LA LOIRE ET SA REGION Faits divers Société

Commentaires

Transcription

LA LOIRE ET SA REGION Faits divers Société
LA LOIRE ET SA REGION
Faits divers Société
Témoin d'un événement ? Alertez­nous ! Par mail à [email protected] ou par téléphone au 08 000 768 43 (08 000 ROUGE)
Cas de rage au Chambon­Feugerolles :
il est encore temps de se signaler
Roannais : il sème des policiers,
leur fonce dessus et les nargue
Santé.
Un Mablyrot de 29 ans compa­
raîtra le 9 juin devant le tribu­
nal correctionnel de Roanne
pour violences sur personnes
dépositaires de l’autorité publi­
que et refus d’obtempérer
aggravé par la mise en danger
de la vie d’autrui.
Les faits remontent à la nuit de
vendredi à samedi, vers minuit.
Des fonctionnaires de police en
patrouille croisent, sur le pont
de la Loire qui relie les commu­
nes du Coteau et de Roanne, un
véhicule qui circule à vive
allure en direction de Roanne.
Ils actionnent le gyrophare et le
deux­tons pour intercepter le
conducteur, qui accélère et
brûle plusieurs « Stop ». Une
course­poursuite s’engage
jusqu’à Mably­Bourg. Un autre
équipage de police, appelé en
renfort, se positionne rue des
Tilleuls à Mably. L’automobilis­
La cellule
d’information au public
continue de recevoir
des témoignages.
L
es personnes qui sont
entrées en contact avec
un chiot bull­terrier dans
le quartier de La Romière, au
Chambon­Feugerolles, entre
le 7 et le 16 mai dernier, doi­
vent se signaler en préfecture
où une cellule d’information
au public poursuit sa mission
encore aujourd’hui. Il suffit de
composer le 04 77 48 47 58.
Griffé, mordu
ou seulement léché
Pour rappel, cet animal est
décédé de la rage et s’il a griffé,
morduoumêmeseulementléché
une personne présentant une
plaie ou une écorchure, le risque
d’êtrecontaminéestgrand.
Or, en l’absence d’un traitement
pris à temps, la rage est une
maladie à tous les coups mor­
telle. Voilà pourquoi cette affai­
re est prise très au sérieux par
les services de la préfecture.
Le propriétaire de Sultan le pro­
Sultan est un chien de la race des « bull-terriers miniatures ». Il était âgé
de 6 mois lorsqu’il est mort dans la nuit du 17 au 18 mai. Photo Noémie Coquet

menait, au Chambon­Feugerol­
les, près de l’école Pasteur, de
l’hôpital Georges­Claudinon,
dans le square Louis­Huguet et le
parc des allées des Saules.
Dimanche, une vingtaine de
nouvelles personnes ayant
approché l’animal se sont fait
connaître. Après l’entretien, une
dizaine a été orientée dans le ser­
vice de maladies infectieuses du
CHU pour y recevoir le vaccin.
Les deux jours précédents, 60
personnes étaient déjà recensées
et 22 avaient reçu une injection.
À noter encore qu’une zone de
restriction a été délimitée et qu’à
l’intérieur, il y est interdit de pro­
mener un animal qui ne soit pas
vacciné contre la rage. Les ani­
maux errants, chats et chiens,
sont capturés pour être placés en
quarantaine dans des chenils.
Chaque année, on déplore, dans
le monde, environ 55 000 décès
à cause de la rage, le plus sou­
vent transmise par un chien. 
Y. G.
Il se jette sur le capot d’une conductrice
avant de s’en prendre à un boulanger
te arrive alors sur les fonction­
naires, ralentit, fonce sur les
deux policiers qui parviennent
à s’écarter à temps et réussit à
gagner le domicile de ses
parents. Derrière le portail, il
nargue les fonctionnaires qui
ne pouvaient légalement inter­
venir en raison de l’heure.
Samedi matin, les policiers se
rendent au domicile des
parents. Leur fils est absent,
mais le véhicule est saisi. Peu
après, le conducteur se présen­
te de lui­même au commissa­
riat. Interrogé, il reconnaît les
faits et atteste, pour sa défense,
qu’il avait pris plusieurs cachets
en raison d’une dépression.
Placé en garde à vue jusqu’à
dimanche matin, il a été pré­
senté au substitut du procureur
et s’est vu notifier une convoca­
tion en justice. 
Stéphane Fournéron
Collision entre un tracteur et
une moto : un Ligérien blessé
Haute­Loire.
Une moto est entrée en collision avec un
tracteur, dimanche en fin de journée, à Valprivas. Les deux
motards, dont l’un de Marlhes, ont été blessés. Le pilote,
plus gravement. Il a été évacué par hélicoptère.
Roanne.
Une mère de famille qui emmenait sa fille apprentie chez un boulanger est
tombée, samedi au petit matin, sur un jeune homme ivre, planté au beau milieu de la rue.
Déjà connu des services de
police, un Roannais de 23 ans
comparaîtra le 9 juin devant
le tribunal correctionnel de
Roanne pour outrages envers
des personnes dépositaires
de l’autor ité publique et
dégradations.
Samedi à 5 h 30, ce jeune
homme, planté au beau
milieu du boulevard Baron­
du­Marais, s’est jeté sur le
capot de voiture d’une mère
de famille qui emmenait sa
fille apprentie chez un bou­
langer et a donné un coup de
pied dans une porte du véhi­
cule. Des dégradations qui
s’élèvent, selon un devis, à
1 250 €.
Face à ce comportement, le
boulanger est sorti de son
atelier et a récupéré la jeune
apprentie. Loin de se calmer,
le jeune homme, ivre, a tenté
d’entrer dans le magasin. Mis
à la porte par l’artisan, il a
donné des coups de pied à
une des portes de la bouti­
que.
Alertés, des policiers l’ont
interpellé. Lors de son trans­
fert à l’hôpital de Roanne
pour y subir des examens
attestant de la compatibilité
d’une garde à vue, il a outra­
gé trois fonctionnaires, tant à
l’aller qu’au retour et lors de
sa garde à vue.
Une fois sobre – il avait
2,54 g d’alcool dans le sang,
–, le mis en cause a, lors de
son audition, reconnu les
faits, à ceci près qu’il avait
totalement oublié qu’il s’était
jeté sur le capot d’une voitu­
re. Les cinq victimes – les
trois fonctionnaires de police,
le boulanger et la conductrice
–, ont déposé plainte. 
S. F.
ROANNE
Un père de famille placé en détention provisoire
pour violences conjugales
Présenté ce dimanche devant le
substitut du procureur de la
République, un père de famille de
31 ans a, sur décision du juge de
la liberté et de la détention, été
écroué dans l’après-midi à la
maison d’arrêt de La Talaudière.
Il comparaîtra devant le tribunal
correctionnel de Roanne, mardi
26 mai, pour violences sur conjoint par personne en état d’ivresse et avec arme.
LOI
Alertés vendredi soir vers
22 h 30, les services de police
interviennent dans un quartier
populaire de Roanne. À leur
arrivée, une jeune femme de 26
ans, enceinte de 5 mois, atteste
que son conjoint l’a blessée à la
joue avec un couteau à pain et
qu’il est retranché dans leur
appartement avec leur fille de 20
mois. Les fonctionnaires décident
d’intervenir et interpellent le
trentenaire, en état d’ivresse et
déjà connu pour des faits de
violences conjugales. Malgré des
versions divergentes de la victime
et de son conjoint, le trentenaire
a reconnu partiellement les faits,
mais a réfuté avoir blessé volontairement sa compagne. Laquelle,
selon un certificat médical, porte
une estafilade sur une joue et a
été blessée à une main, nécessitant dix points de suture.
Malgré un freinage important, le motard n’a pas pu éviter le tracteur,
qui se serait engagé sur la route depuis un chemin rural. Photo Nicole Fournet

Un nouvel accident grave est sur­
venu en Haute­Loire, impliquant
un deux­roues. Dimanche, vers
18 h 30, une moto circulant sur
la RD125 en direction de Saint­
Hilaire­Cusson­la­Valmitte
(Loire) est entrée en collision
avec un tracteur, au lieu­dit
« Chazelet ».
Dans l’accident, les deux jeunes
motards, originaires de Saint­
Anthème (Puy­de­Dôme) et de
Marlhes (Loire), ont été blessés.
Ils ont été secourus par
les sapeurs­pompiers de Saint­
Pal­en­Chalencon, Bas­en­Bas­
set et Beauzac, ainsi qu’une
équipe du SAMU42, venue à
bord d’un hélicoptère.
Le pilote, qui souffrirait d’une
fracture au niveau du bassin, a
été héliporté à l’Hôpital Nord
de Saint­Étienne.
Sa passagère, dont les blessures
seraient plus légères, a été trans­
portéeàl’hôpitalparvoieterrestre.
Les gendarmes de la commu­
nauté de brigades de Monis­
trol­sur­Loire ont tenté d’établir
les circonstances de cette colli­
sion. Au volant de son tracteur,
un agriculteur de Valprivas
aurait quitté un chemin rural
pour s’engager sur la départe­
mentale au moment où passait
la moto. À ce carrefour, la visibi­
lité, pour ceux qui souhaitent
rejoindre la route, obstruée par
une haie, est très réduite. 
D. N. et N. F.
Montfaucon (Haute­Loire).
Un couple de motards
stéphanois légèrement blessés. Dimanche, à 10 h 45, un couple de
motards stéphanois circulait avenue des Cévennes lorsqu’une BMW
a ralenti devant lui. Le pilote de la Yamaha « TDM » n’a pu l’éviter.
Les deux victimes, âgées de 54 et 55 ans, ont été évacuées au centre
hospitalier de Firminy pour des examens de contrôle.
Le conducteur de la voiture est indemne.
LUNDI 25 MAI 2015 - LE PROGRES

13

Documents pareils