transparents xl tale xp

Commentaires

Transcription

transparents xl tale xp
PRÉFACE
Les transparents proposés ici constituent un outil pédagogique complémentaire de la méthode XL Terminale.
Leur utilisation en classe offre d’incontestables avantages. Les transparents sont en effet des auxiliaires précieux
qui permettent de :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
focaliser l’attention des élèves
augmenter l’impact de l’image
varier les approches
démultiplier certaines étapes
limiter le questionnement du professeur tout en suscitant la prise de parole des élèves
rendre les consignes plus claires
lever certaines ambiguïtés
attirer l’attention des élèves sur les éléments significatifs
introduire rapidement du lexique
guider les élèves de façon économique et efficace dans leur interprétation du document.
Les documents reproduits ici figurent tous dans le manuel XL Tle.
Il s’agit :
• des huit documents d’entrée dans les chapitres
• des huit documents de la rubrique Visual arts
• de douze documents (regroupés sur huit transparents) qui présentent un intérêt particulier et dont l’étude est
facilitée par cette mise en valeur visuelle.
Les étapes proposées dans ce livret pour l’exploitation de chaque transparent (cf. rubrique Pistes) s’insèrent
donc dans le travail qui figure dans les autres outils de la méthode (manuel, Workbook, guide), auxquels il
convient alors de se reporter (cf. rubrique Se reporter à).
Le recours au rétroprojecteur et aux transparents implique cependant une prise en compte de la spécificité de
ces outils. Les pistes d’exploitation proposées dans ce livret comportent ainsi, pour chaque document, des suggestions
de démarches spécifiques, rendues possibles par l’utilisation de transparents.
Le moment où ces documents seront exploités variera en fonction du type de document, du projet de séquence
retenu (cf. suggestions dans le guide pédagogique , XL Tle) et donc des objectifs que l’on assigne à l’étude du
document.
Certains de ces documents peuvent aussi être utilisés comme support d’évaluation (cf. suggestions dans ce livret
d’accompagnement). Le recours au transparent permettra d’éviter la tentation pour les élèves d’aller puiser des
informations dans le manuel de façon indésirable.
3
© Éd. Didier 2003
map, logo, London
Underground (tube),
stations (275), line,
bottle-shaped,
ramifications,
intersections,
substitute (v.),
subversion,
constellation,
legend, symbols,
cultural icon...
this lithograph
Simon Patterson, The Great Bear (1992)
UNIT FIVE
> ...to talk about
contemporary art,
abstraction, replica,
print(ed), in the top
left-hand corner,
perception,
interpretation...
a lithograph
> ...to talk about
KEY WORDS
11
Visual arts p. 97
Pour les classes plus faibles, on ne cachera pas l’illustration. On demandera en revanche aux élèves
d’expliquer le lien entre le titre et l’illustration.
3. Dévoiler ensuite la phrase de Mae West (“It’s not the men in my life, it’s the life in my men”). On pourra, à
l’aide d’un feutre pour transparent, matérialiser ici aussi la composition en X.
Ces deux étapes (étapes 2 et 3) permettront de justifier la réponse à la question 2 du manuel.
4. La question 3 pourra ensuite être traitée (voir guide p. 148-149).
Transparent 11 : UNIT FIVE – Visual arts p. 97
Se reporter à :
• manuel p. 97
• guide p. 160-161
Pistes :
Prévoir une photocopie du « vrai » plan du métro de Londres ; cf. site internet :
http://tube.tfl.gov.uk/content/tubemap/
Nous avons fait le choix de ne reproduire sur transparent que la partie centrale de l’œuvre de Simon Patterson
afin de rendre plus lisibles les noms des « stations ». Le travail proposé dans le guide reste néanmoins valable.
L’utilisation du transparent facilitera les repérages (logo, lines, stations, etc.). Des élèves peuvent être envoyés
au tableau et chargés :
• de relever au moins trois noms de personnages / célébrités qu’ils connaissent, leur tâche consistant à
demander à leurs camarades de les identifier.
Ex : élève : Who was René Descartes?
classe : A French philosopher.
élève : Who is Jamie Lee Curtis?
classe : An American actress…
• ou de choisir une ligne de métro et de donner le plus d’informations possibles sur les célébrités qui y
figurent.
On pourra également tenter de trouver des correspondances ou liens possibles entre les noms des stations du
plan original et ceux choisis par Simon Patterson.
Transparent 12 : UNIT FIVE – “I has a dream” p. 102
Se reporter à :
• manuel p. 102
• Workbook p. 58-59, ex. n° 9
• guide p. 167
Pistes :
1. Les élèves observent la photo, le texte d’accompagnement étant caché, et réagissent :
– What strikes you? Anything unusual / unexpected?
– It is difficult to identify the man. He remains anonymous since we can only see his back. The sentence
“I has a dream” is not proper English but it reminds me of Martin Luther King Jr.
La question suivante pourra être posée si les élèves n’évoquent pas d’emblée Martin Luther King Jr. :
– Who or what does the sentence “I has a dream” remind you of? (Si nécessaire, renvoyer les élèves au
manuel, doc. p. 167.)
2. Les élèves émettent ensuite des hypothèses sur la nature du document, le texte étant toujours caché.
3. Les hypothèses seront ensuite vérifiées une fois le slogan “Speak out against ebonics” révélé. On pourra
fournir la définition de “ebonics” à ce moment de l’étude (renvoyer les élèves à la page 58 du Workbook) et
expliciter la phrase d’accroche “I has a dream”.
4. Entamer la lecture et le travail sur le texte (voir suggestions dans le guide, p. 167).
10