Lire la suite

Commentaires

Transcription

Lire la suite
Hans-Christian Taubrich (dir.), Das Gleis. Die Logistik der Rassenwahns [La Voie. La logistique de la
folie raciste], catal. de l’exposition présentée à Nuremberg (Allemagne) du 19 mai au 31 octobre 2010
au Centre de documentation du site des congrès Nazis, Nuremberg, Éd. Musées de la Ville de
Nuremberg, 2010, 96 pages. En langue allemande.
Compte rendu par Marie-Noëlle Polino
Ce catalogue accompagne les principales étapes de l’exposition destinée au grand public par le centre
de documentation du site des Congrès du parti nazi qui a choisi, à l’occasion des célébrations du 175e
anniversaire des chemins de fer allemands (marqués au musée de la DB à Nuremberg par une
exposition) et du 75e anniversaire des lois raciales de Nuremberg, d’approfondir la question des
transports de déportation et de leur rôle dans l’extermination des juifs et tsiganes. L’exposition,
soutenue par la Deutsche Bahn et préparée en collaboration avec les musées et mémoriaux des camps
de Auschwitz, Belżec, Chełmno, Majdanek, Sobibòr et Treblinka, reprend les éléments historiques
établis par l’équipe des historiens de la DB dans l’exposition itinérante « Trains spéciaux vers la
mort » (voir compte rendu) et insiste sur les lieux de détention et d’extermination, ainsi que sur la
transmission de la mémoire de l’holocauste et la mémoire des lieux. Les documents iconographiques
sont prépondérants et le point culminant de l’exposition est l’installation artistique « Das Gleis », une
voie lumineuse qui va vers l’entrée du camp d’Auschwitz, dont le ballast est constitué de 60 000
fragments sur lesquels sont écrits les noms, dates et lieux de décès d’une victime. Dans cette même
salle sont présentés les camps et les lieux de mémoire actuels, visibles en temps réel par caméra.
Autres ressources à la bibliothèque de l’AHICF sur la déportation et les chemins de fer allemands :
- Andreas Engwert et Susanne Kill (dir.), Sonderzüge in den Tod. Die Deportationen mit der
Deutschen Reichsbahn [Des trains spéciaux vers la mort. Les chemins de fer allemands et les
déportations], Cologne/Weimar/Vienne, Böhlau, 2009, 162 pages. Voir compte rendu.
- Im Dienst von Demokratie und Diktatur. Die Reichsbahn 1920-1945 [au service de la démocratie et
de la dictature. La Reichsbahn, 1920-1945], DB Museum, 2002, 135 pages. Catalogue de la section
correspondante du musée de la DB à Nuremberg. Deux autres volumes sont disponibles : Ein
Jahrhundert unter Dampf. Die Eisenbahn in Deutschland 1835-1919 [un siècle sous le signe de la
vapeur. Les chemins de fer en Allemagne, 1835-1919], ibid., 2005, 160 pages, et Auf getrennten
Gleisen. Reichsbahn und Bundesbahn 1945-1989 [sur des voies séparées. La Reichsbahn et Les
Chemins de fer fédéraux, 1945-1989], ibid., 2001, 143 pages, ainsi que le livret qui donne en langue
anglaise le texte des panneaux des sections 1919-1989 de l’exposition permanente.
- Alfred Gottwaldt et Diana Schulle, Die « Judendeportationen » aus dem Deutschen Reich 19411945. Eine kommentierte Chronologie [Les “déportations des juifs” depuis le Reich allemand de 1941
à 1945. Une chronologie commentée], Wiesbaden, Marixverlag, 2005, 509 pages.
Et les ouvrages de référence de :
Raul Hilberg, Sonderzüge nach Auschwitz, Mainz, Horst-Werner Dumjahn Verlag, Dokumente zur
Eisenbahngeschichte, 18, 1981, 276 pages.
Lothar Gall, Manfred Pohl (dir.), Die Eisenbahn in Deutschland. Von den Anfängen bis zur
Gegenwart, München, C. H. Beck Verlag, 1999, 496 pages (chapitre par Klaus Hidebrand, « Die
Deutsche Reichsbahn in der nationalsozialistichen Diktatur 1933-1945 »).
Alfred C. Mierzejewski, The Most Valuable Asset of the Reich. A History of the German National
Railway. Volume 2 1933-1945, Chapel Hill and London, the University of North Carolina Press, 1999,
248 pages.
Copyright © AHICF, Marie-Noëlle Polino, 2010. Tous droits réservés.

Documents pareils