Aperçu du Réseau de recherche de Myélome

Commentaires

Transcription

Aperçu du Réseau de recherche de Myélome
Aperçu du
Réseau de recherche de Myélome Canada
Le but du Réseau de recherche de Myélome Canada (RRMC) est d’améliorer les résultats pour
les patients en faisant progresser la recherche sur le myélome à l’échelle du pays. Le RRMC
est le premier et seul groupe de recherche sur le myélome à rassembler les chefs de file
canadiens en recherche sur le myélome. Depuis ses débuts en 2009, il compte maintenant plus
de 30 scientifiques, chercheurs et cliniciens représentant 16 centres de traitement et de
recherche sur le myélome dans 9 provinces. Le RRMC comble un besoin important au Canada
où manquait un réseau national d'essais cliniques, solide et dévoué.
La mission du RRCM consiste à :
 mener des recherches cliniques et translationnelles novatrices dans un climat de
collaboration afin d’améliorer les résultats pour les patients atteints d’un myélome;

publier des protocoles d’accord fondés sur des données probantes et évalués par les pairs,
portant sur le diagnostic et le traitement du myélome;

créer une base de données nationale des patients atteints du myélome.
Les deux principaux dirigeants et champions du RRMC sont Dre Donna Reece et
M. Aldo Del Col.
Dre Reece est la directrice du Programme de recherche sur le myélome multiple et les maladies
connexes au Centre de cancérologie de l’Hôpital Princess Margaret à Toronto. Reconnue à
l’échelle internationale pour son travail de recherche sur le myélome, Dre Reece est également
membre du Conseil d’administration de Myélome Canada, du Conseil scientifique consultatif et
de l’International Myeloma Working Group. M. Del Col a cofondé Myélome Canada il y dix ans
et en a été le directeur général pour la majeure partie de son histoire. Lorsque son
engagement à l’égard de la recherche a pris une plus grande place en raison de l’expansion de
Myélome Canada, M. Del Col a délaissé le côté opérationnel afin d’assumer le rôle de président
du Comité sur les sciences et la recherche de Myélome Canada. M. Del Col siège également sur
le conseil d’administration de l’International Myeloma Foundation et du Global Myeloma
Action Network.
Dre Reece et M. Del Col souhaitent ardemment poursuivre le perfectionnement des capacités
et multiplier les réalisations de la communauté canadienne de recherche sur le myélome, ainsi
que favoriser la collaboration entre tous les centres de recherche sur le myélome au Canada,
ainsi qu’avec les groupes à l’échelle internationale.
Axé sur les essais cliniques de phase II à impact majeur, le RRMC constitue une valeur
considérable pour les patients grâce à son solide réseau de chercheurs, reconnus à l’échelle
internationale, désireux de partager leur expertise en recherche et technologies de pointe sur
le myélome, y compris :







génomique
évaluation des cibles pharmaceutiques
maladie résiduelle minime
mécanismes de résistance
thérapie cellulaire
immunothérapie
maladie présentant un risque élevé
La stratégie du RRMC visant à favoriser la recherche collaborative et à réunir les ressources
intellectuelles et l’expertise de la communauté médicale canadienne du myélome permettra
d’élargir les activités de recherche clinique; ainsi un plus grand nombre de patients
participeront à un plus grand nombre d’essais cliniques dans un plus grand nombre d’endroits à
travers le Canada.
Comment le RRMC accomplira-t-il cela?

En attirant les plus grands talents en termes de recherche médicale sur le myélome et
comme cliniciens à venir travailler au Canada

En présentant l’expertise du Canada ainsi que ses réussites aux entreprises
pharmaceutiques et biotechnologiques à l’échelle mondiale

En offrant à un plus grand nombre de patients la chance de participer à un plus grand
nombre d’essais cliniques, favorisant ainsi l’accès aux nouveaux traitements qui ne sont pas
disponibles au Canada. En élargissant les activités de recherche à un plus grand nombre de
centres de traitement du myélome au Canada, permettant ainsi à un plus grand nombre de
patients dans diverses régions du pays d’en bénéficier

En permettant éventuellement d’approuver plus tôt de nouveaux médicaments au Canada

En dirigeant et en contribuant davantage à la recherche mondiale sur le myélome et aux
progrès en matière de traitement.
Dans une enquête nationale menée en 2012 sur les patients atteints du myélome au Canada, la
recherche fut identifiée comme l’un des deux buts les plus importants pour Myélome Canada,
démontrant ainsi l’importance de la recherche pour les patients.
Les activités courantes du RRCM incluent :

Planifier et diriger des essais cliniques. Le RRMC 001, un essai à l’échelle nationale dirigé
par le Centre de cancérologie Princess Margaret, est bien amorcé dans 9 centres d’un bout
à l’autre du pays. L’essai vise à évaluer l’efficacité de l’ajout d’un autre médicament
(busulfan) tout en réduisant la dose de melphalan utilisée lors de l’autogreffe de cellules
souches. Le but est d’améliorer la réponse. L’essai comprend un traitement d’entretien
postgreffe au lénalidomide et un composant génomique incorporé par l’équipe de
recherche à Calgary. Quatre autres essais à l’échelle nationale sont actuellement en cours,
et sont dirigés par des chercheurs d’Edmonton, de Calgary, de Toronto et de Montréal

Fournir des subventions de recherche afin de permettre des projets de recherche et des
études pilotes au stade préliminaire

Collaborer avec deux « chaires » de recherche canadiennes : la Chaire de recherche sur le
myélome multiple Molly et David Bloom au Centre de cancérologie Princess Margaret,
dirigée par la Dre Reece, et la Chaire de recherche sur le myélome multiple de Myélome
Canada à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, dirigée par le Dr Richard LeBlanc

Favoriser la collaboration et le travail d’équipe parmi les cliniciens, les chercheurs et les
scientifiques spécialisés dans le myélome à travers le pays

Organiser annuellement une table ronde scientifique de deux jours. La rencontre réunit
les membres canadiens du RRMC, des chercheurs sur le myélome de partout à travers le
monde, des entreprises pharmaceutiques et autres impliquées dans la recherche sur le
myélome, afin de discuter des récents progrès, des plans et des possibilités de
collaboration. Au cours de ses cinq années d’existence, la table ronde scientifique est
devenue l’une des activités les plus importantes en matière de recherche sur le myélome
au Canada.
Le RRMC a le potentiel de formuler des recommandations en matière de traitement fondées
sur des données probantes afin de s’assurer que les cliniciens sont tenus bien informés des
normes et du paysage toujours changeants en matière de soins. Le RRMC appuie également les
autres objectifs de Myélome Canada, notamment l’éducation, la sensibilisation, et l’accès au
traitement.
Nos chercheurs canadiens sur le myélome ont un immense talent et font preuve d’un
dévouement exceptionnel. Nous leur devons toute notre appréciation. Le mérite revient
également à Myélome Canada pour sa vision et son leadership qui favorisent la collaboration
entre les chercheurs canadiens sur le myélome par l’entremise du RRCM. Cette collaboration
vise à stimuler la recherche, et à maximiser le potentiel de la communauté canadienne de
recherche sur le myélome. Les Canadiens atteints du myélome bénéficient grandement de ce
travail de recherche.
Rédigé par :
David McMullen, président, Conseil consultatif des patients de Myélome
Canada; coprésident, Groupe de soutien du myélome multiple de Toronto et ses
environs.