Compagnie Traces • une pièce de Raphaëlle Delaunay

Commentaires

Transcription

Compagnie Traces • une pièce de Raphaëlle Delaunay
Eikon
Compagnie Traces • une pièce de Raphaëlle Delaunay
danse • grande salle • ven 10 fév • 20:30
durée indéterminée
avec Laurent Cabrol, Raphaëlle Delaunay, Asha Thomas... distribution en cours • son Pierre
Boscheron • lumière Maël Guiblin • production déléguée compagnie traces / Raphaëlle
Delaunay • coproduction CNCD Châteauvallon / le Quartz Brest / CDN Pantin, CDC Toulouse /
CCN Caen / CDC Artidues-près-Bordeaux
La superbe danseuse et chorégraphe Raphaëlle Delaunay puise son inspiration à la source du
mythe Mickaël Jackson, figure populaire et terriblement complexe. Elle poursuit ainsi sa
réflexion sur l’image, sa représentation, sa fragmentation. Eikon, sa nouvelle création, est
comme une radiographie, une étude en creux de notre manie de créer des mythes que l’on
prendra plaisir à destituer.
Suivre la trace, à rebours, du parcours de l’idole permet de caler ses pas dans ceux de Fred
Astaire, James Brown, Charlie Chaplin, Marcel Marceau, Diana Ross et bien d’autres. Un
véritable concentré d’influences et de talents qui raconte l’histoire de la danse, au-delà de
celle d’un homme. Eikon nous touche par l’énergie de ses danseurs, la capacité de leurs corps
à dérouler un fil invisible qui nous relie tous grâce aux clins d’œil à des chorégraphies et des
postures devenues iconiques. Mickael Jackson ne s’incarne jamais sur scène mais le choix des
costumes et de la musique, des compositions originales uniquement, souligne la présence
onirique de l’artiste. Composée comme un tableau d’un grand maître hollandais, jouant sans
cesse des clairs-obscurs, Eikon est une œuvre forte, un trait d’union entre différentes
identités morcelées, comme créolisées.
Expérience !
Raphaëlle Delaunay et le Théâtre des Salins organisent un « soul train » pour vous permettre
de monter sur scène lors de la représentation. Vous souhaitez y participer ? Contactez-nous au
04 42 09 02 01
Source du dossier : Cie Traces
service éducatif - relations publiques
• responsable Murielle Lluch
04 42 49 00 20
[email protected]
• relations avec les écoles maternelles, élémentaires, visites du théâtre
Roland Rondini 04 42 49 00 21
[email protected]
• relations avec les collèges, lycées, l'enseignement supérieur, les associations
Daphné Tréfeu 04 42 49 00 22
[email protected]
• relations avec les C.E, les Maisons de quartiers, les associations
Stéphanie de Cambourg 04 42 49 00 27
[email protected]
compagnie traces
création 2011
une pièce de
Raphaëlle Delaunay
Création les 18 et 19 Novembre 2011 au centre national
de création et de diffusion culturelles de Chateauvallon
et les 19 et 20 Janvier 2011 au CENTRE NATIONAL DE LA DANSE (Pantin)
(Tournée en cours de construction…)
avec /
Laurent Cabrol
Raphaëlle Delaunay
Asha Thomas
...(distribution en cours)
son / Pierre Boscheron
Lumière / Maël Guiblin
Production déléguée Compagnie Traces / Raphaëlle Delaunay
Coproduction : CNCD Chateauvallon, le Quartz Brest, CND Pantin, CDC Toulouse,
CCN Caen, CDC Artigues-près-Bordeaux ... (en cours).
production/Diffusion
Scènes de la Terre
38 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 PARIS
Martine Dionisio
T. 33 (0)1 48 04 08 59
M. 33 (0)6 83 88 82 63
[email protected]
Martyre ou satyre, icône baroque ou symptôme de notre post-humanité,
artiste inspiré ou produit commercial ?
La vie et l’œuvre de Michael Jackson
nous renvoient à notre propre complexité d’humain,
sans doute parce que lui avait cessé de l’être.
Création 2011
Raphaëlle Delaunay
De l’autre côté du miroir,
c’est dans cet espace indéfini aux clairs-obscurs prononcés,
qui rappellent les tableaux des grands maîtres hollandais,
que je situe l’univers poétique d’Eikon.
Michael Jackson ne s’incarnera jamais que par pensée de la trace :
entre figure tragique et burlesque,
il nous conduit à revisiter les grands mythes fondateurs,
à décoiffer l’icône et s’interroger sur notre besoin
de s’en fabriquer de nouvelles...
Remonter le cours du fleuve Michael Jackson, frayer dans
les eaux qui l’ont fait advenir, c’est dresser une cartographie
de l’histoire de la danse, qu’elle soit populaire ou savante.
Fred Astaire, James Brown, Charlie Chaplin, Marcel Marceau,
Diana Ross, les Electric Boogallo’s et bien d’ autres ...
ont nourri et inspiré la quête de perfection du roi de la pop.
Le pouvoir de fascination de l’icône est immense. Pour en rendre
compte, adultes et enfants, une transversalité générationnelle
et stylistique. Les poétiques des uns et des autres, petits
et grands, se tissent pour évoquer l’ homme-enfant, le grand
consolateur du genre humain. Restituer la rage, l’énergie
créatrice sans jamais se hasarder à vouloir l’imiter.
Dans cette entreprise de fragmentation, d’éclatement,
les choix musicaux nous porteront vers des compositions
originales. Voix, partition rythmique, sons électroniques...
Un paysage sonore qui rejoindrait l’univers jacksonien
par résonnance.
Présence onirique de l’idole incarnée aussi par les costumes,
véritables «habits de lumière» qui sculptent l’espace,
réinventent un corps fantasmé, un corps en construction.
Une science de la danse qui met des présences mutantes en
relation : homme ou femme, noir ou blanc, adulte ou enfant ?
Des langages qui se cherchent et s’articulent comme une
éminente créolisation.
Novembre 2010
Michael Joseph Jackson, né le 29 août 1958 à Gary (Indiana) et mort le 25 juin 2009 à Los
Angeles (Californie), est un chanteur, danseur-chorégraphe, auteur-compositeur-interprète, acteur
et réalisateur américain. Il est reconnu par le Livre Guinness des records comme étant l’artiste le
plus couronné de succès de tous les temps. Selon le Rock and Roll Hall of Fame, il a été identifié
comme étant l'artiste le plus populaire dans l'histoire de l'industrie du spectacle et l'homme le plus
célèbre au monde.
Septième d'une famille de neuf enfants, il chante avec ses frères dès l'âge de six ans et débute une
carrière professionnelle à l'âge de onze ans au sein des Jackson Five, groupe formé avec ses frères
aînés. Tout en restant membre du groupe, il entame en 1971 une carrière solo. De ses dix albums
solo parus de son vivant, six figurent parmi les plus vendus au monde : Off the Wall (1979), Thriller
(1982), Bad (1987), Dangerous (1991), HIStory (1995) et Invincible (2001).
Dans les années 1980, Michael Jackson devient une figure majeure de la musique pop et l'une des
personnalités les plus célèbres du XXe siècle. Il révolutionne l'industrie du disque, notamment en
concevant des clips musicaux comparables à des courts-métrages de cinéma, comme Beat It, Billie
Jean, Thriller ou Bad. Au cours de ses concerts, vidéos et apparitions publiques, il popularise
largement de nombreux pas de danse, dont le Moonwalk, qui devient sa signature. Outre le
moonwalk, Michael Jackson pratiquait également sur scène des pas de danses tels que le sidewalk,
l'airwalk, le turnwalk et plus particulièrement le lean (ou anti-gravity lean), un pas de danse
particulier qui consiste à se pencher en avant de 45° et pouvoir se relever sans difficulté, exécuté
pour la première fois par Jackson et ses danseurs lors du clip de Smooth Criminal. Il a également
popularisé le robot dance, en particulier sur le titre Dancing Machine alors qu'il était encore membre
des Jackson 5.Ayant fusionné les genres de musique soul, funk et rock, son style vocal et musical
continue d'influencer nombre d'artistes de hip-hop, pop et R'n'B contemporain.
Surnommé « The King of Pop » (« Le Roi de la pop »), Michael Jackson a battu nombre de records de
l'industrie du disque. Au total, ses ventes s'élèvent à environ 800 millions d'exemplaires, ce qui le
classe parmi les trois plus gros vendeurs de disques de tous les temps, avec les Beatles et Elvis
Presley. Thriller, dont les estimations des ventes varient entre 65 et 118 millions, est quant à lui
l'album le plus vendu de toute l'histoire de la musique. Michael Jackson a remporté plus de prix que
n'importe quel autre artiste et a été élu Artiste du Millénaire aux World Music Awards en 2000.
Michael Jackson a donné plus de 400 millions de dollars à des œuvres caritatives, notamment grâce
à sa tournée Dangerous World Tour. Toutefois, son image publique a été considérablement ternie à
cause de certains aspects de sa vie privée, notamment son goût pour la chirurgie esthétique, son
mode de vie jugé excentrique par les tabloïdes, ainsi que deux accusations d'abus sexuel sur mineur.
L'une n'a pas connu de suite judiciaire et l'autre a abouti à un procès, au terme duquel Michael
Jackson a été acquitté. Ses deux mariages et ses trois enfants sont également à l'origine de
polémiques, notamment concernant sa paternité. En 2010, le FBI rend public le dossier de Michael
Jackson, dans lequel les autorités soulignent n'avoir trouvé aucune preuve ou comportement chez
Jackson qui soutiendrait les accusations passées.
Michael Jackson meurt le 25 juin 2009, par « homicide accidentel » lié aux médicaments administrés
par son médecin personnel. La cérémonie de ses funérailles au Staples Center de Los Angeles
(Californie, États-Unis) a été retransmise en mondovision, le 7 juillet 2009.
Le moonwalk (de l'anglais « Moon », qui désigne la Lune, et « walk », la marche), appelé aussi
back-slide, est un mouvement de pas glissé du breakdance popularisé par le chanteur Michael
Jackson.
Illusion d’optique
Dans ce mouvement de danse, le danseur se déplace à reculons tout en créant l'illusion par ses
mouvements corporels qu'il est en train de marcher vers l'avant. Ce jeu visuel (individu marchant
vers l'avant mais se déplaçant en arrière) donne l'impression qu'il flotte.
La technique de mouvement utilisée pour donner l'illusion de la marche en avant était déjà utilisée
par des mimes, tel que Marcel Marceau dans ce qu'il appelait « la marche contre le vent ». Cette
dernière restait cependant statique, et le mouvement de danse moonwalk a donc consisté à ajouter
un déplacement vers l'arrière renforçant l'irréalité du mouvement.
Ce pas, bien que d'apparence simple, se révèle d'exécution plutôt difficile. En effet, même si les
mouvements principaux sont réalisés, la différence entre une version réussie et une quelconque
peut se révéler de l'ordre du détail pour le profane : quelques subtils mouvements de corps comme
la tête ou les bras ou la vitesse d'enchaînement et la distance entre chaque pas.
D'autres éléments extérieurs influent sur la qualité du mouvement tel que les chaussures et le sol
(de préférence lisse et légèrement glissant).
Origine du Moonwalk
Le mouvement n'a pas été élaboré par Michael Jackson. D'ailleurs il n'a jamais prétendu avoir
inventé ce pas de danse. Il l'a intégré dans sa chorégraphie, avec quelques variantes et a créé des
pas dérivés (moonwalk en cercle, en carré, sidewalk, etc.).
Le moonwalk a aussi été introduit par Jeffrey Daniel, danseur du groupe Shalamar, avant Michael
Jackson, mais son origine, en tant que pas de danse glissé arrière, peut être retracée jusque Cab
Calloway, James Brown, et Étienne Decroux. Ce dernier a travaillé sur les différentes actions que
produit le corps humain (il a séparé la tête, le tronc, les mains, etc.). Durant trois semaines, il crée,
avec l'artiste Jean-Louis Barrault, la marche humaine. Cette marche a été ensuite apprise au mime
Marceau (élève d’Étienne Decroux).
Source : wikipedia.fr
la compagnie traces /
explore la poétique du divers, elle met en jeu
la pluralité des esthétiques dans une voie singulière. La Cie trouve son équilibre entre
création et pédagogie, l’une renforçant l’ autre.
Raphaëlle Delaunay /
Intègrant les rangs du Corps de Ballet de
l’Opéra de Paris à 15 ans, Raphaêlle Delaunay rejoint le Tanztheater Wuppertal en 1997
à l’invitation de Pina Bausch. Puis ce seront le Nederland Dans Theater/Jiri Kylian ainsi
que les Ballets C. de la B., Wolf d’Alain Platel. Raphaëlle participe à la préfiguration
du musée de la Danse conçu par Boris Charmatz. Elle est également interprète auprès
de Richard Siegal, Bernardo Montet et Alain Buffard.
« Mon travail de création prend sa source dans la diversité des grands courants
chorégraphiques dont j’ ai fait l’expèrience dans mon parcours d’interprète. Riche de
cette diversité , la particularité de mon travail se place à un endroit de recherche qui
ne cède en rien à son accessibilité à un large public. »
Les créations / 2006—11
Jeux d’intention (2006) interroge les rites syncrétiques du Brésil dans un marivaudage
à trois. Une triangulation belliqueuse et amoureuse qui met les pieds dans le plat de
la diaspora noire.
Vestis (2008) met en relation l’univers de la confection avec celui du ballet classique.
La pénibilité du travail à la chaîne, un point de rencontre entre l’ouvrière et la danseuse
Hot dogs , pièce pour cinq danseuses & Bitter Sugar , un duo (premières étapes
vers Bitter sugar sa dernière création. )
Bitter Sugar (2009) revue nègre contemporaine, actuellement en tournée
s’empare du jazz et des danses nègres.
Eikon (2011) poursuit et creuse ce sillon des danses noires, de leur créolisation
à travers l’icône Michael Jackson.
la
Pre
ss
e
//
tra
ce
s
REVUE DE PRESSE
06 FEVRIER 2011

Documents pareils

Hommage à Michael Jackson

Hommage à Michael Jackson Michael Joseph Jackson né le 29 août 1958 à Gary (Indiana) et mort le 25 juin 2009 à Los Angeles (Californie), est un auteur-compositeur-interprète, danseur-chorégraphe et homme d'affaires américai...

Plus en détail