Chambre Syndicale des Employés de Commerce

Commentaires

Transcription

Chambre Syndicale des Employés de Commerce
Chambre Syndicale des Employés de Commerce
et Assimilés de la Martinique
(C.S.E.C.A.M.-C.G.T.M.)
Fort de France, le 01/02/2014
COMMUNIQUE
TRANSPORT MARITIME
Depuis que le transport maritime existe dans la rade de Fort de France, il a toujours été sujet à
des difficultés économiques. Des pétrolettes aux vedettes Madinina, aucun des entrepreneurs,
n’a réussi à le développer de façon pérenne.
Il est vrai que les conditions d’exploitation de cette activité sont particulières :
- l’exploitation varie avec une grande périodicité
- l’insécurité est le lot quotidien des salariés
- les exigences en matière de respect du cahier des charges, de sécurité et de
maintenance sont élevées, et pratiquement insupportables pour une
entreprise privée
- le niveau des investissements nécessaires, est important (on peut évaluer à
01 million d’euros, le montant nécessaire à l’acquisition d’un navire de
transport de passagers).
Aussi, pour la CGTM, il ne saurait être question, de confier à nouveau, cette délégation
de service public à une énième structure du secteur privé.
Dans l’hypothèse où l’appel interjeté par la SAGETM ne soit pas retenu,
- l’accélération des évènements, consécutive aux difficultés économiques de la
SAGETM
- la nécessité de maintenir la continuité du service de transport des passagers
- l’exigence du maintien des emplois du secteur,
la CGTM considère que la situation de ce secteur d’activité commandent que soient prises, des
mesures exceptionnelles.
Afin d’éviter l’interruption de ce service, la CGGTM appelle le Conseil Régional à exercer
de façon tout aussi exceptionnelle, les prérogatives qui lui ont été dévolues par
l’habilitation transport du 15 novembre 2013 ; Notamment, par la création et l’activation,
urgentes, de l’organisme, à l’instar de la CACEM sur le territoire du centre, chargé de
l’organisation et de la gestion du transport maritime trans-rade en Martinique.

Documents pareils