les
Colonels,
Lieutenant
Regiment des Gardes Suisses ne peuvent
provisions
Suisses,
jl
Sa garde que du
General des Suisses et de Son Commandant particulier
le Service
crit
dependu immédiatement
reçevoir
aucun ordre
et de leurs
existe
Colonel,
et ne doivent
que du Roi,
Commandans
et Capitaines
en vertu
du Colonel
General des
1700concernant
le Service des
Gardes Suisses en Cour, ce Reglement Soussigné du Colonel
garde Suisse.
[Johann Peter
M. [Louis-Auguste
Stoppa]4^
de la
de Bourbon] le Duc du Maine renouvelle
General des Suisses
[et
du Roi [Ludwig XV.]
Grisons]
ce du Regiment des Gardes Suisses en garde,
ché en françois
du Regiment
prouve 1'indépendance
et augmente ce Reglement avec l'approbation
comme Colonel
de leurs
immédiats4*.
un Reglement du 29 juillet
des Gardes Suisses
du
et en allemand,
à Versailles
en
172744
et
pour la
et ce Reglement fut
poli-
affi-
dans le Corps de Gar-
de.
à l'Armée
le Regiment des Gardes Suisses,
Gardes, est toujours
Corps, Sans titre
chef de tranchée,
de Brigadier,
médiatement après le plus
ses non Brigadier,
françoises,
officiers
on peut
et de Soldats
lire
*dans le
[von Beat Fidel
autres
depuis
Suisses,
et ne Sont point
Tome Second de 1'histoire
p I et Suiv.*
peu à desirer
ce memoire par
1)
2)
Regiment,
des Gardes
composés
commandés par des
militaire
Sur cette
ajouté
discussion
* 1'ordonnance du Roi4^,
du Colonel
et ce qui
des Suisses
les prérogatives
en traite,
ledit
aux Gardes
1746 Sont uniquement
Ce que nous venons de dire,
et les Prérogatives
aux Gardes françoi-
Capitaines
des Gardes Suisses.
finirons
im-
françoises.
Zurlauben]
laissera
de ce
de l'Armée,
les dètachemens et les postes
et en garnison
aux Gardes
Capitaine
ancien Second Capitaine
non Brigadiers,
d'officiers
le premier
est le Second Colonel
et avant tous les
Suisses a l'Armée
quoi que de la Brigade des
du Regiment
au chapitre
militaire,
qui regie
du 13. Juin
nous
l'authoritè
du Regiment des Gardes françoises
le concerne,
qui
Sur
1716.*"
s. auch Zurlaubiana
AH 108/80
Gardeoberst
war damals Beat Franz Plazidus
Zurlauben.
Bezüglich
des Amtes eines Colonel
général
des Suisses et Grisons kam es 1755 zu einem
Wechsel: Louis-Charles
de Bourbon, Comte d'Eu,
löste
seinen
Bruder
Louis-Auguste
de Bourbon, Prince
de Dombes, ab. Wenn wir,
wie bei
Zurlaubiana
AH 108/61A und 71, den April
als Entstehungsmonat
der
vorliegenden Schrift
annehmen, so war noch letzterer
im Amt.
3)
Die Passage bezüglich
träglich
angebraeht.
4)
Das Werk selbst
laubiana .
Zurlaubens
befindet
sich
Autorenschaft
noch heute
unter
wurde von diesem
der
Sign,
c 4 in
nachder
Zur-
iUÖ//ö
5)
6)
7)
Das bei der Bearbeitung
In runde Klammern Gesetzte
sind von Beat Fidel
Zurlauben
jeweils
am unteren Blattrand
angebrachte
Anmerkungen.
Diese
sind mit Buchstaben bezeichnet,
wobei das Alphabet
mit jeder
OriginalManuskriptseite
neu
beginnt.
s. Pinard/Chronologie
III
559-578
Richtig
15441: s. ebenda spez. 556; 480ff
und 511 sind demgegenüber
widersprüchlich:
Taix wird dort 1543 bloss als Nachfolger
von Charles
de Cossé de Brissac,
dem Colonel-général
de l'Infanterie
française
delà les monts, genannt,
welches Amt Taix laut
Pinard
von 1543-1547
ausübte.
8)
Dieses
9)
Das bei der Bearbeitung
zwischen Sterne
(*) Gesetzte
ist
im
Original
unterstrichen.
Das Werk selbst
findet
sich noch heute in 2 verschiedenen
Ausgaben unter den Sign.
B 563 und 564 in der
Zurlaubiana.
Das Werk selbst
findet
sich noch heute in 3 verschiedenen
Ausgaben unter den Sign. B 460, 479 und BF 134 in der
Zurlaubiana.
Das Werk selbst
findet
sich noch heute unter der Sign.
B 670 in der
Zurlaubiana.
Das Werk
selbst
findet
sich noch heute unter der Sign.
BF 137 in der
Zurlaubiana.
s. Zurlaubiana
AH 108/61A Anm. 4
Nämlich anlässlich
der Schlachten
von Saint-Denis
vom 10. November
1567, von Moncontour vom 3. Oktober 1569 und Saint-Jean
d'Angely vom
2. Dezember 1569, s. Pinard/Chronologie
III
564.
s. Zurlaubiana
AH 108/65 Anm. 4
17)
s. Anm. 8
10)
11)
12)
13)
14)
15)
16)
18)
19)
20)
21)
22)
23)
Werk
konnte
in
der
Zurlaubiana
nicht
festgestellt
werden.
s. Pinard/Chronologie
III
578-581.
Das Amt wurde 1527 errichtet
und
erlosch
16701
Laut Pinard
I.e.
578ff
war der 1569 ernannte
Alphonse d'Ornano
der
Nachfolger
seines
eigenen Vaters,
Sampietro
Corso, der 1527 der
nachweislich
erste Amtsinhaber
wurde.
s. ebenda 582-588.
Das Amt wurde 1542 errichtet
und erlosch
16381
s. ebenda 590. Das Amt wurde 1643 errichtet
und erlosch
16681
Die Tagsatzung
der VII kath.
Orte vom 12. bis 13. August 1587
gemeint,
s. EA vi,
54 (Nr. 29).
Stadt und Amt Zug war dabei u.a.
auch durch
Beat I.
Zurlauben
vertreten.
s. ebenda 54 b
24)
s.
May/Histoire
25)
s.
Susane/L'infanterie
26)
27)
s. Pinard/Chronologie
II
524 sowie spez. IV 245
Das Werk selbst
befindet
sich in 2 verschiedenen
Ausgaben unter den
Sign. B 363 und 615 in der Zurlaubiana.
In Band I von B 363 steht
auf
der Titelseite
der handschriftliche
ev. von dessen Vorbesitzer
DenisFrançois
secousse [gest.
1754] - s. Meier/Zurlaubiana
"Vorbesitzer"
1366 Nr. 819 - stammende Eintrag:
"Publiez
par cl[aude]
de Mallevine
son secretaire".
Beachte,
dass dieser
z.zi
der Erstpublikation
bereits
seit
18 Jahren tot wart
s. Zurlauben/HM
II
60f
28a) s. Anm. 8
s. Pinard/Chronologie
III
590-595.
Das Amt wurde 1646 errichtet
und
erlosch
de facto
bereits
16481
s. ebenda 595. Das Amt wurde 1648 errichtet
und erlosch
noch im
gleichen Jährt
s. Anm. 8
Zu deren Herausgeber
s. Dictionnaire
16, 919 Nr. 5
s. Zurlauben/CM
II
268
Dieses findet
sich noch heute unter der Sign. B 2641 in der
Zurlaubiana .
s. zurlaubiana
AH 108/80 Anm. 77
34a) s. Anm. 8
s. Pinard/Chronologie
VIII
4f
s. Zurlauben/CM
II
245 LXXIII
28)
29)
30)
31)
32)
32a)
33)
34)
35)
35a)
militaire
V 210f
II
5
^
1UÖ//Ö-/y
36)
38)
39)
s. Zurlauben/HM
II 200f
37) s. ebenda 205f,
207f
s. ebenda 221f
8. ebenda 228f.
Beachte,
dass die Gardekompagnie von Heinrich
II. Zurlauben 1668 entlassen
worden war und erst
1690 unter Beat Heinrich
Josef Zurlauben
wiedererrichtet
wurde.
40)
Die Namen von deren
41)
42)
Ganzer Abschnitt
s. Zurlauben/CM
43)
Tatsächlich
aber ist das Dokument nicht
von Gardeoberst
stoppa, sondern von dessen Oberstlt.
und Nachfolger,
Moritz
Wagner, unterschrieben .
44)
s. ebenda
Amtsinhabern
s. Castella/Gardes-Suisses
7f.
wieder
durchgestrichen.
III
113 CLXXI
341 CCXLVI
45)
s. Zurlaubiana
AH 108/79
AH 108, 155-158
79
1716 Juni 13., Paris
A
"ORDONNANCE DU ROY [LUDWIG XV.] QUI REGLE L'AUTHORITE, ET LES
PREROGATIVES DU COLONEL DU REGIMENT DES GARDES FRANÇOISES
[ANTOINE V COMTE PUIS 1695 DUC DE GUICHE PUIS 1720 DUC DE
GRAMONT] SUR LED. REGIMENT, ET CE QUI LE CONCERNE"
"De par le Roy.
Sa Majesté Estant
françoises
Police
Jnformée
a toujours
Et La Discipline;
qu'il
a Eu de
Par Rapport à La Distribution
Privileges,
ses Qui Peuvent Estre
tail
firmer
Pensions,
leurs
gratifications
II
de France]
Le Colonel
jesté
Considérant
de Son Service
dans Les droits
tout
Pour L'Expédition
Qu'il
Est Juste Et en
garder,
Pour la Distribution
De Chevalier
missaires
de
Louis,
ou adressant
Lettres
Con-
à Cet Egard
De Monsieur
[Phi-
de Rendre Compte à Sa Ma-
Comme jl
de toutes
a fait
Qu'il
Par le Passé De
Recevra Jmmediatte-
Les grâces,
Des Charges de touts
vets De Pension Sur Le Tresor Roial,
Et
Regent a ordonné Et ordonne que
Continuera
Et Personellement
des Brevets
tant
ce qui Concerne le De-
de maintenir
ce qui Peut Regarder le D. Regiment, Et
ment Ses ordres
ordres,
Qui Lui appartiennent
Le Duc D'Orléans
des Gardes françoises
Directement,
de
Et autres Recompen-
Par une Possession Jmmemoriale, Sa Majesté De L'avis
lippe
observer La
Temps l'honneur
Directement
accordées que Pour tout
au bien
le D. Colonel
faire
des Grâces, des Charges, Et Des Employs,
dud. Regiment;. Et Sa Majesté
même temps utile
[de]
(tout)1
Compte aux Roys Predecesseurs De Sa majesté De
dud. Regiment, Et De Recevoir
des honneurs,
de son Regiment des Gardes
Esté Chargé du Soin ...
Rendre Jmmediattement
L'état
que Le Colonel
les officiers,
Et Sur Les Jnvalides,
D'Etat,
ordres
Et
notament
Bre-
Provisions
Concernants Les Com-
à Eux Ordres Pour L'augmentation
ou Diminution
XUÖ/
dudit
Regiment (Pour casser,
Regiment
Et)1
Jntroduire
Generalement tout
tail
dud. Regimâ
led.
Colonel,
L'effet
ce qui Concerne La Police,
Le Duc D'Orleans
faittes
Regent,
seront
ordres
de sa Majesté Envoiez Par led.
des Routes,
des Etapes,
ront
Par les ordres
sance des mouvements
Soient
des trouppes
Et Led. Colonel
Doit
faicte
Estre
des quelles
ficiers
dud. Regiment Et
terminer
tendant
voir
Différents,
à L'amiable
sa majorité
de leurs
Leurs Extraits
ou affaires
tout
à qui La Connais-
à La Police
Et Conduite
Dependans dud.
Colonel
De Reveue au Conseil De
Sur La Distribution
des fons qui leur
qui
auront
Esté Re-
Prendra Connaissance de toutes
qui surviendront
Les marchands
Et autres
Entre
à monsieur le Duc D'Orleans
les d.
Particuliers
ou pour En Rendre Compte à Sa Majesté
of-
pour les
Et En at-
Regent Et Sur ce Rece-
Ses ordres.
la main à L'execution
ou Besoin Sera affin
Signé Louis
au Colonel Des d. gardes françoises
de la presente
Et De la faire
Que Personne n'en Jgnore fait
Et
Philippeaux
de La Vrillière,
Das bei der
Gardehptm.
Bearbeitung
und Brigadier
in runde
Beat
Publier
à ...
De tepar
Le ...
Plus Bas
[Louis]
1)
marche Se-
Revues, Sans que neammoins
aura Jnspection
Mande Et ordonne Sa majesté
nir
Regiment
Sont formées en Corps
Demeureront
par les Trésoriers
pour leur
de la guerre
mis pour la Solde dud. Regiment, Et jl
Discussions,
Lorsque led.
les Commissaires Départis
la Guerre.
néces-
De la Guerre Sur les
Necessaires
Du Conseil
Dispensés D'Envoier
Sa majorité
en Corps d'armées les Expeditions
Dud. Regiment Des gardes françoises
jls
Colonel:
Et Des ordres
Et Responsables à Luy des Etats
par
Les Expedition
dans les Bureaux du Conseil
ou des Détachements Se trouveront
Est Reservée.
toutes
dud.
Et Le De-
De quoy Sur les mémoires Certiffiés
saires
Entier
les officiers
Et approuvés par Sa Majesté Et En attendant
[1723] Par ...
faites
ou Rétablir
Secrétaire
Klammern Gesetzte
Fidel
[-Phélypeaux,
ist
Marquis
d'Etat]
ein Einschub
von
Zurlauben.
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/74; vermutlich 1750? in den Besitz
von Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 159
'
I
U
Ö
/
Ö
U
80
1755 April
A
"MEMOIRE CONCERNANT LE COMMANDEMENT DES TROUPES SUISSES ET LE
SERVICE DU REGIMENT DES GARDES SUISSES [VON GARDEHPTM.
UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN]1"
AH 108/61A, 71, 78, 197
"Dîvisè[1]
en deux parties:
le Colonel
General des Suisses et Grisons
de Bourbon,
dans la premiere
françoise
[- dieses Amt war seit
on demontrera dans la Seconde que *jamais
Gardes Suisses n'a dependu du Colonel
ses [z.Z.
war dies Louis-Antoine
*Premiere
[z.Z.
que *jamais
war dies
Louis-Auguste
de Dombes] n'a dependu du Colonel
le Prince
1'jnfanterie
on prouvera
general de
1730 erloschen
le Service
-]*
, et
du Regiment des
du Regiment des Gardes françoi-
de Gontaut,
Duc de Biron].*
Partie.*
*Le Colonel
General des Suisses et Grisons n'a jamais
nel
de l'jnfanterie
general
Depuis Engilbert
dependu du Colo-
françoise.*
de Nevers] Comte Souverain
[Comte
de Cleves (a [Pierre
de Boardeille, Abbé de] B r a n t ô m e hommes /llustres
de France3 T. III. p 254
Lejjde. 1666 in 12.
qui accompagna Charles VIII au Royaume de Naples en
e
.
1494. jusqu'aujourd'hui
on a la liste
des Colonels-généraux
des Sui-
ses et Grisons.
La charge de Colonel-general
par
françois
I.
en 1544. Jean Sire
nels de l'/nfanterie
bleau
qui l'ait
de l'jnfanterie
pen gemeint]
deçà que delà
1544. *Sur la maniere de lever
françois
que toutes
Aventuriers
[=Taix]
ra aux Capitaines
leur
chevalier
particuliers
M. de Taix
les levées
Leyde 1666 in
*de Colonel Geles monts [die AlI.
de leurs
(a Brantôme Discours
Rebuffi,
que Sera besoin
faire
françoise
et qui
dudit
qui en auront
de Son Seel,
Sieur
*Et
pre-
levée
des-
le Seigneur
expediera
et envoye-
la charge, commissions
pour en vertu
d'icelles
bandes, et non autrement* &c.
des Colonels [et] Mémor
ies^ du Maréchal
France, Blaise] de M o n t l u c. ) exerça Sa charge de Colonel
l'jnfanterie
à fontaine-
les aventuriers
General qui est a present
de l'ordre
Signées de Sa main et Scellées
faire
des Colo-
(c Lyon 1575 in ^ol. lo/. III p. 994} des
et quantes fois
françois
instituée
appelez Aventuriers*
et Ordonnançes des Rois de france par Pierre
de Thais
faire
tant
ou gens de guerre a pied
mièrement,
dits
de Taix lb le m
ê
m
e Discours
dans le Reglement de françois
est imprimé dans le recueil7
Edits
a etè
possedèe Sous le titre
françoise,
on trouve
le 20 fevrier
françois
françoise
Françoise p 38 T. IV. des Capitaines françois
12.) a etè le premier
neral
de l'jnfanterie
la même année a la bataille
de
[de
general de
Cerisollés
J.UÖ/ÖU
[=Schlacht
vom 14. April
1544 bei Ceresole Alba].
mémoires9 livre
X. p. 1077.
cette
dans la description
qualité
trouva,
après avoir
ce General,
parle
froelich)
du bataillon
*Suisse
(c'est
a dire
en prist
de cette
le Capitaine
General)
on voit
par
il
(b
leur
composés de ... [60001]
fourly*
(il
veut
dire
commandoit, comme Colonnel*
et l'honneur
les mêmes mémoires de du Bellay
etoit
de] Sainct
(c lev.
cette
Si est
fourly.*
IX p 975. 976. 978.
deja Colonel
les commandoit
Julien
et le profit,
la Charge audit
979. 988. 998 et 999.1 que S.fc Julien
il Se
Sous les ordres de
*encores que [James
en laissa
Suisses en 1542. et qu'il
à laquelle
qui etoient
[Wilhelm]
et eust par le passé pris,
ce que pour ce jour
bataille
des Suisses,
qui pour ce jour
Colonel
du Beilay
et 1080. a la. Rochelle 1573. in 8.°) qui lui donne
marqué les troupes
hommes, *commandé par
Martin
general des
année en jta-
lie.
M. de Taix
(d [P-ieJOie
che des Gtuwdi,
etè destitué
1'jnfanterie
[=Gaspard
II]
1552] Amiral
de Coligny
il
...
en 1547 Henri
[Sieur]
la confera
de Châtillon11,
la possedoit
Boulogne [=Blockade von Boulogne]
II
Genealogi-
p 213-222. Pa/Uò
de Sa charge de *Colonel-general
françoise*
de france.
Histoire'0
le Pete Anselme
de la Couxonne de France T. Vili,
oM-icletu
-in loi. fig. ) aiant
[toute]
Guibomu, dit]
de
à Caspar
depuis
[d.h.
seit
en 1549 dans 1'expédition
de
par le Reglement (e
comme on le voit
12
par
rapporté
[Jean] du
8 o u c h e t panmi lei pleuve*
Mal&on deCol-ignyp
1'jnfanterie
457-461.
françoise
en datte
de l'histoire
Paris 1662. -in dolilo] J de Henri
de Blois
Sieur de Chastillon
bandes
françoises.*
Lettres
(a [Jean] du Bouchet -ibidem pag. 471-472.) du Roy Henri
est qualifié
*Colonel
1552 contenant
general
des
qu'encores
cydevant pourveu Son cher et amè Cousin Gaspard de Coligny
Chastillon
Colonel
Chevalier
et Capitaine
neantmoins revocquer
la dite
chent,
de Son ordre,
general
Satmajesté
et demeure
admirai
de france,
des gens de pied
ne S'estendre
et Capitaine
general
II
qu'il
(b mémor
ies
du Sieur du VilJLaJU
eust
Seigneur de
ainsy
de
on pourroit
esté entendu)
de Chastillon
*Soit
de tous les gens de pied
çois qui Sont et Seront cy après deçà et delà les monts.*
jl n'y est fait
aucune mention des troupes Suisses, quoi qu'il
13
alors
donnéés à
que Sur les bandes qui mar-
veut et entend que le dit Sieur
Colonel
pour
vieilles
de *1'Estât
françois*,
en doute (ayant ordinairement
charge de Colonel,
II.
le 20 mars 1550 dans le quel
le[dit]
Rheims [=Reims] le 25. Novembre
de la
fran-
y eut
[=François ß o y v -i n du l / i l -
l a r s] T. I. liv. III. p 181-183. Paris 1630 in 8.°) un Regiment de cette
Nation
sous les ordres
[4000]
Suisses
litaire
des Suisses au Service
12.°) Servissent
du[dit]
Colonel
[=Regiment Schwaller]
froelich
(c [Beat
en Piémont,
F-idel]
et que
...
luxlauben Histoire
mi-
de la France T. IV. p. 239-240. Paris 1751. -in
la même année en Picardie.
1733.
^
Provisions
lon,
du Bouchet. -ibidem p 472. ) du Gouvernement
[d [Jean]
par le Roi Henri
Chevalier
II
en faveur
de l'ordre
nos gens de pied
françois,*
premier
[10000]
article
le 27. juin
12. Juni
l'abbé
au Sujet
*Que Sa majesté
(ainsi
fut arrêté
de cette
levée)
*qui
avoir
recours,
et représenter
et ce qui leur
leur
agreable,
en tout
Survient,
des Suisses
mitit.
de Baden [die am
du Roy prés des
de la Nation
Suisse en fran-
de la Nation
15
le Colonel-general
Soit
par le
Signa avec [Sébastien
la teneur même de cet acte qui parle
liers
de
un nouveau Se-
Ambassadeur
Sur les troupes
alors
Chastil-
*Colonnel
il
gemeint]14
des troupes
etabliroit
nommoit[-]t'on
prouvé par
griefs,
II.
est dam l'ht&t.
de Bassefontaine
du Service
de
de Picardie
1555.
hommes [=Regiment Frölich?],
du Reglement le l'acte
de L'Aubespine]
nel*
de france,
accordés au Roi Henri
1553 beginnende Jahrrechnung
Cantons,
Sieur
Saxon de luxlauben T. II/. p. 535.) que la Diete
pax le[dit]
ce,
de Gaspard de Coligny
du Roy et admirai
En 1553. les Cantons aiant
cours de ...
J
.
U
B
/
Ö
U
un Colo-
, et cela est
des Colonels
auquel elles
tems leur
puissent
Situation
et près duquel elles
particu-
et leurs
puissent
trouver
Secours et avancement.*
la [Jean]
Vu Bouchet ibidem p. 1088. le P. Anselme H-ù&toixe GeneaZogique de*
officiers
Gxandi
neur d'Andelot
mission
de la Couronne T. l/III. p. 215.) françois
frere
puinè
de ce dernier
l'jnfanterie
Contract
de l'admirai,
la charge de *Colonnel
françoise
de mariage
(6 [Jean]
[=Salm] Sa Seconde femme
Claude de Rieux verheiratet
de *Colonel
general
Contract
le [Jean]
l'Amiral
de Chastillon
françois
de Coligny
[1556]
lors
et Capitaine
Seig-
de la de-
general de
[de deçà les monts]****
Coligny pag. 1112-1115. ) ...
titre
obtint
de Coligny
Vu Bouchet pxeuvei
[dudit]
[-in
M. d'Andelot
erster
de l'hi&toixe
avec Anne de Salin
Ehe war Andelot
seit
gewesen -] le 27 août 1564. il
des Bandes
de la maiion de
1547 mit
y prend le
françoises.*
Vu Bouchet ibidem p. 1118.) du X. fevrier
1572. entre
et la veuve [- Anna von Salm -] de Son frere
*Colonnel*
de *1'jnfanterie
françoise*
Seigneur
d'Andelot.
(d le P. Ansem
l e ibidem T. l/III. pag. 218. et 219. [Piexxe
Après la mort
BouxdeÄlle,
de
Abbé de] Brantôme dans l'eloge de Philippe S t X o z z i) du Seig-
neur d'Andelot
[1569]
Gardes [françaises]*
Philippe
fut
Strozzi
*mestre de Camp du Regiment des
pourvu de la charge de *Colonel
general de
17
1'jnfanterie
qu'il
françoise*
et la posséda jusqu'en
1582 [richtig
S'en démit pour la charge de Lieutenant-general
Roy destinée
contre
les Espagnols.
elle
1581]
de l'Armée du
fut donnée par le Roy Hen-
ri III. la même année à Jean Louis de Nogaret de la Valette Duc d'Espernon [=Epernon] qui la posséda *comme office*
jusqu'en Décembre
18
1584
dirons,
, qu'elle
fut erigèe
en rapportant
en office
de la Couronne, ainsi
les termes de l'Edit
de cette
que nous le
Erection.
J.UÖ/ÖU
^^
On ne prouvera
neral
ni par acte ni par 1'histoire
de l'jnfanterie
Colonel
general
troupes,
toient
qui
jamais
françoise
toujours
aiant
reçevoient
Souvent à plus
à leur
leur
[30000]
Colonel
etoit
[vom
Colonel-general
3. Oktober]
de
de Montmoren-
du Connetable [Anne
des Suisses à la
1569 et combattit
imprimées (e [Enrico Cate/Uno]
tes les relations
Suisses, ces
particulier,
Charles
puinè
Sur le
hommes, combat-
general
ordres.
Seigneur de Meru, fils
Baron de Montmorency],
...
tête
de ...
immédiatement leurs
cy [Duc de Damville]
de Moncontour
aie eiie la moindre Authoritè
des Suisses et Grisons ni Sur les troupes
qui montoient
elles
que le Colonel ge-
à leur
bataille
tête,
19
tou-
V a v i l a Hist. des
Guerres Civiles de France T. I. l. V p 547-553. mémoiresde michel de C as t e l n a u [-M a u v i s s i è r e ]
1659. in fol.
lors
bataille
attestent
que le Roi Charles IX crea le 17. juin
71
Colonel
re,
5c.) de cette
fia.
T. I. liv. l/II. Chap. IX. p 255. Paris
general
des Suisses
Prince
de la paix*,
*leur
lettres
Zurlauben Hist. milit. des Suisses T. I. p.
de guerre Suisses,
pour tel tant
leur
Sous l'autorité
nulle
frere
general
françois,
Lieutenans-Colonels.
de Sa majesté
tousjours
pouvoir
qui etoit
du Colonel
de
et en Son absençe
alors
general
[HenHein-
de 1'jn-
runtons
les expressions,
généraux de 1'jnfanterie
concernans la dite
militaire
dans Sa milice
S'exerçoit
françoise
chose. Guillaume
françoise
1584 en faveur
revetus
du[dit]
n'a etè déclaré
Duc d'Espernon.
une autorité
el-
Sur tous les
que leurs
le Pere Anselme lb Hist. Genexitog-ique. des Grand*
de la Coivionne.
ici
de 1'jnfanterie
et les mestres de Camp n'estoient
ofâ-LcsLeJU
[1655]
de tous les gens
et lui donnoit
de Sa Majesté,
à ceux qui en etoient
gens de pied
stice
general
du Roy [und 1574 als dessen Nachfolger
de la Couronne qu'en
guerre
*. Par ces memes
françoise.
le donnoit
nels
directe
mention dans ces lettres
La charge de Colonel
office
rangées
aux Suisses de le reconnoistre
du Lieutenant-general
III.]
fanterie
batailles
m. de meru Colonel
ordonnoit
le Duc d'Anjou,
rich
deja combattu avec les SuisP3
en tems de guerre que de paix,
commander
Sous celle
ri]
en trois
le Roi constituoit
(a le Pere
création
de la mitiez. ^Kanço-Ue. T. II. l. X. p 291-295.
[Beat Fidel]
commandant
des Rois
pendant la paix, ce
de cette
327-332. *Preuves 1.*) que m. de meru avoit
ses,
été le premier
Suisses à Son Service
V a n i e l Histoire
Paris 1721. in 4.° fig.
plus,
1571. le même m. de meru,
aiant
dit expressement dans les lettres
99
[Gabxi&Z]
Bien
, *non Seulement pour le tems de la guer-
mais encore pour celui
qui aie gardé des troupes
ce fait.
Girard
T. Vili.
ajoute
p. 213. Paris 1733. in ^ol. I dont nous empque c'etoit
françoise
jnfanterie
Sous le nom des Colo-
que toutes
etoient
par le Prevot
les ordonnances de
publiées,
et que la ju-
des Bandes, le Pere Daniel
(c T. I. liv. IV. p. 268. 270 et 280.} dit la même
Secretaire
du[dit]
la vie de ce Seigneur avec Sincérité
Duc d'Espernon
Suivant
qui a écrit
le Pere [Jacques]
—
le Long (d Bibliothèque
Françoise24 [Paris 1719] p. 465.) en parlant
de la charge de Colonel
l'erection
Sous le titre
attribua
d'Office
le pouvoir
nation
Celle
(e Hi-
versehen -J, et establit
pour juger
on trouve
dans le Code25
«t
les Ordonnances
*y
les charges vacan-
mesme de cette
nomi-
Henri
III.
terie
françoise*
XX. tUXJle
la liv.
militaires
President
au Colonnel
[1584]
en Office
mencement de cet Edit,
des Suisses,
Jnfanterie
une justice
Sou-
XXXII/ p. 796-797.
PaxU 1622. in
tirées du Code, du Roy HenAy III. Paris 1625. in
rédigé
en ordre par messire Barnabè
la charge de *Colonel
l'edit
general
par le quel
de Son jnfan-
de la Couronne, nous rapporterons
ou il
qui etoit
Suisses.
Cheva-
des gens de guerre Sans
en la Cour de Parlement de Paris,
erigeoit
-
Officiers.*
8.° p. 248.) du Roy Henry III.
de nostre
III.
de Balb de Bertons,
de la vie et de l'honneur
que Ses Seuls
des troupes
Sans en excepter
dieses Amt durch Louis
y appeller
neral
françoise
de mestre de Camp du Regiment des Gardes [françaises
de Crillon,
Brisson
de 1'jnfanterie
de nommer generalement à toutes
von 1581-1605 wurde
veraine,
general
de la Couronne, dit que le Roi Henri
tes dans les bandes françoises,
fol.
ou
de la vie du Duc d'Es perno n Paris 1655. in loi. 1.«** partie p. 35.) de
stoire
lier
1UO/
n'est
fait
alors
le com-
aucune mention du Colonel ge-
[ledit]
m. de meru, ni du Service
*Creons et erigeons
la charge de Colonel
françoise
d'Estât
en tiltre
et office
general
de nostre
Couronne: voulons que quiconque en Sera pourveu comme officier
le Couronne, Se puisse
intituler
que delà les monts [die
dresseront
feront
pour nostre
Alpen gemeint]
Service,
pour mesme occasion,
Ses Prevosts
trouveront
avoir
general
...Es
et ès levées
pourra
la cognoissance de tout
de france,
de gens de guerre
le dit Colonnel
cas,
campagne, jusques
gens de pied,
Soit
crimes,
&c.* Cet edit
gardez entre
est datte
faire
Soldats
ès garnisons,
nosdits
de Saint-Germain
qui Se
prendre
et délits
a Sentence de mort inclusivement,
Selon les formes et Statuts
tant deçà
camps et armées qui Se
esté commis par les Capitaines,
des Compagnies desdits
Sçavoir
Colonel
d'icel-
par
qui Se
et
goujats,
armées ou en
Si elle
y escheoit
gens de guerre,
à
en Laye en Décembre
1584.
non Seulement le Colonel-general
Nation
n'ont
jamais
çoise,
mais encore les Colonels
des Suisses et les troupes
dépendus du Colonel-general
de cette
de 1'jnfanterie
généraux des Corsesdont
fran-
la charge
(b [le Père] Daniel milice inane. T. I. liv. IV. p. 279.) fut instituée
Charles
IX en faveur
du maréchal
le Colonel
general
Henri
ni le Colonel-general
III.
de 1'jnfanterie
par
27
d'Ornano*', ni
[de France, Alphonse]
28
italienne
qui Subsistoit
?o
des Ecossois^*
mais dépendus, en aucune maniere,
çues d'ordre
torité
que du Colonel-general
les troupes
n'en
ont également ja-
Suisses n'ont
des Suisses et Grisons
immediate du Roy, et les Cantons ont toujours
Sous
jamais reSous l'au-
etè si flattés
de
cette
distinction
qu'en
Willl&au
l-Tag^atzung
[Nicolas
Brulart,
Roi Henri
III.
1587. ils
den. VU
Sieur puis
près
cet honneur de leur
seit
1571-1596 der bereits
On ne voit
(a Recès de la Diette de.
Onte, vom 12.-13.] ... août
"qu'il
donner un Prince
ambassadeur
plût
point
à Sa Majesté
-] pour
Colonel-general
de l'office
de
Colonel-general
*du Sieur
Sieur
de montmorency
[=Charles de Montmorency
de Mêru]
* enregistrées
(b Registres
du Pat-
de. POAU T. 63. loi. 55. T. 226. loi. 345.) au Parlement
9. Septembre 1571. ni dans celles
de Harlay
de Sancy [=Nicolas
même Parlement
de Paris
le
de la meme charge en faveur *du
de Harlay,
de Sancy]
Sieur
(c m
ê
m
e
s Registres T. 79. loi. 26. et 239.
gistrèes
leur
[- im Amt war damals d.h.
genannte Damville
dans les Provisions
cy, Duc de Damville,
Sieur
du
Regimens31.*
des Suisses en faveur
lement
à m.
1567. )30
de Sillery
1619 Marquis]
du Corps Helvetique,
faire
de tous leurs
kath.
demandèrent
le 4 mars 1597, ni dans celles
* re-
et T. 228. loi. 357. J au
(d m
ê
m
e
s Regist-
accordées
res T. 85. loi. 54. et T. 229. loi. 39.) le 27. avril
1605 à Henry
[Ier]
33
Duc de Rohan , que jamais
le Colonel-general
se aie eiie quelque autorité
Sur les troupes
est observé dans toutes
des Suisses et
Le Maréchal
les provisions
de 1'jnfanterie
Suisses,
des autres
françoi-
le même silençe
Colonels-generaux
Grisons.34
[de France,
François]
de Bassompierre
[Colonel
gênerai des
Suisses et Grisons von 1614-1635 und von 1643-1646] détaillé
dans Ses
35
mémoires (e jouAnat
1666[l]
neral
de B a s s o m p i e r r e
in 12.} la maniere dont il
des Suisses lors
1614]36,
et il
françoise
en prêta
n'est
Serment entre
le 12 mars 1614. le Colonel
[damals war dies Jean-Louis
d'Epernon]
obtenu la charge de Colonel ge-
de la démission du Duc de Rohan [im März
nous apprend qu'il
Roy [Ludwig XIII.]
avoit
T. J. p. 328.-331. Cologne.
cité
en rien
Le Maréchal de Bassompierre,
general
les mains du
de
1'jnfanterie
de Nogaret de La Valette,
dans tout
Duc
ce changement.
et après lui en 1635 [César Du Cambout]
37
le Marquis de Coislin, et en 1642 [richtig
1643]J
[Edme]
le Marquis
de la Châtre, en vertu de la charge de Colonel general des Suisses
38
.
.
nommoient et pourvoioient
les Colonels°
et les Capitaines Suisses
[- aus der Familie Zurlauben waren dies u.a. die folgenden Gardehauptleute:
en voit
militaire
Konrad
plusieurs
III.
1619, Beat II.
1631 und Heinrich
exemples dans [Beat Fidel
des Suisses
I.
Zurlaubens]
(a T. I. pag. 338. 341. et 423.
1636 - ]
...
3 9
. on
histoire
et T. II. pag. 366.
371.)
Le Maréchal de Bassompierre
nel
general
[1646]
aiant
etè rétabli
des Suisses en 1643 joîiit
dans Sa charge de Colo-
du même Droit
jusqu'à
Sa mort
et après lui Charles de Schömberg Maréchal de France (b m
ê
m
e fii-
stoire milU.
des Suisses T. I. pag. 343. et T. II. p. 391.) qui obtint
me charge de Colonel
general
des Suisses et Grisons
la me-
le I may 1647 et
^
qui l'exerça
Certificat
faveur
jusqu'à
J
.
U
Ö
/
Ö
U
Sa mort en juin
1656.
du Maréchal de Bassompierre Colonel
de m. [Jacques]
de [Stavay-jMollondin
general
Colonel
Suisse de Son nom pour disposer
des officiers
Regiment Suivant
de ce Regiment [vom
la capitulation
des Suisses en
d'un Regiment
de 1'Etat
major du dit
Jahre 1635] le
22 may 1645. j'en ai la Copie.
du Roy [Ludwig
Ordonnance
ment à tous Soldats
XIV.]
françois
du 16 fevrier
et d'autre
Nation
1646 portant commandede Sortir
et Compagnies Suisses et aux Colonels
et Capitaines
auch Gardehptm. Heinrich
-] des dits
nies
d'y
au Sieur
en admettre
I.
ny retenir
[- einer
davon
war
Regimens et Compag-
Sur les peines y contenues, addressèe
de Bassompierre Maréchal de france
ses pour l'execution
Colonel
general
des Suis-
d'icelle.4*
Reglement pour les troupes
Conseil
Zurlauben
des Regimens
de Sa majesté,
addressèe au Sieur
Suisses qui Sont à la Solde du Roy, par le
concernant
leur
Comte [- richtig
berg Maréchal de france
Colonel
payement, le 22 novembre
wohl Duc d'Hallwinl
general
1647.
-] de Schon-
des Suisses pour
l'execution
d'icelui.42
Déclaration
du Roy le 8 fevrier
1648 touchant
le payement du Regiment
de Ses Gardes Suisses
nulle
mention du Colonel
general
de 1'jnfanterie
françoise
Jahren war dies Bernard de Nogaret de La Valette,
dans aucun [de ces] acte[s]
[- in jenen
Duc d'Epernon
concernans les troupes
Suisses.
Ordonnance (a BibZLothe,que. du Roy [- 1755 wem. <tces Ludwig
des Reglement de guerre par
Roy pour faire
faire
[ Charles
les reviles
de la Garde de Sa Majesté
dehptm. Heinrich
obliger
vier
II.
1658.44
le Roy écrivit
sons pour lui
Brevet
ral
-] et autres
[Eugène-Maurice
Nation
complettes.
von Garet pour
du 12. janComte de Sois-
de Savoie]
des Suisses et Grisons pour l'execution
ordonner cette
de 1'jnfanterie
de la dite
de les avoir
même le 14 janvier
d'assurance
Vu] C a n g è T. I. ) du
tous les mois des Compagnies Suisses
d'icelies
adressée a...
sons Colonel-general
Sieur
XI/. -], Recueil
[- eine davon war damals im Besitze
Zurlauben
les Capitaines
Vu Fresne,
(6 iòirfem)
de france
1658 une lettreau
d'icelle.
Comte de Sois-
observation.
a M. le[dit]
Duc d'Espernon
de la premiere
Colonel
a vaquer par mort dans le Regiment des Gardes françoises
26 mai
1655.46
Sr
du Roy le i6idem) a M de Villiers
[Denis-Louis]
çoises,
quoiqu'il
d'Espernon
Colonel
point
general
sence de m le Maréchal
re de Camp* dudit
pour luy
de Rubentel [de Mondétour]
n'ait
encore l'attache
de l'jnfanterie
[de France, Antoine
gene-
charge de Capitaine qui
viendra
Lettre
-]
dire
de recevoir
Capitaine
...
[dudit]
de france
III,
Regiment des Gardes françoises
le
le
aux Gardes franM. le Duc
et cela
en l'ab-
Duc] de Gramont
*mesta 7
le 31 août 1656.
-LUÖ/ÖU
^
du Roy ld ibidem) a M. le Duc d'Espernon
Lettre
1'jnfanterie
de france
pour l'establissement
Colonel
general de
d'un Sous Lieutenant
chaque Compagnie du Regiment des Gardes françoises
du 26
en
janvier
1657.48
Ordonnance
du Roy le ibidem)
pour empecher qu'il
Corps et Compagnies Suisses d'autres
mans du 31. Janvier
Soldats
ne Soit
admis dans les
que des Suisses ou
1658. adressée a M. le[dit]
alle-
Comte de Soissons Co49
lonel
general
des Suisses pour 1'execution
Ordonnance
du Roy (a [Vu]
obliger
Capitaines
les
Ccuigè. ibidem T. II.
des Gardes françoises
Compagnies aucuns passevolans,
d'Epernon Colonel
Comme la
d'icelle.
general
charge de Colonel
de n'avoir
ce 24 Novembre
de 1'jnfanterie
general
Bibliothèque. du Roy) pour
dans leurs
1660. adressée au Duc
de France.
des Suisses etoit
devenile
vacquante
par la mort du Maréchal de Schömberg en 1656, le Roy ordonna le 30 Décembre de cette
année que jusqu'à
seur dans cette
charge tous les
Heinrich
II.
Zurlauben
Suisses qui
fendit
etoient
Michel
[-
Capitaines
et autres
à l'avenir
d'Estât
Le Tellier]
...
[aie]
nommé un Succes-
[-
so u.a.
auch Gardehptm.
officiers
absens rejoindroient
de S'absenter
du Secretaire
-]
ce qu'il
du Regiment des Gardes
leurs
Compagnies et leur
Sans congé de Sa majesté
ayant le département de la
au deffault
Schömbergs Nachfolger
du Colonel
wurde
guerre
general
dé-
contresigné
[z.Z.
war dies
des Suisses
dann 1657 Eugène-Maurice de Savoie,
50
Comte de Soissons -].
cette
Roy (6 même Recueil [Vu]
nommé Colonel
lit.
general
Congé. T. I.).
existe
le[dit]
les prérogatives
dont avoient
du Roy.) de juillet
1661. la charge de Colonel
vaquante par la mort du[dit]
cet Edit,
qui ne fait
avenir.
grâce de Dieu Roy de france
*Salut:*
de france
l'Etat
qu'exercoit
le Duc d'Epernon,
sidéré
qu'il
et conserver
la
tout
dite
a present
a fait
charge,
Supprimer pour jamais
qui a esté exerçèe jusques
nom du dit
et autres
Colonel
general.
a nôtre
Nous avons résolu
icy
fois
*Sur nôtre
Sçavoir
grandes considérations
toucher
voici
la Copie de
*Louis [XIV]
de
Service
et
l'jnfanterie
cher et bien
amè Oncle
de
con-
maintenir
de l'eteindre
et
en rien
justice
jnfanterie
faisons*
Biblioth.
l'jnfanterie
vacante par Son deceds et ayant
inutile
Sans toutes
nous
a tous p[re]sens
general
très
de
Suisses.
et de Navarre,*
cy devant feu nostre
étant
Seroit
Duc d'Epernon
et Charge de Colonel
charge,
Colo-
Congé. T. II.
general
aucune mention de troupes
les
Sa
de ce memoire.
{d même Recueil de [Vu]
de france
par la
jouis
de cette
dans la Seconde partie
Le Roi Supprima par Son edit
etè
le ZuSiZauben feist, mi-
pag. 406-407.) jusqu'à
généraux des Suisses depuis 1'institution
d'en parler
du
Comte de Soissons aiant
des Suisses T. I. p. 121. 125. et 414. et T. II.
aurons occasion
à la Bibliothèque
des Suisses en 1657. jouit
mort en 1673. de toutes
nels
ordonnance
a la
françoise
la
Sous le
que Nous pour ces causes
a ce nous mouvans avons de notre
^
propre
mouvement, certaine
le par notre
present
mé, eteignons
tablye
Soit
Edit
Nous voulons
nôtre
fois
autorité
présentes
icelles
faire
Souffrir
et celle
dudit
garder
et observer
qu'il
nostre
plaisir.*
jours,
Nous avons fait
et a fin
chose nostre
et
revivre,
nôtre
general
bleau au mois de juillet
Colonel
qu'il
accoutumé de
general,
laquelle
nostre
Sous
donnons en mandement*
et le
de Paris
à
que
contenu en
forme et teneur Sans
aucunement contrevenu.
*Car tel
chose ferme et Stable
Scel a ces dites
et l'autruy
l'an
qui avoit
re-
occasion
nous entendions
enregistrer
que ce Soit
droit
Suppri-
ny etre
Cour de Parlement
Selon leur
y Soit
mettre
Roya-
désormais exercée immédiatement
ayent à faire
ny permettre
en autre
jamais
de la justice
Gens tenant
ils
eteint
et charge de Colonel
et Sans aucun changement. *Si
nos Amez et féaux les
cesdites
Etat
qu'en ce faisant
et entendons estre
autorité
et autorité
et maniere et pour quelque cause et
Sans toutes
Sous notre
puissance
et irrévocable,
pour ne pouvoir
innové aucune chose au fait
Se rendre
pleine
perpetuel
de france
en quelque sorte
que ce Soit,
Science,
et Supprimons le dit
de 1'jnfanterie
1
U
Ö
/
Ö
U
en toutes.
à tou-
présentes
Donné à
est
Sauf
fontaine-
de grâce 1661. et de de nostre
Regne le
&c
On verra
dans la Seconde partie
ment des Gardes françoises
Camp Sous l'autorité
n'a jamais
general
rer
des Colonels
ou en particulier
general
dans ce detail,
Gardes françoises,
trop
qui ne portoit
eû aucune autorité
ce de Colonel
de ce memoire que le Colonel
ni
titre
de Mestre de
généraux de l'jnfanterie
françoise
Sur le Regiment des Gardes Suisses en
devant ni
de l'jnfanterie
nous fixerons
afin
que le
du Regi-
après la Suppression
françoise.
la veritable
qu'on en aie
de
mais avant que
origine
une idèe juste
ni
l'offid'ent-
du Regiment des
trop
etendiie
ni
resserrée.
*Seconde Partie*
Le Colonel
torité
ni
du Regiment des Gardes françoises
generale
ou bien jamais
du Colonel
ni particulière
le Service
n'a jamais
eû aucune au-
Sur le Regiment des Gardes Suisses
du Regiment des Gardes Suisses n'a dependu
du Regiment des Gardes
françoises.
*Subdivision.*
*premiere
n'a jamais
Section*,
que le Colonel
eû aucune autorité
la Suppression
du Colonel
du Regiment des Gardes françoises
Sur le Regiment des Gardes Suisses avant
general
de 1'jnfanterie
fran-
çoise.
* Seconde Section*,
n'a jamais
depuis
çoise.
Que le Colonel
eû aucune autorité
la Suppression
du Regiment des Gardes françoises
Sur le Regiment des Gardes Suisses
du Colonel-general
de 1'jnfanterie
fran-
1UO/
ou
*Premiere
Section*
Nous avons prouvés
Colonel
general
Sur le Colonel
ses. jl
reste
françoise,
çoises
je
de 1'jnfanterie
general
partie
de ce memoire que jamais
françoise
n'avoit
des Suisses et Grisons ni
Sur les
autorité
Troupes Suis-
que le premier
veux dire
le mestre de Camp du Regiment des Gardes fran-
aucune autorité
puis
Sa création
terie
françoises
jusqu'à
qui
Mestre de Camp de
la Suppression
etoit
donner un plus
1'jnfanterie
Sur le Regiment des Gardes Suisses dedu Colonel-general
de
1'jnfan-
Son Supérieur.
du Regiment des Gardes françoises
pour lui
eû aucune
le
à prouver
n'avoit
L'origine
dans la premiere
grand relief
n'a
rien
qu'à celle
de remarquable,
du Regiment des Gardes
Suisses.
Charles neuf avoit
le
7. Août 1563. pour Sa garde un Regiment de dix
Enseignes ou Compagnies françoises
qui
furent
de Charry et cinq du Regiment de Richelieu,
qu'il
en est fait
Guerres,
les
mention dans les
historiens
Sc. I en plaçent
la
tirées
c'est
après la prise
Hugenotten an England ausgeliefert
worden
war] qui Se rendit
le premier
Mestre de Camp de ce Regiment et fut
1'jnfanterie
noitre
françoise
lippe
de Strozzi
d'Andelot
prétendant
personne ne devoit
commander
à dire
en janvier
de et les
ment de Strozzi,
au[-dit]
Rosoy par les Huguenots,
le Regiment de Strozzi
on en fit
trois
civile
qui
etoit
parts,
Sous m. [Jean de Biran]
seins
[-
dato]
Strozzi
depuis
[d.h.
Champagne. Philippe
de ...
[28]
de
en picardie
bandes, ou Com-
seit
1569 bis
dato]
de Gohas [=Goas]
Strozzi
l'autre
Picardie
depuis
predecesseur
[d.h.
de Cos-
war von 1564-1569 und Cosseins von 1569-1574 Mestre
de camp des franz.
Garderegiments
fanterie
à la mort d'Andelot
françoise
difficulté
le Regiment des Gardes françoises.
et la
1569 bis
Sans
Sous m. [Jean de Montlézun,
de Sarrieu
seit
Sous le nom de Regi-
ayant recommençè par la prise
Sous m. [Roger]
troisième
dans Son Royaume c'est
françoise.
pour lors
l'une
Phi-
nommé après Charri
le Roy Charles IX envoya chercher
de Cosseins qui fut
Sieur]
fit
envoyées en Picardie
guerre
une garde
de ce Regiment, pour Sa gar-
de 1'jnfanterie
Le 28 Septembre 1567 la
pagnies
du voyage qu'il
et par conséquent Subordonnées
Colonel-general
pas recon-
françoises.
1566 cessa de Se Servir
Compagnies furent
1'instiga-
que le Roy Seul.
fut
fut
general de
ne vouloit
(b Brantôme ibidem), jtalien,
IX au retour
à
que ce Regiment etoit
mestre de camp du Regiment des Gardes
Le Roy Charles
assassiné
Colonel
[deçà les monts] qu'il
pour Son Supérieur,
du Roy à la quelle
Sieur]
au Roy le
de] Charry, Languedocien,
[Laurent
[de Coligny,
des
du Havre [das 1562 von den
1563. le Capitaine
de françois
fois
Su/i les Cotoniti de Vjn^antetie.
28 juillet
tion
la premiere
décomptes de l'extraordinaire
la Btumtôme dbueovju
création
cinq du Regiment
-]
fut
fait
[1569],
Colonel-general
et Cosseins fut
de
1'jn-
tué au
X
U s/ou
Siege de la Rochelle
sé par Charles
ce premier
celui
en 1573. le Regiment des Gardes françois
IX. le 28. juillet
1573 après la prise
Regiment des Gardes françoises
qui existe
n'est
de la
cas-
Rochelle,
donc pas proprement
Sous ce nom, quoique le Pere Daniel
milice françoise
fut
T. II. p. 260-263.) aie cru devoir
(a Histoire de ta
lui donner cette
origi-
ne.
a la guerre
du mardi gras [=23. Februar]
Extraordinaire
l'une
1574. Charles
IX fit
des Guerres 1574) deux Compagnies françoises
e7
par m. de faurian
de Lusaine
et l'autre
lever (6
pour Sa garde
par m. [Denis]
de la
hilhiere
mais (c même. ExXxaoA.cUnaùie
Son retour
de Pologne [- wo dieser
von 1573-1574 als Heinrich
nig war -] crea un Regiment de Gardes françoises
sté depuis,
il
de Sa nouvelle
nelle
fut d'abord
création,
de Philippe
composé de huit
la premiere
Strozzi
la Seconde de Du grua
Colonel
tion
par Henri
de Pologne,
III.
or il
Du Gua aiant
arriva
nel
Henri
lice
[richtig
III.
françoise,
il
Seconde créa-
de Brichanteau,
Seigneur
depuis refusé
de prendre
Duc d'Epernon
Se retira
tout
du Service
III.
de]
[d.h.
de Henri IV
années encore Sous celui
P. I. p. 35. Se. [te Père] VanleZ mi-
au Colonel
general
de nommer generalement à toutes
dans 1'jnfanterie
françoise,
Sans excepter
de
l'jnfanterie
les Charges qui
même celle
Sur laquelle
avoit
on Sçait
depuis longtems une difficulté
ses,
de 1'jnfanterie
il
couvert
peau bas,
particulière,
françoise
reçevoit
270-274.
que le Co-
des honneurs
extraor-
et assis
dans un fauteuil,
le mestre de Camp étant cha-
et tenant
le Salut
les mains Sur
de la pique.
dans le Regiment des Gardes [françaises]
En 160254
il y
le Serment du mestre de Camp des Gardes françoi-
à genoux Sur un carreau
qui passoit
de
reçevoit
le mestre de Camp lui devoit
avoit
von
jusqu'en
Mestre de Camp du Regiment des Gardes françoises,
dinaires.
Colo-
[1581]
Chevalier
le regne de Henri
vie du Vue d'E&peAnon
le pouvoir
lonel-general
et
à Lyon à Son retour
de Balb de Bertons,
franc. T. I. p. 281-282. 1 attribua
vaqueroient
la Colo-
1605]53.
(a Gùuvid
françoise
lors
françoise
marquent cette
de Nogaret de La Valette]
de 1'jnfanterie
1574-1589] et plusieurs
exi-
de Goas] mestre de camp du Regi-
en 1575. [Antoine
qui la conserva durant
160252
de 1'jnfanterie
après Son arrivée
et Sa charge fut donnée à [Louis
Crillon
a toujours
compagnies, en 1574,
lui Succeda, mais aiant
du [Jean-Louis
general
Kö-
à Lyon le 6 Septembre 1574.
etè assassiné
de] Beauvais[-]Nangis
l'attache
general
les historiens
peu de jours
et il
II.
de ces Compagnies etoit
[=Jean de Biran
ment des Gardes françoises
Sur les Colonels Se..) Henri III a
Brantôme V-Ucowu
l'Evangile,
Le Colonel
general
une Compagnie Colonelle
devant la mestre de camp.
(6 Girard
dans ta vie du Vue d'EtpeJinon
[le Père] VarUet
milice ^fianço-Ue
Partie II. p. 211-213 et p.
T. II. p. 264 et Suiv. ) Henri IV.
-LUÖ/ÖU
'
retrancha
au Colonel
general
ment des Gardes françoises,
lonel
il
general,
la nomination
mais il
convint
que pour les Capitaines
les nommeroit alternativement
de mestre de camp du Regiavec le Duc d'Espernon Co-
des Compagnies de ce Regiment,
avec le Colonel
general,
ensorte
le Roy ayant nommé un Capitaine
pour une Compagnie vacante,
roit
qui vaqueroit
le Capitaine
Colonel
roient
de la premiere
general.
leur
Que tant
attache
du Colonel-general;
et ne prendroient
point
leur
general
nommeroit de Son autorité
generalement
toutes
Colonel-general.
attendre
[Charles
rang Sans cela;
I
]
feroit
la hauteur
un jour
entier
ce Seigneur
ficulté
fin
1'attache
le retint
fut obligé
à la porte
Le Duc d'Epernon
Se maintint
nes aux Gardes françoises
en 1642. Son fils
d'Epernon,
Antoine
alternativement
Bernard de Nogaret
de l'jnfanterie
de cette
[III
faisant
à An-
general,
toujours
dif-
Son Serment, mais en-
de nommer les
avec le Roi jusqu'à
[de La Valette],
françoise
Capitai-
Sa mort
aussi Duc
dans la charge de
et en jouit
Supprima cette
jusqu'à
Dignité,
Sa mort
nous avons rap-
Suppression.
Duc] de Gramont
dit le Comte de Guiche (a mmdu
1716 -ùt 12. p. 811, qui avoit
avoit
allé
du Roy.
de GtumonZ donnez par [Awtoine-Charles]
ris
jours
dans la possession
en 1661 que le Roi Louis XIV
l'Edit
nommé Mestre
et qui etoit
lui Succeda avec les mêmes prérogatives
Colonel-general
portés
le Duc d'Epernon
de Sa chéimbre monsieur
et de reçevoir
à l'ordre
et
les mains du
que le Roi avoit
à Sa Suite plusieurs
d'obéir
in-
Que le mestre de Camp
du Duc d'Epernon Son Colonel
de lui donner Son attache
il
point
de la [compagnie]
avec laquelle
de Camp du Regiment des Gardes [françaises],
gouleme pour prendre
prend-
que le Colonel
Serment entre
[de Blanchefort]
de Crequi
du
les Enseignes-Colonels,
les charges de 1'Etat-major.
on Sçait
[1605]
e r
ne Seroient
tous les officiers
du Regiment des Gardes françoises
fit
qu'ils
comme les Lieutenans-Colonels,
agree-
Sur la nomination
le mestre de camp que les Capitaines
stallez
Colonelle,
il
que
le Vue de. Gxamont
été tué au Siege de la Capelle
T. J. Pa(il
163857
dans la char-
ge de *Mestre de Camp* du Regiment des Gardes françoises,
la possedoit
encore en 1661 lors
de la mort du[dit]
été nommé Maréchal de france
T. 11. p. 267.) a rapporté
non Colonel
general
en
Son
de Rambures
Succédé a [Jean IV]
[1637])56
Maréchal
Duc d'Epernon,
en 1641. le Pere Daniel
le cermonial
de l'jnfanterie
quoi qu'il
eut
(6 milice
fAcutc.
avec le quel Sous le Duc d'Eperfrançoise
[Guy-Armand
de Gramont]
le Comte de Guiche fut reçu en 1658 mestre de Camp du Regiment des
Gardes françoises
Antoine
III
On voit
partout
en Survivançe
de Son pere le Maréchal
[de France,
Duc] de Gramont.
ce qu'on vient
de dire
Camp du Regiment des Gardes françoises,
de 1'jnfanterie
françoise,
n'avoit
que jusqu'en
Subordonné
pas plus
d'autorité
1661 le mestre de
au Colonel
et de
general
relief
^
que le Colonel
du Regiment des Gardes Suisses,
general
de Sa Nation,
pretoit
lui
à la reserve
et les Capitaines
les mains du Colonel
leurs
J
.
U
Ö
/
B
U
attaches,
de la preseançe du Regiment,
aux Gardes françoises
general
de 1'jnfanterie,
de même le Colonel
que ce dernier
les mains du Colonel
nommoit et pourvoyoit
Suisses en vertu
fanterie
de Sa charge,
françoise
avoit
Gardes françoises
nous l'avons
donné le tableau
Fidel]
Charles
IX.
Zwilauben
[reg.
Hitt.
jusqu'en
à la garde de leurs
depuis
1661, nous dirons
un mot de la
III.
ensuite
[reg.
avec preuves.)
bis 1589] et Henri IV
un Regiment ou des Compagnies Suisses
affectées
...
personnes
[138]
ans les Rois leurs
reg. bis 1643; Ludwig XIV.,
1567 dans les Cantons Catholiques
Sauva le Roy Charles
de la bataille
Zurlauben
[=Pfyffer]
actions
de Meaux [1567]
[=Schlacht
diesen Ereignissen
als Inhaber
einer
Lud-
d'éclat
et determina la
von Moncontour
Kompagnie
in ebendiesem Regiment
1570. la
Compagnie Generale des Suisses et Grisons qui Sert
à la tete
ment actuel
la Colonelle
de 1589, elle
Louis
nel
des Gardes Suisses a etè originairement
XIII.
Kaspar]
fut attachée
[=Gallati],
à la garde des Rois Henri
Sous le nom du Colonel
en 1619. le Roi ordonna alors
des Guerres Piémont 1619.
Gallaty
Gallaty
jusqu'à
du Regi-
reformé
de
à la
IV et
la mort de ce Colo-
par Son ordonnance lb ExXAxwAjdinoOie
vol. V. bol. 2425.) dattée
nie
a M. de Bassompierre et à Ses Successeurs dans la charge
general
des Suisses et Grisons,
Sous le titre
juillet
Seroit
de Colonel
en propriété
de Tours le 22
1619. qu'elle
Generale*
dorénavant
vom
nahm auch der vorgenannte
de Regiment des Gardes Suisses jusqu'en
Regiment de [Oberst
XV.]
de Lucerne leva
et qui entr'autres
de monteontour
-] a eu le titre
Successeurs [nämlich
reg. bis 1715, und Ludwig
IX a la retraite
3. Oktober 1569 - bei all
fin
que
du Colonel ou
des Suisses T. 1. p. 190-205
milit.
du Regi-
françoises.
le Regiment que le Colonel Louis Pfiffer
l'ancien
que
[- so etwa Beat I. Zurlauben, der 1589
.
ço
einer Gardekompagnie erwähnt ist -]
, long tems avant
Stable et fixe du Corps de cette Nation qui Sert Sous ce
als Inhaber
1'institution
wig XIII,
de 1'jn-
et de l'Etat
dependu des ordres
bis 1574] Henri
bis 1610] eurent
teil
general
en 1602. ainsi
exact de l'origine
de ce corps n'a jamais
(a [Beat
Beat I.
est vrai
dans le Regiment des
etè restraint
Mestre de Camp du Regiment des Gardes
victoire
jl
et les Capitaines
que le Colonel
mais qui lui avoit
11. p 505. Co-
pretoient
du Regiment des Gardes Suisses et nous prouverons
le Service
titre
des Suisses,
les Colonels
Droit
jouAnal T.
aux Gardes Suisses
eû également d'abord
ment des Gardes françoises,
[reg.
en prennoient
observés.
Après avoir
création
et ils
general
jl
le Serment entre
la BaiAompieJUie
logne. 1665 in 12. Se.} et les Capitaines
Serment entre
Subordonné au Colonel
avec
Etat-major.
de *Compag-
AUO/ O
U
Le Regiment Suisse du même Colonel
des Suisses T. I. p 201.
mitit.
en 1614. fut attaché
titre
(c [Beat Fidel] Zurlauben tìist.
Gallaty
et ff5. et T. II. p. 128-134,
à la garde personnelle
avec
pleuve*.)
du Roi Louis
XIII.
Sous le
du Regiment des Gardes Suisses en 1616 [- 1619 erfolgte
59
Errichtung
Etatmajor
et Sous la conduite
et Grisons,
laty.
monta la premiere
1616 [der
connoissançe*
à la reconnoissançe,
net de cette
des Sujets
Nation
esperer
alliée,
etè que trop
de Vervins
von 1572-1585 - und Sixtus V. - reg.
faction
ri
I
e r
rent
d'Espagne,
Suisse,
avoit
ebranler
la fidélité
[reg.
von 1574-1589]
mitit.
des Suisses T. V. p. 89.),
*à la re-
rendus aux Rois
assuré de
depuis
et *à la
l'attachame-
la mort de Henri
et la guerre
ce [im speziellen
tous Ses Sujets
qui doivent
être
le Roi est notre
Seroient
nôtre
résolus
regle,
Seul Allié
ni
des Guises [im spez. Henvon 15761 -, gemeint]
ne pu-
de Henri
la [Beat ¥<LieJL]
nos Sermens,
de Soutenir
Ses Sujets.
d'allian-
que le Roi. en
de le dethroner.
nous defendent
III.
2uAZauben htit.
*dans nos traités
von 1516 gemeint]
et nullement
XIII.
von 1585-1590 - gemeint],
*Nous ne connoissons*
den Ewigen Frieden
II
de la fronde
des Suisses au Service
disoient-ils
*à
Souvent rebels aux ordres de
ni les Sollicitations
Duc de Guise - Liga
de Lorraine,
jamais
vain
je dis
Ni la Cour de Rome [im spez. die Päpste Gregor
[1648-1653].
la
Son attache-
que de l'obeissançe même
civiles
[1598]
qu'il
le Regiment qui
von 1461-1483],
un Secours plus
leur Souverain, témoins les guerres
reg.
des Suisses
et qui doit
qu'elle
regierte
inviolablement
la paix
c'est
de la Nation
signalés
[dieser
du Roi qui n'ont
jusqu'à
. avec
12 de mars
et à la politique,
et la fidélité
pour les services
qui faisoit
-]
le même Caspar Gal-
du Roi le mardi
sous le même titre
depuis Louis XI.
politique*
[1559]
pour Colonel
garde devant le logis
pour la valeur
de france
aiant
12. März war damals ein Samstagl]:
ment à l'estime,
Zurlauben
dann die
dit dans Ses mémoires (d T. I. p 389.)
encore aujourd'hui
1'estime*
III.
immediate du Colonel-general
m. de Bassompierre,
m. de Bassompierre
existe
von Konrad
der Gardekompagnie
levé
les Rebelles,
Enfin
c'est
lui
Seul que nous devons défendre*.
Est-il
la
raisonnable
garde de leurs
les
factions,
sent voulus
çoise,
de penser que les Rois aiant
personnes Sacrées pour assurer
les révoltés
ou après lui
d'jnspection,
des Gardes Suisses,
lonel-general
et les Soulevemens
[d.h.
de police
III
qui par les Capitulations
d'Estavayer-Montet
contre
de 1'jnfanterie
Duc de Gramont]
et de commandement
eusfran-
etoit
eut
sur ce même Regiment
Subordonné au Co-
[- damals war dies Eugène-Maurice de Savoie,
Comte de Soissons -] et à Son Colonel particulier
Laurent
Sûreté
ab 1661] le mestre de Camp du Regiment des
[- damals war dies Antoine
des Suisses
leur
les Suisses à
ou Conspirations,
en même tems que le Colonel-general
Gardes françoises
droit
attachés
-] cela n'est
[- damals war dies
pas meme vraysemblable,
parce
'
qu'en admettant
ce pretendu
Seulement le motif
Suisses Seroit
roit
de Politique
renversé,
entièrement
aussi
lonel
general
mais encore la capitulation
ni dans 1'histoire
de 1'jnfanterie
Scrupuleuse
Se-
ni dans aucun acte public
que
de donner leurs
[reg.
celui
Gardehauptleute
164061 Paris
ordres
von 1610-1643] ils
d'Arras
eus l'attention
ont toujours
Sous le regne
montés les trande ces
celuici
(a Gazette de friance
etoit
toujours
[Beat Fidel]
en campagne avec celui
au Regiment des Gardes Suisses,
en conformité
Zurlauben
Capitaine
des ordres
Colonel
Colonel
[1620] par ordre
du Regiment des Gardes Suisses,
concernant
de ce Regiment auprès de la personne du Roy [Ludwig XIII.]
6?
predomination
nulle
du Colonel
Jean-Louis
et
au Regiment des Gardes Suisses a ent-
General des Suisses et de m. [Fridolin]
particuliers.
pou-
du Roy.
re Ses mains une ordonnance en allemand publiée
de Bassompierre
des
le Second de l'Armée.
des Suisses et Sous lui le Colonel particulier
à Sa poliçe
war dies
sieges.
der daran teilnehmenden
Zurlauben
Se trouvant
Seuls donner des ordres
quartiers
la
Separement à chacun de ces Re-
en 1640 [- einer
I.
le pas
in 4.° p. 320. 324. 4S1. 482. 536. 559. 560. 566. 567. et 570.). le
Le Colonel-general
[-Hässi]
d'avoir
témoins les journeaux
war auch Heinrich
Gardes Suisses,
veiller
du droit
ou ces Corps Se Sont trouvés
Regiment des Gardes françoises
voient
Son mestre de camp ou le Co-
à la reserve
chées separement l'un de l'autre,
entr'autres
des Gardes
du Regiment
les Rois ont toujours
gimens. à tous les sieges
XIII
non
ont eû Sur le Regiment des Gardes Suis-
predominante
Sur ce Regiment Etranger,
de Louis
et d'jnspection,
qui a formé l'établissement
le Regiment des Gardes françoises,
ses aucune autorité
plus
de commandement
lezèe.
nous ne voions
jamais
Droit
1
U
Ö
/
Ö
U
de m.
Hessy
le Service
et dans Ses
mention dans ce Reglement d'aucune
general
de 1'jnfanterie
de Nogaret de La Valette,
françoise
[-
Duc d'Epernon
damais
-] ou du
Mestre de Camp du Regiment des Gardes françoises
[- damals war dies
Charles
le même Capitaine
I
Marquis de Créqui de Blanchefort
e r
-].
63
[Zurlauben
gemeint]
possédé encore un autre
par le même Colonel
quel également il
general
n'est
Reglement dressé [1620?]
des Suisses pour le même objet,
point
parlé
du Regiment des Gardes
et dans le
françoi-
ses.
Bien plus
stoire mitit.
[Wilhelm]
quatre
il
existe
un Reglement en allemand
des Suisses T. III. preuves
Tuggener [=Tugginer,
[a [Beat Fidel] Zurlauòen hi-
p. 521. 524. et 526.), du Colonel
gen. Frölich]
de Soleure
commandant
Enseignes de Suisses Servans à la garde du Roi [Heinrich
en 1576 ou il
est defendu très
avec les Soldats
Sans la permission
Sur le Service
françois,
lors
du Capitaine
general
Severement
qu'ils
aux Soldats
et particulier
Suisses de jouer
Seront de garde près
ou du Lieutenant,
III.]
du Roy
ce Reglement roule
de la garde, mais on n'y trouve
J.UÖ/ÖU
aucune mention du Colonel
general
de 1'jnfanterie
war dies Philippe
de Strozzi
Gardes françoises
[- damals war dies Antoine
de Beauvais-Nangis
françoise
[-
damais
-] ou du mestre de Camp du Regiment des
de Brichanteau,
Seigneur
-].
*Seconde Section*
*Que le Colonel
autorité
Colonel
du Regiment des Gardes françoises
Sur le Regiment des Gardes Suisses depuis
General de 1'jnfanterie
La charge de Colonel-general
en 1661. [- Tod
La Valette,
cette
Suppression,
celui
Colonels
il
prendroient
les commanderoient
l'Edit
Supprimée
qui ordonnoit
de
immédiatement Sous l'autorité
de 1'jnfanterie
Colonel-general,
les
desquels
désormais la qualité
que 1'jnfanterie
les Angloiset
portant
(à la tete
ce Reglement est du 28 juillet
ne concernoit
eû leur
les Ecossois,
fut
Amtsinhaber Bernard de Nogaret de
de Camp des Regimens d'jnfanterie
[Ludwig XIV.].
toujours
françoise
-] nous avons rapportés
ordonnée au Colonel-General
aiant
la Suppression du
mais nous n'avons pas donnés l'ordonnançe
et qu'ils
la teneur,
eu aucune
[1661].*
de 1'jnfanterie
des Gardes françoises)
Sa majesté
ci
françoise
von dessen letztem
Duc d'Epernon
que les mestres
etoit
n'a jamais
1661. en voi-
françoise,
de françe,
les Corses,
Polonois65
Seule Sub-
les Suisses
les jtaliens,
aiant
de
et
eû de meme les
leurs separement
*De Par Le Roy.*
(a [le Père] Paniel milice Françoise
Sa Majesté
loccasion
verstarb
du deceds de feu Monsieur le[dit]
am 25. Juli
1'jnfanterie
1661 -],
de ce Royaume,
lonel-General,
vivant
eteint
pour ne pouvoir
quelque maniere,
Duc d'Espernon
Pair
et Colonel
jamais
revivre
fonctions
de la dite
fanterie,
de ne faire
de prendre
elle
charge S'etendoient
Sur toutes
qu'elle
desire
Sur cela
Sçavoir
bien particulièrement
té a ordonné et ordonne que tout
doresnavant
le titre
de Camp, *Sans toute
fois
puisse
grandes prérogatives
ni d'autres
b&n:] *Pa>LoZei
qualité
Colonel-General,
tes les autres
Sa Majesté
Seule les
l'ordre
princi-
et la maniere du
Ses intentions,
au lieu
pretendre
de celle
Sa Majesprendra
de mestre
comme Colonel
avantages que ceux dont il
de plus
a joiii
ci-
von Beat F-LdeZ ZunZau-
*" "Que la Compagnie que chacun d'eux
de mestre de camp, et qui marchoit
tiendra
être:
en
Ses troupes d'jn-
de mestre de Camp.*" "[Kommentcui
JiejmViquabZ&i.
retablie
mestre de Camp d'jnfanterie
de Colonel,
devant en qualité
charge de Co-
gardé en chaque Regiment. Et voulant
et qualité
qu'il
elle
établissant
être
dieser
même les Soins ausquels les
commandement
faire
ne être
désormais repondre qu'à
paux chefs qui les commanderont,
[-
General de
et Supprimé ladite
et pour quelque cause que ce puisse
a en même tems résolu
en ladite
T. I. p 285-287. 1 ayant à
le premier
rang et prendra
compagnies du Regiment dont elle
après celle
la droite
commande
du
Sur tou-
est, en toutes marches
l
U
O
/
O
U
et occasions
Que celle
du guerre,
qui
etoit
comme la Colonelle
Comp.e
la
du feu Colonel
mandée par le Lieutenant-Colonel
d'icelui
General et qui
et l'autre
Seront toujours
Regiment et ne rouleront
point
avec les
Soit
pourviie
Regiment,
comme Capitaine
de pareil
autres
de Lieutenant
si
particulier
Regiment;
Compagnie, qui vacquera par cette
Lieutenant
Colonel
pourvoira
taine
ainsi
puisse
autrement.
viendra
qu'aux
pretendre
Colonel monte à la charge
à la
la
fonction
des autres
promotion:
Que lors
Veut Sa majesté
monter,
Soit
les
y ont rendus,
par droit
dites
charges,
qu'à present,
puissent
leur
pendant tout
pretendre
le dit
Seront dûs en qualité
d'autres
de Capitaines.
de Son Jnfanterie
y
Capi-
d'ancienneté
qui
ou
Sont pré-
des Services
posséderont
ont été payez
Succéderont es dites
payement ni
charge de
Sa Majesté
tems qu'ils
des mêmes appointemens dont ils
Sans que ceux qui leur
*aux Colonels
le
ain-
ladite
Sans qu'aucun
que les Lieutenans-Colonels
joiiissent
de
que la
sentement en charge dans les Regimens en considération
qu'ils
tout
Compagnies du-
charge d'Enseigne
Compagnies d'icelui,
y devoir
qu'elle
Compagnies du
à vacquer en chaque Regiment,
autres
en cha-
Et afin
autres
Compagnie pour en faire
et Sa Majesté pourvoira
Que ladite
Lieutenant-Colonel
et en la même maniere que les Lieutenans
dit
d'icelui:
que les
entend que l'Enseigne
de la dite
et la Seconde du
d'icelle:
nombre d'Officiers
Sa Majesté
Compagnie Colonelle;
la premiere
Seconde Compagnie Sera commandée par ledit
que Regiment,
est com-
en chaque Corps, Sera la Seconde
et marchera immédiatement après ladite
et que l'une
d'icelui:
et la premiere
jus-
charges
avantages que ceux qui
Mande et ordonne Sa Majesté
françoise,
les
quels
en etoient
ci
devant mestres de Camp*, et aux Commissaires des Guerres ordonnez à la
conduite
et police
appartiendra,
jesté
à l'exacte
veut être
affichée
desdits
liie
Regimens de tenir
observation
et publiée
ès Quartiers
ou ils
tende cause d'ignorançe.
à la
la main,
de la Presente,
tête
laquelle
de chacun desdits
Sont en Garnison,
fait
chacun comme il
à fontainebleau
Sa ma-
Corps,
et
à ce qu'aucun n'en
le 28.e
jour
de
pre-
juillet
1661.
Signé Louis [XIV]
et plus
d'Etat
l'extinction
de la
[Jules
1716 in
Mazarin],
1'jnfanterie
d'abolir
du grand éclat
general
([-]
epoque dans les mémoires du[dit]
p. 285. PCULÜ,
pour un Sujet,
m. le[dit]
françoise,
cette
12.[TJ
charge,
il
Le Tellier
de 1'jnfanterie
voici
ce qu'on
Duc d'Epernon qui etoit
venant de mourir,
envoya chercher
trouve
la
mort
Sur
II.
de m. le
Colonel
Cardinal
general de
le Roy jugea a propos,
et le credit
le[dit]
françoise
maréchal de Gramont *T.
En 1662 un an après
l'autorité
[Secrétaire
de la guerre]
charge de Colonel
en 1661 a été l'epoque
cette
bas [Michel]
en étant
maréchal
trop grands
[de France,
Antoi-
1UO/ou
ne III
—
Duc] de Gramont
1'avoit
choisi
le moment d'après,
Sur toute
la Cour, pour lui
de Ses Gardes françoises,
plus
subordonnée à celle
plus
importante
qu'il
relatif
Colonels
leur
celle
du Colonel
la
tete
autorité,
lement profiter
jnspecteur
Colonels
directement
les
autres
mais jamais
de Sa position,
plus
Jnspecteurs
avec le Roi pour tout
elle
d'jnfanterie
ne fut
portée
qui aiant
etoit
françoise
le chef,
qui avoient
qu'ils
prennoient
son] de la feuillade
fut
lui
que le Colonel
entre
pique,
avec la distinction
1'jnfanterie
françoise
avoit
-],
au lieu
eu le droit
tete
des Regimens françois
Sa majesté,
de même que le Colonel
toujours
joiii
Grisons,
mais ce droit
le Serment
[-
César de
que précédemment
françoises.
general.
T. II.
parce que cet officier
Ce fut
du Roi.
obtint
le Duc de la feuillade
tête
n'a jamais
[gleichfalls
de la
de
en reviie devant
des Regimens Suisses
eu le
étant
titre
et
des Gardes
de Colonel
(a [te PèA.&] Vanlet Ibidem
1672] le pouvoir
des Capitaines
de porter
des Gardes du Corps
mort en 1691. [Louis-François]
Son Successeur obtint
V de Gramont]
toujours
à cheval devant
été accordé au Colonel
un bâton Semblable à celui
Marquis de Bouffiers
[Antoine
à la
encore le Duc de la feuillade
p 269. et 270. ) qui
toujours
qui passoient
le
du Regiment, mais
le Colonel-general
de paroitre
il
General des Suisses et Grisons a
de la même distinction
n'a jamais
du Regi-
Salués Sa Majesté
le haussecol
le Roi a la
de quat-
même Colonel
de françe
devant le Roi et ont toujours
portans
li-
le Duc [d'Aubus-
de preter
ancien des Maréchaux
ou de l'esponton,
des
des Gardes françoi-
les mains du Commissaire à la conduite
à pied
seul
également prendre
(c le m
ê
m
e -ibidem p 269 et Sulv.} et Ses Successeurs ont
défilés
le
1'autorité
par celle
III]
par le Roi lui
Comte du Plessis-Praslin
d'etre
habi-
en 1672 (b te. même, ibi-
que [François
installe
ment des Gardes françoises,
les mains du plus
fois
Sçût
a
en 1694.
que par Succession de tems. Ce fut
dem p 268.) pour la premiere
d'etre
avant 1661, fut
en 1672. et encore plus
Généraux pour 1'jnfanterie
que
p. 86-87. Ì par la création
ses n'obtint
pretoit
objet
loin
l'avantage
voulu
Deutlet mitlce £none.. T. II.
de 1'jnfanterie
aussi
tandisque
y eut des prérogatives
Choiseul,
et
étendirent
de la maison du Roi,
Néanmoins il
entre
la
du Regi-
le premier,
et Se conserva le droit
èlevè que celui
P&te.]
re Directeurs
et
qu'en Second, à
devint
Colonels
corps d'jnfanterie
de 1'jnfanterie
(a [le.
mitée
de 1'jnfanterie,
du Regiment dont il
un essort
n'étant
la premiere
qui n'etoit
des Gardes françoises
du premier
et qui
aux graçes et aux changemens concernans le Regiment
des Gardes françoises.
aussi
en Sa faveur,
Cet officier
qu'il
donner la charge de Colonel
de la charge de Colonel
de travailler
au Service
annoncer
General devenoit
de l'Etat
des autres
eut 1'honneur
creoit
de Colonel
ment des Gardes françoises.
l'instar
pour lui
[1692]
le Duc de Guiche petit
fils
la meme
le
distinction.
du maréchal [de
des
France, Antoine
Serment entre
Noailles.
III
Duc de] Grammont
les mains du maréchal
[Louis-Antoine-Armand
de Louvigni
[=Louvigny,
mont], fils
[von Antoine
lonel
de Grcunont,
Comte puis
V de Gramont] ...
ainsi
p. 270.) mettoit
eu le meme droit
le Colonel
aie
du Colonel-general
derriere
l'Ecu
reçu Co-
couleur
de la livrèe
a le droit
eû cette
general
des Suisses a
même que ces Drapeaux
du
Colonel-general.
d'orner
marque de distinction
de 1'jnfanterie
françoise,
de Nogaret de La Valette]
La Valette]
etoient
trop
jaloux
de 1'honorifique,
et fils
de leur
à un officier
I.
de Ses armes quatre ou
avec la distinction
[Jean-Louis
Surtout
fut
(6 le m
ê
m
e ibidem T.
françoise
des Gardes françoises
pas qu'il
Duc
1717. Sans aucun changement dans
l'ecusson
armes des Drapeaux du Regiment, qui Sont des couleurs
voit
1720] ...
du Serment.
General de l'jnfanterie
posez Sont de la
le
Duc] de
Duc de Guiche,
Six drapeaux des Couleurs du Roy. le Colonel
toujours
Succeda en 1704 prêta
1723 Duc de Guiche und 1725 Duc de Gra-
puis
la forme de la prestation
p. 287. et T. II.
lui
[de France, Anne-Jules
du Regiment au mois de janvier
Le Colonel
qui
de Ses
du Roy, et on ne
avant la Suppression
les Ducs d'Espernon pere
[Bernard
autorité
de Nogaret de
pour en rien
Subordonné
à leurs
ceder,
ord-
res.
telle
a etè la
attachés
à la
jeûnais pû lui
gradation
des honneurs et prérogatives
charge de Colonel
d'autre
des Gardes françoises,
donner aucune autorité
ses qui comme nous l'avons
Supérieur
de distinguer
les
aussi
voit
mais qui
n'ont
Sur le Regiment des Gardes Suis-
déjà dit
que le Colonel
Colonel particulier,
que l'on
plusieurs
general
n'a jamais reconnu
des Suisses et Sous lui
les Rois ont-t'ils
deux Regimens de leurs
fois,
toujours
Gardes, lors
eûs
Son
l'attention
qu'ils
leur
ont
addressès des ordres.
Ordonnançe
du Roy [Ludwig
cueil des RegZemem
resnavant
la
les
de Guerre
Capitaines
avec le haussecol
T. II.
du 25 Novembre
a Za ZibJU.othe.que.
d'armes tant
et la pique
du Roy), portant
à Dunkerque que par
68
à la
Congé. Re-
1662 la [Vu]
du Regiment des Gardes françoises
garde dans les plaçes
leurs
XIV.],
que do-
monteront
tout
ail-
main.
Ordonnance
du Roy, du 3. Décembre 1662 lb le m
ê
m
e ibidem. ), portant
doresnavant
les
Capitaines
garde dans les plaçes
avec le haussecol
du Regiment des Gardes Suisses monteront
d'armes tant
et la pique
à la
ces deux ordonnances confirment
a Dunkerque que par tout
69
que
la
ailleurs
main.
bien
1'jndependançe
mutuelle
des deux
Regimens des Gardes.
Ordonnançe
du Roy le le même ibidem)
portant
deffenses
Compagnies des Regimens de Ses Gardes françoises
ter
du grand chemin, lors
schrieb,
mîisste "garde"
qu'ils
heissen],
aux Soldats des
et Suisses de S'ecar-
montent ou descendent la Rey [Verde st
Germain en Laye.
cette
ordon-
7Û
nance est du 17 fevrier
1666.
Ordonnances de Sa Majesté
portant
exemptions du logement des Gardes françoises
les maisons de la riie des fossez
Paris],
[- damals war dies Antoine
damals war dies Laurent
et Suisses pour
[=des Fossés] de montmartre
le Roy y ordonne *aux Colonnels*
françoises
[-
1667. (d le m
ê
m
e ibidem.)
du 11 et du 29 avril
&c. [in
des Regimens de Ses Gardes
III
Duc de Gramont -] et Suisses
d'Estavayer-Montet
-] d'y
tenir
la
main^
du Roy (e le m
ê
m
e -ibidem.)
Ordonnance
des Gardes françoises
femmes
ne Soit
plus
portant
a Paris,
que quoique le Regiment
les Soldats
de ceux qui Seront en campagne auront
13 may 1667. on ne trouve point
cernant
toujours
dans la
leur
logement.
d'ordonnançe pour le meme objet
le Regiment des Gardes Suisses qui a toujours
Compagnies logées dans Paris
malades et les
depuis Sa création
[1616],
con-
eû deux ou
trois
et les autres
banlieue.
Ordonnance
qu'après
du Roy du 10 fevrier
qu'un Soldat
Gardes françoises
Congé, ibidem T. II.)
aura Servy deux ans entiers
et qu'il
ficier
qui commandera
ficier
Sera obligé
congé Soit
1663. la [Vu]
demandera
la
Compe
dans le Regiment des
congé a Son Capitaine
ou a l'of-
en Son absence, le dit Capitaine
de lui donner congé, pourveu toutes
demandé depuis le I.
octobre
portant
jusqu'au
fois
ou of-
que le dit
I du mois d'avril
en-
70 7 3
et que £c.
suivant,
Ordonnance
''
du Roy lb [FxédéAic]
L e o n a r d Reglern, et ondonJ* du Roy poux
les Gens de. guexxe T. III. p 124-126. Paris 1678 in 12.) portant
toutes
les Sauvegardes
ment des officiers
7Ç
tobre
1674.
doivent
cy devant accordées pour l'exemption
et Soldats
*A l'exception
etre
le 1 oc-
de deux qui par les Reglemens
exempts de logemens ou qui auront
de Bourbon] le duc du Mayne
neral
des Suisses estans à la Solde de Sa majesté.*
du Roy le xappo/utie.
dan* l'ftist.
militaires
des Sauvegardes
[Louis-Auguste
[=Maine]
de Mon-
Colonel Ge-
des Suisses par [Beat Fidel]
mitit.
Zur Lauben T. II. p 442-443. J pour regier
la maniere dont les Capitaines
aux Gardes françoises
Servir
et Suisses doivent
en garnison
le 20 mars
1681.
76
Reglement general
du Roy pour le Regiment de Ses Gardes françoises
77
le 8 Décembre 1691. on y trouve l'ordonnançe du 27 mars 1691.
par
laquelle
Sa majesté donne le rang de colonel a chacun des Capitaines
.
.
des Regimens de Ses Gardes françoises
rogatives.
et Suisses
8
et regle
ce Reglement a Souvent etè imprimé a Paris
Sur le Service
et la police
ordonnançe n'y astraint
que dans trois
plaçe
7
ou quatre
leurs
et ne roule
du Regiment des Gardes françoises,
préque
aucune
les Gardes Suisses qui même ne Sont nommées
endroits,
de quelques Sentinelles
encore Seulement pour designer la
françoises
de
de loge-
du Regiment des Gardes Suisses,
sieur
Ordonnançe
revocation
auprès des Suisses,
c'est ce
'
qu'on appelle
le livret
des Gardes
I
U
Ö
/
Ö
U
françoises.
le Regiment des Gardes Suisses a toujours
Gardes françoises,
qu'en
1683 le 21 janvier
Parcs in 4.° pag. 48 et 72. à ta 8-LbZA.otheque
[in Paris].)
le Roi fit
ler
Sa majesté
après leur
des Suisses,
ses étant
Paris
de cette
faire
1683
des Prez
du Re-
habillés
l'exercice,
le[dit]
à leur
etoient
des
ya
de
les vit
defi-
Maréchal Duc de la
tête,
le 5. fevrier
feuil-
de la mê-
Sur la même montagne la reviie du Regiment des Gar-
m. le[dit]
à leur
fait
de front,
de ce Regiment étant
me année le Roy fit
de £fiance
Aòtei] St Gemain
. . . [der
dont les Soldats
avoir
par Compagnie à quatre
lade Colonel
la Gazette,
de celui
Sur la montagne près de meudon la reviie
giment des Gardes françoises,
neuf.
etè Si distinct
Duc du Maine Colonel-General
tête,
telles
des Gardes Suis-
Sont les expressions
de la Gazette de
année.
80
Ce n'a etè qu'après
la création
que les Regimens Servirent
nom de Brigade,
gade dans toutes
jamais
et il
a toujours
les guerres
gades d'jnfanterie
paix,
a la guerre,
ne Subsistent
et nullement
une Brigade
lors
der franz.
naire,
à Paris
Hof mit
qu'on est en garnison
pendant la
n'a etè formée que pendant la
et on ne voit
ou Versailles
point
d'ordonnance
[den beiden Orten,
aufhielt].
jl
Seroit
fort
de ce Regiment en garnison.
des Gardes,
...
[?]
toutes
an denen
extraordi-
ayant etè chef de Brigade
en campagne, et par conséquent Subordonné
OÌ
avec le
en tems de paix
Bien plus
Quoique depuis
au Brigadier
et quantes fois
des Gardes
commandant
pendant toute
Versailles,
et pendant la paix
Suisse,
ou la Brigade
à plus
le Service
mens à la Cour n'étant
prescrit
bienseançe amicale
n'entrer
et Sortir
forte
mutuel et conjoint
des
raison à
des Gardes n'existe
et ou le Regiment des Gardes Suisses ne prend aucun ordre
des Gardes françoises,
n'a de-
Sa garde que du Colonel-general
Suisses et de Son Commandant particulier
la
qu'une Compagnie
de ce Regiment a monté la garde chez le Roy en Campagne, elle
pendüe immédiatement
qui
avec les Gardes françoi-
1668 le Regiment des Gardes Suisses aie etè de la Brigade
Brigade
à cette Bri-
ou dans des
que le Regiment de Picardie
le Service
dans la Brigade
l'an 1668. mais ces Bri-
Regiment de Bourbonnois pendant la campagne, voulut
regier
ensemble Sous le
etè annexé depuis
de Brigade
Vorliebe
en 1668
que pendant la guerre
d'jnfanterie
aux Gardes Suisses d'etre
ses pendant la paix,
sich
deux ou trois
qui ont Suivies
campagne ou dans un Camp de Paix,
enjoint
d'jnfanterie
le Regiment des Gardes Suisses Servit
des Gardes françoises,
camps de paix,
des Brigadiers
plus,
du Regiment
de ces deux Regi-
par aucune ordonnance,
(et la Seule
aiant jusqu'à present porté les Gardes Suisses à
de la Cour qu'aux heures reglèes pour les Gardes
82
françoises.)
les provisions
du Colonel
ment aucun pouvoir
des Gardes françoises
ne lui donnent
assuré-
quelconque Sur la Garde Suisse ni Sur la poliçe
du
1UO/ OU
—'
Regiment des Gardes Suisses,
Lieutenans-Colonel
peuvent
et Capitaines
et ne doivent
re que du Colonel
diats.
en vertu
general
du Regiment des Gardes Suisses ne
de leurs
par exemple dans les Provisions
auxquelles
attache,
ainsi
il
qu'aux
est dit qu'il
Suisses et Grisons
qu'il
provisions
la [Beat
*commandera,
de Sa majesté,
en Si bon ordre
tenant
et poliçe
Zurlauben feist, mi-
des Gardes Suisses
des Suisses met Son
et exploitera
du Colonel
estans à la Solde de Sa majesté
donné pour le Service
de
F-ideZ]
conduira
du Roy et Sous celle
aucun ord-
commandans immé-
le Colonel-general
lui Sera par le Roy ou Ses Lieutenants
giment vive
reçevoir
p. 362-367.) du Colonel
autres
Regiment Sous l'autorité
voir
est prouvé que les Colonels,
des Suisses et de leurs
des Suisses T. I. preuves
lit.
mais il
le dit
general des
la part
et ainsy
Généraux commandé et orla main à ce que ledit
que Sa majesté
n'en puisse
Rereçe-
plaintes.*
83
jl existe un Reglement du 29 juillet
1700
concernant le Service des
Gardes Suisses en Cour, ce Reglement Soussigné du Colonel du Regiment
des Gardes Suisses qui etoit
alors m. [Johann Peter] Stuppa [=Stop84
pa]
chargé du detail
rité
militaire
de Monseigneur le[dit]
bereits
de la Nation
Suisse pendant la mino-
Duc du maine [- dieser
30! Jahre alt -] et qui mourut en janvier
1'jndependance
de la Garde
gée au Reglement fait
Suisse,
et qu'elle
war im Jahre 1700
1701. prouve
ne Se croioit
en 1691 pour le Regiment des Gardes
Mgr. le Duc du maine a renouvelle
bien
pas
françoises.
et augmenté ce Reglement avec l'ap,
du Roy et comme Colonel
la police
du Regiment des Gardes Suisses en garde et ce Reglement
en françois
general
oc
probation
affiché
obli-
des Suisses en 1727.
et en allemand à Versailles
pour
est
dans le Corps de Gar-
de."
1)
2)
4)
5)
7)
9)
11)
12)
13)
14)
15)
16)
Bezüglich
der Autorenschaft
s. Zurlaubens
eigenhändige
Randglosse:
"j'ai
composé ce memoire en 1755. au mois d'avril
par ordre de SAS. Mgr. le
Prince
de Dombes".
s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 9
3)
s. ebenda Anm. 4
Das bei der Bearbeitung
in runde Klammern Gesetzte
sind von Beat Fidel
Zurlauben
jeweils
am rechten
bzw. linken
Blattrand
angebrachte
Anmerkungen, s. ebenda auch AH 108/78 Anm. 5.
s. ebenda Anm. 6
6) s. Pinard/Chronologie
III 556
s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 8
8) s. ebenda Anm. 10
s. ebenda Anm. 11
10) s. ebenda AH 108/65 Anm. 4
Nach Pinard/Chronologie
III
534 aber wurde dieser
bloss Colonel
général
de 1'infanterie
française
de deçà les monts!
s. Zurlaubiana
AH 108/65 Anm. 3
Das Werk selbst
findet
sich noch heute unter der Sign.
C 53 in der Zurlaubiana .
s. EA IV 1 e, 779 (Nr. 267) spez.
784 z. Stadt
und Amt Zug war dabei
nicht
durch den hiefilr
allenfalls
in Frage kommenden Anton II.
Zurlauben
vertreten.
Nichtsdestotrotz
aber scheint
das Amt eines Colonel
général
des Suisses
et Grisons von 1546 bis 1568 nicht
besetzt
gewesen zu sein,
s. Pinard/Chronologie
III
562f.
s. ebenda 548
17) s. ebenda I 315
—
18) s.
20) s.
ebenda III
556f
ebenda Anm. 13
19)
21)
1
U
O
/
o
u
s.
s.
Zurlaubiana
AH 108/78
Plnard/Chronologie
III
22) s. Zurlaubiana
AH 108/61A Anm. 4
23) Nämlich anlässlich
der Schlachten
von Saint-Denis
von Moncontour vom 3. Oktober 1569 und Saint-Jean
ber 1569, s. Pinard/Chronologie
III
564.
24) Das Werk selbst
findet
sich noch heute unter der
laubiana .
Anm. 12
564f
vom 10. November 1567,
d'Angely
vom 2. DezemSign.
AF 18 in
der
Zur-
25) s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 8
26) s. ebenda Anm. 18. Das Amt wurde 1527 errichtet
und erlosch
16701
27) Laut Pinard/Chronologie
III
578ff
war der 1569 ernannte
Alphonse
d'Ornano der Nachfolger
seines
eigenen Vaters,
Sampietro
Corso, der 1527 der
nachweislich
erste Amtsinhaber
wurde.
28) s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 20. Das Amt wurde 1542 errichtet
und erlosch 16381
29) s. ebenda Anm. 21. Das Amt wurde 1643 errichtet
und erlosch
16681
30) s. EA V 1, 54 (Nr. 29).
Stadt
und Amt Zug war dabei u.a.
auch durch
Beat I.
Zurlauben
vertreten.
31)
33)
35)
37)
38)
39)
41)
s. ebenda 54 b
32) s. Plnard/Chronologie
III
564f
s. ebenda 567
34) s. ebenda 567-577
s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 27
36) s. Pinard/Chronologie
I 432
s. ebenda III
569
Die Liste
der Gardeobersten
s. bei Castella/Gardes-Suisses
7f.
s. Meier/Zurlaubiana
156
40) s. Zurlauben/CM
II
167 Nr. XLVII
s. ebenda 169 Nr. XLVIII,
wo freilich
als Ausstellungstag
der 15. Februar 1646 angegeben
isti
42) s. ebenda 186 Nr. LH,
1647 angegeben
isti
43) s. ebenda 204 Nr. LVI
45) s. ebenda 257ff
wo freilich
als
44)
46)
Ausstellungstag
s.
s.
der
22.
ebenda 251 Nr. LXXVI
Zurlaubiana
AH 108/39
Oktober
Nr.
1
47)
49)
50)
51)
s. ebenda Nr. 5
48) 3. ebenda Nr. 6
s. Zurlauben/CM
II
259 Nr. LXXVII
s. ebenda 241 Nr. LXXII
s. demgegenüber Lamoral Le Pippre
de Noeufville/Abrégé
III
232f und
252f,
wo von der Errichtung
dreier
Kompagnien die Rede isti
Dieser
Quelle zufolge
handelt
es sich bei:
"M. de faurian
de Lusaine"
um zwei Personen, nämlich
1.)
um de Faurian
und 2.)
um Joseph d'Esparbès,
Seigneur
de Lussan.
52) Zuerst
stand 16041
53) s. Susane/L'infanterie
II
5 sowie Dictionnaire
9, 1252 Nr. 8
54) s. Anm. 52
56) Das bei der
Bearbeitung
in
runde
55) s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 8
Klammern Gesetzte
ist
ein
nachträgli-
cher stilistisch
schwer einzuordnender
Einschub.
57) Zuerst
stand 1637! Nach Pinard/Chronologie
II
520 und
Susane/L'infanterie
II
5 müsste es freilich
richtig
1639
heissenl
58) s. Meier/Zurlaubiana
"Bio-Bibliographie"
877 Nr. 8
59) s. Zurlauben/HM
II
60f
60) s. ebenda 164
61) s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 8
62) s. Zurlauben/CM
II
122 Nr. XXXII.
Die dort angezogene Vorlage
selbst
befindet
sich übrigens
nach wie vor in der Zurlaubiana,
s.
MeiertZurlaubiana
"Handschriften"
1055 Nr. 28 [i].
Beachte,
dass zu jener
Zeit
auch
Konrad III.
Zurlauben
Inhaber
einer
Gardekompagnie war.
63) Vermutlich
ist
damit Nr. XXXIII
bei Zurlauben/CM
II
126
gemeint.
64) s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 29. Das Amt wurde 1646 errichtet
und erlosch de facto
bereits
16481
65) s. ebenda Anm. 30. Das Amt wurde 1648 errichtet
und erlosch
noch im
gleichen
Jahrl
66) Laut Pinard/Chronologie
II
523 erfolgte
diese Ernennung jedoch
bereits
am 30. Juli
16611
J.UÖ/ÖU-ÖJ.
67) Das hier
bei der Bearbeitung
in runde Klammern Gesetzte
ist ein von Beat
Fidel
Zurlauben
nachträglich
gemachter
Einschub.
68) s. Zurlauben/CM
II 267f
69) s. ebenda 268
70) s. ebenda 324 Nr. LXXXVII
71) s. ebenda I 284f
72) s. Zurlaubiana
AH 108/55
73) Zur Zeit
als diese letzten
6 Ordonnanzen erlassen
wurden, d.h. in der
von 1662-1667,
war auch Heinrich
II.
Zurlauben
Inhaber
einer Gardekompagnie.
Für das Folgende ist zu beachten,
dass die Zurlauben
von 16681690 keine Gardekompagnie
besassen.
74) s. Zurlaubiana
AH 108/78
Anm. 8
75) s. Zurlauben/CM
76) s. Zurlaubiana
AH 108/78 Anm. 33
77) s. Zurlauben/CM
III
15 Nr. CXLIV, wo freilich
26. März angegeben
isti
78) Damals war auch Beat Heinrich
Josef zurlauben
pagnie.
79) s. Zurlaubiana
8 1
)
AH 108/78
Anm. 8
^a* Ç oofSk? jfau*
W
II
397 Nr.
als Ausstellungstag
Inhaber
einer
80) s. Pinard/Chronologie
=des Gardes,
CVI
der
GardekomVIII
4f
françoises?
82) Das hier
bei der Bearbeitung
in runde Klammern Gesetzte
ist vom Autor
wieder durchgestrichen
worden.
83) s. Zurlauben/CM
III
113 Nr. CLXXI
84) Obwohl nominell
nach wie vor Johann Peter
Stoppa Gardeoberst
war - s.
Pinard/chronologie
IV 305f -, ist besagtes
Reglement gleichwohl
von Moritz
Wagner, der - s. ebenda VI 524 -, damals noch Oberstleutnant,
nachweislich
erst
1701 zum Gardeobersten
avancierte,
unterschrieben.
85) s. Zurlauben/CM
III
341 Nr. CCXLVI
Konzept - AH 108, 160-175
rung s 1-30
-
Blatt 160 leer; eigene Paginie-
81
[1755?]
AUSZÜGE1 [VON BEAT FIDEL ZURLAUBEN] AUS WERKEN DES HISTORIKERS
ONOFRIO [PANVINI], DES GEOGRAPHEN [JOHANN JAKOB] SCHEUCHZER UND WEITER DES HISTORIKERS [MARKUS] WELSER
-
"Onuphrii
libri
[Panvinii
III.
Francofurti
Aus diesem Werk
33-43;
25-31,
S. 164, Zeile
Reip[ublicae]
1597.
36-37;
S. 42, Zeile
39-40;
S. 85, Zeile
13-16;
S. 162, Zeile
9-10;
Itinera
S. 208, Zeile
[per Helvetiae]
A.° 1709. Lugduni Batavorum 1723.
Aus diesem Werk
S. 24, Zeile
S. 26, Zeile
14; S. 174, Zeile
VII
Passagen wiedergegeben:
20-29;
"[Johann Jakob] Scheuchzer.
nes Facta]
Romanae Commentariorfum]
fol."2
sind folgende
S. 25, Zeile
S. 58, Zeile
-
...]
ist folgende
5-12;
27-33;
45-47.
Alpina[s
4to
Passage wiedergegeben:
Regio-
fig."3
S. 489,
Zeile
11-13.
-
"Monumenta
ser]
Augustae vindelicor[um]
Aug[ustae]
vindel[icorum]
auctore
1620. fol.
[Markus]
fig."4
velsero [=Wel-
J
L
U
Ö
Ö
/ J
.—
Ö
Z
Aus diesem Werk
miert:
1)
2)
3)
4)
sind
S. 107, Zeile
folgende
Passagen wiedergegeben oder resü-
2-8; S. 249, Zeile
32-33;
S. 260, Zeile
10-11.
Es handelt
sich bei allen
Auszügen um Inschriften
aus der röm. Geschichte,
einem der bevorzugten
Interessengebiete
Zurlaubens,
s. Meier/Zurlaubiana 290.
Dieses Werk findet
sich unter der Signatur
BF 483 noch heute in der Zurlaubiana .
Dieses Werk findet
sich ebenda unter der Signatur
BQ 53.
Dieses Werk findet
sich ebenda unter der Signatur
BF 251 und zwar als
Anhang zu Welsers Buch "Rerum Augustana[rum]
Vlndelicarum".
Augsburg
1594.
AH 108, 178-179
82
[1758?]
VORARBEITEN1 [BEAT FIDEL ZURLAUBENS ZU SEINEM GEPLANTEN "NOBILIAIRE SUISSE"]2
"Nobiles
infra
a Kai[1]nach
Arbergium
mach, vel
[=Aarberg]
Kalnach,
ad Ararium
nunc destructum,
iacet
vetustum Castrum Kal-
quod etiam Suos Nobiles
habue-
rat.
L. Barones à Keiserstul
s.
[=Kaiserstuhl]"
Stumpf/Schweizerchronik
466r
Zeile
9-17,
20-214
Zusätzlich finden sich hier in AH 108/82 noch folgende Angaben:
"anno 1165 Fridericus
Eques â Keiserstul
interest
Tigurino
Ludicro
• 5
certammi.
der Tauber]**
anno 942 adest Hastiludio
Conradus
L. Barones de Kienberg
s.
stumpf/Schweizer
Rotenburgensi
[-Rothenburg
an
Dominus in Keyserstul.
in Solodurensi
Chronik
566v
Zeile
ditione"
10-127
Zusätzlich finden sich hier in AH 108/82 noch folgende Angaben:
"anno Domini 1165 Georgius de Kienberg
tamini
Zeile
1)
2)
Tigurino
cer-
ludicro."
Für das Folgende: s. Haffner/Schauplatz8
Spalte
Eques interest
2 Zeile
10-129
sowie
380 Spalte
II
2 Zeile
377 Spalte
32-35
1 Zelle
23-26,
und 381 Spalte
1
1-2.10
Vorliegendes
Blatt,
das die Bezeichnung "E XXXV"
trägt,
muss Bestandteil
einer grösseren Sammlung - s. auch Zurlaubiana
AH 108/50 - sein.
Da der
obere Blattrand
beschnitten
ist, kann ein gewisser Textverlust
nicht
ausgeschlossen werden.
s. Meier/Zurlaubiana
271-274 sowie ebenda "Werkverzeichnis"
1252
Nr. C 24
lUO/O^-OJ
3j
—
Zurlaubens
Quellenbeleg:
Chronik]
L. VII C. XXIIII
"a[)J
idem [gemeint
[Blatt
55lr]"
"a[)J
4)
Zurlaubens
5)
Leu/Lexicon
XI
nier
in Zürich
Quellenbeleg:
6)
7)
s. Zedier/Universal-Lexicon
zurlaubens
Quellenbeleg:
c. XXXIV"
Stumph.[/Schweizer
52 erwähnt,
dass 1165
teilgenommen
habe.
stumpfs
Johannes
ein Ernst
Chronik]
1. VI
C. V".
Kaiserstuhl
von
45, 1934
"a[)] stumph.[/Schweizer
Schweizer
Chronik]
am Tur-
1. VII
8)
Zurlaubens
Quellenbeleg:
"b[) Franz]
Haf[f]ner[/Schauplatz]
p[ars]
2^a
pag. 377."
9) Hier in AH 108/82 wird Jakob von Kienberg
im Jahre 1308 und in Haffner /Schauplatz
1309 erwähnt.
10) Wie bei den obigen Quellenbelegen
findet
sich auch der Haffners
bei der
entsprechenden
Textstelle
auf dem Blattrand.
AH 108, 180
83
[1755]
A
BIOGRAPHISCHE NOTIZEN ÜBER VERSCHIEDENE EIDG. OFFIZIERE IN
FRANZ. DIENSTEN [ANGELEGT VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER
BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DES CODE MILITAIRE]
1.) Herkules von Salis-Seewis "de la Rel[i]g[ion]
Surnum[éraire]
de la Comp[agni]e de Salis
15 août 1751. de laquelle
Comp[agni]e de d'affry
mand[emen]t de cette
Louis Hirtzel
2.)
il
Lte
Colonelle
Jean-Baptiste Volet "de Cressier
le 10 mai 1752. a eu le Com-
Cte
Second
les
en mars 1723,
en mars 1731, Enseigne
Reg[i-
1736, Enseigne a
ci le 7. mars 1744, Sou[s-]Lieut.
le 7. mai 1744.
29 mai 1746. chev. de S. Louis
-] 1744 1746 et 1747 [- Krieg
Oesterreich,
Cadet Reg[imen]t
29 avril
Campagnes de 1734 1735 [- Krieg
reich
de Jean
retraite."1
de neuchatel
men]t de Courten Comp[agni]e de marclesy
dans celle
1755 a la place
[Johann Jakob?] d'Erlach
Cadet aux Gardes Comp[agni]e d'Erlach
pique
le
passa pour Enseigne a drapeau de la
qui a demandé Sa
d'Hemel Comp[agni]e du chev.
Enseigne
aux Gardes [suisses]
Comp[agni]e le 25 juin
[=Hirzel]
Protestante
Holland
3.) Peter Anton [ I I . ]
le 24 avril
1745 a fait
zwischen Frankreich
u.a. zwischen Frankreich
und England -] Colonel
"de mont [=Dumont],
•Gardes le 10 mai 1752, Second Sous L.fc
und
26 mai 1753."
âgé de 24 ans,
Enseigne a drapeau de la Comp[agni]e de Planta
Catholique,
et de Travers
le 16 fevrier
aux
1754, a obtenu
la demie Compe de Planta
aux Gardes Suisses le 25 juillet
ete reçu a fontainebleau
le 5. 9bre [=November]
ans en Empire comme Cap[itain]e
und Oester-
1754 et a
1754. a Servi 5.
dans le Reg[imen]t
de Sprecher?.
il
1
U
O
/
O
J
est chargè[l]
de 700"k
lozzy
que [Franz
avant que le
Planta,
de Pestalozzy
de payer a m [Caesar Hippolyt]
cette
de Pestalozzy
Viktor
Sr
en Soit
lui avoit
Royal
[le] 26 mai
ete imposée jusqu'à
dédommagé par d'autres
4.) [Johann Viktor I I I . ]
de S. Louis
major payoit
"le Baron de Travers
le 14 avril
[von
1748 a obtenu ...
de Reynold]
p[agni]e
le 1. fevrier
"chandieu
lOOCp Sur le
7hre
1750. chev.
de S.
[=September]
Viktor
Peter
de Settiez
Josef]
Villars-Chandieu]
[Esaie
(pour cette
ment entre
lui et m [Franz Viktor
du 30 avril
aux
de Besenval a obtenu la demie Com-
aux Gardes Suisses le 19 mars 1752.4
fois
a eu le
1755."3
permission
e[s]t
trésor
de Son pere [Fran-
[=Villars-Chandieu]
villars
le Comp[agni]e de Son pere
Gardes le 14
7.) "[Johann
chev[a-
1753."3
6.) Charles[-Barthélémy]
commandde
Ortenstein]
aux Gardes a eu le
de Comp[agni]e franche par la démission
26 mai
ceque le Sr
s
1753."3
çois-Ignace-Joseph
Louis
Pesta-
grâces."
5.) Gabriel[-Jean-]Joseph de Reynold "Cap[itain]e
quart
audit
de mont eut obtenu la demie Comp[agni]e de
condition
lier]
Settier
Josef]
la Somme
Seulement) de traiter
Josef]
1752. m Settier
de l'accommode-
Settier.
a ete fait
avec la
Sa Commission
grand major
le 19 mars
1752."
8.) Charles[-Barthélémy]
...
"[Villars-Chandieu]
de Lausanne âgé de 16
ans moins 3 mois Enseigne Surnum. de la Comp[agni]e de Son[dit]
re aux Gardes le 11 mars 1751. Enseigne ...
cond Sous L.t 7 fev.
p[agni]e
le 14
7bre
...
[1755]
vant Sa demie
30
9bre
Compe
[=November]
Melchior]
[=vom
Staal]
de cette Com-
du Service
qui en etoit
I
e r
en conser-
accordé le
[richtig
Franz Kaspar
Lt."5
Comm aiant
demandé a Se
XV.] a disposé du Commandde la Compe de Salis
Gardes en faveur
d'Hercule
Salis
a Drapeau de la Comp[agni]e Lte
juin
retiré
1755 a Caspar françois
10.) Hans Ludwig Hirzel "Cap[itain]e
26[l]
1753 Se-
1755."5
aux Gardes dont le Commandfut
Baron d'Hallwil
le Roi [Ludwig
10 fev.
a eu le Commandement
[=September]
9.) [Johann Jakob] "de Staal
a pied
pe-
de Sévis
Colonelle
[=Salis-Seewis]
[=Affry]
retirer
aux
Enseigne
des Gardes
le
1755."5
1)
2)
Ganzer Abschnitt
ist
durchgestrichen.
Angesichts
dessen,
dass besagtes
in österr.
Diensten
stehendes
Regiment
1743 ausgehoben und 1750 entlassen
wurde - s. May/Histoire
militaire
VII
81 -, Dumont somit 15 bzw. 22 Jahre alt war, fällt
es schwer, an
dessen Verwendung
als Kompagniehauptmann zu denken.
3)
5)
s. Anm. 1
s. Anm. 1
AH 108, 181
4)
s. Zurlaubiana
AH 80/108
1UÖ/Ö1-Ö3
84
1754 Juni 25., Versailles
A
SCHREIBEN1 VON UNBEKANNT2 AN [GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL] "BARON DE ZURLAUBEN"
"J'ay
l'honneur
ment qu'Elle
...
l'ord.ce
est renvoyée de la signature
de vôtre
Je Suis
Pension au mo-
du Roy [Ludwig
en meme tems les asseurances du sincere
avec lequel
1)
de vous Envoyer ...
et Jnviolable
XV.], Recevés
attachemens
...".
Auf Blatt
182v finden
nungsnotizen .
sich
noch einige
vom Adressaten
stammende
Rech-
2)
Original
-
AH 108, 182
85
[1755?]
SKIZZE1 [EINES DENKMALS, AUF DEM VERSCHIEDENE SCHLACHTEN VERZEICHNET SIND, IN WELCHEN DIE IN DEN FREMDEN DIENSTEN
FRANKREICHS STEHENDEN EIDG. TRUPPEN IHRE TAPFERKEIT BEWIESEN HATTEN]
Auf dem gleichen Doppelblatt finden sich zum gleichen Thema noch folgende von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben stammende
Sprüche:
Hocc m V
L+^oï
*M tXj o~f <XA*A> o-fc irf
I L ^ ^ A ^ ^ ^ ^
cl/PAT^O«,.
(g+Ay^
W
C
^ ^
iUO/OJOO
V^ìt-^W MA. s^L^Ù
•
t
^ o d ò i i c u ,
c
i
w
u
w
« y k ^
s g cj u e
a j f «
'vaJb
CjTrmiLCcK
Virfco
,
VIAcuoYuua*. VLXT& ClhdU*-
^ ^
^
i^tw/V
nACLT.'ter-UACi^UßtvyJI^^
aj\ ytA-f'ütb
^tunthcuuÀÌCMA- trt^yCJni
1M.OSU- ^Q&cyxJL ^aJhco,
Ht*M» / j fcjti»» p
Http"*'**.
Die anfängliche
Annahme, die vorliegende
Skizze
finde
sich evtl.
Zurlaubens
Tableaux
topographiques
(Paris
1780 und 1786),
erwies
als
falsch.
1)
in
sich
AH 108, 183-184 - Blatt 183v leer - Abb. der Skizze samt dem
dazugehörenden Zweizeiler s. am Schlüsse von AH 108
86
[1750?]
A
"COMPTES DE L'0RD.RE DES GUERRES"
1.)
"Année 1495.
a 1400 homm[es]
de guerre
du nombre de 2800 ...
Gronier leur
Cap.ne
de la nation
des suisses
[hommes], sous la conduitte
...
[n'est]
de Mgr. le Duc de Bourbonnois
guerre
faisant
[de]
françois
venus par deçà par
l'ord.ce
et d'auvergne
...
partie
[=Pierre
II
de Bourbon,
x u u / uu
de Beaujeu] ...ail
Sire
[Karl
VIII.]
9000L
Scavoir
pardessus
2.)
[?],
et de sa
Renfort
Comp.ie
40 prenant
et seuretê
[?]*
du Roy
a son Retour de Naples la
double paye.
Chacun 12par
so[mm]e
de
mois outre
et
Hcopiè[/]"
la Paye double".
"Année 1500
a 270. ho[im]e[s]
30. archers
Tambourin, fluteurs
pour le prenant
6.L
3.)
de guerre de la nation
et d'autres
double paye 12.L
au Capitaine
18.L
outre
suisse
dont jl
y en avoit
simples payes Scavoir
par mois pour les
simples Payes
sa paye.
"Année 1524.
a 200 hom[mes]
de guerre
grand nombre jl
y en a 75 prenant
Somme de 3918L
Cap. 120.L
Lieu.t
Porte
15.s
a pied
suisses
plus
double paye et 50 arquebusiers
pour un mois.
La
Scavoir
15.s
T
Les Prenants
g
doubles payes 13."
Les arquebusiers
10.°
710.
T
Simples Pay[e]s
a M. [Robert
g[e]n[er]al
III
6.
g
15.
de florange Cap.
de La Marek, ab 1526 Maréchal]
des Suisses 100.^[1]
[Premier]
Lieut.
et a un second L.fc
4.)
d'un
15.s
Enseigne 33
a son ...
partie
par mois
33
pour les
faisant
par mois
g[e]n[e]ral
g[e]n[er]al
300.L
200.L"2
"Année 1537
hung Cap. de 477 hom[mes]
a Ulric
ses La Somme de 2025.L
de guerre
de la nation
des
pour la recompense et nourriture
ses pendant un mois a raison
de 300 Ecus au soleil
suis-
desd.
suis-
chacun, et au
Cap. dix payes de suisses par chacun mois.
a M. [Claude de Savoie]
Le Cte
g[e]n[er]al
desd suisses.
r
au s.
Bans yonquois [=Hans II.
225par
mois
r
au S.
Junker?]
t
L.
7
g.
et
Col.
Cap.ne
desd. suisses
te
Jean de glanne [=Glane] Cap. de la
Tende] 35L par
5.)
de Tande [=Tende]
garde du C.
...
[de
mois."2
"Année 1562.
14. C.ies
de 300 hom[mes]
sous la Conduitte
et
6.)
du
s.r
chacune au Camp de [1']armée
[Wilhelm]
frelicq[ue?
=Frölich]
de Blois
leur
Cap.
Colonel."
"Année 1552
2600 ho[mm]es
[Frölich]
de nouvelle
Colonel."
levée sous la Charge du[dit]
Cap.
...
xuö/ÖO-ÖÖ
1)
f OL J/jou/f^j^^^
\
Z< -ï Vvu-/olr
1
» t
V T
: J
2;
Ju^i^J
^
.^/vu^
~/t
?mU'îric/T?—
' ^ Ç^rv-n-i'ei^...
Ve-p^Mi fjn.T^ vt-Si i ^r Uyy- f
'crvj^o
'
éL^O
S'i/t.!**/-'
'^ /^•.---c'^/mi^ ^--ïl+y,/^ Cu-/<>e>
yv-oo*..
während Pt. 1 am rechten
Rand eine von Gardehptm.
und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben,
dem Autor der Histoire
militaire
und des Code
militaire,
angebrachte
Klammer und das Wort: "copié"
aufweist,
findet
sich
hier
bloss die Klammer.
Von gleicher Hand wie AH 108/53
-
AH 108, 185
87
[1750?]
B
AUSZÜGE1 [VON GARDEHPTM. BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER
HISTOIRE MILITAIRE], AUS DER "HISTOIRE2 DE BRETAGNE PAR
D
O
M [GUY-ALEXIS] LOBINEAU T[OME] I E R PARIS 1707. FOL
FIG. "
Bd. Is Es finden sich Exzerpte der Seiten 436, 784, 821, 801[1],
796 [ 1 ], 770[1]
Bd. I I :
"il
n'y
a rien
dans la Seconde partie".
1)
Die besagten
die Fremden Dienste
der eidg.
Orte zum Gegenstand habenden
Auszüge dürfte
Zurlauben
für seine 1753 zum Abschluss
gebrachte
Histoire
militaire
verwendet haben, s. auch Zurlaubiana
AH 108/73.
Die uns hier
vorliegenden
Kopien sind teilweise
wieder durchgestrichen
und uns sicher
nur unvollständig
erhalten
geblieben.
2)
Das Werk
selbst
konnte
in der
Zurlaubiana
nicht
aufgefunden
werden.
AH 108, 186
88
[1757] V . J u l i 2.
A
BILLET VOM [SEKRETÄR? DES FRANZ. SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE, ANTOINE-RENE DE VOYER DA
' RGENSON] MARQUIS DE PAULMY,
ZUHANDEN VON [GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL] ZURLAUBEN
"M Le Mls de Paulmy prie
le Baron de Zurlauben de vouloir
Bien lui
•
lUÖ/ÖÖ~ÖÖA
traduire
2
1)
^^
la piece
Cy Joincte
Jl est a paris
pour jusqu'à
samedy matin
Juillet".1
Die fragliche
Original
-
Uebersetzung
s. Zurlaubiana
AH 108, 187-188
-
AH 108/88A
Blatt 188v leer
88 A
1757 Juni 21., Regensburg
A
NACHRICHTEN1 [ÜBER DIE SCHLACHT VON KOLIN? VOM 18. JUNI 1757]
"les
courriers
arrivès[l]
[König Friedrichs
stoph Edler
Reich,
jesté
II.
zu Regensburg] lui ont rapporté
qui etoit
alors
à Ma les chau [=Malesov]
S'y est rendue avec le Prince
par tout
Oesterreich
ou elle
pour en former
Bistums Würzburg
Chri-
beim Rom.
du quartier
de Sa ma-
le General [Leopold
Her-
Josef Ma-
zwischen Preussen und England einer-
le pourra,
Karl]
[=Erich
près de Kuttenberg,
und Russland anderseits
le blocus,
[Johann Philipp
Prussienne
de Bevern [=August Wilhelm
pour forcer
Graf von] Daun [- Krieg
Frankreich,
de Sa majesté
Gesandter von Brandenburg-Preussen
zog von Braunschweig-Bevern]
ria
au ministre
des Grossen] M. le Baron de Biotto
von Plotho,
Reichstag
qu'elle
hier
n'aiant
laissé
mais aujourd'hui
-],
et pour le
battre
devant Pragues qu'un corps
avant midi
le Baron de fechenbach ministre
beim Rom. Reich,
und
Reichstag
Son Excellence
[=Gesandter
des
zu Regensburg] du Prince
•3
de Wirzbourg
[=Bischof
Adam Friedrich
a la hate de Straubing
lui
rapporta
faisoit
Lintz
eveiller
comment quelque[s]
particularités
qui
et fit
Suivantes
diligence
[=Linz],
d'un Courrier
que le[dit]
Roi a etè force
lieues
en arriéré,
qu'il
Prince
les Autrichiens
Prague, et que S.A.R.
Lothringen]
avoit
[=Wurttemberg]
jusqu'à
Souffert,
on attend
avoit
appris les
[=Württemberg]
a Stutgard
par
[=Stutt-
perdu dans cette
occasion beaucoup de
et qu'il
de Bevern
Charles
avoit
respectivement
perdu un pied,
[Alexander]
en-
qu'après
[1000]
[II.
[=von
de ... [10000]
Eugen] de Wirtenberg
hommes a etè taillé
et la Cavallerie
de moment a autre
de Lorraine
par une Sortie
frederic
de ...
etoit
occupé tous les passages jcy qu'a
Secondé 1'entreprise
300 hommes près,
il
de Pragues quelques
le Prince
qui etoit
et
maitre
de Se retirer
avoient
hommes, le Regiment du Prince
Son[dit]
de Wirtenberg
pour arriver
et de munition
et que le[dit?J
la bataille
avoit
... [?]
ou a etè le champ de bataille4,
Passau. et Straubing
gart],
fermé,
le Prince
von Seinsheim]
heures auparavant
de Trittenau
monde, d'artillerie,
Freiherr
Prussienne
des particularités
en pieces
a principalement
plus
detail-
lUÖ/BOft-ÖS
lès
Sur tout
cet evenement."
1)
Die uns hier
in AH 108/88A vorliegenden
Nachrichten
sind von Gardehptm.
und Brigadier
Beat Fidel
Zurlauben
im Auftrage
des franz.
secrétaire
d'Etat
de la guerre,
Antoine-René
de Voyer d'Argenson,
Marquis de Patilmy, aus dem Deutschen? ins Französische
übersetzt
worden, s.
Zurlaubiana
AH 108/88.
2)
Der deutsche Name dieser
Stadt dürfte
respondenz XV 170 u.a. Nr. 9102.
3 )
^H^mT^
W t f ^ ^ "
Mallotitz
sein,
s. Politische
Cor-
= revint?
4)
Ein Ort namens Trittenau,
wo wenig zuvor eine Schlacht
stattgefunden
hätte,
konnte in keinem der uns zugänglichen
älteren
und neueren
Nachschlagewerke
festgestellt
werden. Hingegen fand am 18. Juni 1757 bei Kolin
eine sehr bedeutsame Schlacht
statt,
welche die Preussen in der Tat
zwang, die Blockade von Prag abzubrechen
und sich aus Böhmen zurückzuziehen .
5)
Der bereits
zitierten
Politischen
Correspondenz
XV 472 zufolge,
nahmen
1757 zwei Angehörige
des herzoglichen
Hauses Braunschweig-Bevern,
nämlich
der bereits
erwähnte August Wilhelm sowie dessen Bruder
Friedrich
Karl Ferdinand
Herzog von Braunschweig-Bevern,
am Feldzuge
teil.
Doch
von keinem ist überliefert
- s. die entsprechenden
Artikel
in der ADB
und der NDB -, dass diese je ein Bein verloren
hätten.
AH 108, 187v-188r
89
[V.
1754]
A
LISTE1 MIT "FAUTES A CORRIGER DANS LE 4 . E VOLUME [ - PARIS
1751 - VON BEAT FIDEL ZURLAUBENS] . . . HISTOIRE MILITAIRE
DES SUISSES [ZUSAMMENGESTELLT DURCH DESMARAIS]"
Gehört
zu AH 108/54
"copili!]"Z
"page 66. ligne
page 66. ligne
16 Florensole
Usés
Fiorensola
[=Fiorenzuola
16. et 17. le Bourg de sDenis:
Usés
d'Arda],
Borgo san Doni-
no [=Borgo San Donnino]
page 66. ligne
19. Terente,
Usés
page 67. ligne
6. Massa Carrera,
page 67. ligne
7. Petre
page 67. ligne
23. saint
Terence
Usés
sancté,
Usés
Cassant,
[=Terenzo]
Massa-Carrara.4
Pietra
Usés
santa
[=Pietrasanta].
san Cassiano [=San Casciano in
Val di Pesa].
page 67. ligne
page 70 ligne
23. Pondibout,
22. Bellistre,
Usés
Usés
page 70. ligne
23. Florentine,
page 70. ligne
24. Verlic,
[=Poggibonsi].
Velet[t]ri.
Usés
Usés
Poggio-Bonzi
Ferretino
Veroli.
[=Ferentino].
xuö/öy-yu
^
page 70. ligne
24. Bahut,
page 70. ligne
24. Cyprienne;
page 111 [richtig:
113].
lisés
Usés
Ligne 28.
page 140. Ligne 24, de Lescu,
rec,
Banco.
Ceperano [=Ceprano].
Pie II.
[Papst]
Usés
Pie
Lises
de Lescun [=Thomas
III.
de Foix-Laut-
Vicomte de Lescun].
page 145. Ligne
12. Vieilmarqua,
Lisés
Vimercato
page 148. Ligne 22. Landdriague,
Lisés
Landriano.
page 164. Ligne 22 Marian,
Marignan[o].
page 178. Ligne
Bel[l]ay
11. ...
dit 26000.
page 180 Ligne
Lisés
[60000] hommes. [Quelle:
lisés
19. L'Electeur,
Kulmbach, Albrecht
Martin
I
e r
] Du
hommes
15. Laumeline,
page 242. Ligne
[=Vimercate].
La Laumeline.
Lisés
du Margrave [von
Brandenburg-
Alkibiades]
page 242 [richtig:
243] Ligne
7. de l'Electeur,
Usés
[wie oben!] du
Margrave.
Jules II.
page 255. Ligne
14. [Papst]
page 370. Ligne
14. 80. ans. lisés
Lisés
Jules
III.
74. ans [gemeint
ist Anne Baron de
Montmorency,
der 1567 tatsächlich
in seinem 76. Lebensjahr
<j
page 379. Ligne 17. ...
page 400 Ligne 26. Balang, lisés
Balan".
verstarbi]
1)
Die nachfolgenden
Korrekturen
konnte Zurlauben,
war doch der letzte
Band
seiner
Histoire
militaire,
nämlich Band VIII,
bereits
1753
gleichfalls
in Paris
erschienen,
freilich
nicht
mehr
berücksichtigen.
2)
3)
Dieses Wort hat Zurlauben
dem Text
vorangestellt.
Bei Zurlauben
I.e.
steht:
"Terente-Borgo-di-Tarro",
was vermuten
lässt,
es handle sich hiebei
um eine einzige
Oertlichkeit.
In Wahrheit
aber
sind es deren zwei,
nämlich Terenzo und Borgo [Val]
di Taro.
Auch hier
handelt
es sich um zwei Städte,
nämlich um Massa und Carrara.
Es folgt
keine
Korrekturangabe.
4)
5)
AH 108, 188a-188b
-
Blatt 188b leer
90
[1750?]
A
AUSZÜGE AUS [EINER HANDSCHRIFT VON CHARLES DU FRESNE, SIEUR]
"DU CANGE", "PARTIE I I " [ANGEFERTIGT DURCH GARDEHPTM. UND
BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEN AUTOR DER HISTOIRE
MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
1.)
"Ordonnance
du Roy [Ludwig
Gardes françoises
volans.
Paris
de n'avoir
ce 24 9
b r e
XIV.]
pour obliger
dans leurs
[=November]
nard de Nogaret de La Valette]
les Capitaines
des
Compagni[e]s aucuns passe1660. addressée a mons. [Ber-
le Duc d'Epernon
Pair
et Colonel ge-
neral
2.)
de 1'jnfanterie
"Ordonnance
du Roy du 4 .
navant tousjours
p[agni]e
de france."
le tiers
d'jnfanterie
ladite
3.) "Ord.
doivent
pas parlé
rendre
de[s]
Lieutenant
ils
4.) "Ord[onnance]
les
Capitaines
formeront
d'armes tant
et la pique
dans les places
1)
s. Zurlauben/CM
qui Sont
en ladite
place,
et
tous les Soirs
le
distinguez
des
à part."
1662 portant
que doresnavant
a Dunkerque que partout
la garde
ailleurs
avec
a la main."*
1662 portant
que doresnavant
des Gardes françoises
d'armes tant
et la pique
et offi-
aux ordres du
du Regiment des Gardes Suisses monteront
du Reg[imen]t
le haussecol
1661. in 8.° il
mais que pour etre
un Cercle
5.) "Ord. du Roy du 25 Novembre
p[itain]es
officiers
que les Capitaines
du roi]
du Roy du 3 Décembre
dans les places
le haussecol
Paris
Comp[agni]es prendront
mot du Sergent major de la place;
Sergens,
en conséquence de
que les
et obéiront
[=Lieutenant
que les Sergens des dites
du 25 dudit
des Gardes françoises
a Boulogne reconnoitront
pour Sa maj.
de
Suisses."
du Roy du 9 aoust 1662 portant
en garnison
de france
fait
charges.
des Comp[agni]es du Reg[imen]t
autres
general
du Service
a leurs
y aura dores-
ensemble l'attache
le Reglement par luy
ordonnance, pour le partage
e[s]t
ciers
et Colonel
qu'il
en chaque Corps ou Com-
presens a la garnison,
contenant
d'jnfanterie
n'y
1661. portant
des officiers
mgr le Duc d'Espernon Pair
mois d'avril,
avril
e
monteront
a Dunkerque que par tout
7
les Ca-
la garde
ailleurs
avec
a la main."
II 268
2) s. ebenda 267f
AH 108, 190r
90 A
[1750?]
A
AUSZÜGE1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN,
DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE] AUS VERSCHIEDENEN, DIE
FRANZ. KRIEGSDIENSTE BEHANDELNDEN AUTOREN
1.)
"les
Edicts
regierte
et Ordonnances
Ludwig VIII.
a present
[d.h.
gefolgt
des Roys de france
von Ludwig IX.
bis in die Regierungszeit
depuis
1226 [damals
dem Heiligen]
von Heinrich
II.,
jusques
gest.
3
1559, bzw. von Heinrich
Pierre
Rebuffi
[gest.
III.,
1557].
gest.
1589]
avec annotations
Lyon 1575 in fol."
par
xuö/yuA-y^
^^
Es werden zitiert:
liv.
2.)
"liv.
III.
pag. 994" sowie "pag. 988-989.
III."
"Don Planchet
"T[ome]
III.
[=Dom
Dijon
Es wird zitiert:
Urbain Plancher:]
1748 in fol.
"pag.
Histoire*
de Bourgogne
...
fig."
583."
1)
Die besagten
die Fremden Dienste
der eidg.
Orte zum Gegenstand habenden
Auszüge dürfte
Zurlauben
für seine 1753 zum Abschluss
gebrachte
Histoire
militaire
verwendet haben, s. auch Zurlaubiana
AH 108/75.
Die uns hier
vorliegenden
Kopien sind teilweise
wieder
durchgestrichen.
2)
3)
Das Werk selber
konnte in der Zurlaubiana
nicht
festgestellt
werden.
Die Sammlung wurde nach Rebuffis
Tod im Jahre 1557 durch dessen Neffen
Audemar oder Omer Rebuffi
fortgesetzt
und scheint
nach deren
Erstausgabe
1559? noch mehrere Auflagen
erlebt
zu haben.
4)
Das Werk
na .
findet
sich
unter
der
Sign.
BF 46 noch heute
in der
Zurlaubia-
AH 108, 190V
91
1674 April 5., Versailles
"ORDONNANCE DU ROY [LUDWIG XIV.], POUR REGLER LE NOMBRE D'OFFICIERS1 QUI DEVRONT DORESNAVANT SERVIR DANS LES TROUPES
SUISSES, LE PIED SUR LEQUEL ELLES SERONT PAYEES, & AUTRES
POINTS CONCERNANS [LE] MAINTIEN & ADVANTAGE D'ICELLES"
s.
Zurlauben/CM
"Ordonnance,
1)
II
386 CV
du Roy sur le Reglement du service
des suisses
a l'advenir
1674"
Von selten
der Familie
Zurlauben
dienten
damals - 1668 war die Gardekompagnie
von Heinrich
II.
Zurlauben
entlassen
wordeni - Konrad IV.
und
Beat Jakob Zurlauben
in franz.
Diensten.
Doch treffen
wir die beiden
nicht
in einem eidg.
Regiment,
sondern im Deutschregiment
Fürstenberg
an. Ersterer
diente
dort als Major,
letzterer
als Hauptmann.
Kopie, mit Dorsualnotiz von Heinrich I I . Zurlauben
-
AH 108, 191-192
92
1679 Januar 18.
ERKANNTNIS VON SCHULTHEISS, KLEIN- UND GROSSRAT BEZÜGLICH DES
"[TRAITEMENT] DES TROUPPES SUISSES DU CANTON DE FRIBOURG
[IN FRANZ. DIENSTEN] PENDANT LA PAIX"1
s.
Zurlauben/CM
II
420
CXV
1)
Die im Text angezogene Kapitulation
vom 7. September 1671
burg und dem Lieutenant-général
Johann Peter Stoppa findet
369 C.
Kopie
-
AH 108, 193
-
zwischen
Freisich ebenda
Blatt 193v leer
93
1681 August 25., Fontainebleau
ORDONNANZ DES [FRANZ.] KÖNIGS [LUDWIG XIV.] BEZÜGLICH DER "JNSPECTION DES TROUPES SUISSES DONNEE AU S. R [HENRI] CLAUZEN ^CLAUSEN?]1 MAJOR . . . [IM] REGIMENT [ALT] STOPPA"
s.
1)
Zurlauben/CM
II
437 CXXI
s. castella/Gardes
Kopie
-
Suisses 13
AH 108, 194
-
Blatt 194v leer
94
1689 Januar 8., Versailles
"COMMISSION1 DE LIEU.T COLONEL DU REG.T DES GARDES SUISSES
[DONNEE PAR LE ROI LOUIS XIV] POUR M [FRANÇOIS] DE REYNOLD"
s.
Zurlauben/CM
1)
AH 108/94 bringt
bloss den Textbeginn,
d.h. Zurlauben
I.e.
478-479,
Zeile 1. Weiter
wird Reynold hier
in AH 108/94 nicht
bloss als
"capitaine",
sondern
II
478 CXXXIII
als "premier
Capitaine"
des Garderegiments
bezeichnet.
AH 108, 194v (aufgeklebt)
95
1695 Dezember 24.
SCHREIBEN1 VOM INTENDANTEN [DE JUSTICE, POLICE ET FINANCES] IN
FLANDERN, [DREUX-LOUIS DU GUE] DE BAGNOLS, AN SEINEN SUBDELEGIERTEN DELPORTE, MENIN
s.
Zurlauben/CM
III
37
CLIII
-LUö/yo-y/
"w
1)
und Maréchal
de camp Beat Fidel
Zurlauv. 1764 geschrieben
die Laufnummer:
Ueber allem steht
von Gardehptm.
ben, dem Autor des Code militaire,
"LXXXVI."
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/33
AH 108, 195 - Blatt 195v leer
96
1696 November 18., Versailles
SCHREIBEN VOM [FRANZ. SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE, LOUISFRANÇOIS -MARI E LE TELLIER, MARQUIS] DE BARBEZIEUX, AN DEN
KOMMANDANTEN VON ANTIBES, DE L'HUILLIER
s.
zurlauben/CM
in
45 CLV
Auf einem separaten, gleichfalls auf Blatt 195v aufgeklebten Zettel
steht von anderer Hand geschrieben:
"Copie de lettre
peuvent avoir
raine
1)
...
[de Mr. de Barbézieux]
des Soldats
du Comté de chinj
par laquelle
[=Chiny]
les Suisses1
[et] de la lor-
allemande".
Von der Familie
camp Beat Jakob
Zurlauben
befanden sich damals Oberst und Maréchal de
und Gardehptm. Beat Heinrich
Josef in franz.
Diensten.
AH 108, 195v (aufgeklebt)
97
1713 Februar 11.
SCHREIBEN1 VOM "CONTROLLEUR GENERAL DES FINANCES", [MICHEL-ROBERT?] LE PELLETIER DES FORTS, AN DEN INTENDANTEN VON
METZ, [DOMINIQUE-CLAUDE BARBERIE] DE SAINT-CONTEST
s.
1)
Zurlauben/CM
III
184
CXCIII
ueber allem steht
von Gardehptm.
ben, dem Autor des Code militaire,
"CXIII."
und Maréchal
de camp Beat Fidel
Zurlauv. 1764 geschrieben
die Laufnummer:
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/95
AH 108, 196 - Blatt 196v leer
98
1719 April 28., Paris
"COMMISSION DE CAPITAINE D'UNE DEMIE COMPAGNIE DANS LE REGIMENT
DES GARDES SUISSES, EN SURVIVANCE DU SR [FRANÇOIS] DE
REYNOLD PERE POUR LE SR GABRIEL[-JOSEPH] DE REYNOLD [DE
BEVIERS] FILS"
s.
Zurlauben/CM
III
270 CCXIX
Am Schlüsse steht hier in AH 108/98 - das ganze Dokument ist übrigens
V.
1764 von Gardehptm. und Maréchal de camp Beat Fidel Zurlauben, dem
Autor des Code militaire, selbst kopiert - noch:
"Suit
l'attache*
de m. [Louis-Auguste
de Bourbon]
le Duc du Maine, Co-
2
lonel
General des Suisses et Grisons."
"Le même jour
..."
s. ebenda 279
1)
Die vorgehenden
3 Wörter
2)
Der
Text
eigentliche
sen bei Zurlauben I.e.
AH 108, 197-198
-
sind
besagter
unterstrichen.
"Attache"
fehlt
hier
in AH
108/98,
s. die-
274-279.
Blatt 198v leer
99
1727 Mai 22.
A
SCHREIBEN VOM [FRANZ. COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS,
LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON], DUC DU MAINE, AN [DEN FRANZ.
SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE, CLAUDE] LE BLANC, SCEAUX
"36 [ : ] F
o
u
r faire mettre
"Comme nous allons
lequel
Les dix p
e
n
s
o
in
s des officiers
entrer
...
dans le mois de juin,
les pensions pour les quatre premiers
des gardes suisses,
anciens
ne de
officiers*
500.L,
officiers
sentement;
chacune de 1000.L,
je joins
mais comme les quatre premiers
par an, ont tous changé, depuis le dernier
tité
â faire
de mois qu'ils
entre
ont esté en place,
convenable que vous fissiez
du s. [Gardeoberst
eux et leurs
remettre,
Johann Viktor
Peter
à cette
doivent
plus
de grade,
lettre
un
estre
chacu-
Estât1
des
expediées
pré-
qui ont
Lieutenants
1000.L
mémoire envoyé, et qu'il
prédécesseurs,
il
du Regiment
des six autres
indistinctement
au nom desquels les Ordonnances
a un partage
qui est celuy dans
Lieutenants*
et celles
du mesme Regiment,
ont esté accordées,
Sur Za m
e
s
m
e ord.e"
selon
me semble qu'il
pour cette
Josef]
fois,
la quan-
seroit
entre
y
assez
les mains
Baron de Bezzenval
[=Besenval]
qu'il
les quatre premieres
puisse
j'espere
en faire
la répartition
cette
lettre
je m'apperçois
marquant que les dix pensions
crées dans le mesme mois;
premiers
Lieutenants,
surprendre.
dont je viens
1723.,
Ce qui m'a trompé ...
partager
de me le faire
de 1000.L
sçavoir,
Vous comprendrés
afin
est, qu'il
Estât
remettiés
leur
quelqu'inconvénient,
...,
Den Etat
officiers,
mit den Namen der
besagten
...
mon arrangement au vost-
ainsy
auxquels
trop
lezés
les pensi vous
nous osons nous
flat-
ny ait qu'un mesme terme
vous voudrés bien monter au
et non descendre a celuy
terme de juin
vous envoyer
ayés la bonté
seroient
que supposé que vous agréyés qu'il
de payement pour tous les dix
d'une grande
que les six officiers
payement au mois d'octobre
esté
pas de vous
me seroit
que je conforme
aisément,
ont
1719. et les six autres
que je dois
ont esté accordées au mois de juin,
AH
ce que
chacune pour les
et mon dessein n'est
led.
tous les ans. Si vous y trouvés
1)
...
afin
une faute, en
de vous parler
sont du mois d'octobre
commodité de ne point
ter
C'est
que j'ay fait
car les quatre
ne sont que du mois de juin
sions
avec précision.
chacune,
que vous voudrés bien ordonner.
En relisant
re.
ordonnances de 1000.L
d'octobre."
Pensionenempfängern
s.
Zurlaubiana
108/100.
Kopie, mit einer Notiz von anderer Hand; vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der
Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 199
100
1727 Mai 22.
A
"MEMOIRE [BEZÜGLICH DER 10 PENSIONEN AN DIE RANGÄLTESTEN OFFIZIERE IM EIDG. GARDEREGIMENT]"
Gehört
zu AH 108/99
"Les quatre premiers
joiìissoient
l'année
[Ludwig XV.]
Lieutenants
passée des pensions
d'attacher
ou par retraitte
a leur
leurs
Sont
estre
place
des gardes Suisses, qui
de 1000.L
ny existants
ou par avancement, les quatre
sentement desd. pensions,
doivent
du Regim.
actuellement
predecesseurs
qu'il
plus,
du temps qu'ils
ont pû en
soit
qui doivent
et sous le nom des quels
expediées pourqu'ils
à più a S. M.
joiiir
mort,
pré-
les ordonnances
tiennent
joiiir.
par
compte a
—
lUO/IVU
Les Sieurs"
[bisher:]
[neu:]
"Planta
apres [Ragett
vier
p.r
du
von] Ba-
Juill[e]t
1726:"
"Rodolphe Planta
denberg],
[von
Wil-
L . ' de la Com-
p.er
pag. de Salis"
"Altermat
wig]
apres [Heinrich
Reding Du p.r
tober]
Bpre
Lud[=Ok-
1726:"
"Durs[?]1
Altermatt,
frangois
per
de la Compag. général-
le [d.h.
vom Colonel
général
des Suisses et Grisons,
Louis-
Auguste de Bourbon, Duc du
Maine]."
"Areger
apres [Sigismund]
Sturler
Du pr. 9bre
ber]
[=Novem-
1726:"
Du p.r
Antoine
regger, per
Ar-
[Josef]
L.fc de la compag. de
Machet"
apres Muller
"Zeiger
"frangois
[von Zug]
may 1727."2
Zeiger,
"Joseph Daniel
p.er
de la compag. de Phiffer
[=Pfyffer]"
"Quant à ce qui est des six autres
des pensions
de
500.L
qui par leur
ancienneté
jouissent
ce sont les mesme que ceux de l'année
derniere
Sçavoir
Les Sieurs"
[neu:]
[bisher:]
t
er
Hennet, p.
"Antoine
Compag. de Molondin
L.
de la
et Vigier."
"Jean Jacques [vom] Staal, Second. L.*" de la mesme compag.e
de Molondin
[=Ca-
"Antoine
est le plus
ancien
Planta
succeder a
Planta"4
"Estienne
stella]
et Doit
Castellas
Vigier."
[richtig:
[von
de la
"Pierre
et
Rudolf]3
Wildenberg],
compag.e
Thadée
second
de Salis"
Boccard,
[de]
per
de la compag.e de Bezenval
colonel
[d.h.
Johann Viktor
von Gardeoberst
Peter
Josef
Besenval]"
"Balthazar
Gremion,
per
L.fc de
la Compag.e de Reynold et Bourquy [=
"frederic
Bourqui]."
[von]
Salis,
p.er
de la Compag.e de Travers
vier"
"Envoyé
le 22. Mai 1727."
L.fc
et Ba-
AVU^XVV
XVX
/s
—
io
/r&p—-
s/ycilicoiâ
0
ganze
CUMmatt)
'
>
2)
Diese
3)
4)
s. Zurlauben/HM
I 308
Dieser
Eintrag
stammt von der
erste
Kolonne
ist
für
ur3
.
von anderer
gleichen
Hand
Hand wie
geschrieben.
in Anm. 2.
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/99; vermutlich 1750? in den Besitz
von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 200
101
1727 Mai 30.
A
SCHREIBEN VOM [FRANZ. SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE1, CLAUDE]
LE BLANC, AN DEN "COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS"2, [LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON], DUC DU MAINE, VERSAILLES
"J'ay
receu la lettre^
que V.A.S. m'a fait
22. de ce mois par laquelle
reunir
elle
mois de juin
et celles
autres,
m.r
ces pensions
je feray
mois d'aoust
expedier
de ...
[500]
[Gardeoberst
seront
juste
de partage
accordées au
l'jdée
lesd.
entre
du Regi-
accordées au
les plus
en suivant
du
de
Lieutenants
livres
les ordonnances de toutes
anciens après
qualitez
de V.A.S. au
pensions au
les unes et les
remises comme V.A.S. marque le souhaitter
Johann Viktor
lorsqu'elles
Livres
aud. Regiment dans lesd.
sont attachées,
qui est le point
et elles
[=Besenval]
[1000]
1723. a chacun des six Lieutenants
eux pour les ayder a se soutenir
auxquelles
de ...
de m'escrire
conviendroit
1719. a chacun des quatre premiers
ment des gardes suisses,
sujet
me marque qu'il
en un mesme mois les pensions
mois d'octobre
l'honneur
seront
Peter Josef]
en estât.
le Baron de Bezenval
Je suis
1)
Von Gardehptm.
und Brigadier
Beat
re militaire
und des Code militaire,
re de la guerre".
Fidel
Zurlauben,
dem Autor der
1750? eigenhändig
ergänzt:
2)
3)
4)
Titel
ebenfalls
durch Zurlauben
ergänzt.
s. Zurlaubiana
AH 108/99
und die Beilage
dazu ebenda AH 108/100
Die nachfolgende
Grussformel
ist gleichfalls
von Zurlauben
kopiert.
Kopie, von anderer Hand als AH 108/100
a
-
AH 108, 201
Histoi"minist-
^
lUö/1UZ—J.UZA
102
1651 Mai 7. ,
Paris
1
"ARTICLES2 ACCORDES PAR LE ROY [LUDWIG XIV.] AUX COLLONELS &
CAPITAINES3 SUISSES ET GRISONS ESTANS AU SERVICE DE SA
MAJESTE"
s.
ZurlaubenICM
"Collationné
secretaire
II
229 LXIV
a L'Original4
& Jnterprete
estant
pardevant
du Roy. & agent des Suisses
[Barthélémy]
"...
moy. soubsigné
Nota[:] pKomttea. ire futurum
[in
Conseiller
Frankreich].
Rolland"
sed irecertum".^
1)
Das Datum ist von Gardehptm.
dem Autor des Code militaire,
Titel
beigefügt
worden.
2)
Ueber allem steht
gleichfalls
von Zurlauben
geschrieben
die Laufnummer:
"XXXIII."
Einer
davon war damals auch Gardehptm. Heinrich
II.
Zurlauben.
Vorliegende
Kopie dürfte
Rolland
entweder dem besagten Gardehauptmann
oder aber dem Zuger Stadtund Amtsrat Beat II.
Zurlauben
zugestellt
haben .
3)
4)
5)
und Maréchal
de camp Beat Fidel
vermutlich
v. 1764 eigenhändig
Diese vermutlich
von Beat II.
Zurlauben
erhaltene,
Dorsualnotiz
ist - vermutlich
später
wieder durchgestrichen
worden.
Zurlauben,
dem obigen
stammende, nurmehr
unvollständig
durch Beat Fidel
Zurlauben
-
AH 108, 202
102 A
1653 Januar 16.
SCHREIBEN1 VOM [FRANZ.] KÖNIG, [LUDWIG XIV.], AN OBERST [LAURENZ D'ESTAVAYER-MONTET, HERR] VON MOLLONDIN
"Lettre
... pour la reforme de quatre Compagnies de Son Regiment"
s. Zurlauben/HM
"T[ome]
VIII.
p. 108-111 [richtig:
110]"
1)
ueber
hier
allem
in AH
steht
die Laufnummer:
"XXXIV";
der
Brieftext
selber
fehlt
108/102A.
Notiz, n. 1753 durch Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben,
dem Autor der Histoire militaire, verfasst
- AH 108, 202v
lUÖ/lU^D-lUJ
102 B
1654 Januar 31.
"DECLARATION1 DU ROY [LUDWIG XIV.] . . . SUR LA REFORME DES REGIMENS SUISSES DE MOLLONDIN [RICHTIG: D1ESTAVAYER-MONTET]
ET DE LOCKMANN [=LOCHMANN]"
s.
1)
Zurlauben/HM
Ueber
In
allem
AH
nT[ome]
steht
VIII.
p
111-113"
die Laufnummer:
"XXXXV.";
der
Text
selber
fehlt
hier
108/102B.
Notiz, n. 1753 durch Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben,
dem Autor der Histoire militaire, verfasst
- AH 108, 202v
102 C
1654 Februar 19.
SCHREIBEN1 VOM [FRANZ.] KÖNIG, [LUDWIG XIV.], AN OBERST [LAURENZ D1ESTAVAYER-MONTET, HERR] VON MOLLONDIN
"Lettre
...
touchant
s.
Zurlauben/HM
1)
Ueber allem
hier
In AH
la
"T[ome]
reforme
VIII.
pag.
de Son
regiment"
113-117"
steht
die Laufnummer:
108/102C.
"XXXVI.";
der
Brieftext
selber
fehlt
Notiz, n. 1753 durch Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben,
dem Autor der Histoire militaire, verfasst
- AH 108, 202v
103
1656 Mai 27.
"DEPESCHE AU CAPP.NE COMMANDANT UN CORPS DE COMPAGNIE DU REG.T
DES GARDES SUISSES1 ESTANT DANS UNE PLACE, AFFIN QUE LE
PLUS ANCIEN DES REG.TS FRANCOIS LE PRECEDDE"
s.
1)
zurlauben!CM
Inhaber
rich
Kopie
II.
-
einer
II
239 LXXI
der
Kompagnien im Garderegiment
Zurlauben.
AH 108, 203
-
Blatt 203v leer
war damals
auch
Hein-
^
J.UÖ/ I U 4 ~ i U O A
loa
1657 Oktober 31., Châlons[-sur-Marne?]
"ORDONNANCE POUR FAIRE PRECEDER LES COMPAGNIES DES GARDES SUISSES1 QUI SERVENT EN JTALIE PAR LE PLUS ANCIEN REG.T
D1JNF.R [I]E FRANÇOISE QUI SE TROUVERA AVEC LES DITES COMPAGNIES . "
s.
1)
Zurlauben/CM
Inhaber
rich
II.
Flandern
II
245
LXXIII
einer
der Kompagnien im Garderegiment
war damals
Zurlauben.
Dieser
kam freilich
nicht
in Italien,
zum Einsatz,
s. Zurlauben/HM
II
202f.
auch Heinsondern in
Kopie, vermutlich von gleicher Hand wie AH 108/103
AH 108, 204 - Blatt 204v leer
105
1658 Januar 12., Paris
"ORDONNANCE1 DU ROY [LUDWIG XIV.] POUR LE PAYEMENT DES TROUPES
SUISSES2"
s.
Zurlauben/CM
II
251 LXXVI
1)
Ueber allem steht
die Laufnummer:
wieder durchgestrichen
wurde.
2)
Inhaber
einer
Gardekompagnie
"XXXVII,
war damals
"LXXI.",
auch Heinrich
wobei
II.
erstere
Zahl
Zurlauben.
Kopie, V . 1764 durch Gardehptm. und Maréchal de camp Beat Fidel Zurlauben, dem Autor des Code militaire, erstellt
- AH 108, 205
105 A
[n. 1753]
LITERATURHINWEISE1 [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL
ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE] BEZÜGLICH
DES BÜNDNISSES DER EIDG. ORTE MIT FRANKREICH
"Traité
liez,
1658
d'alliance
entre
le Roi Louis
commencés le 2. Juillet
[s. zurlauben/HM]
T[ome]
XIV et les Cantons et leurs
al-
1653 et generalement arrêtés le 1. Juin
p
vin. p. 120-178. les quatre lettres
anne-
±UÖ/iUOÄ-iUÖ
xes
2
pag. 161-175.
Lyon
pag.
Lettres
patentes
touchant
les marchands
[suisses]
a
175-177.2"
1)
Ueber allem
eigentlichen
strichen .
steht
die Laufnummer: "XXXVIII.";
Texte fehlen
hier
in AH 108/105A
2)
Die Literaturhinweise
sind
die ganzen Verweise
- die
- sind wieder
durchge-
unterstrichen.
AH 108, 205v
105 B
1663 September 4., Solothurn
"TRAITE1 D'ALLIANCE ENTRE LE ROI LOUIS XIV ET LES . . .
CANTONS SUISSES"
s.
1)
2)
Zurlauben/HM
"T[ome]
VIII.
pag.
[XIII]
179-202."
Ueber allem steht
die Laufnummer: "XXXIX.";
der ganze
gentliche
Text fehlt
hier
in AH 108/105B - ist wieder
Der Literaturhinweis
ist
unterstrichen.
Verweis
- der eidurchgestrichen.
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, n. 1753 geschrieben - AH 108, 205v
106
1667 Februar 24., Versailles
SCHREIBEN VOM [FRANZ.] KÖNIG [LUDWIG XIV.] AN [DEN COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS, EUGENE-MAURICE DE SAVOIE],
COMTE DE SOISSONS
"Lettre
...
concernant
s.
1)
:
Zurlauben/CM
le payement des Compagnies des Gardes Suis-
ses1"
Inhaber
einer
II
328 LXXXIX
der
Kompagnien war damals
Zurlauben.
Kopie
-
AH 108, 207
auch Gardehptm.
Heinrich
II.
^
J.UÖ/J.U/-J.UÖ
107
1663 Oktober 16., Paris
"ARRETS DU CONSEIL PRIVE DU ROY [LUDWIG XIV.] . . .
LA NATION [SUISSE] POUR LEURS PRIVILEGES"1
"Le S. Daubray [=d'Aubray]
2.
Teil
"Louis
146 Zeile
...
147 Zeile
21 -147
Zeile
Roy de france
15 - 148 Zeile
Com.re
à ce député ..."
s.
EN FAVEUR DE
Vogel/Privilèges
14
. . . au premier
nôtre
Huissier
..."
s. ebenda
11
Es folgt hier in AH 108/107:
"Collationnê
aux Originaux
ronne de france
par moy2 Con.er
et de ses
de ... Jaques Salliçon Advocat
r«ï
3
et des S.
Gaulieaure et Chollet ".
a été rendu à la poursuitte
au Conseil
et de la Nation,
2)
3)
du Roy Maison Cou-
finances."
"Cet arrêt
1)
Sec.re
Konkret
ging es dabei um die Hinterlassenschaft
des in saint-Denls
verstorbenen,
aus der Waadt?
stammenden Jean Courvoisy
[Courvoisier],
s.
Vogel I.e. 2. Teil
137ff.
Der Name dieses Amtsträgers
ist nicht
angegeben.
s. die stark
abweichende Schreibweise
dieser
Namen bei Vogel I.e. 147
zweitletzte
Zeile.
Kopie, vermutlich aus dem Besitz von Gardehptm. Heinrich I I . Zurlauben
AH 108, 208-209 - Blatt 209v leer
108
[1758?]
A
VORARBEITEN1 [BEAT FIDEL ZURLAUBENS ZU SEINEM GEPLANTEN "NOBILIAIRE SUISSE"]2
"[Familie]
Brun [von Zürich]
Brun, Eques, primus Consul [=Bürgermeister]
Rudolphus3
Civitatis
ab anno 1336 usque ad 1361 [richtig
1354 Bruno4
[St.
1)
2)
3)
Felix
...
Brun Tigurinus
und Regula]
erat
Tigurinae
Praepositus
Civitatis
Tigurinae
1360].
Collegii
A°
Canonicor[um]
1354[-1372],"4
Vorliegendes
Blatt,
das die Bezeichnung
"E V." trägt,
muss
Bestandteil
einer
grösseren
Sammlung sein,
s. auch Zurlaubiana
AH 108/82.
s. Meier/Zurlaubiana
271-274
sowie ebenda "Werkverzeichnis"
1252
Nr. C 24
Am Rand steht
folgender
Quellenbeleg
Zurlaubens:
"a[)] Spec.
Helvet.
P. I. pag. 3".
lUö/lUÖ~iiU
4)
Zurlaubens
Quellenbeleg
am Rand:
"b[)J
id.
sacr.
P. II.
p. 74."
AH 108, 209v (aufgeklebt)
109
1667 Februar 24.
SCHREIBEN1 VOM [FRANZ.] KÖNIG [LUDWIG XIV.] AN [DEN COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS, EUGENE-MAURICE DE SAVOIE],
COMTE DE SOISSONS
s.
Zurlaubiana
AH 108/106
Notiz von Gardehptm. und Maréchal de camp Beat Fidel Zurlauben, dem
Autor des Code militaire, vermutlich von v. 1764:
"Lettre
... Concernant le payement des Corps du Reg*~ des Gardes Suis2
ses . ... il faut la copier."
1)
2)
Der Brieftext
Inhaber
einer
Zurlauben.
selber
fehlt
hier
in AH 108/109.
der Kompagnien war damals auch Gardehptm.
Beinrieb
II.
AH 108, 209v (aufgeklebt)
110
1671
"TRAITTE [=KAPITULATION]1 QUE M.R [JOHANN PETER] STOPPA A FAIT
. . . DE LA PART DU ROY [LUDWIG XIV.] AVEC LES CANTONS DE
FRIBOURG2 BASLE3 ET SOLEURE"
s.
1)
2)
Zurlaubiana
AH 34/91
sowie
Zurlauben/CM
II
369 C
Ueber allem steht
die vom untengenannten
Zurlauben
angebrachte
Laufnummer: "LIV. ".
s. Zurlauben/CM
II 369-373
3)
s. ebenda 373f
Kopie, von anderer Hand als AH 34/91, mit einigen unwesentlichen Ergänzungen und Korrekturen von Gardehptm. und Maréchal de camp Beat Fidel Zurlauben, dem Autor des Code militaire, von vermutlich v. 1764
AH 108, 210-211
^
J-UÖ/lil-Ilii
111
1672 Februar 17.
"DEPECHE1 DU ROY [LUDWIG XIV.] A M. [EUGENE-MAURICE DE SAVOIE]
LE COMTE DE SOISSONS, COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS . . . POUR LA FORMATION DES REGIMENS SUISSES D'ERLACH,
DE STUPPA2, DE SALIS[-ZIZERS] ET DE PFIFFER [=PFYFFER]"
s.
1)
2)
Zurlauben/HM
"T[ome]
VIII.
p
202-204"
Ueber allem steht
die Laufnummer: "LV.";
der Depeschentext
selber
fehlt
hier
in AH 108/111.
Inhaber
einer
der Kompagnien in diesem Regiment war 1688 auch Hptm. Beat
Jakob II.
Zurlauben,
s. Zurlaubiana
u.a. AH 51/87.
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, 1753? geschrieben - AH 108, 211r
112
[1755 n. Mai 25.]
A
NOTIZ [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DES CODE MILITAIRE] ÜBER EIDG. PENSIONENEMPFÄNGER
IN FRANZ. DIENSTEN
"Le 25 mai 1755 mr le Colonel
[aux gardes,
Beat Franz Plazidus
Zurlau-
7
ben] grandcroix
2
, [François-Jacques
1000^ sur le Tresor Royal,3
mann4 1000L sur
1)
2)
3)
4)
[l'ordre
d']estavayé
et [Jean-Joseph-Gaspard-Nicolas]
de] st
Louis".
s. demgegenüber Pinard/Chronologie
V 319
s. demgegenüber Castella/Gardes-Suisses
308
Diese ganze, letzte
Passage ist
durchgestrichen.
s. ebenda 364f
AH 108, 211r (aufgeklebt)
[=Estavayer-Montet]
Techter-
113
1635 J u l i 15., Saint-Germain-en-Laye
"PROVISIONS1 DE CAPITAINE AUX [REGIMENT DES] GARDES SUISSES,
ACCORDEES PAR LE ROI [LUDWIG X I I I . ] . . . AU CAPITAINE
LOUIS DE ROLL AVEC ORDRE . . . [A CESAR DU CAMBOUT] MARQUIS
DE COASLIN COLONEL-GENERAL DES SUISSES & GRISONS DE LE
FAIRE ESTABLIR & RECONNOISTRE EN LA DICTE CHARGE DE CAPPITAINE."
s.
1)
2)
Zurlauben/HM
I
336f2
Titel
bei Zurlauben I.e. 335f entnommen.
Im Gegensatz zu Zurlauben I.e. 335 steht hier in AH 108/113
über dem
Text bloss:
"parchemin d'après
l'originalWeiter
fehlt
hier
der siegelbeschrieb,
auch Ist das Dokument nicht
gegengezeichnet.
Kopie, vermutlich 1750? durch Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire, erstellt
- AH 108, 211v
114
[1752?]
A
LISTE [VERSCHIEDENER DIE FREMDEN DIENSTE DER EIDG. ORTE IN
FRANKREICH BETREFFENDER] SICH IM "RECUEIL DE M [CHARLES
DU FRESNE, SIEUR] DE CANGE[! =DU CANGE]"1 BEFINDLICHER
DOKUMENTE
9
1.) 28. Dezember 1661: "Ordonnance
le rang des compagnies Françoises
ses Gardes Suisses,
Zurlauben/CM
II
265
étant
dans Dunkerque
haussecol
...":
& Suisses
d'armes tant
et la pique
: s. Zurlauben/CM
du Roy ... portant
a Dunkerque que partout
a la main:
II
s. zurlaubiana
du Roy sur le
entre-
que doresnavant
service
la garde
ailleurs
avec
AH 108/90
Pt. 4
8
des
Suisses
en
268 LXXXll
5.) 17. Februar 1666: "Ordonnance
du Roy, portant
dats des régimens de ses Gardes Françoises
du grand chemin, lorsqu'ils
...
s. ebenda 266 LXXXI
4.) 8. August 1663: "Ordonnance
garnison"
s.
que, lorsque les
du Regiment des Gardes Suisses monteront
dans les places
le
du Roy ... portant
des Gardes Françoises
7
3.) 3. Dezember 1662: "Ordonnance
Capitaines
de Marseille3:
LXXX5
Compagnies du régiment
c
les
régler
& des Compagnies du régiment de
dans la citadelle
2.) 16. November 1662: "Ordonnance
ront
du Roy [Ludwig XIV. J pour
montent,
deffenses
o
& Suisses
ou qu'ils
, de
aux sols'écarter
descendent la gar-
XUÖ/iJ.4
de.":
s. ebenda
324 LXXXVII
6.) 10. August 1671: "Ordonnance
du Roy, pour retirer
des compagnies
g
Suisses
, tous les Soldats
François
7.) 1. Juli 1675: "Ordonnance
Suisses qui seront
taines
du plus
me entre
du Roy qui régie
détachés,
seront
ancien corps,
eux.":
des Comp, suisses
[du roi] Pour faire
qui Sont a soissons."
Suisses ausquels Sa Majesté
11.) 24.Dezember
du Roy portant
12.) 5. Juli 1701:
l'Estat-Major
"Ordonnance
engagés"11
en pied
du régiment
ce et finances]
...
[en]
sortir
Anglois
die Kompagnie
Flandre
payer en
'
1 4
Roussillon,
quoyque la
Suisses
Villars-
: s. ebenda 117 CLXXLLL
de l'Jntendant
[Dreux-Louis
des exemptions des troupes
& Es-
von Oberst Charles
arrivée."1^
"Ordonnance
du régi-
13 CXLIII
[de justice,
Du Gué de
76
au sujet
446 cxxiv
Irlandois,
: s. ebenda ni
pas encore
1703:15
il
Capitail'ancien-
Suisse de Villars[-Chandieu],
[d.h.
Chandieu] n'y soit
Lieutenants
suivant
du Roy pour faire
1o
"Ordre du Roy, pour faire
compagnie Colonelle
13.) 22. Februar
que les
commissions." : s. zurlauben/CM
qui y sont
un nouveau Logement
a accordé des Commissions de
rang parmy les Capitaines
1690:10
Suisses sur
: s. zurlaubiana AH 108/181
ment des Gardes Suisses tous les soldats
cossois
de mes-
s. ebenda 433 cxvill
10.) 20. Mai 1683: "Ordonnance
neté de leurs
des Capi-
commanderont
du Roy pour les troupes
paye en temps de paix.":
tiendront
commandés par celui
s. ebenda 405 cix
9.) 28. Dezember 1680: "ord.e
nes,
s. ebenda 350 xcvii
que les Capitaines
& les subalternes
8.) 26. März 1679: "Déclaration
leur
qui y sont:"
poli-
Bagnols],
77
."
: s. ebenda 137
CLXXVII
14.) 5. März 1703: "Ordonnance
du Roy, portant
que les compagnies des
1o
Regimens Suisses
, qui serviront
chacune une charrette
fenses portées
attelée
dans les armées, pourront
de quatre
par l'Ordonnance
chevaux, nonobstant
du premier
Février
avoir
les dé-
1703, sans
tirer
79
à conséquence."
: s. ebenda 141 CLXXVIII
15.) 1. Oktober 1706: "ord.ce
Pour le Payement
des
Troupes"20
16.) 1. Oktober 1707: idem20
17.) 15. April 1708: "[Ordonnance]
La Campagne [- Krieg
reich,
Holland
Pour le Payement
u.a. zwischen Frankreich
yO
und England anderseits
des Troupes
einer-
pend
und Oester70
18.) 1. Oktober 1708: "[Ordonnance]
19.) 1. Oktober 1709: idem20
20.) 1. Oktober 1710: idem20
21.) 15. April 1711: idem20
22.) 1. Oktober 1711: idem20
23.) 1. Oktober 1712: idem20
24.) 1. Oktober 1713: idem20
Pour le Payement
des Troupes"*"
JLUÖ/ J.J-4
^
25.) 21. September 1714: "Règlement général pour la Compagnie des Cent
0/1
Suisse de la Garde
26.) November
pour
du Roy"
164621:
le Reg.
"Edit
: s.
du Roy Portant
des gardes suisses
27.) 14. August 1671: "Articles
dés pour un regiment
giment Erlach
quelles
d'Infanterie
...
Com.res
[2]
"
convenues & accor-
[- ausgehoben wurde
dann das Re-
-J de douze compagnies, de 200 hommes chacune, les-
auctorisé
me de pouvoir,
d'y
225-231
Teil
de huit
de la Capitulation,
le Roy de France, par le sieur
cordé
création
et de 7 autres
ont été demandées à la ville
[=Stoppa],
2.
Vogel/Privilèges
Capitaine
à cet effect
[Johann Peter]
par une Lettre
& que le Souverain
lever
de Berne au nom de Sa Majesté
de ses bourgeois
Conseil
de Créance en for-
de cette
7?
& sujets."
Stouppe
ville,
luy
: s. zurlauben/CM
a aci i 362
xcix
28.) 7. September 1671: "Traitement
que le Roy veut faire
Suisses que le Canton de Fribourg
& arrêté
avec Monsieur
de Sa Majesté,
de Fribourg
[=Rat und
wo freilich
der
Stoppa,
en Suisse,
CC],"23:
29.) 1. Oktober 1671: "Cap.
373f,
a donné pour son service,
[Johann Peter]
& son Envoyé
aux troupes
Capitaine
par le petit
conclu
aux Gardes
S grand Conseil
s. ebenda 369 c
avec
le
11. Oktober
Canton
de
Basle."23:
s. ebenda
steht 1
30.) 13. Oktober 1671: "Cap. avec la Ville
de Mulhausen"23:
s. ebenda
374 f
23
31.) 6. Dezember 1671: "Cap. avec Appensei [Ausserrhoden]."
: s.
ebenda 375
32.) 29. September 168424: "Ordonnance
nie
la
d'Hemel du régiment
du Roy, pour réduire
des Gardes Suisses,
25
à ...
[160]
la compag-
hommes, &
: s. ebenda 458 cxxvill
du Roy [Ludwig XV.], pour faire
loger
27
& à Asnieres,
la compagnie
des Gardes Suis-
demie-compagnie
à . . . [80]."
33.) 6. Dezember 173226: "Ordre
à Clichy-la-Garenne,
ses,
qui est toute entière
0Q
34.) 15. Mai 1736
régimens
: "Ordonnance
Suisses30,
Majesté."31
à Clichy."
du Roy, en faveur
IV
7
CCLXVI
des Capitaines
qui sont au service
des
de Sa
: s. ebenda 57 CCLXXXV
•J 9
ebenda
: s. ebenda
Grisons & Allemands,
35.) 30. Januar 1737
franche
28
de Travers
s "Ordonnance
d'infanterie
du Roy, pour réduire
Grisonne à ...
[50]
la compagnie
33
hommes."
: s.
69 CCLXXXVII
36.) 14. Juli 173234: "Circulaire
aux Colonels suisses sur la fournie
. .
35
ture de l'Etape a l'Ens.
surnummeraire
et aux Bas officiers"
37.) 24. Februar 166836: "Lettre
du Roy à Monsieur [Eugène-Maurice
de
Savoie]
sons],
le Comte de Soissons,
concernant
17
Suisses."
führt
ist.
:
Colonel-Général
des Suisses
le payement des compagnies du régiment
s. ebenda II
328 LXXXIX,
wo allerdings
das Jahr
[et
Gri-
des Gardes
1667
ange-
—
'
iUÖ/lXH
OQ
38.) 25. November 1676
Sturler
du régiment
: "Ordre du Roy pour réformer
39
Suisse d'Erlach."
: s. ebenda 412 exil
39.) 12. August 168240: "[Ordonnance
Comp[agnies] franches
und
Tschudi:
Suisses
s. ebenda 441
de Mon[n]in[:
CXL], Salis
du roi] Pour reformer
[nämlich
3 cxxxix],
s. ebenda 1 cxxxvill]
CXLI] de 12 c[ompagnies]
s. ebenda 439 cxxil
Fragan:
du roi] Pour Composer les R[égiments]
s. ebenda ili
le jeune[:
plusieurs
CXXIII]"41
40.) 14. März 169042: "[Lettre
suisses
la compagnie de
d'oberkan[:
s. ebenda 5
s. ebenda 7
et Courten[:
chacun"43
41.) 6. Mai 169844: "[Ordonnance]
Pour remettre
les C[ompagnies]
suis-
ses a 200 [hommes]"45
42.) 169946: "Reglement pour les Troupes de la nation
AQ
43.) 3. September 1702
Suisse de Phiffer
44.) 11. Februar
: "Capitulation
pour la levée du régiment
[=Pfyffer]49"50:
171551:
ment Suisse de Phiffer
suisse."47
s. ebenda 129 CLXXVI
"Ordonnance
du Roy, pour la réforme
[=Pfyffer]52"53:
45.) 20. März 1720: "[Ordonnance]
du régi-
s. ebenda 197 cxcvil
Concernant les Troupes de la nation
Suisse."
46.) September 172654: "Edit
des Cent
d'aides
suisses
du Roy Portant
et création
majors.":
d'un
s. Zurlauben/HM
Enseigne
III
Ministre
par nous Jean-Fréderic
& Secrétaire
Commandeur
d'Estât,
faisant
les
du régiment
de Capitulation
Adam] de Karrer,
Colonel
48.) 17. Dezember
173457:
Comte de Maurepas,
Phelypeaux,
ayant le département de la Marine,
dudit
a esté accepté par le sieur
régiment."56:
"Ordonnance
à
49.) 28. Februar
[100]
hommes."58:
173559:
mie-compagnie franche
[Franz
du Roy, pour augmenter de
s. Zurlauben/CM
"Ordonnance
lequel
s. zurlaubiana AH 108/8A
[20] hommes la demi-compagnie Suisse de Pararviciny
mettre
Suisse de Karrer,
des Ordres du Roy, pour & au nom de Sa Majesté;
renouvellement
la
fonctions
377
47.) 25. September 173155: "Capitulation
renouvellée
du Clerc duguet
supp.OD
iv
[=Paravicini]
...
&
47 CCLXXX
du Roy, pour la levée d'une de-
Suisse sous le nom de Beausobre."
: s. ebenda
49 CCLXXXI
50.) 15. September 175261: "Ord.ce
berger
1)
2)
3)
4)
5)
6)
Pour reformer
la C.ie
suisse
d'heu-
62
de 80 hommes".
Diese Passage stammt von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel
Zurlauben,
dem Autor der Histoire
militaire
und des Code militaire,
in dessen Auftrag die vorliegende
Liste
offenbar
erstellt
wurde.
Der Dokumententext
selber
fehlt
hier in AH 108/114 durchwegs.
Die Kompagnie von Gardehptm. Heinrich
II.
Zurlauben scheint
sich damals
nicht
dort aufgehalten
zu haben, s. Zurlauben/HM II 215.
Hier in AH 108/114 folgt
nun noch der Hinweis:
"mss.
[=manuscrit]".
In all jenen Fällen,
wo der Text publiziert
ist, erfolgt
hier
die Titelgebung anhand der Druckausgabe.
zu diesen scheint
auch die Kompagnie von Gardehptm. Heinrich
II.
Zurlauben gehört zu haben, s. ebenda 215f.
XUÖ/J.X4
—'
7)
8)
s. Anm. 4
Einer
der davon Mitbetroffenen
9)
Die Kompagnie von Gardehptm. Heinrich
II.
Zurlauben
war bereits
1668
entlassen
worden, diese sollte
erst
1690 unter Gardehptm. Beat
Heinrich
Josef Zurlauben
wiederhergestellt
werden, s. Meier/Zurlaubiana
156.
Bis hieher
steht
bei allen
angeführten
Dokumenten ein "C" , was vermutlich
"Copié" zu bedeuten hat.
s. Anm. 4
Datum und besagtes
"C" sind durchgestrichen,
letzteres
ist durch ein "L"
für "Lu"?
ersetzt.
s. Anm. 4
Der ganze Eintrag
unter dieser
Nummer ist
durchgestrichen.
Hier steht
wiederum ein "C", s. auch Anm. 10.
10)
11)
12)
13)
14)
15)
war damals
auch Heinrich
II.
Zurlauben.
16) Zu diesen gehörte
damals auch die Kompagnie von Gardehptm.
Josef Zurlauben,
s. Zurlauben/HM
II 256.
17) s. Anm. 4
18) Neben solchen von Beat Heinrich
Josef Zurlauben
befanden
auch noch Truppen des Lieutenant-général
Graf Beat Jakob
Beat Jakob II.
Zurlauben
in franz.
Diensten.
19) s. Anm. 4, 12 und 14
21) Nach dem Datum steht
hier
Beat
Heinrich
sich damals
und von Hptm.
20) s. Anm. 14
noch ein "X", s. etwa die Abb.
unter
Anm. 22.
22)
/
'
'
^
. ^ j d ^ ü l
^
„. , . ,
23)
24)
25)
27)
s. Anm. 14
Nach dem Datum folgt
ein "B" oder eher ein ligiertes
"NB".
s. Anm. 14
26) s. Anm. 24
Ob es sich dabei um die Kompagnie von Gardehptm. Beat Franz
Zurlauben
handelt,
ist
unklar.
28)
30)
31)
33)
s. Anm. 14
Einer
davon war auch Gardehptm.
s. Anm. 14
s. Anm. 14
35) s. Anm. 14
36) Nach dem Datum folgt
37)
39)
41)
43)
45)
47)
s.
s.
s.
s.
s.
s.
Anm.
Anm.
Anm.
Anm.
Anm.
Anm.
hier
29) s. Anm. 24
Beat Franz Plazidus
32) s. Anm. 24
34) s. Anm. 21
zusätzlich
14
14
14
14
14
14
49) In besagtem Regiment
pagnie
inne.
50) s. Anm. 14
52) s. Anm. 49
54) zuerst
stand
chen wurde.
55) s. Anm. 21
57) s. Anm. 21
59) s. Anm. 21
61) s. Anm. 21
1. März
Zurlauben.
zum "X" noch ein "L"
38)
40)
42)
44)
46)
48)
s.
s.
s.
s.
s.
s.
Anm.
Anm.
Anm.
Anm.
Anm.
Anm.
auch Hptm.
1727,
51) s. Anm. 21
53) s. Anm. 14
welches Datum aber dann wieder
Von gleicher Hand wie AH 108/86
-
s.
s.
s.
s.
Jakob
Anm.
Anm.
Anm.
Anm.
für
"Lu"?
36
36
36
36
36
36
hatte
56)
58)
60)
62)
Beat
Plazidus
14
14
14
14
AH 108, 212
II.
Zurlauben
eine Kom-
durchgestri-
^
i U Ö / I i O - i i /
115
1646 Februar 15., Paris
"ORDONNANCE [VOM FRANZ. KÖNIG LUDWIG XIV.] PORTANT COMMANDEMENT
A TOUS SOLDATS FRANÇOIS ET D'AUTRE NATION, DE SORTIR DES
REGIMENS ET COMPAGNIES SUISSES1, ET AUX COLONELS DES DITS
REGIMENS ET COMPAGNIES D'Y EN ADMETTRE NY RETENIR, SUR
LES PEINES Y CONTENÜES."
s.
1)
Zurlauben/CM
worunter
II
sich
169 XLVIII
auch die Kompagnie von Gardehptm.
Heinrich
I.
Zurlauben
befand.
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/106
-
AH 108, 213
116
[1648 Februar 8.]
"TRAICTE FAIT PAR LE ROY [LUDWIG XIV.] AVEC LES COLONELS ET CAPITAINES1 DU REGIMENT DE SES GARDES SUISSES, AVEC L 1 ARREST ET COMMISSION DE SA MA.TE POUR LES DIX MONTRES DE
L'ANNEE 1647."
s.
1)
Zurlauben/CM
Einer
Kopie
dieser
-
II
204 LVI,
S. 204-207
Gardehauptleute
Zeile
7 von
war auch Heinrich
unten
I.
Zurlauben.
AH 108, 214
117
[1750?]
A
ABHANDLUNG ÜBER DAS AMT EINES "COMMISSAIRE GENERAL DES SUISSES"
"Lorsque M.r [Edme
Charge de Colonel
Sieur
de] Sublet
dieres
De la Châtre acquit
General des Suisses
de Noyers qui Estoit
tement de la Guerre,
troupes
Marquis]
fit
de Cette Nation1
[=Lisle-la-Sourdière]
Pourvoir
[François
[im Januar 1643] la
[et Grisons].
Secretaire
De Celle
Givet,
Sa Creature.
M.r [François
D'Etat
avec Le Depar-
De Commissaire general des
Sieur
de] L'isle
De La Sour-
J.UÖ/J.X/
M.r
Du Roy [Ludwig
de Noyers pour le Bien du Service
Estoit
uniquement occupé, ne Songeoit
des Grandes Charges Militaires
Jndependant du Ministre
qu'a diminuer
Eclairoit
de près
ce qui Entrainoit
la Conduitte
du Complet Des Troupes.
ment que Cela Causoit
tant
que Cette
avec
M.r
Le Maréchal
gnade gefallen,
M.r
du Colonel
Estoit
Lorsque
der Fall
war],
M. De la Chastre Emploia tout
vel
office
Louis
Mais Dès Que
M.r
verstarb
de la Cour [was ebenfalls
ou Pour mieux dire,
Son Credit
Le Tellier
pour objet
que La Reyne [Anne d'Autriche]
Ce Ministre
Colonel
france
jl
pour faire
Jl
obtient
retaire
voulut
luy
avoit
aussi Diminuer
] de Retenir
par provision
d'Etat
un Droit
ce qu'il
général des
1643, und
Supprimer le nou-
Eu La Place de M.r De
Suivit
les Errements de son
à M.r De la Chastre
Rendu.
des Prérogatives
Celles
obligés
des maréchaux
de prendre
Jmportance jl
qui tiroit
Desiroit,
ce
du
de
L'attache
Estoit
au Roy
à si Grande conséquence.
Et Depuis ce tems le Sec-
qui a Le Departement de la Guerre Est Seul En droit
donner au nom De sa Majesté
trouppes
jl
que D'oter
pour les Revues. Jl Démontra de Quelle
XIV.
Un-
peu après La mort De
qui avoit
dont les Commissaires Estoient
[Ludwig
[-in
Lors De Sa Disgrâce
ne se Borna pas à la seule Diminution
General,
traitter
am 4. Mai 1643].
[Michel]
Et n'eut
Songeât à
d'au-
Ernennung, d.h. im Oktober, an
Noyers Eut Eu Le Tems de se Reconnoitre
Predecesseur,
s'en Plaindre
als Colonel
de Commissaire General Et y Parvint
13. [dieser
Le Détri-
.
De Noyers se Retira
zwar im April,
tout
De Bassompierre
François]
musste La Châtre seine Stelle
abgeben -]
M.r
Et S'asseuroit
bien
Resolue avant qu'il
[de France,
Rendus
en Sa Dépendance;
General,
De la Chastre sentit
Suisses et Grisons noch im Jahre seiner
2
Bassompierre
les prérogatives
beaucoup D'abus
à Sa Charge, mais Jl n'osa
affaire
dont Jl
Dont Les Possesseurs S'etoient
Au Moyen De Cette Charge de Commissaire qui Estoit
Jl
XIII.]
Etrangères
de
des Commissaires non Seulement pour les
mais Generalement
pour toutes
Celles
qui Sont à La
Solde Du Roy".
1)
2)
Damals war auch Gardehptm. Heinrich
im Garderegiment.
s. Pinard/Chronologie
III
570
I.
Zurlauben
Inhaber
einer
Kompagnie
Von gleicher Hand wie AH 108/79? Vermutlich 1750? in den Besitz von
Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire
militaire und des Code militaire, gelangt. - AH 108, 214a
^
iuö/iiö-ij.y
118
1646 November1
"EDICT2 DU ROY [LUDWIG XIV.] PORTANT CREATION DE HUICT OFFICES3
DE CONSEILLERS DE SA MAJESTE, COMMISSAIRES ORDINAIRES DES
GUERRES AYDES A LA CONDUITE DU REGIMENT DES GARDES SUISSES4 DE SA DITE MAJESTE; DE SEPT AUTRES OFFICES DE CONSEILLERS COMMISSAIRES ORDINAIRES AUX CONDUITES TANT DE LA
COMPAGNIE GENERALE5, QUE DE CELLES DE LYON [=GARDEKOMPAGNIE SCHAUENSTEIN], CAEN6, PERONNE6, & REGIMENT SUISSE
DE MOLLONDING [=ESTAVAYER-MONTET], AUX DROICTS & FONCTIONS PORTEES PAR LE DIT EDICT, AVEC NOUVELLES ATTRIBUTIONS A QUELQUES ANCIENS OFFICIERS,
VERIFIE EN LA C
O
U
R DES AYDES LE . . . [28] AVRIL . . .
[1648].7 PAR ANTOINE ESTIEN[N]E, PREMIER IMPRIMEUR & LIBRAIRE ORDINAIRE DU ROY, RUE S. JACQUES. AU COLLEGE ROYAL,
DEVANT [L1EGLISE?] S. BENOIST. M.DC.XLVIII. AVEC PRIVILEGE DE SA MAJESTE.0"
1)
Dieses auch im Text vorkommende
auch dort - wurde von Beat Fidel
genden Titels
gesetzt.
2)
Ueber das Wort "Edict"
hat Zurlauben
als Anmerkungszeichen
ein "a" angebracht;
die entsprechende
Anmerkung findet
sich dann weiter
unten, sie
lautet
wie folgt:
"a[)J
a Paris
1648 in 4.°". Obwohl die Zurlaubiana
im
Besitze
zahlreicher
derartiger
königlicher
Edikte
ist, konnte
dieses
bislang
nicht
aufgefunden
werden.
3)
4)
Bis hieher
ist der Titel
doppelt
unterstrichen.
Unter deren Kompagnieinhabern
befand sich damals
rich
I.
Zurlauben.
5)
1646 war damit die Gardekompagnie von François
de Bassompierre
und 1648
die von Charles
de Schömberg, beide zu ihrer
Zeit
Colonel
général
des
Suisses et Grisons,
gemeint.
6)
s. hiezu
7)
8)
Diese Zeile
ist
Von "par antoine
castella/Gardes-sulsses
Datum - die Tagesangabe fehlt
Zurlauben
an den Schluss des
43 Zeile
unterstrichen.
..." weg bis zum Schluss
auch Gardehptm.
übrigens
nachfol-
Hein-
6
ist
alles
durchgestrichen.
Vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel
Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire,
gelangt. Kopie ab Druckwerk?
AH 108, 215-220 - Blatt 215v, 217v-220 leer
119
1648 Februar 8., Paris
"REGLEMENT1 DU ROI [LUDWIG XIV.] . . .
REGIMENT DES GARDES SUISSES"
CONCERNANT LE PAYEMENT DU
s.
AH
Zurlauben/CM
"
T
V
m
c
it
é
($aict.
il
204 LVI
sowie
zurlaubiana
Par Mess.le C
o
l
o
n
e
l
[Kaspar]
108/116
... [Freuler],
et les
luö/lis - !/!
du Reg [ime] ut des g
a
r
d
e
s
Cap.neA^
du R
o
y ...P
o
u
r
suisses
70. m
o
n
s
t
r
e
s
çui
leur
sont deuòües."
I;
Ueber allem
"XXIX".
steht
von Beat
2)
3)
Einer
dieser
Gardehauptleute
Die ganze Dorsualnotiz
ist
Fidel
Zurlauben
geschrieben
war auch Heinrich
durchgestrichen.
I.
die
Laufnummer:
Zurlauben.
Kopie mit Dorsualnotiz, vermutlich 1648 von Gardelt. Heinrich I I . Zurlauben angefertigt; zahlreiche Korrekturen und Ergänzungen - so etwa
der ganze Dokumentenschluss: "Ensuite dudit Règlement est escrit. Nous
soubsignés . . . " s. Zurlauben I.e. 209 - von Gardehptm. und Maréchal de
camp Beat Fidel Zurlauben, dem Autor des Code militaire, welche dieser
V . 1764 gemacht haben dürfte.
- AH 108, 221-222
120
1648/1650
"MEMOIRE1 ADDRESSE PAR LA DIETTE [KONKRET DIE JAHRRECHNUNG VON
1648 GEMEINT]2 DES CANTONS A M. [JEAN] DE LA BARDE AMBASSADEUR DU ROY [LUDWIG XIV.] SUR LEURS GRIEFS . . . , AVEC
LES REPONSES DU ROY [VOM JAHRE 1650]"
s.
Zurlauben/HM
"T[ome]
1)
Ueber allem
AH 108/120.
2)
s. EA V 2, 1463 (Nr. 1151) spez. 1464 g sowie VI 1, 41 c. Stadt
und Amt
Zug war an der vom 5.-22.
Juli
1648 dauernden Jahrrechnung
nicht
durch
den hiefür
in Frage kommenden Beat II. Zurlauben
vertreten.
steht
VIII.
p[age]
102-107.-
die Laufnummer:
"XXX";
der
Text
selber
fehlt
hier in
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, n. 1753 geschrieben - AH 108, 222r
121
1649 November 15.
SCHREIBEN1 VOM [FRANZ.] KÖNIG LUDWIG XIV. AN DIE X I I I ORTE
2
"Lettre
s.
1)
... Sur la reforme de plusieurs
Zurlauben/HM
ueber
AH
allem
108/121.
"T[ome]
steht
VII.
plage]
die Laufnummer:
Compagnies Suisses "
27-30."
"XXXI";
der
Text
selber
fehlt
hier in
^
2)
Die Gardekompagnie
nicht
betroffen.
von Heinrich
I.
IUÖ/
Zurlauben
wurde von dieser
Massnahme
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, n. 1753 geschrieben - AH 108, 222v
121 A
1650 Mai/Juni
"ACTES1 CONCERNANS LA NEGOTIATION DES AMBASSADEURS [ - JOHANN
JAKOB VOM STAAL, VINZENZ WAGNER, RODOLPHE DE WECK UND
HANS KONRAD WERDMÜLLER - ] ENVOYES PAR LES [ X I I I ] CANTONS
AU ROI LOUIS XIV EN 1650, LE 31 MAI ET LE 10 JUIN DE CETTE ANNEE"
s.
1)
Zurlauben/HM
"T[ome]
Ueber allem steht
in AH 108/121A.
VIII.
p[age]
92-107."
die Laufnummer:
"XXXII.";
der
Text
selber
fehlt
hier
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, n. 1753 geschrieben - AH 108, 222v
122
1659 Januar 11., Paris
A
"ACTE DE DESISTEMENT DE . . .
[BENEDIKT HOFFMANN]"
"Aujourd'huy
est comparu pardevant
[Ludwig XIV.
] nostre
Sire
les notaires
au cha[te]let
de Paris
hoffman dit de la Cour cydevant lieutenant
[Hans] Menner
au Reg.nt
cap.ne
[Christian]
Jtan
[=Iten]
nom et comme soydisant
légataire
oncle
en cette
estant
de present
de Rol[l]
[Ludwig]
universel
[=Keller?]
bourgeois
de la ville
ste en langue germanique de Jean baptiste
de
M.re
simon [II]
volontairement
von Baar]
huguet procureur
vivant
conjointement
s.r
Cap.ne
avec le
von Aegeri] au
dud. deffunct
de paris
la maison ou est pour enseigne les trois
chelef
soubssignés Benedic
dud. Canton [konkret
ville
du Roy
de la compagnie du feu
du canton de Zuc [=Zug, konkret
Suisse du Coll.el
gardenottes
Menner son
logé rue beaubourg en
poissons
assisté
de gaspard
de Lucerne en Suisse
regnault
sieur
Jnterpre-
du fresnoy
en la chambre des Comptes lequel
et de son bon gré en la presence de Messire
Jean Noël
Et
de
[=Saint-Denis]
Denis
loy
& autres
lieux
g[é]n[ér]al
Con.er
des Suisses
pour le service
Chevallier
ord.re
[et
Suisses de Sa Maj.
Reg.n'
des gardes Suisses,
funct
Comp.e
Novembre
n'avoyt
Signé aucuns Roolles
auroit
lors
[1643]
des gardes
que Sur l'advis
de l'ex.re
a luy don-
et entretenemens dud. def-
luy
ou acquits
Susd.te faict
general
aoust Septembre
estoient
deubs Et
Soyt en blanc
qu'jl
ou aultrement
et ordonné par Sa MajJl
demande a Maistre
en
le Page
Nicolas
des guerres Et pour ce Jntenté
chambre des comptes mesmes forme Jnscription
cuns roolles
en france
et députés dud.
des mois de Juin Juillet
& décembre ...
qualité
Tres.er
en la
et déclaré
fonds en eust este faict
en la
capp.nes
et appoinctemens soldes
Menner et de Sa
que le
[=Keller]
a dit
octobre
bien
Com.re
sont Et viennent
du regiment
al-
et encores en la presence de messires [Johann]
Stoppa et georges Kesler
estats
quj
la conduitte
pierre
né que les
du Roy en ses Conseils
Grisons]
de Sa Maja
té
Seigneur de la Motte vitry
desd. mois apportés par led.
s.r
proceds
de faux contre
au-
le page sur Son Compte
te
de deçà les monts [die
tendant,
qu'ils
quj
qu'ils
n'estoient
Se trouvent
est de datte
Jnduction
faut
ge de faire
cé cette
et dattes
postérieure
plusieurs
poursuitte
comme luy
que led.
roolles
prise
desd. Roolles
marchand drappier
le regallement
du
a fourny
lesd.
dit]
obligé
valoir
Jceux, Et led.
roolles
en blanc
...
Reg.re
temps lad.te
par led.
ville
du reste
stes n'ont
Comp.e fust
esté Suffisans
...
voir
lesdicts
estats
licentiee
lesd.
hoffman
Brochand
Suisses
revenir
de lad.te
qu'il
dit
a
des
[=Brochant]
contenant
ses Creante
le
[1644]
auquel
Et que tous lesd.
lesd.
creantiers
re-
dud.
la Cour comparant Se Seroit
le page, Bosc, & Rolland
l'adjudication
des fins
Et Jceux prié
entr'eux
grâce auroient
de
a cause de ce
et conclusions
luy despens dommages & Jnterests
susnommés de leur
desd.
a Sad. ®
annéé ...
par Sa Maj,te
que dessus pour éviter
lesd.
Suisses
Soldes Et entretenemens pour
pour payer entièrement
Sieurs
contre
Bosc desnon-
des Soldes dud. Menner entre
•
et demandes Jntentees
s.rs
Le
du fonds en ques-
[Mathurin]
cesser les poursuittes
eussent peu prendre
Roolles
de la vérité
Rolland
fournissant
de feburier
Menner Son oncle Jceluy
retiré
lepa-
de la Chambre Et du Registre
du feu sieur
de cette
Et moitié
s.r
Menner par la communiqua[ti]on
argués au greffe
desd. appoinctements
mois de Jan.er
s.r
cette
Signes Mais a present
après sond. deceds mesme de cequj pouvoit
comp.e
led.
lesd.
de la Cour est Jnstruict
dud.
faict
pré-
[1644]
Menner Et sur
quj auroient
Et pour faire
...
Barthélémy Rolland agent desdicts
et despences faictes
Comm'aussy
tiers
luy
a M.re
et Signatures
[1643]
du mois de feburier
procédures
ayant fourny
année ...
au deceds dud. s.r
en garentie
[Hoffmann,
receptes
...
remplis
appeler
de lad.
Signes de la main dud. Menner a cause
Bosc son commis quj
Sieur
tion
Alpen gemeint]
qu'jls
à quoy
condescendu, C'est
pour-
quoy led.
comparant s'est
J1 se desiste
Et despart
fcp
ensemble de lad.
consentant
s.rs
déporté
de faux forméé contre
que le tout
le page, Bosc, Et Rolland
raison
rir
de ce donnant pouvoir
passer Et Signer
mages & Jnterest,
...
de touttes
[partout]
commencement de l'annéé
Krieg
Frankreichs
laisses
en blanc
en cet estât
Rolland
que besoing
en oultre
aud.
...
Coll.e^
que la datte
faicte
giment en laquelle
...
estant
Exactement par
encores par 1'arresté
[23]
avril
...
neurs Supérieurs
que lesd.
und Spanien -] les avoit
quj les avoit
remplie
payéés tant
...
de ceux quj les ont
veritable
a paris
aud. deffunct
desd.
...
Sieur
Regnault,
[1659]
Zug] Cap.ne
Text
Kopie
est ou Seroit
oblige[an]t
le ...
Stoppa & Kesler
-
[11]
Zeile
AH 108, 225
...
Sieurs
et Brochand Et
I.]
-
dud.
...
Rolland
le
des Seig-
aussy eu communi-
la ratifié
Jan.er
confirme
faict
Et
Et passé
des Comptes ...
après midy ...
de S.fc Denis,
Chelef
des présentes
[=Turmenies]
& simonet ...
zerstört.
Zurlauben
au Regiment des
Renonceant ...
de Turmenyes
est Ju-
und Amt Zug] dud. deffunct
huguet procureur
Signé de Turmenyes
- ca. 1 halbe
...
Signé la minutte
devers Et en la possession
1)
comm'jl
[Heinrich
und Rat von Stadt
comparant avec lesd.
soubssignés,
qu'à Ses Crean-
Rolland
Sur le Registre
en la maison dud. Sieur
rue de Moucy ...
led.
...
Re-
que les Sommes y Con-
Comme en ayant charge Et pouvoir
que besoing
approuvé Promettant
...
après le deceds dud.
Jten pour Sa part
aus der Stadt
[=Ammann
Et en tant
despuis fourny
de sond. Regiment aud.
Menner duquel compte led. comparant a recognu avoir
quation
requé-
lequel au
de Compte que le Sieur
[1646]
d'en
... Menner Son oncle
Cap.nes
au Surplus
gardes Suisses du Roy en a faict
...
présentes
pour
sont sig-
de Roll
les Registres
du mesme Canton [konkret
et prétentions
ou dans le temps de la Campagne
d'Jceux
après Son deceds Et aud.
stiffie
lesd.
Compagnie est employée soubz le nom desdicts
tenues ont esté entièrement
tiers
pleinement
de fonds quj a esté expediee pour led.
lad.*"e
[Iten]
Roolles,
sera sans despends Dom-
que par Jnadvertance
mesmes l'ordonnance
le Page
Roolles
u.a. mit Oesterreich
Menner n'a esté ainsy
menner Et
[1643],
avec ceux des autres
en Sorte
remplis
...
lesd.
demandes
desd.'es
au porteur
Recognoissant
aud. s.r
..deschargeant
nés de la main Et seing accoustumé dud.
[-
comme par Ses présentes
des demandes par luy faictes
Jnscription
Et accordant
et désisté
[16]
[étant]
huguet
demeuré parl'un des Notaires
[notaires]".
123
1728 Februar 29., Versailles
A
"ORDRE DU ROY [LUDWIG XV.] POUR FAIRE PASSER LES TROIS GENTILS
HOMMES A DRAPEAU, QUI AVOIENT ESTE DESTINES AUX 3. COMPAGNIES DE GRENADIERS DU REGIMENT DES GARDES FRANÇOISES.
SUIVANT LO
' RDONNANCE DU 12. DU PRESENT MOIS DANS CHACUNE
DES COMPAGNIES COLONELLE [D.H. VON GARDEOBERST LOUIS-ANTOINE-ARMAND DUC DE GRAMONT], LIEUTEN.CE COLONELLE [D.H.
VON LIEUTENANT-COLONEL PIERRE DESPONTY DU FRESNAY], ET DE
MONTARAN."
"De Par Le Roy.
Sa Majesté
febrier,
aiant
par Son Ordonnance
Estably
...
Gardes françoises,
[33]
Du ...
pour Estre
pagnies
trois
ayant Deja
ordinaires,
Des D. Gentils
Distribués
deux officiers
à La Suitte
De plus
affin
qu'il
à ce Qui Est Porté,
donnance du Present mois,
Colonelle,
nombre D'offi-
En Second, feront
Prendront
Rang Jmmediatement
Ordonnance
en Dé-
à La Ditte
Qu'au Lieu De
OrDistri-
Des D. Compagnies De Grena-
Deux Dans Chacune Des Compagnies
Et De Montaran,
premieres
Sa majesté,
Et à Cet Egard Seulement,
officiers
té par La Ditte
augmentation
Des trois
La Teste.
a Ordonné Et Ordonne
J1 En Sera Establi
Lieutenan.ce
par
y ait un Pareil
buer un Gentilhomme à Drapeau à La Suitte
diers,
Compagnies De
Que Les autres Com-
hommes à Drapeau à la Suitte
dans les Compagnies qui En tiennent
rogeant
mois De
de Chacun Des
Que Les trois
J1 Conviendra mieux de Placer
Compagnies De Ce Regiment,
ciers
Du present
Gentilshommes à Drapeaux au Regiments de ses
Compagnies de Ce Regiment, Et Considérant
Grenadiers,
[12]
Colonelle,
ou Jls Seront Recognus Comme
Le même Service
que Les Enseignes, Et
après Eux, Conformément
Qui au Surplus
à ce Qui Est Por-
sera Entièrement
Exécu-
tée.
Mande Et Ordonne Sa Majesté
Gardes françoises,
Police,
Colonel
dudict
Regiment de ses
aux Commissaires de Ses Guerres à Sa Conduitte
Et à tous autres
main à L'Execution
au[dit]
ses officiers
De la Presente,
Qu'il
fait
Apartiendra
à ...
De tenir
Et
La
Le ...
Signé Louis
et plus
taire
Bas, [Claude]
d'Etat
Le Blanc [Secré-
de la guerre]"
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 227
X VU/ X£>*Z
124
1689 Januar 17.
A
AUSZUG AUS DEM ABSCHIED DER [VOM 17.-30. JANUAR 1689 DAUERNDEN]
GEMEINEIDG. TAGSATZUNG1 IN BADEN
EA VI
2, 253 q
"Dans la Diete
Deputès[l]
Rudolf
une
generale
du Canton de Schweitz
Reding]
Compe
aiant
Suisse,
"Schweitzerischen
etè
que lors
qu'un françois
pas lui permettre
la marche Suisse
Trommenstreich"
représentation,
1689 (N° [1]6.)
[Johann Franz Betschart
representè
on ne devoit
de Suisse ni d'user
cette
de Baden le 17. Janvier
und Jost
obtiendroit
de Servir
en
[- in der dt. Uebersetzung
-],
et la confirmèrent
les autres
ainsi
les
qualité
steht:
Députés approuvèrent
qu'elle
l'avoit
deja
autrefois."
Es folgt die deutsche Version.
1)
s. EA VI
durch
2, 249 (Nr.
Beat
Jakob
l.
145). Stadt
Zurlauben
und Amt Zug Hess
sich
dabei
nicht
vertreten.
In franz. und dt. Sprache, geschrieben 1750? durch Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des
Code militaire - AH 108, 229r
124 A
[1750?]
AUSZUG AUS DER "HIST[0IRE]1 DE LA MILICE FRANÇOISE" VON [GABRIEL] DANIEL BEZÜGLICH DES BEGRIFFS: BRIGADE
s.
ibidem
"T[ome]
II.
Paris
1721.
in 4° fig"[:]
"liv.
IX.
chap. IV.
pag. 40"
1)
Was
das Vorhandensein
AH 108/61A
besagten
Werkes in der
Zurlaubiana
angeht,
s.
Anm. 4.
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire
AH 108, 229 - Blatt 229v leer
lUÖ/lZS
—'
125
1758 April 12., "Aire en Artois"
A
SCHREIBEN1 VON [GARDEHPTM. UND BRIGADIER CAESAR HIPPOLYT] PESTALOZZI AN [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES
DU ROI [LUDWIG XV.] CAPITAINE COMMANDANT LA COMPAGNIE COLONELLE [D.H. DIE VON GARDEOBERST BEAT FRANZ PLAZIDUS
ZURLAUBEN] DES GARDES SUISSES RÜE NEÜVE DE LUXEMBOURG",
PARIS
"je
vous suis
très
obligé,
que vous m'avés fait
dürfte
monsieur et cher camarade, de la
en m'envoyant
votre
der 1. Band des Code militaire
moire et lettres
schienen,
dernier
-],
ouvrage [- damit
oder aber das 3-bändige
de Henri Duc de Rohan, die alle
gemeint sein
galanterie
je ne vous tiens
Werk
Me-
1658 in Paris er-
pas quitte
de tous les
autres.
reçevés mon compliment sur la graçe
est d'autant
crois
plus
flateuse,
encor a paris
Suisse
[d.h.
vos nouvelles,
qu'il
que le roy vous a accordé,
y en a très
konkret
nach Zug] qu'après
et de celles
du païs
et quoiqu'on
le deviennent.
S'il
quelque chose pour votre
enchanté de pouvoir
vous être
mens avec les quels j'ay l'honneur
"Kcpondu
1)
2)
le 16 avKil
l'été,
je vous demanderai
que vous habités,
pas qu'elles
serois
je vous
pour quelque Temps et je pençe que vous n'irés
ne Sont pas interressantes,
i avoit
peü d'exemples,
elle
en puisse
Service
utile
d'être
en
de
pour les nostres
dire,
je ne crois
ne m'épargnés pas, je
et vous prouver
les Senti-
...".
1758"
Auf dem Adressenschildchen
findet
sich noch von anderer Hand der Eintrag:
"aire"
und vermutlich
eine als Taxangabe zu interpretierende
"6".
Beat Fidel
zurlauben
hatte
am 26. März 1758 das Nachfolgerecht
über die
Gardekompagnie seines Onkels,
Gardeoberst
Beat Franz Plazldus
Zurlauben,
erhalten,
s. Castella/Gardes-suisses
377.
Original, mit Siegel. Notiz von Beat Fidel Zurlauben.
AH 108, 230-230a - Blatt 230v und 230ar leer
^
108/126
126
1588 November 22., Blois
A
"ORDRE ET . . . REIGLEMENT QUE LE ROY [HEINRICH I I I . ] VEUT ESTRE
DESORMAIS GARDE EN LA PRESCEANCE ET MARCHE DES REGIMENTS
DE SES GENS DE PIED FRANÇOIS SANS QUE CHACUN EN PUISSE CY
APPRES FAIRE JNSTANCE A S.M. NY LE DISPUTER AU CONTRAIRE."
"Les trois
Regiments Ordinaires
pagne, marcheront
Touts Les autres
Qu'ils
De Sa Garde, De Picardie,
En Leur Rang, Et Selon Leur ordre
Regiments marcheront
Seront Entrés
au Service
temps, Selon La Datte
De Sa
Et De Cham-
accoutumé.
aussy Selon L'ordre.
Maj.té,
des Commissions Des
Et S'ils
M.es
Et Le Temps
Sont De même
De Camp Qui Les Comman-
deront .
Et ou Les Commissions Pour Lever lesd.
Regiments Seroient
nées aux M.es De Camp Qui Les Commanderont
Les d. Regiments marcheront
Le plus
ancien
Capitaine
cien Capitaine
Esté honnoré De Pareil
Estre
De Camp, Pour avoir
Grade De M.e
Que Capitaine
Sans Que un M.e De Camp Puisse Pretendre
M.e
En Ce Cas
En Chef, Sinon Que Le M.e De Camp moins an-
Eut Desja autrefois
ge Sur un autre
pagnies
D'un même Jour,
Selon Que Le M.e De Camp Se trouvera
De Camp, Lorsque led. Plus ancien n'estoit
pagnie,
Aussi Don-
D'une Com-
Presceance Et
avanta-
En Son Regiment Plus De Com-
Que L'autre.
Advenant Que ung Regiment Change De M.e De Camp Et Qu'il
nué, led. Regiment marchera au mesme Rang Et En L'ordre
Auparavant,
Et non Pas Selon la Provision
Soit
Conti-
Qu'il
Estoit
Du M.e De Camp Qui En Sera
Nouvellement Pourveu.
Et Pour ce Que Le Roy veut Reduire Le grand nombre de Regiment Qu'il
a Aujourd'huy
S'il
vient
Poictou
En Ses armées, Sa Majesté
Soit
Par La mort ou Demission De Quelqu'un Des M.es De Camp,
Regiment Soient
Gonzague] Duc De Nevers Son Lieutenant
Regiments Selon Qu'il
Lesd. Regiments Soient
Jcelle
verra
Réduits
Departies
Par Le S.r
General En Poictou
Estre
Plus à Propos,
[Louis de
Sous Les
Jusqu'à
ce Que
au nombre De Quatre Seulement Pour
année.
Veut aussy Sa Majesté
Que Pareille
Employés Pour Son Service
Qu'il
ordonné, Que
Cy appres a vacquer Quelques Regiments En Son armée De
Les Compagnies d'Jcelui
autres
a des à present
y
Luy Plaira
Cy après,
Réduction
Soit
faitte
En Son armée De Daulphiné,
ordonner Et Qu'elle
Des Regiments
Jusques au nombre
advisera
Estre
Le plus
X U Ö / X Z O —XZÖ
—'
à Propos Pour Son Service.
Fait
à ...
le
...
Signé henry,
et Plus Bas [Martin]
Secrétaire
Ruzé [Sieur
de
Beaulieu,
d'Etat]"
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/123, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der
Histoire militaire und des Code militaire, gelangt
A
H 108, 231-232 - Blatt 232 leer
127
[1750?]
AUSZÜGE1 AUS [DER "HISTOIRE DE LA MILICE FRANÇOISE"2 VON GABRIEL] DANIEL [PARIS 1721] BEZÜGLICH DES RANGES EINES BRIGADIERS, DER RANGORDNUNG UNTER DEN FRANZ. REGIMENTERN SOWIE DES EINSATZES DER BRIGADEN
Es werden in dieser Reihenfolge die Seiten 44, 44-45 [im 2. Band,
9. Buch, Kapitel IV]3 weiter ebenda in "liv.
"pag.
403 liv.
und "pag.
1)
2)
3)
42"
XI.",
"pag.
404 liv.
XI.",
X. chap. VI. pag.
"liv.
IX chap. IV.
273",
p. 41"
zitiert.
s. auch Zurlaubiana
AH 108/124A
Der Titel
wurde ebenda entnommen; bezüglich
kes in der Zurlaubiana
s. ebenda AH 108/61A
s. Anm. 1
des Vorhandenseins
Anm. 4.
des Wer-
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 233
128
1712 Dezember 7., Versailles
A
"DECLARATION DU ROY [LUDWIG XIV.] EN FAVEUR DES OFFICIERS DES
GARDES FRANÇOISES"
"Louis
...
Roy de frange
a tous ceux qui ces présentes
lettres
verront,
ficiers
de Nostre Regiment des Gardes françoises,
d'entr'eux
biens
Salut.
et de Navarre:
qui ont leur
Sont Situéz,
Sur ce qui nous a esté representé
domicile
se trouvant
que
dans des Provinces
obligez
de faire
par les of-
plusieurs
Eloignées
où leurs
une Longue residence à
'
Paris,
pour estre
à portée
qui ont des actions
tenter
pardevant
pretexte
de leur
stelet.
fait
de Servir
et procès
les
juges
residence
à Paris,
un même lieu,
causée pour raison
qu'il
avoit
domicile
feroit
Seullement
par led.
d'estre
effets
roient
Se trouvans
de leurs
qu'ils
avoient
officiers
et Places,
charges,
de les
pourvoir
ils
auparavant,
faire
devant les
des actions
de leur
Sur ce Necessaire.
puissance
et ordonné, Disons,
de Nôtre main,
déclarons
voulons
mais war dies Antoine
les Enseignes qui
avant qu'ils
Seul titre
faire
Lieu
de leurs
a Paris
domicile;
tions
fussent
Naturel;
où lesdits
contr'eux
officiers
avoient
eu leur
expedier
domicile
fonctions
Certaine
déclaré
Signées
de Nost-
reputez
de Se pourvoir
leur
domicile
de nostredit
par
le
de
y avoir
leur
ont des ac-
au paravant,
Mobiliaires
où ils
et Compris
devant les juges du
Regiment des Gardes françoises
et en tous lieux
[da-
qui Sont obligez
estre
ficiers
Suite,
nos
en Province
Charges, ne puissent
Seulement des demandes pour dettes
où a nostre
de Se
Nous avons dit,
Charges et par la residence
à exercer
per-
et nous avons ré-
en faisant
ception
Paris
aulieu
et en Conséquence, Seront tenus tous ceux qui
et droits
fust
Duc de Guiche] jusques
avoir
les
le
depuis et Compris le Colonel
pourvûs des dites
pour en remplir
il
que Ceux des officiers
V de Gramont,
Se trouveront
Nous
Changé Le Domi-
et ordonnons par ces présentes
re Regiment des Gardes françoises,
les
à excercer
de Paris,
Royale,
et nous plaist,
pour-
que par
A Ces Causes, de nostre
et autorité
Sur
de L'Etat
pas juste
avoir
le
des Gardes
officiers
et droits
domicile
lettres
pleine
de quoy ils
reputez
au Chatelet
Sur cela nos intentions,
Science,
Créanciers
été Contractées;
ne Seroit
solu d'expliquer
patentes
de Sa Charge,
et que Sous ce pretexte,
assigner
juges
contractées
ou autrement pardevant
avoient
fussent
Se
decedè, et
de NostredRegiment
il
dans
Celuy
Successions,
Mobiliaires
a L'effet
par voye de Saisie
mis à Ceux qui peuvent avoir
contr'eux
pour dettes
dettes
et
militaire,
de l'officier
dans le Même Cas que les
Major de Nos Provinces
cile
naturel
par luy y laissez,
avons Considéré que lesdits
Seul titre
des dites
à tous autres
Soit
au Cha-
et qu'en Conséquence Nous
payés par préférence
du Lieu Meme où lesdites
françoises
d'une Charge
de la residence
mobiliers
du
longue residence
et ne Change point
et discution
du Domicile
Se Servir
in-
1707. rendiie Sur le
decedè dans le lieu
Se pourvoir,
juges
du Service
aux Créanciers
officier
privilege
les
le juge
de les
major de nos Provinces
que la
auparavant par sa Naissance;
pardevant
reservé
connoistre
Ceux
à plaider
du 9 avril
d'un officier
avons Ordonné que le partage
obliger
de L'Etat
nous avons fait
au lieu
prétendent
pour les
déclaration
de Nos places,
le
garde ordinaire;
Contr'eux,
domicile,
des Successions des officiers
point
à nostre
à intenter
de leur
et comme par nostre
n'établit
X
U
Ö
/
J
.
Z
Ö
à
l'ex-
que lesdits
contracteront
Seront avec
ofà
ledRe-
-LU8/ -L^Ö-J-^y
giment,
pour raison
pardevant
tion
let
les juges
de Paris.
leur
qu'ils
N'entendons
au droit
Se Servir
l'égard
9 avril
Mandement
en tous procès;
lier
et enregistrer,
lon leur
par
forme et teneur,
• • •/
Signé
n'y[l]
Nostre
dite
ils
du
Si donnons en
garder
Lire,
pub-
et observer
Cesser tous troubles
plaisir;
Scel à cesdites
6Û de Nostre Regne le
Déclaration
ayent a faire
Car tel est nostre
nostre
Regiment des
les Gens tenans Nostre Cour
Cessant et faisant
mettre
1669. dont
Voulons au Surplus
de Nostredit
et le Contenu en icelles,
quoy nous avons fait
déroger
en demandant, que défen-
ordonnance.
a deceder,
que ces présentes
empeschemens au contraire:
• ••
tant
lad.te
executée Selon Sa forme et teneur
à Paris,
l'execu-
Sous le Scel du Chaste-
ordonnance du mois d'Aoust
à nœ amez et féaux Conseillers
de Parlement
de
de committimus de Nostre Grand Sceau que nous
qui viendront
1707. Soit
poursuivis
Comme aussy pour raison
des Successions des officiers
Gardes françoises
estre
néanmoins par ces présentes
dant dans les cas préscrits
qu'à
ils pourront
auront pû passer
avons accordé par Nostre
pourront
dettes
au Chastelet;
de tous Contracts
donner atteinte
ils
des quelles
Seet
en témoin de
présentes.
Donné à
Soixante-dixième.
Louis:
et plus
[de la Noiraye,
et Scellée
Voysin
bas, Par le Roy, [Daniel-François]
Secrétaire
du Grand Sceau de Cire
d'Etat
de la
guerre],
jaune."
Es folgt von anderer Hand:
"Registrées,
oiìy,
et ce requérant
estre
executées selon
jour,
à paris
leur
en Parlement,
le procureur
forme et teneur,
le ...
Signé,
[23]
Général du Roy, pour
suivant
Décembre ...
[Nicolas]
1'arrest
de ce
[1712].
Dongois. "
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/45, vermutlich 1750? in den Besitz
von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 234-235
129
1758 März 3., Solothurn
A
SCHREIBEN1 VON [JOHANNA KAROLINA CLEOPHA] VON SURY [ALS WITWE
VON JOSEF LORENZ DE STAVAY-MOLLONDIN VERH.] DE STAVAYMOLLONDIN AN GARDEHPTM. [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.]", "RÜE NEUVE [DE] LUXENBOURG [=LUXEMBOURG]", PARIS
"je
suis
sensible
...
me donnez dans ma juste
comme je le dois
affliction
aux marques d'amitiés
et j'ose
me persuader
que vous
les regrets
^
que vous voulez
bien
accorder
a ma cruelle
1757 war ihr der Gatte verstorben
défunct
tive
avoit
pour vous, il
les vôtres
afin
quelle
j'ay l'honneur
osrais
je vous p[r]ier
sieur
de pouvoir
[Gardeoberst
ne tiendra
que le cher
a moy que je ne cul-
que je me donneray a aller
vous marquer la parfaite
d'estre
[- am 12. Dezember
y
... point
sur ses
Considération
avec la-
...
de faire
mes remerctmens
Beat Franz Plazidus]
Pinchène, als Gattin
perte
-] par les sentiment
par tous les soins
traces
xuB/izy-iJU
des Ersteren,
très
et Madame
verh.]
humbles a Mon-
[Marie-Florimonde
de Zurloube
les assurant
de
de
mes obeissances
osrais-je
aussy vous p[r]ier
de me marquer si peut-et[r]e
pas soit
quelque avance pour
[l'achat
de]
...
[livre]
vous n'orez
ou commandé
quelques uns ".
1)
2)
3)
Auf dem Adressenschildchen
finden
sich neben dem Stempelaufdruck
"BS
[-Basel]"
noch vermutlich
Taxangaben bedeutende
Zahlenvermerke.
s. die Korrespondenz
von stavay-Mollondin
mit Zurlauben
bei Meier/Zurlaubiana
"Briefwechsel"
unter
"Estavayer-Mollondln"
546
Bezüglich
Zurlaubens
Buchvermittlung
s. ebenda 311 f.
Original, mit Allianzsiegel Stavay-Mollondin/Sury
AH 108, 236-237 - Blatt 236v und 237r leer
130
1681 Januar 6., Saint-Germain-en-Laye
A
"ORDONNANCE DU ROY [LUDWIG XIV.] POUR LOGER UN SERGENT ET SIX
SOLDATS DES COMPAGNIES SUISSES QUI SONT A SOISSONS, CHEZ
CHACUN DES MAIRE ET ECHEVINS DE LA D. VILLE QUI SE SONT
OPPOSES A LA RECEPTION DES BILLETS DONNES PAR LE COMMISSAIRE TIXIER QUI SUIVANT LE DEUB DE SA CHARGE AVOIT VOULU
REMEDIER AUX ABUS PAR EUX COMMIS EN LA DISTRIBUTION DU
LOGEMENT DES D. TROUPES"
"de Par Le Roy.
Sa Majesté
ayant esté informé
qu'au prejudice
nant le logement de ses gens de Guerre,
Ville
nies
de Soissons1
les plus
xier
les Maire et Echevins de la
ont logé les officiers
du Regiment Suisse d'Erlack
pauvres habitains
ordonné a la Police
[=Erlach]
de ladite
Ville
cas par
les dits
Reglemens les dits
opposés et ont empeche que le[s]
n'ayent
et Soldats
des cinq compag-
qui y sont en garnison
chez
et que le Commissaire
Ti-
du dit Regiment y ayant voulu remedier
vant le deu de sa charge et conformément
reil
de Ses Reglemens concer-
Billets
a ce qui est prescrit
Maire et Echevins
donnés par ledit
esté executés et Sa Majesté ne voulant
pas Souffrir
suien pa-
s'y sont
Commissaire
une pa-
iUÖ/UU-iJi
reille
fait
^
contravention
une nouvelle
ledit
a Ses ordres,
distribution
Commissaire Tixier
eux deument appelés,
mis chez les plus
pas estre
du logement des dites
en presence des dits
que les officiers
accomodés habitans
exempte par les dits
de leur
un lict
aux dits
res et Echevins
ordres;
d'eux
de la dite
chez les quelz les Soldats
fournir
formément
et Soldtats
des plus
garni
ordonne qu'il
un Sergent
d'icelles
Ville
Seront
qui n'en
que S'il
doivent
reste
Seront envoyez, Seront
et place
des
obligés
au feu et a la chandelle, con-
de 1'inexécution
sera envoyé par ledit
et Six Soldats
Compagnies par
Pauvres et que les Bourgeois
Reglemens, et Sa Majeste
soyent punis
sera
Maire et Echevins, ou
Reglemens, en sorte
maisons Vuides ce Soyent celles
et habitans
a ordonné et ordonne qu'il
des dites
voulant
que les dits
Mai-
par eux Commise a ses
Commissaire chez chacun
Compagnies pour y demeurer
ts
pendant quinze Jours,
pagnies
Ville,
Sa m.
aux officiers
aux dit Maire et Echevins et aux autres
de Se conformer
execution
1)
Enjoignant
de la
a ce qu'il
Sera fait
des dites Com-
habitans
par Ledit
de
ladite
Commissaire en
presente."
s. auch Zurlaubiana
AH 108/181
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/115; vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 240
131
1648 J u l i
[31.]
SCHREIBEN VOM
ROLL
s.
Zurlauben/HM
"le dernier jour de j u i l l e t " ,
Paris
[FRANZ. KÖNIG] LUDWIG XIV. AN OBERST [LUDWIG VON]
II
376f
Ueber dem Text steht wie auch alles übrige 1750? von Gardehptm. und
Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, geschrieben: "[en]
le",
papier",
"Souscription",
"avec le cachet du Roy en papier
Kopie
-
AH 108, 241r
"a Mons.r
blanc."
le Colonel
Rool-
iUÖ/iJ<!-iJJ
132
1648 J u l i
[31.]
"le dernier jour de j u i l l e t " ,
Paris
SCHREIBEN VOM [FRANZ. KÖNIG] LUDWIG XIV. AN DEN MARECHAL DE
FRANCE, [FRANÇOIS] DE L'HOPITAL, "CHEVALIER DE MES [GEMEINT DES KÖNIGS] ORDRES"
s.
Zurlauben/HM
II
377f
Ueber dem Text steht wie auch alles übrige 1750? von Gardehptm. und
Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, geschrieben: "en papier",
...",
"cachet
Kopie
-
"addresse[:]
du Roy en papier
a mon Cousin le S.r de
1'Hospital
blanc."
AH 108, 241v
133
[1750?]
A
WAPPENBESCHRIEBE EINIGER "FAMILLES DE BERNE" [VON GARDEHPTM.
UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DES NOBILIAIRE SUISSE]1
1.)
"Mey
[=von May:] d'or
en bas d'azur
a 3 pals
2.) "von Muralt[:]
fleur
a 2 lyons
debout d'azur,
coupé
d'or."
d'argent
a la tour
de lys de gueules 2 fleurs
meme et en bas une fleur
de gueules Surmontée d'une demie
de lys une de chaque ...
de lys de meme, de
[=Ougspurger:]
3.)"Ougstburger
Se ragardans
d'azur
coté de
gueules".
a la licorne
debout
Saillant
d'argent".
4.) "von Römerstal [:]
5.) "Steiger
dernier
de Sable a la Croix
[=von Steiger]
avoyer mort
dont etoit
[1735:]
de 3 mottes de Sinopie
...
un demi bouquetin
6.)
"Steiger
jourd'hui[:]
dont
[Christoph
d'or
1)
Bezüglich
2)
Der Bernerzweig
HBLS V 666.
dieses
I.
von Steiger]
le
d'argent
Saillant
II.
von Steiger]
au demi bouquetin
des Nobiliaire
[Christoph
d'argent".
de gueules au demi bouquetin
Saillant
[?]
edentée
suisse
Saillant
s. Zurlaubiana
Geschlechtes
ist
bereits
est 1'avoyer
d'au-
de Sable."
AH 99/75
1730
Anm. 8.
ausgestorben,
s.
lUO/iJJ-lJS
3
) ; CL+viamSusm. H m m
AH 108, 241v
134
[1751]
A
"ETAT DE SERVICE DE JEAN FRANÇOIS1 PREMIER LIEUTENANT AU REGIMENT DES GARDES SUISSES DU ROY [LUDWIG XV.] COMPAGNIE DE
MONSIEUR [BEAT FRANZ PLAZIDUS] DE SURLAUBEN [=ZURLAUBEN]
LIEUTENANT GENERAL DES ARMES DU ROY. ET COLONEL DU DIT
REGIMENT"
"entré
au service
en 1722 dans le Regiment suisse
pagnie
de Grêder de Wartenfels
en 1735 le 20 mars fait
compagnie De hirzel,
allemagne
[- Krieg
été licenciée
et Murait,
Frankreichs
le ...
Compagnie de Vevay
[-
Holland
gleiche
Diesbach,
Frankreichs
[25]
[=Vevey],
Sous Dunkerque [- Krieg
a fait
la campagne de cette
gegen Oesterreich
et Salis
Mächtekonstellation
et après la bataille
-];
mars 1751. fais
stellation
1)
fait
celle
de fontenoy
Mächte]
année en
comp.ie
dans la
und Oester-
11. Mai 1745 - Sieg
étoit,
est entré dans
du Regiment des Gardes
fait
Second Lieutenant
De l'ordre
may 1747. premier
Royal et
Lieutenant,
les campagne de 1746. et 1748 [- gleiche
Militai-
le premier
Mächtekon-
wie 1742 -] dans Le même Regiment".
s. auch Castella/Gardes-suisses
a
la Campagne de 1742
einer-
où il
de sous Lieutenant,
[17]
suisse,
de 1744. et 1745
[vom
colonel
le 2 aoust de la même année, et chevalier
Le ...
D'un an;
Régiment de
d'enseigne
Soglio;
com-
wie 1742 -] encore avec le Régiment de
über die besagten drei
re de S.fc Louis
dans le[dit]
u.a. zwischen Frankreich
und England anderseits
du Roy en qualité
-] la Ditte
may 1740 en qualité
la Compagnie de Monsieur De surlauben
suisses
de cadet l'espace
enseigne dans Le Régiment de Brendlé
au mois de May 1737: entré
Diesbach suisse,
reich,
en qualité
de Diesbach,
311
Wohl 1751 in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 253-254 - Blatt 254 leer
135
1666 Februar 17., Saint-Germain-en-Laye
"ORDONNANCE1 DU ROY [LUDWIG XIV.] PORTANT DEFFENS AUX SOLDATS
DES COMPAGNIES DES REGIMENS DE SES GARDES FRANÇOISES ET
SUISSES2 DE S'ECARTER DU GRAND CHEMIN, LORSQU'ILS MONTENT
OU QU'ILS DESCENDENT LA GARDE"
s.
Zurlaubiana
1)
Darüber steht
dem Autor des
Beachte,
dass
Einer
der von
Heinrich
II.
2)
AH 108/114
ffr.
5
von Gardehptm. und Maréchal
de camp Beat Fidel
Zurlauben,
Code militaire,
vor 1764 geschrieben:
"il faut
la
copier".
der Text selber
hier
in AH 108/135
fehlt.
diesem Erlass
Mitbetroffenen
war damals auch Gardehptm.
Zurlauben.
Von Beat Fidel Zurlauben
-
AH 108, 254r (aufgeklebt)
136
1757 November 20., Blois
A
SCHREIBEN VOM PRIOR DER ABTEI SAINT-LAUMER, VAUDREY1, [AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN]
"Vous serêz sans doute surpris
core du motif
Religieux
qui me la fait
qui par son etat
à la retraitte
se veuille
ayéz la bonté de faire
que la Nature se fait
tion
de Parent.
J'ay
un frere
lon de Dijon
ait
il
attention
qui sert
en Qualité
1747],
Et sieges
de la Derniere
Ces
Mrs
est Vray
fait
[33] Ans, Enfin
qu'il
[?]2
tandis
etat Et
est quesBatail-
Le Commandant
obtenir
Cette
XV.]
a Deux Capitaines
que les Deux Mrs ne se
que luy il
Lauffeld
guerre
[=HuresJ
que mon frere
s'est
[=Lawfeld
trouvé a
vom 2.
[den u.a. Frankreich
England und Holland
...,
est de toutte
lors
et
mais
Que le Roy [Ludwig
observer
sont ses Cadets dans le service,
ou ...
Convient,
Voudroit
En attendant
il
de Bolou
1748 gegen Oesterreich,
En-
etrange Qu'un
dans la Milice
a hurres
Et Mon frere
a Aucune action
bis
[32]
en garnison
de Mourir,
surtout
de Capitaine
avant Luy, mais il
les Batailles
et plus
s'agit.
Comande actu[ellement]
sont Jamais trouvé
J'en
que 1'humanité
Entendre par tout,
actuellement
de Grenadiers
vous paroitra
mesler du militaire,
De quoy il
vient
il
que Je prens,
est mort au Monde Et Condamné Au silence
Nommé [un successeur].
touttes
prendre,
Voyez
de Ce Bataillon
place,
de la liberté
führte],
Mon frere
que Vous diray
sert
Juli
von 1740
secondement
depuis
je, le frere
...
qui a seu
lUÖ/J.Jb-lJ/
^
que J'avois
eu l'honneur
protection
pouroit
m'occasionne
de Vous saluer
luy faire
la liberté
obtenir
bien
Vous Voudréz
bien Employer votre
peut
Je ne puis
etre
trop
que tant
Vous faire
s'appelle
Environ.
Je n'ay
la Célérité
Surtout
ter
3)
les Souprieur
leurs
'
1 }
Vos politesses
respect
que faire
qui puisse
d'obtenir
Mon frere,
ouvriront
M'ont
Cette
Capitaine
de Vous faire
Nous obtenir
très
humbles devoirs."
jfîf
-7(^7
ainsi
)
moy
mais ne dimi-
dans les milices
observer
...
une preference.
2
rougit
...
En garnison
prennent
porte.
J'en
en hardis,
avec le quel
actuellement
et Celerier
Cette
Mais on ne
En parler
d'excuses pour ma démarché
de Dijon
mais que
de Loger avec Vous à Notre Maison a
Bernard Vaudrey
Bourgogne, Bataillon
... que
Mal placée,
pour tacher
de Coup frappé
Jamais le profond
mon frere
Credit
De Saux protegent
Eu L'honneur
meme, mais Votre bonté,
nueront
J'espere
Vous, si Vous Jugé à propos de leur
Qu'aux Mrs que J'ay
blois,
Ce grade Et En Conséquence il
Non seulement ne la pas trouver
Grâce, Mrs De Courtanvaux,
qu'à
a pensé que Votre
que Je prends aujourd'huy,
Vous Voudréz
s'adresse
à Blois
à Antibes
qu'il
de
ou
n'y a que
tous Nos RR. Peres
la liberté
de vous présen-
rtcLtcLf'llcj'^l-
ft-O&fK-;
Die von Gardehptm. Beat Fidel
Zurlauben
kommandierte Gardekompagnie von
Gardeoberst
Beat Franz Plazidus
Zurlauben
dürfte
sich 1757
tatsächlich
eine Zeitlang
in Blois
aufgehalten
haben, s. Castella/Gardes-suisses
87
sowie neuerdings
auch Zurlaubiana
AH 108/190.
Original
-
AH 108, 255-256
-
Blatt 256v leer
137
[1750?]
A
"MEMOIRE TOUCHANT LES OFFICIERS DU CANTON DE SCHAFFHOUSE QUI
ONT SERVI EN FRANCE."
1507: "Les Suisses ayant accordé la levée de ...
la
garde du Roi [Ludwig
de Schaffhouse
doit
fournit
ne se trouve
XII.],
qui etoit
alors
[4000]
à Milan,
40. hommes, le nom de celui,
plus."
hommes1 pour
le Canton
qui les comman-
^
.
•y
1523:
Härder
"Ulne
siege
de Schaffhouse
etoit
1UÖ/1J/
.
Capitaine
e>
d'une Comp, au
de Milan."
1523: "Mr. de Langerrant
[=Louis
bassadeur de France écrit
Schaffhouse
en faveur
von Harthausen]
1536:4
.
d'Augerantl,
au Magistrat
du Capitaine
natif
de cette
deux de Schaffh.
de Boisrigaut]
[=Bürgermeister
Am-
und Rat] de
[=Hack
Hans Hagk de Harthausen
ville."
Rinck de Wildenberg
"Gaspard
Sieur
et Thomas Spiegelberg,
[sen.]
de meme que 10. autres
Capitaines
Suisses,
levent
chacun 500 hommes."
1548 Dezember 4.: "Congé fort
Roi Henri II.
de
honorable
et témoignage très
pour les deux CapDenis
Stahel et Martin
gracieux du
Fritschi
Schaffhouse."6
1553: "Ces deux Capitaines
levérent[l]
derechef
des compagnies,
ainsi
7
Ahegg, tous trois
que Werner
1557: "Mr.
de Schaffhouse."
Bochetel, Abbé] de
[Bernardin
Laurens
à Gaspard Rinck
Amb: de France donne la Commission de Capitaine
Wildenberg
[jun.]
malgré l'opposition
[=Saint-Laurent]
du Magistrat
de
de Schaffhou-
se."8
1560: "Gaspard
payèrent
Rinck de Wildenberg,
chacun 100 ...
Martin
[Kronen]
Fritschi
d'amende
pour avoir
du Roi de France [Karl
pagnies pour le service
et Denis
IX.]
levé
contre
Stahel
des comles def-
9
fenses du
Magistrat."
1568 Oktober 25.: "Martin
re du Magistrat
s'excuse
Fritschi
de Schaffh:
de ne pouvoir
während
bezüglich
des letzteren
1585: "Gaspard
des
de revenir
Beat [Wilhelm]
ersterer
sicher
au pals
avec sa compagnie,
Ziegler
et Thomas Stultz
von Schaffhausen
gewisse Zweifel]
Rinck de Wildenberg
stammt, bestehen
du Roi Charles
et Henri
Stokar
IX."
[=Stocker]
levent
Compagnies."11
1585: "Le Roi Henri III.
1586: "Henri
refuse
Magistrat
de licencier
ces deux
Jrmensé [=lrmensee], Abraham Oechslin,
et Jean Conrad Struss levent
se
en France ayant reçu ord-
obéir."1**
1570: "Congé des Cap.tes
[=Stulz?,
Capitaine
de Schaffouse.
compagnies"11
Jean Ulric Ahegg
des compagnies malgré les deffenses
Oechslin
du
mourut l'an 1587. et les autres
ruinèrent."11
1587: "Les compagnies de Berne et de Bàie s'étant
re pas obligées
denberg]
de servir
et Stokar
l'amande pour n'en
furent
avoir
contre
la capitulation,
privés
du droit
pas fait
1589: "Henri Stokar etoit
encore au
1589: "Jean Conrad Hourter [=Hurter]
compagnie.
„12
retirées,
Rinck
de bourgeoisie
pour n'et[von Wilet mis à
deméme."11
Service."11
et Jean Henri
Koch levèrent
une
tous
J.UÖ/ J.J /
'
1589 Mai 20.: "Le Capitaine
Bäldi de Glaris
Michel
Magistrat
de Schaffh:
de la situation
servoient
dans le ...
[régiment]
ser]
de Glaris,
vir.
"13
le dit Magistrat
1591: "Hans Keller
le
ter
et l'autre
Louis
leur
de continuer
permit
IV.],
[=Wich-
Wiechser
à ser-
des Compagnies pour
et se ruïnerent
tout
comme Hour-
Koch".14
1593: "Jean Ulric
Abegg fut
1606: "Jean Ulric
Abegg et Jean George Koch servent
de
le
de ce Canton, qui
du Collonel
et [Hans] Georg Koch levèrent
du Roi [Heinrich
service
des
ayant informé
Comp.es
honorablement
congédié."14
encore en
qualité
Capitaines."1^
1606: "Le meme Jean George Koch et Daniel
Schaffhausen?J1^
levèrent
Bäldi
[von Glarus und
des compagnies, qui furent
Congédiées peu
de tems après."
1614: "Les mêmes en font
de même, et reviennent
1635: "Jean George de Mandac[h]
pagnie
levent
une com-
mourut l'an 1639. et des débris
sa Compagnie N. Tschoudi [=Tschudi]
à Schaffouse
après."
Ziegler
et Jean Louis
de 300. hommes. Ziegler
dac revint
2 mois
de Glarus
de
en composa une. Man-
a° 1639. avec 30 hommes."17
1639: "Jean Conrad N[e]ukom[m]
leva à Schaffh:
une Comp.e de 200 hom-
mes."18
1642: "Jean Guillaume
[Im Thurn]
...
mes, pour le R[e]g[imen]t
(ce ...
[régiment]
et la remît
leva
du Colonel
[Johann Jakob] Rahn, de Zuric
fut employé en Piémont)
à son parent
Henri
du C[anton]
de Schaffhouse
un Officier
de beaucoup de
Rosenmund]
moitié
et en faveur
19
à Mssrs.
1648: "Jean Conrad N[e]ukom[m]
komm]
ils
et Christoffie
furent
quitta
Cette
l'an 1644.
compagnie entà la prière
de Mr. im Thurn,
qui
etoit
mentes."
une demie-Compagnie
[=Halbkompagnie
fut offerte
l'a
des Gardes [suisses]
1647 Juli 23.: Christoph Ziegler "obtient
L'autre
il
[Im Thum].
...
ra l'an 1654. dans le R[e]g[imen]t
des.20
une compagnie de 200. hom-
de Waldkirch
congédiés le 11 Janvier
von Gardehptm. Hans Ulrich
21
[Bürgermeister
le fils
aux gar-
und Rat]
de Bàie.
"
[des obigen Johann Konrad
furent
Capitaines
1650. et maltraités
en france,
au fort
Neumais
de
1'ecluse."22
1659: "Henri
stoffle
fut
Ziegl er23
reservée
mais elle
[-
Jm Thurn
fut
1668 wurde
Major fut
La moitié
tué en Duel près de Soleurre
moitié
[1658] pour son fils
[Eberhard
Im Thurn]
congédiée le 26. Mars 1668. à la grande
besagte Kompagnie jedoch nicht
fut conferée
Chri-
de la Compagnie aux Gardes du dit Major
sondern von dessen Onkel Gardehptm. Benedikt
L'autre
par
au berceau,
reforme
von Eberhard Im Thurn,
Im Thurn
befehligt
à George Sigismond de Waldkirch,
commandoit encore l'an 1673."
o a
-].
qui la
^
1661: "Christoffle
Major Henri
...
Ziegler
Jm Thum,
nommé Everard
JLUÖ/ Xo / " I j ö
Capitaine
aux Gardes, qui avoit
tué le
fut tué à son tour par le neveu du dit Major,
[=Eberhard]
Stockar
[=Stocker]
âgé de 14. ans, qui
pour venger la mort de son oncle lui lacha un coup de fusil,
apuyoit
sur une balustrade,
et le terassa
qu'il
au dessous de la porte
de
25
sa maison
Je
de campagne
n'ai pas trouvé
[m
Thayngen].
à qui la compagnie de Christoffle
Ziegler
fut
donnée après sa mort."
1)
2)
5)
7)
s. EA III
2, 362 c sowie spez. 363 g
Bei diesem Eintrag
findet
sich links
von der Jahrzahl
ein
senkrechter,
nicht
eindeutig
erklärbarer
Strich.
s. Zurlauben/HM
IV 162
Von hier
weg findet
sich jeweils
links
vom Eintrag
ein schon in Anm. 2
erwähnter
senkrechter
ev. auf die Bedeutung des Textes
hinweisender
Strich.
s. ebenda 190
6)
s. ebenda 337 Anm. (a)
s. ebenda 245f
8)
s. ebenda 269
9)
s. ebenda 278 Anm.
11)
13)
15)
16)
17)
19)
21)
23)
25)
26)
s. ebenda V 150 Anm. (a)
12) s. ebenda 317
s. ebenda 530
14) s. ebenda VI 158 Anm. (b)
s. ebenda 280
s. Leu/Lexicon
II 39 sowie Holzhalb/Supplement
I 106
s. Zurlauben/HM
VI 440 Anm. (a)
18) s. ebenda 463
s. ebenda I 239f
20) s. ebenda II 102f
s. ebenda 78 sowie 399 Nr. XXX
22) s. ebenda VII 34 Anm. (a)
s. ebenda I 240
24) s. ebenda 240f
s. ebenda II 103
Damit ist der Kopist
dieser
aus der Kanzlei
von Schaffhausen
stammenden
Auszüge gemeint.
Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel
Zurlauben,
Autor
der Histoire
militaire,
in dessen Besitz
diese 1750? gelangten,
verwendete wie gesehen in der Folge zahlreiche
Zitate
daraus fast
wörtlich.
3)
4)
(b)
10) s. ebenda
337 Anm. (a)
AH 108, 257-258
138
[1751]
A
"ETAT DES SERVICES1 DE . . .
DU ROY [LUDWIG XV.]"
"Est entré
au service
Villars[-Chandieu]
du
10e
Janvier
au mois d'Avril
...
le de May en qualité
[SAMUEL]2 JENNER COLLONEL AU SERVICE
[dans]
1724. dans le Regiment Suisse de
la Compagnie de la Lieutenance
de Cadet; a eû un Brevet
d'Enseigne
1727. dans la Compagnie de Tscharner
Collonel-
surnummeraire
au même Regi-
ment .
Celui
d'Enseigne
hender et d'Erlach
en pied
du 15e Mars 1728. dans les Compagnies de Ze-
du dit Regiment.
XUÖ/J.JÖ
Brevet
-w
de Sous-Lieutenant
le 1
e r
Avril
1728. dans les Compagnies de
Zehender et d'Erlach
Brevet
les
de Lieutenant
du 26e Septembre 1729. au Regiment de May dans
Compagnies de Wyss
Brevet
nies
de Capitaine
de Wyss
et Zehender
Lieutenant
du 19e fevrier
et Zehender au Regiment de May.
Le Roy lui a donné la Compagnie Bernoise,
taine
1732. dans les Compag-
dans [le régiment
que ...
May Capi-
[Rudolf]
de] Diesbach a rendû vacante par sa
avec la Comission de Capitaine
17e
le
Avril
retraitte
1735. dans le Regiment de
Diesbach.
Commission de Lieutenant
feld,
vom 2. Juli
Collonel
3e
1747] le
après la bataille
le
...
de Juillet
Jenner a fait
Oesterreich
Mannlich] de Bettens
[Georg
la Campagne de 1735. [- Krieg
-] en qualité
qualité
...
1751.
de Capitaine
sur le Rhin et la Moselle.
cette
[=Law-
Août 1747.
Le Roy lui a donné le Regiment de feu
23e
de Lauffeld
dans le Regiment de Diesbach
Commandant
le siege de furnes
Frankreichs mit
de Bataillon
[=Veurne,
1744. a fait
vom Jahre 1744],
en
dans le
Regiment de Diesbach.
Celui
de la ville
dena[a]rde
et de la Cidatelle
et de Dendremonde
Dans la meme qualité
la ville
celui
[=Dendermonde]
de Bruselle
de Namur, item à celui
la Campagne 1747. [- Krieg
reich,
Holland
ou il
Diesbach après que Mrs
Lieutenant
Collonel
che] Major ont été
a escorté
s'est
a eu l'honneur
[Joachim]
1)
2)
en 1746. et celui
à la
de
Batail-
1746],
mit Oester-
à la Bataille
de commander
et [François-Romain-Joseph]
de
le Regiment de
[=Cabalzar]
Brigadier
et
de Diesbach[-Bellero-
blesséz.
pendant le siege de Bergopzom
Ulric-Frédéric-Woldemar
le pont de Wallem
trouvé
de Cabelzard
année tous les convoys par les ordres
France,
[=Briissel]
u.a. von Frankreich,
und England -] ou il
d'Ou-
en 1745.
vom 11. Oktober
a fait
[=Lawfeld],
celui
de Möns, et a été present
le de Roucoux [=Rocourt-les-Liége,
Lauwfeld
de Turnay [=Tournai],
[=Walem]
[=Bergen op Zoom] de la même
de Monsieur le Maréchal [de
Comte] de Löwenthal
jusqu'à
[=Lowendal]
depuis
Anvers."
s. auch HBLS IV 397 Nr. 59 sowie Pinard/Chronologie
VII 515f,
Susane/L'Infanterie
V 47f und May/Histoire
militaire
VI 221 Nr. 29
Unterhalb
des Titels
steht
möglicherweise
von anderer Hand: "Son Nom de
Bapteme est Samuel".
Vermutlich aus dem Besitze von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel
Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire.
AH 108, 261-262 - Blatt 262v leer
139
1649 Oktober 20.
A
"D0N(A) DES TERRES DE HOHENLANDSPERG [=HOHENLANDSBERG] ET KEISERBERG [=KAYSERSBERG] EN ALSAÇE ET ERECTION DES DITES
TERRES EN COMTE POUR JEAN LOUIS D'ERLACH BARON [=HERR] DE
CASTELEN LIEUTENANT GENERAL A L'ARMEE DA
' LLEMAGNE GOUVERNEUR DES VILLES ET FORTERESSE DE BRISACK [=BREISACH] . . .
CES TERRES ETOIENT CY DEVANT POSSEDEES PAR LAZARE DE
SCHWENDI [GEST. 1584] ET JEAN GUILLAUME DE SCHWENDI SON
FILS [GEST. N. 1584]"
"(a)
[=Quelle:]
Manuscrits
de la Guerre]
T[ome]
thèque du Roy1
1)
Die letzten
2)
Der
ganze
13. fol[io]
[Ludwig
beiden
Text
98. verso,
in
[Secrétaire
d'Etat
fol.1
Biblio-
a la
XV.]."2
Wörter
ist
le Tellier
[de Michel]
sind
unterstrichen.
durchgestrichen.
Notiz, von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor
der Histoire militaire und des Code militaire, von 1750?
AH 108, 262v (aufgeklebt)
140
[1750?]1!
A
"LISTE DES PORTRAITS DE LA REPUBLIQUE DES SUISSES"
"Premiere
partie
gés par ordre
Cabinet
[1]
sau]la
(henricus)
von Ziirich]
(Joannes)
[=Escher
[=Hoch
[Francesco]
traits
in f[oli]o
Hans Heinrich]
& ran-
Villamene
XV.
XV.].
Consul Tig.
[=Bür-
aus dem Amt
Willi-
f[oli]o
Hans Rudolf
Heinrich,
bzw. Urban
VIII.]
1623. gr[avé]
[=Amerbach
Bonifazius,
von Basel]
4. por-
in 4.° et in 12.°
âgé de 65 ans en 1671. gr[avé]
in
[oli]o
Bauhin (Jean) Pere [richtig:
à Amiens retiré
gra[vés]
en
[1541]
bois).
en
[=Villamena]."
Bauhin (Jean Gaspar) [von Basel]
f
Gens de Lettres
du Roy [Ludwig
1678. gravé in
Amerbachius (Bonifacius)
[4]
Officiers,
et contenus dans une Boete N.° 368 dans le
SS.PP. [Gregor
miles
pied par
[5]
alphabétique,
"Aescherus
Altus
[3]
Magistrats,
des Estampes de la Bibliothèque
germeister
[2]
savoir:
Grossvater]
a Basle où il
de Jean Gaspar. né [1511]
mourut en 1582. (2
portr[aits]
X
U
Ö
/
X
4
U
[6]
Bauhin (Gaspar)
in
[7]
f[oli]o
et in
gr[avés]
8.°
agê de 30 ans en 1697 [richtig:
1667].
4.°
Sprecherus a) [=Sprecher
Berneck (fortunatus
aus Bünden] 1632. in
[9]
mort en 1624. 4 portr[aits]
Bauhin (Jerome) [von Basel]
in
[8]
[von Basel]
tr[aits]
gr[avés]
in
[10]
Brandenberg
[11]
Brandt (Bernard)
von Sachsein].
(Charles)
in
in
Campagia (Ludovicus
[14]
Collin
[15]
[=Ambiihl,
Curio (Coelius
Eloquentiae
[16]
f[oli]o
et sur la meme planche avec
von Basel?]
Bruder Claus von Under
Valdon [konkret
12.
de) Comes de Susa. 1626. in
von Zürich]
f[oli]o
(Rodolphe) Professeur
en Langue
f[oli]o
Secundus) Jtalus
Basil.
Curio (Leon)
lius.
[von Zug?] 1676. in
gen.]
[13]
né en 1667. 2 por-
[von Michel] Odieuvre.
...
12. gravé en bois
gr[avé]
Grecque. 1578. in
[von Basel]
8.° de la suite
von Flüe,
[Nikiaus
(Jean)
Huber [beide
Jean Rudolp[h]
[12]
8.°
[=Bernoulli]
Bernouilli
von Bernegg Fortunat,
Professor.
[1536-1601,
Dachselhofer (Niclaus)
[18]
Daxelhoferus
von San Chirico
2 portr[aits]
von Basel]
âgé de 52 ans en 1522[l].
[17]
[konkret
in
fils
8.°
...
[des obigen]
Coe-
12.°
[von Bern]
[=Dachselhofer]
in
Raparo].
1674. in
(Nicolaus)
4.°
Generalis
Bern,
in
f[o-
li]o3
[19]
[=Eberhard]
Eberhardus
60 ans en 1623. in
[20]
(Philippus)
4.°
Erasme [=Erasmus]
(Desiderius)
1466 oder 1469] ob. Basil.
Natus Rott.
Erlach
(Sigismondus ab) [von Bern].
[22]
Erlach
(Jean Louis
[23]
2 portr[aits]
[24]
[25]
[von Bern]
in
1653. in
Gouverneur
[richtig:
f[oli]o
f[oli]o
de Brisach
[=Brei-
8.°
(Guillelmus)
[gen.]
Hildanus.
[von Bern]
8.°
[=Fégély]
foegeli
Freiburg
in
[=Fabricius]
Fabritius
1633. in
d')
an. 1465.
1536 3. portr[aits]
[21]
sach].
Mathem. âgé de
[von Zürich]
i.Ue.
(franç.
1674] in
Josephus) trib.
Friburg.
[=Venner?
von
f[oli]o3a
frisching
(Samuel) Cons. Bern.
frisching
([Johann]
[=Schultheiss
von Bern]
1674. in
4.°
[26]
Bern]
[27]
1713. in
friesius
1554[!].
[28]
friesius
rich]
Samuel) Dux Sup. Cohort.
Bern.
[=Venner?
von
f[oli]o
[=Fries]
(Joannes)
3 portr[aits]
en bois
[=Fries]
1742. gr[avé]
[1505-1565]
in
Philosophus.
8° et in
(Joannes) Cons. Tig.
en maniere noire
in
aet.
50 anno
12.°
[=Bürgermeister
f[oli]o4
von Zü-
[29]
[=Froben]
frobenius
r[aits]
l'un
in
([Johann])
[von Basel]
12.° en maniere noire,
l'autre
Typographus. 2.
port-
gr[avé]
en
au burin
médaillon.
[30]
phus.
[31]
[=Froschauer]
froschouverus
in
(Christopherus)
Zwilling
dit
Besson, von Estavayer-le-Lac]5
le Roy [Ludwig
pariss,
ancien Commiss.
po.r
Worms
jusqu'à
[den Westfälischen
la paix
[& Evacuation
ficiers
Frieden
des Places de l'Empire]
et des 13 privilegiéz
XIV.]
en 1668 âgé de 46 ans, par
des Cent Suisses.
Ges[s]ner
(Conrad)
Sept portr[aits]
[=Godefroy]
Gothofredus
[34]
Grosso (Giovanni)
f[oli]o"
[35]
Capitaine
"Habrecht
(Jsaac)
Hoch Hans Rudolf
en 1613 par
[von Schaffhausen]
agé de 64 ans en 1608: in
[=Heintz]
haintz
hans (...)
[38]
hirtzelius
[39]
holbein
(Joseph)
Jnventeur
d'une
Peintre,
vers
[von Basel]
nouvelle
1600. in
Nam de 31 poulces
9
[=Hirzel]
(Jean)
Peintre
de haut.
2. portr[aits]
(Salomo) [von Zurich]
(Jean)
raits
in
et tiens
gr[avé]
[43]
tic.
[von Bern] Peintre
in
Elisabeth,
et frere
Peintre,
12. de
du precedent
fils
1553].
de Jean [=Hans
huit
port-
12.°
von Basel]
Sa femme
Philipp
[1528].
und Katharina
a Berau [=Ho11 ander von Berau] (Tobias)
1681 [-
das höchste Amt, das besagter
war das eines Bürgermeisters
Amt er 1683 erstmals
wir
in
Elle
est
as-
HolbeinJ*1
f[oli]o
Consiliarius.
treffen
in Augsburg gebo-
du même livre.
8.° et in
deux enfans [nämlich
hollanderus
erreichte,
tiré
[=Hans der Jüngere])
in 4.° in
[Binzenstock
sise
1465 gleichfalls
8.°
der Jüngere - Holbein
[richtig:
mort a Londres en 1554 [richtig:
in f[oli]o
f[oli]o
de Sandrardt^
(Sigismond)
der Aeltere].
[42]
ca.
von Hans dem Aelteren].
holbein
in
noire.
surnommé le vieux
des Peintres
holbein
8.°
.
né a Augsbourg vers 1498 son portr[ait]
[41]
in
f[oli]o
ren 1 -].
[d.h.
Sol-
Villamene.
wurde
[40]
f[oli]o
Heinrich]
Hans der Aeltere
vie
1565.
[von Genf] 1652. in
di N. Papa. gra[vé]
dont un grave en maniere
la
f[oli]o7
de la Phisique.
8
[37]
grav[ê]
s. Nr. 2
sphere.
[36]
guardia
mit:
Veteran
8.°
(Jacobus)
[identisch
de
vom Jahre 1648 ge-
Son portr[ait]6
Professeur
in 4.° in
a la residence
Van Schuppen, in
Ludwig]
[von Zürich]
in f[oli]o
[33]
dato della
[Peter
Gebor zû
de 1650. Doyen des of-
d'une Compagnie de 200 hommes de sa nation.
[32]
Typogra-
8.°
[François
meint]
[von Zürich]
erlangte
ihn freilich
ches Amt man bei
von Schaffhausen,
Tagsatzungsgesandten
Orten sicher
als
helve-
Holländer
und das er 1695 resignierte,
mehrfach als
den eidg.
Sup.
welches
1681
an, wel-
eines der bedeutsamsten
1
U
Ö
/
1
4
U
bezeichnen kann -].
in
4.°
[=Holzhalb]
[44]
holtzhalbius
[45]
huber (Joannes Rudolp[h])
planche
(Leonardus)
circa
avec Bernard Brandt,
[46]
"Keller
[47]
Leu (Jean Jacq[ues])
(Jean)
in
[von Zürich]
1617. in
1566. gravé en bois
16.°
sur la meme
12" s. Nr. 11
[von Zürich?]
1601. gravé in
Senateur
16.
[=Rat von Zürich].
1749. grav[é]
en
12
maniere noire
[48]
in
f[oli]o
Lewenberg [=Leuenberger]
belles
[=Oberst
der bernischen
en 1653. 4 portraits
[49]
[=Lippe]
Lippi
[l'église]
...
(Nicolas)
Bauern im Bauernkrieg
donc 2. in
(Nicolas)
[von Schönholz]
f[oli]o
[Saint-Jean]
Jnventeur
de Lyon. Son portrait
22 ans en 1598. avec la represent[at]ion
[50] Manuel (Nicolas)
peintres
de
[51] Merian
r[aits]
[52]
[53]
[54]
[55]
1658. in
de l'horloge
gravé,
de
à l'âge
in
de
f[oli]o
de la vie des
1518. tiré
[von Basel]
Peintre.
1650. 2 port-
(Theodoricus
[=Dietrich])
Senator
[=Rat von Zü-
8.°
(Andreas) Consul Tig.
[=Bürgermeister
von Zü-
1696
[=Muralt]
(Joannes de) [von Zürich]
1691. 2.
portr[aits]
8°
[=Neukomm]
Neükom
hausen] 1697. in
[56]
[der Aeltere])
[=Meyer]
Muralto
in
8.°
Sandrardt13
[=Meyer]
Meierus
rich].
executé
4.°
Meierus
rich].
in
de l'horlage.
[von Bern] Peintre
(Mathieu
in
1653].
et 2 autres
[von Basel]
Chef des Re-
(Jean Conrard)
d'Etat
(Joannes) Typographus [in
Basel],
[von Schaff-
f[oli]o
[=Oporinus]
Operini
Conseiller
1568. in
8.°
[57]
4.°
[58]
Pantaleon ([Hans]
et in
henricus)
[von Basel]
1595. 2. portr[aits]
in
12.°
Paracelse
[=Paracelsus]
surnommé) [von Einsiedeln]
(Philippe
[Aureolus]
1541. 12 portraits.
Theophraste
Bombast
de différentes
gran-
deurs .
[59]
[=Platter]
Platerus
2. portr[aits]
in
[60]
Platerus
[61]
Praepositus
[62]
Salis
(felix)
(Thomas)
(Nicolas)14
[von Basel]
Medecin, petit
à) dominus Marslinzii
Carl.
von, aus Bünden] Gubern. Principis
ni
[dieser
von Basel].
1614.
f[oli]o
[=Platter]
(hercules
Medecin [=Stadtarzt
regierte
von 1648 bis
1628. in
4.°
médaillon.
[=Salis-Marschlins
[I.]
Ludov. Elect.
1680 die Kur Pfalz],
Herkules
Palati-
gravé in
f[o-
li]o
[63]
Sails
(Ulisses
aus Bünden].
[1641].
à) Dom. Marslinzii
Galliar.
Regis [Ludwig
[=Salis-Marschlins
XIII.]
Mareschallus
Ulysses von,
campi
^
[64]
Schybi
[=Schibi]
[=General
27 Juin
(Christian)
der luzernischen
165315.
[von Escholzmatt]
chef des Révoltés
Bauern im Bauernkrieg
2 portr[aits]
[=Simmler]
lUo/14U
[65]
Simlerus
[66]
Stimmer (Jean Christophe)
in f[oli]o
(Rodolphus)
et in
[von Zürich]
1653].
Exécuté
8.°
1611. in
[von Schaffhausen]
le
4.°
gravé en bois vers
1574.
[67]
Stokalper
[von Brig]
[68]
[=Stocker]
[=Tell]
tems d'Albert
d'une
suite
[71]
Thurneyserg
in
8.° en bois
von]
...
[=Ratsherr]
Schaff-
I.,
de la Republique du
König des Rom. Reiches].
[anno]
1307. (son portrait
in
J1
4.°
Moncornet)
1611. in
(Leonhard)
(Joachimus)
in f[oli]o
Verzascha (Bernhardus[)].
in
Senator
des Libérateurs
[von Schaffhausen]
1551. 5 portr[aits]
f[oli]o
f[oli]o
f[oli]o
l'un
[=Thurneysen]
Vadianus [=Watt
ta.
[73]
Thum (Jean)
in
[=Albrecht
de [Baltazar]
[Im]
[72]
(Guillaume)
coup de fleche
[70]
in
(Joannes [Jakob])
D'Autriche
tué d'un
von Thurm] (Caspar [Jodok])
du SEmpire,
1675. maniere noire
Teil
fut
Tour [=Stockalper
Chevalier
Stokarus
husiana.
[69]
de la
[von Basel]
[von St.
in
4.°
Medecin. grav[é]
Gallen]
Medicus et Poe-
4° et in 8°
[von Basel]
Archiater.
2 portr[aits]
in
8.°
[74]
Waserus
[=Waser]
[75]
Weerdmyller
(Joan: henricus)
[=Werdmüller]
([Hans]
[von Zürich]
1652. in
f[oli]o
Conradus) [von Zürich]
1653. in
f[oli]o
[76]
Werdmiller
[=Werdmüller]
(Jean Rodolph)
[von Zürich]
1654 in
f[o-
li]o
[77]
Wejneck
circa
[78]
(Joannes Guler de) [=Guler
1600 in
von Weinegg
Hans Peter
I.]
f[oli]o
Widerholtius
[=Wiederhold]
(Conrad) [aus Hessenl]
1647. in
f[o-
li]o
[79]
Wirtz
aet.
[=Wirz]
59 an: 1650 in
[80]
Wirzius
[81]
Zuingerus
r[aits]
[82]
[83]
in
[=Wirz]
[von Zürich]
Logicorum artium
Professor,
12.°
(Jean henry)
[=Zwinger]
[von Zürich]
1649. in
f[oli]o
(Theodorus)
[von Basel]
Medicus.
(Theodorus)
[von Basel]
circa
3 port-
8.° et in 12
Zuingerus
vé in
(Joannes)
[=Zwinger]
an: 1695. gra-
f[oli]o
Zurlouben
[=Zurlauben]
(Beatus [II.])
[von Zug] gravé in
[=Zurlauben]
(Beatus Jacobus [I.])
f[o-
li]o16
[84]
Zurlouben
vé in
f[oli]o
[von Zug] 1689. gra-
1UÖ/J.4U
Seconde Partie.
Theologiens
meint ].
Zuingliens
[Anhänger des Reformatoren
[86]
1683 in
[=Anhorn]
[von Embrunl] Pastor
Beze (Theodore)
[88]
Bibliander
1564, in
[von Vézelayl]
(Theodor.)
[von Fläsch]
U.D. Mini-
Valdensium
Pedemontanorum.
1695[l]
in
[von Bischofszell]
f[oli]o
successor
Zuinglii.
f[oli]o
Blaurerus
[=Blarer
von Gyrsberg]
1567. 2. portr[aits]
Breittingerus
in
Burckhardus
1680 in
4.° et in
[=Breitinger]
1645. 5 portr[aits]
[91]
(Bartholom.)
f[oli]o19
[87]
[90]
ge-
4.°18
Arnaud (henry)
1691. in
[89]
Zwingli
&a
[85] Anhorn ab hartwiss
ster.
Ulrich
(Ambrosius)
[von Konstanzt]
12.
(Joan: Jacobus)
de diff.
[von Zürich]
Pastor.
grandeurs
[=Burkhard]
([Hans]
Conradus) [von Zürich]
Pastor
f[oli]o
[92]
Bullynger
[-Bullinger]
[93]
Buxtorfius
(henry)
[=Buxtorf]
[von Bremgarten]
(Joannes [der
Jüngere])
1575. 6
portraits
[von Basel]
1659. 5
portraits
[94]
[=Cleber]
Cleberus
(Eusebius)
[von St.
Gallen]
Pastor.
grav[é]
in
4°
[95]
Ernius
[96]
Frisius
[97]
Gernlerus
[=Gernler]
(Lucas)
[98]
Grasserus
[=Grasser]
(Jean Jacq.)
r[aits]
[99]
4.°
[101]
in
([Hans]
in
[=Grynaeus]
8.° in
Jacobus)
1680. in
[von Zürich]
[von Basel]
4
f[oli]o
1576. in
8.°
portraits
[von Basel]
1627. 2.
port-
(Jean Jacq.
[I.])
[von Basel]
1616. 3
port-
12.°
[=Grynaeus]
(Simon [I.])
[von Basel]
7 portr[aits]
in
12.°
Gualtherus
7. portraits
[-Gwalter]
de grandeur
[102]
Hallerus
[103]
heideggerus
[=Haller]
(Rudolphus)
(Berchtholdus)
in
hoggerus [=Högger]
[von Zürich]
Pastor.
1586.
différentes
[-Heidegger]
vé en maniere noire
[104]
[von Zürich]
4.°
Grinaeus
in
(Jean henry)
[=Fries]
Grinaeus
r[aits]
[100]
[=Erni]
(Joh.
[von Bern]
henricus)
1536. 6
[von Zürich]
portraits
1690. gra-
f[oli]o
(Sebastianus)
[von St.
Gallen]
1689. in
f[o-
li]o
[105]
hospinianus
und Zürich]
[106]
in
huber
f[oli]o
gen. Hospinian]
1626. 2. portr[aits]
hottingerus
3 portr[aits]
[107]
[=Wirth
[=Hottinger]
in
in
(Rodolphus)
f[oli]o
(Joh. henricus)
in
[von
Fehraltdorf
8.°
[von Zürich]
1660.
f[oli]o
(Leonhart)
[von Schaffhausen]
1693. gravé en maniere
noire
—
[108]
huldricus
[=Ulrich]
2 portr[aits]
[109]
in
(Joh.
f[oli]o
3. portr[aits]
[110]
in
Jezlerus
Jacobus)
et in
hummelius [=Hummel]
iUö/14U
[von Zürich]
Pastor.
1668.
4.°
(Joh.
henricus)
[von Bern]
Pastor.
1670
f[oli]o
[=Jezler]
(Joannes)
[von Schaffhausen]
Pastor.
1614. in
8.°
[111]
Jrmingerus
[=Irminger]
2. portr[aits]
in
[112]
Judae [=Jud]
[113]
Lavaterus
4
(Joh. Jacobus)
[von Zürich]
1649.
f[oli]o
(Leo)
[von Zürich]
1543[l]
[=Lavater]
(Ludovicus)
[=Lavater]
(Joan. Rudolph.)
2. portr[aits]
[von Zürich]
in
Pastor.
8.°
1586.
portr[aits]
[114]
Lavaterus
rini.
[115]
1612 in
2 portr[aits]
in f[oli]o
Lucius
raits.
[117]
[=Luz]
in
Tigu-
8.°
Leemannus [=Leemann] (Burchardus)
[116]
Canonicus et Pastor
(M[agister]
f[oli]o
Luthardus
et in
et in
[von Zürich]
Pastor.
1608.
8.°
Ludovicus)
[von Basel]
1642. 2
port-
8.°
[=Lüthard]
(Christophorus)
[von Bern]
Pastor.
1658. in
f[oli]o
[118]
Lycosthenes
r[aits]
[119]
in
8.° et in
Maierus
[=Meyer]
[120] Martyr
rich]
[121]
[=Lykosthenes]
(Petrus
(Conradus)
[von Basel]
1560. 5 port-
12.
(Wolgangus) [von Basel]
Vermilius)
1562. 6 portr[aits]
florentinus.
in f[oli]o
Pastor.
[=Martyr
in 4.°
1649. in 12°
Petrus,
in 12°
Maurers [=Murer]
(Joh:
Caspar) [von Zürich]
1676. in
[122] Murerus [=Murer]
(Joh.
Caspar) [von Zürich]
1622. in
[123] Musculus
8.°
[124]
et in
[127]
in
8.° et in
in
in
[130]
li]o
[=Pellikan]
Scalichius
(Joannes)
[von Basel]
(Conradus) [von Zürich]
(Joan. Jacq.)
[=Schalch]
4.°
in
1531. 8 port-
1555. 2.
port-
[von Schaffhausen]
Pastor.
(Joh.
Georg.)
[von Schaffhausen]
Pastor
f[oli]o20
Schanaw [=Schönau]
Simlerus
f[oli]o
in
8.°
que de Bàie,
[129]
1563. 4 portr[aits]
8.°
1677. in
[128]
16.
12.°
Ruegerus [=Rüeger]
1606. in
f[oli]o
12.°
Pelicanus
r[aits]
[126]
[von Bern]
Oeculampadius [=Oekolampad]
r[aits]
[125]
(Wolfgangus)
von Zü-
in
Simlerus
in
(Jean francois)
[von Ensisheim]
Baron et Eve-
4.°
[=Siimler]
(Josias)
[von Zürich]
1576. 6.
portr[aits]
4° et in 12
[=Simmler]
(Joh.
Guillelmus)
[von Zürich]
1668. in
f[o-
J.UÖ/ 14U
[131]
•W'
[=Stucki]
Stuckius
(Joh. Rodolphius)
[von Zürich]
1660. in
f[o-
li]o
Stumphius [=Stumpf]
[132]
in
f[oli]o
in
Sulcerus
[=Sulzer]
[134]
Veythius
[=Veith]
1536. 2.
portr[aits]
(Simon) [von Bern]
(Joh.
Jacobus)
1580 2. portr[aits]
[von Schaffhausen]
in
8.°
Pastor.
f[oli]o
[135]
Vlmer [=Ulmer]
[136]
Waserus
f[oli]o
[von Zürich]
8.°
[133]
1698. in
(Joannes)
(Joan: Conrad) [von Schaffhausen]
[=Waser]
et in
(Caspar)
[von Zürich]
1600.
1625. 3. portr[aits]
in
8.°
[=Wirz]
[137]
Wirtz
([Hans]
[138]
Wolfius
[139]
Wolphius [=Wolf]
[=Wolf]
Conradus) [von Zürich]
(Joannes)
[von Zürich]
(henricus)
1667. in
1572. in
[von Zürich]
f[oli]o
8.°
Pastor.
1594. in
f[o-
li]o
[=Wolleb]
[140]
Wollebius
[141]
Wolteriden
[142]
Wyssius [=Wyss]
[143]
Zollner
[144]
Zollthoffer
[145]
Zuingerus
[=Zwinger]
(Joannes)
[146]
Zuingerus
[=Zwinger]
(Theodorus)
f[oli]o
[147]
in
(...)21
1695. in
(felix)
[von Basel]
Pastor.
1629. in 4°
f[oli]o
[von Zürich]
Pastor.
1664. in
f[oli]o
(Erasmus) 1542. in 4
(Joannes) 1691. in
et in
8.°
[von Basel]
1696. in
[von Basel]
4.°
3. portr[aits]
in
4.°
Zuinglius
siae
(Joannes)
(huldricus)
Tigurinae.
obiit
[von Wildhaus]
an: 1531. aet.
Reformator
48[l].
et Pastor
9 portr[aits]
in
Eccle4.°
et
12.°
J1 y a 147 Noms dont quelques uns ont été gravés jusqu'à
sept à huit
fois./.
Geographie
[148]
Table des Division
de la Suisse.
[Par
Nicolas]
Samson [=Sanson]. 1644.
[149]
Carte gravée en bois
helvetiques.
tirée
Carte Latine,
von Meggen] par
avec les noms latins
de la chronique
Stumpfen [=Stumpf].
[150]
1.
et
de [Johannes]
1548.23
1.
dediée a Josse de Meggen [=Jost
[Antonio]
Salamanque [=Salamanca].
1555.24
[151]
1.
Helvetia
le médaillon
[152]
cum finitimis
de Guil.
Nova Descriptio
Regionibus.
Et au bas
Tell.
1.
Helvetiae
Alsatiae
et
finiti-
mor. regionun?5
[153]
1/2
Nova Helvetiae
Hondii
feuilles
[=Jost
II.
Tabula.
1630 ex officina
Hondt, Buchdrucker
Jod.
in Amsterdam]
1
obl.o25a
^
[154]
Helvetia
cum finitimis
[155]
regionib.
Mercatorem,
per Ger[hard]
Helvetia.
J[ohann]
J.UÖ/
confoederatis
[Neudruck]
1630.26
1.
[=Bussemacher]
Bussemecher
exc[udit]27
1/2
cum confiniis.
[156]
Helvetia
[157]
Charte de la Suisse de la Rhetia
Gaspard Baudouin
cher]
Tavernier
[Verleger
[158] Abriss
fort[unato]
in Amsterdam].
[162]
Exactissimae
[v.
[163]
cum confiniis.
163731
Helvetiae
1/2
Rhetiae
ex conatib.
Les Suisses
Valesiae TabuVisscher
Nic[olai]
leurs
alliez
[165]
Helvetia
[Par]
Rhetia
les principales
Valesia.
Les Suisses
Auct.
Alliés
Nova Helvetiae
Henrico
Ludo...[?]35
1.
Sujets.
170437
tabula
4.
geographica,
Jacobo Scheuzchero [=Scheuchzer]
Carte de Suisse.
1.
Republique
et leurs
Jaillot
[Par Alexis-Hubert]
1686.34
1698. et au
de cette
leurs
1.
Duval.
von Zug].
villes
sujets.
166733
P[ierre]
Muoss [=Muos,
vico
et leurs
Samson [=Sanson].
La Suisse.
[168]
1
1.
[164]
[167]
1
[=Hondt]30
1682]32
N[icolas]
[166]
[=Clüver].
1630
apud Jod. Hondium
la Amst[erdam]
nova descrip-
Janssonis [=Jansson,
Buchdrucker
Helvetia
1/2
Cluverio
[Guillelmi]
[161]
&.
Sprecherò [=Sprecher
ex officina
Eadem,
[Ste1/2
Rhetiae
von Bernegg] ac Phil[ippo]
[160]
&. par
in Paris].29
seu foederatae
auctorib.
1/2
2 8
1625. chez [Melchior]
dess Schwizerlands
[159] Alpinae
tio
1637
a Joanne
1712.38
2.
De Lisle
[Par Guillaume]
1715.
[169]
1.
Les Suisses leurs
[Par Alexis-Hubert]
[170]
[171]
Jaillot
Das Wiflispur
=Avenchesl].
Mercator.
Province
de Basle.
4.
Gau
163040
[Par
1.
Gerhard]
1.
Swits
[=Schwyz]
[Par Gerhard] Mercator.
Nova descriptio
que finitimarum.
Zürich].
1717.39
163041
de Lucerne.
curavit
Sujets.
Gerhard] Mercator.
[172] Argow: uren [=Uri]
[173]
et leurs
Gergou [=Wiflisburger
[Von
Zurichgow:
alliés
ditionis
Auct.
Joan: Meyerum
168542
J.
&. Bourg
1630.
Tigurinae
1.
regionum
Conrad Gygero
[=Meyer,
I4U
[=Geiger];
Kupferstecher
in
6.
obl.°
lUÖ/14U
[174]
^
Cours du Rhin dep[uis]
Constance jusqu'à
Huningue où sont situées
res.
([Par
[175]
les
Alexis-Hubert]
decine.
[176]
Neufchatel
ries
de Neufchatel
par
Doct.
en mé1.
de la Souveraineté
Capitaine
Jngenieur.
des Souverains
1694 avec les
[gemeint
de
de Merveil-
par le S. [David-François]
armoi-
der dortigen
Fürsten
und Grafen].44
2.
[177]
La même, sans armoiries.
[178]
La Souveraineté
vid-François]
rectifiée
édition
de Neufchatel,
de Merveilleux,
sur les
de 1708.
par le S. [Da-
Doct.
observations
2.
en medecine,
de l'academie
[1720].45
[179]
1.
Territorii
Basilensis
Jansson [Buchdrucker
[180]
V.
nova descriptio.
in Amsterdam]
Lacus Lemani nova descriptio.
dius
[=Hondt,
Buchdrucker
Joan:
exc[udit]46
Jod.
[II*]
1.
Hon-
in Amsterdam] exc[udit
1650]47
[181]
1.
Lacus Lemani nova descriptio.
Urintio
B[aptist]
1607. [Jean]
[Par]
Le Clerc
J[ohann]
exc[udit]
161948
[182]
1.
Chorographica
Jac.
J.
tabula
Lacus Lemanni. Auctore
Genevensi [=Jacques Goulart,
von Genf].
163049
[183]
1.
Carte du Lac de Geneve. auct[ore]
Ant. Chopy.
173050
[184]
2.
Description
du Lac de Geneve [v.
1720],
[Par
De fer
Nicolas]
[185]
1.
Carte des pays reconquis
Roy [Ludwig
XIII.]
aux trois
et restitués
Ligues
par
grises
le
és
années 1625 et 162651
Jl y a 38 Cartes
sieurs
2.
géographiques dont plusieurs
sont gravées en plu-
feuilles./.
Topographie
[186]
Decem et tria
feuilles
Loca confoederatorum
gravés sur une meme feuille,
de la
forme d'un quarré
Plan de Zurich.
Helvetiae:
chacune desd. vües
d'environ
tous sens
[187]
obl.°
le
170843
Carte géographique
leux,
4.
de Merveilleux
[David-François]
forestie-
Jaillot)
Carte de la principauté
S.r
4 villes
3 pouces sur
1. in
1580
1.
f.°
f[oli]o
J.UÖ/J.4U
[188]
Tygurum. (figure
[=Nr.
[189]
186] ci
aut[r]e
decoupée de 1,ere
planche
dessus)
petit
plan
de Zurich,
coupé d'un
Tygurum
[des
[191]
(dans le gout de [Matthäus]
1.
12.°
Merian
Aelteren])52
1.
Vue de Zurich.
del[ineavit
4.°
car-
te.
[190]
1.
v.
J[ohann]
f.°
Nuscheler
Casp[ar]
1642?]
(sans nom de graveur)
1. f.°
obi.°
1. 4.°
obl.°
[192]
Vue de Zurich,
[193]
Vue de Rapperswil
1. 4.°
obi.
[194]
autr[e]
1. f.°
obi.
[195]
Eglissaw
[196]
autr[e]
[197]
Stein
sur le Rhin,
[198]
autre
vüe
[199]
Winterthur
[200]
autr[e]
[201]
Kyburg sur le fleuve
[202]
Bryffensée
vüe
[=Eglisau].
vüe
vüe
(vüe)
(vüe)
vüe (petite
See],
invenit
[203]
Brüningen
[204]
Cataractes
en largeur)
Töss (vue du chateau de)
sur le Derzée [-Greifensee
dem gleichnamigen
rad Geiger]
piece
[v.
J.
du Rhin près Lauffen
[v.
1642]
[209]
invenit
Braiten
berg]
[v.
sur la Thür [=Thur]
Ragensperg [=Regensberg].
Ziegler
[208]
[v.
1642]
1.
4.°
1.
8.°
1.
12.°
1.
12.°
1.
12.°
1.
f.°
1.
12.°
1.
Wedeschwil
[=Wädenswil],
[=Visp],
Frarvenfeld
sur
Welcher[?!]55
Forsteck
del.
[v.
(chateau)
teren,
v.
f.°
1.4.°
sur le Mürgg
1.
12.
1.
f.°
1.
f.°
Artauser [=Ardü-
J[ohann]
1642]
Berne (Plan de [Matthäus])
4.°
1.
(Le monastere de)
[=Frauenfeld],
f.°
sur le Zurcherzée
1.
Fischbach
12.°
Merian
1642?]54
ser]
[214]
4.°
Breitenlanden-
[=Murg]
[213]
1.
1. in
Töss. [Par Kaspar]
[211] Mure [=Muri]
[212]
f.°
[Hans] J[akob]
Landenberg [=Schloss
sur le
(Vüe)
[=Zürichsee]
[210]
1.
Copie
[206] Andelfingen
[207]
4.°
[=Laufen]
(Les sources des)
[205]
1.
Kon-
1642?]
[=Grüningen].
4.°
über
C. Gyger [=Hans
H.H.T.53
1.
merian
1642]
[den
Ael-
[215]
vüe de Berne
1.
4.°
[216]
autre
1.
16.°
vüe coupée d'une Carte
IUÖ/ J.4U
[217]
autre
[=Nr.
[218]
^
coupée de la l .
planche
e r e
ci devant
186]
Habsburg (Chateau) frontispice
l'aigle
de l'Empire
de Livre
au dessus du chateau.
autr[e]
[220]
Thun (vue de la ville
de)
[221]
autre.
merian
[den
Lentzburg
merian
[=Lenzburg]
[den Aelteren,
[223]
Araw [=Aarau]
[224]
autre
[225]
Bruck [=Brugg]
[226]
autre
[227]
Zofingen
[228]
arnburg
v.
1642]
(vue de la ville
de)
sur le Aar (vue de la ville
(vue)
Sur le Aar (La ville
de)
Sur le Aar (vüe sur la hauteur)
[230]
La meme ville
[231]
Burgdorf
[232]
autre
(vue au pié[i]
sur 1'Emmen
vüe.
de la montagne)
[=Emme]
[Par Matthäus]
(La ville
1.
4.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
1.
12.°
merian
[den
1.4.
1.
12.
1.
4.°
1.
f.°
1.
4.°
1.
de)
4.°
1.
f.°
1.
f.°
Wifflisburg
[234]
Nevis ou Nion [=Nyon] (vüe)
1.
12.
[235]
Lausanne (Plan relevé)
1.
f.°
[236]
Pierre
1.
f.°
Matthäus]
[237]
merian
[238]
[den Aelteren,
...
[Schwarzen
v.
(vüe)
[par
1642]
[=Grindelwald]
(vüe
Lütschine]
1.
Copie de la vüe
[239] Murten
[240]
[=Pierre-Pertuis]
Rochers de Grindelwaldt
des) sur le
(vüe de)
1.
[233]
pertuise
(Plan relevé
Henripolis56
de la ville
sur le lac
assiette
de la nouvelle
[Claude]
Savary
et
ville
[B.]
de)
de Neufchatel
(Plan
Neufchatel
te de [David-François]
[242]
Newembourg
[=Gautier]
autre
[244]
Biel
[245]
autre
1.
12.°
1.
f.°
1.
12.
exc.
de Merveilleux
[=Neuenburg]
Sur le Lac ...
sur le Dschüss [=La Suze] (Vüe
[Neoco1.
vüe
Vüe
f.°
(vüe) coupée de la Car-
mum =Neuenburgersee]
[243]
1.
de) et Environs.
Goultier
[=Neuenburg]
f.°
et
[1626]
[241]
4.°
Aelteren,
1642]
[=Avenches]
4.°
de)
vüe
[=Aarburg],
1.
[par Matthäus]
vüe.
[229] A[a]rberg
v.
(chateau)
f.°
Aelteren,
V. 1642?]
[222]
1.
M.J.B.
vüe
[Par Matthäus]
4.°
avec
fecit.
[219]
1.
1.
de)
1.
1.
f.°
f.°
4.°
f.°
J.UÖ/
[246]
Lac de Lucerne:
silvaticum
[247]
[248]
Effigies
quatuor urbium
Lacus [=Vierwaldstättersee]
Lucerne,
[=Nr.
sive,
coupé de la
l.
feuille
e r e
coupé d'une Carte
[249] Autre.
[Par Matthäus]
merian
[den
Sempach (vue de la ville
[251]
Sursée sur le Suren [=Suhre]
[252]
S.fc
[253]
Weyerhaus
urbain
ceux de Castelen
tiswil].
[254]
tig:
[255]
[=Mauenseel]
du châteaul])
ury [-Uri]
devant
et d'Etisweyl
[v.
[=Nr.
1.
f.°
d'
coupée de la
l.
1.
4.
[=Et-
1642?]
[Par Kaspar] merian
4.°
entre
(vue du monastere
(vue de la ville
Fleckens Altdorf])
16.°
1.
(vue de monastere de)
[Par Kaspar] merian
Mauvister
1.
1.4.°
(Chateau) situé
[=Kastelen]
4.°
de)
[=Sankt Urban]
[=Weierhaus]
1.
Aelteren,
V. 1642?]
[250]
f.°
ci dessus
186]
autre
1.
[v.
1.
f.°
1.
4.°
1.
4.°
[rich-
1642?]
[gemeint des
e r e
planche
ci-
186]
[256]
autre
viie
1.
4.
[257]
autre
vüe
1.
f.°
[258]
Schwytz [=Schwyz]
2.
f.°
1.
4.°
häus] merian
[259]
autre
[=Nr.
et ses environs.
[den Aelteren,
Coupé de la
v.
1,ere
[Par Matt-
1642]
planche
ci devant
186]
[260] Autre
vüe
1.
4.
[261] Autre
vüe
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
[262]
Einsidlen
[=Einsiedeln]
[263]
Jntérieur
de l'Eglise
a Einsidlen
[264]
Precipice
à côté duquel on voit
po.r
[265]
Werdenstein
[266]
Vndervald
tig:
du pays]
autre,
[=Nr.
de S. Meginrad
des Cabanes et
passer dessus
[=Werthenstein]
[=Unterwalden]
(abbaye de)
(vue de la ville
[rich-
de)
1.4.°
coupée de la
1.ere
planche
ci devant
186]
[268]
Carte topogr.
[269]
Engelberg
[270]
Zug. (Plan de la ville
[271]
vue de cette
[272]
autre
[=Nr.
[=Meinrad]
[=Abteikirche]
des appentis
[267]
(vüe de)
186]
de ce Canton
(monastere)
de)
ville
vüe coupé de la
l.
e r e
planche
1.
4.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
1.
4.°
ci devant
X4U
JLUÖ/
X4U
[273]
Carte topogr.
du comté de Toggenburg, par
[Jo-
hann Jakob] Scheuchzer 1710. Sur satin
[274]
Carte topogr.
[275]
Glaris
[276]
autr[e]
vant
du comté de Sargans
[=Glarus]
(vue de la ville
viie coupée de la
[=Nr.
l.
Bâle
ci
[279]
autre
[280]
autre,
[281]
autr[e]
[=Nr.
tiré
(Plan de) gravé en bois
du Livre
coupé de la
l.
planche
e r e
autre
[283]
Baie
coupé d'une Carte
(viie)
[=Danckerts]
Dancker Danckertz
1.
4.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
1.
16.°
ci devant
186]
[282]
4.°
de-
186]
[=Basel]
1.
1.4.°
[277] Autre
[278]
f.°
de)
planche
e r e
1.
Exc.
[V.
1666]
1.
f.°
[284]
Copie
2.
f.°
[285]
autre
1.
4.°
1.
f.°
1.
f.°
[286] Autre,
merian
[287]
du côté du pont.
[den Aelteren,
La place
meint.]
v.
prise
v.
publique
1642]
[den St.
[Par Matthäus]
[Par Matthäus]
merian
Petersplatz
[den
ge-
Aelteren,
1642]
[288] Tombeaux d'Anne de Hochbourg
[bis
[=Hohenberg]
1281] Reine des Romains et de Charles
«j7
Habsburg]
son fils,
de Rodolphe
[richtig:
[Ier]
à Basle.
Elle
de Habsbourg
[von
etoit femme
...,
Empereur
roi].
1. 4.°
vé]
[289]
Wallenburg
[=Waldenburg]
[290]
Liechstall
[=Liestal]
kob] Ringle del.
[291]
[v.
(viie de)
1.
[=Birs]
(Vüe
[293] Münster
1642]
[=Miinchenstein]
de)
pour
1.
f.°
1.
f.°
1.
[=Beromünster]
dans l'argäw
[=Pruntrut]
(Vüe
de la ville
un almanach de 1717. orné d'une gloire:
[Johann Jakob]
[295]
autre
[296]
Fribourg
[297]
vüe.
tourneyer
[=Thurneysen
vüe
[=Freiburg
i.Ue.]
(Plan)
f.°
[=Aargau]
1.
Pourrentrout
f.°
sur le Byrs
(Plan)
[294]
en bois
(Plan de) J[ohann Ja-
Le même.
[292] Munchenstein
gr[a-
f.°
de)
chez
der Jüngere]
1. f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
max.°
1
U
Ö
/
1
1
U
[298]
autre
[=Nr.
viie coupée de la
1.
planche
e r e
ci devant
186]
[299]
Soleurre
[300]
Copie
[301]
viie de Soleurre
devant
[=Solothurn]
[=Nr.
(Plan)
coupée de la
l.
planche,
e r e
viie
[303]
autre
viie,
[304]
Pleurs
[=Piuro]
[305]
Débris
de lad.
[306]
Lowertz
[307]
Bettentz
coupée d'une Carte
(Plan)
ville
...
[-
Bergsturz
[=Lugano] sur le Lac [de]
[richtig:
Bellentz
von 1618 -]
Lugan
= Bellinzona]
sur
[308]
Leuggeren [=Leuggern]
[309]
Ruines de Romischer [Altertümer]
Vüe des forts
situés
[312]
autre
[313]
Regio circa
Thermas
[315]
Fontes Rheni anter.
[316]
Blonay
Fabarias
S.ctl
Luci
Pfäfers]
[=St.
Luzisteig]
1642?]
de) [par Kaspar] merian
[319]
Veven [=Vevey]
Chatillard
[v.
4.°
1.
16.
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
1.
4.°
1.
12.
1.
4.°
1.
4.°
1.
f.°
1.
1.
f.°
f.°
1.
f.°
1.
4.°
près Le Lac de
Oron (Vüe) [par Kaspar] merian
Kaspar] merian
1.
de) [par Kaspar] me-
[318]
[320]
[=Bad
et posterioris
(vue de la Baronie
(Vue
f.°
de
le Rhin.
Romamonstier [=Romainmôtier]
Neufchatel
de la ville
vüe
Fauces seu Clivius
[317]
1.
canton
(vüe)
[314]
[v.
dans le
aux environs
ou Coire près
Chür ou Coire
rian
(viie)
[=Avenches]
[311]
f.°
le
Ticin[o]
Chür [=Chur]
1.
1. 4
autre
[310]
4.°
ci
186]
[302]
aventin.
1.
[v.
[v.
1659?]
1659?]
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
1.
f.°
4.
sur le Lac de Geneve (Vüe) [par
1659?]
[=Le Châtelard?]
(vue de la Baronie
de)
[321]
Sitten
ou Sion (vue) gravé en bois
[322]
autre
vüe
1.
[323]
autre
vüe
1. f>°
[324]
autre
vüe H. Ludolff.
[325]
Saint
Maurice
[326]
Pryg=Naters
del.
sur le Rôsne [=Rhone] (vüe)
[=Brig
und Naters]
1.
f.°
1.
f.°
1•
f.°
1.
f.°
sur le Rhosne
[=Rhone] (vüe)
[327]
Leug [=Leuk].
Sur le Rhosne [=Rhone] (vüe)
[328]
Geneve (Plan)
1.
f.°
[329]
autre.
I.
f.°
[330]
autre.
1.
4.°
Beaulieu.
X
U
Ö
/
J
.
4
U
[331]
Copie.
[332] Autre,
[333]
Schaffousen
dessins
[334]
par Beaulieu
bâti
coupé de la
l.
[=Stocker]
planche
e r e
en 1644.
fousen
de Waterval
[=Schaffhausen]
[337] Appenzell
[=Rheinfall]
Pierre
et Herissaw
Schenck [=Schenk]
[=Nr.
coupée de la
(Plans)
planche
Saint
[341]
S.fc
Gai [=St.
[342]
autre
[343]
Bâden (vüe)
Gai.
Gallen]
f.°
1.
4.°
1.
4.°
1.
4.°
1.
f.°
1.
4.°
1.
4.°
1.
f.°
ci devant
186]
[340]
1.
exc.
vue d'Appenzell.
[339] Autre
4.°
près Schaf-
[=Herisau]
1,ere
1.
ci devant
186]
La grotte
4.°
sur Les
Le même
[=Nr.
[338]
(Plan)
de Jean Caspar Stocher
[335] Autre,
[336]
[=Schaffhausen]
1.
(Plan)
(vüe)
1.
1.
16.
1.
4.°
1.
f.°
[345] Autre.
1.
f.°
[346] Autre.
1.
f.°
[347]
Zurzach (Plan)
1.
f.°
[348]
Vüe du Rhin entre
1.
4.°
[349]
Klinguenav
1.
12.
[350]
autre
1.
4.°
[351]
Keisertul
1.
4.°
[352]
Bremgarten
1.
f.°
[353]
autre
1.
4.°
1.
12.
[344] Autre
coupée d'une Carte
4.°
gravée en bois
Sur le Aar (vüe)
[=Kaiserstuhl].
(Vüe)
(Vüe)
vüe
Wettingen.
stellae,
[=K1ingnau].
vüe.
[354] Mellingen
[355]
Zurzach et Kadelburg
sur le Russ [=Reuss].
(Vüe)
Sive Monasterium B. Mariae Maris-
fundatum anno 1227.
[356] Antiquités
en 1633.:
trouvées
Médaillés,
1. 4
près l'abbaye
Pateres,
de Wettingen
Boucliers^^
[357]
Geneve (Plan)
[358]
Geneve avec tous ses ouvrages (Plan)
colas]
[359]
[V.
Geneve (Plan),
par Romain [=Romeyn]
[361]
Geneve (Vüe) gravée en Jtalie
[362] Autre,
par
1722 bzw.
[Pierre
V.
(Plan)
oder Antoine]
Londres 1743.
par
1743]
[Claude]
Cha[s]tillon
1.
f.°
1.
f.°
1.
in
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
4.°
Aveline
[363] Autre.
[364] Autre,
f.°
de Hooghe
1708]
Geneve avec Ses environs
1.
chez [Ni-
de fer.
[360]
[V.
&.
[v.
1616]
4.°
—
xvu/ xt u
[365] Autre.
Chouet [Verlegerl]
[366] Autre,
par Pierre
[367] Autre,
Dancker Dancker[t]s
[368] Autre,
chez J[ean]
[369]
chez P[ierre]
Copie,
Paris,
v.
[371]
exc.
[v.
1666]
Sauvé
Giffart
[Buchhändler
par
[Claude]
Cha[s]tillon,
[J.]
de] La Pointe exc.
[372] Autre.
[373] Autre,
par
[Pierre
oder Antoine]
2.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
1.
f.°
2.
f.°
2.
f.°
1.
4.°
1.
f.°
2.
f.°
2.
12.°
1.
f.°
1.
4.°
Poins-
1640
La même. [François
4.
in
1723]
[370] Autre,
sart
exc.
1655.
1.
Aveline
[374] Autre,
chez [Alexis-Hubert]
Jaillot.
1669.
ço
[375] Pacoussinge [?]
(Vue du chateau de) avant
qu'il
fut brulé [par Claude]
chatillon
59
Coudria
[?]
(Vue
du Chateau de) [par
Claude]
cha-
tillon
[376]
N[e]unkirch
[377]
Vieus Eeggevw
[=Elgg?]
cum arce S.ctl
Norkeri
[=Notker]
[378]
Sandeck [=SandeggJ
(Vue
du chateau de)
J1 y a 172. pieces Topographiques"
1) Auf Grund neuester Erkenntnisse
vorliegende
Liste
frühestens
120/61
s. Krieg/Giovanni
Alto
365f unter
"Villamena"
2)
3)
3a)
4)
s. Singer/Bildniskatalog
I 61 Nr. 564
Ein General
dieses Namens konnte nicht
festgestellt
werden.
s. ebenda IV 75 ev. Nr. 9183
Am linken
Blattrande
steht
zu diesem Stich:
"donné par M. le
Fidel]
de Zurlauben".
Name anhand der nachfolgend
genannten Fakten
erschlossen.
6)
7)
8)
10)
11)
13)
14)
15)
16)
18)
19)
20)
21 )
sowie
s. Zurlaubiana
AH
entstanden
sein.
la)
5)
226ff
1755
1.
Thieme-Becker/Künstlerlexikon
-
4.°
dürfte
XXXIV
Baron
[Beat
s. Meier/Zurlaubiana
"Handschriften"
1055 Nr. 28 [dd] und [ee]
s. Singer/Bildniskatalog
XIII
226 ev. Nr. 34654
Platzaussparung
9)
s. ebenda V 172 ev. Nr.
12387
Nach Singer I.e.
VI 55 Nr. 40658 sowie spez. XIV 278 kann es sich
dabei
um Jakob, Joachim den Aelteren,
Joachim den Jüngeren oder um Johann von
Sandrart
handelnl
Erwähnt in NDB 9, 518
12) s. Anm. 4
s. Anm. 10
Weder unter Praepositus
noch unter Probst,
Prévost
oder Prévôt
konnte im
HBLS, Leu/Lexicon
oder Holzhalb/Supplement
eine entsprechende
Person
namens Nikiaus
gefunden werden.
Das HBLS VI 169 nennt als Todesdatum den 7. Juli
1653.
s. Meier/Zurlaubiana
898
17) s. Zurlaubiana
AH 50/1
s. Nielson/Anhorn
20 mit Abb.
s. Dictionnaire
3; 812, wo ebendieses
Portrait
von 1691 erwähnt
ist.
s. Singer/Bildniskatalog
XI 47 ev. Nr. 26876,
wo als Todesjahr
freilich
irrtümlich?
1677 angegeben
ist.
Platzaussparung
für den Namen; ein Geschlecht
namens Wolterlden
konnte
allerdings
nirgends
festgestellt
werden.
J
.
U
Ö
/
J
.
4
U
22) Konnte unter den bel Haller/Bibliothek
VII (Reg.)
306 aufgeführten
Karten von Sanson nicht
eindeutig
identifiziert
werden. Beachte,
dasa vermutlich
der Grossteil
der nachfolgend
aufgeführten
Karten später
durch
Mitteilung
von Beat Fidel
Zurlauben
Aufnahme in Hallers/Bibliothek
fand,
s. hiezu ganz allg.
Meier/Zurlaubiana
322f.
23) s. Haller/Bibliothek
25) s. ebenda 16 Nr. 95
I
2 Nr. 5
26) s. ebenda Nr. 98
28) s. ebenda 18 Nr. 107
30) s. ebenda 91 Nr. 542
24) s. ebenda
25a).
18
27) s. ebenda 14 Nr.
29) s. ebenda 17 Nr.
31) s. Anm. 28
32) s. ebenda 20 Nr. 119
34) s. ebenda 19 Nr. 116, dort
77
100
33) s. ebenda 8 Nr. 43
irrtümlich
Placide
du Val
geschrieben.
-- -- — .
35)
36) s. ebenda 21 Nr. 129 sowie neuerdings
schen Familiensammlungen
182 Nr. 53
37) s. Haller/Bibliothek
38)
40)
42)
43)
44)
46)
4 Nr.
^
s.
s.
s.
s.
s.
s.
I
auch Meier/Zug
24 Nr. 143?, wo allerdings
ebenda 26 Nr. 151
ebenda 10 Nr. 56
ebenda 58 Nr. 345
ebenda 103 Nr. 609, 3.
ebenda 1. Abschnitt
ebenda 79 Nr. 466
und die
1702
39) s. ebenda 24 Nr.
41) s. ebenda 11 Nr.
zurlauben-
steht.
143
65
Abschnitt
45) s. ebenda 104 Nr. 615
47) s. ebenda 52 Nr. 305
48) s. ebenda Nr. 302
49) s. ebenda Nr. 303
50) s. ebenda 53 Nr. 315
51) s. ebenda 91 Nr. 540
52) Ein Grossteil
der unter dem Titel:
"Topographie"
eingereihten
Stiche
dürften
Merlans/Topographia
entnommen sein.
53) Dieser
Stich
findet
sich bei Merian I.e. n. 20; ob die Initialen
hier in
AH 108/140
richtig
wiedergegeben
sind,
ist freilich
zweifelhaft.
54) Ob die hier
aufgeführten
Stiche
von Kaspar Merian,
die sich allesamt
in
des Matthäus Merlans
Topographia
nachweisen lassen,
bereits
in der
Erstausgabe von 1642 enthalten
waren, oder aber erst
in der vom Jahre 1659
Aufnahme fanden - Brun/Künstlerlexikon
2, 363 benennt diesbezüglich
ausdrücklich
die Stiche
von Baden, Romainmôtier
und von Oron -, kann mit
den uns zur Verfügung stehenden Hilfsmitteln
nicht
eindeutig
beantwortet
werden, ist aber
wahrscheinlich.
55) Unklar,
was konkret
damit gemeint
nen Lesefehler
des Inventarist
en.
franz.
Viège.
ist.
Visp
Ev. handelt
es sich dabei um eiliegt
bekanntlich
an der Vlsp,
56) s. Haller/Bibliothek
I 49 Nr. 277 sowie HBLS IV 185
57) s. KDM BS I 66 mit freilich
sehr widersprüchlichem
58) Die letzten
3 Wörter sind
unterstrichen.
59)
Datenmaterial!
.
.
.
r
/.
/,•• i« dé faut J* » j
,
!
-V a Li/UUM^ Yvu. ) AVM (III a Vuï. ÙÏULA 0 j
1
!"
,
fl
UlâoH. Z.
• (cruSb^-l^^W^H
y
Aus dem Besitze von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 265-2651 - Blatt 265kv und 2651 leer
'
iUÖ/141
141
[1582 V. J u l i 22.]
A
"MEMOIRE1 DE QUELLE JMPORTANCE L *ALIANCE AVEC LES SUISSES EST
AU ROY [HEINRICH I I I . ] ET A LA COURONNE DE FRANCE FAIT
PAR . . . [JEAN DE BELLIEVRE, SIEUR] DE HAULTEFORT [=HAUTEFORT] POUR LORS AMBASSAD.E0R POUR SA MA.TE AUX LIGUES DE
SUISSE"
"Jl
convient
qu'elle
faire
estât
que si la france
luy sera ennemye
demfent]
elle
po.r
le moins que n'estant
le sera de ceux [-im
und Spanien gemeint -] qui peut
d'ailleurs
combien lad.e
de france
et 1'Jnimité
Com[me]
depuis
fidel
prompt plus
point
voudroit,
este propice
quelques foys
si non qu'il
on s'en
t
a la journée
s
eu ...
[d'ailleurs]
et asseuré ni aussi plus
led. temps on n'a point
accomplie
co[mme]
L'on
scait
a la Couronne
estimé d'avoir
aucun seredoubté
Laurent
de sor-
en france
y eust une bonne troupe
est voulu passer Jl n'en
P
- 1515 bis
une ar-
de suisses
a pas bien
Et quant Hz sont esté
...
Et
pris
[contre]
gab es keinen schlimmeren und schädlicheren Feind. "Tes-
la france",
moin le siege de Dijon
[1513]
et la perte
du Duché de Milan
Die eidg. Orte als Bündnispartner verlieren, "ce seroit
[1535]".
un très
grand
Frankreichs.
esperon au flancs"
"Car il
Oesterreich
60. ans en ça les Roys ses predecess[eurs
cours plus
si
moins elle
a son comman-
Redoutable et de grand dommage.
-] n'ont
mée bien
estre
pour amye
plus
spez. das Rom. Reich,
amitye a tousiours
1547 war dies Franz I.
te que depuis
n'a ceste nation
prendre garde que soudain qu'ilz
auroyent abandonnée
te
•
•
1'aliance
de sa ma
Jl y auroit pour le moins Cent lieues de frontiere de son royaume Tout a descouvert
C'est
se faut
a dire
tout
autant
d'espace
Geneve [den Salève gemeint?]
le Contremont la riviere
nil
gemeint]
et plus
[qu'il]
y a depuis
jusque a la ville
de ...
outre".
...
le mont de
de Lyon et de lad. vil-
[Saône] jusqu[e]s
en la source [Viomé-
Denn zu glauben, dass sich dannzumal die
Länder [des Herzogs] von Savoyen [Karl Emanuel I . ] angesichts der unbedeckten Grenzen ruhig verhalten würden, sei illusorisch. Denn sobald
sich diese als die Stärkeren zu fühlen begännen, werde es unweigerlich
zu Unruhen kommen, "il
m[iéremen]t
vant ainsi
vert
...
le hazard
tout
[avec]
La despence ...
tant
...
[qu'il]
se faut
...
[donc]
[auquel]
remettre
le royaume
devant les yeux presera constitue
a coup une si grande estendue de frontiere
se trou-
a descou-
si peu de forteresse
...
[qu'il]
y a
[qu'il]
...
[faire]
po.r y en dresser
seroit
conviendroit
de besoin"
au-
und weiter die ständig wiederkeh-
renden Summen für deren Unterhalt und die Garnisonen, werde sich auf
1UÖ/X4J.-142
^
120000 bis 150000 "escus" belaufen und damit höher sein, als was man
durch den Wegfall des Bündnisses einspare.
"Je laisse
a part
le[s]
Jncommodem[ents]
les pays devenant nouvellem[ent]
[auquel]
toutes
trouveroyent
les provinces
et dommages que soufriroyent
Limitrophes
Et surtout
le danger ...
qui sont audessoulz lad ville
de Lyon se
reduites."
"Mmo-üie. de. ... houtz^ofit
pour les ... [affaires]
de la suisse".
1)
Der vorliegende
Text dürfte
vermutlich
einem Kopialbuch
des
Archivs
in Paris?
entnommen worden sein,
s. auch Zurlaubiana
Anm. 1.
2)
Unklar,
auf
welches
Ereignis
hier
konkret
angespielt
königlichen
AH 108/142
wird.
Kopie, vermutlich n. 1617 - s. auch AH 108/142 - in den Besitz des Zuger Stadt- und Amtsrates Konrad I I I . Zurlauben gelangt. Die zu
AH 108/141 gehörige Dorsualnotiz auf Blatt 267v stammt von gleicher
Hand.
AH 108, 266
142
1617 Mai 14.
A
"EXTRAIT DE QUELQUE AUT[RES POINTS]1 TIREZ DE L1JNSTRUCTION
DONNEE A MONSIEUR L'AMBEUR [ROBERT] MIRON SUR LE FAIT DES
PAYEM[ENTS] VENANT EN SUISSE LE 14É JOUR DE MAY 16172"
"La Dispensa[ti]on
siste
au payem*~
distribu[ti]on
Cap.es3
des pensions
remboursent de partye
Les pensions
sont de plus.rs
des premieres
a tous les Cantons et alliez
de
refusées
promise
de l'argent
aux premier
sortes,
... [comme]
de] Quand a celle
qu'il
Et en l'aquit
que l'on apelle
de paix
des
Elles
d'alliance
aux ... [autres]
et
... [l'Archiduc]
von Oesterreich
de l'abbé
[=Rottweil]
s'estre
de fiandre
avoir
voulu
au contraire
Et neantmoins Si led abé s'est
esté
[v.
AlNiederlan-
satisfait
avoir
levée pour Milan4
esté
employer
[gemeint
und Regent der span.
Ains
et de
-] ayant
ne leur
de sfc gal pour n'avoir
a cy devant baillée
sont
ont esté payées cidev*~
por
por
... [géné-
et d'aliance
hormis ceux de Rotwil
deux Enseignes a la der[niére]
esté refuzée
prestê,
par les Colonnelz et
preste
Celles
aquittées,
mesme celle
brecht VII., Erzherzog
lara[ti]on
con-
de l'argent
gai [- damals war dies Bernhard II. Müller
1617] en une levee pour
[1614?]
faitz
en suisse
de debtes de service
ordinairem[en]t
l'abbé
de service
qui sont comprises dans le traicté
st
XIII.]
des censes ou rentes
sur les Contratz
Composi[ti]ons
rales]
du Roy [Ludwig
des deniers
a la decaccordé
Elle
remis a son devoir
luy a
ainsi
^
-LUÖ/J.4^
f-
...
[qu'il]
est raporté
r
cydev
led.
s.
miron le
traitera
en la manie-
re acoustumée.
Outre ces pensions
[lesquelles]
Jl
y en a ...
ne se payent qu'a
[que]
l'on
certains
apelle
par roolle
cantons vray
...
est que ceux qui
ne reçoivent
telles
pensions l'on a cydev[ant]
acorde que les augmen5
.
ta[ti]ons
de ...
[?]
Ces pensions par roolle
se distribuent
a la plus
part de cantons ...
[qui] les reçoivent par leurs supérieurs ou par
ceux qui y ...
[?]6
Les pensions part.ers
me] il
se voit
rier]
par l'estat
des ligues
l'ambeur
ne se baillent
qu'a
certains
cantons co[m-
qui est par devers le commis du ...
et sont ces pensions
ou de ceux ausquelz Jl
buer en leur
aussi
Cantons Elle
a la disposi[ti]on
entierem'
...
[confie]
la
distri-
serviteurs
du roy
r
7
...
de
charge de les
se donnent aux principaux
et aucunes à ceux qui peuvent
[tréso-
[?]
po
les
retenir
de mal
f[aire]
Semblablem' celles
que l'on
aux uns et aux au[tr]e[s]
peut
apelle
et sont dite
augmenter ou diminuer
le bien
du service
qu'elles
gratiffier
Canton et aulieu
de plusieurs
paux de chaq[ue]
Canton par
de les
de les perdre
vie
des ...
retenir
et les
[autres]
...
bailler
lesquelles
...
le devoir
expedient
[15]
po.r
...
Hz
po.r
sembleroit
ou ...
a plus
[20]
...
l'aprehension
lors
de
suit-
se
distri-
des
princi-
[notables]
qu'ilz
[secrètement]
les
f[aire]
sommes qui
pensions
seroyent
distribuent
pour ce que l'on
petites
[quelques]
en devoir
leur
se
ceux desquelz la voix
personnes en obliger
...
juge
le plus
buent a diverses
afin
a volonte
a volonté
selon que l'on
du roy Toutefoys
vaquent d'en
te en leur
pensions
auroyent
pour eviter
tenus venir
l'en-
quérir
a Sott
leure
afin
que ...
non pas les
bailler
qu'affectionnées
tiffier
le[urs]
maintenir
comme l'on
au service
a fait
se ...
[?]
ma.^e
[ceux]
leur
qui ont a present
[?]10
par les
la
regier
af.on
au[tr]es
et s'en payent
et
preste
bien
de gra-
ayder a
faudra proceder
[- im
Konrad
III.
se pourra
C'est
Zurlau-
...
[faire]
chose qui
une année de vieux
peu a
...
est
[?] avec
courante
Pour le regard
peut
estatz
d'esgard
pouroyent
Zeit
ben -] n'en reçoivent
aucun mescontentem^ Ce qui
lorsque quelqu'un d'eux viendra a manquer
9
reiglée
[?]
la distribution
zu jener
de l'argent
...
a des personnes lesquelles
Mais en cecy Jl
und Amt Zug war dies
Quant aux censes ou rentes
a plus
du roy ont souvent plus
de sa
que ...
von Stadt
peut
parens qu'a gagner ceux qui
1'autorite
peu en sorte
Falle
[l'ambassadeur]
de la distribu[ti]on
Car les
que les
uns n'estans
au[tr]es,
moins utilles
des services
et les
Jl
ny en pareil
mérité
uns estans plus
se faut
en cela
c'est
chose qui ne se
ny de
necess.es
comporter
pareille
et
les
diversement
et
...
[agir]
1)
2)
selon que le besoin
des af[faires]
du roy le peult
requerir".
Ueber dem Text steht:
"[Folio]
176", was darauf
hindeutet,
dass der vorliegende
Text gleich
wie Zurlaubiana
AH 108/141
einem Kopialbuch
des königlichen
Archivs
in Paris?
entnommen sein
dürfte.
Miron trat
seinen Posten in Solothurn
freilich
erst
am 16. November 1617
an, s. Rott/Représentation
III
201, wo als Datum der Instruktion
wiederum der 24. Mai 1617 angegeben ist.
3)
Zurlaubiana
AH 83/43 bringt
eine Liste
der sich 1629 beim Ableben von
Konrad III.
Zurlauben
in seinem Besitz
befindlichen
Kontrakte.
Den
Grossteil
dieser
Forderungen hatte
dieser
aber bereits
1596 beim Tode
von Beat I. Zurlauben
ererbt.
4)
s. ebenda
5>
6
)
etwa AH 71/95,
&C* <z.*t
' su Jr
7; /J)"^
f
i
?
•Ct"1
L
96
y
^
/
in**.
^ ( u u o . / ^ i M ^ .
y
jf o—'/V/
ft%.t(C
9)
nj «_/••(>-0
Es folgt
Gesagte.
^ShAhctt-
die Quellenangabe:
P^^y* j^Jtlt
"f[olio]
au C'Y fix
- 177",
co-xyO'to-j
s. auch das unter
jt-ixJ^
Anm. 1
coajJctd f ^ /
Kopievon gleicher Hand wie AH 108/141. Vermutlich aus dem Besitz von
Stadt- und Amtsrat Konrad I I I . Zurlauben - AH 108, 266v-267
143
1658 Januar 12., Paris
"ORDONNANCE DU ROY [LUDWIG XIV.] POUR FAIRE FAIRE LES REVUES
TOUS LES MOIS DES COMP[AGN]IES SUISSES DE LA GARDE1 DE SA
MAJESTE ET AUTRES DE LADITE NATION ET POUR OBLIGER LES
CAPITAINES D'ICELLES DE LES AVOIR COMPLETTES"
Zurlauben/CM
II
251
LXXVI
"De par le Roy
p
Sa majesté
"il
considérant
y est parlé
[Colonel
général
donner avis
1'execution
"il
faut
s. ebenda 251-254
[von Eugène-Maurice de Savoie]
des Suisses et
Es folgt "la lettre
lui
..."
d'icelle."
les copier."
Comte de Soissons
Grisons]."
du Roy a ce[dit]
de cette
...
Comte ...
du 14 janvier
ordonnance et lui marquer de tenir
s. ebenda 257-2623
"Coppie."
1658 pour
la main a
^
1)
Einer
der
Zurlauben.
hievon
2)
3)
Hier bricht
der
Der Text selber
Mitbetroffenen
Text ab.
fehlt
hier
XUÖ/14J-14D
war damals
in AH
auch Gardehptm.
Heinrich
II.
108/143.
Vor 1764 durch Gardehptm. und Maréchal de camp Beat Fidel Zurlauben,
dem Autor des Code militaire, verfasste Notiz. Glosse von anderer
Hand. - AH 108, 267v (aufgeklebt)
144
1666 Februar 20.
"ORDRE DU ROY [LUDWIG XIV.] AU BAILLY DE ST. GERMAIN DES PREZ
[IN PARIS] POUR FAIRE REMETTRE A L'OFFICIER COMMANDANT LA
COMP[AGNI]E GENERALE DU REGIMENT DES GARDES SUISSES [KONKRET GING ES DABEI UM DIE KOMPAGNIE DES COLONEL GENERAL
DES SUISSES ET GRISONS, EUGENE-MAURICE DE SAVOYE, COMTE
DE SOISSONS ] UN SOLDAT DE LA DITE COMP13 POUR LUY ESTRE
SON PROCES FAIT PAR LES OFFICIERS DE LADITE COMP.Em1
s.
Zurlauben/CM
II
327 LXXXVIII
1)
Ueber dem obigen Text steht
ebenfalls
von Gardehptm.
und Maréchal de
camp Beat Fidel
Zurlauben,
dem Autor des Code militaire,
v. 1764 geschrieben:
"il faut
copier".
Der Text selber
fehlt
aber hier in
AH 108/144.
AH 108, 267v (aufgeklebt)
145
[1752?]
A
LISTE MIT DEN NAMEN, DIENSTLEISTUNGEN UND EHRUNGEN VERSCHIEDENER LEUTNANTS DES [UNTER DEM BEFEHL VON OBERST BEAT FRANZ
PLAZIDUS ZURLAUBEN STEHENDEN] GARDEREGIMENTS [ANGELEGT
DURCH GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEN
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
1.)
"Gui Cadouche [=Gadusch],
du païs
des Grisons,
Second Lieutenant
de la Compagnie de Zur-Lauben Colonelle
[- Inhaber
der obgenannte Gardeoberst,
wurde sie durch den Schrei-
kommandiert
ber als Capitaine-commandant
a etè[l]
nommé chevalier
derselben war
-] du Regiment des Gardes Suisses
de S. Louis
le 30 avril
17471."
...
L
U
Ö
/
X
4
D
J
.
4
b
2.) "Jean françois
pagnie
, de Pourrentruy,
de Zur Lauben Colonelle
nommé chevalier
de S. Louis
fribourg,
premier
le 30 avril
Colonelle
du Reg[imen]t
en juillet
Lieutenant
Lieutenant
de la Com-
du Regiment des Gardes Suisses a etè
Gremion, d'Ennay [=Enney]
3.) "Adrien
1747."
Bailliage
de Gruyere Canton de
de la Compagnie d'affry
des Gardes Suisses,
Lieutenante-
chevalier
de S. Louis
1745."
[=Castella],
4.) "Claude Castellas
Lieutenant
ses,
premier
du Cfanton]
de la Comp[agni]e d'affry
chevalier
de S. Louis
au Reg[imen]t
le 30 avril
Altermatt,
5.) "Joseph [Bernhard]
de fribourg,
Second
des Gardes Suis-
1747."
de Soleure,
[1752]
3e ayde major du
Regt des Gardes Suisses,"
6.)
"frederic
1,er
felix
Lieutenant
Louis-Auguste
Suisses
Lucerne,
de la
Compe
Sou[s]
des Gardes
général des
Suisses,"
de Buonass [=Schwytzer
Lieutenant
fribourg,
derselben war
de Dombes, Colonel
-] au Reg[imen]t
Agnès Schweitzer
premier
du C. de
Generale [- Inhaber
de Bourbon, Prince
et Grisons
7.) "Pierre
[=Maillardoz],
de Mailliardoz
von Buonas],
de
de la Compe Generale au Regiment
des Gardes Suisses"
8.)
"Pierre
Jacques de la T[h]anne, du Canton de fribourg
Romont], premier
nold
aux Gardes Suisses,
9.) "françois
1)
2)
3)
Sou[s]
Henri
Lieutenant
chevalier
Schwitzer
de la
Compe
de S. Louis
en novembre 1744
de Buonass [=Schwytzer
Gardes Suisses,
[=Pfyffer]
2
le 19 mars 1744 ."
de S. Louis
Castella/Gardes-Suisses
289 nennt den 7. Mai 1747.
Castella
I.e.
365 nennt den Oktober
1744.
Castella
I.e.
erwähnt 364: "Chev. de Saint-Louis
en 1765",
289 Nr. 10 hingegen:
"Ludwigsritter
1744".
-
."
von Buonas],
de la Compagnie de Pfiffer
AH 108, 268-269
von
de Reding et de Rey2
Lucerne Second Lieutenant
chevalier
[konkret
de
aux
das HBLS VI
Blatt 268vund 269r leer
146
[1754?]
A
LISTE DER "CAPITAINES" BZW. "CAP.ES COLONELS" DER "COMPAGNIE
DES CENT SUISSES"
Ernennung:
"Capitaine":
Einzelheiten:
27.02.1496
"de Ment[h]on"
"(Louis
de Ment[h]on
nay) l .
e r
Lettres
données a Lyon le . . . et mou-
Cap.e
[Sieur]
de Lor-
des Cent suisses par
—
rut
29.05.1502
"de Montbason"2
J.UÖ/ J.4 b
en 1500."
"(guillaume
de la Marek [Sieur
de
Montbazon]). Cap. des Cent Suisses par
la mort du Sr ...
Provision
...
9.06.1516
"M.al
[de Fran-
jl
[de Menthon]
données a Bloys
[=Blois]
"(Robert
[III]
de la Marek
Duc de
[ab 1526 Maréchal de Floran-
ce] de la
Bouillon
Marek"
9&Ì) Cap. des Cent Suisses a la mort
de Montbazon par Provision
nées a la Tour du Pin le ...
en aoust 1537 [richtig
ber
12.04.1554
le
mourut le 20 may 1516."
du s.r
1537
par
"M.al
[de Fran-
don-
jl mourut
am 21. Dezem-
1536]."
"(Robert
[IV]
de la Marek [Duc
ce] de Bouil-
Bouillon]
fils
du Precedent)
Ion"4
des cent Suisses sur la d.on
fait
et se trouve
cette
au memoire du ...
janvier
1537].
jl
"Duc de Bouil-
"(henry
Robert de la marck.
Ion"6
Braine puis
Cap.
de son
Pere en 1537
qualité
de
payé en
[1er
mourut en 1556".
c.te
de
[1556] Duc [de Bouillon])
Cap. des Cent Suisses en surv.e
de son
Pere [den obgenannten Robert IV gemeint ] par Provisions
le ...
tainebleau
Lettres
données a fon-
et Commis par les
pour Excercer
pendant la pri-
son [1553 bis 1555] de son[dit]
Pere
apres la mort duquel
reste
Cap. titulaire
jl
[1556]
il
mourut le ...
[2 dé-
cembre] 1574."
4.01.1575
"Duc de Bouil-
"(guillaume
Robert de la marck
Ion"
de Bouilon];
fils
[Duc
du Precedent)
des cent Suisses par Lettres
Cap.
données a
avignon le ... par la mort d'henry
1585
"D[uc]
de
Bouillon"
bert
son[dit]
Pere,
1
janvier]
1588."
e r
"(charles
Maulevrier
jl
mourut
Robert de la Marck.
puis
Ro-
... [le
C.te de
Duc de Bouillon le
15. may 1594. a la mort de sa niece
[gemeint
der Charlotte
Duchesse de Bouillon][)]
de La Marck,
Cap. des cent
Suisses après son neveu [Guillaume-Robert
de La Marck, Duc de Bouillon]
en
iUö/i4b
...
o
1585 et se trouve
qualité
a Commencer du 1,er
vier]
1586. jl
de Cap.e
[septembre]
"D[uc]
de
pris
Colonel
ont continué
20.02.1608
payé en cette
"(henry
... [jan-
en 1595 la
qualité
Ce que Ses Sucesseurs
de faire
jl
mourut en ...
1622."
Robert de la Marek. Cte de
g
Bouillon"
Braine puis
Duc de Bouillon
a la mort
de son Pere [Charles-Robert
Marek, Duc de Bouillon,
1622].[)]
des Cent Suisses sur la
d.on
son[dit]
le ...
Colonels"[:]
données
ces provisions
donnent que la qualité
de Cap. Colonel
Cap.
de
Pere, par Provisions
a Paris
"Cap.es
de La
ne luy
de cap.
et non
et conserveront
Pere la Survivance
jl
a son
mourut le 7.
...
[novembre] 1652."
8.03.1653
"M.1S
de Mont-
mege"1^
"(Jean
[V]
de Souillac
[Marquis
de
Montmège]) Cap. des cent Suisses a la
mort du[dit]
duc de Bouillon
par Provisions
jl
est le
[1652]
données a Paris
p.er
le
...
que les Provisions
Roy [Ludwig XIV.]
qualifient
du
Cap. Co-
lonel"
15.03.1655
"M.1S de Vardes"11
"(francois
René du Bec Crespin [Mar-
quis de Vardes].)
Suisses par
Paris
23.01.1679
"M.is
de Tilla-
det"12
le
"(..-
...
Cap. Col. des Cent
[provisions]
..."
[Jean-Baptiste]
[Marquis
données a
de Cassagnet
de Tilladet])
Cap. Col.
Cent Suisses par Provisions
s.t
12.03.1688
""M.1S
de Cour-
germain en laye
"(Michel
francois
le
des
données a
..."
Le Tellier
de Lou-
13
tenvaux"
vois
[Marquis
Col.
de Courtenvaux])
des cent Suisses en
du[dit]
M.1S de Tilladet
sions
données a Versailles
exercice
fut
par
le
Provi...
le 22. aoust 1692. mort,
11. may 1721. francois
M.1S
Cap.
surv.ce
de Louvoisfils
Macé le
le
Tellier
du Precedent
pourvu de la charge de Cap. Col.
des cent Suisses en survivance
Pere par Provisions
de son
du 4. mars 1716.
~
lUB/146
mais jl
...
28.09.1719
"M.1S de Courtenvaux"15
mourut avant son Pere le 24.
[septembre]
"(francois
d'abord
1719."
Michel
M.1S
Cesar Le
Tellier
de Montmirail
quis de Courtenvaux
César Le Tellier
puis [Mar-
=François-Michel-
de Louvois,
Marquis
de Courtenvaux-Montmirail])
a été
Pourvu de la charge de Cap. Col.
cent Suisses en survivance
de son
grand Pere [Michel-François
de Louvois,
Marquis
par Provisions
demis en ...
de Courtenvaux].
du ...
et est entré en
[novembre]
veur de son [ci-après
Louis
Charles
jl
1754.
1722. pour Exercer
c.te
M.18 de
d'Estrées16
du 19. avril
cette
charge pen-
dant le Bas âge de son[dit]
a fait
est
en fa-
Cesar le Tellier
Commis par Lettres
[ce qu'il]
s'en
nommé] fils.
Courtenvaux et depuis
fut
Le Tellier
le 4. mars 1734.
exercice
des
neveu
...
Jusques au 4. mars
1734.
23.11.1754
"M.1S de Montmirail"
"(Charles
[Marquis
francois
Cesar le
de Montmirail])
, fils
cedent [François-Michel-César
lier
de Louvois,
vaux-Montmirail
de cette
gemeint]
du
4)
5)
s. ebenda 396 Nr. IV
Doch da dieser
bereits
im Dezember 1536 verstorben
war, konnte
kaum mehr
demissionieren!
s. ebenda 397
7) s. ebenda 397 Nr. V
Platz
ausgespart
9)
s. ebenda 398 Nr. VI
s. ebenda 398 Nr. VII
11) s. ebenda 399 Nr. VIII
s. ebenda 400 Nr. IX
13) s. ebenda 400 Nr. X
s. ebenda 401
15) s. ebenda 401 Nr. XI
s. ebenda 401
6)
8)
10)
12)
14)
16)
de son Pe-
..."
s. Zurlauben/HM
III
392 Nr. I
s. ebenda 394 Nr. II
s. ebenda
Le Tel-
a été pourvu
1)
2)
3)
du Pre-
Marquis de Courten-
charge sur la d.on
re par Provisions
Tellier
395 Nr.
III
er 1537
1754? und somit nach der Indruckgabe von dessen I I I . Bandes der Histoire militaire 1751 in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat
Fidel Zurlauben gelangt. - AH 108, 274
XUÖ/J.4/
w-
147
[n. 1748] August 19.,
[Kloster]
Frauenthal
A
SCHREIBEN VON ÄBTISSIN M[A]R[IA] AGATHA I . [VILLIGER] AN "OBRIST BRIGITIER [UND GARDEHPTM. BEAT FIDEL]" ZURLAUBEN VON
THURN UND GESTELENBURG, ZUG
"Habe die Ehr bey diserem unverhofften
Meinem Hoch Geachten Herren
spect
stifft
dienen Wan
solcher
möglich
Erst
[von
Worden
habe unserem tit.
1231?J1
Zu bedeuten,
ietzund
sein,
Von disem brieff,
geistl.
Obrigkeit
big
sein,
gemeint]
Peter
aber behare mit
1)
aller
selbes nit
dienstgefli[Baumgart-
Brigitier
über-
Zu abforderung
der Co-
Zu [aus
dem
III.
Kälin?,
als Visi-
oder gar nit
belie-
muos Rechnung geben, Mein hoch Geachter
und nit Jn Uebel Neimen, Bezeüge
mich Und samtliches
Gebeth Bey Unser Miraculosen
ab[er]
mir nit Wol
mich könte beschulden,
Wolle mir pardonieren
Verpflichte
beichti-
durch bat Oswald
vor genommne Müöh den höchsten dankh, und Zuo schuld
kantlichkeit,
Re-
oder Von desen, Meine hoche
[der Abt von Wettingen,
dan ich Vor Alles
Herr Brigitier
solle
die Copi steth
hin Auss Zu geben, Jn demme,
Frauenthals
Wan
hochgeachtem herren
Archiv]
tator
Anlass
gewisen mit Melden Es könte
und auch Zuruckh kommen mit
betreffent
Herr P.
Auss Ueberflüssiger
Vernommen
Tit. Caplan Zu [Nieder-]Weil,
bracht
pi
Wie
Zeit
in besser buochstaben gesetzt
habe es nichts
senheit,
ner]
brieff
Unbewiissten
... Mein Compliment und schuldigster
Zu bekennen, Vor Einiger
ger Ein alter
und gleich
Mutter
Er-
Convent ein allgemeines
[Maria]
Gottes
gebürenter
hochachtung und gezimenter
Zu Verrichten.
Veneration
Jch
...".
s. Gruber/Frauenthal
13. In der Zurlaubiana
befinden
sich zahlreiche
Urkundenabschriften,
die das Kloster
Frauenthal
betreffen
und z.T. von
Beat Fidel
Zurlauben
selber
angefertigt
wurden: s. Zurlaubiana
MsZQ 9,
185-189
(s. Meier/Zurlaubiana
"Handschriften"
1031 Nr. 9) sowie ebenda
St 80, 73-537
(s. Meier/Zurlaubiana
"Werkverzeichnis"
1245 Nr. A 10).
Doch konnte bei deren Durchsicht
der bislang
im Wortlaut
nicht
bekannte
Text des Stiftungsbriefes
von 1231 gleichfalls
nicht
ausfindig
gemacht
werden. Neben den obgenannten Dokumentensammlungen wurden übrigens der
Vollständigkeit
halber
auch die Register
zu Zurlaubiana
MHT, St und Res
Tug einer
kursorischen
Durchsicht
unterzogen.
Original, mit Siegel
-
AH 108, 276-277
-
Blatt 277r leer
~
J.uö/14ö-±4y
148
[1758?]
"MEMOIRE1 SUR LA MARCHE SUISSE [VERFASST VON GARDEHPTM. UND
BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DES CODE MILITAIRE]
..."
s. Zurlauben/CM
est la meme ..."
s. ebenda Zeile
"I.°
la marche
"II.
elle
"III.
elle
"IV.
elle
Suisse
est la meme que celle
a toujours
par ce qu'elle
leur
I
283
8-132
14-16
qui a ..."
et è observée en france
a etè ordonnée ..."
Zelle
s. ebenda Zelle 17-20
dans les troupes
Suisses
s. ebenda 283 Zeile 21-284 Zelle
14
1)
Ueber
2)
AH 108/148
Text
dem Titel
ist
Identisch
steht
noch:
zwar materiell
weist
aber
mit dem bei Zurlauben/CM
geringfügige
formale
widergegebenen
Unterschiede
auf.
AH 108, 277r (aufgeklebt)
149
1641 September 22., Nesle
A
"PROVISIONS DE MARECHAL DE FRANCE POUR M. [ANTOINE I I I DUC] DE
GRAMMONT [=GRAMONT]. M.E DE CAMP DU REGIMENT DES GARDES
FRANÇOISES"; "(MORT LE 12 JUILLET 1678.)"
"Louis
[XIII]
&c.a a to.s
Comme le Bien Et
ceux &c.a
La Conservation
ment Des Soins Du Prince
Salut.
Des Grands Estats
qui ne Peuvent Suffire
Encore De Ceux à qui Jl Confie
les Principales
Se Repose D'une Partie
Des affaires
nous avons ce toujours
Eu Beaucoup D'Egard,
Sujets
aux offices
Mareschaux
avoir
De Nostre
De france,
En tout
à toutes
Charges, Et Sur Qui jl
qui Sont Establis
à N'eslever
Du Bon Ordre,
Et De la Discipline
années [d.h.
Entre
Depuis
Cette Couronne, Et Celle
Nous avons Perdu Beaucoup D'hommes De Commandement,
réchaux De France,
connoitre
ployés
Et D'ailleurs
le Mérité
au Service
Qu'il
à Ceux De
Pour Commander Les Armées,
Que Par la Guerre ouverte
1635],
aussi
que De Dignes
Particulièrement
Trouppes, Et Considérant
seit
Choses mais
De la Paix Et De la Guerre,
Couronne, Et
tems la Direction
Depend non Seule-
Des
Plusieurs
D'espagne,
Et même aucun Ma-
Est Juste Et Jmportant
De Re-
De Ceux qui Se Sont Longuement Et Dignement Em-
De L'état,
Et qui se Sont signalés
Et
par Dessus Les
iuö/j.4y
w
autres,
nous avons Jetté
Antoine
De Grammont
D'estat,
Et Privé
Les yeux Sur nostre
Comte de Guische1
Capitaine
très
Cher, Et Bien amê,
Conseillier
en nos Conseils
D'une Compagnie De Cent hommes D'armes de
nos ordonnances, Notre Lieutenant
General En La haute Normandie, Mest2
re De Camp du Regiment De nos Gardes françoises
General En nostre
Armée De Flandres,
Maréchal De France y Estant
D'une des plus
Jllustres
Donné Plusieurs
Et nostre
Pour L'honorer
Convié tant
De la Dignité
Par Sa Naissance,
Et anciennes familles
Lieutenant
Qu'il
Servis
en Des Occasions Jmportantes
Et Qui Se Sont Principalement
Signalés
tire
Du Royaume. Et Qui a
Grands hommes aux Roys nos Predecesseurs,
ont Eté utilement
De
Desquels
Et
Jls
Difficiles,
aux Guerres Excitées
Dans Le
•3
Royaume De Navarre
Navarra her -]
[-
das Haus Gramont
que Par les Bonnes Qualités
Par Ses Recommandables
Guerre aux Pays
1627, als
le,
Services,
Etrangers4,
Gramont
den Erzfeind
Frankreichs,
-]
D'Allemagne
fait
Et Expérience
quise.
welches Amt Gramont
Et Des Pays Bas [1637,
Service,
Armée De Flandres
Sous Nostre
très
Marquis puis
de France Nous ont Particulièrement
la
fiandre,
Vigilance
Le ...
Signé
Et
Capacité
Ex-
Affection
Generale En Nostre
1663 Duc] De la Meilleraye
Contenté,
ayant Contribué
Et à la Prise
S.r
Maréchal
tout Ce
des Jmportan-
Qu'il
Mérité
Et De nostre
avec le Plus De Lustre
Regne Le
les
Principaux
De la Dignité
Sçavoir
faisons.
32.e
Louis.
[François]
toujours
la Bassée Et Bapaume que nous avons Conquises dans
Exercer
Et Sur Le Replis[:]
1)
2)
3)
Et
Et Conduitte
fidélité
Lieutenance
Commandements Nous avons Résolu De L'honnorer
...
1638 und 1639],
Cher, Et Bien amê Cousin le
En Sorte que Reconnoissant
luy Peut faire
1635
Nous a Rendues Pendant La
à L'avancement des Sieges,
tes Places D'Aire,
agi En La
une Prudence,
avec une Singulière
dont Les Preuves Qu'il
de La Porte,
Qui Se Pouvoit
tranquil-
Porta Des marques honnorables
Campagne De Cette Année Dans la Ditte
[Charles
[1636,
[1630 und 1635] Et Témoigné
Occurrence,
etwa
am 17. April
1640 und 1641],
En La Guerre, Et aux affaires
En toutte
à nostre
Lorsque La France Etoit
une grande Valeur Dont Jl
par Ses Blessures
[-so
Mantua gegen Oesterreich,
war] dans nos armées, D'Jtalie
[1635],
Paraitre
De Nos Alliez
Presente Guerre ayant Continuellement
Charge De Maréchal De Camp [in
worden
ayant d'en Son Jeune âge Cherché la
des Herzogtums
antrat
seme Ursprünge aus
Qui Sont En Sa Personne Et
Et Dans Le Party
auf Seiten
Et Depuis la[dite]
berufen
leitete
Par Le Roy
Sublet [de Noyers, Secrétaire
Die Namen sind
unterstrichen.
Dieser
letztere
Titel
ist
unterstrichen.
Dieses letzte
Wort ist
unterstrichen.
d'Etat
à la
guerre]
Qui les
Donné à
'
4)
Ueber
517ff.
Gramonts
diesbezüglichen
XU0/Ì4S-ÌDUA
Tätigkeiten
s. Pinard/Chronologie
II
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/117; vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der
Histoire militaire und des Code militaire, gelangt.
AH 108, 278-279 - Blatt 279v leer
150
[1750?]
AUSZÜGE AUS: "HIST.1 DE LA VIE . . . [DE JEAN-LOUIS DE NOGARET DE
LA VALETTE, DUC] D1ESPERNON", "SECONDE PARTIE", [VERFASST
1655 VON GUILLAUME GIRARD]
Es werden Fakten aus dem Leben des Duc d'Epernon aus den Jahren 1602 Ernennung zum "mestre de Camp du Reg[imen]t
"pag. 211-213":
und 1614 - "pag. 270-274":
[françaises]"
des Gardes
Jurisdiktionsgewalt eines
Mestre de camp des besagten franz. Garderegimentes - zitiert und kommentiert.
1)
Das Werk
selber
konnte
in der
Zurlaubiana
nicht
festgestellt
werden.
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 280r
150 A
[1750?]
A
LISTE1 [ANGEFERTIGT VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL
ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE] MIT VERSCHIEDENEN, DIE FRANZ. KRIEGSDIENSTE BEHANDELNDEN GESCHICHTSWERKEN
1.)
"Guillaume
Valette]
Girard
Secretaire
Duc d'Espernon
...
en écrit
[von Jean-Louis
[1655]
la vie.
2
de Nogaret de La
[elle]
est ecrite
3
avec Sincérité.
[françoise,
2.)
"il
1719] pag.
y a [à]
du[dit]
en folio
[Quelle:]
le Pere [Jacques]
du Roy [Ludwig
Colonel[-général]
(mort en 1642.)
de Gaign[i]eres
Bibliothèque
465."
la Bibliothèque
Duc d'espernon
le Long
[Quelle:]
entre
de 1'Jnfanterie
les manuscrits
le Long pag.
XV.] des mémoires
465."
françoise
de M [François-Roger]
XUÖ/XSUA
"W
3.) "discours4
Sur les Colonels
de Bourdeille.
de 1'jnfanterie
françoise
Sgr de Brantosme pag 38 T. IV ...
par Pierre
Leyde 1666. in
12."
4.) "Catalogue
messieurs
des Colonels
[Gaucher III,
[=Sainte-Marthe]
son de france
5.) "vie
6.)
dit Scêvole II
p 985. dans leur
Chapitre
IX.
und Louis]
histoire5
Paris
fol.
françoise
Paris
1647 in fol.
par André Thevet T. II
7.) "vj.e
de S
par
Marthe
T.ome
II"
Colonel[-général]
de
des hommes jllustres**
1584."
"Eloge du meme [Comte
Cap[itain]es
françoise
fce
Genealogique de la Mai-
de Timoleon de Cossé, Comte de Brissac,
l'jnfanterie
in
généraux de 1'jnfanterie
françois
de Brissac]
des
Leyde 1666 in 12."
mort et tombeau de Philippe
de 1'jnfanterie
par Brantôme p. 407 T. III.
françoise
par H.T.
[de]
Strozzi
Sieur
Colonel [-général]
de Torsay in 8° Paris
1608."
8.)
"Denis
[II]
Godefroi
[=Godefroy]
Histoire'
des Connetables qui
o
avoit
été commencée par Jean le feron
[v. 1570].
Paris
in fol
1658
fi
•
•
•
•
9.) "msc.[:]
fol.
entre
10.) "msc[:]
fol.
Titres
originaux
des grands officiers
les msc de M de Gaignieres
Histoire
Bibliothèque
des françois
de [feu]
de la Couronne, in
a la Bibliothèque
et des officiers
m [Jean-Baptiste
du Roy."
de la Couronne in
de] Colbert
[à Paris]
N. 864."
11.)
"msc.[:]
Les droits
et fonctions
de la maison du Roy in fol.
Pierre
12.)
2)
4)
5)
6)
7)
8)
Seguier
[à
[Msc. avec les] Titres
visions
1)
III]
de leurs
des officiers
de la Couronne et
N. 664. et 689. bibliothèque
de [feu
Paris]."
des Grands officiers
charges 3 vol. in fol.
de la Couronne. Pro-
Num. 357. 360.
361."
Die besagten
u.a. auch die Fremden Dienste
der eidg.
Orte zum Gegenstand
habenden Auszüge dürfte
Zurlauben
für seine 1753 zum Abschluss
gebrachte
Histoire
militaire
verwendet haben, s. auch Zurlaubiana
AH 108/75.
s. ebenda AH 108/150
3)
s. ebenda AH 108/80 Anm. 24
s. ebenda AH 108/78 Anm. 4
Das Werk selber
findet
sich noch heute unter der Sign.
BF 107 in der
Zurlaubiana.
Unter der Sign. BF 454 findet
sich in der Zurlaubiana
noch heute der
1. Band dieses Werkes.
Das Werk selbst
konnte in der Zurlaubiana
nicht
festgestellt
werden.
s. Nouvelle
Biographie
30, 327f,
wo diese Arbeit
als Manuskript
Nr. 9811
der vormaligen
königlichen
Bibliothek
erwähnt wird.
AH 108, 280v
^
iva/isi-isz
151
[1750?]
AUFSTELLUNG VON WERKEN MIT ANGABEN ÜBER DIE SCHAFFUNG HOHER MILITÄRISCHER CHARGEN BZW. DIE ERNENNUNG VON DEREN AMTSINHABERN, [ZUSAMMENGETRAGEN DURCH GARDEHPTM. UND BRIGADIER
BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE
UND DES CODE MILITAIRE]
1) "[Histoire1
de la maison royale
de la Couronne par Pierre
de France et des grands
dit le Père] Anselme
Guibours,
1733 posthum]".
Es folgen Auszüge aus "T[ome]
"pag.
"pag. 222";
221-222",
y
"T[ome]
du Roy Henry III
2) "Le Code
III.[:]
Roy de france
ris
d'Estât
et President
1622 in fol.[:]
2
3) "Histoire
Paris
du[dit]
en Sa Cour de Parlement
[de Jean-Louis
p 220.",
et de Pologne rédigé
796-b -797a Livre
de la vie ...
Duc d'Espernon
tie
pag.
VIII.[:]
[Paris
p. 850."
ordre par messire Barnabé Brisson Conseiller
Conseil
officiers
XX
Tiltre
Roy en Son
de Paris.
Pa-
XXXIV."
de Nogaret de La
1655. in fol. par [Guillaume]
en
Valette]
Girard j
e r e
par-
pag. 35"
1)
s. Zurlaubiana
2)
Das Werk
AH 108/65
selbst
konnte
Anm. 4
in der
Zurlaubiana
nicht
festgestellt
werden.
AH 108, 281
152
1610 Juni
A
"ORDRE QUE LE ROY [LUDWIG X I I I . ] VEUT ESTRE GARDE PAR LES
COMP.1113 DE SA GARDE A PIED FRANCOIS"
"Le Roy Estime Estre
necessaire
Qu'il
Entretienne
Encore près de Sa
Personne Les Compagnies De Pied De Sa Garde En attendant
Choses Soient
mieux Etablies
qu'elles
Au Moien De quoi Sa Majesté
Soient
Paiées touts
Mieux assurer,
Soient
Affin
c'est
Compagnies a
Qu'elles
fait
Soient
En Sorte
que L'on
Commodement
qu'elles
S'en Poura
Beaucoup
Et D'empescher Qu'ils
au pauvre Peuple Comme jls
que Cela Se fasse plus
Et Affin
Car outre
Soit
Le moyen de Les Policer,
à Charge Jnsuportable
des dittes
ne Sont
veut qu'il
Les mois.
Que touttes
Sa majesté
ne
Sont.
a Reduitte Chacune
..hommes.
Complettes du Dit nombre Quand Les monstres
X
U
Ö
J
/L OZ
se feront,
les
Soldats
seront
que. Et Sera Sçu leurs
Signalés
De marques, Et Paiés à La Ban-
noms Et Les lieux
d'où jls
Sûreté De La Personne du Roy, Que Pour les
avoir
Receu Leur Solde,
Les Dittes
jls
Rapporteront
Roy Leurs Rolles,
Spécifiées
ainsi
De leur
ques Lieux
Qu'elles
Des Dites
fermés,
n'aient
Les autres
tant
Celle
fin
si apprès
Comm.res
Et
auxquels Seront
Les Dits
que S'il
Soldats
avec
Se trouve
Par
En Reponde, Et Soit Cassé
ni
auroit
aucun Des Dits
mare-
Eux memes au Roy.
Six mois L'an
du Lieu
De Liberté
toujours
gis De Sa Majesté
Signalé
Demeure affin
Comp.ies
voisins
fassent
auront
Charge, Et ou jl
chaux à La Cour Le Baileront
Que La moitié
à Sa majesté,
ou abus, le Capitaine
Comme Jndîgne D'avoir
Pour la
à messieurs Les maréchaux Qui Seront auprès du
Les marques Dont jls
apprès Quelque faute
Chastier,
Que Dessus Par les
pour Les Présenter
Leurs noms Et Le lieu
faire
tant
S'en vont Sans Congé.
monstres faittes
Contr,eurs
Sont,
Soient
ou Sa majesté
De S'ecarter
à Leur tour
Logées En Quel-
sera Logée affin
Et fouler
Le Peuple,
Et
La Garde aux Deux Cotés Du Lo-
de deux Compagnies une à Chaque Corps De Garde. Et a
Leurs Soient
Dressés Des Corps De Gardes, vis
à vis
De Ceux
2
ou seront
Les
Suisses.
Le Jour Qu'une Compagnie sera En garde,
Que Le Cap.ne
au Corps De Gardes, Et n'en Parte Point
ni
Sergent;
moitié
Que touts
Les Soldats
D'Jceux Soit
toujours
Se tienne
son Lieutenant
ayent toujours
Enseigne,
Leur haussecol,
Placés Et armés tant
Sujet
De nuit
Que La
Que de Jour,
Principalement
Les Sentinelles
Qui Seront Posés Deux à deux.
1
.
Qu'en Chacune Compagnie j1 y ait ...
De Corcelets Et Piquiers
D'Arquebuziers En Comptant Les mousquetaires.
Que nul
Capitaine
des Dittes
Compagnies Pendant Qu'il
ne Puisse abandonner Son Enseigne,
Quelque occasion
que Ce Soit,
à peine
D'estre
Sera En Service
Sans avoir
Permission
par
De Sa D. Majesté
un de Ses Secrétaires
Cassés.
Aux Compagnies Qui Seront En Garde y aura un Capitaine
Pour avoir
Doivent,
oeuil
Sur Les Dits
Et Les autres
Soldats,
pour Les faire
trois
leurs
Si Le Roy ne Les veut tous avoir
ront
Les Dits
Soldats
1)
Platz
Diese
Paiez à La Banque Et Signalés
ausgespart
letztere
vivre
En Leurs Garnisons Et Les autres
Dessus."
2)
Pour Le moins.
Qui Seront En Garnison de Six mois,
nus D'en demeurer
Lieutenants,
3
...
ny donner Congé à un Soldat Pour
Signée De Sa Propre main Et Contresignée
d'Etat
ou
Passage
ist
unterstrichen.
Comme jls
Seront
trois
te-
mois
avec Luy, Et SeComme Dit
Est Cy
3)
s. Anm. 1
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/149; vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der
Histoire militaire und des Code militaire, gelangt - AH 108, 282
153
[1750?]
A
"ORDONNANCES POUR LES GARDES FRANÇOISES", ERLASSEN UNTER BZW.
VON DEN KÖNIGEN "LOUIS XIV. ET LOUIS XV."
1) "Déclaration
du Roy [Ludwig XIV.J
des Françoises.
2) "Ordonnance
des officiers
des Gar-
du 7. Décembre 1712."
du[dit]
Roy pour reduire
Ses Gardes Françoises,
compris,
en faveur
les compagnies du regiment de
à 126. hommes chacune les officiers
du 24. Décembre. 1713."
3) "Ordonnance
du[dit]
Roy portant
que les Fifres,
qui s'engageront
dans les compagnies du Regiment de ses gardes Françoises
Signalez,
ront
non
qu'ils
Sujets
recevront
la paye comme les autres
aux memes peines
en cas de desertion.
seront
soldats,
du 15.
et Se-
Juin.
1713."
4) "Ordonnance
du Roy [Ludwig XV.] pour reduire
Reg.*- de Ses Gardes Françoises
pris
du 18. Novembre
5) "Ordonnance
du[dit]
"Ordonnance
du Colonel
toine
a 110. hommes les officiers
Roy portant
du[dit]
establissement
Roy qui regle
l'authoritê
1695 Duc de Guiche puis
sur le dit Regiment et ce qui le concerne,
1) "Ordonnance
nies
du[dit]
ordinaires
de Cadets dans le
du 20. may 1716."
du Regiment des Gardes Françoises
V Comte puis
non com-
1715."
Regiment des Gardes Françoises
6)
les Compagnies du
Roy pour mettre
et les prérogatives
[- damals war dies
An-
1720 Duc de Gramont
du 13. juin
-]
1716.
à 150. hommes les 30. Compag-
du Regiment de Ses gardes Françoises
du 4. Janvier
1720."
8)
"Ordonnance
du[dit]
Roy pour reduire
du Regiment des Gardes Françoises
à 110. hommes aulieu
reformer
les cadets qui ont été établi
8. Avril
1722."
9) "Reglement ...
Françoises
majors
[dudit]
concernant
les 30. Compagnies ordinaires
dans ledit
Duc de Grammont
le commandement
Colonel
Regiment du
du Reg.*~ des Gardes
qui appartient
du dit Regiment. du 16 may. 1722."
des 126. et
aux
officiers
J.UÖ/J.O J-X04
^
10) "Ordonnance
du[dit]
Roy pour augmenter de 16 hommes chacunes des
30 Compagnies de Fusiliers
5. Janvier.
du Regiment des Gardes Françoises du
1727."
11) "Ordonnance
du[dit]
Roy concernant
les Soldats
dans le Regiment des Gardes Françoises
12) "Ordonnance
du[dit]
du 8. aoust.
Roy pour établir
du Regiment des Gardes Françoises
12 fevrier
1728."
du[dit]
Roy pour faire
a drapeau qui avoient
été destinez
du Regiment des Gardes Françoises
passer
les trois
suivant
l'ordonnance
lonelle
et de montaran du 29 Fevrier.
ganze
Punkt
ist
du
Gentilshommes
au 3. Compagnies des Grenadiers
mois dans chacune des Compagnies Colonelle
Der
1727."
de Sa majesté,
present
1)
enrollês
33. Gentilshommes a drap[e]au
a la Suite
13) "Ordonnance
étrangers
du 12 du
Lieute[nant]
Co-
1728."
durchgestrichen.
Aus dem Besitze von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem
Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 283
154
[V.
1661]
"CHANSON SUR LE C A L
[JULES] MAZARIN"
, \J
vrow
C y (V 3-e C
P
J
*
«
.
-v'ipou^A, e.
1
«^JI ^O
V-^« H.J,
e-M- ^
t lAv\_ CO\x ^ 1^.-7 tyiA
-
Gemeint
ist
OOvv-1 xm. O-Q-J
/
-
ßA löu."^/-
1)
y^^f
damit
Kardinal
*" >,<!>«
d
' c/vjk/- <J<K trM^o,
Armand-Jean
du Plessis,
Kopie v. 1750?, von Beat Fidel Zurlauben
-
Duc de
AH 108, 284r
Richelieu.
108/154A
w
154 A
[V. 1727]
"[CHANSON] SUR [LOUIS-ARMAND I I
[=CONTI, DIT] LE BOSSU"
I £c£oJ
&<L U VXuACl^
•
y-tx-^
4-/v<- C - o t ^
oJlltJlz
CôCu,«^. t ^ CAt^u. .
cfojji^c,
DE BOURBON] LE PRINCE DE CONTY
huj^
^i^v-
^iri'iinii
t
•
'
c^-o^.
M it^rx' c^i^Jh^
—«-J, Cn n u I , ^prVU'-jj
<y) e/Vvk, c/^^ cK
JcJUi \j~crVWr
.
;^
•
fa
o
w/K.
«A k j/^4 r V
ir^
^
1)
=König Heinrich
2)
3)
=König Ludwig XIII.
von Frankreich,
gest. 1643
=Anne d'Autriche,
Königin von Frankreich,
gest.
IV. von Frankreich,
4)
=König Ludwig XIV.
von Frankreich,
gest. 1610
gest.
Kopie v. 1750?, von Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 284 - Blatt 284r leer
1715
1666
{/Ua
-LUÖ/XOO
—'
155
1755 Oktober 18., "Camp près d'arcot"
A
SCHREIBEN1 VON [ABRAHAM] LOUIS D'ILLENS AN BARON [BEAT FIDEL]
ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES DU ROI TRES CHRETIEN
[LUDWIG XV.] & CAPITAINE DANS SES GARDES SUISSES & CHEVALIER DE L'ORDRE MILITAIRE DE ST LOUIS A L'HOTEL DE ZURLAUBEN", PARIS
"J'ai
receu il
étions
allés
y a environ
reconquérir
4 mois (dans le pais
pour notre
1754. dont vous m'avés honnoré.
nabab [=Nabob])
Je suis
d'autant
seurances que vous me donés de la continuation
craignois
de l'avoir
perdue en quittant
quel vous avés toujours
J'ai
fait
meint
-],
Je les lirai
1751 gleichfalls
ligé
de 1'atention
mais je crois
dans votre
savoir
in Paris
qu'il
de moi;
est trop
je vais
rapellé
Ludwig d'Iiiens
etudes;
[Friedrich
prince
dolf]
II.
Roi le plaça
rester,
il
fut
a
présenté
bientôt
par
m.r
[Secrétaire
allemand,
après il
,
[et] vous
de
obéir.
en 1737, en qualité
hollandois,
lui faire
de ca-
d'où
il
Jost
continuer
ses
au nouveau Roi de prusse
de recommandation
a Schaffouse
[=Rothenburg]
[- Krieg
[=Schaffhausen]
de Voyer
J1 vint
avec
de Paulmy] le
Etrangères]
en
u.a. gegen Oesterreich
le comte de Lowendal
Cap.ne
Ru-
maréchal de Camp,
prussienne,
aux Affaires
Frankreichs
dans le quel il
fut fait
alors
d'un
demandé la permission d'y
[René-Louis
d'Etat
[Ulric-Frédéric-Woldemar]
ver un regt
alors
General dans l'armée
1744, au siege d'ypres
m.r
très ob2
de ma famille
[des Absenders Vater dürfte
en 1743, et lui aiant
Marquis d'Argenson
[V,
comme aide de camp auprès de m.r [Friedrich
[et] depuis Lieut.
en france
ge-
Je vous suis
muni d'une lettre
qui etoit
le Comte de Rottenbourg
ce general
Histoire
lu les premiers
suisse
ses services
dem Grossen]
d'Anhalt[-JZerbst
[dit]
...
[=Hirzel]
par ses parens
offrir
pour le-
les choses que vous désirés
commença a servir
de Hirtzel
alla
que je
volumes de
erschienen,
geheissen haben] qui voulurent
en 1740 il
amitié,
von dessen
de parler
cependant le faire
det dans le reg[imen]t
aux as-
(par le terme que vous me marqués
pour vous envoier
Louis D'Jllens
bientôt
tard
sensible
les derniers
waren];
avoir
du 24. mars
zele.
dont j'ai
erschienen
que nous
de france,
un si grand
avec 1'empressent
que vous voulés
lettre)
[Abraham]
...
le service
die in den Jahren 1752-1753 in Paris
die
fut
plus
bel ouvrage [- damit sind die Bde. VI-VIII
militaire,
le
paroitre
celle
de votre
donné des ordres pour que l'on m'envoia
votre
de madura
qui venoit
entra pour premier
en second; il
Lieut.:
a été avec ce
-],
de le-
mais
regpar
?
tout ou il
qu'en
...
s'est
trouvé
[octobre]
dans la derniere
1752 qu'il
fut obligé
guerre
, et il
y a resté jus-
par le dérangement de ses
a faires,
...
[et]
a cause de la nouvelle
mandes a 90 [oder 50?]4
furent
faites
Vous pourriés
place
...
mois après etre
route
hommes, d'accepter
de la prem.e
de [Cojromandel^,
si
qu'il
etoit
lablemt
peri
service
ne m'a jamais
dans le[dit]
reg,
etendu sur la
valu;
journaux
des sieges
de la derniere
J'ai
de la lettre
eu l'honneur
l'inde,
je
qu'avant
si
elles
pondu non plus
dement qu'on ne les
...
dans celle
lens
cy afin
fort
je
aise que le it
écrit
lui
depuis que je
n'a pas reçut
Je ne sais
mes
si m.r
le que j'ai
...
elles
il
lettre,
(Strassburg
je
III.];
dans
me semble
cependant
on ne m'a point
écrit
les
deux
re-
prem.es
soubsonner avec fon-
contenoient
la
et
toutes
des dé-
damals in
seule raison
In-
pourquoi
ne vous donnerai point
elles
de nouvelles
vous parvienne;
Colonel Porta mon Parent
eu l'avantage
un homme qui
suis persuadé qu'il
dans l'inde,
[gleich
den
de faire
se connoit
aura profité
de vous voir;
Jl
IIcon-
en gens
de tous
ne m'a
marque presque certaine
point
qu'il
lettres;
...
que j'ai
vous prie
...
Plan
la preme,
ce qui me fait
aura été possible
suis
de m'écri-
depuis mon arrivée
que j'ai
comme c'est
[Jean-Henri
eu l'honneur
politesses
de Flandres
von Lausanne] ait
aime, je
les momens ou il
je
ainsi
vraisemb-
l'honneur
du recevoir
que c'est
que celle
et les
qui a 11 heures de
abandonné; ce
vous seront parvenues,
crois
avec vous ...,
de mérité,
le maréchal
[den sich England und Frankreich
staxamte auch dieser
noissance
a m.r
qui y seroit
deux lettres
a pas receues,
ne sont pas parvenues,
Je suis
guerre
dans l'inde,
guerre
dien lieferten],
1744 deux
mention de mon Ouvrage[:
a beaucoup de lettres
sur cette
[et]
pas mention dans votre
années de mon arrivée
tails
...
le 24. mars 1754, vous auriés
vous ne m'en faites
qu'en
du Roi de Pologne [August
de vous ecrire
ne sais
cote
le bonheur dans la de-
vous m'avés fait
que vous fériés
[et]
sur la
tous ses gens l'aiant
une fois,
...
lui
angloise
Duc] de Coigny,
chaussée,
sans mon secours,
rien
j'eu
de donner mon cheval
re aussi,
1750)]6,
offresqui
occupe actuellem
de Franquetot,
la nuit
[les
vous le jugés bon, y ajouter,
entré
François
...
des compagnies ale-
compagnie d'artillerie
de Richevau en alsace,
[de France,
réduction
de lui
Gaudard, gest.
ecrire
reçue chés lui
17531] aura reçu
pour le remercier
de toutes
pendant mes deux séjours
quand vous le verrés,
de vouloir
bien
celles
à Paris;
l'assurer
de
lies
mes respects,
J'ai
aussi
[Maurice]
soient
de mesme que madame
eu l'honneur
de Courten,
pas parvenues,
l'amitié
dont il
de mes respects
ne que je
d'ecrire
je
très
crains
m.
gaudard.
lettres
a m.r
le Comte
de meme ou que ces lettres
etre
j'ai
bien m'honnorer;
humbles,
compte de faire
[et]
plusieurs
ou que peut
vouloit
...
...
[et]
aux indes,
ne
lui
eu le malheur de perdre
aiés
de lui
la bonté de
dire
ne pourroit
que toute
l'assurer
la
pas me consoler,
fortusi
X
U
Ö
/
i
D
D
cette
derniere
Je resteray
alternative
encor dans ce païs
cher d'emporter
les
trememt flaté
de me continuer
j'aurai
curieus
pas aussi
...
[et]
j'ai
l'année.
Comme je
suis
très
tout
etre
...
venir
dans de certains
de
6L,
outre
mal servie,
de 50 hommes on lui
les
...
[et]
quelles
[et]
la
j'ai
sont si
peuvent aller,
...
que l'on
durent 11
qu'il
a
qu'elle
dont
1'artillerie
beaucoup le notre,
paroitre
quelque
pieces
de 2L
a mes gens jusqu'à
legeres
[et]
qu'elles
meme aussi
vont
vite
commandé par
un
ordres
par
quoique
d'europeens
de canon, c'est
détaché sous les
qui
de campagne, de
que leurs
tirer
2 pieces
de 50 Europeens dans l'inde,
n'y
sur un
détaché un piquet
ordinairem'
suis
commande natu-
pour pieces
fait
ne puis
de canon de campagne,
ont fait
j'ai
la
des dé-
ce que je
francois
et moins pesantes
corps de 6000 hommes en europe,
l'honneur
que depuis que je
16 pieces
qu'ils
ces pieces
joint
vouloir
et actuellem'
craignant
momens critique,
d'abord
de
sur un aussi beau pied
eu jusqu'à
ex-
je vous
mes lettres
...
artillerie
dire
courtes
par des boeufs;
detachemt
[et]
cy,
d'artillerie
aux armées blanches;
ou des grenadiers
tirees
sur ce pais
pas 1000 europeens;
15 coups dans une minute;
tout
dans toutes
notre
j'ose
en europe, j'ai
pieces
...
me sera possible,
permet pas (malgré l'ardeur
d'en
petites
cap.ne
suis;
dans ce pays cy est très
fois)
amitié,
pendant la guerre,
[et]
quand nous n'étions
ne leur
en atendant
ta-
dans
Je serai
par ans; pour moi j'aurai
interessans
ou je
point
avec moins.
de vous revoir,
precieuse
ne crois
de ce corps au dessus de moy, je
beau pied
puisse
...
je
retourner
souvent qu'il
le premier
d'officiers
par
devoir
Louis,
4 a 5 ans, pour
constamment été en campagne les
mois dans
rellem^
vraisemblablem'
soin d'inserer
aisern^ faire
dans l'inde,
point
suis
votre
le plus
se fait,
tails
cy,
une ou deux lettres
de vous ecrire
paix
ou je
a mon retour
bien m'ecrire
vraie.
en europe 7 a 8 Mille
circonstances
suplie
etoit
qu'un
capne
est un
d'un
Lieut.
Generale.
Je suis
avec un inviolable
PS. Le ministre
dem sich
anglois
a Paris
[-
angesichts
die beiden Mächte befanden,
sadoren in Frankreich
me faire
...
tenir
vos
damals verwaist
des Kriegszustandes
war der Posten eines
-]
est la voie
in
engl. Ambas-
la plus
sure
p.r
lettres."
1)
Neben einigen
Zahlenvermerken,
die wohl als Taxangaben zu deuten
sind,
finden
sich auf dem Adressenschildchen
noch der Stempelaufdruck:
"OSTIND[IEN?]"
sowie - Paris
ist
durchgestrichen
- die folgenden
handschriftlichen
Adressberichtigungen:
"a huningue,
Pour zug",
"a Zug Par
huningue".
2)
In der Folge unternahm Zurlauben,
der sich bekanntlich
mit dem Gedanken
eines Nobiliaire
Suisse - s. Zurlaubiana
AH 99/5 Anm. 8 - trug,
den Versuch, eine Genealogie
auch der Familie
d'Illens
zu erstellen,
s. ebenda
St 7,
646-652.
3)
4)
5)
6)
s. hiezu Susane/L'Infanterie
V 364 Nr. 1437
Zahl teilweise
zerstört
und daher nicht
mehr eindeutig
Text teilweise
zerstört;
sinngemäss
ergänzt
Das Werk selbst
findet
sich noch heute unter der Sign.
Zurlaubiana.
7)
s. die Aufstellung
der Schreiben
Iiiens
an Zurlauben
bei
Meier/Zurlaubiana
"Briefwechsel"
575, wo das unter dem Jahr 1751 aufgeführte
Schreiben richtig
in zurlaubiana
st 7, 654 und nicht
unter
645 zu finden
ist.
Original, Siegel beschädigt
-
lesbar.
BQ 533 in
der
AH 108, 285-286
156
1661 J u l i
[26.], Fontainebleau
A
"EDIT DE SUPPRESSION DE LA CHARGE DE COLONEL GENERAL DE L'INFANTERIE DE FRANCE"
"Louis [XIV]
presens
par la Grâce de Dieu Roy de france
et avenir.
fanterie
Salut1
de france
qu'exercoit
amé Oncle [Bernard
present
rè[l]
conserver
Seroit
ladite
tout
Colonel
autres
a fait
charge.
Sçavoir
grandes considérations
present
eteignons
perpetuel
et Supprimons,
1'jnfanterie
de france
en quelque Sorte
ce Soit,
Sans toutes
Sous notre
nous voulons
et maniere,
Autorité
a nos amez et féaux,
Paris
que ces dites
est nostre
garder
ny permettre
plaisir5
jamais
et afin
qu'il
propre
Royale par
et Supprimé,
revivre,
general de
ny être
nous entendions
qui avoit
dudit
Colonel
retab-
qu'il
ils
Soit
accoutumé de Se
general,
laquelle
Sous
changement. Si donnons en mande-
les Gens tenant
présentes,
faire
et autorité
désormais exercée immédiatement
et Sans aucun autre
contenu en icelles
Sous le nom
et charge de Colonel
de la justice
et entendons être
ment4
qui a
et par quelque cause et occasion que
et celle
autorité
et la Suppri-
a la justice
eteint
qu'en ce faisant
nôtre
Sans Souffrir
Etat
et
que nous pour ces causes et
puissance
pour ne pouvoir
innové aucune chose ou fait
de maintenir
françoise
et irrévocable,
ledit
foix
conside-
a ce nous mouvans avons de notre
Science plaine
edit
Service
en rien
jnfanterie
faisons,
cher et bien
de l'eteindre
toucher
icy Sur nôtre
general.
mouvement, certaine
rendre
fois
très
de 1'jn-
1661] et ayant
à nôtre
Nous avons résolu
general
a tous
le Duc d'Epernon, étant a
25. Juli
inutile
Sans toutes
esté exercée jusques
lye
cy devant feu nôtre
de Nogaret de La Valette]
mer pour jamais,
notre
et charge de Colonel
vacante par Son deceds [vom
qu'il
dudit
l'Etat
et de Navarre,
nôtre
ayent a faire
et observer
Cour de Parlement de
enregistrer
Selon leur
et le
forme et teneur
y Soit
aucunement contrevenu.
Car tel
que ce Soit
chose ferme et Stable
a tou-
J.UÖ/
J
.
O
O
J
.
O/
jours.
autre
...
"
W
Nous avons fait
chose notre
mettre
droit
l'an de grâce ...
notre
Scel a ces dites
et l'autruy
en toutes.
et de notre
présentes
Donné a ...
Regne le
Sauf en
au mois de
.
1)
2)
Dieses letztere
Wort ist
unterstrichen.
Das besagte Amt aber wurde dann am 11. Mai 1721 durch
gleichwohl
wieder neu errichtet,
s. Pinard/Chronologie
3)
4)
Die beiden
Die letzten
letzten
Wörter
4 Wörter sind
5)
6)
Die letzten
Hier bricht
5 Wörter sind
der Text ab.
König Ludwig
III 558.
XV.
sind
unterstrichen.
unterstrichen.
unterstrichen.
Kopie, 1750? durch Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den
Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
AH 108, 287 - Blatt 287v leer
157
1758 Mai 23., Aire
A
SCHREIBEN1 VON [JACQUES-ABRAM] AMEDROZ AN BARON [BEAT FIDEL]
ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES DU ROI [LUDWIG XV.], CAPITAINE AU REG[I]M[EN]T DES GARDES SUISSES, RÜE NEUVE DE
LUXEMBOURG", PARIS
"Je ne suis
...
qui pourront
vivance
ny ne serai
vous arriver
jamais
insensible
aux Evénemens heureux,
[- am 26. März 1758 hatte
auf die Kompagnie
Zurlauben
die Sur-
von Gardeoberst Beat Franz Plazidus
Zurlau-
2
ben im Garderegiment
lable,
et respectueux
Madame
clination,
férence
que je dois a
et a vous,
avoiie ...,
me paroit
si simple,
jamais
imaginé,
[der
eintreten
triste,
voir
Tod
sollte,
reculé
si naturelle,
ra plus
il
gemeint],
très
qu'en
Gattin,
verh.]
encore par in-
de regarder
satisfaction;
en pût arriver
avec
indif-
mais je vous
par l'usage,
que je
seur,
toute
autrement;
Voila
à vous témoigner
icy Mons.r
...
ainsi
[et]
MadP
que moi,
le véritable
de vous écrire,
occasion,
ni
d'ail-
der am 31. Dezember 1770
que vous desirez
autre
le terme
vous mettre en possession,
qui doit
l'honneur
empressé que moi,
Permettez que je prie
plus
si authorisée
de grand nombre d'Années;
persuadé,
et]
que même, sans aucune espece de précautions,
qui m'a empêché, d'avoir
d'être
a vôtre
des besagten Gardeobersten,
que je suis
[Beat Franz Plazidus
Grâce, qui vous a été accordée dernièrement,
de prévoyance a ce sujet,
leurs
invio-
ne me permet point
contribuer
que la[dite]
, l'attachement
et dont je suis pénétré,
que par devoir,
ce qui peut
-]
Mons.r
de Pinchène, als des Ersteren
[Marie-Florimonde
de Zurlauben,
n'ai
zugesprochen erhalten
est si
de le
Motif,
et je vous
supplie
personne au monde, ne se...
de Zurlauben,
et MacF
[de
^
Pinchène?, verh.]
1UÖ/J.D/-1DÖ
de Plancy d'agréer
les assurances de mon res-
pect .
M.r
[le Lieutenant-général
fût
arrêté
hier
matin,
de Bordenave]
le
Desmarets, Comte] de Maillebois
Yves-Marie
a Dunkerque et conduit
Col: [du régiment]
par
a Doullens,
de Bourbonois
[Antoine
[=Bourbonnais]
il
passa icy a deux heures après midy."
1)
Das Adressenschildchen
ist auf Blatt
289v
aufgeklebt.
Zusätzlich
zu den
nachfolgend
gemachten Angaben findet
sich dort von anderer Hand noch das
Wort: "aire"
sowie - wobei es sich dabei vermutlich
um eine Taxangabe
handeln könnte - eine
Zahl.
2)
s. Castella/Gardes-Suisses
Original, mit Siegel
377
-
AH 108, 288-289
-
Blatt 289 leer
158
17581 Mai 14., Dünkirchen
A
SCHREIBEN2 VON [GARDEHPTM. UND MARECHAL DE CAMP, PETER JOSEF
VIKTOR] BARON "DE BESENVAL" AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER
"DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.]" BARON [BEAT FIDEL] "DE
ZURLAUBEN", "RÜE NEUVE DU PETIT LUXEMBOURG", PARIS
. . . du compliment [- eben war Besenval am 1. Mai
"En vous remerçiant
3
1758 zum Maréchal de camp befördert
me flatte
qu'il
ser pour vous;
part
est sincer,
worden
en vérité
de plaintes
ment que M votre
qu'ont
que vous me faites,
ne m'empeche pas De prendre
mes camarades, et je ne doute
soit
maintenant
occupé a faire
des démarchés pour eux, en vérité
doit,
car c'est
une chose bien
criante,
et bien
de nouveau a vous mander de nos cantons
und Zug und Solothurn,
ziellen
gemeint],
des anglois
[mit
nous sommes très
ne sçavons encore ou l'orage
tié,
attentifs
je suis
injuste,
eidg.
fondra,
il
waren, wohl im spe-
a observer l'embarquement
lag], et nous
au sincer
votre
ami-
attachament avec
...".
1)
Die Jahrzahl
2)
Auf dem Adressschildchen
QUE" und eine vermutlich
wurde vom Empfänger
3)
s. Pinard/Chronologie
Original, mit Siegel
-
ergänzt.
findet
sich noch der Stempelaufdruck: "DUNKERals Taxangabe zu interpretierende
Zahl.
VII
336
AH 108, 290-291
-
le
je n'ai rien
conservés moy toujours
...
ne
Orte ganz allgemein
damals u.a. im Kriege
vous la devés, je vous le répété
lequel
[die
von wo die beiden gebürtig
denen Frankreich
nule-
Beat Franz Plazidus Zurlauben],
Oncle [Gardeoberst
je
vous le devés a ma façon de pen-
le contentement que j'ai
au sujets
-]
Blatt 290v und 291r leer
108/159
V
159
1703
È>>
&
fie
: ôtl
Jahetlj
V.L
JIX.C&
CL tuò ÖUICCL, COWLIL ^dtth
e^alcxaitbrl
pr^rìcc
=
. .
V. 1 cVtcdfoi, J^ttln
jlLtifcr^1
Ä
^
J- Ä
decficirnij
CafouLcLfrmicüci
Cegco^ ^uztìé
ci ^
^ti^ìou.'cA
JVójojoCL
CLC
prh^ujnôtrucor.-li
Vxor
( i f a L ó aCìétiì&y"**
öS ,nOi-CÒ Juccnt'JiimvA
guelfi top
, ca^J'tjeuiu^.,
ò.^v^^
viiTUtcU*
Gci fct- a c Ctj3 ta^j
V«.
«wota,yuxrau^ ogäcyuluujuX'txj
nxvLtuMx
Jhaè'tuu*.
^Xw-gtitu*.
,
uuÀ1 Cacta^,
VlXLt-
/f
b ortxiiiSuS
-t+tu&uim dc^ßLeJ-ct a.c9e,Jidcvtxtix.
,
inj pio c&taJió ^oi'ce-,
Jouz* p coiv&tSaxtäV
f
Gfä-riitinufLi
ÒÒ'llT'
^cle^l
VicÊxrti
? Ja H. «j";
'" •
ûqC T itM'iiri Vnarûmi , câ> J^tM . j»aTuwJ)ltxVurtto
JgvLVuu&sOueiPuji
C
i
A
C
u
/tt-^tu^u-ó ha.u.viti tu-6c>^ixGìCttù7~
x
j m-mov'ta.P
coiijicyi6
&ôt2e.riï
.
c) u£ci mahmao
Juï 7noiiuiiteivtüirv
co-ujugui
t'te&'ctxa
ir\oeTe.ivt~li>
$\oc aJS Cet ji oóìta ut e,btf~
0jJt~ra*œ-
x
•
do6o-v cxcy
CieuM «
^
Coà e ttv ej
tuMu£o
1)
la)
2)
3)
cj aA^k-hioi'te.
ejoi'poùGtt*
108/159-160
caujvMttiò
, c
<'
s. Zurlauben/HM
I 274
=Nicolas-Louis-François
Lottin
de charny,
seigneur
de Saint-Peravy,
Président
en la Cour des Aides de Paris
=Héricy,
wo die Verstorbene
in der Kirche beigesetzt
wurde.
Eines der Kinder war Johann Alexander
Stoppa, der dann 1717 von seinem
verstorbenen
Vater die Halbkompagnie
im Garderegiment
übernahm.
Vor 1751 in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire, gelangt - AH 108, 292
160
[1750?]
AUSZÜGE AUS DER "HISTOIRE1 DE GENEVE PAR [JACQUES] SPON" [ANGEFERTIGT VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
o
1 ) Wappenbeschrieb der Stadt Genf''
2) "Epitaphe3
Pierre
1)
2)
3)
...
[von Henri
de Geneve pag.
I
e r
365-367.
]
Duc de Rohan a [la cathédrale]
T[ome]
II.
...
[in]
4to
S.
".
Die Zurlaubiana
ist unter der Sign. BQ 86 noch heute im Besitze
der
hier
nachfolgend
zitierten
Genfer Ausgabe von 1740.
Eine Seitenangabe
fehlt.
Der eigentliche
Text fehlt
hier
in AH 108/160.
Beachte,
dass sich Zurlauben 1758 selber
in einem dreibändigen
Werk mit Rohan und dessen wirken in Bünden zur Zeit
der sogenannten Bündnerwlrren
mit Schwergewicht
auf den Jahren 1635 und 1636 auseinandersetzen
sollte,
s.
Meier/Zurlaubiana 268-271
sowie "Werkverzeichnis"
1234 Nr. 3.
AH 108, 293v
1UÖ/10un"iul
160 A
[1750?]
AUSZÜGE AUS DER GAZETTE DE FRANCE1 BEZÜGLICH DER FREMDEN DIENSTE DER EIDG. ORTE [ANGEFERTIGT VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
1.)
"Gazette
de france
de 1656.2
in
4to":
Es existieren Auszüge der folgenden Seiten: 121-132, 164, 188, 213,
214, 254, 263, 288, 469-480, 587, 588, 664, 665, 684, 688, 716,
738, 764, 892 und 1070.
2.) "Gazette
de france
de
1658.2":
Es finden sich Auszüge der folgenden Seiten: 108, 174, 415, 531,
532 und 560.
1)
2)
Die nachfolgend
genannten Jahrgänge konnten in der Zurlaubiana
nicht
aufgefunden
werden.
Inhaber
einer
Gardekompagnie in Frankreich
war damals auch Heinrich
II.
Zurlauben.
AH 108, 293
161
1752 November 15., Basel; "En hâte"
A
SCHREIBEN VON [JOHANN JAKOB] SPRENG [AN DEN GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN]
"Je viens
d'aprendre
Vous ràproche
avec un plaisir
de nous & Vous assigné
te in Zusammenhang mit
taire-interprète
sein
-]1.
1'ocasion
Zurlaubens
an der franz.
J'ose
inexprimable,
un Séjour
Tätigkeit
fixe
à Soleure
als Conseiller
Ambassade bei den eidg.
m'en féliciter
en particulier,
de Vous présenter
que la Providence
un Etterlin
& saisir
[gemeint
[- dürfet Secré-
Orten zu sehen
à
l'instant
die: Kronica
von der
... von Peterman Etterlin
... Nunmehr ... zum
o
zweyten Mal herausgegeben ... von Johann Jakob Sprengen ... Basel
loblichen
Eidgnoschaft
3
1752] , qui par mes soins
fiate
nature,
qu'après
avoir
on reviendra
Rat gemeint]
sous prétexte
vient
régalé
de paraître
la Patrie
de la rigueur,
m'a interdit
d'avoir
'
en un nouvau jour. Je me
4
de quelques ouvrages
avec laquèle
[1744 bzw. 1748] tout
outragé
les Français
de cete
on [Bürgermeister
ouvrage
und
historique
& les Autrichiens
dans le
1UÖ/
Panegirique
des 1000 Suisses
der Jahrhundertfeier
der Schlacht
Jahre 1744? -] . On a raison
tê
•
Univ.
d'un pareil
pretexte
plus
ridicule.
prête
Jl est vrai
santé & vigueur,
historique
m'honorer
toujours
auf dessen Rede
anlässlich
von St. Jakob an der Birs
1444 vom
d'être
Surpris dans une Vile ornée d'une
•
.
que 1'ignorance ne pouroit
jamais
dicter
que par là je suis
je ne seraj
reparaitra
je m'atende
[- Anspielung
reculé,
pas rebuté pour cela,
en son tems. En atendje
de Votre gracieuse
encore à recevoir
mais si Dieu me
& mon ouvrage
Vous suplie
Souvenir,
... de
& de me permêtre
que
les Subsides que Vous aves eû la Bonté
de me faire
espérer autrefois,
savoir les Jndices de la famille
de
e
6
•
Guill.
Tell , tirées
des Archives d'Un ou de Schwitz Jtem une Carte
du ...
[Thurgau],
Peutêtre
pouriés
Carte du Canton de Soleure,
Je viens
à une autre
& voudriés
Vous ...y
en de moins les matériaux
Grâce très
p.r
importante
de la Suisse,
soit
une
la dresser.
moj & ma famille:
demande tous les Mois une Communication fidèle'
averées & interéssantes
ajouter
p.r
On me
des Nouvèles les plus
politiques,
ou
literaires.
On atend même que je commence avec le nouvel an., & on me promet des
Services
réciproques.
lemassuré
...
de plus
de Vous prier
Mais p.r
d'un
cet éfêt
secours.
avec toutes
je ...
Cela étant
les instances
[dois]
être
je prens
la hardiesse
imaginables,
t
secourir
dans ces bésoms,
Vous voulussiés
Mois suivles
feroit
d'en
...
me prêter
des lumières
sein.
J'ai l'honneur
PS. Je joins
Viles
prendre
d'être
un Subalterne
fiable,
il
p.r
me
En Cas que
sera païé
dont on conviendra.
le même Secours à Lucerne.
mander la Grâce de m'instruire
tems, où je pourrai
ou immédiatem.
Conditions
trouver
de vouloir
t
mediatem
bien m'indiquer
tous les trois
plaisir
soit
préalab-
y parvenir?
Oserois-je
de Vos volontés
Jl me
Pourriés-Vous
enfin
Vous de-
à cet égard dans un
encore les mésures convenables à mon des...
au Paquet avec mile
& mile
Remercimens
la Carte des IV.
forestières."
1)
s. Meier/Zurlaubiana
2)
Von der Basler
Erstausgabe
aus dem Jahre 1507 besitzt
die Zurlaubiana
unter der Sign. RarF 33 [a] gleichfalls
ein Exemplar.
Das Werk selber
befindet
sich noch heute unter der Sign.
BF 12 [d] - bei
Meier I.e.
"Druckwerke1288 irrtümlich
unter BF 12 [c] aufgeführt
- in
der
Zurlaubiana.
3)
378f
4)
s. hiezu neben Feller,
Haller/Bibliothek
VII
5)
Laut Haller
I.e.
V 59 Nr. 179 wurde die besagte Rede erst
Die Zurlaubiana
besitzt
kein Exemplar.
Zu Zurlaubens
Tellverständnis
s. Meier/Zurlaubiana
281 ff
6)
Original
-
Bonjour/Geschichtsschreibung
332f Reg.
AH 108, 294-296 und 300
-
2, 479f
stets
1748
noch
gedruckt 1
Blatt 296v und 300 leer
XUÖ/
ID^"J.OJ
162
[1756] Mai 24., Paris
A
SCHREIBEN VON [OBERST UND MARECHAL DE CAMP RODOLPHE] DE CASTELLA AN [GARDEHPTM. BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "BRYGADIE ES ARMEE DU ROY [LUDWIG XV.] . . . [ETC.] RUE NEUVE DU LUXEMBOURG", PARIS
"La datte
de ma Commission [de colonel
- das Regiment Castella
von 1756-1792 -] que vous m'avé demandé
est du 14 Mars [1756].^
mis 80 jettons
[für
den Code militaire?]
souvené vous je vous prie
de L'accamdemie [=Académie?
diente
...
que vous m'avé pro-
des Jnscriptions
et Belles
2
Lettres?
in Paris,
sincerement
...
wo Zurlauben Mitglied
votre
war]
et que je suis
très
amy ...".
Es folgen einige Notizen von Beat Fidel Zurlauben:
"[Anton
Sebastian]
Reding Colonel
en meme tems [- Redings Ernennung
•3
zum Oberst erfolgte
bis
1)
2)
3)
4)
von 1756
1763 -]"
"M.r
le
am 20. März 1756 , dessen Regiment diente
[Oberst
Monnin mort le mercredi
Jean-François]
travail,
âgé de 84 ans.4
Eustache
[à
trois
le 17. mars 1756 [enterré?]
a
jours
après
[l'église]
Paris]."
s. Pinard/chronologie
V 646f
s. Meier/Zurlaubiana
265ff
s. Pinard/Chronologie
VII 440f
Andern Quellen
wie etwa dem HBLS V 134 zufolge
81l
Jahren.
starb
Monnin
im Alter
von
Original, Siegel flachgedrückt
AH 108, 297-298 - Blatt 297v und 298r leer
163
1758 April 7., Den Haag
A
SCHREIBEN1 VON [OBERSTLT. UND MARECHAL DE CAMP LOUIS-AUGUSTEAUGUSTIN COMTE] D'AFFRY2 AN BARON [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN,
"BRIGADIER DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.] CAPITAINE DANS
SES GARDES SUISSES, RUE DE LUXEMBOURG", PARIS
"Je vous Suis très
obligé
donner de la nouvelle
Survivance
Plazidus
...
que vous avés bien
grâce [- Zurlauben hatte
auf die Kompagnie
Zurlauben,
de la part
seines Onkels,
im Garderegiment
voulu me
am 28. März 1758 die
Gardeoberst
bekommen -]
Beat Franz
que Le Roy vient
de
vous accorder,
je prendrai
j'attens
moires
et je vous prie
toujours
impatience
de Henri
I
J'accepte
et je vous prie
les ouvrages [die
(Paris
avec reconnoissance
de vouloir
bien
qui me les enverra par la premiere
on ne peut pas faire
faites
du vôtre,
Vous avés fait
1)
2)
3)
l'offre
1758) sowie
que vous venés de
que vous m'en
porter
chez
Mad.e
faites,
Geoffrin,
occasion.
un usage plus précieux
de son tems, que vous ne
et nous vous devons tous beaucoup sur le choix que
dans le genre de travail
Agréez les Sentimens d'amitié
L'honneur
3 Bände der Mé-
1758) gemeint]
les faire
Sincère que
d'heureux,
Duc de Rohan etc. (Paris
e r
den 1. Band des Code militaire
publier:
persuadé de la part
a ce qui vous arrivera
avec une vraie
et Lettres
d'être
d'etre
qui vous occupe.
et d'attachement
avec lesquels
J'ai
...".
Das Adressschildchen
Ist auf Blatt
302v
aufgeklebt.
Bezüglich
der sehr umfangreichen
Korrespondenz
zwischen d'Affry
lauben s. Meier/Zurlaubiana
312f sowie "Briefwechsel"
503f.
s. Castella/Gardes-Suisses
377
Original, Siegel flachgedrückt
-
AH 108, 301-302
-
und Zur-
Blatt 302 leer
164
[1]757 Dezember 21.,
[Abtei] Muri
A
SCHREIBEN VON P. JOHANN BAPTIST WIELAND [AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN]1
"Jnstantes
Verbi
Jncarnati
quaque auspicatissimas
sissimo
voto hisce
flagito,
fundat,
ferias
[d.h.
felicemque
adgratulor:
die
Weihnachtstage]
Benignissimum Numen ardentius
adeo diutissime
Jam vero ne grave feras
te rogem, qui Tibi
Periii
forsan
hospitem
,
continua
fuerint:
insimul
felicitate
per-
conservent.
ac Generös.1116
r i
molesta
unde-
Subsequi anni ingressum dum viscero-
ut Te omnigena inque Seram canitiem
mihique
Tibi
Dominel quod nonnulla
Praesumpsi de tua
bonitate,
quod rem litterariam, quam Summopere amas, con-
eo quidem fidentius,
cernant .
Legi
nuper magno meo comodo in opere quodam prestantissimo
[1755] Parysijs
...
sub hoc rubro prodijt:
par Deux Bénédictins
Jacques,
der Abtei
de S. Maur a Paris
à S. Prosper
traité
[- René-Prosper Tassin und
Baussonnet, beides Konventualen
de la Congrégation
Nouveau
et aux trois
tomo 2. pag 210. in margine inferiori
de Diplomatique*
Jean-Baptiste
Blancs-Manteaux
in Paris
chez Guillaume De[s]prez
Vertus,
legi
quod nuper
o
-]
rue S.
in quam in hoc opere
columna 1.ma
D. [Jean] Mabillon
lUÖ/
ne fait
guere commencer plutôt
la faveur
gott
d'une décision
[ebenfalls
bien
de si
Historiker
apuie avec tant
aussi
operis
authores
der Abtei
afferre
(de quo equidem nullus
siede,
in loco
et instantissime
rationem
causam habeant Litteram
la referendi
poterit
velis,
occasione
mihi
litteram
11.mo
vellem
accentus admisisse,
terae
hinc
hujus
igitur
ris,
solitariae
postremi
Magnus eris
tom. I.5
ante saec.
puncti
pag. 521. P. [Jesuit
se esse di-
historia
Sua diplomat[ica
Loquitur,
nullam
quantus mihi
inter
saec.
mihi
tota
statuis,
exoro,
fieri
12 et
ipsum etiam
finem
lit-
acciderit.
quam si mihi dedescriptores
Du Halde docere
vita
scilicet
et integra
[Scipione]
ubi de libris
eris,
ajunt
Chartern
creduntne
id
Maffeius
[=Maffei]
in
ex rasuris
et velis
gratiam
Scis qualia
apud nos et nostro
mensae huic
grandis
exornata
intrinseca
possisi
[Abt
structura
Ta-
imponitur:
in
infima
asservandarum
haec scire,
cista
mihi
certe
ratio
illa
imobili
et illa
aliqua
visitur,
imo
um forma
et utrum jam
de quibus
ipsimet
altarium
longe recentior
quare cum hinc
sit:
structu-
jam quaero utrum haec altari
Sanctorum non in capsis mobilibus
assexrvari consueverint.
hujus
in qua Sanctorum reliquiae
tum reliquiae
vel
ai-
quandoque et duplex
medioque aeque ac nunc invaluerit.
ipso altari
do[m?]o sint
in
et inserta,
asservantur.
nemo scientior
sci-
de altari
12.mo
mea interest
et
aut
(non loquor
jam tum saec.
liquiarum
paennorum
et meo Principi
immediate supra mensam saepe cista
corpora
sed in
veterum
et lineam discrimen
rescribere
quantam mihi
dum illum
gaudium facies!
columnis,
structurae
nostris
et
saecu-
Mantua 1727]^ Mabillonium,
Subtus est mensa altaris,
rae parte
est,
12ml
Jidem Doctissimi
Chartam bombycinam
unum adhuc rogo.
bulis,
num id
jam sub annum 95 inventam,
quo Sanctissimum asservatur)
ipsi
13. vel
0 ut haec mihi
Bonaventuara Bucher]
tarla.
decimò
duplicem jam saeculo
Jean-Baptiste]
...,
locum,
aut cogitâsse?
Atqui
habes,
non desunt quidem mihi
autem scire,
verum quod dicit
Venerabiiis
visse
ac Gene-
esse?
Putantae praeterea
Petri
ii
solutionem
nostram lineam a Sinensibus
verum
digneris.
Apollo4[-Phöbus].
non pos-
deinde eorum responsum, qua
rescribere
exempla quibus persuadeor,
se
accedere et quéimnam Jpsi
i accentuatcim ad remotiora
interrogare
proxima
ut illos
quando-
reddere
quando etiam paratos
Te rogo,
quoique a
sancte promittunt
cunt, cuilibet
roganti
easdem revelare;
tu vero Perillustr.
m©
•
•
•
« • •
ros.
Domine multam cum sangermanentibus nostris
amicitiam
instanter
Her[r]~
Blasien]
les précédens.^
cujus
dubito)
aparamment, a
St.
du 13.me
caractériser
alio
C'est
que D. [Marquard]
sur cet indice
ne unam quidem proporitionem
sint
grand poids,
puisse
quidem autem hujus
sur l'i.
und Konventuale
de confiance
des égards il
l'accent
res
altari
certa
inclusa
forma et haec re-
videtur.
plurimum vero
in rebus Sangermanensibus
fac quaesol ut quid etiam hoc in
puncto
^
tenendum mihi
Dignare
et,
sit
resciam.
etiam pro Praeposito
qua data occasione,
méditations
1
U
O
/
1
D
4
in fahr
forte
per Tesserarium
de S. Benoit [von
sur La regie
von Saylern]
[Gallus
comparare
tuum ad me dirigere
Les
Nursia] par un Religieux
de
7
la Congrégation
der Abtei
o
[1717]
ci,
Saint-Denis
. solutio
gratium
de S. Maur
non
etiam facies,
de quo ante,
Nouveau Traité
rez in Paris
(c'est
in Paris])
Morel [Konventual
le Pere [Robert]
8.vo
in
Majori
éditas
Parisijs
deerit.
si mihi
3tomus
num Tractatus
lucem jam adspexerit
de Diplomatique
und wurde
rescribas
erschien
gleichfalls
ilius
[-
Diplomati-
der Band III
noch 1757 ebenfalls
des
bei Desp-
von den obgenannten Tassin und
Baussonnet herausgegeben -]
Jllust.mum
obijsse
nostrum [Abt]
non opus fuerit
notuerit,
[Kopp]
Fridolinum
ad te scribere,
quem ad modum et illud,
jam mense Augusto [1757]
qandoquidem
res dudum tibi
quod eidem suffectus
fuerit
in-
P. Bona-
ventura [Bucher] noster tum Cancellariae
Director.
Diuturnus erat Jllius
[Kopp gemeint] morbus et maxime dolorosus.
Ego 4
integris
mensibus diu noctuque ita aegroto adstiti
ut alia omnia penitus seponere debuerim. Paulo ante Ego ipse ita infirmus
fui ut languere et otiari
totum meum negotium fuerit.
Post mortem vero
Jllustr.mi
mei totus primo negotijs,
deinde et satis Longo itinere
distentus
fui,
tum vero Rusteno [Heer, Konventual der Abtei St. Blasien]
meo exarmando animum calamumque applicavi,
sed ecce: cum Longius progredior,
Viti
,
deo opus meum m nimiam molem excrescere,
silium
rem longe alia
methodo olim
tibi
quare aliud
aperienda
mgressus
aggredior.
quin
rum absum, ut quem ad modum tu olim consuluisti,
rem Epistolis
ciam, quas, si permittis,
Vale interim
Praesidium
contulisse,
neratione
...".
"Diplomatique,
3)
4)
5)
6)
7)
8)
ultimum
fac exoreml Faciam ego, ut Sentias
non indigno
2)
meditor.
Dulceque Ducem meuml et quae rogavi,
punctum de Altari,
1)
ad te dirigere
conpaconfi-
o et
profestim
te hanc gratiam
s um enim et ero Semper cum obsequiosissima
meditcutioru.
ve-
"
Die weiteren
Briefe
Wielands an Zurlauben,
die sich in der
zurlaubiana
erhalten
haben, s. bei Meier/Zurlaubiana
"Briefwechsel"
663.
Dieses Werk findet
sich unter der Signatur
BQ 582 noch heute in der Zurlaubiana.
Der ganze Buchtitel
ist
hier
in AH 108/164
unterstrichen.
von "D. Mabillon"
bis hieher
ist
das ganze Zitat
unterstrichen.
Die drei
letzten
Wörter sind
unterstrichen.
Bd. 1 wurde 1750 ebenfalls
bei Desprez in Paris
gedruckt.
Diesen
ersten
Band gab neben Tassin damals noch Charles-François
Toustain,
ebenfalls
Mauriner
und Konventual
der Abtei
Blancs-Manteaux
In Paris,
heraus.
Dieses Werk findet
sich in der Zurlaubiana
unter BQ 602.
Ganzer Titel
unterstrichen.
Dieses Werk
findet
sich nicht
in der
Zurlaubiana.
1
U
Ö
/
1
M
1
D
D
9)
^^
s. Zurlaubiana
AH 107/56
Anm. 3
Original, Dorsualnotiz von Beat Fidel Zurlauben
-
AH 108, 303-305
165
[1755?]1
NOTIZ [VON BEAT FIDEL ZURLAUBEN] ZUR BIOGRAPHIE VON PETER VON
SCHWANDEN, ABT DER ABTEI EINSIEDELN
"Annales Heremi Dei parae matris
stophoro
fol.
Hartmanno [=Hartmann]
in Helvetia
auctore
ibidem monacho. Friburgi
Chri-
Brisgoia
1612.
fig.1
Petrus
abbas
([ebenda]
Heremi
Heremi
p 264) [von
[von
264 Zeile
Zug vom Blitz
1)
monasterii
1277-1280]
18-25[:
Abt
Schwanden]
(talia
Peter
1.
sunt
ex. Baronibus
verba)":
wurde 1280
s.
in der
a Schwanden
Hartmann/Annales
Liebfrauenkapelle
in
erschlagen.]
Das werk Hartmanns
Zurlaubiana.
findet
sich
unter
der
sign.
BF 21 noch heute
in
der
AH 108, 306r
166
[1713?]
A
NOTIZ1 [VERMUTLICH VON ABBE BEAT JAKOB ANTON ZURLAUBEN] ÜBER
DEN DEKAN [VON ZUG?2, WOLFGANG FORSTER]
5
"...
Sie die auffgestelte
gestümme so gross,
warme
dass mann Jhnen solchess
Herr Decanus ein 75. iähriger
niessen
wolte,
Text
ist
rund abgeschlagen.
Herr noch einige
löffei
voll
Ja da
briiehe
ge-
mann Jhme mit auss
1)
Der
2)
Gehen wir von der Annahme aus, dass mit dem hier
genannten Dekan der von
Zug gemeint ist, so kommt ausschliesslich
Wolfgang Forster
[1638-1721]
in Frage.
Er ist der einzige
Zuger Dekan des 17. und 18. Jahrhunderts,
3)
4)
ganze
thate
Suppen genossen, Es war aber die Un-
durchgestrichen.
der über 75 Jahre alt wurde. Der
älteren
Chronik entnommen sein.
Der Textanfang
fehlt.
Hier bricht
der Text ab.
AH 108, 306v
Text
könnte
allerdings
auch einer
viel
iUÖ/ID/
167
[1750?]
AUSZÜGE AUS: "MEMOIRES1 OU OECONOMIES ROYALES D'ESTAT PAR MAXIMILIAN DE BETHUNE DUC DE SULLY [BEZÜGLICH DER MILITÄRISCHEN, POLITISCHEN UND DIPLOMATISCHEN BEZIEHUNGEN FRANKREICHS MIT DEN EIDG. ORTEN, ERSTELLT VON GARDEHPTM. UND
BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM AUTOR DER HISTOIRE
MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]"
Es werden in dieser Reihenfolge die nachfolgenden Stellen zitiert:
"Quatriesme Partie
"pag.
HO.2",
151.",
"pag.
"Suitte
Tome Septiesme Roiien et Paris
"pag.
120 chap. III.",
156-157.
et 162. et 175."2,
de la 4e Partie
Rouen et Paris
"pag.
1662." [ : ]
140. 145 et Suiv.",
"pag.
"pag. 239"
des mémoires, ou oeconomies Royales T.
VIII.e
1662 in 12. "2[:]
"pag. 70."2
"Suitte
de la troisiesme
d'Estat
par
...
Sully
"pag.
198-202."2,
"pag.
362",
Partie
des mémoires ou oeconomies Royales
Tome VI Rouen et Paris
"pag. 276 et 277."2,
"pag.
363 et 364",
ou oeconomies Royales d'Estat,
militaires
de Henri [IV]
1663 in
"pag. 316. et 320 et
74."2,
"pag.
149."2,
"pag.
348 et Suiv."2,
"pag.
"Tome premier
le Grand par
Domestiques,
...
Sully
"pag. 59. et 65."2,
173 et 174."2,
"pag.
"pag.
"pag. 307.",
Rouen et Paris
"pag. 241"2,
522."2,
532"2,
779-784. chap. 67."
"pag.
"pag.
ou Seconde Partie.
127.",
et
Tome Second Rouen et
74."2,
"pag.
"pag. 338.
143."2,
339."2,
1663 in 12." [t]
"pag. 229"2,
"pag.
Politiques,
386."2
"pag. 227."2,
"Tome
324."2,
12."[:]
"pag. 32. chap.
III.e
12."[:]
"pag. 387"
"mémoires
Paris
1662 in
"pag 133.-137.",
"pag.
414.",
Rouen et Paris
"pag 187-188.",
"pag. 516.-
1663."[:]
"pag. 220.-222",
"pag.
224."
3
"Sully.
Suitte
de la Seconde Partie
T. IV. Rouen et Paris
1663 in
12."[:]
"pag.
98. et 99.", "p 178.",
"mémoires
T.
V.e
"pag
1)
2)
"p 211-235."4,
ou oeconomies Royales d'Estat
Rouen et Paris
227-228."4,
Das Werk selber
Das nachfolgende
1662 in
par
"p 363."4,
...
Sully
"pag.
378."
Troisième
12."[:]
"pag 302. et Suiv."4,
"pag.
346."4.
konnte In der Zurlaubiana
nicht
aufgefunden
Kurzregest
ist wieder
durchgestrichen.
werden.
partie
J.UÖ/-LO/-J.GÖ
3)
Hier
eingeschoben
steht
gleichfalls
von Zurlauben
geschrieben:
"[LouisGeorges-Oudard
Feudrix
de Bréquigny:] Révolutions
de Genes T. III
in 12.
Paris
1750. p 172-174
defense de vintimille
[=Ventimiglia
1746] par m
[Hptm. Christoph]
Dieffenthaller
[=Tiefentaler,
von
Bremgarten]Das
Werk selber
konnte in der Zurlaubiana
nicht
aufgefunden
werden.
4)
s. Anm. 2
AH 108, 309-312
-
Blatt 312v leer
168
[1753 n. November 25.]
A
SCHREIBEN [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN AN
DEN COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS, LOUIS-AUGUSTE
DE BOURBON, PRINCE DE DOMBES]
"La Confiance
qu'elle
que j'ai
voudra bien
tueuses que j'ose
prens
vice
le
la liberté
dont
...
dans les bontès[l]
reçevoir
aujourd'hui.
de lui représenter
de Capitaine
grade de Brigadier
vice
favorablement
lui faire
[10]
qu'une pension
commandement
[1000]
livres
Colonel
auroit
à votre
pu le faire,
sollte]
de fortune.
il
Aussi ma confiance
le qui me porte
vouloir
éloigné
aujourd'hui
bien me faire
obtenir
bis
de] Balthasar
me donne pour le
est même telle
et de tous
Seroit
bien
present
aussi
triste
d'attendre
tons,
plus
facile
vivement qu'un
de Lucerne
Bauernkrieg
vom
[-in
autre
pour moi que parcel'evenement
[den
Tod
der dann am 31. Dezember 1770 ein-
le plus,
pour esperer
une augmentation
dans les bontés et dans l'equitè
d'une reflexion
aussi
à vous Supplier
très
du Roy [Ludwig
mort1
[de Gacheo, von Genf]
de la recruter
du
mon oncle de
XV.]
triste,
une des deux demies
de m. le Colonel
[dieser
hatte
Ururgrossvater
[Jean-
von 1749
jl
me Sera
de deux Can-
seine Vermittlertätigkeit
Jahre 1653 war des Petenten
el-
humblement ... de
que je Suis Bourgeois
Anerkennung für
de
et c'est
1753 ein seinen Namen tragendes Regiment kommandiert].
d'autant
avec
qui a le moins de bienfaits
Compagnies non avouées vaquante par la
Alexandre
ans de Ser-
ans je n'ai du Ser-
ma Situation
Serenissime
gemeint,
que je redoute
V.A.S. m'a toujours
[18]
je
et que les appointemens que
que je Suis Son Neveu, je fusse obligé
treten
[34]
a empechè jusqu'à
Altesse
des besagten Gardeobersten
...
du Regiment qui me precedent
Comme la delicatesse
me recommander
persuasion
Plazidus Zurlauben]
ceux qui Sont après moi je Suis celui
respec-
aux Gardes [suisses]
de ...
de Sa Compagnie Colonelle,
que de tous les Capitaines
Service.
qu'aiant
à l'âge
Beat Frans
mon Oncle [Gardeoberst
Dans cette
...
esperer
les représentations
Commandant
et étant
de ...
de V.A.S. me fait
im
Beat II.
—
'
Zurlauben
zusammen mit
1
U
Ö
/
1
0
Ö
1
D
3
seinen Söhnen und deren Nachfahren ins Luzerner
2
Burgerrecht
aufgenommen
respectueusement
V.A.S.
worden
-]
de vouloir
et de Zug. je Supplie
bien
considérer
aussi
très
que jusqu'à mon
Oncle qui a obtenu [1744 par la mort de Robert Machet] la demie Compagnie
de Machet aux Gardes, ma famille
n'avoit
jamais
vées,
et qu'elle
Beat Heinrich
etrangeres
a eue meme le chagrin
i
Josef Zurlauben
1706 -]
daigne m'accorder
tous mes efforts
bienfaits
Compagnies que celles
des Compagnies qu'elle
que Si elle
lerai
eue d'autres
malgrès Ses long[u]es
[- Nachfolge
de voir
avoit
passer
formées,
de plus
j'ose
en plus
avoit
le-
von Gardehptm.
en des mains
assurer
la grâce que je lui demande,
pour meriter
de Sa Majesté
qu'elle
Services
V.A.S.
je redoub-
par mon zele les
et les Bontés de V.A.S.
je
Suis avec un profond
1)
Oberst Balthazar
starb
laut
Dictionnaire
5, 10 Nr. 9 am 25. November
1753. Die Angaben im HBLS I 553 Nr. 7 stützen
sich ganz
offensichtlich
auf den Dictionnaire
des Genèvois et Vaudois I 29f, welcher
als Todesdaten den 17. Oktober 1754 nennt.
Einmal davon abgesehen,
dass der Dictionnaire
de biographie
française
neueren Datums ist und sich auf die
bessere Quellenlage
abstützen
konnte,
passt das dort angegebene Datum
auch mit den im Text angegebenen Fakten aus der beruflichen
Karriere
Zurlaubens
besser zusammen.
Unseren bisherigen
Erkenntnissen
zufolge
- s. etwa
Pinard/Chronologie
VII 517ff
- scheint
Zurlauben
die besagte Halbkompagnie
dann doch nicht
erhalten
zu haben.
2)
s. Zurlaubiana
Konzept
-
respect
...".
MsZF 35 VI 79
AH 108, 313-314
-
3) s. hiezu
ebenda AH 51/87,
88
Blatt 314 leer
169
1754 Januar 13., Paris
A
SCHREIBEN1 VOM [CAPITAINE-COMMANDANT UND BRIGADIER] BARON
[GEORG FRANZ JOSEF IGNAZ] VON ROLL AN BARON [BEAT FIDEL]
ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.], CAPITAINE AU REGIMENT DES GARDES SUISSES DE S.M.T.CH:";
ZUG, "SUISSE"
Von Roll verdankt und erwidert Zurlaubens gute Wünsche zum Jahreswechsel .
"je
vous aurois
jours
a anette
répondu plustot
[=Anet]
de Dombes [Colonel
j'en
suis
de m.r [Gardeoberst
avec M.r [Louis-Auguste
général
revenu hyer,
..., si je n'avois
été pendant dix
de Bourbon]
des Suisses et Grisons],
je me suis
aquitté
Beat Franz Plazidus]
de vostre
et m.de
le Prinçe
par ce beau temps
Commission, auprès
[Marie-Florimonde
de
iUÖ/
103-1/U
—
'
Pinchène, als des ersteren
Pinchène, verh.]
1)
Auf
die
Gattin,
verh.]
et M.^e [de
de Zurlauben,
de Plancy.
dem Adressenschildchen
finden
sich
wohl als Taxangaben zu interpretieren
noch verschiedene
sind.
Zahlenvermerke,
Original, Siegel flachgedrückt
AH 108, 315-316 - Blatt 315v und 316r leer
170
17581 " . . .
[aujourd'hui]
apres midy", Bagneux
A
SCHREIBEN [VON MARIE-FLORIMONDE DE PINCHENE] AN [GARDEHPTM.
BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, BRIGADIER "DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.]", PARIS
"je suis
lauben.
partir
bien
fâchée que vos affaires
votre
oncle
dans le moment pour versaille
rez qu'icy
diner.
que lundy a versaille
livre
1758) gemeint? -] a m
von Gaston-Jean-Baptiste-Charles
de marsan. elle
vous paroist
vous ne le reve-
demain, peut
estre
pour
[- den 1. Band von Zurlaubens Code
bzw. dessen 3 Bde. Mémoire
Paris
va
de que cela me cause estant ac-
me promet de revenir
sy en donnant vôtre
militaire
(aile
mardy. car il
zur-
malgré un vent et un tems afreux.
de l'inquiester
cablée de maux sy vous n'allés
mon cher
Beat Franz Plazidus Zurlauben]
[Gardeoberst
et je n'ay pas besoin
vous ayent retenu
et lettres
touchée,
Duc de Rohan
de Rohan , als Gattin
[Marie-Louise
de Lorraine,
bien
de Henri
Comte de Marsan, verw.]
et que vous puissiez
bien
•3
demander
...
[sa]
que d'Orleans
[Louis-Joseph
dessen Nachfolger
véritable
estre
vous ...
il
1)
2)
3)
4)
de Jarente
n'a pas voulû vous en parler
qu'autant
est certain
mon cher zurlauben
[Doran]
auprès de
oder
gemeint]4.
l'eve-
wahrscheinlicher
vous me ferez
un
sure a vous meme. sy vous pouviez luy
[une chose] qui vous put
pugnance mais il
...
de Montmorency-Laval
et je suis
demande non plus,
mardy
pour l'abbé
Louis-Sextius
plaisir,
utile,
protection
faire
[de]
crainte
de la peine,
d'exiger
et je ne vous le
que vous n'y aurez pas une grande
que ce seroit
ré-
la meillieure
je vous embrasse de tout
de
protection
c
mon coeur".
a
Die Jahrzahl
wurde durch den Empfänger
geschrieben.
Meier/Zurlaubiana
"Briefwechsel"
593 kann nunmehr bezüglich
Angaben zu
dieser
Person ergänzt
werden.
Bezüglich
der Thematik s. die bei Meier I.e. 538 angegebenen
Schreiben
des Abbés an Zurlauben.
Der Bischof
von Amiens,
wird wohl kaum gemeint
Louis-François-Gabriel
seinl
d'Orléans
de La Motte,
^
5)
Auf
Blatt
318V finden
Bich
J.UÖ/X/U-J./X
noch einige
Geldadditionen
des
Adressaten.
Original, Siegel flachgedrückt
AH 108, 317-318 - Blatt 317v und 318r leer
171
[1762 V. J u l i 25.]
A
SCHREIBEN [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN AN
DEN COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS, ETIENNE-FRANÇOIS COMTE DE STAINVILLE PUIS 1757 DUC DE CHOISEUL]
"J'ai
deja pris
re Altesse
fortune,
la liberté
Serenissime,
il
favorable
S'offre
je puis
donc représenter
de représenter
l'état
très
de mes Services
une occasion
ou si votre
du moins rendre mon sort
a votre
altesse
...,
respectueusement
a vot-
et la médiocrité
de ma
Altesse
plus
...
daigne m'etre
Supportable,
j'ose
que de tous les Capitaines
du
Regiment qui Sont avant moi, je Suis le seul quoique le huitième
taine
du Regiment et Brigadier,
que ...
rité
[1000]
que j'ose
anciens
représenter
militaires,
a V.A.S.
que j'ai
(Paris
re encore plus
la liberté
démérité
avec la meme vé-
que de tous les Capitaines
ni par mes Services
1751 bis 1753) gemeint]
grande dans la Suite
de dedier
des Code militaire
ces motifs
les trois
(Paris
m'inspirent
et de vous Supplier
corder
et qui n'ai
ni par ceux de ma fade la paix
la pension
Ignaz]
en diminuant
de demander
de Roll
[1500]*
[sel.]
la médiocrité
qu'aujourd'hui,
à votre
la confiançe
de ...
avoit
altesse
d'avoir
[gemeint des
livres
pourra
du Roi et elle
rance, que votre
...
paroit-
die Bde.
a vos bontés
Franz
cette
de nouvelles
me donnera la flatteuse
daigne m'honorer
...
XV.] la grâce de m'ac-
de S Louis,
pretera
II-IV
Serenissime
que m. le Baron [Georg
Sur l'ordre
de ma fortune
Histoire
et dont je prens
recours
au Roi [Ludwig
mon zele pour le Service
altesse
dont l'utilité
volumes du Code [gemeint
1764)]
moins
je ne puis
von Aachen vom 18. Oktober 1748] a un ouvrage [die
militaire
Suis
c'est
ayant meme employé tous les intervalles
Friedens
Josef
de bienfaits
de troupe
que moi, près que tous ont Compagnies et pensions.
pas croire
mille,
livres
qui n'ai point
Capi-
de Sa protection,
graçe
forges à
asseu3 .
je
..." .
1)
s. Zurlauben/CM
II s. I, Illff.
Der erste
1758 gleichfalls
in Paris erschienene
Band war noch dem damaligen colonel
général
des Suisses et
Grisons,
Louis-Charles
de Bourbon, Comte d'Eu,
gewidmet.
2)
s. Schmidlin/Genealogie
von Roll 197
lUÖ/1/1-1/2
3)
^
In der Folge wurde zurlauben
dann am 25. Juli
1762 - s. die
Originalernennungsurkunde in Zurlaubiana
MsZF 35 II 299, weiter
ebenda 284 das
entsprechende
Handschrelben
von Choiseul
vom 22. DezemberI 1762 - zum
Maréchal
de camp - s. auch Pinard/Chronologie
VII 518f - ernannt, und
1763 erhielt
er laut
Castella/Gardes
Suisses 377, der, was die Pension
von 3000 L vom Jahre 1751 angeht,
Zurlaubens
eigenen Angaben - s. neben
Zurlaubiana
AH 108/168
auch AH 90/30
- allerdings
widerspricht,
eine
weitere
Pension von 600 L zugesprochen.
Konzept
-
AH 108, 319-320
-
Blatt 320 leer
172
1757 August 21., Paris
A
SCHREIBEN1 VOM [SECRETAIRE D'AMBASSADE, ANTOINE] MARIANNE, AN
BARON [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES DU
ROY [LUDWIG XV.] CAPITAINE DES GARDES SUISSES", VERSAILLES
"J'etois
a Versailles
chez moy. je suis
jour
...
quand vous m'avez fait
fasché de ne m'y etre
que vous reviendrez
j'iray
l'honneur
pas trouvé
vous remercier
de passer
et si je say le
des marques
d'amitié
que vous voulez bien me donner avant mon départ pour la suisse,
qu'il
soit
vous ecrire,
ainsi
bien prochain
que j'avois
quittances
[bezüglich
Adressaten
Grossvater,
zurückgingen]2,
1)
2)
sans vous voir
aussi pensé a vous,
Forderungen
an die
J'ay
franz.
den 1717 verstorbenen
mais qu'est
l'honneur
ensemble,
venir
Krone,
auf des
die
Beat Jakob II.
fait
vos
Zurlauben,
vom Personal
de payer que dans le mois
ce que cela
d'etre
ou sans
en faisant
[=Saint-Julien,
que m.r de s.fc Jullien
Ambassade?] ne sera en etat
tobre prochain,
est assuré.
pas parti
parce que nous avons quelque chose a arranger
vous verrez
der franz.
je ne serois
quoy
d'oc-
quand ce que l'on fixe
...".
Das Adressenschildchen,
auf welchem sich noch vermutlich
zu interpretierende
Zahlenangaben
befinden,
ist auf Blatt
klebt.
s. Zurlaubiana
AH 81/68
Original, Siegel beschädigt
AH 108, 321-322 - Blatt 321v und 322 leer
als Taxangaben
322v
aufge-
an
XUÖ/X/O—X/4
173
1758 Mai 8., Paris
A
SCHREIBEN VOM KUNSTMALER FABRE1 [AN GARDEHPTM. UND BRIGADIER
BEAT FIDEL ZURLAUBEN]
"Je Solicite
fils
sans Cesse l'honneur
vous avéz beaucoup de charité
Mg.r
[Louis-Joseph-Xavier
séjour
Gattin
Employ auprès de
Le duc de Bourgogne pendant Votre
Je serrois
humble graçe parceque
D'etre
made [l']Jnfante
von Philipp
...
heureux,
J'espere mon
Votre Credit
est grand
...
de peindre
[d'Espagne,
le Dauphin [Louis III]
Mg.r
Louise-Elisabeth
von Parma, des Infanten
de France,
le
die
von Spanien und von 1748
1765 Herzog von Parma] et [v. 1752?] feue mad.e [Anne-]henriete
[de France] pour mad.e
.
2)
pour moy, un petit
de France]
moy qui a eu l'honneur
premier
bis
très
l'honneur
C'est
pour mon pauvre
a la Cour Ce bonheur arrivoit
Patron Cette
J'ay
de Votre Protection
c
Vantadour
..
-
[=Ventadour?]".
!
In der Folge wurde Fabre von Zurlauben
beauftragt,
für das Familienbuch
der Zurlauben
die Brustbilder
von Gardeoberst
Beat Franz Plazidus
und
von dessen Bruder Beat Ludwig Zurlauben
sei., dem Vater des
Auftraggebers,
anzufertigen,
s. Meier,
Schenker,
Stöckli/Die
Familie
Zurlauben
56 f.
Original
-
AH 108, 323-324
-
Blatt 324 leer
174
[1752?]
A
ANGABEN ZU EINER ANZAHL EIDG. OFFIZIERE IN FRANZ. DIENSTEN
1) "La Commission de M. [Johann Franz Josef
Graf]
12
d'halvyl
pour 1'aydemajorlté
est du 2. avril
175[2]"
2) "Jl est marqué Sur l'Etat
de service que M.r [Franz
Settier
700.L
ces.
payera annuellement
jusques
jour
a ce que ce dernier
Sans doute que Cette
a été fait
a M. [Caesar Hyppolyt]
Major,
de la datte,
convention
soit
Viktor
Josef]
Pestalozzy,
dédommagé par d'autres
[date]
du jour
qui est le 193 mars 1752. le [19.
qu'il
[=Hallwil]
a eu la demie Comp.ie
de M.
que ...
grâ-
Settier
März 1752]4
[François-Jean-
J.UÖ/X/4-J./O
de] Boccard
Philippe
dans [le régiment
de Oberst Jean-François
de]
Mon[n]in n'y est pas.
3) "M. [Gardelt.
Gaudard
Jean-Henri]
Tresor Royal en juillet
1752."
de
1000.L
Baron [Beat Fidel]
de Zur-
sur le Tresor Royal du 10.
juillet
7
5) "M.r [Gardehptm. und Brigadier
senval jdem
1)
2)
3)
4)
5)
6)
8)
sur le
1751."6
4) "Monsieur Le [Gardehptm. und] Brigadier
lauben une pension
de 400.L5
a eu une pension
o
Peter Josef
Viktor]
le Baron de Be-
g
du meme jour".
s. Castella/Gardes-Suisses
321
Ganze Passage
durchgestrichen
Castella
I.e. 358 nennt den 12. März 1752.
s. Pinard/Chronologie
VII 34 7
s. demgegenüber Castella/Gardes-Suisses
313
s. Anm. 2
7) s. demgegenüber
s. demgegenüber ebenda 281
9) s. Anm. 2
Castella
I.e. 377
Aus dem Besitz von Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire - AH 108, 325 - Blatt 325v leer
175
1697 Dezember 1., Versailles
A
"DECLARATION DU ROY [LUDWIG XIV.] EN FAVEUR DES SOLDATS. . . .
REGISTREE EN LA COUR DES AYDES"
"Louis par la grâce de Dieu Roy de france
et de Navarre:
qui
Le grand nombre de troupes
ces présentes
lettres
verront,
que nous avons esté obligez
[den Frankreich
führte
u.a. mit Oesterreich,
pour resister
aujourd'huy
inutile
à toutes
par la paix
Nous nous voyons obligéz
valeur
et de leurs
me il Ne Seroit
leurs
d'entretenir
pendant Cette derniere
Holland,
biens
pas juste,
et leurs
les puissances
terres
Sont déjà mariez,
sein En-
de L'Europe;
devenant
Generale que nous venons de
conclure,
que nous avons de
d'en retrancher
une partie/
que le zele avec lequel
pour Servir
à charge dans le temps que le reste
des avantages de la paix,
von Rijswijck
malgrez la Satisfaction
Services
Guerre
England und Spanien
und der am 20. September 1697 im Frieden
de fand],
leur
Salut.
A tous Ceux
ont abandonné
dans nos armées, leur
de Nos Sujets
Nous Croyons devoir
les moyen[s] de reparer
à l'établissement
ils
Mais com-
commencent à
faciliter
les pertes
qu'ils
ont pû
et Contribuer
de Ceux qui Se mariront
Suite,
en les Déchargeant pour un temps les uns et les autres
partie
des impositions,
ils pourroient
joüir
à Ceux qui
faire,
ausquelles
devient
Se trouver
dans la
d'une
assujetis
^
en retournant
Chez eux. A Ces Causes, et autres
à ce nous mouvans, de Nostre
rité
XU8/1/D
Royale,
Nous avons dit
de Nostre Main,
disons
grâce Speciale,
et déclaré,
et déclarons;
mer, pendant la derniere
pleine
tation
pour y faire
leur
cinq Sols dans les Rôlles
prochain
de l'année
des tailles,
ceux qui Sont actuellement
du mesme jour
par mariage.
publier
ceux qui
tiendront
et autres
partis
té,
en mandement
Scel à cesdites
taille;
les
à nos Cours et autres
garder
et observer
ils
Donné à ...
hérita-
aviendra des
les
des
Commissaires deSera execu-
dont Si aucu-
juges.
la
connois-
Si Donnons
Gens tenant
Nôtre
ayent à registrer
et
Selon Sa forme et teneur:
En témoin de quoy nous avons fait
présentes.
Ceux qui
des
il
quelconques,
à nos amez et féaux Conseillers
est Notre plaisir.
Déclaration,
et à Nostre Conseil
que ces présentes
pro-
Sur 1'execution
pardevant
ou appellations
faire
de juin
et ce qui Sera par eux ordonné,
interdisons
Contenu en icelles,
jour
ceux ausquels
Se pourvoiront
Cour des Aydes a Paris,
et de la
veuves imposées à la
être
pendant ce
de la presente
n'y
établiront
ne puissent
arrivée,
avant le premier
Nous Nous reservons
sance. et icelle
autres
à ferme,
oppositions
nes interviennent,
tel
les
ceux qui prendront
dans nos Provinces,
nonobstant
chez eux, S'y
et en cas de contestation
les parties
octobre
ans, à commancer
ou Cabarets;
droits
biens par Succession;
présentes,
retournez
uns n'y
paroisse,
des hosteleries
ges, biens
imposez qu'à
compris dans aucune Solidité
des femmes
habi-
a commancer au premier
néanmoins du privilege
épouseront
l'occas-
de leur
ne Soient
charge par eux de denoncer leurs
Ne joiiiront
et lieux
et pendant quatre
Voulons aussy que les
au Prône de leur
chain.
mariez,
n'y
Congédiez a
ou de
sera executé pendant deux ans pour
pour ceux qui estant
nommés Col[l]ecteurs
temps; a la
ordinaire,
1698. ce qui
que tous
et que nous ordonneront
dans les provinces
demeure
auto-
Signées
et Nous plaist,
Campagne, et qui estant
retourneront
et
et dans nos armées de terre
sion de la reforme que nous avons ordonnée,
dans la Suite,
puissance
et par ces présentes
voulons
ceux qui ayant Servy dans nos places
bonnes Considérations
le
...
le
Car
mettre
Nostre
et de Nôtre Regne le
...
[55me].
signé Louis;
et Sur le reply
de Pontchartrain,
Secrétaire
par le Roy, [Louis
II]
d'Etat]
du grand Seau de Cire
et Scellée
Phelypeaux
[Comte
jaune./
"Registrées
général
en la Cour des aydes, oiiy, Et ce requérant
du Roy, pour estre
executées Selon leur
ordonné que Copies Collationnées
diligence
niers
du procureur
à Sel d'impost
publiées
Procureur
général
général
esdits
procureur
forme et teneur,
et
en Seront incessament envoyées a la
du Roy, és Sieges des Elections
du ressort
et registrées
le
l'audiance
de
lad.te
tenant.
Sieges d'y
tenir
Cour, pour y estre
Enjo[i]nt
la main,
et Grelûes,
aux Substituts
et de Certifier
du
la
J.UÖ/
J./D-J./0
^
Cour de leurs
diligences
^
au Mois. A Paris
les chambres assemblées le
7. Décembre 1697.
Signé,
[Pierre
II]
de Rosset./
Kopie, vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier
Beat Fidel Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code
militaire, gelangt - AH 108, 326-327
176
[1750?]
AUFSTELLUNG VON WERKEN MIT ANGABEN ÜBER DIE ERRICHTUNG DES POSTENS EINES COLONEL-GENERAL DE L'INFANTERIE FRANÇAISE UND
DEN ERSTEN ERNENNUNGEN ZU DIESEM AMT, [ZUSAMMENGETRAGEN
DURCH GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN, DEM
AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE]
1.)
"Recueil1
trance.
de memoires et jnstructions
Paris
4°2
1626 in
autrement
Servans a l'histoire
[von Jean-Louis
de Nogaret de La Valette,
pag.
14.", "pag. 35. et 39."
10", "pag.
2.) "Histoire
genealogique
1'jnfanterie
française
chronologique
pag. 213-222.
bours dit]
le P. Anselme Augustin
ré Caille]
du fourny
chapitre
"T.
pag.
pag. 214",
215.",
3.) "Preuves5
[Jean]
[publiziert
dixieme pag. 213.";
Vili.
"T.
"pag.
Das Werk
Seitenverweise
s. Zurlaubiana
AH 108, 328
selbst
généraux de
de
l'histoire4
de la Couronne par
[Pierre
Déchaussé continuée
par m. [Hono-
folgen
Gui-
1733. in fol. fig.
in dieser
"T. VII. p 205.",
[de la maison]
du Bouchet p 457 et Suiv.",
1)
VIII.
posthum] Paris
weiter
177",
d'Epernon[:]
des Colonels
T[ome]
memoire3
Abfolge:
"[Tome
Vili]
VII p 883."
de l'histoire
2)
4)
Duc]
et chronologique
des grands officiers
Girard]
[Guillaume
de
konnte
fehlen
AH 108/65
in der
Nr. 4
"p 1088."
Zurlaubiana
3)
5)
de Coligny [1662] par
nicht
s. Anm. 1
s. Anm. 1
aufgefunden
werden.
...
lUÖ/±//
177
[1751 n. Mai 9.]
A
SCHREIBEN [VON HPTM. RUDOLF BEAT JAKOB ANTON ZURLAUBEN AN AMMANN UND RAT VON STADT UND AMT ZUG]
"Dehro bis hieher
mich,
Mir angedeyte hoche Wohlgewogenheit,
das Meine Jnsonders Gnädige herren
Versicheret
und Oberen Nicht
ungütig
nehmen werden, wan Jch Jhnen hiermit
Underthänigste
sterben
und General-Leütenambts
...
des weylands gewesten Obrist,
[Georg
Mannlich]
[von 84 Jahren]
Einem hochen Alter
hinscheid
lassen,
von Bettens welcher den
die
selbige
welcher mit
Josef]
Heinrich
der königlich
7
Schweitzer
16881
me Zu Erinnren;
der gantzlichen
und oberen in betrachtung
zeiten
in dehro Landtschafft
ben worden, an (Titul)
Fürsten
[=Prince]
[=Antoine-René
XIV.]
in Stadt
général
und in aller
solche Mit
anerbiethe.
diser
sonst gnadigst
demuthigst
Recommandiere,
wer-
vergessen wurde,
Gemüthe
und damit auch in dissem
Möchte anregung
Zu dem Memorial des
Compagnie deren Jch mich wohl Zu getröhoffen
das sich Meine ...
Meiner Underthanigen
guthfindende
Weyse
und Mit
Supplication
wolten
aller
gnädige herren
auf anforregte
oder
anehmen, worin Mich auf das
undergebenheit
verbleibe
Es folgt noch ein vom Absender persönlich geschriebener Nachtrags
"le
reste
Services".
est un detaillie
,
und verwand-
dank erkhentlichstem
gethan werden, so füge Jch auch den Nothigen Etat
und obern,
lassen
Canton Zug
Offizier
dehro Gnädigem guttdunken Meiner diensten
wan Jch darf
Konigli2
hat Möchte accordierth
den Lebens lang Nicht
hätte,
hoch
Möchten schreiben
den4 , welche gnädige wilkuhr
ster[t]
von Paulmy d'Argenson
Nur dem hochloblichen
ten dessen der sie Ehrmahls aufgerichtet
halber
gnädige
des Suisses et Grisons]
Zu kommen sonder Mir auch als Einem Alten
Ursprungs obgemelter
Neh-
de Bourbon] den
Marquis de Paulmy]
d'Argenson,
um das obige halbe Compagnie Nicht
anlas Mit
aufgerichtet
und Amt Zug] ist angewor-
den herren Margrafen
Zu Demerieren schuldmässigist
Brigadier
wie freyheit
[Louis-Auguste
Von Dombes [Colonel
Vorfallenheiten
ist
haubtmann
Lebende das Meine ...
chen [Ludwigs XV.] abgesandten in Solothurn
wider
1690]
seit
und umbständlich
Jhro durchleücht
de Voyer
[d.h.
[Beat
Chevalier
dessen das obgemeldte Compagnie Vort-
[d.h.
auch an Jhro Excellentz
seinen
Meiner Jnsonders
durch herren
hoffnung
herren
[Mai 1751] in
Gardes-Regiment und [1704]
worden , wie ich solches beyliegend
herren
und durch
hocher bewilligung
armee [Ludwigs
frantzosischen
...
das ab-
seine Compagnie vacant ge-
von Zurlauben dermahligen
under dem Loblichen
9.ten
Erblichen,
sein Regiment und sonderheitlich
gnädigen Herren und Oberen Anno
als
seelig
berichte
auf-
de l'origine
de la Compagnie et des mes
...".
1U8/1//-1/8
^
1)
2)
Andere Quellen
nennen das Jahr 1689, s. Zurlaubiana
AH 12/101.
Diese Freikompagnie
Zurlauben,
die später
ans Regiment Reynold,
dem späteren Regiment Castella,
überging,
wurde beim Tode von Beat Heinrich
Josef Zurlauben
im Jahre 1706 geteilt;
die eine Hälfte
erhielt
damals
Hptm. Johann Franz Landtwing,
der Gatte der Maria Elisabeth
Esther
Zurlauben,
und die andere Hälfte
Hptm. Georg Mannlich
von Bettens,
s. ebenda AH 85/148 Anm. 1. Bezüglich
der Frage,
ob Beat Jakob II. oder Beat
Heinrich
Josef diese Kompagnie ausgehoben hat, gibt
es widersprüchliche
Angaben: s. etwa Zurlauben/HM
I 228 oder Zurlaubiana
AH 51/88
(Beat Jakob II.) sowie neben dem vorliegenden
Regest auch noch AH 12/101
(Beat
Heinrich
Josef).
3)
s. ebenda etwa AH 58/13.
Beachte,
dass durch vorliegendes
Schreiben die
konkreten
Hintergründe
zu AH 58/13
deutlich
gemacht werden.
Besagte Kompagnie wurde dann aber Zurlauben
gleichwohl
nicht
zugesprochen, s. ebenda AH 12/101.
4)
Kopie
-
AH 108, 329-330
-
Blatt 329v und 330 leer
178
1706 August 26., Versailles
A
SCHREIBEN VOM "[SECRETAIRE ET] MINISTRE [D'ETAT AUX AFFAIRES
ETRANGERES1, JEAN-BAPTISTE DE COLBERT, MARQUIS DE TORCY]"
AN DEN FRANZ. AMBASSADOR [BEI DEN EIDG. ORTEN, ROGER BRULART, MARQUIS] DE PUYSIEUX
Ueber dem Brieftext steht:
"Lettre
du Ministre
a Mr de Puysieux Ambassadeur
ger d'un mois l'amnistie
en faveur
des déserteurs
en Suisse pour
proro-
qui sont dans la
Suisse."
"Le Roy [Ludwig
Mois de Juillet
-]
aux déserteurs
n'a pas été assez publique
re retourner
un très
et qu'il
de Sa Majesté
Ordonnance
Cantons, observant
affin
bien
Le delay porté
par lad.
prochain
Scavoir
Voulu proroger
jouiront
bekanntlich
England und Holland
Ordonnance
ne faut
rien
obmettre
de les faila dessus:
faveur
qui y sont
seulement
et que ceux qui prendront
cy et fin du mois de 7.
Je Suis
de
dans tous Les
en mésme aux Deserteurs
d'un Mois en leur
qu'il
exemplaires
distribuer
de la Grâce de sa Majesté.
Möglicherweise
stammte
nister,
dem Secrétaire
im
en Suisse ce qui est cause
de Vous adresser plusieurs
dans Ses Troupes d'Armées entre
1)
accordée au
de Ses Troupes [-
que vous la fassiez
de faire
que Sa Maja
ber]
que l'amnistie
grand nombre: Comme il conviendroit
a Son Service
eu ordre
la dite
été informé
damals u.a. mit Oesterreich,
y en est resté
J'ay
aiant
dernier
lag Frankreich
o
Kriege
XIV.]
party
[=Septem..."
das Schreiben
aber auch vom franz.
Kriegsmid'Etat
de la guerre,
Michel
I e r de
Chamillart.
^
2)
jLUö/j./ö-j./y
Aus der Familie
Zurlauben
hatten
damals Beat Jakob II.
Plazidus
je eine Kompagnie in franz.
Diensten,
nämlich
ment Pfyffer
und letzterer
im Garderegiment.
und Beat
ersterer
Franz
im Regi-
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/130, vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
AH 108, 331 - Blatt 331v leer
179
1702 September 30.
A
SCHREIBEN1 VOM "[SECRETAIRE ET] MINISTRE [D'ETAT DE LA GUERRE,
MICHEL I E R DE CHAMILLART]" AN DEN [COLONEL-GENERAL DES
SUISSES ET GRISONS, LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON] DUC DU MAINE
Ueber dem Brieftext steht:
"Lettre
du Ministre
... [au] Duc du Maine ... que les Majors des Regitz
.
men.
Suisses ne peuvent estre Majors de Brigades et en toucher les
Apointemens que lorsqu'il
n'y a point
de Regiment François
dans la
Brigade."
"Je ne vois pas pourquoy le Major d'un Reg.*' Suisse,
fonctions
[-
de Major de Brigade,
bekanntlich
Holland
lag Frankreich
2
im Kriege
-]
pointemens puisque
Brigade
n'est
rencontroit
trouve
...
[V.A.]
dans une de celle
qui fait
de l'armée
damals u.a. mit Oesterreich,
de la difficulté
me fait
a en recevoir
l'honneur
composée que de Reg.*"s Suisses,
un Regiment François
l'usage
les
de Flandre
England und
les ap-
de me mander que cette
il
voudroit
est vray que S'il s'y
que ce fut le Major
de ce Regfrançois,
quoy que moins ancien que les Regiments
qui y fit
de Major de Brigade,
ses elle
la fonction
appartient
au major du plus
qui composent la Brigade
d'en
informer
Maignart,
difficulté.
1)
2)
Mons.r
Marquis]
Je suis
et Si ...
de Bernieres;
mais ny ayant que des Suis-
ancien des Regiments de la nation
[V.A.]
[den Intendanten
suisses
veut bien prendre
la peine
im Hennegau, Charles-Etiénne
je suis persuadé qu'il
leverà
cette
...".
Ueber dem Ganzen steht
von Beat Fidel
Zurlauben
die Laufnummer "CLIX."
geschrieben.
Aus der Familie
Zurlauben
hatten
damals der Oberst und Lieutenant
général Beat Jakob ein Regiment und mehrere Kompagnien und dessen Bruder
Beat Heinrich
Josef eine Gardekompagnie und zwei weitere
Kompagnien in
andern Regimentern
inne.
Noch im nämlichen Jahr 1702 sollte
dann auch
1UÖ/1/3-10U
noch Beat Jakob II. eine
Pfyffer
anwerben.
Kompagnie für
das neu zu errichtende
Regiment
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/178, vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
AH 108, 332 - Blatt 332v leer
180
1707 Juni 25., Versailles
A
SCHREIBEN VOM "[SECRETAIRE ET] MINISTRE [D'ETAT DE LA GUERRE,
MICHEL I E f t DE CHAMILLART]" AN DEN [COMMANDANT EN CHEF EN
LANGUEDOC, DEN LIEUTENANT-GENERAL ANTOINE-GASTON-JEANBAPTISTE] DUC DE ROQUELAURE
Ueber dem Brieftext steht:
du Ministre
"Lettre
... [au]
duc de Roquelaure concernant
la reforme
des Regiments
Suisses de Damrin [=Amrhyn]*
et de Betchard [=Betp
schart]
et la création
de deux Compagnies franches de la dite Nation."
"Le Roy [Ludwig
XIV.
Damrin les Officiers
] a résolu
et Soldats
en Languedoc [- Krieg
Oesterreich,
incorporation
Holland
de Betchard
dans les Regiment suisse de
de la meme nation
u.a. zwischen Frankreich
und England anderseits
Se trouve
und
et comme apres
cette
-],
aussy obligée
d'en donner le Commandement
ce Regiment qui ont refusé
de 100.
de le reformer;
en composer deux Compagnies franches
qui sont
und Spanien einer-
le dit Regiment de Damrin ne sera pas a plus
hommes Sa Majesté
desire
de reformer
mais
elle
de 50. hommes chacune et
Gaudelin et Deirché Capitaines
au S.rs
de retourner
dans leurs
de
Pays et qui ont
passé en languedoc avec les Troupes du Milanez.
Je vous adresse les Ordres de ... [S.M.]
giment de Betchard
et pour reformer
en suitte
composer lesd deux Compagnies franches
ces deux Capitaines
d[ites]
que S'Hz
etoient
deux Compagnies jusqu'à
et en ce cas elle
Suisses,
pagnie
qui Sont en france,
Vous aurez agreable
de convenir
sommes sont deduites
premiere
Service,
en Campagne a raison
T.
de 17.
les
le trouvera
bon
avec eux de la levée
4000.L
avec les
pour une Com-
pour une de 100. hommes et 1000. pour
une de 50. les quelles
année de leur
d'avertir
d'augmenter
qui Se pratiquent
qui est d'avancer
dud re-
de Damrin et en
dans le dessin
ordinaires
de 200. hommes, 2000.L
celuy
100. hommes ... [S.M.]
vous donne pouvoir
des 50. hommes aux conditions
pour l'incorporation
pendant le cours de la
et de payer les Compagnies qui servent
a
•
8. pour homme par mois et celles
•
qui
^
doivent
le
rester
traité
en garnison
au nom de ...
±UÖ/1ÖÜ-±Ö1
Sur le pied
[S.M.]
de 16L seulement Et d'en
a l'égard
des officiers
ments de Betchard
et de Damrin qui Se trouveront
en a quelques-uns
assez indifferens
pourra
leur
laisser
qui voudront
la liberté
continuer
a Servir
tes Compagnies Suivant
puissent
être
l'orsqu'il
en vaquera,
traordinaire
dans ledit
sera necessaire
doc] , sans leur
les procès
que utilité
2)
des dites
ou elles
des dice qu'ils
Compagnies ou
Seront payez des deniers
de L'ex-
est marqué dans l'ordre
de leur
reforme que les dits
le sujet,
verbaux des dites
Comme ces Compagnies doivent
1)
cette
connoitre
deux compagnies franches,
dans des endroits
a la suitte
Regiments de
soyent envoyéz dans une meme ville
en faire
y
de france, on
possedente, jusqu'à
puissent
dans la Province.
des dits
Reformes
pour en rendre
rester
[der
et qu'ensuitte
un Commissaire des Guerres de L'Execution
m'envoyer
dites
qu'il
s'il
Regiment de Damrin.
pour faire
Damrin et de Betchard
giés
cependant ils
Regi-
chez eux, les autres
entretenus
par l'augmentation
des Guerres suivant
incorporation
Jl
seront
retourner
les charges qu'ils
remplacé Soit
Surnuméraire
pour le service
de s'en
des dits
Signer
Langue-
vous char-
ordres
et de
et la compost ion des
compte a ...
[S.M.],
en Languedoc vous les placerez
se rétablir
Je Suis
et etre
aussi
...
de quel-
...".
Im Regiment Amrhyn hatte
auch Beat Jakob II.
Zurlauben
eine Kompagnie
inne.
Sowohl das Regiment Amrhyn wie auch das Regiment Betschart
dienten
von
1703 bis 1706 in mail./span.
Diensten 1, s. May/Histoire
militaire
VII
185 f
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/179; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 333
181
1680 Dezember 28., Saint-Germain[-en-Laye]
A
"ORDONNANCE DU ROY [LUDWIG XIV.] POUR FAIRE UN NOUVEAU LOGEMENT
DES COMPAGNIES SUISSES QUI SONT A SOISSONS1 ET REMEDIER
AUX ABUS QUI ONT ESTE COMMIS LORS DE LEUR ETABLISSEMENT
EN LA DITE VILLE"
"De par le Roy. Sa Majesté Estant
mis dans l'établissement
Cinq
Comp.ies
sons,
ou il
la dite
Ville
informée
des logemens des Officiers
du Regiment Suisse d'Erlack
Se trouve
des abus qui ont esté Com-
qu'une grande partie
qui sont Sujets
[=Erlach]
et soldats
des
qui sont a Sois-
des meilleurs
Bourgeois de
au dit logement en sont exempts pendant
X
U
Ö
/
que les pauvres
^
qui le devroient
chargés et voulant
y remedier
Maire et Echevins de la dite
avec le Commissaire Tixier
gimi
à une nouvelle
Soldats
qu'ils
de la dite
Ville
commenceront
a la reserve
...
Comm.re
de Linceuls
néralité
n'en
et au
officiers
de leurs
[Louis?]
de Soissons de tenir
[S.M.]
que led
auront
ensuitte
peine
estant
qui leurs
plus
Com-
et Soldats
que
vivent
Seront
four-
hostes au delà du Lict
au feu et a la chandelle
des dits
gar-
hostes
au dit Reglement mande et ordonne
et Son Lieutenant
S.r
s'y trouve
deschargés,
de ...
de gré a gré les Vivres
conformément
gouvern.r
qu'ils
logemens après qu'ils
l'intention
quoy que ce Soit
Commodité
que S'il
du dit Commissaire sur
a ce que lesd
estre
1651.
Maire et Echevins n'y pourront
charges,
s'employe
et
et habitans
faudra pour lesdites
des dits
Re-
officiers
du 4 Novembre
en Soient preferablement
et de la place
au
[S.M.]
la participation
et payent
sans exiger
[S.M.]
du dît
seulement de ceux qui en doibuent
un controlle
de leurs
et Soissonnois,
1)
pauvres
changer qu'avec
Selon leur
des Logemens desdits
qu'il
et que les dits
en bon ordre,
ni
incesssment
et Police
accommodés en sorte
de loger
prendra
d'Interdiction
nis,
de Soissons procéderont
le Reglement de ...
les plus
le d[it]
Ville
a eux en sont
a ordonné et ordonne que les
ordonné a la conduite
par les plus
esté establis
rien
[S.M.]
distribution
de maisons en estât
Commissaire
...
preferablement
y comprendront tous et chacun les Bourgeois
exempts Suivant
pagnies
estre
general
en L'Jsle
de Machault Jntendant
la main a l'execution
de la
de France
en ladite
Gé-
presente."
s. auch zurlaubiana AH 108/130
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/180; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 334
182
1711 Juni 27., Marly
A
SCHREIBEN VON [LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON] DUC DU MAINE, [COLONEL
GENERAL DES SUISSES ET GRISONS], AN [DANIEL-FRANÇOIS DE]
VOYSIN [DE LA NOIRAYE, SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE]
Ueber dem Text steht:
"Lettre
...
[du]
Duc du Maine et Reponses1 de M.r Voysin concernant
les Demy-Compagnies
"Vous
ne trouverez
des Regiments
pas je crois
giment Suisse de Greder, plusieurs
les
[- Krieg
Suisses."
extraordinaire
qu'il
y ait dans le Re-
Compagnies ou demi Compagnies faib-
u.a. zwischen Frankreich
einer-
und Oesterreich,
England
und Holland
attention
anderseits
-],
lorsque
vous aurez la bonté
...
de faire
que ce Regiment a beaucoup perdu pendant le Siege
d'Aire
2
[vom
Jahre 1710] . Mais comme depuis ce tems la quelques
ont mieux travaillé
[-Werbungenl~]
mi Compagnies sont au point
regardant
de meriter
Séparément au lieu
fondus avec ceux de leurs
dessous de la petite
stice
que les autres
la grande gratiffication
soldats
la Compagnie entiere
gratiffication.
que vous ordonniez
et que plusieurs
que le nombre de leurs
associez
je crois
au Tresorier
...
de faire
que le travail
absorbé par la négligence,
par L'impuissance
en a aucun qui n'ait
ment est arriéré
1)
2)
de l'autre,
pas même du bien
car je suis
conau
très
persuadé qu'il
Songez aussi
de prêts
beaucoup plus
que les autres".
Zurlaubiana
du Service
ou pour mieux
de son mieux.
378 sowie
étant
y a de la ju-
fait
s. Zurlaubiana
AH 108/183
s. Susane/L'infanterie
IV
en les
les décomptés de chaque
ne me paroissant
dire
de-
Se trouve
qu'il
demi Compagnie Separement
de l'un soit
Capitaines
...
n'y
que ce Regi-
etwa AH 86/96
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/181; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 335r
183
1711 Juni 29.
A
SCHREIBEN VON [DANIEL-FRANÇOIS DE] VOYSIN [DE LA NOIRAYE,
SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE] AN [LOUIS-AUGUSTE DE
BOURBON] DUC DU MAINE, [COLONEL GENERAL DES SUISSES ET
GRISONS]
Ueber dem Text von AH 108/182 und 183 steht:
"Lettre
...
[du]
Duc du Maine et Reponses de M.r Voysin concernant les
Demy-Compagnies
des Regiments
Suisses."
Ueber dem Text von AH 108/183 steht zusätzlich:
"Reponse de M.r Voysin"
"J'ay
receu la lettre1
que V.A.S. m'a fait
chant quelques Capitaines
l'honneur
demandent
que le Tresorier
Compagnie separement lorsqu'à
wijck
sieurs
vom Jahre 1697 gemeint]
[-Werbungen!-]
le Service
que les
fasse le décompté de chaque Demi-
la derniere
paix
Le Roy [Ludwig
[den Frieden
von
XIV.]
mettre plu-
Compagni[e]s Suisses a 100. hommes et joindre
pour faire
tou-
du Regiment Suisse de Greder qui ont des de-
mi-Compagnies, et qui ayant mieux travaillé
autres,
de m'ecrire
d'une compagnie entiere
...
a fait
Rijs-
deux ensemble
[S.M.]
a en mesme
L
U
Ö
/
J
.
8J
L
Ö
4
tems déclaré
^
que Son intention
compagnies jointes
ensemble Seroit
Compagnies entieres
que l'autre
commoder
[S.M.]
plus
entre
plus
qu'il
toutes
1)
la liberté
de S'ac-
paroit
dans cet établissement
et elle
ne pourroit
que
...
pas sans y cont-
un décompté Separé pour les demies Compagnies qui Se
fortes
que les autres
point
dans le Rgde
les ordonnances pour leur
cette
Greder,
accordé de comptes aux dites
mais seulement pour les deux jointes
expediées en ...
rien
aux Capitaines
il
le cas qui arrive,
n'est
particulier,
deux
égard si une des deux a plus d'hommes
eux la dessus,
ordonner
trouvent
sans avoir
que le Complet des d[ites]
a 175. hommes de meme que pour les
dans les 175. laissant
a prévu
revenir
êtoit
demi Compagnies en
ensemble et comme
payement ont été jusques
Conformité
...
[S.M.]
d'autant
ne croit
a present
pas y devoir
changer".
s. Zurlaubiana
AH 108/182
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/182; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 335v
184
[1711 V. Juni 29.]
A
"MEMOIRE QUE [DANIEL-FRANÇOIS DE VOYSIN DE LA NOIRAYE, SECRETAIRE D'ETAT ET] MINISTRE [DE LA GUERRE] A PORTE AU ROY
[LUDWIG XIV.] [BEZÜGLICH DER HALBKOMPAGNIE IN DEN EIDG.
REGIMENTERN]"
"Monseigneur [Louis-Auguste
de Bourbon] Le Duc du Maine [Colonel
ral
represente1
des Suisses
et Grisons]
Greder qui a Servi
schen Frankreich
seits]
vice
il
au siege d'Aire
einer-
que les autres
de pouvoir
parement,
aulieu
meriter
décompté Soit
fait
gratiffication,
complettes
und England anderont mieux
le Sertravaillé
demi Compagnies Sont au
en les regardant
Soldats
qui y est jointe,
u.a. zwi-
ensemble pour faire
et que plusieurs
étant
confondu avec
la Compagnie entiere
et il
Sese
demande que le
a chaque demi Compagnie Separement.
Les Compagnies Suisses peuvent etre
officiers
Holland
dont les Capitaines
que le nombre de leurs
au dessous de la petite
reputées
Jahre 1710 - Krieg
la grande gratification
ceux de la demi-Compagnie
trouve
[vom
y a des demi Compagnies jointes
[-Werbungen!-]
point
que dans Le Regiment Suisse de
und Oesterreich,
d'une Compagnie entiere,
géné-
lorsqu'elles
compris étant
a 200 hommes cependant elles
Se trouvent
sont
a 175. hommes tous les
au dit nombre de 175. et au dessus jusques a
1UÖ/Ö-1D
...
[200]
fectifs
le Capitaine
reçoit
ce qui luy est payé pour les ef-
27. payes de gratiffication,
17 a 160. jusques
a 169 il
ye que pour les effectifs
A la derniere
paix
le Roy a fait
mettre
s.
outre
materiell
a 174 il
en touche
en a 16. et au dessous de 160. il
n'est pa-
sans aucune paye de
[den Frieden
plusieurs
Zurlaubiana
a 170. jusques
von Rijswijck
gratiffication.
vom Jahre 1697 gemeint]
Compagnies Suisses a 100 hommes ..."
AH 108/183
"J1 est encore a observer
que le Roy Seroit
obligé
mie Compagnie 13 payes et demi de gratiffication
payes et demie a 85. et 8. payes a 80. au lieu
paye pas lors
ront
de donner a une de-
a 87. hommes huit
que ...
que les deux demi Compagnies jointes
[S.M.]
ensemble Se trouve-
audessous de 160 hommes.
De plus
Si l'on venoit
Seroient
infinis
a diviser
ces demies Compagnies Les Décomptés
par le grand nombre qu'il
J1 est même du bien
du Service
y en a.
de les laisser
comme elles
que le Capitaine
de la demie Compagnie qui est compiette
re de S'y mettre
pour jouir
fait
1)
n'en
pas Son devoir
s. Zurlaubiana
des payes de gratification,
on en peut mettre
un autre
Sont affin
presse
et S'il
l'autne
a Sa place."
AH 108/182
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/183; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 336
185
1711 J u l i 3., Sceaux
A
SCHREIBEN VON L[OUIS-]A[UGUSTE] DE BOURBON, DUC DU MAINE, [COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS], AN [DANIEL-FRANÇOIS DE] VOYSIN [DE LA NOIRAYE, SECRETAIRE D'ETAT DE LA
GUERRE]
"Je conviens
wijck
sieurs
...
que lorsqu'à
vom Jahre 1697 gemeint]
le Service
tems déclaré
regie
qui ne tire
est fort
parce qu'il
etoit
ensemble seroit
geuse a chaque Capitaine
perdu,
[den Frieden
Le Roy [Ludwig XIV.]
d'une Compagnie entiere,
que Son intention
Compagnies jointes
Cap.ne
paix
a fait
Compagnies Suisses a 100. hommes et joindre
pour faire
cette
la derniere
von
mettre plu-
deux ...
...
[S.M.]
Rijs-
[ensemble]
a en mesine
que le complet des dites
deux
a 175 hommes. Je conviens meme que
a aucune conséquence pour le Roy est avantaSuisse;
a plaindre
Se trouve
mais il
de voir
tout
n'est
pas moins vray qu'un
Son travail
couplé avec un autre
[-Werbungen!-]
qui n'a pas pû le
-LUÖ/
IÖ3
Suivre,
j'ose
precedente*
exemple il
meme vous dire
pour eviter
me Seroit
...
que ce que je vous ay demandé par ma
cet inconvénient
meme facile
n'est
pas tout
Si vous ne doutiez
a fait
Sans
de le Retrouver
dans mes Registres
et dans mes mémoires. Les Jnspecteurs
pouront
vous le temoigner.
Cela fut fondé sur le bien
du Roy et sur
la Regle essentielle
me un[e]
famille
travaillé
que chaque Compagnie Suisse étant
particulière,
perde le fruit
il
n'est
de son zele,
pas juste
rien
de bien
faire,
je le repette
icy dont je ne sois bien
asseuré,
de Conséquence pour le Service
...
[S.M.],
est si vray qu'il
tion
et n'est
point
n'est
pas besoin
[autres?]2
elle
refusé,
Vouloir
trouve
bien me faire
l'occasion
Post Scriptum
J'ay
desja
mes raisons
sur d'aussi
bonnes raisons
puisque
c'est
un detail
reponse4
Roy, il
mais il
ne confirmast
de cas Se présen-
Je vous Supplie
en attendant
a ...
ou me mar-
pas manque de faire
[S.M.]
ne s'est
... de
Si j'en
un mot.
pas souvenu d'en
m'a paru qu'il
les
AH 108/182
L
etre
...
du Duc du Maine].
mal fondées et qu'il
y
je ne me
de vous
luy expliquer
la dessus,
peut
a[u]
eu connoissance;
r
le
une innovation
de la main [propre
s. Zurlaubiana
[S.M.]
, ce que je n'aurois
de parler
une évalua-
pour les demi Compagnies tout
attention)
j'en d'yray[l]
eu l'honneur
avoir
une
de de-
que pour ce que je vous demande, il
(y ayant fait
cru vous proposer
gran-
ce que je de-
et dans nos traités
et cet usage quand ces Sortes
[parler?]
très
une augmentation
Commissaires Je ne doute pas que ...
Si voulez
Si j'avois
...
que le Roy parle
quer de luy en ...
3)
car outre
meme cet ordre
tent,
ainsi
ou n'aura
je n'avance
d'une
d'ailleurs
et
a aucun abus ce que je vous dis
du complet marquée par proportion
tiens
1)
Sujet
y a dans nos réglés
comme pour les entieres,
encore
point
qui a bien
fait,
Mons.r
et qui ne Soit
n'est
com-
de son attention
pas bien
de la nation,
mande pour le Regiment de Greder,
pense pour
n'aura
regardé[e]
que celuy
de Sa peine,
de Sa depense, parce que son camarade
pas été en etat
du service
aussi
ne trouvoit
pas
goutoit."
2) j 0
.
ce /y&ts.-rtj
?
—
,
4)
s. ebenda AH
108/186
7
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/184; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 337
^
X U ö / i ö b - i ö /
186
1711 J u l i 8.
A
SCHREIBEN [VON DANIEL-FRANÇOIS DE VOYSIN DE LA NOIRAYE, SECRETAIRE D'ETAT DE LA GUERRE] AN [LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON],
DUC DU MAINE, [COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS]
"J'ay
rendu compte au Roy [Ludwig
m'a fait
1'honneur
de m'ecrire
Sur la demande que font
pagnies
XIV.
] des deux Lettres
le 27. du mois passé
les Capitaines
Commandant
nance qui regle
leur
veu et expliqué
et quoy qu'il
[S.M.]
et 3 du Courant
payement dans la quelle
puisse
[S.M.]
ayant la Liberté
ternatif.
que ce seroit
de S'accomoder
1 'intention
de fortes
a été pareillement
fussent
censez que comme faisant
qui a determiné
L'ordonnance.
du profond
...
J'ay
respect
s. Zurlaubiana
qu'ils
[S.M.]
entre
separées.
Etablissement
pre-
Jl a paru
qui est al-
de ces demies Com-
de maniere qu'ils
ne
ensemble une meme Compagnie. C'est ce
changer a ce qui a été décidé
d'en informer
avec lequel
l'ordon-
Raisons pour
eux pour Le Service
S'accordassent
a ne rien
L'honneur
fait
une nouveauté Les deux Capitaines
dans le premier
pagnies
voir
le cas est nettement
y avoir
7
les demies Com-
a voulu
ces demies Compagnies comme entièrement
neamoins a ...
1)
que V.A.S.
Suisses du Regiment de Greder, pour que le décompté Soit
a chaque Demie Compagnie Separement; ...
regarder
1
je Suis
votre
A.S.
et de
par
l'asseurer
...".
AH 108/182
2)
s. ebenda AH 108/185
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/185; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
AH 108, 338 - Blatt 338v leer
187
[1746]
STICH1 VON FRIEDRICH [ I I . DEM GROSSEN], KÖNIG IN PREUSSEN UND
KURFÜRST VON BRANDENBURG
Unterhalb des Stiches steht:
"Das Original
von G[eorg]
von dieser
F[riedrich]
Bildnis
Schmidt
ist von A[ntoine]
in Berlin
Pesne gemahlt,
gestochen worden
und
±UÖ/ J.Ö /-iijy
J;
^
s. Singer/Bildniskatalog
IV 159 Nr. 28189
Vermutlich aus dem Besitze von Gardehptm. Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 338v (aufgeklebt)
- Abb. s. am Schlüsse von AH 108
188
1663 August 4.
A
SCHREIBEN VON KÖNIG [LUDWIG XIV.] AN [CHARLES I I I
DEN DUC D'ELBEUF
"Mon
la
Cousin, Ayant esté informé
Ville
vôtre
de Montreuil
Logis,
règlement
escris
qu'il
touchant
lettre
monteroit
n'estant
estre
faitte
expedier
le 12 ...
pour vous dire
[octobre]
...
que mon intention
devant
et que je desire
Dieu qu'il
Subalterne
que vous ayez a
a ce qui est en cela de ma volonté
fin je prie
1661. je vous
a esté d'ordonner
a la garde de Vostre maison un officier
pour autre
en
que vous avés donnée au 8e art. du
Seulement et non pas un Capitaine
vous conformer
est Survenu quelque differend
la garde qui doit
par 1'interprétation
que j'ay fait
cette
qu'il
DE LORRAINE],
et la presente
vous ait
...".
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/175; vermutlich 1750? für Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire militaire und des Code militaire, angefertigt
AH 108, 339 - Blatt 339v leer
189
[1758 n. März 28.?]
A
SCHREIBEN [VON GARDEHPTM. UND BRIGADIER BEAT FIDEL ZURLAUBEN AN
DEN COLONEL GENERAL DES SUISSES ET GRISONS, LOUIS-CHARLES
DE BOURBON, COMTE D'EU]
"La grâce que le Roi [Ludwig
XV.] vient
1758 war dem Absender die Survivance
de m'accorder
[- am 28. März
auf die Kompagnie
seines Onkels
Gardeoberst Beat Franz Plazidus Zurlauben im Garderegiment
chen worden
[V.A.S.]
-]1
me flatte
d'autant
a daigné Se Souvenir
marquer ici ma très
j'ose
qu'elle
m'assure
de moi. je prens la Liberté
respectueuse
touché de la bonté avec laquelle
ser a mon Sort,
plus
reconnoissançe,
...
Lui demander
[V.A.S.]
zugesproque
...
de Lui en
et combien je Suis
a bien
avec confiance
voulu
S'intéres-
la continuation
de
^
Ses bontés,
parce que j'ose
Roi et mon empressement
agreable
1)
2)
a ...
[V.A.S.]
Konzept
-
l'assurer
a aller
Seront
s. Castella/Gardes-Suisses
Der Rest des Satzes ist
gabe unmöglich ist.
1U8/189-19U
audevant de tout
ce qui pourra
etre
.. ,2" .
377
derart
AH 108, 340-341
que mon Zele pour le Service du
-
verkorrigiert,
dass
eine
korrekte
Wieder-
Blatt 340v und 341 leer
190
1757 Oktober 15., Solothurn
A
SCHREIBEN1 VOM [FRANZ. SECRETAIRE D'AMBASSADE, ANTOINE] MARIANNE, AN BARON [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.] [ET] CAP.NÉ AUX GARDES SUISSES,
BLOIS2
"Je savois
...
vous auriez
franz.
riez
la
que vous etiez
veu
M.r
obligeant,
circonstance,
[mit
ayent pas laissé
des 1. Bataillons
der von engl.
dieser
verliessen
denen Frankreich
Truppen
an die Ausführung
die Engländer
en Angleterre,
[dieser
aussi
hatte
nous laisse
humiliés
on ne sait
tranquillement,
rich
der Grosse], ne soyez point
war],
rir
car elle
un vilain
son [England gemeint]
[von Russland,
est pleine
bruit
mais malheureusem.*"
quartiers
forcé
d'hiver,
l'ennemi
etre
das mit
die mit
aber
von Hastenbeck
ge-
est devenu, et
qu'il
n'a plus
celuy
rien
cy de la mort
Frankreich
verbündet
a chaque instant,
en allemagne
Frankreich
verbündet
et ne sera vraysemblablement
de la saxe.
be-
le Roy de Prusse [Fried-
le mauvais tems va bientost
de sortir
zu eilen;
le Duc de Cwnber-
ce qu'il
contredit
son train
den Auf-
s'enretourneront
Augustus]
plus
aize
machen konnte,
. ils
fasché contre
Elisabeth,
qui pouvoit
Oesterreich,
allié
hatte
de vie et je ne say pourquoy on a fait
n'empeschera pas qu'on n'aille
Preussen mit
-]
fort
lag] ne vous
Aix zu Hilfe
présentement
vers
de la Czarine
wieder
a cause de
[- Zurlauben, da-
1757 in der Schlacht
a faire,
II.
je suis
seines Auftrages
3
que [William
am 26. Juli
aller
prématurée,
des Lauriers
Insel
der
seur que vous l'au-
des Garderegimentes,
das Eiland
gen die Franzosen verloren].
il
bien
damals im Kriege
besetzten
douté que
vom Personal
que je vous souhaitte
le tems de recueillir
mais Kommandant
vor sich
j'etois
quoy que la demande fut
quelque bien
que les anglois
land
[-Saint-Julien,
Jullien
Ambassade?] avant de partir,
trouvé
trag,
de
en marche et je m'et ois bien
[wo sich
war,
nous faire
coucela
insbes.
schlug],
prendre des
que quand nous aurons
J.UÖ/ xyu-xy J.
^
vous devez avoir
eu des nouvelles
vignard,
gen. le Chevalier
pensions
j'auray
de Chavigny]
soin de faire
Kolin,
bara Helena Elisabeth
de M.r L'amb.r
remettre
als Gattin
lauben quand on ira a Zug [- beachte,
von Roll,
gelder
von Solothurnl,
auszahlte
tertre [vom
casions
•
•
•
n
in Stadt
comme il
la votre
paye actuellement
a Madame
des Adressaten,
[Maria
verh.]
und Amt Zug die
franz.
der franz.
sur l'attachement
infini
Ambassade] ladessus,
avec lequel
les
Bar-
de Zur-
dass damals Franz Viktor
August
Pensionende M.r Du-
. vous pouvez compter sur l'exactitude
Personal
Che-
[Anne-Théodore
et en touttes
j'ay l'honneur
oc-
d'etre
•
1)
Auf
dem Adressschildchen
2)
4)
"DHVNINGVE
[=Hilningen] " sowie einige
Zahlenvermerke,
die vermutlich
als
Taxangaben zu deuten
sind.
Könnte ev. durchgestrichen
sein.
3)
s. Pinard/Chronologie
VII
518
Ueber die Hintergründe
dieser
ungewöhnlichen
Tatsache,
dass Ortsfremde
in Stadt
und Amt Zug als Pensionenausteiler
Frankreichs
fungierten
s.
Meier/Zurlaubiana
379ff.
Original, mit Siegel
-
findet
sich
noch der
AH 108, 345-346
-
Stempelaufdruck:
Blatt 346r leer
191
1758 Mai 7., Paris
A
SCHREIBEN VON [OBERST MAURICE COMTE DE] COURTEN1 AN [GARDEHPTM. ] BARON [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.] RUE DE LUXEMBOURG", PARIS
"je n'ay pu vous remettre
sich
noch stets
und darin
mit
offenbar
m'avé confié,
que je suis
encore ...
la genealogies
dem Gedanken, ein Nobiliaire
Courten
auch der Familie
de rectifier,
sent,
en ...
[aiant
[été]
obligé
de faire
jours
que je vais
und Oesterreich
vojages
filiation
jusque
que j'ay
et par un vojage de huit
a la Campagne [- im Kriege
einer-
que vous
dans la
ce que je n'ay pu faire
a Versailles,
faire
2
fautes
été] empeché par plusieurs
trug
Suisse herauszugeben
zu gedenken -]
parce que j'ay trouvé plusieurs
obligé
[- Zurlauben
a pré...
ou dix
zwischen Frankreich
und England und Preussen anderseits
kam das Re-
•3
giment Courten 1758 am Niederrhein
part
demain matin
tour pour mettre
paines
zum Einsatz
Comme la chose ne périclité
les choses en regle,
que vous voulé bien prendre,
1)
s. auch Zurlaubiana
3)
s. Susane/L'infanterie
Original, mit Siegel
AH 54/77
-]
, pour le quel je
pas,
j'attenderé
et vous remercier
ma recognoissance
Anm. 1
2)
mon re-
de toutes les
...".
s. ebenda
spez.
Anm. 2
V 55
-
AH 108, 348-349
-
Blatt 348v und 349r leer
192
[17571 Oktober 9.]
"VERS DU ROI DE PRUSSE [FRIEDRICH I I . DER GROSSE] A M [FRANÇOIS-MARIE AROUET, DIT] VOLTAIRE
s.
1)
Oeuvres
de Frédéric
Der Kopist
nennt
le Grand XXIII
14 Nr.
als Datum bloss:
338
"17581".
Kopie, von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 350 - Blatt 350v leer
193
[1757 Dezember 26., Striegau1]
SCHREIBEN VON [KÖNIG] FRIEDRICH [ I I . DEM GROSSEN] AN DEN LIEUTENANT GENERAL AUGUSTIN-JOSEPH] COMTE DE MAILLY, [MARQUIS
D1HAUTCOURT]
s.
1)
Politische
Der
Correspondenz
Kopist
nennt
XVI
125 Nr. 9635
als Absende-?
oder
Empfängerort?:
"Torgau-.
Kopie, von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 350 - Blatt 350v leer
194
1751 Oktober 3., Versailles
A
SCHREIBEN1 VOM [MARECHAL-GENERAL DES LOGIS, JEAN-BAPTISTE] DE
FRANCE, AN BARON [BEAT FIDEL] ZURLAUBEN, "BRIGADIER DES
ARMEES DU ROY [LUDWIG XV.] ET CAPITAINE AUX GARDES SUISSES", SOLOTHURN
"J'ay
l'honneur
mann Capitaine
de Vous donner avis
Lieut.
que ...
dans [le régiment
[Georg oder Franz] Thor-
de] séedorff
d'obtenir
une demie Compagnie de feu M.r [Georg
a l'égard
de Celle
die
durch Beat Heinrich
1689
nie handeln -],
Elle
[=Seedorf]
Mannlich] de Bettens,
qui a été Levée a Zug [- dabei dürfte
n'est
Josef
point
vient
es sich um
Zurlauben ausgehobene Halbkompag-
donnée et ne Le sera vraisemblement
lUB/±y4
qu'a
fontainebleau
auch Rudolf
diese Kompagnie interessierte
•3
J1 pourra
Connois vôtre
ne Vous feroit
bien
se faire
Zurlauben
que ...
gemeint]
soyez tranquille
de peine.
[=Karrer
naz Karrer
war am 26. Juli
dann auch Beat Fidel
je
part,
Suis persuadé que cela
encore disposé
Zurlauben
d'heuberger
du
der Oberst und Brigadier
1751 verstorben;
Onkel,
mais Comme
La demie Compagnie franche
- dessen Inhaber,
Sur Cette
une pension [de
meilleure
façon genereuse de penser,
point
sich damals
Votre Cousin [richtig:
y ait
sera sûrement Suprimée. Le Roy n'a point
Karren
- ] ,
Cepend.t Comme vous Venéz d'obtenir
L]3
der letztgenannte
je
für
Beat Jakob Anton Zurlauben
disposition
1000
[-
regde
Ludwig
Ig-
in der Folge scheint
um dessen Nachfolge4
interessiert
sich
zu
haben, das Rennen aber machte dann 1752 Oberst Johann Franz Josef Graf
5
von Hallwil
T
-].
M.
Paulmy qui jouit
ce matin
[Antoine-René
d'une parfaitte
que le Roy Venoit
ce de la place
de Ministre
Ambassador bei
den eidg.
thurn
zurückgekehrt
de Voyer
Santé, m'a fait
de luy
accorder
de la guerre
Orten scheint
zu sein;
d'Argenson,
bis
[-
Chargé d'affaires
-].
Suisse dans La Crainte
si bonne besogne [-
J'en
suis
que celuy
als
Nachfolger
1753 Anne-Théodore Chevignard,
nannt]
. C'est
m'a fait
part
mon frere
luy
Abberufung von
et fâché pour La
succederà ne fasse point
von Paulmy wurde
vous l'avéz
du regde
de Chavigny,
Zurich
porté
[gemeint
réitéré
mes remerciements
Vouloir
bien perseverer
Vous souhaitte
sincere
M.
...
famille
nièce
1)
2)
3)
5)
dans [le
de Paulmy
a demander pour
des dort
et L'agence pour moy. je
de tout
mon coeur,
en ma faveur
neu aus-
Vous
et Je Vous prie
en
de
dans vos bonnes dispositions.
d'etre
Je
avec Le plus
...
[François-Ignace-Joseph]
[Gabriel-Jean-Joseph
er-
.
une bonne Santé et ay L'honneur
attachement
de
dann am 7. Juni
7
zuhebenden Regiments Lochmann]
de Vertmont
der Sieur
ce que nous apprendrons par La Suitte.
La fourniture
mehr nach Solo-
offiziellen
gen. le Chevalier
du zele avec lequel
de me dire
obwohl damals noch immer o.
Charmé pour luy,
qui
de
dans le moment La Survivan-
ebendiesem Posten am 1. März 1752 amtete dort
als
L'honneur
Paulmy nicht
zu seiner
Marquis]
de Reynold
de Reynold]
régiment
vous assure de Ses
pere du Cap.ne
est mort et Laisse
de] Balthasard
[=Balthazar
aux Gardes
une 1/2 Comp.e de
de Gacheo]. Ma
Civilités."
Auf dem Adressschildchen
findet
sich noch der Stempelaufdruck:
"DEVERSAILLES" sowie einige
Zahlenvermerke,
die vermutlich
als Taxangaben zu
deuten
sind.
Die Quellenlage
und infolgedessen
auch die einschlägige
Literatur
Ist
diesbezüglich
unklar,
bald muss angenommen werden, Hptm. Beat Jakob
II.
Zurlauben
habe besagte Halbkompagnie ausgehoben - s.
Zurlaubiana
AH 51/88
spez. Anm. 3 - bald scheint
dies durch Beat Heinrich
Josef
Zurlauben - s. Zurlauben/HM
I 228 oder Zurlaubiana
AH 108/177
- geschehen
zu
sein.
s. ebenda auch AH 90/30
4)
s. ebenda AH 73/53
s. Susane/L'infanterie
V 363 Nr. 1432
^
6)
7)
j.uö/j.y4-j.y;>
Sowohl mit Paulmy - s. Meier/Zurlaubiana
"Briefwechsel"
614 - als auch
mit chevignard
- s. ebenda 530 - pflegte
Zurlauben
regen
Briefkontakt.
s. Susane/L'infanterie
V 138 sowie Zurlaubiana
AH 90/30
Original, mit Siegel
-
AH 108, 351-352
195
[n. 1747]
A
"RAISON1 POUR LAQUELLE LE SERGENT SUISSE DE LA COMP.IE GENERALE
[GEMEINT DER KOMPAGNIE DES UNTENGENANNTEN COLONEL-GENERAL
IM GARDEREGIMENT] A ETE DETENU [VERFASST VON GEORG FRANZ
JOSEF IGNAZ VON ROLL?, DEM CAPITAINE-COMMANDANT EBENDIESER GARDEKOMPAGNIE]"
"Le dit Sergent
s'étant
trouvé
dans un Café a onze heure du soir,
la Rue du Bagué [=Bac, in Paris],
autre
Sergent,
et le Suisse de
nung 1741 - Louis
Jl
entra
un Quidant avec une femme
dans la Prison,
d'Jsenguin
doit
voila
avoir
L'epé
a la main,
[=d'Isenghien]
portoit
detenu
un homme qui porte
son Epé
Espe-
pour le moment mais le dit
et quelque temps après le Suisse
avec le sergent présentement
sur eux L'Epée a la main,
Disanguin
lâché des propos de cette
cependant aucune suite
avec la femme,
de France - Ernen-
Le Sergent présentement
dit à son Camarade
ce et qui n'eurent
sortit
[Maréchal
dans le Café le dit Quidant
tiré,
Comme un Cochon, Le quidant
et mist
le ...
une tase de Café avec un
de Gand de Mérode, Prince]
son Epée sou le Bra a moitiéz
Quidant
prenant
M.r
dans
en prison,
...
Le dit Quidant
vint
le sergent para quelque temps avec sa Cane,
et le dit Quidant receu un Coup d'ont
Jl
est
mort,
la justiçe
stice
francoisois[l]
de la nation
Bourbon]
le Prince
servant
de faite
de Dombes [Colonel-général
y
Oposition,
1)
...
[?]
les plus
exactes,
tant
des Suisses et Grisons],
et ayant poursuivit
a ce Sujet
Suisse ob-
cette
devant la
a la charge qu'a la Déchargé du dit Sergent,
une justiçe
plus
et reclame a
s. auch Zurlaubiana
'u-e^n t, fQjp-tcrtU.
Exacte,
l'Jnstant3
AH 117/5
^ÂL^t- /m
de
et comme Jl n'y a eu aucune
et ayant reclamé les actes faits
françoises,
de rendre
à nostre
[Louis-Auguste
Contre Le Sergant en Question La Justice
les réglés
d'Ofiçe,
qui fut rendu à la Ju-
Sur la bontée que S.A.S. mgr.
a eu de le reclamer
poursuite
s'Empara du Sergent,
M.r
le Procureur
affaire
justiçe
et afin
General y a mit
X uö/xyo-xyo
3)
4)
Text
Hier
ab dem Komma durchgestrichen
bricht
der Text ab.
Vermutlich 1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel
Zurlauben, dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire,
gelangt - AH 108, 353
196
1654 [Dezember 27.],
"St. Joannis Evangelistae Tag"
A
EHRENBÜRGERRECHT1, VERLIEHEN DURCH SCHULTHEISS, RÄTE UND HUNDERT VON LUZERN AN ALT AMMANN [UND DERZEITIGEN ZUGER
STADT- UND AMTSRAT] BEAT I I . ZURLAUBEN, DEN VERMITTLER IM
BAUERNKRIEG
"Wir
die Schultheiss
Hundert der Statt
Nach dem wir
gefüehrt
So ...
die Räht,
Lucern,
und der grosse Raht,
Thuen Kundt Menigklich
bey unss selbsten
Reyfflich
so man Nennet die
mit
betrachtet,
den sonderbahren gueten willen,
gunst,
anneigung undt
H. haubtman Beat Zur Lauben, alt Amman lobi.
Exempell seines
man Conradt
[von Stadt
derlich
in Gott Ruhenden herren
[III.]
Zur Lauben [gest.
und Amt Zug],
beharlich
Statt
fiirnemlich
uss gottlicher
Kriegs
standts,
sich
Catholischen
Verhenkhnus, verloffnen
guethlich
Threiiwen
erzeigt
und Rat von Stadt
gesuechten Mittlen,
auch darbey sein
das wir
gmeinlich
und sonundt
leidigen
Statt
Jahrs
Rebellions
und daraus
Uff-
erwachsnen
Zue guetem in
allen
des Ersten
Auff-
und gepflognen
und Eyffer
ohnabläslichen
fleiss
empfangne
undt freündtschafft,
dankhbari icher
Erkhandtnus
so günstigen
tiones
wir
(alss
einbefunden,
obgelegen,
und obsorg dergestalt
scheinen
denkhwürdige,
unsers grossen Freündts
fürbasshin
und obe-
bey Tag und Nacht
Jhme Ewiges Lob Nach
Erkhennen: Undt Unss dahero,
solche
G. herren
Tractaten
und unsere Liebe Nachkhommen,
für
dienst
von seiner,
und Amt Zug] wegen, bey allen damahl
legen sein sollen
einer
und gewesnen Amans
Jn dem er Zue Zeit
allem Ernst
Zuesagen, unns schuldig
mit
nach dem
Nebend Anderen herren Ehren Deputaten der Sechs Lobi.
und denselben mit
lassen,
Ritters
Underthanen,
Orthen [- VII ausg. LU -],
ren [Ammann
freundt,
aber die gethreiiwe dienst,
Empörungen, Unss und unserer
Eydtgnosischen
und Ambt
angesehen, welche er bey denen, vernedriges
ruewren von Zechen Embteren unserer
offnen
1629],
Liebe,
sel. H. [Garde-]Haubt-
Zue uns und der unserigen
getragen
hoche freiindtschafft
Vatters
brieff,
und Zue gemiieth
Zug, Unser sonders geehrte Herr undt Wolvertrauwte
alhier
disem
wie billich
ange-
und in sehr hochem gradu
unss hingegen etwelcher
Zue bezeigen,
willens,
getrauwent)
gstalt,
auch dardurch
und sonderbahren
und von seiner
dises
affec-
anerbornen Na-
^
tur, undt freiìndtlikheit
bend wir
verhoffen,
in Erinnerung
Frommen
Vorderen,
harbracht,
mit Möglichster
bestendig
was gestalten
wir
Zue versicheren.
von unseren in Gott Riihenden
Ehrenpersonen,
Freiindtschafft
allervorderst
auffgelöst,
und also
weiteren
Zue bezeignus
unserer
Umbgang nit Nemen wollen
[II.]
giments Jhn Jhrer
Maiest.
Tag mit
willen
allercristl.
schuldigen
unserer
darmit
seren Lieben
einheilligklich
[Ludwig
[IV.]
Gestalten
Favorierent
Jhne sambt seinen
in freyen
haubtman des Guardi ReXIV.
] Zue Frankhreich
Zur Lauben auff
Stadt Ehren-Burger
und gemüeth Zue verehren.
brieffs
wir
Rechtens,
den heütigen
uss freyem
sie in Krafft
und begabendt,
dis
und Zue Un-
und Ewigen Bürgeren empfahent und auffnemmen,
sie
fürterhin
für
unsere Liebe
Zue
Dankhbarkheit,
Landschreiber
bestelter
Conraden
den Triten
Zuestellung
in etwas gestalt
noch sollen,
Embteren des Ergeüws, Heinrich
und für
den Vohr-
das Band des vor Jahren gemachten gesatzes
dreyen Lieben Söhnen Nämlich Beat Jacob [I.]
dienst,
hingegen auff
Unss und
Zue bedenkhen und anzuesehen, ob-
wolgedachten Herren Amans Zur Lauben verdienst
vergelten,
So ha-
undt bis her gewohnt, derglichen
Unserigen wollgewogne verdiente
fahl
j.uö/±y&
gemeinlich
und ohnverscheidenlich
Wärde
Burger sollen
in allen
geachtet,
begebenheiten
ghalten
und Erkhendt
werden, Jn Massen wo feren Mittler
weil
des Einen oder Anderen gelegenheit
sein wurde, Zue Unss in Unser Statt
Zue Zeüchen, und darin
Statt
Freyheiten,
auch in solchem Fahl sich
Satz und Ordnungen
wie andere unsere burger
Zeügnus Unserer Wollmeinung
obeingeführten
wir
heillig,
und günstigen
Ursachen und Considerationen
dan dessen befreyet
wie obstehet,
und woll
Unserer Statt
geben Lassen
Zue befreuwen,
willens,
und
Zue Mehre-
desgleichen
aus
H. Alt Amman
Unser Burger-Recht,
Thuen Mögent, freywillig
geschenkht verehrt
herren Amans Zur Lauben und seiner
nach Unserer
Wolgedachtem
und vergäbet,
Zue einem wahren und Vesten Urkhundt habend wir
mit
unserer
Habendt also hiemit
sambt seinen obernambseten dreyen Söhnen, sollich
Wie
oder Lang
ohngehindert
aller
Rechtsamenen und gerechtikheiten
der selben Zue geniessen haben sollend.
rer
über Kurtz
wohnung Zue Nemmen Jhnen solches
Zue Thuen Zueglassen sein,
Bürgerlichen
und Zeit
also das
Zue offt
und Ein-
dessen
wolgedachten
Nachkhommen handen, disen
anhangendem gewohnlichen Secret
alles
Jnsigell,
brieff,
bewahrt
...".
"L.S."
[sig.]
1)
s. auch unter
selben Datum,
Ludwig Hartmann, Stadtschreiber
Ritter
zurlaubiana
MsZF II 102a-102d
doch kürzerem
Wortlaut.
Kopie, wohl aus der Kanzlei Luzern
-
die Original-Urkunde
AH 108, 354-355
mit dem
j.uö/j.y/
197
[1755 April]
A
"MEMOIRE1 SUR L1JNDEPENDANCE DU COLONEL GENERAL DES SUISSES ET
GRISONS [LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON, PRINCE DE DOMBES], DE
LA CHARGE DE COLONEL-GENERAL DE L'JNFANTERIE FRANÇOISE
[ - DIESES AMT W
A
R SEIT 1730 ERLOSCHEN - ] , ET SUR L'JNDEPENDANÇE DU REGIMENT DES GARDES SUISSES [ - DESSEN OBERST
W
A
R BEAT FRANZ PLAZIDUS ZURLAUBEN - ] , DU REGIMENT DES
GARDES FRANÇOISES [ - DESSEN OBERST W
A
R LOUIS-ANTOINE DE
GONTAUT, DUC DE BIRON - ] "
"J.
Section.
Le Colonel-general
de l'jnfanterie
des Suisses n'a jamais
par françois
I.
divisée
nel
Schlacht
aiant
à la bataille
vom 14. April],
general
Alpen gemeint],
general
jusqu'en
rie
de Gouffier
a dire
du Colonel
Le Colonel
general
terie
il
reunis
françoise
cette
de 1'jnfanterie
toute
general
general
derniere
avoit
l'jnfante-
la premiere
Se
qualifioit
Colonel
françoise
jurisdiction
commendoit
Sur elle
toute
pour la
1'jnfanpolice,
nommoit a tous les Emplois excepté aux Compagnies des vieilles
des dont françois
qu'Henri
II
I.
[gest.
1547] S'etoit
accorda par la Suite
Colo-
de Cossé,
de
dont le Capitaine
et en 1639 Lieutenant
et avoit
de Bonnivet
en la personne de M
Seul Colonel
Compagnie de chaque Regiment françois
Lieutenant
[Sieur]
en Piedmont.
et depuis ce tems le Colonel
de cha-
de deçà les monts
1569. qu'a la mort de M. [Timoléon
de Strozzy qui Se trouva
françoise,
elle fut
de Coligny [Sieur]
françoise
Comte] de Brissac les deux charges furent
[Philippe]
[-Ce-
la même année,
de 1'jnfanterie
et françois
instituée
de Cerisolles
en 1547 M. de Taix de Sa charge,
de delà les monts c'est
charge Subsista
a été
de Jean de Taix qui commanda en
françoise
destitué
françoise
en deux, le Roi nomma Gaspar [II]
Colonel
[die
de l'jnfanterie
en 1544. en faveur
1'jnfanterie
Alba,
françois
tillon
I.
qualité
resole
Colonel-general
françoise.
La charge de Colonel-general
cette
dependu du
reservé
[154 7]
Successeur de M. de Taix et que Charles IX ota a M. [François
de Co-
Sieur]
ligny.
Henri III.
françoise
D'andelot
erigea
a Son Oncle [ledit]
la charge de Colonel
en charge de la Couronne par lettres
1584. Créons et erigeons
terie
qui Succeda [1556]
Françoise
en tiltre
la charge de Colonel
d'Estât
et office
II]
nomination,
de Coligny
ligny,
à M [Gaspard
la
ban-
general
de
de Co-
l'jnfanterie
du mois de Décembre
general
de nostre
Jnfan2
de nostre Couronne, tel3
les
Sont les expressions
de cette
Ordonnance (a)
Henri
a tous les emplois de
III
annexa me-
me à cette
charge la nomination
1'jnfanterie
françoise,
meme a la charge de mestre de Camp du Regiment des Gardes
^
françoises
qui fut par la Suitte
108/19/
obligé
Henri IV en 1602 Se reserva
general.
mestre de Camp [- damals war Louis
Crillon,
Amtsinhaber
res vieux
general
Corps,
la disposition
et le droit
et nommoit à tous les autres
de 1'jnfanterie
wig XIV.]
Colonel,
ral
[welches
de La Valette,
par
le
a l'égard
presentoit
Emplois,
tous les
la charge de Colonel
fut Supprimée [pour
la première
1661. et par ordonnance du Roy [Ludtous les mestres
Compagnie devint
la premiere,
de Camp prirent
et celle
Amt bis zu seinem 1661 erfolgten
Duc d'Epernon,
par tout
1'jnfanterie
ce qu'on
françoise
et nulle
prouvé
mois,
general
Duc d'Eper-
innehatte]
Tode
devint
le nom de
du Colonel
Bernard
gene-
de Nogaret
la Seconde commandée
Lieutenant-Colonel.
on voit
tion
françoise
du 26 juillet
du 28 dudit
leur
avec le Colonel
-] les Compagnies aux Gardes françoises.
le Colonel
de
et des aut-
de Nogaret de La Valette,
Capitaines
par Edit*
Chevalier
de nommer alternativement
Regimens françois
fois]
de la charge du
de Balb de Bertons,
des autres
general
Serment au Colonel
-] du Regiment des Gardes françoises
[- damals war Jean-Louis
non, Amtsinhaber
de preter
vient
n'avoit
Sur 1'jnfanterie
I. par les patentes
de dire
autorité
des Rois.
Etrangère,
et Grisons.
de
de Sa Nacela est
par les prérogatives
des Suisses
annexées aux charges de Colonels
III.
annexées
par
celles
généraux des Corses [- Amt aufgehoben
1670 -],
de 1'jnfanterie
Ecossois
[- Amt aufgehoben 1668 -].
les Patentes
II.
general
que Sur 1'jnfanterie
Suisse et autre
a la charge de Colonel-general
Premièrement
que le Colonel
jtalienne
[- Amt aufgehoben 1638 -],
et IV. par
des Rois disent
et des
1'histoire.
formellement:
...
c
".
1)
2)
s. auch Zurlaubiana
AH 108/80
Der vorangehende Satz ist
unterstrichen.
3)
Unter dem Buchstaben "a" bringt
Zurlauben
die folgenden
Literaturangaben: "les Ordonnances militaires
tirées
du Code du Roy Henry III
Roy de
france
et de Pologne.
Paris
1625 in 8.° pag. 248." - dieses
und die beiden nachfolgenden
Werke sind in der Zurlaubiana
nicht
vorhanden
"Recueil
de memolres et jnstructions
Servane a l'histoire
de france
4)
pag. 28. Paris
1626 in 4.°"; "... mem. du [- Jean-Louis
de Nogaret
de la
Valette
-] Duc d'Epernon
[par Guillaume
Girard,
Paris
1655]";
"[Pierre
Guibours,
dit le] P[ère]
anseIme[:
Histoire
de la maison royale
de France et des grands officiers
de la Couronne (Paris
posthum 1733)]"
- s.
ebenda AH 108/65
spez. Anm. 4 - "[hier
spez.
das Kapitel
bezüglich
des]
Colonel
general
[gemeint]";
"le P[ère Gabriel]
Daniel
milice
[française,
Paris
1721]"
- s. ebenda AH 108/61A Anm. 4 - und "Recueil
de ...
[Charles Du Fresne,
Sieur Du] Cangè Ord[onnances]
du Roi mlllt.
[in
einer
Handschriftensammlung]
a la Bibliothèque
du Roi [Ludwig XV.]"
- s. ebenda AH 108/40.
s. ebenda AH 108/156
5) Hier bricht
der Text ab.
Von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben
AH 108, 356-357 - Blatt 357 leer
xuö/xya
w
198
[1750?]
A
NOTIZEN [VON BEAT FIDEL ZURLAUBEN ÜBER DIE GESCHICHTE ZÜRICHS]
"schultheiss
pder Statt
Wahrhafftige
Historij
meister
Zu Zurich,
Zurich
1424-1429 Heinrich
von Hünenberg.1
von H. Johannsen Waldman[n]
Ufflauff
[=Waldmannhandel]
Ritter
und Bürger-
1489. aufzeichnet
aus
•3
dem XIII
Buch der Chronik
heren Heinrich
dem Grossen Munster [in Zürich,
Johannis Rudolphi
Buheli
[=Buhel]4
gest.
Bullingers
Pfarrers
Zu
1575].
de Johanne Waldmano
Reip.
Tig.
Cos.
Epigramma"[:]
Q.'^
CLyt'JU*
Oui**, itiO
g e^Ä^oo^y
^»X«"^»
I
y & J C y ^
J w X ^
S^'c^
,
fJi
t m X
e^U^^JLy^
\
C^^
1)
2)
3)
4)
j^ ^
^A^IAaA-
^ T ^
<f
ì
• -
A •—li^v'o ,
Gemeint ist Heinrich
IV. von Bünenberg,
der laut
Staub/Hilnenberg
141 im
Jahre 1423 als stadtschultheiss
von Zürich
erwähnt ist.
Ab hier
ist der ganze restliche
Text
durchgestrichen.
Die unpublizierten
Chroniken Bullingers
finden
sich auch in
verschiedenen Varianten
in der Zurlaubiana:
Der Waldmannhandel ist von
Bullinger
in den nachfolgenden
Manuskriptbänden
ausführlich
dargestellt:
MsZQ
6 [f] p. 260-309;
MsZF 12 f 266v-282;
MsZF 15 p. 642-684.
Diese Angaben
stammen aus Meier/Zurlaubiana
"Handschriften"
1029 Nr. 6 [f];
1111
Nr. 115; 1113 Nr. 118.
Die gleichen
Verse finden
sich - ebenfalls
von Zurlauben
kopiert
- in
Zurlaubiana
St 38, 208r
und St 71, 295r.
Bei beiden Kopien wird
erwähnt,
diese von Johann Rudolf Buhel verfassten
Verse seien der Chronik
Bullingers entnommen. In den in Anm. 3 erwähnten Texten konnten diese
Epigramme allerdings
nicht
gefunden werden.
AH 108, 357V (aufgeklebt)
~
iuö/j.yy
199
[1750?]
A
"PRECIS DE PLUSIEURS ORDONNANCES1 QUE M.R LE BARON [GARDEHPTM.
UND BRIGADIER BEAT FIDEL] DE ZURLAUBEN [AUTOR DER HISTOIRE MILITAIRE UND DES CODE MILITAIRE] M'A DEMANDE, DANS
UNE NOTE. ET DONT M.R [CHARLES DU FRESNE, SIEUR] DE
[RICHTIG: DU] CANGE [GEST. 1688] N'A FAIT QUE L'EXTRAIT:
ELLES SE TROUVENT EN ENTIER AU DEPOT [=ARCHIV] DU LOUVRE
[IN PARIS] C
O
M
M
E . . . [DU] CANGE A EU SOIN DE LE MARQUER"
1.) 1662 August 9.
"Ordonnance
du Roy [Ludwig
des Françoises
obéiront
aux ordres
du Lieutenant
desd.*~es
Sergens,
ils
que les officiers
à Boulogne,
en
Compagnies prendront
un Cercle
à
et
Lad.^e
Place
tous les Soirs
Mais que pour être
formeront,
des Gar-
reconnoitront
pour Sa Majesté
du Sergent Major de la Place;
des autres
2.)
portant
qui Sont en garnison
Et que les Sergens
Mot.
XIV.]
le
Distinguez
part./."
1662 November 16.
"Ordonnance
du[dit]
Roy portant
ment des Gardes françoises
troupes
que lorsque
et Suisses,
d'Armée entreront
les Compagnies du Regi-
et les autres
dans Dunkerque ..."
Compagnies des
s. zurlauben/CM
il 266
LXXXI
3.) 1664 Mai 21.
"Despeche du[dit]
Sur les prétentions
mandoit
de Coligny[-Saligny].
Roy a M.r Le Comte [Jean]
que plusieurs
officiers
[comme Lieutenant-général],
des troupes
avoient
qu'il
d'assister
Com-
au Conseil
de Guerre.
Sa Majesté
federez
[im spez. des Kaisers,
Frankreich
Conseil
unterstützten
de Guerre,
le Conseil
Service
luy ordonne que lorsque
de Sa Majesté
Leopold I.,
pour l'execution
il
appelat
du plus
des von
Türken -]
Occasion,
aud. Conseil
tiendront
dans
consernant
le
les deux Maréchaux
Commandant La Cavalerie
Ancien Regiment
des Con-
des Choses résolues
ou pour quelque autre
Camp Servans Sous luy l'officier
Le Colonel
gemeint - Krieg
Rom. Reiches gegen die
Soit
de Guerre,
le General des troupes
de
Legere et
d'jnfanterie./."
4.) 1669 April 5.
"Reglement Concernant la Maniere Selon la qu'elle[!]
M [le
Lieute-
nant-général
Philippe
1654]
... Duc
de Navailles
devra remplir
led.
de Montault-Bénac,
les Charges qui viendront
Corps D'armée [- Hilfe
Kriege
liegende
Venedig
Comte puis
Frankreichs
für
das mit
a vacquer dans
den Türken
im
-]./."
5.) 2 1670 Februar 12.
"Ordonnance
du[dit]
Roy pour regier
le Nombre de hauts Payes qui
j.uö/xyy
^
doivent
estre
entretenues
des Gardes françoises,
estre
a la Suitte
des Compagnies du Regiment
et Sur quel pied
les payemens leurs
devront
faits".
6.) 1670 Februar 12.
"Ordonnance
du[dit]
qui
estre
voudront
Gardes françoises
Roy portant
les Conditions
Sous lesquelles
admis aux Charges d'officiers
pourront
y estre
ceux
du Regiment des
receus./."
7.) 1670 September 25.-30.
"Ordonnance
du[dit]
Roy Concernant le Logement des Compagnies du
Regiment des Gardes françoises
a Paris".
8.) 1675 April 26.
"Ordonnance
du[dit]
Gardes qui auront
çois
III
Roy portant
esté emprisonnés par ordre
Duc d'Aubusson
dud. Regiment Ne pouront
requeste
de La Feuillade]
estre
d'aucuns Particuliers
sent avoir
que les Soldats
obtenus contre
du Regiment des
du Colonel
et officiers
escroués dans lesd.
[Franou du Prévôt
Prisons
a la
quelques Condamnations qu'ils
puis-
eux./."
9.) 1705 Februar 28.
"Ordonnance
des officiers
françoises
du[dit]
Roy portant
et Soldats
nouveaux Reglement pour le logement
des compagnies du Regiment des gardes
dans les fauxbourgs
de
paris.3
10.) 1705 März 5.
"Ordonnance
riot
attelé
du[dit]
Roy qui permet aux compagnies Suisses
un Cha-
de 4. Chevaux par chaque compagnie."
11.) 1732 Februar 14.
"Jugement d'un Soldat
qui frappe
un Sergent".
1)
Unterhalb
donnances
[Secrétaire
des Titels
steht
am rechten
Rande geschrieben:
"toutes
ces or[d.h. die Nrn. 1-8] sont contresignées
[par Michel]
le
Teliler
d'Etat
de la
guerre]."
2)
3)
Diese Nr. 5 ist
durchgestrichen.
Unterhalb
dieser
Nr. 9 steht:
"Cette ordonnance et les deux Suivantes
[die alle
drei
von anderer Hand als die vorangegangenen
Nummern geschrieben
sind]
que J'avois
à Coppier ne Sont point
dans le Recueil de
M.r
de Cangé n'y[l]
même l'extrait,
il ne les a point
connues./."
Kopien: Die Nrn. 1-8 stammen von gleicher Hand wie AH 108/188; die
Nrn. 9-11 stammen vermutlich von gleicher Hand wie AH 108/184
AH 108, 358-361 - Blatt 360v und 361 leer
'
l U O / ^ U U - Ü U J.
200
1588 November 22., Blois
"ORDRE ET . . . REGLEMENT QUE LE ROY [HEINRICH I I I . ] VEUT ESTRE
DESORMAIS GARDE EN LA PRESEANCE ET MARCHE DES REGIMENTS
DE SES GENS DE PIED FRANÇOIS SANS QUE CHACUN EN PUISSE CY
APRES FAIRE JNSTANCE A S.M. NY LE DISPUTER AU CONTRAIRE"
3.
Zurlaubiana
AH 108/126
Kopie, wahrscheinlich von gleicher Hand wie AH 108/126, vermutlich
1750? in den Besitz von Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben,
dem Autor der Histoire militaire und des Code militaire, gelangt
AH 108, 362
201
1683 Februar 2., Versailles
A
"ORDONNANCE DU ROY [LUDWIG XIV.] CONCERNANT LE LOGEMENT DES
TROUPES"
"De par le Roy
Sa Majesté
ayant esté informé
habitans
de la ville
troupes,
louent
qu'une grande partie
de Soissons qui Sont Sujets
les chambres de leurs
des Bourgeois et
au logement de Ses
maisons qui pouroient
Servir
aud. Logement a des Gentilshommes de la Campagne, ou a des marchands
qui
les remplissent
de bled,
et que d'autres
semble dans une même maison pour l'occuper
que
lesd.tes
troupes y Sont très
Continuation
lad.te
ville
loiier
partie
de Cet abus ...
que les maires
officiers
qui Soit
ou Soldats
la Commodité
de 1'hoste
tant
toutes
ait loiié
Sans en avoir
ciers
reservé
Cavaliers
des chambres de
laditte
lad.te
qu'ils
Voulant
...
ville
puissent
y enverront
[S.M.]
au moins comme il
faire
chambre Se trouvera
Occupée.
ne poura
une
état
y Seront
que S'il
arrive
que les
logés Selon
qu'un
habi-
Sont Superflues
est marque cy dessus les Offi-
qui y Seront envoyés prennent
maison Sans avoir
de
aud. Logement, ensorte
les chambres de Sa maison qui luy
ou Soldats
empescher la
Sans en reserver
Commode pour Servir
en-
ce qui fait
au Logement de Ses troupes,
et Echevins de lad.te
Cavaliers
entièrement,
a ordonné qu'aucun habitans
de sa maison a qui que ce Soit,
chambre au moins,
plusieurs
mal logées et voulant
[S.M.]
de Soissons Sujet
Se logent
la
principale
égard aux personnes par qui
X
U
8
<
/2
U
X
^
Mande et ordonne ...
L'jsle
de france
[S.M.]
au Gouverneur
et Soissonnois,
ou Son Lieutenant
a L'jntendant
de la Généralité
Général
de
Soissons ce aux Commissaires de ses Guerres ordonnés a la Conduitte
Police
tient
de ses troupes,
a l'execution
de tenir
la main chacun ainsy
de la presente,
fait
.
qu'il
en
et
luy appar-
...".
Kopie, von gleicher Hand wie AH 108/199 Nrn. 1-8; vermutlich 1750? für
Gardehptm. und Brigadier Beat Fidel Zurlauben, den Autor der Histoire
militaire und des Code militaire, angefertigt
- AH 108, 363
Abb.
AH
108/
Abb.
z u AH
108/
D
Portant
U
extenfiöh
Déjerteurs
R
O
de l' Ämnifli
I
,
e accordée
par celle du 2 0 avril
aux
dernier,
Du 27 Mai 1757-
D E
' ^
^
S
A
PAR
L E
R O I .
M A J E S T E étant i n f o r m é e q u ' i l y , a
pïufieurs D é f e r t e u r s d e les T r o u p e s , q u i
|
I o n t pris parti clans celles q u i l o n t a d u e h c m e n t dans le R o y a u m e , ians être connus
p 0 u r t e j s ^ g,
j
, c o n { é ( r u e n t ne p o u r r o i e n t fatisfaire à l ' o b l i g a t i o n i m p o l é e par l ' o r d o n n a n c e
d ' a m n i f ï i e q u ' E I I e a r e n d u e le 3 0 av r i l de i n i e r , d e s'eng a g e r dans l'armée q u e Sa M a j e f t é a fait paiTer en A l l e m a g n e , fans c o m m e t t r e l i n e n o u v e l l e d é l e r t i o n ; E l l e a
o r d o n n é & o r d o n n e q u e tous Soldats, Cavaliers & D r a g o n s , q u i ayant déferré d e fes T r o u p e s avant le p r e m i e r
f é v r i e r d e r n i e r , auront pris parti dans d'autres c o m p ign ics
avant l e 20 avril d e r n i e r , ne p o u r r o n t être p o u r l u i v i s
- p o u r l a d i t e d é f e r t i o n ; Sa M a j e f t é voulant qu'ils l o i ç n t
Abb.
z u AH
108/8
/
\
SSÎ
Abb.
z u AH 1 0 8 / 1 8 7
a LàÒa*» {Jrujrnalnon
y
v
uttD uüH ifltfctft/tTÙdt
in(Rerun^p.jtoÀ^n
îMot^im.
.

Documents pareils