S`entraîner pour être beau ou pour être bien

Commentaires

Transcription

S`entraîner pour être beau ou pour être bien
S’entraîner pour être beau ou pour être bien?
Franchement, n’est-ce pas un peu, beaucoup, pour améliorer leur apparence
physique que certaines personnes se motivent à faire des séances d’exercice
physique plutôt... musclées? Il n’y a pas de mal à être motivé par des
objectifs esthétiques. On sait que la pratique assidue d’activités aérobiques,
par exemple la marche d’un bon pas, le jogging, la bicyclette et le patin à
roues alignées, s’accompagne d’une dépense énergétique appréciable et
constitue ainsi un élément clé d’un programme de contrôle du poids, à
condition bien sûr d’y ajouter un régime alimentaire approprié. On sait aussi
qu’un bon programme d’exercices physiques avec résistance (musculation à
mains libres ou avec appareils), en plus d’améliorer la puissance
musculaire (c’est-à-dire la force et la vitesse), raffermit les membres et
améliore la posture.
Tout ça, c’est bien, mais il ne faut pas penser –comme le donne à croire certaines publicités dans les
médias– qu’on peut se sculpter un corps parfait en un rien de temps. Trop de gens entreprennent un
programme de remise en forme avec une motivation grosse comme un feu de paille… jusqu’à ce qu’ils
réalisent que la transformation de leur silhouette ne survient pas aussi vite que prévu! Pour intégrer
l’activité physique dans votre mode de vie, il faut que vos attentes soient réalistes. Il ne faut pas vous
laisser berner par les messages un-peu-trop-beaux-pour-être-vrais de certaines publicités (par exemple,
qu’à l’achat d’un simple appareil, vous aurez des « fesses de fer »!).
Quelque idées reçues
Voici quelques idées reçues en matière d’entraînement physique et ce qu’en pensent les experts.
En entraînant les muscles des cuisses, des fesses ou les abdominaux, je réduirai la quantité de
graisse qui s’y trouve.
Faux : Si les exercices avec résistance renforcent vos muscles, ils ne permettent pas de perdre
localement de la graisse. L’activité physique peut améliorer votre apparence corporelle en
réduisant globalement la quantité de gras emmagasinée sous votre peau et entre vos viscères, si
vous en avez un surplus. Pour cela, vous devez miser sur l’entraînement cardiovasculaire
d’intensité moyenne ou élevée et suivre un régime hypocalorique.
Puisque je viens de commencer à m’entraîner, je peux manger tout ce que je veux et je vais tout de
même perdre mes kilos en trop rapidement.
Faux : La perte de poids n’est possible que si votre bilan énergétique est négatif, c’est-à-dire si vous
dépensez plus de calories que vous en ingérez. Pour contrôler votre poids, même si vous faites de
l’activité physique, vous devez manger de façon saine, équilibrée et sans excès.
Il y a maintenant un mois que je m’entraîne et je n’ai pas perdu de poids, sans doute à cause de la
musculation. Je vais donc cesser d’en faire.
Erreur : Certaines personnes (mais pas toutes) verront leur masse musculaire augmenter en réponse à
un programme de musculation, mais seulement après au moins six à huit semaines d’entraînement
intensif. S’il n’y a pas de perte de poids au début d’un programme d’exercice physique, c’est que
l’activité physique et le régime alimentaire n’ont pas suscité de déficit calorique.
Je peux viser un amaigrissement de 10 kg par mois, grâce à un programme de remise en forme.
Faux : Il faut cumuler un déficit d’environ 3 500 kcal pour perdre une livre de graisse (un peu moins de
500 grammes). Or, il est déjà pas mal difficile de susciter un déficit calorique de 500 kcal par
jour. Ainsi, il n’est pas raisonnable d’espérer maigrir de plus d’une livre par semaine.
La réalité
Après quelques semaines d’entraînement intensif, découragées de ne pas atteindre leurs objectifs,
certaines personnes abandonnent malgré plusieurs effets positifs, mais « subtils » sur leur bien-être et
leur santé. Leur entraînement était probablement plus rigoureux que nécessaire et ils ont associé
l’activité physique à l’inconfort plutôt qu’au plaisir.
Or, il est prouvé que les personnes qui demeurent physiquement actives toute leur vie le font pour le
plaisir, la sensation de bien-être et l’amélioration de leur santé physique et psychologique, plutôt que
pour des considérations esthétiques.
Des exercices simples, qui s’intègrent à votre quotidien, sont bien plus appropriés que les « corvées de
redressements assis et autres pompes » pour améliorer votre forme. Par exemple, pourquoi faire une
centaine de redressements assis par jour ( souvent dans le but de se sculpter un « six pack »
d’abdominaux ), alors que vous pourriez vous tenir en équilibre sur une jambe, le dos droit, pendant
que vous parlez au téléphone ou que vous faites la vaisselle? Vous renforceriez alors la jambe d’appui
tout en faisant travailler les couches abdominales profondes et la région lombaire, soit les muscles de
« la bonne posture ». De plus, votre corps gagnerait en stabilité.
Et ce n’est qu’un exemple, car il existe une foule d’exercices musculaires et cardiovasculaires aussi
faciles à exécuter qu’à insérer dans votre horaire. Demandez à un professionnel de l’activité physique.
Prenez plaisir à être actif!
Référence : www.kino-quebec.qc.ca.

Documents pareils