retient son souffle - Le Quotidien du Tourisme

Commentaires

Transcription

retient son souffle - Le Quotidien du Tourisme
3165_QDTOK_8_p01:QDT_p01
7/01/09
20:40
Page 1
› TRANSPORTS
› TOURISME D’AFFAIRES
› HÔTELLERIE
ADP VEUT AUGMENTER
LES REDEVANCES
DE 5,5% page 2
LE QUARTIER PARIS
BERCY UNI POUR
L’INCENTIVE page 3
ODALYS PRÉPARE UN ÉTÉ
AVEC 3 500 LITS
SUPPLÉMENTAIRES page 5
Vendredi 9 janvier 2009
N° 3165 • Prix : 0,75 € - 9, allée Jean Prouvé 92587 Clichy cedex - Tél. 01.41.40.33.89 - Fax. 01.41.40.34.17 - E-mail : [email protected]
› Éditorial
Eviter la
contagion
■ Courant décembre, Elie
Marouni, le ministre du Tourisme
du Liban, avait rencontré
quelques journalistes pour leur
faire part des ambitions de son
pays sur notre marché, avec un
bilan flatteur pour 2008 : plus
de 60 000 Français ont visité le
Liban. Il a également annoncé la
préparation d’un plan de relance
du tourisme, s’appuyant
sur l’organisation à l’automne
prochain des jeux de la
francophonie, un plan orienté
vers quatre cardinaux :
le balnéaire, le culturel,
le tourisme de congrès et le
tourisme médical. Mais surtout,
Elie Marouni s’est voulu
rassurant, notamment pour
les tour-opérateurs qui
programment la destination
et qui ont été échaudés par
la guerre éclair menée à l’été
2006 sur le sol libanais par
Israël, opération qui avait
nécessité la mise en place
d’un plan massif d’évacuation
des touristes vers Chypre.
Le puisant voisin menant
actuellement, sur la frontière
opposée, une violente offensive
contre le Hamas dans la bande
de Gaza, l’attention des médias
se concentre sur la zone
une fois encore. Ce n’est pas
de bon augure pour le tourisme.
Pour l’instant, la contagion
n’a pas gagné les voisins mais il
ne faudrait pas que la situation
s’enlise. Les jeux d’alliances
compliquées entre les pays
et les organisations armées
peuvent embraser la région,
bien que personne n’y ait
vraiment intérêt. D’ailleurs,
les voyageurs qui pratiquent les
“Échelles du Levant” savent
que les accès de fièvre sont
fréquents et géographiquement
limités. À Beyrouth, Amman
ou au Caire, on observe tout
en ne désespérant pas d’amener
les belligérants à la table
des négociations. À Beyrouth,
Amman ou au Caire, voire
en Israël, on veut croire que
les visiteurs ne seront pas saisis
par la crainte. Car si on veut se
garder de la contagion, on pense
d’abord à éviter tout amalgame !
Patrick Lopez
› MANAGEMENT
L’ACCUEIL
DES NOUVEAUX :
UN ENJEU
D’EFFICACITÉ ?
page 6
Le fait du jour
Israël a suspendu ses bombardements 3 heures mercredi
Le Proche-Orient
retient son souffle
› Le Liban, l’Égypte et la Jordanie pourraient voir leur fréquentation chuter.
› Pas d’impact pour l’heure sur le plan touristique d’après les voyagistes.
› Mais pour les tour-opérateurs, il ne faudrait pas que la situation s’enlise.
“
L’arrivée
d’Obama
pourrait relancer
un cycle de
négociation”
›
Égypte
lors qu’Israël ouvrait
mercredi un couloir humanitaire durant trois
heures pour soulager la population de Gaza, le monde se demande si ce geste laisse présager une fin imminente du conflit.
Premiers concernés, les trois
voisins directs d’Israël que sont
l‘Égypte, le Liban et la Jordanie,
qui pourraient, si les combats
s’éternisaient, voir leur fréquentation touristique chuter. Interrogés, les TO programmant
ces destinations ne semblent
pas trop inquiets… pour le moment. Ainsi chez Aya, spécialiste du Moyen-Orient, “le
conflit n’affecte ni les ventes
Égypte, ni les ventes Jordanie
et encore moins celles sur les
Émirats”, affirme Isabelle Del-
A
Jordanie
Liban
vaque, la responsable commerciale qui note même une
bonne tenue des ventes sur la
Syrie. Pas de cellule de crise non
plus chez Voyamar, spécialiste
d’Israël. “Notre destination
leader était en train de monter
fortement. Même si à ce jour
nous n’enregistrons aucune annulation, une baisse des ventes
me semble inévitable”, indique
Aurélien Aufort, chef des ventes
du TO qui a cependant dû rassurer deux ou trois clients inquiets au téléphone. Affréteur
pour sa clientèle affinitaire,
Voyamar maintient son vol direct Lyon/Tel-Aviv prévu dans
trois semaines. “Ces clients-là
connaissent bien le fond du problème. Ils savent que le conflit
est limité à la bande de Gaza.”
Chez STI, seul un couple programmé sur un circuit en Israël
a préféré changer pour une
croisière sur le Nil. “Quelques
clients appellent, notamment
ceux dont les départs approchent, mais ils n’annulent pas”,
précise Olivia Even, directrice
commerciale chez STI. Même
type d’appels recueillis par
Voyageurs du Monde qui maintient tous ses programmes en
Égypte ainsi qu’en Jordanie.
La Jordanie, destination d’avenir pour Top of Travel et Plein
vent qui affrètent des vols vers
Amman, résiste à la crise. “Mais
il ne faudrait pas que ça dure”,
conclut Carole Pellicer, DG de
Plein Vent.
SD
[email protected]
Pour Didier Ranchon,
DGD de Geos Europe*,
“nous sommes entrés dans
un conflit qui peut avoir des
conséquences importantes
sur tous les secteurs
d’activité (commerce,
transport, tourisme) de
cette région du monde. Le but
de guerre des Israéliens est
clairement de couper les ailes
au Hamas. Y arriveront-ils
rapidement ? C’est la grande
inconnue. Il n’y a cependant
que deux issues possibles :
soit le conflit s’enlise et tout
est à craindre, soit le calme
revient et avec l’arrivée
d’Obama on devrait entrer
dans un nouveau cycle de
négociations. Touristiquement
parlant, je ne crois pas
qu’il y ait pour l’heure péril
en la demeure pour l’Égypte,
la Jordanie et même Israël.
Je conseille en ce moment à
mes clients de rester attentif
et vigilant à l’évolution du
conflit. Tout peut encore
arriver”.
(*) société internationale de
management des risques.
R é a c t i o n s
“
La paralysie de Roissy inquiète davantage...”
› Hélène, Conseil Voyages à Tours :
“Nous n’avons à ce jour enregistré aucune
annulation sur les destinations voisines
d’Israël. Il y a bien un léger ralentissement
des ventes sur l’Égypte mais rien de
catastrophique. Les clients ne semblent
pas inquiets. Pour tout vous dire, ils s’inquiètent plus de savoir si leur avion va pouvoir atterrir à Roissy un jour de grand froid
que de l’impact du conflit israélo-palestinien.”
› Sophie, Leclerc Voyages à St-Pierre-lesElbeuf :
“Nous avons très, très peu de demandes sur
Israël. Concernant l’Égypte et la Jordanie,
les deux voisins, nous n’enregistrons aucune
annulation. Les clients ne sont pas inquiets
puisqu’aucun n’a appelé pour être rassuré. Mais bon, en ce moment on ne croule
pas non plus sous les ventes. Et pour cause,
il n’y a pas de clients pour aller où que ce
soit.”
› Alexandra, Saga Evasion Thomas Cook
à Savigny-sur-Orge :
“Lundi, l’une de mes clientes est passée pour
se renseigner sur un voyage en Israël.
Compte tenu du conflit, je lui ai déconseillé la destination pour lui proposer d’aller en Égypte. À ma surprise, elle a décli-
né mon offre, trouvant le pays trop proche
de son voisin Israël. Je me suis donc rabattu
sur les destinations tendances du moment
que sont chez nous le Sénégal, les USA, les
Antilles, la Tunisie et le Maroc.”
› Dominica, Look Voyages à Grenoble :
“Même si l’essentiel de nos ventes concerne
des destinations long-courriers, nous
enregistrons tout de même des réservations
sur l’Égypte qui pour l’heure ne subit aucun contrecoup de ce conflit dans la bande
de Gaza. Les clients posent des questions
mais n‘annulent pas.”
Propos recueillis par SD
TÉLÉGRAMMES
› La compagnie genevoise
Baboo a choisi APG GA pour
assurer sa représentation
commerciale en France et
dans 14 autres pays :
Allemagne, Belgique,
Bulgarie, Canada, Espagne,
États-Unis, Jordanie, Liban,
République tchèque,
Roumanie, Pays du Golfe,
Royaume-Uni, Russie, Turquie.
› Le 22 janvier à 12 heures,
Skihorizon.com mettra
en ligne un choix de
40 appartements pour 4 et
5 personnes dans les Alpes
au prix unique de 1 €.
Les dates de location sont
comprises entre le 21 mars
et le 15 avril.
Convention du Snav :
Il est encore temps
de s’inscrire !
› La convention du Snav
se déroulera à Biarritz
du 28 au 30 janvier. Les
adhérents du syndicat
peuvent s’inscrire
jusqu’au 12 janvier. Hervé
Novelli, secrétaire d’État
au Tourisme, sera présent
ainsi que l’historien
Alexandre Adler et
l’économiste Marc Touati.
C’est Christian Orofino
(groupe Pauli) qui
présidera cette
4e convention nationale
des agents de voyages.
› Réceptif Leaders sera
présent au deuxième salon
MTM à Marrakech du 15 au
18 janvier 2009.
Le groupement de réceptifs
organisera également un
workshop à Lille et un autre
en Belgique à la fin du mois.
› Ouvert aujourd’hui,
le 11e Salon international
de la plongée sous-marine
se tient jusqu’au 12 janvier
au Parc des expositions,
porte de Versailles à Paris.
Le tourisme constitue 20 %
des exposants. Les TO AMV
Voyages, Aquafun Voyages,
Aquarev, Blue Lagoon,
Cocorico, Fun and Fly, H2O
Voyages, Key Largo,
Ultramarina, Sport Away
Voyages et de nombreux OT
seront présents.

Documents pareils