L`anémie et l`insuffisance rénale chronique

Commentaires

Transcription

L`anémie et l`insuffisance rénale chronique
L’anémie et
l’insuffisance
rénale
chronique
LA
FONDATION
CANADIENNE
DU
REIN
L’anémie et l’insuffisance
rénale chronique
■ Qu’est-ce que l’anémie ?
Une anémie est une diminution du
nombre de globules rouges du sang.
Les globules rouges transportent
l’oxygène des poumons jusqu’aux tissus
de l’organisme. Le nombre total de
globules rouges du sang est indiqué
par le taux d’hémoglobine. Les taux
normaux d’hémoglobine diffèrent
chez l’homme et chez la femme.
Des concentrations inférieures à 120 g/L
chez une femme et à 130 g/L chez un
homme sont considérées comme
anormales et indiquent une anémie.
À noter : Tous les laboratoires
n’utilisent pas exactement les mêmes
fourchettes de concentrations
lorsqu’ils mesurent des substances
comme l’hémoglobine.
1
2
■ Comment savoir si je fais
une anémie ?
Une anémie peu sévère peut n’avoir
aucune répercussion négative sur
l’organisme. Par contre, à mesure qu’une
anémie s’aggrave, elle peut entraîner
une baisse d’énergie, un sentiment de
fatigue, des essoufflements et une
sensibilité au froid. La seule façon sûre
de savoir si vous êtes anémique consiste
à subir une analyse sanguine afin de
faire vérifier votre nombre de globules
rouges et plus particulièrement votre
taux d’hémoglobine.
■ Quel lien y a-t-il entre
l’anémie et l’insuffisance
rénale chronique ?
La plupart de gens aux prises avec une
insuffisance rénale de modérée à grave
font de l’anémie. Cela est dû au fait
que les reins fabriquent normalement
le messager chimique, c’est-à-dire
l’hormone, qui donne à la moelle osseuse
le signal de produire plus de globules
rouges. Cette hormone s’appelle
l’érythropoïétine (ou EPO). Lorsque les
reins ne fonctionnent pas efficacement,
ils ne produisent pas assez d’EPO et la
moelle osseuse ne reçoit donc pas le
message de fabriquer des globules rouges.
Résultat : la production de globules
rouges est déficitaire et avec le temps
la personne devient anémique.
3
■ Quels traitements y a-t-il
pour l’anémie ?
Si vous croyez être atteint d’anémie,
allez consulter votre médecin. Votre
traitement dépendra de la cause exacte
de votre anémie. Par exemple :
1. Modification de votre alimentation
Une alimentation trop faible en vitamines
et en minéraux essentiels peut contribuer
à l’apparition d’une anémie. Les besoins
nutritionnels diffèrent d’une personne à
l’autre selon son âge, ses antécédents
médicaux et l’état de ses reins. Un ou
une diététiste pourra élaborer avec vous
un régime alimentaire qui répond à vos
besoins quotidiens.
2. Suppléments alimentaires
Votre médecin peut vous recommander
de prendre des suppléments alimentaires.
Le supplément le plus courant est le fer.
Une carence en fer peut être traitée au
moyen de pilules ou d’une injection
dans une veine (intraveineuse). Dans
le cas d’une carence en vitamine B12,
le traitement peut consister en des
pilules ou une injection dans un muscle
(intramusculaire). On peut suppléer à
une carence en acide folique au moyen
de pilules.
3. Médicaments d’ordonnance
Votre médecin peut vous prescrire des
médicaments en vue d’augmenter votre
nombre de globules rouges. Il s’agit
d’hormones synthétiques qui, tout
comme de l’érythropoïétine naturelle,
stimulent la production de globules
4
rouges. Le médicament doit être injecté
sous la peau (injection sous-cutanée) ou
dans une veine (injection intraveineuse).
Vous et votre médecin pouvez décider
quelle est la méthode la plus mieux
indiquée pour vous.
4. Transfusions sanguines
Parfois, quand l’anémie est très grave ou
qu’elle doit être traitée rapidement, on
a recours à des transfusions sanguines.
Dans ce cas, des globules rouges d’un
donneur bénévole sont introduits dans
votre organisme par voie intraveineuse
pour accroître votre taux d’hémoglobine.
Remerciements : C’est avec reconnaissance
que patients et médecins rendent hommage
aux milliers de Canadiens qui décident de
donner du sang et des produits sanguins
chaque année.
■ Pourquoi est-il important de
traiter une anémie ?
En l’absence de traitement, l’anémie
risque de causer de sérieux problèmes.
Une faible concentration de globules
rouges dans l’organisme peut obliger le
cœur à travailler plus fort et entraîner
un épaississement du côté gauche
du cœur, une atteinte grave appelée
hypertrophie ventriculaire gauche ou HVG.
Le traitement de l’anémie peut accroître
votre niveau d’énergie et vous aider
à vous sentir mieux. Il peut aussi
améliorer vos facultés mentales ainsi
que votre vie sociale et sexuelle.
La Fondation du rein
NOTRE VISION
Des reins en bonne santé et une meilleure
qualité de vie pour toutes les personnes
affectées par une maladie rénale.
NOTRE MISSION
La Fondation canadienne du rein est
l’organisme national bénévole dont l’objectif
est d’alléger le fardeau que représentent les
maladies rénales pour les personnes atteintes,
leurs familles et la société en général :
■
■
■
■
en finançant et en favorisant des
recherches innovatrices ;
en offrant des programmes éducatifs et
de soutien ;
en facilitant l’accès à des soins de santé
de haute qualité ;
en sensibilisant le public à l’importance
de maintenir les reins en bonne santé et
de consentir au don d’organes.
Depuis 1964, nos campagnes de collecte de
fonds nous ont permis de verser des millions
de dollars à des programmes de recherche
et de fournir des services aux personnes
vivant avec une maladie rénale chronique
et des affections connexes.
Si vous désirez obtenir de plus amples
renseignements ou nous épauler dans nos
efforts, veuillez communiquer avec le bureau
de La Fondation canadienne du rein dans
votre région. Vous pouvez aussi visiter notre
site Web au www.rein.ca.
Avec nos sincères remerciements à la Dre Catherine Clase,
néphrologue au London Health Sciences Centre, à London,
en Ontario, et à la Dre Adeera Levin, néphrologue au
St. Paul’s Hospital, à Vancouver, en Colombie-Britannique,
qui nous ont aidés à colliger ces renseignements.
© 2006
N O D E R É F. : E D - 6 5 - 0 2 4 - 0 6
Cette brochure a pu être produite grâce à une subvention
sans restrictions du volet éducation d’Ortho Biotech.