le magazine de Montauroux - numéro 60 - Janvier 2016

Commentaires

Transcription

le magazine de Montauroux - numéro 60 - Janvier 2016
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 1
2 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
Sommaire
Éditorial
p 03
La lettre du Maire
p 05
Compte rendu des conseils Municipaux
du 11 septembre 2015
p 06
Résultats des régionales 2015
p 09
Affaires scolaires
p 10
Affaires sociales p 11
ZAC du Soleil
p 12
SDTAN et très haut débit
p 13
La défense
p 14
Chronique de la Guerre 1914/1918
p 14
Montauroux et la sécurité
p 15
Petit rappel de sécurité
p 16
Le terrain vague de la caserne des pompiers
p 17
Médiathèque
p 18
Information - Communication
p 19
Tourisme & Handicap
p 20
Manifestation 1er Trimestre 2016
p 20
Montauroux et le Téléthon
p 21
Contribution liste non majoritaire
p 22
Bernardin Nicolas Ardisson
p 24
Richesse et subtilité du provençal
p 25
Club de l’amitié
p 26
13ème Ciné-Festival en pays de Fayence
p 27
ACEV
p 28
Art’Danses
p 29
Judo Ju Jitsu
p 30
Jeunes Boulistes Pays de Fayence
p 31
Ski club Canton de Fayence
p 32
Tennis
p 33
299 Words Hôtel de ville
p 34
État Civil
p 35
Directeurs de la publication
Jean-Yves Huet
Annick De Schacht - Philippe Vizier
Communication mairie
Place du Clos
Roxanne Dereuder
Tél.: 04.94.50.41.00 - Fax : 04.94.50.41.10.
Mail : [email protected]
Conception
Creamania Communication
www.crea-mania.com
Régie Publicitaire
Creamania Régie
www.creamania-regie.com
Impression
Imprimerie du Golf
Centre Agora - 83440 Callian (Var)
Tél. 04 94 85 71 39 - Fax : 04 94 85 71 43
[email protected]
www.imprimerie-du-golf.com
Crédits photos
Mairie, Associations, Annick De Schacht,
Revue Municipale de Montauroux
Tirage 4500 exemplaires
Dépôt légal à parution (Décembre 2015)
Editorial
L’édition trimestrielle d’une revue municipale de 40 pages
environ, relatant à la fois les actions menées par la Mairie dans
le cadre de son engagement électoral, et la vie des associations
communales, représente un travail important de préparation et
de diffusion.
Montauroux est la seule commune du Pays de Fayence à proposer
autant d’informations à tous ses habitants, sans exception,
puisque la revue est distribuée par les services municipaux dans
toutes les boites aux lettres. Autre avantage, non négligeable,
elle est gratuite, payée par les annonceurs que l’Imprimerie
du Golf a le mérite de mobiliser dans un contexte économique
difficile. Aussi, vos encouragements et remarques nous incitent à
persévérer dans la même voie.
Le numéro d’Octobre 2015 de la revue municipale accordait
une place importante à 2 montaurousiens : André Christoff
pour sa promotion au grade d’Officier de la Légion d’Honneur et
François Cardi pour sa participation sans limite et sans relâche
à la vie associative, jusqu’à son dernier souffle. Le patrimoine
de Montauroux n’est pas uniquement constitué d’édifices
historiques et de paysages remarquables. Il n’est pas fait que
de pierres et de terre, il rassemble aussi des personnes, qui ont
marqué la vie communale et dont l’engagement constitue une
fierté et un exemple pour nous toutes et tous. C’est le cas d’André
Christoff et de François Cardi, qu’il était juste d’honorer, chacun
dans son domaine ayant fait briller les couleurs de Montauroux.
En ce début d’année 2016, la Rédaction de la revue municipale
vous présente ses meilleurs vœux de santé et de bonheur. Que
cette revue trimestrielle réponde à vos attentes et vous fasse
prendre conscience de votre appartenance à une communauté
montaurousienne, ouverte, dynamique et solidaire pour faire
face aux dangers qui menacent notre société.
Bonne lecture
La Rédaction
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 3
4 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
La lettre du Maire
Chères Montaurousiennes,
Chers Montaurousiens,
Dans ce dernier bulletin municipal de l’année 2015, je
voudrais rappeler le travail effectué cette année par le
conseil municipal et l’ensemble des employés municipaux
que je salue pour leur implication dans la bonne marche de
notre commune
La première tâche que nous nous étions donnée était celle
de faire des économies. Nous avons réussi à réduire les
dépenses courantes de fonctionnement, même si beaucoup
de travail reste à faire en termes de réorganisation et de
redéfinition du rôle de chacun. Cette démarche nous
permettra de maintenir notre objectif de ne pas augmenter
les impôts locaux en 2016 comme nous l’avions fait en 2015,
et ce malgré la baisse conséquente des dotations (82 757€
en 2015). Pour 2016 on nous annonce une pause dans
cette réduction des contributions de l’Etat. Nous restons
cependant vigilants sur d’éventuelles augmentations
des péréquations, système qui consiste à reverser aux
communes dites pauvres, une partie des dotations. Nous
n’aurons ces informations que bien après l’établissement de
notre budget 2016 ce qui rend donc notre tâche très ardue.
Certaines dépenses continuent cependant d’augmenter. La
charge du personnel demeure la dépense la plus importante
de la commune et augmente de façon inexorable par le
simple jeu des changements de grade ou d’échelon. Nous
n’aurons pas le choix, dans les années à venir, que de ne pas
remplacer les départs à la retraite chaque fois que cela ne
sera pas indispensable. Les choix que nous serons amenés
à faire ne seront pas forcément consensuels, mais nous
chercherons à chaque fois à les expliquer pour que chacun
puisse comprendre la démarche de la municipalité.
Il faut cependant continuer à marcher de l’avant et réfléchir
sur les opportunités qui s’offrent à nous. Le problème du
logement est probablement celui qui mérite d’être abordé
en priorité. Nous avons mis en œuvre un programme de
réhabilitation des appartements communaux de façon
à pouvoir loger des jeunes actifs de façon décente. Le
lotissement des Près de Narbonne va nous permettre
de mettre à la vente 15 lots à des prix inférieurs à ceux
du marché ce qui permettra à des familles de devenir
propriétaires. D’autres opportunités peuvent s’offrir à
nous, et nous devrons les saisir sans a priori, que ce soit
dans l’achat ou la construction de nouvelles entités, ou
dans la vente d’un patrimoine inutilisable en l’état et trop
onéreux à remettre à niveau.
L’année 2016 verra l’aboutissement des projets importants
comme les deux stations d’épuration et la crèche municipale
pour laquelle nous sommes toujours dans l’attente de
l’accord des subventions sans lequel nous ne pouvons
débuter les travaux. Le PLU nous réunira encore plusieurs
fois à des fins de présentation et d’explication et j’engage
chacun à déposer ses remarques et ses demandes sur le
registre prévu à cet effet à l’hôtel de ville. Je voudrais enfin
signaler que nombre de petites actions du quotidien sont
initiées par l’ensemble du conseil municipal, élus et non
élus, et dont on parle peu. C’est cependant à mon sens un
travail indispensable à la bonne marche d’une commune et
je remercie de tout cœur l’ensemble de mes adjoints et des
conseillers municipaux dans leur ensemble.
L’année 2015 aura débuté de façon malheureuse par la
tuerie de Charlie Hebdo qui nous aura amené à annuler
les festivités de l’an dernier. Alors que nous pensions avoir
atteint le summum de l’horreur, de nouveaux attentats ont
eu lieu à Paris, décimant de façon aveugle une jeunesse
insouciante et joyeuse, jeunesse de toutes origines, réunie
pour partager des moments de plaisir et de fraternité
comme on peut les rencontrer dans un concert de rock ou
sur la terrasse d’un café. Pour autant, nous devons tous
montrer que nous sommes prêts à relever le défi, à garder
la tête haute, affronter l’intolérance et l’obscurantisme et
porter haut les couleurs et les valeurs de notre pays : Le
bleu, le blanc, le rouge ainsi que la liberté, l’égalité et la
fraternité.
Je vous souhaite à tous de bien finir l’année
de bien entamer la nouvelle ;
bonne et heureuse année 2016.
Jean-Yves HUET
Maire de MONTAUROUX
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 5
COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 SEPTEMBRE 2015
01/ Marché public de travaux. Aménagement du lotissement « les Près
de Narbonne »
Pour le projet d’aménagement d’un lotissement communal comportant
15 lots, sis quartier Narbonne, des travaux de voirie et de réseaux doivent
être réalisés afin de viabiliser les 15 lots, et ce, en vue de leur vente,
Le montant prévisionnel du coût desdits travaux d’aménagement du
lotissement « Les Près de Narbonne » est évalué, par la maîtrise d’œuvre,
à 869 851 € ht.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et l’unanimité des voix :
- Autorise le Maire à engager la procédure de passation de marché
public de travaux et à recourir à un appel d’offres ouvert (AOO) dans le
cadre du projet d’aménagement du lotissement « Les Près de Narbonne
», et dont les caractéristiques essentielles sont énoncées ci-dessus.
- Autorise le Maire à signer le marché de travaux public à intervenir en
l’espèce.
- Dit que les crédits nécessaires sont inscrits au budget du lotissement
«Les Prés de Narbonne».
02/ Décision modificative n° 2 – Budget Commune –Exercice 2015
Des modifications peuvent être apportées au budget par l’organe
délibérant jusqu’au terme de l’exercice auquel elles s’appliquent.
Considérant la nécessité de procéder à des ajustements au budget de la
Commune de l’exercice 2015 de 112 705 € pour le fonctionnement et de
200000€ pour l’investissement.
Le Conseil municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
- Adopte la décision modificative n° 2 du budget de la Commune de
l’exercice 2015
03/ Admission en non valeur – Budget de la Commune
Mme la Trésorière nous a fourni deux listes anciennes de créances
irrécouvrables sur les budgets de la Commune et de l’Eau, pour lesquelles
le prédécesseur de Mme la trésorière a reçu quitus sur sa gestion ;
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, et à la majorité des
voix, moins quatre (4) abstentions (Mrs BETHEUIL, ALFONSI, Mmes
CECCHINATO, SIMON) :
• Approuve l’admission en non-valeur des titres de recettes sur le budget
de la Commune ;
• Dit que le montant total de ces titres de recettes s’élève à 40 663.73 € ;
• Dit que les crédits sont inscrits en dépenses au budget de l’exercice en
cours de la commune.
04/ Admission en non valeur – Budget du Service de l’Eau
Mme la Trésorière nous a fourni deux listes anciennes de créances
irrécouvrables sur les budgets de la Commune et de l’Eau, pour lesquelles
le prédécesseur de Mme la trésorière a reçu quitus sur sa gestion ;
Le Conseil Municipal après en avoir délibéré, et à la majorité des
voix, moins quatre (4) abstentions (Mrs BETHEUIL, ALFONSI, Mmes
CECCHINATO, SIMON) :
- Approuve l’admission en non-valeur des titres de recettes sur le budget
du service de l’eau ;
- Dit que le montant total de ces titres de recettes s’élève à 22 170.83 € ;
- Dit que les crédits sont inscrits en dépenses au budget de l’exercice en
cours du service de l’eau.
05/ Dégrèvements – Service de l’Eau et de l’Assainissement
La Commune doit procéder au dégrèvement de factures d’eau de certains
usagers eu égard à des fuites d’eau,
« L’abonné n’est pas tenu au paiement de la part de la consommation
excédant le double de la consommation moyenne s’il présente au service
d’eau potable, dans le délai d’un mois à compter de l’information prévue
au premier alinéa du présent III bis, une attestation d’une entreprise de
plomberie indiquant qu’il a fait procéder à la réparation d’une fuite sur
ses canalisations »
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
6 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
• Autorise les dégrèvements, pour un montant total de 12 383.97 € et
décomposé ainsi :
- Budget de l’Eau : 12 145.97 €.
- Budget de l’Assainissement : 238.00 €.
• Autorise le Maire à signer tout document utile à l’exécution des
dégrèvements susvisés.
06/ Acquisition d’une parcelle Maïlla (section L 272)
Les Communes peuvent acquérir à l’amiable des biens et des droits à
caractère mobilier et immobilier ; Monsieur BALSIGER Pierre souhaite
céder à la Commune la parcelle de 700m² cadastrée section L n° 272 sise
quartier Mailla au prix de 15 000 € ;
Le Conseil municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
- Autorise l’acquisition par la Commune de la parcelle cadastrée section
L n° 272, au prix de 15 000 €, frais en sus à la charge de la Commune.
- Autorise M. le Maire, ou le 1er Adjoint, à signer l’acte de vente en
l’espèce.
- Dit que les crédits nécessaires sont inscrits au budget de la Commune.
07/ Acquisition de parcelles (Qt. Les Estérêts du Lac – ZAC Soleil des
Adrets)
La Société AFL - France Terre possède des parcelles de terrain dans le
périmètre de la ZAC le «Soleil des Adrets» (Quartier des Estérêts du Lac).
Les cessions de parcelles d’une superficie totale de 420 495m² appartenant
à la Société AFL - France Terre, à la Commune de Montauroux pour 10
000€ demeurent préalables ou concomitantes à la suppression de la ZAC
au sens du Code de l’Urbanisme ;
Considérant l’accord de l’ensemble des Associations Syndicales Libres
(ASL) en date du 28 février 2015, quant à la cession directe des parcelles
à la Commune de Montauroux ;
Le Conseil municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
- Autorise l’acquisition par la Commune des parcelles susmentionnées
aux prix précités, frais en sus à la charge de la Commune ;
- Autorise M. le Maire à signer le ou les actes de vente entre la Société
AFL - France Terre et la Commune en l’espèce ;
- Dit que les crédits nécessaires sont inscrits au budget de la Commune ;
08/ Suppression de LA Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) du « Soleil
des Adrets »
La suppression d’une zone d’aménagement concerté est prononcée, sur
proposition de la personne publique qui a pris l’initiative de sa création,
par l’autorité compétente, en application de l’article L. 311-1, pour créer
la zone. La proposition comprend un rapport de présentation qui expose
les motifs de la suppression.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, et à l’unanimité des voix :
• Se prononce sur la suppression de la Zone d’Aménagement Concerté
(ZAC) « le soleil des adrets » ;
• Dit que la suppression de la ZAC fera l’objet des mesures de publicité
relevant des dispositions de l’article R 311-5 du Code de l’urbanisme ;
• Dit que le Plan d’Aménagements de Zone (PAZ) continue à s’appliquer
dans le territoire de la ZAC, tant que le futur Plan local d’urbanisme (PLU),
en cours d’élaboration, n’est pas applicable.
09/ Procédure de « désherbage » M édiathèque municipale
Monsieur le Maire propose de définir une politique de régulation des
collections de la médiathèque municipale et d’en définir ainsi qu’il suit
les critères et les modalités d’élimination des documents n’ayant plus
leur place au sein des collections de la médiathèque municipale :
• mauvais état physique (lorsque la réparation s’avère impossible ou trop
onéreuse) ou contenu manifestement obsolète :
• les ouvrages éliminés et remplacés pour cette raison seront détruits et,
si possible, valorisés comme papier à recycler ;
• nombre d’exemplaires trop important par rapport aux besoins : les
ouvrages éliminés pour cette raison seront proposés à des institutions
qui pourraient en avoir besoin (petites bibliothèques, hôpitaux, maisons
COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 SEPTEMBRE 2015
de retraite, associations de coopération avec le Tiers-Monde ou l’Europe
de l’Est, etc.) ou, à défaut détruits et, si possible valorisés comme papier
à recycler.
Le Conseil municipal après en avoir délibéré, et à la majorité des voix
moins deux (2) abstentions (Mme SIMON, M. BETHEUIL) :
• Autorise le déclassement des documents suivants, provenant de la
médiathèque municipale :
o Documents en mauvais état,
o Documents au contenu obsolète,
o Documents ne correspondant plus à la demande de nos lecteurs,
o Exemplaires multiples.
Sur chaque document sera apposé un tampon « Rayé à l’inventaire ».
Une liste précise est établie et jointe à la présente délibération.
• Dit que ces documents pourront être cédés gratuitement à des
institutions ou associations, ou à défaut détruits et, si possible, valorisés
comme papier à recycler.
• Dit que l’élimination d’ouvrages sera constatée par un procès-verbal
mentionnant le nombre d’ouvrages éliminés et leur destination, auquel
sera annexé un état des documents éliminés comportant les mentions
d’auteur, de titre et de numéro d’inventaire.
• Charge le ou la responsable de la médiathèque municipale de procéder
à la mise en œuvre de la politique de régulation des collections telle que
définie ci-dessus et de signer les procès-verbaux d’élimination.
10/ Demande de prorogation du dépôt de l’Ad’AP
Les établissements recevant du public situés dans un cadre bâti existant
doivent être tels que toute personne handicapée puisse y accéder, y
circuler et y recevoir les informations qui y sont diffusées, dans les parties
ouvertes au public. L’information destinée au public doit être diffusée
par des moyens adaptés aux différents handicaps.
Des dérogations exceptionnelles
peuvent être accordées aux
établissements recevant du public situés dans un cadre bâti existant
après démonstration de l’impossibilité technique de procéder à la mise
en accessibilité ou en raison de contraintes liées à la conservation du
patrimoine architectural ou lorsqu’il y a disproportion manifeste entre
les améliorations apportées par la mise en œuvre des prescriptions
techniques d’accessibilité, d’une part, et leurs coûts, leurs effets sur
l’usage du bâtiment et de ses abords ou la viabilité de l’exploitation de
l’établissement, d’autre part.
Le propriétaire ou l’exploitant d’un établissement recevant du public ou
d’une installation ouverte au public qui ne répond pas au 31 décembre
2014 aux exigences d’accessibilité définies à l’article L. 111-7-3 élabore
un agenda d’accessibilité programmée. Cet agenda comporte une
analyse des actions nécessaires pour que l’établissement réponde à ces
exigences et prévoit le programme et le calendrier des travaux ainsi que
les financements correspondants.
Le projet d’agenda d’accessibilité programmée doit être déposé dans les
douze mois suivant la publication de l’ordonnance n° 2014-1090 du 26
septembre 2014.
L’autorité administrative compétente peut autoriser, par décision
motivée, la prorogation de ce délai pour une durée maximale de trois
ans dans le cas où les difficultés financières liées à l’évaluation ou à la
programmation des travaux le justifient, de douze mois dans le cas où
les difficultés techniques liées à l’évaluation ou à la programmation des
travaux le justifient ou de six mois en cas de rejet d’un premier agenda.
La durée d’exécution d’un agenda d’accessibilité programmée ne peut
excéder trois ans à compter de son approbation.
A titre exceptionnel, dans le cas d’un patrimoine dont la mise en
accessibilité est particulièrement complexe en raison des exigences
de continuité de service, du nombre de communes d’implantation, du
nombre et de la surface des bâtiments concernés ou du montant des
investissements nécessaires rapporté au budget d’investissement
mobilisable par le responsable de la mise en accessibilité, la durée totale
d’un agenda d’accessibilité programmée peut porter sur trois périodes
de trois ans maximum chacune.
La Commune souhaite utiliser la possibilité de proroger cette date de 24
mois afin de bénéficier du temps nécessaire :
- Pour la nécessaire concertation avec les différents acteurs et instances
concernés en vue d’identifier des priorités d’aménagement et la
nécessité d’échelonner les différents travaux de mise en accessibilité sur
les bâtiments ou les installations, propriétés de la commune,
- Pour mettre à jour les diagnostics d’accessibilités existants en fonction
des nouvelles exigences d’accessibilité et identifier précisément les
aménagements restant à réaliser et leur coût ; ceci avec l’appui d’un
assistant à maîtrise d’ouvrage qui ne pourra restituer son analyse sur
l’ensemble des établissements municipaux qu’au cours de l’année 2016 ;
- Pour définir une programmation pertinente et réaliste des
aménagements à réaliser : en fonction des données liées à l’accessibilité,
mais également en fonction de l’ensemble des enjeux liés à la gestion du
patrimoine.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, et à la majorité des voix,
moins trois (3) abstentions (Mme SIMON, Mrs BETHEUIL, ALFONSI) :
- Autorise le maire à présenter la demande de prorogation de 24 mois du
délai de dépôt de l’agenda d’accessibilité programmée (AD’AP) au préfet.
11/ Biens vacants et sans maître – Incorporation dans le domaine
communal – Qt. Peygros
Il s’avère que le propriétaire des parcelles de terrain cadastrées section
H n° 312 (1510 m²) et n° 315 (1105 m²) ne s’est pas fait connaître dans un
délai de 6 mois à dater de l’accomplissement de la dernière des mesures
de publicité prévues par l’article L 1123-3, alinéa 2 du Code Général de
la Propriété des Personnes Publiques, dès lors l’immeuble est présumé
sans maître au titre de l’article 713 du Code Civil.
Cet immeuble peut revenir à la Commune si cette dernière ne renonce
pas à ce droit.
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 7
COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 SEPTEMBRE 2015
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
- Décide d’exercer ses droits en application des dispositions de l’article
713 du Code Civil.
- Décide que la Commune s’appropriera ce bien dans les conditions
prévues par les textes en vigueur.
- Charge le Maire de prendre l’arrêté constatant l’incorporation dans le
domaine communal de ces immeubles, à savoir les parcelles de terrain
cadastrées section H n° 312 et n° 315.
- Autorise le Maire à signer tous les documents et actes nécessaires à cet
effet.
12/ Biens vacants et sans maître – Parcelle section F n° 20 – Qt. Varoye
Monsieur le Maire informe le conseil que la parcelle (F n°20, quartier
Varoye d’une superficie de 32m²) ne semble pas avoir de maître :
En conséquence, Monsieur le Maire sollicite l’autorisation d’engager la
procédure d’acquisition de cet immeuble par la rédaction d’arrêtés de
présomptions de vacance.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité :
- Autorise le Maire à engager la procédure de biens vacants et sans
maître pour le bien référencé ci-dessus permettant au terme de celle-ci
de transférer ce bien dans le domaine communal.
13/ Approbation de la convention de mise à disposition à titre gratuit de
locaux communaux (CCAS) au profit du Département du Var
Considérant le service public constitué par les permanences délocalisées
des travailleurs sociaux relevant du Département du Var au sein des locaux
administratifs où se situe le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de
la Commune de MONTAUROUX ; La convention entre la Commune de
MONTAUROUX, propriétaire desdits lieux, et le Département du Var, a
pour objet la mise à disposition par la Commune au Département de
locaux d’une superficie de 20 m2 environ.
Lesdits lieux sont mis à disposition du Département afin de permettre
aux assistants sociaux éducatifs de tenir des permanences deux jours et
demi par mois selon un planning pré établi par la Commune ;
La durée de la mise à disposition sera consentie pour une durée de deux
ans à compter de la date de signature de ladite convention bipartite ;
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, et à l’unanimité des voix :
- Approuve les termes de la convention entre la Commune de
MONTAUROUX et le Département du Var ;
- Autorise le Maire à signer la convention susmentionnée ;
14/ Soumission des divisions foncières à déclaration préalable (Zones
agricoles et naturelles)
Considérant l’intérêt d’assurer une vigilance accrue en matière de
divisions foncières dans l’ensemble des espaces naturels et agricoles du
territoire communal, il est proposé de soumettre à déclaration préalable,
outre les zones UB, UC, UD et NB déjà soumises à déclarations préalables,
les zones NC et ND du Plan d’Occupation des Sols et dans les zones A et N
du future Plan Local d’Urbanisme, les divisions volontaires des propriétés
foncières.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
- Décide de soumettre à déclaration préalable dans les zones UB, UC, UD,
NB, NC et ND du Plan d’Occupation des Sols et dans les zones A et N
du futur Plan Local d’Urbanisme, les divisions volontaires des propriétés
foncières.
15/ Création d’emploi de vacataires (animation)
Des besoins de la Commune en terme d’effectif au sein du service de
l’animation apparaissent et ce, eu égard à l’abandon de l’externalisation
de l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) concernant les vacances
scolaires effectué précédemment par conventionnement avec l’ODEL
VAR, et à la mise en place d’un service exclusivement municipal en
l’espèce.
Au regard des besoins fluctuants et discontinus au cours de l’année, ce
service d’animation composé de vacataires s’avère opportun.
8 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
Considérant que ces vacataires, dont le nombre maximum serait de 25
par semaine d’accueil de loisirs, pourront être rémunérés par vacation
à la journée. Il convient d’abroger la délibération n° 2004-156 du 17
décembre 2014 aux fins de modification des rémunérations ;
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, et à l’unanimité des voix :
- Abroge la délibération n° 2014-156 du 17 décembre 2014, portant
création d’emplois de vacataires.
- Crée 25 emplois de vacataires, en tant que de besoin, affectés à
l’animation de l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) pendant les
vacances scolaires.
- Approuve la rémunération de ces vacataires, par vacations journalières,
selon les caractéristiques suivantes :
Vacation par jour pendant les vacances scolaires (brut)
Titulaire BAFA (animateurs) 54 €
Titulaire BAFD / BPJEPS (direction)
70 €
Titulaire BAFA/Surveillant de baignade 60 €
Stagiaire BAFA
23 €
- Dit que les crédits nécessaires sont inscrits au budget de la Commune
afférent à l’exercice et le seront pour les exercices suivants.
16/ Modification des statuts de la Communauté de Communes du Pays
de Fayence
La modification des statuts apparaît nécessaire afin de prendre en
compte :
- Le renforcement des compétences dans le domaine de l’aménagement
de l’espace, de l’économie, du tourisme, de l’agriculture, du foret, de la
gestion des déchets et de l’assainissement non collectif ;
- L’attribution de nouvelles compétences concernant l’accueil des gens
du voyage, les sentiers de randonnée et la gestion du relais des services
publics de Fayence.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à la majorité des voix,
moins une contre (M. COULON) et douze abstentions (12) (Mrs BOTTERO,
THEODOSE, GAL, BETHEUIL, Mmes BARON, GRAILLE, SIMON, RIBEIRO,
STURM, DUFOUR, DURAND, CECCHINATO,).
- Approuve les modifications statutaires suivantes :
• Le renforcement des compétences dans le domaine de l’aménagement
de l’espace, de l’économie, du tourisme, de l’agriculture, de la forêt, de la
gestion des déchets et de l’assainissement non collectif ;
• L’attribution de nouvelles compétences concernant l’accueil des gens
du voyage, les sentiers de randonnée et la gestion du relais des services
publics de Fayence.
QUESTIONS DIVERSES :
01/ Servitude de passage et de canalisations en tréfonds (collecteur de
transfert station d’épuration bi communale)
Le projet de construction de la nouvelle station d’épuration bicommunale Callian Montauroux sur les parcelles cadastrées section G
n° 1446 et 1447 nécessite une canalisation (ou collecteur de transfert)
d’assainissement collectif implantée en tréfonds sur la parcelle I n°2820.
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, et à l’unanimité des voix :
- Approuve la constitution de servitudes de passage et de canalisation en
tréfonds sur la parcelle précitée.
- Autorise le Maire à signer la convention de servitude de passage en
tréfonds correspondante.
- Autorise le Maire à signer tout document utile en l’espèce.
02/Attribution d’une subvention exceptionnelle Association « Enfance
Népal »
Une association dénommée « enfance Népal » a pour objet principal
le soutien, l’assistance et l’éducation aux enfants pauvres du Népal.
La localisation des actions se situe dans la vallée de KATMANDOU et
région de Mahendranagar. Aujourd’hui, plus de 550 enfants en sont
bénéficiaires.
COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 SEPTEMBRE 2015
Cette association apporte également son soutien aux organisations
népalaises « children’s Home » et « Educating children in Nepal ».
Considérant la catastrophe humanitaire causée par le séisme du Népal et
l’urgence à intervenir ;
Le Conseil municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
• Attribue une subvention d’un montant de 500 € à l’association «
Enfance Népal » ;
• Dit que les crédits nécessaires sont inscrits au budget de la Commune.
03/ Décision modificative n° 1 – Budget du service de l’Assainissement –
Exercice 2015 - Considérant la nécessité de procéder à des ajustements
au budget du service de l’Assainissement de l’exercice 2015 pour un
montant global de 18 977,48€. Le Conseil municipal, après en avoir
délibéré, et l’unanimité des voix :
- Adopte la décision modificative n° 1 au budget du service de
l’Assainissement de l’exercice 2015
04/ Contribution des Communes membres du SIVU « Station d’Epuration
Callian-Montauroux ». Budget du service de l’Assainissement – Exercice
2015
La répartition de la contribution versée par les Communes membres
auprès du SIVU, en application des statuts précités, est la suivante :
• Montauroux : 60 %
• Callian
: 40 %
Le versement des contributions des Communes nécessite une délibération
du Conseil Municipal portant sur le montant des contributions sur
l’exercice 2015.
Considérant la décision modificative n° 1 du budget de l’assainissement
et la décision modificative n° 2 du budget du SIVU SECM, les Communes
membres devront verser les contributions complémentaires suivantes :
Exercice 2015 Commune de Montauroux (60 %)
Commune de Callian (40 %)
Contributions versées
117 600 €
78 400 €
Contributions restantes à verser
36 540.48 €
24 360.32 €
T O TA L
154 140.48 €
102 760.32 €
Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité des voix :
- Autorise le versement de la contribution de la Commune de Montauroux, par le Service de l’Assainissement, auprès du SIVU
« Stations d’épuration Callian-Montauroux » d’un montant de 154 140.48 € en 2015.
- Autorise le Maire à procéder au règlement de cette contribution annuelle au SIVU par acomptes.
- Dit que la dépense afférente sera inscrite au budget du service de l’Assainissement à l’article 658.
RESULTATS DES RÉGIONALES 2015
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 9
s
Tour d’horizon de
IRES
A
L
O
C
IS
R
É
P
T
E
S
IRE
AFFAIRES SCOLA
Pour une seconde année, les nouveaux rythmes
scolaires sont appliqués.
C’est encore un grand nombre d’activités qui est proposé
aux enfants chaque jour telles que : médiathèque, travaux
manuels, chant provençal, musique, jardinage, jeux de société,
yoseikan, Judo, rugby, musicologie, chorale, tennis, bricolage,
théâtre, anglais, sport collectif , hip-hop, jeux de cartes, arts
plastiques, sport pétanque, ping-pong, informatique, football,
loisirs créatifs, scrapbooking, projet éco-école, Krav maga,
sophrologie, équitation… L’organisation reste celle de l’année
dernière c’est-à-dire 45 minutes chaque jour.
septembre 2015. Si celle-ci n’a pas eu lieu, la rentrée scolaire
prochaine se profile avec 14 classes à Marcel Pagnol. Pour
des raisons budgétaires, les dérogations seront étudiées
scrupuleusement par la commission des affaires scolaires en
lien étroit avec les directeurs d’écoles.
Notre commune possède une attractivité croissante pour
les familles avec enfants mais Montauroux ne peut accueillir
des élèves des communes avoisinantes au détriment de ses
propres élèves d’autant plus que cela aboutit parfois à des
fermetures de classes pour les communes concernées.
Parallèlement la municipalité soutient les écoles dans divers
projets scolaires. Les approches pédagogiques évoluant,
nous essayons de les accompagner. L’entrée dans l’ère du
numérique par exemple mais aussi les sorties scolaires.
Grâce à notre bus municipal les élèves peuvent bénéficier de
nombreuses sorties tout au long de l’année. Cela contribue à
enrichir les projets de classes et allège les budgets pour les
familles lors de classes découvertes.
Cette année nos effectifs ont augmenté significativement
à la rentrée et il a été envisagé une ouverture de classe en
RAPPEL : CONSIGNE DE SECURITE – ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
Si le plan vigipirate est connu de tous et affiché aux abords des écoles, nous vous remercions de
le respecter pour la sécurité de tous. En effet nous rencontrons quelques difficultés concernant le
stationnement devant les établissements à la dépose ou à la récupération des élèves.
Laurence DURAND - Adjointe aux Affaires Scolaires
10 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
S
E
L
A
I
C
O
S
S
E
R
I
A
F
AF
Chères Montaurousiennes,
Chers Montaurousiens,
C’est une nouvelle fois avec un immense plaisir, que nos anciens se sont
retrouvés à l’occasion de la semaine
bleue, semaine dédiée aux Seniors, le
mercredi 21 octobre 2015 à midi, à la
salle polyvalente, autour d’une paella
géante, non seulement magnifique par
sa présentation, mais aussi excellente.
Je remercie très chaleureusement notre
traiteur, Monsieur Frédéric CHAINE, qui
a réalisé un travail remarquable, ainsi
que Corinne RIZO, Nadia CENTOFANTI
Dominique JOXE, Marie-Claire et JeanPaul CEZARIAT, pour le service et le
rangement. Une équipe formidable qui
donne sans compter.
Du fond du cœur un grand merci ! Sans
oublier bien entendu nos animateurs «
Jo et Ginou » qui nous ont fait partager
leur entrain tout au long de l’après-midi
à travers des airs et des danses latino et
autres. La voie sensuelle
et le charme de Jo, ont
fait succomber toutes ses
dames et le sourire et la
sympathie de Ginou ont
séduit les messieurs.
Un véritable succès, deux cents personnes présentes, heureuses d’être là,
partageant ce repas dans la joie et la
bonne humeur.
Suite à cela et à leur demande, j’ai un
projet de Thé dansant, qui permettrait
de se retrouver une fois par trimestre,
afin de leur faire passer à nouveau un
agréable moment, en faisant abstraction de tous les soucis du quotidien et
pour certains de maintenir le lien social.
Ce projet verra le jour, après les travaux
de la crèche municipale, la salle polyvalente étant occupée par les tous petits
pendant quelques mois. Vous aurez
toutes les informations concernant ce
projet en temps voulu, promis.
Colis de Noël des Seniors :
Un grand merci à Monsieur ROSSI
et Mme TOURNIER responsables du
Centre LECLERC, pour leur professionnalisme et leur geste commercial pour
nos colis de Noël destinés à tous nos
anciens et merci à Monsieur le Maire,
qui m’a permis encore cette année de
vous gâter.
Crèche Municipale :
« Les petites canailles »
Le Père Noël se prépare à venir chez
nos petits bouts de choux, et là aussi,
je remercie vivement le Directeur du
magasin GIFI pour son accueil, sa gentillesse et son geste commercial sur les
jouets de Noël, destinés aux enfants.
Merci une nouvelle fois à Monsieur
le Maire, qui m’a permis cette année
encore, de pouvoir faire rêver nos tous
petits. Je tiens également à féliciter
toute l’équipe de la crèche pour son travail et son professionnalisme. En cela,
je suis très fière de pouvoir les soutenir
et les épauler durant ce mandat Bravo
les filles.
Chaleureusement à tous
Michèle FROMENT-DUFOUR
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 11
De la ZAC du Soleil des Adrets, au quartier des Estérêts du Lac.
Dans les années 1970 quelques employés
de la Thomson CSF forment le projet de
construire un ensemble de résidences
principales, secondaires et de retraite
pour les employés du groupe.
La société anonyme coopérative « Le Soleil
des Adrets » se crée, et se concrétise dix
ans plus tard par la transformation d’un
énorme terrain de chasse aux sangliers en
une zone d’habitation.
La transformation se fait non sans mal, par
le biais d’échanges de terrains entre les
communes des Adrets de l’Estérel et de
Montauroux. Une convention de création
d’une Zone d’Aménagement Concertée
(ZAC) est au final signée avec Montauroux,
avec la coopérative pour seul maître
d’œuvre.
Fin des années 1980, les premières
maisons sortent difficilement. Les prix de
départ attractifs se trouvent grevés par de
multiples surcoûts des constructions et
de mise en place des Voiries et Réseaux
Divers (VRD). Malgré de nombreux
chantiers engagés, des coopérateurs
mécontents obtiennent la mise sous
administration judiciaire de la coopérative,
qui se conclut rapidement par un dépôt de
bilan. Quelques familles dont certaines
avec des enfants en bas âge étant déjà
installées de manière précaire, plusieurs
coopérateurs décident de se regrouper
pour négocier une suite au projet avec
différents repreneurs. Une légende dit que
soudés par les évènements, 13 familles
se réunirent aux alentours d’un 13 juillet
pour partager un repas festif dont la
tradition se perpétue depuis, tous les ans,
à la même date. Un comité des fêtes était
né, prenant plusieurs années plus tard une
forme associative connue aujourd’hui sous
le nom de Loisirs et Fêtes.
En janvier 1991, le Tribunal de commerce
de Draguignan cède finalement la
coopérative « le Soleil des Adrets » à la
société AFL France Terre, soutenue par
les coopérateurs, chargée de finaliser
l’aménagement des premières tranches.
Le caractère social de la coopérative est
perdu, au profit de l’ouverture du projet à
tout particulier.
La première Association Syndicale Libre
(ASL) de propriétaires est créée, la ZAC
devient le Domaine des Estérêts du Lac
et France Terre finalise les 76 maisons
de la première tranche en 1992. France
Terre reprend également l’aménagement
des espaces et équipements publics par
convention avec la Mairie, qui devra en
reprendre la responsabilité à l’achèvement
des travaux.
Au début des années 2000 le groupe
France Terre entreprend la réalisation
d’une deuxième tranche sur 4 zones
supplémentaires du domaine, avec
établissement d’autant d’ASL (la corniche
des Moulières, les Terrasses du Reyran, les
Fustières, les Rives de la Siagnole).
Les différentes ASL, en partenariat avec
la Commune, le Conseil Général et
l’aménageur investissent de leurs côtés
dans de multiples structures (aire de loisirs,
de tennis, local technique, Mairie annexe
avec salle des fêtes et locaux associatifs,
locaux de la crèche parentale, parking et
abribus, terrain multi-sports,…).
Fin 2003 l’aménageur France Terre ferme
ses locaux aux Estérêts du Lac.
Mais le transfert des VRD vers la Commune
et l’attribution des lots restants à France
Terre ne se fera pas avant de nombreuses
années, laissant les ASL et les habitants
dans l’embarras de la gestion d’une ZAC
en perpétuelle cours de reprise, d’un an à
l’autre.
12 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
Pendant toutes ces années toutefois,
Loisirs et Fêtes se structure autour de
bénévoles qui mettent en place de plus
en plus d’activités (bibliothèque, théâtre,
musculation, fitness, pilâtes, musique/
éveil musical, foot, dessin, tennis, GRS, hiphop, stages multi-sports,…), et assurent
de nombreuses animations (galette des
rois, carnaval, chasse aux œufs, fête de
la musique, 13 juillet, cinéma de plein air,
14 août, halloween, beaujolais, bourses,
réveillon, sorties neige/foot, …).
En 2014 la nouvelle équipe municipale
décide de finaliser le rachat des parcelles
restantes en vue de dissoudre la ZAC,
au profit d’un quartier à part entière,
malgré les difficultés de l’AFL France Terre
(redressement judiciaire prononcé en
2013, liquidation en 2014). La séance du
conseil municipal du 11 septembre 2015
vote à ce titre 2 résolutions : l’acquisition
de l’ensemble des parcelles de l’AFL France
Terre par accord amiable, et la suppression
de la ZAC une fois l’acquisition réalisée (*).
L’acquisition se réalisera le 27 novembre
suivant, par la signature de l’acte notarié
entre le Maire de la Commune et le
mandataire désigné pour représenter les
intérêts de France Terre.
(*) Le Plan d’Aménagement de la ZAC,
faisant office de Plan d’Occupation des
Sols dans cette zone, reste toutefois en
vigueur tant que le Plan Local d’Urbanisme
de la Commune n’aura pas été établi.
Très belle et heureuse année 2016 à tous !
Serge Langlois,
Conseiller Municipal
it
b
é
d
t
u
a
h
s
è
r
t
t
e
N
A
Montauroux, SDT
Le SDTAN (Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique) a été signé le 18 décembre 2014
pour le Var.
du quartier du plan occidental (non prévue avant 2025)
et de Tournon (par la diminution de la maille FttH sur
l’ouest).
Il définit 3 phases de déploiement entre 2016 et 2030.
Localement il est porté par la Communauté de Commune du Pays de Fayence.
Ces évolutions apporteraient une amélioration significative du taux d’éligibilité de la commune qui n’aurait
plus de lignes non éligibles.
Dans la première phase (2016-2020) deux actions seront réalisées simultanément sur la commune de Montauroux :
Il existe cependant d’autres solutions non retenues
dans le cadre du SDTAN :
- Le WiMax (transmission par voie hertzienne) avec un
débit jusqu’à 10Mb/s
- Pour le nord de la commune (village et Tournon), déploiement de la FttH (Fibrer To The Home ou en français
fibre jusqu’au domicile, débit de 100Mb/s symétrique).
- 2 Sous Répartiteur (SR) pour la montée en débit
(MeD), quartier de la colle noire et quartier des Chaumettes (débit entre 8 et 18Mb/s en réception)
Pour le reste du village, le déploiement de la FttH est
prévu dans la phase 3 (après 2025).
Pour gagner en délai, nous comparons les différentes
solutions d’évolution du SDTAN en prévoyant dans la
phase de montée en débit (2015-2020) à la fois l’ajout
- La connexion satellite bi-directionnelle (20Mb/s en
émission et 6Mb/s en réception via parabole),
- Le réseau mobile 4G (débit 150Mb/s).
Ces solutions peuvent être développées de façon collective (WiMax) ou individuelle (Satellite ou 4G). Certaines offres sont réservées aux entreprises (Bouygues
routeur 4G/4G+).
Philippe DURAND-TERRASON,
Adjoint à l’environnement
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 13
LA DÉFENSE
spatriotiques
n
o
ti
ra
o
m
é
m
m
o
sc
Quelavenirpourle
Actuellement, ce sont les
associations d’anciens combattants, qui coordonnent
et animent les cérémonies
commémoratives à caractère patriotiques. Mais le
temps inexorablement fait
son œuvre et les effectifs de ces associations diminuent d’année en
année. Depuis le 12 mars 2008, avec la disparition de Lazare Ponticelli, il n’y a plus de poilu pour témoigner de vive voix de l’horreur
de la guerre de 1914/1918. Il en sera bientôt de même pour les
derniers combattants de la 2ème guerre mondiale, dont les plus
jeunes ont aujourd’hui 90 ans. Si le plus gros contingent d’anciens
combattants est constitué actuellement par ceux qui ont participé
à la guerre d’Algérie, il fond d’année en année. Sur les 2.5 millions
de français qui ont combattu en Algérie, en majorité des appelés
dans le cadre de leur service militaire, il n’en reste plus que 800 000
en 2015, âgés de 75 ans ou plus. N’oublions pas les autres conflits,
mais ceux d’Indochine et ceux plus récents en opérations extérieures, concernent uniquement l’armée de métier et leurs effectifs
cumulés sont nettement inférieurs à ceux des 2 guerres mondiales
et d’Algérie, pour un total de 90 000 soldats.
Chronique de la guerre 1914/1918
Octobre à Décembre 1915
et l’Autriche-Hongrie d’avoir un accès direct à l’Orient pour
attaquer la Russie par le Sud, d’autre part soulager notre alliée
la Serbie, encerclée par la coalition adverse. L’opération est mal
préparée et l’armée alliée sous le commandement du général
Sarrail subit de lourdes pertes dans le détroit des Dardanelles.
De son côté, l’armée serbe disparaît au cours d’une retraite
sur l’Adriatique, avec plus de 100 000 morts. Pour donner un
deuxième souffle à nos soldats, le gouvernement français
nomme le Général Joffre, très populaire, commandant en
chef des troupes françaises. La France s’apprête à passer son
deuxième Noel de guerre, désormais sans illusion d’une paix
rapide.
Philippe Vizier
En cette fin d’année 1915, le front occidental reste figé. Les
défenses, bien installées dans les tranchées, l’emportent sur
les attaques vouées à l’échec, comme les nouvelles offensives
alliées en Champagne et en Artois. La guerre se mondialise
avec l’ouverture d’un nouveau front dans les Balkans. Violant
la neutralité grecque, les alliés débarquent à Salonique et
adressent un ultimatum à la Bulgarie, qui se range avec la
Turquie dans la coalition menée par l’Allemagne et l’AutricheHongrie. L’enjeu est double : d’une part, empêcher l’Allemagne
14 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
Qu’en sera-t-il dans 10 ans et plus ? Qui assurera la relève des anciens combattants pour animer les cérémonies commémoratives
? Pour que le relais soit pris par les nouvelles générations, il faut
qu’elles se sentent concernées. C’est le rôle de tous, des institutions
comme des familles à entretenir la flamme du souvenir.
Notre mémoire collective ne doit pas faiblir, car il nous faudra jamais
oublier le sacrifice de ceux et celles à qui nous devons aujourd’hui
de vivre dans une France éprise de paix et de liberté.
Philippe Vizier : Président de l’Union Fédérale
des Anciens Combattants du Pays de Fayence
Montauroux et la sécurité
A la suite des dramatiques événements survenus à
Paris le 13 novembre 2015, le Préfet Pierre Soubelet
a tenu à réunir le 20 novembre à Toulon les Maires
et représentants chargés de la sécurité dans les
communes du département.
Il était accompagné de l’Amiral, Préfet maritime, du
Procureur et d’un Inspecteur d’Académie.
Votre commune, très motivée par les aspects
sécuritaires, était présente à cette réunion pour
entendre le Préfet du Var expliquer ce qu’impliquait
l’état d’urgence décrété par les plus hautes autorités
de l’Etat et le Parlement.
En fait si le pouvoir de police du Préfet est élargi, celui
des Maires n’est pas diminué pour autant. Montauroux
n’a pas dérogé à la règle puisque, immédiatement, tous
les lieux de rassemblement sur la commune ont été
sécurisés par notre police municipale sur instruction
du Maire avec rigueur et discrétion.
Au niveau des écoles conformément aux instructions
des autorités, l’entrée des adultes à l’intérieur des
établissements a été interdite. Les enfants ont été
récupérés par leurs parents au portail chaque fois que
possible.
Notre Maire comme il se doit en pareilles circonstances
a porté une parole d’apaisement qui a été perçue
favorablement par nos administrés. Aucun incident n’a
été à déplorer sur la commune qui a rendu aux victimes,
par une minute de silence très suivie, l’hommage de la
Nation.
Christian THEODOSE,
Premier adjoint
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 15
PETIT RAPPEL DE SÉCURITÉ
Les dangers du monoxyde de carbone
Avec une centaine de décès par an, le monoxyde de carbone
(CO) est la première cause de mortalité accidentelle par produit toxique en France. Le CO est un gaz incolore, inodore, insipide et mortel à forte concentration. Il est relativement simple
de limiter les risques d’intoxications en suivant les conseils
suivants :
• Faire contrôler ses installations par un professionnel qualifié
avant l’hiver ;
• Assurer une bonne ventilation du logement tout au long de
l’année et plus particulièrement pendant la période hivernale ;
• Utiliser les appareils à combustion de manière appropriée
(pas de fonctionnement en continu et respect des consignes
d’utilisation) ;
• Entretenir les appareils pour s’assurer du bon mélange air-gaz.
Les principaux symptômes d’une intoxication au monoxyde de
carbone sont : maux de tête, envie de vomir, grosse fatigue et
parfois perte de connaissance. En cas d’accident, il est conseiller d’aérer immédiatement les locaux, d’arrêter si possible les
appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les
secours au 15 (SAMU), 18 (pompiers) ou 112 (numéro unique
d’urgence européen).
Les détecteurs de fumées
Depuis le 8 mars 2015, l’installation des Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumées (DAAF) est obligatoire dans les
lieux d’habitation. À la charge du propriétaire, cet équipement
doit permettre de vous alerter en cas de début d’incendie
grâce à l’émission d’un signal sonore. Pour choisir le modèle
de détecteur, il est important de vérifier qu’il soit conforme à
la norme EN 14604. Cette norme garantie les points suivants :
• Un signal sonore suffisamment élevé pour vous avertir de la
présence de fumées ;
• Un signal spécifique pour vous avertir de la faiblesse des
piles ;
• La présence d’un bouton test ;
• La présence du sigle CE sur l’emballage du détecteur.
Le positionnement du détecteur va dépendre du logement
mais certaines règles sont généralisables :
• Le détecteur doit être installé en partie haute (au plafond ou
à défaut en partie haute sur une paroi verticale) ;
• Au moins à 30 cm des autres parois et 1 m des portes ;
16 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
• À proximité des chambres (pour être le plus efficace en
cas de déclenchement nocturne, dans le couloir d’accès aux
chambres par exemple) mais pas dans la chambre (le déclenchement peut s’avérer trop tardif si les fumées ont déjà envahi
la chambre) ;
• À distance des éléments de cuisson, des sources d’humidité
et des gaz d’échappement.
Le bouton test permet de vérifier régulièrement du détecteur.
Et le signal sonore (différent de l’alarme de détection) vous
indique que les piles sont à changer. Certains modèles de détecteurs ne peuvent pas être remis en place en cas d’absence
de pile.
Trajets domicile - école ou domicile - arrêt de bus
Avant 7-8 ans, l’enfant n’est pas en mesure de s’aventurer seul
dans la rue et de comprendre les dangers de la route. Même
au-delà de cet âge, il est nécessaire de s’assurer que l’enfant
possède la maturité nécessaire au bon discernement des différents éléments qui l’entourent. Il faut toutefois veiller au respect de certaines règles avant de laisser votre enfant parcourir
seul le trajet domicile – école (ou arrêt de bus) :
• Connaître et respecter la signalisation ;
• Utiliser les passages piétons pour traverser ;
• Regarder à gauche puis à droite avant de traverser ;
• Prêter attention aux bruits de la circulation ;
• Attendre le départ du bus avant de traverser ;
• Ne pas courir, jouer ou chahuter le long de la route ;
Enfin, il est conseillé d’équiper son enfant de vêtements clairs
ou alors d’opter pour un dossard réfléchissant ou un dispositif clignotant tel qu’un brassard ou un dispositif éclairant tel
qu’un feu de position comme ceux utilisés par les cyclistes ou
une lampe.
Entretien des conduits de fumées
Le ramonage d’un conduit de fumées est obligatoire et permet
d’éliminer les suies et dépôts. Le ramonage doit être effectué
par une entreprise qualifiée qui doit vous remettre un certificat de ramonage Ce document pourra être utile vis-à-vis de
votre assureur en cas de sinistre dû à un incendie dans votre
habitation. En cas de location individuelle, le ramonage des
conduits de fumées (cheminée, chaudière) est imputable au
locataire.
Les sapeurs pompiers de Montauroux
rs
ie
p
m
o
p
s
e
d
e
n
r
e
as
c
la
e
d
e
u
g
a
v
in
a
r
Le ter
s
e
c
r
u
o
s
x
u
a
r
u
o
t
Re
Depuis le début du XXème siècle jusque vers les années
1970 les terrains du quartier de la Colle noire, tout autour
du rond point des routes départementales, étaient cultivés.
Les familles Poulle, Grosselin, Dior, ont entretenu ces terres
plantées d’arbres fruitiers, de vignes, de jasmins et de roses.
A cette époque les parfumeries de Grasse rémunéraient de
façon correcte les cultivateurs mais avec la concurrence des
pays étrangers le cours de la rose à parfum s’est écroulé
causant l’arrêt de la production.
En juillet 1996, M. Laroche cède ses terrains incultes à la
commune et la mairie les classe en zone NA (zone à aménager) lors de la révision de son plan d’occupation des sols
(POS) en 2001. Depuis ce nouveau règlement d’urbanisme,
le collège, la caserne et le lotissement ont été construits
mais la zone hôtelière prévue à coté de la caserne n’a pas
trouvé preneur, aucun acquéreur ne s’étant manifesté.
Au fil des années, ce lieu est devenu un terrain vague squatté par des camions avec ou sans remorques, servant de dépôt de déchets divers et donnant une image déplorable de
l’entrée de la commune et du territoire.
Dans notre programme électoral nous avions prévu de requalifier ce site. Une zone artisanale ? trop peu de surface ;
y construire des logements ? Trop loin des centres commerciaux. Nous avons donc décidé de redonner à ces terrains
leur vocation agricole.
Avec la reprise de la production de la rose à parfum, l’opportunité s’est offerte pour les louer à des agriculteurs qui en
prendront l’entière charge pour une durée de 15 à 18 ans.
Plusieurs atouts se dessinent ; l’esthétique de l’entrée de
ville, le respect de l’environnement, l’emploi créé grâce à la
vente de la production, l’agro-tourisme, etc. Pour exemple,
dans la commune voisine de Callian des délégations se déplacent pour visiter les roseraies.
Les études ont été réalisées ; température, ensoleillement,
analyse des sols, sont favorables et les agriculteurs ont
l’assurance d’écouler leur production. Dès le prochain printemps deux hectares de rosiers, rosa centifolia (rose de mai)
seront exploités de façon biologique, sur le terrain devant
de la caserne ainsi que la bande de terre inconstructible
entre la départementale 37 et la piste menant aux logements du collège. Par ailleurs la maison Dior, avec l’accord
du Département doit replanter des oliviers sur le délaissé
de route proche du rond-point. Notre commune aura enfin
une porte d’entrée de qualité.
La commune va donc à ses frais préparer le terrain qui sera
loué à deux agriculteurs qui l’exploiteront et mettront en
valeur l’entrée de la commune.
Robert Cecchinato,
Adjoint à l’urbanisme
BAR LE KALLISTE
CHEZ PASCAL
TOUS LES SAMEDIS SOIRÉES A THÈME
DERRIÈRE LA BNP
FERMÉ DIMANCHE ET LUNDI- OUVERT À PARTIR DE 17H
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 17
UX
O
R
U
A
T
N
O
M
E
U
Q
MEDIATHE
Modalités d’inscription
8,50 euros à l’année pour adultes,
4,50 euros à l’année pour enfants et tarif réduit (étudiants,
demandeurs d’emplois, personnes âgées bénéficiant d’aides
sociales, personnes handicapées : avec justificatif)
nouveautés romans : Le charme discret de l’intestin ; Boussole (Prix Goncourt 2015),
D’après une histoire vraie (Prix Renaudot) ; La septième
fonction du langage (Prix roman FNAC) ; Un amour impossible (Prix Décembre), etc...
vous pouvez emprunter 12 documents maximum par carte
tous les 21 jours
(DVD 8 jours)
répartis comme ceci :
8 documents imprimés (livres, bandes dessinées, magazines)
2 CD musique
2 DVD (durée prêt 8 jours)
nouveautés DVD : Une mère ; Divergente 1 et 2 ; Les souvenirs, A la poursuite de demain ; Entre amis ; Un homme
idéal ; Les jardins du roi ; 50 nuances de Grey ;
Avant d’aller dormir ; L’enquête ; Guillaume et les garçons à
table ; La famille Bélier ;
le Hobbit ; American Sniper ; Le Prénom ; Tous les espoirs
sont permis ; Supercondriaque ; 3 cœurs ; Saint Laurent ;
Duo d’escrocs, etc...
HORAIRES D’OUVERTURE :
LUNDI
MARDI
MERCREDI
JEUDI
VENDREDI
SAMEDI
fermé
8 h 45 – 11 h 45
10 h 00 – 11 h 45
Réservé crèche-écoles
fermé
9 h 30 – 12 h 00
ANIMATIONS/EXPOS À VENIR :
13 h 45 – 18 h 30
fermé
13 h 45 – 18 h 00
13 h 45 – 18 h 00
16 h 00 – 18 h 00
fermé
18 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
ESPACE JEUNESSE :
comptines et berceuses : en Janvier-Février 2016,
abécédaires : en Février-Mars 2016,
ESPACE ADULTES :
carnets de voyages : en Janvier-Février 2016
ION
T
A
IC
N
U
M
M
O
C
N
INFORMATIO
SMS
MUNICATIONPAR
ECOM
D
L
A
N
U
M
M
O
C
E
SERVIC
Dans le cadre d’une démarche de
communication et de transmission
d’informations pratiques auprès de ses
administrés, la Commune a instauré
un service de diffusion de messages
par SMS.
Ce service d’intérêt public permettra
de vous envoyer rapidement des
informations essentielles notamment
en cas de difficultés en termes de
transports ou restauration scolaire,
d’alertes climatiques, de feux de
forêts, de travaux sur la voirie et les
réseaux d’eau et d’assainissement
mais également en vue de vous
prévenir de la réception de documents
administratifs à retirer en mairie (carte
d’identité, carte grise, etc…).
Dans l’hypothèse où vous seriez
intéressés par ce nouveau service de
diffusion d’informations, améliorant la
communication entre le service public
et ses usagers, nous vous demandons
de bien vouloir renseigner le formulaire
que vous trouverez en mairie et nous
le retourner par courrier, télécopie,
courriel
([email protected]) ou par dépôt en mairie.
Page Facebook
Montauroux :
Voici un peu plus
d’un an maintenant que nous avons décidé de nous lancer
dans un des moyens de communication les plus employé
aujourd’hui : Facebook.
Facebook est un réseau social en ligne qui permet à ses
utilisateurs de publier du contenu et d’échanger des
messages : deuxième site web le plus visité au monde après
Google selon Alexa (Alexa Internet est une entreprise dont
le site Web est principalement connu pour fournir des
statistiques sur le trafic du Web mondial).
Il compte en juin 2015, 968 millions d’utilisateurs actifs
quotidiens sur un total de 1,49 milliard d’utilisateurs actifs
mensuels.
Le 24 août 2015, pour la première fois sur une seule journée,
1 milliard de personnes ont utilisé Facebook.
Concernant la page Facebook de la Mairie de Montauroux,
nous cumulons aujourd’hui un peu plus de 700 «followers»
dans le jargon Facebookien, qui veut dire «abonnés».
Ce nouveau moyen de communication nous permet
d’informer en temps réel les Montaurousiens, voisins et
amoureux de notre village, des diverses activités se déroulant
sur la commune comme par exemple les nombreuses
festivités, les travaux en cours, des informations sur les
écoles, le CCAS, l’environnement...
Pour bénéficier de toutes ces données il vous suffit de créer
un compte Facebook (si vous n’en possédez pas déjà un),
écrire «mairie de Montauroux» dans la barre de recherche
Facebook et cliquer sur «j’aime».
Voilà vous êtes désormais un «follower» de la page
Facebook de la mairie de Montauroux!
Je vous donne donc rendez vous très vite pour des nouvelles
en temps réel.
Michaël Eloy
Conseiller Municipal
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 19
TOURISME & HANDICAP
Selon l’insee, 12 millions de français souffrent d’un handicap : 80%
ont un handicap visible, 1,5 million de personnes sont atteints
d’une déficience visuelle et 850 000 ont une mobilité réduite.
Ces personnes ont également besoin de s’informer, se divertir,
d’avoir des loisirs bref, de profiter de vacances comme tout le
monde et c’est dans cet état d’esprit que l’office de tourisme a
souhaité se mettre aux normes pour les 4 formes de handicap.
Après un audit par l’Agence Départementale de Tourisme du Var,
il a fallu doter l’office d’une boucle magnétique qui amplifie les
sons pour les personnes en déficience auditive, faire poser un
store pour diminuer l’éblouissement dû à une exposition plein
sud de notre bâtiment, installer une sonnette pour l’ouverture
de la porte et faire réaliser une rampe d’accès, par les services
techniques communaux. Cet investissement a été possible car
l’office de tourisme avait petit à petit déjà entrepris des actions
pour l’accueil de personnes en situation de handicap comme la
réalisation d’une banque surbaissée, de meubles présentoirs aux
normes, de dépliants adaptés aux déficients visuels…
A noter que sans avoir le label national « Tourisme et Handicap »,
plus contraignant, il est possible pour les prestataires d’obtenir la
qualification « Var accessible » par l’ADT (Agence Départementale
du Tourisme).
Peu à peu, des établissements divers se mettent aux normes
d’accessibilité et parmi les précurseurs nous pouvons citer le
restaurant Le Marina, la résidence de tourisme Le Champ d’Eysson
ou encore le parc de loisirs « Parcabout « ainsi que le club aviron,
qui grâce à leurs efforts permettent à TOUS de bénéficier de
vacances sur notre territoire.
OFFICE DE TOURISME
er
Manifestations 1 Trimestre 2016
8 JANVIER
5 MARS
Vœux de la municipalité
Salle polyvalente – à partir de 18h
Info : 04.94.50.41.00
Opéra « Manon Lescaut » de Puccini (nouvelle
production) 18h55 - Cinéma
Retransmission en direct du Metropolitan de NewYork
Tarifs : 21€ ou 15€ (adhérents ou – 18 ans)
Contact : 04 94 50 40 30
16 JANVIER
Opéra « les pêcheurs de perles » de Bizet (nouvelle
production) 18h55 - Cinéma
Retransmission en direct du Metropolitan de NewYork
Tarifs : 21€ ou 15€ (adhérents ou – 18 ans)
Contact : 04 94 50 40 30
24 JANVIER
Ballet « La mégère apprivoisée »
16h – cinéma Retransmission en direct du Bolchoï
Tarifs : 20€ ou 13€ (Adhérents et – 18ans)
Contact : 04 94 50 40 30
30 JANVIER
Opéra « Turando » de Puccini
18h55 - Cinéma Retransmission en direct du
Metropolitan de New-York
Tarifs : 21€ ou 15€ (adhérents ou – 18 ans)
Contact : 04 94 50 40 30
20 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
6 MARS
Course cycliste « La 23ème ronde de Montauroux »
à travers le territoire – catégorie régionale –
1-2-3-junior et pass’open
Départ place du Clos à - Arrivée place du clos à
Info : 07.86.52.86.25
12 ET 13 MARS
8ème Festival de la voyance et Salon « Planète
Esotérique » 10h 18h – salle polyvalente des Estérêts
du lac - Entrée libre - Contact : 06.11.04.41.13
22 MARS
Animations dans le cadre de la journée mondiale de
l’eau Programme à venir
Contact office de tourisme : 04.94.47.75.90
MontaurouxetleTéléthon
Depuis longtemps,
Montauroux participe à la grande «
fête de solidarité »
qu’est le Téléthon
; dans un premier
temps, et pendant de
nombreuses années,
sous
l’impulsion
de Roselyne Langlois, Chantal Chevrier et François Cardi, puis grâce à l’énergie
d’un quatuor de mamans locales (Delphine Guevel, Stéphanie
Lombard, Caroline Povillon et Annabelle Vizier) qui ont repris le
flambeau. Montauroux s’est toujours mobilisé pour ce Rendezvous, et depuis 2 ans maintenant, des associations montaurousiennes se fédèrent pour proposer ensemble des animations très
diverses en ce 1er week-end de décembre. Cette année encore,
un joli programme a été concocté avec l’aide de plusieurs d’entreelles et malgré la pluie, ces 3 jours ont permis de récolter sur 5
sites différents, la somme de 3015,60€.
Il faut ainsi remercier tous les bénévoles qui se sont impliqués
dans l’élaboration de ce programme et dans l’accomplissement
de ces journées. Un grand merci et toutes nos félicitations à…
- tous les élèves de l’atelier cuisine de la classe SEGPA du collège
Léonard De Vinci qui ont réalisé et vendu des crêpes
- Sylvie, Olivier et leur équipe pour l’organisation d’une bourse
aux vêtements et skis –Loisirs et Fêtes aux Estérêts du lac
- Arnaud & François-Michel pour des animations diverses autour
du tennis et du kart à pédales – Club de Tennis et kart à pédales
- Wided & Christiane qui ont proposé des loisirs créatifs autour
des fêtes de fin d’année – Atelier dessin de la Maison Pour Tous
- Michel, Nicolas & Olivier qui ont testé votre endurance à ramer
sur des ergomètres – Club Aviron
- Jean-Max pour son stage de yoga dynamique – Association Yoseikan Budo Club
- Jacques et Patrick qui ont tenu 2 stands de pêche… pêche virtuelle sur écran géant et pêche aux canards dans la fontaine –
Association « La Fario »
- Anne-Marie & ses amis, qui ont organisé un après-midi récréatif
autour de jeux divers (cartes, jeu de société…) - Club Amitié
- Noël & ses danseurs, qui ont voulu nous faire partager leur passion de la danse country et égayer musicalement ce samedi – Passion Western
- Les commerces du village : Boulangeries « lou pan d’aqui » et «
boulangerie du Clos » ; Magasins « Masala » et « les petites idées
», Coiffeurs « de l’art dans l’Hair » et « Chris Univ’hair » ; Institut
« Harmony beauté » ; « Brasserie du Clos » ; « Bar des boulistes
» et le restaurant « Histoire sans faim » ainsi que le supermarché
Leclerc et Gamm Vert
-Nadia, Mathilde, Mickael du Comité des fêtes pour avoir imaginé
un concours de pétanque « assis »
- Baptiste de l’ Amicale des sapeurs- pompiers, les « cuisinières
» du Club de l’Amitié sous la direction (de la cuillère en bois) de
Lucienne Rostagno et sa famille (Michèle, Maryse, Edwige et Olivia) ainsi que Anne-Marie, Alain, Michel, Guy, Sylvie et Patrick de
l’office de tourisme, qui sur les 2 jours se sont unis pour proposer
un stand « gourmandise » où sucré, salé, boissons diverses, objets
décoratifs et fleurs étaient présents.
Un remerciement également à la municipalité, la police municipale et les services techniques pour leur aide logistique sans qui
toute animation ne pourrait être faisable.
Enfin, un grand merci à vous, qui avez bravé les éléments pour
venir nous retrouver sur place, acheter quelque chose ou faire un
don et ainsi tous nous encourager. Nous vous donnons rendezvous l’an prochain, même date (1er week-end de décembre) pour
de nouvelles animations.
L’équipe de l’Office de Tourisme
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 21
CONTRIBUTION LISTE NON MAJORITAIRE
Liste « Union Pour Montauroux »
Respecter la Nature, Sauvegarder le Patrimoine de la Commune,
Des Paroles ou des Actes……..
conserver, développer mais en aucun cas diminuer.
Et nous sommes contrariés par ce changement désormais
programmé d’une zone à destination hôtelière en zone agricole.
(Patrimoine sacrifié et Perte en valeur Foncière)
Chères Montaurousiennes, Chers Montaurousiens;
De quoi s’agit-il ?
Dans quelques jours, l’année 2015 s’achèvera; une année difficile
et bouleversante pour chacun d’entre nous que ce soit à l’échelle
nationale, régionale, départementale ou communale.
Les difficultés n’ont cessé de croître avec son lot d’incertitude,
d’inquiétude, d’angoisse et même de peur;
Un chômage qui augmente, des ressources financières qui
diminuent… et malgré cela, des élus qui maintiennent une
politique de dépenses.
De belles actions sont pourtant mises en place puisque notre
Pays vient d’organiser sa Conférence sur le Climat à Paris (COP
21), afin de tenter d’obtenir un accord universel pour maintenir le
réchauffement climatique en dessous de 2°C.
Une réunion à échelle mondiale pour améliorer et gérer les
désordres climatiques créés par nos comportements car c’est
le développement de notre société de consommation et son
augmentation constante de déchets qui engendrent cette
pollution dont nous sommes tous responsables.
D’autoriser les nouveaux propriétaires du Château de la Colle
Noire à s’occuper de la parcelle appartenant à la commune afin
d’y produire des fleurs et plus particulièrement des roses.
C’est parfait, merveilleux ; J’admets d’ailleurs le côté charmant et
visuel de cette transformation car de fait, un champ de roses de
chaque côté de la route avant le rond-point de la Colle Noire ne
peut que séduire.
De plus, cela ajouterait un aspect florissant du plus bel effet sur
ce site.
Je suis juste gêné par quelques accords pris dans le cadre des
tractations avec le Groupe Industriel chargé du développement
de ce magnifique Château ayant appartenu à notre célèbre
couturier-parfumeur;
Et nous vous faisons part de la raison de notre désaccord ainsi
que notre regret sur cette décision.
Encore faut-il que nos dirigeants réfléchissent à l’application de
certaines actions concernant le traitement des déchets sur nos
communes ainsi qu’à la protection et à l’aménagement de nos
berges et parcelles à proximité du Lac de SAINT-CASSIEN.
Certes, des améliorations se mettent en place ainsi que des
rapprochements entre communes comme l’accord pris avec celle
des Adrets de l’Estérel pour l’accès à la déchetterie en périphérie
des Estérets du Lac.
De fait, chacun d’entre nous doit prendre conscience de
l’importance de ses actes dans son rapport avec l’environnement
proche.
C’est l’affaire de tous, qui plus est, une réalité scientifique et une
évidence écologique.
Bien entendu,
On nous explique que la transformation et la mise en place de ces
magnifiques fleurs sur le terrain appartenant audit château reste
un investissement privé à la charge exclusive de ce dernier.
Nous en sommes heureux et c’est normal puisqu’il s’agit d’une
propriété privée.
Mais quid de la notion d’écologie sans développement
économique.
Notre Maire a souhaité connaître notre point de vue et nous lui
avons fait part de nos réticences et inquiétudes car nous pensons
qu’il lui appartient impérativement de protéger et conserver
notre patrimoine.
Nous lui avons donc suggéré, dans le cadre du prochain PLU,
de conserver une zone hôtelière afin de maintenir nos valeurs
foncières et faciliter la poursuite de notre développement
économique et touristique. (Source future de création d’emplois)
Jean-Yves HUET, nous affirme que ce sera prévu et nous lui
accorderons donc, pour l’instant, crédit de cet engagement.
Restons néanmoins vigilant et concentrons notre attention sur
ce prochain changement afin de vérifier sa mise en œuvre et sa
situation géographique.
Doit-on augmenter les zones Agricoles ? Supprimer les zones
urbaines ?
Nous ne le pensons pas ;
Nous devons bien entendu conserver nos parcelles agricoles,
comme nous devons maintenir le développement de territoires
urbains, mais nous devons surtout conserver notre patrimoine
Communal.
Ces biens communs que nous possédons au travers de la
Municipalité et dont la valeur patrimoniale était d’environ 6
millions d’euros en 1989 pour être portée début 2014 à 45
millions d’Euros.
Un Patrimoine communal qui comprend de nombreux terrains,
des bâtiments, des maisons, des immeubles, et représente en
2014 près de 450 hectares de surface, en ce compris le foncier
bâti, non bâti, forêts, etc… Ainsi que plus de 523 Hectares que
Montauroux détient en propriété privée sur la commune des
Adrets de l’Estérel.
Un Patrimoine que notre municipalité se doit de protéger,
22 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
Mais qu’en est-il de l’emplacement (en face) faisant partie du
Patrimoine de la commune ?
Combien cela nous coûte-t-il ? Avions-nous vraiment besoin de
cette dépense supplémentaire?
Et que devient la perte financière sur la valeur de cette parcelle
suite à son changement en zone agricole ?
Dans ces conditions,
Nous vous invitons désormais à nous retrouver l’année prochaine
afin de suivre l’évolution et l’orientation de cette affaire.
En attendant,
Notre liste Union pour Montauroux, vous souhaite à toutes et
tous, d’excellentes fêtes de fin d’année.
Eric GAL
Liste UNION pour MONTAUROUX
CONTRIBUTION LISTE NON MAJORITAIRE
Il était une fois …. Un Marronnier Montaurousien
Jacques PREVERT en parlait, Georges BRASSENS le chantait :
Auprès de mon arbre, je vivais heureux...
Effectivement, nous n’aurions jamais dû le quitter des yeux
notre marronnier multi-centenaire, majestueux au-dessus
de l’Avenue Georges LACOMBE près de l’office de tourisme.
Mais voilà! l’histoire avance, les maladies des arbres et des
sociétés aussi, et les causes en sont multiples , à rechercher
dans notre passé, comme il en est de bien d’autres sujets !
Ne dit-on pas d’ailleurs que « Quand on veut tuer son chien,
on l’accuse d’avoir la rage » !
Nous devrions nous sentir protégés par cet extrait du
« serment d’Hippocrate » qui dit : J’utiliserai le régime pour
l’utilité des malades, suivant mon pouvoir et mon jugement
mais si c’est pour leur perte ou pour une injustice à leur
égard, je jure d’y faire obstacle …
Que disent les Montaurousiens de leur beau village ?
Le terrain de FUTSAL! Sujet connu: un terrain synthétique
à ciel ouvert, libre d’accès, non vraiment sécurisé. Des
dérives réelles, une impensable cohabitation avec les
riverains en face; c’est un échec considérable: bruit,
insultes, insécurité... Les dépôts de plaintes se sont succédé
et la Gendarmerie, saisie du problème n’a pu le gérer faute
de moyens. Ce ne sont pas des enfants qui viennent jouer
là, mais des adultes en grand nombre, passant les weekends à jouer au Foot à grand renfort de musique, de rodéos
de voiture ou de scooter. Quelques propos « démagos »
affirmeront sans savoir que c’est bien pour les jeunes, que
la Mairie pense aux jeunes... Des familles sont ainsi prises
en otage d’un projet imposé sans concertation. Nous allons
tenter de proposer une solution.
Nous tenons cependant à saluer le travail de proximité
de la Police Municipale en matière de surveillance et de
prévention sur ce lieu comme ailleurs, A quand une vidéo
surveillance efficace ?
Il est à noter au crédit de l’actuelle municipalité qu’un réel
effort a été fait sur bien des sujets, que ce soit au niveau des
travaux que de l’accueil des citoyens, en dépit de finances
en baisse et d’une réelle méconnaissance des mécanismes
régissant les droits et devoirs des citoyens que représente la
Mairie. Ainsi, La trésorerie principale nous a amputés d’1 %
de notre budget de fonctionnement, sans que personne
sauf vos représentants ne s’en soucient, et l’affaire , si elle
a donné lieu à la rédaction d’une charte trésorerie-Mairie,
n’en est pas finie pour autant ;
Le PLU : serpent de mer ou projet viable tant pour la plaine
que pour les villages ? Aucune communication depuis fin
juillet. Ni de la Communauté de Communes, ni de notre
Mairie !
Le budget futur : perspective de baisse des dotations, ce
qui n’est pas nouveau, mais laisse augurer de bien mornes
perspectives ...
L’éclairage des arrêts de bus dans la plaine mais aussi
d’une manière plus large la sécurité de nos enfants, les
travaux qui n’avancent pas, la loi NOTRE (quels impacts
sur Montauroux ? ), la collecte des encombrants (à chacun
aussi d’agir pour éviter çà, puisque aucune mutualisation
entre les communes et la communauté de communes
ne s’est révélée effective jusqu’à présent), bref, aucune
communication n’est faite par nos élus quant à leur travail...
Mais concerter n’est pas régner, et si la Solidarité des
maires de France avec les populations sinistrées a bien été
médiatisée, on n’en a pas vu l’effet ici !
Les élus s’engagent paraît il pour un économie sociale et
solidaire: comment ?
Bref, que ce soit pour l’état d’urgence, ou pour tout autre
sujet, la communication de nos élus communaux ou
intercommunaux est au point mort. C’est dommage, et le
citoyen en définitive risque de se tourner vers d’autres plus
habiles à faire scintiller leur aura, alors que leur couleur
est bien sombre...Il n’est que de voir l’indigence du site
de la communauté de Communes : un copié-collé d’un
texte administratif ! Décrivant simplement les nouvelles
compétences des régions ! Quel art de la com’ au sens
moderne du terme !!!
Terminons avec l’évocation de l’inquiétude dans laquelle
nous sommes pour l’avenir de la Maison pour tous, pour
l’avenir des quatuors, pour l’édification des rond-points
dans la plaine...
Enfin, en cette fin d’année terrible, gardons néanmoins et
plus que jamais l’espoir que la démocratie l’emporte sur
l’obscurantisme et la dictature !
Nous vous présentons tous nos Meilleurs Vœux pour la
Nouvelle Année
Pierre Jean ALFONSI - 06 77 06 65 80
[email protected]
Marie Hélène SIMON - 06 71 70 17 31
[email protected]
Éric BÉTHEUIL - 066 06 58 56
eric.betheuil-[email protected]
www.montaurouxpourtous.com
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 23
BERNARDIN NICOLAS ARDISSON,
SOLDAT DE NAPOLEON
D’aussi loin que remontent mes souvenirs,
j’ai toujours voulu, en cachette de mes
parents, monter m’amuser dans le
grenier de notre maison, rue A.Bonnet à
Montauroux.
C’était autrefois un grenier à foin mais du
temps de mon enfance, le fourre tout de la
famille et des souvenirs d’héritages.
Il y avait des tableaux, des meubles, des
fauteuils, une grande pendule, un crocodile
empaillé, une montagne de livres, des
vêtements chapeaux et cachemires qui
faisaient le délice des mites, de vieux
instruments de musique et surtout un
sabre à lame courbe et poignée de bronze
que j’affectionnais particulièrement
Il m’arrivait parfois, dans des combats
homériques de pourfendre un vieux
matelas qui, en signe de défaite, laissait
s’échapper ses boucles de laine.
Au cours de mes découvertes j’ai rassemblé
dans un coin du grenier, les objets que
je préférais et dans une valise, les vieux
documents et dessins d’un autre siècle qui
dormaient sous des lits de poussière.
Au fur et à mesure de mes progrès en
lecture et de mon intérêt pour les choses
anciennes, j’ai appris avec émerveillement
que j’avais un ancêtre, autrefois soldat
dans les armées de Napoléon.
Il avait laissé, on avait perdu et enfin
retrouvé dans ce fameux grenier son
certificat de réforme, sa feuille de route
Paris Montauroux et ce fameux sabre
briquet qui hélas, a vraiment disparu de
ma maison aujourd’hui mais que j’espère
bien retrouver un jour !
Bernardin Nicolas Ardisson était le grandpère de ma grand-mère Marie Ardisson,
épouse de Ferdinand Bernard, mon
grand-père que j’ai bien connu.
Avant de continuer mon récit, je dois
préciser que sans l’aide d’amis français et
anglais, je n’aurais pas retrouvé tous les
détails qui vont suivre et qui sont le fruit
de dix années de recherches.
Je les remercie vivement pour tout le
bonheur qu’ils m’ont procuré. Je me
prépare à partir un jour prochain en
Angleterre dans le but de visiter la prison
de mon ancêtre.
Les états de service de Bernardin Nicolas
Ardisson
Né à Montauroux le 6 mars 1781, il a été
incorporé le 23 février 1803 à l’âge de 22
ans dans le premier régiment d’infanterie
de ligne, dans la deuxième compagnie et le
troisième bataillon. Matricule 486, c’est un
conscrit de l’an 11.
Il rejoint son unité la même année à
Verone en Italie.
Ses signes particuliers sont une cicatrice
au menton et une au dessus de l’œil droit.
Il est nommé caporal le 22 mars 1805 et
sergent le 11 mai 1810.
Présent à la bataille de Caldiero le 30
octobre 1805, il fait ensuite la campagne
de l’armée de Naples de 1806 à 1808.
Il retourne ensuite dans l’armée d’Italie
pour combattre l’Autriche en 1809 et fait
prisonnier au combat de Salice le 16 avril
1809.Napoléon ayant vaincu l’Autriche, il
est libéré et retourne en première ligne le
11 novembre 1809.
Son régiment est envoyé en Espagne en
1810, il combat à Miranda en novembre
1811 et participe à la bataille des Arapilles.
juillet 1812, il est fait prisonnier par
les Anglais près de Salamanque.
Heureusement car les espagnols ne
faisaient pas de prisonniers…
Il est envoyé en Angleterre sur le vaisseau
Scipion, ancien bateau de la marine
française.
Enregistré à la prison de Dartmoor sous
le numéro 743, il est mentionné que son
lieu d’incorporation dans l’armée française
était Draguignan.
24 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
La destination des prisonniers français
venant d‘Espagne était souvent Kew
à 16 kms de Londres et Perth au nord
d’Edimbourg.
En 1814, on comptait 70.000 prisonniers
français en Angleterre.
Le 2 aout 1814, il est réformé, usé par
14 ans de service militaire dont 3 ans de
prison. Il partira de Paris avec sa feuille de
route le 17 aout 1814, passera en Avignon
le 27, arrivera à Draguignan le 29(feuille
de route contrôlée et signée par le souspréfet Amboise.
Il arrivera surement à Montauroux le
dernier jour du mois d’aout.
Avait-il eu le temps d’écrire à ses parents
durant son séjour dans l’armée ? Avaitil eu des permissions ? En partant pour
l’Espagne depuis l’Italie, avait-il eu le
temps de passer à Montauroux ? On ne
le saura jamais mais il a eu la chance de
revenir dans son village natal.
Il s’y mariera et vivra assez longtemps pour
fonder une famille dont je suis issu.
Là, c’est mon moment d’émotion….je
pense au temps qu’il a passé loin de sa
famille, aux souffrances, aux blessures,
aux kilomètres parcourus par tous les
temps, aux combats qu’il a menés.
L’histoire de cet homme aurait
complètement disparu s’il n’avait pas
laissé quelques papiers rongés par les rats
et un vieux sabre.
Que de joies il a du éprouver en retrouvant
sa maison de la rue Neuve, ses parents,
ses amis d’école, son provençal et notre
bonne cuisine….
Merci Bernardin Nicolas Ardisson.
Claude Bernard, Président de l’ASERP
Richesse et subtilité
du provençal !
Riquesso e sutileta
de la lengo nouostro !
Avant 1870, le petit peuple de Provence issu des classes populaires
et du milieu rural, ne parlait que le provençal local. Dès que l’école
devint obligatoire, les enfants, contraints bien malgré eux, furent
obligés d’apprendre à lire et écrire le français et bien sûr de le parler.
Cet apprentissage ne put se réaliser complètement qu’au cours d’une
longue période transitoire couvrant plusieurs générations. C’est alors
que s’élabora une façon de parler, mélange d’étranges associations
où grammaire, syntaxe et vocabulaire français cohabitaient avec la
syntaxe provençale et des mots provençaux déformés dans l’intention
de les franciser.
Ce « français provençalisé » a évolué au cours des années en se
francisant de plus en plus. De nos jours, cette façon populaire de
s’exprimer n’est plus utilisée que par certaines personnes d’un âge
avancé ! Hélas, beaucoup d’autochtones ont banni de leur quotidien
ce parler si riche de nuances et de finesse.
Il en est de même de notre accent que de nombreux jeunes et moins
jeunes s’efforcent de corriger et de faire disparaître en privant les
phrases de sa musique. Parler avec un tel accent « c’est éclairer de
soleil les banalités de la vie ».
Pour examiner de plus près la richesse de ce langage, il suffit
de répertorier quelques verbes d’action ; ils traduisent tous un
mouvement, une action, mais de l’un à l’autre que de subtilités !!!
D’après Mireille PAUL-DUPONT et Max STEQUE
Pour mettre une petite note d’optimisme : aujourd’hui, nous pouvons
être contents car nos langues (régionales) sont entrées dans la
constitution française (article 75-1) et appartiennent désormais au
patrimoine de la Nation.
De toute façon, nous pouvons remarquer aussi que l’on peut entendre
la coupe santo avant les matchs du RCT Toulon (Rugby) ou Nissa la
bela pour ceux de l’OGC Nice (football).
Enfin, plusieurs villes ont mis en place une signalétique bilingue que
les touristes apprécient et sont contents de voir. Et que dire de la
montée des effectifs d’élèves en classe de provençal dans l’éducation
nationale !
Avans 1870, lou pichin pople de Prouvenço, valènt-àdire dei gen de la campagno e pas ric, parlavo soulamen
lou prouvençau, e meme lou patoues loucau. Quouro
l’escolo es devengudo oùbligatori, lei enfant fugueron
oubliga d’apprendre a parla, escriéure e legi lou
franchimand. Tout aco s’es pas fa en un jour e a touca
mai d’uno generacioun. Entre tèms, es neissu uno
souorto de parla, un mesclun entre lei douas lengo. De
mot prouvençau, estropia souventi-fès, per s’escoundre
dins lou franchimand.
Aquelo façoun de parla, aquéu « franchimand
prouvençau » s’es fouorço desplega. Mai encuéi,
aquéu parla poupùlari es pas gaire emplega, franc dei
viei ! Malurousamen, noumbrous soun lei vertadié
prouvençau que parlon pus aquelo lengo rico, espressivo,
clafido d’image et de finesso.
Es parié per nouostro acènt que lei jouine e lei autre
voualon courregi, faire desparèisse per dire dei fraso
sense musico. Parla amé un acènt es « metre de soulèu
su lei banalita de la vido » !
Per mies coumprendre la riquesso d’aquéu lengage,
vous dounan quauquei mot/verbe e explicacioun per en
demoustra touto lei sutilita…
Mirèio PAUL-DUPONT et Max STEQUE
Per metre una pichòta nota optimista:
Mai ara, si podem satisfaire que nòtrei lengas son
intradas dins la costitucion francesa per l’article75- 1 ,
apartenon au patrimòni de la nacion.
De tot parier, podem s’avisar que si pòt auvir la copa
santa a cada debuta de match dau RCT a Tolon per lo
rugby `o Niça la bèla a Niça per lei match de l’OGC Nice.
Mantei vilas an mes en plaça una sinhalitica bilinga que
lo toriste es totplen content de veire. E que de dire de la
montada dei efectius dins l’educacion nacionala!
Frédéric MARTRON
Frederi MARTRON
AGANTER/ Aganta : empoigner avec force (ex : un animal)
ou attraper à son insu (ex : une maladie)
BADER/ Bada: regarder béatement (quelqu’un), rêvasser,
admirer la bouche ouverte - un badaréu : un belvédère, un
balcon
BARJAQUER/ Barjaca : bavarder, parler abondamment (ex :
les hommes l’emploient souvent en parlant des femmes…)
BISQUER/ Bisca : embêter, taquiner, pousser quelqu’un à
se fâcher. A trop faire bisquer quelqu’un, on risque de se
prendre une rouste…
BOULEGUER/ Boulega : remuer, bouger, s’agiter (voir même
mettre de l’ardeur au travail)
CASCAILLER/ Cascaia : secouer fortement (synonyme de gangasser/ gangassa)
COUILLONNER : tromper, berner, duper
ENSUQUER/ ensuca : assommer, étourdir (ex : frapper sur la tête)
ESBIGNER/esbigna : se cogner, se blesser légèrement au
contact de quelque chose
ESCAGASSER/escagassa : s’agiter, taper pour démolir, cabosser, esquinter
ESCAMPAILLER/escampa : éparpiller, disperser (vient de
escamp = espace, et signifie littéralement : faire de grands
mouvements pour étaler de la paille)
ESQUICHER/esquicha : écraser, serrer, comprimer, pressurer.
Se dit aussi pour imager, des citadins dans le métro « ils sont
esquichés comme des sardines dans une boîte ! »
ESTIRASSER/tirassa : tirer quelque chose sur le sol. Se dit
aussi de quelqu’un qui se traîne paresseusement !
S’ESTRAMASSER/s’estramassa : tomber lourdement,
comme une masse
ESTRASSER/estrassa : déchirer. Vient de « estras » = débris
ou chiffon. S’emploie souvent dans des expressions pour exagérer ou dramatiser comme s’estrasser de rire ou estrasser
son bulletin de naissance = mourir !
MARRONNER/ marrouna : littéralement murmurer, parler
dans barbe. Par extension, peut signifier, faire bisquer ou
enrager quelqu’un
PANTAILLER/pantaia : rêver
PASTIGNER : pétrir, triturer, malaxer sans soin avec ses mains
quelque chose de peu engageant. Vient de « pastoun » qui
veut dire pâte, levain.
RAFFEGUER/rafega : chercher, fouiller, fouiner, fureter partout pour trouver enfin l’objet convoité.
ROUGNER : râler, ronchonner, rouspéter.
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 25
CLUB DE L’AMITIE
Repas festifs, sorties et voyages litude
pour chasser la so
Fin juillet, le Club de l’Amitié a fait un voyage en Suisse. Ce
fût un véritable enchantement. Nous avons pris bon nombre
de trains, tous à crémaillère mais tous différents; nous avons
fait du bateau à aube; nous avons pris le téléphérique ainsi
que les œufs pour monter à plus de 3500 mètres d’altitude,
où nous avons vu le soleil se lever sur des limes enneigées.
C’était génial. Puis en novembre, nous sommes partis pour
une mini croisière à Savone – Rome – Barcelone – Marseille.
Nous avons eu du beau temps. Malheureusement, les
événements de Paris nous ont mis de la tristesse à tous.
Quand vous lirez ces lignes, l’année sera terminée ou sur le
point de l’être. En cette année 2015, nous avons proposé
beaucoup d’animations à nos membres: des repas, des
sorties (toutes n’ont pas été réussies mais il faut s’y rendre
pour le savoir), des animations dans la salle trois fois par
semaine... Essayer de rendre la solitude un peu moins triste
est notre but. Le 29 novembre, nous nous sommes rendus
à Sanary, au théâtre Galli pour admirer l’opérette de Louis
26 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
Mariano « Violettes Impériales ». Les 4, 5 et 6 décembre
nous avons participé activement au téléthon avec le
vendredi après-midi une série de jeux divers dans notre
salle avec vente de boissons et mini-restauration.
Certains de nos adhérents ont offert des pâtisseries et
des mets salés pour vendre sur la place devant l’office du
tourisme. Le 17 décembre, nous avons fait le dernier repas
de l’année dans un restaurant à Montauroux. Nous avons
proposé 2 grands lotos à la Maison Pour Tous, qui comme
à chaque fois ont remporté un vif succès. Cela nous fait
toujours un grand plaisir de pouvoir amuser les participants
en leur offrant de très beaux lots.
J’espère que de nombreuses personnes seules liront ce
propos et auront envie de nous rejoindre. Au nom du Club
de l’Amitié, je souhaite une très bonne fin d’année à vous
tous et je vous dis à bientôt peut-être. La porte du club est
ouverte, il suffit de la pousser.
Anne-Marie Bottero
nce
e
y
a
F
e
d
s
y
a
P
n
e
l
stiva
e
F
é
in
C
e
m
è
3
1
e
L
ux
e
f
s
e
s
s
u
o
t
e
d
lé
a bril
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 27
e
ACEV -Tout pour la musique classiqu
L’ACEV est une des plus anciennes associations
montaurousiennes, créée en 1975 par le Maire de
l’époque Jacques Krempff. Pendant les premières années,
son activité principale était axée sur le théâtre grâce à
l’impulsion donnée par Jacques et Jacqueline Jolivet.
C’est cette dernière, qui en 1989, succèdera à Jacques
Krempff et engagera une diversification des activités de
l’ACEV : soirées littéraires, expositions de peinture tout
en maintenant une activité théâtrale soutenue avec la
création d’une pièce par an et une prédilection pour
celles de Jean Anouilh, un des auteurs préférés de Jacques
Jolivet.
Après le succès de quelques concerts classiques à la
Chapelle Saint-Barthélemy, il a été décidé en 1992 de
passer à la vitesse supérieure dans ce domaine avec le
lancement des samedis musicaux, comportant jusqu’à 8
concerts par an.
Qu’en est-il aujourd’hui ? Avec une poignée de pionniers
fidèles, efficaces et motivés, l’ACEV continue à proposer des
concerts, essentiellement classiques, à la Chapelle SaintBarthélemy, unique pour son cadre et son acoustique.
La musique est un langage universel, accessible à toutes et
à tous, quel que soit l’âge dans la mesure où elle touche
l’âme humaine dans ce qu’elle a de plus profond et de plus
pur.
Après une année 2015 remarquable et appréciée par
la variété et la qualité des concerts, l’ACEV prépare
la programmation 2016 avec les mêmes impératifs,
consciente qu’il existe en Pays de Fayence des mélomanes
encore à séduire. D’ores et déjà, des pistes se préparent
avec la venue de l’Ensemble vocal de la Communauté
28 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
d’Agglomération de Draguignan, d’un quatuor à cordes
réputé et également de jeunes talents avant qu’ils ne
deviennent inaccessibles financièrement.
Ce programme 2016 sera figé sous peu et vous aurez le
plaisir de le découvrir dans le prochain numéro de la
Revue Municipale.
Dans l’attente, bonne année musicale et rendez-vous à
nos concerts classiques.
Philippe Vizier
ASSOCIATIONS CULTURELLES
s!
lu
p
s
r
u
jo
u
o
t
it
a
f
Art’danses,
Plus de Zumba avec l’arrivée de Sandy,
plus de jazz, plus de classique et plus de
contemporain !
Cette année est particulière pour l’équipe dynamique
d’Art’Danses car elle crée Ballet Jazz Compagnie, sa
compagnie de danseurs professionnels. La direction
chorégraphique est assurée par Antonia Rossi élève
de Serge Alzetta. Composée de cinq danseuses et
un danseur tous venus d’horizons différents mais
partageant la même passion. La direction est assurée
par Sophie Degorge, Directrice de Art’Danses et
professeur de danse classique. Sophie Degorge,
danseuse dans différentes compagnies à travers le
monde, offre son expérience professionnelle à cette
toute jeune compagnie très prometteuse.
Plus de collaboration, Ballet Jazz Compagnie,
les élèves d’Art’Danses et Diamond Dreams, la
compagnie dirigée par Davids Cesana professeur
de Hip-Hop/Ragga présentent un spectacle haut en
couleur le 20 mars 2016 au Théâtre de la Licorne
à Cannes. Toutes les informations sur notre site
Internet www.artdanses83.sitew.co.
Encore plus de folie dans le prochain spectacle de
l’école de danse ! Chaque année l’école relève le défi
de mettre en scène un spectacle plus surprenant
que le précédent. Ce n’est plus un simple spectacle,
ASSOCIATIONS SPORTIVES
c’est un show ! Tous les élèves travaillent dur pour que
les spectateurs prennent encore plus de plaisir.
Venez nous voir nombreux au Centre Culturel de
Fayence les 4 et 5 juin 2016. Toutes les informations
sont sur notre site Internet www.artdanses83.sitew.co.
Art’Danses ce n’est pas seulement les cours de
danse, il y a aussi des cours de barre à terre avec
Sophie pas besoin d’être danseur, allongé au sol,
vous travaillerez vos muscles et votre souplesse, le
Yoga avec Sophie, le Yoga en Anglais avec Lorna. Il y
a aussi du Pilates avec Nienke, c’est cette discipline
douce de renforcement de la sangle abdominale, qui
a sculpté le corps de Pippa (si si, la sœur de Kate
en Angleterre), le Qi Qong, avec Magali, est une
gymnastique traditionnelle chinoise et une science
de la respiration.
De la danse du plus petit au plus grand pour les
artistiques, de la Zumba pour les énergiques, du
Yoga, du Pilates, du Qi Qong et la Biodanza avec
Béatrice … à Art’Danses il y a forcément un cours
pour vous !
Attention, fréquenter Art’danses nuit à la morosité
et à la fatigue. Forts risques de dépendance à
la bonne humeur et à la pratique d’une activité
régulière !
Informations : 06 09 64 73 45
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 29
Judo Ju Jitressu
Attachez vos cein
tu
Le judo est en France le plus populaire des arts
martiaux avec plus de 600 000 pratiquants. Son succès
est lié à la teneur et à la qualité de son enseignement,
ainsi qu’aux valeurs morales qui s’y rattachent et qui
donnent, en particulier aux jeunes, des repères pour
bien démarrer dans la vie.
C’est à partir de 1930, que le judo est apparu en France avec la
venue de Mikinosuke Kawaishi, élève de Jigoro Kano, créateur
de cette discipline à partir des techniques ancestrales du Jujitsu. Maitre Kawaishi a vite compris que le judo ne pouvait pas
être enseigné en Occident comme il l’était au Japon. Il a donc
mis en place, un enseignement progressif avec la création
de 6 ceintures de couleur (blanche, jaune, orange, verte,
bleue, marron) pour concrétiser les acquis successifs avant
d’atteindre la mythique ceinture noire.
La guerre freine le développement du judo en France, mais à
partir de 1946, il se structure avec la Fédération Française de
Judo et de Ju-jitsu. En 1947 est mis en place le collège national
des ceintures noires. La France, pionnière en Europe, est à
l’origine de la création de la Fédération Européenne de Judo
en 1948 puis joue un rôle important dans la constitution de la
Fédération Internationale de Judo en 1951.
Les premiers championnats s’organisent ; ils sont toutes
catégories, à savoir sans une distinction de poids, qui
n’interviendra que lorsque le judo sera un sport de
démonstration aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964, puis
discipline olympique à part entière à partir de 1972 à Munich.
Avec 10 ans d’écart, les mêmes compétitions concerneront les
féminines. A tous niveaux de catégories et de compétitions, la
France brillera et compte aujourd’hui le 2ème palmarès le plus
fourni au monde après le Japon.
Le Club de Judo et d’Arts martiaux de Montauroux s’inscrit
dans cette dynamique sportive et morale en proposant un
enseignement progressif, adapté à chacun et chacune des
élèves. Ouvert aux enfants à partir de 4 ans avec des cours de
baby-judo, jusqu’aux adultes de catégorie sénior, il répond aux
aspirations de toutes et tous.
En ce début de saison 2015/2016, les résultats ne se sont pas
fait attendre. Marc Gamous et Christian Isnard ont entamé
leur parcours d’accession à la ceinture noire en réussissant
leur examen d’arbitrage, tandis que Serge Torres et MarieJeanne Ciancia triomphaient en démonstration de Kata ju jitsu
à Valbonne.
Alors n’hésitez pas à découvrir toutes les richesses du judo
et jujitsu en venant le mardi et vendredi soir au dojo du pôle
multi-activités ou en prenant tout renseignement auprès du
professeur Serge Torres CN 4ème dan au 04 94 47 62 48 / 06
19 45 95 13 ou à la présidente Fernande Denis CN 1er Dan au
06 15 39 28 04.
A bientôt, peut-être, et en attendant bonne année sportive.
Le bureau du Club
30 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
ASSOCIATIONS SPORTIVES
e
v
i
t
r
o
p
S
n
o
i
t
a
i
c
Asso
Jeunes Boulistes
Pays de Fayence
Un projet fou ( ?) mené par deux fadas
voilà cinq années : créer une école à
pétanque dans le fief d’une culture
locale qui a déjà apporté un lot de
champions dont la reconnaissance
restée confidentielle.
Une école axée sur la compétition,
laissant derrière elle la partie loisir
aux réunions amicales. Sans négliger
nullement les interventions au niveau
scolaire, ce qui a été le cas sur la
commune de Montauroux avec la
bénédiction de Mr le Maire HUET, sur
les écoles du CLOS et du LAC, avec le
succès que nous connaissons. De là,
sont sortis, de jeunes garçons et filles
sociétaires actifs de l’ASJB.
Les résultats sont arrivés presque
logiquement, sans passion excessive,
mais convaincus de la réussite de leurs
élèves. L’A.S.J.B Club intercommunal,
avec une terre d’accueil à TOURRETTES,
où est son siège, les dirigeants
n’ont jamais négligé la commune de
MONTAUROUX toujours ATTENTIVE aux
actions menées vers les enfants du Pays.
Le Fédéral sur la Place du Clos a fait
rêver les anciens, (voir photo ci-jointe)
et a conduit les instances fédérales
à considérer ce lieu magique pour
un éventuel championnat du Var des
Jeunes.
Le nouveau club de Pétanque de
Montauroux
envisage
déjà
un
partenariat avec l’ASJB, le même qui
ASSOCIATIONS SPORTIVES
est étudié depuis peu avec LES ADRETS.
Il est à noter que la commune de
MONTAUROUX est fière de contribuer
à la création d’une section féminine
pétanque au sein de l’ASJB, dont deux
triplettes furent engagées au BOL D’OR
de NICE le 17 NOVEMBRE, éliminées
avec les honneurs en demie finale !
Nous souhaitons dès la reprise en févier
2016 un franc succès aux tout jeunes
élèves.
NOTONS que tous renseignements sont
pris auprès du COACH Marcel RIBES tél
06 17 42 73 31 Mme Pascale GAIDDON
06 26 74 83 22 Et Mme MOYE Célia
(secrétaire) 0651767418 [email protected]
gmail.com … Frédéric Graille (président)
06 32 54 76 56
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 31
Ski club canton Fayence
La saison est lancée – les sorties se feront désormais
dans la station de Auron tous les samedis
Les enfants sont encadrés du départ à l’arrivée du bus. Les
Dès le 9 janvier 2016 nous accueillerons les enfants à partir de
6 ans et les adultes, du débutant au confirmé pour le ski alpin.
Les sorties se déroulent en bus départ et retour à la piscine de
Fayence : RDV à 7H le samedi matin retour 19h15. Un arrêt est
possible au péage des Adrets côté Cannes à l’arrêt de bus. Des
accompagnateurs bénévoles formés par le comité Côte d’Azur
Ski sont diplômés Moniteur fédéral 1er ou 2ème degré et
encadrent les groupes de niveau du débutant au confirmé, et
c’est la FFS qui organise le passage des étoiles en fin de saison.
La sortie comprend : le forfait ski, le repas, le voyage en bus.
32 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
inscriptions sont ouvertes auprès de l’office tourisme Montauroux selon les modalités que vous pourrez trouver sur notre
site internet : : www.skiclubfayence.com et sur nos flyers disponibles dans les offices du tourisme du canton et lieux publics.
Renseignements et Ouverture des inscriptions
à l’office tourisme Montauroux - Tél 04 94 47 75 90
Mail : [email protected]
RDV pour la première sortie le samedi 9 Janvier 2016
Inscription préalable au club obligatoire.
Nous attendons la neige avec impatience.
Le plaisir du jeu pour tous et la convivialité !
Situé derrière le cinéma, l’ATM (Association Tennis Montauroux) vous offre la possibilité de pratiquer votre sport
favori en loisir ou en compétition, grâce à quatre courts éclairés : 2 en terre battue et 2 en surface dure.
Le jeu pour tous : Le club accueille désormais 170 adhérents (100 enfants à l’école de tennis), un nombre en
constante augmentation depuis 2012 grâce à une équipe dynamique et à des tarifs adaptés. Cotisation annuelle
(licence incluse : 27€ pour les adultes et 18 € pour les enfants) :
Familles (2 parents/2 enfants)
180 euros
Adultes / Couples
95 euros / 150 euros
Adultes inscrits aux entraînements
75 euros
Etudiants, Demandeurs d’emplois
70 euros
Jeunes (– de 18 ans) non inscrits à l’école de tennis
50 euros
Jeunes (– de 18 ans) inscrits à l’école de tennis
30 euros
Un enseignement de qualité pour tous les âges et matin ouvertes à tous, le téléthon, la fête du Club en juin,
les rencontres par équipe et bien sûr les tournois FFT :
toutes les ambitions :
Que vous soyez débutant ou confirmé, Arnaud Gamard,
enseignant diplômé d’état, vous apportera tout son savoirfaire. Les progrès sont toujours valorisés et les plus motivés
peuvent par la suite intégrer des équipes de compétition.
Dix équipes (jeunes et adultes) ont été engagées pour la
saison 2014.
• NOUVEAUTE ! L’équipe d’enseignement s’étoffe en
2015 avec l’arrivée de deux enseignants diplômés et
d’un éducateur afin de développer différents pôles de
compétition et mettre en place un entraînement physique
pour les ados et pré-ados.
Des événements sportifs tout au long de l’année :
Le club organise différents événements pour tous les âges
et tous les niveaux : des animations conviviales le dimanche
• Le Tournoi Multi-chances au printemps pour les 8, 9 et 10 ans
• Le Tournoi Jeunes au printemps pour les 11 ans et plus
• L’Open au mois d’août, en nocturne uniquement, pour les
adultes
La convivialité est un des atouts de club et nous nous
ferons une joie de vous réserver le meilleur accueil
pour cette saison sportive.
A bientôt ! Sportivement
Président : François-Michel Dotto – tél : 06 52 60 55 18 e-Mail : [email protected]
Secrétaire : Anne Payeux – tél : 06 83 85 62 33
Trésorier : Jörgen Svedberg
Professeur : Arnaud Gamard – tel : 06 88 85 06 02
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 33
299 words
ht
ig
n
’s
r
e
t
in
w
is
h
t
If on
I cross the Place du Clos at a brisk pace.
The sky is dark without stars, and not a soul
is to be seen even if the shops are still
open. If on this winter’s night people are
to face the cold and damp, they must have
a good reason for doing so, like the men
and women meeting in avenue Georges Lacombe.
People have been gathering here for more than
twenty years. Some come from Les Estérets or
Le Tignet, others commute between New York
and Montauroux or Callian. They share a love
of art and painting, but there is more to it.
What motivates them and keeps them coming
back Wednesday after Wednesday and year after
year, is their esteem and sympathy for Daniel
Bard, their maestro.
The atelier is in full swing when I arrive.
‘We are doing Garouste’, says Daniel. ‘We
visited the Gérard Garouste exhibition in
Fondation Maeght. The assignment is to rework
a well-known painting in his style.’
I watch him go from easel to easel, giving
a tip or a compliment here and there. Art
runs through his veins; he has taught it all
his life, his father was a painter and his
grandfather was an illustrator.
‘Daniel sees things differently’, somebody
confides. ‘We never know what he will say, but
it is always to the point.’
Towards 7 pm, people put down their brushes
and the work is grouped around a sofa. A lady
makes a picture of each painting. The Garouste
touch is undeniable, yet every canvas reveals
a personal style. Nibbling cheese and olives,
we observe, comment, discuss and joke. The
Montaurousian night feels warmer when I step
outside, or is it just me being inspired and
joyous? (ADS)
Paintings by Atelier Daniel Bard on
http://cardsbycathrina.com
Si par cette nuit d’hiver
D’un pas rapide, je traverse la place du
Clos. Le ciel est sombre et sans étoiles,
et dehors il n’y a pas âme qui vive, même
si les magasins sont encore ouverts. Si par
cette nuit d’hiver, des courageux affrontent
le froid et l’humidité, il faut qu’ils
aient une bonne raison pour ainsi faire,
comme les personnes réunies au 7, avenue
Georges Lacombe. Des hommes et des femmes
se retrouvent ici depuis plus de vingt ans.
Certains viennent des Estérets ou du Tignet,
d’autres font la navette entre New York et
Montauroux ou Callian. Ils partagent l’amour
de l’art et de la peinture, mais ce n’est pas
tout. Ce qui les motive et les fait revenir
de mercredi en mercredi et d’année en année,
sont leur estime et sympathie pour Daniel
Bard, leur maestro.
L’atelier est en plein cours lorsque j’arrive.
« Nous faisons du Garouste », dit Daniel. «
Nous avons visité l’exposition sur Gérard
Garouste dans la Fondation Maeght.
34 - le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016
La mission ce soir est de retravailler une
peinture connue à sa façon. »
J’observe Daniel aller de chevalet en chevalet,
donnant un conseil ou un compliment ici et là.
L’art coule dans ses veines; il l’a enseigné
toute sa vie, son père était un peintre et
son grand-père était un illustrateur.
« Daniel voit les choses différemment », me
confie quelqu’un. «On ne sait jamais ce qu’il
va dire, mais c’est toujours pertinent.»
Vers 19 heures, les gens posent leurs pinceaux
et les toiles sont regroupées autour d’un
canapé. Une participante les prend en photo.
La touche Garouste est indéniable, mais chaque
tableau révèle un style personnel. Grignotant
du fromage et des olives, nous observons,
commentons, discutons et plaisantons. Quand
je quitte les lieux, inspirée et joyeuse, la
nuit Montaurousienne me semble plus clémente.
(ADS)
PROCHAIN BULLETIN MUNICIPAL : Le prochain bulletin municipal paraîtra début avril 2016. Elus et associations
n’oubliez pas d’adresser votre contribution (articles de 400 mots maximum sous format word uniquement et
photos séparément) à ce bulletin avant le 1er mars 2016 à [email protected] et [email protected]
ville-montauroux.fr. Veuillez respecter cette date pour ne pas retarder la parution de ce bulletin. Merci pour votre
participation. Annick de SCHACHT- Philippe VIZIER – Roxanne DEREUDER
Etat Civil
NAISSANCES :
Nos meilleurs vœux de bienvenue à…
• GIORDANENGO Luna le 23 août 2015
• BOUKHOUBZA Joudia le 18 septembre 2015
• ROUX Théo le 23 septembre 2015
• RODRIGUES MARTIN Matteo le 23 septembre 2015
• WEIL Owen le 03 octobre 2015
• VICENTE Chloé le 06 octobre 2015
• ORTEGA Nolan le 08 octobre 2015
• JULIEN Mathias le 17 octobre 2015
• LADHARI Samy le 20 octobre 2015
• VANHERPE Louis le 20 octobre 2015
• PASSANTE Lou le 02 novembre 2015
• MKHININI Fredj le 02 novembre 2015
• SCOMMEGNA Liam le 03 novembre 2015
• BEAUPERE Charles le 10 novembre 2015
• PHEBY CUNY Amélia-Rose le 14 novembre 2015
MARIAGES : Toutes nos félicitations à…
• PALARIC Fabrice Georges Camille, Réceptionniste atelier,
avec BABOULIN Stéphanie Virginie, Vétérinaire, le 10 octobre 2015
DECES : Nos sincères condoléances aux proches de…
• CHARPIOT Joseph, décédé à l’âge de 77 ans
• NAKACHE Mireille épouse STRZYZEXSKI,
décédée à l’âge de 77 ans
• DUPONT Bruno, décédé à l’âge de 45 ans
• CAMPORA Lydie veuve OTTO, décédée à l’âge de 95 ans
• ANDREA Marthe épouse GARCIA, décédée à l’âge de 74 ans
• HOWARTH Geoffrey, décédé à l’âge de 88 ans
• STEPHAN Viviane épouse OUAHBA, décédée à l’âge de 57 ans
• PELASSY Aliette, décédée à l’âge de 82 ans
• CARDONA Lucien, décédé à l’âge de 95 ans
• BAN Daniel, décédé à l’âge de 87 ans
• COSTE Maurice, décédé à l’âge de 84 ans
• ALLART Ludovic, décédé à l’âge de 23 ans
• CADE Nicole veuve LEJAL, décédée à l’âge de 81 ans
• BOURNOT Claude, décédé à l’âge de 89 ans
• GALLIMARD Lucie, décédée à l’âge de 89 ans
le magazine de Montauroux - nu méro 60 - Janvier 2016 - 35

Documents pareils

Télécharger - Montauroux

Télécharger - Montauroux Considérant la nécessité de procéder à des ajustements au budget du lotissement « les Près de Narbonne » de l’exercice 2015. Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, et à l’unanimité des voix...

Plus en détail